On a donc encore “aidé les Grecs”, enfin aidé à nous rembourser avec notre argent…

Par  Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen)

16.07.2015 à 12h18 • Mis à jour le 17.07.2015 à 16h01

Le gouvernement grec peut respirer. Pour quelques jours – ou semaines – en tout cas. Les 28 pays de l’Union européenne ont accordé vendredi 17 juillet un financement d’urgence de 7,16 milliards d’euros à la Grèce, sous la forme d’un prêt qui permettra au pays de remplir une partie de ses engagements en attendant la mise en place d’un éventuel plan d’aide. Jeudi, les ministres de la zone euro (Eurogroupe) avaient validé le principe de cette aide d’urgence de trois mois.

La Commission européenne a indiqué jeudi qu’Athènes avait « satisfait » aux exigences de l’accord, quelques heures après que le Parlement grec a adopté une première série de réformes. La Grèce n’aura pas ainsi à attendre l’arrivée du troisième plan d’aide, dont la mise en place va demander des semaines. Le pays, qui n’était pas parvenu à rembourser le 30 juin le Fonds monétaire international (FMI), pourra ainsi éviter un défaut de paiement supplémentaire.

Le prêt « d’un montant de 7,16 milliards d’euros parviendra à la Grèce d’ici à lundi » a annoncé le commissaire européen chargé de l’euro, Valdis Dombrovskis. C’est à cette date, le 20 juillet, qu’Athènes doit verser 3,5 milliards d’euros à la Banque centrale européenne (BCE). Elle pourra également s’acquitter de ses arriérés de paiement auprès du FMI, soit 2 milliards d’euros au total.

Ce remboursement du FMI permettra aussi à ce dernier de s’asseoir à nouveau à la table des négociations pour discuter d’une participation au troisième plan d’aide à la Grèce. En effet, l’institution de Washington ne peut pas prêter à un pays si ce dernier lui doit de l’argent. Le président de la BCE, Mario Draghi, a estimé jeudi qu’il ne faisait aucun doute que la Grèce rembourserait l’institution monétaire, tout comme le FMI.

 

Lire la suite sur : www.lemonde.fr

31 réponses à La Grèce obtient un prêt de 7 milliards d’euros… pour rembourser d’autres prêts

Commentaires recommandés

Anne Le 05 août 2015 à 10h28

Aux profiteurs des “prêts” à la Grcèce, (pour acheter des armes, pour des infrastructures, pour des tas de dépenses avalisées par des gouvernements et des dirigeants et autres fonctionnaires, facilitateurs d’affaire, etc…) le signal c’était “prend l’oseille et tires toi !”
conseil suivi â la lettre puisque ces euros ont vite pris le large, dans des lieux plus sûrs que la Grëce, (les pilleurs préférant ne pas trop s’attarder sur les lieux du crime….) crime originel de plus, avec l’origine falsifiée de l’entrée de la Grèce dans l’Euro, crime signé par Godman Sachs….liée comme on sait au gouvernement des zuniens.

Maintenant ces prestidigitateurs, gens irresponsables, amateurs de luxe et spécialistes du déplacement à la vitesse de la lumière des capitaux, laissent l’ardoise au citoyen lambda, couillons mais accro, (avec les babioles que le crédit lui a permis d’entrevoir).

Triste histoire, pas prête de se terminer.

  1. Anne Le 05 août 2015 à 10h28
    Afficher/Masquer

    Aux profiteurs des “prêts” à la Grcèce, (pour acheter des armes, pour des infrastructures, pour des tas de dépenses avalisées par des gouvernements et des dirigeants et autres fonctionnaires, facilitateurs d’affaire, etc…) le signal c’était “prend l’oseille et tires toi !”
    conseil suivi â la lettre puisque ces euros ont vite pris le large, dans des lieux plus sûrs que la Grëce, (les pilleurs préférant ne pas trop s’attarder sur les lieux du crime….) crime originel de plus, avec l’origine falsifiée de l’entrée de la Grèce dans l’Euro, crime signé par Godman Sachs….liée comme on sait au gouvernement des zuniens.

    Maintenant ces prestidigitateurs, gens irresponsables, amateurs de luxe et spécialistes du déplacement à la vitesse de la lumière des capitaux, laissent l’ardoise au citoyen lambda, couillons mais accro, (avec les babioles que le crédit lui a permis d’entrevoir).

    Triste histoire, pas prête de se terminer.


    • Citoyen Le 05 août 2015 à 11h59
      Afficher/Masquer

      Qui sont ces Syriza qui tiennent un discours démagogue et LAISSENT faire…


      • Anne Le 05 août 2015 à 12h11
        Afficher/Masquer

        C’est vrai que l’on peut se poser beaucoup de questions.


  2. Doctorix Le 05 août 2015 à 11h16
    Afficher/Masquer

    Formidable, cette façon de trouver sept milliards à prêter en appuyant sur le bouton de la planche à billets, quand de l’autre côté c’est du sang et de la sueur qui les rembourseront… ou pas…
    J’aimerais qu’on me le confirme, mais il me semble bien que c’est en imprimant mille milliards d’euros qu’on a fait passer récemment le dollar de 1.30$ à 1.10$ pour un euro.
    Ainsi, ce qui est du laisser-aller pour les pays, comme l’affirme l’Allemagne, devient de la bonne gestion pour l’Europe?
    La vérité est que le pouvoir de jouer sur sa propre monnaie par l’inflation est une excellente chose, d’une part parce qu’il spolie davantage les riches que les pauvres, et d’autre part parce qu’il renforce la compétitivité, si du moins on n’en abuse pas.
    Ce devrait être le privilège de tout Etat. Cela doit le redevenir.


    • luc Le 05 août 2015 à 11h36
      Afficher/Masquer

      les QE, quantitative easing,création monétaire…

      on ne les fait pas pour rembourser des dettes!

      on les fait pour prêter de l’argent = créer des dettes supplémentaires…

      cherchez l’erreur, s’il y en a une…


      • Doctorix Le 05 août 2015 à 12h02
        Afficher/Masquer

        Oui, comme les banques: on prête de l’argent qu’on n’a pas, et on se gave sur les intérêts.
        Une banque qui a un euro a le droit d’en prêter 9…
        Il faudra bien un jour revenir à la monnaie-or, qui n’est pas une monnaie de singe, elle.
        C’est ce que voulait Khadafi pour l’Afrique (le dinar-or), et c’est ce qui l’a tué, ainsi que sa volonté de ne plus faire de transactions en dollars.


    • Nerouiev Le 05 août 2015 à 14h08
      Afficher/Masquer

      On peut aussi écouter le discours très pragmatique de Sahra Wagenknecht :
      http://arretsurinfo.ch/grece-la-depute-allemande-sahra-wagenknecht-die-linke-denonce-lattitude-de-son-pays/


      • bruno Le 06 août 2015 à 09h21
        Afficher/Masquer

        vraiment la grande classe cette dame que Sahra Wagenknecht.
        et quand on voit un certain Sapin ou une certaine Merkel se détourner de ce que dit Sahra Wagenknecht,en discutant voir rigolant entres aux…on a envie d’aller les voir et de leur coller des claques dans la gueule tellement ils ont un manque de respect et de je m’en foutisme.
        franchement ils sont à gerber…


  3. Franck Le 05 août 2015 à 11h25
    Afficher/Masquer

    Cavalerie financière ou pyramide de Ponzi, appelez le comme vous voudrez…
    Tant que l’on ne punira pas sévèrement les hommes politiques qui nous détroussent par les impôts, et jettent l’argent par les fenêtres ou pour se payer encore plus de voix, la corruption légalisée rongera ce pays petit à petit…


  4. Greco Le 05 août 2015 à 11h38
    Afficher/Masquer

    Dernier commentaire,
    Je suis 3 fois blessé par les gens d’A. Doré et une fois par les gens du FN en France. La lutte pour les idées, passe d’abord par la rue et après par le clavier. Et surtout pas par les élections,


    • Anne Le 05 août 2015 à 12h03
      Afficher/Masquer

      @Greco J’apprécie généralement beaucoup vos commentaires, (comme beaucoup ici d’ailleurs), je n’ai pas lu les commentaires supprimés… Ma curiosité est aiguisée…d’autant plus que parfois la modération zélée nuit ….


    • Charles Michael Le 05 août 2015 à 12h30
      Afficher/Masquer

      Greco,

      ce qui n’est dit nulle part c’est la part importante Et historique des mouvements anarchistes en Grèce.
      ce sont les anarchistes qui déjà sous Andreas Papandreou occupaient la rue (Oktovriou) à chaque anniversaire de l’insurrection de Polytechnique, et Exharchias est leur fief.
      ce sont eux aussi qui ont constitué le fer de lance contre la Troïka à Syndagma.

      sauf erreur de ma part, il n’est pas impossible que nous ayons des amis communs.


      • Greco Le 05 août 2015 à 22h21
        Afficher/Masquer

        Oui je pense qu’on peut avoir des amis communs. Le mouvement anarchiste en Grèce est très présent à tous les luttes et il y a beaucoup des courants. Fac de chimie le 85, Ecole polytechnique, des centaines des manifestations violentes, (vraiment violentes) le Décembre de 2008 et la lutte par toutes les moyens nécessaires (on se comprend….). Alors vous vous souvenez que les voyous d’A. Dorée qui aux années 80-90 étaient quelques dizaines d’activistes, ils étaient tabassés chaque fois qu’on voulait s’entrainer…Mais la crise de 2010, a totalement bousculé le paysage politique et l’appareil répressif de l’Etat a été renforce (n’oublions pas que le 50% de policiers votent A. Doré et le 80% de DIAS, MAT, EKAM-forces spéciales- votent à 80% A. Dorée). Tout a changé. Et pour moi le soir ou j’étais présents quand Varoufakis a été coincé à Exarcheia, pour quelques minutes il était à coté de la mort=50 personnes avec des bouteilles et qui voulaient sa peau .Vous savez quel peut être le sort d’un homme politique s’il ose à passer par Exarcheia Et lui, sans aucun flic avec lui , descend de sa moto, seul face à un groupe cagoulé et armé des bar de fer….et discute avec eux …en risquant sa vie .C’était quelque chose de nouveau…et il est parti sain et sauf…. Et si vous êtes au courant, vous imaginez qu’on se prépare pour la journée de 18/8 ou ils vont voter le nouveau mémorandum…ca va être chaud parce que Panousis (ministre de l’intérieur mais pas membre de Syriza ) a sorti ses caïds cagoulés en moto qu’il terrorisent la population.

        Mais pour le site c’est fini.”Notre cher Greco perd les pédales” ” n’est plus loin de AD” et mon commentaire qui était une réponse à un autre commentaire du “Citoyen” disparait. J’ai pas le droit de répondre aux bêtises que la Grèce est le cheval de Troie de USA (aucune critique sur les interventions de l’armé Française en Afrique et sur les viols des jeunes noires qui plaisent bien a l’armé de France et qui font presque sympa les américains) eux au moins mettent un peu en taule leurs tortionnaires, la France jamais= bref ils ont violés des jeunes noires c’est pas si grave), que Varoufakis est un enfumer du popolo ( oh, le grand Robespierre qui se cache sous le pseudo de Citoyen, veut détruire le capitalisme ce soir, pas demain, il va au boulot”). Et rien, rien aucune critique sur les dirigeants Européens, toute est la faute de Varoufakis.
        Alors il a un problème de démocratie ici: je suis couper (et lui) pour la réponse à un commentaire (comme les autres qu’il a écrit) d’un en-fumeur. Et je peut pas eter juger sur ce que j’ai écrit. Pas grave » c’est la France
        Chao et un honnête merci pour les quelques minoritaires messages de soutien. Je laisse l’information sur la crise Grecque à M ou MME “Citoyen”. Il est au courant de toute l’actualité grecque, française, américaine, chinoise et australienne. Je m’incline face à sa génie, mais j’avoue que quand il écrit, je sens l’odeur de l’alcool.
        Merci de nouveau pour ceux qui m’ont supporté.


        • Tunk Le 05 août 2015 à 22h57
          Afficher/Masquer

          Moi je veux bien un lien pour l’histoire de Varoufakis qui cause aux cagoulés, si vous en avez la possibilité.

          Je l’apprécie de plus en plus, ce Bélier ! 🙂


          • Greco Le 06 août 2015 à 00h27
            Afficher/Masquer

            Aux vidéos, il a des partis: dans la premier, les gens se rend comptent que le ministre d’économie est la, ils entrent dans le restaurant pour le frapper en cassant de bouteilles et en le menaçant mais de qu’ils se rendent compte qu’il est là sans flics, ils se calment un peu. Dans la deuxième partie “discute” ca veut dire qu’il se fait insulter très vulgairement mais sans se faire frapper et ils le laissent partir à travers l’intervention de plus « pacifistes » lui disant que “jamais comme ministre tu ne reviendras à Exarcheia, sinon ca va se passer mal…” ou “casse toi, laisser le con partir on ne parle pas avec de ministres, va manger avec tes copains à Kolonaki-(quartier chic d’Athènes)”. Il est remarquable qu’il répond souvent” mais pourquoi vous m’attaquer, vous savez bien que dans quelques semaines, je serai viré. Je ne fais pas parti d’eux »….
            https://www.youtube.com/watch?v=4cUXXzMY5Zc
            https://www.youtube.com/watch?v=63yW8L-EE1M.
            Et la presse :
            http://www.lesechos.fr/29/04/2015/lesechos.fr/02138379401_grece—varoufakis-a-deux-doigts-d-etre-tabasse-dans-un-restaurant.htm

            http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/04/29/a-athenes-le-ministre-varoufakis-parlemente-avec-des-anarchistes-enerves_4624908_3214.html.

            Perso je pense qu’il a compris le risque qu’ il a encouru mais( c’est un sentiment personnel ) il avait une expérience à des bagarres (comprendre le rapport de force et la fermer, ne pas exciter , ni parler beaucoup,) et comme il refuse et refusait d’ escorte policière, il n’a pas appelé la police, sachant qu’ils étaient aux alentours 500 -1000 personnes que si la police interviendrait « une nuit en flammes et Varoufakis » étaient à la une pour 2-3 jours…


        • Charles Michael Le 06 août 2015 à 06h39
          Afficher/Masquer

          Greco,

          la modération a nettoyé promptement, y compris mon petit mail ironique, et je pense que c’était sage et justifié par la charte
          le ci-devant nous avait servi un fantasme complotiste sans aucune preuve, mais farci de ces amalgammes que j’associe assez facilement à l’extrème droite

          laissons tomber.

          A propos de recomposition à gauche, sur un site anarcho-syndicaliste (Kropotkine donc) il y avait un article super documenté et référencé: Badiou, celui de l’hypothèse communiste, cerné par les anarchistes.
          Et dans la marche arrière sociale vers le XIX ème du monde d’aujourd’hui la plupart des mouvements actifs et opérationels sont Proudhonien sans le savoir.

          Ah, ouais, j’habite à Athènes


        • Anne Le 06 août 2015 à 20h14
          Afficher/Masquer

          Cher Greco,

          Il y a eu des problèmes avec des disparitions de commentaires problèmes non voulus par le site.

          Moi aussi j’ai eu des commentaires”disparus” même avant d’être édités.
          J’ai demandé des explications, à Olivier, et j’ai eu la réponse : ce n’était pas voulu.

          Il y a eu des problèmes techniques (et aussi des problèmes dus à certain modérateur de mon point de vue personnel…peut être)…qui sait ???

          Il faut donc demander des explications, cela aide les aide d’ailleurs là repérer les dysfonctionnements, et après ils peuvent être corrigés…

          Moi aussi depuis quelque temps j’étais déçue et je ne comprenais pas “la modération”.
          J’ai écrit et mes commentaires sont revenus et le problème a été corrigé.

          Restez sur le site Greco, votre point de vue est important et utile.


        • Greco Le 07 août 2015 à 07h37
          Afficher/Masquer

          Bonjour,
          Je me plains pas, parce que mon commentaire a été supprimé .J’ai de plus grands problèmes. Par contre je ne trouve pas réglo de ne pas mettre de le début et avec l’ ordre chronologique TOUS les commentaires pour que les lecteurs font leur propre avis sur le sujet. Et je dis bien sujet parce que ce qui m’oppose aux commentaires de Citoyen est politique et pas personnel.
          ( j’essaie même partiellement, subjectivement, avec des fautes etc, de promouvoir l’information , l’échange et le partage de points de vue, d’apprendre et de faire comprendre, une situation dramatique que la Grèce passe. Demain ca pouvait être la France.J‘essaie de donner des infos sur la Grèce-surtout sur les magouilles politiciens qu’on va pas trouver a un interview) et je reçois (p.ex.) des infos sur Ukraine ce qu’il m’enrichit personnellement. Je sais que quelques fois je me trompe, je n’évite les fautes : c’est humain )
          Par contre le 80% du contenu de commentaires du C. portent sur des insultes contre Varoufakis qui « travaille pour les USA », « même l’argent que les banques anglo-saxonnes ont reçu( ?) -comme Société General( !!)- sont la faute à Varoufakis », « il est le cheval de Troie de Usa en Europe et en France anti-USA » (mais qui fait la même politique que les USA=guerres, bombardements, impérialisme économique vente d’armes, etc).
          Ca s’appel une obsession et quelques fois nécessite un traitement. Citoyen m’a fait admirer Varoufakis avec le quel je ne suis pas d’accord sur beaucoup des sujets….
          Mais je vous assure que je ne lisais pas votre site si j’étais d’accord avec tous : je déteste les sites que les commentaires, articles sont les mêmes, cad, sectaires, avec un point de vue. C’est ennuyant. J’admire le votre parce qu’on peut écrire /apprendre/lire, une thèse et une antithèse : comme dans la réalité, la vrai vie.
          Se prendre à Obama , Holland,Cameron , Merkel, a un sens.
          Varoufakis ? Il risque la réclusion criminelle à perpétuité. C’est trop, même si c’était un enfumeur…mais qui a créé le chaos dans l’Eurogroup ? A qui ont doit la compréhension de ce qui est cette instance informelle qui décide pour nos vies ? Pas à Sapin,ni à Hollande. Mais la, aucune critique de la part du Citoyen !


  5. Ils sont grands parce que nous sommes à genoux Le 05 août 2015 à 12h52
    Afficher/Masquer

    Je m’étonne que notre bon Pépère. n’ait pas pensé à fourguer aux grecs les deux Mistrals et les 126 Raphales annulés par l’Inde, car il semble que Hellas fera l’objet de toutes les attentions sonnantes et trébuchantes profitant aux financiers européens.
    La combine ? Une fois en possession de tous ce beaux matos, Tsipras peut privatiser et les revendre à DAECH ou autre joyeux drille.
    Il est acquis que les remboursements aux malheureux zinvestisseurs divers et variés en Grèce ont été, sont et seront défrayés avec les sous des citoyens européens.
    Tant qu’à faire, les pertes militaro-industrielles françaises dues aux contrats mirifiques menés par nos zélites ENA, HEC, X et dont la cause partielle est le soutien de la France au combat contre Vlad, pourquoi ne pas essayer d’obtenir un peu de cette manne européenne ?
    La Grèce est bien le marché le plus important pour Porsche et la génisse allemande a bien refilé des sous-marins aux Spartiates par régime forcé !
    Rêvons un peu.


    • Lapige Le 05 août 2015 à 13h13
      Afficher/Masquer

      -“Je m’étonne que notre bon Pépère. n’ait pas pensé à fourguer aux grecs les deux Mistrals et les 126 RaFales ……..”
      Oh, mais c’est pas faute d’avoir essayé (de fourguer du matos militaire).
      En 2009/2010 il a fait fort pour placer des frégates Fremm (pour 2,5 milliards “toutes nues” CAD sans les armements, hélicoptères indispensables etc) plus, je ne sais plus le nombre exact, mais dans les 25 Rafale.
      En 2010 (donc en plein BRAOUM Grec) il en a remis une couche.
      Citation:
      -“En 2010, Paris était encore disposé à prêter 6 milliards d’euros supplémentaires à la Grèce, pour acheter des frégates en France. ”
      Source: Le Point.
      http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/quand-la-grece-achetait-des-armes-a-ses-creanciers-27-01-2015-1900002_53.php
      Et maintenant il se permet de donner des leçons de gestion, plus hypocrite que ça on meurt.
      Les allemands pas mieux, puisque si je ne m’abuse ils ont vendu 4 sous marins, 135 chars Leopard 2 neufs (dans les 3 millions pièce) et ont profité de l’occase, si je puis dire, pour se débarrasser de quelque chose comme 200 autres d’occasion (repris par les grecs donc), fraîchement rénovés, histoire d’alléger leur budget de défense.
      C’est pas beau ça ?


      • Lapige Le 05 août 2015 à 13h22
        Afficher/Masquer

        Argh, je corrige, je voulais parler du gouvernement français au départ:
        En 2009/2010 c’est NS/Morin qui ont poussé à l’achat de Fremm/Rafale.
        Mais par la suite (2013 il me semble), c’est FH qui a cherché à contourner la difficulté “crise budgétaire Grecque” en proposant les Fremm en … location-bail.
        Donc en 2013, en pleine austérité grecque, le gouvernement français cherchait encore, malgré tout, à vendre du militaire à la Grèce, fut-ce de façon déguisée.
        http://www.meretmarine.com/fr/content/fremm-la-france-propose-la-grece-de-louer-deux-fregates


    • Lamonette Le 07 août 2015 à 08h27
      Afficher/Masquer

      Non, non,j je ne laisserai pas dire cela.

      Nos zélites, et bien il y a un ou deux, qui nous ont sauvé les miches.Je parie sur X.

      A titre perso, je suis assez fantasque pour presque le regretter mais bon sang, on s’en tire bien et je remercie les X russes de ne pas avoir mordu plus sérieusement.


      • Lamonette Le 07 août 2015 à 08h37
        Afficher/Masquer

        Et puis, reprenez espoir car cela gronde aussi chez ceux qui ont encore le sens du bien commun.

        J’aime autant vous dire que mon jumeau astral, Pépère, Normal 1er, il a mangé sur cette histoire.


  6. Louis Robert Le 05 août 2015 à 14h20
    Afficher/Masquer

    Au-delà du surréalisme, l’absurdité de ces jeux comptables est devenue étourdissante. Nous dérivons au gré d’une fiction qui nous a rendus fous. Les mots appelés à en rendre compte ont perdu leur sens, la rationalité même de tout ce discours s’y rapportant a disparu dans la plus complète incohérence. — Tandis que nos semblables en Grèce souffrent, crèvent de faim et, malades, meurent (ou choisissent de se suicider, en famille, avant d’en arriver là), nous nous retrouvons prisonniers de cet “Asile des fous dangereux”! En reste-t-il parmi nous pour s’en rendre compte et cesser de tenter de rationnaliser la folie même?…


  7. Crapaud Rouge Le 05 août 2015 à 18h29
    Afficher/Masquer

    A en juger à la dureté des négociateurs européens, on se dit que ce problème de la dette grecque est vraiment quelque chose d’important, de sérieux et grave : on ne plaisante avec le fric, et encore moins avec les “règles”, on ne ment pas sur les comptes, etc. Et puis on tombe sur un billet de Romaric Godin (http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-pourquoi-le-nouveau-plan-d-aide-est-deja-un-echec-496415.html) qui titre : “pourquoi le nouveau plan d’aide est déjà un échec“, et là, on se dit qu’ils sont à peu près aussi sérieux que les gens du Château de Kafka.

    M. Godin explique : “Or, rien n’est simple. Car un nouvel élément vient désormais rendre les négociations encore plus périlleuses. La situation économique grecque est désormais clairement catastrophique. L’indice PMI d’activité manufacturière pour juillet est passé de 46,9 à 30,2, un niveau dramatiquement faible qui annonce une forte récession. La fermeture des banques, le contrôle des capitaux et le quasi-isolement du pays du reste de la zone euro, conséquence du gel le 28 juin des liquidités d’urgence accordées par la BCE au système financier grec, sont autant de raisons de cet effondrement.

    Selon une étude de l’association des PME grecques, les pertes de recettes de ces dernières ont atteint 48 % durant les trois premières semaines de juillet. Près d’un tiers des PME interrogées ont vu leurs recettes reculer de plus de 70 %. La consommation a été réduite de moitié. Le pire demeure que cette situation risque de ne pas être simplement temporaire.


    • Louis Robert Le 05 août 2015 à 20h57
      Afficher/Masquer

      Ni temporaire, ni stable, mais continuant de se dégrader…


    • TienTien ! Le 05 août 2015 à 23h08
      Afficher/Masquer

      Oui mais…Combien le gouvernement grec compte t’il recevoir d’Israël pour “prêter” leur pays à l’entraînement des troupes de Tsahal ? Je n’ai trouvé aucun détail financier concernant cette étrange transaction.


  8. Renaud Le 06 août 2015 à 01h23
    Afficher/Masquer

    Pour intéressants et, je crois, sincères qu’ils soient, il y a encore ici beaucoup de commentaires qui se réfèrent au “politique” et donc, glosent, y compris avec brio, sur le versant politique lequel est pourtant neutralisé par le financement qu’il est obligé de demander (demander des crédits aux faiseurs d’argent) depuis que le pouvoir politique à renoncé à appliquer son droit régalien de créer et de contrôler la monnaie. Le résultat ? Nous l’avons sous les yeux depuis Law et encore accru avec l’ “Europe” dont le spectre est visible à travers la crise grecque…
    Mais, dans l’état actuel des choses, supputer sur le politique ne mène à rien.

    La gauche politique, toutes ses nuances confondues, n’est que le faux-nez, le cosmétique, le rimmel de la finance mondialiste centralisée, tandis que la droite politique est systématiquement cocufiée par les républicains depuis plus de deux cent ans… La maladie française gauche-droite nous rend borgnes et même plutôt aveugles car la révolution a déraciné en nous jusqu’au sens naturel. Notre manque de lucidité est une tragédie. Notre superbe intellectuelle nous perd à coup sûr.

    La crise grecque, au sein de l’ “Europe” elle-même en crise malgré tous les dénis des tenants du système qui nous saoulent, est un cas d’école préfigurant là où nous emmène le système financier révélant l’inanité du politique. Ce système financier scande l’histoire et l’actualité dans les pays et le monde par les souffrances sociales et familiales, les révolutions et les guerres qu’il génère inexorablement.

    Mais aujourd’hui il est déterminant de garder en permanence en notre conscience le rôle de la monnaie, précisément la monnaie de crédit, sa création et son contrôle qui permet la spoliation en toute “légalité” (vraiment??) et le dépouillement des producteurs et de toute la société civile qui est l’unique créatrice des vraies richesses bien concrètes. La pratique financière et bancaire usurpe les sociétés en détournant monétairement les richesses produites par les sociétés.

    Voici – trois minutes de ce qu’il ne faut jamais oublier – et qui transcende toutes les contorsions et momeries politiques par quelqu’un, un de mes amis, suisse, qui connaît le système de l’intérieur :
    Sur internet, on trouve d’autres vidéos de lui.

    https://www.youtube.com/watch?v=IFgzodUwyZk


    • Anne Le 06 août 2015 à 20h27
      Afficher/Masquer

      Merci pour le lien.
      Très très très intéressant, pour l’historique que je ne connaissais pas complètement.

      Et pour le présent que je connaissais (depuis pas si longtemps juste quelques années comme beaucoup de gens.) des faits qu’il faut connaître et faire connaître, et toujours avoir à l’esprit.

      Merci pour l’œuvre de salubrité publique.


  9. Max Le 06 août 2015 à 08h57
    Afficher/Masquer

    Pour ceux utilisant le $ et l’€ pour leurs transactions financières et commerciales on est dans un système de style Ponzy,
    Pour que ce système fonctionne il faut que l’argent issu du pétrole et du gaz ainsi que les transactions mondiales se fassent dans ses deux devises afin de continuellement gonfler la somme monétaire fictive de ces deux devises.
    La Grèce doit donc payer des intérêts fictifs résultants d’emprunts fictifs mais dont la facture est présentée en réel aux grecques et en France mais aussi partout ailleurs nous sommes dans la même situation, la variante se situant en degrés.
    Aucun état ne doit retirer ses actifs financiers de la zone $ ou € sinon on se retrouve avec un risque la Madoff.
    Or un défaut de remboursement non-contrôlé pourrait faire tombé l’édifice de plus en plus fragile.
    Donc, quand un état veux retirer sa mise, ses avoirs sont saisis, la seule manière pour l’état en question de récupérer, au moins partiellement, sa mise est d’acheter des produits Made in $ ou made in € et de le rendre techniquement dépendant de l’acheteur occidental via le SAV, c’était la situation de la Russie d’avant l’embargo, c’est la situation du Qatar et de l’Arabie Saoudite.
    L’Iran va se trouver dans la même situation a la fin de l’année, si le blocage de ses avoirs est levé.
    Donc pas étonnant que le Grèce soit saignée pour qu’elle contribue, dans la douleur, au maintien de l’édifice.
    ………………….. Notre tour viendra.


  10. RGT Le 06 août 2015 à 19h39
    Afficher/Masquer

    Ça ne vous gêne pas aux entournures vous que nos “Gouvernements Démocratiques” “prêtent” à la Grèce de l’argent (emprunté sur les marchés financiers, ne l’oublions pas, et qui nous saigneront en intérêts) ?

    Argent qui va permettre à la pyramide de Ponzi de la finance de continuer de prospérer en syphonant les peuples ?

    Finance qui dirige réellement l’UE et dont le but final est bien d’asservir encore plus les peuples pour que les financiers se payent encore plus de bonus ?

    En attendant, “l’Aide” apportée à la Grèce va surtout aller profiter aux banques qui verront leurs intérêts doubler d’un seul coup :
    – Intérêts versés par la Grèce avec l’argent prêté par “nos” gouvernants,
    – ET intérêts des prêts consentis “pour prêter à la Grèce” et payés par les con-tribuables européens.

    Elle n’est pas belle la vie ?

    À condition d’être du bon côté de la finance bien sûr.

    Quand tous les gueux seront à sec, plumés, sans slips, ils trouveront d’autres pigeons à plumer pour continuer à prospérer sur le dos des autres.

    C’est bien là finalité des parasites : Vivre confortablement en détournant à son avantage le fluide vital de son hôte.

    Et dans la majorité des cas jusqu’à ce que l’hôte en crève.

    Dans ce cas le cadavre de l’hôte est mangé par un charognard qui se retrouve à son tour parasité et ainsi de suite.

    J’ai de plus en plus l’impression que les pays “riches” de l’UE sont les charognards des pays pauvres et que leur tour d’être parasité arrive à grands pas.

    C’est étrange mais si on voit les choses sous cet angle on est soudain pris d’une profonde nausée.
    Du moins c’est mon cas.


Charte de modérations des commentaires