Comment ne pas dire un mot sur la crise démocratique, à l’occasion des élections cantonales du mois passé ? Abstention record, incroyable montée des extrêmes, à commencer par le front national… Tout ceci n’est pas nouveau.

Nous allons nous intéresser ici à un problème profond : le vieillissement de l’Assemblée, et au problème de représentativité intergénérationnelle qu’il pose.

Structure d'age de l’assemblée nationale

Comme on le voit, l’Assemblée ne cesse de vieillir. Celle élue en 2007 est la plus vieille, les 55-64 ans étant pratiquement majoritaires. L’écart avec la population représentée est très important. Les grand perdants sont en fait les moins de 40 ans, dont la présence relève du symbolique. Cela ne nécessite-t-il pas un nouveau combat, au même titre que la parité ?

Classes d'age de l’assemblée nationale

On observe ici la progressivité du vieillissement, la génération arrivée en 1981 ayant fort peu laissé de place aux suivantes.

Comme l’a montré Louis Chauvel, ce phénomène s’est déjà produit (mais dans une moindre mesure), avec la génération issue de la Résistance, élue à l’assemblée en 1946, et qui a tenu l’affiche jusqu’au renouvellement de 1981.

Structure d'age de l’assemblée nationale

30 ans après, 2012 sera-t-il un nouveau printemps d’une nouvelle génération politique ?

3 réponses à 1220 Le vieillissement de l’Assemblée

  1. Ranke-Cormier Marianne Le 19 avril 2011 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Félicitations pour votre blog.
    Serait-il possible de republier l’article pour accompagner le graphique sur le vieillissement à l’AN?
    Le NerwopMag est un magazine transeuropéen entrièrement libre et gratuit conduit par des contributeurs bénévoles, sans aucun objet commercial.
    Cordialement
    Marianne Ranke-Cormier
    Rédactrice en chef
    mranke-cormier@newropeans-magazine.org


  2. hema Le 29 avril 2011 à 09h23
    Afficher/Masquer

    Eclairant , effectivement.


  3. Karine Le 14 janvier 2015 à 22h05
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Avez-vous les graphiques mis à jour en 2014? pour voir s’il y a eu un basculement?

    Par ailleurs, la réforme territoriale va amener plein de femmes, donc a priori plus jeunes, vers la politique. Attention, c’est un constat, pas un motif de se réjouir! car je me demande si dans cette “parité” imposée d’un canton à deux têtes, il y en aura forcément un plus élu que l’autre, si je puis dire… et je crains un peu l’image de l’élu homme avec sa secrétaire – pardon, sa co-élue…

    Alors plus de jeunes et plus de femmes, oui, mais comment y arriver “correctement”?


Charte de modérations des commentaires