Tribune de 2011 d’Olivier Cyran, ancien journaliste de Charlie Hebdo

La question musulmane, de Guéant au NPA

En ces temps de crise, de désarroi et de division, il est bon que la France se rassemble autour d’une grande cause nationale, qui est aussi un enjeu de civilisation : le droit de dégueuler sur les musulmans.

Quatre jours avant la parution en kiosque du Charlie Hebdo spécial rire anti-musulmans, dont la Une affublée d’un bandeau « Charia Hebdo » et d’une représentation du prophète en clown fouettard promettait de requinquer un peu les ventes moribondes du journal, on avait déjà compris que l’affaire était pliée. Dauber le musulman n’est plus seulement une bonne affaire commerciale, l’équivalent spirituel de la femme à poil en page 3 du Daily Mirror, c’est maintenant un gage d’appartenance à la gauche, et même à la gauche de gauche.

Ce samedi soir-là, en effet, Laurent Ruquier recevait dans son bocal à rires de France 2 le bizut aux élections présidentielles du NPA, Philippe Poutou. Éprouvante séquence, durant laquelle le successeur d’Olivier Besancenot, jeté dans l’arène télévisuelle comme une crêpe dans la poêle, fut sommé de s’expliquer sur l’affaire qui scandalise tout le monde civilisé : la candidature dans le Vaucluse aux dernières élections régionales d’une jeune femme voilée militante du NPA.

Tour à tour, l’animateur hennissant, ses deux chroniqueuses et son philosophe de compagnie, Michel Onfray, mirent Poutou en demeure de renier sa camarade et d’abjurer toute « complaisance » envers le bout de tissu infâme, symbole de la barbarie-qui-sape-nos-valeurs-laïques. Poutou n’a pas quitté le plateau en se retenant d’assommer ses tourmenteurs. Il ne leur a pas conseillé de se mêler de ce qui les regarde, ou de réexaminer leur propre coiffure, pourtant d’allure peu ragoûtante dans le cas d’Onfray (une hyperhidrose du cuir chevelu, peut-être ?).

Le porte-parole « communiste et révolutionnaire » a préféré reluquer ses godasses, s’enfoncer la tête dans les épaules et bredouiller que non, bien sûr, il n’avait « pas été d’accord » avec cette candidature, qu’il avait lu« les livres de Chahdortt Djavann » et qu’au sujet du voile « un vrai débat toujours pas fini » déchirait la formation qu’il représentait.

Sous nos yeux se concrétisait une capitulation historique : la gauche, dans sa déclinaison la plus « radicale » sur le nuancier électoral, se rendait avec armes et bagages à un camp hier encore identifié à l’extrême droite. À la figure de l’Arabe mettant en péril l’identité française s’était substituée celle du musulman qui menace la république, et il a suffi de ce simple coup de bonneteau pour que le vilain raciste d’autrefois se métamorphose en bel esprit voltairien, devant lequel toutes les composantes de la gauche élective doivent à présent se prosterner sous peine d’excommunication médiatique.

Il faut se rendre à l’évidence : idéologiquement, les boute-en-train de Charlie Hebdo ont gagné la partie. Dix ans de vannes obsessives et de piailleries haineuses sur l’islam, consacrées par les « caricatures danoises » et une voluptueuse montée des marches au festival de Cannes aux côtés de BHL, ont diffusé leur petit venin dans les crânes les plus finement lettrés. En juin 2008, les lecteurs de Charlie Hebdo n’avaient déjà rien trouvé à redire à la promotion dans leur journal d’un « caricaturiste hollandais », Gregorius Nekschot, dont « l’humour » consiste par exemple à représenter ses compatriotes blancs en esclaves, chaînes au pied, portant sur leur dos un Noir qui suce une tétine. « Les musulmans doivent comprendre que l’humour fait partie de nos traditions depuis des siècles », avait expliqué ce joyeux drille à son admiratrice, Caroline Fourest.

La parution du « Charia Hebdo » n’avait donc rien pour surprendre, pas plus que le cocktail Molotov qui s’en est suivi. Tout aussi prévisible, le chant d’amour bramé à l’oreille des martyrs de la « liberté d’expression » par la classe politique et médiatique unanime, de Christine Boutin à Jean-Luc Mélenchon, d’Ivan Rioufol à Nicolas Demorand.

Pas si étonnante non plus, la poignée de main entre Charb et Claude Guéant : comme l’expliquerait Oncle Bernard à la table de Libération, c’était « tout de même le ministre de l’Intérieur », et la visite d’un si grand personnage sur les lieux du crime constituait une « marque de la bonne santé républicaine », laquelle crève en effet les yeux de toute part.

Réglées comme du papier à musique, les ventes record du numéro culte : seize pages de grosse poîlade sur les barbus, les burqas, les djellabahs, les vierges, les lapidations et les méchouis. Un exemple, tenez, en page 2 :

« Jeu concours : découpez votre hymen et envoyez-le dans une enveloppe à “Charia Madame”, jeu-concours, Tripoli, Libye. S’il est de première fraîcheur, gagnez un séjour en thalasso dans la Mer Morte. Dans le cas d’un hymen déjà usité, un séjour dans la mer, où la morte, c’est vous. »

Ça ne vous fait pas « marrer » ? C’est parce que vous pactisez en secret avec l’envahisseur islamiste…

Philippe Val est parti, mais ses rejetons ont repris le flambeau. On a même pu voir Charb jurer-cracher sur le plateau du « Petit journal » de Canal + (« l’équivalent télé de Charlie », a apprécié Patrick Pelloux, c’était tout dire) que le « Charia Hebdo », avec son fond de sauce hexagonal dégoulinant de chaque page, ne visait qu’à traiter gentiment « un fait d’actualité étrangère », en l’occurrence la victoire électorale en Tunisie du parti Ennahda. Tartufferie énorme, valienne. Charlie Hebdo a-t-il titré « Talmud Hebdo » et déversé seize pages d’« humour » sur les juifs quand l’extrême droite religieuse est entrée au gouvernement israélien ?

C’était pourtant un « fait d’actualité étrangère » au moins aussi considérable que le résultat du scrutin tunisien. Mais l’animateur n’a pas bronché. Il s’est esclaffé en revanche lorsque Luz, affalé sur le plateau et à moitié dans les vapes, a balbutié :

« Mahomet, c’est un copain, ouaiiis, on va aller en boîte de nuit ensemble. »

Source : Olivier Cyran, pour LMSI (Les Mots Sont Importants). Olivier Cyran avait démissionné de Charlie Hebdo en 2001, échaudé par la conduite despotique et l’affairisme ascentionnel .

========================================

De même pour un autre journaliste, Philippe Corcuff, arrivé en 2001 puis démissionnaire en décembre 2004 :

“Mais, plus récemment, ne se contentant pas de faire l’éloge d’un livre structuré par le schéma de “la conspiration”, Charlie Hebdo s’est directement mis à la fabrication de “complots”, avec les articles de Fiammetta Venner sur l’islam. Recourant à des amalgames répétés entre l’islam comme religion, les différents courants de l’islam politique, l’intégrisme et le terrorisme, Charlie Hebdo – hormis quelques courageux résistants de la nuance et de la complication – s’est alors inscrit dans une croisade de la Civilisation (“européenne”) contre la Barbarie (“musulmane”). […] Mais on doit aussi considérer la vigueur du racisme anti-arabe dans notre société, redoublée par une islamophobie depuis le 11-septembre. C’est pourquoi je me bats pour une réunification du mouvement antiraciste autour d’une double lutte contre deux figures renouvelées de la xénophobie : la judéophobie et l’islamophobie. […] Philippe Val alimente plutôt, quant à lui, les divisions de l’antiracisme.” [ Philippe Corcuff, 2004]

Vous pouvez retrouver de nombreuses sources d’époque à propos de l’affaire des caricatures sur Voltairopolis.

---

69 réponses à La victoire idéologique de Charlie Hebdo, par Olivier Cyran [2011]

Commentaires recommandés

Serge Le 31 janvier 2015 à 05h10

Je ne suis pas Charlie,car ce sont des libertaires gauchistes,mais je suis peut-être un des rares commentateur ici,à posséder un album dédicacé en mon nom par Reiser et Cabu (et d’autres : Dimitri etc ..).
Paradoxal ?
Non bien sùr ,car malgré les divergences idéologiques et poltiques,j’appartiens à la même culture française .
Entre autre,celle du dessin et de la carricature ,celle qui court de Daumier à Konk,en passant par Granville,Gavarni ,Caran d’Ache ,Gus Bofa,Jossot ,Chaval,Dubout,Sempé,etc …Du “Charivari”,à “le rire” ,en passant par “la baïllonnette “, “l’assiette au beure” (que je collectionne) .
Je connais les codes,les références etc …
On lave le linge sale,mais en famille .
Que ça vous plaise ou non il n’en est pas de même pour les enfants d’immigrés pourtant nés en France ,mais qui se communautarisent dans les faits .
Il suffit d’observer sans partis pris .
Contrairement à leurs parents ou grand-parents,qui avaient en tant qu’arrivants ,et étant beaucoup moins nombreux ,une pudeur ,plus ou moins un certain respect vis à vis de notre histoire millénaire,de notre mode de vie et façon de penser ,les dernières générations se sentent chez eux ,tout en étant assez étanches à notre culture .
Nés ici ,ils se considèrent comme français,mais tout en vivant dans une autre culture .Ce malgré l’école qui ne transmet plus grand chose ,et le show-bizz qui vend sa soupe afro-américaine .
La France ,c’est seulement la leur ,pas celle qui existait avant .
Clouet,George de la Tour ,Ingres ou Degas ,ils n’en ont dans l’ensemble, rien à faire .

Vous feriez bien de lire les ouvrages de Christophe Guilluy, étrangement absent des pages de ce blog…
Vous voulez ignorer le choc culturel existant ,mais votre voeux de “vivre ensemble” dans l’harmonie, est une illusion,d’autant que l’assimilation à l’ancienne est devenue impossible.

Ce mantra est celui des apprentis sorciers qui ne seront plus là demain pour subir les conséquences cruelles de la société désagrégée ,instable et conflictuelle qu’ils auront instaurée .

  1. Gilleron Le 31 janvier 2015 à 01h06
    Afficher/Masquer

    Entièrement d’accord avec Olivier Cyran.
    J’ai d’ailleurs flétri partout ou je pouvais m’exprimer sur le net ou dans les réunions auxquelles j’ai participé, et auprès de mes nombreux amis musulmans, cette idiotie “d’union nationale” autour des soit-disant “valeurs” de la France.


  2. julien Le 31 janvier 2015 à 01h32
    Afficher/Masquer

    “Charlie Hebdo – hormis quelques courageux résistants de la nuance et de la complication – s’est alors inscrit dans une croisade de la Civilisation (“européenne”) contre la Barbarie (“musulmane”).”

    Bon bah si y’a des résistants y’a pas de croisade ?
    Quand ils laissent s’exprimer des jeunes tunisiens, égyptiens marocains qui comabttent les pouvoirs en place et l’obscurantisme teinté de religiion ou pas dans Charlie c’est contre les musulmans aussi ?


  3. boduos Le 31 janvier 2015 à 02h17
    Afficher/Masquer

    le bashing musulman est comme tous les bashing ,le code de ralliement simpliste des bas de plafond qui manquent de conversation.
    dans le cas des pisse- dessins de Charlie ( mais pas tous) c’est aussi un code pour les pratiquants de ce bashing qui est en soi un gage d’allégeance à une autre vénération cette fois !
    les gens peuvent vénérer ce qu’ils veulent,même le pire ,mais ils doivent le respect aux autres concitoyens .
    ce sont ces bobos qui dégoulinent de bon sentiments ,de droit de droit-de-l’hommisme , de vivre ensemble….. et se bousculent sur les plateaux pour y aller de leur petite émotion.
    choron,siné,willem,cyran ….s’étaient démarqués de cette équipe..


  4. Serge Le 31 janvier 2015 à 03h41
    Afficher/Masquer

    Dans l’ensemble des “je ne suis pas Charlie”,il y a des ensembles disjoints .
    D’après ces deux billets mis en exergue,le votre serait : “Pas touche à l’Islam”,”Pas touche aux musulmans” ,donc !
    Si l’esprit libertaire nanar Charlot a fini logiquement par entrer en collision mortelle avec ceux dont ils n’ont cesser avant,de célébrer la venue ,en les posant d’abord comme les victimes des “méchants” beaufs de souche …vous ,vous persistez à sacraliser la figure de l’immigré dans la case “intouchable” ,tout en relèguant celle du prolétaire blanc de souche provincial dans la zone des invisibles .
    Votre manière n’est pas la même que celle de l’oligarchie,du MEDEF,des médias totalitaires dominants ,des banques ,des multi-nationales et des hyper -groupes, de consommation ,mais votre mantra rejoint le leur : “pas d’amalgame” ,”incantation magique pour le vivre-ensemble”.


  5. Serge Le 31 janvier 2015 à 05h10
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas Charlie,car ce sont des libertaires gauchistes,mais je suis peut-être un des rares commentateur ici,à posséder un album dédicacé en mon nom par Reiser et Cabu (et d’autres : Dimitri etc ..).
    Paradoxal ?
    Non bien sùr ,car malgré les divergences idéologiques et poltiques,j’appartiens à la même culture française .
    Entre autre,celle du dessin et de la carricature ,celle qui court de Daumier à Konk,en passant par Granville,Gavarni ,Caran d’Ache ,Gus Bofa,Jossot ,Chaval,Dubout,Sempé,etc …Du “Charivari”,à “le rire” ,en passant par “la baïllonnette “, “l’assiette au beure” (que je collectionne) .
    Je connais les codes,les références etc …
    On lave le linge sale,mais en famille .
    Que ça vous plaise ou non il n’en est pas de même pour les enfants d’immigrés pourtant nés en France ,mais qui se communautarisent dans les faits .
    Il suffit d’observer sans partis pris .
    Contrairement à leurs parents ou grand-parents,qui avaient en tant qu’arrivants ,et étant beaucoup moins nombreux ,une pudeur ,plus ou moins un certain respect vis à vis de notre histoire millénaire,de notre mode de vie et façon de penser ,les dernières générations se sentent chez eux ,tout en étant assez étanches à notre culture .
    Nés ici ,ils se considèrent comme français,mais tout en vivant dans une autre culture .Ce malgré l’école qui ne transmet plus grand chose ,et le show-bizz qui vend sa soupe afro-américaine .
    La France ,c’est seulement la leur ,pas celle qui existait avant .
    Clouet,George de la Tour ,Ingres ou Degas ,ils n’en ont dans l’ensemble, rien à faire .

    Vous feriez bien de lire les ouvrages de Christophe Guilluy, étrangement absent des pages de ce blog…
    Vous voulez ignorer le choc culturel existant ,mais votre voeux de “vivre ensemble” dans l’harmonie, est une illusion,d’autant que l’assimilation à l’ancienne est devenue impossible.

    Ce mantra est celui des apprentis sorciers qui ne seront plus là demain pour subir les conséquences cruelles de la société désagrégée ,instable et conflictuelle qu’ils auront instaurée .


    • Milsabor Le 31 janvier 2015 à 09h42
      Afficher/Masquer

      Serge où voulez-vous en venir ?
      Si l’assimilation à l’ancienne est impossible et si le communautarisme est inacceptable, quelle solution proposez-vous ? La guerre à outrance ?
      Croyez-vous que le rhétorique CH soit une réponse adaptée ? Que cette expression sadique de la contradiction qui se pose à notre peuple soit une approche pertinente du problème ?


      • K Le 31 janvier 2015 à 10h11
        Afficher/Masquer

        “L’assimilation à l’ancienne est impossible”, expliquez-nous ça.


        • Serge Le 31 janvier 2015 à 21h54
          Afficher/Masquer

          @K.
          On assimile à l’ancienne que des individus,pas des peuples (re)constitués .Et encore ;faut-il qu’ils en fassent l’effort eux-mêmes,car nous n’avons rien demandé .
          Et de plus ,pour que ça fonctionne ,on ne s’assimile qu’à quelque chose qui continue à exister ,fort de ses valeurs et de ce qu’il est .Or ,pour ce qui nous concerne,ce n’est plus le cas .
          A tel point que dans certains quartiers (c’est comme ça qu’on dit maintenant!) ,où les sous chiens sont ultra minoritaires ,ce sont ces derniers qui s’assimilent à la majorité locale .C’est naturellement ainsi que cela se passe .


      • Serge Le 31 janvier 2015 à 21h41
        Afficher/Masquer

        @Milsabor.
        Oui je suis assez pessimiste ,mais je n’ai pas la solution et je ne suis pas responsable .Pour la responsabilité ,regardez plutôt du côté du capiltalisme financier et mondialisé ,ainsi que des gouvernements successifs depuis quarante ans .
        On accuse tout le temps le thermomètre de la chaleur …


    • Perret Le 31 janvier 2015 à 10h07
      Afficher/Masquer

      Je ne suis pas certain qu’il soit étonnant que Christophe Guilluy soit absent de ce blog, étant lui-même hostile à toute confrontation de ses points de vue avec des spécialistes qu’il qualifie sans les connaître d’ ”idéologues”.
      http://rue89.nouvelobs.com/2014/12/08/christophe-guilluy-laurent-joffrin-neocons-gauche-256452


      • Serge Le 31 janvier 2015 à 22h43
        Afficher/Masquer

        @Perret .accuser Guilluy de ne pas faire partie du sérail dominant moderniste ,pour le disqualifier ,pour en déduire qu’il n’est pas un “chpéchializtzz,tzz”, un “professionnel de la profession” …ça me fait marrer .
        Pauvre Corcuff !C’est lui qui fait le jeu de l’atlantisme néo-con ,avec en plus ,des discours abscons .


    • anne jordan Le 31 janvier 2015 à 15h51
      Afficher/Masquer

      ” ,tout en étant assez étanches à notre culture .” tellement étanches @serge , que Ch.Guilly , a droit à un grand article dans le Courrier de l’ Atlas , magazine lu par des milliers de Marocains , en France comme au Maroc .
      ” ,tout en étant assez étanches à notre culture .” tellement étanches que les profs ne PARLENT PLUS de Clouet , Ingres , Degas , même à leurs élèves français ” de souche ” !
      En revanche quand vous animez une fête patrimoniale en banlieue de Toulouse , par ex , ou de Bordeaux ( désolée , je parle de ce que je connais ) vous avez des flopées de gamins ” issus de l’immigration ” qui vous bombardent de questions , qui entrent dans le jeu ( HISTORIQUE , en l’occurrence ) même lorsque le JEU en question n’a rien à voir avec ” leur culture ” .
      ( et pas non plus avec Charles Martel ! )


      • Serge Le 31 janvier 2015 à 21h44
        Afficher/Masquer

        @ anne jordan .Oui on peut faire du tourisme intérieur ,des festivals Breizh et Djembés ,etc ….Mais je ne pense pas que ça suffise pour “faire peuple”


    • bourdeaux Le 31 janvier 2015 à 17h48
      Afficher/Masquer

      La culture se transmettant en grande partie dans l’univers familiale, je crois que le “vivre ensemble dans l’harmonie” est en effet illusoire, si on l’entend comme “vivre tous avec les mêmes codes”. Lorsqu’on accueille des millions de gens dont l’héritage culturel est très différent du nôtre, sans doute faut-il abandonner le fantasme d’une nation homogène, mais on peut vivre ensemble, avec des mœurs et des références culturelles diverses, et en paix; d’où la nécessité sans doute de réactualiser ce que nous attendons de nos concitoyens en prenant en compte la réalité d’aujourd’hui : un ensemble bien plus bigarré qu’au temps de nos parents. Si nos valeurs républicaines s’obstinent à se cogner la tête sur une réalité qui n’est pas faite pour les admettre, je crains fort que nous ne nous ukrainisions un jour !


    • gracques Le 31 janvier 2015 à 22h26
      Afficher/Masquer

      Ben oui en matière de tradition nous avons perdus un truc :

      LIBERTE , …., …..

      Ou deux.

      Sûr , “ILS” ne s’intègrent plus….. dans leur lointaines banlieues impénétrables ( pire que la jungle)
      Et en plus faudrait s’en étonner.


    • Pierre Le 31 janvier 2015 à 22h31
      Afficher/Masquer

      Tout d’abord, à tous ceux qui liront mon commentaire, je préviens : je suis un pessimiste perplexe qui se pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses; Méfiance naturelle acquise par un ancien militantisme trop marqué. Je me méfie de l’unanimisme comme du particularisme de “l’intello” bobo. Je préfère “Scènes de ménage” à la propagande du “20 heures” et aux journaux de “France culture” qui prétend être intelligente, objective… en laissant diffuser sur ses ondes un “Billet de Caroline Foureste”… Bref, la question de Charlie, de l’intolérance, du communautarisme sont très complexes quant à leurs évolutions. Quand on parle de l’Islam, c’est ma méfiance pour l’histoire des religions, de leurs prosélytisme et de leurs intolérances qui me revient à l’esprit; c’est aussi la lecture d’articles “érudits” ça m’arrive quand même sur les évolutions démographiques et sociales dans les Balkans du XVIIe au XIXe, puis à partir des années 60 jusqu’à 1992 qui revient en mémoire, parce que certains de ces articles (dans des revues d’Instituts de recherches) m’ont laissé pleine de réflexions. Des travaux ont montré clairement, comment en Serbie et au Kosovo, il y a eu naturellement des “divergences démographiques ” entre Serbes orthodoxes et Kosovars musulmans, moins d’enfants pour les premiers et plus pour les seconds dès le XVIIe s.. Pareil pour les répartitions “spatiales”, les ruraux plus souvent serbes et les urbains plus souvent kosovars ou bosniaques musulmans, sous l’instigation de l’administration ottomane. Aujourd’hui, évidemment les choses ne sont pas soumis aux mêmes acteurs, mais je soulève cette question : les dynamiques de populations sont des phénomènes à long terme. Aussi savoir anticiper par des évaluations est une nécessité, si l’on veut éviter des “chocs” destructeurs dans le champ des “divergences et différences de civilisations qui, pour moi, existeront toujours”. Le vote de la Grèce en est d’ailleurs une preuve ces jours-ci . Quant à la politique française, je ne sais quoi dire tellement elle m’a paru agir au gré de l’événementiel. A l’évidence, le Parti socialiste et M. le Président Hollande ont voulu tout faire et tenteront encore de tout faire pour exploiter le “filon -Je suis Charlie-“, c’est d’ailleurs pour cela que la Droite française se charge maintenant de casser le “filet de draguage” qui voulait tout emporter pour faire oublier aux Français l’état réel du pays.


    • franckmilan Le 01 février 2015 à 17h40
      Afficher/Masquer

      pas tout lu je me suis arrêté à “Contrairement à leurs parents ou grand-parents,qui avaient en tant qu’arrivants ,et étant beaucoup moins nombreux ,une pudeur ,plus ou moins un certain respect vis à vis de notre histoire millénaire,de notre mode de vie et façon de penser ,les dernières générations se sentent chez eux ,tout en étant assez étanches à notre culture .” je pense à mon pére qui s’est fait volé, transporté juqu’en france…j’imagine sa peur- il avait 12 ans-…c’est surement ce que tu appelles de la pudeur….vtff.


  6. Old Ohm Le 31 janvier 2015 à 06h36
    Afficher/Masquer

    Les deux photos choisies pour illustrer les textes sont éloquentes, deux véritables compositions artistiques. Je ne pense pas que le hors-champs puisse les trahir.
    Joli.
    La première: la chemise ne fait pas l’idée; les chaussettes, ça reste à voir.
    La deuxième: ce que montre la caricature est ce qu’elle cache.


  7. DUGUESGLIN Le 31 janvier 2015 à 07h42
    Afficher/Masquer

    Le problème, c’est que l’enjeu de civilisation, ça ne marche pas. Celle qu’on nous propose est plus que délabrée, archaïque, libertaire et liberticide. Si c’est ça l’enjeu???
    On est pas obligé de se convertir à l’Islam ni au charlisme.
    Mais simplement s’inscrire dans un héritage culturelle de l’art de la poésie et de la philosophie. Il n’y a quand même pas que de la merde dans notre culture, faut pas exagérer. La nouvelle civilisation qu’on nous propose est aux antipodes. Alors dans la pratique, au nom du choc des civilisations, on en profite pour nous dégueuler une civilisation lamentable de pseudo progrès, une véritable régression, zombificatrice, pour la grande gloire des maîtres du monde, le pouvoir de la haute finance, de la spoliation, et de la mise en esclavage de la “populace” réduite à de la matière première. Jamais il n’y a eu une telle convergence entre les progressistes et les oligarques.


  8. lon Le 31 janvier 2015 à 09h26
    Afficher/Masquer

    C’est un plaisir de lire Olivier Cyran


  9. lon Le 31 janvier 2015 à 09h30
    Afficher/Masquer

    Le problème du NPA et des trotskystes français en général est qu’ils veulent tellement plaire ..( bon là je me fais censurer, garanti )


  10. Vallois Le 31 janvier 2015 à 10h17
    Afficher/Masquer

    En revisionnant l’interview de Vincent Peillon (ancien ministre mais surtout philosophe) parlant de religion laïque pour le Monde des Religions (si j’ai le temps j’en ferai la transcription), il y décrit en historien la naissance d’une religion en réaction à la religion catholique au départ qui empèche la République de s’installer. J’avoue que je n’ai pas encore lu son livre “Une religion pour la République, la foi laïque de Ferdinand Buisson” qui pourrait me faire comprendre l’attitude quasi-inquisitionnelle de nos dirigeants politiques.

    A cela, je veux dire qu’il y a une volonté de faire le bien et de stopper les guerres fratricides inutiles.
    Mais qui veut faire l’ange, fait la bète comme dirait Pascal. Il y a le revers de la médaille, une théologie et un fond extrémement religieux et ritualisé (théologie de la liberté, autotranscendance, etc.), avec des travers caractéristiques des religions dont elle est la synthèse.

    Tout cela pour conclure qu’ils n’ont pas vu venir que tout en combattant la religion catholique (d’après V. Peillon), arrivait en masse des personnes à la religion musulmane, répondant sans doute aux besoins impératifs d’une main d’oeuvre bon marché et démographiques.

    Se sentant dépassés par celà, les dirigeants à la foi laïque de Ferdinand Buisson (dont le “questionnement” de cette foi “leurs est insupportable”), montre leurs violences religieuses vis-à-vis de cette concurrence réactionnaire, la parole est libérée et soutenue par ceux-là même contre les musulmans. Le peuple est utilisé encore comme un outil.

    A quand la vraie laïcité ?


    • Chantal Le 01 février 2015 à 19h28
      Afficher/Masquer

      Il y a en France, des personnes qui veulent imposer leur dictature religieuse !

      Ces paroles de Boris Cyrulnik, dans la vidéo ci-dessous, m’ont toujours laissé sur ma faim (ne sont pas nommés ceux qui veulent imposer la dictature) ainsi qu’un un goût amère.

      https://www.youtube.com/watch?v=rxeKuvIuU-A

      Cyrulnik parle de la France après 19.00. C’est bref, dommage.


  11. riri Le 31 janvier 2015 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Ah il est loin le temps où des barbus anarcho hippies venaient vendre des piles de Hara Kiri pour 5 francs sur le parking de mon hlm. C’est là que j’ai découvert des nonnes dénudées se frottant contre la pierre ponce…de ponce pilate sans doute 🙂 Le temps de Coluche etc. Alors tout l’esprit de sérieux qui se déverse d’un côté comme de l’autre, quelle fatigue ! Val, Berruyer parfois (bien que j’apprécie sa résistance à l’unanimisme), Fourest, Ramadan , je te mettrais tout ça sur une ïle avec des gants de boxe. Vous êtes fatigants !!! Décoincez-vous l’oignon ! J’apprécie l’humour de Syriza par contre, qui n’a l’air de faire rire personne 🙂
    Dernières conneries en date : la fille de Dick Cheney s’insurge contre les drag queen qui perpétuent une image avilissante de la femme ! Des pédés oui, mais respectables !


    • DUGUESGLIN Le 31 janvier 2015 à 17h17
      Afficher/Masquer

      Effectivement il fut un temps où des barbus anarcho hippies vendaient hara kiri mais ils allaient aussi à Katmandou, pas seulement pour fumer un joint, mais aussi rechercher des gourous bouddhistes, pour trouver un chemin spirituel. Ces hippies étaient aussi en mal de spiritualité qu’ils ne trouvaient pas (ou plus) chez eux.


      • RB Le 31 janvier 2015 à 18h53
        Afficher/Masquer

        Ils traversaient aussi l’Afganistan en 2CV, mais ça aussi, ça a changé.


  12. Grégoire Le 31 janvier 2015 à 11h20
    Afficher/Masquer

    Rira bien qui rira le dernier ! Le plus triste c’est qu’une partie de la population marche encore dans ces combines de propagande. En tout cas voilà la preuve indéniable qu’un parti unique en france se nomme l’UMPSFN… Moi Président… tu regretteras un jour de nous avoit tant menti.


    • DUGUESGLIN Le 31 janvier 2015 à 17h20
      Afficher/Masquer

      Pourquoi seulement UMPSFN et pourquoi pas UMPSFNPCFG?


  13. georges glise Le 31 janvier 2015 à 13h38
    Afficher/Masquer

    nous sommes dans un pays libre, la liberté d’expression ne doit pas être limitée à moins d’atteinte aux personnes et appel à la violence, quant au voile, il est une atteinte à l’égalité homme-femme. le problème serait différent si les hommes étaient voilés eux aussi!!!vive onfray, vive fourest, vive charlie et les libertaires!vive le petit journal! à bas le wahhabisme!


    • bourdeaux Le 31 janvier 2015 à 14h47
      Afficher/Masquer

      « le voile…une atteinte à l’égalité homme-femme »…Tout comme le rouge aux lèvres et les talons aiguilles…Ce genre de verdict de bistrotier m’amuse toujours. Si je ne reste jamais indifférent à la vue d’une femme entièrement voilée (je ne parle pas du petit voile semblable à celui que porte madame simone quand elle va à la messe), c’est parce qu’elle me semble être la triste manifestation de notre incapacité à convertir une partie de nos immigrés à nos mœurs dans l’espace public. Ce genre d’inégalité vit dans les foyers avant tout, je ne vois pas en quoi le législateur est tenu de s’en mêler. J’entends que le rôle de la puissance publique est d’abord de régler les forces sociales, pas de les exciter les unes contre les autres, notamment en se mêlant de leurs mœurs vestimentaires, en matière desquels je suis infiniment plus choqué par une femen qui se ballade à moitié à poil, ou par les débordements obscènes dans les « gay pride » que par une femme en tchador. Quant à la liberté d’expression, l’usage qu’en fait un journal est toujours tempéré par ce qu’il sait de son lectorat. Or, CH avait un lectorat marginal, et ne vivait, disons-le sans pudeur, que sous assistance publique. Il est bien commode de traiter la majorité des gens de cons quand vous n’avez pas besoin qu’ils achètent le journal qui vous fait vivre pour le dire, comme il est commode pour CH de mépriser les pudeurs de l’immense partie des lecteurs de la presse quand la subvention publique leur tient lieu de déontologie.


    • riri Le 31 janvier 2015 à 14h55
      Afficher/Masquer

      A bas le wahhabisme ami des américains pseudo libertaires !


    • Vallois Le 31 janvier 2015 à 15h08
      Afficher/Masquer

      Il n’y a pas pire manipulé que celui qui se croit libre.


    • franckmilan Le 01 février 2015 à 17h51
      Afficher/Masquer

      quant au voile, il est une atteinte à l’égalité homme-femme.?? et ta connerie c’est une atteinte à quoi ??


  14. anne jordan Le 31 janvier 2015 à 15h55
    Afficher/Masquer

    Pour le chercheur Olivier Roy, il ne fait pas de doute que la plupart des pays musulmans sont en voie de sécularisation. L’historien et démographe Emmanuel Todd constate cette sécularisation dans la rapide baisse de la fécondité, y compris même en Arabie séoudite où elle est déjà inférieure à trois enfants par femme contre 6,4 en 1997 !

    Au vu de cette lame de fond, les horreurs djihadistes apparaissent comme l’ultime sursaut d’une frange d’attardés qui se refusent à entrer dans la modernité. Difficile dans ces conditions d’imaginer que la France puisse tomber dans les errances dont sortent des pays a priori plus fragiles comme la Tunisie ou l’Iran…


  15. Babar Le 31 janvier 2015 à 16h10
    Afficher/Masquer

    Je suis laïque et athée mais pas nécessairement Charlie même si je garde pour ce journal et ses antécédents hara kiriesques une certaine gratitude pour avoir contribué au temps de ma jeunesse à faire exploser un certain nombre de carcans moraux.
    Peut être dans son combat anti religieux est il devenu quelque peu islamophobe pour utiliser un mot mal défini mais fort utilisé (commode car anathèmophore). Il y a à cela probablement une première raison qui est que l’islam à la différence des autres monothéismes est aussi porteur d’un projet expressément politique. Dès sa naissance les concepts d’oumma, de califat et de charria ont nourri un expansionnisme et un prosélytisme dominateurs qui se sont répandus sur 3 continents.
    Une autre raison est un cadre très rigide et répressif de la religion: pour un musulman changer de religion ou se déclarer athée est un risque mortel. L’apostasie es punie de mort dans plusieurs pays. L’inégalité entre les sexes est aussi un trait qui peut heurter des consciences humanistes, ainsi si de nombreux musulmans épousent des non musulmanes, l’inverse exige la conversion du futur époux. Enfin la tolérance envers les autres religions est restreinte, dans plusieurs pays musulmans construire une église ou prêcher est interdit.
    Ces limites à la liberté et l’égalité peuvent exacerber la tendance à la critique.
    Au total je ne suis ni Charlie ni anti Charlie mais vigilant à ce que la sphère religieuse ne considère ses commandements, tabous et autres tables de la loi comme applicable à tous les humains


    • RB Le 31 janvier 2015 à 19h05
      Afficher/Masquer

      Tu peux rajouter inculte, sans vouloir te vexer:
      “l’islam à la différence des autres monothéismes est aussi porteur d’un projet expressément politique.”
      Quelques siècles de combats féroces entre l’église et l’empereur, puis les différents princes sont passés à la trappe! L’état moderne s’est justement bâti là dessus…
      “un cadre très rigide et répressif de la religion”
      Révise tes classiques, on ne te brulera plus en place de grêve aujourd’hui, même si ça s’est beaucoup fait en France à une époque!


  16. DUGUESGLIN Le 31 janvier 2015 à 18h19
    Afficher/Masquer

    BHL rigole quand les bandéristes ukrainiens lui font confiance. Sinon il a comme recours de se pincer un doigt dans la porte.


  17. bleurp Le 31 janvier 2015 à 18h23
    Afficher/Masquer

    superbe post,
    merci à vous.


  18. DUGUESGLIN Le 31 janvier 2015 à 18h29
    Afficher/Masquer

    J’ai oublié de dire que l’EI serait financé par les oligarques US pour punir la France d’être sortie de l’OTAN et d’avoir fait alliance avec la Russie.


  19. bleurp Le 31 janvier 2015 à 18h29
    Afficher/Masquer

    vous avez définitivement perdu quelque chose.

    la raison, peut être.
    ou, vos clefs ?


    • DUGUESGLIN Le 01 février 2015 à 00h11
      Afficher/Masquer

      C’est plutôt au petit peuple du Donbass qu’il faut demander s’il a perdu quelque chose.


      • Jaga Le 01 février 2015 à 02h24
        Afficher/Masquer

        2000 morts en 6 mois, +/- 500. Un mauvais weekend de pentecôte sur les routes de France, comme disait un de mes prof d’histoire (il parlait de la terreur). Ca vous arrive de regarder ailleurs que là où on vous dit de regarder ? Parce que si la misère du monde vous importe tant que vous vous sentez obligé de la brandir à tout bout de champ, on pourrait parler RPDC tant qu’à faire.


  20. Carabistouille Le 31 janvier 2015 à 18h30
    Afficher/Masquer

    Post complètement débile et présentant les tares mêmes qu’il reproche à Cyran. Tout y est.


    • Jaga Le 31 janvier 2015 à 19h56
      Afficher/Masquer

      Une différence de taille qu’il convient de souligner: je n’ai pas la prétention d’être “journaliste spécialiste de la critique des médias” mais commentateur de blog, encore que, j’insiste, quand on voit la qualité du contenu d’Article 11 on se dit que la frontière est ténue.

      Je n’ai pas non plus la prétention d’informer mes concitoyens ou d’enrichir un débat par l’apport de faits nouveaux. A toute fin utile, je peux vous raconter ma semaine par le menu mais je doute que ça vienne enrichir un quelconque débat, sauf peut être celui sur la misère sexuelle des jeunes parents.

      J’arrive par contre à reconnaître un réquisitoire mal branlé, à la Fouquier Tinville ou à la Vychinski, quand j’en vois un.


      • riri Le 31 janvier 2015 à 20h39
        Afficher/Masquer

        Vous voulez vraiment parler de BHL ?


        • Jaga Le 01 février 2015 à 00h55
          Afficher/Masquer

          Par pitié, non ! Je l’ai lu… A plusieurs reprises …. La faute à un déterminisme familial m’imposant de goûter avant de critiquer (que Dieu vous épargne le boeuf carotte de ma grand mère) et par conséquent de lire du BHL avant d’en conclure à la médiocrité du bonhomme. Lecture qui me permet de conclure à cette définition initiale du zozo: cuistre, inculte et méprisable.

          En même temps, il faut reconnaître que réussir à faire publier un truc aussi improbable, imbitable, secondaire, mégalomane, et aussi dénué de sens et de style qu’ American Vertigo (pour ne citer que cet ouvrage) mériterait un prix littéraire à part entière.


  21. bourdeaux Le 31 janvier 2015 à 19h01
    Afficher/Masquer

    Vous me faites marrer avec vos “blagues carambar validées par le politburo”; en l’occurrence, votre politburo (l’état), c’est le sponsor principal de CH depuis des années ! Sans lui, cela fait longtemps que ce titre n’aurait jamais usé la moindre rotative, faute de lecteurs ! Bref, l’humour pas décent et pas respectueux, s’il ne fait pas recette, on appelle le politburo au secours parce que les lecteurs sont trop coincés, pas à l’avant garde, c’est ça ?


    • bleurp Le 31 janvier 2015 à 19h13
      Afficher/Masquer

      @bourdeau
      vous avez le droit de penser ce que vous voulez de ce “torchon”,
      si je résume votre pensée, mais là, vous dites des mensonges.

      “en tant que journal satirique, “Charlie Hebdo” n’avait pas droit à ces subventions publiques prévues pour soutenir la presse d’information”
      de plus:
      “Le journal n’a, il faut le rappeler, aucune recette publicitaire, ni aucun mécène dans son capital, qui appartient à ses salariés (Charb, Riss, Cabu…)”
      si vous l’ignoriez, vous le savez.
      si vous le saviez …


      • riri Le 31 janvier 2015 à 20h25
        Afficher/Masquer

        Hollande avait téléphoné peu de temps avant l’attentat pour proposer une aide financière. Sinon le journal disparaissait tout simplement.


        • bleurp Le 31 janvier 2015 à 22h29
          Afficher/Masquer

          vous en savez des choses..
          date, heure et teneur de cette conversation ?
          des sources ?

          et cet argument alors
          “ça faisait des années que ce journal touchait de l’argent de l’état” ?
          on peut l’enterrer non ?


          • riri Le 31 janvier 2015 à 22h49
            Afficher/Masquer

            Pas de panique Mimile, c’est Pelloux qui l’a dit à la télé le lendemain de l’attentat. T’es encore un bon militant toi 🙂 Des droits de l’homme avec un grand H comme dans BHL. Allez remue bien tes certitudes, ça finira par faire une bonne purée. Et vive Hara Kiri.


          • bleurp Le 31 janvier 2015 à 23h02
            Afficher/Masquer

            sauf que Pelloux n’a pas dit ça
            etouffez sous les votres, de certitudes.


          • riri Le 01 février 2015 à 00h15
            Afficher/Masquer

            Je vais pas passer deux heures à retrouver ça pour toi, ma caille. Etouffe toi-même, engeance. Je répète qu’Hollande avait pris contact avec la direction de Charlie Hebdo en leur promettant de sauver le journal. Verifie-toi même, commissaire politique de banlieue.


          • riri Le 01 février 2015 à 00h24
            Afficher/Masquer

            Allez voilà pour ton petit Noël :

            https://www.youtube.com/watch?v=f1Z4rRZfC6I

            tu vas à la sixième minute et tu entendras Pelloux dire qu’Hollande les avait contactés pour changer la loi et sauver le journal. Bisous 🙂


          • bleurp Le 01 février 2015 à 04h38
            Afficher/Masquer

            vous entendez des choses que je n’entend pas.
            Hollande n’avait pas ‘téléphoné’ pour proposer de l’argent à CH,
            mais proposé de changer la loi concernant une presse, qui engloberait des journaux tel que CH, et probablement le canard enchainé, et ce type d’hebdo, essayant de survivre sans publicité ni mécènes.
            rien à voir donc avec ce que vous insinuiez.
            d’autant qu’on peut acter maintenant :
            “ça faisait des années que ce journal touchait de l’argent de l’état” ?
            comme assertion définitivement fausse que cette même vidéo, entre autre, vous en conviendrez, prouve.
            je ne puis vous retourner votre joyeux noël, en bonne année, car nous sommes le 1er fevrier mais le coeur y est, croyez le.


          • bleurp Le 01 février 2015 à 10h44
            Afficher/Masquer

            le canard en a apparemment;
            mais n’ont aucune publicité, et sont à l’équilibre.


      • bourdeaux Le 01 février 2015 à 08h09
        Afficher/Masquer

        @ bleurp
        Vérification faite, vous semblez avoir raison. J’avoue avoir été très surpris que CH soit visiblement LE SEUL journal sans subventions (le canard enchaîné figure sur la liste, par exemple). Je vous remercie d’avoir corrigé cet à priori qui polluait mon argumentation, et vais passer mon dimanche à battre ma coulpe.
        Ceci dit, si une intuition fait souvent dire des choses absurdes, elle peut parfois être juste : je vais donc faire des recherches sur ce point, tant cela me semble bizarre; cela sera une sorte d’instruction à charge de ma part :).
        Bon dimanche


      • franckmilan Le 01 février 2015 à 18h00
        Afficher/Masquer

        à bleurp / vous croyez à ce que vous dites ?? ou c’est de l’humour ???


    • Jaga Le 31 janvier 2015 à 19h31
      Afficher/Masquer

      Quand j’ai écrit Politburo, je pensais plus à ce qui se passerait si on confiait un secrétariat d’Etat de l’humour (dépendant du ministère de l’intérieur, ça va de soit) à la frange rigoriste des commentateurs de ce blog.
      Nous nous livrons depuis 3 semaines à d’interminables querelles sur les frontières de l’humour, à tel point que ça m’a amené à relire Le Nom de la rose (décidément surfait), et chez certains la limite du drôle est clairement placée au niveau de la blague Carambar (et encore, pas toutes).


      • sadsam Le 31 janvier 2015 à 23h00
        Afficher/Masquer

        Surfait, “Le nom de la rose” ? Vraiment ?


  22. Ataraxi Le 31 janvier 2015 à 20h10
    Afficher/Masquer

    Je propose qu’on dépénalise l’islamophobie afin qu’on cesse d’invoquer la laïcité, les droits de la femme ou la liberté d’expression quand le sujet du débat, c’est juste les arabes.


    • franckmilan Le 01 février 2015 à 18h04
      Afficher/Masquer

      ah bon l’islamophobie est un délit ?? vous vivez en france ??


  23. riri Le 31 janvier 2015 à 20h22
    Afficher/Masquer

    Je remercie Berruyer pour sa capacité à résister aux nouveaux mythes….Merci meme si je ne mélangerais pas ce qui arrive aujourd’hui et le Hara Kiri de la grande époque. Choron et Cavanna s”étaient brouillés lors de la renaissance de Charlie Hebdo sous la férule de Val.


  24. riri Le 31 janvier 2015 à 22h31
    Afficher/Masquer

    Pour avoir une idée de l’esprit Hara Kiri, on peut taper Choron dans youtube et il y a de quoi faire (au fait Choron et Cavanna étaient restés très proches d’après Cavanna commentant le décès de Choron). Regardez cette conférence de rédaction avec la querelle entre Siné et Choron pour légender un dessin :

    https://www.youtube.com/watch?x-yt-ts=1422579428&x-yt-cl=85114404&v=A_9zP0PFF94

    à partir de la 4ème minute


  25. lon Le 31 janvier 2015 à 22h56
    Afficher/Masquer

    Un post écrit avec un tel talent ne peut être complètement mauvais .


  26. Xuan Le 31 janvier 2015 à 23h49
    Afficher/Masquer

    Le dévoilement est à double sens. Libération en deçà des Pyrénées et oppression au-delà, lorsqu’il fut imposé aux musulmanes par Soustelle, le jour-même du coup d’état gaulliste exécuté par Massu et Salan.
    Un jour où l’autre les ambiguïtés doivent tomber, celles de “je suis Charlie aussi”.

    Il faut relativiser, la “victoire” de Charlie Hebdo est une victoire à la Pyrrhus. Non pas à cause des morts évidemment, mais de l’allégeance définitive de Charlie au pouvoir, à ses subventions, à sa publicité indécente, aux affiches placardées jusqu’aux portes des grandes surfaces. Charlie peut faire le mariol à Angoulême ça ne change plus rien à son statut de fou du roi et de comique troupier, pour rappeler aussi l’aspect géostratégique et militaire de son “humour”.

    La petite-bourgeoisie applaudit, ça la rassure d’être du côté du manche, surtout quand c’est certifié moral ; mais en bas chez les prolos, qui en ont pris eux-aussi plein la tronche (voir l’article sur la prolophobie dans le Diplo), chez ceux qui se sont retrouvés avec des faciès de beaufs racistes machos à bérêt et pif rouge, l’enthousiasme pour Charlie est beaucoup plus modéré. Le peuple n’aime pas l’humour condescendant, il se sent visé, allez savoir pourquoi.

    Enfin, enclencher un lavage de cerveau national, transformer la mission des hussards noirs en dragonnade islamophobe, engager la diplomatie française contre tout le monde arabe et même contre les alliés de toujours, mouiller enfin l’Etat jusqu’au cou dans le soutien à un journal “irresponsable”, ça ne peut pas s’appeler longtemps une victoire.


    • franckmilan Le 01 février 2015 à 18h06
      Afficher/Masquer

      bah il reste siné hebdo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


  27. paddy Le 01 février 2015 à 07h55
    Afficher/Masquer

    Ça tente quelqu’un de nous faire un billet sur le thème ” salafisme et humour ” ?


  28. Omar Le 01 février 2015 à 19h43
    Afficher/Masquer

    Beaucoup de courage et de probité intellectuelle sur ce blog. Merci.


Charte de modérations des commentaires