J’ai eu le privilège d’être invité cette semaine à Arrêts sur Images pour la troisième fois pour venir parler de l’Ukraine. Privilège, car c’est pour moi de très loin une des émissions les plus intéressantes du paysage audiovisuel puis du paysage internetique…

Étaient également invités les journalistes du Monde (Piotr Smolar) et de Libération (Veronica Dorman, depuis Moscou) qui ont couvert la crise ukrainienne.

ÉNORME émission…

1ère des 4 parties :

Je vous recommande vivement de regarder les 3 autres, bien plus intenses encore…

Vous pouvez le regarder en cliquant ici, sur le site d’Arrêts sur Images.

Je vous signale qu’il vous faudra toutefois en passer par un paiement sur leur site, mais je ne peux que vous recommander la formule à 1 € pour 24 heures, qui vous donnera accès non seulement à l’émission (et pour moins cher que 4 clopes !!!), mais également à l’ensemble du site, d’une très grande richesse.

Depuis la fin de l’émission sur le service public en 2007, Daniel Schneidermann se bat pour la survie de cette émission d’utilité publique. L’ensemble de l’équipe tente, avec succès depuis lors, le modèle payant sur Internet – car oui, la qualité et l’indépendance se payent.

Beaucoup d’entre vous me demandent parfois “Et moi, que puis-je faire à mon niveau ?”. À côté des 1 000 manières de s’engager, s’informer doit rester une priorité, car il ne peut y avoir de Démocratie sans éducation ni information.

Je ne peux donc que suggérer à ceux qui le peuvent de soutenir cette expérience unique – l’abonnement au site Arrêt sur images ne coûtant “que” 40 € par an, pour un site d’une très grande richesse, que je consulte très régulièrement.

[Et non, je ne touche rien de la part de Daniel pour cette publicité gratuite. ;)]

P.S. Un commentateur d’ASI (Guy-Yves Ganier d’Emilion) a fait sur le forum ce résumé amusant :

Un de mes deux haut-parleurs m’ayant lâché dans le fracas des missiles sol-sol, je n’ai capté que l’argumentation de Piotr Smolar:

– Faut arrêter le délire! Vous êtes intoxiqué par la propagande russe.
– …
– Il est faux de dire que le gouvernement de Kiev est illégitime et qu’il est composé d’aventuriers et de fascistes.
– …
– Bon, d’accord, il y a quelques ultranationalistes néonazis, mais ils ne sont pas au pouvoir.
– …
– Oui, OK, ils y sont, mais ils sont vraiment minoritaires dans l’opinion.
– …
– Bon, d’accord, ils y ont été portés par les acclamations de la foule, mais en tout cas, ils n’ont aucune influence sur la situation actuelle.
– …
– Bon, OK, ministre de la Défense, chef de la sécurité générale, procureur général, vice-Premier ministre, mais ils ont totalement abandonné leurs discours extrémistes.
– …
– Oui, d’accord, ils participent à des cérémonies à la gloire des Waffen-SS et leurs députés appellent publiquement à brûler les russophones, mais ça n’a absolument aucune conséquence sur les tensions régionales.
– …
– Bon, OK, mais de toute façon, on ne peut pas demander à la population de trancher, ça serait contraire à la Constitution!
– …
– Oui, d’accord, le pouvoir actuel n’est pas non plus légitime, puisque c’est un coup de force qui a chassé le président élu, mais il est quand même issu avant tout d’un grand mouvement populaire pro-européen.
– …
– Bon, OK, les oligarques corrompus que Maidan voulait chasser se sont réinstallés, mais ça n’a aucun rapport avec l’UE ou l’OTAN.
– …
– Oui, d’accord, peut-être que l’aide de la diplomatie euro-atlantique a été déterminante, mais… euh… faut arrêter le délire! vous êtes intoxiqués par la propagande russe….

P.P.S. Mea culpa d’ailleurs, j’ai oublié de donner l’information à l’antenne :

Le joyeux gouvernement ukrainien du 22/02 est ici :

[www.les-crises.fr]

1/ Oleksandr Sych. vice-premier ministre. Membre du Comité executif de Svoboda – en charge de l’idéologie…).

Citation : “Les femmes feraient mieux d’apprendre a mener un genre de vie pour éviter le risque de viol, y compris celle de la consommation d’alcool et d’être en mauvaise compagnie.”

2/ Le ministre de la Défense est Ihor Tenyukh, Svoboda. Il a été viré après le départ de la Crimée, car il a été jugé trop mou (sic) et aurait du répliquer par les armes à la Russie

3/ Andreï Mokhnyk, ministre de l’Écologie , député de Svoboda, 41 ans

“il existe aujourd’hui en Ukraine les conditionss de brassage pour une «troisième révolution» : elle sera à la fois sociale et nationale.””

4/ Ihor Shvaika, ministre de l’Agriculture, député de Svoboda, 38 ans. Il a comparé la communauté vietnamienne de Kharkiv à une “tumeur maligne”

5/ Serhiy Kvit. ministre de l’Éducation et de la Science, ancien responsable du groupe néonazis Trident, proche du leader de Pravy Sektor…

C’est ce leader de Pravy Sektor qui a été applaudi le soir du 21 à Maïdan.

[pcfbassin.fr]

6/ Dmitri Boulatov, ministre de la Jeunesse et des Sports, membre d’Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO, groupe néonazi paramilitaire), connu aussi pour ses liens très étroits avec le groupe « Secteur Droit ».

VOICI pour les ministres du cabinet.

Mais il y a aussi des néonazis à d’autres postes clefs :

Andrei Parubiy secrétaire du Conseil national de Sécurité et de Défense (organe qui chapeaute le ministère de la Défense et les Forces armées). Il est membre du parti Patri du 1er ministre, mais a fondé Svoboda…

Oleg Makhnitsky.Procureur général, membre de Svoboda (c’est lui qui enquete avec le coude sur les snipers de Kiev)

Tatiana Chornovol, à la tête du Bureau anti-corruption – elle a été membre de l’UNA-UNSO, dont elle a même été la responsable de la communication… ”

Egor Sobolev,dirige désormais le Bureau d’Épuration de l’administration (=Lustration).

Bien entendu, il n’ont pas tous les postes clefs. L’Intérieur revient à l’oligarque Arsen Avakov (400 millions de $ de fortune) qui avait été mis sur la liste internationale d’Interpol des personnes recherchées. Il s’était enfui en Italie en 2012….

Après, je ne sais pas si ça vaut le coup d’épiloguer 50 ans :

A/ 25 % des députés de la Knesset ont pris la plume pour alerter le Président du Parlement européen contre “le parti Néo-nazi Svoboda

[voiceofrussia.com]

B/ Le Congrès Juif Mondial alerte contre “le parti Néo-nazi Svoboda” :

[www.ukrinform.ua]

C/ Le leader de Svoboda figure dans le Top 10 mondial des antisémites du Centre Simon Wiesenthal de 2012

[www.wiesenthal.com]

D/ Le Parlement européen du 13 décembre 2012 a voté :

“Le Parlement invite les partis démocratiques siégeant à la Verkhovna Rada à ne pas s’associer avec parti «Svoboda», ni à approuver ou former de coalition avec ce dernier”

[www.europarl.europa.eu]

Excusez-moi : il faut quoi de plus pour qu’on l’appelle “néonazi” svp, et plus “d’extrême-droite”, et qu’on chasse ces gens ?

L’Histoire de Svoboda (pas vue dans Le Monde ni Libé) : [www.les-crises.fr]

174 réponses à [Arrêts sur Images] Débat sur l’Ukraine

  1. perceval78 Le 10 mai 2014 à 05h34
    Afficher/Masquer

    Abonnement fut pris , tu as été exceptionnel Ollivier et pourtant l’opposition était très dure . Je n’ai pas noté une seule faiblesse de ta part.


  2. C Balogh Le 10 mai 2014 à 07h46
    Afficher/Masquer

    Piotr Smolar ose dire qu’il n’y a pas de gouvernement nazi en Ukraine!!ah, mais oui, mais c’est bien sûr, Svoboda est un cloeur qui chante du lyrique!
    Il ment encore, il y a des ministres Svoboda!!, mais ils portent pas les insignes nazis pour dire qu’y sont nazis!!y portent ça parce qu’il en restait un stock et y veulent pas gaspiller!
    Il est lamentable ce Piort, il est “piètre”
    Piort, tu as touché combien en commission pour mentir à ce point?
    “ces gens, on les connaissait avant”!!!ben, vous êtes encore plus responsables des tueries, parce qu’ils faut être taré pour pousser des mecs comme ça au gouvernement, quand on les connais.


    • Hellebora Le 10 mai 2014 à 12h22
      Afficher/Masquer

      Piotr Smolar, Piètre Sire en effet


      • perceval78 Le 10 mai 2014 à 14h51
        Afficher/Masquer

        Il faut bien voir que l’art du journalisme à la Française c’est :

        1) de ne pas se mouiller
        2) de dire les choses sans les dires par l’intermédiaire de guillemets
        3) surtout de ne pas oublier les points
        4) d’avoir un parti pris mais de se croire totalement objectif
        5) très important : soigner les titres , le lecteur lambda ne voit que ça


        • Andrea Le 10 mai 2014 à 19h49
          Afficher/Masquer

          Merci à Olivier pour tout ce qu’il fait, ainsi qu’aux commentateurs, leurs analyses, opinions, remarques, liens.

          Je n’ai regardé que la partie 1. de Mediapart ci-dessus, et j’ai trouvé la presentatrice complètement nullle, ignorante, et ne sachant même pas parler comme il faut, potiche, une honte. Style stagiaire confuse du coin qui a une relation.

          Le Chef, D. S. était mauvais également, dans le sens de ne pas cadrer le debat, disant n’importe quoi, parfois c’est ok, type pour provoquer, clarifier, cadrer, mais là… non. Nul.

          Le seul qui avait qqch à contribuer était l’opposant d’Olivier, perso pas d’accord mais bon, le débat il était là, donc il faut faire avec car les émissions sont planifées ainsi.

          – C’est le ‘balanced view point’ ou le ‘reasoned debate’ qui vient des USA qui est fait pour creer la confusion, et offrir à tous les spectateurs ‘qq qui est de leur coté.’ Souvent, simplement pour refuter en public des objections qui grondent sur internet ou ailleurs. Donc un faux débat dès le départ.

          C’est ca les medias francais en dehors de TF1 et co? Aiiieeee. Help!

          Bon, ils ont recu Olivier. C’est déjà pas mal.


          • Archanonyme Le 10 mai 2014 à 23h30
            Afficher/Masquer

            C est comme cela dans toutes l’Europe, et pas que en France (ils faut supprimer le plus vite possible tout les subventions publique a tout ces medias)
            “les forcer a re-travailler”

            Qui mordrait la main qui le nourrit

            (proverbe)

            Ne mord pas la main qui te nourrit


            • davyka Le 30 mai 2014 à 16h38
              Afficher/Masquer

              Quant à moi je vous propose de venir à Kiev sur Maïdan avec un drapeau russe et de chanter l’hymne russe, puis de faire l’inverse à Donetsk. Cela vous éclaircira certainement vos “idées”. Avec le score des nationalistes en France aux Européennes, on ne peut qu’être guère surpris par le nombre et la verve des trolls pro-Poutine (en son temps, Lénine appelait la gauche pro-Moscou – genre Sartre – les “crétins utiles”). Au fait ? Avez-vous remarqué le score des nationalistes en Ukraine ? Pas de bol; hein ?!!! Décidemment la réalité est beaucoup plus complexe que votre étiquetage – fort bien documenté, du reste, mais c’est un peu oublier que ce n’est pas parce que le monde regorge d’image du Père Noël qu’il existe. Je vous souhaite à vous, Poutinophiles, d’être gouvernés de la même manière que le Kremlin, qui a laissé son empreinte hideuse et indélébile sur tout l’Est de l’Europe. Ou mieux : je vous souhaite de tomber entre les mains de ces playboys aguerris en Tchétchénie et tout fraîchement débarqués à Donetsk la semaine dernière.Pourquoi d’ailleurs, aucun d’entre vous ne va s’engager dans ces brigades internationales contre les Bandéristes ? Peut-être savez-vous ce qu’il en coûte d’être appelé dans l’Armée russe ?


  3. C Balogh Le 10 mai 2014 à 07h59
    Afficher/Masquer

    Super, après les photos, il est mal le Piort!!!ah, ah, ah!!!
    Là, les journaleux sont demasqués!!là question bizarre venant de la journaliste”pourquoi êtes-vous le seul à en parler?”
    Parce que vouys faites pas votre job!!
    Bon, faut reconnaitre qu’il y a au moins 7 personnes qui ont démissionné de leur poste , bravo à eux, au moins, y en a qui savent ce qu’est la loyauté!


  4. Françoise D. Le 10 mai 2014 à 08h00
    Afficher/Masquer

    Je suis déjà abonnée, bon c’était pas un débat équilibré, mais vous vous êtes bien défendu. Je comprends mieux après cette émission pourquoi Libération a de gros problèmes.

    Le gars du Monde plus honnête mais quand même très impliqué prenant fait et cause pour l’existence d’un peuple ukrainien, alors qu’entre le russe et l’ukrainien on a affaire à un continuum linguistique (on passe de dialectes très proches du polonais d’un côté à des dialectes très proches du russe de l’autre, puis carrément du russe), qu’il y a une séparation religieuse, une séparation historique (Autriche-Hongrie, 1941, etc.) que le sentiment national ukrainien est très diffus dans certaines régions, etc.

    Je ne comprends pas comment Schneidermann ne peut pas comprendre que le gouvernement est faible dans son implantation géographique et dans son action réelle et pourtant pour une bonne part d’inspiration d’extrême droite revancharde. Il peut être extrêmement faible de par son peu de militants, sa désorganisation et son impopularité, tout en ayant une philosophie extrémiste qu’il ne parvient pas pour l’instant à imposer). Je pense aussi que le régime de Kiev est pris entre l’arbre (la mouvance Svoboda) et l’écorce (les alliés occidentaux qui imposent une modération au moins de façade car les dérapages seraient désastreux à l’air du direct sur la télé, les réseaux sociaux et les caméras omniprésentes).

    Je n’ai pas aimé que Schneidermann vous coupe dans les accumulations de citations embrassantes pour les députés de Kiev. C’est l’accumulation qui montre la pregnance. Vous n’en citeriez qu’un ou deux cas et on vous dirait ce sont des exceptions, vous comprennez bien que vous ne pouvez pas reprocher aux médias français de ne pas y revenir.

    Ceci dit je trouve que Schneidermann donne l’impression de vouloir comprendre, on ne peut pas en dire autant des autres interlocuteurs.


    • Hellebora Le 10 mai 2014 à 12h20
      Afficher/Masquer

      ” le gouvernement est faible …”

      C’est ce que disait l’autre jour sur une des radios de Radio France, Marie Mendras, L’EXPERTE derrière laquelle se retranchent les journalistes qui n’y connaissent pas grand chose au dossier ukrainien… et elle ajoutait que notre (?) devoir était de l’aider !!!!


    • Red'@rt Le 10 mai 2014 à 13h47
      Afficher/Masquer

      “Ceci dit je trouve que Schneidermann donne l’impression de vouloir comprendre, on ne peut pas en dire autant des autres interlocuteurs.”

      Notamment, Laure Daucy, la journaliste d’@si qui ne cache même pas son parti pris.


    • Beauch26 Le 10 mai 2014 à 15h36
      Afficher/Masquer

      “Je comprends mieux après cette émission pourquoi Libération a de gros problèmes.”

      Idem. j’ai été scandalisé par la faiblesse de niveau et le manque de professionnalisme de cette personne.


      • harvest Le 10 mai 2014 à 18h39
        Afficher/Masquer

        Personne qui réside depuis 5 ans en Russie et qui ne connait apparemment aucun de ses collègues russes ! Elle sert à quoi ?


        • alexis Le 12 mai 2014 à 09h36
          Afficher/Masquer

          hmmm, un journaliste russe s’il tient a son job il peut pas vraiment travailler ou parler librement, c’est d’ailleur la l’interet d’avoir des journalistes francais en russie .


          • Old Ohm Le 12 mai 2014 à 15h15
            Afficher/Masquer

            Vivement que ces journalistes russes viennent travailler en France.


          • Phil DeFer Le 12 mai 2014 à 15h26
            Afficher/Masquer

            Oui enfin bon, ça n’empêche pas qu’elle pourrait tout de même les connaitre… Elle n’a pas besoin de le nommer précisément…


          • Zafol Le 13 mai 2014 à 08h39
            Afficher/Masquer

            Vous parlez sans savoir. Je connais la Russie, j’y vais chaque année, j’y ai des amis. La liberté de la presse y est totale, presque trop parfois (il disent n’importe quoi) et chacun y va de sa critique, en privé ou en public. Voilà : pour info, pas pour en débattre.


  5. LesBarniques Le 10 mai 2014 à 08h05
    Afficher/Masquer

    Abonnée d’un jour, moi itou, depuis ma cabane au Canada. Je vous suis avec intérêt.
    Ouf ! la tension était forte.
    Bravo pour avoir ramené à l’essentiel, surtout dans les dernières dix minutes : le travail des journalistes c’est comprendre les gens sur place et rendre compte de leur point de vue. Piotr Smolar semblait très capable de cette empathie envers les gens de l’ouest de l’Ukraine. Au point de ne plus voir les taches sombres et inquiétantes qui ont participé à ces événements et qui ne seraient jamais tolérées en France. Quand il se tourne vers l’est, tout à coup, lui et sa collègue ne voient plus que la grosse main de la Russie et les revendications et les aspirations ne comptent plus pour rien. Ils sont aveuglés et c’est cet aveuglement qui nous indigne, qui nous force à nous mobiliser pour corriger ce qui manque. Nous voulons seulement le même traitement pour tous. Est-ce si difficile à comprendre ?
    L’arrogance et les sourires condescendants de la Véronica me l’ont rendue hautement antipathique. C’est une bonne façon de refuser de comprendre le point de vue d’autrui. Pas génial pour une journaliste.
    Et l’animateur qui demande comment Olivier a trouvé accès à telle photo, telle info ? Dans quel monde vit-il ?
    Merci pour avoir relevé le défi, au nom de plus de justice.


  6. C Balogh Le 10 mai 2014 à 08h09
    Afficher/Masquer

    Au début de l’émission, “Piètre” AFFIRME haut et fort qu’il n’y a pas de néo-nazi puis à 15,26, il dit QU IL Y A ……………………………………………………………………..DES NEO-NAZIS en Ukraine!
    Lamentable, il “sue” le mensonge ce mec.


    • Astap66 Le 10 mai 2014 à 12h20
      Afficher/Masquer

      Non:je ne crois pas qu’il ment sciemment. Il doit pense que ces ne onzains sont des rigolos qui se sont amendes et qui ne sont pas maîtres du jeu.
      Sauf que l’histoire nous enseigne que la liberté sort rarement vainqueur
      D’un compromis avec des fascistes


      • C Balogh Le 10 mai 2014 à 16h19
        Afficher/Masquer

        à Astap,
        Oui, il ment, il connait très bien ce parti, il a fait un papier dessus, en plus, il était là à la nomination des “ministres “et il témoigne même que l’un deux, de Pravi Sector a été hué par la foule.De surcroît, comment un homme qui était à Kiev, sur place, aurait pu ignorer qu’il y avait des croix gammées taguées un peu partout?


  7. Le Thib Le 10 mai 2014 à 08h20
    Afficher/Masquer

    Dommage que je n’ai pas les moyens de payer sur internet, j’aurais aimé regarder le reste!! Dès le moment où vous montrez les photos sur Svoboda on sent le mec du monde se décomposer totalement et avoir du mal à s’exprmier, s’en est prèsque jouissif =D


    • perceval78 Le 10 mai 2014 à 13h51
      Afficher/Masquer

      1 euro @LETHIB 1 euro


  8. Lyonnais Le 10 mai 2014 à 08h34
    Afficher/Masquer

    Je n’ai pas encore vu l’émission en entier, mais grâce à Monsieur Piotr Smolar j’ai déjà appris :
    1- les nazis ukrainiens se sont transformés en démocrates et ne présentent plus aucun danger.
    2- la propagande poutinienne fait des ravages en France et la presse française entièrement honnête et impartiale est débordée.
    2- Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen marchent main dans la main.
    Question : comment le journal “Le Monde” a-t-il pu tomber aussi bas ?


    • sage Le 10 mai 2014 à 12h29
      Afficher/Masquer

      Le fond de l’égout était atteint depuis longtemps.
      Ne peut aller plus bas.


      • Damien Le 10 mai 2014 à 21h34
        Afficher/Masquer

        Allez savoir…. ils pensent peut-être qu’en creusant toujours plus profond, ils finiront par trouver du gaz pour pouvoir se passer de celui des russes 🙂 …


    • perceval78 Le 10 mai 2014 à 13h59
      Afficher/Masquer

      Je crois que c’est assez simple : le monde racheté par 3 milliardaires , c’est house of cards in Paris


    • niethil Le 10 mai 2014 à 23h06
      Afficher/Masquer

      Facile, il suffit d’avoir la foi ! Vous pouvez chanter le psaume suivant :

      Du fond de l’abîme je crie vers toi, AFP.
      AFP, écoute ma voix ; que tes oreilles soient attentives aux accents de ma prière!
      Si tu gardes le souvenir de mes articles, AFP, qui pourra subsister?
      Mais auprès de toi est l’information, afin qu’on te révère.
      J’espère en l’AFP ; mon âme espère, et j’attends sa dépêche.
      Mon âme aspire après l’AFP plus que les guetteurs n’aspirent après l’aurore.
      Journal, mets ton espoir en l’AFP ! Car avec l’AFP est l’information, avec elle une surabondante propagande.
      C’est elle qui fournira au Journal toutes ses articles.


      • Azza Le 12 mai 2014 à 15h57
        Afficher/Masquer

        Le Monde avait deja touche le fond au moment du Rwanda en relayant tranquilement la propagande Francaise, en particulier sur la these du “Double Genocide”.

        Voir le livre “Le Monde, un contre pouvoir ?” de Jean Paul Gouteux, qui a perdu une bonne partie de sa belle famille Tutsie la bas.

        http://livre.fnac.com/a871657/J-P-Gouteux-Le-monde-un-contre-pouvoir


  9. XPT Le 10 mai 2014 à 09h08
    Afficher/Masquer

    ASI, c’est une construction un peu branlante due aux circonstances (l’éjection de Schneidermann de la télévision publique) et sans doute à un solide réseau de relations, car la niche dans laquelle se situe ce site est étroite. A tel point qu’après des années d’expérience, on constate que DS n’a pas vraiment pu ou voulu constituer une équipe ou une rédaction. Ce journaliste somme toute assez moyen semble surtout tenir à se mettre en avant en toutes circonstances.

    Cette émission, intéressante évidemment, résume bien la situation : non seulement les journalistes des médias les plus “officiels” (LibéLeMonde) ne se comportent pas en journalistes, mais DS et Daussy ne valent pas mieux. On pourrait prendre également l’exemple de Mediapart qui, en dehors d’enquêtes pointues limitées à un petit monde, affiche même outrageusement son engagement atlantiste.

    Ce qui rejoint les propos de Vladimir Fedorovski, retranscrits ici même :

    “Aujourd’hui, c’est pire que du deux poids-deux mesures, je suis ahuri par le manque de professionnalisme des journalistes, notamment français. Les journalistes allemands et américains sont plus pointus, les Français, sont souvent politiquement correct et voient le monde en noir et blanc.”

    Néanmoins, ASI reste le seul endroit où on peut voir Olivier Berruyer, à l’exception de BFM Business, qui n’est vraiment pas dans le même créneau. Je me souviens de son excellente intervention lors d’une émission d’ASI consacrée à la Dette.


    • astap66 Le 10 mai 2014 à 09h31
      Afficher/Masquer

      Je pense qu’il y a un réflexe corporatiste.
      Je suis avocate et je constate le même type de réaction de la part des confrères devant le Conseil des Prud’hommes lorsqu’ils doivent plaider devant des représentants syndicaux ou des particuliers, parfois plus pointus qu’eux.
      Après, il est clair que les journalistes (surtout Smolar du Monde) avaient développé des liens très forts pour certains manifestants de Maidan et n’avait plus l’objectivité nécessaire.
      Et la correspondante de Libération, écoutant à longueur de journée la télé russe, n’avait peut-être pas conscience du fait que celle-ci était inaudible en France et du caractère unilatéral de l’information des médias mainstream.
      Je vous recommande un article du site dedefensa intitulé “Le désarroi à la dérive du bloc BAO”, qui résume bien à mon sens l’état de la situation :
      http://www.dedefensa.org/article-le_d_sarroi_la_d_rive_du_bloc_bao_10_05_2014.html


      • KIMPORTE Le 10 mai 2014 à 10h33
        Afficher/Masquer

        merci du lien et de l information, l equation surpuissance et effondrement, excellent et malheureusement tres juste, a mon sens


      • XPT Le 10 mai 2014 à 16h16
        Afficher/Masquer

        Le corporatisme est évidemment surdimensionné chez les journalistes et c’est peut-être le problème de cette émission en particulier. DS, qui n’a pas tellement le goût du risque, avait “blindé” son émission en plaçant devant un “invité unique”, Olivier, deux journalistes mainstream. C’était le dispositif requis pour apparaître comme un bon démocrate soucieux de la liberté d’expression, mais à quatre contre un et sans trop se mouiller.

        ASI, si friand de brèves qui chipotent sur les travers des confrères, a sorti très peu de notes sur l’Ukraine. Et par exemple n’a traité ni la censure par les médias français de la conversation Ashton-Paet (dont tous les médias britanniques avaient rendu compte) ni l’histoire plus récente des “observateurs de l’OSCE”.


    • pierre9459 Le 10 mai 2014 à 16h17
      Afficher/Masquer

      Vous rappelez vous la date de cette émission? Je ne parviens pas à la retrouver sur le site et je n’ai qu’un abonnement 24h


      • harvest Le 10 mai 2014 à 18h52
        Afficher/Masquer

        9 mai


  10. ANNA Le 10 mai 2014 à 09h14
    Afficher/Masquer
    • Caroline Porteu Le 10 mai 2014 à 09h17
      Afficher/Masquer

      Il semble une fois de plus qu’il y ait des distorsions importantes entre la présentation des faits par nos médias et la réalité . Et là on ne parle plus d’Odessa mais de Marioupol
      http://rusvesna.su/french/1399406068


  11. Le Yéti Le 10 mai 2014 à 09h16
    Afficher/Masquer

    Je viens de voir l’intégralité de l’émission. Incroyable ! Les discours du journaliste du Monde et de l’envoyée spéciale de Libé à Moscou (sans oublier celle de la “modératrice” du plateau) étaient des sommets de propagande et d’autodéfense corporatiste :

    1/ un festival d’insinuations et d’avis tranchés sans jamais le moindre élément de début de preuve, à l’exception de leur bonne foi garantie par leur carte de presse ;
    2/ une négation ahurissante des faits : la présence et l’importance de Svoboda au sein du gouvernement putschiste (Smolar, tel le ministre Fabius, a même tenté de dédouaner ce parti de son néo-nazisme intrinsèque) ;
    3/ des auto-justifications personnelles en veux-tu, en voilà : ah, les “je” à répétition de Smolar, honorable journaliste “à l’ancienne”, qui connaît tout le monde en Ukraine, était sur Maïdan… mais n’a pas vu, ni entendu les coups de feu sur les policiers, oublie la quarantaine de victimes des forces de répression envoyées par Kiev !

    Un moment, Olivier, je me suis dit que vous auriez dû mettre davantage l’accent sur les postures qu’ils se donnaient, quasiment dignes de celle des journalistes russes qu’ils pourfendaient. Mais bon, je veux bien croire, le feu de l’action…


    • Le Yéti Le 10 mai 2014 à 10h01
      Afficher/Masquer

      Ah, j’oubliais le clou du spectacle : quand Piotr Smolar, à l’appui de sa thèse et sans doute à bout d’arguments, compare les avis de Marine Le Pen et de Mélenchon sur la Russie ! 😀


      • Dufifi Le 10 mai 2014 à 14h59
        Afficher/Masquer

        Entièrement d’accord avec vous, j’ai ressenti exactement le même malaise :
        impression d’une forte connivence entre journalistes patentés pour se moquer franchement des propos iconoclastes du blogueur Olivier Berruyer et faire corps afin de défendre les points de vue forcément sérieux développés par les “vrais” professionnels de l’information, vraisemblablement les seuls capables d’avoir un avis équilibré sur les questions d’importance… on retrouve ici les fameux experts chers à notre époque.

        Très drôle (façon de parler bien sûr), ces gens, si l’on en croit leur discours, semblent penser que la propagande russe occupe tout l’espace, alors qu’ici en tout cas on n’entend que le point de vue euro-atlantiste contre lequel toute critique est vécue comme un sacrilège. C’est vraiment orwellien ce renversement de vocabulaire, les agresseurs deviennent les victimes, les victimes les agresseurs et les manipulateurs les manipulés… la guerre serait la paix en somme, non ?

        Sans même parler des deux journalistes invités, j’ai trouvé Laure Daussy particulièrement agressive et de parti pris contre les propos d’Olivier Berruyer, et ceci de manière quasi systématique tout au long de l’émission.

        Au final, un petit goût amer dans la bouche : cette émission, malgré la bonne prestation d’Olivier Berruyer qui s’est plutôt bien défendu, ressemblant davantage à un “procès” de la contre-information qu’à un débat équilibré.


        • fangio Le 12 mai 2014 à 09h54
          Afficher/Masquer

          Les journalistes comme Laure Daussy sont terrifiés à l’idée de paraitre complaisants vis-à-vis de thèses en opposition avec le mainstream car dans ce milieu très concurrentiel (la majorité des journalistes sont au chômage) le moindre “écart” se paie cash : vous êtes très très vite catalogués “gauchiste” ou “complotiste” et c’est une étiquette qui ne vous quitte plus. Le black-out généralisé sur la contestation de la commission d’enquête US sur les attentats de 2001 relève de la même logique : une fois que la doxa est établie (par les rédacteurs en chefs et les propriétaires des médias), on ne s’en éloigne pas, même en respectant les règles fondamentales du journalisme, sans en payer un prix démesuré. C’est une forme de censure très puissante mais difficile à dénoncer car compatible avec le “libéralisme politique”.


    • pierre9459 Le 10 mai 2014 à 16h35
      Afficher/Masquer

      J’ai eue cette même impression que vous ! Un véritable scandale ! Et en même temps, un Olivier Berruyer tranquille comme Baptiste même si on le sentait bouillir intérieurement 🙂
      En tout cas, à tous les rounds, ses détracteurs se sont retrouvés par terre.
      Je note quand même cet aveu au tout début de Piotr Smolar à la 21è min ou il reconnait que les réseaux sociaux les font chier clairement !!!
      Ben oui, ils sont de plus en plus obligés de compter avec nous maintenant et ne peuvent plus forcément baratiner comme ils le font depuis des siècles !!!
      Demain, quand les gens balanceront leurs télés pour enfin vivre et se remettre à échanger entre eux, à lire sans croire tout ce qu’on leur dit, alors ce système n’aura plus beaucoup à vivre.
      Mais nous n’en sommes pas là encore …
      Merci Olivier pour ce travail que tu fais même si je préférerais te voir plutôt à l’UPR qu’à nouvelle donne quand même ….lol


      • Phil DeFer Le 10 mai 2014 à 20h27
        Afficher/Masquer

        C’est mieux que ça, Olivier a inventé la fusion froide…. 🙂


        • Incognitototo Le 10 mai 2014 à 21h45
          Afficher/Masquer

          Soyons précis… Olivier n’a rien “inventé”, puisqu’il n’est pas le concepteur de la fusion froide… par contre, il a (enfin) démontré expérimentalement son existence ! 🙂


    • MICHEL RICHEBOEUF Le 10 mai 2014 à 16h50
      Afficher/Masquer

      absolument d’accord.je trouve aussi que OLIVIER est saisissant de sang-froid car il en faut pour contenir les assauts désordonnés de ses “collègues” .MAGISTRAL !


  12. astap66 Le 10 mai 2014 à 09h33
    Afficher/Masquer

    Si on faisait la même chose en France ?


    • samuel Le 10 mai 2014 à 23h34
      Afficher/Masquer

      Je me posai la même question, mais d’une façon historique.
      (et je me suis souvenu d’une scène final dans “OSS 117 rio ne répond plus”, où Dujardin, face à Bellemarre, cite DeGaulle “Mais tout les Français ont été résistants!”).
      On est face à nos propres tabous.
      L’Europe c’est forcement la paix, quiconque veut l’Europe est forcement quelqu’un de bien. En soi c’est juste un peu enfantin. Mais le problème c’est que les solutions économiques Européennes vont alimentés ce potentiel comme en Grèce (mais bon l’important c’est de taper sur les Suisses).
      Il suffirait d’avoir:
      -Des balances de paiements nuls,
      -Une relative homogénéité de niveau de vie sur un territoire pour permettre un développement (le problème de la mondialisation c’est qu’il faut drastiquement baisser notre niveau de vie pour valider en premier l’homogénéisation),
      -Des échanges d’idées (y a pas forcement besoin de tanker)
      Et les moteurs de la haine seraient “partiellement” grippés sur des territoires.
      Bon c’est un point de vue mécanique (…), qui demande de l’inertie (donc du temps) et je passe les futurs problématiques en ressource (eau, pétrole/plastique/carburant, cuivre) et sur le climat.


  13. ANNA Le 10 mai 2014 à 09h55
    Afficher/Masquer
  14. Gonetoufar Le 10 mai 2014 à 09h59
    Afficher/Masquer

    Courageuse prestation d’Olivier à 1 contre 3 ……
    Comme d’habitude le débat avait sans cesse besoin d’être recentré : Poutine , et son autoritarisme certain n’était pas le sujet ……. le sujet était l’objectivité des médias occidentaux… . D.S ne pouvait il pas le rappeler plus souvent ?


  15. Korama Le 10 mai 2014 à 10h08
    Afficher/Masquer

    He ben, vous avez bien eu du courage et de la patience durant ce débat Olivier.
    Je dois dire qu’ ASI m’a bien déçu sur ce coup. Que les “journalistes” du Monde et Libé soient complètement déconnectés du réel, ne se rendant pas compte de leur cécité volontaire, ne m’étonne guère.
    Mais que Laure Daussy soit autant de parti pris et mauvaise foi, ça me chagrine. Malheureusement ce n’est pas la première fois qu’elle agit de la sorte sur le plateau.

    Le pompon a été lorsqu’elle vous a repris sur le mot “seulement” utilisé dans l’article sur Fourest, alors que pour elle, le fait que cette même dame Caroline avance sans la moindre preuve que des soldats ont été torturés au couteau ne semble pas lui poser soucis….


    • remi Le 10 mai 2014 à 13h06
      Afficher/Masquer

      Ce qui est incroyable, c’est le contournement du problème posé par l’animateur du débat. Caroline Fourest raconte à la radio de service public que des prisonniers on eu les globes oculaires arrachés au couteau, ce n’est pas vrai mais que voulez vous elle s’est trompée, ça arrive. Non bien sûr le vrai scandale c’est la télé russe procède à l’interview de prisonniers de guerre pro-maidan : Excusez vous Monsieur Berruyer !
      Ou comment critiquer la paille dans l’oeil du voisin permet de ne rien dire des poutres qu’on trimbale dans ses globes oculaires 🙂


      • Phil DeFer Le 10 mai 2014 à 18h29
        Afficher/Masquer

        Absolument ! Je suis en train de regarder cette séquence, c’est hallucinant !


    • sage Le 10 mai 2014 à 13h51
      Afficher/Masquer

      en politique, les illusions ne “chagrinent” pas, elles tuent.


    • perceval78 Le 10 mai 2014 à 14h03
      Afficher/Masquer

      hihihi … pour ceux que ca interesse , Arrets sur Image recruterait un documentaliste multi medias en CDI
      cd compte twitter : des volontaires ????

      Arrêt sur Images ‏@arretsurimages 29 avr.
      Arrêt sur Images recrute un/une documentaliste multimédias en CDI, pour plus d’info consulter l’offre d’emploi :


  16. Crapaud Rouge Le 10 mai 2014 à 10h09
    Afficher/Masquer

    Finalement, Smolar n’a aucun argument pour dire que Svoboda n’est pas néonazi. Ce parti aurait fait sa “mue” ! La belle affaire ! Quand Hitler est élu, lui aussi présente toutes les “garanties” de la respectabilité démocratique.


    • TC Le 10 mai 2014 à 17h00
      Afficher/Masquer

      Oui, c’est comme Marine Le Pen qui veut dédiaboliser son parti : on a vu que sa participation à un bal nazi en pleine campagne présidentielle a pleinement contribué à ce vénérable souhait !


  17. Martine Le 10 mai 2014 à 10h11
    Afficher/Masquer
  18. Ludmilla Le 10 mai 2014 à 10h16
    Afficher/Masquer

    visionné : bravo pour votre intervention .Il y a une incroyable persistance à éluder la question de la présence de nazis au sein du gouvernement ukrainien .C’est systèmatiquement minimisé : comme si c’était un problème secondaire … justement ,tout le problème est là !
    J’en reviens toujours pas !
    très interessant a visionner après coup :
    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5255.commission-des-affaires-etrangeres–situation-en-ukraine-26-fevrier-2014 .


  19. David Le 10 mai 2014 à 10h38
    Afficher/Masquer

    Le ton est donné en début d’émission qui donne un triste constat sur la presse française: les médias n’ont pas relayé que c’était des pro-russe dans les événements d’Odessa au début car ce n’était pas écrit dans la dépêche AFP. Je ne sait pas Olivier si vous aviez relevé la chose (Schnederman ne semble même pas choqué).
    Le supposé, le sentir ou l’apercevoir est une chose; entendre un journaliste (de libé je crois) droit dans ses bottes dire qu’aujourd’hui le journalisme en France c’est reprendre les dépêches AFP c’est tous simplement énorme.
    La presse française ne va pas mal, elle se suicide, et ils n’ont pas l’air de s’en rendre compte. J’ai l’impression que les journalistes vivent dans la même bulles que les politiques, je m’en doutait clairement mais énoncée de la bouche même d’un journaliste… sont il conscient de leur déconnexion?


    • ronnie Le 13 mai 2014 à 19h10
      Afficher/Masquer

      “J’ai l’impression que les journalistes vivent dans la même bulles que les politiques”

      Mieux que ça, ils couchent dans le même lit.


  20. lanQou Le 10 mai 2014 à 10h39
    Afficher/Masquer

    Quelle publicité en effet !
    Je suis d’accord sur le fond, ces médias alternatifs auto-financés sont un dernier refuge de l’information “professionnelle”, mais quand même, chez Schneidermann, il y a à boire et à manger.

    Aussi si je soutiens quelques médias alternatifs, je ne suis pas assez fortuné pour me permettre tant de largesses.

    Pour ce passage en particulier, je remets mon commentaire de cette nuit sur l’autre billet:

    Comme je ne suis pas abonné à asi, je n’ai eu droit qu’aux premières minutes, mais je reste interloqué que selon eux, le problème serait qu’on n’ait pas dit tout de suite que les victimes étaient des pro-russes.

    Ce qui me paraît choquant, c’est qu’on essaye de faire croire que c’est un tragique accident, “incident” même dans un beau lapsus de Schneidermann, et que la dépêche AFP soit prise pour le messie…

    Bref, il faudra en faire un peu plus pour que je délie les cordon de ma maigre bourse 😉


  21. tdparker@hotmail.fr Le 10 mai 2014 à 10h55
    Afficher/Masquer

    On n’échappe pas à la polémique sur le détail, histoire d’éviter de se consacrer au fond et pour dénigrer l’interlocuteur, la fameuse phrase du billet du 7 mai:
    “En fait ce sont -seulement- 3 agents des services secrets ukrainiens SBU – Groupe alpha, qui ont été capturés par les anti-maïdan de Donestk.”
    Le “seulement” pose problème, genre Monsieur Berruier, vous voyez bien que vous êtes un propagandiste poutinien, puisque vous dénigrez les prisonniers en leur niant le statut d’êtres humains, vous n’avez qu’à les qualifier de doriphores (mais des bleu et jaunes, pas les oranges et noirs) !
    Ce “seulement”, certes mal employé, était clairement utilisé pour apporter une idée de limitation aux propos de Madame Fourest, pour minimiser la gravité, car il n’y a pas de preuves de tortures physiques et encore moins de globes oculaires retirés.

    L’impression que j’en ai, c’est qu’Olivier vous apportez des éléments concrets, que les journalistes ne contestent souvent que de manière vague, peu de références. Problème de formation, l’actuaire doit être au point sur ses sources, les journalistes peuvent aujourd’hui s’en dispenser et se placer dans une dimension émotionnelle?

    Sur la parlementaire de “patrie” le journaliste du Monde dit que c’est n’importe quoi, parle d’un tweet, mais n’en dit pas plus.

    En voyant le langage corporel des journalistes, tour à tour, souriant de manière hautaine, se prenant la tête dans les mains, ou affichant une mine dépitée, j’ai eu l’impression de personnes n’arrivant pas à argumenter leur position.

    Ce qui serait bien, ça serait que les journalistes reprennent les éléments traités sur ce blog, et disent ce qui est contestable, avéré ou faux.

    D’ailleurs, j’aimerai savoir comment le journaliste du Monde sait que la photo de la femme en ceinte est un faux, je vais chercher mais si vous trouvez des infos…

    Enfin, la thèse de ce même journaliste, selon laquelle le gouvernement de Kiev serait affaiblit est intéressante, ce qui explique le fait d’avoir recours à l’armée et à “la garde nationale”, c’est sur qu’après toutes les défections… Mais pour une opération de maintient de l’ordre on est pas sensé envoyé la police quand c’est à l’intérieur de nos frontières, mais non pour les journalistes, envoyer l’armée c’est normal…..

    Pfffff, c’est déprimant….

    D’autant qu’en toute fin d’émission, Olivier vous êtes mieux informé que le journaliste du Monde sur la présence des communistes au parlement ukrainien… c’est le monde à l’envers !

    MERCI OLIVIER, ET BRAVO


    • David Le 10 mai 2014 à 12h01
      Afficher/Masquer

      Sur le site que j’avais indiqué dans un autre poste, j’avais fait une analyse ELA de la photo de la femme enceinte, les seules retouche constaté sont celle des encadrés (se qui est normal) les autres photo trouvé de gens tué par des méthode autre que le feu en apparence, donné brut sur le site, n’ont pas été retouché n’ont plus. Les données EXIF montre des modifications (se qui est le cas des que l’on change la taille ou recopie le fichier sur un autre support je crois), mais il est rare d’avoir des données pertinente en analysant ces données d’après se que j’ai pu recueillir sur des sites traitants le sujet.
      je n’ai pas trouvé de modification sur l’ensemble des photos brut (sans encadré), mais mes connaissance dans le domaine sont limité, je travail plutôt dans la partie système/réseau en informatique et pas sur le graphisme. Il doit bien y avoir des spécialistes de photoshop qui suivent le blog, je les incite vivement a se penché sur ces photo (par contre vous risquez de passé quelques mauvaises nuits par la suite si vous avez un minimum d’empathie…).
      Je me demande si je ne vais pas utilisé mes heures de dif pour demander une formation sur l’analyse de données des images si ça existe, à l’heure actuel, si ces compétences ne me servent pas forcément dans mon travail, elle pourraient être utile en tant que citoyen. Je vais essayé de trouvé plus d’information sur ce domaine.


  22. Jail the banksters Le 10 mai 2014 à 11h21
    Afficher/Masquer

    Votre intervention sur arrêts sur images dans un débat complètement déséquilibré (2 intervenants et une journaliste de la rédaction d’arrêts sur image parti prix) me donne la même impression quand doit débattre un anti-euro (soit vous, Jacques Sapir, François Asselineau, Frédéric Lordon, Coralie Delaume) dans un débat sur une chaîne comme BFM. L’exemple le plus frappant était le débat sur BFMTV François Asselineau contre Quatremer le 25/01/2014 (https://www.youtube.com/watch?v=_CloPDdxDEY) où deux ou trois autres avec Quatremer se sont acharnés contre lui. Ce n’est pas très démocratique. C’est même malsain. J’ai par contre très apprécié un débat où vous avez débattu pour une fois en compagnie de Jacques Sapir, il y a quelques semaines dans les Experts avec Nicolas Doze. Cela reste un fait rare. Les brebis “galeuses”, on essaie évidemment de les placer en quarantaine, non sans les avoir lynchés précédemment… pathétique.
    Merci pour votre volonté d’élever le débat.


    • XPT Le 10 mai 2014 à 16h34
      Afficher/Masquer

      Même dispositif lors du dernier débat de Mediapart “Europe, en finir avec l’austérité”. Pour le coup, c’était la journaliste qui avait le mauvais rôle. Elle devait représenter les auteurs d’un ouvrage collectif défendant la sortie de l’euro. Laura Raim fut placée au milieu de trois économistes, universitaires ayant pignon sur rue, dont un membre de l’ultralibéral Cercle des Economistes – tous évidemment hostiles à la sortie de l’euro et ne voulant même pas en discuter.

      http://www.mediapart.fr/journal/international/240414/en-direct-de-mediapart-europe-en-finir-avec-lausterite


  23. F. Fukushima Le 10 mai 2014 à 11h48
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Je me permets de signaler un article de Chomsky sur l’Ukraine, intéressant comme toujours.
    http://www.truth-out.org/opinion/item/23448-noam-chomsky-red-lines-in-ukraine-and-elsewhere


  24. moderato si cantabile Le 10 mai 2014 à 11h49
    Afficher/Masquer

    La prestation de Smolar est pathétique (tout comme la plupart de ses articles). Son discours tourne uniquement autour de “l’émotif” c’est à dire tout le contraire d’une analyse lucide et impartiale qu’on est en droit d’attendre d’un journaliste digne de ce nom.
    Il parle de Maïdan comme si nous sommes encore au temps du début de ce mouvement, comme si depuis il n’y a pas eu le défilé de Nuland, Mc Cain, Harper, les ministres polonais et allemand….etc (sans oublier BHL) sur ce même Maïdan et à côté des membres des partis Svoboda et Pravy Sector.
    Comme si les vidéos sur le “choix” du gouvernement par Nuland, celle sur la conversation de madame Ashton avec le ministre estonien, celle sur les “snipers, n’existaient pas….bravo pour l’état d’information où se trouve un tel journaliste !


    • petit_monstre Le 10 mai 2014 à 13h01
      Afficher/Masquer

      Un lien pour cette vidéo entre Ashton et le ministre estonien svp ? La flemme de chercher…


      • moderato si cantabile Le 10 mai 2014 à 15h16
        Afficher/Masquer

        à votre service ! ….sourire. Il y en a partout sur la toile suffit de faire une recherche “conversation ashton ministre estonien”. J’ai pris la première sur la liste.
        ATTENTION, il y en a des liens et des vidéos qui ne s’ouvrent pas (plus ?) avec Google. Moi j’utilise DuckDuckGo.

        http://www.eteignezvotreordinateur.com/conversation-telephonique-piratee-catherine-ashton-ministre-estonien-video/


        • pierre9459 Le 10 mai 2014 à 16h41
          Afficher/Masquer

          C’est pour cela qu’il est de toute première nécessité de garder ces vidéos, de les enregistrer


          • moderato si cantabile Le 10 mai 2014 à 17h18
            Afficher/Masquer

            oui Pierre…mais c’est à double tranchant (à moins de les stocker sur un support indépendant, de votre connexion). Je l’ai fait, dans le passé (récent) et j’ai subi une “attaque” qui m’a fait perdre toutes les données de mon ordi…bof, nous vivons une “époque formidable” dans le sens que tous les jours nous apprenons comment protéger notre intégrité (surtout intellectuelle et psychique) avec des “petites astuces”. C’est bon pour le moral !


  25. sage Le 10 mai 2014 à 11h50
    Afficher/Masquer

    Au fil des jours, je crains fort, Monsieur Berruyer, que vous ne découvriez que l’intelligence ou l’honnêteté intellectuelle ne sont pas suffisantes.
    La lutte contre la “Haine”, contre l’Intolérance, contre la Bête (immonde) ne souffre aucune nuance.
    Même au nom de la simple objectivité d’un fait ou du bon sens.
    Pour les hommes en face de vous la réalité n’est pas une chose extramentale.
    Elle est une idée avec laquelle les faits doivent s’accorder.
    Et, pour l’homme au marteau, tout est clou.
    Ceci dit, l’émotion agacée du journaliste du Monde était palpable. Jouissive.
    Dire à un prêtre, cher Monsieur, que ses textes saints et révélés sont inscrits sur du papier toilette n’est pas convenable…
    Je crains fort que vous ne soyez jamais invité à la Grande Messe Médiatique.
    Et c’est à votre honneur.


  26. Adrien Le 10 mai 2014 à 11h56
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Je suis ce blog de façon attentionné depuis pas mal de temps, mais je penses que dans vos débats la forme pêche pour faire ressortir le fond :

    Les journalistes vous considèrent avec condescendance, mais soumis aux mêmes règles déontologique. Peut-être devriez-vous insister plus sur la différence majeure entre un blogueur et un détenteur de carte de presse, notamment dans la vérification des sources.

    Enfin vous gagneriez probablement à travailler votre diction, afin de mieux poser les arguments, un peu à la manière du Général de Gaulle ou de Chomsky. Plusieurs personnes m’ont dit ne pas écouter vos débats jusqu’au car peu agréable à écouter.

    Je me permets de vous faire ces commentaires sur la forme, parce qu’apprécie beaucoup votre action, et les arguments que vous développez sur ce blog. Même si je comprend tout à fait que dans le feu de l’action, il n’est pas facile de tout maîtriser 😉


    • pierre9459 Le 10 mai 2014 à 16h47
      Afficher/Masquer

      Chacun aura de toute façon sa manière de considérer la forme. Mais c’est bel et bien le fond qui compte et rien d’autre.
      Ce que vous soulevez n’est pas vraiment utile au fond car je pense que les personnes dont vous parlez sont extrêmement minoritaires parmi ceux qui écoutent Olivier Berruyer.
      C’est comme si au milieu d’un stade, en plein concert, j’étais le seul gêné par ce que je trouve que la guitare basse est trop forte.
      Pour ma part, je trouve la diction d’Olivier très bonne et après tout, il est comme il est et comme je l’ai dit c’est ce qui est dit qui compte et rien d’autre !


      • harvest Le 10 mai 2014 à 19h36
        Afficher/Masquer

        Idem, à aucun moment je n’ai été gêné par la diction d’Olivier.
        Quant aux personnes qui n’écouteraient pas un débat à ce prétexte, c’est surtout que le fond les dérangerait, non ?


      • Adrien Le 11 mai 2014 à 15h06
        Afficher/Masquer

        > Chacun aura de toute façon sa manière de considérer la forme. Mais c’est bel et bien le fond qui compte et rien d’autre.

        Il est fou de penser que la forme ne compte pour rien ! Au contraire, le fond est totalement inaudible si la forme n’y est pas. À ce sujet je vous recommande la lecture de « l’art d’avoir toujours raison », de Schopenhauer, qui montre bien l’intérêt capital de la forme pour faire passer un message.

        > Ce que vous soulevez n’est pas vraiment utile au fond car je pense que les personnes dont vous parlez sont extrêmement minoritaires parmi ceux qui écoutent Olivier Berruyer.

        Sur le fond je n’ai rien à dire, le travail d’Olivier Berruyer étant super.

        Par contre, désolé de vous décevoir, mais dans mon entourage, c’est unanime : tout ceux à qui j’ai fait écouter du Berruyer trouvent le discours pas terrible du tout, à tel point que plusieurs m’ont dit que ça nuit au message qui est passé ! J’ose espérer que mon entourage (une dizaine de personne) n’est pas représentatif de la population pouvant s’intéresser aux propos de ce blog, mais tout de même, je trouve ça dommage et donc je fait remonter le problème. Après je suis conscient que chacun est comme il est, et qu’il n’est jamais facile de parler facilement dans un débat, ou la spécialité est de couper la parole et ne pas écouter les autres.

        Cette différence de discours est par exemple particulièrement visible à Nouvelle Donne, entre Bruno Gaccio et Pierre Larouturou. Le premier étant parfaitement à l’aise, le deuxième hésitant, brouillon, saccadé. Personnellement je trouve que Olivier ressemble que Larouturou : un fond parfait, mais le message passe moyen, mais ce n’est que mon avis.

        > c’est surtout que le fond les dérangerait, non ?

        euh… non pas du tout. La plupart sont des gens qui savent réfléchir, et remettre leurs positions en question si on leur oppose de bons arguments.


  27. PHIL_A Le 10 mai 2014 à 12h17
    Afficher/Masquer

    il n’y a pas d’issue dans ce genre de débat tant que l’on refuse de comprendre que du point de vue de beaucoup d’Ukrainiens ce gouvernement transitoire n’a pas de vraie légitimité.
    Cela ne les a pas empêché de signer un paquet d’accords avec l’UE , le FMI et aussi en passant d’aliener les russophones.

    Ce que les “journalistes” du petit journal ne pigent pas c’est que pour ces gens , ce qui c’est passé a Maiden est un coup d’état sponsorisé et fabriqué par l’exterieur.
    Ils n’ont aucun doute là dessus.

    Qu’on puisse legitimer un coup d’etat par la force dans une democracie est extrèmement choquant en soit,c’est déja un vice enorme dans le traitement moral de la crise Ukrainiene.

    Le probleme ,c’est qu’en fouillant un peu , y’a de grandes chances qu’ils aient raison (les russes ), que ce qui est arrivé a maiden est la “révolution orange” 2.0 ,mais plus extremiste encore.

    Dans ce cas , il y’a 2 enquetes poussées a faire d’urgence :

    1/ la fabrication de maidan (en commençant par les leaks audio de victoria Nuland ) avec toutes les ONG etrangeres comme la NED,USAID,CANVAS impliqués dedans,et y’en a…
    2/ une enquette et exposition des faits sur les meurtres par snipers.Une tele allemande a deja fait un reportage qui soulève suffisement de doutes pour qu’une enquette soit faite par la communauté internationnale.Seulement Kiev ne veux pas et ni les americains ni les européens ne semblent interessés par la question.

    Quand on a un peu etudié la fabrication des révolutions colorées , printemps arabes la therapie de choc (Naomi Klein ),c’est evident qu’il y’a un business actif a changer des gouvernement ,et la methode et chaque fois la meme:

    Financement exterieur des contre pouvoirs quels qu’ils soient avec la promesse de partager le gateaux ,mises en place des reseaux sociaux et activismes , utilisation de forces violentes (al qaïda ,extremisme religieux en yougoslavie lybie ,syrie… , ici des nazis)
    Et aussi utilisation snipers (une triste constante) qui tirent des 2 cotés pour exacerber les tension et le chaos .
    Ma propre conviction la dessus n’est plus a faire , il y’a largement assez de matière literraire pour la supporter.

    Aussi cet article qu’il faudrait verifier et qui contient enormement de details sur la fabrication du coup:
    http://readersupportednews.org/opinion2/277-75/22940-focus-part-ii-meet-the-americans-who-put-together-the-coup-in-kiev
    http://readersupportednews.org/opinion2/277-75/22758-meet-the-americans-who-put-together-the-coup-in-kiev

    La difference de perception de tout ce qui suit est directement liée a ces connaissances de départ:Pour les Russes c’est un coup financé par l’etranger et une directe agression.
    Pour les Americains et les européens c’est les russes qui ne veulent pas laisser un developpement democratique se faire naturellement.

    Et y’a de grandes et réelles chances que Les russes aient raison.
    Historiquement , ca fait plus de 60 ans que les americains sont dans un business de conquête et changement de régime,c’est des pros.
    Quant a l’europe ,c’est encore le laureat de la mediocirté suffisante…..


    • moderato si cantabile Le 10 mai 2014 à 15h32
      Afficher/Masquer

      vous avez raison et un des ceux qui se sont penché là-dessus c’est Ahmed Bensaada, dans deux articles très documentés “Ukraine : la filière canadienne” et “Ukraine: autopsie d’un coup d’état”, sur son blog:

      http://www.ahmedbensaada.com/

      Je ne pense pas qu’on puisse ranger ce Monsieur dans la catégorie “extrémistes”, vu :

      Prix et honneurs

      Novembre 2010: Prix “Raymond Gervais” pour l’excellence en pédagogie décerné par l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec (APSQ).

      Mai 2009: Citation parmi “Les meilleurs profs du Québec”
      Sondage du Journal de Montréal (Édition du 16 mai 2009)

      Novembre 2008: Prix du Club Avenir du Canada
      Catégorie: “Reconnaissance d’une réussite professionnelle hors du commun”…etc.


      • madeleine Le 11 mai 2014 à 20h07
        Afficher/Masquer

        Merci pour le link, article très fouillé et informatif


      • madake Le 11 mai 2014 à 20h24
        Afficher/Masquer

        Effectivement, j’ai déjà visité son site, et les articles très bien documentés, sont un régal, le ton est clair et mesuré.
        c’est un site que j’ai ajouté à mes favoris.

        Merci, et bravo à Ahmed Ben Saada.


      • Incognitototo Le 12 mai 2014 à 01h40
        Afficher/Masquer

        C’est une vraie découverte, merci… et assez déconcertante par certains points de vue, notamment quand il souligne le “rôle” du Canada (qui l’eut cru ? 😉 )…
        Cependant, bien que je n’ai pas tout parcouru (tant il y a à lire) et que donc certains dires ont pu m’échapper, je le trouve très “discret” sur le rôle des USA, les enjeux géostratégiques et les guerres à mort qui se livrent en coulisse…
        Mais bon, on ne peut pas être bon partout.


  28. Alain34 Le 10 mai 2014 à 12h20
    Afficher/Masquer

    Qu’elle bataille !
    Mais c’est pas la guerre… juste des histoires de propagande avec des chars et des morts…
    C’est hallucinant.

    Sinon, bonne émission, mais dommage que le sujet ait été les médias, du coup, elle c’est déroulée “à l’envers”, à rebours du temps.
    Je pense que ca aurait été beaucoup plus clair et percutant, notamment pour montrer le parti pris (pour ne pas dire plus, des médias occidentaux) si ca avait commencé en parlant des accords UE-Ukraine-Russie, et en avançant dans le temps, montrant les soutiens aux uns et aux autres, etc etc… En déroulant dans l’ordre, il aurait été intéressant de souligner a quel moment l’apparition du terme “pro-russe” à remplacé “russophone” dans les médias. etc etc… Et surtout, ca aurait mieux montré que le fondement de tout cela est avant tout la guerre économique, la position stratégique de l’Ukraine, l’OTAN, permis de rappeler un peu l’histoire de l’Ukraine, comment elle est coupé en deux, comment l’UE et USA ont validé un coup d’état qui a donné le pouvoir a un gouvernement en partit nazi dont une des première décisions a été de supprimer le Russe comme langue régionale des régions russophones, où comment mettre le feu aux poudres… comment les occidentaux n’ont cessé d’appeler Vladimir à la désescalade tout en tenant eux même des propos violemment guerrier.
    Car ne pas oublier que si les médias font de la propagande, c’est qu’il y a une raison…


  29. Onizuka Le 10 mai 2014 à 12h27
    Afficher/Masquer

    Bravo pour votre intervention, le “journaliste d’investigation” du Monde s’emmêlait dans ses pinceaux et n’en menait pas large par contre…


  30. Kiwixar Le 10 mai 2014 à 12h39
    Afficher/Masquer

    Un point que je trouve étonnant, c’est que tous ces journalistes n’aient pas peur que la guerre qu’ils contribuent à créer vienne jusqu’à eux, leur famille, leurs gamins, leur maison, leur chien, leur Renault Mégane avec sièges en cuir.

    Comme si, complètement inconscients, ils se frottaient les mains pour une “Yougoslavie 2”, l’orgasme du journaliste : de l’audience, de la peur, des images fortes, des méchants, des gentils, des charniers, des femmes violées, des boums, des onomatopées en langue étrangère gutturale…

    Mais là, contrairement à la Yougoslavie, on a :
    1) – la Russie et les USA (1800 têtes nucléaires qui peuvent être lancées entre 5 à 15 minutes après ordre, ce qui laisse quand même beaucoup de place aux erreurs d’interprétation)
    2) – les Zuniens complètement au bout du rouleau, en état de faillite avancée, et dont la suprématie du pétro-dollar est en train d’être remise en question par la Russie et la Chine (excusez du peu)
    3) – des nazis au coeur de l’Europe, financés par les US et contre la Russie, comme pour la IIeme Guerre Mondiale
    4) – la Crimée comme problème territorial “Alsace-Lorraine” entre l’Ukraine et la Russie
    5) – aucun contre-pouvoir ou apaisement au niveau européen (à part l’Allemagne, et encore)
    6) – la production de pétrole qui va très bientôt baisser (voir récemment, la Norvège dont la production a baissé, des années avant les prévisions)

    Les US sont sortis de la crise de 1929 grâce à la IIème Guerre Mondiale.
    Cela ne vient pas à l’esprit d’aucun de ces journalopes presstitués que c’est dans l’intérêt des Zuniens de faire un remake? …. Et que le meilleur endroit, c’est l’Europe ?


    • madake Le 11 mai 2014 à 20h58
      Afficher/Masquer

      C’est malheureux à dire, mais malgré la dette, la compression des classes moyennes,
      l’Europe reste une région privilégiée, et j’aurais tendance à dire que nous sommes gâtés.
      Non pas au sens de chanceux, mais au sens originel des fruits gâtés.

      Ce qui occasionne, chez les journalistes, comme ailleurs, une sorte de déconnexion avec le monde réel, avec lequel on garde un lien fugace permanent via les médias télévisuels.
      Ils partent à l’étranger, sur des conflits éloignés de leurs foyer vers lesquels ils savent qu’ils reviendront dans ce havre de paix.
      Le renouvellement des générations de journalistes,
      dont les anciens correspondants de guerre sont partis, à laissé la place à des équipes jeunes,
      qui n’ont souvent pas connu un seul conflit chez eux.
      C’est un phénomène qui s’est produit à tous les niveaux des médias et dans leurs organigrammes.
      Cette tendance, combinée à des constriction de personnels, pour de pures raisons de rentabilité,
      amène une génération de journalistes, et de rédactions qui utilisent d’avantage internet, se déplacent beaucoup moins sur le terrain (les coûts, toujours les coûts!), et pour des durées plus brèves.
      Les métiers de grand reporter, correspondant de guerre, ont laissé la place à des reporters de guerre, et surtout des JRI, journaliste reporter d’images, comulant reporter et cameraman.
      Car aujourd’hui l’information c’est la vidéo mise en ligne dans les minutes qui suivent l’événement, pas la réflexion de fond!
      C’est une tare de nos médias qu’on observe tous les jours.
      Les contractions de personnels dans les journaux, le Monde, Libération, etc… mettent bien en évidence ce qui s’y passe.
      Les nouvelles pratiques de journalisme, comme évoqué dans ASI, se basent sur le dépouillement des bulletins d’agence de presse, AP, AFP…

      Combien parmi les journalistes qui s’expriment dans les médias, ont une expérience personnelle de guerre ou de guerre civile dans leur patrie?

      Alors la guerre et ses implications deviennent un peu comme un territoire étranger et lointain, qu’on visite de temps en temps, mais en sachant que l’on revient toujours dans son quotidien paisible, avec ses petits tracas, ses petites affaires et sa déliquescence.
      Lorsque l’on voit son quotidien broyé par la guerre, la famine emporter ses proches et que les horreurs deviennent le quotidien, l’échelle des valeurs change.

      Les rapport entre les hommes et les valeurs aussi.


  31. petit_monstre Le 10 mai 2014 à 12h58
    Afficher/Masquer

    C’est marrant de voir le reflexe d’auto défense corporatiste se mettre en branle dès qu’on dit d’une profession qu’elle fait mal son boulot ! C’est typiquement français ce comportement ?

    Tout n’est pas a jeté dans les interventions des journalistes. Lorsque par exemple la correspondante parle de la ‘victoire’ de la TV russe… Et ils arrivent a s’en étonner. Franchement depuis plus d’une décennie, les medias occidentaux ont tenté de faire avaler tant de couleuvres (Irak, Syrie, situation economique…) que le déficit de crédibilité dont ils accusent le coup n’est qu’un juste retour de bâton.

    Ce qui m’a fait le plus bondir, c’est le manque d’analyse de ces professionnels… Le journaliste du monde parle d’un état affaiblie, où des fascistes (même s’il a du mal a le reconnaitre) tiennent les postes clefs de la bélligérance…ce scénario s’est déjà produit mais comme dirait l’autre, personne n’écoutait la première fois. Croire que le 25 mai va bien se dérouler est illusoire et relève au mieux de la naïveté..

    En tout cas chapeau OB d’avoir su garder votre sang froid (même si un ‘put##n’ a fusé), ce n’est pas évident à un contre trois. Mais méfiez vous de ne pas aborder un air condescendant (même si parfois vos interlocuteurs ne s’en privent pas)

    PS : je comprends toujours pas pourquoi les USA se mêlent de cette histoire. C’est censé être un différent UE/Russie, mais ça ne choque pas que les USA s’en mêlent. En plus, quand je lis dans un article du monde que le directeur de la CIA s’est rendu sur place mais juste pour conseiller en terme de sécurité intérieure, j’me dit qu’on me prend vraiment pour une buse…


    • Lapige Le 10 mai 2014 à 15h50
      Afficher/Masquer

      Pour moi, l’Europe n’est rien d’autre que le faux nez de l’Otan dans cette histoire.
      Otan = USA, et les américains font partie du truc depuis le début, d’où l’implication active de Mc Cain et compagnie, qui est tout ce que l’on voudra sauf innocente.
      Faut surtout pas perdre cela de vue.


    • harvest Le 10 mai 2014 à 20h06
      Afficher/Masquer

      Ce n’est en aucun cas un différend UE/Russie, d’ailleurs l’UE n’y a aucun intérêt, bien au contraire. Il s’agit d’une offensive indirecte des USA contre la Russie, consistant à resserrer toujours plus la menace militaire sur un adversaire économique, i.e. non aligné sur la vision du bloc atlantiste.
      L’UE n’est dans cette affaire qu’un exécutant docile de la politique US, pour comble d’ironie, contre ses propres intérêts.
      P.S. Pour analogie, lire l’article cité plus haut (http://www.ahmedbensaada.com/index.php) sur les actions du Canada en Ukraine depuis des années, entre autre l’annulation de l’élection présidentielle de 2004 et la relation « douteuse » entre Wrzesnewskyj (député canadien d’origine ukrainienne) et Yaroslav Davydovych, le chef de la Commission centrale des élections de l’Ukraine. C’est Davydovych qui refusa d’approuver l’élection de Ianoukovitch au second tour du scrutin. Histoire d’assurer ses arrières, Wrzesnewskyj lui avait promis (ainsi qu’à sa famille) un sauf-conduit pour le Canada en cas de « complications post-électorales »


      • madake Le 11 mai 2014 à 21h34
        Afficher/Masquer

        Je pense qu’il y a un élément supplémentaire trop négligé, et qui peut expliquer l’implication américaine et européenne, ainsi que la distance, toute relative des américains dans les actions concrètes.

        Vous serez d’accord que le Russie-bashing et le pourrissement de la situation Ukrainienne tendent à détacher l’UE de la Russie.

        Il comporte des avantages et pour l’UE et pour les USA :
        mobilisation des médias sur l’Ukraine,
        coûts faibles,
        implication militaire réduite,
        écran de fumée, sur d’autres pb syriens, énergétiques, chômage, récession…
        augmentation des budgets militaires, (donc du PIB nouvelle version du 15 mai!!)
        Il nivelle trés efficacement le terrain pour le TPT/TAFTA.
        Car si l’on s’approche ou si on en vient au conflit armé, les populations européennes croiront fuir le Charybde russe pour tomber dans le Scylla TPT/TAFTA.
        Et alors le choc sera suffisant :
        envolées les inquiétudes sur les ogm, appellations, poulets javellisés, conditions de travail…
        Mobilisation et forte participation électorale
        Ca sera moins grave que la guerre!!
        Cynique, pragmatique, efficace et déjà rôdé.
        Toutes les parties prenantes, y trouvent leur compte, et celà fonctionne du niveau modéré, au status quo, et même si celà dérape.

        Résultat, une diabolisation durable du bloc russo-chinois,
        un ancrage fort de l’UE aux USA
        un passage accéléré du TFT,
        relance du business militaro-industriel,
        un renforcement des affaires avec l’abaissement des barrières tarifaires,
        un peu d’oxygène pour le système économique et financier,
        une revue à la baisse des avantages sociaux…

        Sniff.


        • madake Le 11 mai 2014 à 21h54
          Afficher/Masquer

          Un problème de raffraichissement m’a empêché d’y ajouter les “avantages” suivants, en vrac :
          redorage et rénovation de l’image de l’€urope (l’Europe c’est la paix!)
          relance populaire du “sentiment européen”
          relance et légitimation de l’OTAN.
          OPA plus ou moins acceptable des intérêts et avoirs russes,
          affaiblissement du bloc russo-chinois
          redéfinition des approvisionnements énergétiques, quitus à l’exploitation des gaz de schistes ukrainiens.

          Je crains que tous les inconvénients semblent moindres en face des “avantages”

          Sniff…


      • Noname Le 13 mai 2014 à 03h22
        Afficher/Masquer

        @harvest :

        “Ce n’est en aucun cas un différend UE/Russie, d’ailleurs l’UE n’y a aucun intérêt, bien au contraire. Il s’agit d’une offensive indirecte des USA contre la Russie, consistant à resserrer toujours plus la menace militaire sur un adversaire économique, i.e. non aligné sur la vision du bloc atlantiste.”

        Tout à fait d’accord :

        – Dossier sur l’Ukraine avant le coup d’Etat :

        http://openews.eu/ukraine-2014-apres-la-revolution-orange-nouveau-coup-detat-incertitude-en-crimee/

        – Dossier sur l’accélération de la constitution des blocs :

        http://openews.eu/acceleration-dans-la-constitution-des-blocs/

        * Pour finir les divers événements chronologiques :

        – Premières tentatives de prise de pouvoir sur l’Ukraine par la révo. Orange (on sait comment la C/I/A les prépare : http://openews.eu/sur-la-cia/ )

        – Plan de l’OTAN : « Eagle Guardian » (câbles Wikileaks) : cf. lien du Dossier Ukraine

        – Réunion de la Trilatérale de fin octobre 2013 :

        dont les thèmes étaient entre autres : L’Ukraine et l’Union européenne / défis mondiaux de l’énergie avec la présence du nouveau PM “Yatz” : http://openews.eu/liste-des-membres-de-la-commission-trilaterale-2014/

        – Sponsorisation des émeutiers de Maidan par la fond. Konrad Adenaur (parti de Merkel) : http://openews.eu/etats-unis-et-ue-financent-les-emeutiers-et-manifestants-ukrainiens-paul-craig-roberts/

        – Conversation fuitée de Nuland (sur le choix des futurs dirigeants : )
        – Snipers non-identifies de Maidan (tirant sur les deux camps / convers. fuitée Ashton) : http://openews.eu/cest-confirme-des-pro-ue-derriere-les-snipers-a-maidan/

        – Visite du directeur de la CIA à Kiev : http://openews.eu/le-directeur-de-la-cia-sest-bien-rendu-a-kiev-ce-week-end-ukraine/

        – La CIA et le FBI conseillent le gouvernement ukrainien : http://openews.eu/la-cia-et-le-fbi-conseillent-le-gouvernement-ukrainien/

        – Des mercenaires américains en Ukraine? Pour le journal Bild, c’est confirmé ! #Blackwater #Academi : http://openews.eu/des-mercenaires-americains-en-ukraine-pour-le-journal-bild-cest-confirme-blackwater-academi/

        …..

        Cdt 😉


  32. Lok Le 10 mai 2014 à 13h01
    Afficher/Masquer

    Quand on apporte des éléments contradictoires ce sont forcément des éléments de la propagande de Poutine …
    Le passage ou l’on vous réprimande par ce que vous dite que les événements de Maidan sont consécutif à la rupture de négociation avec l’Europe est scandaleux. Piotr Smolar ose vous faire une leçon sur le fait que la ponctuation change le sens des phrases alors que son journal n’a de cesse d’employé un vocabulaire systématiquement orienté. Un défilé militaire s’appelle désormais une démonstration de force, les opposants Ukrainiens au régime actuel deviennent des terroristes ou des pro russes, on se croirait dans 1984 !
    Ce journal n’est en aucun cas plus objectif que RT, il a toujours été favorable à l’UE et il se range systématiquement du coté de l’OTAN et des USA !


  33. Olposoch Le 10 mai 2014 à 13h09
    Afficher/Masquer

    Piotr Smolar quand même facile à contredire…

    Si RT est un média russe de propagande, ou qui donne le point de vue de la Russie, alors il aurait fallu lui demander si Al-jazzera est un média de propagande, puis CNN/MSNBC/BLOOMBERG, France 24, pour tester lesquels sont des outils de propagande.

    Considère-t-il son journal (qui appartient à des oligarques, financé par d’autres oligarques via la pub, subventionné lourdement par le régime au pouvoir, et qui n’existerait simplement plus s’il fallait compter sur les seules ventes aux lecteurs) comme un média neutre et objectif, à l’image d’un Paulo A. Panagua insoupçonnable de parti pris sur l’Amérique latine, se considère-t-il comme le Panagua spécialiste de l’Europe de l’Est?

    Lui demander aussi si M. Le Pen, à condition qu’elle choisisse ses mots, change son logo pour des fleurs, rebaptise le Front National en “liberté” ferait une bonne ministre de l’intérieur, et si “Le Monde” lui apporterait également son plein soutien (contre les rouges)?…
    Ce journaliste ne devrait pas avoir d’objection majeure à ce que le futur gouvernement français présente 4 ministres issus d’une extrême droite respectabilisée dans la forme, + 1 ou 2 membres d'”Occident” pour représenter l’éventail des sensibilités…

    Quand à la journaliste en Russie, qui avoue ne pas avoir de contact avec les “locaux”, elle a la pertinence des touristes du Club Med dans les pays exotiques…


    • Olposoch Le 10 mai 2014 à 13h20
      Afficher/Masquer

      En tout cas Marine Le Pen pourra compter sur Piotr Smolar, Le Monde, et la majorité de la presse française pour dédramatiser, relativiser, dégonfler, dénier la menace qu’elle représente aux yeux de certains (les victimes de la propagande, de… euh.. des médias, non, ah si, de la “gauche radicale”…).


    • ganek Le 10 mai 2014 à 18h59
      Afficher/Masquer

      Il y a eu des ministres d’extrême droites en France sous l’étiquette Gaullistes genre RPR ou autres avatar (Longuet et autres) la frontière est menue… Ce que a voulu dire ce journaliste:(Militant avec une carte de presse )… ça n’a pas d’importance ..Le coup d’état est légitime car c’est un processus qui “remet” en place l’Ukraine dans le camps atlantiste sous protection de l’OTAN . L’objectif est légitime, naturel et il n’y a donc pas besoins de preuves journalistiques à apporter aux mécréants. Comme dit l’homosexuelle ,écrivain avec une carte de presse offerte par notre oligarchie “il faut bien faire bouillir la marmite”pour vivre sa passion amoureuse… et la Russie doit et va disparaître . Point .La guerre est légitime donc la propagande de guerre utile aux succès de l’entreprise…Et le peuple est du coté de celui qui lui donne à manger.etc mais… les dieux ont-ils changé d’avis ?


  34. Hermès Le 10 mai 2014 à 13h16
    Afficher/Masquer

    Débat intéressant mais assez décevant au final.

    Je trouve hallucinant que le journaliste du monde se permette de décrire la politique du gouvernement de Kiev (“ce sont des gentils qui font ce qui peuvent pour sortir le pays de la crise”) sans en connaître un minimum la composition.

    Comment peut-on donner du crédit à une manoeuvre de dédiabolisation d’un parti dont le fondement est fascite et néo-nazi ? C’est ce qui m’effraie le plus de nos jours dans les discours et dans les évènements que l’on peut voir ou entendre. Ils sont dans un processus de mue pour se rendre plus crédible et faire moins peur et ça ne pose pas de problème ? Le parti Nazi lui même à l’époque n’annonçait pas la couleur de ce qui s’est ensuite passé quand ils sont arrivés au pouvoir. Bien entendu que pour être élu il faut savoir se modérer pour rassembler le plus de voix possible mais cela ne change rien aux racines fondamentales qui ont menée à la création d’un tel parti…

    Ce débat était pas mal faussé parce que l’orientation de départ sur le positionnement des journalistes en France n’était centré que sur le traitement des évènements d’Odessa. Le souci n’est pas là vu que les information ont plus ou moins étée présente dans les jours qui ont suivit (et on ne peut pas leur reporocher d’attendre des confirmations avant de donner des affirmations, d’où peut être le flou sur le traitement de l’information le soir même des évènements). Le problème est le traitement de cette crise depuis son début, en long en large et en travers. Le seul travail d’information (à souligner) est celui de ce site qui nous donne des graphiques, des images, la composition de la population, leurs langues, l’histoire de l’Ukraine à travers les siècles, etc. Lorsque l’on regarde l’histoire de la Crimée, il est évident que la Russie a tout à fait le droit de la considérer comme légitime et on ne peut pas lui reprocher l’annexation. Or on fait passer cela pour une aggression dans nos médias.

    Nos journalistes eux aussi racontent une narration dans laquelle la diabolique Russie veut déstabiliser le pays pour conquérir des terres et toute les informations que l’on nous présente dans les médias mainstream tournent autour de cette logique, qui ne vaut pas mieux que ce que peut faire la propagande russe de son côté.

    PS : hier au grand journal était invité C. Fourest et Natasha Poloni. J’ai bien aimé l’intervention de Poloni qui a bcp critiqué Fourest. Je pense qu’elle doit lire ton blog Olivier car elle paraissait très bien informée ! 😉


  35. arnold Le 10 mai 2014 à 13h22
    Afficher/Masquer

    Olivier, je vous félicite pour votre prestation sur le plateau d’@si.
    J’ai honte pour mes confrères Smolar et Dorman.
    S’ils me lisent ici, je leur rappelle le b.a.-ba du métier que l’on apprend dès la première année, rue du Louvre (CFPJ) : “votre papier doit répondre impérativement aux questions suivantes : qui, quoi, où, comment, pourquoi ?”


    • Kiwixar Le 10 mai 2014 à 13h41
      Afficher/Masquer

      “Votre papier doit suivre impérativement la narrative du Ministère de la Vérité”.

      “L’ennemi, c’est l’Eurasia.”


  36. thierry bruno Le 10 mai 2014 à 13h35
    Afficher/Masquer

    Ce qui est très amusant dans les arguments de Piotr Smolar, c’est qu’il dit que ça manque de nuances. J’appréciais et j’apprécie toujours les propos très nuancés de notre presse nationale sur, par exemple, le virage à droite de Sarkozy de 2012. Qu’en Ukraine il y ait des néo-nazis au gouvernement, c’est “peanuts”. Drôle de sens de la nuance.
    Pour le fait d’acheter un “euro” la suite du débat, j’éviterai. [modéré]


  37. Gaudefroy Le 10 mai 2014 à 13h35
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    je n’ai vu que la première partie mais ça me suffit. J’ai trouvé tous ces ” journalistes ” bien pénibles et mauvais à l’oral. ce côté traquenard à 4 ou 5 contre un me rappelle aussi le ” débat ” d’ASI avec Serge Garde et ” l’avocat ” Moretti sur l’affaire d’Outreau.


  38. jjmomo1 Le 10 mai 2014 à 14h18
    Afficher/Masquer

    Excellent et le résumé du forum est excellent.


  39. Red'@rt Le 10 mai 2014 à 14h23
    Afficher/Masquer

    “Ces réinformations sont absolument essentielles”

    Lors de l’émission, je fus frustré de ne pas entendre Olivier développer en détail la composition du gouvernement ukrainien.

    C’était sans aucun doute l’information clé pour démontrer l’ampleur du problème posé!

    En début d’émission, la parole a échappé à Olivier. Il n’a pas pu développer cette réponse.

    L’information arrive 30 mn plus tard au détour d’une phrase, pas assez développée et noyée au milieu d’une multitude d’informations. (Pour cause, les conditions du débat….)

    Je suggère à Olivier de profiter de l’actualité de cette émission pour (ré) éditer, sur ce blog, à la suite du lien vers la vidéo, un article simple, sommaire, détaillant la COMPOSITION DU GOUVERNEMENT UKRAINIEN

    Cet article démontrera par lui seul la vrai nature du présent pouvoir ukrainien et l’ampleur du mensonge par omission entretenue par nos cher médias de référence…

    PS:
    Merci Olivier
    Ton argumentation fut remarquable:
    Sujet appréhendé et maitrisé dans sa globalité, argumentation étayée, précise, documentée.
    Tu as remplit trois objectifs:
    – Informé
    – Eclairé sur la nature des médias français
    – Porté la voix d’un mouvement citoyen

    Tout mon soutien!


    • Noname Le 13 mai 2014 à 02h56
      Afficher/Masquer

      ““Ces réinformations sont absolument essentielles”

      Lors de l’émission, je fus frustré de ne pas entendre Olivier développer en détail la composition du gouvernement ukrainien.

      C’était sans aucun doute l’information clé pour démontrer l’ampleur du problème posé! (…) Merci Olivier
      Ton argumentation fut remarquable:
      Sujet appréhendé et maitrisé dans sa globalité, argumentation étayée, précise, documentée.
      Tu as remplit trois objectifs:
      – Informé
      – Eclairé sur la nature des médias français
      – Porté la voix d’un mouvement citoyen

      Tout mon soutien! ”

      +1

      Toujours un régal 🙂

      Il fut un temps c’était sur l’économie, c’est très bon aussi sur la géopolitique !

      Bientôt il faudra cacher les doc avant d’aller sur un plateau…

      Il serait bon aussi de faire remarquer que Yatz était à la Trilatérale de fin octobre dont les thèmes abordés étaient entre autres :

      Europe de l’Est et l’élargissement de l’avenir élargissement de l’UE

      Défis mondiaux de l’énergie

      L’Ukraine et l’Union européenne

      http://openews.eu/liste-des-membres-de-la-commission-trilaterale-2014/

      @OlivierB :

      Vous remarquerez la présence de votre amie Sylvie Goulard (“L’UE : Quel avenir pour la » politique » de l’Union ? Vers lieu en mai élections de 2014 au Parlement européen”)

      On remarquera la présence notamment de Guigou et Le Maire à la dernière de mars 2014.

      Cdt 😉


  40. manouk Le 10 mai 2014 à 14h57
    Afficher/Masquer

    Dispersés façon pulzze, impressionnant.
    1 euro, 1h20 de spectacle. Merci


  41. Onizuka Le 10 mai 2014 à 15h07
    Afficher/Masquer

    Voici un autre site qui tente également de dénoncer le scandale ukrainien, avec une compilation de vidéos assez bien documentées:

    http://stpeteforpeace.org/factsheets/ukraine.html


  42. Red'@rt Le 10 mai 2014 à 15h29
    Afficher/Masquer

    Flagrant délie de mensonge de Piotr Smolar!

    A la question de Daniel Schneidermann (7,50mn il perd pas de temps…), “Y a t’il des ministres?” (De Svoboda au gouvernement de Kiev)

    Réponse de Piotr Smolar

    “Heueu, des ministres de Svoboda? (Hésitation)Y’a heu, Y a des hauts, heueu alors es ce qu’il y a des ministres exactement, de toute façon pas dans les fonctions les plus importantes et notamment pas sur les questions de sécurités, Heueu c’est ça le plus important”

    Rappel:

    Ihor Tenyukh (Svoboda) Ministre de la Défense
    Oleksandr Sych (Svoboda) Vice premier ministre

    Pour completer:

    Andriy Parubiy (Fondateur du parti National Social, encètre de Svoboda) Président du conseil de sécurité nationale.
    Oleh Makhnitsky (Svoboda) Procureur général (Pouvoir judiciaire suprême)


    • pierre9459 Le 10 mai 2014 à 16h55
      Afficher/Masquer

      remets le, il a du y avoir un bug
      Les miens passent de suite


    • Tatsuya Le 10 mai 2014 à 20h18
      Afficher/Masquer

      Oui, j’ai noté ça aussi.

      Ça me donne l’impression de quelqu’un qui est briefé sous des prétextes du genre “ne pas attiser l’hostilité de l’opinion publique, les éléments extrémistes on doit faire avec pour le moment et ils ne seront plus là une fois la situation stabilisée”.
      Alors que bon… des milices fascistes qui ont accès à du matériel militaire, on verra si elles se retireront amicalement.


  43. Maud Le 10 mai 2014 à 15h41
    Afficher/Masquer

    Le journaliste du Monde dit quelque part “Pour qui vous prenez-vous pour juger les journalistes (ou l’équivalent). On a envie de lui répondre aussi sec : mais pour un lecteur tout simplement, celui qui consomme, celui qui paye, celui qui a le droit de savoir donc de juger. Pense t il que seuls les confrères ont le droit de se juger entre eux ou un jury trié sur le volet ? Quelle morgue !


    • casper Le 10 mai 2014 à 18h16
      Afficher/Masquer

      Houla houla, celui qui paye, c’est l’annonceur. Le lecteur c’est le produit, pas le client.


  44. Rof Le 10 mai 2014 à 15h46
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,

    J’ai visionné le débat avec intérêt.
    Le format audiovisuel n’est jamais évident.
    Je ne doute pas de la sincérité de Mr Smorlan mais vous vous confrontez a deux problèmes.
    Le premier est qu’il est en droit de douter de votre connaissance du sujet ukrainien du fait comme le souligne DL que vous vous en etes emparé depuis peu.
    Vous ecouter avec un peu plus de bienveillance nous aurais permis d’avoir un débat plus factuel et moins sur des postures.
    Le second est que ce journaliste est spécialisé sur ce sujet et qu’il est difficile d’etre remis en cause par quelqu’un n’ayant pas de credibilité / notoriété.
    De fait, ce n’est pas tant vos arguments qu’il remet en cause dans un premier temps mais votre credibilité.

    Vos contradicteurs ne vous laisse pas toujours le temps de developper vos arguments et ceux ci ne pourront l’etre que grace à votre habileté à circonscrire le débat et ne pas vous laissez emporter sur d’autres rivages.

    La dernière partie de l’emission etait d’ailleurs tres interessante lorsque vous avez eu le temps developper le coté economique. Vos contradicteurs ont du coup été un peu plus discret.

    Encore bravo au travail que vous faites qui a le merite d’etre une source qui pourrait etre utilisé par des journalistes.


    • Carole G Le 10 mai 2014 à 17h12
      Afficher/Masquer

      @Rof,
      Vous soulevez là quelque chose de fort interessant; je ne sais pas ce que veut dire ” spécialiste de l Ukraine”
      si c est technique, alors il faut inviter un géographe, un ingénieur de la sidérurgie Ukkrainienne, un économiste ayant travaillé sur le pib , ou que sais je encore…mais le problème, c est que ce qui se passe, en Ukraine, n est pas technique, c est politique
      Alors moi, j en ai assez des intervenants qu on nous présente à longueur de plateaux,comme” experts” ou ” spécialistes”, qui en fait sont des ” spécialistes du prêt à penser”, nous assénant LA vérité .
      Vérité, bien sur incontestable, puisqu elle est énoncée par des experts, spécialistes,etc, etc…
      Ils ne savent pas qu à l heure d internet, on va s informer auprès de différentes sources,étrangères également; c est d ailleurs frappant de constater le ton de révolte des commentateurs de journaux mainstream…


    • harvest Le 10 mai 2014 à 20h17
      Afficher/Masquer

      Pas d’accord du tout, ce n’est pas la crédibilité d’Olivier que ce Smolar mettait en cause mais bien ses arguments, en tentant de s’appuyer sur une non-crédibilité établie d’office par lui et ses comparses.


      • FDS Le 10 mai 2014 à 21h14
        Afficher/Masquer

        Eh oui, la légitimité du terrain,

        les années à travailler sur une zone géographique pèseront toujours davantage

        dans la balance de l’analyse et de la crédibilité par rapport à la ” légitimité du clavier “.


  45. Hellebora Le 10 mai 2014 à 15h57
    Afficher/Masquer

    Tweet de @GrahamWP_UK · 10 mai, 15h30

    “Some of my ‘colleagues’ don’t like me for a reason. I’m on the ground reporting the real stories, they are sitting at laptops in hotel rooms.
    And it’s easier for my ‘colleagues” to attack me on Twitter than to actually do some real work.
    This is the ‘new journalism’ now, get out with a camera, get the real story. All these old guys sitting in hotel lobbies – you are finished.”

    L’histoire lui donnera raison. Evidement, pour les ESP, les envoyés spéciaux, les “grands reporters” qui se perçoivent comme une caste, un gars comme lui, c’est énervant; il fait trop bien son job ce qui souligne, par opposition, lemanque de conscience professionnelle de certains et la mauvaise foi intellectuelle.


  46. Binze Le 10 mai 2014 à 16h02
    Afficher/Masquer

    Si tout le monde faisait l’effort de soutenir les médias libres de réinformation, il y aurait de quoi vivre pour tous.
    Organiser des débats çà coute pas cher.
    Le problème de l’absence de média de contre propagande est vraiment de notre faute.
    Ceux qui participent, même un tout petit peu, c’est parfait. 4clopes de participation c’est suffisant.
    Si vous êtes engagé ailleurs si “j’ai déjà donné”, très bien.
    Soutenir financièrement la dissidence c’est quasiment le moyen le plus simple de résister. çà permet d’acheter des armes médiatiques pour nous défendre.


  47. moderato si cantabile Le 10 mai 2014 à 16h05
    Afficher/Masquer

    Voilà une nouvelle intéressante que je n’ai pas trouvé dans nos “médias à la Smolar” qui couvrent la situation en Ukraine et sont censées nous informer…c’est pourquoi il est impératif de lire la presse russe.
    Rogozine (vice-premier ministre russe) se rend en Roumanie….malgré l’interdiction de l’espace aérien par Kiev et Bucarest…ça alors, c’est plutôt intéressant.
    1. la Roumanie est une “petite pièce maîtresse” de l’OTAN-US aux portes de la Russie…une petite Ukraine en perspective, grâce à son ambition de récupérer la Moldavie (terre habitée par des Roumains pendant des siècles et jusqu’à Yalta) et au conflit transnistrien.
    2. en Roumanie il y a deux Pouvoirs qui se font la guerre : le Premier ministre et le Président et qui ne se parlent que par “services spéciaux” (je veux dire services de renseignement) interposés.
    3. les américains sont déjà très présents dans ce pays, depuis la guerre en Irak et des “prisons CIA” qui ont précédé Guantanamo. Ils ont des bases militaires sur le bord de la mer Noire et un site “bouclier antimissile” au sud du pays.
    Donc, pour résumer : le vice-premier ministre russe se rend en Roumanie, malgré le fait que Bucarest lui ait interdit son espace aérien.
    Il se passe des “choses étranges” dans notre belle UE, mais monsieur Smolar n’est pas au courant, car ses “maîtres” lui ont interdit de lire de la presse “étrangère”.

    http://fr.ria.ru/world/20140510/201179646.html


    • Ras Le 10 mai 2014 à 22h53
      Afficher/Masquer

      Si si, la nouvelle est sur le site du journal Le Monde :

      http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/05/10/pres-de-la-frontiere-avec-la-transnistrie-l-inquietude-des-villageois_4414594_3214.html

      On peut y lire une (dés)information à propos des contrebandes à la frontière avec l’Ukraine :

      “Pour l’heure, Kiev craint que des commandos ne passent sa frontière pour entretenir les troubles à Odessa. […] Les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont affirmé, le 5 mai, avoir intercepté 1,5 kg de matériel radioactif, sans apporter de preuves. Ils suggèrent que ce matériel était destiné à la fabrication d’une « bombe sale ».”

      Comment un site comme Le Monde peut relayer ce genre d’hypothèse invérifiable. Caroline Fourest est finalement une bien petite joueuse avec ses “globes oculaires”….


      • Ras Le 11 mai 2014 à 14h49
        Afficher/Masquer

        D’ailleurs dans cet article on peu aussi lire :

        “L’homme fort du complexe militaro-industriel russe a estimé que la Russie était « le garant de la sécurité » de cette région, […], dont le Soviet suprême (Parlement) a réclamé l’entrée dans la Fédération de Russie.”

        Piotr Smolar dit que un point ou une virgule peuvent faire la différence dans un article de presse.

        On le constate bien ici. L’information reporté n’est pas daté, et fait référence au Soviet Suprem, organe exécutif dissout en 91 en même temps que l’URSS. Bref un amalgame de plus dans une guerre de l’information qui ramène la Russie à l’état d’ennemi en pleine guerre froide.


        • Incognitototo Le 11 mai 2014 à 16h19
          Afficher/Masquer

          “…ramène…” ??? Contrairement à certains commentateurs, je n’ai jamais pensé que la “guerre froide” s’était terminée avec la dislocation de l’ex-URSS en 1991… Bien au contraire, elle a continué, certes plus souterrainement, mais quand on analyse les problèmes et conflits géopolitiques du Monde depuis 23 ans, en aucune manière elle n’a cessé.
          Ce sont juste les termes du conflit qui ont muté… Très clairement nous sommes passés d’une guerre idéologique à une guerre économique (avec des enjeux vitaux d’accès ou de captation des ressources, ainsi que de zones d’influence), mais les conséquences sont les mêmes.
          Il suffit pour s’en convaincre de constater comment dès 91, l’Allemagne a manœuvré pour mettre dans son giron économique les anciens satellites de l’URSS (en lâchant en rase campagne notamment l’UE du sud)…
          Ou encore, comment la Chine et la Russie passent des accords bilatéraux de swap pour se passer du dollar…
          Et cetera, et cetera…
          Pour constater, qu’à part le vocabulaire, finalement rien n’a changé ; tandis que l’impérialisme sans partage US est toujours plus évident.


  48. Darks67 Le 10 mai 2014 à 16h26
    Afficher/Masquer

    A chaque fois que Olivier présente des photos le journaliste du monde est effondré, regardez bien sa tête notamment dans la partie où les photos de la cérémonie nazi est présenté… Je pense qu’il a des pressions énorme qui pèsent sur ses épaules. J’ai presque pitié. Olivier est venu avec des photos, lui… avec son torchon.

    Oui alors l’attaché de Libé, qui rigole lorsqu’on parle des Femens qui se prennent en photo devant le bâtiment en feu, ou des centaines de personnes ont trouvé la mort, je dis tout simplement pitoyable, et quand DS demande pourquoi vous rigolez, oh rien… Elle a l’air tout droit sorti du lit, complétement défoncé, je pense que les sorties avec ses amis journalistes de Moscou doivent être bien éprouvante. Honteux !

    Et ces journalistes qui se sentent menacés lorsqu’on leur demande de DIRE LA VÉRITÉ, là j’aurais bien aimé qu’Olivier vous interveniez ( mais je comprend que ce n’est pas facile, surtout lorsque DS vous coupe la parole sans cesse), parce que oui si on commence a se sentir menacé lorsqu’on vous demande de dire la vérité, c’est qu’il y a là encore un réel problème. Ils ont fait une collecte pour les défunts, je ne crois pas que cela soit parce qu’ils en avaient réellement le besoin mais personnellement je pense qu’ils voulaient voir le degré d’empathie des journalistes présents ce jour, et certains refusent, car ils en ont rien à foutre qu’il y ai des morts là bas, eux ce qu’ils veulent c’est obéir aux ordres point barre. Des gens sans cœur.

    En tout cas très bon boulot de votre part Olivier, bravo et bonne continuation.


  49. Hellebora Le 10 mai 2014 à 16h39
    Afficher/Masquer

    On me signale un long article de Piètre Sire sur Ioulia Timochenko :” Une solitaire dans le chaos ukrainien ” in M le magazine du Monde | 09.05.2014

    Pas encore lu mais le voici :
    http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2014/05/09/ioulia-timochenko-un-destin-ukrainien_4413194_1616923.html


    • casper Le 10 mai 2014 à 18h12
      Afficher/Masquer

      Une solitaire que le parlement s’est empresse de faire liberer le jour meme du putsch (il n’y avait, j’imagine, d’affaire plus urgente a régler). A priori il lui reste quand meme un bon fan club.

      D’ailleurs c’est légal cette affaire de faire libérer une personne par vote du parlement? Je n’imagine pas qu’en France les sénateurs votent la libération de tel ou tel prisonnier. Quelqu’un en sait il quelque chose?


      • madake Le 11 mai 2014 à 22h16
        Afficher/Masquer

        La libération de Ioulia Tymochenko est dans la corbeille des accords Ukraine-UE, voir les billets d’Olivier sur le rôle de l’UE.


      • PL Le 15 mai 2014 à 00h01
        Afficher/Masquer

        Non ce n’était pas légal. D’ailleurs si on regarde la chronologie des évènements, le parlement (ou ce qu’il en reste) a voté la libération de Timochenko avant de destituer Ianoukovitch.
        Destitution qui n’était pas légale non plus.


  50. Papagateau Le 10 mai 2014 à 16h46
    Afficher/Masquer

    Je me suis demandé pourquoi l’occident voulait le chaos en Ukraine, et j’ai trouvé la réponse en regardant les graphiques d’Olivier Berruyer sur l’économie de l’Ukraine (mai 2014).

    En particulier, je pense aux courbes des PIB/habitants de l’Ukraine, de la Russie, de l’Est de l’UE (Pologne, Slovaquie) rassemblés sur le même graphique. Et je vois :
    A) La stagnation du PIB ou la crise en Ukraine ET en Europe de l’Est.
    B) Le PIB de la Russie monte d’environs 5% par an, et croise cette année 2014 le PIB de l’union européenne de l’Est.
    C) Par ailleurs nous savons depuis quelques mois que le PIB par habitant de la Chine, corrigé du pouvoir d’achat (PPA), est maintenant supérieur au PIB par habitant des grecs. Par ailleurs les grecs sont en baisse violente tandis que les chinois demeurent à plus de 5% de croissance par an.

    Autrement dit, que l’union européenne de l’Est, malgré les aides directes de l’Ouest, et les aides militaires des USA, vivra moins bien que la Russie ou la Chine en 2015.
    Et cela est évidemment insupportable pour les élites américaines et européennes qui n’ont pas arrêté de répéter de promettre le progrès et l’enrichissement pour la vieille et la nouvelle Europe.

    Ainsi ils doivent camoufler un double constat d’échec :
    1) En Europe du sud face à la supériorité économique chinoise,
    2) Dans l’union européenne de l’Est face à la supériorité économique russe.
    L’union européenne fait moins bien que la Russie et la Chine en progression et en PIB/hab (PPA).

    Cette réalité est inadmissible, car la propagation de cette information ruinerait tout l’ascendant moral de nos élites sur l’Est et l’Ouest mais aussi sur les BRICS et plus généralement sur le tiers monde.
    Avec qui voulez-vous être allié ? De qui voulez-vous suivre les conseils ? De l’occident ruineur sinon ruiné, ou de la Chine riche et de la Russie prospère ?
    La comparaison concerne en premier lieu l’union européenne mais atteint aussi les USA qui sont aussi en appauvrissement. Est-il besoin d’ajouter qu’ils sont aussi la cause de la crise débutée en 2008 qui frappe le tiers-monde (spéculation sur les subsistances) ?

    Les USA risquent de perdre leur ascendant moral sur le reste du monde que leur permet la promesse de la prospérité.
    Ce sera donc la guerre aux “coupables”, mais sans avouer la vrai raison : le droit de faire de fausses promesses pour enchainer les peuples dans l’esclavage des “contrats internationaux”.


    • jules Le 10 mai 2014 à 23h26
      Afficher/Masquer

      « Cette réalité est inadmissible. »

      Mais non ! C’est le contraire ! C’est même plus que très admissible ! Plus vous plongez les gens dans la pauvreté, plus vous instillez en eux le bacille de la haine, le virus de la peur et, surtout, c’est le moyen idéal pour les monter les uns contre les autres.

      La pauvreté, ils en ont besoin : c’est la base même de leur pouvoir. Quant au bordel que cela sous-entend, il est intrinsèque au système lui-même.

      « L’ascendant moral… »

      Quelle morale ? Par tous les saints, où avez-vous vu de la morale là-dedans ? Ils s’en foutent de votre morale, c’est le cadet de leurs soucis !

      « Supériorité économique chinoise… »

      … avec la bénédiction de nos grands amis américains, lesquels ont, il me semble, signé la fin de la récréation. — Wait and see. — Les Chinois et les Russes sont gavés jusqu’au trognon de délicieux bons du trésor made in USA. On peut comprendre qu’ils cherchent à s’en débarrasser par tous les moyens !

      Et les Indiens et les Brésiliens, eux, ils en pensent quoi ? Ils vont aller danser sur le pont d’Avignon ou bien ils beuglent déjà : « Au secours » ?… Selon vous, pourquoi ? Parce qu’ils auraient vu qu’un ascendant moral serait en train de se déliter ?

      « La guerre aux coupables… »

      La guerre pour la guerre, oui ! Exactement de la même façon — et pour les mêmes raisons — que « business is business », ce qui a d’autre part exactement la même portée, la même signification (les deux assertions étant parfaitement réversibles). La guerre, littéralement et dans tous les sens, indépendamment de toutes considérations autres que l’enrichissement doublé de l’exercice du pouvoir. Le seul « principe » envisageable à la base, c’est : « Esclave à subjuguer ou ennemi à abattre. » Entre les deux, rien.


    • C Balogh Le 12 mai 2014 à 16h02
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Vous avez raison, La Russie a une économie qui se porte bien contrairement à ce qui se dit dans les médias où ils n’ont de cesse de dire que la Russie vit la récession et que son économie est en plein délitement!!
      Une fois de plus, LES usa veulent nous faire croire que ce qui leur arrive(ruine totale), arrive à la Russie.
      Les USA sont en ruines, la Russie se porte bien.



Charte de modérations des commentaires