Les Crises Les Crises

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 24.12.2017 à 05h54

En Europe, la France a eu un vrai chef d’état, en la personne de Charles De Gaulle que l’on a aimé ou non.
En Europe, la Russie a un vrai chef d’état, en la personne de Vladimir Poutine, que l’on aime ou non.
Mais dans les deux cas, de vrais chefs d’état, et non des pantins aux services d’intérêts étrangers, qui nous transforment en filiale supplétive au mépris de nos intérêts.

27 réactions et commentaires

  • DUGUESCLIN // 24.12.2017 à 05h54

    En Europe, la France a eu un vrai chef d’état, en la personne de Charles De Gaulle que l’on a aimé ou non.
    En Europe, la Russie a un vrai chef d’état, en la personne de Vladimir Poutine, que l’on aime ou non.
    Mais dans les deux cas, de vrais chefs d’état, et non des pantins aux services d’intérêts étrangers, qui nous transforment en filiale supplétive au mépris de nos intérêts.

     157

    Alerter
    • Fritz // 24.12.2017 à 13h39

      Le 22 novembre 2013, pour les cinquante ans de l’assassinat du président Kennedy, j’avais entendu Oliver Stone sur Europe 1 (il avait même dit quelques mots en français). C’était excellent, même Nicolas Poincaré avait été bon, c’est dire.

      Là, il est interrogé par Sophie Chevardnadzé, qui est d’une classe très au-dessus de M. Poincaré. J’ai regardé tout l’entretien, c’est passionnant. J’invite les lecteurs du blog à le regarder, une fois, deux fois et plus si nécessaire. Oui, le monde a besoin de personnalités fortes, Castro, Chavez ou de Gaulle, car pour exister, il faut résister, et même si vous n’êtes pas d’accord avec tel pays étranger, vous avez besoin qu’il vous résiste. Vous en avez besoin pour limiter votre hybris, pour redescendre sur terre, pour préserver la paix du monde.

      “A chaque fois que j’ai parlé avec Poutine, j’ai senti cette volonté de sa part : un équilibre des pouvoirs, un respect de la souveraineté de chacun, et un sentiment de paix dans le monde”.

      Poutine serait le garde-fou de l’Occident… si l’Occident voulait bien l’écouter.

       61

      Alerter
      • laertes // 24.12.2017 à 17h47

        Il est normal qu’Oliver Stone se débrouille en français puisqu’il est à moitié français d’origine (il passait ses vacances en France qd il était enfant).

         3

        Alerter
      • Narm // 26.12.2017 à 12h19

        il l’est deja par la force des choses car sans lui, où serait-on aujourd’hui ?

         1

        Alerter
      • Larousse // 27.12.2017 à 09h15

        Pour les Russes que je connais la notion d’Occident est une “maison à double-entrée” : on y est attiré par les magasins et un certain ordre dans “l’organisation commerciale”, “le petit charmant” mais on a envie de l’ignorer, de le fuir par l’attitude générale d’âpreté aux profits, aux gains qu’ils ressentent dans les actes quotidiens “de cette société”. Retourner en Russie, si c’est hors de Moscou je précise, c’est retrouver le calme, même si c’est avec une dureté quotidienne, “on s’entraide sans discours” (rien d’afficher sur les ” restos du coeur”, (et moi j’ajouterai le “très officiel Vivre ensemble” qui est, selon moi, la “Vitrine du Libéralisme” comme il y eut une autre “vitrine” sous Brejnev…).
        En clair, les Russes -hors de Moscou- se foutent de l’Occident, s’en méfient. Ils ne demandent qu’une chose : que cet Occident les laisse en paix et ne se mêle pas de leurs affaires. Chacun sa…

         3

        Alerter
  • caliban // 24.12.2017 à 08h08

    Beaucoup d’admiration pour le cinéaste et pour cet homme capable de penser contre lui-même. Si on le compare à Michael Moore, c’est un cran au-dessus : moins américano-centré.

    Un grand monsieur.

     56

    Alerter
    • Cédric // 24.12.2017 à 12h08

      parce qu’il y a tellement de grain à moudre aussi aux Etats-Unis !

       3

      Alerter
  • robert pierron // 24.12.2017 à 09h28

    Moore qui a voté Clinton la sociopathe criminelle et candidate qui s est vantée d avoir participé à l exécution d un chef d etat étranger qui n avait pour seul tort que de s opposer à la dictature du dollar et à l impérialisme israélien.

     41

    Alerter
    • Haricophile // 24.12.2017 à 10h03

      Les “intellectuels” font beaucoup d’erreurs. Il ne faut pas les jeter avec l’eau du bain 😉

       1

      Alerter
      • Raphaël // 24.12.2017 à 14h26

        Leur titre de personne publique et médiatique les astreint à en assumer les conséquences. Donc je jette Moore et l’eau du bain sans remords.

         18

        Alerter
    • caliban // 24.12.2017 à 11h41

      “Moore qui a voté Clinton”

      Moore est 200% américain, ses prises de position s’expliquent d’abord par des considérations de politique intérieure. Et à ce titre, il me paraît difficile de le juger (son premier choix était celui de Sanders) et encore plus discutable de remettre en cause son apport à l’éveil des consciences aux Etats-Unis.

       11

      Alerter
  • Duracuir // 24.12.2017 à 12h43

    Il me semble qu’il y a un très grand leader européen. Il a récupéré son pays en 1998, vaincu, ruiné, écartelé, humilié, traité comme une p…, et en 19 ans, avec un PIB inférieur à celui de l’Espagne et une population à peine du niveau de celle de la France et l’Allemagne réunies, il en a fait un géant diplomatique, militaire et maintenant économique. Capable de se battre pour vraiment assurer la souveraineté de son pays.

    Non, non, c’est pas Macron. 🙂

     36

    Alerter
    • Dmitry // 25.12.2017 à 01h09

      Complètement faux! En fait, 17 ans du règne sans partage de Mr. Poutine nous ont amené à l`impasse total. Le peuple russe sombre dans la pauvereté intolèrable (salaire moyen 250$ par mois). Cépendant, il faut payer pour tout. La médecine et l’instruction superieure, contrairement à ce qui est stipulé dans la Constitution de l’Etat, sont devenues payables et très chères pour un citoyen lambda (dans l’URSS c’était vraiment gratuit pour chaqu’un). Merci, Mr. Poutine, le garant de la Constitution. La chute accélérée dans l’abîme avait commencé à partir de Eltsin et continue sans arrêt jusqu’à présent. A mon avis, les étrangers ne comprenent en rien les réalités de la vie en Russie. Ils ne voient que les oripeaux extérieures de Moscou (ou bien de St-Peterbourg) qui leur font l’impression générale. Vive l’URSS! Vive la liberté, la fraternité, l’égalité!

       4

      Alerter
  • Soria // 24.12.2017 à 12h52

    Cela me fait penser à ” En attendant Godo”

     2

    Alerter
  • Renaud // 24.12.2017 à 13h11

    À de rares exceptions près, le plus grand danger des États-Unis, depuis presque leurs débuts, c’est de s’inventer des ennemis. On dirait que Oliver Stone passe à côté de ce phénomène. Cette maladie semble n’avoir été qu’en augmentant au fil de l’histoire. S’il n’y a pas d’ennemis, et bien les services spéciaux américains en inventent et ça fait marcher le complexe militaro-industriel. Le complexe militaro-industriel est la “machine” qui “fait tourner” artificiellement l’économie américaine en générant des retombées économiques, sociales et environnementales extrêmement malsaines. Mais pour le gvt américain ça ne fait rien tellement les enjeux sont “essentiels”… on nage en pleine folie!
    Les États-Unis sont devenus un véritable abcès mondial mondial de toutes les toxines économiques et sociales empoisonnée et ramifiées dans le monde.
    Quand je pense qu’il y a des politiques qui divaguent encore en proposant de les imiter…
    C’est exactement l’inverse qu’il faut faire! Si l’on considère seulement la Suisse territoriale, voilà largement de quoi s’inspirer. Qu’attend-t-on?
    Puissent les États-Unis imploser sur eux-mêmes et ainsi l’atmosphère empestée mondialisée s’en trouverait puissamment assainie pour la régénération de tout le monde!

     25

    Alerter
  • Albert Charles // 24.12.2017 à 13h28

    La critique des USA par Stone est juste. Mais on aimerait bien un Stone, aussi, en Russie, en Chine, etc. Son seul problème, c’est qu’il reste dans l’analyse des rapports inter-étatiques et dans le seul ciblage des USA: c’est son choix. Mais ça ne permet pas de bien comprendre certaines tensions. Quand il finit son entretien en affirmant que les USA arment les pays du Pacifique, il est en décalage chronologique avec la réalité: en fait, c’est la Chine qui a créé la poudrière asiatique en envahissant les îles du Pacifique Sud, dès les accords de Paris de 1973 (fin de l’intervention américaine au Vietnam). Et ce sont les pays d’Asie du Sud-Est qui demandent aujourd’hui (avec le Japon et la Corée du Sud) le soutien militaire des USA, même l’ancien adversaire vietnamien (toujours communiste !) contre le danger chinois (qui, pour la population vietnamienne par exemple, vaut bien le danger Yankee). De Gaulle, en effet, connaissait le complicité de tous impérialismes ….

     2

    Alerter
    • Perso // 25.12.2017 à 02h14

      Vous n’y etes vraiment pas, la Corée du Sud et le Japon sont les obligés des USA depuis la derniere guerre mondiale et la guerre de Corée qui a suivi. Ces deux pays vassalisés leur servent de tete de pont militaire depuis cette période et n’ont d’autre choix que d’y accueillir les bases US. La Chine n’a pas de velleite hegemonique deja assez occupée a maintenir la paix dans son hinterland. Quant a la Mer de Chine, c’est un espace strategique pour l’acheminement du petrole entre autre et les Chinois entendent preserver leur securite. Parlez-en aux USA qui ont envahis avec leurs marines le Panama des qu’un danger de perte de controle du canal s’est manifesté. La realite est tout autre que celle donnée par les medias occidentaux.

       17

      Alerter
  • Raphaël // 24.12.2017 à 14h31

    Les esprits français ont définitivement été corrompus par 40 ans d’humanisme mondialiste, deux générations, plus qu’il n’en faut pour détruire un peuple. L’espoir ne peut venir que de l’est où les cerveaux ont gardé un système immunitaire intact.

     20

    Alerter
  • Michel Ickx // 24.12.2017 à 18h39

    On peut espérer que le Président de la Fédération de Russie puisse résister contre ce bloc Atlantique (OTAN inclus) qui menace toute la planète en jouant avec le feu. On peut également espérer que l’empire USA implose sans trop de violence comme le fit l’empire soviétique.

    Après il faudra bien récupérer de bonnes relations avec la Russie et les 2tats-Unis pour contenir d’éventuelles velléités de domination de la Chine et pour coexister pacifiquement avec ce géant asiatique.

    Peut-être alors nous aurons besoin de coopérer, à partir d’une Europe indépendante, avec une Amérique assagie et débarrassée de sa hubris impériale

    En attendant je ne peux qu’admirer le courage et la patience de l’Ours.

     15

    Alerter
    • Narm // 26.12.2017 à 12h31

      “On peut également espérer que l’empire USA implose …comme le fit l’empire soviétique.”

      ça n’arrivera jamais, il n’y a pas de puissance étrangère pour déclencher une implosion similaire

       1

      Alerter
  • Michel Ickx // 24.12.2017 à 18h46

    On peut espérer que le Président de la Fédération de Russie puisse résister contre ce bloc Atlantique qui menace toute la planète en jouant avec le feu. On peut également espérer que l’empire USA implose sans trop de violence comme le fit l’empire soviétique.

    Après il faudra bien récupérer de bonnes relations avec la Russie, et les Etats Unis, à partir d’une Europe indépendente, pour contenir des velléités éventuelles de domination de la Chine et pour coexister pacifiquement avec ce géant asiatique.

    Peut-être alors aurons nous intéret a coopérer avec une Amérique assagie et débarrassée de sa hubris mpériale.

    En attendant je ne peu qu’admirer le courage et la patience de l’Ours assiégé.

     2

    Alerter
  • fox 23 // 24.12.2017 à 19h24

    Ce n’est sans doute qu’un à-côté, mais voir la différence de comportement professionnel entre la journaliste russe – ce qui devrait être celui de tout interviewer – et l’attitude de hyène haineuse d’une (au hasard) Léa Salamé en dit long sur les dérives de nos soi-disant journalistes qui ne sont en fait, à de rares exceptions près, que des propagandistes impolis.

     29

    Alerter
  • clauzip // 25.12.2017 à 18h28

    La résistance et le maintient de la Russie dans le concert internationnal est plus qu’indispensable.
    Désignée par les USA comme ennemi à abattre,et ce depuis1945 pour l’essentiel,elle ne constitue qu’une proie que les multinationales américaines n’ont pas réussi à dépecer complètement.il reste encore tellement de richesses dans le sous sol.
    Poutine est l’homme par qui la chute complète à été évitée .
    Toute la presse mainstram et l’UE pour ce qui nous concerne soutiennent cette vindicte.D
    Des lors tous les moyens sont utilisés ,ils démontrent,si s’est nécessaire,la violence,le jusqu’au boutisme de nos elites au pouvoir occidentales.
    Nous percevons ainsi, le potentiel effrayant de suivisme,de docilité et l’absence de morale et d’éthique de nos larbins qui n’attendent que la croquettes que donnera le maitre ,qu’il donnera un peu plus de longueur à la laisse.

     5

    Alerter
  • Pote // 25.12.2017 à 21h55

    Le peuple est l’homme providentiel …Changeons de constitution …..

     1

    Alerter
  • christian gedeon // 26.12.2017 à 11h25

    Un De Gaulle? encore faut il que les “français ” le méritent.Parce qu’un De Gaulle,çà ne vient pas comme çà,n’est ce pas? Sacré Stone,il voit les français de façon merveilleuse. Et merci. je lui rappelle quand même que ce sont les français,déjà pourris par “l’esprit” de 1968,qui ont viré De Gaulle. Et la pourriture n’ a cessé de s’étendre depuis.J’étais déjà gaulliste si j’ose dire,de^puis mon, enface libanaise,et je me souviens comme si c’était hier,du choc qu’avait provoqué sa mort au LIban.Musulmans comme chrétiens,tout le monde était uni dans une même sidération,et avait compris,instinctivement,que c’était le commencement des emmerdes. Et en France,depuis que De Gaulle est parti,la Nation tombe en quenouille,chaque année un peu plus.

     4

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 26.12.2017 à 13h52

    C’est vrai qu’un de Gaulle ca ne se trouve pas comme ça sous le sabot d’un cheval! Plus la caste au pouvoir va se refermer, moins il y aura de brassage, moins il est probable qu’un de Gaulle émerge avec une pensée dissidente de ce magma. Il y a énormément de personnes talentueuses et intelligentes dans les classe moyennes, mais les jeunes sont broyés dès le plus jeunes âges dans la précarité et donc le conformisme. Je l’ai vu dans les milieux politiques ou franchement ce ne sont pas les meilleurs qui finissent au sommet des partis, y compris chez Mélenchon… J’ai vu comment on fabrique les élites dans les concours – les plus conformistes gagnent le poste. S’il y a un de Gaulle quelque part (ou un Thorez ou un Duclos…) il se bat aujourd’hui pour trouver un job payé 1200 Euros après avoir fait de brillantes études à l’université ou dans une école d’ingénieur….

     5

    Alerter
  • Etienne2 // 26.12.2017 à 21h43

    J’ai bien peur que le personnage “De Gaulle” demeure une icone retouchée qui ne correspondrait pas au temps présent, d’une France qui n’est plus.Les historiens de son temps sont morts.Nous vivons un autre époque.Je n’apporterai aucun lien mais le Général a retourné sa veste concernant l’Algérie et a laissé massacré des centaines de milliers de harquis, ceux qui avaient servi la France… et à la place les dictatures des “généraux” qui continuèrent de collaborer avec l’économie des ressources du sous-sol algériens en simulacre d’indépendance nationale!
    L’affaire des “ballets roses” a été très vite mise sous le boisseau: on peut toujours mettre en avant la belle France catholique avec ses valeurs et une épouse modèle mais à un moment donné la mayonnaise ne prend plus.
    Par son inattention, ce monsieur (le compagnon en chef de la libération) a laissé quelques petits trublions de soixantehuitard semer la zizanie en pleine trente glorieuse.
    Oliver Stone? un brillant cinéaste.

     1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications