En introduction de ce billet, je vous propose de revoir une brève compilation des allusions à la Russie dans l’émission On N’est Pas Couché du 22 mars :

Alors, oui, il nous faut encore et encore dénoncer haut et fort les agissements de Vladimir Poutine, qui nous fait “peur”. 

Tout d’abord sur le plan économique. Car qu’a-t-il fait depuis 15 ans, concrètement ? Le pouvoir d’achat des Russes : il a doublé – et est désormais proche de 4 fois celui des Ukrainiens (qui est lui-même largement inférieur à celui de la Namibie ou d’Irak). L’inflation : passée de 100 % à presque rien. La balance commerciale : largement redressée et désormais excédentaire. Le taux d’emploi : en très forte hausse. La dette publique : passée de 90 % du PIB à 10 %. La pauvreté : divisée par 2. [1] Bref, les chiffres parlent d’eux-mêmes : un échec lamentable – il n’y a qu’à comparer avec les résultats de notre leader Minimo François Hollande. 

Au niveau politique : des élections régulières, de gros succès électoraux – on est donc bien loin de la situation de nos amis d’Arabie Saoudite (pays de la peine de mort pour les homosexuels) ou de Chine (au fait, le Tibet, on en est où ?). L’asile politique donné à un criminel comme Edward Snowden a fait tomber les masques l’année dernière… 

Évidemment, sa côte de popularité n’est jamais descendue sous les 65 % d’opinions positives, et elle est remontée à 80 % actuellement [2] – tout ceci étant prévisible vu les chiffres catastrophiques précédemment avancés. 

D’ailleurs, on se rend bien compte que les chiffres sont évidemment truqués, Obama plafonnant à 40 % [3], Hollande étant descendu à 15 % [4], et le taux d’approbation du Congrès américain venant de réussir l’exploit d’atteindre un seul chiffre, avec 9 % de satisfaction des Américains. [5] 

Mais c’est au niveau géopolitique que le pire est à craindre pour la sécurité du monde. Là encore, le bilan est cruel. Voici la liste des pays bombardés ou déstabilisés par la Russie au cours des 30 dernières années : , , , , , , , . Éloquent, non ? Il est simple de la comparer avec la liste des États-Unis : Liban, Grenade, Libye, Bolivie, Iran, Philippines, Panama, Irak, Somalie, Bosnie, Serbie, Haïti, Zaïre, Soudan, Afghanistan, Irak, Serbie, Macédoine, Afghanistan, Yémen, Philippines, Colombie, Irak, Venezuela, Liberia, Haïti, Pakistan, Somalie, Syrie, Yémen, Libye… Mais il est vrai que les États-Unis n’ont actuellement des militaires que dans 175 pays… [6]

Et maintenant, que prône M. Poutine ? Des référendums ! Pour demander leur avis aux gens ! Non mais, sérieusement, jusqu’à quand allons-nous tolérer ceci en Europe ? 

Faisons bien attention aux conséquences de notre pusillanimité : si nous laissons des référendums se développer en Europe, cela en sera fini de la marche vers le « Progrès Européen ». Terminé les traités budgétaires soumettant nos élus au bon vouloir de la technocratie bruxelloise. Fini l’austérité pour complaire à des marchés financiers s’attaquant désormais à l’économie réelle et à ses entrepreneurs. Fini les rémunérations à 7 chiffres pour des traders cocaïnomanes spéculant à la vitesse de l’éclair. Abandonnées les augmentations de l’âge de la retraite jusqu’à 70 ans. 

Pire, personne n’acceptera de saigner la Grèce pour rembourser des hedge-funds vampires. Et quel européen non lobotomisé votera pour élire Hermann Van Rompuy Président du Praesidium Européen ? Et pourquoi pas un référendum révocatoire pour renvoyer Hollande à Tulle avec son scooter tant qu’on y est ? 

De même, si nous faisons un référendum au Royaume-Uni, il est clair que ce pays quittera rapidement l’Union européenne. Comme le feront pas mal d’autres pays si nous demandons leur avis aux citoyens – préférant la Démocratie à l’Empire. 

Et quel peuple acceptera de voter pour l’accord d’association UE/Ukraine signé le 21 mars dernier [7], qui met désormais nos entreprises européennes en concurrence avec le pays le plus pauvre d’Europe, où le salaire minimal est de 100 € par mois (30 % de moins qu’en Chine !) [8] – prélude à de futurs plans pour combattre une « inattendue » « perte de compétitivité » ? Aucun peuple censé ne l’acceptera – craignant évidemment le chômage, puisque n’ayant pas fait l’ENA. Il faut donc bel et bien bannir le référendum du continent et laisser Bruxelles décider. Seul. 

On a d’ailleurs vu avec quel brio Bruxelles a géré le dossier ukrainien, la subtilité de la Diplomatie européenne ayant parfaitement su gérer les conséquences prévisible sur la Russie (qui disposait d’un accord de libre-échange avec l’Ukraine) de son projet d’accord de libre-échange avec l’Ukraine. Un peu comme si l’Algérie signait avec l’Espagne de Schengen un accord de libre circulation des personnes – évidemment, nous regarderions sans rien dire… Quelle finesse quand François Hollande lance son “Nous ne paierons pas l’Ukraine” [8-2], ou quand Barroso a renvoyé l’Ukraine dans les cordes quand elle a proposé de négocier à 3 UE/Ukraine/Russie : « Quand nous signons un accord bilatéral, nous n’avons pas besoin d’un traité trilatéral » [8-2]. Bel exemple pour l’édification de nos futurs diplomates…

Oui, rappelons bien ceci à Poutine : « La Démocratie, No pasara ! ». Rappelons que la France est une monarchie élective, influencée par une oligarchie discrète ! Que celui qui décide ici, seul, c’est notre prince Scooterman Ier – après avoir demandé l’autorisation à Barack Obama, bien entendu. 

Mais là où apparait clairement la perfidie du président russe, c’est que, non seulement il a fait voter les habitants de Crimée sur leur avenir pour la première fois de leur Histoire, mais en plus, alors que, essentiellement Russes, ils ont logiquement demandé leur rattachement à la Russie à une écrasante majorité (incontestable si on connait la composition et l’histoire de ce territoire [9]), eh bien, Poutine les écoute et il répond à leur demande ! Imagine-t-on ceci en Europe ? Mais enfin, nous n’aurions jamais pu signer le traité de Lisbonne si des attitudes aussi irresponsables avaient tenu compte de la demande des Français de 2005. 

Tout ça, alors que, dans cette affaire, la solution était tellement simple – et nous l’aurions surement appliquée si des ministres russes avaient alimenté des manifestations populaires pro-russes au Canada, puis avaient surtout fomenté un coup d’État avec des néonazis qui auraient interdit le français au Québec. 

Il nous faut donc ne pas écouter des pacifistes incompétents comme Kissinger, Védrine, Carrère d’Encausse ou Sapir, appelant à « finlandiser » l’Ukraine, pour en faire un pont neutre entre l’UE et la Russie. Non, il nous faut continuer à renier nos promesses solennelles de 1989 de ne pas intégrer l’Europe de l’Est dans l’OTAN et nous emparer de toute l’Ukraine de peur que Poutine ne s’empare un jour de la moitié russophone. 

Et bien sûr, il faut punir très fortement Poutine (la punition étant désormais un axe central en Diplomatie, plutôt que la négociation), renvoyer la Crimée dans le giron du gouvernement putschiste ukrainien non élu, puis, évidemment, envoyer des chars ukrainiens noyer dans le sang le soulèvement qu’il n’y aurait pas manqué d’avoir envers un gouvernement comportant un tiers de néonazis russophobes assumés (dénoncés par la Knesset ou le Congrès Juif Mondial [10], et ré-inhumant régulièrement des Waffen SS avec les honneurs militaires par exemple [11]) et soutenu par un Occident cynique comme jamais. 

Car en l’espèce, c’est comme un divorce : ou on laisse son conjoint partir, où on lui tape dessus pour qu’il reste. Alors, que diable, un peu de Courage, rejoignons nos glorieux prédécesseurs qui nous ont montré la voie du respect des frontières : Guy Mollet en 1956 en Algérie ou l’URSS en 1968 en Tchécoslovaquie ! Ne copions pas ce faible Gorbatchev qui a laissé l’Ukraine quitter l’URSS ! Un peuple ça ferme sa gueule ou ça meurt… 

Là, au-moins, dans un tel scénario, à la Yougoslave, l’UE sait agir : tweets, discours enflammés, résolutions, condamnations, envois d’observateurs et de Bernard-Henri Lévy, puis d’enquêteurs, puis de médecins légistes, et enfin saisie de la Cour pénale internationale puis cérémonies funèbres. 

Mais au lieu de cela, Poutine à tout gâché, et le peuple de Crimée a fêté dans la liesse populaire son rattachement à la Russie [12]. Et le peuple de Kiev a manifesté sa révolte le 23 mars, l’ampleur de la manifestation phénoménale de 5 000 personnes montrant bien le caractère totalement illégitime de la chose pour les Ukrainiens – tout comme le fait qu’à peine 20 % des militaires ukrainiens en Crimée aient obéi à l’ordre de leur ministre de rentrer au pays, préférant rester avec l’oppresseur russe… [13] Tout ceci est donc désolant, c’est à désespérer du « rêve européen »… 

Au moins, l’isolement diplomatique de la Russie est total, la communauté internationale étant soudée contre Poutine – il n’a plus avec lui que la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Argentine, l’Afrique du Sud et quelques autres pays [14]. Ce qui n’est pas étonnant, tant le droit international interdit ce genre de référendum (Citons ainsi l’article 1 de la Charte des Nations Unies : « respecter le principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes », ou la Cour de Justice Internationale en 2010 « Le droit international général ne comporte aucune interdiction applicable des déclarations d’indépendance. ») [15] 

Et comme nous ne savons pas jusqu’où ira Poutine, il nous faut donc SURTOUT nous armer de lucidité et de continuer à voir le monde sous le prisme « Les gentils contre les méchants » – cela a toujours donné d’excellents résultats ! [16] 

P.S. bien entendu, ce billet vise essentiellement à critiquer la position occidentale et l’UE, et à mieux comprendre la Russie, et non pas à faire un panégyrique de Poutine – il y a en effet beaucoup de choses à dire  sur la liberté de la presse en Russie, le cas de la Tchétchénie etc. Mais alors, parlons d’abord de l’Arabie, du Gabon, du Qatar et de la Chine que nous recevons avec tapis rouge à Paris et où la situation du peuple de ces États frôlant parfois la barbarie est bien bien pire qu’en Russie… Le 2 poids 2 mesures est inacceptable : fixons la règle de comportement, et tenons-nous y, quel que soit le pays, et non pas quand ça nous arrange…

Olivier Berruyer

www.les-crises.fr/tag/ukraine

[1] Cf. Loic Abadie

[2] Levada ou VTsIOM par exemple

[3] Time

[4] Le Figaro

[5] CBS

[6] Ministère Défense US

[7] Les-Crises

[8] Insee ukrainien

[8-2] The Telegraph

[9] Ici ou par exemple. Pour mémoire, le référendum pour la départementalisation de Mayotte en 2009 a été gagné par… 95,24 % de oui…

[10] Les-Crises

[11] JN1

[12] AFP

[13] RFI

[14] RIA, ici  ou  : « Les deux pays jugent inacceptable la politique de deux poids, deux mesures de certains pays occidentaux et organisations internationales. Les présidents ont appelé à tenir compte des traditions nationales, historiques et culturelles des peuples. »

[15] Ici et

[16] Le Point, 500 000 morts en Irak en 10 ans par exemple…

Une de Direct-Matin

174 réponses à “Poutine me fait peur…”

  1. pouic pouic Le 31 mars 2014 à 02h21
    Afficher/Masquer

    sur le plan economique ,la Russie etant le premier producteur d’hydrocarbures au monde,n’importe quel imbecile ferait presque aussi bien…..
    sur le plan politique,un coup Poutine,un coup Medvedev,les opposants emprisonnés,bel exemple de democratie…..
    sur le plan popularité:ce sont les chiffres de Russia Today……radio moscou
    sur le plan geopolitique:…..vous semblez avoir oubliié la petite promenade militaire de vos amis russes en Afghanistan….les innombrables conseillers militaires en Syrie,en Irak du temps de Saddam),etc…..
    sur le plan democratique;en effet quelle reussite,un beau referendum avec deux choix possibles,oui tout de suite ,ou oui bientôt,avec des types armés jusqu’aux dents à chaque coin de rue,sans insigne d’armée reguliere (c’est contraire à toutes les conventions militaires…),le resultat fut digne du politburo de la grande epoque….
    vous oubliez completement les seuls vrais habitants de droit de la Crimée ,les Tatars qui ont massivement boycotté cette parodie de démocratie et ont reclamé de rester Ukrainiens….quant aux pays qui ont félicité la Russie pour cet Anschluss ,vous oubliez de citer les deux plus rapides:la Syrie et la Corée du Nord…….vous avez honte de vos nouveaux amis????
    continuez comme cela,cher olivier,vous allez finir par me faire apprecier notre triste union europeenne qui est bien malade je le concède..


    • Kiwixar Le 31 mars 2014 à 04h52
      Afficher/Masquer

      “Les habitants de droit de la Crimée” : il n’y a pas vraiment d’habitants “de droit” d’un pays… Le premier arrivé? Les Indiens d’Amérique, les Maoris ou les Aborigènes apprécieront. Les Bretons pourront proclamer que la Grande-Bretagne leur appartient et demander aux Anglo-Saxons de quitter les lieux. Ou alors on devient “habitant de droit” après x années? Combien d’années?
      Les Chinois sont au Tibet depuis 64 ans. Pas assez.
      Les Australiens blancs sont en Australie depuis quelques siècles. Assez?
      Ou alors il faut massacrer presque tout le monde? Quel % exactement?

      A nouveau, en matière internationale, le “droit” c’est celui du plus fort, ensuite la légitimité/légalité n’est qu’habillage.


      • perceval78 Le 31 mars 2014 à 13h05
        Afficher/Masquer

        il semblerait d’apres les dernieres etudes que le bretons ont quitté la grande bretagne sous la pression des pictes et des irlandais


        • Subotai Le 01 avril 2014 à 20h20
          Afficher/Masquer

          Non, les Bretons ont reflué sous la pression des Germains: Angles et Saxes venus de Scandinavie.


    • Antoine Le 31 mars 2014 à 05h18
      Afficher/Masquer

      Réponse point par point au critiques du Mainstreamist de base.
      1: L’argument “la Russie est le premier producteur de hydrocarbures”, donc résultats Economiques doivent suivre est Con, pour être extrêmement respectueux (vous me dites ça, moi l’économiste, vous insultez mon intelligence). Votre ami, le leader de la pensée occidentale en Russie, Yeltsin, n’a pas eu les même résultats que je sache? Pourtant, n’importe quel imbécile ferait pareil! aha….
      2.Sur le plan de popularité, prenez les chiffres que vous voulez, aucun sondage d’opinion ne donne Putin a moins de 6O % d’opinions favorables, du Washington Post au NYT. Je comprends pas, si RT vous dit que la terre est ronde vous allez le contester pour quelle raison exactement? l’entêtement idéologique? LA défense des valeurs Européennes? aha….

      3. L’invasion Russe de l’Afghanistan s’est passé un temps ou la Russie était un empire communiste. D’ailleurs, vos amis les américains ont inventé Al Qaida a ce moment la. Si vous voulez rappelez l’histoire de la Russie pendant cette période, faite bien attention de tout détailler, même les crimes du coté que vous défendez. Je ne savais pas qu’il y avait des opinions nostalgiques du Shah D’Iran et des proxy américains dans la region. A vous lire on a l’impression que les méchants russes font des guerres pour le fun quoi, que la diplomatie Americaine n’existe pas…aha….
      4. Si le référendum sur la Crimée vous dérange a ce point, alors l’UE doit envahir l’Ecosse pour l’empêcher de voter son indépendance, idem pour la catalogne, et l’UE doit réhabiliter l’état Yugoslave qu’elle même a désintégré…ahhh, l’hypocrisie, les même gens qui ont détruit le droit international le cherchent comme sauveur maintenant…
      5 Et finalement, c’est sympa de votre part de se rappeler des Tatars, “les seuls vrais habitants” de la Crimée. (n’importe quoi)
      Les tatars sont une constellation Mongolo Ottomane installée dans la région au 12 eme siecle pour capturer des esclaves pour l’empire. D’ailleurs, au Liban et dans bcp de pays arabes, ou les ottomans sont une heure sombre de l’histoire,Tatars veut carrément dire Barbares. Chouette peuple que vous défendez, c’est surement les valeurs Européennes.
      La déformation historique devient telle chez les mainstreamist que ce peuple devient “les seuls vrais habitants de Crimée”.
      ET vous vous demandez pourquoi les Criméens ont voté majoritairement pour l’indépendance? Ils ne veulent plus recevoir des leçons de qui que ce soit, vous inclus.
      Cordialement,


      • pouic pouic Le 31 mars 2014 à 08h43
        Afficher/Masquer

        point 1:il vous a peut etre échappé à vous la lumière du KREMLIN que le brut trainait vers les 25 dollars sous Yeltsine,vous devez etre un economiste de l”ecole du rire….
        point 2:comme disait Churchill ,je ne crois les statisques que quand je les ai fabriquées,cela doit etre votre credo?….ahahah
        point 3:le commandant Massoud cela vous parle? c”etait un anti-russe,anti-taliban,je ne vous ai pas parlé de l’Iran,mais si vous preferez les ahyatollas,allez y mon garçon….
        point4:tissus de raccourcis idiots,je ne nie pas la partucularité de la Crimée qui était une republique autonome avecdes bases russes,selon le traité de1994,…foulé aux pieds par les russes,….mais les modalités de l’anschluss,15 jours chrons,bravo le democrate!!!
        point4:des relents de suprematie europeenne teintent votre discours,vous savez l’homo sapiens était africain à la base….on est tous les Barbares de quelqu’un d’autre….
        pour finir,la Crimée n’a pas voté por son independance mais pour sa sujétion à Moscou,……ils en ont les premiers bienfaits,le rouble,les pénuries d”electricité(ben oui l’Ukraine Mainland lla fournissait),le chaos bancaire…bonnes vacances à Sébastopol!!


        • Alkali Le 31 mars 2014 à 13h22
          Afficher/Masquer

          C’est très bien Pouic Pouic, continuez un peu sur cette voie et vous serez sûrement invité sur canal ou Tf1.
          Vous débitez avec un grand brio (quoique un peu confusément) la narrative système obligatoire pour qui veut démontrer son orthodoxie dans la ligne de l’Empire.
          Cependant et quelque puisse être la valeur de votre argumentation il n’en reste pas moins vrai que les discours très violemment anti-russes des “autorités” de Kiev, vous savez lesquels? ceux qui déclarent ouvertement vouloir casser du russophone et du juif, ceux qui voudraient nucléariser les russes d’Ukraine et les autres, hé bien ces gens sont perçus comme un réel danger par les populations essentiellement russophones de l’est, du sud et de la Crimée.
          De là à vouloir être protégé, il n’y a qu’un pas que les Criméens ont franchi avec allégresse. D’ailleurs regardés avec envie par la plupart des habitants des autres zones russophones de l’Ukraine et d’ailleurs.
          Hé oui, c’est dur à avaler pour ceux qui, comme vous semblez l’être, ne peuvent imaginer que le monde change et que la Russie ce n’est plus l’Union soviétique.
          Cette Russie qui monte en force face à cet empire US usé et de plus en plus décrédibilisé sur cette planète.
          Mais bon, il y en a, comme ça, qui même le nez dans la merde continueront à soutenir que cela sent la rose.


        • wesson Le 01 avril 2014 à 00h52
          Afficher/Masquer

          l’anschluss n’est pas comparable, car ni Hitler ni Beneš (le président Tchèque) n’ont pris la peine d’organiser un référendum. Et ce n’était même pas le bazar en Tchéquie lorsque Hitler réclama cette région. Au passage, il me semble bien que la Pologne et la Hongrie se sont un peu servi aussi …

          Si vous voulez une comparaison qui claque bien, prenez plutôt le référendum pour le retour de la Sarre à l’Allemagne. Privé de cette région à l’issue de la 1ère guerre mondiale et placé sous administration Française qui mit un point d’honneur à se comporter comme des voyous, un référendum fut organisé 15 ans plus tard ou les habitants devaient se prononcer pour leur retour dans l’Allemagne. Il fut gagné à une écrasante majorité et Hitler put alors compter sur cette région pour commencer à préparer sa guerre vers l’Est, ce qui à l’époque ne dérangeait pas le moins du monde ni la France, ni l’Angleterre.

          Revenons à la Crimée.

          les pénurie d’électricité, c’est pas une nouveauté en Crimée elles n’ont vraiment pas attendu le rattachement à la Russie pour y être monnaie courante La population y est déjà largement habituée. De toute manière, les génératrices qui ont servi pour les jeux de Sotchi sont en cours de démontage pour être installé en Crimée. Dans 1 mois niveau électricité la Crimée n’aura plus du tout besoin de l’Ukraine, et vous pourrez même y accueillir les prochains jeux olympiques.

          Le chaos bancaire effectivement c’est un peu le bazar actuellement sur l’île pour trouver de l’argent liquide, mais là encore ça ne devrait pas durer très longtemps.
          Sont déjà assurés d’opérer sur l’ile 5 banques Ukrainiennes, 2 banques Russes, 1 banque Autrichienne et 2 banques locales, ces 2 dernières étant déjà opérationnelles pour la paie des fonctionnaires et des pensions. En tout une bonne centaines d’agences seront opérationnelles au 1er mai.

          Quand au rouble, il vient de monter non ?


          • wesson Le 01 avril 2014 à 01h53
            Afficher/Masquer

            voilà que j’ai confondu l’anschluss avec les sudètes, ce à quoi ma réaction se référait. J’ai lu trop vite, et les 2 sont utilisés de manière interchangeable, le but étant bien évidemment la réduction Ad Hilteram de Poutine.

            Pour l’anschluss, c’est encore moins comparable avec la Crimée. Le chancelier Schuschnigg tentera d’organiser un référendum, ce qui mettra Hitler en fureur, posant un ultimatum demandant la démission de Schuschnigg faute de quoi il envahissait militairement. Devant l’absence de réaction et de soutient de la part des démocraties notamment de la France et de l’Angleterre, Schuschnigg fut effectivement acculé à la démission, et immédiatement remplacé par un gouvernement fantoche de nazis, qui demande immédiatement à Hitler une intervention militaire. Le pays entier est annexé, sans aucune réaction des autres pays.

            Bref, l’annexeur a empêché le référendum de se tenir, autrement dit exactement le contraire du cas Criméen.


            • pouic pouic Le 01 avril 2014 à 13h41
              Afficher/Masquer

              archi faux,il y eu bien un referendum en Autriche apres l’anschluss….resultat 99% de oui……un score qui me rappelle quelque chose de récent et d’approchant,pas vous??


            • wuwei Le 01 avril 2014 à 16h17
              Afficher/Masquer

              @ Pouic Pouic

              Il est vrai que les dirigeants états-uniens et autres chiots atlantistes peuvent donner des leçons de démocratie à Poutine car cela fait fort longtemps que les uns et les autres saignent tout ceux qui ne sont pas dans “l’axe du bien”.
              Un petit rappel pour les indignés à géométrie variable

              link to survie.org


            • Olivier Berruyer Le 01 avril 2014 à 20h37
              Afficher/Masquer

              Le referendum à Mayotte ?

              LEs autrichiens ont toujours voulu intégrer l’Allemagne, je ne vois pas où est le problème…


            • jules Le 01 avril 2014 à 14h23
              Afficher/Masquer

              1. Anschluss : Allemagne + Autriche => Référendum > 90% de oui

              2. (???) : Russie + Crimée => Référendum > 90% de oui

              DONC

              Allemagne + Autriche = Russie + Crimée

              ET

              (???) = Anschluss.

              ———-

              Le Martien est vert, la pomme est verte, DONC le Martien est une pomme. Et si la pomme est grosse, on pourra déduire que le Martien est aussi new-yorkais.


            • raloul Le 01 avril 2014 à 15h16
              Afficher/Masquer

              Bonjour!

              C’est bien de parler de “quelque chose de récent et d’approchant”. En effet, quoi de mieux que le coup d’état en Ukraine mené par Svoboda, Secteur droit et autres nazillons pour illustrer les ressemblances avec l’Anschluss autrichienne. L’un des buts de l’Allemagne de l’époque étant notamment d’intégrer le système économique autrichien au sien, mais également d’établir d’étroites relations entre les armées des deux pays (toute ressemblance avec l’OTAN-UE-US-FMI et l’Ukraine actuellement est purement fortuite…). Intéressant, car c’est justement la volonté de Schuschnigg de tenir un référendum le 13 mars 1938 sur l’indépendance autrichienne (qu’il était assez sûr de gagner) qui a précipité l’entrée de l’armée allemande le 12 dans le pays et l’annexion qui s’en est suivie.

              Le pseudo-référendum organisé par les nazis ensuite ne fut effectivement qu’une mascarade, toutefois je pense qu’établir un rapprochement entre celui-ci et celui tenu en Crimée il y a peu est assez osé, voire carrément comique, s’il ne s’agissait pas de la même idéologie nauséabonde qui a motivé l’Allemagne de l’époque et les fous au pouvoir actuellement en Ukraine.

              Vous avez vu l’armée russe envahir la Crimée, se poster dans les bureaux de votes et prendre les bulletins de main à main, bulletins sur lesquels la case “oui” serait deux fois plus grande que celle du “non”, des isoloirs non conformes, des menaces proférées par Poutine qui seraient similaires à celles d’Hitler à l’époque? (vous fumez quoi à part ça, ça a l’air vachement puissant…). S’il faut faire des parallèles, c’est plutôt dans le fait qu’Hitler avait justement posé des ultimatums au pouvoir autrichien, en désignant qui devait être ministre de l’intérieur, en demandant l’amnistie des nazis, etc… (toute ressemblance avec les manoeuvres américaines en ukraine actuellement étant purement fortuite).


            • wesson Le 02 avril 2014 à 21h39
              Afficher/Masquer

              @pouic pouic,

              on parle de référendum fait *avant* le rattachement (celui de Crimée), et pas après comme ce fut le cas pour l’Anschluss, ou les gens ont effectivement été prié d’aller voter avec la mitraillette dans les côtes. Dans ces conditions même les juifs avaient “voté” pour.


      • Pavlo Le 31 mars 2014 à 08h50
        Afficher/Masquer

        Concernant l’Afghanistan; on se traine le qualificatif d’”invasion”.
        Mais il faudrait arriver à se defaire des conditionnements de la propagande otanienne de l’époque.

        “Intervention” serait plus correct.
        En effet, l’Union soviétique est intervenue non pas contre, mais à la demande du gouvernement afghan de l’époque.
        Retrospectivement c’était sans doute une erreur tactique et politique (d’ailleurs la prise de la decision d’intervenir ne fit pas l’unanimité) mais jamais ça n’a été un acte de “conquête”.

        L’Afghanistan avait une frontière commune avec l’Union soviétique; mais au lieu de privilegier une “finlandisation”, l’occident a poussé à la destabilisation (tiens, ça ne vous rappelle rien?). Dans un premier temps ça ne s’est pas passé comme l’occident le voulait, puisque le “chaos constructeur” à mené à une radicalisation très pro-soviétique du gouvernement. Mais l’Afghanistan n’arrivait pas à suivre l’escalade militaire (les Etats Unis investissaient énormement pour armer les extremistes religieux). L’Afghanistan demande donc de l’aide à son ami, voisin et allié qu’est l’Union soviétique.
        Laquelle reponds et arrive à contenir l’insurrection extremiste tout le temps de la présence militaire soviétique plus tout le temps (près de 10 ans encore) d’aide financière et militaire qui a suivi.

        En passant, mais c’est vrai que nos médias n’en font pas grande publicité, les afghans ayant connu l’époque de la présence soviétique en ont plutôt des bons souvenirs; l’Etat fonctionnait, il y avait des services, de l’éléctricité, etc. Même des ex mujahedeen trouvent que l’Afghanistan vivait mieux en ce temps là que maintenant.


    • Bruno Le 31 mars 2014 à 07h12
      Afficher/Masquer

      Pour repondre a M. Pouic-Pouic, sur le plan economique, le fait d’etre l’un des premiers producteurs d’hydrocarbures ne veut absolument rien dire. Prenez par exmple le cas du Nigeria ou de l’Angola, deux pays qui croulent litteralement sous les rentrees de petrodollars et dont 95% de la population ne profite obsolument pas, c’est peu de le dire. On pourait egalement parler de la Birmanie…

      Concernant sa politique etrangere, Poutine est certainement a surveiller et il ne s’agit pas de le laisser faire n’importe quoi, mais parler d’Anschluss sur la Crimee… Vous realisez ce que vous dites ?


      • yt75 Le 31 mars 2014 à 12h45
        Afficher/Masquer

        C’est même une “loi” économique plus ou moins vérifiée : les pays avec une économie centrée sur l’extraction de matière première ont du mal à faire autre chose.

        Aussi appelé “resource curse” :
        link to en.wikipedia.org


        • niethil Le 31 mars 2014 à 15h29
          Afficher/Masquer

          Exact !
          En français, on appelle ça le syndrome hollandais.


      • pouic pouic Le 31 mars 2014 à 13h20
        Afficher/Masquer

        le Nigeria produit difficilement 2 millions de barils-jours,les autochtones aimant faire des petits trous dans les pipes-lines,et la corruption est dramatique,l”etat etant tres faible ,il maitrise à peine la compagnie nationale et souffre d’une guerre civile….l’Angola n’est sorti d’une terrible guerre civile qu’en 2002,la croissance y est tres forte et tres mal repartie,,ils reviennent du neant et souffrent de la corruption mais ne négligez pas leur economie….d’ailleurs les chinois les caressent dans le sens du poil…
        et pour la Crimée une annexion en 15 jours chrono ,vous appelez ça un processus democratique,longuement reflechi,conforme au traité de 1994(russie,gb,usa,ukraine),un modèle de concertation??????……continuez de lire la Pravda….


      • Alkali Le 31 mars 2014 à 13h29
        Afficher/Masquer

        “”"Vous realisez ce que vous dites ?”"” Vous pouvez être assuré que non, la “réalisation” de ce genre de propos suppose une certaine connaissance historique qui semble totalement étrangère à ce monsieur.
        Mais vous savez, on répète parfois des choses qu’on a entendu à la télé juste parce-qu’elle ont l’air “savantes”.


        • pouic pouic Le 31 mars 2014 à 14h26
          Afficher/Masquer

          il est vrai que les allemands furent bien meilleurs sur le coup…..apres leur entrée en Autriche,le plébiscite qu’ils organisèrent , obtint 99% des voix,c’est mieux hein,……et bien sur il y eut des manifestations de joies à Vienne à l’issue de ce vote ,tout comme à Simferopol,hé oui mon bon monsieur l’histoire bégaie tristement,ne faisons pas les memes erreurs….


    • prince2phore Le 31 mars 2014 à 07h40
      Afficher/Masquer

      vous arrivez à dire, sans bouger les oreilles j’imagine, dans le même texte, deux chose contradictoires à mon sens…
      “sur le plan democratique;en effet quelle reussite,un beau referendum avec deux choix possibles,oui tout de suite ,ou oui bientôt,avec des types armés jusqu’aux dents à chaque coin de rue,sans insigne d’armée reguliere (c’est contraire à toutes les conventions militaires…),le resultat fut digne du politburo de la grande epoque….
      vous oubliez completement les seuls vrais habitants de droit de la Crimée ,les Tatars qui ont massivement boycotté cette parodie de démocratie et ont reclamé de rester Ukrainiens….”

      Donc le réferendum était super surveillé et pas réglo, donc acte. Mais les Tatars eux se sont abstenus… pourquoi les autres n’ont-ils pas fait la même chose ? Quid des représailles envers les Tatars abstentionistes par les troupes sans insigne ?

      Ah oui c’est dur d’être incohérent, je sais…


    • wuwei Le 31 mars 2014 à 08h21
      Afficher/Masquer

      “sur le plan politique,un coup Poutine,un coup Medvedev,les opposants emprisonnés,bel exemple de democratie…..”

      Tandis qu’en France c’est un coup PS, un coup, UMP, ou pour les USA c’est un coup démocrate, un coup républicain et c’est ainsi dans toutes les “démocraties” avec les résultats mirobolants que l’on connait. C’est vrai qu’il y a de quoi montrer du doigt ce qui se passe en Russie.


      • Alkali Le 31 mars 2014 à 13h36
        Afficher/Masquer

        Hé oui…. il est vrai que c’est toujours la même paille du voisin qui nous empêche de voir notre propre poutre.
        Chez nous le bi-partisme c’est la démocratie, ailleurs c’est la dictature.
        Asinum asinus fricat… as usual.


    • Tycer Le 31 mars 2014 à 08h41
      Afficher/Masquer

      @PouicPouic:

      Au cinéma les américains sont les gentils. Ils sont ceux qui sauvent la veuve et l’orphelin (et encore, il y a des films anti-propagande comme “green zone” sur l’Irak).
      Mais la réalité est différente, il faut savoir faire la part des choses.

      En Ukraine, la “NSA Russe” a publié des conversations accablantes sur la responsabilité US sur le soulèvement de la place Maidan. Les intérêts US sont nombreux, de la vente de gaz à l’affaiblissement de la Russie.

      Mais bien sûr je fais partie des gens qui voient de complots de partout.
      Alors je vous invite à étudier l’histoire du siècle dernier et à rechercher ce que les dirigeants US ont fait pour maintenir leur pays et leurs industries.
      La liste est juste énorme. Le nombre de mort civile est de plusieurs millions. Le nombre de dictateur installé est d’une bonne dizaine.

      Tout cela pour dire qu’il faut regarder en arrière pour mieux comprendre le présent.

      Une petite pensée à JF Kennedy, qui s’est fait tué par une balle “magique”.
      Un comble pour le dernier président US qui n’avait pas d’intérêts dans les sociétés d’armements et qui était contre la guerre.


    • Norton Le 31 mars 2014 à 08h59
      Afficher/Masquer

      Pouic pouic,

      L’afganistant,c’était l’URSS,avec des talibans armés par Whashington…

      Poutine est en guerre car il sait que la guerre froide ne s’est jamais arrêté et un dictateur éclairé est aussi utile à un pays en guerre que nos marchands de sable le sont pour endormir l’Europe.
      Cette Europe dont vous concédez qu’elle est bien malade,l’est de la maladie du sommeil et ne l’est que par la volonté de ceux pour qui son réveil serait un coup fatal à leur hégémonie.

      Poutine…,c’est “à bon chat,bon rat”…et s’il s’allie avec des diables,c’est qu’autour de lui,la pression monte toujours et qu’il sait ne pouvoir compter sur l’UE paralysée…


      • pouic pouic Le 31 mars 2014 à 20h03
        Afficher/Masquer

        entre l’entrée des russes en Afghanistan et l’apparition des talibans sur le theatre des operations,il s’est ecoulé 15ans….pendant lesquels les afghans se sont battus avec des vieux fusils,quelques ak47 recuperées et des rpg et….tout leur courage!


        • cocoroso Le 01 avril 2014 à 21h47
          Afficher/Masquer

          comme c’est mignon le revisionnisme à la sauce pouic-pouic
          Dans la réalité ceci dit, la CIA a commencé à filer les biftons aux fous de dieu en afghanistan dès 1979 et les livraisons d’armes des 1980. jusqu’à 65000 tonnes d’armes rien que pour 1987… une paille. Il est vrai que la creation de l’appellation Taliban est bien posterieure, ce qui fait une belle jambe aussi bien aux russes qu’aux americains.

          meme la pravda version US (le new york times) ne le nie plus (toujours avec 10-20 ans de retard quand meme ^^ ),et passé le 11/09 toute la presse mainstream s’est retrouvée à faire des articles marrants sur les stocks d’arme US qui sont evidemment entierement passés dans les mains des taliban dans les années 90 (la transition a pas du etre difficile, c”était les memes combattants, juste un rebranding et une chaine de commandement un peu differente ^^), à commencer par les fameux missiles Stinger qui ont tant pourri les sovietiques en leur temps. Oh the irony…

          link to telegraph.co.uk


    • bocanegra Le 31 mars 2014 à 09h31
      Afficher/Masquer

      les bottes us sont – elles de meilleure qualité que les bottes russes ? je vous laisse juge mais des bottes restent des bottes !
      par contre les tongues ue sont importées de chine …. et ce ne sont que des tongues !


      • Alkali Le 31 mars 2014 à 13h41
        Afficher/Masquer

        ;O)) merci pour ce sourire


    • stephp Le 31 mars 2014 à 10h25
      Afficher/Masquer

      Pouic Pouic, c’est l’heure de la pilule bleue !! faut pas déconner avec la posologie: 60 min de TF1, 60 min de France2 aux heure de grande écoute, FranceInfo le matin (15 min minimum) !
      Dormez bien :D


    • perceval78 Le 31 mars 2014 à 13h29
      Afficher/Masquer

      1) pointdegodwin.replace(‘hitler’,'Anschluss’)=vous avez pas d’autres références que la guerre 40
      2) en france un coup ump un coup PS un coup ump un coup PS
      3) ils ont essayé un imbécile alcoolique ca n’a pas marché
      4) popularité de Hollande : c’est les chiffres de la presse système la réalité est pire
      5) en Irak du temps de Saddam : a oui les armes de destruction massive …
      6) référendum 2005 : vous avez dit non ben c’est oui
      7) avant les tatars il y avait eu les : Goths, Khazars, Coumans, Karaïm…
      8) félicitations syrie : ben oui si les russes n’avaient pas été la ils n’existaient plus
      9) La représentante de Saint-Vincent-et-les Grenadines a dit : Il est triste et ironique que ceux qui ont appuyé la Déclaration unilatérale d’indépendance du Kosovo rejettent aujourd’hui celle de la Crimée
      10) le Venezuela a voté contre la résolution car, a-t-il dit, elle n’apporte rien à la solution voulue
      11) l’Équateur a déclaré que le référendum de Crimée du 16 mars ne saurait être considéré comme inédit
      12) l’Arménie, qui a voté contre le projet de résolution, a argué qu’une solution pérenne ne pourrait venir que d’un dialogue entre les deux parties
      13) l’Uruguay s’est s’abstenue au motif que le texte contient des principes malvenus
      14) le Nicaragua a dénoncé la tendance croissante à chercher à déstabiliser les gouvernements pour pouvoir mieux les renverser
      15) Cuba a dit ne pouvoir accepter le renversement d’un gouvernement avec l’implication des États-Unis
      16) au final 11 voix contre et 58 abstentions soit 69 pays ont résistés aux pressions fortes et multiples
      17) notre triste union europeenne : je suis tout a fait d’accord avec vous


    • samuel Le 31 mars 2014 à 14h09
      Afficher/Masquer

      @pouicpouic, c’est dommage de ne pas faire la distinction entre le peuple Russe (on peut lui donner une grille de lecture Toddienne, donc avec un handicap démocratique à savoir une famille communautaire, tout en lui laissant son droit d’être fier de ce qu’il est) et son dirigeant charismatique (Poutine fait du deltaplane, Poutine fait de la moto, Poutine au sport d’hiver etc…).
      Des dirigeants (de tout pays), il y en a eût, il y en aura d’autres.
      Machiavel m’était en avant la stabilité de l’état par la religion, car les enfants n’étant pas les parents, une nation (qui a sa part de violence, être un non-français Américain c’est pas important, être un non-Français Somalien c’est plus cruel) ne peut ce satisfaire d’un grand dirigeant pour garantir sa continuité.
      La diplomatie doit permettre ce prolongement de la “paix romaine” (jusqu’au frontière présente de l’empire Romain) en “paix vaticane” (jusqu’à la frontière des croyants, cela n’empêche pas les croisades) pour espérer une paix universelle.
      Dés qu’on ce donne une perspective historique, il suffit de 3 générations (de 25 ans, oui c’est plus que l’existence de l’Iphone, je sais, je suis moyenâgeux) pour s’apercevoir qu’en France, ce qui nous semble aujourd’hui évident comme: le chauffage centrale, les sanitaires, la liberté de la presse (enfin grâce au numérique on y revient) et une population alphabétisé qui ne souffre pas de faim n’était pas si simple.
      Les textes de Orlov rappelle combien la fin de l’empire Russe fût chaotique.
      Je crois “malheureusement” qu’un Poutine (qu’un napoléon) est parfois nécessaire, même s’il serait préférable qu’il ne ce maintienne pas trop longtemps. Ce sont de éléments stabilisateurs qui portent en eux une part de chaos, il faut le savoir et ne pas oublier le peuple qu’il représente.


      • samuel Le 31 mars 2014 à 14h31
        Afficher/Masquer

        (enfin Napoléon a engendré la première guerre nationale Russe, je ne crois pas que Poutine a ce même potentiel, il cherche plus à retrouver les frontières de l’empire URSS dans ce qu’il a de Russe)


    • Manaflar Le 31 mars 2014 à 14h10
      Afficher/Masquer

      Pourriez-vous nous donner des sources s’il vous plait en ce qui concerne cette – à priori – mascarade démocratique qu’a été le référendum ?

      D’après wikipédia, la composition ethnique de la Crimée est la suivante (en 2001) :
      russes : 58,32 % ; ukrainiens : 24,32 % ; tatars de Crimée : 12,1 % ; biélorusses : 1,44 % ; tatars : 0,54 % ; arméniens : 0,43 % ; juifs : 0,22 %, grecs : 0,15 % et autres.
      Maintenant, le chiffre donné (toujours par wikipédia) pour la participation est de 83,1%, ce qui est très élevé. Du coup cette histoire de boycott me parait assez peu suivi dans les faits.

      La question : “Réunification de la Crimée avec la Russie et adoption du droit de la Fédération de Russie” a obtenu 96,77% des voix.
      Contre 2,51% pour “Rétablissement de la Constitution de la République de Crimée de 1992 et maintien du statut de la Crimée dans le cadre de l’Ukraine”. Or il me semble que la seconde réponse aurait laissé la Crimée dans l’Ukraine tout en lui laissant une grande autonomie (et pourquoi pas relancer plus tard un nouveau référendum pour l’indépendance complète).

      Donc à moins que je calcule mal, cela revient à dire que 80,41% de la population s’est déplacé pour approuver le rattachement à la Russie, soit bien plus que la proportion de russe en Crimée (et en supposant que 100% des russes de Crimée aient voté…).

      Quant aux irrégularités constatées, les journaux ne sont pas prolifiques en terme d’infos :
      link to lefigaro.fr
      (et reprise strictement équivalente dans LesEchos)

      Donc, évidemment j’ai envie de dire, le titre parait éloquent, pourtant le – court – papier nous apprends :
      “A Sébastopol, plusieurs dizaines d’électeurs ont été vus par une journaliste de l’AFP commencer à déposer leurs bulletins dans les urnes une demi-heure avant l’ouverture officielle du scrutin à 8 heures locale. Et dans certains bureaux de vote, des journalistes ont parfois été empêchés d’entrer dans le bureau de vote malgré leurs accréditations émises par les autorités locales.”
      Et c’est tout. Vraiment.

      A partir de là, soit vos sources sont plus détaillés et je suis impatient de les lire, soit, en tout bien tout honneur, vu les fraudes gravissimes constatées, je ne peux que proposer aux responsables de Crimée de prendre des leçons de démocratie chez nous.
      Je suis sûr que l’UMP et le PS, lors de leurs dernières élections internes pour le poste de Président et Premier Secrétaire – respectivement – ont beaucoup de choses à leur apprendre….


      • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 17h31
        Afficher/Masquer

        Vous savez que Ianoukovitch a fait près de 85 % des voix en Crimée ?

        Et beaucoup de Tatars sont allé voter le ratachement, car poutine leur a accordé beaucoup de droits, alors que Kiev veut leur en enlever (baucouo savent, eux, que des nazis y sont au pouvoir)

        Et comme le PIB par hbt en Russie est 4 fois supérieur, ça aide…

        Meilleure preuve : Manif contre le rattachement de la Crimée à Kiev : 5 000 personnes…


        • Manaflar Le 31 mars 2014 à 18h00
          Afficher/Masquer

          Il y a malentendu je pense Olivier. ;)
          Je demandais à Pouic Pouic ses sources qui lui permettent d’affirmer que ce vote a été un “Anschluss”, parce qu’à priori, je ne suis pas très convaincu…

          Le seul truc qui pourrait me gêner c’est effectivement la précipitation (ou le délai court de préparation/réflexion) du lancement du référendum; cela dit, la pression des évènements ne leur a pas laissé énormément de marge.
          Et on a assez peu d’infos des éventuelles pressions qu’auraient pu mettre les russes sur les indécis ou les non-partisans du rapprochement.

          Mais dans l’ensemble j’ai l’impression qu’on n’arriverai pas à faire mieux ici au niveau régularité.


      • pouic pouic Le 31 mars 2014 à 19h20
        Afficher/Masquer

        si vous faites une petite recherche,vous apprendrez que les urnes étaient transparentes(ça ok),mais qu’il n’y avait pas d’enveloppe pour les bulletins et que les russes fraichement arrivés pouvaient voter(meme si non inscrits!!! puisqu”etrangers jusquelà en Ukraine!)……fallait etre courageux pour ne pas cocher la bonne case …….ainsi on arrive à des taux de participation fantastiques vu la composition de la population et une approbation quasi unanime……..c’est beau la democratie,on en pleurerait de rire!


        • Olivier M Le 31 mars 2014 à 20h05
          Afficher/Masquer

          La démocratie c’est quoi?
          Je suis né en 1972, en 1973, un président traitre a donné le pouvoir aux banques.
          Merci de m’expliquer ce qu’est la démocratie! La loi de celui qui a le plus gros porte-feuille? Aujourd’hui la loi de celui qui peut se payer le plus de médias et de snipers?
          Vous êtes presque comique tellement vous êtes crédule!


        • Manaflar Le 31 mars 2014 à 20h48
          Afficher/Masquer

          Le cas des enveloppes est effectivement une erreur. Je ne peux pas dire si c’est habituel pour eux malgré tout. Il suffit de plier le bulletin si on veut vraiment cacher ce qu’on a voté. A moins de s’acharner sur sa case à cocher, le résultat n’est pas vraiment visible.
          Ici (en France), les bulletins de vote des partis sont bien colorés (bleus, rouge etc.) ce qui fait qu’on distingue parfois la couleur à travers l’enveloppe, ce n’est pas tellement mieux…

          Pour la participation, Libération annonce que des “urnes se sont déplacés chez les gens”.
          link to liberation.fr

          Quant à la présence de soldats, elle est certes non souhaitée pour un vote, mais je ne crois pas que les évènements du côté de Kiev auraient pu produire une autre réaction…Et puis il y a toujours eu des soldats russes en Crimée.
          L’important serait de confirmer qu’il n’y a pas eu de pressions particulières de leur part. Je crois qu’ils n’avaient même pas besoin de ça pour gagner.

          Après, le cas d’un russe qui aurait pu voter est effectivement plus problématique (cité dans l’article donné plus haut), mais dans la précipitation je pense que c’est compréhensible, car il s’agissait d’une journaliste de nationalité russe, qui travaille pour le journal en ligne ukrainien Ukrayinska Pravda, et qui habitait en Crimée depuis 11 ans (de ce que j’ai pu lire).

          Bref, vu les scènes de liesse, on est encore loin d’un résultat vraiment contraint….Après on peut discuter de la légitimité juridique, en étant pointilleux, de ce référendum, mais au-delà, c’est ne pas voir la poutre qui reste bien ancré chez nous.


    • raloul Le 31 mars 2014 à 16h47
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      “les opposants emprisonnés”, vous pensez à Navalny, Kasparov, Gouriev, d’autres? Pourriez-vous être précis lorsque vous lancez de telles accusations, ça aiderait à avoir un débat calme et éviterait aussi les nombreuses réponses désobligeantes…

      Pour rappel, le dauphin de l’élection présidentielle de 2012 était M. Guennadi Ziouganov, du parti communiste, avec 17% des voix. Le libéral, M. Mikhaïl Prokhorov, est arrivé troisième avec 7.1% des voix. Et oui, cette élection était entachée d’irrégularités soulevées notamment par l’osce:
      link to osce.org

      Mais à vous lire, on dirait que tout opposant est systématiquement emprisonné comme à la pire période communiste. Je sais que les réflexes pavloviens d’anti-communisme primaire ont bien imprégné les neurones des européens ces dernières décénnies, mais tout de même, ne faudrait-il pas un peu nuancer et pour cela, préciser plus en détail les reproches que vous faites au régime poutinien actuel?
      Je ne le défends pas du tout, et je trouve justement qu’il faut lui adresser les bonnes critiques, judicieuses, pertinentes. Il faut sortir du manichéisme, comprendre que critiquer l’UE et les U.S. ne veut pas dire soutenir Poutine, même si l’UE et Poutine ont des visions et intérêts antagonistes; de la même manière que critiquer Poutine ne veut pas dire soutenir l’UE; je pense que vous comprenez la nécéssité de sortir de la dichotomie et du langage binaire…


  2. theuric Le 31 mars 2014 à 02h33
    Afficher/Masquer

    J’aime ce texte!


  3. Erstam Le 31 mars 2014 à 03h27
    Afficher/Masquer

    Au sujet des engagements militaires des USA, j’ai lu le très bon “Etat voyou” de William Blum.
    link to legrandsoir.info

    Il y fait le décompte des guerres dans lesquelles se sont lancés les USA et comptait à l’époque (2001), quelque 100 conflits pour près de 120 ans d’existence. ^^’


  4. Jared Le 31 mars 2014 à 04h46
    Afficher/Masquer

    Très bon. (un peu trop ironique pour pouvoir faire tourner par contre, dommage)


    • Jared Le 31 mars 2014 à 17h00
      Afficher/Masquer

      Il y a plusieurs phrases où quelqu’un nourri aux médias mainstream ne comprendrait pas le second degré (au début notamment). De plus, une telle personne se sentirait agressée par tant d’ironie…


  5. Patrick Luder Le 31 mars 2014 à 04h55
    Afficher/Masquer

    Mais pourquoi la Russie fait-elle si peur ? … ou plutôt => Mais pourquoi nous fait-ON si peur avec la Russie ?

    La réponse est évidemment dans notre style de vie, imposé par une société de profits. C’est le combat à mort du Capitalisme sacré contre toute bribe d’un communisme déchu. C’est le combat à mort du profit maximum des 1% contre la bête répartition des richesses, c’est le combat à mort des biens individuels conte tout essai du bien du plus grand nombre, c’est le combat caché d’une pseudo démocratie élitiste contre tout essais de souveraineté populaire. C’est le combat d’un monde irresponsable dont la dépendance atteint des sommets, contre un monde dont on ne veut même pas savoir qu’il pourrait exister … OUI, les cartes se redistribuent, mais il ne faut surtout pas le dire, il faut que cette redistribution tombe dans l’oubli, il faut que les cartes ne prennent pas preneur, il faut étouffer toute étincelle de réflexion globale! Il faut étouffer toute étincelle d’action locale!


    • toutouadi Le 31 mars 2014 à 06h32
      Afficher/Masquer

      Poutine combattant l’oligarchie !! Rassures moi, c’est de l’humour ??


    • Steve.C Le 02 avril 2014 à 15h24
      Afficher/Masquer

      Quand on écoute la derniere déclaration d’Obama du 26 mars “Obama à la Haye: « Je crains que Manhattan ne soit atteint par une ogive nucléaire »
      Ca rapelles les vieux cilp de propagande américa


  6. jeandepannonie Le 31 mars 2014 à 05h06
    Afficher/Masquer

    La France télévisée et Parisienne me fait peur ! …mais non mon gars c’est juste la “fracture” faille sociale


  7. elgringo Le 31 mars 2014 à 06h43
    Afficher/Masquer

    trés bon Olivier, merci et bonne continuation !


  8. Fabrice Le 31 mars 2014 à 06h59
    Afficher/Masquer

    Olivier bon je suis d’accord pour les conflit et déstabilisations américaines mais bon il y a quand même ma Tchétchénie non ? bon je parle pas de la Géorgie dont le président s’est cru malin de se croire protégé par les américain dans son différent avec l’Abkhazie (bien que là les provocations ne sont pas très claires).

    Poutine n’est pas un saint, il ne faut pas pousser mais il faut reconnaître qu’il a su redresser la fierté russe qui avait été largement piétiné, pas sûr que l’on trouve quelqu’un capable de faire pareil de notre côté.


    • Pavlo Le 31 mars 2014 à 08h37
      Afficher/Masquer

      ah, la Tchétchénie…

      Qu’il est difficile de desciller les yeux.
      Peniblement on y arrive pour l’Ukraine (merci à Olivier en passant), mais on a du mal à admettre la folle hypothèse que si on nous ment pour l’Ukraine on aurait pu nous mentir pour la Tchétchénie.

      La république tchétchéne a déclaré son independence dans les années 1990, à une époque où la Russie était au plus mal et où, franchement, il n’y avait pas beaucoup d’avenir commun visible.
      Ca aurait pu bien se passer; mais il y eut mainmise de terroristes wahhabites; et volonte d’étendre le “califat”. La Russie a contrataqué (2e guerre de Tchétchénie) quand les wahhabites ont commencé à attaquer les territoires non tchétchénes.

      Et actuellement, le temps de terreur wahhabite qu’ils ont connu d’une part, et le redressement russe d’autre part, font que les tchétchénes ont plus d’affinités pour un avenir russe (paix et bon niveau économique) que pour un avenir “independent” wahhabiste (terreur et misère).

      De même en Crimée on nous presente une image de division ethnique (russes ethniques contre les autres); mais la division est en fait politco-culturelle au contraire.
      Si elle était “ethnique”, il n’y aurait jamais eu 90% de oui pour la Russie.
      Les ethniques tatars et les ethniques ukrainiens ont voté aussi massivement pour le rattachement à la Russie.
      Il faut comprendre que la Russie n’est pas à l’image d’autres pays une entité centrée sur une ethnie ou une vision; la Russie est un monde, le “monde russe”; il est pluri-ethnique, pluri-culturel, pluri-confessionel.
      Je serai tatar, je serai beaucoup plus à l’aise en Russie qu’en Ukraine.


      • Fabrice Le 31 mars 2014 à 16h27
        Afficher/Masquer

        n’inversons pas l’ordre c’est bien après la 2e guerre que le fondamentalisme c’est installé en Tchétchénie, après la 1ère le régime était bien moins dangereux que d’autres encore autonomes (dixit le régime du Kazakhstan qui lui est laissé tranquille), mais bon à l’instar de certains impérialismes, il fallait laver l’affront de la première qui n’avait d’ailleurs pas de raison non plus d’avoir lieu.

        Il ne faut pas être dans l’angélisme dans un cas comme dans l’autre, sinon on distord la réalité et ça finit mal car on perd son objectivité.


        • mirzu Le 03 avril 2014 à 14h58
          Afficher/Masquer

          Faux, les islamistes, notamment représentés par Ibn Khattab sont arrivés en Tchétchénie dès 1995. Leur ténacité durant les combats leur ont apporté beaucoup de soutien de la part d’une partie de la population locale, ce qui a permis de répandre plus facilement leurs idées islamistes.

          Les incursions menés dans les territoires frontaliers (Daghestan) par Khattab et Bassayev en 1997, ont également eu lieu avant le second conflit tchétchène qui a démarrée en 1999.

          Il ne faut pas être dans l’a priori dans un cas comme dans l’autre, sinon on distord la réalité et ça finit mal car on perd son objectivité.

          Cordialement,


  9. Crapaud Rouge Le 31 mars 2014 à 07h39
    Afficher/Masquer

    Bravo pour ce texte très anti-propagande. Seul défaut : la liste des pays bombardés par les US comporte plusieurs doublons.

    Liban, Grenade, Libye, Bolivie, Iran, Philippines, Panama, Irak, Somalie, Bosnie, Serbie, Haïti, Zaïre, Soudan, Afghanistan, Irak, Serbie, Macédoine, Afghanistan, Yémen, Philippines, Colombie, Irak, Venezuela, Liberia, Haïti, Pakistan, Somalie, Syrie, Yémen, Libye…

    Irak Yémen Libye Serbie : 2 fois


    • casper Le 31 mars 2014 à 08h06
      Afficher/Masquer

      Cela dit certains de ces pays ont subi plusieurs campagnes de bombardement.


    • ril Le 31 mars 2014 à 11h26
      Afficher/Masquer

      Un peu avant, il y a eu le Vietnam, bombardements massifs au napalm, et le Chili, mise en place d’une dictature.


    • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 17h10
      Afficher/Masquer

      Parce qu’ils ont été bombardés 2 fois ;) C’est chronologique


      • step Le 31 mars 2014 à 17h56
        Afficher/Masquer

        en toute honneteté intellectuelle, coté russe il y a la tchétchénie non ?


        • wawa Le 01 avril 2014 à 16h43
          Afficher/Masquer

          et l’ossetie du sud (georgie) pour etre complet


        • mirzu Le 03 avril 2014 à 15h01
          Afficher/Masquer

          Non, la tchétchénie n’est pas un pays, c’est une région de Russie ayant connue une opération intérieure. C’est comme une opération de la Bope dans les favelas de Rio si vous préférez.

          Cordialement,


  10. Theoltd Le 31 mars 2014 à 09h06
    Afficher/Masquer

    Atteintes a la liberte de la presse en Russie? A oui, c est vrai, nous on a une presse unanimement libre. Pas de problèmes. C’est un plaisir que de la lire. Sincerement, connaissant les deux mondes, il y a plus de liberté de la presse en Russie, non par davantage de liberté, mais par manque de contrôle. Le diabolisme n’y est pas aussi développé que chez nous. Par exemple, il n’existe pas de journaux type “Canard Enchainé” faisant croire a une diversité des opinions. De sorte qu’elle est plus facilement attaquable.

    Ah oui, on peut aussi ajouter qu’il n’y a pas de peine de mort en Russie. Contrairement a certain pays donneur de leçons démocratiques.


  11. Norton Le 31 mars 2014 à 09h08
    Afficher/Masquer

    Poutine n’a pas peur,…les russes n’ont pas peur…
    Ce n’est que de ceux qui ont peur qu’il faut se méfier…


  12. Olposoch Le 31 mars 2014 à 09h11
    Afficher/Masquer

    Comme toujours sur internet avec le second degré, les lecteurs croyants ou aux idées très arrêtées sont incapables de distance et ne voient que ce que leur construction idéologique leur autorise…


  13. Jidégé Le 31 mars 2014 à 09h17
    Afficher/Masquer

    Dans ce contexte, je recommande la lecture de “La fabrication du consentement – De la propagande médiatique en démocratie” de Noam Chomsky et Edward Herman. En français aux éditions Agone.


  14. Alainjrdva Le 31 mars 2014 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Billet super intéressant !
    Sinon , à titre d’info : Qui est mr Andrii Dechtchitsa le ministre des affaires étrangères ukrainiennes ? Sa tendance politique ? je n’ai pas trouvé sur le net …
    Quelqu’un peut me donner un lien ?
    merci


  15. ThomBilabong Le 31 mars 2014 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Je rêve !! On dirais un “J’accuse” revisité . Bravo.


  16. Poutinator Le 31 mars 2014 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Incroyable et on ose passer ce genre d’émissions propagandiste à la TV..les gens ne savaient même pas c’etait quoi la Crimée il y a quelques semaines et maintenant ils ont “peur” du grand méchant..didiou j’ai plus peur de l’UE capable de tout et n’importe quoi tellement ils n’y comprennent rien à rien.


  17. step Le 31 mars 2014 à 10h19
    Afficher/Masquer

    “eh bien, Poutine les écoute et il répond à leur demande !”

    … A part cette phrase, je tiens à dire que le reste est ma foi assez brillant. Poutine s’appuie sur un accord de la population qu’il espérait rationnellement. Pas sûr que si le résultat était la continuation de la présence criméenne en ukraine (ha mais j’oubliais, la question n’était pas posée en ces termes) il n’aurait quand même pas annexé la zone (temporairement…qui peut durer), ces considérations de légitimité populaire s’effaçant devant le péril géostratégique et militaire.

    La question ne s’est pas posée vu le taux de participation qui fait qu’il y a une majorité brute de la population qui a voté un éloignement de l’ukraine. Mais ce “mérite” poutinesque de la légitimité démocratique est probablement autant une coincidence favorable aux intérêts bien compris des russes qu’un respect démocratique. (c’est déjà un avantage, il y a prise en compte des intérêts nationaux, ce dont on ne peut pas toujours gratifier les décisions de l’UE).

    Une phrase du type ” poutine fait confirmer démocratiquement le rattachement de la crimée à la russie par la population” aurait été mieux venu que de faire ce procès d’intention favorable à poutine.

    Le reste est par contre brulant de vérité, en particulier sur l’absence de volonté démocratique au sein de l’UE.

    @ (je sais plus qui disait que les russes avaient du pétrole donc pouvait être riche “facilement”). La possession de ressources naturelles (énergies,minerai…) est aussi bien une bénédiction qu’une malédiction pour un pays. A long terme, c’est souvent une malédiction, entre sous-développement des autres productions, instabilité politique, polarisation des revenus, destruction environnementale. Poutine a au moins eu l’intelligence de ne pas tomber outre mesure dans tous ces obstacles, qui pourtant ruinent avec une grande fiabilité la plupart des pays concernés par ces risques. Facile ? pas si sûr…


  18. tchoo Le 31 mars 2014 à 10h22
    Afficher/Masquer

    Olivier je souscris totalement et sans réserve à votre billet
    tout y est dit parfaitement


  19. Deres Le 31 mars 2014 à 10h40
    Afficher/Masquer

    La sortie des chiffres du déficit serait une bonne occasion de mettre à jour les articles sur ces sujets (avec historique complets, etc …). N’oubliez pas que c’est ce genre d’article qui a fait le succès initial de ce blog ! Merci.


    • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 17h18
      Afficher/Masquer

      Oui, ça reviendra en avril :)


  20. FrancoRussianKid Le 31 mars 2014 à 10h41
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier, le pouvoir d’achat des Russes a doublé? Ok, mais doublé pour qui ? N’êtes vous jamais allez en Russie pour vous contenter de ce que ces chiffres froids et sans recules peuvent nous faire avaler comme connerie ? La Russie des villes aujourd’hui n’a jamais été aussi insécuritaire, le droit de la propriété n’a jamais été aussi baoufé. On pensait les raiders faire partie du passé ils n’ont jamais été aussi actifs. Même le centre de moscou se radicalise, on privatise les trottoires depuis quelques années sans moufter. Les frontières caucases/asies sont ravager par l’héroine et par la faim (on parle même plus du chômage) quand aux mines à ciel ouvert ou platformes offshores elles ne sont plus un rêve pour personne. Tout juste une solution pour ne pas sombrer dans la misère. Je sais pas de qu’elle Russie vous parlez mais certainement pas de la Russie du peuple. (vous qui est si prompt à défendre la condition des peuples d’habitude).


    • Jacques Coeur Le 31 mars 2014 à 11h04
      Afficher/Masquer

      Remarques intéressantes. Auriez-vous des sources à nous communiquer ?


    • FrancoRussianKid Le 31 mars 2014 à 13h03
      Afficher/Masquer

      Vous savez de quoi vous parlez ? Et de quoi parlez vous au juste ?

      Ma famille est pour moitié pétersbourgeoise, l’enclave Russe ou le pouvoir de Moscou n’a pas tous les relais d’influence dans sa propagande néo-soviétique.

      Une partie seulement de la Russie profite d’un certain rebond économique, mais à l’image de l’Inde ou de la Chine, cette société et oligarchique au possible, corrompu et surtout dénué de tradition démocratique.

      Vous voulez des sources ?

      Il vous suffit pourtant de regarder l’émission de THEMA sur Arte qui fût consacrée ax raiders.

      Vous pouvez également lire, entre autres sources, ce dossier du RIANOVOSTI concernant le phénoménal niveau d’inégalité financière en Russie
      link to fr.ria.ru

      Enfin, la Russie a le plus gros niveau d’inégalités financières dans le monde, confirmé et décrit dans l’étude Global Wealth Report 2013 du Crédit Suisse publiée le 9 octobre dernier.

      Alors SVP, les chiffres Macro-économique merci.

      J’écris de mon travail, et si j’en avais le temps, je vous aurais étoffer mon commentaire sur plus d’une page de source cher monsieur.


      • FrancoRussianKid Le 31 mars 2014 à 13h10
        Afficher/Masquer

        Et plutôt que de dire des bétises telles que “Haltes! moi je sais c’est pas vrai”, prenez le temps de lire des articles sur les ravages de l’héroïne en Russie et son rôle passoire dans le trafic mondiale. Son incapacité chronique à contrôler ce fléau… le pouvoir de Poutine s’en moque…. la corruption des hauts fonctionnaires et des policiers compromet tous les efforts de lutte contre le trafic.

        Seuls 4% des cargaisons d’héroïne entrant en Russie sont interceptées par les services de répression !

        les régions de la Volga, de l’oural, les régions sibériennes et extrêmes orientales sont dévatées par ce fléau.

        Des villes comme omsk ou Samara sont des passoires à ciel ouvert pour les trafficants en tout genre, et l’action des autorités n’est qu’une goute d’eau.

        Tiens voici en vrac quelques sources anglophones qui pourraient finir de vous faire raconter n’importe quoi.

        En Russie, 30 000 personnes meurent chaque année de la consommation d’héroïne.
        Et c’est le seul pays industrialisé où l’espérance de vie a considérablement baissé ces trente dernières années : elle est de 60 ans pour les hommes.

        C’est un drame humain à grande échelle !

        link to tvblogs.nationalgeographic.com

        link to huffingtonpost.com

        link to unodc.org


      • Theoltd Le 31 mars 2014 à 13h27
        Afficher/Masquer

        C’est bizarre, mais vous n’écrivez pas comme quelqu’un de St Petersbourg (Ville d’origine de Poutine entre nous ou son influence est très grande.)
        OK, la Russie ce n’est pas la Suisse, mais il faut faut regarder le chemin parcouru depuis 20 ans, quand je voyais les hommes ivres mort allongés dans les ruelles, les grands mères vendant tous leurs effets personnels dans la rue. Le baril était a 18 et est meme tombé a 10, histoire d’aider a faire trébucher ce grand pays en devenir, que l’on ne laisse jamais justement devenir.
        Depuis, les pensions pour les personnes âgées sont devenues correctes. Moscou commence a devenir une vraie ville. Le développement se poursuit en Province ou je vais souvent (dans les grandes villes). Bien sur, en campagne, il y a toujours, et il y aura toujours des scènes issues du moyen âge. mais allez faire un tour aux states, a la Nouvelle Orleans par exemple, on pourra comparer les pauvretés.
        L’insecurité est effectivement en train d’augmenter a Moscou, mais rassurez vous, elle n’est pas encore au niveau de Montfermeil. C’est parce qu’on a fait venir beaucoup de migrants pour la main d’oeuvre. Et les memes causes que chez nous, commencent a produire les memes effets. La vraie insécurité se ressent surtout sur la route, avec des accidents d’une violence inouïe par rapport a ceux que l’on connait ici.
        Quand a la drogue, qui existe comme partout, elle reste l’apanage des gens un tant soit peu aises, vu le prix de la dose de LSD, mais ça. tout le monde est capable de le comprendre.
        Vous ne parlez que de clichés que vous lisez ici ou la, et qui ne correspondent pas a la réalité (parfois très dure – mais différente de ce que vous écrivez) de ce pays.
        Vous etes donc un Troll.

        L’Ouest n’a qu’une seule envie, que ce pays retourne dans le Chaos, pour lui faire vendre a bas prix ses matières premières. Avant, c’étaient les peaux de visons et de renards argentés, maintenant c’est le pétrole, le Gaz, le palladium et le nickel.
        Il en a toujours été ainsi, de la révolution Russe a la guerre froid, de la perestroika a la crise des GKO en 1998.

        Seulement, cette fois le Monde a changé. Et il y a un sentiment très fort qui habite les russes aujourd’hui, c’est celui d’être du bon coté de l’histoire. cela donne beaucoup de force.


      • step Le 31 mars 2014 à 13h57
        Afficher/Masquer

        information de 2008: 15%-20% de pauvreté en russie.

        A comparer avec :

        link to inegalites.fr : entre 6% et 30% en europe (2013). Idéalement, il faudrait avoir des informations tès comparables:

        link to fr.ria.ru

        entre 1992 et 2013 : 33%-> 14%. Personnellement j’appèlle ça un mieux. Après il faut aussi savoir d’où on vient. Dans le même temps l’espagne à fait 10%->28% de taux de pauvreté….

        une analyse de sapir en nuances sur le sujet:

        link to russeurope.hypotheses.org

        difficile de contester un mieux là encore. .

        Après il y a le traffic de drogue, et la corruption. Ce n’est malheureusement pas l’apanage de la russie, même si on ne peut pas se satisfaire de ces problèmes.

        L’espérance de vie n’est pas de 60 ans mais de 69 ans :
        link to google.fr

        Elle a pris 4 ans en 8 ans (depuis 2005). On est donc sur un progression là encore nette. Après les russes ont parfois un usage des produits “stupéfiant” (alcool,drogue) iraisonné, mais là encore cela ne date pas de poutine.

        Donc halte à la désinformation pourquoi pas, mais dans ce cas, il vaut mieux éviter de grossières approximations à son tour. La russie est un pays qui voit émerger une classe moyenne. On ne peut pas en dire autant de bien des pays, y compris de pays qui sont (étaient) sensés déjà en disposer d’une .


      • raloul Le 31 mars 2014 à 15h34
        Afficher/Masquer

        Bonjour!

        J’apprécie le fait d’apporter un peu de contradiction étayée lors de la publication d’un tel billet, qui, si l’on fait fi des intentions déclarées par Olivier de ne pas faire de “panégyrique de Poutine”, peut paraître trop univoque aux yeux des lecteurs peu habitués au contenu politique de ce blog.

        Alors tout d’abord et juste pour rire, je me permet de souligner qu’il est piquant de voir une citation de rianovosti à l’appui de vos dires :-) et d’ailleurs pour être tout à fait exact il ne s’agit pas d’un article de rianovosti-même mais d’une reprise de gazeta.ru.

        Ensuite, vous ne faites que reprendre littéralement une phrase de ce rapport du Crédit Suisse (qui s’attarde par ailleurs longuement sur le taux de millionaires de chaque pays :-) ), qu’en plus vous tronquez, je vous la remets en entier: “Russia has the highest level of wealth in equality in the world, apart from small Caribbean nations with resident billionaires.”.
        Si vous voulez des chiffres macro-économiques, jetez un oeil sur le site de rosstat, par exemple:
        link to gks.ru

        Ou bien prenez les estimations du coefficient de Gini de la banque mondiale:
        link to donnees.banquemondiale.org

        Vous verrez que l’affirmation d’une Russie “la plus inégalitaire” du monde est au mieux trompeuse, pour rester poli.
        Je ne suis ni statisticien ni économiste, mais je suis sûr et certain que la Namibie, le Swaziland, etc… sont assez exemplaires en matière d’inégalités… peut-être qu’ils n’existent pas aux yeux de Crédit Suisse…

        P.s.: D’un côté, je comprends certains lecteurs qui se lassent un peu du traitement massif du dossier ukrainien sur ce blog. De l’autre, je comprends et soutiens de tout coeur l’opiniâtreté sans faille d’Olivier.
        Mais c’est vrai que ce sujet précis des inégalités en Russie mériterait à lui seul un article fouillé du type de la série des articles (publiés l’été passé) consacrés aux inégalités sur ce blog ; articles très remarquables, et que vous pouvez lire si vous en avez un peu marre du dossier ukrainien:
        link to les-crises.fr
        (la Russie y apparaît d’ailleurs en passant…)


      • Tche Le 31 mars 2014 à 23h31
        Afficher/Masquer

        1. Votre source est vient de Gazeta.ru une création de traîtres de la Russie financé par leur Oncle Sam. Ils vont de temps en temps en ambassade américaine, on sais pas pourquoi…? link to youtube.com ici, ils ne veulent pas répondre aux questions des journalistes “pourquoi vous venez ici?”
        2. Si la pouvoir d’achat des russes est si bas, qui sont des millions de touristes parlant russe qui envahissent toute Europe, Asie, Amérique pendent les vacances? Et pourquoi les Crimeens votent 95% pour rattachement avec Russie? Ils avaient la choix…rentre dans la paradis européenne?


    • RussianRussianKid Le 31 mars 2014 à 22h38
      Afficher/Masquer

      Je ne sais pas si Olivier a déjà eu l’occasion d’aller en Russie, mais moi si. J’y vais très souvent. Et ça n’a rien à voir avec ce que vous décrivez. Côté sécurité, je me sens plus rassurée à Moscou que dans certains quartiers de Paris. Quelles sont vos sources?


      • bizbee Le 08 avril 2014 à 14h51
        Afficher/Masquer

        quel argumentaire!
        allé pareil, pour m’être balladé plusieurs fois à Moscou, je me sens plus en sécurité dans le 93 où j’habite que dans certain quartiers de Moscou.. Les pickpockets en bandes organisées aux principales station de St Petersbourg, c’est à comparé aux Champs Elysées ou à La Défense?

        Évidemment, que répondre à ça ? rien, ce sont des arguments débiles !


    • hagen Le 01 avril 2014 à 05h03
      Afficher/Masquer

      A beau mentir qui vient de loin.


  21. Nanker Le 31 mars 2014 à 10h53
    Afficher/Masquer

    “Les frontières Caucase/Asie sont ravagées par l’héroine”

    Pour ça il faut remercier Karzaï et Obama pas Poutine…


    • Lapige Le 31 mars 2014 à 12h33
      Afficher/Masquer

      -”Les frontières caucases/asies sont ravager (?) par l’héroine”
      Karzaî/Bush/obama certes, mais ne pas oublier le Pakistan via l’ISI, ses services très spéciaux et surtout la CIA.
      La faute à Poutine sûrement ….
      Faut quand même être gonflé pour lui mettre ça sur le dos.
      Rappelons que les Talebs avaient pratiquement éradiqué la culture du pavot, et ça rigolait pas pour ceux qui étaient pris à ce petit jeu.
      Alors on peut considérer comme d’utilité publique de dire que depuis l’arrivée des US en Afghanistan ce pays a été propulsé premier producteur mondial (et de loin) de pavot et dérivés, donc l’Heroïne, avec la bénédiction de la CIA qui a fait du trafic de stups un des éléments maitres de ses stratégies dans bcp de pays.
      Il y a quantités de photos/vidéos de ce pays sur le Net ou l’on voit des soldats US – et d’autres de la coalition – au milieu de champs de pavots, sans qu’ils les détruisent jamais.
      Au Laos, au Cambodge, au Vietnam, puis en Amérique latine, la CIA et périphériques trafiquaient de la cocaïne pour financer la milice sanguinaire Contra au Nicaragua.
      Pensons aussi aux dessous de l’affaire du Panama en 1989, ainsi qu’à certaines manip’s peu reluisantes en ce moment même au Mexique.
      Les drogues ont toujours fait partie des stratégies d’affaiblissement de certains pays (et aussi de financement de leurs opérations “noires”) par les USA. Le laisser-aller des américains en Afghanistan n’en est pas un, parce qu’ils savaient parfaitement que cette héroîne allait en partie inonder le marché russe, donc causer des problèmes.
      Tous les moyens sont bons pour destabiliser.


      • Forrest Le 31 mars 2014 à 13h55
        Afficher/Masquer

        En Afghanistan, il est presque impossible de freiner le commerce de la drogue sans laisser mourir de faim une partie de la population. Ce sont des revenus de substitution. Au début la coalition s’est attaquée à ce fléau mais s’est vite rendu compte que l’endiguer était impossible.


        • A.g. Le 02 avril 2014 à 15h39
          Afficher/Masquer

          Faux. Le commerce de la drogue n’est pas un commerce de survie mais un commerce de recherche de profit sans commune mesure avec l’activité alimentaire.
          L’énergie, les surfaces et le temps consacré à la culture du pavot serait largement suffisante pour nourrir tout le monde. L’endiguement est tout a fait possible. La thaïlande n’à pas laissé le choix aux régions du nord productrices d’opium. Elle a déposé les semences de substitution aux pieds des trafiquants, avec dans une mentalité toute asiatique, “un marché que l’on ne peut pas refuser” comme seule alternative et -miracle !-, la production a migré au Laos ou en Birmanie.
          C’est tout a fait possible en afghanistan comme ailleurs, seulement on ne demande pas l’avis du trafiquant voir on ne l’aide pas car la production mine les pays voisins, à savoir la russie, l’iran et le reste de l’europe comme décrit par Lapige.


        • Lapige Le 02 avril 2014 à 23h45
          Afficher/Masquer

          -”En Afghanistan, il est presque impossible de freiner le commerce de la drogue sans laisser mourir de faim une partie de la population”.
          Eh ben dites-donc, on en apprend des choses.
          Doit-on comprendre que depuis des siècles, la population d’un pays enclavé, montagneux aux voies communications difficiles a survécu grâce à la culture du pavot ? Au cas où vous l’ignoreriez, le Pavot n’est guère nourrissant, pas plus que ses dérivés.
          Allez donc faire un tour au Népal ou au Tibet, vous verrez que les cultures sont vivrières, dois-je absolument ajouter que: évidemment ?
          Après, bien sûr que c’est plus rémunérateur pour les paysans, MAIS, encore faut-il ajouter que c’est encore beaucoup plus intéressant pour d’autres personnes/entités sur place.
          Premièrement pour les chefs de guerre qui exercent les vrais pouvoirs locaux dès qu’on sort de Kaboul et des quelques vallées à proximité.
          Puis pour les US pour qui c’est un excellent moyen, en les “protégeant” sous des prétextes fallacieux, de fidéliser – provisoirement et euh … plus ou moins, disons …. – les dits chefs de guerre en les laissant superviser les dites cultures pour leur propre intérêt cela va sans dire, tout en leur évitant d’importer quelques dizaines de palettes de Dollars en billets chaque année pour les mêmes.
          Y’a pas de petites économies.
          Après, une fois les US partis, il ne fait aucun doute que les Taleb vont reprendre le dessus très vite, et les chefs de guerre sus-nommés, une fois la protection US passée, changeront leur fusil d’épaule illico sans états d’âme, comme il l’ont fait à de nombreuses reprises.
          C’est l’Orient, l’ennemi d’aujourd’hui est l’allié de demain, peu importent les cadavres accumulés entre-temps.
          J’ai bien peur que les Taleb, instruits par l’expérience de ces 10 dernières années, changeront d’attitude par rapport à tout cela, et en verront surtout les avantages pour eux.
          Pas forcément une question de richesse, individuelle ou collective, mais plutôt une gigantesque source de financement pour leurs activités politiques/terroristes.
          Et dans ce cas de figure, l’intervention en Afghanistan n’aura servi au final qu’à créer l’Etat narco-trafiquant le plus puissant de la planète.
          On en reparlera ….


          • Forrest Le 03 avril 2014 à 21h33
            Afficher/Masquer

            D’accord pour les alliances de circonstances, c’est leur spécialité.
            Egalement aussi pour la collusion des intérêts US avec les seigneurs locaux qui gouvernent hors du contrôle du bourgmestre de Kaboul…

            Cependant, pas sûr que les talebs seront de retour si facilement…
            et de là voir la drogue comme voulue par les américains pour affaiblir les russes. Je pense qu’ils ont accepté la culture du pavot plutôt contraints par la situation que par choix délibéré… mais bon, ce n’est que mon avis.


    • FrancoRussianKid Le 31 mars 2014 à 13h15
      Afficher/Masquer

      La corruption des hauts fonctionnaires et policier et est également pour quelque chose et cela a été démontré.

      Néanmoins vous avez raison sur ce point, la situation périphérique n’est pas aidante, bien au contraire. :(


      • Alkali Le 31 mars 2014 à 14h24
        Afficher/Masquer

        Effectivement, il ne faut pas faire d’angélisme pro Poutine;
        Cependant il faut regarder les choses en face et si l’on veut être vraiment honnête, ne pas faire, non plus d’angélisme pro-occident et mettre en comparaison la situation US sur la criminalité, la drogue, les déséquilibres sociaux, l’écart de revenus entre les 1% et les 99% etc…
        La Russie a amorcé une transformation de ses structures depuis une vingtaine d’années.
        Après l’effondrement de l’URSS il y a eu les années noires Yeltsine, le pillage par les oligarques et les compagnies occidentales, le chaos…
        Alors oui, les choses ne sont pas réglées aujourd’hui et bien des problèmes subsistent. Mais entre la russie de Yeltsine, démoralisée et vaincue et celle d’aujourd’hui, il y a la fierté retrouvée, un niveau de vie qui, malgré les grandes inégalités, ne cesse de monter, une presse qui peut s’exprimer de plus en plus librement et même une forte poussée du consumérisme.
        A l’inverse, en occident, la presse est de plus en plus aux ordres, le niveau de vie baisse de façon drastique et les inégalités augmentent de manière astronomique et la liberté d’expression est sur le point de disparaitre.
        Une puissance qui monte et une autre qui s’effondre….


  22. aurel Le 31 mars 2014 à 11h08
    Afficher/Masquer

    bah globalement tous les dictateurs sont extremement populaires, de adolf a kadhaf en passant par tete de gland… ils sont tous élus à l’unimanimité ou presque avec un soutient populaire massif.

    et ils ont peu d’opposants (faut dire que le polonium c’est pas super digeste tout comme les alliages métalliques).

    ils aiment pas trop trop les pd, les déviants toussa toussa.

    les ricains ont faux news, les russes rt… bon… les ricains approuvent la saoudie et les saloperies des para sud américains, des alquaidistes syriens, les russes disent rien sur les +30 000 assassinats “légaux” de chinois par leur etat, la revente d’organes d’opposants, le meurtre de masse de coréens du nord, les massacres en syrie de la part de leur pote assad etc etc.

    les ricains mitraillent a tout va via leurs drones ou leurs jouets techno sur fond de hard rock, les russes explosent des enfants dans les écoles (tiens on a une famille tchétchène qui a eu son visa d’urgence parceque sinon couic et vu le climat d’expulsions actuel – on vire des syriens tout de même – ca veut vraiment dire qu’ils risquaient gros – on est quand même des gros connards d’occidentaux d’accorder l’asile politique a des familles avec enfants qui seraient bien mieux, morts en russie plutot que vivants sous l’égide du club de l’otan).

    bref la seule constation qu’on peut décement faire sans devenir un escroc intellectuel c’est que la russie et la chine sont des empires internalisés et qu’ils génocident dans leurs frontières, et que les occidentaux – usa en tête ont des empires externalisés et qu’ils génocident à l’extérieur de leurs “frontières”…

    dans tous les cas, si vous êtes citoyen de l’empire (interne ou externe), vous vivez confortablement grâce à l’exploitation des citoyens de seconde zone et au meurtre des gens de non-droit.

    Y AUCUNE DIFFERENCE FONDAMENTALE.

    ps : j’adore le : le niveau des russes a augmenté de 4x… ben celui des chinois c’est 20x et les français au moins 2x si on prend les moyennes brutes (ce qui m’étonne d’un gars qui a pourtant toujours eu a coeur de démonter les données d’état).

    pour info, les 200 millions de chinois dont le revenu moyen est presque équivalent au notre voire supérieur vit sur la misère totale et écrasante de 1.3 milliards de mindgong.
    pour la russie, c’est pas parceque quelques millions de personnes ont vu leurs revenus nous dépasser que la globalité de la population vit mieux. le seul truc que poutine flatte c’est l’égo d’un pays en perdition totale – demandez aux populations qui vivent a coté de sotchi ce qu’elles pensent de la réussite russe.
    quand aux ricains ils ont un pied dans la tombe mais ils ne savent pas encore que hunger games est une prophétie…
    à ce propos…

    link to 2.bp.blogspot.com


    • pouic pouic Le 31 mars 2014 à 22h01
      Afficher/Masquer

      j’aime beaucoup votre réaction,car mes interventions ont voulu combattre la tonalité pro-poutine dominante mais les amricains sont loin d’etre des exemples de probité et de cohérence geostratégique…..


    • yt75 Le 01 avril 2014 à 09h34
      Afficher/Masquer

      A propos de l’Arabie, des Américains et de la position vis à vis de l’homosexualité, une histoire assez “cocasse” :
      link to edition.cnn.com
      (diplomate Saoudien à Los Angeles, “outé” comme gay, demande l’asile politique ne voulant pas rentrer, refusé par les US).


  23. perceval78 Le 31 mars 2014 à 11h14
    Afficher/Masquer

    quelques précisions Olivier :

    on est donc bien loin de la situation de nos amis d’Arabie Saoudite
    quand tu dis nos amis c’est de l’humour ???

    de Chine (au fait, le Tibet, on en est où ?)
    pour Asselineau le Dalai Lama est un agent de la CIA , qu’en penses tu ?

    pays bombardés par la Russie sur 30 ans
    afghanistan (25 ans) , ossetie , caucase

    pays destabilisés par la russie sur 30 ans
    Ukraine , Ouzbekistan , kirghistan , tadjikistan , georgie , armenie

    Précision : je ne suis pas un troll de l’UE


    • Jacques Coeur Le 31 mars 2014 à 16h46
      Afficher/Masquer

      “pays bombardés par la Russie sur 30 ans”
      L’Afghanistan est une provocation de Washington. Voir à ce sujet le témoignage de Zbigniew Brzeziński.

      L’Ossétie est la réponse russe au BAO suite à l’indépendance donnée au Kosovo et au démantèlement de la Serbie ; rappelez-vous, à l’époque ce ne sont pas les avertissements russes qui ont manqués. Mais imbus de sa toute puissance du moment le BAO a continué sa marche forcée sur le territoire de l’ex-URSS, malgré les promesses de Camp David, et c’est en 2008 que nous avons assisté au coup d’arrêt de cette marche effrénée.
      Concernant l’Ossétie, ne pas oublier que sa volonté d’indépendance date de 89, proclamée en septembre 90, et qu’avant l’intervention russe, des conflits meurtriers y avaient lieu entre ossètes et georgiens.

      Caucase, vous pensez à quels événements exactement ?

      L’ensemble des pays déstabilisés que vous citez sont d’anciennes républiques d’URSS. Rien d’étonnant à ce que la Russie cherche à protéger son intégrité, surtout lorsque, victime d’un effort violent de la part du BAO, les attaques n’ont de cesse pour la réduire à merci.

      Au final que voit-on ? Si l’on exclut une vision par trop manichéenne avec un camp du bien et un camp du mal, un combat a lieu pour mettre à genoux la Russie afin qu’elle rentre dans le rang et suive comme l’UE la voie tracée par les EUA. Là encore, rien de nouveau, c’est écrit noir sur blanc dans “Le grand échiquier”.


    • Norton Le 31 mars 2014 à 17h23
      Afficher/Masquer

      Le dalaï lama????…,un agent américain????…Meeeuu non !

      link to m.youtube.com


      • perceval78 Le 31 mars 2014 à 17h54
        Afficher/Masquer

        @norton : le problème c’est que j’ai toujours aimé le Dalai Lama , donc peut être as tu des preuves autres que :

        1) Asselineau a dit que …
        2) on dit que …
        3) le dalai lama a une tête d’agent secret
        4) le mal est partout … hors de l’UPR …

        imaginons d’autres hypotheses

        1) le dalai lama cherchai des soutiens : chinois exclu , l’inde avait peur , restait les ricains
        2) asselineau agent des chinois ( hypothese)
        3) tu es un troll bruxellois et comme qui sait bruxelles est pret a tout pour plaire au chinois


        • Norton Le 01 avril 2014 à 10h52
          Afficher/Masquer

          @ perceval 78
          FA fait du FA et force beaucoup le trait,je vous l’accorde.
          Ceci dit,les fréquentations du DL sont ce qu’elles sont et les preuves sont là…
          L’historique de certains de ses amis est limpide.

          Ses alliances géostratégiques sont compréhensibles,sa naïveté,un peu moins…
          Qu’il profite de sa quasi déification par un occident suiviste et ignorant des réalités de son pays m’a mis plus que des doutes.Procédé peu glorieux…

          Mais dans son combat perdu pour l’indépendance de son pays,peut-on le blâmer de faire alliance avec le diable?… Tout au plus de nous faire croire qu’il ne savait pas que ce diable ne poursuivrait que ses propres intérêts…


  24. FL Le 31 mars 2014 à 11h18
    Afficher/Masquer

    En Europe, nos gouvernements et nos journalistes sont robotomisés.


  25. Bourgeois Le 31 mars 2014 à 11h55
    Afficher/Masquer

    En ce qui concerne l’émission de Ruquier : ce soir là j’ai fermé ma télé.
    Je suis excédée par l’inculture de nos médias. La pauvre Sandrine Bonnaire, ce n’est pas la première fois que je l’entends dire des stupidités. D’ailleurs, on comprend dans l’émission qu’elle sèche sur la question de la Russie . Elle y est allée mais n’a rien à dire sur la question alors elle se raccroche comme elle peut aux branches : oui Poutine ceci cela…Sans doute est-elle restée à l’hôtel, n’a rencontré aucun russe…Quelle misère intellectuelle !

    Plus sérieusement, l’UE européenne que l’on nous vendait depuis des années comme une entité qui nous protège de la guerre devient à son tour belliqueuse…Est-ce un hasard ? Sans doute a-t-elle atteint sa taille critique ? Son ennemi est le russe comme avant les guerres mondiales l’allemand ou le juif étaient massivement maltraités dans les journaux sans que personne ne s’insurge contre cela…Alors ne voyez-vous pas où l’on veut à nouveau nous conduire ?

    Par ailleurs, qui ne remarque pas la pauvreté des programmes télé actuels? Même en deuxième partie de soirée c’est la déliquescence ! Abrutissez le peuple d’imbécilités et il ira se battre demain !


  26. LutterPourLaPaix Le 31 mars 2014 à 12h15
    Afficher/Masquer

    Votre commentaire est en attente de modération.

    En ce qui concerne l’émission de Ruquier : ce soir là j’ai fermé ma télé.
    Je suis excédée par l’inculture de nos médias. La pauvre Sandrine Bonnaire, ce n’est pas la première fois que je l’entends dire des stupidités. D’ailleurs, on comprend dans l’émission qu’elle sèche sur la question de la Russie . Elle y est allée mais n’a rien à dire sur la question alors elle se raccroche comme elle peut aux branches : oui Poutine ceci cela…Sans doute est-elle restée à l’hôtel, n’a rencontré aucun russe…Quelle misère intellectuelle !

    Plus sérieusement, l’UE européenne que l’on nous vendait depuis des années comme une entité qui nous protège de la guerre devient à son tour belliqueuse…Est-ce un hasard ? Sans doute a-t-elle atteint sa taille critique ? Son ennemi est le russe comme avant les guerres mondiales l’allemand ou le juif étaient massivement maltraités dans les journaux sans que personne ne s’insurge contre cela…Alors ne voyez-vous pas où l’on veut à nouveau nous conduire ?

    Par ailleurs, qui ne remarque pas la pauvreté des programmes télé actuels? Même en deuxième partie de soirée c’est la déliquescence ! Abrutissez le peuple d’imbécilités et il ira se battre demain !


  27. Mr K Le 31 mars 2014 à 12h58
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Les russes ont vraiment le sens de l’humour!!

    A Saint-Pétersbourg des membres du parti “Parti de la grande Russie” ont offert au consulat des États-Unis un pain traditionnel Russe pour remercier les USA d’avoir dépensé 5 milliards de dollars pour le rattachement de la Crimée à la Russie.

    link to youtube.com

    Cordialement.


  28. toutouadi Le 31 mars 2014 à 13h00
    Afficher/Masquer

    Vivi !! Poupine est hyper cool !! A condition de ne pas rester trop longtemps dans les “chiottes” !!


  29. Kiss Pacoul Le 31 mars 2014 à 13h30
    Afficher/Masquer

    Je propose de créer le “point Poutine” :

    Dés qu’on dérive sur une conception du monde rangeant les bons d’un côté et les mauvais de l’autre, hop! un point Poutine !


    • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 17h25
      Afficher/Masquer

      Merci. Mais je ne me sens pas spécialement “Pro-Poutine”. J’essaie de comprendre les autres et de tenir compte de leurs intérêts.


  30. Jean Le 31 mars 2014 à 13h33
    Afficher/Masquer

    Bravo Olivier pour ce billet et pour la compilation vidéo !

    Avec le travail de ré-information, après il ne faut pas s’étonner qu’il y ait tant de commentaires Pro-Poutine sur le Web…


    • step Le 31 mars 2014 à 14h04
      Afficher/Masquer

      je ne crois pas que ce soit l’objectif. Mais peter du cliché sur la russie c’est aussi savoir se regarder soit même avec un minimum d’honneté intellectuelle, tout en génant une escalade si les peuples n’adhèrent pas à la propagande du russe, sale, ivrogne et méchant.


  31. C Balogh Le 31 mars 2014 à 13h54
    Afficher/Masquer

    Ce qui fait peur, c’est le niveau de bêtise des interviwiés, et de l’animateur.
    Heureusement, aujourd’hui, l’info passe les mailles du filet de censure, net, téléphone, expérience vivante partagée presque simultanément.
    Ah, si tout les politiques avaient un peu de cette connaissance partagée dans le plaisir et le respect, ici, par Olivier et les commentateurs, ce qu’on serait mieux!


  32. Forrest Le 31 mars 2014 à 14h03
    Afficher/Masquer

    Moi, personnellement, je suis pour une politique de consensus avec Poutine. Mais Poutine a choisi une voie de nationalisme qui est souvent dangereuse à moyen terme. Je pense malheureusement que nos intérêts (européens) vont probablement diverger des siens dans le futur.
    Alors, je pense qu’il faut adapter le modèle européen des forces armées “légères” et déployables et garder une force réelle de dissuasion.

    @olivier : C’est un peu caricatural comme article. Je pense que la qualité du blog n’en serait que meilleure si vos propos étaient un peu plus nuancés. Les américains ont défendu plusieurs fois les intérêts européens.


    • Alkali Le 31 mars 2014 à 14h38
      Afficher/Masquer

      “”"Les américains ont défendu plusieurs fois les intérêts européens”"”
      Quand? pouvez-vous nous donner quelques exemples?


      • Forrest Le 31 mars 2014 à 16h54
        Afficher/Masquer

        Je pense à la lutte contre le terrorisme, récemment la défense des enjeux énergétiques européens en Lybie, la présence forte dans l’OTAN depuis des décennies.. etc… enfin parce qu’une partie de nos intérêts et valeurs sont partagés par les américains… (ce n’est pas gratuit… mais une alliance de valeurs principalement et d’intérêts parfois)


        • yt75 Le 01 avril 2014 à 10h27
          Afficher/Masquer

          “la défense des enjeux énergétiques européens en Lybie”

          Curieux exemple …

          Vous savez que la production Lybienne est passée de 1,6 ou 1,8 millions de barils par jour avant la “révolution”, à 150 000 ou 200 000 aujourd’hui ?
          Ou que le patron d’ENI commence à pousser de sérieuses alertes sur le fait que les installations (et même les champs) sont actuellement “bousillés” du fait des arrêts redémarrages successifs ?

          Sans parler bien sur de l’état des fracturation et déliquescence complète de l’”état” Lybien …
          Ah ce sujet l’”affaire” récente du “morning star” qui a couté son post au premier ministre officiel :
          link to jeuneafrique.com

          Mais sinon, il est vrai que le fonctionnement du monde actuel depuis le passage au petro dollar, c’est beaucoup :

          1) Les US assurent la sécurité des routes pétrolières au moyen Orient (et de certains pays producteurs majeurs)
          2) En contre partie le marché du pétrole en $ et le $ monnaie de réserve
          3) capacité à vendre des bons du trésor très facilement

          Même si la phase actuelle se caractérise par la FED comme acheteur principal …
          Clairement une nouvelle phase de transiton.

          Note : aussi important de savoir que l’abandon de Bretton Woods (71) a beaucoup a voir avec le pic de production US ayant eu lieu en 70.
          Et que le premier choc (73) a aussi beaucoup à voir avec cela, et beaucoup plus qu’avec la chansonnette “embargo Arabe”. D’ailleurs assez clair si l’on considère le graphique ci dessous :
          link to upload.wikimedia.org


          • yt75 Le 01 avril 2014 à 11h04
            Afficher/Masquer

            Note : sur le point 1 ci dessus, l’emblème du CENTCOM (United States Central Command), a le mérite d’une extrême clarté :
            link to upload.wikimedia.org

            Initié par la “doctrine Carter”(écrite par Brzeziński) après le deuxième choc (révolution Iranienne) et officialisé par Reagan avec aussi le “corollaire Reagan”(officialisation des US comme protecteur de l’Arabie Saoudite).
            (cf “carter doctrine” sur wikipedia anglais par exemple)


    • Norton Le 31 mars 2014 à 16h23
      Afficher/Masquer

      @forrest

      Les américains,depuis la déclaration d’indépendance en 1776 n’ont jamais défendu que leurs propres intérêts et ils ont eu raison de le faire,comme nous aurions raison de défendre les nôtres…
      Mais au lieu d’en faire autant,on fait l’OTAN,…pour eux…,on fait l’UE…,toujours pour eux…Et ils se servent même de notre BCE pour continuer les QE que la FED ne peut plus se permettre…
      Ils ont tellement d’intérêts financiers en Europe que c’est uniquement pour les défendre qu’ils sont intervenus militairement,quand ça les arrangeait…
      La salade que vous nous servez est la même que celle qu’ont avalé les boys qui dorment sous les croix blanches de nos cimetières américains…


    • Norton Le 31 mars 2014 à 16h40
      Afficher/Masquer

      @forrest,vous nous dites :

      “” Je pense malheureusement que nos intérêts (européens) vont probablement diverger des siens dans le futur.
      Alors, je pense qu’il faut adapter le modèle européen des forces armées “légères” et déployables et garder une force réelle de dissuasion.”"

      Pourriez-vous nous dire ce que vous entendez par “intérêts européens”,…et en quoi ils devraient diverger dans le futur?

      Quand à “adapter le modèle européen des forces armées”…,avant de l’adapter,il faudrait déjà qu’il existe,ne croyez-vous pas?

      Idem pour la force de dissuasion qu’il faudrait garder…,je suis au regret de vous dire qu’elle n’existe plus.

      Tapez “le vol est parfait” pour vous en convaincre…


      • Forrest Le 31 mars 2014 à 17h07
        Afficher/Masquer

        En résumé, je pense que Poutine (tel que décrit dans leur livre blanc) voit l’OTAN comme ennemi n°1 et a des aspirations à ce que la Russie redevienne une puissance régionale forte.
        Puissance régionale forte veut dire une ceinture d’influence dans les pays périphériques et dans ce cas, il y aura probablement des frictions avec l’union européenne. La Géorgie et l’Ukraine en sont des exemples. Poutine ne voulait pas céder le contrôle de zones vitales pour une Russie puissante.
        Je pense donc que, bon gré mal gré, si sa puissance le lui permet, il étendra sa zone d’influence, limitée actuellement en vue de réaliser son objectif de puissance régionale.

        L’Europe n’échappera pas, selon moi, à moyen terme, à ces frictions, même si elle veut les éviter. C’est mon point de vue en tout cas .

        Pour la Défense, les budgets européens sont assez faibles (sauf ceux des pays de l’Est). Ceci a conduit à pas mal de pertes en capacités militaires, plus que la plupart des gens ne pensent. Néanmoins, les pays européens de l’OTAN disposent encore d’une certaine capacité (surtout expéditionnaire comme la France l’a montré au MALI). La Russie n’est pas non plus une puissance militaire hors de portée. Il faudrait cependant prendre conscience dès maintenant que l’outil militaire diminue et inverser cette tendance pour garantir une dissuasion claire.


        • Norton Le 31 mars 2014 à 18h33
          Afficher/Masquer

          @forrest,

          La seule chose que la France à prouvé au Mali c’est qu’elle a réussi à s’endetter un peu plus en louant des avions de transport aux Américains parce que nos vieux Transal,dont on a doublé la durée de vie en attendant les hypothétiques airbus A400M qui devaient être livrés en 2009 et dont on n’a eu le premier exemplaire au Bourget en 2013,ne sont plus en état pour ce genre d’expédition.
          Renseignez vous avant d’échafauder des raisonnement sur de fausses informations.
          Vos connaissances des capacités militaires de la France,de l’UE et de la Russie sont catastrophiques.
          Vous sous estimez par contre le patriotisme russe qui métrait l’UE en danger même s’ils n’avaient que des fourches et des bâtons…
          Allez-donc vous y frotter,aux russes…vous apprendrez sûrement quelque chose…


          • Forrest Le 31 mars 2014 à 19h52
            Afficher/Masquer

            Je trouve votre commentaire désobligeant et réducteur. Si vous voyez les européens comme des vassaux exclusifs des américains, libre à vous. Cela ne nous pas mal réussi jusqu’à présent… ce qui veut donc dire que cela a servi nos intérêts également. Je ne dis pas qu’ils font des cadeaux à l’Europe mais que nos intérêts sont liés… c’est différent.

            L’opération au MALI a été une réussite. Rien ne sert de faire les esprits chagrins. L’armée français a démontré beaucoup de professionnalisme et de capacité de réaction.

            Le manque de capacité de projection stratégique, de capacité AAR, de capacité Intel (Drones) sont effectivement des faiblesses européennes.
            J’ai exprimé clairement qu’un effort devrait être fait pour disposer à nouveau d’une force crédible.
            Néanmoins, ne réduisez pas ces limitations à une absence complète de capacité militaire. L’Europe est plus que la France. L’UE dépense encore cinq fois plus que la Russie chaque année. Mais,bon, ils sont patriotiques…et achètent parfois du matériel français d’ailleurs…

            link to fr.wikipedia.org

            Merci d’éviter les remarques désobligeantes. J’ai eu l’occasion de travailler durant plusieurs opérations avec beaucoup d’autres armées. Je ne partage pas votre constat alarmant même s’il est vrai qu’il est temps de réinvestir.


            • Norton Le 01 avril 2014 à 01h07
              Afficher/Masquer

              Je ne vous parle pas de la réussite ni de l’intérêt de l’intervention française au Mali,j’étais pour…Et pour avoir passé deux années à kayes et à kati,je connais même un peu le terrain.

              Mais vous déplacez savamment le sujet…

              Comment pouvez vous dire que d’être les vassaux de qui que se soit puisse nous servir?Si c’est votre mentalité,bravo!…j’espère qu’il n’y en a pas trop “des comme vous” à l’état major…,même si je pense que notre gouvernement en est infesté.

              Et puis vos efforts pour disposer d’une force crédible,c’est aussi pour pouvoir la mettre à disposition des américains et de l’OTAN,comme le second A400M …,destiné à la Turquie?

              Je vois bien le genre de message que vous voulez faire passer…Vous êtes de ces marchands de sable qui pensent que la peur ne change pas de camp…
              Si vous bossiez pour moi,vous seriez viré…


            • Forrest Le 01 avril 2014 à 09h02
              Afficher/Masquer

              @Norton

              Bon maintenant, je sais ce que c’est un troll. Vous m’avez fait une belle démonstration.


    • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 17h27
      Afficher/Masquer

      “Les américains ont défendu plusieurs fois les intérêts européens.”

      Non, ils ont toujours défendu les seuls intérêts américains (sans les japonais, on parlerait peut être toujours allemand…). Et c’est bien NORMAL.

      C’est à nous de défendre les intérêts euroépens..


      • Guillaume Le 31 mars 2014 à 18h05
        Afficher/Masquer

        Je suis bien d’accord avec toi mais je ne sais toujours pas comment on peut défendre nos intérêts.
        Les recommandations du Leap face à la “crise” ukrainienne, de même que leur dernier communiqué (GEAB 83) me donne envie de vomir.
        link to newropeans-magazine.info
        La situation en Europe face à la “crise” Ukrainienne est catastrophique, pour ne pas dire désespérée… Il faudrait un miracle pour que l’Europe prenne le dessus, ou la tangente…


      • step Le 31 mars 2014 à 18h17
        Afficher/Masquer

        si tant est que des “intérêts européens” existent au delà des intérêts nationaux. Vu la nature auto-bloquante de la construction européenne, cela reste un chantier.


      • Norton Le 31 mars 2014 à 19h21
        Afficher/Masquer

        C’est quoi,Olivier,les intérêts européens ?


      • Forrest Le 31 mars 2014 à 19h56
        Afficher/Masquer

        Tout à fait d’accord. C’est à nous de défendre les intérêts européens (pour peu qu’il existe des intérêts “européens”). Mais nous en partageons une partie avec les américains, et en ce sens, lorsqu’ils défendent les leurs, ils défendent les nôtres. L’OTAN est toujours un win-win, la lutte contre le terrorisme est communes… etc…


        • Guillaume Le 31 mars 2014 à 21h09
          Afficher/Masquer

          Lorsqu’ils défendent les leurs, ils défendent les leurs.
          Ce traité de libre-échange négocié en secret (forcément parce que ce qu’il y a à l’intérieur est honteux) risque d’être adopté rapidement et sera dans l’intérêt des seuls Américains (avec une ou deux multinationales allemandes et anglaises). Hollande a d’ailleurs dit qu’il fallait aller vite. Et vu que ce sont des personnes non élues et pro-américaines qui le négocient pour nous à Bruxelles… vous serez content de manger des OGM sans avoir le droit de le savoir et de voir nos emplois partir de l’autre côté de l’Atlantique, entre autre chose. La BCE sera pleine de dollars, ce qui sera chouette quand cette monnaie finira par se dégonfler.
          Traité, qui, avec l’autre, celui de l’Asie Pacifique, mettra les Américains au centre de 60% du commerce mondial. Très certainement dans leur monnaie, qui prendra un coup de jeune, pour 10 ans de plus. Pendant que le monde se fera sans nous, et contre nous.
          Les intérêts des Américains dans le coup d’Etat nauséabond de Kiev c’est de nous affaiblir, de nous fâcher sérieusement avec les Russes (Poutine n’étant qu’un seul d’entre eux) et de nous diviser, comme si la situation actuelle ne suffisait pas.


        • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 23h25
          Afficher/Masquer

          L’OTAN ???

          Mais avoir une armée européenne, indépendante, ça ne sert pas à ça “l’Europe” ?


        • raloul Le 01 avril 2014 à 08h38
          Afficher/Masquer

          Bonjour!

          L’OTAN toujours un “win-win”? Aussi lorsqu’ils installent une dictature militaire fasciste en Grèce, comme en 1967? Vous pouvez jouer à l’avocat du diable si ça vous chante, mais svp ne dépassez pas une certaine dose de désinformation, ça décrédibilise votre discours.
          link to voltairenet.org

          J’aimerais bien que mon pays me protège du terrorisme international des U.S.A. Ca me semble de toute évidence la priorité majeure actuellement…


      • Kiwixar Le 31 mars 2014 à 23h30
        Afficher/Masquer

        Ils ne défendent pas les interets des US, ils défendent les interets des corporations US, donc des 1% les plus riches.
        Leur intervention en Europe pendant la Deuxieme Guerre Mondiale ne s’est pas faite pour l’Europe, mais contre le communisme (apres Stalingrad, quand les Allemands se sont vus coupés la route du pétrole, donc quand il est apparu que les cocos allaient gagner).


      • draxredd Le 01 avril 2014 à 13h24
        Afficher/Masquer

        “sans les japonais, on parlerait peut être toujours allemand…”

        Non, Olivier, on parlerait russe.


    • casper Le 01 avril 2014 à 04h46
      Afficher/Masquer

      “Les américains ont défendu plusieurs fois les intérêts européens.”

      Elle est amusante votre remarque. Les Russes aussi ont défendu les intérêts européens entre 1940 et 1945 en battant l’armée allemande, et ils ont paye le prix fort pour cela. La comparaison des pertes dans chaque camp et sur chaque front parle d’elle même.


  33. C Balogh Le 31 mars 2014 à 14h21
    Afficher/Masquer

    à mon sens,
    il est faux de dire qu’il a choisit une voie.Elle lui a été en quelque sorte imposée.Quelle autre solution avait-il?tirer sur les russes de Crimée qui auraient passé ses frontières, pour ne pas créer de désordre avec l’Ukraine?établir un no man’s land pour les personnes réfugiées de Crimée?
    Quoi faire?


    • Forrest Le 31 mars 2014 à 20h04
      Afficher/Masquer

      Oui, je ne voulais pas parler de son action en Ukraine. Il n’a pas eu trop de choix en effet.
      Je voulais parler de sa politique nationaliste.


  34. Fund_touch Le 31 mars 2014 à 15h37
    Afficher/Masquer

    Beaucoup de choses se discutent dans cette affaire… Mais une chose m’interpelle vraiment, c’est le résultat du référendum sur le rattachement de la Crimée. 95%. C’est vraiment énorme, et je ne peux pas m’empêcher de trouver cela vraiment suspect. Suis-je le seul ?


    • Theoltd Le 31 mars 2014 à 15h55
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas suspect, puisque seuls les russophiles ont voté, un appel au boycott ayant été lancé pour les autres.


      • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 17h33
        Afficher/Masquer

        pas de bol, 85 % de participation…


    • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 17h33
      Afficher/Masquer

      Rférendum à Mayotte 2004 : 95 % de Oui. Suspect… link to fr.wikipedia.org


  35. Nanker Le 31 mars 2014 à 16h37
    Afficher/Masquer

    “En Afghanistan, il est presque impossible de freiner le commerce de la drogue sans laisser mourir de faim une partie de la population”

    C’est faux : lorsque les Talibans ont pris le pouvoir ils sont arrivés à éradiquer quasiment complètement la culture du pavot. Et puis s’est produit le “11 Septembre” et les Américains sont arrivés…
    Vous tenez le même raisonnement que ceux qui ici nous disent que sans le “shit” la majorité des banlieues françaises s’effondreraient…


    • Forrest Le 31 mars 2014 à 17h12
      Afficher/Masquer

      Oui c’est vrai… ils ne se tracassaient pas de la population d’ailleurs. En tout cas, pour ce que j’en ai vu, je ne vois pas comment ne pas détériorer le peu de revenu de la population en éradiquant la drogue, pour peu qu’on ait été capable de le faire. Je pense que vu les difficultés rencontrées avec l’insurrection, l’objectif “counter narcotic” était secondaire, surtout que pas mal d’officiels afghans étaient mouillés dans le traffic…


  36. Nanker Le 31 mars 2014 à 16h57
    Afficher/Masquer

    “Mais c’est vrai que ce sujet précis des inégalités en Russie mériterait à lui seul un article fouillé”

    Tout à fait d’accord, Poutine est un LIBERAL : il a instauré un taux d’impôt unique pour tout le monde que vous soyez oligarque ou crevard (c’est 17% si je me souviens bien). Même Madelin et Gattaz n’oseraient pas suggérer ce genre de mesure ici.

    Il a anéanti le Parti Communiste russe qui n’a plus là-bas qu’un rôle folklorique, il a fait entrer son pays au G20 et à l’OMC, clubs libéraux par excellence.

    La seule chose qui fait de lui un salaud est qu’il est un PATRIOTE, cad qu’il défend son pays et ses intérêts et qu’il ne compte pas faire de la Russie un terrain de jeu pour l’Oncle Sam.

    Alors haro sur la “crapule”. Mais la crapule semble considérer qu’elle a, depuis le désastre de l’ère Yelsine, retrouvé assez de forces pour entamer un bras de fer avec Washington : cela donne le sabotage diplomatique du gazoduc Nabucco et la raclée mise à la Géorgie, la Syrie, l’accueil fait à Snowden, la Crimée…

    En parlant du défunt Nabucco regardez cette carte link to upload.wikimedia.org
    Vous comprendrez pourquoi les Ricains faisaient le forcing pour que Géorgie et Turquie rejoignent l’UE…

    En paraphrasant Audiard on peut dire Les USA ça ose tout c’est même à ça qu’on les reconnaît!


    • Wilmotte Karim Le 31 mars 2014 à 21h37
      Afficher/Masquer

      Ce n’est PAS un libéral, que ce soit sur le plan économique ou sur le plan politique.

      Par contre, il est solidement à droite (mais tout ce qui est à droite n’est pas libéral, loin s’en faut).


      • P. Peterovich Le 31 mars 2014 à 23h03
        Afficher/Masquer

        oh oui, nous autres, Français, en savons quelque chose, qui avons une tradition longue comme le bras de conservateurs nationalistes étatistes…

        et dans le même ordre d’idées, ce qui est gauche est aussi parfois libéral…


      • P. Peterovich Le 31 mars 2014 à 23h04
        Afficher/Masquer

        oh oui, nous autres, Français, en savons quelque chose, qui avons une tradition longue comme le bras de conservateurs nationalistes étatistes…

        et dans le même ordre d’idées, ce qui est à gauche est aussi parfois libéral…


    • Ivan Le 01 avril 2014 à 23h12
      Afficher/Masquer

      tax 13%!)


  37. raloul Le 31 mars 2014 à 17h05
    Afficher/Masquer

    Bonjour!

    Faites gaffe Nanker, si vous continuez, vous trouverez un troll manichéen et adepte du “point Poutine” pour vous signaler que vous faites l’apologie des talibans (et que vous êtes donc du “mauvais côté de l’histoire”, ça va de soi…).


  38. Forrest Le 31 mars 2014 à 17h15
    Afficher/Masquer

    Suis pas un troll moi… je prends mes avis (même s’ils vous paraissent non fondés) tout seul…
    Je dois reconnaître que je n’apprécie pas les talibans et que je n’aimerais pas les voir revenir au pouvoir en Afghanistan.


  39. graben Le 31 mars 2014 à 18h02
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,

    Juste pour vous signaler que la russie a bien bombardé deux pays ces trentes dernières années : la premiere guerre d’afghanistan et la tchétchenie (si tant est que ce soit un pays… selon le point de vue). bref sinon c’est sur que c’est rien comparé aux usa ou meme à la france.


  40. Jacques Le 31 mars 2014 à 21h35
    Afficher/Masquer

    Bel exercice de polémique et d’ironie, qui rassemble bien tous les aspects de la question. Il y a un flot de réponses et contre-réponses aux deux ou trois trolls qui parasitent ce blog; c’est dommage, parce qu’il y a souvent des commentaires instructifs sur ce blog. Laissons les trolls sans réponse.


    • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 23h27
      Afficher/Masquer

      J’ai déjà expliqué que j’assumais, en faisant le ménage – tout en veillant à garder une pluralité de visions (cf les commentaires)…


  41. P. Peterovich Le 31 mars 2014 à 22h59
    Afficher/Masquer

    “Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la Russie. Le sentiment me l’ inspire aussi bien que la raison. Ce qu’il y a, en moi, d’affectif imagine naturellement la Russie telle la princesse des contes ou la madone aux fresques des murs, comme vouée à une destinée éminente et exceptionnelle. J’ai, d’instinct, l’impression que la Providence l’a créée pour des succès achevés ou des malheurs exemplaires. S’il advient que la médiocrité marque, pourtant, ses faits et gestes, j’en éprouve la sensation d’une absurde anomalie, imputable aux fautes des Russes, non au génie de la patrie. Mais aussi, le côté positif de mon esprit me convainc que la Russie n’est réellement elle-même qu’au premier rang; que seules, de vastes entreprises sont susceptibles de compenser les ferments de dispersion que son peuple porte en lui-même, que notre pays, tel qu’il est, parmi les autres, tels qu’ils sont, doit, sous peine de danger mortel, viser tout haut et se tenir droit. Bref, à mon sens, la Russie ne peut être la Russie sans la grandeur”

    V. Poutine (NB: peut-être apocryphe ???)


  42. twop Le 31 mars 2014 à 23h03
    Afficher/Masquer

    Ce soir, Holande me fais peur…..


    • Olivier Berruyer Le 31 mars 2014 à 23h29
      Afficher/Masquer

      Je ne vous comprends pas !!!

      Pourquoi “Ce soir” ????


    • Tche Le 31 mars 2014 à 23h38
      Afficher/Masquer

      Et moi – rire…comme d’habitude, d’ailleurs


  43. canfrarus Le 01 avril 2014 à 00h30
    Afficher/Masquer

    N’empêche que V.Poutine est Grand-Croix de la Légion d’Honneur, alors que, par exemple, Fabius n’en est que Grand Officier, un rang plus bas.


    • C Balogh Le 01 avril 2014 à 18h25
      Afficher/Masquer

      Sourire, fabius et bonux vous voulez dire?des croix en plastiques?


  44. Danyves Le 01 avril 2014 à 01h47
    Afficher/Masquer

    Hollande, Guigou et la Trilatérale – Mediapartblogs.mediapart.fr/…/hollande-guigou-et-la-trilaterale‎Traduire cette page

    5 mars 2012 – … est “Sauver l’Europe de la tyrannie des référendums” ! Les auteurs du livre rapportent des éléments du compte-rendu proprement effrayants, …

    REFERENDUM -”Sauver l’Europe de la tyrannie des référendums …blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2014/03/16/29448242.html‎

    16 mars 2014 – Sur le blog de Lucien Pons Dimanche 16 mars 2014 Hollande, Guigou et la Trilatérale sur Médiapart en 2012, tous ce beau monde…

    Elisabeth Guigou, l’UE, les référendums et la démocratie.

    Il a déjà été vu que la technocratie européenne, en particulier la Commission, semblait bien peu soucieuse de démocratie et de débat public. La Trilatérale a pourtant décidé d’en faire l’un des thèmes majeurs de son 32e sommet qui s’est déroulé à Paris du 7 au 9 novembre 2008. Le discours inaugural a été l’œuvre de Bernard Kouchner, en présence, notamment, des patrons d’Areva, AGF, Air Liquide, Thales, CNP Assurances, Accor ou encore Jean-Pierre Jouyet (alors secrétaire d’Etat aux Affaires européennes du gouvernement Fillon) et Peter Suntherland.

    Mais le plus intéressant de cette conférence réside dans la session présidée par Elisabeth Guigou. Son titre est pour le moins évocateur : « Sauver l’Europe de la tyrannie des référendums ». Et le compte-rendu de cette table ronde est estomaquant. On y apprend, entre autres, que « Le référendum irlandais a été humiliant, et prouve que les référendums sont des mécanismes purement destructif », ou encore que « L’Union européenne a besoin de traités, et les référendums tuent les traités » (pages 206-207).

    Tiré de Circus politicus


    • Kiwixar Le 01 avril 2014 à 02h00
      Afficher/Masquer

      C’est vraiment du pur Orwell : “la tyrannie de la démocratie”…

      Suisse : avec sa vraie démocratie et ses idées saugrenues (votation, contrôler l’immigration, rester hors de l’UERSS, bon niveau de vie, sa propre monnaie, armée défensive uniquement), la Suisse a du soucis à se faire : elle est un très “mauvais” exemple et une cible prioritaire à dégommer.


  45. Vasco Le 01 avril 2014 à 07h32
    Afficher/Masquer

    Pour résumer , poutine n’est pas plus un dictateur qu’obama , cameron , hollande , merkel ou autre .Truquer des élections c’est les européens qui l’ont appris aux africains , alors je pense qu’ont est mal placé pour aller donner des lecons de moral .
    Cette propagande anti poutine est révoltante , il y a des problème en Russie comme dans n’importe quel pays d’Europe .
    Poutine lui même en a parlé il en est bien conscient , ont peut aussi parler des droits de l’homme bafoué dans les prisons francaises, de la censure francaises qui est complètement passé sous le silence par les médias .
    De l’ingérence francaise en Afrique , toi tu me convient toi non alors ont te tue ou ont te balance au tribunal internationale . Bref en gros ou tu sert nos intérêts ou tu dégage
    Alors après allez parlez de poutine et bien je trouve ca culotté quand même .
    Quand ont a les fesses sale ont évite d’aller se moquer de celle de son voisin , il me semble que c’est une question de principe


    • P. Peterovich Le 01 avril 2014 à 19h52
      Afficher/Masquer

      “de la censure francaises qui est complètement passé sous le silence par les médias”

      n’exagérez quand même pas…


  46. Norton Le 01 avril 2014 à 09h58
    Afficher/Masquer

    @ forrest,

    Mieux vaut tard que jamais!
    Quand vous dites “Bon maintenant, je sais ce que c’est un troll. Vous m’avez fait une belle démonstration.”…,dois-je en conclure que vous changez de métier?


  47. Alex Le 01 avril 2014 à 15h57
    Afficher/Masquer

    C’est un malin Poutine, et a lu Sun Tzu: ” Une armée victorieuse l’est avant même de livrer bataille. Une armée vaincue se lance d’abord dans la bataille et ensuite recherche la victoire.”
    Mc Caïn, Obama, et Ben Rhodes ont soutenu dès décembre 2013 les manifestations anti-gouvernementales d’Ukraine, tombant dans le piège de Poutine, car ont choisi leur camp dès le début.


  48. Guillaume Le 01 avril 2014 à 16h18
    Afficher/Masquer

    Cet article figure dans la revue de presse du Leap aujourd’hui!


    • Manaflar Le 01 avril 2014 à 19h41
      Afficher/Masquer

      Et manifestement Olivier a les oreilles de quelques médias plus traditionnels aussi :
      link to express.be


  49. Bill Le 01 avril 2014 à 17h56
    Afficher/Masquer

    Il y a des gens pour croire de telles affabulations ??
    Pourquoi pas nous dire que c’est Poutine qui lâché la bombe atomique sur Hiroshima pendant que vous y êtes ??
    Vous êtes payé par qui pour écrire de telles âneries ??



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>