Très intéressante interview de l’ancien chancelier Helmut Schmidt (1974-1982) dans le journal allemand Bild (il est d’ailleurs intéressant de voir que ce n’est pas un grand quotidien qui l’a interrogé). Il a 95 ans et est socialiste SPD. À rapprocher du papier de Schroeder et de celui de Kennan “l’ère des nains”)

Bild – M. Schmidt, le 25 mai se déroulent les élections européennes – cela semble n’intéresser aucun Allemand. Vous non plus ?

Helmut Schmidt – Si, mais les citoyens ne s’y intéressent guère parce que le Parlement européen a trop peu d’influence. Pour changer cela, on devrait modifier les traités de l’UE. Cela arrivera un jour. Mais, pour le moment, cela ne semble pas être le cas.

Bild – Que dites-vous aux citoyens de l’UE pour les inciter à voter ?

Schmidt – Je leur dis : Allez, faites-vous entendre ! Même si le pouvoir réel est dans les mains des bureaucrates de l’UE, des ministres des Affaires étrangères et des chefs d’État ou de gouvernement, un faible taux de participation ne ferait qu’accroître ce problème.

Bild – Ceux qui s’abstiennent de voter par exaspération à l’égard de la bureaucratie de l’UE laissent de la place au Parlement aux groupes d’extrême gauche et d’extrême droite qui veulent en principe abolir l’Europe. Est-ce que cela vous fait peur ?

Schmidt – Un homme de mon âge n’a plus peur. La vérité c’est que la Cour constitutionnelle fédérale [allemande] a supprimé le pourcentage minimal requis aux élections européennes — une décision que je considère comme peu sage. Mais cette décision existe et à cause de celle-ci tout un assortiment de partis, de groupes, de factions d’extrême gauche et d’extrême droite pourrait rentrer au parlement. Si vous voulez éviter cela, vous devez choisir un parti centriste.

Bild – Quelle devrait être la priorité du nouveau Parlement au lendemain des élections du 25 mai ?

Schmidt – Je l’ai déjà dit il y a plusieurs années : un coup d’État contre la Commission européenne, désormais composée de 28 commissaires et de milliers de bureaucrates. Même si les députés ob-tiennent maintenant de nouveaux pouvoirs, le Parlement a besoin de nettement plus de pouvoir par rapport à la bureaucratie bruxelloise de l’UE. Seule une rébellion du parlement peut y parvenir.

Bild – Bruxelles se mêle-t-il trop des affaires des États membres ?

Schmidt – Pas seulement, Bruxelles s’impose également trop sur la scène politique mondiale, bien que la plupart des commissaires n’y comprennent pas grand-chose. L’exemple le plus récent est la tentative de la Commission de l’UE d’annexer l’Ukraine. Ainsi que celle d’attirer à elle la Géorgie. Faut-il rappeler que la Géorgie ne se trouve pas en Europe. C’est de la mégalomanie, nous n’avons rien à faire là-bas!

Bild – Vous exigez plus de retenue de la politique étrangère de l’UE ?

Schmidt – Pas de la part de l’ensemble de l’UE, mais des fonctionnaires et des bureaucrates bruxellois. Ils n’y comprennent pas assez ! Et ils mettent l’Ukraine devant l’obligation de choisir entre l’Ouest et de l’Est.

Bild – Les publicités des partis pour les élections européennes ne semblent pas s’intéresser à la crise en Ukraine. Est-ce que les politiciens sous-estiment ce problème ?

Schmidt – Probablement. Voilà des mois que je fais campagne pour que tous les hommes et femmes d’État se réunissent autour d’une table – y compris les Russes, les Ukrainiens et les Biélorusses. Nous avons besoin d’une rencontre à l’instar de la Conférence pour la sécurité et la coopération à Helsinki en 1975.

Bild – Donc, vous soutenez les efforts du ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier qui désire organiser une seconde conférence de Genève pour faire suite à celle de Genève de la mi-avril ?

Schmidt – Oui, le sommet prévu par M. Steinmeier est urgent. Malheureusement, pour l’instant, personne ne met de l’avant de propositions constructives pour l’avenir de l’Ukraine.

Bild – L’Europe est-elle au bord de l’abîme comme en 1914 avant la guerre mondiale ?

Schmidt – La situation me semble de plus en plus comparable. L’Europe, les Américains et les Russes se comportent exactement comme Christopher Clark le décrit dans son livre que je recommande sur le début de la Première Guerre mondiale : des somnambules.

Bild – Voyez-vous vraiment poindre la menace d’une guerre pour l’Ukraine ?

Schmidt – Je ne suis pas partisan d’évoquer une troisième guerre mondiale et encore moins les demandes de budget supplémentaire pour équiper l’OTAN. Mais le risque que la situation s’aggrave, comme en août 1914, augmente de jour en jour.

 

Bild – Des pays voisins comme la Pologne voudraient que l’Allemagne joue un rôle de chef de file plus marqué dans le conflit. Ont-ils raison ?

Schmidt – Il est compréhensible que les Polonais le souhaitent : ils nous considèrent aujourd’hui comme de puissants et pacifiques voisins. Mais Mme Merkel ferait bien de ne pas répondre à cet appel, de rester prudente afin de ne pas aggraver la situation.

Bild – La chancelière menace également Moscou de sanctions plus sévères. Vous vous y opposez, pourquoi ?

Schmidt – Ces sanctions ne servent à rien si ce n’est à de nouvelles sanctions encore plus draconiennes. Et si cela n’a pas d’effet, quelqu’un réclamera de renforcer l’équipement militaire. Pour nous retrouver en fin de compte avec un conflit armé.

Bild – L’Occident devrait donc espérer que Poutine s’abstienne de toute opération militaire dans l’Est de l’Ukraine ?

Schmidt – Non. Mais la politique occidentale repose sur une grande erreur : l’existence d’un peuple ukrainien, d’une identité nationale. En vérité, on a affaire à une Crimée, à une Ukraine orientale et à une Ukraine occidentale. La Crimée, jadis pays des Tatars, fut ajoutée à l’Ukraine dans les années 50 grâce à un « cadeau » fait par le chef de l’État soviétique Khrouchtchev. L’Ukraine occidentale se compose en grande partie d’anciens territoires polonais, tous catholiques. Alors que l’Ukraine orientale, majoritairement russe orthodoxe, fait partie de la Russie kiévienne, l’ancien cœur de la Russie. L’Occident semble ne pas vouloir prendre ces éléments en compte.

Bild – Pour avoir défendu ce point de vue, des critiques émanant de toutes parts, y compris le Bild, vous ont traité « d’ami de Poutine ». Maintenez-vous toujours que notre Histoire, l’invasion de la Russie soviétique par Hitler, condamne l’Allemagne à ne pas réagir face à la politique agressive de Poutine ?

Schmidt – Non. Ce qui me surprend c’est que certains politiciens occidentaux et de nombreux médias s’expriment actuellement de façon très différente de ce que les Allemands pensent. Les Allemands sont de loin plus pacifiques que les éditoriaux de Die Welt, de la Frankfurter Allgemeine Zeitung, du Bild et même de mon propre journal, die Zeit. J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la réserve qu’observent les Chinois sur cette question. Je recommande que nous, les Allemands, adoptions une retenue similaire.

Bild – Mais faut-il vraiment demeurer de simples spectateurs alors que la Russie plonge l’Ukraine dans le chaos parce qu’elle veut l’indépendance ?

Schmidt – Je ne crois pas que tout le pays le désire. Dans les environs de Kharkov ou de Donetsk, on a affaire à une attitude très différente, même si l’on se méfie des référendums qui s’y sont tenus. Je pense qu’il faut donner aux Ukrainiens le temps de s’organiser avant que l’UE ou la Russie ne tente d’attirer cet État à eux. Et, en effet, il faut des pourparlers avec la Russie et d’autres pays voisins. Personne ne devrait se résigner, toutes les parties devraient soutenir Genève II et y chercher en commun des solutions.

Bild – Comment considérez-vous Poutine ? Comme un agresseur ?

Schmidt – Poutine est un homme politique clairvoyant confronté en même temps à des problèmes tout à fait différents de ceux de la Crimée ou de l’Ukraine. Il doit maintenir la cohésion d’un État multiethnique où, par exemple, la proportion de musulmans augmente beaucoup plus rapidement que celle de tous les autres groupes. Pour ne pas parler des questions économiques. Mais il faut tenir compte de la vision de Poutine sur l’Ukraine.

Bild – Gerhard Schröder avait donc raison de rencontrer son ami à Saint-Pétersbourg ?

Schmidt – Oui, il n’y avait aucune raison d’annuler cette rencontre. Il serait grave dans le contexte actuel que les amitiés personnelles entre Allemands et Russes volent en éclat !

Bild – Vous et Gerhard Schröder maintenez donc que Poutine cherche la paix et la réconciliation avec ses voisins ?

Schmidt – Je ne crois pas que Poutine veuille la guerre. Et l’Europe doit tout faire pour encourager la Russie dans cette voie plutôt que de parler à la légère de « Troisième Guerre mondiale » comme le gouvernement de Kiev ou de personnes dans l’entourage du président américain Obama.

Bild – Où voyez-vous l’Ukraine à la fin de cette année ?

Schmidt – Guère plus loin qu’aujourd’hui. Il serait présomptueux de croire que la crise en Ukraine puisse être réglée d’ici à la fin de l’année.

Source : Bild

=========================================================================

Comme c’était un proche de Valery Giscard d’Estaing, j’en profite pour reprendre les propos du 8 mai 2014 de celui-ci…

Elkabach : comment traiter la Russie ?

VGE : Il faut traiter la Russie comme un des grands voisins de l’Ukraine …. mais pas comme un des pays intervenant en Ukraine ! La Russie entoure l’Ukraine, c’est un grand voisin donc il faut en parler avec les Russes, developper un dialogue pacifique, il faut eviter tout le vocabulaire, les propos guerriers bien entendu.. Il faut saluer les gestes, quand ils vont dans le bon sens. Par exemple, actuellement les Russes ont retiré ou éloigné leurs forces militaires de la fontière, il faut en prendre acte et il faut chercher des occasions…

Elkabach : mais les Américains veulent pas y croire ! Quel jeu jouent les Américains VGE ?

VGE : Ce n’est pas clair mais ils ont soutenu le désordre, ils ont poussé au désordre en Ukraine probablement pour affaiblir la Russie mais c’est un jeu très imprudent, parce qu’on ne sait pas ce que ….

Elkabach : Vous voulez dire que les Américains et Obama jouent le désordre en Ukraine, c’est ça que vous dites ?

VGE acquiesce.

N.B. En conclusion, et pour illustrer les lucides propos de l’ex-chancelier, je vous redonne la carte de synthèse de l’Ukraine que j’ai réalisée :

Les 5 Ukraines

De nombreuses autres cartes pour comprendre la situation sont disponibles ici.

83 réponses à [Traduction] Le risque que la situation s’aggrave, comme en août 1914, augmente de jour en jour – par l’ex-chancelier Helmut Schmidt (+VGE)

  1. Jay SWD Le 20 mai 2014 à 01h49
    Afficher/Masquer

    Bonsoir Olivier,

    Je crois pouvoir abonder ds le sens de Mr Schmidt,effectivement cette affaire sera ss doute longue à régler,mais je crois surtout que les choses vont brusquement refroidir…..
    Et la brusque sortie du dossier ukrainien de nos chers médias mainstream au profit de la chasse mondialisée aux cinglés de Boko Haram(qui ne l’ont pas volé d’ailleurs…..m’enfin qui les financent???Etc,etc,autre débat!!!)semble assez révélatrice.
    Un ami écrivant à l’occase ds du blog participatif(Agora vox pour ne pas le citer..)m’a fait passer un lien…..merveilleux,on va dire!!
    voyez plutôt:

    http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=35&id=1738

    Certes,à vérifier,mais ça semble probable…

    En janvier,ARTE avait diffusé un excellent doc sur le trading des matières premières,et révélait comment l’administration Poutine,en accord avec Glencore(un des 4 du Big four,les autres sont Bunge,Cargill et Louis dreyfus…vous devriez vous intéressez aux agissements de ces 4 monstres,aussi discrets que surpuissants,et leur interactions avec les soubresauts du monde méritent d’ètre analysés),avait constitué un joli pactole suite à la sècheresse de l’été 2010(lorsque la fumée envahissait le ciel de Moscou),via les cotations du blé……Ce qui ne fut pas ss influence sur les dites “révolutions arabes”

    Si ce que dit ce lien se confirme,il conviendra de s’interroger sur la perception que le bloc occidental a de la Russie,avec un peu de chance,ces imbéciles les voient comme d’indécrottables communistes??? L’arrogance et le mépris,allant souvent de pair,sont des péchés mortels! !


    • Lutfalla Le 20 mai 2014 à 08h11
      Afficher/Masquer

      Euhhhhh….

      A propos, y a t il toujours une élection en ukraine dimanche prochain ?

      J’ai l’impression de ne plus en entendre parler.

      Comme cela tombe en même temps que la grande abstention des citoyens européens, les journaux auront peu de place a y consacrer.


    • PA.Québec Le 20 mai 2014 à 15h03
      Afficher/Masquer

      La vidéo ci-dessus en allemand reprend certains des propos traduits.


  2. Jay SWD Le 20 mai 2014 à 02h02
    Afficher/Masquer

    En complément,


    • Charli Le 20 mai 2014 à 03h05
      Afficher/Masquer

      Jubilatoire si véridique. Pour l’heure, le manque de sources est criant.


    • Spipou Le 20 mai 2014 à 05h22
      Afficher/Masquer

      Graphique des Echos : http://bourse.lesechos.fr/bourse/details/graphique_histo.jsp?code=US6778621044&place=XETR&codif=ISIN

      C’est vrai qu’il y a eu un très fort volume de transactions le 14 mars. A voir… Je pense qu’il ne manque pas d’économistes ici pour vérifier la chose ! 😉


    • Crapaud Rouge Le 20 mai 2014 à 08h59
      Afficher/Masquer

      @Jay SWD : aucune donnée précise dans cet article, c’est du pipeau. Quelques questions:
      – quelles entreprises étaient concernées ?
      – à quel niveau s’est établi “le cours plancher” et dans quelle devise ?
      – quel volume a été racheté ?
      – à quel niveau les cours sont-ils remontés ? (sinon benef = 0)


      • Jay SWD Le 20 mai 2014 à 10h03
        Afficher/Masquer

        @crapaud rouge:Loin de moi l’idée de le prendre pour argent comptant,simplement ça parait logique au vu du panurgisme de notre secteur financier….et si j’ai mis ça à disposition,c’est aussi et surtout par rapport au fait que lisent ce blog des gens susceptibles de creuser,et donc de valider ou d’invalider!!
        mais,ceci dit,à la place des russes,tout le monde aurait fait la mème chose,ça s’appelle du bon gros bon sens paysan! ! !


      • Spipou Le 21 mai 2014 à 00h38
        Afficher/Masquer

        Crapaud rouge, j’avais mis quelques graphiques (cotations de Loukoil et volumes d’activités sur 3 ans) et le lien sur l’article original en russe, mais mon commentaire a été supprimé.

        Dans la mesure où je ne me contentais pas de faire de la philosophie comme souvent, mais où j’apportais des informations précises, je n’ai pas trop apprécié. J’ai souvent des commentaires supprimés, mais d’habitude je ne proteste pas parce que ce sont souvent des considérations philosophiques sans grande importance.

        Je retente : l’article original en russe vient d’un site apparemment azerbaïdjanais (les deux langues de l’interface sont le russe et l’azéri).

        L’article est toujours en ligne, mais la page d’accueil du site dit qu’ils sont fermés pour une durée indéterminée.

        http://ru.faktxeber.com/ggg-ggggg-gggggggg—ggg-ggggg-_h432613.html

        http://ru.faktxeber.com/index.php

        Pour l’action de Loukoil (vous pouvez encore trouver le graphique dans le seul commentaire qui n’a pas été modéré), la monnaie de cotation est le dollar. Le cours a été très haut avant, il a chuté à un minimum vers mi-mars, et il a remonté un peu depuis, pas beaucoup par rapport aux hauteurs de 2013. Il faudrait mettre les bandes de Bollinger pour y voir plus clair. Le cours plancher sur les 3 ans du graphique était en 2011.


  3. theuric Le 20 mai 2014 à 02h51
    Afficher/Masquer

    Monsieur Poutine semble vouloir détruire l’Union-Européenne, c’est fascinant, sans un coup de fusil, sans même avoir besoin, aujourd’hui, d’y penser.
    Une graine a été plantée, elle germera, et plus personne n’y peut plus quoi que ce soit.
    Monsieur Obama et toute son équipe ne sont que des petits enfants par rapport à celle des russes.
    En cent ans d’histoire les russes ont beaucoup appris.
    Je ne me lasse de contempler la fin d’un empire, celui des U.S.A..
    Sur le plan théorique ce qu’il se passe est splendide en nous offrant un ensemble d’informations qui sont, de plus, semblables à des modèles purs.
    Ces trois modèles d’études sont l’U.E., évidemment, les U.S.A., c’est passionnant et, pour finir, le système économique mondialisé qui commence à craindre le Président de la Russie (il ne peut en être autrement).
    Il n’y a pas à dire, dans mes commentaires précédents, j’étais plutôt simpliste.
    De penser à tout ça me fait me sembler petit garçon.
    Bravo l’artiste!


    • Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 10h23
      Afficher/Masquer

      Non theuric
      On ne parle plus de Poutine, mais de l’alliance Russo Chinoise .
      çà change singulièrement la donne .


    • cording Le 20 mai 2014 à 12h19
      Afficher/Masquer

      Poutine n’a nulle envie et possibilité de détruire l’UE. Il fait le constat que celle-çi est hostile par principe à son pays et préfère la tutelle US; de plus elle est une zone en déclin économique par sa faible croissance, l’homme malade de l’économie mondiale, qui ne présente guère d’intérêts. Il se tourne vers des puissances émergentes de l’Eurasie notamment de la plupart des pays de l’ex Union soviétique et de la Chine qui sont des pays en plein développement et des marchés potentiels pour l’économie russe. Récemment l’Arménie vient d’adhérer à l’union douanière que la Russie propose à ses anciens satellites. Comme la Biélorussie, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Kirghizstan, le Turkménistan.


    • Subotai Le 21 mai 2014 à 00h02
      Afficher/Masquer

      Ya toujours un truc qui me fascine, c’est la propension qu’à “l’occidental”* à attribuer à l’autre SA propre vision du monde et des rapports humains.

      “L’occidental” nourri au “Libéralisme”, à la “Démocratie” au ” Doua de l’Hom’ ” de la propagande capitaliste et financière et est persuadé de l’inexistence d’autres manières d’appréhender la vie et la société…
      Hubris quand tu nous tiens!

      Pauvre de lui…

      *Entendez l’inféodé au bloc culturel américaniste ; il peut être de toute ethnie et de tout continent…


  4. Thomas Le 20 mai 2014 à 03h04
    Afficher/Masquer

    ” Il doit maintenir la cohésion d’un État multiethnique où, par exemple, la proportion de musulmans augmente beaucoup plus rapidement que celle de tous les autres groupes. ”

    FAUX !

    http://french.ruvr.ru/2014_02_05/Reflexions-sur-le-peril-demographique-musulman-russe-6550/


  5. casper Le 20 mai 2014 à 03h14
    Afficher/Masquer

    ”Mais faut-il vraiment demeurer de simples spectateurs alors que la Russie plonge l’Ukraine dans le chaos parce qu’elle veut l’indépendance ?”

    Une question pas du tout orientée… Ça fait toujours plaisir de voir un interviewer qui s’efforce d’aborder son sujet sans a priori.


    • step Le 20 mai 2014 à 11h40
      Afficher/Masquer

      vous avez remarqué vous aussi, la finesse des questions contenant les réponses convenues attendues.


      • spqr Le 20 mai 2014 à 11h51
        Afficher/Masquer

        J’ai eu la même désagréable impression en visionnant l’émission de médiapart où intervient Sapir entre autres. Les invités avaient beau répéter que, non, Il n’y avait pas de plan/dessein diabolique poutinesque derrière tout ça, que les responsabilités étaient plus que partagées entre occident et Russie sur le dossier ukrainien, qu’il y avait un véritable consensus russe autour de la politique menée par un président qui n’avait rien d’un Tsar, le journaliste contrarié de ne pas obtenir la “bonne” réponse, repartait à la charge jusqu’à l’obtention d’une phrase un peu plus nuancée.
        Finalement, en France, les interviewes, ça fonctionne un peu comme les referendum…


  6. perceval78 Le 20 mai 2014 à 08h02
    Afficher/Masquer

    BHL conférence à kyev ce Week End avec Timothy Snyder et Bernard Kouchner :

    http://www.youtube.com/watch?v=bwESFRwfK1U

    18m22 mettez Obama à la place de Chamberlain
    mettez Merkel à la place de Daladier

    31min 45 il y a plus de Nazis en France actuellement qu’en ukraine


    • perceval78 Le 20 mai 2014 à 08h26
      Afficher/Masquer

      j’ai pas donné l’adresse de la vidéo :

      http://www.youtube.com/watch?v=bwESFRwfK1U

      44m42 ce jour sombre le black saturday ou Barack Obama a décidé de ne pas
      faire respecter la ligne rouge qu’il avait fixé en syrie

      52:15 je crois qu’on peut l’ arrêter (Poutine) pour deux raisons
      d’abord parce qu’il est faible et ensuite parce que nous sommes forts

      54:08 il (Poutine) est en train d’essayer de moderniser à marche forcée
      mais pas encore une armée offensive capable d’affronter une armée occidentale
      les experts les stratèges occidentaux s’accordent général à dire que 15%
      du potentiel militaire de poutine est véritablement opérationnelle et a
      réussi à sortir des décombres , des ruines ,ou le soviétisme avait laissé son armée
      15 % c’est beaucoup c’est assez pour occuper la crimée
      c’est assez pour terroriser , une armée l’ukrainienne qui au terme
      d accord signé par la russie , avait accepté de se désarmer
      mais c’est pas assez pour intimider l’occident , pour faire peur à des grandes , à cette grande nation
      qu’est la nation européenne , donc il a une armée faible , il a une population dont déclinante ,
      il a une économie qui ne se portent pas très bien
      il y a la un fond de faiblesse .


      • Vallois Le 20 mai 2014 à 09h50
        Afficher/Masquer

        La guerre sans l’aimer… mêmes arguments en 1914, la guerre sera courte, … oui, il me fait peur comme gourou de secte.


        • casper Le 20 mai 2014 à 10h48
          Afficher/Masquer

          BHL, j’ai surtout l’impression qu’il aime la guerre sans la faire…


          • step Le 20 mai 2014 à 11h54
            Afficher/Masquer

            c’est à ce moment là qu’on souhaite qu’il y ait réellement quelques forces spéciales russes dans l’est ukrainien. Comme ça il prouverait qu’il a raison, et avec un peu de chance nos élus pourraient s’occuper de notre diplomatie..

            Sinon j’en ai entendu une belle sur France info (hier soir vers 21h) :

            “Poutine annonce le retrait de ses troupes de l’est ukrainien”. J’ai failli percuter un terre plain central. Il y a certainement quelques forces spéciales russes en Ukraine de l’est histoire de s’exercer face à blackwater (histoire qu’ils se recroisent genre en moldavie ou en biélorussie), mais il me semble que poutine ne le reconnaitra jamais et encore moins indiquera leur position. Bref du grand n’importe quoi visiblement confondant l’ouest russe et l’est ukrainien. (les fameux 40 000 hommes).

            Il pourrait être curieux de remonter la source de ce lapsus. dépêche AFP foireuse, ou simple labsus de présentatrice qui ne maitrise visiblement pas ce qu’elle dit, et aggrave le risque de tensions dans cette situation.

            Dans tous les cas, il serait important de signaler qu’une information ça se vérifie, voir ca se contrôle intuitivement avant de s’annoncer.


          • casper Le 20 mai 2014 à 11h57
            Afficher/Masquer

            C’est parce que, pour des raisons évidentes, personne ne vend de gilet pare-balle a décolleté.


        • perceval78 Le 20 mai 2014 à 14h56
          Afficher/Masquer
      • Tatsuya Le 20 mai 2014 à 12h38
        Afficher/Masquer

        C’est du grand délire anti-russe enrobé de pseudo militantisme démocrate.
        Un méli-mélo idéologique vide de toute honnêteté intellectuelle.
        Un pom pom boy de salon, chauffeur de salle de l’OTAN.


      • Subotai Le 21 mai 2014 à 01h26
        Afficher/Masquer

        “”pas encore une armée offensive capable d’affronter une armée occidentale
        les experts les stratèges occidentaux s’accordent général à dire que 15%
        du potentiel militaire de poutine est véritablement opérationnelle “”
        ———–
        Je crois que les fameux “experts” militaires “occidentaux” devrait aller un peu plus au cinéma regarder des films russes.
        Peut être que vous le savez, ou pas, mais on retire énormément d’info des films, même si la licence cinématographique altère les choses.
        Dans le temps il y avait de gens dont le boulot étaient de lire tous les romans publiés et d’en faire des recensions pertinentes relatives à leur expertise. (Réf : Les 3 jours du Condor)
        Aujourd’hui, des robots collationnent des montagnes de données numériques sans personne d’intelligent pour en saisir le sens…
        Le Big Data, mon cul, sauf votre respect… 🙂
        Alors les stratèges!! N’ayant qu’un marteau en main, ils ne voient que les clous.


    • Ardéchoix Le 20 mai 2014 à 11h05
      Afficher/Masquer

      l’est trop fort ce philosophe :
      56.21 donner 26 milliard pour sauver l’Ukraine
      56.55 créer une centrale d’achat pour acheter le gaz à la Russie et faire descendre les prix .
      Pour lui Odessa doit être une ville balnéaire , et la maison des syndicats un centre culturel , désolé j’ai encore la vision de ce gamin qui regarde sa mort arrivée .
      Ou es tu Socrate ?


  7. Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 09h07
    Afficher/Masquer

    La Chine pourrait s’inviter en tant que médiateur et Chine et Russie insistent sur la nécessité de recréer un monde multipolaire

    http://french.ruvr.ru/news/2014_05_20/Russie-et-Chine-lutteront-contre-les-ingerences-dans-les-affaires-de-pays-tiers-declaration-7232/?slide-2


  8. jerome Le 20 mai 2014 à 09h37
    Afficher/Masquer

    L’interview de Giscard d’Estaing sur Euope1 à la 11eme minute “ce n’est pas clair mais (les Etats-Unis) ils ont soutenu le désordre, poussé au désordre en Ukraine probablement pour affaiblir la Russie”.
    j’ai adoré l’expression de son visage quand Elkabbach reformule sa réponse, il y a des personnes hors caméra qui l’ont l’interpelé, j’aurai aimé être une petite souris pour entendre ce qu’ils lui ont dit =)


  9. Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Je conseille à tout le monde ce matin de lire la presse Chinoise
    Xinhua et le Quotidien du Peuple ont tous les deux des sites en Français
    La presse Russe idem : voix de la russie et Ria novosti
    La journée d’aujourd’hui est d’une richesse exceptionnelle en informations stratégiques , géopolitiques et économiques et vous ne trouverez pas ces informations sur nos propres médias


  10. nanar Le 20 mai 2014 à 11h19
    Afficher/Masquer

    http://allainjules.com/2014/05/20/ukraine-massacre-dodessa-photosles-revelations-qui-font-froid-dans-le-dos/
    Article intéressant concernant Odessa avec des photos de portes intérieures défoncées à la hache, dans la maison des syndicats. Par A. Sivov.


    • Yannick Le 20 mai 2014 à 11h41
      Afficher/Masquer

      Dans les photos, il y en a 2-3 où l’on voit des textes écrits sur les murs.
      Quelqu’un arriverait à nous traduire ces textes ?


  11. juni palacio Le 20 mai 2014 à 11h25
    Afficher/Masquer

    Pour Hubert Védrine, « Haïr Poutine n’est pas une politique »
    Il était l’invité des Matinales des Travaux Publics avec La Tribune le mercredi 14 mai 2014. Parmi les différents sujets évoqués , la crise en Ukraine et les relations diplomatiques entre l’Europe et la Russie dont voici le passage.”
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140516trib000830391/-hair-poutine-n-est-pas-une-politique-herbert-vedrine.html


    • moderato si cantabile Le 20 mai 2014 à 13h01
      Afficher/Masquer

      Bon, je m’étais trompé d’endroit, c’est ici qu’il fallait poster :

      Depuis que Poutine est revenu les occidentaux sont embarrassés comme la poule avec le couteau, ils ne savent pas quoi faire. Il n’y a plus de politique par rapport à Poutine et moi je dis souvent que haïr Poutine ce n’est pas une politique, enfin que ça ne suffit pas pour faire une politique.
      Évidemment comme il accumule les déclaration pour dire que l’Occident est en plein déclin, bon, il y en a tout plein de morceaux dans notre occident qui sont très militants contre Poutine, mais la Russie est là, tout de même, elle est toujours là.
      Bon, ça et aussi le fait que les européens n’arrivent pas à penser en termes de force et de puissance, je l’ai rappelé, toute grande Suisse qu’ils se voudraient, enfin les 500 millions d’européens c’est tout à fait honorable mais ça ne donne pas une puissance et le fait que il y a une rancœur accumulée du côté russe, que Poutine soit un homme intelligent, très calme, il attend son heure et il saute sur l’occasion, il l’a fait en Géorgie quand le président géorgien avait attaqué, il l’a fait en Crimée parce qu’il a profité des événements à Kiev et de la mesure débile des nouvelles autorités supprimant l’usage de la langue russe, dans un pays quand même quand on voit qu’une grande partie est russophone, tout le monde est quasiment bi-langues il y a une grande partie qui est attachée à la Russie. Là-dessus il a fait une opération Crimée que nous condamnons mais qui du point de vue russe ce n’est que la correction d’une aberration historique.
      La Crimée est évidemment russe, ça ne se discute même pas


    • line Le 20 mai 2014 à 14h01
      Afficher/Masquer

      Transcription de l’interview de Hubert Védrine:
      Q : Quelle est votre analyse de la crise en Ukraine et des relations entre l’Europe et la Russie ?

      HV : Depuis que Poutine est revenu les Occidentaux sont embarrassés comme la poule avec le couteau. Ils ne savent pas quoi faire. Il n’y a plus de politique par rapport à Poutine et moi j’ai dit souvent que haïr Poutine n’était pas une politique. En tout cas, ça ne suffit pas à mener une politique. Évidemment, comme il accumule les déclarations pour dire que l’Occident est en plein déclin, alors il y a toute sorte de morceaux d’opinions en Occident qui sont très très militant contre Poutine. Mais la Russie est là quand même, elle est toujours là.
      Et bon ça, deuxièmement, le fait que les Européens n’arrivent pas à penser en terme de rapport de force et de puissance, je l’ai rappelé. Toute grande Suisse (?) qui voudrait, en fait les 500 millions d’Européens, c’est tout à fait honorable mais ça ne donne pas une puissance. Et le fait qu’il y a une rancœur accumulée du coté russe, que Poutine soit un homme intelligent, très calme, à sang froid, il attend son heure et il saute sur l’occasion. Il l’a fait en Géorgie quand le président géorgien avait attaqué, bêtement, il l’a fait en Crimée parce qu’il a profité des évènements à Kiev et de la mesure débile des nouvelles autorités supprimant l’usage de la langue russe. Dans un pays dont on voit quand même qu’une grande partie est russophone, tout le monde est quasiment bilingue, il y a une vraie partie russophone, vraiment attachée à la Russie. Donc ici, on est là-dessus, il a fait l’opération Crimée par des procédés que, nous, nous condamnons, mais qui du point de vue russe est simplement la correction d’une aberration historique. La Crimée est évidemment russe, ça ne se discute même pas.


    • LEFEVRE Le 20 mai 2014 à 14h37
      Afficher/Masquer

      Depuis que Poutine est revenu, les Occidentaux sont embarrassés comme la poule avec le couteau. Ils ne savent pas quoi faire. Il n’y a plus de politique par rapport à Poutine. J’ai souvent dit que « Haïr Poutine n’était pas une politique ». Cela ne suffit pas à créer une politique
      Comme Poutine accumule les déclarations pour dire que l’Occident est en plein déclin. Il y a toutes sortes de morceaux d’opinion de l’Occident qui sont très militants contre Poutine. Mais la Russie est là et elle est toujours là.
      Deuxièmement, le fait que les Européens n’arrivent pas à penser en termes de rapports de force et de puissance. Plutôt une grande Suisse que voudraient les 500 millions d’Européens. C’est tout-à fait honorable mais cela ne donne pas une puissance.
      Et le fait qu’il y a une rancœur accumulée du côté russe, que Poutine soit un homme intelligent, très calme, sang-froid. Il attend son heure et il saute sur l’occasion.
      • Il l’a fait en Géorgie quand les Géorgiens l’avaient attaqué bêtement.
      • Il l’a fait en Crimée parce qu’il a profité des événements à Kiev et de la mesure débile des nouvelles autorités supprimant l’usage de la langue russe dans un pays dont une partie est russophone et vraiment attachée à la Russie. Il s’est rué là-dessus. Il a fait une opération Crimée par des procédés, que nous nous condamnons, mais qui du point de vue russe est simplement la correction d’une aberration historique. La Crimée est évidemment russe, cela ne se discute même pas


    • perceval78 Le 20 mai 2014 à 14h43
      Afficher/Masquer

      http://www.youtube.com/watch?v=S2_jY6tTe5M

      La tribune Hubert Védrine la matinale de TP 14 Mai , texte associé :

      Depuis que Poutine est revenu les occidentaux sont embarassés comme la poule avec le couteau
      ils ne savent pas quoi faire et il n’y a plus de politique par rapport à Poutine et
      j’ai dit souvent que haïr Poutine n’est pas une une politique .En tout cas ça ne suffit pas à faire une politique.
      D’abord comme il accumule les déclarations pour dire que l’occident est en plein déclin
      Alors il y a toute sortes de portions d’opinion d’occident qui sont très militantes contre Poutine
      mais la russie est la , elle est toujours la .
      Deuxièmement le fait que les européens n’arrivent pas à penser en termes de rapport de force et de puissance
      Toute grande suisse que sont les 500 millions d’europeens c’est tout à fait honorable
      mais ca ne donne pas une puissance et le fait qu’il y ait une rancoeur accumulé du coté russe
      que Poutine soit intelligent , très calme , de sang froid , il attend son heure
      et il saute sur l’occasion. Il l’a fait en georgie quand le président Georgion avait attaqué.
      Il l’a fait en crimée car il a profité des évènements à kiev et de la mesure débile des nouvelles
      autorités supprimant l’usage de la langue russe , dans un pays , dont on voit qu’une grande partie
      est russophone , tout le monde est quasiment bilingue , il y a une vraie partie russophone qui est attaché à la russie.
      Il a fait l’operation de crimée par des mesures que nous condamnons mais qui du point de vue russe
      est simplement la correction d’une aberration historique
      La crimée est évidemment russe ca ne se discute même pas.


  12. Perekop Le 20 mai 2014 à 11h42
    Afficher/Masquer

    Et ça, c’est quoi ??? (trouvé dans les flash du Figaro à l’instant)

    “Quelque 10.000 personnes, en majorité des Tatars, ont été déplacées en Ukraine, a averti mardi le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme (HCR) qui souligne que les déplacements ont commencé avant le référendum de mars sur la Crimée.

    “La majorité des déplacés sont des Tatars, bien que les autorités locales aient aussi fait part d’une récente augmentation concernant l’enregistrement de personnes d’ethnie ukrainienne, russe et de familles mixtes”, a précisé le HCR dans un communiqué.

    Pour être fumeux, c’est vraiment fumeux… je suppose que, quand il est écrit “Ukraine”, ça veut dire “Crimée” ? on ne comprend pas où ils se “déplacent” et on peut tout de même s’étonner (litote) de voir mentionnés des personnes “(d’ethnie”) russe”, sachant à quel point les Russes de Crimée sont dans la joie depuis leur retour “à la maison”. S’étonner aussi de voir des Tatars préférer l’Ukraine (Kiev ?) qui ne leur a absolument rien donné pendant 23 ans, à la Russie qui leur a rendu toutes sortes de droits en quelques jours.
    Si même le HCR s’y met…


  13. tchoo Le 20 mai 2014 à 11h49
    Afficher/Masquer

    ce vat-en-guerre de BHL est un irresponsable, à enfermer d’urgence!


    • Nihil Le 20 mai 2014 à 12h43
      Afficher/Masquer

      Quelqu’un (sur ce blog, je crois) avait qualifié bhl de “Rossignol des charniers”. Renseignements pris (Merci, Antoine), ce serait l’appellation dont Romain Rolland avait affublé Maurice Barrès, grand va-t-en guerre lui aussi (enfin, allez-en-guerre, plutôt) / LE ROSSIGNOL DES CARNAGES.


  14. Yannick Le 20 mai 2014 à 12h37
    Afficher/Masquer

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/05/20/un-groupuscule-neonazi-arrete-dans-le-doubs_4422024_3224.html

    Bizarre le titre, si j’étais au Monde, j’aurais plutôt mis:
    Un groupe de nationalistes pro-Doubs arrêté

    Ah non, OTAN pour moi, le Doubs c’est pas en Ukraine…


  15. C Balogh Le 20 mai 2014 à 13h11
    Afficher/Masquer

    C’est trop d’honneur pour ce pauvre type.
    Moi, ça serait:le Corbeau des Carnages


  16. theuric Le 20 mai 2014 à 13h27
    Afficher/Masquer

    @ Caroline Porteu

    Il y a deux passages entre les océans Atlantique et Pacifique, deux canaux, celui de Suez et celui de panama.
    Certes, le canal de panama est d’importance mais celui de Suez l’est plus encore.
    Mais pour le contrôler réellement il faut, tout naturellement, avoir la main en Méditerranée, d’où la guerre en Syrie téléguidé par certains voisins plus au sud et, auparavant, le renversement de Sadam Hussein par les américains.
    L’intervention de nos troupes en Afrique subsaharienne a aussi son origine dans le maintient d’une mer Méditerranéenne apaisée, ce que nos pseudo-amis de l’Union-Européenne n’ont pas eu l’air de comprendre.
    Je ne parle pas de l’Angleterre et des pays sud-européens qui, eux, soignent leurs nombreuses plaies économiques.
    Pourquoi la Mer Noire?
    Pour les russes, comme nombre de climatologues, et non des moindres, nous entrons dans une période de refroidissement climatique, ce qui veut dire que pour les dirigeants russes, seuls les ports de la Mer Noire ne seront pas, dans quelque temps, bloqués par des glaces d’été.
    C’est pourquoi la Russie a absolument besoin d’un sud-européen détaché des U.S.A. et d’une U.E. dominée par l’Allemagne et d’un nord de l’Europe qui se moque de la Méditerranée comme de sa première chemise, ce qui est une erreur.
    Quand à la Chine, l’alliance d’avec la Russie ne se fait que parce qu’il y a un empire U.S. moribond qui fait tout pour conserver sa domination et, de ce fait, est près à tout pour cela, ce qui en fait sa dangerosité, et qui, depuis de nombreuses années, trahit, un à un, tout le formalisme et la responsabilité démocratique qui fut la réelle origine de sa puissance.
    Par la suite, la Russie connait l’histoire…
    Comment fait donc la Russie pour déstabiliser l’U.E.?
    En laissant faire cette grossière, absurde et dérisoire alliance d’avec des partis néo-nazis d’Ukraine générant un immense paradoxe politique en Europe.
    Les russes, de par leur histoire, connaissent le poids des peuples, il suffit même, pour cela, de lire Machiavel pour le comprendre.
    Que disait ce dernier?
    Un pouvoir doit prendre soin de son peuple, parce que, étant quoi qu’il en soit, le plus nombreux, c’est lui qui fait et défait ceux qui sont au pouvoir sauf si une puissance plus importante peut renverser ce pouvoir.
    Aujourd’hui et jusqu’à maintenant, cette puissance dominant les peuples était celle des fonds spéculatifs et c’est cette puissance qui, progressivement, s’affaiblit et va sous peut générer une faillite universelle.
    De plus, notre position de colonisé par notre maître étasunien nous met aussi sous cette domination là.
    Et ce sont ces alliés, finance et U.S.A. qui dominent l’U.E., les allemands ne faisant que se tirer au mieux de ce n’importe quoi.
    Alors, faites le calcul et demandez-vous vers quoi les peuples vont se tourner lorsque surviendra la faillite universelle?
    La Chine, mais elle sera notre problème suivant, la Chine, une fois que l’empire U.S. aura disparu.


    • Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 14h50
      Afficher/Masquer

      theuric
      Déjà , lisez ce qui est en train de se passer concernant la nouvelle route de la soie et les discussions entre allemagne et Chine sur ce sujet .
      Les Chinois veulent construire un nouveau canal au Nicaragua
      J’ai du mal à penser que les Américains les laisseront faire

      A ma connaissance , ce n’est pas la Russie qui a poussé l’Europe à s’allier avec les partis liés au Gouvernement Ukrainien actuel , ce sont bien les USA et c’était déjà programmé depuis un certain temps comme l’explique trèsbien cet article du Foreign policy .

      http://bit.ly/1p94y2u

      Que vouliez vous que fasse la Russie ? Elle n’avait pas d’autre choix que la stratégie choisie .

      L’europe et Von Rompuy sont en train de nous le rejouer Bis repetita avec la Moldavie .
      L’Europe n’est pas démocratique , c’est devenu une véritable mafia , haut lieu de toutes les corruptions .. Leur manière de gérer le désordre grâce à un pouvoir totalement abandonné par les politiques et laissé dans les mains d’un capitalisme criminel pour reprendre l’expression d’un JF Gayraud , c’est ce que nous voyons en Ukraine actuellement et c’est notre futur de manière à peu près certaine si nous n’y mettons pas le Hola .

      Ni la Russie , ni la Chine ne sont des enfants de choeur . Une Europe puissance , non inféodée a sa chance . Une Europe valet , corrompue , et qui renie tous ses fondements démocratiques, en agissant contre l’intérêt de ses populations, n’en a aucune . Nous devons tout remettre à plat , mais pour cela , il faut faire tomber les structures Européennes actuelles

      There is no alternative si nous voulons nous battre pour la démocratie et la sauvegarde de l’Etat de Droit .
      Sinon l’Ukraine sera effectivement notre futur .


    • Crapaud Rouge Le 20 mai 2014 à 14h52
      Afficher/Masquer

      @theuric : D’accord avec votre dernière phrase, mais comment avez-vous fait pour écrire un truc pareil : “Comment fait donc la Russie pour déstabiliser l’U.E.? En laissant faire cette grossière, absurde et dérisoire alliance d’avec des partis néo-nazis d’Ukraine générant un immense paradoxe politique en Europe.” ? “déstabiliser l’UE” sans rien faire, fallait le faire !

      Et où avez-vous pris ça : “Pour les russes, comme nombre de climatologues, et non des moindres, nous entrons dans une période de refroidissement climatique, ce qui veut dire que pour les dirigeants russes, seuls les ports de la Mer Noire ne seront pas, dans quelque temps, bloqués par des glaces d’été.” ? Il y a Claude Allègre dans vos références ?


  17. Incognitototo Le 20 mai 2014 à 13h51
    Afficher/Masquer

    Ha, ce Elkabach m’étonnera toujours… Je pense qu’il doit être très malheureux et que dans son for intérieur, il regrettera toute sa vie de n’avoir pas pu réaliser le rêve de sa vie : être cireur de pompes des VIP, comme David Ysebaert… 🙂
    Il y a tant de journalistes comme lui, condamnés à ne jamais voir aboutir leur rêve d’enfant, qu’on devrait leur offrir cette possibilité de reconversion, afin qu’enfin ils puissent faire ce pour quoi ils sont faits…


  18. jard Le 20 mai 2014 à 13h58
    Afficher/Masquer

    Nous sommes des “somnambules”, comme en 1914…L’inconscient et le subconscient avancent d’une façon irrésistible. En 1914, la guerre était dans les tuyaux et il a suffit d’un incident pour la déclencher. Aujourd’hui, ce qui est en marche serait l’expansion aveugle et continuelle de l’UE. En ce moment, elle se heurte à la Russie et la situation aurait du se dénouer par la déconfiture du pouvoir européen, très faible. Seulement, il s’agit également d’une agression des USA envers le pays de Poutine et le dénouement pourrait ne pas être aussi simple.
    Je crois qu’il s’agit simplement de conformisme, les USA continuent d’agresser la Russie, comme depuis longtemps, l’UE poursuit son extension. L’idéologie est plus forte que la réalité. La comparaison avec 1914 se limite au somnambulisme, on aurait pu faire un parallèle avec la France des années trente ou de la décolonisation, un aveuglement qui mène à la catastrophe. Aujourd’hui, il me semble que nous risquons surtout une augmentation de la pauvreté.


    • Danyves Le 20 mai 2014 à 15h02
      Afficher/Masquer

      Raymond Poincaré, le président de 1ère guerre mondiale …
      mthandreorange.over-blog.fr/article-raymond-poincare-le-president-de-…
      5 juin 2012 – Raymond Poincaré, le président de 1ère guerre mondiale. … mandat de chef de l’Etat fut évidemment marqué par la Première guerre Mondiale. Son rôle, dans le déclenchement de la guerre fut controversé : il aurait poussé à ..

      http://mthandreorange.over-blog.fr/article-raymond-poincare-le-president-de-1ere-guerre-mondiale-106461677.html.

      Raymond Poincaré – histoiredelafrance – E-monsite
      histoiredelafrance.e-monsite.com/pages/content/poincare.html
      POINCARE : Raymond, Nicolas, Landry (Bar-le-Duc 1860 -Paris 1934). … La part qu’il prit ainsi au déclenchement de la première Guerre mondiale, lui valut le lui valut le surnom de “Poincaré la Guerre”.

      http://histoiredelafrance.e-monsite.com/pages/content/poincare.html


  19. Bertrand Le 20 mai 2014 à 15h13
    Afficher/Masquer

    Les dégâts des bombardements nazis autour de Slaviansk cette nuit. http://gaideclin.blogspot.fr/2014/05/slaviansk-apres-une-nuit-de.html


  20. Fool Prophet Le 20 mai 2014 à 15h52
    Afficher/Masquer

    Mince…

    https://twitter.com/MaximEristavi/status/468742390245625856/photo/1

    Graham W Philipps arrêté par l’armée ukrainienne ?
    Avec la nouvelle loi ukrainienne digne d’Orwell en matière de journaliste, il est considéré comme un terroriste.


  21. perceval78 Le 20 mai 2014 à 16h00
    Afficher/Masquer

    la petite intervention de BHL et consorts à kiev serait sponsorisé par les ambassades de : France , Allemagne , Pologne , Canada , USA si j’en crois la source suivante :

    http://www.wsws.org/en/articles/2014/05/16/kiev-m16.html

    Y ont participés entre autres quelques ultralibéraux du genre Paul Berman : fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Berman

    “Qui dans son livre, les habits neufs de la terreur, définit le totalitarisme comme une politique de mobilisation des masses au service d’objectifs inaccessibles au nom d’entités transpersonnelles comme la classe sociale, l’État ou la communauté religieuse finissant toujours en bains de sang et dans l’autodestruction”

    Ca me dit vaguement quelque chose , ah oui je me souviens les United States Of America ….

    a http://www.youtube.com/watch?v=pn1XGBSILuI


  22. D Le 20 mai 2014 à 16h08
    Afficher/Masquer

    Sloviansk: les séparatistes

    https://www.youtube.com/watch?v=xC2bCc_8yoI

    Interwiew de séparatistes ( présence de mercenaires étrangers auprès des troupes régulières)

    https://www.youtube.com/watch?v=aNuOQ6SgEb8

    L’armée régulière arrive en renfort voie ferrée entre Lugansk et Donesk

    https://www.youtube.com/watch?v=6NY8IUqYE1A

    Les élections sont prévues pour le 25 Mai, la tension ne semble pas baisser des deux cotés…

    D


    • NeverMore Le 20 mai 2014 à 16h19
      Afficher/Masquer

      “L’armée régulière arrive en renfort voie ferrée entre Lugansk et Donesk”

      1) on peut compter sur quelques “erreurs” d’aiguillage …
      2) il n’y a plus d’armée régulière digne de ce nom.


      • Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 16h37
        Afficher/Masquer

        @Never more
        Non , il parait effectivement que les déraillements ne sont plus nécessaires . Les militaires de l’armée régulière désertent activement pour ne pas obéir et tirer sur leurs frères .. quand ils ne rejoignent pas directement les rangs des fédéralistes ..
        Et qu’il n’y a que 3% qui ont répondu à la mobilisation des réservistes .

        Les Américains vont être obligés d’envoyer plus de milices privées type Blackwaters que prévu ..

        Ou ils vont embaucher d’autres mercenaires avec les 100 Millions d’euros que vient de leur envoyer l’UE ..


  23. D Le 20 mai 2014 à 16h27
    Afficher/Masquer

    A Slovyansk aujoourd’hui tirs lointains…. voir sur la gauche la fumée, certainement la zone de combat entre l’armée Ukrainienne et les séparatistes…

    https://www.youtube.com/watch?v=pByBB8ZwAuE

    Peut être un supplétif d’un parti d’extrème droite fait prisonnier par les séparatistes ( voir le drapeau rouge et noir déjà vu sur le maïdan à Kiev…)

    La situation est complexe l’armée régulière, des supplétifs politiques, des agents étrangers, la révolte peux durer, si toutes les instances ne décident pas rapidement…..l’apaisement….

    D


  24. theuric Le 20 mai 2014 à 16h48
    Afficher/Masquer

    Bien, je vois que je ne me suis pas très bien fait comprendre, il est vrai que parfois je ne dis pas tout ce que je pense et je fais court.
    Je ne vais pas aborder les questions de manipulations politiques croisées et entrecroisées, les pièges et les chausses-trappes, bien entendu que le jeu russe est bien plus complexe que ce que j’en ai présenté mais dans son effet, le processus est là.
    C’est pourquoi j’ai pu écrire plus haut: “Bravo l’artiste”.
    C’est le: “Laissons le temps au temps” de Monsieur Mitterrand.
    Nous sommes une colonie américaine, c’est un fait, et comme tous colonisé nous employons la langue de nos colonisateurs.
    Bien entendu que ce sont les étasuniens qui nous ont entrainé dans cette galère ukrainienne mais vous croyez vraiment que les russes ne les ont pas vu venir avec leurs gros sabots?
    Quand à la Chine, elle est comme l’Inde, prise à contre-pied d’avoir cru pouvoir faire accéder leur peuple aux mêmes richesses que les occidentaux en les appauvrissant, et la frustration de ces peuple sera aussi grand que fut leurs espoirs.
    A votre avis, que fera leur gouvernance lorsque le système économique mondial s’effondrera suivi des frustrations de leur peuples?
    Les allemands, eux, essaient de sauver ce qu’ils peuvent de leurs industries parce que, quoi qu’il en soit, l’Union-Européenne entraine tous ses pays, surtout ceux de la zone euro, vers le fond de la ruine, d’autant plus que les B.R.I.C.s se retrouvent, dès à présent, aussi devant d’immenses difficultés.
    Quand à la question d’un refroidissement climatique, je n’ai pas vraiment pesé sur ma perception des choses, j’ai juste affirmé, après m’être quelque peu baladé sur le net, que les climatologues russes pensent que nous aurons droit un refroidissement climatique et que cette idée est partagé par nombres de scientifiques de la même discipline.
    Que je soit ou non pour penser que nous sommes en plein dans un processus de réchauffement climatique anthropogénique ne concerne en rien dans ma démonstration précédente où j’y montrait les dynamismes de prise de décision.
    Je vous ferais remarquer que si maintenant on nous parle de changement climatique c’est parce que, justement, un doute puissant se met en place.
    Quand à savoir ce qu’il se passe dans le monde, allez voir quel est le réel état de la société américaine ou de la lutte de libération des papous indonésiens et vous verrez qu’il n’est pas si facile de trouver des informations fiable et, surtout, pas trop anciennes.

    “Déstabiliser l’U.E. sans plus rien faire”.
    Oui, une fois que de bonnes stratégies sont mises en place, parfois, en effet, il suffit d’attendre.

    En ces choses de la politique il n’y a pas de bons et de méchants, il y a des faits et des principes sur lesquels appuyer les choix pour agir sur ces faits.

    J’oubliais de dire que je pense que nous aurons affaire avec un refroidissement climatique, personnellement, j’aurais préféré un réchauffement, voir sur ce sujet l’optimum climatique du moyen-âge et l’histoire du climat.


    • Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 17h17
      Afficher/Masquer

      theuric
      Désaccord avec vous sur pas mal de points .
      Tout d’abord l’encerclement Russe était prévu par les US et écrit par les analystes et les conseillers des Présidents américains depuis plus de 20 ans . Bzrezinski , mais pas uniquement .
      Dans ce contexte , effectivement , il semble logique que la Russie s’y soit préparée activement et qu’elle ait eu le temps de réfléchir à un bon nombre de scénarios .

      Vous écrivez :
      “Quand à la Chine, elle est comme l’Inde, prise à contre-pied d’avoir cru pouvoir faire accéder leur peuple aux mêmes richesses que les occidentaux en les appauvrissant, et la frustration de ces peuple sera aussi grand que fut leurs espoirs.”

      Là je crois que vous faites une erreur d’analyse sur l’attitude des Brics et des émergents en général dont la Russie fait partie .

      Le modèle occidental n’est PLUS le modèle de référence des émergents . Il n’y a plus que les spectateurs du JT de TF1 pour le croire . Et cela va même beaucoup plus loin : ils n’en veulent pas chez eux car ils le considèrent comme décadent et totalement contraire à l’intérêt général puisqu’il ne sert que des intérêts de caste totalement minoritaires . Ce qui est à la fois contre la philosophie asiatique qui est beaucoup plus collective que la nôtre et encore plus vrai pour des pays qui ont vécu des régimes communistes . Il leur en reste quand même quelque chose dont l’éducation gratuite pour tous et pour toutes , ce qui va les faire atteindre très vite le niveau d’instruction des démocraties occidentales , et ce qui est sans doute plus important que le niveau de téléphones portables consommés dans l’année, même si ce n’est pas tout à fait clair pour une mentalité d’ado moyen scotché devant sa télé .

      C’est depuis deux ans , tout à fait clairement exprimé dans la presse Russe comme dans la presse Chinoise , encore une fois , il vaut mieux les lire directement pour savoir ce qu’ils pensent vraiment.
      A titre d’exemple, les Chinois ont interdit depuis 15 mois toute publicité sur les produits de luxe , car les images véhiculées par ces produits , la notion d’apparence sont non conformes à ce que les Chinois estiment être nécessaire pour l’éducation populaire .

      Quand aux pays d’Amériques Latines , les choix politiques récents qu’il s’agisse de ceux de Kirchner , Maduro ou Youssef , devraient plutôt vous inciter à penser qu’ils sont plus sur la même longueur d’ondes que sur celle des USA .

      Le pouvoir d’achat de la population Russe a été multiplié par deux depuis dix ans . La classe moyenne chinoise s’agrandit de jour en jour . Et les modèles de paupérisation des peuples occidentaux ne sont plus vraiment des modèles pour grand monde .
      Y Compris pour nos expatriés qui sont partis s’installer en Chine ou en Russie et qui vous diront sans aucune retenue qu’ils ne reviendront pas en Europe .. le modèle Occidental , ils en ont également soupé .


    • Crapaud Rouge Le 20 mai 2014 à 21h38
      Afficher/Masquer

      @theuric : en ce qui concerne votre refroidissement, lisez plutôt ceci : http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2014/05/la-calotte-glaciaire-antarctique-menace.html : dans 1000 ans au plus tard, il n’y aura plus aucune glace dans l’Antartique, les scientifiques sont désormais certains que le glissement de ses glaciers vers l’océan est irréversible. De son côté, les glaces de l’Arctique ne sont pas faites non plus pour durer, la Russie est d’ailleurs très active dans cette région.

      Si les Russes tiennent à leur base navale en Crimée, c’est pour un intérêt stratégique immédiat, non dans la perspective d’un refroidissement.

      Pour ce qui est de la “déstabilisation”, je ne comprends toujours pas comment on peut “déstabiliser” une région économique de 400 millions de personnes sans rien faire, en se contenant “d’attendre”. Le verbe se conjugue à la forme active parce qu’il suppose fort logiquement un sujet actif, pas un sujet passif qui regarde la déstabilisation les bras croisés.


      • olivier69 Le 21 mai 2014 à 00h26
        Afficher/Masquer

        Bonsoir Crapaud,
        Conjectures ! Et à priori….
        Vous dites : “les scientifiques sont désormais certains que le glissement de ses glaciers vers l’océan est irréversible. De son côté, les glaces de l’Arctique ne sont pas faites non plus pour durer, la Russie est d’ailleurs très active dans cette région.”. “Désormais” ?
        En plus, lu dans Libération….Qui finance la recherche ?
        Par contre, un glissement est toujours irréversible, c’est simplement évident (regardons la façon dont les mots sont utilisés). Mais si l’on a besoin de scientifiques pour nous expliquer que la flèche du temps existe, alors cela ne suffit pas pour modéliser à un siècle.
        Les glaces ne sont pas faites “pour quoi” ? Drôle de façon de voir les choses…..”Pour durer” ? A cause des hydrocarbures,… ?
        Et enfin, quel est le rapport avec l’activité de la Russie (de quelle nature?) et le réchauffement ? Justement parce que l’utilisation de “D’ailleurs” ?
        Je vous rappelle notamment que le pôle trouve des territoires sur 360° !
        ps : nous avons bien remarqué les caractère gras. Ne chercher plus le sujet actif dans l’immédiat et l’irréversible, il est chez nous….
        Cdlt


    • Subotai Le 21 mai 2014 à 01h45
      Afficher/Masquer

      “”“Déstabiliser l’U.E. sans plus rien faire”.
      Oui, une fois que de bonnes stratégies sont mises en place, parfois, en effet, il suffit d’attendre.””
      —————–
      Ca s’appelle “Wu Wei” le Non-Agir. Hé hé hé!
      Et c’est on ne peut plus “oriental” 🙂

      Il n’est pas nécessaire d’avoir un réchauffement ou un refroidissement pour qu’un état continental souhaite avoir des débouchés sur toutes les mers qui le borde.
      Si la France perdait son accès à la Méditerranée, vous verriez à quelle vitesse et avec quelle énergie elle chercherait à corriger la chose…


  25. Carole G Le 20 mai 2014 à 17h18
    Afficher/Masquer

    Il est officiellement confirmé que des gaz toxique sont à l origine de nombreux décès à Odessa:
    http://en.itar-tass.com/world/732343


  26. Carole G Le 20 mai 2014 à 17h24
    Afficher/Masquer

    Mme Zdanoka ( eurodéputée Lettonie), demande que ” secteur droit” soit classé sur la liste des organisations terroristes pour utilisation d armes chimiques
    http://en.itar-tass.com/world/732333


    • Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 17h59
      Afficher/Masquer

      @Carole G
      D’après l’article que vient de mentionner Danyves .. et que je vais traduire pour pas qu’il soit censuré
      Il pourrait également être opportun de classer l’OTAN dans les organisations terroristes ..

      “La couverture médiatique a été infantile ” . Fumées inhalées , Tirs et incendie ; aucune mention des viols , meurtres rituels , étranglements , coups de couteau , mutilations . Les conclusions sont fabriquées .
      Aucune mention d’agents chimiques ni des corps mutilés alors que des douzaines de sources racontent une histoire différente . Cette sauvagerie obéissait à un dessein particulier .
      La presse occidentale n’a jamais montré les photos de la femme enceinte étranglée avec un cordon téléphonique encore présent autour de son cou , debout adossée à son bureau , comme une macabre mise en scène . Rien que les descriptions d’autres scènes aussi hideuses sont suffisantes pour déclencher la censure de Google .

      Les photos et les videos racontent autre chose : en quelques heures , les corps étaient gonflés et décolorés sans signaux d’incendie très proches .
      Aucune arme n’a été vue . Simplement des hommes et des femmes vêtus d’habits civils habituels .
      Pas d’armes , pas de gilets de combats, pas de casques , pas de masques : mais un massacre soigneusement mis en scène et exécuté. Visiblement il y a eu beaucoup d’efforts dans le but de dissimuler les véritables causes des morts , sans blessures et sans preuves de feu .

      Il s’agissait d’une opération militaire de l’Otan , coordonnée par l’ambassade américaine à Kiev , avec l’appui des autorités locales , en utilisant un gaz neurotoxique . Des sources locales indiquent que 94 corps supplémentaires ont été enlevés , montrant tous des signes d’empoisonnement par gaz neurotoxique du type VX , ou des dérivés de VX , disponibles avec des grenades .

      Les stocks de VX ou autres agents neurotoxiques ont été identifiés dans une usine georgienne , proche de l’aéroport de Tbilissi . Les sources évoquent aussi la facilité d’accès des forces spéciales Ukrainiennes à ces armes chimiques , de la même manière qu’on a évoqué le transport du gaz sarin en Turquie par l’Otan pour qu’il puisse être livré aux forces d’AL Queida .

      Maintenant que ces armes ont été introduites , elles continueront à être utilisées sous de fausses bannières .


      • Carole G Le 20 mai 2014 à 18h34
        Afficher/Masquer

        @ Caroline,
        A ce titre, la vidéo( 1h17) que nous avait fait passer Babelghem( qu il ou elle en soit remercié) est de loin la plus parlante…elle n a été relayée nulle part en France: quelle honte!


  27. PA.Québec Le 20 mai 2014 à 17h26
    Afficher/Masquer

    Pas à Marioupol même, mais à un barrage (un checkpoint en néo-français) tenu par la “Garde nationale” à la sortie de la ville.


  28. Denis Monod-Broca Le 20 mai 2014 à 17h40
    Afficher/Masquer
  29. PA.Québec Le 20 mai 2014 à 17h48
    Afficher/Masquer

    Bon, je ne sais pas si la Rép. pop. de Donetsk a les moyens de mettre en oeuvre ces menaces…

    Mais Itarr-Tass signale que :

    Les dirigeants de la République populaire de Donetsk autoproclamée (RPD) disent qu’ils ont suspendu les négociations avec l’homme d’affaires Rinat Akhmetov.

    “Fini les discussions avec Akhmetov. S’il tente des provocations, plusieurs variantes s’offrent à notre république pour y répondre”, a déclaré ce mardi le chef du Conseil suprême de la région, Denis Pouchiline.

    Pouchiline a annoncé plus tôt que la direction du mouvement avait décidé d’entamer un processus de nationalisation afin de répondre à un manque de volonté de la part des «oligarques» locaux de payer des impôts au Trésor de la RPD.

    http://en.itar-tass.com/world/732326


  30. Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 19h04
    Afficher/Masquer

    Curieux cette précipitation soudaine avant les élections de Dimanche :
    Ukraine: le statut du russe consacré dans la nouvelle Constitution (parlement)
    http://fr.ria.ru/world/20140520/201266476.html


  31. Caroline Porteu Le 20 mai 2014 à 19h07
    Afficher/Masquer

    Et dans le florilège de nouvelles de ce matin en provenance des presses russes et chinoises , j’ai oublié celle là qui me parait tout sauf neutre ..

    http://fr.ria.ru/world/20140520/201256108.html

    Moscou et Pékin conjugueront leurs efforts pour lutter contre les tentatives de certains Etats et blocs de s’ingérer dans les affaires internes de pays tiers, stipule une déclaration conjointe adoptée à l’issue d’une rencontre à Shanghai entre les présidents russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping.

    “Les parties soulignent l’importance de respecter l’héritage historique des pays, leurs traditions culturelles, l’ordre politico-social, le système de valeurs et les voies de développement. [Elles notent la nécessité] de tenir tête à l’ingérence dans les affaires internes des autres Etats, de renoncer aux sanctions unilatérales et à l’aide, au soutien ou au financement d’activités visant à modifier l’ordre constitutionnel d’un autre Etat ou à l’entraîner dans une alliance”, dit le document.

    Les leaders appellent en outre à “garantir la stabilité des relations internationales, la paix et la sécurité tant au niveau régional que mondial, à régler les crises et les conflits, à lutter contre le terrorisme et contre les crimes transfrontaliers ainsi qu’à contrer la prolifération des armes de destruction massive”.


  32. C Balogh Le 20 mai 2014 à 19h14
    Afficher/Masquer

    ben 1 milliard pour les plus pauvres, euh????ils paient des impôts les plus pauvres???
    C’est quoi “un plus pauvre pour valls?une personne qui touche 3000 euros/mois?


  33. Mireille Rilhac Le 20 mai 2014 à 23h07
    Afficher/Masquer

    Petite correction concernant Bild: à bien des égards (mon avis) un torchon (dans le genre Sun mais allemand), mais le quotidien le plus lu en Allemagne (plus de 2 millions d’exemplaires vendus). Sa relation avec le monde politique est complexe. Disons qu’il est difficile à ignorer et la maison Springer est très influente.


  34. samuel Le 21 mai 2014 à 11h39
    Afficher/Masquer

    Mieux que de longs discours, à mon avis l’Europe n’apportera pas toujours automatiquement la paix, car de nos jours les gens courent déjà partout pour pouvoir survivre, c’est le revers de la crise mondiale qui perdure dans les faits.

    Si seulement la voix du modeste citoyen n’était pas toujours étouffée par celle des Enarques ou des grosses multinationales, nous pourrions alors nous sentir plus en sécurité, mais voilà il semblerait que la perte de souveraineté dans la plupart des pays ne puissent plus guère les ramener à la raison et cela aussi bien sur les derniers événements, oui c’est dommage qu’ils vivent tous sur une autre planète.

    Nous devons aussi partir du principe, qu’en préférant mettre davantage la voix des peuples de coté, ils ne peuvent par conséquent qu’ourdirent davantage de choses contre notre dos. Par exemple au sujet de toutes ces choses que les élites d’un autre monde préfèrent constamment cacher aux opinions publiques, et qui pourraient par contre s’avérer plus vitaux pour la liberté des peuples. En fait depuis Vercingétorix il y a toujours eu autant de traîtres dans chaque pays, c’est pourquoi la plupart de nos élites oeuvrent bien constamment à faire échouer une autre cause moins illusoire que la leur. Finalement ce ne sont peut-être pas les banquiers Américains qui font le plus de mal aux peuples, vu que de nos jours beaucoup de nos élus dans le tout confort se montrent en réalité bien plus susceptibles de faire d’abord le mal à leur propre pays plus que n’importe quel ennemi.

    C’est pourquoi des fois je m’interroge, tous nos énarques ne sont-ils pas tous allés bien loin dans les hautes études, c’est pourtant pas tous des idiots parmi les gens de la haute, sinon la plupart des gens ne se donneraient pas encore de la peine de les écouter. En tous cas moi je n’irais pas faire la guerre contre la Russie, car je sais déjà ce qu’il m’en coûte de ne plus être en accord avec les élites de mon pays. Mais un jour qui sait le vent tournera dans le pays, je l’espère en tous cas, peut-être pour ça qu’il ne vaut plus trop en exprimer une résistance sur la toile …


Charte de modérations des commentaires