Les Crises Les Crises
31.janvier.201531.1.2015 // Les Crises

En Israël, Charlie Hebdo n’aurait même pas eu le droit d’exister…, par Ido Amin

Merci 5
J'envoie

En France, la liberté d’expression est considérée comme un droit universel, une loi israélienne interdit “d’offenser les sensibilités religieuses”.

Par Ido Amin, HAARETZ

Georges Wolinski, le caricaturiste de premier plan de Charlie Hebdo, était parmi les victimes assassinées dans l’attaque terroriste à Paris la semaine dernière. Il était un de mes héros culturels lorsque j’ai débuté.

Ni superman, ni Charlie Brown, ni Astérix ou “Les Aventures de Tintin” ne m’ont parlé de la façon dont les croquis en noir et blanc de Wolinski l’ont fait, avec ses visages tordus et exagérés, révélant ouvertement leurs sombres envies. Ce juif mi-polonais mi-tunisien possédait un esprit d’anarchiste qui n’épargnait aucune vache sacrée.

Chaque communauté a été insultée par son crayon. Sa position à l’égard de ses lecteurs était la suivante : Cela vous gêne? Alors ne lisez pas ! Et si vous voulez me ridiculiser en retour, je ne vous ferai pas de procès.

Après le terrible massacre à Charlie Hebdo et les meurtres qui suivirent dans le supermarché juif, des personnes se sont inquiétées du sort des juifs de France. Ne voient-ils pas qu’il est temps de déménager en Israël, comme le leur a dit le Premier ministre Benjamin Netanyahou, après le meurtre de l’école de Toulouse ?

Et le plus tôt sera le mieux ! Mais si Wolinski était allé en Israël pour y ouvrir un Charlie Hebdo, il aurait eu des ennuis.

En France, la liberté d’expression est considérée comme un droit universel tandis qu’en Israël un tel hebdomadaire ne pourrait pas exister, à cause des lois qui interdisent “l’offense aux sensibilités religieuses”. Durant mes années de dessinateur j’ai dû me familiariser avec les lois restreignant la presse israélienne.

Mais notons bien que la loi contre les offenses des sensibilités religieuses n’est pas une loi contre le racisme, l’obscénité ou la diffamation (il y a d’autres lois pour ça). C’est une loi spécifique très draconienne, une vrai loi anti-Wolinski. La loi interdit toute illustration de Moïse, Jésus ou Mahomet d’une manière qui heurterait la sensibilité des croyants.

Au tout début je ne connaissais pas l’existence d’une telle loi en Israël. Un jour, jeune illustrateur affamé durant un hiver parisien, j’ai abordé Wolinski avec une proposition pour une BD dans Charlie. Il voulait quelque chose concernant le Moyen-Orient, la région autour d’Israël et les pays arabes, j’ai alors suggéré une prise d’otages dans laquelle des terroristes palestiniens s’emparent d’un kibboutz. L’incident tourne en orgie avec les femmes du kibboutz qui sont volontaires ; des religieux extrémistes se joignent aussi à eux.

Il était enthousiasmé par cette idée. Lorsque je suis retourné en Israël, je n’ai montré le dessin à personne car il n’y avait personne à qui le montrer mais je ne pensais pas qu’il était interdit.

Je n’ai découvert cette loi que des années plus tard, lorsqu’une de mes caricatures, parue dans un journal renommé, qui critiquait la cruauté de la coutume du Kaparto – tradition qui consiste à balancer un poulet par-dessus la tête de quelqu’un pour expier ses péchés avant Yom Kippour – déclencha un débat à la Knesset [NdT : le Parlement d’Israël]. (Et il n’y avait même pas de nichons dans le dessin !)

De la tribune, le ministre de la police a comparé mon travail aux caricatures du journal nazi Der Stürmer, et sur les instructions du ministre, mon rédacteur en chef et moi-même avons été convoqués pour répondre à quelques questions. Peu de temps après j’ai été renvoyé.

Depuis que j’ai eu connaissance de cette loi, j’ai remarqué des décisions de justice basées sur elle. En 1997, Tatiana Soskine a été condamnée à une peine de prison pour avoir dessiné son fameux “Poster au Cochon” [NdT : qui représentait le prophète Mahomet sous la forme d’un cochon en train d’écrire le Coran] à Hébron. En 2006, une campagne publicitaire pour le parti Shinui a été interdite pour offense aux sensibilités religieuses.

“On ne trouve des lois contre le mauvais goût qu’en Israël” m’a dit un jour un avocat américain. Cela lui semblait étrange car la liberté de la presse est inscrite dans la Constitution de son pays. Pour les français, cela semble aussi étrange car les lois qui limitent la liberté d’expression ont été retirées des textes à la fin du XVIIIème siècle.

En Israël, comme nous le savons, il n’y a pas de Constitution qui protège la liberté d’expression. Les partis religieux se sont opposés à ce genre de Constitution en 1948. En revanche la loi israélienne contre l’offense aux sensibilités religieuses est un héritage du mandat britannique. Elle fut importée par les colonisateurs britanniques depuis une autre colonie – l’Inde – en 1936 pour éviter que ne se reproduisent des émeutes violentes, religieuses et raciales comme celles de 1929.

Les émeutes de 1929 étaient-elles un événement unique ? Serait-il donc possible d’abolir les lois d’exception ? S’il y a eu un américain, un français ou un britannique pour penser ainsi, alors la réalité l’a giflé au visage lorsqu’un autre massacre a eu lieu dans la même ville, Hébron, en 1994.

Les britanniques avaient-ils donc raison en matière de législation ? Lorsque des groupes différents vivent côte-à-côte dans une petite zone, devrait-on censurer l’expression ? Le respect de nos voisins doit-il être plus sacré que la liberté d’expression ?

Et qu’en est-il de notre métier d’illustrateur ? Pour être honnête, il y a bien longtemps que j’ai arrêté de vivre de mon travail dans les médias papier. Vous ne le saviez pas ? Les médias papier sont morts depuis longtemps.

Ido Amin est illustrateur et animateur.

Source : Haaretz, le 12/01/2015

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

50 réactions et commentaires

  • MC // 31.01.2015 à 02h55

      +3

    Alerter
    • balt // 31.01.2015 à 06h31

      J’adore Hollande et Merkel qui font des saluts a la “foule ” sur la vidéo.la foule=les tireurs d’élite sur les toits.Encore bravo pour la fausse manif des chefs d’état élaborée par les spins doctors

        +27

      Alerter
  • Serge // 31.01.2015 à 04h03

    L’imposture de la présence de Netanyahou ,ainsi que celle du séoudien,du qatari et que bien des autres (dont Prorosch…) ,ne fait aucun doute .
    Maurras tendance Vichy à Jérusalem ,et “Zola-libertaire-pro immigration “,à Paris .!

      +9

    Alerter
  • Grossomodo // 31.01.2015 à 06h17

    Et le petit Nicolas qui ne renonce pas à arriver en première ligne ….
    Les représentants du tandem franco allemand regardant dans des directions opposées …
    Hasard ?
    Poilante cette photo .
    Ah Cabu : qu’aurais tu dessiné à partir d’un tel hommage ?

      +5

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 07h25

    Oui, c’est bien ça, des chefs d’état tout contents, limite hilares, de leur belle “unité”, de leur belle récupération, même si parmi ceux qui étaient présents il y en a qui ne peuvent pas se saquer.
    Mais contre qui ou contre quoi cette unité? C’est pas clair du tout. Et pour le triomphe de quoi? Encore moins clair.

      +12

    Alerter
    • Chris // 31.01.2015 à 15h40

      “limite hilares”
      Une hilarité ou plutôt bonne humeur, provoquée à mon avis par “souvenirs, souvenirs”. Car tous ces gens ont probablement défilé au moins une fois dans leur jeunesse. Par contre, j’ai un doute pour Hollande : c’est pas le genre à prendre parti !

        +1

      Alerter
  • Old Ohm // 31.01.2015 à 07h58

    «le ministre de la police a comparé mon travail aux caricatures du journal nazi Der Stürmer».(Ido Amin)
    La récente allusion faite par Norman Finkelstein à ce journal allemand, envers Charlie Hebdo, paraît tout de suite plus impactante. Au point où je me suis demandé dans quelle mesure ses propos étaient fortuits. Considérant qu’il est loin d’être écervelé, qu’il est téméraire, je ne sais pas. C’est troublant.

      +4

    Alerter
  • lon // 31.01.2015 à 10h00

    Ido Amin est de la même sauce irresponsable que les feu-Charlie . Evidemment qu’il y a ce genre de lois en Israël, le Moyen Orient c’est déjà pas assez un baril de poudre comme ça ? Voilà un état qui lutte pour sa survie depuis 70 ans, et faudrait encore donner du grain à moudre à un monde arabe pas franchement amical ?

      +4

    Alerter
    • Alain V // 31.01.2015 à 14h26

      et avec aussi une victime collatérale, un colonel français héros de la Résistance, qui n’aura jamais droit à un hommage du gouvernement https://www.youtube.com/watch?v=2DqrpIVQsvI

        +10

      Alerter
    • theuric // 31.01.2015 à 18h57

      Si vous voulez comprendre cette complexité sans nom, penchez-vous sur l’histoire et l’anthropologie en faisant des processus psychanalytiques et les principes de la géostratégies votre grille de lecture, sinon vous n’y saisirez rien.
      Mais attention, rien dans tout cela n’est très joli à voir, de quelque bord que ce soit.
      Et n’oubliez pas qu’en Papouasie indonésienne des papous y furent massacrés sans que quiconque n’ait levé de plus petit des petits doigts, pouvons-nous y parler d’un génocide?
      Personne, non plus, ne parle du mouvement indépendantiste papou.
      Mais les papous sont-ils des être humains?
      Prendre parti, oui, si les arguments sont chacun pesés par la raison et non pas par quelques réactions plus proches des pulsions et passions, voire de la politique, là se trouvant quelques logiques.
      Où que cela soit!
      Allez, contemplez tous ceux-là guidés par le bout de leur nez pour des causes autres que celles qui nous sont désignées.
      La politique n’a que faire de la religion, hormis pour les bigots de tous poils, et ces derniers seront toujours les dindons de la farce.
      Pétrole et canal de suez, voyez le raccourci qui montre et démontre!

        +2

      Alerter
  • Pytheas // 31.01.2015 à 10h01

    Ni en Israël, ni dans les pays musulmans, ni nul part ailleurs pratiquement, ni en Grèce. …….. Pourquoi? En quoi la religion doit-elle être au-dessus de l’esprit humain? Cet opium doit être combattu civilement et rester dans la sphère privée. Mais peut être est-on dans une phase de “dépression féconde ” dans les pays arabes ?

      +5

    Alerter
    • anne jordan // 31.01.2015 à 12h53

      Pour le chercheur Olivier Roy, il ne fait pas de doute que la plupart des pays musulmans sont en voie de sécularisation. L’historien et démographe Emmanuel Todd constate cette sécularisation dans la rapide baisse de la fécondité, y compris même en Arabie séoudite où elle est déjà inférieure à trois enfants par femme contre 6,4 en 1997 !

      Au vu de cette lame de fond, les horreurs djihadistes apparaissent comme l’ultime sursaut d’une frange d’attardés qui se refusent à entrer dans la modernité. Difficile dans ces conditions d’imaginer que la France puisse tomber dans les errances dont sortent des pays a priori plus fragiles comme la Tunisie ou l’Iran…

        +4

      Alerter
      • PYTHEAS // 01.02.2015 à 10h51

        Vous savez ce qu’est un pessimiste? Un optimiste qui a de l’expérience

          +0

        Alerter
    • Chris // 31.01.2015 à 13h58

      Vous n’avez pas encore compris que les religions sont les matrices et ciment des régimes politiques. Enlevez les religions (si vous y parvenez !) et les sociétés humaines s’effondrent (URSS et bientôt UE, les pays asiatiques viendront plus tard, s’ils ne confortent pas le fait religieux à la place qui lui revient)
      Ce fut le dilemme de la Constitution Européenne qui voulait baser les valeurs communes sur le Christianisme. Or les pays à vocation universaliste s’y sont opposés (dont la France), car elle devenait exclusive, donc en contradiction avec le Droithommisme.
      Une autre dysfonctionnalité de l’Union Européenne qui, supranationale donc totalitaire, veut absolument inclure des éléments antonymes en les ignorant, au mieux en les banalisant. Or les religions (et leurs contenus culturels) sont immiscibles. Des centaines de guerres européennes le prouvent !
      Résumons : nous avons des économies disparates, des communautés disparates, une monnaie unique du “chef”. Tout pour une conflagration.
      De Gaulle qui avait une énorme culture historienne voulait une Europe des nations : il avait très bien anticipé les dangers du totalitarisme programmé. Mais cette forme souple faisait obstacle pas au nouvel ordre mondial (tous pour un… ou quelqu’uns !), qui voulut accélérer le processus destructurant et niveleur à travers le rouleau compresseur de la monétisation de la dette suivie de la dérégulation bancaire.
      Toutes les conditions sont réunies pour une WW3. La prochaine tête de turc est désignée : la Russie en passant par Deash.
      Résultat : on n’a pas fini de ramer… si les peuples manipulés dans leurs convictions ne se révoltent pas. Nous sommes en guerre idéologique et pour l’imposer, tous les moyens sont bons, à tous les étages des activités humaines.

        +6

      Alerter
      • theuric // 31.01.2015 à 19h29

        Si cela peut vous faire plaisir, il y a dès maintenant un retour du catholicisme en France, mais cela seulement en raison de la perte du sens que représente les deux idéologie édénique que furent le communisme et le libéralisme économique.
        Attendez le retour du républicanisme, du bonapartisme et des socialismes révolutionnaire et libertaire, pas seulement en France et vous allez voir…
        Les choses sont beaucoup plus complexes que cela!
        Il y a une extraordinaire rupture du sens chez notre espèce, là se trouve le véritable défi, et non, décidément, le Soleil ne tourne pas autour de la Terre et notre planète n’est pas supportée par des éléphants, les Dieux ne guident pas nos actes et nul d’entre-eux n’est né d’un fleuve ou d’un feu.
        Comme le feu ne nous fut pas confié par un oiseau, un héro ou n’est sortit d’un œuf.
        Un double sens a été égaré, celui du symbole, ce qui fait notre histoire et notre existence d’aujourd’hui depuis le début de l’émergence de la vie, voire bien auparavant, puis celui du sens de la marche du monde qui, si il manque, génère des angoisses existentielles pouvant provoquer toutes les avanies.
        Pour l’instant, nous en sommes là, mais, de ce qu’il m’en semble, il est inutile de pourchasser des ombres en voulant, de toute force, trouver des coupables dans une forme de société qui est maintenant totalement trahie.

          +3

        Alerter
  • Alae // 31.01.2015 à 11h51

    @Pytheas

    “En quoi la religion doit-elle être au-dessus de l’esprit humain? Cet opium doit être combattu civilement… ”

    C’est marrant et ça ne laisse pas de m’interroger, cette bellicosité stérile de nombre d’athées envers les religions. Avez-vous remarqué que les religions ne se préoccupent pas d’athéisme, qu’elles n’en ont rien à faire, et qu’à part les Témoins de Jéhovah, personne ne cherche à recruter ou à convertir les athées ? C’est peut-être la raison de l’animosité vociférante de certains athées : comme les croyants se contrefichent de ce qu’ils pensent, ça les frustre horriblement.

    Sinon, au sujet des caricatures et de la “liberté d’expression”, voyez aux rayons “mondialisme” et “vivre ensemble”. Nous vivons sur une toute petite planète sur laquelle il y a un milliard et demi de musulmans que rien ne justifie d’insulter, et surtout pas notre lamentable passé colonialiste, qui devrait nous inciter à la boucler et à respecter ceux qui ne pensent pas comme nous.
    C’est clair ?

      +28

    Alerter
    • Slavyanka // 31.01.2015 à 12h59

      Très bien dit Alae !!
      C’est effrayant cette propagation d’athéisme militant et agressif en France et dans le monde occidental en général ! Les gens renient leur racines et culture chrétienne en bloc…
      C’est parfois pire qu’à l’époque soviétique quand on nous enseignait l'”athéisme scientifique” à l’université, avec quand même plus de respect pour les religions qu’il y a actuellement en France.

        +11

      Alerter
      • kellnthi // 31.01.2015 à 14h40

        Bonjour,
        Je n’interviens pas souvent mais quand je lis que les religions ne se soucient guère des athées, ça me fait rire.
        Si je ne me trompe pas, l’ athéisme est passible de prison en Arabie saoudite ou dans l’un des pays du golfe.
        Aux États-Unis, l’ athéisme est mal vu.

        Je dirai même que le pire ennemi de la religion est l’ athéisme. Lui se contrefout d’aller en enfer.

          +12

        Alerter
        • Alae // 31.01.2015 à 17h42

          “Si je ne me trompe pas, l’ athéisme est passible de prison en Arabie saoudite ou dans l’un des pays du golfe.”

          Ne le prenez surtout pas pour vous. A peu près tout, y compris n’importe quelle religion autre que l’islam sunnite, est passible de prison en Arabie Saoudite. Même les Chiites vont en taule ou pire…

            +6

          Alerter
        • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 19h05

          Pour les chrétiens orthodoxes le prosélytisme est une offense grave. Les chrétiens orthodoxes ne sont pas dérangés par les athées, ils prient pour eux. Un athée n’impose rien non plus.Chacun est libre de croire ou ne pas croire.Il y a un respect mutuel car personne n’est au-dessus des autres.

            +9

          Alerter
          • Chris // 01.02.2015 à 00h37

            Perso je suis athée. Mais j’apprécie que mes amis musulmans et catholiques prient pour moi : ce sont des pensées positives qui expriment les liens entre les hommes. Ça fait du bien autant aux receveurs que donneurs.

              +3

            Alerter
      • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 16h32

        La culture de l’esprit précisément est le rôle d’une religion digne de ce nom. La confusion bat son plein sur le sens des religions. Dommage.

          +4

        Alerter
      • PYTHEAS // 31.01.2015 à 17h32

        Non, ça remonte à 1789, 1881; 1905, et si vous permettez à chacun ses racines, sans parler du siècle des lumières

          +0

        Alerter
    • Alain34 // 31.01.2015 à 13h49

      “les religions ne se préoccupent pas d’athéisme, qu’elles n’en ont rien à faire”
      Mais bien sur. Et donc, les enfants qu’ils baptisent, excisent, circoncisent, etc. a qui ils bourrent le crane de sornettes des le plus jeune age, a qui ils font passer des rites initiatiques, etc.. bref, qu’ils “marquent aux fer rouge” de leur religion, ce n’est rien ?
      Elle est où la liberté de conscience ? de penser ? du choix (ou non choix) de sa religion ?

        +14

      Alerter
      • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 16h40

        Ceux qui mutilent et font toute sortes de choses contraire à la culture de l’esprit ne peuvent se réclamer valablement de progrès spirituelles, donc d’une soit disant religion. Ce sont des sectes qui ne sont que des parodies de fausses religions, des superstitions et des coutumes qui sont parfois utilisées pour des raisons politico-socialo-religieuses. Est-ce clair?

          +10

        Alerter
        • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 16h48

          La haine anti-religieuse sur des stéréotypes et des fausses allégations ne mènent à rien de bon. La haine est une maladie spirituelle. Le christianisme et le bouddhisme enseignent l’amour, la bonté et la compassion. Pour les autres je ne peux rien dire je ne les connais pas suffisamment.

            +9

          Alerter
        • Alain34 // 31.01.2015 à 18h04

          Oui, c’est très clair. D’autant que je considère un ‘simple’ baptême comme étant une mutilation.
          On n’impose pas sa spiritualité à un enfant qui ne demande rien.

            +5

          Alerter
          • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 18h44

            Si le baptême n’a aucun sens, donc sans effet, cela n’a aucune conséquence et l’enfant ne s’en rappellera même plus, pas plus que d’un simple bain dans la baignoire. A moins que les bains soient interdits comme étant un baptême clandestin.

              +10

            Alerter
            • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 18h47

              A moins que vous ne considériez que le baptême ait effectivement un effet.

                +9

              Alerter
            • Alain34 // 01.02.2015 à 11h04

              L’enfant ne s’en rappelle pas. Mais mis a part peut être quelques exceptions, les parents le rappellent régulièrement aux gamins. Et surtout, c’est inscrit dans les registres de l’église. J’ai pas d’exemple de personnes qui ont découverts adultes qu’ils avaient été baptisés et qui ne le savait pas.
              Je connais pas mal de personnes qui ne crois absolument pas mais qui se disent catholiques parce que baptisés.

                +2

              Alerter
      • bhhell // 31.01.2015 à 18h43

        L’athéisme, si je ne m’abuse, très respectueux des libertés individuelles, à produit des guerres d’anéantissement sans précédent au 20e siècle en exerçant sur les individus un pouvoir que les sociétés religieuses n’auraient jamais pu même imaginer.Et l’extension des libertés individuelles n’est que la progression de l’aliénation marchande et le fruit de l’ingénierie sociale. Alors après on peut faire du Florent Pagny et bêler sa liberté de pensée, il reste que les sociétés libérales et individualistes sont les plus conformistes qui soient. Plus on isole les gens, plus facilement on les manipule.

          +8

        Alerter
      • Alae // 31.01.2015 à 19h05

        @ Alain34
        “Et donc, les enfants qu’ils baptisent, excisent, circoncisent, etc”

        Bien qu’il n’ait rien à voir avec le dialogue (inexistant) entre l’athéisme et les religions, votre argument sur les excisions, circoncisions et autres dérapages religieux est recevable et honnête (à l’exception du baptême, qualifié par vous de “mutilation”, ce qui affaiblit votre point de vue par l’outrance du propos. Un peu d’eau sur la tête et quelques mots, une “mutilation” ????)

        Donc, en réponse à votre argument sur les mutilations (les vraies), d’après moi, on se bat contre des idées avec des arguments construits et non avec des insultes. Jamais, au cours de l’histoire, les injures, quelles que soient leur justesse intrinsèque, n’ont eu d’autre effet que de radicaliser les personnes injuriées et d’en augmenter le nombre.
        Malgré tout et bien que j’imagine qu’ils le savent, les athées ne semblent pas concevoir d’autres méthodes qu’injurier les religions, les prendre de haut ou leur faire de la morale – toutes des stratégies perdantes.
        C’est cela et cela seul qui m’interpelle. Vraiment bizarre…

          +6

        Alerter
        • Alain34 // 01.02.2015 à 11h12

          L’outrance du propos…
          Le baptème n’est peut etre pas une mutilation physique, mais peut etre symbolique ? Non comme je l’ai dit plus haut parce que le gamin s’en rappelle, mais plus parce qu’on lui rappelle régulièrement, et parce qu’il est inscrit dans les registres de l’Eglise ?
          On ne touche pas aux enfants, on ne se les approprie pas, c’est tout.
          Ensuite, a chacun de chercher et peut être trouver sa voie, sa foi, en connaissance de cause.

            +1

          Alerter
          • DUGUESGLIN // 01.02.2015 à 14h40

            Vous avez raison on ne peut s’approprier des enfants.pourtant on en trouve à vendre en Inde et quelques pays pauvres qui ont besoin d’argent. il y en qui en achète sans la moindre honte. A tout prendre il vaut mieux un enfant baptisé qui s’en remettra, qu’en enfant vendu et qui aura probablement du mal à s’en remettre.

              +2

            Alerter
      • DUGUESGLIN // 01.02.2015 à 14h35

        Le mieux, mon cher Alain, c’est de foutre la paix aux catholiques et de vous occuper de choses beaucoup plus graves et urgentes.
        Le chômage, la crise, l’empire qui veut la guerre, les syriens menacés par l’EI, le Donbass bombardé, et peut-être aussi si vous êtes d’accord la sortie de la France de l’OTAN.

          +5

        Alerter
    • ploi // 31.01.2015 à 15h54

      @Alae

      “il y a un milliard et demi de musulmans que rien ne justifie d’insulter, et surtout pas notre lamentable passé colonialiste”

      Il y a des français musulmans si ça ne vous a pas échappé…
      On devrait donc placer leur croyance en dehors des débats de la société française? Leur croyance seule?

      “Sinon, au sujet des caricatures et de la “liberté d’expression”, voyez aux rayons “mondialisme” et “vivre ensemble”.”

      Il y a également des citoyens d’autres pays pratiquant d’autres religions. Religions qui sont également caricaturés en France.

      Et aussi des citoyens partout dans le monde qui ne croient en aucun prétendu dieu. Il serait donc légitime pour vous qu’ils considèrent comme des insultes toute caricature de leur pensée formulée par un membre d’une quelconque organisation religieuse de par le monde?

        +1

      Alerter
    • Ray // 31.01.2015 à 16h14

      @ Alae , Bonsoir, une manière plus douce d’expression ……

      https://www.youtube.com/watch?v=3MSGYBZS8d8

        +1

      Alerter
      • DUGUESGLIN // 31.01.2015 à 19h30

        Très belle chanson de Lennon, elle ressemble tellement à ce que disait Jésus.

          +4

        Alerter
    • bleurp // 31.01.2015 à 18h49

      @Alae
      “Avez-vous remarqué que les religions ne se préoccupent pas d’athéisme,”

      vraiment ?
      alors relisez donc cet article, qui vous prouvera que l’athéisme est discriminé, y compris aux USA, et que s’il est libéré en France et dans les démocraties européennes, il n’en va jamais de soi.
      cessez donc un peu, de haranguer sans cesse ces “vilains athées” qui menaceraient, par leur horrible intransigeance, les fragiles croyants, qui sont si ostracisés.
      c’est simplement une contre vérité.

      http://blogs.rue89.nouvelobs.com/americanmiroir/2014/12/13/legalement-discrimines-aux-etats-unis-les-athees-se-rebellent-233905

        +5

      Alerter
      • Alae // 31.01.2015 à 21h36

        @bleurp

        Tout à fait, c’est vrai. L’Amérique voit sa minorité d’athées d’un mauvais œil, mais là-bas, nous sommes dans une contexte culturel et politique bien particulier. D’abord, il y a la corrélation quasiment causale entre le protestantisme, le libéralisme, le capitalisme fondateur de l’Amérique (voir Max Weber, L’Éthique protestante et l’esprit du capitalisme) et l’impérialisme américain.

        Ensuite, il y a eu la Guerre froide et ses décennies de pilonnage anticommuniste incessant, qui fait que même aujourd’hui, aucun mot ne fait plus peur à un Américain que “Communiste”. Bien souvent, ils n’ont pas la plus petite idée de ce qu’est un communiste et n’en ont jamais vu un seul, mais pour eux, Marx, c’est le mal incarné. C’est ce qu’on leur a rivé dans la cervelle, encore une fois pour des raisons politiques de “protection” du dogme capitaliste…
        Or, le communisme est athée. Par conséquent, les athées sont suspects.
        Et au vu de l’étau de leur endoctrinement, je ne crois que vous puissiez les faire changer d’avis. J’ai essayé, sans aucun succès.

          +7

        Alerter
        • bleurp // 31.01.2015 à 22h14

          c’est une fausse idée que de penser que le communisme soviétique était athée.
          une lutte contre les pouvoirs qui contraient son hégémonie pour asseoir son pouvoir, ni plus ni moins.

          d’autre part, les athées ont étés pourchassés dans tous les pays, et de tous temps.
          y compris en France, et il est abusif de leur faire porter la moindre responsabilité quant à ce qui arrive.
          d’autant qu’on le confond avec le laïcisme, qui n’est que jamais qu’une trève religieuse, jamais à la devotion de l’athéisme, puisque toujours emprunt de la patte de la religion du moment, et de l’endroit ou il se decide.
          la turquie est un état laïque il me semble ..
          quant à nous, les athées, nous sommes toujours les spectateurs de vos tiraillements, et de vos guerres qui n’en finiront jamais, et dont, en plus, nous pourrions êtr, si j’en crois votre discours, les instigateurs.
          c’est proprement insupportable.

            +6

          Alerter
          • Alae // 31.01.2015 à 22h31

            “c’est une fausse idée que de penser que le communisme soviétique était athée.”

            Ok.
            Je n’ai pas lu au-delà.

            Pardon, mais je laisse tomber. 🙂

              +3

            Alerter
            • bleurp // 01.02.2015 à 15h36

              le culte de la personnalité n’est pas un comportement athée.
              c’est une substitution.
              que vous ne l’entendiez pas est votre problème.

                +6

              Alerter
            • Slavyanka // 01.02.2015 à 15h59

              L’Union soviétique a bien évidemment été un pays athée.
              Après le coup d’État de 1917, dans leur lutte contre l'”obscurantisme religieux”, les bolcheviks détruisirent de nombreuses églises et tuèrent des prêtres.
              “La religion est l’opium du peuple” : le slogan favori de cette époque sanguinaire.
              Ensuite, tout au long des 70 ans du régime communiste ou (socialiste comme on disait en URSS), l’église était mal tolérée, les fêtes religieuses pas célébrées, la bible non étudiée, les enfants pas baptisés (certains tout de même baptisés en cachette !)
              Si ce n’est pas de l’athéisme, je ne sais pas ce que c’est.
              Heureusement, cette parti sombre de l’histoire fut tournée et la Russie a retrouvé désormais ses profondes racines chrétiennes orthodoxes et sa foi éternelle.

                +3

              Alerter
        • lon // 31.01.2015 à 22h32

          Je ne pense pas qu’on puisse réduire la méfiance des américains envers l’athéisme sur la seule référence communiste . On a tendance en France à définir l’athéisme par rapport et en opposition aux 3 religions du livre , celles qui postulent un Dieu créateur , etc.. Mais aux States il est plus important de se définir un ” religious beliefs ” qu’une croyance spécifique en un Dieu, cet aspect “religieux” étant considéré comme partie intégrante et essentielle de la formation du caractère humain . C’est précisément cette composante religieuse qui permet une société libérale où l’état doit avoir le moins de pouvoir possible ( et surtout pas un pouvoir spirituel comme le communisme a pu l’exercer, presque automatiquement assimilé à un pouvoir coercitif, en bref la dictature ), car c’est cette composante religieuse qui permettra le vivre-ensemble et l’éthique sociale . Les US ont été fondés par des anglos ayant plutôt mal vécu l’arbitraire royal britannique, ceci peut expliquer cela ( que l’état fédéral américain soit le premier employeur du pays et l’organisateur quasi tout puissant des événements depuis l’indépendance peut sembler contradictoire mais ainsi va la société humaine ). Ajouter à cela qu’une population déracinée et immigrante trouve refuge dans la religion et guidance chez ses pasteurs, comme on a pu le voir au Québec où l’église catholique a été la colonne vertébrale de la communauté francophone depuis l’annexion britannique .
          La question qui se pose en France aujourd’hui est de savoir si laïcité et principes républicains si encensés sont des bases spirituelles assez solides pour faire face aux problèmes qui se posent . Quand je vois Hollande, Valls et les socialos héritiers de 68 j’en doute fortement . L’alternative spirituelle communiste est complètement dans les choux, la sensibilité communiste a presque honte d’elle même , de la honte de vaincus . Reste le catholicisme …quand je vois les rejetons de la grande bourgeoise catholique française fournir les cerveaux parmi les plus brillants des grandes banques et autres fonds d’investissement tous plus pourris les uns que les autres je me dis qu’effectivement, vaut mieux rendre à César ce qui est à César , c’est plus confortable . Reste la messe le dimanche en attendant de rendre à Dieu ce qui est à Dieu .

            +1

          Alerter
        • paddy // 01.02.2015 à 07h48

          L’hystérie anticommuniste dans un pays où il n’y a aucun risque de voir cette idéologie s’installer, ça surprend. Quant aux chars russes à Washington…

            +1

          Alerter
  • theuric // 31.01.2015 à 19h47

    Je recopie ce texte et le remanie:

    Il y a dès maintenant un retour du catholicisme en France plus ou moins teinté de bouddhisme, en raison de la perte du sens que représente les deux idéologie édénique que furent le communisme et le libéralisme économique.
    Il y aura bientôt un retour du républicanisme, du bonapartisme et des socialismes révolutionnaire et libertaire, pas seulement en France et vous allez voir combien le retour des idéologies peuvent être puissantes.
    La chose religieuse est beaucoup plus complexes que cela.
    Ne serait que parce que les intérêts politiques et religieux sont et ont toujours été totalement divergents, quand bien même l’histoire humaine fut maintes fois émaillée du mélange des genres, surtout en ce qui concerne les religions dites du livre, et ce pour le plus grand malheur des peuples.
    Néanmoins, il y a une extraordinaire rupture du sens chez notre espèce, là se trouve le véritable défi: et non, décidément, le Soleil ne tourne pas autour de la Terre et notre planète n’est pas supportée par des éléphants, les Dieux ne guident pas nos actes et nul d’entre-eux n’est né d’un fleuve ou d’un feu.
    Comme le feu ne nous fut pas confié par un oiseau, un héro ou n’est sortit d’un œuf.
    Un double sens a été égaré, celui du symbole, ce qui fait le fait de notre histoire d’espèce et de notre existence d’aujourd’hui depuis le début de l’émergence de la vie, voire bien auparavant, puis celui du sens de la marche du monde qui, si il manque, génère des angoisses existentielles pouvant provoquer toutes les avanies.
    Pour l’instant, nous en sommes là, mais, de ce qu’il m’en semble, il est inutile de pourchasser des ombres en voulant, de toute force, trouver des coupables dans une forme de société qui est maintenant totalement trahie et/ou dans un passé qui, certes, a forgé notre présent, mais n’en a pas moins été traversé d’effusions, de cris, de larmes, de catastrophes et de massacres de toutes sortes.
    Nous devons penser à demain parce que n’est pas sûr que les très nombreuses leçons que l’histoire nous a laissé furent bien comprises, même si ces leçons sont là, devant nos yeux!
    L’histoire est une garce ne laissant quiconque en repos!

      +1

    Alerter
  • PYTHEAS // 01.02.2015 à 23h50

    http://youtu.be/S-cHn7zZAZs
    Voilà au moins quelqu’un qui chante ce qu’il pense sans passer par des contorsions intellectuelles qui donnent le torticolis à ceux qui les formulent : les attentats expliqués aux enfants.

      +1

    Alerter
    • farigoulette // 04.02.2015 à 13h36

      “les attentats expliqués aux enfants”. “quelqu’un qui chante ce qu’il pense sans passer par des contorsions intellectuelles” …..
      Boof !! Ce n’est pas ça qui va apprendre à nos enfants (ni aux adultes) à se faire une idée juste d’un problème aux multiples facteurs. Quand on sait que l’Occident (USA en tête) aide les extrémistes fondamentalistes et fascistes nazillon à destabiliser le monde, pour se poser en sauveur ensuite …..
      Je préfère de loin la démarche accompagnante de cette enseignante en philosophie à l’écoute de ses élèves. Mais bien sûr c’est pas un tweet c’est un long texte. C’est ça pourtant qui aide à réfléchir à partir des valeurs humanistes et républicaines.
      [Les-Crises.fr] [Reprise] Je suis Charlie… ou pas, disent mes élèves de lycée. Ils ont raison de s’interroger

      Et quelques questions entre autres à se poser :
      Pourquoi Charlie Hebdo était si peu protégé ? avec les menaces qui pesaient sur les caricaturiste depuis 2006.
      Pourquoi n’a-t-on pas tenu compte du renseignement donné par les services secrets algériens 1 JOUR AVANT l’attentat qu’il allait y en avoir un ?
      Pourquoi Le commissaire de police Helric Fredou, numéro deux du Service régional de la police judiciaire de France (JP), à Limoges (Haute-Vienne), s’est suicidé dans la nuit de mercredi à jeudi sur son lieu de travail.
      Le Commissaire Helric Fredou enquêtait sur l’attaque terroriste contre le journal Charlie Hebdo.
      Ici : http://lesmoutonsenrages.fr/2015/01/16/black-out-pratiquement-total-sur-helric-fredou-le-policier-qui-enquetait-sur-lattentat-contre-charlie-hebdo/

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications