Les Crises Les Crises
30.janvier.201530.1.2015 // Les Crises

[Ils ne sont pas Charlie…] Halim Mahmoudi, le pape, Abdallah…

Merci 0
J'envoie

Les-crises.fr condamne sans ambiguïté les attentats de Paris – tout comme toutes les incitations à la haine et tous les terrorismes – des forts comme des faibles.

Quelques rencontres intellectuelles improbables…

Je rappelle – que cette série proposée ne signifie nullement que j’approuve toutes ces visions.

Mais comme en démocratie il est important que toutes les vues s’expriment, surtout en ce moments dangereux, je vous propose ce condensé vraiment peu entendu par les médias.

Et comme pour l’Ukraine, je ne vous propose pas le point de vue opposé, car cela demande déjà énormément de temps et d’énergie pour réaliser ceci, et que je n vois pas pourquoi je me fatiguerais encore plus pour faire ce qu’on fait 5 000 journalistes professionnels et qui a été entendu partout…

Promis, dès qu’on aura 10 journalistes salariés, on fera de beaux papiers bien équilibrés 🙂

Je suis dessinateur de presse, arabe… mais seulement ami avec Charlie !

par Halim Mahmoudi, dessinateur de presse

Merci pour les messages et les demandes de participations dessinées, mais:

J’allais chez Charlie Hebdo depuis le lycée, ca date! Et puis la dernière fois, c’était en Septembre dernier, j’ai partagé une assiette d’huitres avec Tignous, 3 jours de poilade et d’amitié franche… Alors depuis hier, je n’ai rien pu dessiner.

Depuis hier, je reçois des messages d’amitiés, des pensées, et aussi des demandes de dessins, et de participation. Mais je reste comme un con devant ma feuille blanche.
J’ai compris que c’était l’horreur tout ca, moi qui enfant ai “naturellement” vu circuler des armes, appris à mentir pour que 4 types armés de fusils à pompe ne rentre pas à la maison pour se venger, ou pour ne pas balancer des amis ( dont je comprenais la situation) au RG qui essayaient de nous extorquer des renseignements… jusqu’à l’année dernière encore, où cette fatalité, cette “loi du milieu” à tué 2 de mes potes d’enfance. L’un après l’autre, ils sont mort atrocement et ont fait les faits divers. C’est aussi ca mon âme d’enfant d’immigré. Des choses du passé refont surface….

La laïcité de façade qui m’a fait subir des contrôles d’identité humiliants qui m’ont souillé le coeur et où j’ai dû ravalé ma rage, des soirées niquées parce qu’on ne rentrait pas en boite, une petite amie qui m’a dit sur le seuil de sa porte que c’était terminé parce que ces parents ne veulent pas “que je sorte avec un arabe” ou encore des emplois qu’on me refusait parce que les clients ne comprendraient pas. Des centaines de lettres et aucun entretien d’embauche à passer! Peu de ressources financières, et l’ennui chevillé aux pompes bon marché chez Tati. Les vacances au quartier, ou en colo. Des braqueurs au grand cœur, on achetait des trucs tombés du camions à des prix que la chine ne suivrait pas.. On allait pas chipoter sur la légalité.

Des blancs à la télé, des blancs dans les centre ville, dans les bureau. Même les assistantes sociales qui paradaient chez nous étaient blanche. La rédaction de Charlie, invariablement blanche. Hier encore, quand je suis allé au rassemblement pour Charlie Hebdo, la place du Capitole n’était pas “noire de monde”. Elle était blanche! Il y avait quelques personnes comme moi, un peu, dont une femme en Hijab qui portait un panneau ou il n’y avait pas écrit “Je suis Charlie”, rien de pro-liberté d’expression. Non! Il y avait juste écrit: “Touche pas à ma France! “. Ca m’a rappelé ma tante qui m’a dit l’autre jour que “les arabes d’Algérie, ils faut s’en méfier, ils veulent profiter, c’est tout!”. Et alors ca m’a rappelé que la religion me séparait des miens un peu plus chaque jour. Ca m’a rappelé qu’avant ce repli, il suffisait juste d’être arabe pour se sentir proches, peu importe si tu faisais la prière, si tu respectais ou pas scrupuleusement les piliers de l’islam. Même si je ne cautionne pas cet aveuglement, je le comprends à un point, vous n’imaginez même pas… Bref, on ne mangeait pas de porcs, mais on s’arrachait pas les cheveux sur des étiquettes “Hallal”. Et la petite mosquée dans mon quartier d’enfance était encore une salle des fêtes à l’époque. Ils auraient pu en construire une, mais ils ont décidé que la salle des fêtes deviendrait la mosquée. Depuis, on a plus de salle des fêtes hors des pièces sans fenêtre dans une cave où ils ont mis des animateurs de quartier. Et on ne se faisait pas insulter à longueur de journaux, de médias radios, télés, de couverture. Personne pour nous représenter à part des clowns triés sur le volet pour chanter les valeurs républicaines. Ces valeurs qui ont saccagé mon enfance!

On ne représentait pas encore un danger. Mais on était en danger. On l’a toujours été. La pauvreté et la misère, les ghettos sociaux, l’économie parallèle ou la prison, les voies de garages à l’école, l’échec scolaire, le chômage sans perspective d’avenir, et surtout, surtout l’ethnicité: tout ca c’est dangereux. Réellement dangereux.

Et puis, un peu partout, je lis que les bien pensants demandent de ne pas faire d’amalgame…. j’y ai cru, j’ai essayé de les éviter ces amalgames. Toute ma vie, je n’ai fait que ca! Eviter ces putains d’amalgames! Sauf que voilà, ce pays, la France, est bâtie sur l’amalgame: La séparation économique et sociale est ethnicisée. Les visages floutés sur TF1 restent basanés, les dirigeants de ce pays sont tous un peu vieux, pas mal blancs, très masculins. Et ce pays aussi. Quand je suis allé à Clichy-sous-bois l’an dernier, là-bas la population était massivement arabe et noire. A des kilomètres de Paris. Et il y a une sorte de frontière invisible à un moment où tous les passagers du bus deviennent blancs. Et ceux là, ils vont travailler. On passe des sacs de courses aux mallettes de travail.L’amalgame a bâtie la France. Je me suis fait insulté par la police, giflé quelque fois à cause de cet amalgame national. J’ai parfois répondu et j’avais la trouille d’aller trop loin.. de rajouter mon nom sur la liste des centaines de mes frères abattus pas des policiers. Tous ces crimes se sont soldés par des non-lieux, ou de la prison avec sursis. Et en général des promotions pour les assassins.

Alors nous, on est un peu las de ce manège, ca nous fatigue ces valeurs à la gomme, ces vertus inexistantes, cette liberté d’expression à sens unique. On ne dit rien parce qu’être musulman ce n’est pas être Charlie. Enfin plus depuis l’arrivée de Philippe Val en tout cas. Même ce cher Cavanna, ex-pauvre et fils d’immigré italien, le fondateur de Charlie, pleurait d’impuissance parce que Val a pris et changé l’âme de ce qu’était Charlie Hebdo à la base.
Et les médias qui font mine de pleurer, ou de s’insurger devant la barbarie ont armé les criminels qui ont abattu mes amis. Alors si eux sont Charlie, si Val est Charlie, je ne peux pas être Charlie. J’ai trop de respect et d’amour pour hurler avec les loups. Trop de douleur et encore toutes mes facultés mentales en état de marche.

Sinon expliquez moi en quoi mettre une bombe sur la tête d’un prophète est marrant? Ou écrire “traitre” sur le front d’un juif sur une caricature d’avant guerre par exemple? En quoi c’est marrant, expliquez-moi? En quoi Dieudonné ne représente t’il pas le courage du vaillant soldat qui se bat pour exprimer ses idées et convictions? Lui aussi s’est moqué en parlant de Mahomet ou d’Allah, mais il riait de tout, et AVEC tout le monde! Alors elle est où la différence? Je ne comprends pas! En quoi l’acharnement médiatique à vouloir sans cesse dénicher ce qui cloche avec l’islam est-il une liberté d’expression? Bordel, c’est quoi au juste la liberté d’expression?
Ne serait-ce pas la France qui a des gros problèmes d’intégration dans ce siècle? Avec son système vicié, lent, et tout poussiéreux? Ne serait-ce pas pour une fois, l’oppresseur qui aurait tort? Au lieu de nous chanter à longueur de temps qu’on a de la chance dans ce pays parce que dans nos pays d’origine c’est pire. Ou qu’on se plaint, qu’on joue les victimes, comme si tous nous étions paranos!!!?
Que les études du CNRS sur la discrimination à l’embauche au logement sont erronées? Qu’ à Amnesty International ils se plantent, quand ils disent qu’il y a une véritable violence répressive à l’œuvre en France à l’égard des populations issues de l’immigration? Que la Halde ne fait jamais suivre les plaintes pour discrimination?

Mais quel Charlie voudriez vous que moi dessinateur de presse et de culture musulmane, je sois? Le Charlie de la bande à Choron, Coluche et Reiser qui rigolait AVEC nous? Ou celui de Philippe Val et d’un Charb qu’humainement j’aimais beaucoup mais qui grillé un fusible et qui rigolait DE nous? Je le lui ait dit à Charb, on était en désaccord mais ca n’empêchait pas que j’ai proposé une autre grille de lecture après l’affaire des caricatures en 2005. D’autres dessins, avec une autre vision. Et rien n’est passé. Ce n’est pas grave, il ne se voyait pas publier ca dans Charlie, c’est son droit. Mais aucun journal n’a suivit. Si Le Monde. Sauf qu’ils m’avaient demandé d’édulcorer et d’enlever certains passages afin que ca puisse être publiable. Alors j’ai refusé. Parce que je n’ai pas une tête à m’appeler Charlie!

Je me sens mal quand il y a un acte terroriste au nom de l’islam. Je me sens mal quand des dessinateurs prennent une caricature pour un dessin d’humour. Comme s’ils n’avaient jamais eu de cours sur l’image. Et je me sens coupable de faire partie de chacun de ces groupes, de les comprendre, de voir qu’ils se trompent sur l’autre, et sur eux-mêmes, parce qu’incapable de parler. L’empire ottoman, celui des Abbassides, et tout le monde arabe en général était malgré la dictature et les violences inhérentes à l’exercice de pouvoirs impérialistes ( c’est vrai tu as raison kris krumova, merci ) était humain. Je parle des peuples. Les juifs, alors persécutés dans toute l’Europe trouvaient principalement refuge chez nous. Et nombre de nos illustres ancêtres, des savants ou des poètes; pensaient que le domaine de tous les domaines, la quintessence divine n’était pas la science, ni l’art, ni la géométrie, mais bel et bien l’amour et la sexualité. Le moyen par lequel on donne généralement la vie donc! Nous n’incarnions pas la terreur et la mort. Nous célébrions ce que dieu a mit de plus cher à notre disposition: La vie ! Je parle du savoir et des valeurs que ces peuples se transmettaient. Et aujourd’hui, un nombre important des miens, acculés au mur, se sont repliés pour s’opposer, résister pour ne pas être rien pour personne. Ne surtout pas être rien à nos propres yeux. Immigré ici ou là-bas, c’est la même impression d’être partout apatride, mais on ne se l’avoue pas. Et de toute façon à qui, puisque personne n’écoutera …

Les gens qui savent ce que c’est que de vivre nos vies savent que j’ai édulcoré mes BD pour m’adapter, me mettre au niveau intellectuel et psychologique de ce pays. C’est à dire en dessous de toute volonté de dialogue, d’ouverture, d’objectivité et de réciprocité. Je ne peux pas ouvrir mon cœur à un pays qui me sort des mots à la con comme “diversité” ou “vivre ensemble” et qui diffuse à gogo vidéos et bandes sons du drame sans égard ni pour les familles de mes potes qui sont morts, ni pour la majorité des musulmans que le système médiatique fait souffrir à longueur de temps!

Sinon dites moi où sont passées les vidéos de caméras de surveillance du commissariat de Joué-Les-Tours?

Au fait, à propos des intégristes, je me rappelle qu’ils étaient venu au quartier, j’étais enfant. Des mecs sortis d’une camionnette qui ressemblait à celle de “Retour vers le Futur” quand Doc se fait abattre. Bref, je n’ai pas pensé à ca, mais je me souviens que ma mère ( qui nous élevait toute seule ) les avait vu ( et flairé) et qu’elle m’avait foutu la trouille en me disant que j’aurai affaire à elle si jamais je leur adressais la moindre parole. Voilà je viens d’y penser parce qu’aujourd’hui, c’est ton anniversaire youma…

J’ai reçu quelques messages qui disent que rien ne justifie l’acte terroriste… alors je donc REPETER: Je NE cautionne PAS cet acte effroyable, ce meurtre. Cessez de me relier à cela, je vous remercie! D’autant que j’ai perdu personnellement de bons potes dans l’histoire.

Et je vais donc PRECISER: Dans l’état actuelle des choses où les populations immigrés, noirs, arabes, musulmanes etc. subissaient la ghettoïsation économique, sociale que l’on sait depuis un bail, il ne leur reste que 5% de dignité, une religion, cet espace intime qu’est la foi et qui fait tenir debout dans les situations les plus critiques. Et malgré cette maigre “bandelette de Gaza” intime et psychologue que les musulmans tentent de préserver pour ne pas craquer sous le poids de la mise à l’écart et des insultes répétées, il se trouve malgré tout en France, des gens qui se permettent de s’offusquer qu’on tienne à ce petit bout de territoire privé qu’est leur religion. Au risque de choquer, ca ne m’étonne plus qu’il ce soit trouvé des gens avant la seconde guerre mondiale pour faire circuler de sales blagues antimites en France, à une époque où les juifs étaient à peu près dans la même situation que celle des musulmans aujourd’hui. Finalement, il y a une vraie cohérence dans ce pays les gars, ca c’est une constante bien nationale!

Personnellement, je n’ai jamais compris pourquoi à Charlie ils ne s’acharnaient pas avec autant d’assiduité à la criminalité politico-financière de religion monétaire, et qui finira par tous nous enterrer vivant dans nos petites batailles identitaires. Si nous en sommes là, c’est parce que le système tourne à vide. Sauf qu’en 2014 y’en a qui veulent encore vérifier si les musulmans ont vraiment de l’humour. Sans même se douter qu’il y a des cons vraiment vraiment vraiment partout: Même s’il n’y a pas que cela ( heureusement), il y en a chez les musulmans comme il y en a chez Charlie! Sinon ce bon vieux Siné ne se serait jamais fait viré !

Les miens, les issus de l’immigration, les jeunes, les vieux, les clandos, les blédards, ceux qui virent muslim, modérés ou radicaux, les rappeurs, les intégrés, les rageux, les “viva l’algérie”, ceux qui disent “Cheh !” depuis mercredi, ceux pleurent, tous ceux qui se taisent, ceux qui ont peur, ceux qui applaudissent, ceux qui ont la rage, ceux qui ont mal, ceux qui comprennent sans cautionner, ceux qui cautionnent sans comprendre, tous: On critique parce qu’on aime ce putain de territoire Français et ses habitants! Malgré tout le mal qui a été fait, malgré les incompréhensions, la surdité, la peur, l’ignorance que ce pays à envers nous, on l’aime quand-même surtout si ca l’emmerde! Si on l’aimais pas, on serait simplement indifférents. On ne critiquerait rien, on ne provoquerait pas, on ne sifflerait pas la marseillaise, il n’y aurait pas de drapeaux algériens dans les stades, il n’y aurait pas eu le rap, pas de tensions, pas d’émeutes, pas de liens, pas de relation, aucun crime ni passion, pas de blessures, aucune souffrance, pas de tentation Djihadiste, pas d’attentats, pas de drames, ni de moments de joies ( heureusement plus nombreux!). Je sais que Charlie Hebdo s’acharnait sur l’islam avec le même amour. Et la même incompréhension.

Mais tant que les médias n’ouvriront pas leurs ondes et leurs journaux aux uns et autres avec la même attention. Tant que les inégalités sociales et économiques persisteront à s’acharner encore et toujours sur le seul critère racial, alors la vie continuera. On va rire, mais on va pleurer ensemble.

Quoiqu’il arrive ce pays on l’aimera de tout notre cœur, jusqu’à ce que mort s’en suive!

Dernière chose: Ma compagne est française et nous avons ensemble 3 jolies petites princesses aux cheveux frisés et aux yeux bleus pétillants de bonheur! Alors je n’ai aucun intérêt à salir une communauté quelconque. Je n’appartiens à personne! A la maison, ma femme et moi nous représentons l’autorité, le pouvoir. Et nos 3 filles sont le peuple. Si l’une des 3 filles se sent maltraitée, et s’insurge contre nous. Nous ne nous disons pas que c’est de sa faute, que c’est à elle de mieux s’intégrer dans sa famille… vous comprenez? Ma compagne et moi aimons nos enfants, et s’il y a conflit, incompréhension, entre elles et nous, c’est nous que nous allons d’abord remettre en question, dans notre éducation ou autre. Nous lui parlerons, elle s’exprimera, et nous tâcherons de lui montrer qu’on est à ses côtés. C’est donc à l’autorité de se soumettre, car l’autorité est le pouvoir, et à les clés de la résolution des conflits. Le pouvoir d’agir. Ca s’appelle Responsabilité! Et La France doit prendre les siennes, et écouter ses minorités… parce qu’elles font partie de la solution!

Je n’oublie pas qu’il y avait quelques arabes à Charlie, je le savais déjà ca, merci! Mais je tiens à rappeler qu’il y a aussi quelques blancs dans les prisons françaises. Quelques uns, … alors que pourtant nous vivons en France n’est-ce pas? Mais le cœur de mon texte ne dit pas cela. J’ai écris ce texte parce que je ne veux plus perdre des gens que j’aime de cette façon violente et impardonnable. Et que peu importe le conflit, je choisirai toujours d’aider le peuple. Jamais le pouvoir: Lui il peut se débrouiller tout seul. Et s’il a besoin d’aide, il sait où me trouver… Si ce pays ne veut plus jamais subir une telle tragédie, alors il a tout intérêt à se demander pourquoi elle est arrivée. Et de comprendre pourquoi les principaux clients de ses groupes intégristes se recrutent dans les pays les plus pauvres de la planète, et dans les couches sociales les plus abandonnés de son territoire aux allures de pays éclairé! Pas en Arabie Saoudite, ou au Qatar ( eux ils financent) mais au Nigéria, au Maghreb, en Syrie etc…

Un intégriste n’est pas un islamiste, c’est tout au plus un Misériste!

Ce n’est pas l’islam qui l’a façonné. C’est la misère!

Même un enfant comprendrait ça !!!!!

Bon aller, merci pour ces messages de soutien, ces demandes de dessins, des chaines de solidarité sont nécessaire je pense, mais là j’atteins l’overdose. Cette journée de deuil national est un cache misère… Le terme “national” ne me parle absolument pas. Et par certains côtés oui, je suis comme Charlie, mais je ne suis pas Charlie!

J’ai un pied dans le monde arabe, un pied en occident
Un pied dans les quartiers et l’autre en France
Un pied dans le dessin de presse et l’autre dans la vie de tous les jours
Un pied chez Charlie Hebdo, un pied au cul de Charlie Hebdo
Un pied dans les médias alternatifs et l’autre dans les journaux
Un pied dans l’anonymat et l’autre dans la l’auto-censure
Un pied dans la douleur, et l’autre dans la colère.
RIP Charlie…

Source

Le pape

Entre le Sri Lanka et les Philippines, le pape François a répondu dans l’avion aux questions des journalistes dont une portait sur Charlie Hebdo. Voici la réponse intégrale du Pape, dans sa forme orale, telle que l’agence romaine I.Media l’a recueillie.

«Je crois que ces deux droits humains sont fondamentaux : la liberté religieuse et la liberté d’expression. Vous êtes français non? Alors, allons, Paris: parlons clairement!… On ne peut pas cacher une vérité aujourd’hui: chacun a le droit de pratiquer sa religion, sans offenser, librement, et nous voulons tous faire ainsi.

Deuxièmement, on ne peut pas offenser, faire la guerre, tuer au nom de sa religion, c’est-à-dire au nom de Dieu.

Ce qui se passe maintenant nous surprend, mais pensons toujours à notre histoire: combien de guerres de religion avons-nous connues! Pensez seulement à la nuit de la saint Barthélemy! Comment comprendre cela? Nous aussi nous avons été pécheurs sur cela, mais on ne peut pas tuer au nom de Dieu, c’est une aberration. Tuer au nom de Dieu est une aberration. Je crois que c’est le principal, sur la liberté religieuse: on doit le faire avec la liberté, sans offenser, mais sans imposer ni tuer.

La liberté d’expression à présent. Non seulement chacun a la liberté, le droit et aussi l’obligation de dire ce qu’il pense pour aider le bien commun: l’obligation! Si nous pensons que ce que dit un député ou un sénateur – et pas seulement eux mais tant d’autres – n’est pas la bonne voie, qu’il ne collabore pas au bien commun, nous avons l’obligation de le dire ouvertement.

Il faut avoir cette liberté, mais sans offenser. Car il est vrai qu’il ne faut pas réagir violemment, mais si M. Gasbarri [responsable des voyages du Pape, à côté du Pape pendant l’interview, ndlr.], qui est un grand ami, dit un gros mot sur ma mère, il doit s’attendre à recevoir un coup de poing! C’est normal… On ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres, on ne peut pas se moquer de la foi!

Le pape Benoît, dans un discours, avait parlé de cette mentalité post-positiviste, de cette métaphysique post-positiviste qui menait à croire que les religions, ou les expressions religieuses, sont une espèce de sous-culture: elles sont tolérées mais elles sont peu de choses, elles ne sont pas dans la culture des Lumières.

C’est un héritage des Lumières: il y a tant de gens qui parlent mal des religions, qui s’en moquent, qui jouent avec la religion des autres. Ceux-là provoquent… et il peut se passer ce qui arriverait à M. Gasbarri s’il disait quelque chose contre ma mère. Il y a une limite! Chaque religion a de la dignité, chaque religion qui respecte la vie humaine et l’homme, et je ne peux pas me moquer d’elle… c’est une limite.

J’ai pris exemple de la limite pour dire qu’en matière de liberté d’expression, il y a des limites, d’où l’exemple choisi de ma mère»

Source

Abdallah

Abdallah essuie de vives critiques ! Abdallah est un rappeur qui a fait « le buzz » pour noël en rappant déguisé en père noël dans un supermarché. Mais il a également fait un « bad buzz » après les attentats perpétrés à Charlie Hebdo en diffusant une caricature de Charlie Hebdo sur laquelle on peut voir un imam avec un Coran dans les mains qui dit « Le Coran c’est de la merde ça n’arrête pas les balles ». Abdallah a accompagné son post sur Facebook avec la photographie en question d’une légende pour le moins hasardeuse : « Charlie Hebdo c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles« .

Abdallah a tenu à s’expliquer pour son post ! – Abdallah s’est justifié dans un très long post Facebook :

APRÈS LA PUBLICATION, L’EXPLICATION :

Alors là … je n’comprends vraiment plus rien. Pourquoi vous vous mettez dans tous vos états ? Pourquoi tant de haine ? Quoi ? C’est ma publication d’hier qui vous fait cet effet-là ? D’accord. Reprenons les choses dans l’ordre.

Hier j’ai publié une des fameuses couvertures de Charlie Hebdo qui ont tant fait polémique, reprenant leur slogan pour y modifier 2 misérables mots. Même formulation. Même humour. C’est ce qu’on appelle de la satire mesdames et messieurs, et c’est exactement ce que Charlie Hebdo pratiquait. Je suis même sûr que les malheureuses victimes se sont bien marrées en lisant ma publication de là où elles sont. Alors pourquoi n’ai-je pas le droit de formuler EXACTEMENT la même blague qu’eux ? Quoi ? Quelqu’un aurait-il le monopole de l’humour ? Ah oui j’avais oublié ! Je vous entends déjà me répondre : « Parce que c’est un drame et qu’on ne rit pas avec la mort ! ». Ah bon … On ne rit pas avec la mort ? Mais sur la caricature en question, Charlie Hebdo parlait du massacre de 1 150 (mille cent cinquante) personnes en Egypte ! Quoi ? Toutes les vies humaines n’ont-elles pas la même valeur ? Alors expliquez-moi pourquoi je ne peux pas faire la même foutue blague putain ? Pourquoi êtes-vous choqués ?
Attendez … Je crois savoir … Peut-être que ça n’a rien de logique, rien de cohérent. C’est purement émotionnel. En fait si je comprends bien, ça ne se passe pas au niveau du cerveau … mais au niveau du cœur. Ma blague vous a blessé. Je vois où vous voulez en venir … C’est d’ailleurs exactement là où je voulais vous emmener …

A vrai dire, je partage votre avis. Ma blague était horrible. Indécente et de mauvais goût. D’ailleurs peut-on réellement dire que c’était une blague ? C’était plutôt un ramassis de vomi et de haine. Et j’en profite pour m’en excuser parce que ça m’a moi-même profondément blessé ce que j’ai publié hier. Mais c’était pour la bonne cause … Parce que vous voyez, selon moi, il y a 3 formes d’humour :
Il y a ceux qui rient de tout. Il y a ceux qui ne rient de rien. Et puis il y a ceux qui rient de tout mais avec RESPECT. Je fais partie de la troisième catégorie de personnes. Vous voyez mes amis, il y a une fine ligne entre la liberté d’expression et la liberté d’injurier ou d’humilier quelqu’un. Une ligne que j’ai clairement dépassé hier soir. Maintenant je dois vous avouer quelque chose …
Vous voyez ce sentiment de coups de poignard dans le cœur que vous avez ressentis hier en lisant ma publication ? Vos confrères musulmans ont ressentis EXACTEMENT la même chose en prenant chaque jour le métro et en voyant placardé partout : « Le Coran c’est de la merde ! ». Ils se sont sentis humiliés. Ils ne vous l’ont peut-être pas dit par pudeur, mais il faut que vous le sachiez : Pour un musulman, SES prophèteS sont plus chers à son cœur que son propre père ou sa propre mère ! On peut ne pas être d’accord avec ça ! On peut en débattre ! On peut en rire ! Mais dans le respect mutuel. Donc laissez-moi vous poser une question : Où est le respect quand on dessine un prophète en levrette sur un lit ? L’auriez-vous accepté pour votre mère ? Enfin je ne sais pas, c’est peut-être drôle … L’humour est relatif. La dignité ne l’est pas.

Croyez-moi, la liberté d’expression ABSOLUE est un leurre. C’est un mensonge qu’on vous a vendu. Regardez, même votre meilleur pote, vous pouvez le traiter d’ « enculé », de « suceur », mais vous ne vous permettrez jamais de lui dire « ta mère est une chienne ». Pourquoi ? Parce qu’il y a des limites. Lesquelles ? Celles de la décence. Et même si vous n’avez aucun lien avec sa mère, ça vous dérangerait de le blesser. C’est instinctif. C’est un réflexe primitif chez l’Homme. C’est ce qu’on appelle la « Honte ». En être dénué équivaudrait à retourner au stade animal. Tout comme ceux qui tuent des innocents. Sachez-le, on peut aller très loin dans l’humour, mais la retenue est quelque chose de naturel. C’est la liberté d’expression absolue qui ne l’est pas.

Pour finir, je vais vous raconter une petite anecdote. Comme vous le savez tous, je ne m’en cache pas, je suis un grand fan de Dieudonné. Quand je suis allé voir son fameux spectacle « Le Mur », à un moment on le voit uriner contre le mur des Lamentations. Vous savez, à ce moment-là, inconsciemment j’ai baissé le regard. Je n’ai pas trouvé ça drôle. J’ai trouvé ça indécent. Je crois que sur ce coup, il avait dépassé la fine ligne dont je vous parlais …
Disons non au terrorisme. Rions ensemble. Rions même les uns sur les autres. Mais respectons-nous les uns les autres. Car c’est dans le respect de nos différences que se trouve la clé du vivre ensemble.

N’hésitez pas à taguer toutes les personnes qui ont mal pris ma publication d’hier et à leur expliquer ma démarche. Merci de partager ce message le plus massivement possible, car je crois qu’une grande partie des voix des musulmans n’a pas été entendue le 7 janvier 2015. Des musulmans qui sont ainsi doublement victimes. De Charlie Hebdo. Et de leurs assassins …

Abdallah

Le duc d’Anjou

Je vais aller à contre-courant de la bienséance émotionnelle en me dissociant du mouvement « Je suis Charlie ». Non, je ne suis pas Charlie parce que je n’ai jamais aimé ce journal manichéen.

Charlie Hebdo est un papier vulgaire, méprisant les opinions qui ne sont pas les siennes qui, sous couvert de la liberté d’expression, se permet toutes les provocations. Charlie Hebdo est un journal agressif qui exploite le filon de la haine des religions en passant soi-disant par l’humour. Charlie Hebdo est à l’image de la société athée européenne de gauche, un pourvoyeur de rancune et un ennemi du respect et de la fraternité entre les peuples et les hommes, quelles que soient leurs différences, leur race, leur couleur, leur religion.

Je refuse donc de prendre part à une « alliance sacrée républicaine » pro-Charlie parce que, tout simplement, je ne comprends pas ce que je dois défendre.

Je ne suis ni irrespectueux ni indécent et ne souhaite pas offenser la mémoire des crayonneurs abattus. Les mots manquent pour dire l’horreur de l’attaque qui a frappé la rédaction du journal. Je condamne cet acte de barbarie et présente aux familles et proches des défunts mes plus sincères condoléances.

Je dénonce juste la stérilité de la tentative d’union nationale et l’hypocrisie des citoyens qui n’ont jamais lu l’hebdomadaire humoristique et qui l’ont toujours critiqué.

Rendre hommage aux victimes, oui.
Rendre hommage à Charlie Hebdo, non.

Source

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Beaugrand // 30.01.2015 à 07h48

Balt : si je vous injuriais, vous apprécieriez mon sens de l’humour ? Je rejoins complètement l’analyse de ce dessinateur. Charlie époque 2 insultait les pauvres et tirait sur des ambulances (catholicisme …)

33 réactions et commentaires

  • sg // 30.01.2015 à 05h05

    Merci pour cette compilation.

      +4

    Alerter
  • balt // 30.01.2015 à 07h04

    “Sinon expliquez moi en quoi mettre une bombe sur la tête d’un prophète est marrant”:Ben voila ,tout le problème est résumé dans cette phrase!Une caricature n’est pas supposée etre toujours “marante”,mais a véhiculer un message.Ce message est au second degré,sinon il n’y aurait pas de caricature mais un dessin et un message direct,explicite.Après il faut savoir interpreter ce message.La bombe sur la tete du prophete ça ne veut pas dire “le prophète et sa religion sont mauvais ils vont vous faire sauter”mais au contraire”certains utilisent la religion et le prophète pour executer leurs basses oeuvres”.On peut aussi interpreter le dessin par”on espère que la tete du prophète va exploser parce qu’on y a dissimulé une bombe dans le turban”mais ça m’étonnerait que ça soit le but du dessinateur.Etre dessinateur et caricaturiste c’est avoir de l’humour de la compréhension et de l’autodérision,c’est pas gagné pour certains.

      +4

    Alerter
    • Alain // 30.01.2015 à 15h34

      Si une caricature est ambiguë au point que l’on peut l’interpréter comme blanc et noir, cela prouve que son auteur n’a aucun message à faire passer mais veut seulement provoquer, insulter ou tout simplement faire de l’humour bien grossier de beauf.

      Un message n’est pas interprétable car je veux faire passer une idée et je ne veux surtout pas que celui qui le reçoit pense le contraire. Désolé vous avez tort.

        +3

      Alerter
      • sg // 30.01.2015 à 22h09

        Comme le dit très bien Norman Finkelstein: ne pas confondre satire et sadisme.

          +0

        Alerter
  • Beaugrand // 30.01.2015 à 07h48

    Balt : si je vous injuriais, vous apprécieriez mon sens de l’humour ? Je rejoins complètement l’analyse de ce dessinateur. Charlie époque 2 insultait les pauvres et tirait sur des ambulances (catholicisme …)

      +13

    Alerter
    • balt // 30.01.2015 à 11h25

      si c’est fait avec talent,j’apprécierai toujours d’etre insulté avec humour.Prenez des cours d’humour si vous en avez besoin,vous verrez ça fait du bien

        +1

      Alerter
    • Balthazar // 30.01.2015 à 11h32

      Ah bon, vous rejoignez “complètement” l’analyse de ce dessinateur.
      Merci alors de m’éclairer sur :
      “Je me suis fait insulté par la police, giflé quelque fois à cause de cet amalgame national. J’ai parfois répondu et j’avais la trouille d’aller trop loin.. de rajouter mon nom sur la liste des centaines de mes frères abattus pas des policiers. Tous ces crimes se sont soldés par des non-lieux, ou de la prison avec sursis. Et en général des promotions pour les assassins.”
      Dans les centaines de ses frères abattus, il compte les frères Kouachi, monsieur Mehra, les frères algériens du détournement du vol AF Alger Paris de décembre 94 ?
      Non parce que cela m’intéresse de sourcer les nombres annoncés.
      Ensuite :”Toute ma vie, je n’ai fait que ca! Eviter ces putains d’amalgames! Sauf que voilà, ce pays, la France, est bâtie sur l’amalgame: La séparation économique et sociale est ethnicisée. Les visages floutés sur TF1 restent basanés, les dirigeants de ce pays sont tous un peu vieux, pas mal blancs, très masculins. Et ce pays aussi. Quand je suis allé à Clichy-sous-bois l’an dernier, là-bas la population était massivement arabe et noire. A des kilomètres de Paris.”
      Pourquoi ? Il y a une loi qui oblige l’arabe ou le noir à vivre à Clichy ? Qui interdit de vivre à Neuilly sur seine ?
      D’autres pays fixent des quotas, demandent des revenus, bref font du recrutement de main d’oeuvre étrangère qualifiée pour développer leur économie.
      Nous, non. Donc on a le résultat qu’on a choisi. Mais le deal est clair dès le départ. La France est le pays des Lumières, des Droits de l’Homme blablabla, la France Terre d’Asile. Mais à accueillir la misère du monde, on a du mal à la loger à Neuilly, pour sûr.

        +2

      Alerter
      • Mélissa // 30.01.2015 à 14h15

        @Balthazar,

        Votre raisonnement mainstream contribue à empêcher la réconciliation entre Musulmans et Chrétiens.Il est toujours plus facile de se laisser porter par le courant que d’essayer de le remonter…,facile mais meurtrier…
        Car contrairement à ce que vous affirmez,les jeunes des quartiers n’ont pas choisi de vivre dans les guettos où l’on a isolé leurs parents immigrés et encore moins choisi d’y voir le jour…
        Ils n’ont pas de racines familiale dans les campagnes de nos provinces,eux,mais au bled,loin de la république et de ces dénis auxquels vous vous conformez et vous réconfortez.

        “Il faut les aimer !…”,disait Christiane Taubira lors de sa campagne présidentielle de 2002…mais ça,…c’était avant…!

        Ne pas considérer leur histoire familiale,c’est leur denier le droit d’ETRE et les ramener au rang d’esclave.Mais dans cette France,elle-même asservie par la kommamdantur bruxelloise,vous endossez parfaitement le rôle du Kapo de la république…,de celui qui ne peux pas encore,…mais dont c’est le seul espoir…,vivre à Neuilly…!

          +4

        Alerter
  • mescalito22 // 30.01.2015 à 08h16

    Je vois de façon récurrente en tête des articles (par ailleurs fort intéressants) le même gimmick:
    surligné en jaune:
    “Les-crises.fr condamne sans ambiguïté les attentats de Paris – tout comme toutes les incitations à la haine et tous les terrorismes – des forts comme des faibles.”
    Loin de moi l’idée de contester cette évidence, mais pourquoi la rappeler sur chaque page?
    Est-ce la condition sine qua non pour ne pas se retrouver en G.A.V accusé d'”apologie du terrorisme”?
    Doit-on se justifier à chaque fois que l’on écrit “JE NE SUIS PAS CHARLIE”…avec ou sans “MAIS” derrière?
    Risque-t-on vraiment la fermeture d’un site et la prison pour délit d’opinion EN FRANCE? en 2015? Dans le pays des soit-disant “Charlie”, désormais lié de façon éternelle à L’AXE DU BIEN?
    L’Europe de la misère et des “Charlots”, tu l’aimes ou tu la quittes, c’est ça?
    Si oui, je prépare ma valise..;xD!

      +7

    Alerter
    • Rose du sud // 30.01.2015 à 09h16

      Mescalito 22 vit-il dans un bunker?

        +3

      Alerter
    • sg // 30.01.2015 à 22h12

      Cette précaution est pour moi évidente vu le contexte et tient en un adage bien connu: “Mieux vaut prévenir que guérir.” (et en version 2.0: mieux vaut écrire un disclaimer que d’être poursuivi).

        +0

      Alerter
  • Olposoch // 30.01.2015 à 09h33

    Je viens de lire ça plus haut:

    “Charlie Hebdo est à l’image de la société athée européenne de gauche, un pourvoyeur de rancune et un ennemi du respect et de la fraternité entre les peuples et les hommes,”…

    Et donc je viens de comprendre qu’il existe une société européenne, qu’en plus elle est de gauche, et qu’elle est responsable de l’extrémisme religieux.
    Que les athées aussi sont responsables de la radicalisation des croyants…
    Et que sans les gauchistes et les athées, les croyants pourraient enfin vivre dans une société européenne sans haine, respectueuse et fraternelle…

    Franchement…

      +7

    Alerter
    • Beaugrand // 30.01.2015 à 09h54

      Franchement ? Ce qu’on essaie de vous expliquer c’est que l’athéisme provocateur, agressif (et qui s’en prend aux plus pauvres mais oublie soigneusement de s’attaquer à la religion néo conservatrice), c’est une manière d’exciter encore plus les terroristes les plus fanatiques …

        +4

      Alerter
      • Olposoch // 30.01.2015 à 10h18

        Merci de prendre le temps d’essayer de m’expliquer, la tâche semble ardue.
        Mais je me permet de vous faire remarquer dans la phrase en question, il n’est nulle mention d’athéisme “provocateur” ni “agressif”… et que votre parenthèse n’a aucune forme de rapport avec le texte dont est extrait cette phrase.

          +3

        Alerter
    • bleurp // 30.01.2015 à 10h23

      @Olposoch

      vous vous rendez pas compte, toutes ces hordes d’athées qui ne prient pas de dieu x ou bien y,
      qui ne manifestent pas dans les rues, qui ne mettent pas de bombes.
      c’est de leur faute, ils veulent pas jouer.
      et en plus, ils dessinent quand d’autres font leurs devoirs.
      et ils sont tous gauchers.

      franchement…

        +3

      Alerter
    • Guadet // 30.01.2015 à 14h07

      @ Olposoch

      Je comprends que vous soyez étonné. Normalement, de nos jours, ce sont les religions qui sont accusées de tous les maux. la nombre de commentaires où on vous raconte que, sans les religions, l’humanité vivrait dans la paix et la joie !
      Ça vous trouvez ça bien et vous appelez ça le respect des différences.

      Mais, si vous n’êtes pas pour l’extermination des religions, essayez un moment de vous mettre à la place d’un croyant aujourd’hui en France. La patience qu’il vous faudrait pour supporter d’être toujours traité comme un imbécile, avec toujours les mêmes moqueries à l’école et dans l’entreprise, toujours les mêmes accusations, comme si votre religion faisait de vous un complice des tortionnaires et des assassins. Vous, vous essayez de progresser par votre foi vers une humanité plus juste, plus pacifique, plus solidaire, plus ouverte vers l’autre, mais ne vous en vantez pas, vous ne ferez qu’attirer sur vous plus de moqueries et plus d’insultes.

        +2

      Alerter
    • Ysabeau // 30.01.2015 à 14h21

      Très honnêtement, Charlie-hebdo, de mon point de vue, est plus près de la bouse infâme que d’un organe de lutte pour la liberté d’expression. Ils ont fait dans la provoc (voire du pipi-caca-prout) pour survivre et leur humour était disons douteux. Et ensuite… Personnellement que des gens pensent différemment de moi ne me gêne pas, sur ce sujet comme sur d’autres.
      Ce qu’expriment la plupart de ces témoignages, que vous avez du mal à comprendre visiblement, c’est qu’ils se sont sentis insultés dans ce qu’ils sont (pas tant la religion en elle-même d’ailleurs à mon avis), voire rejetés par cet humour laborieux. Ce qu’ils disent aussi c’est leur peur. Et ça ce n’est pas très difficile à comprendre, suffit de lire les commentaires des articles sur le sujet qui émanent de gens très visiblement sans mémoire ou sans culture qui ont oublié que la France a eu pendant des siècles des colonies, que dans ces colonies il y avait des musulmans qui sont venus à chaque fois défendre cette patrie pendant les guerres. Ils ont oublié que certains ont fait le choix d’être français au moment de l’indépendance de l’Algérie et ils oublient que ceux-là ont eu des enfants, voire des petits-enfants qui sont donc français *à part entière*. Ils oublient aussi que Torquemada était une ordure sadique. Ils oublient enfin que la culture française c’est un creuset qui mélange tout les peuples, comme les religions.
      Ce que disent ces témoignages c’est que sans ce rejet qui radicalise, sans ces extrémismes, oui tout irait mieux.
      Personnellement je pense que la religion est une belle saloperie, mais parfois c’est tout ce qui reste à quelqu’un pour se sentir valable.

        +1

      Alerter
      • Olposoch // 30.01.2015 à 19h21

        @Guadet
        Je ne suis pas étonné, je ne pense pas que les religions soient à l’origine de tous les maux (bien qu’ayant un début de rapport avec l’extrémisme religieux, qui n’est pas le seul extrémisme, mais pour le coup…), je ne suis pas pour l’extermination de qui que ce soit (est-ce trop demander que de mesurer la violence des mots?).
        Je ne connais pas les moqueries que les croyants (soyons clairs sur ce blog, les chrétiens) ont à subir, mais j’ai une vague idée de ce que je peuvent subir d’autres, handicapés, trisomiques, chauves, blondes… chacun porte sa croix (pas pu résister) et prend sur soi, ou pas…
        Encore une fois… la tolérance n’est pas se placer en victime de l’intolérance des autres.

        @Ysabeau
        Charlie Hebdo est une bouse infâme comme Challenges, je n’ai jamais acheté aucun des deux.
        Qu’ils écrivent, ou dessinent ce qu’ils veulent, je ne suis pas client.
        Décidément sur ce blog certains quelque mal à me faire comprendre des choses, mais bon, soyons humbles, essayons.
        Donc, si je vous lis bien, les chrétiens et les musulmans se sentent insultés, rejetés, et ont peur… (des dessins?) (dans la vie de tous les jours?) (après j’ai pas bien compris, une faiblesse récurrente, les trucs sur l’Algérie française, les colonies et les cultures, donc pas de réponse la dessus)

        Votre conclusion:
        “Ce que disent ces témoignages c’est que sans ce rejet qui radicalise, sans ces extrémismes, oui tout irait mieux.
        Personnellement je pense que la religion est une belle saloperie, mais parfois c’est tout ce qui reste à quelqu’un pour se sentir valable.”

        Bon, alors,
        1/ en effet tout irait mieux, mais les musulmans, ou les chrétiens ne sont pas les seuls, loin de là à être rejetés.
        2/ Je ne pense pas que la religion soit une belle saloperie, juste un moyen de contrôle parmi d’autre, et que les croyants, parce qu’ils sont croyants ne fonctionnent pas tout à fait pareil (sans juger de qui a raison…) et que si c’est tout ce qui reste à certains, c’est que le but a été atteint.

          +1

        Alerter
  • mescalito22 // 30.01.2015 à 12h37

    Je n’a pas compris certains commentaires (Bunker? Intolerance??) qui me laissent perplexe, à la suite de ma remarque factuelle.
    Olivier fait ce qu’il veut sur son site que je fréquente et apprécie.
    La question n’est pas là…
    La question c’est: “Est-il OBLIGATOIRE de publier systématiquement ce genre de préambule surligné en jaune (qui me semble évident) en forme de “dédouanement”, pour avoir tout simplement le droit d’exister et de s’exprimer en évitant d’éventuels problèmes judiciaires?
    Si oui, ça prouve que la situation est encore plus grave que ce que j’imaginais dans mes délires les plus paranos…xD!
    Enseignant à la retraite, je quitte prochainement cette “ripoublique”communautariste au sein de laquelle la “démocratie” ne saurait remettre en cause des traités européens. (dixit J.C Juncker)
    Bienvenue à tous ceux qui me rejoindront en Thaîlande!
    NI DIEU NI MAÎTRE NI CHARLIE
    Point à la ligne.

      +1

    Alerter
    • jacques beaudry // 30.01.2015 à 16h49

      Pourquoi vous attardez à ce préambule ? Vous faites une fixation à quoi au juste. Ça se soigne peut-être.

        +0

      Alerter
  • Lou // 30.01.2015 à 12h46

    @ Mahmoudi

    Vous écrivez : ” Et de comprendre pourquoi les principaux clients de ses groupes intégristes se recrutent dans les pays les plus pauvres de la planète, et dans les couches sociales les plus abandonnés de son territoire aux allures de pays éclairé! Pas en Arabie Saoudite, ou au Qatar ( eux ils financent) mais au Nigéria, au Maghreb, en Syrie etc…”

    1) 15 des 19 pirates de l’air du 11 septembre 2001 étaient saoudiens. Ben Laden était saoudien, il faisait bien plus que financer, il a fondé, monté , organisé, dirigé Al Qaida.
    2) Je ne vois pas en quoi “financer” l’achat du fusil mitrailleur est moins grave que d’appuyer sur la gâchette..

    Bref, comme d’habitude, pour vous l’islam n’a rien à voir avec tout ça, c’est simplement la pauvreté, notre racisme, le triste sort réservé aux populations immigrées etc. C’est bien commode comme explication !
    Tenez, allez lire ce texte de Pierre Jourde :
    http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/01/29/rien-a-voir-avec-l-islam-554289.html

    Je vous cite encore : “Qu’ à Amnesty International ils se plantent, quand ils disent qu’il y a une véritable violence répressive à l’œuvre en France à l’égard des populations issues de l’immigration?”. Non pas que ces “violences” que mentionne Amnesty n’existent pas, mais d’autres immigrés réagissent différemment. Vous avez déjà vu des immigrés chinois (souvent très très pauvres) commettre des attentats en France ?

    Et surtout, pr la situation des immigrés, il y a 10 000 fois pire ailleurs. Ds bcp de pays arabo-musulmans par exemple (Qatar, Arabie Saoudite, Maghreb etc.).

    Lou

      +3

    Alerter
    • Beaugrand // 30.01.2015 à 14h01

      Lou : vous me préviendrez quand l’OTAN et les avions français bombarderont des villes chinoises par ce que là, à mon avis, carricaturer ou pas, ça m’étonnerait qu’il n’y ait pas de réactions dans la communauté asiatique … Vous ne voyez pas le rapport ? Ah bon ? Libye, Irak, Afghanistan, Syrie, ça ne vous dit rien ?

        +4

      Alerter
  • Beaugrand // 30.01.2015 à 13h58

    @ bleurp. Donc si je vous insulte dans ce que vous avez de plus sacré et personnel, je suis en fait dans mon bon droit ? Bien, bien, bien, je sens la concorde civile … Soit dit en passant, je suis agnostique et me contrefous que les autres soient religieux ou pas. Simplement j’essaie de respecter tout le monde. Dessiner le prophète des musulmans en porc rôti à la broche, empalé par un crayon de dessinateur, je trouve que non seulement ce n’est pas respectueux mais que c’est haineux… Et qui sème la haine récolte la haine …

      +4

    Alerter
    • bleurp // 31.01.2015 à 18h05

      bien le bonsoir,
      nous y voilà.
      avec votre ‘la haine qui récolte la haine’, vous mettez donc au même niveau les dessins et l’attentat contre les dessinateurs.
      il vous en fallu du temps.
      en résumé, ils l’ont bien cherché.
      clap clap clap…

        +0

      Alerter
  • Tanouchka // 30.01.2015 à 15h54

    “C’est donc à l’autorité de se soumettre, car l’autorité est le pouvoir, et à les clés de la résolution des conflits. Le pouvoir d’agir. Ca s’appelle Responsabilité! Et La France doit prendre les siennes, et écouter ses minorités…”
    Je connais la responsabilité personnelle! C’est très bien en famille et aussi dans la vie sociale. C’est possible la responsabilité d’un président, d’un ministre, d’un député. Mais la responsabilité du pouvoir? Que-est que c’est? Oui doit être responsable? Une abstraction? Cela n’existe pas!

      +0

    Alerter
  • Benoit Laine // 30.01.2015 à 16h52

    Pour revenir surle fond de l’affaire, le dessinateur de presse belge Kroll avait il me semble eu un excellent dessin lors de l’affaire des publications de portraits du prophète en 2006 :

    http://desguin.net/spip/IMG/gif/cecinestpasmahomet.gif

    Pour les belges – au moins – l’allusion au célèbre tableau de Matisse “La trahison des images” (une peinture extrêmement réaliste d’une pipe, sous-titré “ceci n’est pas une pipe”) est évidente.

    Ce dessin permettait à la fois de ne pas représenter le prophète tout en convoyant exactement le même message (c’est a dire mettre au jour l’absurdité que l’on peut ressentir face à cette interdiction), et en contenant en toile de fond une forme de réflexion sur ce qu’est la représentation.

      +3

    Alerter
    • Bruno // 30.01.2015 à 23h22

      Admirable, ce dessin !
      Merci de l’avoir fait connaître .

        +1

      Alerter
  • stephp // 30.01.2015 à 17h15

    Lui, il est Charlie, mais pas assez visiblement :

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communautes-NR/n/Contenus/Articles/2015/01/29/Une-forte-odeur-de-chasse-aux-sorcieres-2202643

    La chasse aux sorcière est ouverte !!! Allez-y dénoncez vos voisins, vos ex-amis, votre patrons, vos salariés, c’est la fête !!!

    Voilà comment un pays passe de la civilisation à la barbarie, quelques jours suffisent….

      +1

    Alerter
    • Ysabeau // 30.01.2015 à 18h28

      J’ai des amis uruguayens, réfugiés politiques en France, qui m’ont dit un jour “la démocratie est très fragile, on bascule très facilement dans la dictature, c’est ce qui nous est arrivé.”

        +0

      Alerter
  • Lou // 03.02.2015 à 22h34

    @ Majmoudi

    Un ex-ministre pakistanais, Ghulam Ahmed Bilour, vient d’offrir 200 000 $ à qui tuera le propriétaire de Charlie Hebdo (Riss).
    D’après @si, le bonhomme est l’hériter d’une “riche famille de commerçants”.

    Vous aurez du mal à invoquer “La pauvreté et la misère, les ghettos sociaux, l’économie parallèle ou la prison, les voies de garages à l’école, l’échec scolaire, le chômage sans perspective d’avenir”, les “contrôles d’identité humiliants”, “la ghettoïsation économique, sociale que l’on sait depuis un bail”, “les inégalités sociales et économiques” etc. (je vous cite là).

    De mon côté j’hésite pas une seconde à accuser le Coran et l’islam.
    Tenez, une citation de Bossuet, à méditer : “Islam ! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers”
    (@ le modérateur : je crois qu’on peut encore citer Bossuet sans se faire traîner en justice)

    En revanche, là vous avez raison, c’est que le mec il se contente de financer. Pas envie de risquer sa peau ou de faire un long séjour en tôle. AMHA celui qui finance est plus coupable que celui qui commet le meurtre.
    Cldt,
    Louis

      +0

    Alerter
  • Lou // 07.02.2015 à 14h17

    Je continue (suis têtu).
    Extrait d’une interview de l’écrivain algérien Boualem Sansal :
    “Pourquoi l’islamisme séduit-il autant une partie de la jeunesse ?
    Je ne crois pas aux explications de ceux qui mettent en avant la misère sociale, comme terreau premier du djihadisme. Il existe un projet politique dans le Monde pour propager l’islamisme et porter le djihad d’abord en terre musulmane, puis ailleurs, en terre chrétienne notamment. C’est une bataille romantique et mystique pour Allah qui rappelle les croisades. S’ajoute à cela le travail des propagandistes, qui sont de vrais professionnels.”
    Le 29/01/2015
    http://www.leprogres.fr/lyon/2015/01/29/la-france-doit-se-reveiller-face-a-la-propagation-de-l-islamisme

    Ce type est lucide. Il ne nous bassine pas avec la misère, les discriminations ni les bombardements par l’OTAN…. (que je condamne).

    Beaugrand ? Mahmoudi ? Des commentaires ????

    Lou

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications