Les Crises Les Crises
14.janvier.201814.1.2018 // Les Crises

[Vidéo] Impôt à la source : voici ce qui change pour vous dès cette année… Par Olivier Berruyer

Merci 0
J'envoie

Source : Boursorama, Olivier Berruyer, 10-01-2018

En attendant le prélèvement à la source prévu pour janvier 2019, nous sommes entré, depuis le 1er janvier, dans une « année blanche » fiscale. Mais attention, cela ne veut pas dire une année sans impôt ! Les explications d’Olivier Berruyer, auteur du blog les-crises. Ecorama du 9 janvier présenté par David Jacquot sur boursorama.com

Source : Boursorama, Olivier Berruyer, 10-01-2018

 


 

“Nous sommes complètement envahis par les bulles, ça va faire mal !” Marc Touati

Source : Boursorama, Marc Touati, 09-01-2018

Marc Touati, économiste et président du cabinet ACDEFI, réagit à l’actualité économique. Ecorama du 9 janvier présenté par David Jacquot sur boursorama.com

Source : Boursorama, Marc Touati, 09-01-2018

Commentaire recommandé

Kiwixar // 14.01.2018 à 08h10

L’impôt à la source permet :
– d’éviter la grève de l’impôt (boycott général du fisc, comme une grève générale)
– de discrètement et sans contestation changer le destinataire des impôts : non plus le Trésor Public (français) mais l’Eurotreasure bruxellois.

33 réactions et commentaires

  • Fabrice // 14.01.2018 à 07h39

    Une question me vient après votre vidéo Olivier que vous évoquez presque que se passera-t-il si une escoquerie se monte sur les impôts prélevés (ex : dépôt de bilan d’entreprise sans reversement des sommes récoltées), le salarié devra repayer ?

     7

    Alerter
    • gracques // 14.01.2018 à 09h00

      Très bonne question , très ! Mais disons que le législateur prévoit dans ce cas là responsabilité du collecteur (l’entreprise) , il n’en reste pas moins que si les défaillances plus ou moins frauduleuses se multiplient (comme c’est déjà le cas en matière de TVA) il y restera deux solutions , soit baisser les services rendus par l’impôt (moins de prosf ou de personnels medicaux) ou augmenter celui de ceux qui le payent.
      Je rappelle qu’avec le système actuel , 98% de l’impôt est payé spontanément, et qu’en fait de simplification’ cela ne changera pas grand chose pour les contribuables ….. a la place du prélèvement mensuel actuel , ils auront un net sur la fiche de paye …. et c’est strictement tout.

       4

      Alerter
    • RGT // 14.01.2018 à 09h06

      Dans tous les cas l’argent détourné ne sera pas perdu pour tout le monde.

      Et avec Macron nous avons la certitude que les actionnaires ne seront JAMAIS “sacrifiés” pour recouvrer les sommes dues.

      Encore un petit trou de plus dans les caisses de l’état qu’il faudra compenser avec des réductions d’APL et d’aides sociales, par la privatisation rampante ou qu’il faudra compenser par des emprunts aux organismes financiers.

      Bref, rien de nouveau, au final ce sont toujours les plus démunis qui passeront à la caisse pour le plus grand bonheur des plus nantis.

       18

      Alerter
    • Bruno Kord // 14.01.2018 à 10h54

      Réponse : non, le salarié ne devra pas repayer. Prévu par la loi.

       2

      Alerter
    • Fabrice // 14.01.2018 à 14h25

      Une question supplémentaire les donations seront aussi blanches donc non déductibles ce qui logiquement va entraîner un manque à gagner pour les associations ?

      Je sens que ça va être encore plus chaud pour elles pour assurer ce que l’Etat ne fait pas depuis longtemps.

       6

      Alerter
      • V_Parlier // 15.01.2018 à 10h12

        J’aimerais en effet aussi être informé sur cette question! Si quelqu’un connait la réponse il sera le bienvenu.

         1

        Alerter
  • Kiwixar // 14.01.2018 à 08h10

    L’impôt à la source permet :
    – d’éviter la grève de l’impôt (boycott général du fisc, comme une grève générale)
    – de discrètement et sans contestation changer le destinataire des impôts : non plus le Trésor Public (français) mais l’Eurotreasure bruxellois.

     59

    Alerter
    • dgrfv // 14.01.2018 à 09h29

      l’Eurotreasure bruxellois ?
      Vous pouvez développer ?

       5

      Alerter
      • Kiwixar // 14.01.2018 à 20h25

        Là où parviennent les recettes (contribution des Etats) et d’où partent les dépenses (vers les Etats, les regions, les europathes). Le but de l’eurocratie, c’est de rendre les Etats-nations « irrelevant », en court-circuitant les dépenses (directement de l’EU vers les régions), et encore plus crucialement les recettes (directement des contribuables, entreprises) vers le Trésor-EU. Ajoutez à ça un euroministre des Finances, du Budget, et c’est emballé.

         7

        Alerter
        • JAMES // 14.01.2018 à 21h38

          Bonsoir,
          Pouvez vous citer la source sur “Eurotreasure bruxellois” SVP ?
          ou un texte ?
          merci

           1

          Alerter
    • Bruno Kord // 14.01.2018 à 11h03

      Ne fantasmez pas sur un boycott général du fisc. Si vous vous amusez à “boycotter”, je vous informe que le fisc à tous les moyens de saisir vos revenus et vos comptes bancaires (voir votre appartement) , avec majorations et intérêts de retard en prime.
      Quant à la destination de l’impôt, ce n’est pas le prélèvement à la source qui permettra d’y changer quoi que ce soit et, plus particulièrement, d’en changer discrètement le destinataire.
      Par contre, il y a bien un peu d’Union Européenne dans cette soupe de prélèvement à la source. L’origine de la réforme ne vient pas de l’administration, contrairement à ce qu’OB dit dans la vidéo. Ni la Direction Générale des Finances Publiques ni la Cour des Comptes n’y étaient favorables. Mais la Commission européenne avait inclus le prélèvement à la source dans les bonnes réformes à mettre en oeuvre dans notre pauvre France (lire les dernières GOPE ). Nos politiques ont suivi et vont mettre en place ce mode de prélèvement qui devrait , à impôt constant, diminuer les rentrées fiscales de l’Etat.

       33

      Alerter
      • Tunkasina // 14.01.2018 à 17h29

        Par contre pour moi ce que ça change concrètement, c’est qu’avant je mettais toute l’année sur un compte avec intérêt l’argent que j’allais donner à l’impôt, que je payais après avoir contrôlé qu’il n’y ai pas d’erreur…

        Maintenant, ce sera l’inverse. Plus d’intérêts. Et en plus je devrais contrôler et batailler pour récupérer ce qu’il pourrait avoir pris en trop.

        Autant dire, la grosse galère.

         6

        Alerter
        • PierreH // 15.01.2018 à 10h29

          “que je payais après avoir contrôlé qu’il n’y ai pas d’erreur”
          Les erreurs du fisc existent, parfois on vous demande 30000 au lieu de 3000 (c’est rare mais ça arrive): dans ces cas-là, vous pensez vraiment pouvoir vous dispenser de payer ??? Si vous ne payez pas vous êtes saisi. La procédure, c’est que vous PAYEZ et qu’éventuellement le fisc dans sa grande mansuétude écoutera votre protestation, et à terme (une fois que vous vous êtes ruinés pour avancer l’argent qui vous est réclamé), vous êtes remboursé du trop perçu sans excuse aucune (et tout ce qui a pu vous arriver de négatif en conséquence, c’est pour votre poire).
          J’imagine qu’il existe un moyen de faire valoir des dommages et intérêts mais ça doit être la galère et des années de procédure… Priez pour que ça ne vous arrive pas -_-

           1

          Alerter
      • Kiwixar // 14.01.2018 à 21h37

        Le boycott individuel des impôts est évidemment une mauvaise idée, comme un Est-allemand essayant de passer seul le rideau de fer, il se fait tirer dessus. Je parle d’une chute générale (désobéissance civile) qui peut arriver en France aussi soudainement que la chute du mur de Berlin.

        Macron est typiquement le « marquis enfariné » (pour reprendre l’expression de Sapir) qui ne verra rien venir. Il n’a jamais été élu, n’a jamais serré des mains sur un marché, il ne connait absolument pas les Français et les méprise. Il est là pour livrer la Nation pieds et poings liés à l’okupant, puis il tirera sa révérence enfarinée pour un boulot dans la finance ou l’eurocratie.

         16

        Alerter
  • DAVID // 14.01.2018 à 10h25

    Et pour un chômeur qui reprend un travail en 2018…
    Est-il imposé en 2018 ?

     2

    Alerter
    • Silk // 14.01.2018 à 15h57

      Non il sera imposé sur l’année 2017 soit sans impôt (sauf revenus). Mais il aura une déclaration rectificative à faire en septembre 2018 et une récupération aura lieu en 2019.

       1

      Alerter
      • DAVID // 14.01.2018 à 20h05

        Une récupération sur 2018…, c’est à dire une actualisation de son impôt sur ses revenus 2018 ?

         0

        Alerter
  • Fred79 // 14.01.2018 à 10h45

    Il faudra bien étudier le texte pour savoir si l’État fait bien cadeau du “crédit d’impôt” représentant l’impôt dû au titre des revenus 2018 ou s’il n’y a pas un petite clause qui l’autorise à nous le réclamer dans quelque temps, sous une forme quelconque.
    Déjà sur la suppression des impôts locaux, des rumeurs circulent :
    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/01/11/97002-20180111FILWWW00208-la-taxe-d-habitation-sera-remplacee-par-un-nouvel-impot-plus-juste-gourault.php

     1

    Alerter
    • Bruno Kord // 14.01.2018 à 11h06

      Il n’y a pas de “clause”,dans le texte de loi. Par contre, il y aura des contrôles de l’administration fiscale. Enfin, rassurez vous, pas trop. Notre Président et son gouvernement ont décidé de diminuer les effectifs du fisc de 20 000 personnes en trois ans. La fraude fiscale a de beaux jours devant elle.

       16

      Alerter
    • Brigitte // 14.01.2018 à 12h17

      Entre le cadeau fiscal de la taxe d’habitation et celui des impôts 2018, de quelle manne financière la nation française va t-elle se priver? C’est incompréhensible. Quand on sait que cela sert à faire fonctionner les services publics et les collectivités territoriales, ça ne présage rien de bon. La descente aux enfers des services publics, de l’aménagement du territoire et une augmentation des taxes indirectes qui vont peser sur le citoyen dès qu’il bougera le petit doigt. Cadeaux empoisonnés donc.

       11

      Alerter
  • Suzanne // 14.01.2018 à 12h10

    L’intervention de Marc Touati est proprement incroyable. Il commence par dire que tout va bien, bien appuyé par le journaliste, puis finit en disant qu’on court à la catastrophe, à cause de l’ensemble des bulles qui nous étouffent. Son début d’intervention est-il juste là pour rassurer avant de sortir l’artillerie lourde?? Je suis perplexe, qu’en pensez-vous tous?

     6

    Alerter
    • Kiwixar // 14.01.2018 à 20h17

      Tout va bien pour les riches (une crise est une opportunité) mais les gueux courent à la catastrophe?

       5

      Alerter
      • step // 15.01.2018 à 14h21

        plus précisément, tout va bien pour les riches, (le marché est déconnecté du réel). Mais un jour il faudra concrétiser les dividendes escomptés et là….

         1

        Alerter
    • PierreH // 15.01.2018 à 10h34

      En même temps j’ai toujours eu du mal à suivre Marc Touati… Ceci étant dit ça fait des années maintenant que la situation “sous le tapis” est préoccupante mais qu’en surface on continue à faire des affaires (sur les marchés financiers du moins) comme d’habitude, du coup c’est business as usual j’ai envie de dire. Il a peut-être aussi pas particulièrement envie de repasser pour un abruti comme après la crise de 2008 en disant que c’était rien et que ça allait repartir comme en 40, du coup il prend un peu ses précautions ?
      Au final personne n’est capable de dire comment et quand ces problèmes qui nous suivent depuis 2008 finiront par éclater. Il faut être prudent mais pas parano non plus.

       0

      Alerter
  • Splissken // 14.01.2018 à 17h10

    Pas compris cette histoire de crédit d’impôts.

    Pour un indépendant qui gagne moins en 2018 qu’en 2017, il se passe quoi ?

    Genre on va payer des impôts en 2019 sur une base de 2017 et être remboursé du trop payé en fin d’année 2019 ?

     1

    Alerter
    • Bruno Kord // 14.01.2018 à 22h03

      Non, en 2018 vous allez payer vos impôts sur vos revenus de 2017.
      En 2019 ,vous paierez vos impôts sur vos revenus de 2019, plus un supplément d’impôt 2018 si vous revenus de étaient supérieurs à vos revenus de 2015, 2016 ou de 2017.
      Donc, si vous gagnez moins en 2018 qu’en 2017, vous ne paierez pas d’impôt sur vos revenus 2018.

       0

      Alerter
      • Splissken // 16.01.2018 à 10h01

        Ok je comprends mieux.
        Mais pour calculer le taux d imposition sur 2019 ils vont se baser sur les revenus de quelles années ? 2017 ?

         0

        Alerter
  • Roger // 14.01.2018 à 17h22

    Désormais on se méfie de toutes les propositions d’un gouvernement légal (processus électoral correct même si médiatiquement manipulé), mais peu légitime (20% des électeurs inscrits). Il y a une arnaque quelque part, au service des intérêts particuliers qu’il représente. Est-ce de la stratégie de contournement de la démocratie ou de la novlangue orwellienne qui dit une chose pour désigner le contraire:
    -la facilité de licenciement c’est de l’embauche;
    -les mesures d’exception sont normales, on sort de l’état d’exception;
    -la loi sur les fake news protège la liberté d’expression;
    -l’évasion fiscale ne fraude pas le fisc;
    -la suppression de 260 000 emplois aidés n’est pas du licenciement;
    -la diminution des cotisations sociales protège le modèle social français;
    -le prélèvement à la source c’est pour conscientiser les citoyens sur l’impôt;
    -…

     30

    Alerter
  • demeocq isabelle // 14.01.2018 à 18h50

    Il va etre beaucoup plus facile d’augmenter les impots ! Avec la fiche de paie “simplifiée”, le salarié ne verra plus le montant racketté par l’Etat ! Les entreprises vont donc porter tout le poids du montant à verser qui diminuera d’année en année. Le chiffre au fond de la feuille de paie, c’est tout ce que regarde un salarié et quelque part, si le montant n’est pas assez gros, c’est son patron qui fait des économies sur son dos… Non, franchement, c’est très malin…

     5

    Alerter
    • Franck // 15.01.2018 à 10h50

      D’autant que les patrons auront l’audace de dire à leurs salarié qu’ils paient leurs impôts et que c’est une charge supplémentaire. Allez demander une augmentation avec ça en plus…
      Et qu’aucun petit ou grand patron n’ose dire le contraire, ils se plaignent déjà de “payer” la TVA, alors que c’est le consommateur qui la paie et l’entreprise qui la redistribue!

       0

      Alerter
  • Bayard Jean // 15.01.2018 à 14h09

    Quid des dons déductibles dans le nouveau système d’imposition, Olivier ?
    Amitiés
    Jean

     0

    Alerter
  • dupontg // 15.01.2018 à 20h51

    ça fait bien longtemps que l’impot à la source existe et passe comme une lettre à la poste.
    la CSG+RDS preleve 1 mois de salaire par an à un smicard qui ne s’en rend meme pas compte.

     0

    Alerter
  • Araok // 16.01.2018 à 09h59

    l’État va y laisser des plumes: quand j’ai commencé à travailler en 1968 je n’ai payé des impôts qu’en 1969, sur mes revenus 1968. Si j’étais mort en 2017 mon fils ( le notaire)aurait payé le reliquat de mes impôts de 2016 et ceux dus sur mes revenus de 2017. Sur je meurs en 2019 mon fils ( le notaire) n’aura rien à payer. Il manquera donc une année d’impôt à l’ État.
    Sauf si qq chose est prévu ds la loi, qui m’a échappé.

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications