Ce texte est la traduction d’un article du site The Economic Collapse – Merci à Valérie pour sa traduction exclusive pour www.les-crises.fr

Avez-vous déjà regardé un match de football ou un match de basket où une équipe domine tellement l’autre que dire que c’est une “tuerie” est un euphémisme? Eh bien, c’est ce que fait la Chine aux États-Unis. La Chine a complètement pulvérisé l’Amérique sur la scène économique mondiale.

Il était une fois une économie chinoise qui était une plaisanterie et l’économie des États-Unis qui était la plus puissante que le monde ait jamais vue. Mais au cours des deux dernières décennies l’économie américaine a décliné et dépéri, alors que l’économie chinoise s’est épanouie et envolée. Aujourd’hui, la Chine produit plus d’acier, plus d’automobiles, plus de bière, plus de coton, plus de charbon et plus de panneaux solaires que nous. La Chine possède le train le plus rapide du monde, l’ordinateur le plus rapide du monde et exporte deux fois plus de produits high-tech que nous le faisons.

En 2011, le déficit commercial américain avec la Chine était le plus grand déficit commercial qu’une nation ait eu avec une autre nation de toute l’histoire ; aujourd’hui la Chine a maintenant accumulé plus de 3 trillions de dollars en réserves de change. Chaque jour, nous abandonnons plus d’emplois, plus d’entreprises et plus de notre richesse nationale à la Chine. En termes techniques économiques, la Chine “nous a mené derrière le hangar à bois” – dans un recoin de la scène internationale – et nous a battu à plate couture.

Malheureusement, la plupart des Américains sont tellement accros à l’amusement qu’ils ne réalisent même pas ce qui se passe.

Si vous ne croyez pas que la Chine est en train de savonner la planche de l’Amérique au nez et à la barbe du reste du monde, continuez votre lecture. À suivre, les 47 signes prouvant que la Chine a complètement pulvérisé  l’Amérique sur la scène économique mondiale…

N° 1 – En 1998, les États-Unis pesaient 25 % du marché mondial des exportations de haute technologie tandis que la Chine représentait tout juste 10 %. Aujourd’hui, les exportations chinoises de haute technologie sont plus de deux fois plus importantes que celles des États-Unis.

N° 2 – L’Amérique a perdu plus d’un quart de l’ensemble de ses emplois manufacturiers de haute technologie au cours des dix dernières années.

N° 3 – L’économie chinoise a connu une croissance 7 fois plus rapide que celle de l’économie américaine au cours de la dernière décennie.

N° 4 – En 2010, la Chine a produit plus de deux fois plus d’automobiles que les États-Unis.

N° 5 – En 2010, la Chine a produit 627 millions de tonnes métriques d’acier. Les États-Unis seulement 80 millions de tonnes métriques.

N° 6 – En 2010, la Chine a produit 7,3 millions de tonnes de coton. Les États-Unis ont produit 3,4 millions de tonnes de coton.

N° 7 – La Chine a produit 19,8 % de tous les biens consommés dans le monde en 2010. Les États-Unis en produisent 19,4 %.

N° 8 – Au cours de 2010, nous avons dépensé 365 milliards de dollars en biens et services en provenance de Chine alors qu’ils n’ont dépensé que 92 milliards de dollars dans les nôtres.

N° 9 – En 1985, le déficit commercial américain avec la Chine était de 6 millions de dollars pour l’année entière. Le déficit commercial américain final avec la Chine pour 2011 sera très proche de 300 milliards de dollars. Ce sera le plus grand déficit commercial qu’une nation ait eu avec une autre nation de toute l’Histoire.

N° 10 – Le déficit commercial américain avec la Chine est maintenant 28 fois plus important qu’il ne l’était en 1990.

N° 11 – Depuis que la Chine est entrée à l’OMC en 2001, le déficit commercial américain avec la Chine a augmenté en moyenne de 18 % par an.

N°  12 – Selon le New York Times, un Jeep Grand Cherokee qui coûte 27 490 $  aux États-Unis, il coûte  environ 85 000 $ en Chine.

N° 13 – Selon l’Institut économique de la politique, l’Amérique perd un demi-million d’emplois au bénéfice de la Chine chaque année.

N° 14 – Les États-Unis a perdu un (énorme) 32 pour cent de ses emplois manufacturiers depuis l’an 2000.

N°  15 – Les États-Unis ont été le premier pays consommateur d’énergie sur le globe pendant environ 100 ans, mais, durant l’été 2010, la Chine a pris la place de numéro un.

N° 16 – Il y a 15 ans, la Chine, était 14e dans le monde pour les publications d’articles de recherche scientifique. Mais désormais, la Chine devrait dépasser les États-Unis et devenir numéro un en très peu de temps.

N° 17 – La Chine devrait également bientôt devenir le leader mondial des dépôts de brevet.

N ° 18 – En 2009, les États-Unis se classent bon dernier des 40 pays examinés par la Fondation des Technologies de l’Information et de l’Innovation quand il s’agit de  «changement» dans le domaine de la «compétitivité globale basée sur l’innovation” au cours des dix années précédentes.

N ° 19 – Aujourd’hui, la Chine délivre plus de diplômes de doctorat en ingénierie chaque année que les États-Unis.

N ° 20 – La Chine possède maintenant le superordinateur le plus rapide de la planète.

N ° 21 – La Chine compte actuellement les trains les plus rapides du monde et le plus vaste réseau au monde de trains à grande vitesse.

N ° 22 – La construction du nouveau siège de l’Union africaine a été financée par la Chine (200 millions de dollars).

N ° 23 – Aujourd’hui, la Chine produit près de deux fois plus de bière que les États-Unis.

N° 24 – 85 % de tous les arbres de Noël artificiels sont fabriqués en Chine.

N ° 25 – Étonnamment, la Chine consomme désormais 53 % du ciment mondial.

N ° 26 – Il y a plus de porcs en Chine que dans les 43 nations productrices de porc réunies.

N ° 27 – La Chine est désormais le premier producteur d’énergie éolienne et solaire sur l’ensemble du globe.

N ° 28 – En Chine, la production de panneaux solaires était environ 50 fois plus importante en 2010 qu’elle ne l’était en 2005.

N ° 29 – À l’heure actuelle, la Chine produit plus de trois fois plus de charbon que les Etats-Unis.

N ° 30 – La Chine contrôle plus de 90 pour cent de l’approvisionnement total mondial en terres rares.

N ° 31 – La Chine est désormais le fournisseur numéro un des composants essentiels pour le fonctionnement des systèmes de défense américains.

N ° 32 – Selon l’auteur Clyde Prestowitz, l’exportation chinoise n°1 vers les États-Unis est l’équipement informatique. Selon un article de U.S. News & World Report, au cours de 2010, l’exportation numéro un des États-Unis vers la Chine était “de la ferraille et des déchets“.

N ° 33 – Les États-Unis ont perdu une moyenne de 50 000 emplois manufacturiers par mois depuis que la Chine a rejoint l’Organisation mondiale du commerce en 2001.

N° 34 – Retour en l’an 2000, plus de 20 % de tous les emplois en Amérique sont des emplois manufacturiers. Aujourd’hui, seulement 5 % environ.

N ° 35Entre décembre 2000 et décembre 2010, 38 % des emplois manufacturiers ont été perdus dans l’Ohio, 42 % en Caroline du Nord et 48 % dans le Michigan.

N ° 36 – La charge moyenne de l’endettement des ménages aux États-Unis est de 136 % du revenu moyen. En Chine, elle est de de 17 %.

N ° 37Le nouveau World Trade Center va être construit avec du verre importé de Chine.

N° 38 – Le nouveau mémorial Martin Luther King sur le National Mall a été fabriqué en Chine.

N° 39 – Un sondage du Washington Post / ABC News, effectué il y a quelque temps, a montré que 61 pour cent des Américains considèrent la Chine comme une menace pour leurs emplois et la sécurité économique.
N ° 40 – Selon le représentant américain Sutton Betty, une moyenne de 23 sites de production ont été fermés, chaque jour, aux États-Unis en 2010.

N ° 41 – Dans l’ensemble, plus de 56.000 sites de production aux États-Unis ont fermé leurs portes depuis 2001.

N ° 42 – Selon le professeur Alan Blinder l’Université de Princeton, 40 millions d’emplois aux États-Unis pourraient être délocalisés hors du pays au cours des deux prochaines décennies.

N ° 43 – Au cours des dernières décennies, la Chine a été en mesure d’accumuler environ 3 000 milliards de dollars en réserves de devises étrangères, et le gouvernement des États-Unis doit maintenant à la Chine près de 1 500 milliards de dollars.

N ° 44 – Selon le FMI, la Chine dépassera les États-Unis et deviendra la plus grande économie mondiale en 2016.

N ° 45 – Selon un éminent économiste, l’économie chinoise crée déjà à peu près autant de pouvoir d’achat que l’économie américaine.

N ° 46 – Selon l’Université de Stanford,  et le professeur d’économie Lazear Ed, si l’économie américaine et l’économie chinoise continuent de croître au rythme actuel, le citoyen moyen chinois sera plus riche que le citoyen américain moyen en 30 ans seulement.

N ° 47 – Le Prix Nobel d’économie Robert Fogel W. de l’Université de Chicago prévoit que l’économie chinoise sera trois fois plus forte que l’économie américaine d’ici l’an 2040 si les tendances actuelles se poursuivent.

Si l’économie mondiale était un jeu, l’Amérique perdrait lamentablement alors que la Chine serait grande gagnante.

Malheureusement, l’économie mondiale n’est pas un jeu. De vraies entreprises et de vrais emplois  sont touchés tous les jours.

Barack Obama continue de parler sur la façon dont “l’économie s’améliore”, mais la réalité est que nous ne sommes jamais revenus au niveau  où nous étions avant la crise financière de 2008.

Le graphique suivant (qui a été extrait ce jour d’un site Web de la Fed) indique la durée moyenne du chômage aux États-Unis. E

st-ce à cela que ressemble une reprise économique selon vous ? ….

L’administration Obama nous dit que le taux de chômage officiel n’est que de 8,5 %, mais c’est une plaisanterie. Même le Congressional Budget Office admet que le taux de chômage officiel devrait effectivement se situer aux alentours de 10 pour cent.

Mais le véritable problème est le nombre de chômeurs de longue durée que nous avons dans l’Amérique d’aujourd’hui.

Selon Hamilton, environ 53 pour cent des travailleurs sans emploi dans l’État de Floride, au cours de 2011, sont sans emploi depuis plus de six mois.

Cependant Barack Obama semble absolument stupéfait qu’il y ait encore autant de chômeurs là-bas malgré sa «reprise économique». Il suffit de vérifier la conversation suivante qui a eu lieu entre M. Obama et une femme dont le mari est concerné par ce problème, au cours d’une récente apparition de B. Obama sur Google + ….

“Puis-je vous demander quel genre d’ingénieur est votre mari?”, a déclaré M. Obama à la femme de l’ingénieur au chômage.
“Il est ingénieur en semi-conducteurs» a-t-elle répondu.
“Cela m’intéresse – et je pense ce que j’ai dit –  et si votre mari pouvait m’envoyer son CV, j’essayerais de trouver exactement ce qui se passe là parce que les retours que nous obtenons est que quelqu’un dans ce type de domaine – la  haute technologie – ce genre d’ingénieur, devrait être en mesure de trouver quelque chose tout de suite. “

Obama ne se rend pas compte que ce n’est pas si simple à «trouver quelque chose tout de suite” dans cette économie.

Nous avons expédié les emplois high-tech à l’étranger à un rythme effréné. Les emplois ne sont tout simplement plus là.

En Europe, le chômage est encore pire. Il suffit de consulter ce tableau qui montre ce qui s’est passé au niveau du chômage des jeunes en Europe récemment.

Aux États-Unis et en Europe, une grande déconnexion a eu lieu. Tout simplement parce que les grandes sociétés aux États-Unis et en Europe se portent bien, cela ne signifie pas qu’ils vont offrir de bons emplois pour les travailleurs aux Etats-Unis et en Europe.

Ces temps-ci, il est trop facile pour les grandes entreprises de délocaliser les emplois vers des endroits comme la Chine, où il est parfaitement légal de payer un salaire d’esclave aux travailleurs.

Donc, à moins que quelque chose change, cela signifie qu’à partir de maintenant, il y aura des problèmes chroniques de chômage structurel aux États-Unis.

Cela signifie également que le nombre d’Américains qui dépendent du gouvernement va continuer à augmenter.

Et malheureusement, il y a des signes montrant que l’économie est sur le point de connaître un autre ralentissement. La confiance des consommateurs aux États-Unis est en baisse une fois de plus. Le Baltic Dry Index, qui est souvent utilisé comme une mesure de la santé de l’économie mondiale, a chuté de plus de 60 pour cent depuis Octobre.

Peut-être le plus important de tout, l’Europe se dirige vers une récession et plusieurs pays européens connaissent déjà des conditions similaires à la dépression.

Compte tenu du fait que la moitié de tout le commerce mondial implique l’Europe d’une certaine manière, ce n’est pas une bonne chose pour nous.

Donc, si vous avez un emploi en ce moment,  gardez-le précieusement. Les emplois sont des denrées rares à l’heure actuelle, et ils vont devenir encore plus rares dans les années à venir.

 

Publié le 31 janvier 2012 -  The Economic Collapse Blog


chinamerique

chinamerique

chinamerique

chinamerique

90 réponses à [Trad. originale] 47 signes prouvant que la Chine a complètement pulvérisé les États-Unis sur la scène économique mondiale

  1. whistleblower Le 10 novembre 2012 à 04h41
    Afficher/Masquer

    Pour rappel, la semaine dernière:

    Le commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier, a admis que l’Europe s’était montrée “naïve” dans les accords commerciaux avec certains pays comme la Chine, en jouant “le jeu de l’idéologie ultralibérale”.

    “Oui, l’Europe a été naïve. Oui, l’Europe a joué le jeu de l’idéologie ultralibérale”, a déclaré Michel Barnier sur Radio classique. “Dans ce grand vent ultralibéral, on a cru que nous pouvions ouvrir toutes nos portes et toutes nos fenêtres, sans que les autres fassent la même chose”, a-t-il regretté.

    Rappelons que cette démarche naïve de l’Europe était dénoncé dès le débat de Maastrcht (notamment au regard des décisions loufoques de Sir Leon Britan et de la DG IV pour ceux qui s’en rappelle).

    Et que là benoîtement, il fasse ce constat, sans que cela ait la moindre conséquence, sanctions ou changement de ligne stratégique, en dit long sur la gouvernance de L’UE.


    • Julian Le 05 février 2013 à 11h21
      Afficher/Masquer

      Naïveté ?
      M. Barnier, comme toujours,de sa voix gominée, manie la litote.
      Bêtise crasse collerait mieux à cette sinistre réalité.

      Mais à y réfléchir , on a du mal à croire qu’ils aient TOUS été naïfs, depuis 30 ans, nos bons commissaires.
      Combien de “complices” parmi ces prétendus naïfs ?


      • Alain Le 06 février 2013 à 10h21
        Afficher/Masquer

        Barnier n’est pas reconnu comme le plus futé des commissaires. Son euphémisme prouve, en réalité, ce que nous supportons tous et voyons grandir chaque jour :une UE au service de la caste des riches et qui ne réfléchit et n’agit que pour leur idéologie qui nous ruine : l’ultra-libéralisme.
        Barnier est payé 25000€ pour ça. A quand une réforme des salaires de cette clique.


    • Ouatcheko Le 05 février 2013 à 13h23
      Afficher/Masquer

      Effectivement, c’est très éloquent. C’est d’une transparence cristalline, qui serait presque admirable si, derrière ces faits, il n’y avait pas des entreprises -et, parfois, des gens- qui meurent.

      L’absence de suites à une telle déclaration peut se traduire par l’aveuglement idéologique, la panique paralysante, la sclérose de l’organigramme (“on ne change pas une équipe qui… enfin on ne change pas, quoi!”)…

      ou bien Barnier a juste dit ça parce que c’est dans l’air du temps, et c’est juste de la comm’, sans qu’il ait même compris ce qu’il dit…

      En tout cas, comme citation&absence de suites, c’est collector.


  2. Marcus Le 10 novembre 2012 à 04h47
    Afficher/Masquer

    Excellent article Olivier !!!


    • Lisztfr Le 05 février 2013 à 11h21
      Afficher/Masquer

      Oui excellent, sauf concernant l’emploi des jeunes… je préfère que l’on mette l’accent sur l’emploi des vieux, des grabataires, des décatis. Comme l’a dit Md. Lagarde, on n’est pas foutu passé 65 ans ! On peut encore travailler, c’est frappé au coin du bon sens. Donc vive les vieux, comme l’a dit Hugo :

      link to poesie.webnet.fr

      Le vieillard, qui revient vers la source première,
      Entre aux jours éternels et sort des jours changeants ;
      Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens,
      Mais dans l’oeil du vieillard on voit de la lumière.

      Vive la gérontophilie, à bas la jeunesse imberbe.


      • raloul Le 05 février 2013 à 12h47
        Afficher/Masquer

        Bonjour!

        Merci pour votre commentaire plein d’humanité… j’ose espérer que vous êtes ironique.

        D’ailleurs, la “jeunesse imberbe”, comme vous dites, c’est avant 20 ans?
        Et, à ma connaissance, il n’est pas interdit aux “vieux” qui le souhaitent et le peuvent de travailler (du moins comme indépendants).

        J’ai discuté récemment avec une secrétaire de 55 ans sur mon lieu de travail, elle m’a gentillement expliqué comment elle avait reçu, à l’époque, trois propositions d’emplois directement dans l’envelloppe avec son diplôme.
        Alors bon quand on a trente piges aujourd’hui, recevoir des leçons de morale de la génération précédente concernant l’emploi, c’est un peu une insulte, je ne sais pas si vous vous en rendez compte. Mais vous étiez certainement ironique, n’est-ce pas?


        • Lisztfr Le 05 février 2013 à 16h16
          Afficher/Masquer

          Les jeunes Ok, mais après par ex moi svp. On ne recrute que des “djeunes”, donc il y a une véritable discrimination ignoble envers les vioques, que je ne puis accepter.


          • Greg Le 07 février 2013 à 20h17
            Afficher/Masquer

            SVP ne tombez pas dans le panneau de désigner vos camarades de galère comme responsable de votre sort, nous sommes tous victimes du système économique actuel, gardons nos forces pour lutter contres les banksters et leurs valets politiques corrompus : vieux ou jeunes, ils se portent bien pendant que nous, vieux ou jeunes on galère…


  3. sgmsg Le 10 novembre 2012 à 07h24
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas certains de de la réelle solidité de la Chine :

    Faut-il se rappeler de la place Tiananmen, ou des forces militaires chinoises se sont affrontées :
    Le chef de station du KGB à Pékin envoie le 4 juin au matin le rapport suivant au directeur du KGB29 :

    « Sont engagés: Au début, des troupes de cinq corps d’armée qui forment la région militaire de Pékin:

    À noter que les chars qui tiraient sur les soldats de la région militaire de Pékin appartenaient au 21e corps d’armée. Ils se sont affrontés notamment à des blindés de la 6e division appartenant au 38e corps d’armée. » source wikipédia.

    Ensuite, Olivier Delamarche nous parle régulièrement de la bulle immobilière en Chine ou des centre commerciaux sont vides ou des logements sont créer mais trop dispendieux pour le peuple.

    Récemment ZéroHedge nous parle de surinvestissement dans les capacités de production chinoise comparable à une bulle immobilière.

    La consommation d’électricité chinoise ne correspond pas à la croissance officielle selon Olivier Delamarche.

    La pollution commence à être dramatique évidement avec des villes de plusieurs millions d’habitants..

    La corruption institutionnalisée mécontente la masse et la colère gronde.

    Il faut bien comprendre qu’à moins que quelque chose m’échappe, que les dettes américaines dans les mains des chinois ne prennent pas plus de valeur que la valeur du papier US. Si le papier US ne vaut plus rien, leur dettes non plus, et donc les chinois n’ont que du vent. De la même façon que l’Allemagne est dans une position intenable malgré ses surplus commerciaux car elle est le seul pays solvable qui supporte tout les pays déficitaires de la zone euro.

    Si l’épuisement des ressources nous menace ici, alors la Chine ne devrait pas être à l’abri.

    La pluie de billet vert en Chine crée une inflation monstre qui tarde à revenir dans nos pays…

    La Chine tente de nous refourguer ses billets vert en achetant les compagnies pétrolières et minières étrangères, mais advenant des tensions internationales avec, nos gouvernements vont se faire un plaisir de confisquer les bien de la Chine comme ils ont confisqué les biens de l’Irak, Iran, Libye, Syrie, etc.


    • FL Le 05 février 2013 à 08h18
      Afficher/Masquer

      On se rassure comme on peut je vois!


  4. celimen Le 10 novembre 2012 à 07h59
    Afficher/Masquer

    “N ° 46 – Selon l’Université de Stanford, et le professeur d’économie Lazear Ed, si l’économie américaine et l’économie chinoise continuent de croître au rythme actuel, le citoyen moyen chinois sera plus riche que le citoyen américain moyen en 30 ans seulement.”

    tout est dit dans ce 46, contradictoire avec le titre: les US ne sont pas encore pulvérisés, et dit autrement, les chinois sont toujours actuellement en bas de classement en niveau de vie par habitant…
    ensuite gare aux projections, les arbres ne montent pas toujours jusqu’au ciel…


    • Laurent Le 05 février 2013 à 09h39
      Afficher/Masquer

      Exact !!
      Comme s’il était possible que le monde continue de croître comme il le fait pendant 30 ans.
      Alors que dans 10 ans, la production de pétrole aura diminuée de 60% …


      • celimen Le 05 février 2013 à 16h15
        Afficher/Masquer

        sauf qu’il y’ a des chances que le monde continue de croitre…différemment.
        notamment avec l’exploitation des pétrole et gaz de schiste qui devrait bondir, comme actuellement aux Etats-Unis (pour le meilleur et pour le pire…)
        Comme je le disais à un autre intervenant, la peur d’un monde fini était déjà présente à la fin du 19e siècle sur la question du charbon…
        Donc n’essayons pas non plus de se couper les pattes en pensant que nous n’en aurons plus besoin…


    • Jean-Luc Le 05 février 2013 à 13h30
      Afficher/Masquer

      Contradictoire avec la fin de l’article aussi où l’on précise que les travailleurs chinois peuvent facilement être payés comme des esclaves.

      “Ces temps-ci, il est trop facile pour les grandes entreprises de délocaliser les emplois vers des endroits comme la Chine, où il est parfaitement légal de payer un salaire d’esclave aux travailleurs.”

      Ce seront peut-être plutôt les travailleurs américains qui tendront vers le niveau de vie des travailleurs chinois que l’inverse.
      D’ailleurs, ne nous parle-t-on pas régulièrement de ces entreprises qui délocalisent de Chine pour trouver des salariés moins chers ailleurs ?


  5. El yacoubi Le 10 novembre 2012 à 08h05
    Afficher/Masquer

    Rien de plus normal . Les états , comme les empires , comme les individus , naissent , grandissent , vieillissent et disparaissent .
    Cependant , les USA ne se laisseront jamais dominer ou déclasser par les Chinois . L’origine de cette chute , provisoire , des Américains , est la conséquence de la politique d’un certain Bush , poussé par le lobby militaro – industriel , dans des guerres coûteuses , inutiles et injustes .
    Avec Obama , les USA vont retrouver et reprendre leur voie naturelle , chez eux , et dans le monde : défendre la liberté de tous les peuples ( même le peuple palestinien ..) , l’égalité entre les hommes et les femmes ,quelle que soient leur couleur de peau , leur croyance , leur situation géographique ( même le peuple saoudien , bahraîni , koweitien , émarati . ) .


    • Fmar Le 05 février 2013 à 10h48
      Afficher/Masquer

      Il va nous sauver !!! Il a un plan?


  6. Marc Le 10 novembre 2012 à 08h12
    Afficher/Masquer

    Enormement de stats biaisées vu qu’elles touchent souvent le même sujet :
    ex: la Chine assemble un iPhone, celui-ci va etre comptabilisé entièrement en tant qu’export “high-tech alors
    que les composantes ont été produits en Malaysie, Philippines,… Si je me rappelle bien il y a à peine 10% de la valeur ajoutée qui se fait en Chine (et encore!) et c’est pareil pour tout.
    Juste les méthodes de compta qui ne sont pas au top


    • WhereIsMyMind Le 05 février 2013 à 08h46
      Afficher/Masquer

      je dirais même plus…. Je commence à me dire que toute les stat qui se base sur la valeur monétaire sont mauvaises. Si j’obtiens un monopole sur une technologie que je vends pas cher, je suis en position de force malgré le fait que les chiffres ne me sont pas très favorable. Si ma position est suffisament forte, je serai capable de faire changer les prix rapidement en ma faveur, et alors la seulement on observera des stat favorable….
      Toute la question est de savoir si la Chine est suffisament forte pour arriver à s’emparer du marché globale et à le sécurisé, sachant qu’on arrive à une rupture sur l’approvisionnement d’énergie et autre… Et qu’ils ne sont de toute évidence pas mieux préparé à ça que nous (d’après ce que je lis…. si quelqu’un a des info sur le sujet, faites tourner).


    • lep Le 05 février 2013 à 15h45
      Afficher/Masquer

      La mesure exports-imports est remise en question, il est évident que des produits complexes intègrent des composants importés en Chine du Japon, de la Corée, d’Allemagne pour les machines. Ces produits intègrent aussi du service, de l’immatériel, conception, design, brevets, contrôle qualité…

      Les produits sont devenus de plus en plus complexes agrégeant tous ces éléments venant d’un peu partout.

      Une voiture française des années 50, bien plus simple, dans un marché moins globalisé, avaient la plupart de ses composants faits en France. Appliquer une protection douanière, comment ? Sachant que pour chaque produit, il y en a des centaines de milliers, il faudrait faire le calcul et la traçabilité géographique en termes de valeurs ajoutées de chaque composant et sous composant pour savoir si le produit final dégrade ou pas la balance d’un pays, de quoi embaucher une armée chinoise de contrôleurs de gestion :

      “S’agissant des Etats-Unis, son déficit vis-à-vis de la Chine est réduit de 25%, au profit de l’Allemagne, du Japon et de la Corée du Sud. Les services pèsent 56% des exportations. Quant à l’Allemagne, son déficit commercial vis-à-vis des Etats-Unis se transforme en excédent avec cette nouvelle comptabilité. Les services pèsent également beaucoup dans leurs exportations, avec une part de 49%.”

      link to blogs.univ-poitiers.fr


  7. Patrick Luder Le 05 février 2013 à 03h30
    Afficher/Masquer

    … et tout ceci grace à un taux de change artificiel farfelu déloyal et volé, qui place les valeurs du travail sur des niveaux tellement différents qu’il n’y a aucune parade possible au grand péril jaune …


    • celimen Le 05 février 2013 à 15h27
      Afficher/Masquer

      Si, il y’ a une parade: l’UE est alternativement 1er ou 2e plus gros client de la chine; il y a donc moyen de faire pression…
      encore faut-il que l’on se réintéresse au projet européen, ce qui n’est pas gagné après tout ce gâchis…


  8. Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 05h28
    Afficher/Masquer

    On peut faire un article avec au moins 50 signes prouvant les dérives de la Chine dans les années futures et leur limite.

    La Chine contrefait tous ses chiffres.

    Vraiment publier un article pareil, est-ce vraiment d’utilité publique?

    Choisir un article qui cite Martin Luther King sans aucun respect.

    Vous n’avez jamais parlé de lui.

    Vous avez fait des billets sur de nombreux grands Hommes des Etats-Unis, Roosevelt etc., vous n’avez jamais abordé du plus important Homme des Etats-Unis, pas un seul billet sur lui et vous choisissez un article qui utilise son nom sans aucun respect.


    • FL Le 05 février 2013 à 08h23
      Afficher/Masquer

      Mais vous semblez avoir très peur. Pourtant je vous assure, il n’y à pas de quoi les Chinois ne sont pas plus à craindre que les étasuniens et pour l’instant sans aucun doute beaucoup moins en terme de guerre.


      • Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 08h31
        Afficher/Masquer

        mon commentaire n’exprime pas la peur du tout.

        Je n’ai absolument pas peur du tout

        Je pose une question essentielle à Olivier Berruyer

        Vos deux commentaires identiques au passage(vous ne foulez pas trop) servent à quoi? à enfumer?
        Ils apportent quoi?


  9. Dan Le 05 février 2013 à 05h53
    Afficher/Masquer

    En ce qui concerne L’Europe , nous sommes à la même enseigne que les USA , Bruxelles avec Barnier ; Lamy et toute la clique portent une entière responsabilité de la désindustrialisation , avec l’ultralibéralisme et Maastrich : c’est l’ouverture des frontières , la libre circulation des capitaux et des plus-values ,etc…. une concurrence déloyal sans ni lois ni limite. De plus avec ces délocalisations , les sociétés qui ont recours à cette artifice sont des coquilles vides , ils n’ont plus l’outils de travail , le savoir faire , le personnel compétents , la maîtrise des brevets etc….. quelle stupidité et cupidité , tout cela pour vendre leurs produits à des chômeurs. Depuis pus dun quart de siècle , la politique économique de l’Europe a été dirigée par des ânes et des traîtes qui n’ont comme solution pour sortir de la crise que l’austérité et la baisse des salaires , la misère….. quels minables !!


    • chris06 Le 05 février 2013 à 10h24
      Afficher/Masquer

      @DAN,

      sauf que la zone euro est en équilibre commercial avec le reste du monde sur les dix dernières années alors que les Etats Unis accumulent des déficits commerciaux gigantesques.

      Aussi, vouloir mettre l’entière responsabilité de la désindustrialisation (qui, soit dit en passant, touche certains pays européens et pas d’autres) et de l’ultralibéralisme sur Bruxelles me semble très partial quand on voit qu’aujourd’hui, ce sont les chefs de gouvernement des nations (Merkel, Rajoy, Cameron) qui réclament plus de libéralisme de la part de l’UE!


      • step Le 05 février 2013 à 13h25
        Afficher/Masquer

        “Aussi, vouloir mettre l’entière responsabilité de la désindustrialisation (qui, soit dit en passant, touche certains pays européens et pas d’autres) et de l’ultralibéralisme sur Bruxelles me semble très partial quand on voit qu’aujourd’hui, ce sont les chefs de gouvernement des nations (Merkel, Rajoy, Cameron) qui réclament plus de libéralisme de la part de l’UE”

        là j’en reste sans voix. Vous croyez encore que les chefs de gouvernement en particulier en économie servent l’intêret de leur population ? Le fait de réclamer plus de libéralisme en terme de communication extérieure est une pure stratégie pour se faire ouvrir des marchés supplémentaires. Les américains ont inventé la technique rhétorique, mais l’europe est bien le seul ‘pays’ qui a été assez idiot pour se l’appliquer à lui même !


        • chris06 Le 06 février 2013 à 13h31
          Afficher/Masquer

          @step,

          En quoi se faire ouvrir des marchés supplémentaires dessert il les intérêts des allemands?

          De toutes façons, si tu relis bien ce que j’ai écrit, ce n’était pas mon propos, qui était qu’on ne peut pas mettre l’entière responsabilité des politiques ultralibérales sur Bruxelles alors que ce sont les chefs de gouvernement des nations qui réclament plus de libéralisme de la part de l’UE.


          • step Le 06 février 2013 à 13h37
            Afficher/Masquer

            ah ok, je me disais bien. Des fois je te suis pas mais en général tu es assez intelligent pour éviter ce genre de politiquement correct. Je pense que tu fais une différenciation qui me parait un peu subtile entre l’UE et la somme des chefs de gouvernement. Pour le moment,j’ai l’impression que c’est un peu la même chose.


          • chris06 Le 06 février 2013 à 14h05
            Afficher/Masquer

            @step,

            ben c’est DAN qui cherche à mettre tout sur le dos de Bruxelles qu’il identifie dans son commentaire nommément à Barnier, Lamy (qui au passage n’est pas à Bruxelles) et toute la clique alors que les chefs des gouvernements des nations basés à Berlin, Madrid, Londres ou Paris sont tout aussi, sinon plus, responsables de la situation actuelle.

            Il en remet une couche dans son commentaire du billet d’aujourd’hui en dénonçant l’oligarchie et la ploutocratie bruxelloise alors qu’elle est tout aussi présente dans toutes les capitales européennes!


      • WhereIsMyMind Le 06 février 2013 à 09h10
        Afficher/Masquer

        Personnelement, je concidère que l’équilibre des balances commerciales européennes ne sont pas à l’équilibre réellement, car la monaie chinoise est largement sous évaluée!
        Si un pays accepte de brader ces prix afin de dévellopper sa production/ses techniques/…, ça fausse totalement le jeux des balances commerciales.
        Que se passera t’il lorsqu’ils remonteront leur prix? La balance s’inversera durablement, car nous n’aurons plus d’alternative.

        Maintenant je me trompe peu être…


        • chris06 Le 06 février 2013 à 13h24
          Afficher/Masquer

          vous pouvez considérer ce que vous voulez, les faits sont têtus et la zone euro est en équilibre avec le reste du monde, et ce avec une monnaie chinoise sous-évaluée. Si la monnaie chinoise était réévaluée, notre balance commerciale avec le reste du monde deviendrait en excédent car il deviendrait plus rentable de re-localiser certaines productions en Europe plutôt que de les faire fabriquer en Chine.


  10. Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 05h58
    Afficher/Masquer

    l’article exprime “Malheureusement, la plupart des Américains sont tellement accros à l’amusement qu’ils ne réalisent même pas ce qui se passe.”

    Cette phrase est complètement sectaire.

    L’auteur de cet article justifie comment cette affirmation, il se base sur quoi?


    • Laurent Le 05 février 2013 à 09h36
      Afficher/Masquer

      > L’auteur de cet article justifie comment cette affirmation, il se base sur quoi?

      Peut être, ce n’est qu’une hypothèse, sur le nombre d’heures par jour qu’un américain moyen passe devant la télé.
      Ceci étant, il serait intéressant de comparer avec le téléspectateur chinois.


  11. fatalitas Le 05 février 2013 à 06h31
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    “La Chine a connu une croissance 7 fois plus rapide que les USA”
    Oui peut-être mais elle se cassera la figure 10 fois plus rapidement.

    The higher you fly the harder you fall.


  12. Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 06h36
    Afficher/Masquer

    d’après Jean-Luc Domenach Diplômé d’Histoire, de Sciences politiques et de Chinois, grand spécialiste de la Chine “la jeunesse chinoise d’aujourd’hui rechigne à travailler coûte que coûte”.

    Une révolte sociale s’installe, les jeunes ouvriers réclament désormais un système social plus performant, en manifestant.

    Vingt mille enfants sont kidnappés chaque année pour être revendus dans les campagnes.

    “Tout est à vendre en Chine”


    • Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 06h37
      Afficher/Masquer

      Jean-Luc Domenach, auteur de “Mao, sa cour et ses complots”

      Les détenteurs du pouvoir en Chine sont-ils plus éclairés sur les réalités chinoises que leurs prédécesseurs? Pour en débattre et à l’occasion du 18ème congrès du parti communiste chinois, Gauthier Rybinski reçoit Jean-Luc Domenach, sinologue et auteur de l’ouvrage “Mao, sa cour et ses complots”.

      link to france24.com


    • Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 06h56
      Afficher/Masquer

      Jean-Luc DOMENACH
      “le pouvoir c’est l’argent”
      “la recherche de jouissance des élites”

      place des chinois dans le monde
      “les chinois filent aux USA ou en Angleterre”
      “les chinois continuent à se tailler de la Chine”
      “ils sont ravis de l’élection d’Obama”

      Jean-Luc DOMENACH : “La Chine à l’heure de la grande corruption
      link to youtube.com

      Interview de Jean-Luc Domenach – Chine et entreprises françaises – risques
      “on a encore toutes nos chances face au chinois, les chinois vieillissent…”
      link to youtube.com


  13. Téji Le 05 février 2013 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Ecrit par un américain critique sur son propre pays… pas forcément objectif, mais il a des raisons d’être inquiet !
    La Chine est au niveau mondial ce que l’Allemagne est à l’Europe : en phase de croissance, ça allait, mais que vienne la récession, ses exportations vont stopper et son système va s’écrouler sur lui-même… Les chinois ne sont cependant pas plus stupides que d’autres, et ils sont en train de refiler leurs $ à tour de bras avant qu’ils ne valent plus rien, en investissant à l’étranger, et aussi en interne (TVG, logements), à risque certes, mais c’est de l’infrastructure à long terme qui restera après une crise…
    Comme il est dit en fin d’article, l’Europe reste, malgré son état, incontournable, ce qui n’est potentiellement plus le cas des USA, qui ont des soucis à se faire. Je suis ok avec les analyses de LEAP sur ce point.


  14. dadone Le 05 février 2013 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Un petit rappel historique :

    En 1978, Deng Xiaoping déclare dans un discours « Laisser certains s’enrichir d’abord, les autres suivront et la richesse sera générale ». Ce discours sera entendu au-delà de ses espérances. Dès son arrivée au pouvoir il va mettre en place les conditions permettant aux citoyens chinois de s’enrichir. Dans un premier temps, il libéralise les prix agricoles mais il n’autorise pas la privatisation des terres de manière à éviter un exode trop important des paysans vers les villes. La productivité agricole bridée par le morcellement en petites propriétés ne progressera guère mais garantit une certaine stabilité politique. La méthode Deng « c’est en tâtant les pierres qu’on traverse le gué ». Les réformes, oui mais on avance prudemment de manière à contrôler les changements. Par la suite, la Chine va adopter un développement « à la japonaise » c’est-à-dire centré sur les exportations de manière à « aspirer » le maximum de la contrepartie travail des pays à qui l’on vend de la marchandise. Le principe économique est le suivant : les pays développés consomment soit des biens qu’ils produisent soit des biens qu’ils importent. Il s’agit d’y substituer des biens produits par les chinois en proposant des prix inférieurs. Mais pour cela il faut d’un côté la capacité de produire et de l’autre la capacité de distribuer. Or la Chine est incapable de faire l’un ou l’autre.
    Deng Xiaoping est un homme très intelligent. Jeune homme il est envoyé en France (1920) encouragé par son père qui lui demande d’apprendre de l’occident les moyens de redresser la Chine en proie à une décadence accélérée. Pour subvenir à ses besoins, il est obligé de travailler à l’usine où il se sensibilise aux idées communistes. Il parfait sa culture marxiste-léniniste en allant étudier en URSS. Lorsqu’il rentre en Chine comme militant révolutionnaire communiste, Deng Xiaoping a donc acquis une expérience unique de travailleur occidental dans un système capitaliste, de réflexions critiques de ce système grâce au marxiste-léniniste et enfin il est imprégné de sa propre culture. Il connaît donc les forces et les faiblesses du système à base de capital et il va le prouver, sa culture chinoise tout en ruse et dissimulation faisant le reste.
    Deng Xiaoping fait un constat, la Chine n’a ni capitaux ni savoir-faire. Elle a une seule chose à offrir sa force de travail qui est quasiment illimitée. Deng Xiaoping va donc imaginer un processus qui consiste à offrir cette force de travail en échange de capitaux et de savoir-faire. D’habitude le système capitaliste est à la recherche de débouchés pour vendre ses biens et services. Deng Xiaoping va inverser ce processus, il va faire en sorte que le système à base de capital vienne aider la Chine à produire et à vendre ces mêmes biens et ces mêmes services. Ainsi ces derniers ne seront plus produits par les pays qui les vendaient mais achetés par eux. C’est scier la branche sur laquelle repose la richesse des pays. Mais Deng Xiaoping sait que le système capitaliste est toujours à la recherche de profit, peu importe le mode d’acquisition. Il sait également que si une entreprise tombe dans le piège qu’il imagine alors les autres seront obligés de suivre sous peine d’être laminés par la concurrence. Reste à fabriquer l’hameçon pour amorcer le processus, ce seront les ZES, les zones d’économie spéciales, territoires proches des côtes avec des règles permettant aux entreprises de bénéficier de conditions favorables d’investissements : fiscalité réduite, main d’œuvre bon marché et disciplinée, terrains offerts ou loués à bas prix, droits de douanes réduits ou inexistants, etc. Bref ces ZES sont le paradis pour des entreprises qui veulent maximiser leurs profits en exploitant servilement une main d’œuvre corvéable à merci. Avec ces ZES, Deng Xiaoping attire les investissements vers la Chine, première partie de son plan mais s’il en restait là ce ne serait ni plus ni moins que des maquiladoras « made in china ». Or Deng Xiaoping veut également la technologie, c’est pour cette raison qu’il impose une seule condition à tous les avantages accordés aux entreprises qui s’installent dans les ZES. Lorsque ces entreprises quitteront la ZES, elles devront laisser leurs technologies . Le piège se referme car si les entreprises restent les chinois arriveront tôt ou tard à les acquérir, d’autant qu’ils coupleront ce premier amorçage par d’autres zones, les ZDITH (Zones de développement Industriel de Hautes Technologie) où les sociétés étrangères à haute valeur ajoutée y sont les bienvenues, toujours attirées par diverses formules d’investissements. Une des premières ZES à ouvrir sera un simple village nommé Shenzhen proche de Hong-Kong, vingt ans après c’est une ville industrielle de dix millions d’habitants. Deng Xiaoping a gagné son pari en échange de la seule chose que pouvait offrir la Chine, sa main d’œuvre, qu’il avait auparavant correctement formée afin qu’elle accapare les connaissances des « experts bourgeois ». Ainsi, il a obtenu les capitaux ET la technologie.
    Deng Xiaoping est un homme cultivé qui a lu « L’art de la guerre de Maitre Sun Tzu » écrit au Véme siècle avant J-C. Dans cet ouvrage, qui est une référence culturelle importante en Chine, on peut lire « Lancez des amorces pour appâter l’ennemi. Leurrez l’ennemi en feignant la débâcle et écrasez-le » ou encore « En apportant quelques avantages à l’ennemi, vous pouvez l’amener à faire ce que vous souhaitez et à aller où vous voulez », on ne saurait mieux résumer la stratégie de Deng Xiaoping.
    Les ZES vont servir de tête de ponts à l’invasion des produits chinois dans les pays qui auparavant les produisaient. Pour un profit à court terme, les multinationales ont vendus leur âme au diable aidées en cela par des politiques dont la bêtise n’a d’égal que leur ignorance de la culture chinoise. Les chinois sont une civilisation cinq fois millénaires rompue à l’art de la ruse et du commerce, l’occident est simplement cupide et Maitre Sun Tzu de dire dans son traité « Si l’ennemi est vénal, attirez-le avec de petites richesses ». Deng Xiaoping a également lu Lénine et il peut désormais faire sienne sa phrase « Les capitalistes nous vendront eux-mêmes la corde avec laquelle nous les pendrons ». La messe est dite !


    • Julian Le 05 février 2013 à 14h26
      Afficher/Masquer

      merci pour ce rappel éloquent.


  15. step Le 05 février 2013 à 09h52
    Afficher/Masquer

    je pense que cette analyse est vrai pour ce qui est du déclin économique américain. Le plein emploi c’est terminé, l’omc a fait rentrer la chine et d’autres pays ne présentant même pas les garanties minimum de respect du travailleur et une absence totale de transparence dans leur politique monétaire dans le grand jeu afin de gagner à court terme quelques débouchés potentiels.

    Il y a cependant plusieurs mais:
    1) l’économie n’est pas tout, et avant que la chine puisse jouer le rôle de gendarme géopolitique mondial joué actuellement par les états-unis, il se passera encore quelques longues années.
    2) La démographie chinoise est déprimante, et il est improbable que l’absence de partage dans la richesse produite actuel se prolonge indéfiniment sans heurts. Heurts qui peuvent soit donner une moindre “rentabilité” à la délocalisation soit donner un prétexte géopolitique pour retirer à la chine le libre accès (je dirais l’accès incontrolé) à nos marchés intérieur.
    3) La chine ne dispose que de très peu de terres arables, et vu leur ignorance notable des enjeux économiques, cela ne risque pas de s’ameillorer. Bilan les chinois achètent beaucoup de terres cultivables en Afrique, pays qui n’ont pas fait leur transition politique pour la plupart et qui ne reconnaitront pas ces titres de propriété lors du prochain battage de cartes. Dans tous les cas, l’économie chinoise sera longtemps très dépendante de l’import pour ses produits agricoles. Un pays qui ne possède pas la carte alimentaire dans son jeu, c’est une sacré faiblesse.

    Je pense que la chine dominera économiquement les US dans les années à venir, mais ce ne sera pas forcément le cas politiquement ou militairement. L’empire du milieu est longtemps resté l’empire silencieux. Enfin du point de vue économique, vu la structure sociale en place la démographie et la géographie concernée, il me parait hautement improbable que la progression chinoise soit linéaire comme préssuposé dans le texte.


    • step Le 05 février 2013 à 13h27
      Afficher/Masquer

      enjeux économiques -> enjeux écologiques. (erratum)


  16. cording Le 05 février 2013 à 10h11
    Afficher/Masquer

    La Chine a des talons d’Achille méconnus: le manque total de transparence de la réalité économique et des bulles immobilières et financières, la pollution, la contestation sociale, son armée de réserve du monde du travail qu’est la paysannerie, cette laissée pour compte. De plus le succès chinois est aussi du au capitalistes américains qui ont joué la Chine gagnante pour maximiser leurs profits, et aussi les distributeurs tel Wal Mart. Cependant les US ont une arme dont ils n’ont pas encore usé c’est l’arme monétaire en dévaluant leur monnaie ou en imposant des taxes douanières telles que la Chine en sera affaiblie pour lutter enfin à armes égales contre elle et contre sa monnaie totalement sous-évaluées. cf les analyses de JM Quatrepoint dans “Mourir pour le Yuan”.


  17. fabien775 Le 05 février 2013 à 10h13
    Afficher/Masquer

    La Chine est en train de racheter énormément d’or sur le marché mondial. Ce n’est pas un hasard, elle prend des précautions face au dollars qui va devenir de plus en plus de la monnaie de singe. C’est un pays qui avance masqué et qui a bien l’intention de devenir la première économie mondiale. Il y a un risque majeure, car les USA n’accepterons pas cette situation très longtemps.


  18. christo Le 05 février 2013 à 10h14
    Afficher/Masquer

    Ce genre de liste de Prévert est totalement stupide : rien n’est mis en perspective.

    N ° 45 – Selon un éminent économiste, l’économie chinoise crée déjà à peu près autant de pouvoir d’achat que l’économie américaine.

    -> Bien sûr… mais la population chinoise est quatre fois plus nombreuse que celle des US…

    N ° 29 – À l’heure actuelle, la Chine produit plus de trois fois plus de charbon que les Etats-Unis.

    -> super comme record… Est ce un atout ? On voit les dégâts… pollution hallucinante (épisode Pekin en janvier).

    Etc. Bref tout cela n’est pas sérieux.

    En revanche, dire que via l’OMC (erreur tragique) la Chine a laminé nos industries, oui. Et que la Chine a fait un formidable bond en avant (sans mauvais jeu de mot), financé par nos chômeurs, oui.

    Mais le passé n’est pas intéressant. Ce qui est intéressant c’est demain. En d’autres termes, la Chine pourra t elle continuer à se développer à un rythme identique ? Est-ce tenable ? En termes de ressources ? Politiquement ?

    Voilà les vraies questions.


  19. Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 10h18
    Afficher/Masquer

    HOMMAGE A MARTIN LUTHER KING mort à seulement 39 ans

    N° 38 – Le nouveau mémorial Martin Luther King sur le National Mall

    Le saviez-vous?

    Capturé dans un moment de la pensée réfléchie, la figure de Martin Luther King, sculptée par le célèbre artiste Master Yixin Lei sert l’élément avancé de la Pierre de l’espoir.

    Le saviez-vous?

    Cette pierre, incarnée par l’image de Martin Luther King émergence du granite reflète la ferme volonté de toute une génération pour créer une société juste et honnête.

    Martin Luther King dans le mouvement des droits civiques sous la forme de granit, son héritage est encore renforcée dans la tapisserie de l’expérience américaine.

    La livraison de son message d’amour et de tolérance par le biais de son don puissant de la parole et les écrits éloquents ont inspiré à ce jour, ceux qui aspirent à un plus doux, plus gentil monde.

    Son inspiration a brisé les frontières de l’intolérance et les frontières nationales, même, il est devenu un symbole, reconnu dans le monde de la quête pour les droits civils des citoyens du monde.

    Le mémorial est situé à quelques dizaines de mètres du Lincoln

    Le saviez-vous?
    HORS DE LA MONTAGNE DE DÉSESPOIR … une pierre d’espérance

    Chaque composant Mémorial possède sa propre signification unique. De la Montagne imminente du désespoir, une pierre de l’espoir bondit comme point focal pour le mémorial. Capturé dans un moment de la pensée réfléchie, la figure de Martin Luther King, sculptée par le célèbre artiste Master Yixin Lei sert l’élément avancé de la Pierre de l’espoir. Le détachement de la pierre de l’espoir de la montagne du désespoir reflète non seulement la victoire à la charge de la déception, mais permet au visiteur une vue dégagée sur le Mémorial de Thomas Jefferson qui reflète les principes de la liberté et de la liberté qui a donné naissance à la nation. Un mur de citations, ce qui représente les idéaux du Dr King de l’espoir, de la démocratie et de l’amour, flanquant la montagne du désespoir et encerclant la pierre de l’espoir.

    Le saviez-vous ?
    VOICI L’EXPLICATION POURQUOI LA CHINE, PAS FABRIQUÉ EN CHINE MAIS AVEC DU GRANIT BLANC QU’ON TROUVE SEULEMENT EN CHINE

    L’ARTISTE

    Maître Lei Yixin, Sculpteur d’enregistrement, un trésor national de la Chine, conçu le portrait de Martin Luther King, Jr. du granit blanc unique avec des inclusions de couleur, qu’on trouve seulement en Chine.


  20. Benjamin Franklin Le 05 février 2013 à 10h42
    Afficher/Masquer

    Corrigeons quand même quelques clichés et illusions :

    -la comptabilité de la “high tech” exportée par la Chine est biaisée par le fait qu’une bonne partie de cette technologie est importée, et que la Chine n’assure que l’assemblage. Une bonne partie de la valeur ajoutée des smartphones assemblés par Foxconn revient en fait à Taiwan, la Corée du Sud, l’Allemagne… et les USA

    -les ouvriers chinois ne touchent plus des “salaires d’esclaves”. Ce qui explique d’ailleurs la montée de leur niveau de vie. Et ce qui va expliquer la relocalisation des industries occidentales, sous forme d’usines ultra-robotisées. Le Japon et l’Allemagne ont de l’avance là-dedans, les USA s’y mettent.

    -le système bancaire chinois est toujours aussi pourri. La Chine a un excédent commercial majeur depuis qu’ils ont lancé leur politique mercantiliste vers 2000, mais ils en avaient déjà un (léger) avant. Vu leurs besoins gigantesques en investissement, cet excédent est une anomalie majeure, qui ne s’explique que par leur système bancaire gangrené jusqu’à la moelle, corrompu et politisé, qui fait de la moins-value sur l’épargne des chinois

    -les politiques de relances keynésiennes qu’ils pratiquent depuis 5 ans ont créé une belle bulle immobilière chez eux, et ils ont grand peine à masquer leur inflation. Ca explique la consommation frénétique de ciment.

    -les chinois ont 90% de la PRODUCTION de terres rares. Pas des RESERVES. Les occidentaux ont sous-traité l’extraction de terres rares à la Chine pour des raisons de coûts logistiques, et pour des raisons de coûts stratégiques, ils sont en train de relancer l’extraction hors Chine.

    -la Chine pèse près de 20% de l’humanité. Pas étonnant qu’ils produisent tant de charbon, d’acier et de voitures. Il y a un siècle, qui était choqué par le fait que la Chine était déjà le premier producteur de riz, de blé et de porc ?

    -je suis bien placé pour dire que la production scientifique des chercheurs chinois laisse plus qu’à désirer… il ne suffit pas de distribuer des diplômes à tour de bras, encore faut-il qu’ils valent quelque chose.

    Après, il est certain que la Chine a un potentiel immense. Mais pour que leur croissance se poursuive, maintenant il va leur falloir abandonner leur politique mercantiliste, épurer et libéraliser leur système bancaire, ramener leur épargne chez eux et investir de manière plus saine (et donc abandonner leur coûteux excédent commercial), purifier leur système juridique, éradiquer la corruption, laisser la société civile se former et poursuivre la démocratisation du pays. Il y a du boulot.

    Mais si en 2050 ou même avant, la Chine se retrouve la 1e puissance du monde, ce sera simplement un retour à la situation normale d’avant 1800, pas de surprise.


    • step Le 05 février 2013 à 13h42
      Afficher/Masquer

      concernant les diplomes chinois, il faut effectivement se souvenir que lors du scandale des diplomes achetés en france, ils étaient les premiers concernés.
      Cependant, je ne suis pas sûr que nous ayons de quoi pavoiser en France, depuis la dizaine d’année que je pratique, le savoir-faire technique des nouveaux prestataires privés que je dois encadrer ne cesse de m’inquiéter. Il y a en particulier, pour avoir un peu fait le tour de la france, un différence Est/Ouest flagrante. (plus de moyens et de compétences à l’est, l’ouest subit clairement un effet zone touristique en terme de savoir faire industriel).


  21. Fmar Le 05 février 2013 à 10h56
    Afficher/Masquer

    Moi j’espère bien que les US vont perdre leur leadership militaire et arrêter d’exporter la “démocratie” à coup de missiles Patriot.


  22. Titi91 Le 05 février 2013 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Merci a Dadone , à 09h45, pour son commentaire historique explicatif.
    Merci a ce blog pour amener la discussion.
    Par contre, comme d’autres, je trouve l’article navrant. Le concours ” qui c’est qui a la plus grosse? ” cela m’intéresse peu. On dirait l’émission : le saviez vous? De nicolas Hulot. Bref, des chiffres à qui l.on fait dire ce qu’on veut.
    Comme dit plus haut, les US sont leader depuis un siècle, la Chine se secoue fin des années 1970. Avec la complicité de nos élites, tout part en Chine. Donc oui ils ont une croissance magnifique pendant 3 décennies. Maintenant, comme tous les autres, les arbres ne montent pas au ciel, donc ils vont vite devoir affronter les mêmes pb que nous. Espérons qu’ils y arrivent, eux. À développer un modèle économique sans croissance. Stable. Eco compatible.


    • GRRR Le 05 février 2013 à 14h54
      Afficher/Masquer
  23. Leo Le 05 février 2013 à 11h36
    Afficher/Masquer

    Cette liste n’est pas inintéressante mais elle manque totalement de recul et bascule rapidement dans la caricature dans le plus pur style US !
    « Attention ! Les chinois sont à nos portes et en plus ils produisent plus de bière que nous ! Boooooh ! »
    Le souci dans tout ça c’est qu’il est difficile de comparer 300 millions d’américains à 1.2 millards de chinois en citant des chiffres non re-traités…
    J’aime aussi beaucoup ces deux phrases :
    « Si l’économie mondiale était un jeu, l’Amérique perdrait lamentablement alors que la Chine serait grande gagnante.
    Malheureusement, l’économie mondiale n’est pas un jeu. De vraies entreprises et de vrais emplois sont touchés tous les jours. »
    Le ‘pauvre bonhomme’ qui à consommé 4 planètes terre ‘tous les jours à lui tout seul’, profité du pillage des ressources naturelles de pays plus faibles organisé par son gouvernement et exploité des enfants manchots payés avec un lance pierre pour coudre ses nike, et qui se rend compte aujourd’hui que « ce n’est pas un jeu »… J’ai quand même envie de dire ‘mauvais perdant’ !!!
    Et pour finir ce déni de réalité : « Peut-être le plus important de tout, l’Europe se dirige vers une récession et plusieurs pays européens connaissent déjà des conditions similaires à la dépression. »
    Les USA sont aujourd’hui dans une situation pire que celle de l’UE mon coco ! Seul les QE et autres artifices de Bernanke maintiennent l’illusion (et à quel prix !)…
    Enfin, on verra bien quand tout ça s’écroulera… Et vu la quantité de flingues en circulation là bas, ça risque d’être folklo !


    • chris06 Le 05 février 2013 à 13h28
      Afficher/Masquer

      Bien d’accord avec vous.

      Quand on voit les publicités qui abondent sur le site “The economic collapse” (achats d’or et d’argent, flingues et munitions, équipement pour “survivalistes”, etc…) on comprend qu’ils sont totalement investi dans leur propos.

      Ceci dit, je ne dis pas qu’ils aient tout à fait tort mais une analyse un peu plus objective de la situation des Etats Unis vs la Chine aurait eu plus de mérites.


    • Yann Le 06 février 2013 à 23h06
      Afficher/Masquer

      “Cette liste n’est pas inintéressante mais elle manque totalement de recul et bascule rapidement dans la caricature dans le plus pur style US !”

      Je peux parfaitement me tromper, mais à mon avis c’est absolument volontaire. Il me semble que le but réel de l’article est de secouer un peu les lecteurs américains, pour qu’ils prennent conscience que leur pays est dans une crise profonde. Depuis le temps en France on a un peu oublié ce que ça fait de dominer le monde, alors qu’aux Etats-Unis, culturellement un grand nombre d’américains est convaincu qu’ils sont les meilleurs, et que leurs manières de faire et de penser ne peuvent que s’imposer partout dans le monde. La guerre du Vietnam a bien insufflé pas mal de doute, mais Reagan a ensuite bien regonflé l’égo américain. Le 11 septembre a porté un nouveau coup, mais l’administration Bush fut habile pour transformer cela en encore plus de patriotisme (et on ne peut pas vraiment dire qu’Obama soit franchement revenu là-dessus).

      Bref, tout cela pour dire que nombre d’américains vivent encore dans une illusion d’”American Dream” et de “One Nation under God” répandant la liberté dans le monde. Autant de gens qui auraient besoin d’un bon “reality check”. Je pense que c’est à eux que s’adresse cette liste.


      • Vénus-Etoile du Berger Le 08 février 2013 à 00h14
        Afficher/Masquer

        @yann “Je peux parfaitement me tromper, mais à mon avis c’est absolument volontaire. Il me semble que le but réel de l’article est de secouer un peu les lecteurs américains, pour qu’ils prennent conscience que leur pays est dans une crise profonde.”

        je ne partage pas votre avis, l’auteur de cet article croît fermement ce qu’il écrit, aucun but volontariste de secouer les lecteurs américains car trop d’affirmation complètement erronées.
        Il rêve que la Chine pulvérise les USA.

        C’est vraiment désolant et honteux.


        • chris06 Le 08 février 2013 à 00h33
          Afficher/Masquer

          @Vénus,

          “Il rêve que la Chine pulvérise les USA”
          ni vous ni moi ni personne sauf lui même savons ce dont il rêve.

          Par contre, ce que je sais, c’est qu’il y a décidément beaucoup de publicités (voir mon commentaire plus haut) sur son site et qu’il a un intérêt financier à ce que les articles qu’il écrit incitent les lecteurs à cliquer sur une de ces publicités.


          • Vénus-Etoile du Berger Le 08 février 2013 à 08h09
            Afficher/Masquer

            @chris06 vous exprimez “ni vous ni moi ni personne sauf lui même savons ce dont il rêve.”

            Ma phrase “Il rêve que la Chine pulvérise les USA” est à prendre au second degré.

            Comme Yann aborde du rêve d’un américain et que l’auteur américain intitule “47 signes que la Chine a complètement pulvérisé les USA”

            en utilisant l’interprétation des rêves de Sigmund Freud au second degré, j’écris

            “Il rêve que la Chine pulvérise les USA”


  24. Tatlanté Le 05 février 2013 à 11h55
    Afficher/Masquer

    Je ne peux pas vraiment me lancer dans une argumentation avec chiffres, exemples et faits à l’appui.
    Cependant, à mon humble avis, la Chine ne prendra jamais le pas sur l’Amérique dans le monde.
    Il faut déjà savoir que l’Amérique, avec la fin de l’URSS a perdue son rôle de gendarme mondial au niveau de l’économie, de la géopolitique et des relations internationales (contestations de l’hégémonie américaine multiples). Quand l’URSS a disparue, la montée en puissance de l’Union Européenne, les pays émergents comme le Brésil, l’Inde, l’Arabie Saoudite, ont commencés à grignoter de plus en plus du terrains dans le monde. Je ne pense pas que la Chine est à considérer comme la “tueuse de l’hégémonie américaine”. Je pense que c’est une mouvance mondiale, l’émergence du tiers-monde, la montée en puissance de l’UE, et bien sur du monde asiatique, qui est due à la perte de pouvoir des USA sur la planète.
    Ensuite, en ce qui concerne mon affirmation première, à mon avis, même si la Chine dépasse les Etats-Unis dans plusieurs secteurs comme le prouve les informations de l’article, elle ne pourra pas renverser un ordre établi par des bases aussi fortes. Le soft power américain est présent dans le monde de manière presque insidieuse. Chaque chose que l’on dis, fais, regarde, écoute, mange, est lié de près ou de loin à ces USA, cet American Dream, aux habitudes ricaines, à un contrôle économique sans précédent dans le monde.
    J’entend déjà me dire que je vis encore en 50-60, où l’occident était entièrement couvé par mère amérique ! Je ne pense pas, même s’il est vrai que l’influence est bien sur moindre depuis plusieurs décennies, que ce pouvoir sur nous se soit estompé complètement. Les bases d’une vie sur ce modèle sont si profondément enfouies dans chaque société (sauf les plus virulentes à l’idée d’un soft power américan bien sur, Corée du Nord en tête) que ni la Chine, ni l’UE, ni aucun pays ne pourra renverser cet acquis. bien que ses progressions et ses succès face à l’économie, la diplomatie, ou n’importe quel autre domaine. L’Amérique à trop longtemps affirmée son contrôle sur le monde, et je doute fort qu’il puisse sortir de cette banalisation du soft power américan. C’est aujourd’hui considéré comme une sorte de norme invisible et omniprésente, personne ne peut contester cela, ou du moins ne peut contester son existence.


  25. fabien775 Le 05 février 2013 à 12h46
    Afficher/Masquer

    Vous croyez vraiment que les Etats-Unis vont attendre que tout s’écroule avant de réagir? Vous oubliez un peu vite la puissance du secteur militaro-industriel. Une bonne petite guerre pour relancer le pays. Si il n’y a pas un changement profond de cette société, ce qui est peu probable, il ne restera que cette solution même si c’est la plus mauvaise.


    • Leo Le 05 février 2013 à 13h06
      Afficher/Masquer

      Je suis bien d’accord avec vous (même si tout pourrait s’écrouler bien plus vite qu’on ne le pense) ! La guerre sera sans doute la seule solution pour régler la f(r)acture (vu que les paradis fiscaux ne sont pas près de disparaitre et que la réforme de la création monétaire est loin d’être une préoccupation sur la scène internationale).
      C’est d’ailleurs bien pour préparer les esprits à cette situation qu’il est important pour l’américain de base de faire de la Chine et de ses travailleurs des boucs émissaires (en mode “they took our jobs !”) alors qu’en réalité ce sont plutôt les multinationales occidentales qui sont responsables de cette situation (et accessoirement les consommateurs abrutis par la boite à connerie)…


  26. Winslow Leach Le 05 février 2013 à 12h56
    Afficher/Masquer

    Un peu d’histoire qui fournissait en 1100 ap JC en soie et porcelaine nos très cher bourgeois voire extrêmement cher bourgeois et bien c’est la chine D’ailleurs au nivaux de l’innovation technique en 1100 ap Jc la chine était bien plus en avance que nos société barbare Pour la connaissance de la fabrication de la soie il a fallut l’ Anne 1450 ou une princesse chinoise vendue a un Maharadja indien avaient cacher dans ses cheveux un cocon de bombyx (papillon qui produit la soie) Pour la porcelaine il faut attendre l’année 1712 ou le processus de la porcelaine est décrit et 1750 ou un gisement de kaolin constitutif de l’existence de la porcelaine est découvert au sud de limoge. Avoir considérer l Chine comme un pays du tiers monde dans les année 1850 est une erreur La chine n’ est pas et n’a jamais été un pays du tiers monde et c’est bien l’erreur fondamentale qui nous revient comme un boomerang.


    • Sage Le 06 février 2013 à 08h42
      Afficher/Masquer

      Intéressant, mais votre billet est bourré d’anachronismes. Si l’Empire Romain, à une certaine époque, commerce bel et bien avec la Chine, via les Indes et la route de la soie par lesquelles sont acheminés ces tissus précieux prisés par les patriciennes, en l’an 1100, l’occident médiéval sort péniblement d’une période d’obscurité grâce à la mise en place du système féodal qui en est à ses débuts dans sa forme accomplie (1066 invasion de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, début de généralisation des mottes féodales, châteaux-forts en bois) ; la bourgeoisie est encore une classe sociale mineure et ne peut guère se payer de la soie. Cela est seulement réservé à quelques aristocrates et encore… ce sont ceux qui ont pu mettre la main sur quelque rouleau de soie arrivé miraculeusement en Europe par l’intermédiaire de des Arabes. Pour la porcelaine voyez link to en.wikipedia.org. C’est surtout au XVIIe siècle, au moment où la Hollande est une grande puissance que les bourgeois hollandais commandent en Chine des quantités énormes de porcelaine à motifs bleus (dont le dessin a été conçu en Hollande souvent et qui arrivent à l’intérieur des caisses de thé qu’ils importent, ce qui les protège de la casse). La Hollande est la première société en Europe où les bourgeois ont occupé la place prééminente (République)http://fr.wikipedia.org/wiki/Provinces-Unies, dans un environnement où seule l’aristocratie dirige les peuples (le cas de la Suisse est particulier).La Chine a connu des périodes très diverses au cours de l’Histoire et la considérer comme plus ou moins avancée est discutable ; cela dépend de quand et de quel point de vue. Elle a surtout commis l’erreur (?) de se fermer au reste du monde durant une longue période de son histoire. De même, le terme de Tiers Monde est absolument anachronique en 1850 : l’Occident colonialiste (raciste également) conçoit les pays à conquérir comme des proies à exploiter, sur lesquels asseoir sa domination,aux seules fins d’accroître sa prédominance nationale (l’Empire Britannique, l’Empire colonial français).


  27. Fabrice Le 05 février 2013 à 14h10
    Afficher/Masquer

    Il faut réaliser que la Chine a saisi sa chance, et si nous avons été assez bête pour tendre le baton pour nous faire battre nous n’avons qu’à nous en vouloir.

    Ceci dit il faut arrêter de vouloir revenir en arrière ce n’est pas possible, donc autant aller de l’avant, revoir nos relations avec la Chine, les USA et les BRICS il faut réaliser que l’Europe est l’un des principaux partenaire économique de ces zones, alors comportons nous comme tel au lieu d’être suiveur, imposons un dialogue multilatérale au lieu de continuer dans cette tendance ou nous appliquons des règles que personne ne respecte, pour être pris au sérieux, il faut savoir mettre le hola en respectant un dialogue mais en tant que partenaires pas comme assujettis.


    • nobody Le 05 février 2013 à 16h04
      Afficher/Masquer

      Il convient de mettre les Chinois et nos multinationales au pas! La situation actuelle qui consite par le biais du déficit commercial à transférer la richesse des peuples occidentaux au peuple chinois (tout en permettant au passage l’enrichissement du 1%) est inacceptable. Le déficit commercial minore d’autant notre PIB, par conséquent, la croissance chinoise, c’est une croissance inéquitable volée en fait aux peuples occidentaux.

      Si nous exportons à N-1 une valeur annuelle 100 en chine, nous leur accorderons en année N une contrepartie 100 en crédits d’importation, ce montant consommé les frontières seraient fermées.
      Si les chinois veulent nous vendre plus ils devront acheter également plus de nos produits.


    • Lisztfr Le 05 février 2013 à 16h52
      Afficher/Masquer

      Avant de savoir ce qu’il faut faire, il faudrait de comprendre, en l’occurrence comprendre le système économique. Or vous, ainsi que l’économiste moyen n’arrête pas de prodiguer ses conseils en se gardant bien de la moindre allusion à ce qui se trouve balayé sous le tapis… je trouve ça inadmissible !

      1) Il ne fait aucun doute que le système va péricliter (sauf miracle)
      2) La scission n’est pas entre la Chine et nous, mais entre les populations et les dirigeants, qui entretiennent le mythe de la compétition, cf Orwell :

      link to ongong.canalblog.com

      “En dessous de tout cela, il est un fait, jamais exprimé tout haut, mais tacitement compris, et qui inspire la conduite de chacun, c’est que les conditions de vie dans les trois super-États sont sensiblement les mêmes.”

      (…)

      “Il y a partout la même structure pyramidale, le même culte d’un chef semi-divin, le même système économique existant par et pour une guerre continuelle. Il s’ensuit que les trois super-États, non seulement ne peuvent se conquérir l’un l’autre, mais ne tireraient aucun avantage de leur conquête. Au contraire, tant qu’ils restent en conflit, ils se soutiennent l’un l’autre comme trois gerbes de blé.”

      La guerre est économique, idéologique mais ça ne change rien, c’est un mensonge ! Il n’y a pas a donner dans cette idiotie en élaborant des conseils diplomatiques sensés nous donner aune position gagnante, perdante etc, c’est la vision erronée du monde qu’il faut récuser. Mais d’ici 2-3 ans vous verrez que nous seront forcés d’en finir avec toutes nos structures économiques et politiques.


      • nobody Le 05 février 2013 à 20h21
        Afficher/Masquer

        @Lizstfr

        1) Oui, le système court bien à l’effondrement.
        2) Oui la compétition est voulue, elle est fabriquée et entretenue. Pour autant elle bien réelle, la misère qu’elle produit en témoigne. Les transferts qui découlent de la mondialisation profitent à une partie des populations du tiers-monde (au détriment de celle des pays riches, exemple : délocalisations), ainsi qu’aux élites dirigeantes qui organisent ce modèle économique et qui en seront au final les seuls véritables bénéficiaires. L’endettement a jusqu’ici masqué notre appauvrissement, mais la facture arrivera inévitablement…

        Nous pouvons solutionner le problème
        a) en changeant le modèle politique et économique.
        b) en imposant des points d’équilibre (qui seront des limites) à plusieurs niveaux.


  28. Booster Le 05 février 2013 à 14h28
    Afficher/Masquer

    On pourrait aussi rajouter que les meilleurs éléments des universités d’élites aux US sont d’origine chinoise. La boucle est bouclée.


  29. Morvan Le 05 février 2013 à 15h03
    Afficher/Masquer

    je pense que pour le numéro 12, il faut lire le contraire. petite erreur de traduction !!!!
    le jeep cherokee doit coûter 85 000 $ aux Etats Unis et 27 en Chine et pas l’inverse ???


    • G L Le 06 février 2013 à 01h48
      Afficher/Masquer

      Le prix officiel de cette jeep est bien d’un peu plus de 27 000$ aux Etats Unis. Je suppose que le prix chinois (que je ne sais pas vérifier…) est donné comme exemple de la sous-évaluation du yuan.


      • Morvan Le 06 février 2013 à 08h43
        Afficher/Masquer

        ok merci, il s’agit d’une conversion par rapport au change. Moi je partais sur l’idée d’une jeep fabriquée en Chine par des chinois par rapport à une jeep fabriquée aux US par des américains.
        Il me semble que dans ces conditions la jeep chinoise est moins chère.


  30. gisse Le 05 février 2013 à 15h08
    Afficher/Masquer

    …nous avons tout fait pour en arriver là , je ne vois rien d’étonnant à la situation, la pompe à fric est passée là-bas en Asie pour faire plus de fric
    et on se surprend à le découvrir,
    quel est ce genre de naïveté qui consiste à dire tout ça comme ça ?


  31. Dan Le 05 février 2013 à 15h36
    Afficher/Masquer

    Faisant suite a une mission parlementaitre en Chine en 1971 , Mr Alain Peyfitte écrivait en 1973 un ouvrage intitilé : ” quand la Chine se réveillera” , ce ministre avait déjà prédit un développement économique et politique de la Chine .aujourd’hui cette prédiction s’est réalisée
    La grande analyse de la chine par Mr Peyfitte à cettte époque , montre sa gande compétence au service de la France , DeGaulle a été le premier a reconnaître la Chine communiste ! et la France a été le
    premier pays à construire la première centrale nuclèaire de 900 MW à Guangdong


  32. Damien D. Le 05 février 2013 à 16h56
    Afficher/Masquer

    Mouais… se méfier des statistiques comme de la peste. La chine produit 3x plus de charbon que les US – so what? Qu’en est-il de la consommation et production de toutes formes d’énergie?
    Surpris de voir cet article plein de raccourcis sur le site d’Olivier…

    Alors oui, les US sont en déclin et la plupart des américains refusent de le voir. Scoop: LA FRANCE EST EN DÉCLIN: industrie, ressources, emploi, poids politique, part de l’économie réelle Vs spéculative, etc. Regardons les journaux – pas de déni de réalité chez nous?

    La chine est forte car elle dispose d’un pouvoir politique fort et centralisé (comme la France dans les années 70-80…) et a su délaisser peu à peu ses dogmes.
    Il faut arrêter de se scandaliser du transfert (vol) de technologie, de la sous-évaluation du Yuan, etc. – à la guerre (économique) comme à la guerre! Le libre échange non biaisé est un mythe et chacun y va se ses tactiques protectionnistes et de ses subventions (Politique Argricole Commune, banques renflouées, automobile portée à bout de bras, aides en aéronautique des 2 côtés de l’Atlantique, etc. etc.)

    Et puis – la Chine serait donc championne de l’épuisement des ressources naturelles, de l’obsolescence programmée, de la croissance effrénée, des bulles spéculatives? Bien beau palmarès. Si l’économie est une compétition et que l’ont joue avec les règles de l’ultralibéralisme et de la croissance à tout prix, il se trouve que c’est une jeu auquel on détruit le terrain de jeu et à la fin tout le monde perd.


  33. Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 17h12
    Afficher/Masquer

    “N ° 19 – Aujourd’hui, la Chine délivre plus de diplômes de doctorat en ingénierie chaque année que les États-Unis, janvier 2012″

    Plus d’étudiants chinois aux États-Unis, le 14/11/2012
    Le nombre d’étudiants venus aux Etats-Unis en provenance de Chine, mais aussi d’Iran et d’Arabie saoudite, s’est fortement accru l’an dernier, donnant un coup de fouet aux universités et à l’économie américaine, indique un rapport mardi. Les Etats-Unis accueillaient quelque 765.000 étudiants étrangers en 2011-2012, soit une hausse de 5,7% en un an, selon l’Institut de l’Education Internationale (IIE).

    La Chine compte pour beaucoup dans cette progression, avec 23% de plus d’étudiants chinois. Plus d’un quart des étudiants étrangers aux USA sont chinois et étudient surtout le commerce et les sciences techniques, selon l’organisation.
    L’Inde et la Corée du Sud viennent ensuite, malgré un nombre en baisse, alors que la part d’étudiants venus d’Arabie saoudite et d’Iran a fortement progressé, respectivement de 50 et 25%.

    Le ministère du Commerce a calculé que les étudiants étrangers avaient contribué l’an dernier à l’économie américaine pour 22,7 milliards de dollars, via les frais universitaires et les dépenses annexes.

    Les Etats-Unis sont en pôle position pour l’accueil d’étudiants étrangers, qui ne comptent néanmoins que pour 4% du nombre total des inscriptions. Le deuxième pays d’accueil, la Grande-Bretagne, et l’Australie, comptent dans leurs rangs universitaires à peu près 20% d’étudiants étrangers.

    link to lefigaro.fr


    • Vénus-Etoile du Berger Le 05 février 2013 à 17h30
      Afficher/Masquer

      “N ° 19 – Aujourd’hui, la Chine délivre plus de diplômes de doctorat en ingénierie chaque année que les États-Unis, janvier 2012″

      December 2012 National Science Foundation,National Center for Science and Engineering Statistics

      Characteristics of Doctoral Scientists and Engineers in the United States:2008
      Detailed Statistical Tables | NSF 13-302 | December 2012

      page 6
      Characteristic, All employed, All sciences, Biological/agricultural/environmental life sciences, Computer/information sciences, Mathematics/ statistics, Physical sciences, Psychology, Social sciences, Engineering, Health

      Doctorate recipient 651,200 506,300 164,000 16,200 30,000 115,400 99,200 81,600 116,000 28,900

      Sex
      Male 451,200 336,900 107,300 13,300 24,200 94,500 45,800 51,700 103,200 11,200
      Female 199,900 169,400 56,700 2,800 5,900 20,800 53,300 29,800 12,800 17,700

      Ethnicity/race
      Hispanic or Latino 20,300 16,500 5,400 400 800 2,900 4,000 3,000 2,900 800

      Not Hispanic or Latino American Indian or Alaska Native 1,300 1,200 300 D D 200 300 400 100 100

      Asian 117,300 71,400 27,300 5,400 6,600 21,800 3,200 7,000 42,100 3,800

      Black or African American 19,400 15,400 3,900 300 600 1,900 4,400 4,200 2,200 1,800

      White 484,900 395,300 124,900 9,800 21,800 87,200 85,900 65,700 67,500 22,000

      Other race a 8,000 6,500 2,200 200 200 1,300 1,300 1,300 1,100 400

      link to nsf.gov


  34. Winslow Leach Le 05 février 2013 à 17h33
    Afficher/Masquer

    A oui j’oubliai une grande découverte de la chine c’est la poudre en 1000 et quelque faite gaffe les débiles occidentaux


  35. GUS Le 05 février 2013 à 17h34
    Afficher/Masquer

    C’est un inventaire à la prévert de données plus ou moins pertinentes et jamais mis en perspective. Que signifie-t-il de comparer les taux de croissance (sans doute un peu gonflés) d’une économie en rattrapage avec ceux d’une économie dévpée ? Un pays de 1,2 Mds d’habts avec un pays de 310 M ? les fragilités de la Chine sont au moins aussi importantes que ses forces
    Et puis au fond, continuer à rechercher le futur maître du monde n’est-ce pas continuer à raisonner à l’ancienne comme si la domination (qui n’a jamais été totale) des pays européens puis des USA devait se poursuivre inéluctablement par une autre ? N’assiste-t-on pas plutôt à la fin de cette situation historique particulière mais au fond anormale de 3-4 siècles qui a permis à quelques nations occidentales bénéficiant d’une avance technologique et d’un assoupissement de vastes régions de dominer la planète à une échelle disproportionnée. Le monde n’est-il pas trop peuplé, déjà trop développé pour qu’aucune nation puisse prétendre aujourd’hui à une hégémonie ? L’expression monde multipolaire me semble illustrer cet état de fait, ce qui sera le début d’une certaine démondialisation. Mais apparemment beaucoup en recherchant absolument le futur maître du monde, semble continuer à raisonner comme au 19ème.


  36. Vallet Le 05 février 2013 à 19h14
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous et toutes

    Je pense que la question primordiale : a qui appartiennent les entreprises implantées en Chine ?
    A des capitaux américains ou chinois?


  37. Souvarine Le 05 février 2013 à 21h31
    Afficher/Masquer

    Enumération sans intérêt. Vous en apprendrez plus sur la situation de l’économie chinoise ici : link to vimeo.com


    • celimen Le 06 février 2013 à 12h15
      Afficher/Masquer

      Assez d’accord avec Souvarine, et la vidéo qu’elle propose est infiniment plus instructive sur la Chine
      (n’ayez pas peur d’une analyse “marxiste”… ;-) , elle énonce beaucoup de faits étayés par des chiffres qui semblent sérieux, et surtout cela ne vas pas vous mordre…)


  38. peyo Le 06 février 2013 à 12h27
    Afficher/Masquer

    Le matériel purement chinois est d’une qualité médiocre, son prix est donc très élevé. Peu durable, fonctionnalité proche du zéro à recycler de suite, cause de chômage. Achetez Français ou européen dès que vous le pouvez, nous y gagnons tous. L’avenir est là. Si les gouvernants jouent la carte des multinationales rapaces, nous, citoyens, avons les atouts du consommateur, c’est nous qui faisons tourner les machines, quoique les économistes néolibs en disent.


    • step Le 06 février 2013 à 13h45
      Afficher/Masquer

      c’est pas si simple. ex : aux us par le QE1, le FED a reflaté les avoirs financiers de disant 15% de la population, ce qui a permis de relancer 50% de la consommation, ce qui veut bien dire que le “pouvoir” de la classe moyenne acheteuse est de 85% de la population pour 50% de la consommation. C’est peut être probablement actuelleement notre meilleur moyen de peser sur la question mais il n’est pas monopolistique. Après il faudrait aussi que le “made in france” soit un “made in china assemblé en france”. La qualité des composants fait la qualité de l’ensemble.


  39. moomootman Le 06 février 2013 à 18h46
    Afficher/Masquer

    Mouais, bof l’article. Une présentation très américaine qui semble plus effrayée que le pays ne perde le statut de n°1 que des conséquences désastreuses en termes sociaux et environnementaux.
    Plusieurs objections:
    1/ plus de clients, plus de revenus, et c’est pour cela que la Chine qui n’a pas un marché intérieur très développé souffre actuellement de la baisse de pouvoir d’achat dans les pays occidentaux.
    2/ Même en imaginant que la Chine devienne un grand marché capable de soutenir l’industrie chinoise, les désastres écologiques perpétrés ou en cours vont très vite les rattraper et auront un impact énorme sur leur économie plus tôt qu’on ne le pense. Pénurie d’eau potable, catastrophes sanitaires, terres incultivables, etc…
    3/ La démographie chinoise est une bombe à retardement d’une taille suffisante pour absorber l’ensemble de la richesse accumulée par le “miracle économique” et encore dans l’hypothèse que cette richesse ne soit pas partagée en petit comité au sein de l’oligarchie du PCC.
    4/ L’analyse fait le pari de la stabilité politique du pays qui n’est pas acquise. Une révolution qui tourne en eau de boudin est si vite arrivée…
    5/ Ultime et majeure remarque, quand le baril frôlait les 150$, on a vu les importations chinoises baisser parceque la Chine c’est loin! Quand l’or noir commencera à se raréfier, le modèle d’exportation à tout va chinois risque fort de se casser la figure très brutalement.

    Enfin pour conclure, sur le long terme (100 ans), si on n’a pas tous été atomisés, il n’y a aucune raison pour que la Chine ne soit pas la première puissance économique du monde du simple fait de sa population une fois que leur productivité aura convergé vers les niveaux occidentaux. Pas de quoi en faire tout un plat, c’est numérique! Se posera juste la (grande) question de leur politique étrangère.


  40. tchoo Le 06 février 2013 à 21h06
    Afficher/Masquer

    Il me semble que pour la plupart des critères mis en avant pour la démonstration devrait être ramené par tête d’habitants
    cela serait plus juste, plus parlant, plus proche de la réalité
    car il reste beaucoup à faire en Chine, pour atteindre un certain seuil de développement, et probablement beaucoup aux Etats Unis et en Europe pour arrêter et renverser la courbe du déclin


  41. G L Le 06 février 2013 à 23h15
    Afficher/Masquer

    On ne court pas le risque de se tromper en prévoyant qu’il y aura en Chine des crises écologiques, économiques, financières, politiques et autres, comme il y en a eu beaucoup de toutes ces sortes aux États-Unis depuis que quelques illuminés venus d’Europe y ont débarqué.

    Une différence qui peut compter est que les Chinois sont déjà très nombreux et n’ont donc pas autant de ressources à gaspiller que les Américains en ont eu mais il me semble difficile de savoir s’ils feront à leur tour autant de bêtises que ceux-ci en ont fait…


  42. groumpf Le 09 février 2013 à 11h13
    Afficher/Masquer

    L’ordinateur chinois n’est plus en tête : link to top500.org


  43. credit consommation Le 09 février 2013 à 12h48
    Afficher/Masquer

    Excellent billet qui révèle toute la réalité des faits. La chine a dominé les US sur le plan économique depuis bien longtemps et je pense que ce n’est pas seulement les US puisqu’il est présent dans plusieurs pays du monde que ce soit dans le secteur automobile, high-tech, informatique…. Les exportations chinoises haussent de jour en jour. Mais ce que je déplore le plus c’est la qualité des produits chinois qui soulèvent toujours de très vives polémiques.


  44. Alexandre Le 12 février 2013 à 13h39
    Afficher/Masquer

    Pourquoi s’en alarmer ? Ne s’agit-il pas simplement d’un rattrapage ? Des études tendent à démontrer que l’économie chinoise était la plus florissante du monde avant la Révolution industrielle en Europe et avant les Guerres de l’Opium. N’est-il pas normal qu’une économie de 1,350 milliard d’habitants ait des taux de croissance économique si soutenus ? Peut-être est-ce un juste retour des choses à la normale … Néanmoins, rien n’empêche les européens de mettre en oeuvre une politique douanière pour protéger leurs marchés et leurs emplois, comme le font les américains, russes, brésiliens … et les chinois eux-mêmes !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>