Nicolas Doze m’a invité à son émission sur BFM Business.

Avec Guillaume Dard, président de Montpensier Finance et Christian Poyau, Président-directeur général de Micropole.

Voici la vidéo :

Partie 1 :

Partie 2 :

Je faisais référence à cette intervention de Kerry :

“On n’a pas à envahir un autre pays sous un prétexte bidon” (‘one doesn’t invade country on phony pretext’) – pensée à l’Irak ou à la Palestine… Lire ici.

Je vous recommande aussi l’émission de la veille, avec Charles Gave et Alain Madelin (toujours amusant de voir un pur libéral face à Madelin…).

Vision intéressante sur l’Ukraine et l’euro (bien trouvé de le comparer à l’URSS). Pour le premier point, quelqu’un aurait-il la gentillesse de retranscrire en commentaire les 2 ou 3 phrases où Madelin explique goguenard que ce qui compte c’est l’individu et non plus la nation ? C’est important… Merci !

============================

Prochaine émission : le 17 mars.

N’hésitez pas à réagir en direct par mail sur cette émission via ce lien – Nicolas Doze consulte bien les mails en direct, et est très demandeur 😉 :

http://www.bfmtv.com/emission/les-experts/

(cliquez sur Lui écrire à droite)

Utilisez aussi Twitter : https://twitter.com/NicolasDOZE

50 réponses à [Média] BFM Business, Les Experts – 6 mars

  1. perceval78 Le 06 mars 2014 à 02h38
    Afficher/Masquer

    Madelin vers 10min 30:

    cette souveraineté des états a énormément de nostalgiques ,regardez sur l’echiquier politique français ceux qui d’une façon ou d’une autre semblent fascinés par Poutine … simplement le monde est en train de changer et la verticale du pouvoir Poutinienne elle se heurte à l’horizontalité du monde , la verticalité de l’état se heurte à un monde ou finalement au bout du compte ,ou , même si c’est compliqué émerge la souveraineté de l’individu et au fond l’interdépendance total sur le plan économique , l’interconnection
    de la finance mais de la production du moindre bien industriel ou du moindre service
    font que tout le monde dépend de tout le monde c’est le doux commerce cher a Montesquieu
    il y a une logique de paix, la logique de marché …et la logique belliqueuse de Poutine


    • Lasc Le 06 mars 2014 à 08h19
      Afficher/Masquer

      Ah, la souveraineté de l’individu…c’est plutôt l’universalisation d’une certaine représentation de l’individu, l’individu au sens “bourgeois” et libéral du terme, qui effectivement tend à rechercher la paix et la sécurité dans ses jouissances privées, sauf quand sa propriété est menacée ou quand il s’agit de l’étendre. Et là, cet individu peut parfaitement conduire l’Etat à mener des politiques belliqueuses…


    • perceval78 Le 06 mars 2014 à 13h26
      Afficher/Masquer

      Ollivier tu exprimes un besoin , recuperer le texte d’une video youtube .
      Youtube peux tout faire y compris te donner le texte d’une video

      je l’ai testé sur cette video ca marche :

      1) ouvrir la video directement sur youtube (taper sur icone youtube sous la video)
      2) sous la video il y a le titre puis : À propos de Partager Ajouter à + 1 icone
      tu cliques sur cette icone et tu verras apparaitre tout le texte retranscris avec les timing

      3) 1 clique sur le debut du texte , 1 clique sur la fin , puis CTRL A
      4) tu ouvre ton editeur prefere : word , notepad , textpad , autre … puis CTRL C

      ca y es tu as tout récupéré .

      Pour trouver cette info , j’ai tapé youtube to text dans google et j’ai atterri ici :

      http://www.youtube.com/watch?v=YJ8a9z5ERKk


      • perceval78 Le 06 mars 2014 à 13h30
        Afficher/Masquer

        es ce la phrase suivante que tu cherchais ?

        11:05qui à mon avis est une cet article en aura d’autres
        11:09mais il ya des dernières représentations de
        11:13la souveraineté de l’état 2011 alors
        11:15on montre ses muscles il aura pas de guerre bien évidemment qu’est-ce qui se
        11:19passe on arrive au bout du compte abbas un petit problème
        11:23concentré sur la crimée


        • perceval78 Le 06 mars 2014 à 17h34
          Afficher/Masquer

          sans coquilles suite : très simple , tu portes plainte contre Youtube à New York , … ,tu devrais avoir une réponse très prochainement 🙂


    • ploi Le 06 mars 2014 à 14h31
      Afficher/Masquer

      “une logique belliqueuse de Poutine qui, à mon avis, fait partie des dernières représentations de la souveraineté de l’État dominante. Alors on montre ses muscles mais il n’y aura pas de guerre évidemment”


  2. millesime Le 06 mars 2014 à 07h09
    Afficher/Masquer

    deux conceptions du monde s’affrontent :
    le monde “unipolaire” voulu par les USA (bilderberg, Davos et autres..) par rapport au monde “multipolaire” souhaité par les BRICS et autres pays émergents (et moi-même) et cet affrontement est de plus en plus “tendu” c’est le moins qu’on puisse dire (écouter la conférence faite en Suisse le 24/02 par Aymeric Chauprade sur le sujet sur son blog.realpolitik.tv)


    • perceval78 Le 06 mars 2014 à 10h20
      Afficher/Masquer

      @millesime : oui chauprade est interessant ( pour info il est tête de liste FN aux europeennes) mais cela n’enlève rien a la valeur de son analyse en tant que geopoliticien . Car c’est bien de ca qu’il s’agit : tous ces gens : les brejsinky et autres raisonnent en tant que geopoliticiens , et tous en tant que geopoliticiens sont coherents . J’ai compris ca un jour en ecoutant un jour Alexandre Adler à la radio , il était extremement meprisant a l’egard des tibétains . Ayant des sympathies bouddhistes , ses propos me choquaient profondément . C’est ce jour la que j’ai compris que pour ces gens la : les gens , les individus … n’existent pas … la seule chose qui existe ce sont les empires … donc Alexandre Adler admire les russes (c’est un empire historique) admire les chinois (c’est un empire historique) mais deteste profondement (les tibetains , les bretons , les indiens d’ameriques car ce ne sont pas des empires) . Ce faisant comme tout être humain il a ses propres contradictions . On ne changera pas les geopoliticiens , car ce serait changer leur regard sur le monde . Mais il ne faut prendre leur propos en compte que dans leur spécialité . Par exemple , si vous rentrez dans le detail des idées de Chauprade , vous vous apercevrez que globalement il defend une France Catholique ( elle même empire historique) , et la vous n’êtes plus forcément d’accord avec lui . Comment affrontez le monde , comment être francais , si vous vous sentez plutot athée , que vous en avez rien a foutre des empires et que vous êtes entouré de méchants empires . Sur quelle identité s’appuyer ??? la langue peut être et donc la francophonie


  3. millesime Le 06 mars 2014 à 07h24
    Afficher/Masquer
    • perceval78 Le 06 mars 2014 à 07h58
      Afficher/Masquer

      il y a un acharnement anti russe contre lequel on doit lutter
      ce qui est frappant dans cette histoire cest que l’UE devient commes les USA : ils mentent comme des morts de faim

      http://russeurope.hypotheses.org/2051

      http://www.pauljorion.com/blog/?p=62814

      http://blog.realpolitik.tv/


      • Un naïf Le 06 mars 2014 à 10h50
        Afficher/Masquer

        La Russie, la Crimée, les USA :

        Les combattants de Kiev financés par les Etats-Unis et formés en Lituanie et en Pologne pourraient étendre leurs actions vers l’est de l’Ukraine, a déclaré samedi à Moscou le vice-président du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Iouri Vorobiev.
        “Selon les médias, le président des Etats-Unis a déclaré que la Russie payerait cher pour sa politique. Nous savons que les combattants ayant opéré à Kiev ont été formés en Lituanie et en Pologne grâce aux fonds américains. A présent, ils comptent étendre leurs actions vers les régions orientales de l’Ukraine et la Crimée”, a indiqué M.Vorobiev.

        http://fr.ria.ru/world/20140301/200619831.html

        Ukraine : Arseni Iatseniouk a participé à une réunion de la Commission Trilatérale en 2013

        http://fr.ria.ru/world/20140301/200619831.html

        Si les multinationales dirigent le monde, où allons nous ??

        http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/cette-guerre-froide-nest-pas-ideologique


        • jducac Le 06 mars 2014 à 14h18
          Afficher/Masquer

          @ Un naïf Le 06 mars 2014 à 10h50

          Si les multinationales dirigent le monde, où allons nous ??

          Les multinationales ont une vision adaptée à leur champ d’action. Pour être pertinente, ce champ est devenu planétaire par nécessité de survie, comme sont conduits à le voir les éléments les plus entreprenants de l’espèce humaine.

          Quand les structures étatiques et nationales se révèlent incapables, du fait de leurs dirigeants politiques et syndicaux, d’assurer la survie de leurs populations à cause d’un manque de vision élargie à l’Europe, puis à la planète entière, alors chacun se transforme en micro structure individuelle. L’objectif des individus est de sauver leur peau, quitte à s’expatrier sous des cieux où il est possible d’accéder aux ressources indispensables à une évolution favorable, avec l’espoir d’une vie et d’un avenir meilleurs.

          A quoi cela sert-il de rester dépendant de leaders qui ne sont pas à la hauteur de la tâche qu’ils se sont fait confier, parfois en mentant délibérément à leurs électeurs, à seule fin de se mettre à l’abri avant la tempête ?

          http://la-page-de-l-emploi.pagepersonnel.fr/tendances-analyses/pourquoi-les-jeunes-dip-quittent-le-navire/


          • perceval78 Le 06 mars 2014 à 14h31
            Afficher/Masquer

            “Pour être pertinente, ce champ est devenu planétaire par nécessité de survie”
            tu veux dire par nécessité de faire du fric

            ” les éléments les plus entreprenants de l’espèce humaine”
            tu veux dire les plus voleurs et les plus prédateurs

            “à cause d’un manque de vision élargie à l’Europe”
            oui effectivement il y a un problème de vision mais pas forcement du coté que tu crois

            “L’objectif des individus est de sauver leur peau”
            il y a aussi l’ objectif d’être heureux , d’aimer , d’être aimé , de partager , de donner un sens a sa vie ….


            • jducac Le 06 mars 2014 à 17h26
              Afficher/Masquer

              @ perceval78 Le 06 mars 2014 à 14h31

              il y a aussi l’objectif d’être heureux, d’aimer , d’être aimé , de partager , de donner un sens a sa vie ….

              C’est peut être ce que les bienpensants et bien sécurisés enseignent en oubliant que les deux premiers niveaux de la pyramide de Maslow ne sont pas satisfaits chez beaucoup de ceux qui sont au chômage.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow

              Quant à ceux qui jouissent encore du troisième niveau de satisfaction des besoins, leur vie est empoisonnée par la subsistance de risques de déclassement pour eux-mêmes et pour leurs proches. Cet empoisonnement grandit d’autant plus que nos partenaires européens ne cessent d’alerter sans succès nos dirigeants. Nos responsables semblent se complaire dans un immobilisme d’inconscience qui va finir par devenir dramatique et coupable.

              « La France doit redresser la barre rapidement. Pas seulement pour sauver son économie, mais pour toute la zone euro »

              http://www.euractiv.fr/services-financiers/bruxelles-augmente-la-pression-d-news-533949


    • nono Le 06 mars 2014 à 10h45
      Afficher/Masquer
  4. jmeransaigne Le 06 mars 2014 à 08h16
    Afficher/Masquer

    à Perceval78,
    Bonjour,
    Quand tu dis:”c’est le doux commerce cher a Montesquieu
    il y a une logique de paix, la logique de marché …et la logique belliqueuse de Poutine”.
    Je ne partage ni la comparaison que je trouve limite dangereuse en ces temps de “poudrière”, ni ce méli-mélo entre logique de paix et logique du marché.Jusqu’à présent, on ne peut pas dire que le marché ait une quelconque logique de paix, bien au contraire.
    Peut-être ais-je mal saisis ton propos?
    Cordialement


    • Janek Le 06 mars 2014 à 08h33
      Afficher/Masquer

      Je crois que Perceval78 se contentait de retranscrire les propos de Madelin. ^^’
      Bon, j’avoue qu’il a oublié de mettre des guillemets, ça vaut bien qu’on lui jette des pierres. 😀


    • perceval78 Le 06 mars 2014 à 09h43
      Afficher/Masquer

      @jmrensaigne

      “Pour le premier point, quelqu’un aurait-il la gentillesse de retranscrire en commentaire les 2 ou 3 phrases où Madelin explique goguenard que ce qui compte c’est l’individu et non plus la nation”

      je retranscrivais les propos de madelin a la demande d’Ollivier .
      je ne partage en aucune facon les propos de ce triste sire , je REPETE , je ne PARTAGE en aucun facon les propos de ce triste ULTRA LIBERAL


    • perceval78 Le 06 mars 2014 à 10h00
      Afficher/Masquer

      @jmrensaigne , j’ai recherché la source concernant Montesquieu , il semblerait qu’il l’ai effectivement dis , cf un cours à l’IEP :

      http://www.hansen-love.com/article-texte-de-montesquieu-iep-paris-juin-2011-78109204.html

      Montesquieu, De l’esprit des lois, Livre XX, chapitres 1 et 2 (1748) :

      “Le commerce guérit des préjugés destructeurs ; et c’est presque une règle générale que, partout où il y a des mœurs douces, il y a du commerce ; et que, partout où il y a du commerce, il y a des
      mœurs douces.

      Qu’on ne s’étonne donc point si nos mœurs sont moins féroces qu’elles ne l’étaient autrefois. Le commerce a fait que la connaissance des mœurs de toutes les nations a pénétré partout : on les a comparées entre elles, et il en a résulté de grands biens.

      On peut dire que les lois du commerce perfectionnent les mœurs ; par la même raison que ces mêmes lois perdent les mœurs. Le commerce corrompt les mœurs pures ; c’était le sujet des plaintes de Platon ; il polit et adoucit les moeurs barbares, comme nous le voyons tous les jours.

      […]

      L’effet naturel du commerce est de porter à la paix. Deux nations qui négocient ensemble se rendent réciproquement dépendantes : si l’une a intérêt d’acheter, l’autre a intérêt de vendre ; et
      toutes les unions sont fondées sur des besoins mutuels.

      Mais si l’esprit de commerce unit les nations, il n’unit pas de même les particuliers. Nous voyons que, dans les pays où l’on n’est affecté que de l’esprit de commerce, on trafique de toutes les
      actions humaines, et de toutes les vertus morales ; les plus petites choses, celles que l’humanité demande, s’y font, ou s’y donnent pour de l’argent.

      L’esprit de commerce produit dans les hommes un certain sentiment de justice exacte, opposé d’un côté au brigandage, et de l’autre à ces vertus morales qui font qu’on ne discute pas toujours ses intérêts avec rigidité, et qu’on peut les négliger pour ceux des autres.

      La privation totale du commerce produit au contraire le brigandage, qu’Aristote met au nombre des manières d’acquérir. L’esprit n’en est point opposé à de certaines vertus morales : par exemple,l’hospitalité, très rare dans les pays de commerce, se trouve admirablement parmi les peuples brigands”.


  5. Bouddha Vert Le 06 mars 2014 à 09h33
    Afficher/Masquer

    Pour le Brésil, le mondial de foot et ses marchands de frites relanceront peut être leur croissance…
    Ce n’est peut être pas certains.


  6. Clive Le 06 mars 2014 à 10h25
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas comment vous faites pour rester calme dans ce genre d’émission à thèse ou certains peuvent finir leur phrase, et l’autre se voit systématiquement coupé et son propos immédiatement recouvert. 1 contre 3 il vaudrait mieux les laisser mouliner leurs conceptions centrées, intéressés et ne pas jouer le simulâcre de l’analyse alternative…
    Autant aller parler d’atheïsme, de diversité dans une secte intégriste.


    • dany2 Le 06 mars 2014 à 13h34
      Afficher/Masquer

      La seule émission équilibrée avec J Sapir, Doze n’a pas du s’en remettre…


      • Theodorum Le 12 mars 2014 à 18h31
        Afficher/Masquer

        Doze, une bonne dose de suffisance : a refusé un courrier contenant 3 pages A4 sans l’ouvrir. C’est la 1ère fois – en 40 ans – que cela m’est arrivé. Doze + Madelin, Olivier était servi ! Ci-joint un texte sur Boursier.com hors sujet, pas hors actualité :

        800.000 emplois créés en cas de suppression des charges sur les bas salaires ?
        Messages

        Aujourd’hui à12 Mars 2014 à 17h14 / message No.11 Par theodorum
        Insuffisant !
        La solution n’est pas de baisser les charges, elle est de les supprimer quels que soient les salaires et il faut que les produits importés en paient d’égales. Et que ces charges soient payées par le consommateur et assises sur les volumes produits, non les salaires.
        Et il faut, aussi, que les entreprises aient intérêt à employer par une relation automatique et légale entre masse salariale et valeur ajoutée, au niveau de 50 % avec un maximum déductible par emploi de 2 fois le SMIC.
        Il faut aussi une taxe de 20 % sur la valeur ajoutée ( incluse dans les 50 % ) d’où on pourrait déduire l’équivalent d’ 1 SMIC avec crédit d’impôt. Cela permettrait aux entreprises prospères d’aider celles qui le sont moins à embaucher en leur reprenant une part des arrière-marges obtenues par chantage sur les fournisseurs.
        Ce sont des millions d’emplois qu’on peut créer, quitte à diminuer le temps de travail, conséquence et non cause de la fin du chômage !
        Avec les 35 H on a mis la charrue devant ( avant n’est pas parlant ! ) les boeux !

         
        Aujourd’hui à 17h21 / message No.12 Par theodorum
        Car nous supprimerions ainsi toutes les concurrences déloyales !
        Actuellement on n’entend jamais parler des concurrences déloyales que sont travail au noir, robotisation, bricolage ( de produits importés essentiellement et low-cost ), et délocalisations !
        C’est l’emploi et les pauvres qui en font les frais, avec la dignité humaine ! au profit des riches !
        Comment se fait-il qu’on n’en parle jamais, ni les politiques, ni les médias ! Le mensonge et l’hypocrisie règnent ! Tous complices !


  7. BA Le 06 mars 2014 à 11h02
    Afficher/Masquer

    Jeudi 6 mars 2014 :

    L’Union Européenne veut sauver l’Ukraine de la faillite !

    L’Union Européenne vient d’annoncer un soi-disant “plan d’aide massif” à l’Ukraine de 11 milliards d’euros !

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140305trib000818406/ukraine-bruxelles-annonce-un-plan-d-aide-massif-de-11-milliards-d-euros.html

    Mais il y a un tout petit problème : les 28 Etats membres de l’Union Européenne sont eux-mêmes surendettés. Leur dette publique est de :
    11 310,458 milliards d’euros.

    Dans l’Union Européenne, rien, ni personne ne possède ces 11 milliards d’euros. On va donc emprunter 11 milliards d’euros sur les marchés financiers, on va donc se surendetter encore davantage, et ensuite on va prêter ces 11 milliards d’euros à l’Ukraine … et ensuite l’Ukraine ne nous les remboursera jamais.

    Pas grave. On a l’habitude.

    Allemagne : dette publique de 2126,831 milliards d’euros.
    Italie : dette publique de 2068,722 milliards d’euros.
    France : dette publique de 1900,848 milliards d’euros.
    Espagne : 954,863 milliards d’euros.
    Belgique : 393,603 milliards d’euros.
    Grèce : 317,310 milliards d’euros.
    Portugal : 210,965 milliards d’euros.
    Irlande : 204,696 milliards d’euros.
    Chypre : 18,403 milliards d’euros.
    Royaume-Uni : dette publique de 1431,399 milliards de livres sterling.


    • pitoun Le 06 mars 2014 à 13h47
      Afficher/Masquer

      D’aprés Stéphane soumier c’est un fonds destiné a des investissements sur des infrastructures qui servira pour le prét… Donc les sommes étaient déja prétes.


  8. Benjamin Franklin Le 06 mars 2014 à 11h04
    Afficher/Masquer

    L’Etat n’est pas la Nation.
    La Nation est une assemblée d’individus qui estiment partager une origine, des valeurs, une histoire commune. La Nation ne s’impose pas à ses membres, elle existe dans leur esprit, pas sur un bout de plastique dans leur portefeuille.
    La Nation existe sans l’Etat, comme n’importe quel groupe humain peut exister sans forcément l’existence d’une épée au dessus de la tête de ses membres pour les maintenir ensemble. Peuples et nations ont préexisté aux Etats, il existe des états multinationaux, et des nations partagées en plusieurs états.

    La liberté, et donc nécessairement la responsabilité, individuelle, est une composante essentielle à l’existence de la Nation. Sans elle, un pays n’est pas une assemblée volontaire d’hommes libres, mais un troupeau.

    La Nation se définit bien par des liens horizontaux entre individus, qui ne sont nullement contradictoires avec d’autres types de liens horizontaux, commerciaux ou pas d’ailleurs.

    L’ethnogenèse de la France remonte à 2000 ans, et même plus. Pétain a imposé la carte d’identité sous l’Occupation. Je n’ai pas DU TOUT envie que l’Etat français remplace la Nation française, et pourtant c’est ce qui est en train de se passer depuis quelques décennies. Je suis français, pas membre du troupeau hexagonal. Je ne sais pas s’il reste beaucoup de français.


    • Casquette Le 06 mars 2014 à 12h17
      Afficher/Masquer

      Une nation sans état est vite submergée par les puissances voisines ,cf les Kurdes ou même la situation en Crimée ou il a suffit que le gouvernement ukrainien tombe pour que la région vascille…
      Un état sans nation est un incommensurable bordel, l’exemple type étant celui de l’union européenne.
      En France nous sommes le fruit des 2 institutions , c’est l’Etat qui a organisé :
      -la concordance économique du pays (collecte et généralisation de l’impot à l’échelon national ,construction d”infrastructures , filiarisation de Colbert à De Gaulle)
      -le rapprochement culturel de populations extrêmement diversifées via l’instruction publique , l’apprentissage de la langue française…
      -culturel mais aussi antropologique (brassage de la population via l’armée , les mutations de fonctionnaires de régions à régions).
      -sans oublier la solidarité sociale (sécu , péréquation , plan d’aide type ORSEC)

      Alors en effet c’est pas une carte d’identité qui vous définit , le nombre de gens qui se baladent avec une ID estampillé “république française” dans la poche tout en portant un T shirt à l’éffigie d’un autre pays démontre régulièrement cette absurdité, mais vous n’êtes pas non plus venu au monde en connaissant ,comme par magie ,la langue et l’histoire de ce pays , des gens et des administrations vont les ont enseignés.


      • Benjamin Franklin Le 06 mars 2014 à 15h54
        Afficher/Masquer

        Il faut des “administrations” pour enseigner la langue et l’histoire ? Je pensais naïvement que des “gens” ça suffisait. Donc avant Jules Ferry, la France n’existait pas ?

        Une nation peut construire un état à des fins de protection physique, ça c’est une évidence. Mais c’est la nation qui fait l’état, pas l’inverse. Pour tout le reste, “concordance économique”, “rapprochement culturel et anthropologique”, “solidarité sociale”, en quoi cela constitue-t-il une nation ? La France a été une nation bien avant ces trucs, et d’autres nations s’en sont passé plus longtemps que nous, voire s’en passent encore.


        • Casquette Le 06 mars 2014 à 18h40
          Afficher/Masquer

          @BF

          A l’époque pour enseigner le français et l’histoire-géo en Bretagne ,en Corse , aux Antilles et aujourd’hui aux enfants d’immigrés qui ne parlent pas le français à la maison il faut évidemment des écoles , je comprends pas votre remarque !?

          Et oui la France a été une nation avant Jules Ferry , la création du mille feuille administratif et tout le toutim mais elle possédait déjà un réseau administratif qui régissait les finances , la guerre , la justice… la question est de savoir si nous souhaitons revenir à une période ou les habitants de ce pays ne bénéficiaient d’aucun régime de solidarité…
          Quant aux nations sans états je sais pas leur sort est bien enviable , les écossais et les catalans s’ils obtiennent leur indépendance vous pensez qu’ils se passeront d’un état ?


  9. BA Le 06 mars 2014 à 11h13
    Afficher/Masquer

    Crimée : un référendum annoncé sur le rattachement à la Russie le dimanche 16 mars.

    La Crimée vit-elle ses dernières heures sous le drapeau ukrainien ? Un référendum va être organisé le 16 mars sur le rattachement de la Crimée à la Russie.

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ukraine-organisation-d-un-referundum-sur-le-rattachement-de-la-crimee-a-la-russie_1497821.html


    • pitoun Le 06 mars 2014 à 13h50
      Afficher/Masquer

      ” @arnaudcomte La décision de la tenue d’un référendum a été votée par un parlement issu de la force alors que le quorum n’était pas atteint #Crimée”


  10. bocanegra Le 06 mars 2014 à 11h18
    Afficher/Masquer

    l’union soviétique dont le président serait hollande …donc on peut acter que trois personnes sur ce plateau se sont accordées pour faire un constat simple : c’est terminé , l’euro est bien cette erreur historique démocratiquement votée en ’92 et comment allons-nous faire pour sauver nos patrimoines ou le peu qu’il nous reste et mettre dehors à tout jamais les socialistes ? et l’ump ? vous avez 3 heures !


  11. julien Le 06 mars 2014 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Bilan du pacte de “responsabilité” :
    – mise en faillite de la sécurité sociale grâce a la suppression d’un financement pérenne par un financement par la dette. Et bientôt la privatisation du secteur parce que le privé gère vachement mieux…
    – subvention de la politique de l’offre alors qu’il faut subventionner la demande…

    Bref, nos politiques continuent à faire semblant d’être dans l’action alors qu’ils aggravent le problème de façon volontaire : ce ne sont pas des idiots et ils savent très bien quelles seront les conséquences de leurs actes…

    ps il est impossible de faire une politique de la demande dans un pays ouvert aux quatre vents du mondialisme… Le préalable serait une remise en place des frontières mais c’est un secret… De polichinelle.


  12. Casquette Le 06 mars 2014 à 11h42
    Afficher/Masquer

    Au PDG de Micropole faudrait simplement rappeler que les partisans de la démondialisation ne réclament pas la suppréssion du commerce internationale mais sa régulation sous la houlette des Etats ,donc des états-nations , puisque l’étatitsme post ou supra nationale de l’UE rend la pratique impossible.
    Ouvrir des bureaux en Chine c’est bien , je suis sûr que ça offre un tas de perspectives de croissance , mais pourquoi se féciliter de la présence de sa boite dans un pays qui pratique le contrôle des capitaux si c’est pour dénigrer ses compatriotes qui pronent la même chose en France ?


  13. Macarel Le 06 mars 2014 à 12h11
    Afficher/Masquer

    Achtung, achtung !!!

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203353391080-la-commission-europeenne-place-la-france-sous-surveillance-renforcee-654688.php

    Dernier avertissement avant la venue de la Troïka à Paris !

    La France mise sous haute surveillance par Bruxelles (Berlin), comme la Grèce, l’Espagne, ou l’Irlande.

    Ca va barder, fini de rigoler, va falloir nommer un gauleiter, pour remettre ces frivoles de français dans le droit chemin.

    Hollande, pourrait être remplacé, par un “technicien”, style Monti en Italie, qui avait remplacé cet arsouille de Berlusconi.

    La démocratie, même formelle et titubante, devient un luxe que l’on ne peut plus se permettre, devant l’Urgence de la Crise de la Dette Publique, surtout publique.
    La dette privée c’est une autre histoire…

    La France doit devenir plus compétitive et réduire sa dette, ce n’est pas négociable.

    Sinon des gens masqués et armés de réformes structurelles drastiques, prendront le contrôle de nos ministères. A la mode Poutinienne, comme en Crimée, mais dans notre cas ce sera pour la bonne cause, la “cause Européenne”, la défense du monde libre. Des mauvais esprits, diraient : la défense des créanciers, des rentiers, des actionnaires, de Wall Street, de la City, et de l’euro-mark. Mais ce sont des “cerveaux malades”, à envoyer en “camp de rééducation économique”.


  14. cording Le 06 mars 2014 à 14h44
    Afficher/Masquer

    Mais où est donc passé “l’humeur” de Jacques Sapir ?

    Alain Madelin reste structuré mentalement comme du temps où il fût un homme d’extrême droite dans sa prime jeunesse !


  15. Julian Le 06 mars 2014 à 16h53
    Afficher/Masquer

    La prostration de Madelin lorsque Charles Gave affirme que l’Euro n’est pas viable m’interroge :
    Madelin n’est -il pas en train, ou n’a-t-il pas déjà…intégré le fait ?
    Troublant.
    Il y a quelques mois seulement, dans ce type d’échanges, Madelin aurait sorti son missel et récité les articles de Foi.


    • BA Le 06 mars 2014 à 16h56
      Afficher/Masquer

      C’est parce qu’Alain Madelin vient juste de comprendre.


  16. BA Le 06 mars 2014 à 19h12
    Afficher/Masquer

    Le cadre maximal de la solidarité est le cadre national.

    La solidarité supranationale, ça n’existe pas.

    Il n’y a aucune solidarité entre les pays européens.

    La zone euro va exploser. La seule question est : “Quand ?”

    Jeudi 6 mars 2014 :

    La Grèce exige des réparations de guerre de l’Allemagne.

    http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/2014/03/06/la-grece-exige-des-reparations-de-guerre-de-l-allemagne_4378951_4350146.html


  17. michel lambotte Le 06 mars 2014 à 20h03
    Afficher/Masquer

    Charles Gave se trompe totalement
    C’est vrai que les entreprises créent le contenu de l’emploi, mais c’est la demande qui créent le nombre d’emploi. Une diminution des charges salariales ne fera que diminuer la demande.
    Quand le diagnostic est faux les politiques sont néfastes http://www.amazon.fr/La-Crise-incomprise-Oskar-Slingerland-ebook/dp/B00I03P040/ref=dp_kinw_strp_1
    Quelles soient allemande, française ou belge même voir américaine toutes ces politiques appartiennent au passé


  18. DidierF Le 06 mars 2014 à 21h46
    Afficher/Masquer

    Vous n’avez pas pu en placer une. Quand vous avez placé le terme du coût du capital, vous avez rencontré un silence abyssal. Pour le reste, vous avez été réduit au silence.

    Vos trois “opposants” s’approchent de leur tête sur une pique. Ils ne voient pas la haine qu’ils suscitent.

    Franchement, qu’est-ce que vous gagnez à aller dans cette émission ?


    • DidierF Le 07 mars 2014 à 19h18
      Afficher/Masquer

      Je reviens sur le coût du capital.

      Je vois vos contradicteurs parfaitement incapables de concevoir que le capital a un coût. Je les imagine considérer que le capital est toujours au juste prix. C’est une application de l’hypothèse du marché efficient en action.

      Ce concept de coût du capital pouvant être trop élevé est simplement impensable pour ces gens. Si les entreprises sont à la peine, ce ne peut pas être à cause de la spéculation, rebaptisée investissement selon leur logiciel. Cela signifie que si ça ne marche pas, c’est parce qu’il n’y a pas assez de spéculation. Il faut donc libéraliser plus la circulation des capitaux.


  19. samuel Le 06 mars 2014 à 23h21
    Afficher/Masquer

    Bon Madelin reste un CSP+ qui ce prend pour une incarnation du monde (des quartiers chics de New York, à Shanghai en passant par Sydney, voila le “monde”), bon cela reste minot (l’économie c’est beaucoup plus que le chiffre d’affaire du CAC40, c’est plutôt l’artisanat…, quand à la finance, elle ne doit ces dérivés que part l’appui d’un patrimoine basé sur cette économie des gens).
    Et Gaves nous ré-explique (in fine, l’intro est bonne) qu’à l’époque de l’Europe des douze, les ritals qui venaient biner les betteraves des plaines françaises étaient plus compétitifs que le franzoesisch, par conséquent plutôt que de développer la demande Italienne, il aurait mieux “value” diluer la redistribution Française (bon elle a ces tares, ces bêtises, c’est vrai, mais c’est des nuances à son principe, ce n’est pas, pour ma part une remise en cause du principe….. la richesse est un fantôme parmi les éclats d’obus et pourtant elle fût…).


  20. BA Le 07 mars 2014 à 08h09
    Afficher/Masquer

    En Chine, le défaut de paiement qui pourrait tout changer.

    Chaori, un groupe spécialisé dans les cellules photovoltaïques, a confirmé ce matin qu’il ne pourrait pas rembourser les 89,8 millions de yuans (14,7 milliards de dollars) d’intérêts qu’il doit à ses créditeurs.

    Ce défaut de paiement a toutes les chances de marquer une date importante dans l’histoire économique de la Chine. Car il intervient dans une période où les inquiétudes s’accumulent au sujet de l’endettement du pays. Profitant des années de crédit facile, les entreprises, mais aussi les gouvernements locaux, se sont endettées dans des proportions qui semblent désormais excessives. Toutes les estimations pointent aujourd’hui un endettement global (privé et public) supérieur à 200% du PIB.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203358798058-en-chine-le-defaut-de-paiement-qui-pourrait-tout-changer-655352.php

    J’éclate de rire !

    “Toutes les estimations pointent aujourd’hui un endettement global (privé et public) supérieur à 200% du PIB.”

    La Chine est hyper-endettée ! Et en Europe ?

    En utilisant les chiffres d’Eurostat, nous pouvons additionner ces trois dettes :

    dette des ménages + dette des entreprises + dette publique.

    1- Médaille d’or : Irlande : dette totale de 432,2 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : Chypre : dette totale de 394,7 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : Portugal : dette totale de 356,3 % du PIB.

    4- Luxembourg : dette totale de 340,5 % du PIB.

    5- Grèce : dette totale de 299,4 % du PIB.

    6- Pays-Bas : dette totale de 294,9 % du PIB.

    7- Royaume-Uni : dette totale de 291 % du PIB.

    8- Espagne : dette totale de 287,9 % du PIB.

    9- Danemark : dette totale de 284,7 % du PIB.

    10- Italie : dette totale de 260,1 % du PIB.

    11- Suède : dette totale de 255,1 % du PIB.

    12- Belgique : dette totale de 251,4 % du PIB.

    13- France : dette totale de 234,1 % du PIB.

    14- Malte : dette totale de 231,5 % du PIB.

    15- Autriche : dette totale de 222,6 % du PIB.

    16- Finlande : dette totale de 217,7 % du PIB.

    Source pour la dette des ménages et la dette des entreprises :

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/tgm/table.do?tab=table&init=1&language=fr&pcode=tipspd20&plugin=0

    Source pour la dette publique :

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-23102013-AP/FR/2-23102013-AP-FR.PDF


    • comprendsPasTout Le 07 mars 2014 à 14h25
      Afficher/Masquer

      Salut,
      juste pour mieux comprendre tous ces chiffres, pourriez-vous faire un parallèle avec un particulier qui gagnerait 12000€/an (soit 1000€/mois) ? A combien correspondrait, par exemple, une dette totale de 200% ? Est-que ça correspondrait à une dette de 24000€ ?

      Merci bcp pour vos clarifications.

      Cdlt


  21. Demoralisateur Le 11 mars 2014 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Concernant les deux premières vidéos, autant j’ai l’habitude des propos de M. Doze et de certains de ces invités mais alors cette émission là, c’est un festival de mauvaise foi. Entre les propos sur les allègement de cotisations sur les bas salaire alors que dans toutes les autres émission on entend partout qu’il faut les baisser, aujourd’hui, on découvre que ça ne marche pas depuis 30 ans…. Ça plus, la vindicte bassement anti syndicaliste des autres. C’est le bal des enfoirés!

    Olivier, vous avez beaucoup de sang froid pour ne pas exploser à certains de leurs propos. Chapeau.


Charte de modérations des commentaires