Les Crises Les Crises
22.octobre.201722.10.2017 // Les Crises

[Vidéo] Le Roundup face à ses juges, par Marie-Monique Robin

Merci 0
J'envoie

Source : Arte, Marie-Monique Robin, 16-10-2017

À la lumière du procès symbolique de Monsanto tenu en 2016, Marie-Monique Robin expose l’ampleur du scandale sanitaire lié au Roundup, herbicide le plus vendu au monde. Un réquisitoire accablant, paroles de victimes et d’experts à l’appui.

C’est l’histoire d’une colère citoyenne, jusque-là quasi inaudible, et d’une lutte contre un écocide, ou crime contre l’environnement, commis en toute impunité par la firme championne des OGM. En octobre 2016, à La Haye, victimes et experts témoignent – une première – devant le Tribunal international Monsanto, au fil d’un édifiant procès symbolique contre le Roundup, l’herbicide le plus vendu au monde, et sa très toxique molécule active, le glyphosate. Cette année-là, quelque 800 000 tonnes de ce “tue-tout” (son surnom en espagnol) ou de ses génériques ont été déversées sur la planète. Si la multinationale a refusé de comparaître, les victimes ont raconté à la barre les conséquences de son épandage : malformations des enfants, cancers, maladies respiratoires ou rénales et destructions environnementales. Éclairé par des scientifiques, cet accablant réquisitoire révèle l’ampleur de ce scandale sanitaire, qu’illustrent des reportages bouleversants sur la tragédie en cours, de la France à l’Argentine en passant par les États-Unis et le Sri Lanka – premier pays à interdire le glyphosate. “Ce pulvérisateur nous a apporté la mort, alors qu’on voulait simplement gagner notre vie”, lâche, amer, un riziculteur sri-lankais contaminé.

Lanceuse d’alerte

Presque dix ans après son enquête “Le monde selon Monsanto”, Marie-Monique Robin démontre, faisceau de preuves à l’appui, l’extrême nocivité du Roundup, à l’heure où l’Union européenne doit décider de prolonger ou non l’autorisation du glyphosate sur le marché. Déclaré en mars 2015 “cancérigène probable” par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), et reconnu comme tel par des études scientifiques secrètes commanditées par Monsanto, l’herbicide, omniprésent dans l’eau, l’air, la terre et les aliments, est aussi un perturbateur endocrinien, un antibiotique et un chélateur de métaux – il séquestre les minéraux. Face au silence coupable des agences de santé et à l’inertie des gouvernements, le film, à travers ce procès, montre également la mobilisation à l’œuvre de la société civile mondiale pour faire reconnaître l’écocide. L’enjeu ? La poursuite au pénal des multinationales dont les activités menacent la sûreté de la planète et la santé des hommes.

 

Source : Arte, Marie-Monique Robin, 16-10-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

jonn // 22.10.2017 à 07h07

“« Placer la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides » était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Trente-quatre organisations lui rappellent aujourd’hui dans une lettre ouverte qu’il dispose de cinq très bons arguments pour interdire le glyphosate sans attendre. Le renouvellement du glyphosate doit être soumis au vote très prochainement au sein de l’Union européenne. Si la France a déjà annoncé qu’elle voterait non à son autorisation pour dix nouvelles années, l’ombre d’une autorisation de cinq ou sept ans pour l’herbicide chimique le plus vendu au monde plane dangereusement au-dessus de millions de citoyens européens qui n’en veulent plus”
https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/glyphosate-le-president-macron-a-cinq-bonnes-raisons-de-respecter-ses

Macron, Hulot ont déjà trahis leurs promesses en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens :
http://osonscauser.com/hulot-sacrifie-sante-aux-lobbies-perturbateurs-endocriniens/
Reste à finir le travail avec le glyphosate.

Un gouvernement toxique. A quand son interdiction ?

33 réactions et commentaires

  • jonn // 22.10.2017 à 07h07

    “« Placer la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides » était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Trente-quatre organisations lui rappellent aujourd’hui dans une lettre ouverte qu’il dispose de cinq très bons arguments pour interdire le glyphosate sans attendre. Le renouvellement du glyphosate doit être soumis au vote très prochainement au sein de l’Union européenne. Si la France a déjà annoncé qu’elle voterait non à son autorisation pour dix nouvelles années, l’ombre d’une autorisation de cinq ou sept ans pour l’herbicide chimique le plus vendu au monde plane dangereusement au-dessus de millions de citoyens européens qui n’en veulent plus”
    https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/glyphosate-le-president-macron-a-cinq-bonnes-raisons-de-respecter-ses

    Macron, Hulot ont déjà trahis leurs promesses en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens :
    http://osonscauser.com/hulot-sacrifie-sante-aux-lobbies-perturbateurs-endocriniens/
    Reste à finir le travail avec le glyphosate.

    Un gouvernement toxique. A quand son interdiction ?

     53

    Alerter
    • jonn // 22.10.2017 à 07h50

      “Glyphosate cancérigène ? L’UE copie-colle l’avis de Monsanto”
      http://osonscauser.com/glyphosate-cancerigene-lue-copie-colle-lavis-de-monsanto/

       13

      Alerter
    • John // 22.10.2017 à 12h07

      Quelqu’un pourrait-il m’expliquer en quoi la religion libre échangiste (et donc l’UE – son clergé le plus convaincu) est compatible avec l’écologie? Et donc où est la surprise dans les décisions de macron sur le CETA ou le glyphosate ?

       17

      Alerter
      • jonn // 22.10.2017 à 13h28

        Chaque jour le soleil se lève, le soleil se couche. Chaque année les feuilles d’automne tombe sur le sol…

        On peut savoir une chose et s’en étonner encore. Heureusement la beauté de la nature, d’une femme, d’une réflexion,… peut toujours nous conduire à l’émerveillement. Et la petitesse, la stupidité, la cupidité ou trahison des politiques nous conduire à l’indignation.

        Comme le montre Spinoza ou Lordon, l’émotion fait partie de la nature humaine, et est un moteur pour l’action. Ne rien ressentir, ou ne plus le vouloir pour l’avoir déjà ressenti, est le meilleur chemin vers la résignation.

         12

        Alerter
        • John // 22.10.2017 à 15h56

          Ce n’est pas faux, je voulais souligner qu’il faut s’attaquer aux causes des problèmes car remplacer Macron par un autre libre échangiste ne changera strictement rien.
          La pub du RoundUp en 1996 :
          https://www.youtube.com/watch?v=hgPW6aM4WOs

           6

          Alerter
    • fanfan // 22.10.2017 à 18h38

      5 oct. 2017 – « Grâce à vous et à la forte mobilisation citoyenne nous l’avons fait! Un énorme merci pour votre soutien qui a été déterminant ! Le Parlement européen vient en effet de rejeter en assemblée plénière la proposition de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens! « Nous nous réjouissons de la lucidité d’une majorité des eurodéputés du Parlement européen qui s’opposent à cette proposition de la Commission européenne qui n’est pas acceptable en l’état. Ce que le Gouvernement français n’a pas su entendre, nos représentants européens l’auront eux bien compris. » déclare F. Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « En effet, cette proposition ne permettait pas de protéger la santé des européen.ne.s. Il faut maintenant que la Commission européenne fasse une nouvelle proposition garantissant une haut niveau de protection de la santé et de environnement des européen.ne.s » conclut-il.
      http://bit.ly/PetitionGenerationsFutures

       3

      Alerter
      • fanfan // 22.10.2017 à 18h56

        Osons Causer – HULOT SACRIFIE NOTRE SANTÉ AUX LOBBIES : LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS
        Découvrez comment Hulot a enterré 10 ans de luttes en Europe pour la réglementation des perturbateurs endocriniens, ces substances qui détruisent notre santé et causent baisse de fertilité, cancers, malformations… On ne peut pas y échapper, ils sont partout, mais il reste un espoir pour protéger notre santé :
        https://www.youtube.com/watch?v=eZK-C1DyTaI

         3

        Alerter
    • fanfan // 22.10.2017 à 18h43

      Attac – La société civile demande un référendum sur le CETA et présente son nouveau rapport
      mercredi 20 septembre 2017, par Collectif Stop TAFTA
      https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/la-societe-civile-demande-un-referendum-sur-le-ceta-et-presente-son-nouveau

      L’impact macroéconomique du CETA et ses conséquences sur le climat, la santé, l’agriculture et l’emploi qui met en évidence les conséquences dramatiques et irréversibles qu’engendre le CETA :
      https://france.attac.org/IMG/pdf/impacts_du_ceta.pdf

       2

      Alerter
  • Mr K. // 22.10.2017 à 09h42

    Marie-Monique Robin : une personne d’utilité mondiale.

    Son film “Le monde selon Monsanto” a fait le tour du monde. Il faut la voir interroger les responsables, il y a des moments où les masques tombent, littéralement, à l’écran.

    “Notre poison quotidien” est aussi extraordinaire.

    Elle propose aussi des solutions dans “Les moissons du futur”.

    J’ai l’air de faire la publicité de Marie-Monique Robin? Mais oui, sans aucun doute!

    J’ai acheté récemment la trilogie et vous recommande de faire de même.

    Si il doit y avoir des millionnaires sur terre, voilà une personne qui mériterait de l’être. On est sûr du bon usage qu’elle en ferait.

     17

    Alerter
    • Le modéré // 22.10.2017 à 10h23

      J’ai lu son livre il y a plus d’une dizaine d’années. Je suis resté sidéré par la complaisance des gouvernants face aux ravages causés par le pesticide. la firme dispose de relations trés solides en haut lieu et chaque étude contradictoire est tournée en ridicule.
      Pire un cultivateur est tenu responsable de la pollinisation d’une partie de sa récolte par les vecteurs porteurs de souches du champs voisin. Non seulement le fruit de son travail sera saisi, mais il risque de lourdes amendes versées à Monsanto.

       14

      Alerter
  • douarn // 22.10.2017 à 09h44

    Bonjour
    le glyphosate est un problème, il y en d’autres (néonicotinoïde, 2,4-D, eutrophisation, érosion, consommation en énergie, …). Mais tous peuvent être regroupé sous un seul et même terme : l’évolution des pratiques agricoles depuis 1950, dit plus simplement la “révolution verte”.
    Je crains que nos modes de productions alimentaires actuels qui ont co-évolué avec les progrès de la chimie ne puissent tout simplement pas se passer de ces techniques. Interdire le glyphosate c’est obliger les chimistes à trouver d’autres produits pour le remplacer.

    Je crains qu’il faille changer d’agriculture, plus locale, plus économe, plus rémunératrice, plus variée, moins intensive en capitaux, etc. A défaut c’est la nature elle même qui s’en chargera. En 27 ans, il est disparu 75% des insectes! vous souvenez vous de l’état de votre parebrise en été il n’y a pas si longtemps ?
    http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0185809

     24

    Alerter
    • Le modéré // 22.10.2017 à 10h31

      Entiérement d’accord avec vous sur la disparition d’une infinité d’insectes et de papillons. Je vous parle en toute connaissance de cause. Or, on feigne d’ignorer que n’importe quel organisme aussi petit soit -il tient un rang dans la chaine alimentaire. Cependant les chimistes et autres acolytes vont vous répondre “Pour l’alimentation? Ne vous en faites pas. On va se charger de vous présenter une nourriture moderne” Effectivement. Ils ont réussi à vous présenter un steak …synthétique. Ce n’est que le début

       9

      Alerter
      • Larousse // 23.10.2017 à 16h30

        Bzzzzzz ! Aaaargh! J’ai rencontrééée Roundup ! B z z …
        Vive la Révolution des Abeilles !
        Maya et Joe chez les Abeilles – Au secours !

         0

        Alerter
    • Raphaël // 22.10.2017 à 11h14

      Effectivement, il y a malheureusement un paquet de molécules potentiellement pires en circulation, entre autre des organos halogénés pas piqués des vers.

       4

      Alerter
      • Chris // 22.10.2017 à 14h38

        Jetez un coup d’oeil sur ce site !
        Ainsi vous apprendrez dans quel monde chimique nous évoluons :
        http://www.additifs-alimentaires.net/E412.php
        Lors de votre prochaine visite dans les rayons alimentaires, votre regard sera différent.
        Munissez-vous d’une loupe pour lire la liste des ingrédients ! Liste qui disparaitra avec l’application du CETA…

         5

        Alerter
    • bizmarco // 22.10.2017 à 14h41

      Après le glyphosate, le dicamba fait des ravages aux USA.
      https://www.courrierinternational.com/article/agrochimie-apres-le-glyphosate-le-dicamba-fait-des-ravages-aux-etats-unis

      Le Round Up est déjà obsolète. Mosanto (et toutes les firmes internationales) a toujours un coup d’avance. Il faudrait dés aujourd’hui s’attaquer au dicamba mais on va perdre du temps à se focaliser sur le glyphosate pendant que le dicamba va continuer son petit bonhomme de chemin et quand on se focalisera sur ce dernier ce sera trop tard (ca l’est probablement déjà) il y aura le suivant.

      Y a un moment où il faudrait quand même user de règles pour éviter que n’importe quoi ne soit commercialisé sans qu’on ne sache les conséquences qu’un produit peut avoir sur l’environnement et la santé humaine !!!

       8

      Alerter
    • Adriano // 25.10.2017 à 11h40

      L’histoire, en avançant, valide de plus en plus les arguments et raisonnements de Jacques Ellul, Bernard Charbonneau et autres penseurs de la technique avant et après eux ; elle fait apparaître le système technicien (dont vous donnez ici une illustration parfaite) comme le nez au milieu de la figure…

       0

      Alerter
  • JMT97400 // 22.10.2017 à 11h50

    A diffuser partout.
    Ce que fait AID avec son “Cafeco” ce mardi soir 24/10/2017: voir
    http://aid97400.lautre.net/spip.php?article1561

    Comme nous l’avons fait avec les autres opus de M2R auxquels nous participons financièrement en achetant les DVD par avance ou par financement participatif. Abonnez-vous sur son site: https://www.m2rfilms.com/ et si vous pouvez participez!

     3

    Alerter
  • fanfan // 22.10.2017 à 14h17

    > NGO report Glyphosate and Cancer: Buying Science, by Helmut Burtscher-Schaden PhD, Peter Clausing PhD, and Claire Robinson Mphil, March 2017 : https://www.global2000.at/sites/global/files/Glyphosate_and_cancer_Buying_science_EN_0.pdf

    > 19 octobre – Setting the record straight on false accusations: Dr C. Portier’s work on glyphosate and IARC
    A leading environmental health and carcinogenity expert, Dr Christopher Portier, is being targeted by attacks aiming at undermining his reputation as a person, as a scientist, and, beyond him, that of the International Agency for Research on Cancer (IARC) whose March 2015 classification of glyphosate as a “probable human carcinogen” is a major embarrassment for the agribusiness industry…
    https://corporateeurope.org/food-and-agriculture/2017/10/setting-record-straight-false-accusations-dr-c-portier-work-glyphosate

     0

    Alerter
  • fanfan // 22.10.2017 à 14h24

    Corporate Europe Observatory (CEO) is a research and campaign group working to expose and challenge the privileged access and influence enjoyed by corporations and their lobby groups in EU policy making.

     0

    Alerter
  • Papagateau // 22.10.2017 à 17h11

    A la moitié : L’expérience sur les Daphnées refaite par un scientifique indépendant constate une mortalité 300 fois plus importante que dans celle de Monsanto.

    Une seule explication pour le scientifique (hormis le gros mensonge), l’utilisation d’une variété de gliphosate insoluble qui ne s’est donc pas dispersé dans l’eau de l’aquarium.

    Résultat: Une toxicité 300 fois plus faible et trente ans de bénéfices pour eux, et de malheurs pour nous, avec en plus le reproche de ne rien comprendre a la science et d’être CONSPIRATIONNISTE.

    On enfonce le clou vers la fin (1h15) avec la “contre-étude” de L’Union européenne complètement bidonnée car complètement anonyme. Qui c’est Anonyme? Est-ce qu’Anonyme peut répondre à mes questions?

     5

    Alerter
  • fanfan // 22.10.2017 à 18h11

    NGO report Glyphosate and Cancer: Buying Science : By Helmut Burtscher-Schaden PhD, Peter Clausing PhD, and Claire Robinson Mphil, March 2017 https://www.global2000.at/sites/global/files/Glyphosate_and_cancer_Buying_science_EN_0.pdf

    19 octobre – A leading environmental health and carcinogenity expert, Dr Christopher Portier, is being targeted by attacks aiming at undermining his reputation as a person, as a scientist, and, beyond him, that of the International Agency for Research on Cancer (IARC) whose March 2015 classification of glyphosate as a “probable human carcinogen” is a major embarrassment for the agribusiness industry…
    https://corporateeurope.org/food-and-agriculture/2017/10/setting-record-straight-false-accusations-dr-c-portier-work-glyphosate

     2

    Alerter
    • fanfan // 22.10.2017 à 18h24

      2016 – Les travaux de l’Anses : Expositions aux pesticides des utilisateurs et des travailleurs agricoles
      https://www.anses.fr/fr/content/expositions-aux-pesticides-des-utilisateurs-et-des-travailleurs-agricoles

      Volume central-Avis de l’Anses. Rapport d’expertise collective
      https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2011SA0192Ra.pdf

       1

      Alerter
      • fanfan // 22.10.2017 à 18h26

        Volume 7 : Expositions et homologation des pesticides
        … “Qu’elles soient isolées ou agrégées dans des modèles, ces données sont pour la plupart la propriété des industriels qui les ont financées, elles ne sont pas accessibles et n’ont pas donné lieu à une validation scientifique par des pairs. Inversement, des mesures d’exposition présentes dans la littérature publiée dans des revues à comité de lecture ne sont ni utilisées pour l’élaboration des modèles ni utilisées systématiquement dans le cadre de l’homologation, sans que les motifs de cette exclusion apparaissent clairement.”
        https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2011SA0192Ra-Anx7.pdf

         1

        Alerter
    • fanfan // 22.10.2017 à 19h13

      Aux modérateurs :
      CEO signifie chief executive officer, l’équivalent de PDG en français. C’est également le très ironique acronyme de l’Observatoire de l’Europe industrielle (Corporate Europe Observatory), un groupe de chercheurs indépendants – « les meilleurs que j’ai rencontrés depuis de longues années », dixit Susan George. Financé par une poignée de fondations et d’associations caritatives, le CEO suit l’évolution de la politique européenne sous l’angle particulier du lobbying industriel et des risques qu’il fait peser sur la démocratie, l’équité, la justice sociale et l’environnement.

       0

      Alerter
  • Christian Gedeon // 23.10.2017 à 02h01

    J’ai une question,pas terrible,mais une question. Les paysans et les particuliers qui utilisent le round up ont un pistolet sur la nuque pour les obliger à le faire? Juste comme ça en passant…je sais bien qu.evoquer la responsabilité de chacun est très politiquement incorrect…mais ce sont bien les utilisateurs qui …utilisent,enfin je crois. Le meme questionnement peut être transposé sur tant de sujets.Pour couper l’herbe si j’ose dire sous les pieds de Monsanto,peut être devrait on( mais qui est on) commencer tout simplement par ne pas utiliser le round up,non?

     1

    Alerter
  • olive // 23.10.2017 à 10h46

    Les Crises étant un lieu de débat, je me permets de prendre la défense du Glyphosate en espérant ne pas être lynché, injurié ou rejeté par des arguments conspi à 2 balles (je dis ça vu la quasi unanimité des réactions ci-dessus).
    Donc, NON, le glyphosate n’est pas dangereux aux doses auxquelles il est utilisé pour le consommateur. La présence de cette substance N’est PAS problématique (c’est la dose qui fait le poison).
    C’est la moins pire des molécules actuellement dans l’agriculture “industrielle”.
    Je vous invite à découvrir ce youtubeur très sympathique qui explique tout ça clairement :
    https://www.youtube.com/watch?v=q5ZmgPYBfpc

    Je suis le premier à défendre l’environnement, mais il faut savoir raison garder. Le glyphosate cristallise les peurs de manière absurde. Si l’on doit critiquer l’industrie agroalimentaire ou Monsanto faisons-le sur des faits objectifs ! Sinon on passe pour des imbéciles et on risque d’avoir bien pire à la place !

    Sur la question, par exemple, mais les ressources sont nombreuses : http://menace-theoriste.fr/vraie-critique-environnementaliste/

     4

    Alerter
    • douarn // 23.10.2017 à 13h53

      Bonjour Olive, je m’associe à vous, le lien est très bon !
      Bon, il y a des choses à discuter quand même. Entre autre, le présentateur (il n’est pas le seul) de la vidéo amalgame molécule active (glyphosate) et forme commerciale (glyphosate + cohorte de produits chimiques potentialisant et permettant l’usage de la molécule active).
      L’agriculture conventionnelle ne peut plus se passer de ces molécules, interdire le glyphosate c’est ouvrir la porte aux autres molécules dont beaucoup sont plus dangereuses, le problème est là.

      Pardonnez moi la métaphore et avec tout le respect que j’ai pour les agriculteurs conventionnels, les phytosanitaires ne sont que les béquilles qui font marcher un handicapé. Enlever les béquilles ne fera pas mieux marcher cet handicapé, celui ci cherchera d’autres béquilles.

       1

      Alerter
      • olive // 23.10.2017 à 15h38

        Oui tout à fait.

        L’excellent Christophe Michel de la chaîne Youtube Hygiène Mentale vient d’ailleurs de sortir une vidéo qui traite de cette question. Pas du glyphosate en particulier, mais de l’honnêteté intellectuelle qu’il y a à avoir vis-à-vis des faits, quand bien même ceux-ci vont à l’encontre de nos croyances, valeurs, combats militants, etc. Et de la meilleure manière de trancher.
        https://youtu.be/eLLIm-GpJh4
        Brillant comme d’hab.

         1

        Alerter
    • Owen // 24.10.2017 à 06h53

      Dommage qu’il ne l’ait pas bu, son verre, à votre premier lien. Par contre, cela peut donner des idées aux gosses, ils aiment se lancer des défis… Il n’est pas le premier à être courageux mais pas téméraire: https://lc.cx/NGR3.

      On n’a pas ici le format pour confronter les études sur le sujet.
      Je pense que vous connaissez un peu Monsanto qui a conçu notamment le DDT, l’agent orange, le PCB, la somatotropine, tout ça interdit car un peu “agressifs”. (Essayez “PCB DDT inuits” sur un moteur de recherche, vous allez être surpris).
      Si un fournisseur vous vend un produit avec toutes sortes de garanties en qualité et que ce produit marche mal, ou pas du tout, recommanderiez-vous ce fournisseur à vos relations ? Iriez-vous chez lui pour demander un autre produit ? (Demandez l’avis de Christophe Michel, le cas échéant).

      Ce blog a parlé de la Dépakine, pour enrayer les crises d’épilepsies qui empêchent la vie sociale de certaines personnes. Sanofi savait, mais a tardé à informer que la consommation est contre indiquée pendant la grossesse. 4000 enfants malformés, peut-être plus (vous avez des enfants ?).
      Pensez-vous, encore une fois, que les garanties présentées par un fournisseur soient suffisantes ?

       2

      Alerter
  • Jigex // 23.10.2017 à 21h37

    Une chose me dérange dans ce docu, la confusion sur l’association OGM / glyphosate.
    La conclusion de chaque reportage des victimes est: “quand j’ai arrêté les OGM tout aller mieux” ou “on ne sèmera plus d’OGM” quand ça ne va pas mieux.

    Comme si c’était la preuve que les OGM sont nocifs. Cela montre juste que le package vendu par Monsanto, semence modifier pour résister au glyphosate + Roundup est nocif (écocide..)

     1

    Alerter
  • Jean-Luc // 27.10.2017 à 10h01

    Tant que nous laisserons nos lois aux mains de l’U.E., en quoi est-ce utile de palabrer sur telle ou telle cause si nous n’avons pas les rennes de nos propres choix ?
    Nous semblons avoir pieds et poings liés par notre appartenance à une organisation supranationale, dont les règles (traités européens) ne peuvent être changées qu’à l’unanimité des 28 états.
    Cela semble être un verrou dont nous n’avons pas la clé, à moins d’en sortir, faute de pouvoir y exercer nos choix.
    Ceci parait impossible,
    d’une part dans le cadre d’une organisation puissamment tenue par un lobbying de plus en plus prégnant,
    d’autre part parce qu’il me semble que nos décideurs politiques paraissent plus préoccupés à satisfaire les milieux d’affaire que les intérêts du peuple français.

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications