Nicolas Doze m’a invité à son émission sur BFM Business.

Avec Jean-Louis Mullenbach, associé gérant du cabinet “Bellot Mullenbach & Associés” et Henri Pigeat, directeur de la Lettre Illisos et ancien DG de l’AFP.

Voici la vidéo :

Partie 2 – que je vous recommande (n’hésitez pas à la diffuser sur les réseaux sociaux pour lutter un peu contre la propagande des américains) :

http://youtu.be/ic3qcFdcrvY

Partie 1 :

Les images (Lire ici pour Svoboda) :

Top Ten 2012 des antisémites du centre Simon Wiesenthal :

Le néo-nazi en face de Fabius…

============================

Prochaine émission : le 31 mars.

N’hésitez pas à réagir en direct par mail sur cette émission via ce lien – Nicolas Doze consulte bien les mails en direct, et est très demandeur 😉 :

http://www.bfmtv.com/emission/les-experts/

(cliquez sur Lui écrire à droite)

Utilisez aussi Twitter : https://twitter.com/NicolasDOZE

69 réponses à [Média] BFM Business : la poudrière ukrainienne

  1. yt75 Le 18 mars 2014 à 05h14
    Afficher/Masquer

    Très bonne intervention, et on voit une certaine surprise poindre, du genre “mais quoi le message officiel c’est que Poutine c’est hitler, qu’il se prépare à envahir la Pologne, et qu’il faut taper vite et fort, nous ne serons pas des Munichois cette fois ! De quoi parlez vous ?”

    Sinon une autre information à propos d’une crise ne faisant plus les gros titres, celle de la Libye, maintenant en déliquescence complète.

    Il y a quelques jours le “gouvernement”(enfin puissance locale) de l’Est (cyrénaïque), qui a pris le pouvoir sur certaines installations pétrolières a essayé de vendre du pétrole directement, par l’intermédiaire d’un pétrolier sous pavillon Nord Coréen.

    Le gouvernement officiel de Tripoli s’y est bien sur opposé, à menacé d’attaquer le pétrolier, mais le pétrolier a réussi à s’échapper et à rejoindre les eaux internationales avec sa cargaison (affaire qui a provoqué la chute du premier ministre officiel).

    Et la Marine Américaine vient de prendre le contrôle de ce pétrolier pour le ramener en Libye ! :
    http://www.lemonde.fr/libye/article/2014/03/17/la-marine-americaine-a-pris-le-controle-en-mediterranee-d-un-petrolier-contrebandier_4384407_1496980.html

    Sur l’affaire au début :
    http://www.france24.com/fr/20140311-libye-crise-petroliere-parlement-premier-ministre-ali-zeidan-theni/

    Note : La Libye “produisait” 1,6 ou 1,8 millions de barils avant la “révolution”, elle est maintenant autour de 230 000 (descendu plus bas)


  2. amorgos Le 18 mars 2014 à 08h45
    Afficher/Masquer

    Votre intervention sur l’Ukraine est un “bol’ d’oxygène, malheureusement isolé au milieu de l’omerta et de la propagande des médias français.

    Nicola DOZE a, semble-t-il, été le premier surpris par la teneur de vos arguments que ce soit sur le fond ou la forme. Il semble lui-même bridé par sa rédaction chez BFM, souvent le cul entre deux chaises, et n’ayant par accès à SA libre et opinion personnelle.

    En tout cas, MERCI et BRAVO.


  3. Yves Le 18 mars 2014 à 08h56
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour cette intervention.
    Dommage que vous n’ayez pas eu le temps de parler du rôle central du gaz.


  4. Fabrice Le 18 mars 2014 à 09h29
    Afficher/Masquer

    Je me suis demandé si on allait rappeler l’histoire du blogueur qui avait était condamné par l’amf :

    http://www.les-crises.fr/amf-sanctionne-les-blogueurs/

    là non plus il n’y avait pas prise d’intérêt et pourtant ….


  5. Olposoch Le 18 mars 2014 à 09h40
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour avoir placé ces informations, et pour une fois vos 3 interlocuteurs n’ont pas osé vous interrompre, personne n’a trouvé d’argument à vous opposer, peut-être ont-ils appris quelque chose…

    Mais le plus beau fut leur réaction, N Doze ne savait pas sur quel pied danser, et pour les deux messieurs ayant fait toute leur longue carrière dans la finance, ces questions de nations , de frontières, d’histoire et de peuples, de démocratie, n’allument aucune diode.

    Le premier se préoccupe des conséquences sur le business, le deuxième semble partager un peu de vos préoccupations mais en conclut qu’il faut plus d’Europe…

    Et vous de les sécher à nouveau avec la ligne sur le mark/euro…


    • step Le 18 mars 2014 à 09h57
      Afficher/Masquer

      “ces questions de nations , de frontières, d’histoire et de peuples, de démocratie, n’allument aucune diode.” je garde l’expression. A propos de personnels ayant la même “carte mère de compréhension du monde (ie le bisness, le business sans oublier le bizness), c’est on ne peut plus à propos.

      C’est bien le problèmes tous ces athés de la démocratie qui nous “gouvernent”. La démocratie comme moyen, le business comme fin, il serait plus que temps de faire un rappel sur les ordres de priorité !


  6. bruno Le 18 mars 2014 à 09h46
    Afficher/Masquer

    à propos des sanctions contre la Russie : on s’en réjouit là bas…
    “Confrontation with the West is welcomed by all too many here, to cleanse the elite, to organize the nation.” voir l’article du NY Times http://www.nytimes.com/2014/03/16/world/europe/foes-of-america-in-russia-crave-rupture-in-ties.html?smid=tw-share&_r=0


  7. step Le 18 mars 2014 à 09h48
    Afficher/Masquer

    une petite vidéo anti propagande demandée, la voilà réalisée, avec montage et cadrage professionnel. Comme quoi c’est utile bfm quand même !


  8. toutouadi Le 18 mars 2014 à 10h08
    Afficher/Masquer

    Belle et pertinente synthèse sur l’Ukraine, à diffuser largement effectivement…

    J’aimerais bien savoir ce qu’en pense notre petit père de la philosophie éclairée, notre grand timonier de la pensée critique, notre sublissime et subtilissime analyste de la géopolitique internationale ? ( M’enfin !! BHL quoi !!)


  9. P.Lacroix Le 18 mars 2014 à 10h13
    Afficher/Masquer

    ” lettre ouverte à ceux qui croient (encore) que l’ europe c’ est la paix “. A.A. Upinsky. 1992


  10. Norton Le 18 mars 2014 à 10h14
    Afficher/Masquer

    Olivier,
    La position du PS et donc du gouvernement qui soutiennent le putch néo nazi en Ukraine mais aussi l’aéroport de Notre Dame des Landes,la réforme Moscovici et sa fausse séparation bancaire,le traité transatlantique,dont on sait qu’il mettra les communes en danger( http://www.legrandsoir.info/le-grand-marche-transatlantique-gmt-et-les-municipalites.html )…etc…,oblige les têtes de listes PS pour les municipales de se présenter sans étiquette pour pouvoir constituer des listes disparates mais complètes…
    Pour exemple,il n’y a que deux listes affichées PS dans tout le département du Var!
    À Fréjus,où le FN risque de faire une belle prise de guerre,la liste “PS sans étiquette” d’Elsa di Meo comporte des membres de la conf,opposés à ND des Landes et au traité transatlantique,de Solidarité et Progres


    • Norton Le 18 mars 2014 à 12h49
      Afficher/Masquer

      …de Solidarité et Progrès de Jacques Cheminade ,qui critique vigoureusement la réforme Moscovici et l’attitude du gouvernement en Ukraine…etc…

      Il y a quelques années,la question de la légalité du Front National s’était posée en raisons des thèses soutenues par ses leaders.Au même titre,et pour les mêmes dérives,pourquoi le fait que le PS défende des néo nazis ne semble gêner personne?…
      Comment des militants,qui d’habitude combattent l’ensemble des politiques gouvernementales,peuvent-il s’associer à des têtes de listes socialistes sans demander leur démission du PS,alors qu’un pas fatal vers l’innommable vient d’être franchi par le gouvernement dans cette crise ukrainienne?


  11. Anonyme Le 18 mars 2014 à 10h21
    Afficher/Masquer

    Bravo une nouvelle fois pour cette intervention
    Il faut quand même du courage pour expliquer et montrer tout ça dans cette émission 🙂

    Well done !


  12. Theoltd Le 18 mars 2014 à 11h06
    Afficher/Masquer

    Excellent Olivier. Vous avez dit le principal. A la fois pondéré et déterminé. Effectivement, ça ne devait pas être facile.


  13. catherine Balogh Le 18 mars 2014 à 11h18
    Afficher/Masquer

    La Commission eurpoéenne est contre le droit des peuples.Pour Notre-Dame-des-Landes, elle a répondu aux opposants”nous ne voulons pas savoir si cet aéroport est utile, nous voulons savoir si c’est légal”
    Quand vous lisez ça vous lisez tout puisque que c’est elle qui fait les lois…..
    L’UE est la guillotine des démocraties, elle est pourrie jusqu’à la moelle et n’a aucune légitimité.
    En effet, la commission est illégale car non élue et comble d’ironie, elle se retranche sur ce qui est légal ou ne l’est pas???!
    N’est-on pas tout simplement encore plus fous qu’elle puisque l’on agit sous son autorité despotique, destructrice et digne des plus grands dictateurs??n’est-on pas fous de laisser ses voleurs des peuples en liberté?ils dépensent notre argent à tour de bras dans un luxe digne des plus grands mécréants que la terre ait jamais porté, ils gaspillent notre argent à faire de la masturbation mentale en vue de nous éliminer et nous, ben, on leur donne tout ce qu’ils veulent, et même plus…..le luxe dans lequel évolue Bruxelles et Strabourg est à lui seul une offense pour les peuples.
    Si j’étais à la comission, il y aurait interdiction absolue de fricoter avec les lobbies sous peine de sanction très lourdes assorties de peines de prison et d’accusation de trahison, interdiction absolue aux lobbies de s’installer à Bruxelles, les représentants seraient élus tout comme les parlementaires et en cas de délit d’initié, confiscation des b iens personnels de la personne incriminée ainsi que de ses proches, gel de ses avoirs bancaires, tout simplement pour m’assurer que j’ai les moyens de faire confiance, on n’est pas en famille, là; la confiance ne suffit pas:on parle de gérer l’Europe et de l’empêcher de devenir la putain de washington(mais il est déjà trop tard)


  14. eric Le 18 mars 2014 à 11h40
    Afficher/Masquer

    Bonjour
    Il est à noter que du côté de la presse belge, L’express.be et le quotidien Le Soir ont repris vos propos et votre analyse. Assez régulièrement, on s’aperçoit que la presse belge est bien plus libre qu’en France.

    Bonne continuation


    • catherine Balogh Le 18 mars 2014 à 18h25
      Afficher/Masquer

      Grosse déception, je viens de me procurer Courrier International et….ils racontent la m^me chose que tout le monde!
      Je n’achèterai plus Courrier International!
      Si même ce journal est incapable de parler des faits, où allons-nous?pas un mot sur les néo-nazis, rien….


      • catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 01h44
        Afficher/Masquer

        Non, tu n’inventes rien, cette affaire de nazis est reprise ici et là, pas de problème pour moi, je te fais confiance.Tiens, j”en profite pour te féliciter de ton intervention, tu as le courage des gens qui disent la vérité, pas seulement celle qu”on veut bien entendre, bravo Olivier.
        Ton action ici est capitale parce que cela nous permet d’anticiper sur l’avenir, en effet, si cela se produisait chez nous, on serait avertis bien avant que ça ne dégénère et du coup, on pourrait rapidement faire face.Eveiller les consciences, c’est difficile, tu peux être fier d’y être parvenu.(et à quel prix!prends soin de toi et REPOSE TOI!)


  15. emile Le 18 mars 2014 à 12h04
    Afficher/Masquer

    J’aime les petits détails qui en disent plus que l’on croit…
    Sur la photo avec L.Fabius, l’homme qui lui fait face est a priori pas très démocrate… et la boisson entre les deux est ce produit totalement inutile et polluant les têtes et les corps… C’est la nouvelle Europe voulues par ceux-ci, l’Europe de Coca-Cola et d’Euro-Disney, distraire le peuple pour mieux le l’abrutir et le contrôler…


  16. AVRILLAULT Le 18 mars 2014 à 12h09
    Afficher/Masquer

    Bravo à BFM de laisser Mr Berruyer s’exprimer, la plupart des autres médias sont absents


  17. Crapaud Rouge Le 18 mars 2014 à 12h38
    Afficher/Masquer

    Mais pourquoi voudriez-vous qu’ils disent la vérité ? C’est tellement plus facile de mettre tous les torts sur Poutine ! Le mensonge est devenu la norme dans le trio US/UK/UE.


    • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 18h49
      Afficher/Masquer

      “Le mensonge est devenu la norme dans le trio US/UK/UE.”

      Ce n’est pas faux (surtout en ce qui concerne la situation en Ukraine/Crimée) mais MALHEUREUSEMENT incomplet 🙂

      Au passage, j’apprécie que vous distinguiez UK et UE 😉

      Il y a malheureusement bien d’autres “nations” ou “groupements d’intérêts” qui pratiquent le mensonge d’Etat. Ce n’est pas cher et malheureusement cela peut rapporter gros ou plus précisément cela rapporte gros 🙁


  18. Eric Le 18 mars 2014 à 12h48
    Afficher/Masquer

    Intéressant de voir avec quelle placidité les “financiers” avouent que l’endettement de numéricable n’est pas un problème, puisqu’on va revenir à 3 opérateurs et que ceux-ci vont pouvoir recommencer à tondre les clients à tire-larigot. Le PDG de Numéricable annonçait d’ailleurs clairement ces derniers jours qu’il y a un bon potentiel de hausse des abonnements chez SFR.
    D’ailleurs, l’exemple américain est excellent: il suffit de voir le coût délirant de l’internet, pour un service pauvret.
    Vous avez aimé les augmentations d’impôts pour payer la dette publique? Vous allez adorer raquer pour la dette et les dividendes du privé!


  19. Goldfinger Le 18 mars 2014 à 12h50
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,

    Merci pour cette information de grande qualité.

    Certes on se doutait que les révolutions sont non seulement très souvent récupérées et de plus en plus manipulées … et créées mais ici nous avons l’occasion de le voir “en direct”.

    Mais chacun de nous ne doit pas se contenter de voir, il faut aussi qu’il en informe le plus grand nombre. C’est par une information complète et transparente, par sa prise de conscience par un nombre de plus en plus important de citoyens du monde … et évidemment par la manifestation de leur indignation que nous sortirons de ce monde d’irresponsables et de fous dangereux.

    Votre très bonne intervention méritait également que l’on encourage Nicolas DOZE auquel je viens d’écrire ce qui suit:

    Cher Monsieur Doze,

    Bonjour.

    Grâce à Monsieur Berruyer (et à vous-même qui lui donnez un droit de parole assez régulier ! ), BFM TV est connue aussi en Belgique !

    Paradoxalement c’est dans une émission “Business” que sont exposés et débattus (parfois un peu trop brièvement) de thèmes et sujets de grande importance alors que les grandes chaînes télévisées n’en donnent (volontairement ou involontairement) qu’une vue très partielle voire partiale.

    Vous avez l’intelligence de présenter l’économie comme composante d’un ensemble bien plus vaste. Sans compréhension de cette globalité par le plus grand nombre, il n’y aura pas d’évolution
    positive et non (ou peu) violente de notre monde.

    Vivement donc que vous ayez la même audience que le JT de 20 heures sur TF1 ou France 2 (pour ne pas faire de jaloux !) en faisant œuvre plus utile (là je suis un peu dur avec vos confrères).

    Outre ce succès, je vous souhaite de conserver votre âme de journaliste dont l’indépendance, la liberté et l’esprit critique doivent rester des piliers essentiels.

    Avec mes remerciements pour ces émissions de qualité et mes très cordiales salutations.


  20. jacqueline Le 18 mars 2014 à 13h04
    Afficher/Masquer

    Super discours de Poutine en ce moment sur BFM devant le parlement russe..

    Très argumenté sur le droit des peuples à l’autodétermination ( Kosovo, RDA) il met l’ UE et les USA face à leurs contradictions.

    Pas du tout belliqueux, mais il ne lâchera rien.

    Très applaudi aussi , il est en train de gagner son pari.

    Après avoir été ridiculisés avec notre tentative d’intervention en Syrie, nous voilà à nouveau ridiculisés avec nos sanctions.


  21. catherine Balogh Le 18 mars 2014 à 13h24
    Afficher/Masquer

    Au final, toutes les économies ultra-libérales ont le plus gros endettement, la Russie n’est pratiquement pas endettée!!!
    est-ce cela qui produit l’ire des malades de Bruxelles et Washington?ils ne supportent pas que leur modèle soit aussi pourri?ils ne supportent pas que ‘autres soient LARGEMENT meilleurs qu’eux?
    pourtant les chiffres parlent:http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_pays_par_dette_publique


    • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 14h30
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      L’ultralibéralisme n’est pas une solution. La preuve est faite (au moins depuis 2008 personne ne devrait l’ignorer).

      Mais le totalitarisme nationaliste d’une intelligentsia tout aussi corrompue n’est pas non plus la panacée. Le peuple russe de s’y trompe pas (toujours) mais il diverge beaucoup sur les moyens d’en sortir. Quant à Poutine, il tombera aussi un jour ou l’autre.

      A côté de cela il y a l’obscurantisme religieux.

      Et tout cela participe du même monde globalisé qu’il va falloir faire atterrir en douceur … et à temps (car après cela risque d’être un crash).

      Donc ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, finalement nous ne sommes pas si mal que cela en Europe.

      Mais je suis bien d’accord qu’il n’est pas acceptable de la voir régresser et non progresser mettant par là même en danger son concept novateur (du moins à cette échelle et à cette époque).

      Il ne faut donc pas se tromper de cible: il ne faut pas moins mais plus d’Europe. Une Europe plus démocratique, plus efficace et plus solidaire.

      Très cordialement


      • catherine Balogh Le 18 mars 2014 à 15h02
        Afficher/Masquer

        Je ne partage pas votre avis!devant le constat des pays qui se retrouvent à l’âge de pierre, il ne faut plus de cette Europe tordue.
        Peut-être qu’une autre Europe est possible, mais avant de nous jeter sans réfléchir dans une enième erreur, il est nécessaire à mon sens, que les nations qui la compose soient des nations sur le modèle Suiise, il me semble que c’est le préalable pour faire quelque chose de correct.Cette Europe, avec ces milliers et milliers de normes insuivables n’est PAs l’Europe, elle est la jumelle jalouse et complice de l’empire US:nos valeurs humanistes sont reléguées dans les placards de l’histoire.Nous sommes dirigés par des personnes que nous n’avons pas choisis, c’est donc complètement anti-démocratique.


        • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 16h16
          Afficher/Masquer

          Je crois que sous des vocables différents nos idées ne sont pas si divergentes.

          Quand je dis plus d’ Europe c’est effectivement plus d’ Europe démocratique et transparente,
          ,sociale (et donc fiscale) et une Europe qui ne soit pas à la merci d’innombrables lobbies qui n’en ont rien à faire du “bien collectif”.

          Oui, il y a encore beaucoup de travail et cette Europe ne se réforme et n’ avance pas assez vite pour répondre aux attentes légitimes de ses citoyens: je suis aussi tout a fait d’ accord.

          Les états-nations n’ont plus la taille suffisante pour se faire entendre au niveau planétaire. Les Anglais ne l’ont pas encore compris ou font semblant de ne pas comprendre car cela leur permet d’en prendre les avantages sans les inconvénients – et je souhaite qu’ils quittent l’ UE sur référendum … ils y reviendront après lorsqu’ils auront été de leur côté lâchés par les Américains.

          Sous la menace des replis identitaires et nationalistes, l’Europe devra se réformer … ou disparaître !
          Personnellement je suis pour la première solution car la seconde serait pire.


      • Norton Le 18 mars 2014 à 20h03
        Afficher/Masquer

        Goldfinger,
        Vous allez la faire comment votre Europe plus,plus,plus et aussi peut-être moins,moins,moins?
        Il faut l’unanimité des 28 pour changer la moindre virgule des traités européens.
        Il est absolument impossible de mettre d’accord 28 pays aux intérêts divergents sur quelque sujet que se soit.C’est précisément de ça que l’Europe est en train de crever…
        Et vous voulez plus d’Europe?
        Soit vous n’avez pas les yeux en face des trous,…soit vous êtes un troll payé par Bruxelles avec l’argent des contribuable.


        • catherine Balogh Le 18 mars 2014 à 20h27
          Afficher/Masquer

          et si les peuples décidaient que ces traités sont illégitimes parce que signés par une partie(la commission) illégitime?on a demandé à personne pour mettre le télétobbies ashton tout en haut…..


          • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 21h25
            Afficher/Masquer

            Bonsoir,

            Oui, je crois que c’est sous cette pression des peuples que l’ Europe sera réformée.

            Et pour qu’elle le soit pacifiquement, il faudra que Ses peuples soient suffisamment clairvoyants, prêts à des concessions sur leurs propres avantages.
            Ce qui suppose qu’il faut qu’ils soient encore davantage éduqués (ce à quoi contribue ce blog) et prêts à des compromis suite à des négociations adultes.

            Le beau contre-exemple étant ce qui se passe actuellement en Ukraine où les uns et les autres risquent de tirer d’abord et de réfléchir ensuite.

            Et si nous n’y parvenons pas: http://www.slate.fr/life/84675/notre-civilisation-condamnee-nasa

            Il est donc grand temps … mais pas encore trop tard.

            Bonne soirée.

            Très cordialement


        • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 21h09
          Afficher/Masquer

          Cher Norton,

          Non je vous rassure je ne suis pas un troll … et encore moins un troll inféodé à l’ UE 🙂

          Sans en tirer aucune fierté, je me suis fait membre de l’association Diacrisis et ait payé une modeste obole pour rendre un peu plus concret mon soutien au créateur de cette association et de ce blog.

          J’invite d’ailleurs toutes celles et tous ceux qui nous lisent à en faire de même: devenir membre de l’ association ne coûte pas un eurocent (et si vous êtes “frileux”, vous n’aurez même pas à mentionner votre adresse postale).
          L’intérêt ? donner plus de poids à cette association aux statuts humanistes.
          J’essaie aussi de parler de ce site à un maximum de personnes.
          ENSEMBLE faisons boule de neige !

          Après cette page de pub, revenons à nos moutons:
          je n’ai jamais dit ou écrit que la réforme de l’UE ne doit pas être profonde ni qu’elle sera facile.

          Et vous pointez à raison un des plus gros points faibles qui rendent l’UE (fort) inefficace. S’élargir rapidement avant de revoir son mode de fonctionnement (et notamment passer de l’unanimité à la majorité (éventuellement qualifiée).

          Rappelons qu’il est encore préférable de vivre dans la majorité des pays de l’UE qu’aux USA, en Russie, en Afrique et dans la majorité des pays d’ Asie et d’ Amérique Centrale et du Sud.

          De toute façon nous n’aurons pas le choix si nous voulons encore influer (même partiellement) sur notre avenir. L’actualité nous rappelle d’ailleurs qu’en géopolitique rien n’est jamais figé.

          Bonne soirée.

          Très cordialement.


          • catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 00h13
            Afficher/Masquer

            Bonsoir,
            Je pense pour ma part que l’UE doit dès mainteant stopper toute action.Elle a déjà fait assez de tort.Un bilan doit être exigé de ces actions depuis sa mise en place.Nous avons le devoir de vérifier tout ce qu’elle fait.Il faut nommer un groupe de personnes n’ayant aucun intérêt avec l’UE pour se faire.La commission n’a pas le droit de faire ce qu’elle veut car elle nous représente(euh, elle devrait).
            Toutes les personnes soupçonnées d’avoir des accointances avec les lobbies doivent être virées et aussi, ces eurodéputés qui viennent pointer à 18h sans avoir travaillé.Il faut réformer la commission et les salariés de Bruxelles, de Strasbourg doivent payer le gîte et le couvert, avoir un seul salaire et aucun avantage pécunier supplémentaire , il faut mettre en place un vérificateur des dépenses et si abus, lancer des avertissements.Et bien entendu, virer le télétobbies pour mettre à sa place une personne élue par les parlementaires, si nous admettons qu’ils sont tous compétents, on peut même faire un tirage au sort.Il faut de toute manière retirer à ces personnes illégitimes toute once de pouvoir, c’est à ce prix que l’UE pourra retrouver notre confiance, celle des peuples.Il faut également interdire à tous les eurodéputés d’avoir une proximité avec les lobbies sous peine d’être révoqués.Cela devrait suffire pour un temps à éloigner les cas sos américains.Je dis ça, bon, je sais que c’est probablement irréalisable mais bon…ça me rassure et sait-on jamais?
            ;O)


            • Goldfinger Le 19 mars 2014 à 00h43
              Afficher/Masquer

              Oui vaste programme !!!

              Mais la montée des extrémismes lors des élections européennes va probablement créer un électrochoc salutaire au sein de ces institutions actuellement trop nombrilistes, autarciques, déconnectées de la réalité et sclérosées.

              Ce devrait être un mal pour un bien !


    • FabriceM Le 18 mars 2014 à 14h49
      Afficher/Masquer

      “Au final, toutes les économies ultra-libérales ont le plus gros endettement, la Russie n’est pratiquement pas endettée!!!”

      57 % du pib contrôlé par l’Etat, pas un budget à l’équilibre en 40 ans, des banques et autres entreprises privatisées toutes contrôlées par des (ex) hauts fonctionnaires, une collusion politico-médiatique délirante … c’est ça que vous appelez l’ultra libéralisme ?

      Revenez sur terre, nous sommes dans un absolutisme décadent à mille lieues d’un libéralisme cohérent.


      • catherine Balogh Le 18 mars 2014 à 15h03
        Afficher/Masquer

        Je ne dis pas que la Russie est un exemple, je cherche à comprendre pourquoi les fanatiques s’en prennent de cette manière aussi honteuse et mensongère à la Russie.


        • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 16h38
          Afficher/Masquer

          Pourquoi ?

          Parce que c’est toujours plus facile de trouver un “coupable” que de devoir rendre des comptes sur les véritables motivations d’avoir accéléré cette révolution Ukrainienne.
          Quand on veut éviter d’avoir à répondre à des questions embarrassantes le mieux est que personne ne les pose … et pour ce faire il faut détourner l’ attention du plus grand nombre.

          Difficile d’ être plus précis sans être dans le secret des dieux.

          Les Etats-Unis constatent qu’ils perdent leur hégémonie économique et politique.
          Je ne pense pas qu’ils vont rester simples spectateurs de l’évolution d’un monde où les ressources (nourriture, eau, énergies, matières premières) vont commencer à se faire rares par rapport à la population mondiale (et encore plus par rapport à leur [et notre] mode de vie).

          Et n’oublions pas non plus l’adage: “Diviser pour mieux régner” (même Poutine le pratique de façon plus musclée mais à une échelle moindre).


  22. step Le 18 mars 2014 à 13h42
    Afficher/Masquer

    le jour ou on comprendra que plus d’europe c’est plus d’immobilisation réciproque de la diplomatie de chaque pays européen, on aura fait un grand pas en avant. Il est loin le temps où la france avait une diplomatie, qui bizarrement reflétait les intérêts de la france… et les valeurs (ou sont elles passées celles là ?).


  23. Crapaud Rouge Le 18 mars 2014 à 16h47
    Afficher/Masquer

    Un aperçu des évènements par Libé (qui ne fait que rapporter les déclarations des uns et des autres). Il en ressort que :
    – l’Allemagne est seule à recommander le dialogue
    – les US invitent le G7 mais pas le G8 à parler de la crise
    – Hollande a l’air le plus véhément : “réponse forte et coordonnée” “nouvelle étape qui vient d’être franchie” : mais quelle autre “étape” l’UE va-t-elle à son tour “franchir” ? Il y a de quoi s’inquiéter, en effet, car, après la Syrie, ça fait la deuxième fois que Poutine oblige la diplomatie occidentale à ravaler ses prétentions…

    C’est ici : – http://www.liberation.fr/monde/2014/03/18/poutaine-les-occidentaux-ont-franchi-la-ligne-rouge-dans-la-crise-ukrainienne_987972

    15h55. L’Ukraine ne reconnaîtra jamais «l’annexion» de la Crimée par le Russie, a déclaré mardi le président par intérim Olexandre Tourtchinov. «L’Ukraine et le monde entier ne reconnaîtront jamais l’annexion du territoire ukrainien», a déclaré Tourtchinov. «C’est une décision dangereuse qui n’a aucune conséquence juridique. C’est une provocation dangereuse pour l’Europe et le monde», a-t-il ajouté.

    15h20. Le président américain, Barack Obama, invite les dirigeants du G7 et de l’Union européenne à se réunir la semaine prochaine à La Haye, en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire, pour débattre de la situation en Ukraine.

    15 heures. Le président français, François Hollande, «condamne» le rattachement de la Crimée à la Russie, que la France ne reconnaît pas, tout comme elle ne reconnaissait pas le référendum de dimanche. «Le prochain Conseil européen les 20 et 21 mars prochains doit fournir l’occasion d’une réponse européenne forte et coordonnée à la nouvelle étape qui vient d’être franchie», estime le chef de l’Etat français dans un communiqué.

    14h50. La chancelière allemande, Angela Merkel, juge le rattachement de la Crimée à la Russie «contre le droit international». Elle a souligné que les «organisations internationales comme le Conseil de sécurité de l’ONU, l’OSCE, et le Conseil européen» partageaient ce point de vue. La chancelière a néanmoins assuré que le dialogue avec la Russie devait se poursuivre. «Parallèlement aux sanctions prises, nous allons privilégier le dialogue, nous allons privilégier la discussion», a-t-elle martelé.

    14h45. Londres suspend toute coopération militaire avec la Russie, y compris les licences d’exportation en cours. De son côté, le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, dénonce une «confiscation de territoire».

    14h10. Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, juge «regrettable» que la Russie ait «fait le choix de l’isolement» en signant mardi un accord historique sur le rattachement à la Russie de la Crimée, péninsule du sud de l’Ukraine. Devant la Chambre des Communes à Londres, Hague fait également état de «probables» sanctions supplémentaires contre Moscou.
    Kiev ne reconnaît pas le rattachement

    14 heures.Kiev refuse de reconnaître le rattachement de la Crimée, annoncé par le Kremlin. «Nous ne reconnaissons et ne reconnaîtrons jamais la soi-disant indépendance et le soi-disant accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie», déclare ainsi le porte-parole de la diplomatie de Kiev, Evguen Perebyïnis, ajoutant que l’accord signé à Moscou n’avait «rien à voir avec la démocratie, le droit et le bon sens».

    13h45. Le parti de Vitali Klitschko, ex-champion de boxe et candidat à la présidentielle ukrainienne du 25 mai réclame «une rupture immédiate» des relations diplomatiques avec la Russie.

    13h20. Le Kremlin annonce le rattachement de la Crimée à la Russie dès ce mardi, jour de signature de l’accord entre les nouvelles autorités prorusses de Crimée et Moscou. Même si ce document est immédiatement entré en vigueur, les parlementaires russes devront ratifier une loi incluant dans la Fédération de Russie deux nouveaux sujets, la Crimée et la ville de Sébastopol qui y jouit d’un statut particulier. La date de cette ratification, une simple formalité, n’a pas été précisée.


    • nono Le 18 mars 2014 à 17h25
      Afficher/Masquer

      Il en reste un qui lit le Monde, Libé, le nouvel Obs etc…
      Il est sympa de nous en faire régulièrement des compte-rendus.
      Merci. Nous voilà confirmé dans notre ignorance totale de ces torchons.


      • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 18h36
        Afficher/Masquer

        Bonsoir,

        Et bien oui et personnellement je trouve que c’est heureux !!!
        Et ma réaction aurait été exactement la même si vous aviez traité Le Figaro de torchon.

        Heureusement qu’il existe encore une presse d’opinion qui est garante d’un pluralisme des points de vue car aucune n’a le monopole de l’information exacte.

        De plus aucune information n’est neutre, elle est toujours ressentie, écrite puis lue à travers des grilles de décodages culturelles, sociales, etc …

        Heureusement qu’il existe un espace pour un pluralisme d’opinion et notamment ce blog où vous pouvez traiter certains journaux de torchons ( ce qui n’engage d’ailleurs que vous) sans vous faire injurier par d’autres qui ont un avis différent.


        • Norton Le 18 mars 2014 à 20h32
          Afficher/Masquer

          Re.goldfinger,

          En matière de pluralisme des points de vue…,on a vu mieux que la presse dont vous parlez et dont vous semblez oublier qu’elle reprend allègrement la version politiquement correcte que ce blog dénonce,corrige et complète depuis plusieurs jours à propos de ce qui s’est réellement passé en Ukraine.Avez vous lu sur un de ses torchons “aux ordres” que le gouvernement français venait de reconnaître un gouvernement putschiste dont le tiers des effectifs portaient les mêmes insignes que la 2emme panzer division responsable du massacre d’Oradour sur Glane ou que les ukrainiens /SS ralliés à Hitler qui ont massacré les maquisards dans le Vercors en 44 ?
          Soit vous avez des peaux de sauciflar devant les yeux,soit vous trollez pour Baroso et sa clique…


          • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 23h57
            Afficher/Masquer

            Bonsoir,

            Décidemment vous me semblez un tantinet nerveux (je présume que vous avez vos raisons et ne vous en tiens donc pas grief. Mais je ne suis pas votre ennemi, je ne représente pas une menace et nous sommes d’accord sur les principes fondamentaux de ce blog) mais aussi faire une légère fixation sur les trolls :-))

            Non je n’apprécie pas particulièrement Barroso (Commission). Je le crois avant tout opportuniste.

            Par contre quand je vois des députés européens tels Guy Verhofstadt (libéral au sens continental) et Daniel Cohn-Bendit (écolo) sortir un livre en commun pour sortir l’ Europe de l’ornière, je me dis que la tolérance et le respect de l’autre (pour autant qu’il soit réciproque évidemment) peuvent produire des œuvres utiles et intéressantes.

            Donc, non, je ne roule pour personne sauf sporadiquement et sans aucune contrainte ni mot d’ordre pour ce site notamment car il est apolitique et que je m’y retrouve assez bien.

            Ceci dit être apolitique ne veut pas dire que j’ai le droit d’imposer ma ligne de vue à d’ autres qui ne pensent pas forcément comme moi. Mais j’ai probablement le devoir de discuter pacifiquement avec eux sans les injurier. Traiter un journal de torchon est indigne dans la plupart des cas (ma limite personnelle est fixée à la catégorie des tabloïds).
            C’est justement avoir des peux de sauciflards sur les yeux que de refuser le débat et défendre sa version.

            Et puis, ne soyons pas naïfs: les journaux sont aussi des entreprises qui doivent faire du chiffre et donc ménager leur lectorat ET leurs annonceurs. C’est vrai des journaux “de gauche” comme “de droite” comme du “centre”.
            Et c’est tout de même mieux qu’un journal unique aux commandes duquel se trouve le politburo d’un régime totalitaire.

            Pour conclure: si vous voulez que je dise que plein de journalistes de tous bords n’ont pas informés correctement leur lectorat et bien je suis tout à fait d’accord.

            Si vous croyez que vous parviendrez à les amener à mieux réfléchir à la qualité de leurs sources et de leurs infos simplement en les traitants de torchons, j’ai des doutes.

            Par contre que les abonnés leurs écrivent poliment mais fermement qu’ils ne sont pas satisfaits de la qualité des informations et analyses reçues et que dès maintenant ou à la prochaine bévue il résilieront leur abonnement, fait partie d’une indignation digne et légitime.

            Et quand une majorité s’indigne régulièrement et de préférence pacifiquement cela peut avoir plus d’impact qu’on ne le pense.

            Ne soyons (je m’y inclus) pas des râleurs PASSIFS (on se ronge de l’intérieur pour un résultat nul ou négatif mais des indignés ACTIFS (quand vous irez dormir vous penserez à quelques actions utiles de la journée et en retirerez un satisfaction qui vous donnera la force de tenter encore plus le lendemain).

            Très cordialement.


            • Norton Le 19 mars 2014 à 08h54
              Afficher/Masquer

              Décidément,goldfinger,vous ne comprenez rien…
              Pour passer de l’unanimité obligatoire des 28 à la majorité ou pour changer quoi que se soit à l’UE,il vous faudra d’abord avoir l’unanimité…
              Le Système est auto-bloquant.
              Il n’y a que l’article 50 du TFUE qui permette de sortir de cette absurdité légalement.
              La réforme de l’UE ne sera ni profonde ni difficile…,elle est tout simplement impossible car conçue comme telle.
              Je vous recommande une étude intitulée “pourquoi l’Europe est comme elle est” que vous trouverez sur le net.


            • Goldfinger Le 20 mars 2014 à 00h43
              Afficher/Masquer

              Si on ne replace pas les choses dans leur contexte on peut continuer une discussion stérile durant des mois 🙂
              Vous faites une analyse factuelle du présent (qui n’est pas très glorieux sinon ce blog n’aurait pas de raison d’être) et j’essaie de faire un peu de prospective (donc de présenter une évolution possible qu’en général tout le monde espère positive).

              Oui le système de l’unanimité est autobloquant. Tout à fait d’accord avec vous sur ce point.

              D’un autre côté il est indispensable d’avoir une masse critique minimale (que l’actuelle UE ne peut pas utiliser puisqu’elle s’est “auto bloquée”). Jusque là, je pense que nous sommes toujours d’accord. Je présume que vous n’êtes pas a priori contre l’idée d’une certaine perte d’autonomie nationale au profit d’une entité supranationale si celle-ci est efficace et impartiale (ce qui n’est pas le cas de l’UE actuelle j’en conviens) ?

              Bon et maintenant qu’ est-ce qu’on fait ???
              On considère que cet auto bloquage est une donnée immuable, un postulat intangible qui va rester en l’état jusqu’à la fin des temps ?

              L’UE (à distinguer de l’union des peuples et des territoires qui la composent) ne pourra pas s’auto réformer ? Dans l’état ACTUEL des choses c’est également probable. Mais cet état est très loin d’être immuable. Et le monde bouge très vite.

              Sous la pression d’événements il n’est pas impossible (je n’utilise même pas le terme improbable) qu’une “nouvelle” UE se forme.
              Personnellement je l’appelle de mes vœux pourvu qu’elle soit efficace, humaniste et ne doive pas se créer dans le sang.

              Vous comprenez maintenant que je ne fais pas l’apologie aveugle de l’UE dans ce qu’elle est actuellement (même si tout n’est pas négatif). Mais que je ne pourrais non plus me résoudre à un retour vers des nationalismes tout aussi aveugles qui, pour survivre et prospérer, se repaissent d’hécatombes d’innocentes victimes.

              Pour ne pas encombrer le site d’innombrables commentaires, je me permettrai de ne pas réagir à votre réponse éventuelle mais vous promets de la lire avec autant d’attention et de respect que vous avez lu ce qui n’est simplement que mon avis qui,par définition, est subjectif.


            • Norton Le 20 mars 2014 à 07h10
              Afficher/Masquer

              Goldfinger,
              La France,comme tout pays qui se respecte et qui entend être respecté sur la scène internationale doit agir dans le respect du droit international.Pour sortir de cette situation légalement,il existe une porte légale et une seule,qui est prévue par l’article 50 du TFUE.

              Vous dites:

              “”Je présume que vous n’êtes pas a priori contre l’idée d’une certaine perte d’autonomie nationale au profit d’une entité supranationale si celle-ci est efficace et impartiale (ce qui n’est pas le cas de l’UE actuelle j’en conviens) ?””

              Vous présumez mal…Je pense que pour aller de l’avant,un pays doit au contraire disposer de toute son autonomie diplomatique,militaire et monétaire (c’est à dire économique, pour pouvoir financer librement les politiques qu’il se choisi démocratiquement .)

              Je ne vois pas pourquoi un pays aurait besoin de l’avis d’un autre pour déterminer sa politique et son financement.Je ne vois donc pas qu’elle “efficacité” et “impartialité” vous tenez absolument à aller chercher chez nos voisin,ni celles qu’ils devraient attendre de nous et que nous serions tenus de leurs apporter…

              Pour le reste,et comme pour touts les autres pays du monde,des accords d’état à état suffisent pour mettre en commun tout ce qui doit l’être.

              Je ne vois donc aucune utilité à une quelconque “autre Europe” dont vous semblez incapable d’imaginer qu’on puisse se passer…

              Mais comment font alors touts les autre pays du monde???…


            • Goldfinger Le 20 mars 2014 à 10h35
              Afficher/Masquer

              Bonjour cher Norton,

              Après une phase d’analyse, à chacun son avis en fonction de sa grille de lecture.
              Et comme déjà écrit, je respecte évidemment les vôtres.

              “Mais comment font alors touts les autre pays du monde???…”

              La réponse est que beaucoup s’en sortent peut-être quand même moins bien que ceux qui sont dans l’UE (sauf la Suisse et dans un autre registre (encore ?) moins éthique: le Lichtenstein, les îles anglo-normandes, les îles Caïmans, etc …

              Combien de pays ont un système de sécurité sociale aussi efficace et donc accessible (même s’il a été aussi financé par l’emprunt … à d’autres moins développés [sic] et même s’il a régressé suite aussi à la crise financière [terminale ?] de 2008 dans laquelle nous sommes toujours englués).

              Mais en terme de coût d’opportunité (la différence entre ce qui aurait pu être fait et ce qui a réellement été fait) l’ UE n’est pas une réussite. Est-ce persévérer dans l’erreur que de croire
              que ce projet est encore porteur ? Bien honnêtement, je n’ai malheureusement pas de réponse vérité absolue mais j’ai la faiblesse de penser que l’opportunisme naturel de l’être humain fera un jour place à une conscience plus réaliste et humaniste de la vie sur une petite planète perdue dans un univers infini.

              Mais revenons sur Terre 🙂 . Je ne suis pas aveugle: j’ai reçu hier un message de trolls (directs ou indirects) de l’UE titrant “Ukraine: l’Europe doit agir “.
              Devant pareils aveuglement et/ou mauvaise foi, mon sang n’a fait qu’un tour et je n’ai pas hésité à leur envoyer ma façon de penser (CF. http://www.sauvonsleurope.eu/ukraine-leurope-doit-agir/?replytocom=24937#respond) que je reproduis ci-dessous

              Avec mes cordiales et amicales salutations,
              Goldfinger
              =====

              Bonsoir,

              Je suis convaincu de l’absolue nécessité d’une Union Européenne: union des territoires, union des économies, harmonisation des législations MAIS AUSSI ET SURTOUT UNION DES PEUPLES.

              Le plus grand mérite de l’ UE est probablement de nous avoir garanti (jusqu’à présent …) une période de paix d’une durée appréciable (et ce n’est pas rien !).

              Je suis également d’accord pour dire que l’ UE souffre d’un déficit d’image auprès du grand public (mais à qui la faute ?).

              Le plus grand reproche que je lui fais est d’avoir utilisé le levier de l’économie de marché (capitalisme/libéralisme effréné) pour tenter de grandir au plus vite (ou plus exactement à tout prix). Evidemment comme l’argent dirige le monde, il dirige aussi l’Europe: il est plus dangereux de se voiler la face (et de croire erronément que cela empêchera aussi le citoyen d’y voir clair) que d’appeler un chat un chat.

              De plus cette Europe reste prisonnière de la nasse qu’elle a elle-même tissée: l’impraticable prise de décision à l’unanimité.

              En ce qui concerne l’Ukraine/Crimée je pense également que l’UE devrait plutôt faire profil bas. Poussée par les USA (blottis de l’autre côté de l’ Atlantique prêts à retirer les marrons du feu quand il seront cuits ou laisser ces “fucked” d’Européens se brûler en essayant d’éteindre l’incendie qu’ils ont allumés) ou entrainée dans son mouvement, elle a contribué à une déstabilisation NON maitrisée de ce pays au coeur d’une zone que l’histoire a prouvé être explosive.

              Le monde est déjà une poudrière économique, sociale, environnementale en proie à un profonde crise des valeurs morales les plus élémentaires. Fallait-il en rajouter une à nos frontières (en s’appuyant sur des extrémistes néo-nazis dont le vote vous fait si peur en interne) alors que nous ne sommes pas (encore ?) capables de nous gérer efficacement en interne ?

              Je suis franchement surpris par la qualité, la maturité et la justesse des commentaires des personnes qui ont réagi avant moi.
              Ces personnes sont plus adultes que vous ne le pensez. Ne les sous-estimez pas mais écoutez les et parlez leur (et pas seulement juste avant les élections quand elles commencent à sentir le soufre ! ).

              Je ne vais évidemment pas faire l’apologie de Poutine ni celle des votes malheureusement extrémistes qui vont secouer très sensiblement beaucoup de personnes très confortablement installées dans leur(s) tour(s) d’ivoire.
              Mais si je crains (tout comme vous) une percée trop dangereuse de ces extrémismes j’en viens à espérer qu’ils feront quand même une avancée minimale. Ce sera le triste et dur mais nécessaire électrochoc qui poussera l’UE vers d’importantes réformes indispensables à la rendre plus efficace, plus transparente et plus démocratique.
              De ce mal sortira j’espère un bien.

              Il reste beaucoup à faire pour pacifier, humaniser et conserver viable à long terme cette planète. L’ Europe pourrAIT être un modèle pour le monde même si cela ne plait pas à tous (ni même à ceux qui se disent nos alliés).
              En terme de coût d’opportunité le gâchis est donc immense !
              Mais je veux croire que tout n’est pas perdu … même si le temps presse !

              Européennement vôtre,
              Goldfinger


  24. cicero Le 18 mars 2014 à 18h51
    Afficher/Masquer

    M. Berruyer, je suis curieux de savoir si Nicolas Doze a réagi, avec vous, hors antenne après vos propos sur l’Ukraine.
    Etait-il gêné par ce que vous avez dit?
    Etait-il presque soulagé que vous puissiez le dire car lui est “bridé” par sa rédaction?
    Ou simplement n’a-t-il pas réagi?

    Merci de votre réponse (si toutefois vous pouvez y répondre)


    • Goldfinger Le 18 mars 2014 à 19h08
      Afficher/Masquer

      Petite pointe d’humour …avant que le ciel [ne] nous tombe [pas] sur la tête 😉

      J’espère en tout cas qu’il continuera à inviter Olivier avec la même fréquence.
      Sans quoi la Belgique (oui Goldfinger est belge enfin franco-belge pour être exact) boycottera BFM 🙂 🙂


  25. Fool Prophet Le 18 mars 2014 à 18h59
    Afficher/Masquer

    Belle intervention… Voilà qui pour une fois nous change des medias mainstream. C’est bien fait, argumenté et apparemment pas même repris en négatif par les autres débatteurs.
    Par contre, attention, dans notre pays, je doute que ce genre d’intervention vérité soit de nature à vous maintenir ouverte la porte des medias qui persistent dans leur attitude belliciste insupportable.
    En oubliant jamais que ceux qui déclarent les guerres ne sont jamais ceux qui en meurent sur les champs de bataille.
    Merci en tous les cas.


  26. millesime Le 18 mars 2014 à 21h15
    Afficher/Masquer

    il semblerait qu’il y ait un pré-accord entre Kerry et Lavrov pour une réforme constitutionnelle en Ukraine. Ce serait un Etat fédéral ukrainien aux prérogatives limitées, accordant une large autonomie aux différents Etats fédérés. Cette perche a été tendue par Poutine pour désamorcer la crise et Obama aurait jugé bon de la saisir…!
    Kerry et Obama reprennent à leur compte les solutions préconisées, et vont jusqu’à en prétendre la paternité (quelle hypocrisie)
    le complot etats-unien visant à arracher l’ Ukraine de la Russie et à l’intégrer dans l’ Otan et dans l’Union européenne paraît avoir échoué.
    voir à présent les coups tordus que vont tenter les néoconservateurs …!
    à suivre…


    • step Le 18 mars 2014 à 22h16
      Afficher/Masquer

      pourvu que vous ailiez raison, et que cette dernière triomphe !


  27. Macarel Le 18 mars 2014 à 22h52
    Afficher/Masquer

    UE, y-a-t-il un pilote dans l’avion ?


  28. Macarel Le 18 mars 2014 à 22h56
    Afficher/Masquer

    Ukraine, la crise (d’hystérie) de trop ?

    http://www.entrefilets.com/ukraine_la_crise_de_trop.html


    • Goldfinger Le 19 mars 2014 à 00h15
      Afficher/Masquer

      ^Merci Macarel
      |
      | Très bel entrefilet que tu nous proposes ci-dessus.

      A LIRE ABSOLUMENT !!!


      • catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 00h31
        Afficher/Masquer

        Effectivement, très bel entrefilet!!
        Merci!


  29. Crapaud Rouge Le 18 mars 2014 à 23h15
    Afficher/Masquer

    Le Monde est vraiment écœurant. D’abord son édito (http://mobile.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/03/18/face-au-forfait-russe-l-europe-sans-force_4384955_3208.html) : “Face au forfait russe, l’Europe sans force” : qualifier de forfait ce qui était simplement l’intérêt de Moscou vu de Moscou, ne va pas aider à calmer le jeu…

    Ensuite: “Résultat : pour la deuxième fois après la Géorgie en 2008, la Russie a modifié les frontières du continent par la force sans en payer grand prix. Cela impose aux Européens, au minimum, de se tenir aujourd’hui fermement aux côtés de Kiev.” : ce “aux côtés“, et non pas “du côté“, relève d’une solidarité ignoble et inconsciente quand on sait le nombre de nazis que compte ce gouvernement dit “de transition” (vers l’enfer).

    Finalement, si le dialogue est rompu c’est bien sûr la faute à Poutine : “L’UE affirme avoir voulu préserver les chances d’un dialogue avec Moscou sur l’avenir de l’Ukraine. Elle prend le risque que le Kremlin interprète la mollesse de sa réaction comme un signe de faiblesse. L’Europe aura alors incité M. Poutine à poursuivre le démembrement de son voisin ukrainien.

    Il y a aussi le chat avec Marie Jégo, correspondante à Moscou, qui commence ainsi :
    C’est difficile de dire ce que va faire Vladimir Poutine puisque dans cette crise il a montré une grande imprévisibilité.” : pour les débiles qui nous gouverne, on se demande quel adversaire serait “prévisible”… (http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2014/03/18/le-moteur-de-poutine-est-ideologique-pas-pragmatique_4385221_3214.html) Son titre ? “Le moteur de Poutine est idéologique, pas pragmatique” : mauvaise foi garantie pure !

    Le mot de la fin: normalement, l’imprévisibilité d’un adversaire est une qualité, mais dans ce contexte c’est bien sûr une marque de mépris.


    • catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 02h04
      Afficher/Masquer

      mea culpa, dans courrier International, il est écrit que les gens de Crimée crient”le fascisme ne passera pas”!(p 27)
      Mais “agression Russe ne passera pas” etc……
      Il me semble que dès le début, Poutine demandait des discussions sous l’égide de l’ONU, mais pas un mot dans ce journal.
      En fait ils ont ouvert leurs pages à OUKRAINSKY, hebdo de Kiev., favorable à Maidan…..
      Je boycotte Courrier international! qui dit que OUKRAINSKY est un journal libre et engagé.


  30. Macarel Le 18 mars 2014 à 23h16
    Afficher/Masquer

    Ukraine, point de vue de la contestation américaine, tendance isolationniste :

    http://original.antiwar.com/justin/2014/03/16/from-iraq-to-ukraine-a-pattern-of-disaster/

    Et celui du World Socialist Web Site :

    http://www.wsws.org/en/articles/2014/03/18/ukra-m18.html

    Ou de Counterpunch :

    http://www.counterpunch.org/

    Et encore le point de vue de J. Sapir

    http://russeurope.hypotheses.org/2126

    Et enfin : “À la merci d’une étincelle allumée par des dingues”

    http://yetiblog.org/index.php?post/crimee-otan-guerre

    Bonne nuit, quand même…


  31. Thomas13 Le 19 mars 2014 à 00h04
    Afficher/Masquer

    BBBBBBBBBBrrrrrrrrrrrrravooooooo ! Davvvvvvvvaiiiiiiiiii


  32. catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 00h30
    Afficher/Masquer

    Et la prochaine fois, quel pays vont donc provoquer les USA?
    Il y a parmi vous de bons géopoliticiens, qu’en pensez-vous?
    Parce que les USA plus fiers et orgueilleux que notre coq national(et tout aussi cons) n’en finiront jamais de leurs provocations, ce sont des cow-boy!!habitués à dégainer, alors, vers quel pays vont-ils se tourner?en attendant, nous devons trouver le moyen de contrer le traité transatlantique parce que çà n’est ni le télétobbies, ni le fromage, qui vont défendre notre intérêt et…il ne reste que nous!
    Rassemblement à Bruxelles?on bloque les nentrées, les sorties?on est vigilants pour que tout se passe dans la non-violence(on attrape les agitateurs dès le début) et on exige le retrait, l’arrêt immédiat des négociations.Purée, je serai riche, je ferai un tour d’Europe pour réveiller les peuples et leur dire avec précision ce qui nous attend avec ce traité, cadeau de nos pays aux firmes américaines.


    • Goldfinger Le 19 mars 2014 à 01h31
      Afficher/Masquer

      Eh bien on peut dire familièrement que “vous vous bougez” !!!
      C’est de l’indignation active !!! Vous entrez dans le concret: nous ne sommes plus dans l’information mais dans l’action !

      Je suis certain qu’il y a un peu partout en Europe des citoyens qui pensent comme vous et ont envie de se faire entendre massivement et pacifiquement.
      Mais comment fédérer et structurer tout cela ???

      Une partie d’entre eux votera nationaliste par rejet mais cela sera-t-il suffisant pour provoquer une auto-réforme de l’UE. Personnellement je l’espère mais ce n’est pas une certitude.


      • catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 02h17
        Afficher/Masquer

        Je crains qu’avec cette propagande délivrée par nos merdias, les gens se disent qu’il y en a marre et qu’ils prennent la pire des solutions:élire des parlementaires fascites…..parce que tout est fait pour que ça se passe comme ça.C’est pire que de la désinformation, c’est de la propagande!!
        Avec cet abruti de Fabius qui s’entretient avec l’autre nazi, ils sont capables de suivre…Ils ont été “travaillé” pour ça:le mariage pour tous.


  33. catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 00h59
    Afficher/Masquer

    J”ai écrit au député de mon département pour connaitre sa position sur le traité transatlantique, il vient ce me répondre:
    Madame,

    J’ai bien reçu votre courrier électronique du 13 février dernier dans lequel vous souhaitez connaître ma position au sujet du partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, communément appelé « traité transatlantique ».

    A l’heure actuelle, les négociations sont encore en cours entre l’Union européenne et les Etats-Unis, c’est pourquoi je ne saurais me prononcer de façon stricte sur ce traité.

    En revanche, je considère que nous devons être particulièrement prudents et vigilants sur ses ambitions et ses conséquences pour notre continent et notre pays.

    Je regrette à ce titre que la France, contrairement à l’Allemagne, n’ait pas défini de stratégie et d’objectifs précis en amont de ces négociations.

    Nous pourrions espérer beaucoup d’un accord de libre-échange sur certains points, cependant il convient de s’assurer qu’il ne sera pas une validation des stratégies de dumping.

    Je suis favorable au libre-échange mais je considère qu’il doit être parfaitement équilibré. Je crains que ce ne soit pas le cas en l’état actuel des négociations, faute de pilotage et de vision claire de la part de l’Europe, et notamment du gouvernement français qui s’est concentré sur la question de l’exception culturelle, au détriment d’autres sujets.

    Je constate par ailleurs que la Commission européenne a pris acte des réticences de l’opinion publique et des parlementaires sur ce traité, et que les négociations ont visiblement été ralenties.

    Pour ma part, je considère que l’affaire des écoutes de la NSA est une preuve supplémentaire de l’extrême vigilance et exigence dont nous devons faire part vis-à-vis de nos partenaires américains.

    En résumé, ce traité ne saurait être autre chose qu’un accord gagnant-gagnant.

    Tels sont les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance.

    Restant à votre disposition, je vous prie de recevoir, Madame, mes salutations dévouées.

    Lionel TARDY
    Député de la Haute-Savoie

    Monsieur Merci
    ps:j’ai écris à tous les députés de France, je n’ai eu que cette réponse.


    • catherine Balogh Le 19 mars 2014 à 01h13
      Afficher/Masquer

      EUh, je suis carrément hors sujet, excuses-moi, Olivier.


  34. flippo Le 19 mars 2014 à 01h13
    Afficher/Masquer

    Encore merci Olivier pour toutes les interventions hyper claires et très justes que vous faites. Et toujours pas de langue de bois politocarde, pas de simplification ni de pro-américanisation des discours, que c’est rafraîchissant !
    Cela me fait penser que votre position doit être assez proche de celle de Jacques Sapir concernant la Russie et la crise Ukrainienne. En tous les cas je ne le verrai pas autrement.
    A quand un débat sur la démondialisation introduite pas la remultipolarisation de l’économie et du commerce mondial ?
    On a tout ceci en tâche de fond de ce conflit, tout est géo-politico-économicostratégique.


  35. Crapaud Rouge Le 19 mars 2014 à 21h35
    Afficher/Masquer

    Poutine s’est fait avoir : il a gagné la Crimée, mais perdu l’Ukraine. En effet, d’après Libé, (http://www.liberation.fr/monde/2014/03/19/desormais-sous-le-giron-russe-la-crimee-refuse-la-visite-de-ministres-ukrainiens_988243) : “18h30. L’Ukraine décide de sortir de la CEI (ex-républiques soviétiques). L’Ukraine a décidé de sortir de la CEI, Communauté des Etats Indépendants réunissant onze ex-républiques soviétiques et menée par la Russie, a déclaré mercredi le secrétaire du conseil de sécurité nationale et de défense, Andriï Paroubiï. «Il a été décidé de lancer le processus de sortie de la CEI», a déclaré Andriï Paroubiï au cours d’un point de presse.

    Ca va devenir très chaud, parce que l’Est travaille essentiellement pour la Russie.


    • Norton Le 19 mars 2014 à 22h45
      Afficher/Masquer

      À mon avis,ils viennent de commettre une erreur fatale…La Russie ne reconnaît pas ce gouvernement comme légitime…Mais jusque-là,à part pour la Crimée où les gens ont demandé leur rattachement,rien ne poussait les russes à aller plus loin.
      Mais s’ils rompent le traité CEI,qu’ils le fassent selon les closes de sortie ou pas,ça m’étonnerait que les Russes,mais peut-être aussi les autre états de la CEI,soient d’accord pour valider leur signature…Donc demain matin,les chars russes peuvent très bien passer la frontière avec un motif “suffisant”.Sauf si Poutine décide d’utiliser un autre moyen de pression…Ce qui est sûr,c’est qu’il ne reculera pas…
      Sam va bientôt bouffer son Stetson…


Charte de modérations des commentaires