Les Crises Les Crises
11.mai.201411.5.2014 // Les Crises

[U3-1] Le phénomène nazi en Ukraine – La Galicie

Merci 4
J'envoie

Suite du billet précédent sur l’Ukraine
Index de la série

Nous attaquons aujourd’hui (tranquillement) la 3e partie de l’étude, sur le phénomène nazi et néonazi en Ukraine

III. Le phénomène nazi en Ukraine

3.1 La Galicie

Au milieu du XIIe siècle, dans l’Ouest de l’Ukraine actuelle, la principauté de Galicie émergea de principautés slaves indépendantes.

La principauté de Galicie

La principauté de Galicie

Elle fusionna rapidement avec la Volhynie au Nord-Ouest …

la Volhynie

la Volhynie

pour former le Royaume de Galicie-Volhynie :

le Royaume de Galicie-Volhynie

le Royaume de Galicie-Volhynie

Europe au XIIIe siècle

Europe au XIIIe siècle

C’est l’État le plus puissant de l’Europe orientale aux XIIIe et XIVe siècles. Sa capitale est Lviv.

Ce royaume catholique devient polonais durant 4 siècles, jusqu’au partage de la Pologne en 1772 où la Galicie et ses près de 3 millions d’habitants deviennent Autrichiens, jusqu’en 1918 :

Partage de la Pologne en 1772

Partage de la Pologne en 1772

Partage de la Pologne

Partage de la Pologne

Lviv (parfois appelée Léopol en français) devient ainsi Lvov puis Lemberg.

Carte Autriche Hongrie en 1911

Carte Autriche Hongrie en 1911

Carte ethnique Autriche Hongrie

Carte ethnique Autriche Hongrie

De 1918 à 1923 émerge une éphémère République populaire d’Ukraine occidentale sur le territoire de la Galicie, peuplée de plus de 5 millions d’habitants.

Ukraine Ouest en 1918

Ukraine Ouest en 1918

Elle sera ensuite intégrée à la Pologne par le Traité de Saint-Germain-en-Laye de 1919, jusqu’en 1939 :

Carte Autriche Hongrie 1920

Carte Autriche Hongrie 1920

Langues en Pologne - 1937

Langues en Pologne – 1937

Lvov est alors la 3e plus grande ville de Pologne, et son deuxième plus grand centre culturel – c’est là qu’est par exemple découvert le vaccin contre le typhus en 1933.

La Galicie sera ensuite envahie par l’Allemagne et par l’Armée Rouge en septembre 1939 – selon une clause secrète du pacte germano-soviétique. La majeure partie, à l’Est, sera annexée par l’Union soviétique et incorporée à la République socialiste soviétique d’Ukraine

Partage de la Pologne en 1939

Partage de la Pologne en 1939

Carte secrète du Pacte Germano-soviétique du 23 aout 1939, avec la signature de Joseph Staline et de Joachim von Ribbentrop.

Carte secrète du Pacte Germano-soviétique du 23 aout 1939, avec la signature de Joseph Staline et de Joachim von Ribbentrop.

Joseph Staline et Joachim von Ribbentrop.

Joseph Staline et Joachim von Ribbentrop.

Après la guerre, le partage persistera. La petite Galicie occidentale intégrera la Pologne et la Galicie orientale restera dans l’Ukraine, dans l’URSS jusqu’en 1991.

À suivre dans le prochain billet

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]. Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

125 réactions et commentaires

    • Serge Palestine // 11.05.2014 à 14h33

      La pétition se trouve aussi sur le site “Histoireetsociete” de Danielle Bleitrach,à la date d’aujourd’hui, avec un article sur le déroulement du référendum,notamment à Mariupol,accompagné de documents photo impressionnants où les queues n’en finissent pas pour les citoyens de l’est ukrainien qui visiblement sont très remontés pour accomplir cet acte démocratique, vu ce qu’ils ont subi ces derniers jours ,par la garde “nationale” totalement gangrénée par les nervis nazis de “Praviy Sektor”,assassinant de sang froid des civils non armés(Cela s’appelle des crimes contre l’humanité,non?)sans parler du bombardement effectué par cette même armée sur le commissariat de police de la ville,tuant des policiers par ce qu’ils refusaient d’accomplir les ordres de cette junte fasciste……Un “gouvernement” composé pour un tiers de fascistes,un tiers de voyous et un autre tiers d’oligarques et voyous réunis,et adoubé par “nos démocates” de l’ U.E. et des U.S.A. réunis !!! mais ces derniers ne sont plus à quelques reniements officiels près,puisque officieusement ils ont même offert(pour ce qui est des U.S) leur aide financiére à……………. Dmitry Jarosh, le Führer de “Praviy Sektor”

        +2

      Alerter
    • Ivan // 11.05.2014 à 15h10

      N’hésitez pas à écrire un courrier au député de votre circonscription pour lui demander d’interpeller les représentants du gouvernement Français sur le fait que notre pays apporte son soutien à un gouvernement transitoire en Ukraine composé pour un tiers de néo-nazis. La période électorale actuelle est propice à ce type d’action.
      Pour trouver le député de votre circonscription :
      http://www.nosdeputes.fr/circonscription
      Pour contacter votre député :
      http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14

        +2

      Alerter
    • Spipou // 11.05.2014 à 19h16

      Je me suis un peu mélangé les pinceaux sur le site d’Avaaz quand je vous ai envoyé le lien et quand je l’ai posté cette nuit.

      Il vaut mieux utiliser ce lien-ci : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_President_de_la_Republique_Francaise_LA_FRANCE_NE_DOIT_PAS_SOUTENIR_LE_NAZISME_EN_UKRAINE/?tqEMwab

      Presque 600 signatures depuis ce matin ! Je n’en reviens pas ! Je me disais que j’étais un peu présomptueux en fixant l’objectif à 200.000 signatures, mais finalement…

        +0

      Alerter
      • Charles Michael // 11.05.2014 à 20h06

        Je viens de signer la pétition, je suis un fervent de Aavast.org sur tous les sujets de protection des minorités et de l’environement, c’est souvent très efficace.
        Good job.

        maintenant si vous lisez l’anglais, un site de contestation et d’analyse intelligent aux USA:
        http://www.therealnews
        situé à Baltimore

        pas de pub, pas de sponsors, une information différente parlant des USA.

          +0

        Alerter
      • Patrick Luder // 11.05.2014 à 20h46

        Un peu dangereux cette pétition => “’agir avec le souci de protéger les populations civiles des violences et de la barbarie” … c’est avec ce genre de considérations que les pires guerres sont commises, avec des wagons d’atrocités !!!

        Il serait beaucoup plus sage de désamorcer le conflit et d’œuvrer à l’ouverture d’un dialogue ou chaque partis puisse donner sa position, ses demandes et ses propositions, avant d’arriver à un début de consensus ou d’une nouvelle votation populaire.

          +2

        Alerter
        • Kiwixar // 11.05.2014 à 22h32

          Le problème c’est que par nature les nazis sont contre le dialogue et ne sont pas intéressés par l’opinion ou la position des autres partis, qu’ils méprisent.
          Pour eux la fin (le retour de l’Australopithèque sur terre) justifie les moyens : massacres, intimidations, pogroms, fausses bannières, etc.
          Et ceci d’autant plus s’ils sont arrivés au pouvoir par un putsch (ce qui est le cas en Ukraine). Cela ne va pas être simple de les déloger.

          Ce qui est outrageant dans la position de la France ce n’est pas de tolérer un gouvernement partiellement nazi qui serait arrivé au pouvoir par les urnes.
          C’est de soutenir (encore pire que de tolérer) une junte parvenue au pouvoir par un putsch (un putsch!), dont les principaux dirigeants sont des nazis, et agissant à la fois contre la moitié de leur population (prochaine étape, les qualifier de sous-hommes?), et contre un pays important pour la France (la Russie), et puissant ayant perdu 20-30 millions de personnes leur de leur dernière guerre contre des nazis.

            +0

          Alerter
          • Axel // 12.05.2014 à 00h14

            J’admire votre connaissance des méthodes nazi. En particulier cette fine analyse :

            “Le problème c’est que par nature les nazis sont contre le dialogue et ne sont pas intéressés par l’opinion ou la position des autres partis, qu’ils méprisent.
            Pour eux la fin (le retour de l’Australopithèque sur terre) justifie les moyens : massacres, intimidations, pogroms, fausses bannières, etc.
            Et ceci d’autant plus s’ils sont arrivés au pouvoir par un putsch (ce qui est le cas en Ukraine). Cela ne va pas être simple de les déloger.”

            A ma connaissance le nazisme c’était spécifique aux allemands qui eux se sont fait élire puis appeler au gouvernement. Mais bon si vous avez d’autre exemple de nazi arrivé au pouvoir et de leur méthode de conquête du pouvoir je suis preneur.

            Sinon attendre le résultat des élections du 25 pour éventuellement se prononcer sur le degré de nazification atteint par l’Ukraine ça vous semble raisonnable ou bien je dois prendre le maquis tout de suite ?

              +0

            Alerter
    • Pravda // 11.05.2014 à 20h39

      Page facebook de Pravy Sector

      https://www.facebook.com/pravyi.sektor.europa

        +0

      Alerter
    • Spipou // 12.05.2014 à 00h39

      Je recorrige à nouveau – désolé, c’est de ma faute, j’étais fatigué et je me suis mélangé les pinceaux avec le site d’Avaaz quand j’ai posté le premier.

      Il vaut mieux utiliser ce lien-là : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_President_de_la_Republique_Francaise_LA_FRANCE_NE_DOIT_PAS_SOUTENIR_LE_NAZISME_EN_UKRAINE/?tqEMwab

      Sinon, ce n’est pas trop grave, l’autre marche aussi, mais il y a “Connexion pour modifier la pétition” en gros en haut de la page, ça fait un peu c… (C’était le lien réservé aux administrateurs de la pétition, en fait) Avec toutes mes excuses !

        +0

      Alerter
  • BM // 11.05.2014 à 10h20

    La première religion monothéiste apparue en Galicie est l’orthodoxie et non le catholicisme!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ruth%C3%A9nie#Ukrainiens

    Le catholicisme commence à s’y installer avec le rattachement de la Galicie-Volhynie à la Couronne de Pologne et l’installation des premières élites polonaises dans cette région. Mais à cette époque, c’était un phénomène très marginal venu du jeu des mariages mixtes ou de la transmission des terres dans l’aristocratie. L’église orthodoxe traditionnelle se transformera plus tard, lors du Traité de Brest (1595-1596), en église “grecque catholique” ou “uniate” , c’est-à-dire église catholique de rite orthodoxe, comme dans toute la République des deux Nations créée par l’alliance de la couronne de Lituanie avec la couronne de Pologne. Mais cette transformation ne se fit pas automatiquement, loin de de là, en raison du principe de tolérance religieuse propre à l’histoire de la couronne polonaise et de la couronne lituanienne, une tradition née bien avant la Renaissance.

    C’est plus le facteur linguistique que le facteur religieux qui explique la spécificité indépendantiste et le nationalisme ukrainien plus marqué de la Galicie. En effet, à la fin du 19ème siècle, l’Empire d’Autriche-Hongrie laisse à la langue populaire la liberté de se développer comme langue de culture, sous la forme de l’Ukrainien moderne, alors que les populations passées sous la coupe de l’Empire Russe ne jouiront pas de cette liberté.

    Le développement de l’Ukrainien moderne fut interdit en 1863 par une circulaire confidentielle du Ministre de l’Intérieur de Russie qui s’y exprimait en ces termes: “La langue ukrainienne n’existait pas, n’existe pas et n’existera pas”. C’est en raison de cette répression culturelle que le principal foyer de développement de l’Ukrainien moderne se déplaça d’Odessa à Lwow à la fin du 19ème siècle. Voir l’histoire des deux écrivains-phares ukrainiens du 19ème siècle que furent d’abord Taras Chevtchenko d’abord, puis ensuite Ivan Franko.

    Aussi longtemps qu’en France on n’aura pas appris que la Russie n’a pas de tradition démocratique et n’a qu’une tradition de tolérance religieuse fort récente, résultant de la nécessité de gérer ses nouvelles conquêtes territoriales de la fin du 18ème siècle, on ne comprendra pas les raisons du succès de l’utilisation de l’épouvantail du “gouvernement néo-nazi” dans la propagande russe auprès des russophones d’Ukraine.

      +2

    Alerter
    • BM // 11.05.2014 à 11h38

      La Galicie appartenait à l’Empire d’Autriche-Hongrie depuis le 3ème partage de la Pologne. Mais au 19ème siècle, les Ukrainiens voyageaient déjà et traversaient d’autant plus volontiers les frontières entre Empire Russe et Empire d’Autriche-Hongrie qu’ils cherchaient à échapper aux répressions politiques et savaient qu’en 1863, l’Autriche-Hongrie ne réprimait plus les mouvements nationaux .

      Pour la question de l’épouvantail, c’est de votre liberté de choisir le moment qui vous convient et d’en faire ce que vous voulez!

        +0

      Alerter
      • André // 11.05.2014 à 13h32

        “qu’en 1863, l’Autriche-Hongrie ne réprimait plus les mouvements nationaux .”
        BM, ouvrez un livre d’histoire au moins une fois dans votre vie, cela vous évitera de raconter des sottises.

          +0

        Alerter
        • BM // 11.05.2014 à 13h44

          Ouvrez les vôtres à la page suivante ou achetez vous-en de mieux informés ! :))

            +1

          Alerter
        • BM // 11.05.2014 à 14h17

          En attendant que vous vous achetiez de nouveaux livres d’histoire à l’occasion de vos voyages en Europe, lisez au moins ça:
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Franko
          :))

            +0

          Alerter
          • André // 11.05.2014 à 15h49

            Ben c’est ivan Franko, un écrivain galicien, que je ne connais qu’en traduction. Où voulez-vous en venir?

              +1

            Alerter
      • Pravda // 11.05.2014 à 13h40

        @ BM, pourriez vous indiquer les conséquences des voyages des ukrainiens en Autriche-Hongrie sur ces derniers à l’époque, merci.

        Votre conclusion est un peu critiquable car uni-focale, certes la Russie n’a pas de tradition démocratique, mais les nazis non plus.

          +0

        Alerter
        • RienQueLaVérité // 11.05.2014 à 23h29

          Personnellement j’ajouterai : les Etats Unis non plus. La démocratie c’est comme les promesses, ça n’engage que ceux qui y croient.

            +0

          Alerter
      • Spipou // 11.05.2014 à 20h02

        C’est plus compliqué que ça. Au XIXème siècle, sous la double monarchie austro-hongroise, l’Autriche avait une politique assez libérale envers ses minorités nationales, tandis que la Hongrie était très répressive. La Volhynie et la plus grande partie de la Galicie étaient situées sur le territoire autrichien, tandis que la Ruthénie, le sud de la Galicie et l’actuelle Slovaquie se trouvaient en territoire hongrois. Il valait beaucoup mieux, à l’époque, si l’on n’était pas germanophone, être sujet autrichien que sujet hongrois. Quant aux sujets russes, je crois que du moment que les serfs travaillaient, ils pouvaient bien parler la langue qu’ils voulaient… Quel pouvait être le taux d’alphabétisation dans la Russie de l’époque ? Russes, russes blancs, ou petits-russiens comme on appelait les ukrainiens, ils étaient avant tout sujets obéissants de leur seigneur et du tzar. Je crois que la question linguistique et culturelle ne passionnait que les intellectuels.

        La grande question à l’époque de Tolstoï était de “débarrasser la Russie de la souillure du servage”.

          +0

        Alerter
    • Ivan // 11.05.2014 à 12h58

      Je ne pense pas que les habitants de l’est de l’Ukraine, et les autres, aient besoin de “propagande” pour se rendre compte à quels cinglés ils ont à faire dans le gouvernement de transition. Les exactions commises à Odessa ou Marioupol sont malheureusement bien réelles, le néo-nazisme également.

      cordialement

        +0

      Alerter
    • Bruno // 11.05.2014 à 15h55

      Le mot NAZI est l’abréviation de Deutsche Demokratische Nazional Socialist Partei, parti Allemand, directement à l’origine de dizaines de millions de morts durant une période s’étendant du début des années 30 jusqu’en 1945.
      Je pense comme vous cher BM, que répéter de façon lancinante le terme de NAZI à tout bout de champ n’apporte rien au débat, y compris pour qualifier un parti qui comporte dans son nom les termes de National et de Socialiste.
      Par ailleurs, ce n’est pas parce que le gouvernement de Kiev inclut des Néo-Nazis en son sein (ce qui est par ailleurs scandaleux j’en conviens) qu’il faut qualifier ce gouvernement, dans son entièreté, de NAZI.

      Je pose la question directement à Olivier : est-ce que décrivant la situation de la France en 1981, vous vous réfèreriez au “Gouvernement Communiste de Paris” (puisque des membres du parti communiste français y figuraient).

      Parce qu’il est “élevé” au rang de NAZI, en général, l’ensemble d’une classe dirigeante, voire même toute la partie ouest de l’Ukraine, alors même qu’il doit bien exister quelques individus qui démentent cet amalgame, on ne parvient plus à lire le reste du propos, même dans les analyses les plus justes et les plus fouillées.
      C’est dommage.

        +0

      Alerter
      • Spipou // 12.05.2014 à 00h48

        Rrrmmm… Des gens qui parlent de “doryphores à exterminer” peuvent-ils être qualifiés de nazis ?

        Je ne sais pas, mais… En France, le Front National fait scandale (on pense ce qu’on veut du Front National), mais il n’ose pas dire le quart du centième de ce que disent ET FONT (interdire la croix de Saint Georges ? Ben alors, pourquoi n’interdisent-ils pas la croix gammée ?) ces gens-là !

        Ils doit bien exister parmi les ukrainophones BEAUCOUP d’individus qui récusent ce genre de thèses – je l’espère, du moins, sinon c’est à désespérer de l’humanité – mais quand j’entends Irina Farion, je me dis que ce ne sont pas ceux-là qui sont représentés à Kiev.

        Imaginons un instant : la ville de Limoges (et encore, Lviv serait plutôt de la taille de Strasbourg ou de Nantes, mais je prends Limoges parce que c’est dans la région d’Oradour sur Glane) élit un nouveau maire. Ce maire débaptise, à Limoges, la Rue de la Paix pour l’appeler Rue de la Division Das Reich ! Plus viril, que Rue de la Paix, quand même ! Dans le même temps, il demande à l’évêque de Limoges de célébrer une grand-messe à la mémoire des SS qui ont incendié Oradour. Ce maire est ensuite nommé Ministre de la Défense dans le gouvernement français, et trois autres membres de son parti, le Parti de la Nouvelle Alliance Nationale et Sociale, reçoivent aussi des maroquins. Que diriez-vous alors, Bruno ? Gouvernement nazi ? Pas nazi ?

        Quand je pense qu’à une époque, on a dessinait une petite moustache à Sarkozi ! C’est vraiment deux poids deux mesures, là !

          +0

        Alerter
      • canfrarus // 12.05.2014 à 02h30

        Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei ou NSDAP pour faire plus court.

        Il n’est pas question de Demokratische dans le nom, mais pas du tout.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_national-socialiste_des_travailleurs_allemands

          +0

        Alerter
      • C Balogh // 12.05.2014 à 10h30

        à Bruno, Bonjour,
        Ben, là, je suis sidérée, j’apprends que Mitterand a fait un putsch pour arriver au pouvoir!!moi, qui croyais que c’était par élection!!
        C’est vrai que “communiste” à l”époque, ça faisait peur à tout le monde, c’était un gros mot que tout le monde répétait çà longueur de journée, les gens même traitaient le gouvernement de “gouvernement communiste”, “sale rouge” et que du coup, Mitterand a envoyé l’armée contre le pays….pour qu’il se mette au pas.Je sais pas où j’étais, je pensais qu’à ce moment j’étais en France mais d’après Bruno, non, je devais pas y être pace ke j’ai pas entendu les chars et les coups de feu!j’ai entendu parler de rien!!!sans doute la faute aux journaux à la botte de l’état!!
        ;O)

          +0

        Alerter
    • bruno // 11.05.2014 à 17h39

      Je vous repose la question Olivier, question a laquelle vous pouvez me repondre en privee, comme vous l’avez fait pour me remercier pour ma contribution a votre site : qualifiriez vous le gouvernement francais de 1981 de gouvernement communiste de Paris, sachant qu’il comportait des membres du PCF, au meme titre que vous qualifiez le gouvernement de Kief de gouvernement NAZI de Kief?

      Vous denoncez a tres juste titre l’aveuglement des politiques et des bien pensants en general, je vous invite a votre tour a considere que d’utiliser a longueur de blogue le terme de NAZI discredite votre propos et l’interet de vos recherches. Ceci s’applique helas aux emissions comme ASI ou a vos interventions sur BFM, ou vous apparaissez de plus en plus hors de vous et sans nuance aucune. Ceci est totalement contre productif. Helas.

        +0

      Alerter
      • Modérateur // 11.05.2014 à 18h58

        Le gouvernement de 81 avait une forte composante communiste, le gouvernement de Kiev a une forte composante Neo Nazi.

          +0

        Alerter
        • Papagateau // 11.05.2014 à 20h49

          De mémoire: à Kiev le 1er ministre et le super-ministre des forces de souveraineté sont néo-nazis.
          Tandis qu’à Paris ni le 1er ministre, ni le ministre de la police n’étaient communistes.
          Par ailleurs je vois les actes, et pour les non-néo-nazis les complicités.

            +0

          Alerter
        • millesime // 12.05.2014 à 18h59

          il y avait quatre ministres communiste en 1981 dans le gouvernement français compte tenu du nombre de ministres, la proportion était assez “faible” mais hérissait le poil de la droite certes !

          il y avait alors un député qui “avait mal à la France” (lol)

            +0

          Alerter
      • fyf // 11.05.2014 à 19h15

        Je me rappelle de cette élection … 1981, une “révolution”.

        “Les chars soviétiques sont sur le point de défiler sur les Champs Elysée” …
        “Pour beaucoup d’Américains, tout ce qui n’était pas strictement capitaliste était communiste” …

        Souvenir souvenir :
        http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/05/10/10-mai-1981-je-m-en-souviens-comme-si-c-etait-hier_1519344_823448.html

          +0

        Alerter
      • Charles Michael // 11.05.2014 à 19h23

        Bonjour,
        c’est ma première intervention sur ce site, que j’ai découvert en plus assez récement.
        je partage bien sur l’effarement devant le manichéisme des media français, on peut parler de contre information.

        Bruno, le parallèle ou la comparaison entre le PCF participant au gouv. socialiste et les crypto-nazis participant aux européanistes en Ukraine, est un peu tiré par les cheveux:
        – le PCF+PC avaient fait l’Union de la gauche, le Programme Commun, dès 73 en vue des présidentielles de 74
        – le succès de Mitterrant de 81 est celui d’une victoire dans les urnes pas sur des barricades, notoirement financées par les néocons américains et les agences US pour 5 milliards de $
        – le rôle des ministres PC était largement de gestion d’affaires sociale, surement pas l’intérieur, confié d’ailleurs à Gaston Deferre anti-communiste notoire, ni ceelui de la défence.

        Pour ce qui est de la censure ou modération, n’ayant pas lu votre post, je ne peu avoir d’avis.

          +0

        Alerter
    • Spipou // 11.05.2014 à 19h23

      Pour ce qui est de l’orthodoxie, c’est vrai. Si je ne me trompe pas, c’est sous le règne de l’impératrice autrichienne Marie-Thérèse que les conversions sont devenues forcées. Toutefois, les ex-orthodoxes réunis à l’Eglise Catholiques (d’où le nom “Uniates”) obtinrent de ne pas adopter le célibat des prêtres. A ma connaissance, ce sont les seuls prêtres catholiques au monde qui ont le droit de se marier.

        +0

      Alerter
    • ovuef2r // 11.05.2014 à 19h52

      Vous faites bien de le rappeler : en 81 les ministres communistes n’étaient ni Procureur Général, ni à l’Intérieur, ni à la Défense. Et je crois que si ça avait été le cas ça aurait été très mal vécu par le pays, pour autant qu’il m’en souvienne c’était quand même un événement ces ministres communistes, le jour de leur nomination. En Ukraine tout ce passe comme si ce n’était pas grand chose …

        +0

      Alerter
      • Incognitototo // 12.05.2014 à 04h47

        Oui !!!!! Et ils sortaient toujours avec leur couteau entre les dents pour pouvoir égorger les capitalistes qui n’avaient pas fui à Londres ! 🙂 Tout le monde vivait dans la terreur, de peur d’être déporté à Chateauroux (le goulag français de l’époque, où on y mourrait d’ennui)… 🙂

        Plus sérieusement et puisque tu étais petit, sache que cela faisait longtemps au PCF (depuis 1968) que la lutte des places avait remplacé la lutte des classes, et qu’ils étaient donc tout sauf “révolutionnaires”, au sens marxiste-léniniste du terme… D’ailleurs, ils étaient tellement sages (et contents de leurs places) qu’ils attendront 1984 pour sortir du gouvernement en marquant leur désaccord, alors qu’il aurait dû le faire dès 1982…

        Quant aux nazis… un nazi dans un gouvernement c’est déjà un nazi de trop… c’est ça, ma limite à moi. Il n’y a aucun compromis, ni entente possible avec ces gens-là. POINT Leur place est dans des hôpitaux psychiatriques ou en prison, et c’est tout.

        Il semble vraiment que l’histoire n’ait rien appris à ceux qui minimisent les faits… 🙁

          +1

        Alerter
        • FDS // 12.05.2014 à 09h51

          “…Hôpitaux psy, prison, c’est tout.”

          Vous oubliez l’hypothèse radicale, le cimetière !

          Les appels au meurtre, à la haine raciale, au nettoyage ethnique, voilà leurs “options” , je ne vous apprend rien.
          Et quand ils le peuvent, ils les mettent en pratique !

            +0

          Alerter
          • Incognitototo // 12.05.2014 à 13h22

            @ FDS,

            Justement parce que nous ne sommes pas comme eux, on ne peut pas leur souhaiter le cimetière, sauf en cas de légitime défense… Par contre, il est évident qu’il faut les neutraliser, et la prison ou l’HP, ça suffit bien.

            Et pour ceux qui ne font pas la différence entre les nazis et les communistes, il y a un indicateur simple : les communistes actuels (non russes) considèrent le stalinisme comme une perversion du communisme (d’ailleurs, ils le déplorent et en ont honte pour la plupart), tandis qu’on n’entendra jamais un néo-nazi renier Hitler, au contraire il le revendique.

              +1

            Alerter
        • C Balogh // 12.05.2014 à 10h39

          Ce que je trouve bizarre c’est qu’il y a des gens pour ignorer le fonctionnement d’un gouvernement. Ce gouvernement s’est AUTO-PROCLAME( le gars en question a été hué par la foule).
          ëtre au gouvernement s’est être dans les instances de décision et pour ma part, qu’il y ait un seul nazi est largement de trop!!!
          Aucun nazi qui se réclame de cette idéologie en défilant sous les couleurs des SS n’a le droit de participer à un gouvernement.Point, barre.
          C’est ça LA SANCTION après l’horrible extermination de milliers de personnes.Et elle n’est pas discutable.

            +0

          Alerter
        • millesime // 12.05.2014 à 19h10

          j’ai souvenir d’un architecte (pourtant adhérant au parti communiste) qui croyait qu’ils allaient nationaliser nos maisons (hihi)
          quant au nazisme :
          père
          et beau-père déportés a Dachau
          on ne peut pas oublier

            +0

          Alerter
      • ovuef2r // 12.05.2014 à 07h33

        Non, comme vous pouviez vous en douter ;o).
        Ils appelaient à la nationalisation des moyens de production. Ce qui fût fait d’ailleurs, dans un premier temps.
        Mais dans le pays des gens avaient peur, oui. Surtout ceux qui avaient de l’argent…
        Avant les élections le général de Bénouville était venu à la télé pleurer sur la menace des chars soviétiques défilant sur les champs élysées. Un peu comme les polonais aujourd’hui …

          +0

        Alerter
    • Angelo // 11.08.2014 à 20h05

      C’est vrai que j’ai un peu de mal avec cette réduction systématique ad-Hitlerum. Pour moi, les dirigeants actuels à Kiev ont surtout le tampon de Washington et Bruxelles, quels qu’ils soient.

        +0

      Alerter
      • R.-M. Mukarutabana // 02.10.2014 à 17h28

        “le tampon de Washington et Bruxelles” – l’encre etant nazie: opportunisme, “expediency”, certes.
        Mais cette sorte d’encre a la facheuse habitude de s’etendre, de devenir un torrent violent, et d’mporter tout sue son passage… avant de devenir une mer qui alors engloutit ce qui a survecu. Ensuite, elle empoisonnera la planete.
        Et ces fous-la, a Whashington et Bruxelles, croient pouvoir se servir de ces forces noires, et puis s’en debarrasser? Mais ce sera comme pour les Islamistes: le genie est sorti de la bouteille, il n’y rentrera pas.
        Je constate que seules quelques voix se levent contre ce qui est pourtant une grave menace… Mais comment se fait-il que si peu de gens en Europe le comprennent? Pas la peine de parler des Americains: ils sont completement endormis par les mensonges de leurs media et de leurs “leaders”. Mais les Europeens? Ne voient-ils pas que le mouvement hitlérien n’a pas commence autrement? Ne voient-ils pas que leur adhesion aveugle au projt hegemonique de leur “allié” (tu parles!) les mene au bord du gouffre?
        C’est quand meme incroyable!

          +0

        Alerter
  • perceval78 // 11.05.2014 à 11h14
  • André // 11.05.2014 à 11h40

    @Olivier, tu peux utiliser les éléments de mon site qui t’intéressent…

      +0

    Alerter
  • André // 11.05.2014 à 11h51

    http://youtu.be/kaqCmRRsDZg
    énormes queues devant les bureaux de vote: l’effet Odessa et Mariupol…

      +0

    Alerter
    • Tom // 11.05.2014 à 12h54

      ça se passe dans quelle ville cette vidéo? c’est très impressionnant.

        +0

      Alerter
    • Nihil // 11.05.2014 à 13h04

      L’UE ne pourra pas se targuer d’autant d’affluence le 25 mai…, je ne pense pas.

        +0

      Alerter
      • Frontalier // 11.05.2014 à 13h31

        Le journal allemand FAZ indique également qu’il y a de longues queues devant les bureaux de vote de la ville de Donezk. Dans l’article est même indiqué le bureau de vote de l’école primaire 32AN et qu’une centaine de personne font la queue.

        http://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/umstrittenes-referendum-in-der-ostukraine-hat-begonnen-12933867.html

          +0

        Alerter
      • Serge Palestine // 11.05.2014 à 15h18

        Cela nous rappelle aussi les serpentins électoraux qui se formaient après l’abolition de l’Apartheid en Afrique du Sud,pour qu’enfin la majorité noire puisse voter: ONE VOICE! ONE VOTE!

          +0

        Alerter
  • Thalie54 // 11.05.2014 à 11h51

    Des mercenaires au service de Kiev :
    http://www.20min.ch/ro/news/dossier/ukraine/story/Presence-de-mercenaires-americains–25566669
    Mais les journaux français n’en parlent pas.

      +0

    Alerter
  • Frontalier // 11.05.2014 à 13h18

    Depuis ce matin et à toutes les heures pleines, le journal de la chaîne de radio Suisse SRF3 indique que le gouvernement provisoire de Kiev a fait appel á 400 mercenaires de la société Academi, créé en 1997 sous le nom célèbre de Blackwater, pour soutenir la garde nationale , selon une information des services secrets allemands BND diffusée par le journal BILD am Sonntag.

    Cette même info est indiquée par le journal conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Ceux ci participeraient aux opérations de répression du mouvement populaire vêtus des uniformes de l’unité de police spéciale ukrainienne “Sokol”

    http://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/laut-zeitungsbericht-kiew-soll-amerikanische-soeldner-einsetzen-12933968.html

    Heureusement que j’habite à la frontière et que parle allemand cela permet d’avoir des infos différentes des médias français.

      +0

    Alerter
    • bob // 12.05.2014 à 01h06

      Si tu parles allemand tu comprends l’usage du conditionnel et tu vois que la source est Bild am Sontag qui est l’edition du dimanche de Bild, l’équivalent allemand du Sun , un journal de merde quoi. Mais bon ton esprit critique n’est développé que dans un sens visiblement, c’est dommage.

        +0

      Alerter
      • Frontalier // 12.05.2014 à 17h02

        Je suis tout à fait d’accord avec vous c’est pour cela que je ne le lis jamais. Je lis Der Spiegel ou le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).
        Il faut tout de même s’étonner qu’un tabloïd, appartenant au groupe de presse Springer, très conservateur et que l’on ne peut sûrement pas taxer de pro-Russe, diffuse une telle information.
        Ce « journal »qui a un tirage de 1.175.405 au premier trimestre 2014, ce qui ferait rêver n’importe quel chef rédacteur en France, à un très grand pouvoir de nuisance pour chaque politicien en Allemagne.

        Cette information marque le public puisqu’elle est reprise par tous les médias.

          +0

        Alerter
  • obermeyer // 11.05.2014 à 13h39

    Pétition signée et transférée à de nombreux contacts. Peu à peu la réalité du putsch ukrainien, ses manœuvres afin de pousser à la violence via les sbires du pravi sektor et des mercenaires américains commence à lentement émerger dans les médias, parfois même les plus atlantistes. L’immense compilation de faits trouvée sur ce blog n’y est sûrement pas pour rien.

      +0

    Alerter
    • Frontalier // 11.05.2014 à 14h36

      Le journal allemand Der Spiegel indique également qu’il y aurait 400 mercenaires de la société Academi, anciennement Blackwater impliqués dans les opérations militaires, selon le journal BILD am Sonntag qui se réfère à un rapport des services de renseignement allemand BND remit au gouvernement le 29 avril´.
      Cette information leur aurait été communiquée par les services de renseignement US.
      Selon l’article, l’agence de presse russe Ria Novosti” avait déjà diffusé cette information le 7. April

      http://www.spiegel.de/politik/ausland/ukraine-krise-400-us-soeldner-von-academi-kaempfen-gegen-separatisten-a-968745.html

        +0

      Alerter
  • Guillaume81 // 11.05.2014 à 15h24

    Je recommande vivement les analyses remarquables de Catherine Samary (spécialiste de la question yougoslave et auteure depuis 20 ans d’articles remarquables sur le sujet dans le Monde Diplo), notamment son article intitulé “Après la chute de Ianoukovicth, quels Maïdan ?” (article de haute salubrité publique)

    http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article31615

      +0

    Alerter
    • André // 11.05.2014 à 16h02

      Bonne analyse, hormis sur Pravy Sektor et Svoboda qui ne se transformeront pas en partis démocratiques comme cela, la haine de l’autre étant leur fonds de commerce.

        +0

      Alerter
  • Glub // 11.05.2014 à 15h32

    Des mercenaires en Ukraine

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/05/11/des-mercenaires-en-ukraine_4414868_3214.html

    “Ces quatre cents mercenaires travaillent pour Academi, plus connu sous son ancien nom de Blackwater, une entreprise de sécurité qui avait été privée de contrat par l’armée américaine en Irak après des tirs sur des civils en 2007”

      +0

    Alerter
    • Martine // 11.05.2014 à 15h53

      Des “tirs” sur des civils? On parlait d’exactions à l’époque.

        +0

      Alerter
    • Frontalier // 11.05.2014 à 15h56

      Cet article du journal allemand Der Spiegel semble le confirmer. Il décrit la ville Mariupol après les affrontements de vendredi et la porte de controle des forces locales.
      L’anarchie sévie dans la ville sans aucune force de police et les chefs fédéralistes ukrainiens qui sont passés en clandestinités.

      http://www.spiegel.de/politik/ausland/mariupol-ukraine-krise-fuehrt-zu-anarchie-in-mariupol-a-968734.html

      J’ai traduit un extrait très interressant ou le journaliste se demande où sont passés les cadavres des terrorsites

      Wo sind die Leichen der Terroristen?

      Où sont les corps des terroristes ?

      Quel est la raison du carnage d’hier à Mariupol? Il existe deux versions très différentes : l’officielle selon Kiev et celle des habitants de Mariupol .
      selon le communiqué du ministre de l’intérieur Arsen Awakow sur sa page Facebook : 60 terroristes , armés de mitrailleuses , ont essayé de prendre d’assaut le siège de la police . La police a alors appelé l’armée et la Garde nationale en renfort, qui a tué 20 terroristes et fait quatre prisonniers .

      Mais en réalité, les images des caméras de surveillance montrent quelques hommes légèrement armés devant le siège de la police , et les noms des personnes décédées connues jusqu’à présent sont ceux de six membres de la police ou de l’armée . Mais où sont les corps des 20 terroristes ? Les vidéos du vendredi montrent également comment les soldats fuyant lors de leur retraite tirent avec des mitrailleuses sur les civils et en blessent plusieurs, dont l’un d’eux fatalement .

      A Mariupol, c’est une histoire complètement différente qui est racontée. Une centaine de citoyens sont devant le siège encore fumant du poste la police , un bâtiment de cinq étages , donnant l’impression d’avoir été touché par une attaque aérienne . Eduard Neschto , lui-même un ancien officier de police , était vers onze heure sur place, il a vue des soldats sans identification prendre d’assaut le bâtiment , portant des mitrailleuses de gros calibre et soutenus par des véhicules blindés . Sur le goudron, il montre les traces laissées par les chenilles des chars.

      Huit policiers morts

      Neschto estime que l’opération de l’armée était une action de vengeance du gouvernement central. «Nos policiers se sont opposés aux ordres de Kiev car ils ne voulaient pas tirer sur la population” Selon cette version, l’armée a tiré sur leurs propres forces de police. Neschto était à la morgue et présent une image qui montre prétendument le chef de la police de la circulation assassiné. “Il ya huit policiers morts, tous avec des blessures par balles.”

      Le rôle du nouveau chef de la police n’est pas clair: Certains médias locaux ont rapporté que les policiers se seraient révoltés contre le nouveau chef Valery Andrjuschuk, nommé il y a quelques jours p Kiev. Ce dernier aurait donc ont appelé l’armée. Andrjuschuk a disparu depuis hier: selon le ministère de l’Intérieur de Kiev il aurait été enlevé par les terroristes. Mais Neschto affirme qu’il s’est tout simplement planqué.

        +0

      Alerter
      • R.C. // 11.05.2014 à 22h52

        Marioupol, une foule désarmée, protestant contre les chars et les para-militaires armés se fait tirer dessus !

        Un homme qui se porte en direction des chars (ils sont blindés, eux, lui n’a que ses vêtements légers…) reçoit apparemment une balle dans la poitrine !

        Il y a des morts visibles…

        C’est là (il y a également d’autres photos, d’autres vidéos)

        http://colonelcassad.livejournal.com/1579271.html : aller voir “18-05”, “Стрельба по людям.”

        ou directement sur YouTube http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=CC4dzizUlYg mais avec code Gougueule…

        Ici, également, on voit des civils totalement désarmés (rien à voir avec les “pro-européens” (sic) de Maïdan…). Face à eux, “ILS” (on ne les voit pas, le caméraman amateur reste prudent) rafalent comme des malades : à mon estimation rapide, entre 200 et 400 coups…

        http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Olf9-dYC5Kc
        (Мариуполь 09.05.14. Стрельба по людям. Новые факты) et, bien sûr, des blessés…

          +0

        Alerter
  • DOZIER // 11.05.2014 à 15h45

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/14/97001-20140414FILWWW00307-le-directeur-de-la-cia-s-est-rendu-a-kiev.php

    Et il resterait quelques crédules, pour s’étonner de la présence de quelques centaines de conseillers militaires.

    Il y en avait au Chili après la chute de d’Allende, en Argentine après le coup d’état de la junte.

    C’est une pratique courante dans ce genre de situation

      +0

    Alerter
  • BANZEPT // 11.05.2014 à 15h52

    Bonjour,
    Votre article commence par :
    III. Le phénomène nazi en Ukraine
    3.1 La Galicie

    J’ai un petit souci : où se trouve le ou les articles contenant le I et le II ?
    Car ce n’est pas dans “le billet précédent” qui est suivant le lien : La responsabilité de l’UE dans la crise ukrainienne (2/2).

    Je vous remercie.

      +0

    Alerter
  • HELLEBORA // 11.05.2014 à 17h18

    Séquence rions un peu : https://twitter.com/pmarsupia

    C’est bête ce que Dimitri Rogozin, vice-Premier ministre de la fédération de Russie, a dit mais ça m’a fait ricaner –> @pmarsupia · 16h50 – “Los partidarios de Europa ya saben lo que les espera: una mujer barbuda”.

    Commentaire facultatif, j’avoue, mais vu la mascarade qu’est l’Eurovision …

      +0

    Alerter
    • C Balogh // 11.05.2014 à 19h16

      à Hellebora
      la traduction nous aurait peut-être fait rire aussi, il y a une phrase…

        +0

      Alerter
      • HELLEBORA // 11.05.2014 à 19h38

        Pardon, j’ai été un peu flemmarde sur ce coup-là :
        ” les partisans de l’Europe savent bien ce qui les attend : une femme à barbe”

        Et aussi, suite au tweet de @cjchivers (18h35) : “Just watched the ballot count at a Slovyansk polling station. “Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da. Da.”

        http://www.dailymotion.com/video/x6uh6_trio-da-da-da-1982_music

        “Da-da-da…” C’était il y a 32 ans, chez les Teutons, pas les Ukrainiens. promis, juré, j’arrête.

          +0

        Alerter
        • Caroline Porteu // 11.05.2014 à 19h56

          Hellebora :
          Dans les réactions des Européistes convaincus , il y en a aussi qu’il faut citer , car effectivement , ce ne sont pas des skinheads marginaux , mais des députés soutenus par nos politiques quand ils ne sont pas Européens tout court :

          Lesya Orobets, députée du parti Batkivchtchina (parti de Ioulia Timochenko) à la Rada :

          « Cette journée est entrée dans l’histoire. Les Odessites, malgré la trahison de la police locale, ont défendu Odessa et montré à tous qu’Odessa, c’est l’Ukraine. La victoire a été acquise au prix de la vie des patriotes. Les attroupements de doryphores sont anéantis

          Iryna Farion, députée du parti Svoboda
          « Bravo, Odessa, perle de l’Esprit ukrainien. Patrie des grands nationalistes Ivan et Iouri Lip. Que les diables brûlent en enfer. Les meilleurs insurgés, ce sont les supporters de football.Tenons bon. Nous surmonterons tout. C’est un défi de l’histoire : se libérer de tous les nids de guêpes de l’anti-ukraïnité. Nous n’avons pas su le faire par la voie de l’évolution, il faut chasser nos esclaves intérieurs par la guerre. Les Ukrainiens sont invincibles.

          Piatras Aushtriavichius, vice-président du parlement lituanien
          « Aujourd’hui, c’est le destin de l’Ukraine qui se décide. Les positions sont reprises, la propagation des doryphores est stoppée. Non sans victimes, mais c’est enfin l’éclaircie. Quel sera le matin à venir, nous verrons, il pourrait être radieux »…

            +0

          Alerter
  • Mina // 11.05.2014 à 17h27

    Le nouveau fonctionnement du parlement ukrainien: casser la gueule au parlementaire qui ne dit pas ce que vous souhaitez entendre
    https://www.youtube.com/watch?v=93b7oDqaHr0

      +0

    Alerter
  • pratclif // 11.05.2014 à 17h46

    En complément, un peu d’histoire récente de l’Ukraine ne me paraît pas inutile vu les circonstances.
    http://bit.ly/1iDQtoc

      +0

    Alerter
  • André // 11.05.2014 à 18h46

    http://yadi.sk/d/6r2TbG1nPDuDG rapport russe sur les violations des droits de l’homme en Ukraine.

      +0

    Alerter
  • Caroline Porteu // 11.05.2014 à 19h39

    Transnitrie :
    Transnistrie : la demande d’adhésion à la Russie transmise à Moscou

    La plupart des signatures des habitants de la Transnistrie en faveur du rattachement à la Russie ont été transmises à Moscou, a déclaré le vice-premier ministre de Russie Dmitri Rogozine.

    Il a souligné que la provocation organisée par Chisinau aurait de graves retombées sur les relations entre la Russie et la Moldavie.

    La veille, les services secrets moldaves ont saisi plusieurs cartons renfermant des centaines de listes de signatures d’habitants de la Transnistrie en faveur du rattachement à la Russie qui se trouvaient à bord de l’avion gouvernemental qui devait acheminer M. Rogozine à Moscou.

    Etant donné que l’Ukraine et la Roumanie ont fermé leur espace aérien à l’avion gouvernemental, le vice-premier ministre a pris un avion de ligne. Son exemple a été suivi par les députés de la Douma qui effectuaient une visite officielle dans la république. T
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_05_11/La-demande-dadhesion-a-la-Russie-des-habitants-de-la-Transnistrie-livree-a-Moscou-3880/

      +0

    Alerter
  • Rmei // 11.05.2014 à 19h53

    https://www.youtube.com/watch?v=C_FI47DQ_oU

    C dans l’air du 9 mai…

    Un vrai débat…

    En entier : https://www.youtube.com/watch?v=JQwe1BOifs0

      +0

    Alerter
    • DOZIER // 11.05.2014 à 21h17

      Excellent débat en effet dans lequel l’un des intervenants, professeur à Science Po, tout en dénonçant la propagande nationaliste en Russie, déclare qu’en Europe personne ne sait plus très bien ce que c’est que la propagande (à 37mn).

      Je ne sais plus quel homme politique dans l’immédiat après guerre disait :

      La propagande a atteint son but quand plus personne n’est capable d’en discerner les contours.

        +0

      Alerter
      • C Balogh // 12.05.2014 à 20h26

        Bonjour,
        Pour ma part, je n’ai pas trouvé ce débat excellent Pascal Peroni est lamentable, on dirait qu’il vient de naitre après 45, Dessertine, bof, quand on pense qu’il enseigne….
        Ama, ce débat c’est de la masturbation intellectuelle(qui vole pas haut), ils aiment s’écouter, puis, le thème, c’est la guerre ou la paix et ma foi, ils survolent .
        Ecoutez bien cette émission et voyez le nombre de fois où les intéressés disen t”extrème”….ou “extrêmement”, m^meCalvi vers la fin.
        J’ai eu le sentiment qu’ils étaient tous payés pour mettre ce mot en avant.

        Autre sujet:le 10 Mai, Merkel disait que Poutine devrait avoir honte de fêter la victoire sur le nazisme alors qu’en Ukraine, des gens meurent, mais Merkel n’a rien dit quand le 29 Avril 2014 , les SS ont fait leur défilé pendant que des gens en Ukraine étaient assassinés par leurs membres SS.

          +0

        Alerter
    • Tatsuya // 12.05.2014 à 00h47

      Sympa.

      J’ai bien aimé le passage sur les peuples européens qui ont décidé unanimement de confier leur avenir au fédéralisme européen.

      Et la comparaison de Poutine avec Hitler mais, hé!, attention!, sans comparer poutine à Hitler quand même! mais c’est pareil dans les faits hein! et ils vont nous envahir si on écoute les gens qui nous disent de réfléchir avant d’envoyer nos chars!

        +0

      Alerter
  • Fool Prophet // 11.05.2014 à 20h04

    Nos amis de Svoboda/Pravy Sektor sont démocrates :

    Arrivée à Krasnoarmiisk de la “commission électorale gouvernementale” :

    https://www.youtube.com/watch?v=S3bgRtcNlq4

    Opérations de dépouillement du bureau par ladite commission :

    https://www.youtube.com/watch?v=4htkIQTQmAE

    https://pbs.twimg.com/media/BnWgFISIIAAp7bG.jpg

    Pendant ce temps à Kiev, séquence de la vie parlementaire :

    https://www.youtube.com/watch?v=93b7oDqaHr0

    Il n’y a pas à dire, c’est beau la mue de Svoboda/PravySektor

      +0

    Alerter
  • André // 11.05.2014 à 20h15

    http://youtu.be/Ja4c8sHHhSE
    kulikovo, ce que j’ai trouvé de plus impartial sur l’incendie d’Odessa

      +0

    Alerter
    • FDS // 12.05.2014 à 00h07

      Impartial ?
      Vaste blague !

      C’est dire, à ce compte là, la “qualité ” des autres vidéos !

      Le tueur désigné par le montage, pour “la femme étranglée, enceinte, de 60 ans, qui tient sur une jambe”, avec une lumière de plein jour par la fenêtre,
      pas mal comme impartialité !

      Alors que dans la scène de la vidéo qui pointe le supposé auteur du crime ( les cris de la femme, etc ) la journée touche à sa fin !

      Comment, pourquoi, pour qui, et quand prend -t-on cette photo ? Existe-t-elle seulement cette femme?

      Un corps à moitié couché sur une table, sur une jambe, et sans vie, ça fini au sol, non ?

      La vidéo impartiale qui accuse la Cia, le FBi !

      Bon, la liste des morts publiée par Kp Ukraine, ne convient pas à monsieur Anna.

      C’est vrai, il faut que ce soit une liste de mort venant d’un média russe !

      Je ne vais pas remettre ici mes posts concernant la vidéo en préparation.

      Mais, Grigory Krivda, en poste à Odessa, chef du département de médecine légal “dit que” c’est du flan !

      Vous en pensez quoi ?

      Question subsidiaire : le commando 0, il est dans l’est ou pas ? Trop furtif ?

      ( Oui, oui, j’ai appris que les blackwater étaient aussi à l’oeuvre )

      Merci par avance !

        +0

      Alerter
  • BA // 11.05.2014 à 20h17

    L’Union Européenne, comme d’habitude, ne reconnaît pas les référendums :

    Bruxelles ne reconnaît pas les “référendums” de dimanche en Ukraine.

    L’Union européenne ne reconnaît pas les résultats des “prétendus référendums” pour l’indépendance des fiefs de Donetsk et Lougansk des séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine, a déclaré dimanche une porte-parole de l’UE.

    Selon des sources pro-russes, environ 70% des votants se sont rendus aux urnes dimanche.

    Les “prétendus référendums étaient illégaux et nous ne reconnaissons pas leurs résultats”, a indiqué Maja Kocijancic, porte-parole de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

    http://www.romandie.com/news/Bruxelles-ne-reconnait-pas-les-referendums-de-dimanche-en-Ukraine/476580.rom

    L’Union Européenne ne reconnait les référendums que si les peuples votent comme le veut l’Union Européenne.

    1- Premier exemple. Le traité de Maastricht. Le 2 juin 1992, par référendum, le peuple danois dit « non » au traité de Maastricht. Que croyez-vous qu’il arriva ?

    Réponse :

    Le peuple danois fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Maastricht !

    2- Deuxième exemple. Le traité de Nice. Le 9 juin 2001, par référendum, le peuple irlandais dit « non » au traité de Nice à 53,87 %. Que croyez-vous qu’il arriva ?

    Réponse :

    Le peuple irlandais fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Nice !

    3- Troisième exemple. Le traité établissant une Constitution européenne. Le 29 mai 2005, le peuple français vote « non » par référendum. Le 1er juin 2005, le peuple néerlandais vote « non » par référendum.

    Voyant le résultat des référendums en France et aux Pays-Bas, les fédéralistes décident de suspendre les référendums prévus dans les autres pays ! Les fédéralistes veulent bien consulter les peuples, mais à condition que les peuples votent « oui » ! Si les peuples commencent à voter « non », les fédéralistes suspendent les référendums ! Et ça, ce n’est pas de la démocratie, peut-être ?!

    En 2005, quels sont les peuples qui auraient dû être consultés par référendum ?
    – Le peuple danois aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
    – Le peuple irlandais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
    – Le peuple portugais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
    – Le peuple tchèque aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
    – Le peuple anglais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

    4- Quatrième exemple. Le traité de Lisbonne. En réalité, le traité de Lisbonne reprend 98 % du texte de la Constitution européenne, mais la grande différence est que, cette fois-ci, le traité de Lisbonne N’est PAS soumis à référendum !

    Le traité de Lisbonne est adopté par les parlements des Etats européens.

    Une seule exception : le peuple irlandais est consulté par référendum. Le 12 juin 2008, le peuple irlandais vote « non » au traité de Lisbonne. Que croyez-vous qu’il arriva ?

    Comme d’habitude, on a refait voter le peuple irlandais une deuxième fois !

    Conclusion :

    La construction européenne est anti-démocratique. L’Union Européenne est anti-démocratique. Elle doit être détruite.

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 11.05.2014 à 22h38

      A propos du fait de faire revoter, et d’avoir des résultats différents ensuite, cela implique une possibilité de fraude électorale. Ce qui ne serait pas étonnant, vu que ces eurocrates n’ont que faire de l’opinion de la populace.

        +0

      Alerter
    • pilhaouer // 11.05.2014 à 22h50

      Hollande a déclaré que ce n’était pas un référendum , “il n’y avait même pas d’urnes ” ?!
      (Sur France 2, on venait de les montrer.)
      Et Hollande fait actuellement une visite en Azerbaïdjan, un pays où les résultats des présidentielles étaient apparemment connus … avant le vote !

      L’Express : Azerbaïdjan: le président élu avant l’élection?
      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/azerbaidjan-le-president-elu-avant-l-election_1290061.html?xtmc=ilam_alyev&xtcr=1#6sfBOrP3dEzTbwKq.99

        +0

      Alerter
    • Vallois // 12.05.2014 à 09h09

      Vous savez que depuis que Sylvie Goulard a dit à O. Berruyer que le système est représentatif et qu’il n’est pas référendaire sur BFM, je me suis renseigné et j’ai trouvé un père fondateur de la République Francaise qui explique très bien cela et de façon plus précise que je ne le ferai :
      « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » (Discours du 7 septembre 1789)

        +0

      Alerter
      • Vallois // 12.05.2014 à 09h16

        Discours de Sieyès …

          +0

        Alerter
  • RASSON // 11.05.2014 à 20h34

    Bravo. J’ai découvert votre site et je vous félicite de déconstruire toutes les manipulations dont les médias nous abreuvent sour l’Ukraine et la Russie. Honte à l’irresponsabilité de l’Union Européenne, Hollande et Fabius. Cordialement.
    Ci-point un copier coller d’une dépêche de l’AFP :
    http://www.afp.com/fr/node/2377188
    Ukraine: des mercenaires américains aux côtés des troupes gouvernementales (presse)
    11 Mai 2014
    Environ 400 mercenaires d’une entreprise américaine opérent en Ukraine aux côtés des soldats et de la police ukrainienne dans des opérations contre les séparatistes pro-russes, affirme le journal allemand Bild am Sonntag (BamS).
    Selon des informations, basées sur des communications radio entre des centres de commandement de l’armée russe, interceptées par l’agence de surveillance américaine NSA et transmises ensuite aux services secrets allemands (BND), les mercenaires américains coordonnent et dirigent des opérations de guerilla contre les séparatistes pro-russes autour de l’enclave de Slaviansk.
    Ces 400 mercenaires travaillent pour Academi, plus connu sous son ancien nom de Blackwater, une entreprise de sécurité qui avait été privée de contrat par l’armée américaine en Irak après une fusillade sur des civils en 2007, précise le BamS.
    Le journal précise toutefois ne pas savoir qui a passé le contrat avec Academi.
    Le BamS rappelle que la Russie avait dénoncé il y a quelques semaines la présence de mercenaires américains aux côtés des troupes gouvernementales ukrainiennes, ce que l’ambassadeur américain à Kiev, Geoffrey Pyatt avait démenti mi-mars.
    La semaine dernière, le BamS avait déjà révélé que agents de la CIA et du FBI aidaient Kiev à mettre un terme à la rébellion dans l’est de l’Ukraine et à mettre en place un dispositif de sécurité efficace, sans toutefois s’engager directement dans les affrontements.
    hap/ml

      +0

    Alerter
  • Martine // 11.05.2014 à 20h45

    Des miliciens (que l’article appelle “gardes”) tirent dans la foule des votants dans un village à 30 km de Donetsk
    http://bigstory.ap.org/article/ukraine-guardsmen-open-fire-crowd

      +0

    Alerter
    • PL // 11.05.2014 à 23h22

      krasnoarmeisk (littéralement ville “de l’armée rouge”) est un village de 60 000 habitants.

      on annonce 2 morts civils, ce qui s’est passé était clairement visible sur une vidéo de bonne qualité postée sur youtube cet après-midi. ensuite youtube l’a censurée !

      de nouvelles vidéos sont postées en ce moment, impossible de connaitre leur durée de vie, essayer par exemple celle-ci:
      https://www.youtube.com/watch?v=FGHLcZPvvAE a.

        +0

      Alerter
  • kinimodo // 11.05.2014 à 20h45

    Je suis tombé sur cette vidéo avec l’enregistrement sonore d’une conversation entre Barkashov Oleksandr leader du Mouvement “l’unité nationale russe”, et Dimitri Boytsov Donetsk. Cette conversation est transcrite en français et relate l’organisation d’opérations en Ukraine.
    Je ne sais pas évidemment si cet enregistrement est réel et concerne bien les protagonistes désignés, ou si la retranscription en français est juste

    L’auteur assimile Barkashov Oleksandr aux russes, sans qu’on sache si ce parti nazi (pas de doute vu le symbole du mouvement) est réellement aux ordres de Moscou ou complètement autonome sur ces activités en Ukraine.

    Ces mouvements nazis existent donc aussi du coté russe et seraient aussi impliqués en Ukraine… Ca promet !

    vidéo:
    http://www.youtube.com/watch?v=DrC8mYIDrDA

    un article avec la conversation retranscrite en anglais:
    http://www.thedailybeast.com/articles/2014/05/07/a-putin-climb-down-on-ukraine.html

      +0

    Alerter
    • vérité2014 // 11.05.2014 à 22h19

      Le dailybeast est un site néocon bien connu,tendance Nuland et Mc Cain ..crédibilité zéro.

      Vous avez vu le compte youtube lié à cette vidéo,uniquement de la désinfo pro bandériste?

        +0

      Alerter
      • kinimodo // 11.05.2014 à 23h17

        Ce qui m’intéresse, c’est le document en lui-même et la discussion qu’on y entend ainsi que
        l’existence de ce mouvement que je ne connaissais pas.
        Evidemment on trouve cet entretien sur des sites pro-ukrainien et le raccourci avec l’autorité russe est établi sans preuve formelle.

        Reste à savoir si cet entretien est bien authentifié, mais vu le pedigree du mouvement, il ne serait pas non plus étonnant qu’il soit investit en Ukraine.

        http://en.wikipedia.org/wiki/Russian_National_Unity

          +0

        Alerter
        • Pravda // 12.05.2014 à 00h27

          Je suis complètement d’accord avec vous, prenons tout, puis confrontons et vérifions. Nous avons eu des preuves de l’implication US et de l’UE, le rôle des oligarques et des mouvements fascistes. Mais si nous obtenons de preuves d’un comportement identique de la Russie, alors nous devons les traiter, car notre ennemi n’est pas l’occident, ou la Russie, mais la propagande.

          Vive la réalité ! (pas la vérité, elle est toujours subjective)

            +0

          Alerter
  • Jacques // 11.05.2014 à 21h18

    Merci de ces cartes qui montrent bien l’instabilité des frontières en Europe de l’est et comment cette région de Galicie a été ballotée d’un royaume à l’autre. C’est l’occasion d’évoquer un souvenir personnel. En 1960, profitant du dégel initié par Khroutchev, plusieurs groupes de français ont voyagé en URSS dans des conditions assez libérales. Je n’étais qu’un adolescent, mais il reste des souvenirs, l’un des plus frappants, c’est le contraste qu’il y a eu entre la plupart des villes visitées, dont Kiev et sa cathédrale bysantine, et Lvov, dernière grande ville du voyage, avec ses monuments typiques de l’Europe centrale, du même style que j’ai vu plus tard à Prague. A l’époque, le pays était très paisible, sans traces visibles de la guerre, pourtant terminée depuis à peine 15 ans. Et aussi sans traces de frontières, une fois entrés à Brest-Litovsk.
    Des informations plus récentes: affluence pour le vote dans les régions de l’est http://www.independent.co.uk/news/world/europe/ukraine-crisis-chaos-confusion-and-violence-as-vote-that-would-split-ukraine-in-two-begins-9350645.html mais calme relatif.

      +0

    Alerter
  • dawn // 11.05.2014 à 21h25

    Bonjour et un grand merci,

    Je voulai montrer comment la garde nationale ukrenienne tire sur les civils.

    1. Mariupol 09/05/14
    https://www.youtube.com/watch?v=NxxGdSm1pCQ
    http://www.0629.com.ua/news/531404

    2. Krasnoarmeisk 11/05/14
    https://www.youtube.com/watch?v=sLi_89SHXZA

      +0

    Alerter
  • Fool Prophet // 11.05.2014 à 21h42

    Krasnoarmiisk toujour ! D’autres images de la fusillade et de la personne tuée lors de l’interruption du vote.

    http://youtu.be/ER6RT6BEj08

    https://pbs.twimg.com/media/BnXpaFNIEAAzKKy.jpg

      +0

    Alerter
  • VladimirK // 11.05.2014 à 23h41

    En parlant de Nazis, il y a une chose un peu anecdotique qui m’interpelle :

    Après plusieurs années de diffusions, France Télévision arrête la diffusion de l’inspecteur Derrick sous prétexte qu’Horst Tappert, l’acteur principal serait un ancien SS.

    À côté de cela, Oleh Tiahnibok, qui lui est un Nazi actuel, a le droit à tous les honneurs… y-aurait-il quelque chose que je n’ai pas suivi ?

      +0

    Alerter
  • PL // 11.05.2014 à 23h42

    les deux victimes civiles de cet après-midi à Krasnoarmeisk, sont annoncées décédées.

    le commando d’une vingtaine d’hommes (dont certains au visage découvert) a fait irruption dans un bureau de vote pour empêcher le déroulement du référendum. Sans rire, un porte-parole du commando annonce à la population qu’il prend contrôle du bureau de vote, car des informations reçues font état de la possibilité d’une “provocation des terroristes”.
    Ensuite ils se sont enfermés, et semble-t-il la population est venue plusieurs fois aux nouvelles, et les militaires ont fait des tirs de sommation à plusieurs reprises.
    ça a dû durer un certain temps. Puis en fin d’après-midi, le drame.

    https://www.youtube.com/watch?v=FGHLcZPvvAE a.

      +0

    Alerter
  • PL // 11.05.2014 à 23h47

    On annonce résultats du référendum à Donetsk.
    participation 74%.
    oui 89%.

      +0

    Alerter
  • Bertrand Du Déclin // 12.05.2014 à 00h27

    Une vidéo complète (15 mn) sous un angle différent des évènements de Krasnoarmeisk http://gaideclin.blogspot.fr/2014/05/11-mai-les-milices-de-kiev-tirent-dans.html

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 12.05.2014 à 00h32

    Le rétropédalage des médias (mentionnant les 400 mercenaires US) est assez surprenant.

    Est-ce lié au mouvement russe envers la Transnistrie?
    Les USSA/UERSS sont-ils en train de s’apercevoir que la Russie a de grandes chances de faire la jonction Transnistrie-Odessa-Crimée et de couper l’accès à la mer de l’Ukraine, et à nouveau sans tirer un coup de feu?
    Et 1, et 2, et 3 x 0 ?

    Poutine a un ENORME avantage : il est seul face à une… coalition.
    Quand il bouge une pièce sur son échiquier, les adversaires se mettent à caqueter et à s’affoler, et le temps qu’ils aient compris l’événement et qu’ils se soient mis d’accord sur ce qui s’est passé, il a déjà bougé une autre pièce.
    Ce serait passionnant à observer s’il n’y avait pas ce drame vécu par les Ukrainiens.

      +0

    Alerter
    • bob // 12.05.2014 à 00h54

      La sources des 400 mercenaires c’est Bild am Sonntag , quand on connait la qualité du dit journal on évite de le citer.
      Dire que même le Figaro web est tombé dedans…
      Enfin vu l’hystérisation générale et la qualité des journaliste galérien du web c’est pas trop étonnant.
      Evidemment Academi a démenti ce qui ne veux rien dire non plus évidemment.
      Tout ça pour dire que on sait pas trop.

        +0

      Alerter
      • Kiwixar // 12.05.2014 à 03h17

        Bild, comme tous les médias, est farouchement anti-russe.
        Cette info est importante dans le sens qu’elle met à mal la narrative anti-russe d’Oblabla et consorts, qui accusent la Russie d’intervenir et de déstabiliser l’est de l’Ukraine (ce qui est sans doute vrai), pendant qu’eux évidemment son blancs comme neige. L’utilisation de mercenaires est interdite par l’ONU.

        Cette info n’aurait jamais été publiée ni reprise (Figaro, Spiegel, medias suisses) la semaine dernière, car comme on sait, les médias filtrent les infos de manière abominable, et toujours dans le même sens (pro-OTAN).
        C’est donc ce revirement qui est intéressant. Pourquoi cette info qui n’aurait pas été publiée la semaine dernière, l’est aujourd’hui. Rétropédalage parce qu’ils ont peur?

          +0

        Alerter
  • bob // 12.05.2014 à 00h48

    Tiens vous avez sauté l’épisode de la république des deux nations :
    Pourtant sympa comme épisode.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_des_Deux_Nations

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 12.05.2014 à 03h07

    Un petit exemple de désinformation de France2 sur Poutine, démonté par les Russes :
    http://www.youtube.com/watch?v=FxXd90dAXEE&feature=youtu.be
    Avec la conclusion : “Non seulement les journalistes vous font les poches, mais en plus ils vous prennent pour des cons”… 🙂

      +0

    Alerter
  • HELLEBORA // 12.05.2014 à 03h18

    On en a parlé ?

    http://www.alger-republicain.com/spip.php?article1553
    Le gouvernement auto-proclamé de Kiev a exclu le 6 mai dernier ses membres communistes

    “Le 6 mai, la majorité de la Verkhovna Rada (Assemblée nationale ukrainienne) a adopté une décision illégale, créant un précédent, en retirant le groupe du Parti communiste de la session de l’Assemblée, un parti pour lequel ont voté trois millions de citoyens ukrainiens.
    Un parti qui s’oppose fermement au fascisme en Ukraine, défend l’unité du pays. Un parti qui a toujours défendu les intérêts des gens du peuple, pas les intérêts des clans oligarchiques criminels.

    Le chef du groupe Petro Symonenko a exposé ses légitimes récriminations lors de la session de l’Assemblée nationale, permettant au peuple ukrainien d’entendre de vive voix le témoignage du massacre de civils dans les régions de Donetsk et Luhansk et d’autres régions, sur les gens morts brûlés vifs à Odessa.”

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 12.05.2014 à 03h28

    Moscou annule 90% de la dette de Cuba et investit 10% dans le pays :
    http://www.fr.ria.ru/world/20140429/201102822.html

    Malin.
    Pendant que les Zuniens détruisent tout ce qu’ils touchent (y compris l’Ukraine près de la frontière russe), les Russes montrent qu’ils coopèrent et construisent… et cette fois plus près des US.

      +0

    Alerter
    • Olposoch // 12.05.2014 à 09h31

      S’ils avaient du l’humour il annonceraient qu’ils vont installer un bouclier de missiles anti-missiles à Cuba, pour protéger la Russie contre les cartels mexicains…

        +0

      Alerter
  • HELLEBORA // 12.05.2014 à 03h32

    suite post précédent :

    + Le réquisitoire public de Petro Symonenko contre la frange ultra nationaliste : intolérable pour SVOBODA de s’entendre dire ses 4 vérités !

    http://www.youtube.com/watch?v=93b7oDqaHr0

    + fin extrait de l’article cité précédemment : “La majorité pro-fasciste, au mépris des lois ukrainiennes, des procédures parlementaires, a pris la décision de faire sortir les députés communistes de la salle.”

      +0

    Alerter
    • Olposoch // 12.05.2014 à 09h36

      J’aimerais beaucoup que notre ami de “Monde” (Paulo A. Smolek) vienne nous expliquer ce qu’il faut comprendre de cette vidéo
      Surtout après son portrait halluciné de Timoshenko, qui visiblement fait battre son petit cœur…

        +0

      Alerter
  • Nicolas // 12.05.2014 à 12h31

    Bonjour Olivier,

    Pour compléter ton analyse il est intéressant de mentionner le cas particulier de la Ruthénie (au sud de la Galicie, objet de ton article). Cette pointe étrangement dans le prolongement des frontières solvaques et géographiquement “coupé” du reste de l’Ukraine par une chaîne montagneuse est aussi le résultat de l’ingénierie soviétique: Staline a coupé cette pointe de la Tchécoslovaquie pour permettre un accès direct à tous ses pays satellite dont la Hongrie.

    Cordialement

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications