Les Crises Les Crises
23.juillet.202223.7.2022 // par Olivier Berruyer

UKRAINE, RUSSIE : L’ÉCHEC DE LA DIPLOMATIE ET DE NOS « VALEURS » – Jean de Gliniasty

Merci 160
J'envoie

Jean DE GLINIASTY est directeur de recherche à l’IRIS, spécialiste des questions russes. Il a notamment été Consul général de France à Jérusalem et ambassadeur de France au Sénégal, au Brésil et en Russie. Il est l’auteur de « La diplomatie au péril des « valeurs » (2017) ou encore « La Russie, un nouvel échiquier » (2022).

Grâce à son expérience et ses connaissances étendues sur la Russie, il nous aide à y voir plus clair sur la guerre russo-ukrainienne qui a éclaté en février, et qui continue à générer la stupeur et la colère. Pourquoi la Russie a-t-elle attaqué l’Ukraine ? Poutine est-il vraiment un « fou » ? Quelles sont nos responsabilités ? Que dit l’histoire ? Et surtout, le retour à la paix est-il envisageable ? C’est ce que nous allons voir dans cet entretien par Olivier Berruyer pour Élucid !

▶ N’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube Élucid pour ne rien louper (rapide, et gratuit), et de partager la vidéo si elle vous a plu, pour lui donner plus de visibilité !

OFFRE SPÉCIALE D’ABONNEMENT ÉLUCID
Utilisez le code promo « LESCRISES », et accédez à tous nos contenus exclusifs : cliquez ICI pour découvrir nos offres

 

Commentaire recommandé

Linder // 24.07.2022 à 06h43

Arte n’est pas neutre dans ce conflit mais parti prenant : dans son conseil de surveillance, il y a BHL. BHL influence nos présidents de la république depuis des décennies et ne pourrait pas imposer ses vues à d’obscures journalistes ? Tous nos médias donnent des informations trop gravement biaisées pour pouvoir les considérées comme étant honnêtes et fiables.

30 réactions et commentaires

  • Lev // 23.07.2022 à 12h54

    Ce monsieur se trompe : Napoléon qui a réinstallé l’esclavage dans les Antilles françaises ne propageait en rien les idéaux et les principes de la Révolution française. Certainement les valeurs de l’Ancien régime. De même le président Wilkinson se prononçait pour un rééquilibrage du colonialisme (au profit des USA). Pas pour sa suppression.
    Curieuses valeurs pour résoudre le conflit eusso-ukrainien

      +14

    Alerter
    • 6422amri // 23.07.2022 à 15h30

      Napoleon n’a pas rétablit l’esclavage dans les Antilles mais a réautorisé la traite négrière ce qui en permettait le commerce, au profit d’autres. Il faut rappeler que ce qui permettait l’essentiel de ce traffic était les razzias effectuées par les groupes berbères, les touaregs ainsi que par les guerres tribales des populations du conflit africain, que l’esclavage n’a pas été inventé par la France mais surtout par la civilisation grecque…

      Napoleon ne défendait pas les idéaux de la Révolution française – on va rappeler les colonnes infernales en Vendée, plus de 200.000 morts, les noyades de Nantes, le pillage des biens nationaux comme celui de la nationalisation de la Compgnie des Indes ou des gens comme Danton et Camille Desmoulins passeront à la caisse, etc – mais il en a été la continuation logique avec la réaction de 1793.

      La France n’aura pas de constitution et un gouvernement réels avant la troisième république et puisque l’on parle d’esclavage on peut aussi évoquer les expositions coloniales ou les déclarations de l’îcone Jules Ferry – Il est de la responsabilité de la race blanche de permettre l’éducation et l’élévation des races inférieures – saisissant..

      Pour la guerre en Ukraine il s’agit d’un conflit colonial sous la protection d’un parapluie nucléaire.

        +11

      Alerter
      • Lev // 23.07.2022 à 17h45

        C’est cela même et Victor Schoelcher est un imposteur.
        Pour le reste, on est bien d’accord puisque vous l’écrivez Napoléon ne défendait pas les valeurs de la Révolution française contrairement à ce que prétend l’interviewé.
        Ça nous donne une idée du niveau intellectuel de ceux qui se présentent comme l’élite.

          +10

        Alerter
      • Fabrice // 24.07.2022 à 13h38

        Même si j’approuve pour une fois, il faut relativiser je citerais la phrase « Bonaparte était un héros et Napoléon un tyran », il a effectué un virage lors de sa prise de pouvoir avant il travaillait bien pour les idéaux de la révolution, c’est d’ailleurs pourquoi les troupes qu’il dirigeait se montraient supérieures même en infériorité numérique car il incarnait la défense des acquis de la révolution (bien que détournée par une minorité) qui affrontaient des troupes qui ne faisaient que défendre les acquis des monarchies européennes ce qui limitait leur motivations (en Allemagne il a apporté un code enfin écrit et non selon le bon vouloir d’une aristocratie volage, ainsi que le début de l’idée de nation germanique ce qui fait qu’il n’est pas si mal vu là-bas pour nous c’est plus limite) avant de prendre le pouvoir et de détourner les postes clés à son avantage ainsi que de sa famille ou proches.

        Pour la Grèce non l’esclavage remontait à avant presque partout dans le monde, sous différents aspects, la Grèce à inventé la démocratie même si c’était limité à une catégorie de citoyens, c’est l’étincelle qui en a découlé et ce à quoi cela aboutira peut être un jour qui importe.

        Trop souvent on regarde sous nos regard « supérieur » actuel sans tenir compte des conditions de l’époque. On parle des crimes de la révolution mais on place sous les tapis les crimes des monarchies qui n’hésitaient pas à massacrer sans pitié les jacqueries ou autres révoltes souvent du fait des famines, guerres de religions, ….

        on citera la Rochelle, le sac du Palatinat, la saint Barthélémy…

          +9

        Alerter
        • 6422amri // 24.07.2022 à 18h53

          Napoleon ou Bonaparte n’est pas un enfant de la république. Il est militairement l’héritier des réformes de l’armée française entreprises par Louis XV et poursuivies par Louis XVI. C’est un génie militaire formé a l’artillerie dans les écoles royales.

          L’armée française de la révolution est l’héritière de cette période.

          Les levées en masse ensuite ne changeront rien aux doctrines, à l’équipement, aux concepts.

            +1

          Alerter
        • Fabrice // 25.07.2022 à 09h18

          Je recommande ce site sur les campagnes de Napoléon où l’on voit les motivations des idées révolutionnaires est une grande part des raisons des victoires sur les autres armées jusqu’à ce que le doute s’installe alors qu’en face cela s’inverse :

          https://youtu.be/1GKzqxKwBK0

            +2

          Alerter
      • JnnT // 25.07.2022 à 23h38

        « Pour la guerre en Ukraine il s’agit d’un conflit colonial sous la protection d’un parapluie nucléaire. »

        Non. Le colonialisme actif en Ukraine, c’est celui des USA. Les Russes ne pouvaient que se soumettre eux-mêmes à ce colonialisme ou le repousser loin de leurs frontières.

        Bien intégrer que la « nouvelle frontière » pour les USA – leurs dirigeants – c’est le reste du monde. Inclusivement. Ils veulent tout partout et ne s’arrêtent que si on les stoppe.

          +9

        Alerter
  • petitjean // 23.07.2022 à 14h43

    « les valeurs américaines imposées au monde »

    Dans le monde, les millions de victimes de ces « valeurs américaines  » demandent justice !

    très déçu de cet entretien où le fauteur de guerre américain est soigneusement épargné par ce diplomate

    j’aurais aimé des questions beaucoup plus incisives de notre hôte

      +29

    Alerter
    • Somebulles // 24.07.2022 à 09h53

      Pour avoir d autres éléments de réflexion et entrer dans la complexité, interview intéressante de Marc Endeveld.
      https://youtu.be/vlz9fdVbJnE

      Quand d autres items stratégiques sont évoqués , ce type d informations ne sont pas reprises dans les medias.

        +0

      Alerter
  • Larousse // 23.07.2022 à 16h43

    Pensez-vous que la Russie est impérialiste… » Et blablabla…Bandera… -un hic rien sur l’antisémitisme….massacre de Juifs , de Polonais et Biélorusses, chut « Poutine a une vision impérialiste « ???? blablabla….
    Assumez M. Beruyer ou Assumons??? Assumons quoi -le fait que l’Occident soit se fout de la Russie, donc le bazar à l’Est nous arrange….soit se fixe cet objectif « décoloniser la Russie » c’est-à-dire détruiire cet immense « Empire » ou Espace…. Eh bien, comme il faut assumer…je ris quand j’entends des intervenants se tortiller pour ne pas dire ou révéler le fond de leurs objectifs…
    ps – le thème de « décoloniser la Russie » est révélé, validé par des analystes de l’OSCE, du Congrés américain et des « experts » de notre camp….
    Bref cet entretien est moyennement intéressant mais le fond n’est pas assumé… donc décevant…. quoi de plus -un dipolmate a les bases historiques mais qu’il sait arranger à sa sauce, facile l’histoire peut se lire « subjective »

      +11

    Alerter
    • jp // 24.07.2022 à 07h47

      sur décoloniser la Russie
      on peut voir https://www.investigaction.net/fr/decoloniser-la-russie-cest-a-dire-le-monde-vu-den-bas-59/

      c’est le « chaos régulé »

        +7

      Alerter
    • andreanaz // 24.07.2022 à 15h07

      Un diplomate est diplomate! Il ne prend pas parti, j’ai trouvé justement cet échange intéressant à faire passer aux pro- occidental enragés! Car il est juste, et en le temps imparti, s’il n’a pas tout dit, s’il n’a pas fait tout l’historique, il a énoncé des vérités audibles par tous.
      Il ne faut pas juste vouloir satisfaire son camp et trouver caution à son parti pris ( je suis de parti pris moi-même, mais je me mets dans la peau de ceux qui sont de parti donné ( plutôt que pris puisque c’est le parti de la propagande), et je me dis qu’ils peuvent entendre ça: c’est un premier pas!

        +4

      Alerter
  • ManuUK // 23.07.2022 à 20h12

    C’est toujours un peu le problème avec ce conflit, c’est qu’on parle de la Russie et son agression, des États-Unis et son ingérence, l’Europe et sa lâcheté et on parle peu de l’Ukraine sauf de ses extrêmes (Donbass, ou régiment Azov,…), Mais on parle très peu des intellectuels ukrainiens ou encore moins du peuple ukrainien et de ses choix.
    On rappelle que c’est le peuple ukrainien qui se défend contre une invasion russe.
    Comment voit-il l’aide américaine et la position de l’Europe ? Que pensent les Ukrainiens du Donbass ? Mais que veut le peuple Ukrainien ?
    Non, on reste toujours dans une lecture sur les intentions des russes, des américains,de l’Europe…

    C’est bien pauvre tout cela

      +11

    Alerter
    • 6422amri // 24.07.2022 à 01h08

      Il y a un excellent documentaire sur Arte, disponible jusqu’au 28 Juillet qui se nomme – Ukraine, la fin du monde russe – ou est montré avec un réalisme cruel l’éclatement de la société russophone, les familles déchirées, la haine perpétuelle qui s’installe, l’éclatement de l’église orthodoxe, le point de vue des ukrainiens..

      https://www.arte.tv/fr/videos/108341-000-A/ukraine-la-fin-du-monde-russe/
      [modéré]

        +1

      Alerter
      • Linder // 24.07.2022 à 06h43

        Arte n’est pas neutre dans ce conflit mais parti prenant : dans son conseil de surveillance, il y a BHL. BHL influence nos présidents de la république depuis des décennies et ne pourrait pas imposer ses vues à d’obscures journalistes ? Tous nos médias donnent des informations trop gravement biaisées pour pouvoir les considérées comme étant honnêtes et fiables.

          +37

        Alerter
      • calal // 24.07.2022 à 08h22

        diviser pour mieux regner:maintenir l’ordre la hierarchie actuelle des nations en eclatant les futurs rivaux en plusieurs morceaux qui se detestent,avec des frontieres incluant des minorites appartenant au pays d’a cote pour etre sur qu’a l’avenir il y aura des frictions.

        Poutine l’a dit dans un discours recent :tout cela a commence avec l’eclatement de la yougoslavie.Les russes savent ce qui les attend s’ils perdent: eclatement de la federation de la russie en plusieurs petits pays,guerres continuelles entre ces differents petits pays,maffia et corruption.

        « diviser pour mieux regner » ou « aimez vous les uns les autres »: choisis ton camp camarade…les forces de vie ou les forces de mort…pousser les gens vers le haut ou attiser les instincts les plus vils…

          +9

        Alerter
      • petitjean // 24.07.2022 à 09h01

        Arte est aussi un organe de propagande qui exprime ici sa russophobie

        les reportages de Arte sont toujours à prendre avec un décodeur

          +23

        Alerter
      • Sara // 24.07.2022 à 11h32

        Arte diffuse maintenant sa propagande en russe:
        https://www.arte.tv/en/videos/RC-022373/arte/

          +2

        Alerter
      • antoniob // 25.07.2022 à 03h56

        ce documentaire de ARTE n’est pas un « documentaire ». Comme toutes les émissions de ARTE depuis longtemps, et en ce moment celles au sujet de thèmes russes (il y a eu Kaliningrad par exemple), il s’agit d’un montage de quelques éléments de terrain choisis, pour la justification « documentaire », mis dans une certaine perspective et ensuite de l’interprétation selon des critères externes n’allant pas toujours de soi.

        l’idée que décline là ARTE est dans l’air depuis un moment récemment: la Russie détruirairait le rayonnement de la langue et culture russes à l’extérieur dans son étranger russophone, par ses politiques.
        Or le discours de fond pendant deux décennies à l’Ouest, est qu’il faut tuer la culture russe et dérussifier les zones historiques mixtes où la Russie était présente, et ce depuis bien avant l’URSS.
        Exple: les pays baltes, l’Ukraine, le Kazakhstan…

        Dit autrement, dans ce sophisme la Russie a tort de faire cette guerre car cele détruit son aire culture.
        Ben non, c’est depuis le 17è s. que la Pologne par exemple veut détruire l’aire russe, depuis le 13è que les puissances germaniques catholiques jouent régulièrement à ce jeu.
        Dans le cas ukrainien la dérussification, avec des effets terre-à-terre parfois absurdes (Odessa renommée Odesa avec un seul s), est à l’oeuvre depuis les années 2000, et les politiques d’ukrainisation en place de manière intensive depuis 2014.
        Exple: le russe supprimé comme langue d’enseignement AUSSI dans les villes russes du Donbass.

          +9

        Alerter
  • DVA // 24.07.2022 à 09h36

    bof…L’UE sait toujours autant se tromper avec entêtement et sait toujours aussi défendre des causes qui sont les linceuls de ses ambitions…Dernière trouvaille…l’aide à l’Ukraine et le sort des victimes italiennes des flots de crises attisées par l’Ukraine( inflation , dette impayable gonflée davantage par l’augmentation des taux de l’UE, new élection qui donnera près de la moitié des sièges aux forces d’extrèmes droites…) qui engloutissent l’Europe…
    …Tandis que la Chine, l’Iran, la Turquie et la Russie consolident les futures routes de la soie…Les gouvernements occidentaux s’effondrent. Les sanctions sont abandonnées – pratiquement en secret. Un hiver glacial est à prévoir. Et puis il y a la crise économique/financière à venir, le monstre définitif de l’enfer, comme Martin Armstrong l’a dit très clairement : « Il n’y a aucun moyen pour eux de s’en sortir autrement que par défaut. S’ils font défaut, ils s’inquiètent de voir des millions de personnes prendre d’assaut les parlements d’Europe… C’est vraiment une énorme crise financière à laquelle nous sommes confrontés. Ils ont emprunté année après année depuis la Seconde Guerre mondiale sans avoir l’intention de rembourser quoi que ce soit »…

      +2

    Alerter
  • bobforrester // 24.07.2022 à 21h18

    sur la réaction russe à l agression de l otan en Ukraine, voir mon article intitulé « légitime défense » sur Agoravox sous le pseudo « Politzer » [philosophe communiste et juif fusillé par les nazis] .

      +2

    Alerter
  • Vercoquin // 25.07.2022 à 03h48

    (1)
    Très peu de tenants de la paix (ou de la négociation, ou de la diplomatie, ou de la recherche de solutions aux litiges …) n’avancent un argument très important:
    Que pouvait faire d’autre Poutine ?
    Les russes ont été appelés à l’aide par les ukrainiens du Donbass, bombardés depuis 2014 par l’armée ukrainienne adjointe par les bataillons Azov et assimilés.

      +12

    Alerter
    • Vercoquin // 25.07.2022 à 03h51

      (2)
      Dès le 4 décembre 2021 M**n of Alabama raconte très bien comment ça devait se passer:
      « I am convinced by now that the U.S., NATO and the Ukraine have planned to attack the rebel held grounds in eastern Ukraine in early February 2022. »

        +5

      Alerter
  • Denis Monod-Broca // 25.07.2022 à 21h57

    Sans parti de la paix, il n’y aura jamais de paix.

    Sans volonté de sortir de l’escalade, l’escalade se poursuivra encore et toujours.

    Nous sommes à la fois les jouets et les acteurs d’un processus infernal. Tous nos efforts devraient être concentrés sur ce seul objectif : lui échapper.

      +4

    Alerter
    • vert-de -taire // 25.07.2022 à 22h38

      NOUS ?
      c’est qui ou quoi ?

      Il existe des puissants qui souhaitent la guerre, ceci autant en monarchie que pseudo-démocratie.

      Ceci pour de multiples raisons qui parfois se renforcent comme terminer une crise capitaliste, occuper les gueux, se renflouer au long terme avec les remboursements de dettes …

      La Paix est une situation temporaire que l’on brise très simplement par une agression …

      Point de vue des dominants :
      La Paix tant que ça rapporte,
      la guerre sinon.

      La crise capitaliste en marche est donc porteuse de guerre.

      Il serait bon que les démocrates en prennent conscience.
      Eviter des morts de gueux n’interesse que les gueux.

        +5

      Alerter
      • Denis Monod-Broca // 25.07.2022 à 23h30

        Qui nous ?
        Bonne question bien sur !
        « Nous », sur la scène du monde, c’est la France. « Nous » sommes la France.
        La France devrait dire, proclamer, crier, que ce conflit n’a pas d’issue militaire et elle devrait, sans répit, appeler les USA et la Russie à décréter un cessez-le-feu et à entamer des pourparlers de paix.

        Qu’est-ce qui pourrait bien arrêter l’actuelle escalade ? Le camp Ukrainien dispose potentiellement de toute la production militaire otanienne. Le camp russe dispose de millions d’hommes, d’une industrie solide et d’un armement nucléaire considérable. Aucun des deux camps ne s’avouera jamais vaincu. Jamais ! Qu’est-ce qui pourrait bien mettre un terme à cette montée aux extrêmes infernale ? Rien, absolument rien, sinon des pourparlers entre Russie et USA. Qu’attendons-nous pour appeler Biden et Poutine à de tels pourparlers ?

          +3

        Alerter
        • Grd-mère Michelle // 27.07.2022 à 15h09

          Pour « appeler Biden et Poutine à de tels pourparlers », il faudrait que les français-es (comme les membres, États et individus, de l’UE) soient plus largement imprégné-e-s d’une volonté d’indépendance, inspirée par la nécessité de se dégager du « Grand Marché » et de la compétition internationale, afin d’instaurer un « vivre ensemble » plus raisonnable et donc plus local(en tout cas continental, peut-être en revalorisant notre « marché commun » à l’origine de notre association?)
          Car ces bruits de guerre nous empêchent (intentionnellement?) d’entendre les cris de détresse et d’agonie de notre « biotope », notre terre nourricière avec toute sa biodiversité déclinante, que la marche forcée de l’industrialisation et des « progrès » technologiques(hautement énergivores) détruisent pour le plus grand bénéfice du capitalisme glouton.
          Ce « diplomate » qui préconise l’effacement des valeurs universelles édictées à la fin de la seconde guerre mondiale(soi-disant pcq elles sont travesties par des opportunistes mal-intentionés) au profit des intérêts nationaux est un suppôt du système capitaliste(ce qu’il affirme d’ailleurs dans l’entrevue).

            +0

          Alerter
      • Grd-mère Michelle // 26.07.2022 à 15h03

        @ Denis Monod-Broca En tant que lectrice et commentatrice du site « Les Crises », qui, me semble-t-il, et par la grâce de ses fondateur/traducteurs-trices/modérateurs-trices, n’est pas reservé aux seul-e-s français-es…,
        et en tant que « petite » wallonne francophone, citoyenne d’une « petite » Nation, la « petite » Belgique, agglomération de plusieurs « peuples »(de langue et de tempérament fort différents selon ses Régions, voisines de la France, qui furent pendant des siècles colonisées par elle et d’autres « puissances » qui venaient s’y affronter et y embaucher de la chair à canon), « petite » monarchie constitutionnelle parlementaire qui fut quand même, surtout grâce à sa colonisation du Congo , une des Nations européennes industrielles les plus « puissantes » (en termes de richesse)…,
        je me sens partie prenante de ce « nous », « à la fois jouets et acteurs de ce processus infernal »…
        Mais, en tant que grand-mère, je suis désolée que si peu de français-es (et d’habitant-e-s du continent européen, y compris les belges), comprennent la nécessité de devenir acteurs-trices, d’agir afin de tenter d’inverser ce processus de domination et d’exploitation, de souffrance, de mort et de destruction qui nous livre aux appétits des « grandes puissances » rivales.

          +1

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications