Suite de notre série de reprises sur l’Ukraine… (qui n’a évidemment pas pour but de nier le caractère corrompu de l’ancien gouvernement, ni les légitimes aspirations du peuple à plus de liberté individuelle)

27 février 2014 : Coup d’État – le gouvernement des horreurs (de Victoria Nuland ?)

L’instauration d’un gouvernement par la force présentée comme une victoire démocratique, la célébration de l’arrivée au pouvoir d’activistes fascisants comme celle de combattants de la liberté : même nos médias ont de la peine désormais à nous vendre la mascarade ukrainienne.

La composition du « gouvernement de transition » ukrainien reflète le script défini par la secrétaire d’Etat adjointe Victoria Nuland, dans son désormais célèbre échange téléphonique avec l’ambassadeur américain à Kiev, au nom du président Obama. En effet, elle déclarait que « Yats » (Arseni Iatseniouk) devait être au pouvoir, contrairement à « Klitsch » (Vitali Klitschko), et que les néonazis de Svoboda (Liberté) et de Pravy Sektor (Secteur de droite) – l’aile terroriste du mouvement de l’Euromaïdan – avaient leur place aussi au gouvernement.

Le voici :

Communiqué officiel du 27 février 2014 sur la composition du nouveau gouvernement

Analysons plus en détail…

Le Premier Ministre

Le nouveau Premier ministre est le banquier Arseni Iatseniouk, 39 ans.

C’est le président de Batkivchtchina (« Patrie »), le parti de l’oligarque Ioulia Timochenko.

Favori des États-Unis, il connaît bien le régime ukrainien pour y avoir occupé tous les postes-clés : président du Parlement, Ministre des Affaires étrangères, Ministre de l’Économie, président de la Banque centrale. Il y a appliqué alors avec zèle une ligne pro-européenne et de soumissions aux diktats du FMI. Il a obtenu à la Présidentielle de 2010 le score non soviétique de … 7 % des voix.

Il a déjà déclaré lui-même qu’il deviendra probablement « le Premier ministre le plus impopulaire » de l’histoire de l’Ukraine, puisque le gouvernement imposera des sacrifices tels qu’on doive parler de « mission kamikaze ». La bureaucratie de l’UE, paraît-il, appelle déjà l’Ukraine « la Grèce de l’Est ». Il est très proche de l’Allemagne et de l’UE.

Il dirige un cabinet des horreurs composé d’un côté de partisans d’une austérité brutale, qui feront tout pour remplir les conditions de l’UE, du FMI et des États-Unis en échange de l’aide financière, et de l’autre côté, d’extrémistes qui veulent nettoyer l’Ukraine de certains groupes ethniques ou minorités linguistiques, réhabiliter des collaborateurs de l’époque nazie comme Stepan Bandera et continuer à provoquer la Russie…

Le secrétaire d’État américain John Kerry (c) avec le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov (g) et le Premier ministre Arseni Iatseniouk (d), à Kiev, le 4 mars 2014

Le gouvernement comprend 4 factions : les ultra-libéraux / les européistes, une pincée de société civile issue de Maidan, les nazis et les voyous (le cumul est ici possible, et même largement pratiqué…). Un mélange hétéroclite mais cohérent : des banquiers prêts à obéir au FMI, de « businessmen » nés de la chute de l’URSS formés aux États-unis, des « ministres professionnels » pro-européens, trempés dans les scandales de corruption, proches des clans oligarques.

Les ultra-libéraux

Le n°2 du régime est Vitaliy Yarema, 50 ans. Député de “Patrie”, l’ancien chef de la police de Kiev est devenu un critique puissant des forces du ministère de l’Intérieur pendant Euromaidan.

Il supervisera désormais la Défense, l’Intérieur et les Affaires étrangères, ainsi que le Conseil National de Sécurité et la défense du Conseil national.

gouvernement ukraineLe ministre des Finances est Oleksandr Shlapak, 50 ans, né à Lviv. Vrai homme fort de l’économie, il a successivement été vice-président de PrivatBank – la 1ère banque privée du pays – vice-président de la Banque centrale d’Ukraine et enfin président du Trésor national ukrainien, tout en ayant servi entre-temps comme Ministre de l’économie et de l’intégration européenne ! A été récompensé pour son action dans l’intégration de l’Ukraine à l’OMC. Shlapak est connu pour être le représentant de l’oligarque Kolomoysky, la deuxième fortune du pays, à la tête d’un conglomérat réunissant banques (PrivatBank), métallurgie, pétrole, médias, finance.

gouvernement ukraineLe ministre de l’Économie est Pavlo Sheremet, de Lviv ; cet économiste de propagande formé aux États-unis est le fondateur de la première « business school » à Kiev, il est à la tête d’un réseau d’universités, écoles de commerces en Europe centrale et orientale diffusant l’idéologie libérale, tout comme la « Kiev school of economics » dont il était le président jusqu’en février 2014. Il est évidemment un partisan radical des privatisations et de la dérégulation. De 1995 à 1997, était directeur de programme à l’Open Society Institute de Budapest, la fameuse fondation de George Soros.

gouvernement ukraineÀ la Justice, Pavlo Petrenko, 34 ans, député de “Patrie”.

Spécialiste du consulting privé en droit, il a été pendant plusieurs années Conseiller général de la Caisse des bons du trésor ukrainienne, une des premières banques du pays.

 

gouvernement ukraineLe ministre du Cabinet ministériel est Ostap Semerak, 41 ans, député de “Patrie”, né à Lviv.

Président du Sous-comité du Parlement sur la stratégie de développement de la politique douanière de libre-échange, et conseiller de Yatseniuk pour la politique étrangère.

 

gouvernement ukraineLe ministre des Infrastructures est Maksym Burbaki.

Il a 38 ans et est député de “Patrie”.

 

 

“Ultra-libéral” n’est pas excessif : les premières “réformes du gouvernement ont été dévoilées vendredi :

  • réduction des pensions de retraite de 50%, pour ceux qui continuent de travailler, sachant que la retraite moyenne est 150$ en Ukraine ;
  • augmentation de l’impôt agricole, donc augmentation des prix dans ce secteur ;
  • augmentation des tarifs du gaz et du chauffage urbain ;
  • paiement des frais de séjours et de nourriture par les malades dans les hôpitaux publics ;
  • fin de la prime de 20% versée aux personnels des équipes de SAMU ;
  • augmentation du temps de travail des enseignants ;
  • augmentation des tarifs des cantines scolaires de 50 % ;
  • fin de la gratuité des établissements sportifs d’enseignement ;
  • baisse du financement des théâtres publics ;
  • instauration d’une contribution de 20% sur les tickets de cinéma, au profit du ministère de la culture.

Les premiers gouverneurs des régions (oblasts) ont été nommés :

  • à Dnepropetrovsk, a été nommé comme nouveau gouverneur Igor KOLOMOÏSKI, l’un des plus grands oligarques du pays : propriétaire du groupe “PRIVAT” qui comprend plus d’une centaines d’entreprises dans tous les domaines (banque, métallurgie, pétrochimie, médias …) et champion de l’évasion fiscale par des structures offshore (principalement à Chypre). Son chef de l’administation est un oligarque de niveau moins élevé dans le domaine pétrochimique Guennadi KORBAN  ;
  • à Donetsk, a été nommé comme nouveau gouverneur le milliardaire Sergueï TAROUTA, principal actionnaire du groupe métallurgique ISD (Union industrielle du Donbass), fondé avec Vitali GAÏDOUK (vice-gouverneur de la région de Donetsk à l’époque où Ianoukovitch dirigeait la région) ;
  • à Odessa, c’est un oligarque de la métallurgie, Vladimir NEMIROVSKI, financeur d’Arseni IATSENIOUK, l’actuel premier-ministre, qui a été nommé gouverneur.

Bref gros changement au niveau des oligarques…

Le parti communiste a protesté :

“Cette décision illustre l’essence carrément antisociale du nouveau gouvernement, qui, en outre, ne peut pas être appelé autrement que gouvernement du fascisme social. Les communistes ont à plusieurs reprises parlé des moyens réels de remplir les caisses de l’Etat. Nous avons appelé et le précédent et l’actuel gouvernement à imposer des taxes supplémentaires sur les riches et sur les comptes offshore, de nationaliser les grandes industries. Mais de toutes les façons possibles de réduire le déficit budgétaire, il a été choisi la plus simple : réduire les pensions de retraite.”

“Ce sont tous les mêmes lobbyistes des grandes entreprises qui préfèrent déshabiller retraités que de mettre la main dans la poche de leurs commanditaires milliardaires”.

” Et maintenant, le nouveau pouvoir , qui toutes ses forces “se précipite vers l’Europe”, à l’occasion de son triomphe, a décidé de faire un cadeau pour les retraités qui travaillent : réduire leurs pensions de moitié. je ne n’essaierais en aucune façon de blanchir le régime de Mrs. IANOUKOVITCH et AZAROV. Ils ont fait des folies, mais au moins les pensions de retraite, même un peu, ont été augmentées par eux. Mais le nouveau gouvernement démocratique a commencé son travail avec des plans pour leurs réductions “

Ceci étant, cela devrait se calmer : Svoboda vient déjà de déposer une proposition de loi visant à interdire l’idéologie communiste en Ukraine. Le 23 février, le projet de loi n° 4201, enregistré à la Rada (parlement ukrainien), propose l’interdiction du Parti communiste d’Ukraine

Les européistes

gouvernement ukraineLe Vice premier ministre, en charge de la politique régionale, de la construction et du logement, Vladimir Groysman, jeune loup de 36 ansmaire de Vinnitsa. Il a fait fortune dans l’agro-business et l’immobilier, c’est aussi un ami de l’oligarque de Vinnitsa pro-européen et pro-américain Petro Poroshenko. Grosyman est par ailleurs réputé pour être proche du gouvernement polonais.

gouvernement ukraineLe ministre des Affaires étrangères, Andriy Deshchytsya, 48 ans, de Lviv, diplomate de formation, pro-européen, il a travaillé notamment dans les institutions internationales. La dernière en date, l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération européenne ! Il a servi comme ambassadeur en Finlande et en Islande, et est originaire de Lviv.

gouvernement ukraineL’anicen ministre des Affaires étrangères Boris Tarasiuk avait également été annoncé comme Vice-premier ministre pour l’intégration européenne (!) – mais a finalement refusé le poste. Il est le fondateur de l’Institut pour la coopération euro-atlantique et soutient fermement l’intégration de l’Ukraine dans l’UE et l’OTAN. Il a déjà indiqué que le gouvernement serait prêt à signer un accord d’association avec l’UE “dans une semaine ou deux.”

Les néo-nazis (6 ministres sur 19 – et pas les moindres !)

gouvernement ukraineLe  vice-premier ministre est Oleksandr Sych. Membre du Comité executif de Svoboda – en charge de l’idéologie…). Il est connu pour ses interventions virulentes au Parlement, sa croisade « anti-avortement », son anti-communisme fervent (sa région Ivano-Frankisvk a fait interdire le PC). Depuis sa nomination, il a déjà proposé une loi sur l’avortement avec une interdiction pure et simple, complète même dans les cas de viol. Il a ajouté une petite phrase :

“Les femmes feraient mieux d’apprendre a mener un genre de vie pour éviter le risque de viol, y compris celle de la consommation d’alcool et d’être en mauvaise compagnie.”

gouvernement ukraineLe Secrétaire du Conseil national de Sécurité et de Défense (organe qui chapeaute le ministère de la Défense et les Forces armées) est désormais Andrei Parubiy.  Il est avec Oleh Tyahnybok le cofondateur du Parti national-social ancêtre de Svoboda, dont il fut le leader de sa jeunesse para-militaire, il a dirigé les forces d’auto-défense à Maidan, gagnant le surnom de “commandant”.

“L’attente du peuple ukrainien est de sortir de la corruption pour entrer dans l’Union européenne par la grande porte, tous ensemble. […] Les révolutionnaires de Maïdan sont le cœur et l’esprit de cette résistance qui veut en finir avec ce gouvernement qui refuse l’Europe.” [Andrei Parubiy, 19/02/2014, Interview pour Métro]

 

Une chance, la presse française est là pour informer !

gouvernement ukraineLe ministre de la Défense est Ihor Tenyukh, membre de Svoboda, 55 ans. Formé aux États-Unis, il dirigea les manœuvres conjointes de l’Ukraine et de l’OTAN. Vice-amiral et ancien commandant de la Marine ukrainienne, il a provoqué l’animosité de Russie en 2008 quand il a ordonné à des navires de bloquer l’entrée de la marine russe dans la baie de Sébastopol pendant la guerre russo-géorgienne. Deux ans plus tard, il a été démis de ses fonctions par M. Ianoukovitch. Tenyukh joué un rôle actif lors des manifestations Euromaidan, appelant les membres des forces armées à refuser les ordres «illégaux» des autorités. Sa nomination comme ministre de la Défense a convaincu une partie de la Marine ukrainienne de ne pas reconnaître le nouveau gouvernement et de hisser le pavillon russe.

gouvernement ukraineLe ministre de l’Écologie est Andreï Mokhnyk, député de Svoboda, 41 ans.

Il n’a aucune compétence en l’écologie, et est un farouche opposant des énergies renouvelables.

Cela va peut-être décevoir – comme le notent les médias ukrainiens – les multi-nationales qui avaient signé des accords pour ce type d’énergie, mais cela va rassurer par contre les multi-nationales du gaz, de l’électricité, du pétrole (qui peuvent être les mêmes…).

“En Égypte, les régime de Moubarak a duré 30 ans. L’Ukraine est dirigée par des personnes gens qui sont entrées en politique à l’époque de Brejnev – Shcherbytsky. Nous vivons une sorte de période “Moubarak collective”, y compris après les révolutions “orange” et “bleu-blanc”. Ainsi, il existe aujourd’hui en Ukraine les conditions de brassage pour une «troisième révolution» : elle sera à la fois sociale et nationale.” [Andrei Mokhnyk, 2011]

 

gouvernement ukraineLe ministre de l’Agriculture est Ihor Shvaika, député de Svoboda, 38 ans.

Avocat, il a été accusé par sa femme au moment de son 3e divorce d’avoir enlevé leur fils.

Il a également comparé la communauté vietnamienne de Kharkiv à une “tumeur maligne” qui absorbe les quartiers et les entreprises ukrainiennes.  (Source : ONG ukrainienne Chesno)

gouvernement ukraineLe ministre de l’Éducation et de la Science est Serhiy Kvit.

Il a fréquenté dans sa jeunesse diverses organisations néo-nazies, dont le « Trident » (Trizub), organisation se revendiquant des groupes collaborateurs pendant la dernière guerre.

Edit : le 22 mars il a indiqué être membre du groupe néonazis Privat Sektor…

 

 

gouvernement ukraineLe ministre de la Jeunesse et des Sports est Dmitri Boulatov, membre d’Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO), 35 ans.

Héros des indignés à crânes rasés pour avoir organisé la logistique sur la place Maidan, il est aussi connu pour ses liens très étroits avec le groupe ultra-fasciste « Secteur Droit ».

 

Une chance, la presse française est là pour informer !

Dommage, Libération a oublié de nous parler de son parti : UNA-UNSO est un petit parti néo-nazi créé à Lviv en 1990 ; il se revendique du nationalisme ukrainien collaborant avec les nazis, et maintient des relations très proches avec le parti néo-nazi NDP :

Le salut néonazi qu’on voit assez régulièrement sur les vidéos à Maidan (cf plus bas)

Voici pour les seuls ministres étiquettables “néonzais”. MAIS l’incroyable proportion d’autres ministres originaires de Lviv (700 000 habitants, certes, mais sur 44 millions), ville patrie du néonazisme (et du nazisme ukrainien), où Svoboda a fait 50 % des voix aux législatives, laisse planer un sérieux doute sur ces personnes…

D’autres dirigeants radicaux du Maïdan ont obtenu des postes importants dans les cabinets ministériels, dans l’agence anti-corruption et dans l’appareil judiciaire.

gouvernement ukraineDans un autre poste majeur, le Bureau du Procureur général, on retrouve un membre de Svoboda, Oleg Makhnitsky.

C’est un avocat d’affaires et ancien procureur dans la ville de Lvov (berceau des néo-nazis), dans l’ouest du pays. Pour Forbes Ukraine il est l’un des hommes d’affaires financeurs de la droite radicale ukrainienne.

Le procureur général dispose du pouvoir suprême sur le plan judiciaire, pouvant notramment lever l’immunité parlementaire pour faire inculper tout élu.

Bref, on peut compter sur lui pour mener une enquête impartiale “aux petits oignons” sur les morts de Maïdan…

 

gouvernement ukraineA également été nommée à la tête du Bureau anti-corruption  une égérie du mouvement Maidan, la journaliste Tatiana Chornovol, 34 ans. Présentée dans nos médias comme une “journaliste d’investigation”, cette activiste a survécu à un passage à tabac horrible le 25 décembre.

Détail malheureusement oublié par nos médias, elle a été membre de l’UNA-UNSO, dont elle a même été la responsable de la communication… ” (ici) Mains propre et tête haute”, quoi…

 

gouvernement ukraineEnfin, le journaliste et activiste Egor Sobolev, 37 ans, proche Yatsenyuk, dirige désormais le Bureau d’Épuration de l’administration (=Lustration). La création de ce bureau était une ferme demande de l’extrême-droite. Il a pour but de faire la chasse aux fidèles de l’ancien président restés dans l’administration. Sobolev doit bientôt proposer un projet de loi à la Rada (Parlement ukrainien) : «il faut éradiquer le régime bandit : Ianoukovitch, son entourage et les juges qui les ont couverts, ainsi que ceux qui sont immédiatement responsables des crimes des derniers mois». C’est-à-dire ceux qui ont donné l’ordre de tirer sur les manifestants et les exécutants ; les députés qui ont voté «les lois de dictature» au mois de janvier pour réprimer les manifestants ; les juges qui ont incarcéré les contestataires, ou même ceux qui ont confisqué les permis de conduire des participants de l’Automaidan, la section automobile du Maidan. «Cette lustration doit être rapide, pour éviter un retour des tendances contre-révolutionnaires, elle ne doit pas être personnelle, mais pour crimes réels», précise Sobolev. «On ne peut pas lustrer tous les membres du Parti des régions ou du Parti communiste, ce serait injuste, ni même leurs députés de manière systématique, prévient le journaliste. Le problème, ce ne sont pas les partis, mais les politiciens véreux. Eux, il faut les punir. Et dans le même temps, donner des outils aux électeurs pour qu’ils ne votent pas pour les voleurs.» “Il n’y a aucun mal à ce que les hommes d’affaires riches occupent des positions au sein du pouvoir, mais ils ne doivent pas pouvoir s’enrichir grâce à cela” conclut-il.

gouvernement ukraineEnfin, la sous-secrétaire du Conseil national de Sécurité et de Défense, secondant Parubiy, est Victoria Syumar, 36 ans.

Spécialiste des médias [!], cette journaliste a longtemps été la correspondante de Voice of America.

 

 

Une chance, la presse française est là pour informer !

 

A noter que si les deux principaux dirigeants des partis d’extrême-droite ne sont pas au gouvernement, ce n’est pas parce qu’on les a exclus mais … parce qu’ils ont refusé les postes, préférant se préserver pour les prochaines élections.

gouvernement ukraineDe même, le chef de Svoboda, Oleg Tyahnybok s’est vu proposer le poste de vice-premier ministre, mais a décliné pour se présenter à la Présidentielle.

 

Une chance, la presse française est là pour informer !

gouvernement ukraineLe poste de principal adjoint de Paroubi au Conseil national de défense et de sécurité a été proposé à Dmitri Iarosh, le leader des milices néonazies de “Secteur de droite” et de ” Stepan Bandera Treezoob” (3000 combattants). Il a décliné, souhaitant se présenter à la présidentielle en mai. Il  s’est battu en Tchétchénie aux côtés des islamistes.

Le Time a indiqué : “Yarosh, dont la marque militant nationaliste rejette toute influence étrangère sur les affaires ukrainiens, a révélé pour la première fois que Pravy Sektor a amassé un arsenal d’armes mortelles. Il a refusé de dire exactement combien d’armes ils disposent. «C’est assez», dit-il, «pour défendre toute l’Ukraine des occupants internes» – par quoi il entend le gouvernement au pouvoir – et de poursuivre la révolution si les négociations avec ce gouvernement se décomposent.”

 

Le 1er mars 2014, il a appelé à l’aide l’émir du Caucase du Nord, Dokka Umarov (considéré par les Nations Unies comme un membre d’Al-Qaïda, et surnommé le “Ben Ladden russe”) en demandant  à ce chef des terroristes tchétchènes de soutenir le peuple ukrainien par l’organisation de nouveaux attentats en Russie. Son “appel” a été mis en ligne sur la page de Pravy Sektor dans le réseau social russe V Kontakte. La réaction des Russes a été outrée, celle des occidentaux inexistante…

Harangue de Iarosh à Maidan (regardez la foule en détail…)

On ignore ce qui a été proposé à Olexander Muzychko un des bras droits de Iarosh à “Secteur de Droite”. C’est un des combattants de Tchétchénie les plus abjects, et il s’est vu décerner, en 1994, par Djokhar Doudaïev, le commandant de l’époque des terroristes tchétchènes dans l’enclave d’Ichkérie, l’Ordre du Héros de la Nation, en hommage à « ses victoires militaires éclatantes contre les troupes russes ». Ses talents militaires étaient très spéciaux : il montait des opérations de guérilla, en attirant dans des embuscades les unités russes opérant dans les contrées reculées de la Tchétchénie. Il participait ensuite personnellement à la torture et aux décapitations des soldats russes capturés. À son retour en Ukraine en 1995, il a pris la tête d’un gang de criminels à Rovno. Il a fini par être poursuivi et condamné à huit années de prison pour l’enlèvement et le meurtre d’un homme d’affaires ukrainien. Il est entré en politique à sa sortie de prison, à la fin des années 2000.

Olexander Muzychko. Aujourd’hui à Kiev, et en Tchétchénie en 1994.

Les voyous

gouvernement ukraineLe ministre de l’énergie est Yuriy Prodan, 55 ans, qui a déjà tenu ce même poste sous Ioutchenko durant 2 ans et demi – période au cours de laquelle l’Ukraine a signé l’accord controversé de gaz naturel avec la Russie que M. Ianoukovitch a plus tard utilisé pour emprisonner Timochenko. Il est connu pour avoir travaillé à la création du « Marché national de l’énergie », censé réguler ce marché, mais qui a en fait abouti à un partage du gâteau entre groupes oligarchiques et à une corruption généralisée. Prodan est également très proche du groupe du millardaire Igor Kolomoisky.

gouvernement ukraineLa ministre des Affaires sociales est Lioudmila Denisova, 53 ans, députée de “Patrie”, qui a elle aussi déjà été ministre au même poste durant trois ans. Elle a été manager de fonds de pension. Elle a déjà été dénoncée par plusieurs ONG (dont Chesno) pour abus de pouvoir, népotisme et détournement de fonds.

gouvernement ukraineEnfin LAST but non LEAST, le nouveau ministre de l‘Intérieur est le businessmen véreux Arsen Avakov, 50 ans. Ancien responsable de la campagne présidentielle de Viktor Iouchtchenko de la Révolution orange, fondateur d’une banque commerciale et d’un fonds d’investissement, il a été condamné pour privatisations illégales de terres et abus de pouvoir. Il a été mis sur la liste internationale d’Interpol des personnes recherchées. Il s’était enfui en Italie en 2012. Sa fortune était estimée en 2008 à environ 400 millions de dollars…

Admirez à la toute fin de la vidéo la réaction de la foule à l’annonce de son nom :

(NB. : les n° 2 et 3 cités ont ensuite refusé le poste…)

La société civile issue de EuroMaïdan

gouvernement ukraineLe ministre de la Culture, est Yevhen Nischchuk, 41 ans.

Cet ancien acteur a été surnommé la voix de Maidan pour sa présence sur la scène pendant 3 mois.

Sans expérience  du monde de la Culture, sa nomination a entrainé des protestations dans le monde artistique.

 

gouvernement ukraineLa ministre de la Santé est Oleg Musiy, 48 ans, de Lviv, docteur formé aux États-Unis et en Allemagne. Très populaire, il s’occupait de la coordination des soins sur Maïdan.
Le bilan est léger… Ces miettes lancées aux « manifestants » n’ont pas convaincu beaucoup des « indignés de Maidan »…

Conclusion

La presse présente souvent le détail ainsi :

En fait, on a plutôt ceci :

Voici le bilan géographique :

Origine géographique des membres du gouvernement Iatseniouk – un petit souci ?

En fait, ils ont fait tout ça simplement pour virer l’ancien président corrompu (qui n’avait plus qu’un an de mandat à faire…), et pour le remplacer par une coalition qui rassemblait moins de députés – et dont une partie est aussi corrompue… Sacrée “révolution” – ça valait les 100 morts et la perte de la Crimée…

C’est ce gouvernement que les ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN ont qualifié de « clé pour la sécurité euro-atlantique »

Arrêtons la mascarade et l’hypocrisie… Vous savez maintenant à qui nos dirigeants veulent confier le sort d’un des plus grands pays d’Europe…

Rappelons d’ailleurs la résolution sur l’Ukraine du Parlement européen du 13 décembre 2012 :

 Le Parlement 8.  s’inquiète de la montée du sentiment nationaliste en Ukraine, qui s’est traduit par le soutien apporté au parti «Svoboda», lequel se trouve ainsi être l’un des deux nouveaux partis à faire son entrée à la Verkhovna Rada; rappelle que les opinions racistes, antisémites et xénophobes sont contraires aux valeurs et principes fondamentaux de l’Union européenne et, par conséquent, invite les partis démocratiques siégeant à la Verkhovna Rada à ne pas s’associer avec ce parti, ni à approuver ou former de coalition avec ce dernier ;

Alors laissons le mot de la fin à Laurent Fabius le 11 mars :

“Il faut être pragmatique, aussi [!]. Il est évident que le gouvernement actuel de Ukraine cherche à opérer le plus large rassemblement. Donc il ne prend pas seulement ses partisans [?], et il essaie de rassembler. Et parmi ces éléments de rassemblement, il fait appel à des gens, je dirais, qui ont pignon sur rue [!]. Je comprends tout à fait ça.

Maintenant quand on accuse ce gouvernement d’être d’extrême-droite, c’est faux ! C’est faux ! Il y a 3 membres [!] du parti Svoboda, qui est un parti plus à droite que les autres, mais l’extrême droite n’est pas au sein du gouvernement.” [Laurent Fabius, 11 mars 2014, France Inter]

Ouaip, ce sont juste des boys-scouts, quoi..

J’oublie toujours ce fait évident : ce gouvernement NE PEUT PAS être d’extrême droite, puisqu’on le soutient ! CQFD.

À suivre…

N.B. Pour l’anecdote, ce papier m’a demandé un week-end complet de travail acharné. On comprend donc que le système actuel d’instantanéité et de pression sur la productivité de journalistes ait des conséquences graves sur la qualité et l’équilibre de celle-ci… (et que je ne fasse pas ça tous les jours 🙂 )

124 réponses à [Ukraine 5.2] L’imposture du “gouvernement démocratique”

  1. Claude Le 12 mars 2014 à 04h27
    Afficher/Masquer

    Un immense bravo pour votre travail d’information.
    Quelle belle bande de crapules que ce gouvernement composé de banquiers, d’oligarques et de néo-nazis.

    Voila donc à quoi ressemble une « révolution » de droite, où l’on s’aperçoit que les ultralibéraux et les européistes s’accommodent parfaitement du nationalisme le plus crasse. Encore merci à la mondialisation heureuse chère à nos partisans de la concurrence libre et non faussée.
    Le petit peuple ukrainien n’est a pas fini de souffrir.


  2. casper Le 12 mars 2014 à 04h57
    Afficher/Masquer

    Merci mille fois pour votre travail acharné.


  3. Claude Le 12 mars 2014 à 05h28
    Afficher/Masquer

    A lire aussi une bonne analyse de la situation ukrainienne sur le blog de Jean-Luc Mélenchon :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/11/trois-ans-apres/#article2


  4. Golfand Le 12 mars 2014 à 07h21
    Afficher/Masquer

    C’est sûr que nos journalistes sont payés au mois, mais n’ont pas deux jours à consacrer à un détail de l’histoire comme la révolution ukrainienne. En revanche, quand il s’agit de parler des jeux Olympiques, là ils ont du temps. Pour les faits divers aussi. Bon, j’arrête. Merci pour votre travail que je transmets en espérant que mes correspondants prendront le temps de le lire.


  5. Jean Le 12 mars 2014 à 08h00
    Afficher/Masquer

    Laurent Fabius dit que le nouveau gouvernement ukrainien n’est pas d’extrême-droite, malgré les nombreuses preuves de revendication au néo-nazisme…

    Pourtant ce ministre ayant accès à encore plus d’informations que nous, était 24 ans plus tôt un des plus actifs après l’affaire de Carpentras pour lutter contre les néo-nazis.
    Deux mois plus tard était promulguée la Loi Gayssot.

    2 poids 2 mesures !


  6. Norton Le 12 mars 2014 à 08h07
    Afficher/Masquer

    Olivier,
    Votre précision et votre indépendance dans cet impressionnant reportage sur la réalité ukrainienne mérite une reconnaissance nationale…
    Les médailles,dont je suis certain qu’elles ne sont pas l’objet de votre quête,existent cependant pour marquer d’un jalon permanent le chemin de la liberté commune.Sans le moindre doute,vous méritez cet honneur.


  7. jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 08h09
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier et grand merci.
    Maintenant, au vu des évènements, je pense que tout est possible, je n’arrive pas à y croire tellement c’est gros……
    Fabius est exécrable[modéré], rien d’étonnant qu’on se casse la figure avec ce genre de bouffon au gouvernement.Je plains sinsèrement les Ukrainiens, leur qualité de vie va rejoindre celui du Barhein ou pire…
    .Si ce genre de gouvernement est possible et qu’il entre dans l’UE, il devient clair pour tous(enfin, je l’espère) que l’Europe telle qu’elle est est travaille contre les peuples et non pas pour les peuples.Cet appareil(non élu) ouvre la porte à tout et n’importe quoi.Si l’Ukraine rejoint l’UE, alors, on retourne 70 ans en arrière…..les seuls gagants dans cette histoire:toujours les mêmes:les oligarques.Malgré qu’ils possèdent déjà pratiquement toutes les richesses terrestres, c’est pas assez;ils nous condamnent à l’enfer sans un seul froncement de sourcil mais avec dans la bouche le poison devenu quotidien, du mensonge.
    pire, Fabius qui dit “le vote est illégitime”, oui, on sait, le vote vous interesse uniquement pour vous mettre au pouvoir mais quand c’est pour exprimer notre opinion, il devient illégitime!


  8. Seti Le 12 mars 2014 à 08h13
    Afficher/Masquer

    Travail remarquable. Bravo.


  9. Coligny Le 12 mars 2014 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Remarquable travail. Une nouvelle fois constatons le manque de professionnalisme de la presse française qui ment sur la véritable situation politique de l’Ukraine.
    Nous avions déjà eu un avant-goût de la servilité de la presse ouest-européenne lors des affaires de la Yougoslavie.
    Merci pour toutes ces informations très détaillées.


  10. FL Le 12 mars 2014 à 08h29
    Afficher/Masquer

    Merci, bien sûr pour ce travail de “grand journalisme”, et respect pour votre courage.
    Je me demande combien de temps encore, vous allez être invité dans les média?
    On constate au regard de cette enquête, les liens entres la révolution orange, la guerre de Tchétchénie et le gouvernement auto proclamé en Ukraine avec le bien veillant soutient “technique” de l’Europe et surtout les Etats-unis.
    Ces procédés sont effrayants mais courant en Amérique du sud ou en Afrique.
    La démocratie chez nous (plus pour longtemps?), les dictatures chez eux…

    PS. Une fois de plus vous démontrez, comme d’autres blogs, que le phénomène “Blog informationel” occupe une place de plus en plus importante dans l’espace médiatique.


  11. jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 08h50
    Afficher/Masquer

    En effet, il semble que les prises de conscience aujourd’hui passent plus par les blogs que par les infos de nos médias à la solde de l’empire multinationnaliste!!
    En Iran, à Cuba, il y a des femmes qui bloguent l’information, au péril de leurs vies….
    En revanche, les gouvernements peuvent décider demain que l’internet est interdit….
    Au point où nous en sommes…….
    Rien ne m’étonne plus.
    http://www.lejdd.fr/International/Ameriques/Actualite/Yoani-Sanchez-Cuba-Blog-cyber-censure-Castro-178957
    Vu hier soir sur Arte.


    • Jean Le 12 mars 2014 à 12h03
      Afficher/Masquer

      Justement parce que l’information passe de plus en plus par des Blogs, l’Etat fait voter des lois liberticides.
      Il y a moins 1 an, quand les élus devaient voter la loi sur la transparence qui les concerne, ils l’ont rejetée.
      Alors que fin décembre 2013 les mêmes élus ont votés à la majorité (même du côté socialiste) la loi de programmation militaire qui concerne la transparence forcée de tous les citoyens.
      Là encore, 2 poids 2 mesures !

      Au cas où vous ne l’auriez pas vue, la très bonne interview de Fabrice Epelboin sur la surveillance des réseaux sociaux :
      youtube.com/watch?v=QVBRC9MmZJk


      • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 12h20
        Afficher/Masquer

        Merci bcp pour le lien.je suis au courant, après avoir été écrire sur le mur de VAlls, M Lepen et le maire de Nice, je ne peux plus commenter sur fb, modéré que je suis….
        Je ne peux même pas intervenir sur la page de Nouvelle Donne dont je suis adhérent..C’est vous dire…..Pour un réseau social, on a fait mieux…..


  12. Kiwixar Le 12 mars 2014 à 09h09
    Afficher/Masquer

    Excellent travail, merci Olivier… à diffuser massivement.
    Après la faillite financière, la faillite morale complète de l’Occident…
    Comme disent les Chinois, “le renard a dévoilé sa queue”, et les Russes et les Asiatiques savent désormais à quoi s’en tenir à propos des US et de l’UE, tellement c’est grotesque.
    Il va falloir bientôt tirer la chasse…


  13. reneegate Le 12 mars 2014 à 09h26
    Afficher/Masquer

    Super article et pour vous suivre dans votre conclusion, si notre presse diffusait simplement la composition de ce gouvernement et les premières mesures qui ont été prises, les français diraient : mais pourquoi ne nous avez vous pas prévenu ?
    Enfin le “pignon sur rue” de Laurent est symptomatique d’une maladie dégénérative et le diagnostic est sombre.
    N’avons nous pas, sans révolte, mis au pouvoir les pires? Quelles sont les forces, les organisations qui au delà des votes, au delà des insurrections, mettent les pires au pouvoir?


    • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 09h34
      Afficher/Masquer

      C’est notre système d’élection qui est moisi.Tout bon acteur-menteur arrive à séduire le peuple.De toute manière, le plafond de verre entre ces gens là et nous empêche un renouvellement de la politique.Nous aurions dù depuis longtemps admettre que notre système d’élection moisi ne favorise qu’une caste qui pourtant à fait les preuves de son incompétence depuis longtemps.Le mal n’est pas venu en un jour, pour le défaire il faudra du temps(si on y arrive)j’en avais parlé sur mon blog il y a environ un an:c’est une crise de confiance majeure pour la France.
      Mais peut-être qu’au final, cela sera utile pour le futur:ne plus choisir un mec pour nous gouverner tant qu’il n’a pas fait ses preuves, moi, j’aimerai 6 mois d’essai pour le président et surtout, lui enlever bcp de pouvoir ainsi qu’au conseil constitutionnel .


      • Gaël Le 12 mars 2014 à 22h21
        Afficher/Masquer

        Je ne suis pas d’accord avec vous car la classe politique a montré qu’elle savait satisfaire les intérêts des puissants. Elle a même très bien manœuvré depuis les années 70. Malheureusement, le système est fait pour reconduire à chaque fois la majorité de nos élus qui sont sélectionnés pour mettre en place les décisions des plus aisés d’entre nous.


  14. I. Lemarquaint Le 12 mars 2014 à 09h47
    Afficher/Masquer

    Pourquoi mettez-vous la phrase “Suite de notre série de reprises sur l’Ukraine… (qui n’a évidemment pas pour but de nier le caractère corrompu de l’ancien gouvernement, ni les légitimes aspirations du peuple à plus de liberté individuelle)” au début de vos articles sur l’Ukraine ?


    • step Le 12 mars 2014 à 10h00
      Afficher/Masquer

      au pif, parce que c’est le cas…


  15. LBSSO Le 12 mars 2014 à 09h47
    Afficher/Masquer

    Les européistes ,l’extrême droite et les proaméricains.
    Le moine , le soldat et le roi, ça ne vous rappelle rien?

    Quel travail Olivier!

    Merci


  16. jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 09h49
    Afficher/Masquer

    et nous aurions du garder notre souveraineté pour le vote avec une interdiction totale d’ingérence financière ou autre d’autres Etats, comme les US, mais je dis ça, je dis rien….
    Nous devons réformer à tout prix le fait que les US puissent sponsoriser nos candidats, c’est à ce prix que nous redeviendrons maitres de notre politique, de notre avenir.
    Non, mais m’enfin, c’est quoi ce bazard où ce sont les US qui décident de qui va nous gouverner en injectant des dollars dans les campagnes?On sait qu’au final, c’est pas celui qui est “bon” qui est choisit, c’est celui qui a le plus gros portefeuille.Si ça continue, moi, je vais boycotter toute élection présidentielle en France.


    • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 10h08
      Afficher/Masquer

      incroyable, quand on rembourse une campagne, en fait, on rembourse Goldman Sachs!avec notre argent, celui des contribuables!


  17. Macarel Le 12 mars 2014 à 09h54
    Afficher/Masquer

    réduction des pensions de retraite de 50%, pour ceux qui continuent de travailler, sachant que la retraite moyenne est 150$ en Ukraine ;
    augmentation de l’impôt agricole, donc augmentation des prix dans ce secteur ;
    augmentation des tarifs du gaz et du chauffage urbain ;
    paiement des frais de séjours et de nourriture par les malades dans les hôpitaux publics ;
    fin de la prime de 20% versée aux personnels des équipes de SAMU ;
    augmentation du temps de travail des enseignants ;
    augmentation des tarifs des cantines scolaires de 50 % ;
    fin de la gratuité des établissements sportifs d’enseignement ;
    baisse du financement des théâtres publics ;
    instauration d’une contribution de 20% sur les tickets de cinéma, au profit du ministère de la culture.

    Des réformes à faire baver d’envie la commission européenne, pourquoi ne pas fomenter un “petit coup d’état” atlantiste en France ?
    Pour le choc de compétitivité tout serait plus facile !
    Car les “gauchistes” que nous avons au pouvoir, se sont limités pour l’instant à geler le salaire des fonctionnaires, et hier les retraites.
    Ils la jouent petit bras.
    Tiens, à propos d’économie et d’austérité, voici un exemple de beau gâchis dans la gestion des affaires publiques :
    http://www.silicon.fr/paye-des-fonctionnaires-lonp-nouvel-echec-majeur-dun-projet-de-letat-93164.html
    Mais il est vrai qu’en France tout est si compliqué !
    Un choc de simplification s’impose aussi. Allez ! une petite révolution “orange” à Paris, on en finit avec tous les gauchos qui infestent l’Etat français, et la France entrera enfin dans la modernité, même dans la post-modernité.
    Pour les écoutes tous azimuts, pas de problème on est déjà dans la modernité…


    • Macarel Le 12 mars 2014 à 10h47
      Afficher/Masquer

      Retraites gelée en France ???

      Pas vraiment pour tout le monde, semble-t-il !!!

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/03/12/dominique-de-villepin-accuse-d-avoir-travaille-une-journee-pour-toucher-100-000-euros_4381315_823448.html

      Ah ! Mais cette information a été dévoilée par ces “perfides” d’anglais (Telegraph)


    • stephp Le 12 mars 2014 à 11h25
      Afficher/Masquer

      Ah ben voilà une nouvelle et fort belle illustration de la Stratégie du Choc où l’on revient finalement à la méthode originale -basée sur la violence- qui fut mise en oeuvre au Chili.


    • jducac Le 12 mars 2014 à 12h26
      Afficher/Masquer

      @ Macarel Le 12 mars 2014 à 09h54

      Tiens, à propos d’économie et d’austérité, voici un exemple de beau gâchis dans la gestion des affaires publiques :
      link to silicon.fr
      Mais il est vrai qu’en France tout est si compliqué !

      Ils ne sont pas fous les fonctionnaires qui sont installés dans la multitude de rouages de l’Etat. Si tout est compliqué, ça n’est pas pour rien.
      Rationaliser la gestion des ressources humaines de l’Etat, surtout en s’appuyant sur des modules standards édités par l’entreprise multinationale allemande SAP, un leader mondial dans ce domaine, ça ne serait pas bon pour les effectifs de la fonction publique, donc pour une bonne part des électeurs que s’attache le pouvoir en place.

      Rendez-vous compte ce qui arriverait si par le biais des SIRH, la France arrivait à rejoindre l’Allemagne, laquelle compte 40 % de fonctionnaires en moins par habitant.


      • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 13h16
        Afficher/Masquer

        ah, nous sommes un peu d’accord: Ainsi, France Telecom, qui est aujourd’hui une entreprise privée, mais dont nombre de collaborateurs continuent de bénéficier du statut de la fonction publique d’État, comptait en son sein quelque 100 000 fonctionnaires.Une partie du problème est surtout la négociation de l’état avec le privé, comment se fait-il que ces personnes gardent leur statut alors que France Télecom est riche et aurait pu très facilement prendre ses responsabilités!!elle se privatise mais ne fait rien pour reprendre à son compte, les contenus contractuels de ses employés???et laisse ces gens profiter des facilités accordés aux fonctionnaires?Mauvaise négociation qui pèse, comme on peut s’en douter sur notre économie.Enfin, je dis ça, je dis rien, je suis nul en économie.
        En revanche, ne comparez pas l’Allemagne à la France, encore le piège de la compétitivité, le saviez-vous, les allemands envoient leurs retraités dans les pays de l’est, loin de leurs familles? pour de la compétitivité….
        Il me semble important de préciser qu’une grande partie de ces fonctionnaires sont “utilisés” pour le bien social maisons de retraites, instituts pour personnes handicapées, éducation, hôpitaux, crêches etc, on juge de la qualité d’un pays à la manière dont il s’occupe des plus fragiles


        • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 13h29
          Afficher/Masquer

          1990 2001 2015 prévision
          Hôpitaux publics 1 043 723 400 – 31 %
          Hôpitaux privés 843 804 700 – 5 %
          Cliniques privées 321 468 600 + 46 %
          Total 2 207 1 995 1 700 – 23 %
          Hors hôpitaux psychiatriques

          http://www.ifrap.org/L-Allemagne-privatise-ses-hopitaux-publics-en-situation-d-echec,167.html
          L’allemagne comme les US privatise ses hôpitaux et “réduit” le nombre de ses fonctionnaires, ah ben, oui, l’Allemagne est compétitive pour laisser tomber ses habitants!!!!


          • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 13h52
            Afficher/Masquer

            pour mon post de 13h29, cela concerne les hôpitaux en Allemagne.


        • jducac Le 12 mars 2014 à 14h46
          Afficher/Masquer

          @ jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 13h16

          Une partie du problème est surtout la négociation de l’état avec le privé, comment se fait-il que ces personnes gardent leur statut alors que France Télecom est riche et aurait pu très facilement prendre ses responsabilités!! elle se privatise mais ne fait rien pour reprendre à son compte, les contenus contractuels de ses employés???et laisse ces gens profiter des facilités accordées aux fonctionnaires? Mauvaise négociation qui pèse, comme on peut s’en douter sur notre économie. Enfin, je dis ça, je dis rien, je suis nul en économie.

          Généralement lorsque l’Etat privatise un de ses secteurs d’activités, il y détache ses fonctionnaires qui conservent leur statut (âge de la retraite et autres avantages) mais qui sont totalement pris en charge financièrement par l’entreprise privée. C’est une façon pour l’Etat de se séparer de ses fonctionnaires qui sont presque tous frileux à l’idée de perdre un statut particulièrement protecteur. Ils savent aussi en général qu’ils ne seront pas soumis, dans le privé, aux normes de productivité étatiques d’où parfois des vagues de suicides.

          on juge de la qualité d’un pays à la manière dont il s’occupe des plus fragiles

          Hélas cette déclaration n’est pas suffisante. Il faudrait la compléter avec une formule du type « tout en veillant à préparer l’avenir de ses habitants en ne consacrant pas tous ses moyens à la satisfaction des besoins du présent ».

          Ça n’est pas ce que font nos dirigeants en place qui s’emploient plutôt à ruiner à jamais leur pays en le conduisant vers la pauvreté.

          http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/02/05/31003-20140205ARTFIG00159-la-gauche-aime-les-pauvres-et-les-multiplie.php


          • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 15h39
            Afficher/Masquer

            ah ben s’il ne faut pas tout faire pour répondre aux besoins du présent…….
            Vous divaguez, excusez moi de vous le dire.et pour l’avenir, le vôtre est derrière il me semble, le mien et celui de mes enfants est devant.


            • jducac Le 12 mars 2014 à 17h20
              Afficher/Masquer

              Vous divaguez, excusez moi de vous le dire.et pour l’avenir, le vôtre est derrière il me semble, le mien et celui de mes enfants est devant.

              Même si mon avenir a probablement une durée plus courte que le vôtre et celui de vos enfants, il n’empêche que mon avenir, aussi court soit-il, est quand même devant, contrairement à ce que vous dites. Tout comme le vôtre, mon avenir prend en compte mes enfants et petits enfants. A ce titre il vous prend même en compte, vous aussi, qui en avez certainement besoin.

              Hier vous vous en preniez à mon « peu de neurones » et aujourd’hui vous m’accusez de « divaguer ». Êtes-vous bien certain de ne pas gravement hypothéquer l’avenir, le vôtre, celui de vos enfants et des miens, en vous exprimant de la sorte ? A moins que vous ne rêviez d’un avenir où l’on ne respecterait pas ses semblables.
              Quel bel avenir !


          • Wilmotte Karim Le 12 mars 2014 à 18h16
            Afficher/Masquer

            “Ils savent aussi en général qu’ils ne seront pas soumis, dans le privé, aux normes de productivité étatiques d’où parfois des vagues de suicides.”

            Il vous arrive parfois de vous surpasser dans le méprisable.


      • step Le 12 mars 2014 à 13h34
        Afficher/Masquer

        ça ferait 10% de chomeurs en plus 🙂
        Sinon pour en manipuler du SAP, niveau usine à gaz, on a jamais fait aussi bien.


  18. step Le 12 mars 2014 à 09h54
    Afficher/Masquer

    bon ben ils ont troqué un gouvernement qui a tergiversé avant de tirer sur la foule contre un gouvernement qui tergiversera moins. Le fait de tergiverser étant un défaut dans nos dict…euh démocraties, ce nouveau gouvernement est donc meilleur que l’ancien. CQFD.


  19. CLAUDE Le 12 mars 2014 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Bravo pour la qualité de vos billets.

    Nous vivons dans un monde putride.
    Reste à inventer un nouveau système sain et réellement démocratique.
    Mais nos oligarques ne sont pas prêts à lâcher le morceau et continuent à nous amuser avec un système politique digne de la commedia dell’arte.
    Choisir entre bonnet blanc et blanc bonnet telle est notre liberté.


  20. yt75 Le 12 mars 2014 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Quelle synthèse !
    Merci pour le boulot.
    Époque à la fois triste et hystérique s’il en est une.


  21. ril Le 12 mars 2014 à 10h34
    Afficher/Masquer

    Point de vue d’Axel Kahn :

    ” QUELQUES RÉFLEXIONS DISTANCIÉES SUR L’UKRAINE.

    Vladimir Poutine a lu Machiavel et Clausewitz. Pour lui, la (menace de) guerre est la poursuite de la politique par d’autres moyens. Les objectifs de son régime “bonapartiste” sont bien connus. Tourner la page autant qu’il le peut de la profonde humiliation de la Russie des années 90, éviter que les bases de l’OTAN ne s’installent à ses portes et ne l’encerclent, de l’Ukraine à la Géorgie, après le Grand Nord et le Pacifique. Il a de plus l’impression compréhensible que, décidément, les occidentaux n’ont de cesse de le rouler dans la farine. Après ce qu’on a fait de sa bonne volonté dans l’affaire Libyenne, après le peu de retours de sa politique d’aide à l’acheminement des armes et renforts américains en Afghanistan, de sa compréhension pour l’intervention française au Mali, il juge avoir été berné dans l’affaire de Maïdan. L’accord négocié entre les leaders de l’insurrection ukrainienne, Ianoukovitch et les trois MAE européens avaient l’accord du représentant spécial russe de Poutine. Ianoukovitch a fait voter la libération de Timochenko, le recul des forces de sécurité, le retour à la constitution de 2004, selon l’engagement de ces accords….et a du fuir le lendemain, destitué sous la menace des troupes de Maïdan dont les dirigeants venaient de signer le compromis sus-décrit. Poutine est certainement furieux, il joue ses cartes, non négligeables, la première étant l’occupation de la Crimée, douce mais clairement “illégale” à l’aune des traités internationaux.

    Cette occupation est, il faut l’avouer, aussi arbitraire que l’avait été en 1954 le rattachement à l’Ukraine de la péninsule par l’Ukrainien Nikita Khrouchtchev, alors premier secrétaire du PCUS et de ce fait dirigeant de l’URSS. Ce n’est là qu’une carte forte abattue par Poutine qui ne peut de fait envisager même la perspective d’installation là des personnels de l’OTAN. Dans cette mesure, oui c’est bien sûr un coup de force; les négociations qui s’engagent devront permettre de rentrer dans les clous des traités internationaux tout en donnant de solides garanties à la Russie pour laquelle cette affaire est objectivement essentielle.

    Pour terminer avec ces réflexions qui se veulent celles d’un honnête homme, je désire rappeler un autre motif d’exaspération des russes, c’est l’onction lénifiante donnée en occident aux insurgés de Maïdan, des démocrates pro-européens pour certains mais aussi des groupes d’extrême droite anti-sémites et nostalgiques de l’engagement de forces ukrainiennes aux côtés de l’envahisseur hitlérien en 1942, peu avares de l’utilisation de la croix gammée. Lorsque qu’une poignée d’abrutis défile en France, “le jour de colère”, au cri de “Les juifs hors de France”, toute la presse de gauche s’offusque et se mobilise. A Kiev, en revanche, ils sont, même armés, le fer de lance du “Printemps ukrainien”. Singulier.”

    https://www.facebook.com/axel.kahn2?hc_location=timeline


    • red2 Le 12 mars 2014 à 22h56
      Afficher/Masquer

      “Vladimir Poutine a lu Machiavel et Clausewitz. Pour lui, la (menace de) guerre est la poursuite de la politique par d’autres moyens.”

      Pas d’accord avec Axel Khan sur le coup. Je dirais plutôt que Poutine contrairement aux occidentaux va-t-en-guerre, se rappelle que la Bombinette H existe et que toute guerre chaude avec la Russie est impossible de ce simple fait. Ce paramètre étant très clair et se sachant dans son bon droit en se défendant d’une agression manifeste contre les intérêts de la Russie, il place simplement des limites à l’agression américaine dans le pré-carré russe.


  22. Pascal Roussel Le 12 mars 2014 à 10h43
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier
    merci pour ces billets et ton travail de titan. De mon point de vue, la situation en Ukraine est potentiellement aussi grave que les attentats du 9/11. Tout se met en place pour une dangereuse escalade entre grandes puissances, dans un monde tellement fragile. Je crois que cette fois, la quasi totalité des grands media alignés sur une même “ligne éditoriale” battent tous les records de désinformation.


  23. b Le 12 mars 2014 à 11h05
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce précieux travail de réinformation. Je fais suivre à mes contacts.


  24. step Le 12 mars 2014 à 11h10
    Afficher/Masquer

    hors sujet (pour la revue de presse). Je ne sais pas si c’est l’article le plus clair sur le sujet, mais il semblerait qu’après la tournée américaine ou il a montré tout son potentiel d’absence de respect démocratique, voir de politesse élémentaire à la face du monde, il semblerait que gattaz a encore déboutonné sa braguette néolibérale en proposant d’affecter les subventions de l’état du pacte de compétitivité à l’ameilloration des dividendes versés par les entreprises:

    http://www.challenges.fr/economie/20140306.CHA1248/les-discussions-patinent-sur-le-pacte-de-responsabilite.html

    Information probablement étouffée par nos “socialo-démocrates à tendance néolibérale”, mais qui montre le ridicule dans lequel ils s’enferrent à considérer le medef comme interlocuter des entreprises (ne pas oublier, le medef c’est 8% des entreprises, ce qui vaut bien nos syndicats signataires (CGE, CFDT), ayant quelque chose à secouer de l’intérêt général. A mon humble avis, quitte à balancer l’argent, autant le positionner sur le développement des SCOP, des entreprises à but non lucratif (associations…), et sur des reprises de site industriel par les salariés…

    Bref quelques élus PS ont eu une digestion difficile de cette énieme couleuvre, ce qui peut donner ça par exemple:

    http://unmondedavance.eu/cout-du-capital-non-m-gattaz-la-priorite-nest-pas-aux-dividendes-mais-a-linvestissement/ (hamon)

    Pas d’inquiétude, rien que du très formel.


  25. caroline porteu Le 12 mars 2014 à 11h21
    Afficher/Masquer

    Brao Olivier pour ce travail gigantesque de réinformation .

    Le gouvernement démocratique Ukrainien actuel veut rassembler tellement large qu’il vient d’interdire toutes les chaines de télévision Russes ..
    C’est une conception très démocratique de la liberté d’expression .

    Il parait même que la tête d’un des Directeurs de Chaine a été mise à prix par les gentils mouvements de soutien du gouvernement actuel pour la modique somme de 768 euros .

    Cela doit faire également partie des nouvelles conceptions très démocratiques du gouvernement Ukrainien du fonctionnement de la justice


  26. jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 11h32
    Afficher/Masquer

    http://www.petitions24.net/demission_du_gouvernement_francais_qui_soutient_les_nazis
    Pétition pour la démission du gouvernement qui soutient les nazis.


  27. Guillaume81 Le 12 mars 2014 à 11h43
    Afficher/Masquer

    Excellent, bravo. Articles de salubrité publique.


  28. Guillaume81 Le 12 mars 2014 à 11h44
    Afficher/Masquer

    Olivier,
    Une coquille à propos de Vladimir Groysman, lorsque vous écrivez qu’il est un ancien membre du « Parti des régions » de Ioutchenko [parti des régions = Ianoukovitch, non ?]


    • Guillaume81 Le 12 mars 2014 à 13h34
      Afficher/Masquer

      1°) Je ne comprends toujours pas. Le parti des régions est le parti de Ianoukovitch. Quant à Ioutchenko, il dirigeait le parti “Notre Ukraine”. Par ailleurs, impossible de retrouver une source fiable sur ce Groysman, hormis des sites partisans qui reprennent mot pour mot votre phrase “cet ancien membre du parti des régions de Ioutchenko a fait fortune dans l’agro-business” (qui copie-colle qui ?)

      2°) Par ailleurs, vous écrivez que Tatiana Chornovol est “une antisémite notoire membre de l’UNA-UNSO, dont elle a même été la responsable de la communication”. Je veux bien vous croire, mais encore une fois impossible de trouver une source fiable sur les relations entre Chornovol et l’UNA-UNSO. Antisémite “notoire” ? Pas tant que ça finalement puisqu’une simple recherche sur google est infructueuse. Quelles sont vos sources ?

      Avec guerre de communication qui fait rage sur internet, il faut être d’une rigueur extrême !


      • LBSSO Le 12 mars 2014 à 14h47
        Afficher/Masquer

        Bonjour ,
        En effet elle a été membre de l’UNA UNSO (extrême droite) à l’âge de 17 ans.
        Mais, en 2012, d’après ce que ce que j ai lu sur en.wikepedia.org ,elle n’a pas été élue sur la liste “ultralibérale” Batkivshchyna (ou l’Union pan-ukrainien “Patrie” est un parti politique en Ukraine, dirigé par Ioulia Timochenko) .

        “Chornovol unsuccessfully ran in the 2012 parliamentary election in a suburban Lviv Oblast constituency, representing the oppositional Batkivshchyna party.[ Among dirty methods applied by her opponents were rumours convincing peasant women that she was a witch. It is unclear whether Chornovol is an active member of the party or exerts any influence on its décisions”

        Son “antisémitisme notoire” est ,semble t il ,à nuancer pour le moins en tout cas en 2014.Un familier de la politique ukrainienne pourrait nous aider?


      • Guillaume81 Le 12 mars 2014 à 15h18
        Afficher/Masquer

        Bien sûr, Olivier, et encore bravo pour ce travail si prenant ! Continuez !


      • LBSSO Le 13 mars 2014 à 10h04
        Afficher/Masquer

        Bonjour ,
        je voulais par cette réponse témoigner que le titre du Blog “Les Crises, Le Blog d’Olivier Berruyer (mais pas que !) ” n’est pas usurpé. En effet, en fonction des commentaires Olivier reconnaît les (rares) coquilles et/ou modifie la rédaction de ses enquêtes afin de les enrichir, de les préciser ou encore de les nuancer. Merci pour cette humilité, cette honnêteté , ce travail d’une rare qualité !
        Nous restons d’accord sur le fait que le roi américain, dépositaire de la religion européiste,instrumentalise les soldats d’extrême-droite à ses propres fins et non dans l’intérêt de tous les ukrainiens.


    • jave Le 12 mars 2014 à 13h50
      Afficher/Masquer

      Merci Olivier pour les infos !
      Au niveau des possibles coquilles, j’ai un doute sur votre montage photo de l’emblème de svoboda (http://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvd-3/#!colorbox%5B28140%5D/9/). Vous dites qu’il a été stylisé en forme de doigts en 2014. Ce serait pas plutôt en 2004 ? C’est ce que semble indiquer wikipedia (http://en.wikipedia.org/wiki/Svoboda_%28political_party%29) ou le monde diplomatique (http://www.monde-diplomatique.fr/2014/03/DREYFUS/50198).


  29. Inox Le 12 mars 2014 à 11h53
    Afficher/Masquer

    Un grand bravo également. Vous et les blogs de ce genre sont les derniers bastions de notre démocratie malade et complètement corrompue. Ils deviennent indispensables.

    J’ai encore du mal a y croire…

    Mais nom de dieu ! Que fait le CRIF, la LICRA, ou ce genre d’association. Rien, ils ne disent rien. Ce n’est pas possible… Ils ne peuvent pas rester muets devant une telle Ignominie ! Surtout eux !

    Et nos médias ! Merde, mais réveillez vous ! Faites quelque chose !

    L’Europe, un projet pourtant plein d’espoir, pue ! Ça devient insupportable…


    • nono Le 12 mars 2014 à 20h11
      Afficher/Masquer

      Comment ça le Crif ne fait rien?… http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/rencontre-avec-les-deux-principaux-candidats-à-la-présidence-de-l’ukraine/49662
      “…Leonid Finberg, représentant de la communauté juive d’Ukraine, qui a rappelé que trois des cent victimes des émeutes étaient juives et que l’accusation portée par la Russie, selon laquelle les dirigeants actuels de l’Ukraine étaient des fascistes antisémites, était dénuée de tout fondement.”
      Alors?…


      • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 20h30
        Afficher/Masquer

        Alors il doit être menacé d’une manière ou d’une autre, peut-être ont ils fait des menaces de mort sur sa famille????
        Vous allez me répondre que je délire mais la situation elle-même n’est-elle pas tout simplement et totalement délirante????
        Et je pense qu’on peut s’attendre à tout d’un mouvement qui a destitué son président légitime et qui fait le salut nazi.
        DE plus, un boxeur comme candidat?je n’ai rien contre les boxeurs mais soyons sérieux, les USAUE cherchent une marrionnette, c’est évident!


        • Prague Le 12 mars 2014 à 23h14
          Afficher/Masquer

          …De plus, un boxeur comme candidat?…

          C est le seul qui n est ni voleur-oligarche, ni mouille par un passe gouvernmental cleptocrate !


      • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 23h01
        Afficher/Masquer

        C’était mon autre option, qu’ils s’associent…mais quand on écrit que des juifs pouvaient s’associer temporairement avec des nazis, ça change un peu la donne, le contraire est moins étonnant, à mon sens, ces nazis sont sans foi ni loi.Pour les juifs, cela me parâit très étrange…
        De plus, les prises d’otages ont été monnaie courante en Russie, ma famille ne pouvait jamais venir complète en France, ils gardaient deux sur cinq des membres de la famille et ne laissait partir en voyage qu’une petite partie, rien n’était dit mais la menace était claire.
        Ton propos me titille, Olivier, si c’est un coup d’état alors qu’avant le refus de signer l’accord avec l’UE, tout semblait à peu près rouler, je ne comprends plus….y avait t-il d’autres raisons?au vu de tes articles sur le sujet, j’avais cru comprendre que ce coup d’état était fomenté par des étrangers à l’Ukraine?mais, je n’ai peut-être pas tout saisit.Mais peut-être était-ce un coup d’état fomenté par de vrais mécontents et ensuite récupéré?


      • Inox Le 13 mars 2014 à 11h47
        Afficher/Masquer

        Alors?…

        Bah, c’est bien ce que je dis, à part nier l’évidence comme les autres, ils ne disent rien.

        Le CRIF nous explique qu’un gouvernement avec 32% de néo-nazis n’est pas fasciste et antisémite.

        Non mais là… Il n’y a plus rien à faire, c’est la 4ème dimension…


  30. Reg91 Le 12 mars 2014 à 11h59
    Afficher/Masquer

    Que dire ?
    Chapeau bas Monsieur pour ce travail.
    “Merci” aux différents Médias de la bonne parole donnée


  31. red2 Le 12 mars 2014 à 12h19
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce travail. Même si c’est un peu triste de voir ça, il semble que les leçons de l’histoire s’oublie très vite…


  32. Goldfinger Le 12 mars 2014 à 12h33
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Et où est parti l’or l’Ukraine ???

    La réponse ci-dessous:
    http://www.wikistrike.com/article-au-voleur-l-or-de-l-ukraine-s-envole-pour-les-usa-122888578.html

    Oh Happy day !


  33. BA Le 12 mars 2014 à 12h34
    Afficher/Masquer

    Formidable travail.

    En France, il y a les grands médias papier, télévisions, radios, qui sont les relais des dominants, qui sont les perroquets de l’idéologie des dominants …

    … et il y a les blogs comme les-crises.fr , qui sont l’honneur de la presse française.

    Dans les années qui viennent, les blogs comme les-crises.fr vont succéder aux grands médias traditionnels, et ce sera tant mieux pour l’information.


  34. Pong Le 12 mars 2014 à 12h41
    Afficher/Masquer

    Énorme.


  35. Onvarire Le 12 mars 2014 à 12h59
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour ce dossier.

    On sort un peu de l’économie et des banques, mais quand il y a le feu à la baraque, ce n’est plus le moment de faire ses comptes.

    Le comportement des USA et de la France est tout simplement odieux : Peu importe les moyens, pour arriver à ses fins, quitte à prendre des risques insensés.

    Quand aux médias français qui relayent la propagande, de ces “néos fachos” ( il faut bien appeler les choses par leur nom, je veux dire par là, les dirigeants américains et ceux de l’ UE, qui décident pour des peuples souverains et n’hésitent pas à faire un coup d’état pour remplacer ceux qui ne leur conviennent pas : ils ne sont pas en tenue du III ème reich, pas de mèche, ni de moustache, ne saluent pas le bras tendu, ils n’en sont pas moins des fachos dans leur costard trois pièces, s’ils ne donnent pas dans le folklore nazi ), ils sont complices. Prêts à toutes les lâchetés pour garder leur job.

    Ils traitent “l’extrême droite” française de nauséabonde, alors qu’ils font bien pire et soutiennent ( et utilisent) carrément des partis nazis.

    Je vous demande pardon d’avance, si le lien a déjà été mis dans les précédents billets, je ne me souviens pas de tout, j’ai reçu par mail cette vidéo d’ Asselineau qui a le mérite d’être pas trop longue et compréhensible par tous, pour la diffuser à son entourage moins impliqué dans la politique..

    http://www.youtube.com/watch?v=ev99TZWqX9Y

    Poutine n’est peut être pas un saint, mais J-C Killy qui a travaillé pour lui pour les jeux de Stochi, s’étonnait de la description qu’on fait de lui dans la presse française. Si on peut douter de l’objectivité de notre Gégé, pas toujours à jeun, je fais plus confiance à J-C Killy.

    On a de la chance qu’il ne soit pas aussi fou que le laisseraient penser ces descriptions. Il nous a évité de rentrer dans l’engrenage d’un conflit armé en Syrie, nous évitant par la même occasion de nous ridiculiser davantage, avec une armée qui tiendrait toute entière dans le grand stade et qu’on peine à trouver un millier de soldats à envoyer en renfort au Centre Afrique où on est pas loin de l’enlisement, faute de moyens. On a même eu besoin des Antonov russes pour transporter notre matériel au Mali et pour rapatrier celui qu’on a envoyé en Afghanistan.

    Puis on a la chance que les américains et l’UE soient fauchés et doivent se contenter de gesticulations, ne pouvant affronter directement l’armée russe.

    Enfin l’opinion, même complètement intoxiquée par la propagande, à part quelques fous, n’est pas prête à un nouveau conflit majeur, le drapeau, la patrie c’est pas très vendeur en occident ( tant mieux pour une fois ), puis surtout les russes ne nous veulent pas de mal ! Alors faire une autre guerre pour les seuls intérêts des USA ??? Surtout quand on ne peut pas payer ses soldats ! Si on est un peu réaliste, c’est une guerre perdue d’avance et toute agression va se payer cash, c’est pas la Lybie. Puis cette fois ça se passerait sur notre territoire, ce qui n’est jamais le cas pour les USA.

    Menaces de sanctions contre la Russie. Je m’esclaffe quand j’entends nos gouvernants menacer la Russie. Les US peuvent se le permettre, mais le gaz c’est 30 % de l’approvisionnement de l’ UE et 14,4 % pour la France. De quoi faire grimper le prix du gaz ( toutes origines confondues ) à des sommets, comme si notre économie pouvait le supporter. La Russie c ‘est aussi un bon client de notre industrie ( Renault , chantiers navals ), et entre autres celle du luxe.

    On aurait tout à gagner en adoptant une position neutre vis à vis de la Russie et des USA, mais on en prend pas le chemin, on a pratiquement signé notre rédition aux américains avec le marché transatlantique.


  36. Jean Le 12 mars 2014 à 13h03
    Afficher/Masquer

    “Dmitri Iaroch…a appelé à l’aide l’émir du Caucase du Nord, Dokka Umarov…en demandant à ce chef des terroristes tchétchènes de soutenir le peuple ukrainien par l’organisation de nouveaux attentats en Russie”

    Dmitri Iaroch a peut être commandité les attentats en Russie du début d’année ?

    Puisque l’on constate qu’ils ont le même “ennemi” et savent communiquer, se coordonner et même se décorer comme dans le cas du chef de terroristes tchétchènes Djokhar Doudaïev envers Olexander Muzychko du “Secteur de Droite” (bras droit de Dmitri Iaroch).


  37. sylla Le 12 mars 2014 à 13h13
    Afficher/Masquer

    Au cas où : Général Vincent Desportes, ex-Directeur de l’école de guerre, à BFMTV : “N’oublions pas quand même que les accords internationaux prévoient que les russes peuvent avoir jusqu’à 25.000 hommes en Crimée, que pour l’instant, je crois qu’ils en ont environ 15.000, et donc, tout en ne dépassant pas les traités qu’ils ont avec l’Ukraine, ils peuvent encore renforcer leurs forces en Crimée de 10.000 hommes. ” -> http://www.youtube.com/watch?v=mRun3mAoEHI


  38. ril Le 12 mars 2014 à 13h35
    Afficher/Masquer

    Remarquez que Poutine demande à plusieurs reprises pourquoi l’Ouest a créé la crise en Ukraine. Il met l’accent sur un point important, dans des pays post-soviétiques la légalité et la démocratie sont fragiles. On ne favorise pas de démocratie et la légalité en renversant la démocratie avant qu’elle n’ait pris des racines et en mettant en place un gouvernement non élu par la force et l’illégalité. Il est impossible de contester ce point. Pourquoi, en effet, l’Ouest a-t-il assassiné la démocratie et l’ordre constitutionnel en Ukraine ?

    http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/03/12/ukraine-poutine-parle-par-paul-craig-roberts/


    • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 13h38
      Afficher/Masquer

      Parce que l’Ouest n’a pas de démocratie mais a des républiques.


  39. peyo Le 12 mars 2014 à 14h14
    Afficher/Masquer

    Merci beaucoup pour ces infos que l’on ne voit nulle part. Le seul politique qui s’est élevé contre cette mascarade est Mélenchon, il en a pris plein la tête, comme d’habitude…


    • red2 Le 12 mars 2014 à 21h48
      Afficher/Masquer

      Dupont Aignan aussi et il en a aussi pris plein la figure…


  40. cording Le 12 mars 2014 à 14h16
    Afficher/Masquer

    Encore merci pour la collecte de toutes ces informations qui font froid dans le dos. Les Ukrainiens vont pas tarder à déchanter! Il faut espérer que ce gvt sera balayé lorsqu’il y aura des élections libres et transparentes permettent un gvt modéré er démocratique.


    • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 14h23
      Afficher/Masquer

      à Cording
      il n’y en aura pas car cela n’arrange pas l’UE et les US, il y aura un simulacre d’éléction et ils mettront en place ceux qu’ils ont déjà choisis.L’ancien président était légitime, je ne vois pas pourquoi, après tout ce bazard, les US et l’UE laisserait un gouvernement légitimé par un vote populaire reprendre la main, ce qui ne les arrangerait pas.Ils ont viré l’ancien président légitime, tout était calculé pour le présent et pour le futur.et n’oubliez pas que la terreur régne, il est fort probable que ces nazis menacent de mort quiconque sera sur leur chemin, le bahreïn , je vous dis……tir réel sur manifestants, assassinats de milliers de personnes et prisonniers politiques en masse.
      J’ai un avantage sur vous, mes parents ont vécu l’oppression à l’Est, je sais exactement de quoi ils sont capables, de tout, comme de faire massacrer une journaliste qui est des leurs pour appitoyer l’occident……..


  41. LA ROQUE Le 12 mars 2014 à 14h29
    Afficher/Masquer

    Le fait que se soit vous , Olivier, qui soyez obliger de faire le travail d investigation que devrait faire la soit disante presse indépendante ne démontre t il pas que nous avons un gros problème dans ce pays?
    Exemple d’information ce matin sur une grande chaine d info:
    “Nos enfants se retiennent et ne vont pas aux toilettes des écoles”
    Ça c’est de l info ! Voila le niveau d’information auquel nous avons droit depuis très longtemps…
    Bravo Olivier pour votre travail.


  42. Jean Le 12 mars 2014 à 15h18
    Afficher/Masquer

    Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes :
    lecrifenaction/rencontre-avec-les-deux-principaux-candidats-%C3%A0-la-pr%C3%A9sidence-de-l%E2%80%99ukraine/49662


  43. Pierre Le 12 mars 2014 à 15h35
    Afficher/Masquer

    Olivier,

    Un grand merci pour votre remarquable travail d’information.
    Le traitement de ce sujet par les médias traditionnels est ahurissant, terrifiant… comme pour la Syrie, cela démontre une fois de plus la collusion entre les médias, les politiques et les puissants de ce monde


  44. twop Le 12 mars 2014 à 15h57
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,

    Merci énormément pour ce boulot et toutes ces infos. Juste une question comment est ce possible que personne sauf vous et quelque site parle de ces infos? Je pensais vivre en democratie avec une liberte de la presse… C’est fou les articles de Libe ou autre… Pouvez vous contacter ces journalistes???

    Dd


    • step Le 12 mars 2014 à 16h26
      Afficher/Masquer

      on risque de tourner autour de la divergence d’appréciation. La bonne question selon moi, est pourquoi cette aussi grande uniformité dans les appréciations de la presse mainstream !


    • Jean Le 12 mars 2014 à 16h54
      Afficher/Masquer

      Peut être parce que l’on vit à une époque où les alliances stratégiques contre-nature ne sont plus tabou, du moment que ça serve ses propres intérêts égoïstes…
      Les politiciens carriéristes ressemblent de plus en plus à des mafieux claniques sans règles d’honneur à respecter. Mais au contraire où tous les coups sont permis…

      Et maintenant que l’on a cet exemple de mélange USA + ses vassaux qui traitent avec des naz. qui eux-mêmes traitent avec des terr. isla. tchétchènes, sans que ça dérange aucun ju…
      On peut se demander si lors des autres grands faits marquants, ce ne fut pas le même genre de manipulations ?


    • Olposoch Le 12 mars 2014 à 17h32
      Afficher/Masquer

      Les journalistes embedded ont accès probablement aux mêmes sources que OB, et espérons d’autres aussi…
      Qu’ils ne les connaissent pas, ou qu’ils ne veuillent pas les utiliser parce que contraires à leur conceptions, ou qu’ils soient invités à ne pas donner ce son de cloche…
      Je ne sais pas lequel est le plus inquiétant…


  45. Zevengeur Le 12 mars 2014 à 16h22
    Afficher/Masquer

    je suis choqué par le comportement de l’U.E. qui démontre véritablement sa nature fascisante, et je pèse mes mots.


    • Jean Le 12 mars 2014 à 17h22
      Afficher/Masquer

      – Dans un monde où l’écart entre les très riches et les très pauvres se creuse, il est facile de recruter des exécutants pas regardant.

      – La technologie moderne, permet pleins de gadgets qui rendent bien plus facile tout type d’action, du moment que ce soit bien organisé.
      Par exemple un amputé avec prothèses de jambes, peut rapidement être transformé en victime d’un soi-disant attent. du moment que l’équipe autour de lui récupère ses prothèses et colle à la place un maquillage de tibia issu des effets spéciaux du cinéma hollywoodien.


  46. Crapaud Rouge Le 12 mars 2014 à 16h48
    Afficher/Masquer

    Sur les photos, on note beaucoup de drapeaux, de bras tendus, de poings fermés et de gueules grandes ouvertes. Autant de signes qui n’augurent rien de bon.


  47. Olposoch Le 12 mars 2014 à 17h26
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour le temps passé et la base d’informations.
    Très apréciés.


  48. Glipo Le 12 mars 2014 à 17h37
    Afficher/Masquer

    Article intéressant, mais tellement partial et orienté !!

    Pourquoi ne pas faire de billet sur les propres tractations de la Russie dans cette affaire (à moins de croire au père Noel, on se doute que les mêmes “agitateurs” sont à l’oeuvre de l’autre coté), pourquoi ne pas aussi dénoncer l’imposture démocratique de Crimée (Le parlement au mains de “soldat mystérieux”, le fait que même les parlementaires “pro-anexions” ne sont pas consulté pour les votes).

    Pourquoi ne pas aussi dénoncer la “démocratie” Russe, ou la constitution a été modifié pour permettre à un seul homme (et son pantin) d’intervertir de poste jusqu’à sa mort !!

    Vous me direz : il y a assez de journaux “normaux” qui en parle et vous avez au moins l’avantage de proposer un contrepoint utile (non, personne n’est blanc dans cet affaire, et c’est le peuple Ukrainien qui trinque). Mais tout résumer à des tractations euro-américaines , ça reste facile et simpliste !!

    La dénonciation des dérives “extrêmes” des membres du gouvernement est une très bonne chose, mais elle pourrait aussi se détacher de la dénonciation “ultra-libertaire” qui est amalgamé dans le lot (et qui aurait pu faire le contenu d’un deuxième billet ) !!

    D’une part, extrême droite ne veut pas forcément dire “ultra-libertaire” puisque beaucoup de parti d’extrême droite française reprennent les idées de …..Sapir (mais, ça visiblement, ça vous dérange moins que des “fasciste” qui s’allie avec des “capitalistes” )

    D’autre part, résumer un peuple et un mouvement à…..quelque un des de ses leaders?? Donc, selon vous, le peuple n’avait pas le droit de se plaindre de la présidence ultra-corrompu de Ianoukovitch?? Et si la révolution est confisqué à nouveau par des corrompus et/ou des extrêmes (comme c’est souvent le cas dans les révolution, celle de France ne faisant pas exception), c’est forcément qu’elle ne devait pas avoir lieu?

    Maintenant, les éléments imbriqués sont extrêmement complexes, et la Russie a jouer un grand rôle dans le rajout d’huile sur le feu et la manipulation des foules/dirigeants !! (après tout, les premières manifestations sont intervenu après un “brusque” revirement du gouvernement….attiré par l’aide d’une Russie qui pourtant, n’a pas une économie fantastique…chercher l’erreur !!)

    Pour finir et apporter mon humble pierre à l’édifice de la critique du capitalisme, j’ai envie de dire que si le système à beaucoup trop de tare à mon gout, personne n’a réellement proposé de contrepartie qui marche !! Les alter-mondialistes et assimilés fondent leur besoin d’équité sur une autre “version” du capitalisme (déjà plus équitable mais ne corrigeant pas réellement les “tares” du système) , les différents régimes prétendument “communistes” héritent des mêmes tares que les régimes capitalistes et aucune utopie “communiste” ne me semble pertinente car ne prenant pas en compte des éléments aussi essentiels que le besoin de compétitivité de l’être humain, les flux mondiaux etc….Bref, le capitalisme “marche” en attendant quelque chose de mieux. Malheureusement, j’ai vu peu d’étude réellement constructive, réaliste et multi-factoriel sur ce qu’il faudrait pour remplacer tout ça !

    De toute façon, on va droit dans le mur à brève échéance à cause de l’énorme crise énergétique/écologique qui se profile !! Et, quelque soit le type de gouvernement , tant qu’on ne refrénera pas cet insatiable besoin de “croissance” (dans tout les sens du terme, démographique, économique….) et de conflit (qui va de paire avec le besoin de croissance), on risque fort de le payer !! Communisme ou pas !!


    • jave Le 12 mars 2014 à 18h16
      Afficher/Masquer

      Oui glipo, rien n’est blanc.

      Finalement, le plus terrible n’est pas que l’UE s’associe avec un gouvernement de néo-nazis/oligarches, mais c’est qu’elle puisse le faire sans que ça fuite [sic] dans la presse.

      –> Le glissement sémantique du terme d’extrême-droite par Moscovici/Fabius

      L’utilisation faite récemment du terme extrême-droite par Moscovici puis par Fabius ne suggère-t-elle pas un subtil glissement sémantique chez nos chers camarades socialistes ? Alors que Moscovici qualifie Jacques Sapir d’extrême-droite, Fabius, lui, considère le parti Svoboda comme n’étant pas d’extrême-droite.
      Le terme d’extrême-droite a une conotation négative chez une partie de la population française. Il est associé dans l’imaginaire collectif entre autres aux mots xénophobe, fasciste ou encore nazi.
      Le FN (comme Svoboda) ayant fait une cure de respectabilité pour éviter qu’on puisse le qualifier de parti xénophobe, fasciste ou nazi, il a fallu créer de nouvelles associations d’idées pour pouvoir affubler le FN du qualificatif si dévalorisant d’extrême-droite. C’est tout naturellement que nos chers camarades socialistes se sont tournés vers les théories économiques hétérodoxes, récemment mis en avant par le FN, en qualifiant par exemple Sapir d’extrême-droite.

      Donc maintenant, ce qui vous met, ou pas, à l’extrême-droite, ce sont vos théories économiques. Svoboda en est l’exemple parfait. Ils viennent d’un parti nazi, mais sont pro-UE, pro-Euro et pro-libre échange, donc ils ne sont pas d’extrême-droite.
      Je parie que si Svoboda avait refusé de participer à ce nouveau gouvernement pour des raisons de politique économique, Fabius aurait qualifié Svoboda d’extrême-droite.


      • Andrea Le 12 mars 2014 à 22h11
        Afficher/Masquer

        Oui…!

        “Svoboda en est l’exemple parfait. Ils viennent d’un parti nazi, mais sont pro-UE, pro-Euro et pro-libre échange, donc ils ne sont pas d’extrême-droite.”

        Svoboda est un parti installé depuis l’indépendance, greffe sur des racines plus anciennes.

        A l’origine, et jusqu’à récemment, ils étaient dans la ligne droite Nationaliste, assez similaire à d’autres (FN en France, BNP en Angleterre) avec une touche ex-Communiste en plus,

        donc CONTRE:

        – la privatisation, voir même POUR la nationalisation de certaines industries

        – la vente (ou location) de terres aux étrangers aux multinationales, y compris des résidences, etc.

        – l’impot zero pour les corporations étrangères (ce qui existe actuellement en Ukraine)

        – la venue de cadres étrangers etc. des permis de séjour, des naturalisations faciles (ils proposaient 15 ans de résidence fixe et la maitrise de l’Ukranien.)

        – pour l’emploi, une préférence stricte pour les locaux (Ukr. uniquement, pas de minorités.)

        -> etc.

        Ceci de différentes versions de leur programme, qui bien sur change, a changé avec le temps, c’est confus, difficile de tracer à quel moment x demande est apparue, a disparue, etc. Et leur site est down, en tout cas il n’y a pas d’historique.

        Mais tout cela je suppose est passé à la trappe, car les Occidentaux leur ont promis une place à la table, à condition de laisser tomber ce nationalisme primaire.


    • Wilmotte Karim Le 12 mars 2014 à 18h32
      Afficher/Masquer

      “personne n’a réellement proposé de contrepartie qui marche”

      La socialisation progressive nommée “Social-démocratie” a largement marché. Et la partie socialisée de nos sociétés est tellement développée et productive que dés qu’on y touche, le PIB s’en ressent (tendance à la baisse).


      • jmeransaigne Le 12 mars 2014 à 18h41
        Afficher/Masquer

        àa Glipo
        ceux qui attisent le conflit c’est l’UE, les USA et la livraison d’armes us ainsi que les uniformes, ça n’est pas la Russie.


  49. ril Le 12 mars 2014 à 17h37
    Afficher/Masquer

    Le projet d’Accord d’association avec l’UE envisageait donc de placer Kiev sous la tutelle d’agences supranationales (le Conseil d’association et le Comité sur le commerce) se plaçant au-dessus de la Constitution et des lois du pays, en tant qu’autorités décisionnelles. Selon Natalia Vitrenko, comme selon plusieurs spécialistes, « La mise en œuvre de l’Accord d’association avec l’UE aurait conduit indiscutablement à la destruction de l’économie du pays, de son industrie, de son agriculture, de ses services et de son secteur scientifique ». De plus, l’UE exigeait de l’Ukraine qu’elle s’inscrive dans la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC), ce qui signifiait une rupture totale avec la Russie que Bruxelles voulait voir symbolisée par l’expulsion de la flotte russe de ses bases de Crimée et, sans doute, leur mise à disposition de l’OTAN dans un futur proche. L’UE et les États-unis se sont installés en Ukraine dès 1991, par le biais de dizaines d’ONG.

    http://josefort.over-blog.com/2014/03/la-crise-ukrainienne-point-par-point.html


    • caroline porteu Le 12 mars 2014 à 18h39
      Afficher/Masquer

      Visiblement Kiev accélère les choses , la signature de l’accord d’association est prévu pour la semaine prochaine .
      Ils ont peur de quelque chose .. Je ne pense pas que ce soit de Moscou .

      De toutes les manières , vu le cirque actuel , l’accord en question ne sera pas plus légitime que le reste . Ce sera juste un prétexte pour permettre à l’Otan d’installer officiellement des troupes pour protéger les nouveaux actionnaires qui sont déjà en train de dépecer l’Ukraine et ses habitants , comme Chevron qui a mis la main sur les tuyaux de transport du gaz .


  50. Fabien Le 12 mars 2014 à 17h44
    Afficher/Masquer

    Merci mille fois pour cette série et pour votre travail. J’espère que ça vous apportera de nombreux nouveaux lecteurs, en particulier parmi les journalistes !
    En tout cas en Ukraine, on est en plein dans la stratégie du choc. S’appuyer sur des fachistes pour faire passer des réformes libérale, ça me rappelle le Chili de Pinochet.
    Salutations


    • Wilmotte Karim Le 12 mars 2014 à 18h36
      Afficher/Masquer

      Ou alors, une partie de vos lecteurs ne peuvent supporter ce qu’ils pensent être un soutien à Poutine (ceux qui ne sont pas avec “nous” sont contre “nous”)


    • caroline porteu Le 12 mars 2014 à 18h45
      Afficher/Masquer

      Non , je ne pense pas .. mais la partie purement financière qui était présente a du s’éloigner un peu du fait des billets sur l’Ukraine . Par contre , je pense qu’à terme , au contraire , cela va booster ton audience .
      Il y a peu de gens ou plus exactement aucun qui ont fait un tel travail de recherches .

      Il y a aussi le nombre de sites qui les auront repris , et çà , çà met un peu de temps . Surtout si ce sont des sites non francophones .. qui traduisent en plus …D’ou l’importance des titres ^^^^

      Une recherche Google sur Ukraine , on a oublié de vous dire, donne des résultats déjà impressionnants pour les reprises


    • Casquette Le 12 mars 2014 à 18h59
      Afficher/Masquer

      J’ai entendu plusieurs fois des journalistes dire que les sujets internationaux n’intéréssaient pas des masses les français , sauf événement historique ou castrophe genre crash d’avion ou tsunami ,c’est pour ça qu’ils les placaient en 3 ou 4ième position dans les JT…
      ps: qu’est ce qu’ils nous cassent les bonbons avec Sarkozy en ce moment.


      • jducac Le 12 mars 2014 à 19h16
        Afficher/Masquer

        @ Casquette Le 12 mars 2014 à 18h59

        qu’est ce qu’ils nous cassent les bonbons avec Sarkozy en ce moment.

        Tenez ! Voila un autre sujet, pour changer.

        http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/03/12/31001-20140312ARTFIG00120-comment-christiane-taubira-a-menti-droit-dans-les-yeux.php


        • Seti Le 12 mars 2014 à 21h51
          Afficher/Masquer

          Peu intéressant…C’est médiocre, genre les truands donnent des leçons de savoir-vivre à des escrocs… D’ailleurs, vu la précipitation et la joie des médias mainstream et bourrages de crâne sur le sujet, on se doute que c’est du cirque pour amuser la galerie; et ça permet de parler de tout sauf de l’essentiel.
          Ce qui reste bien le seul objectif de cette société du spectacle.


    • Janek Le 13 mars 2014 à 03h29
      Afficher/Masquer

      Merci pour ce sublime dossier.
      Je pense que ce n’est pas une question de “s’en foutre”. Je vous recommande la lecture de “Neuroesclaves” qui explique comment la partie inconsciente du cerveau conditionne le comportement du conscient.
      En très gros, l’homme est un animal social qui ajuste son comportement à celui du groupe. Les “données” qui vont à l’encontre de l’avis général du groupe, définit par les mass media, sont rejetés par l’inconscient. En conclusion, ceux qui n’ont pas reçu une éducation à l’esprit critique ne peuvent pas accepter un avis trop éloigné de l’avis général. Et l’éducation à l’esprit critique… Franck Lepage nous explique bien où elle a disparu dans son “Inculture”. – -‘

      Voilà, tout ça pour dire. Continuez votre travail fabuleux. Peu de personnes peuvent en profiter, mais ceux qui le peuvent vous sont vraiment reconnaissants. 🙂


    • Thémistoclès Le 23 avril 2014 à 18h45
      Afficher/Masquer

      Olivier, je ne sais pas si les gens s’en foutent mais je trouve que votre site revêt une allure aride. Récent lecteur, j’ai du mal a m’y retrouver quand je fais une recherche analytique.



Charte de modérations des commentaires