Voici la vidéo du débat organisé par le Parti de Gauche à Normale Sup le vendredi 23 mai à 20h, où j’ai participé, avec :

  • moi-même ;
  • Alexander Lipen (journaliste) De retour de l’est de l’Ukraine, il nous présentera, documents à l’appui, ce qu’il a vu sur le terrain (en anglais, traduit).
  • Philippe Migault (Directeur de recherche à l’IRIS) Il fera une présentation de la modernisation des armées russes depuis 2000, ses objectifs stratégiques et la perception de l’ennemi.
  • Gueorgui Chepelev (Enseignant à l’INALCO) Nous parlera des répercussions de la crise ukrainienne dans la société russe.
  • François Delapierre (Secrétaire national du parti de gauche)
  • Djordje Kuzmanovic (Membre du bureau national du PG) Animera la soirée et présentera la stratégie étasunienne et ses moyens en Ukraine


Agir pour la paix en Ukraine par lepartidegauche

Si vous manquez de temps, je vous recommande de regarder en priorité le témoignage bouleversant d’Alexander Lipen à 50’40, qui revient de l’Est de l’Ukraine.

Puis le passage de Philippe Migault à 35’00.

Bonne lecture !

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]Cela ne signifie pas que nous adhérions forcément à ces regards - mais simplement que nous les jugeons intéressants (dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici). Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

24 réponses à [Vidéo] Débat Agir pour la Paix en Ukraine à l’ENS

  1. Arsène Le 05 juin 2014 à 01h38
    Afficher/Masquer

    Pourrais-tu ajouter la présentation que tu commentes dans cette vidéo ? Elle n’est pas toujours très visible.


  2. Louis Le 05 juin 2014 à 03h13
    Afficher/Masquer

    Je n’ai pas encore tout vu, mais je suis un peu “déçu” de l’attitude du public, il y a une sorte de brouhaha permanent, à croire que certains sont là par hasard et se moquent qu’il y ait quelqu’un qui essaye de parler au micro?

    Je fais peut être mon grincheux mais bon …


    • YpLee Le 05 juin 2014 à 10h14
      Afficher/Masquer

      Je viens de commencer à visionner et je pense que c’est plutôt la qualité de l’enregistrement qui est complètement à la rue.

      Le son doit être enregistré dans la salle et pas repiqué directement de la sono ce qui fait que le bruit de fond est très présent mais probablement pas plus que dans n’importe quelle conférence.

      C’est très dommage, on entend pas les intervenants et malheureusement l’enregistrement des conférences est très souvent comme ça sur youtube.


      • Eric Le 05 juin 2014 à 13h02
        Afficher/Masquer

        Je pense pour un problème d’audio moi aussi. Pour entendre convenablement Olivier ou le traducteur d’Alexander Lipen je dois pousser mon ampli à la moitié du volume maximum (en temps normal au delà d’un tiers c’est suffisant c’est pour me vriller les tympans).
        C’est un peu mieux pour Philippe Migault mais de très peu.


  3. reneegate Le 05 juin 2014 à 10h48
    Afficher/Masquer

    le témoignage de A.Lipen est très intéressant sur l’état d’esprit de la population. C’est une première résistance tangible à l’ essor atlantiste mais aussi libéral (ne pas oublier que Poutine est un libéral).


    • Nicolas Le 05 juin 2014 à 11h49
      Afficher/Masquer

      Euh, libéral ma non troppo. Vachement interventionniste, entre l’union des constructeurs d’avions (OAK), Rosnano… Enfin bref si on avait eu des “libéraux” comme ça au pouvoir en France depuis 15 ans, on ne serait pas dans cette panade.
      Si pour vous être libéral c’est s’efforcer de donner la possibilité aux investisseurs d’investir, alors OK, Poutine est libéral. Mais sans fanatisme, ni croyance psychotique en la “main invisible du marché” (cette croyance est quand même ce qui a permis la crise des subprimes).


      • reneegate Le 05 juin 2014 à 14h29
        Afficher/Masquer

        tout à fait d’accord avec cette pondération. Je voulais aussi souligner que ces mouvements citoyens étaient politisés et motivés par une autre gestion de leur communauté loin du libéralisme occidental et sans vouloir suivre l’exemple de la Russie.
        Sinon je viens de visionner l’interview de Poutine et comme vous le dites on aimerait bien avoir des fous furieux comme lui à la tête des nos pays en Europe. Les 2 nabos journalistes en ont fait les frais. Elkabash l’a coupé 2 fois pas la troisième et c’est la première fois qu’ils entendent un chef d’état parler “humain” (première réponse et conclusion). A voir et revoir.
        Par contre pourquoi Poutine omet systématiquement de parler de la libye?


        • V_Parlier Le 05 juin 2014 à 15h26
          Afficher/Masquer

          On notera, lors de la diffusion de l’interview de Poutine sur TF1:
          1) La traduction du dicton populaire (à titre de blague) “il ne faut pas contrarier les femmes” par “il ne faut pas débattre avec les femmes” (suite aux insultes de la Clinton). Un quart d’heure plus tard, comme je l’avais prévu, les guignols s’excitaient déjà sur l’esprit “arriéré” de Poutine.
          2) La coupure des passages (qui se sentait bien et que j’ai pu vérifier en voyant l’original en Russe) où des arguments étaient donnés à l’appui des affirmations.

          A part çà, je trouve qu’en ce moment il est le chef d’Etat qui a les paroles les plus calmes. Peut-être même qu’il est trop calme après tout, tant la mode est à la “rentre dedans” de nos jours. C’est en insultant les autres qu’on s’affiche démocrate.

          Enfin, le problème de ceux qui, bien qu’anti-atlantistes, ne voudraient surtout pas reconnaître la démarche de Poutine comme valable (parce-que c’est trop compromettant et trop “droitiste”, nationaliste, dictatorial etc…), c’est qu’on ne sait pas ce qu’ils vont finalement nous proposer comme programme géopolitique. De temps en temps je me rend compte que certains d’entre eux raisonnent comme les américains (avec les mêmes discours prémâchés). S’ils continuent ainsi, on n’est pas sorti de l’auberge.


          • reneegate Le 05 juin 2014 à 18h59
            Afficher/Masquer

            merci pour l’info sur la traduction. Je suis entièrement d’accord avec vos remarques sur ceux qui s’obligent à paraitre correct et donc prêt à fondre sur la bête surtout lorsqu’il parle des femmes.
            Enfin il faudra expliquer à Elkabach comment censurer tout en diffusant une retransmission plus longue que la sienne. Je suis sur que demain “censure” se nommera “mise en forme” chez ceux dont vous parlez, les prémachos.


        • Nicolas Le 05 juin 2014 à 15h31
          Afficher/Masquer

          “Par contre pourquoi Poutine omet systématiquement de parler de la libye?”
          C’est qu’il s’en tient strictement aux faits actuels je pense, surtout pendant une interview pour la presse étrangère. Mais parfois je regarde ses conférences de presse, et il lui arrive parfois, quand on le chauffe, de rappeler à son public (dont au moins une fois depuis le début du conflit) qu’un pays qui:
          -est basé sur un génocide (G. Washington appelait déjà au génocide des Iroquois, en utilisant le mot “extirper”… il faut comparer les Amérindiens avec les peuples minoritaires de Russie, qui parlent toujours leur langue – il n’y a jamais eu autant de locuteurs du tchouktche par exemple, et l’enseignement se fait toujours en langues régionales dans 2000+ écoles primaires alors que la République française risque de s’effondrer si 50 enfants font leur maternelle en breton)
          -s’est construit par l’esclavage
          -est le seul à avoir utilisé des bombes atomiques, qui plus est sur des cibles civils, qui plus est contre un pays vaincu (il a estimé, avec raison selon moi, que même Staline, dictateur s’il en est, n’aurait pas atomisé l’Allemagne en Avril 45 s’il avait eu la bombe A – peut-être en 1942, mais en 1945 probablement pas), qui plus est contre un pays ne disposant pas de bombes atomiques
          -A massacré plus d’un million de civils au Vietnam et dans les pays voisins, notamment avec des armes chimiques qui continuent de tuer aujourd’hui
          -A des centaines de bases militaires réparties dans la majorité des pays du monde
          -etc
          n’a pas de leçons de morale ou de pacifisme à donner.

          Mais je suis d’accord sur le fait que ça ne ferait pas de mal de rappeler plus souvent les incommensurables crimes des occidentaux et en particuliers des Américains. C’est quand même assez incroyable que leur machine de propagande soit si efficace que même quand ils commettent les pires crimes ils arrivent à faire porter la faute à leurs victimes (Cf. toutes les interventions militaires brutales en Amérique Centrale, les innombrables attaques terroristes contre Cuba, la catastrophe humanitaire causée par l’embargo de l’Iraq, celle causée par le bombardement de la Serbie… la liste est interminable).
          Chomsky estime que l’Empire a commencé à chuter en 1949, quand les Américains ont “perdu la Chine” (expression des autorités américaines, qui signifie bien que la Chine leur appartenait avant qu’elle ne devienne indépendante). Cuba 1959 est un autre grand coup (dès le début du 19ème siècle les Américains comptaient intégrer Cuba à leur “empire naissant”), l’indépendance de plusieurs pays d’Am du Sud depuis quelques années encore plus grand, le méga-contrat russo-chinois pas en dollars ça fait mal, le Kirghizstan qui refuse la prolongation de la base militaire qui a joué un rôle essentiel dans la guerre en Afghanistan c’est significatif, l’échec des Américains à virer les Russes de Crimée ouïe (c’était un des objectifs essentiels de Maïdan), leur incapacité à renverser Maduro aïe… espérons que la chute s’accélère !
          Prochain pays libre, la France ?


  4. Silverstone Le 05 juin 2014 à 13h11
    Afficher/Masquer

    Vidéo excellente et très enrichissante,
    merci à vous Monsieur Berruyer pour tous vos documents.


  5. Mario du 38 Le 05 juin 2014 à 16h07
    Afficher/Masquer

    Conférence intéressante malgré la qualité du son au début.

    J’ai aimé votre dénonciation originale de la propagande mensongère par des photos.
    L’image des chatons a été le moment le plus drôle de la conférence bien que le sujet ne si prête pas.


  6. Che Le 05 juin 2014 à 16h23
    Afficher/Masquer

    1)Le budget armements des USA est supérieur à tous les budgets de tous les pays du monde réunis.
    2)Le nombre de bases américaines dans le monde, c’est l’armée la plus déployée.
    Et c’est l’Amérique qui donne des leçons de diplomatie ? De paix ? Ils n’hésitent pas à pratiquer l’assassinat politique, la déstabilisation de régimes, voir carrément de déclarer la guerre à des pays ayant le “malheur” d’avoir le pétrole qu’il leur manque. Je passe le mensonge à l’ONU… Regarder tous les conflits dans le monde depuis la dernière guerre ils y sont presque systématiquement impliqués : militairement ou financièrement ou par des instructeurs, c’est eux qui ont mis le feux au moyen-orient… Bref, pour préserver leurs intérêts. Depuis 90, les USA tournent avec son “l’état profond” vers statut qui inquiète tout démocrate raisonnable, ils deviennent de plus en plus étouffants. Avec leurs agences (CIA, NSA… ) et leur armée on peut raisonnablement se demander s’ils ne sont pas devenus Le “dragon aux sept têtes et dix cornes” pour ceux qui connaissent…


    • Nicolas Le 05 juin 2014 à 17h55
      Afficher/Masquer

      vous oubliez le pire : ils bombardent les pays dont le modèle sociale a le malheur de ne pas leur convenir. Il est admis que la Serbie a été bombardée en 1999 parce qu’elle a refusée de mettre en place les réformes économiques et sociales exigées par les USA.


  7. Misska Le 05 juin 2014 à 16h26
    Afficher/Masquer

    “Le président américain annonçait hier à Varsovie, étape d’une tournée européenne de quatre jours, un plan de 1 milliard de dollars (735 millions d’euros), rapporte le Wall Street Journal, pour “renforcer la sécurité en Europe”. Le European Reassurance Initiative, s’il est validé par le Congrès, financera le déploiement de nouvelles forces américaines sur le sol européen ainsi qu’une aide militaire pour des pays comme l’Ukraine ou la Moldavie. Pour le quotidien, cette annonce vise à “rassurer les nouveaux alliés américains, inquiets de ce qu’ils perçoivent comme une recrudescence des agressions russes”.”

    Vu l’état des pays précédemment “sécurisés” par les USA, ai-je raison d’avoir peur ? Quels sont ces idiots de politiciens européens qui laissent s’installer les USA sur notre territoire ?

    Merci pour vos articles


    • reneegate Le 05 juin 2014 à 19h09
      Afficher/Masquer

      un anglais a tout de même répliqué que les Européens étaient les mieux placés pour estimer leurs besoins en matière de défense.
      Par contre il refuse de se mêler de l’affaire BNP et s’offusque de la vente des Mistral.
      Il faut s’appeler Hollande pour supporter un tel cuistre et payer l’addition.


  8. Le Russe Le 05 juin 2014 à 16h37
    Afficher/Masquer

    Aparté :

    – L’interview de Vladimir Poutine :

    Les Russes ont droit à une interview de 41 minutes 23 et les Français à une interview de 24 minutes 15. Ce qui serait intéressant, c’est d’analyser le “montage” et tout ce qui a été coupé par rapport à ça ==>
    https://www.youtube.com/watch?v=DwoYf4uapng

    – Situation dans le sud Est aujourd’hui :

    Ils commencent à ne plus avoir d’eau et les magasins commencent à être vide… la situation humanitaire va TRES RAPIDEMENT se dégrader si rien n’est fait.


    • Nicolas Le 05 juin 2014 à 16h44
      Afficher/Masquer

      je veux bien regarder l’interview en russe, mais me taper derrière le montage en français pour vous jouer au jeu des 17 différences, pas glop. Bon, je regarde celle en russe et j’écrirai en com du dernier article ce qui a mes yeux sont les trucs les plus pertinents dits par Poutine, qui auraient pu sauter au montage.


  9. JMS... Le 05 juin 2014 à 22h01
    Afficher/Masquer

    Quand le Groupe Bilderberg se penche sur l’Ukraine
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_06_04/Le-Groupe-Bilderberg-veut-se-servir-de-l-Ukraine-pour-changer-l-ordre-mondial-4376/

    “Cette nouvelle réunion du Groupe Bilderberg suscite l’inquiétude, car, l’histoire le prouve, les guerres résultent généralement d’un complot et des actions de groupes d’influence. Surtout que le thème d’une « nouvelle guerre mondiale » a déjà été abordé.”


    • reneegate Le 05 juin 2014 à 22h29
      Afficher/Masquer

      Ce qui expliquerait pourquoi Hollande joue à fond la carte atlantiste et monétariste (compétitivité et offre). Adios


  10. tchoo Le 05 juin 2014 à 23h55
    Afficher/Masquer

    Je voudrais revenir sur les propos de François Delapierre au sujet de la préparation des esprits à la guerre.
    Combien cette analyse me parait juste et pertinente, et combien la mise en perspective de l’action de Jaurès en 13 et 14 pour essayer de contrecarrer ce conditionnement des esprits, peut se rapprocher à ce que fait Olivier et tous ceux qui l’aident ici à propos de l’Ukraine.
    Quoiqu’il arrive, et je n’espère pas le pire, cela rester marquant


  11. Hellebora Le 07 juin 2014 à 01h31
    Afficher/Masquer

    Vous avez dit “Agir pour l’Ukraine” ?
    Les populations de l’est, terrorisées, bombardées essaient de sauver leur peau et fuient vers la Russie, la Crimée, nimporte où pourvu qu’elles s’ y sentent un peu + en sécurité…
    Qques tweets corroborant les témoignages de personnes en relation avec ces habitants :

    @ASLuhn 4 juin
    “This is a genocide.” Poroshenko & bombs around the corner from where airstrike killed 8 civilians in #Luhansk Monday pic.twitter.com/R2hNuZa78Z

    https://twitter.com/paulgypteau – 6 juin 11h
    @paulgypteau 13 h
    – Still many buying tickets at Luhansk train station to leave the city. Fewer than yesterday evening, though.

    pic.twitter.com/fajptcDnqB
    – Izverine border checkpoint -55km from Luhansk- is still controlled by Ukrainians. Many families fleeing to Russia. pic.twitter.com/FUsTOor7Mh

    @GrahamWP_UK le 6 juin, 20h30
    – Around 4000 Ukrainians reported as applying for refugee status in Russia, though Ukraine denies it –> http://en.itar-tass.com/russia/734550
    – Le 5 juin : Many of the people I knew in Slavyansk have now left the city, fleeing to Crimea for life as refugees as #Poroshenko destroys their homes.


  12. Sylla Le 07 juin 2014 à 22h09
    Afficher/Masquer

    Le Secrétaire national du parti de gauche a (enfin!) lu les articles du traité de l’atlantique nord! 😀
    Comme l’a dit le vice président Rockefeller dès 1964, “le but de l’otan, c’est l’union fédérale”…

    Encore un effort pour le traité de Lisbonne qui n’impose une compatibilité avec l’otan qu’indirectement, puisqu’il impose en fait une subordination de la “défense européenne” à celui ci.


Charte de modérations des commentaires