Alors la propagande est claire : pour éviter que le très méchant Poutine ne s’empare du tiers russophone de l’Ukraine avec des méchants référendums [ce dont je ne pense nullement être son intérêt donc sa volonté], l’UE avec ses 0 % d’ukrainiens s’empare de TOUTE l’Ukraine grâce à un gouvernement putschiste avec des néonazis !

LOGIQUE de désescalade imparable !!!! Ils vont être contents les russophones à qui on ne demande pas leur avis…

N.B. Le titre Point Godwin est un clin d’oeil à tous ces commentaires sur les sites qui parlent d’Anschluss russe en Ukraine (ou d’Hillary Clinton qui a parlé de méthode à la Hitler)… A prendre quand même au second degré, donc…

I. Résumé

Source : Le Monde


Ukraine : comprendre les origines de la crise…

Le premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a signé, vendredi 21 mars, lors du sommet des chefs d’Etat de l’Union européenne (UE), le premier volet de l’accord d’association entre son pays et l’UE. C’est le refus d’entériner ce document par les précédentes autorités ukrainiennes qui avait déclenché la révolution de Maïdan, à la fin de novembre, et la chute de Viktor Ianoukovitch.

Que contient cet accord ?

Négocié entre 2007 à 2012, l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine doit remplacer l’accord de partenariat et de coopération (APC), qui régit leurs relations depuis 1998. Qualifié « d’ambitieux et de novateur » par la Commission européenne, il doit permettre à Kiev de se rapprocher fortement de Bruxelles, mais il n’inclut pas de perspective d’adhésion à l’UE pour l’Ukraine.
L’accord prévoit une coopération avancée dans différents secteurs, dont la politique extérieure, la politique énergétique et nucléaire, et les domaines légal et judiciaire. Un chapitre entier est aussi consacré à la création d’une zone de libre-échange, comprenant la mise en place de normes communes. Ces différents dispositifs doivent, de plus, être renforcés par des négociations sur la libéralisation du régime des visas.

L’accord d’association aurait dû être signé à Vilnius, les 28 et 29 décembre 2013, lors d’un sommet où étaient aussi conviés l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, la Moldavie et la Biélorussie. Mais, une semaine avant ce sommet, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch avait annoncé son refus de signer. C’est suite à cette volte-face que les manifestants investirent la place de l’Indépendance, à Kiev.

Qu’est-ce qui a été signé le 21 mars ?

Le volet « politique » de l’accord. Concrètement, il s’agit du préambule, et des chapitres 1, 2 et 7. Ce sont les parties les plus symboliques : le chapitre 1 énonce les grands principes de l’accord, le deuxième aborde le dialogue politique, et le septième les dispositions générales.

« Le volet politique de l’accord réaffirme les valeurs européennes et la nécessité d’une coopération institutionnelle, expliquait au Monde en début de semaine le ministre français chargé des affaires européennes, Thierry Repentin. Il comporte aussi plusieurs points pratiques, et notamment un volet sur la mobilité, avec une levée des visas pour les Ukrainiens circulant dans l’Union européenne.

Les points importants de l’accord, comme les mesures de coopération et la zone de libre-échange, se trouvent dans d’autres chapitres. Ils ne rentreront donc pas en vigueur suite à la signature.

La Commission compte tout de même offrir une aide économique à court terme à l’Ukraine, à travers deux actions. Premièrement, un prêt d’un milliard d’euros, proposé le 19 mars. Deuxièmement, une baisse des droits de douane pour les importations en provenance d’Ukraine. Cette dernière mesure, qui devrait permettre à l’Ukraine d’économiser un demi-milliard d’euros sur un an, a été approuvée par la Commission le 15 mars. Elle devrait entrer en vigueur dans les prochaines semaines, après approbation du Conseil et du Parlement.

Pourquoi signe-t-on le volet politique maintenant ?

A la Commission, on explique que cette signature constitue un signal fort, alors que la Russie vient d’annexer la Crimée. « C’est un signe de solidarité, pour montrer notre soutien », résume Maja Kocijanci, porte-parole de Catherine Ashton, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères. « On veut montrer à la Russie qu’on soutient toujours l’Ukraine », complète Peter Stano, porte-parole de Stefan Füle, le commissaire européen chargé de l’élargissement et de la politique de voisinage.

« Il faut accompagner l’Ukraine vers un autre avenir, renchérissait Thierry Repentin. Cet accord établit les bases pour une future négociation politique et fait rentrer l’Ukraine dans un grand forum démocratique. »

Quand sera signée la seconde partie ?

Pas avant l’élection présidentielle du 25 mai et la formation d’un nouveau gouvernement. « Nous voulons un gouvernement démocratiquement élu, avec un fort soutien des électeurs », explique Peter Stano. Selon lui, les réformes à mener seront de grande ampleur, et nécessiteront donc un fort engagement du gouvernement et de la population.

Pour autant, la date n’est pas fixée. Le Conseil européen, à l’issue de sa réunion du 6 mars, déclarait que cela devait se faire d’ici à la fin août 2014. La Commission, elle, vise le 1er novembre comme date butoir. Pour ne pas retarder l’application du dispositif de libre-échange, la Commission et le gouvernement ukrainien ont convenu de l’appliquer dès qu’il sera signé, avant même sa ratification par le Parlement.

L’Ukraine espère obtenir 15 milliards de dollars (10,8 milliards d’euros) du FMI, avec lequel elle est actuellement en négociation. L’organisme international imposera, en échange, un plan d’austérité. Une hausse du prix du gaz, l’augmentation de l’âge de la retraite et la privatisation des mines publiques sont d’ores et déjà annoncées.

(Site de la Commission)

II. Documents

Voici l’accord – seules les parties en gras ont donc été signées le 21 mars 2014 :

Text of the initialled Agreement

Preamble pdf - 149 KB [149 KB]

Title I: General Principles pdf - 54 KB [54 KB]

Title II: Political Dialogue and Reform, Political Association, Cooperation and Convergence in the Field of Foreign and Security Policy pdf - 73 KB [73 KB]

Title III: Justice, Freedom and Security pdf - 77 KB [77 KB]

Title IV: Trade and Trade-related Matters pdf - 1023 KB [1023 KB]

Title V: Economic and Sector Cooperation pdf - 290 KB [290 KB]

Title VI: Financial Cooperation, with Anti-fraud Provisions pdf - 58 KB [58 KB]

Title VII: Institutional, General and Final Provisions pdf - 173 KB [173 KB]

ANNEXES to the Agreement

Annexes to Title IV: Trade and Trade-related Matters

Annexes to Title V: Economic and Sector Cooperation pdf - 1005 KB [1005 KB]

Annexes to Title VI: Financial Cooperation, with Anti-fraud Provisions pdf - 255 KB [255 KB]

PROTOCOLS to the Agreement

Protocol I (Title IV: Trade and Trade-related Matters) pdf - 2 MB [2 MB]

Protocol II (Title IV: Trade and Trade-related Matters) pdf - 99 KB [99 KB]

Protocol III (Title V: Economic and Sector Cooperation) pdf - 63 KB [63 KB]

Je ne résiste pas aux photos :

 

Oui, oui, le gars à droite, à qui je ne confirais pas un petit garçon en baby-siting, c’est bien le 1er Ministre Ukrainien (choisi par les Américains)

Les Gros Cadors…

ScooterMan 1er de France…

Oh, elle va plaire à Poutine celle-là

La femme de ménage ?

Saint Rompuy tenant la Bible

“Heureux les pauvres en esprit car le Royaume des cieux est à eux” (Mt 5, 3)

III. Extrait

Malheureusement, je n’ai pas le temps de traduire (si quelqu’un s’y colle ce we en commentaire, ce serait super).

Juste, imaginez ce que cela signifie : on vole l’Ukraine à la sphère russe – sachant que 60 % des exportations ukrainiennes c’est la Russie, et que les entreprises sont situées en zone russophone à l’Est…

Et ce gouvernement de dingos signe ça, bien entendu sans proposer le moindre referendum à la population Ukraine, sur un sujet juste majeur pour l’avenir du pays…

Rompuy avait d’ailleurs annoncé cette farce démocratique dès le 6 mars 2014

 

Je rappelle que la Russie demande depuis un moment des négociations à 3 (Russie, UE, Ukraine) sur ce sujet, ce que refusent nos maniaques de Bruxelles.

Ma foi, je veux bien me forcer, mais je n’arrive pas à critiquer la demande russe :

Avant de signer un accord d’association avec l’Union européenne, Kiev devrait savoir qui dirigera l’Ukraine à l’issue d’une libre expression de la volonté du peuple, a estimé vendredi devant les journalistes à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

“Les actuels dirigeants de Kiev ont déclaré avoir signé l’accord (d’association avec l’UE, ndlr), et à ce que je constate, l’Union européenne est prête à leur faciliter le jeu, alors que l’Etat ukrainien est plongé dans une crise profonde. Il s’agit de personnes qui ont affirmé détenir le pouvoir sans bénéficier du soutien de leur propre population”, a déclaré le ministre.

Et d’ajouter que, dans la situation présente, il serait sans doute logique de parvenir d’abord à un consensus national.

Il serait juste, à mon avis, de commencer par une élection libre de celui qui dirigera l’Ukraine. Et c’est seulement sur la base d’un consensus national qu’on pourrait s’attaquer à des problèmes qui provoquent d’immenses contradictions à l’intérieur de l’Ukraine“, a ajouté le chef de la diplomatie russe.

Le préambule de l’accord signé par le premier ministre ukrainien qui a des néonazis dans son gouvernement :

TAKING ACCOUNT of the close historical relationship and progressively closer links between the Parties as well as their desire to strengthen and widen relations in an ambitious and innovative way;

COMMITTED to a close and lasting relationship that is based on common values, namely respect for democratic principles, the rule of law, good governance, human rights and fundamental freedoms, including the rights of persons belonging to national minorities, non-discrimination of persons belonging to minorities and respect for diversity, human dignity and commitment to the principles of a free market economy, [!!!!!!!!!!!!] which would facilitate the participation of Ukraine in European policies;

Prenant en compte les relations historiquement proches et les liens de plus en plus proches entre les parties aussi bien que leur désire de renforcéer et élargir leurs relations d’une manière ambitieuse et innovante.

Attachés à une relation proche et durable basées sur des valeurs communes, soit le respect des principes démocratiques, l’état de droit, la bonne gouvrnance, les droits de l’homme et les libertés fondamentales dont le droit des minorités, la non-discriminatio des prsonnes appartenant à des minorités et le respect de la diversité, la dignité humaine et l’attachement au principe de l’économie de libre marché [!!!!!!!!!!!!] qui faciliteront la participation de l’Ukraine aux politiques européennes ;

RECOGNISING that Ukraine as a European country shares a common history and common values with the Member States of the European Union (EU) and is committed to promoting those values;

NOTING the importance Ukraine attaches to its European identity;

TAKING INTO ACCOUNT the strong public support in Ukraine for the country’s European choice;

CONFIRMING that the European Union acknowledges the European aspirations of Ukraine and welcomes its European choice, including its commitment to building a deep and sustainable democracy and a market economy;

RECOGNISING that the common values on which the European Union is built – namely democracy, respect for human rights and fundamental freedoms, and the rule of law – are also essential elements of this Agreement;

Reconnaissant l’ukraine comme un pays Européen partageant une histoire commune, et des valeurs communes, avec les pays membres de l’Union Européenne (UE) et est attachées à promouvoir ces valeurs.

Notant l’importance de l’attachement de l’Ukraine à son identité Européenne

Prenant en compte le fort support du public en Ukraine au choix d’un rapprochement Européen.

Reconnaissant que les valeurs communes sur lesquelles l’Union Européenne s’est construite – soit la démoratie, le respect des droits humaine et des libertés fondamentales, et l’état de droit – sont aussi des éléments essentiels de cet accord

Confirmant que l’Union Européenne reconnait les aspirations Européennes de l’Ukraine et félicite son choix Européen, dont sont engagement à construire une démocratie profonde et durable et une économie de marché.

Reconnaissant que l’association politique et l’intégration économique de l’Ukraine avec l’Union euroépenne dépend du progrès de l‘implémentation de cet accord aussi bien que du chemin pris par l’Ukraine vers un respect des valeurs communes, et les progrès de la réalisation de la convergence avec l’UE sur les terrains politiques, économiques, et légaux.

ACKNOWLEDGING that the political association and economic integration of Ukraine with the European Union will depend on progress in the implementation of this Agreement as well as Ukraine’s track record in ensuring respect for common values, and progress in achieving convergence with the EU in political, economic and legal areas;

Reconnaissant que l’association politique et l’intégration économique de l’Ukraine avec l’Union euroépenne dépend du progrès de l‘implémentation de cet accord aussi bien que du chemin pris par l’Ukraine vers un respect des valeurs communes, et les progrès de la réalisation de la convergence avec l’UE sur les terrains politiques, économiques, et légaux.

COMMITTED to implementing all the principles and provisions of the United Nations Charter, the Organization for Security and Cooperation in Europe (OSCE), in particular the Helsinki Final Act of 1975 of the Conference on Security and Cooperation in Europe, the concluding documents of the Madrid and Vienna Conferences of 1991 and 1992 respectively, the Charter of Paris for a New Europe of 1990, the United Nations Universal Declaration on Human Rights of 1948 and the Council of Europe Convention for the Protection of Human Rights and Fundamental Freedoms of 1950;

Déterminés à implémenter tous les principes et provisions de la charte des Nations Unies, de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, en particulier l’acte final de Helsinki de 1975 à la conférence sur la sécurité et la coopération en Europe, les documents de conclusion des conférences de madrid et de vienne respectivement en 1991 et 1992, la Charte de Paris pour une Nouvelle Europe en 1990, la déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies de 1948 et la Convention du Conseil de l’Europe pour la Protection des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales de 1950 ;

DESIROUS of strengthening international peace and security as well as engaging in effective multilateralism and the peaceful settlement of disputes, in particular by closely cooperating to that end within the framework of the United Nations (UN), the OSCE and the Council of Europe;

COMMITTED to promoting the independence, sovereignty, territorial integrity and inviolability of borders;

DESIROUS of achieving an ever-closer convergence of positions on bilateral, regional and international issues of mutual interest, taking into account the Common Foreign and Security Policy (CFSP) of the European Union, including the Common Security and Defence Policy (CSDP);

Désireux de renforcer la paix internationale et la sécurité aussi bien que d’engager un multilatéralisme effectif et la résolution pacifique des conflits, en particulier par une coopération proche à cet fin dans le cadre des Nations Unies, de l’OSCE, et du Conseil de l’Europe

Déterminés à promouvoir l’indépendance, la souverraineté, l’intégrité territoriale et l’inviolabilité des frontières

Désireux d’achever une converge toujours plus proche des positions respectives sur les questions bilatérales, régionales, et internationales d’intérêt commun, prenant en compte la politique commune de sécurité et des relations étrangères de l’Union Européenne, dont la politique commune de sécurité et de défense ;

COMMITTED to reaffirming the international obligations of the Parties, to fighting against the proliferation of weapons of mass destruction and their means of delivery, and to cooperating on disarmament and arms control;

DESIROUS of moving the reform and approximation process forward in Ukraine, thus contributing to the gradual economic integration and deepening of political association;

CONVINCED of the need for Ukraine to implement the political, socio-economic, legal and institutional reforms necessary to effectively implement this Agreement and committed to decisively supporting those reforms in Ukraine;

Déterminés à réaffirmer les obligations internationales des parties à combattre la prolifération des armes de destruction massive et les moyens de leur livraison, et de coopérer au désarmement et au contrôle des armes ;

Désireux de faire avancer le processus de réforme et de rapprochement de l’Ukraine, contribuant ainsi, graduellement, à l’intégration économique et à l’approfondissement de l’association politique ;

Convaincus du besoin de l’Ukraine d’implémenter les réformes politiques, socio-économiques, légales, et institutionnelles nécessaires à l’implémentation effective de cet accord et déterminés à supporter fermement ces réformes en Ukraine ;

DESIROUS of achieving economic integration, inter alia through a Deep and Comprehensive Free Trade Area (DCFTA) as an integral part of this Agreement, in compliance with rights and obligations arising out of the World Trade Organisation (WTO) membership of the Parties, and through extensive regulatory approximation;

COMMITTED to gradually approximating Ukraine’s legislation with that of the Union along the lines set out in this Agreement and to effectively implementing it;

RECOGNISING that such a Deep and Comprehensive Free Trade Area, linked to the broader process of legislative approximation, will contribute to further economic integration with the European Union Internal Market as envisaged in this Agreement;

Désireux de réaliser l’intégration économique, entre autres par la Zone de Libre Echange Approndie et Complète en tant que part intégrante de cet accord, en accord avec les droits et obligations inhérents au fait d’être membre de l’organisation mondiale du commerce, et par un rapprochement règlementaire extensif.

Déterminés à rapprocher graduellement la législationn Ukrainienne avec celle de l’Union dans les domaines évoqués dans cet accord et de les implémenter effectivement ;

Reconnaissant qu’une telle DCFTA, liée au processus plus étendu de rapprochement législatif, contribuera à l’avancée de l’intégration économique avec le marché interne de l’Union Européenne tel qu’envisagé dans cet accord ;

COMMITTED to developing a new climate conducive to economic relations between the Parties, and above all for the development of trade and investment and stimulating competition, factors which are crucial to economic restructuring and modernisation;  (AU FOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU)

Déterminés à développer un nouveau climat propice aux relations économiques entre les parties, et par dessous tout au développement du commere et de l’investissement et de la compétition, facteur qui sont cruciaux à une économie se restructurant et se modernisant (AU FOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU);

====>>>  MERCI HOLLANDE POUR LA COMPÉTITION AVEC DES SALARIÉS A 100 € PAR MOIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Source

IV. Les mensonges de l’UE

Dans tous ces torchons et propagande néolibéraux, ils font fort les loustics.

Exemples :

Conclusions du Conseil Européen du 20/03/2014

1. The European Union supports the Ukrainian people and their right to choose their own future. The European Union stands by the Ukrainian government in its efforts to stabilise Ukraine and undertake reforms. In this context the European Union will pursue further efforts with the International community to assist Ukraine.

On vient déjà de leur filer 1 milliard d’euros. On dit merci à qui ?

2. The European Union, its Member States and Ukraine will sign the political provisions of the Association Agreement. The European Union and its Member States are committed to sign the remainder of the Association Agreement and Deep and Comprehensive Free Trade Area, which together with the political provisions constitute a single instrument. The European Council agrees that the first meeting in the political dialogue as envisaged under the Agreement should take place in April. The European Council urges the Council and the European Parliament to swiftly adopt the proposal for temporarily removing customs duties, so called Autonomous Trade measures, on Ukrainian exports to the European Union.

1. L’Union Européenne supporte le peuple Ukrainien et son droit à déterminer son propre futur. L’Union Européenne soutien le gouvernement Ukrainien dans ses efforts afin de stabiliser l’Ukraine et d’entreprendre des réforme. Dans ce contexte, l’Union Européenne perséverera dans ses efforts avec la communauté internationale afin d’assister l’Ukraine.

OB : On vient déjà de leur filer 1 milliard d’euros. On dit merci à qui ?

2. L’Union Européenne, ses pays membres et l’Ukraine vont signer les provisions politiques de l’accord d’association. L’Union Européenne et ses Etats membres sont déterminés à signer le reste de l’accord d’association et le DCFTA, qui forment avec les provisions politiques un seul et unique instrument. Le Conseil de l’Union Européene a conclu que le premier jalon dans le dialogue politique tel qu’envisagé dans l’accord devait se tenir en Avril. Le Conseil Européen urge le Conseil [NdT : conseil de l’Union Européenne] et le parlement Européen d’adopter instamment la proposition de suspendre provisoirement les droits de douane, ainsi nommée mesure commerciale autonome, sur les exportations Ukrainiennes vers l’Union Européenne.

3. Restoring macroeconomic stability in Ukraine is an immediate priority.  […]

3. Restaurer la stabilité macro-économique de l’Ukraine est une priorité immédiate. [OB. Moi j’aurais mis : restaurer la Démocratie et virer les nazis, mais bon…]

5. The European Union remains committed to uphold the sovereignty and territorial integrity of Ukraine. The European Council does not recognise the illegal referendum in Crimea, which is in clear violation of the Ukrainian Constitution. It strongly condemns the illegal annexation of  Crimea and Sevastopol to the Russian Federation and will not recognise it. The European Council asks the Commission to evaluate the legal consequences of the annexation of Crimea and to propose economic, trade and financial restrictions regarding Crimea for rapid implementation.  

5. L’Union Européenne reste déterminée à soutenir la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Le Conseil Euroépen ne reconnaît pas le référendum illégal en Crimée, qui est une claire violation de la constitution Ukrainienne. Il condamne fermement l’annexation illégale de la Crimée et de Sevastopol par la Fédération Russe et ne la reconnaitra pas. Le Conseil Européen demande à la commission d’évaluer les conséquences légales de l’annexion de la Crimée et de proposer des restrictions économiques, commerciales et financières suite à la situation de la Crimée, le tout pour une implémentation rapide. [OB : contraire à la Constitution, tout comme le coup d’Etat en fait… Et puis ça veut rien dire : on ne peut limiter le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes à des mesures pseudo constitutionnelles… Par définition, la volonté de partir met fin à la Constitution sur le territoire concerné…]

6. In the light of this and in the absence of any steps towards de-escalation the European Council agrees to expand the list of individuals to be subject to visa ban and asset freeze. […] [O.B. : parce que ce torchon néolibéral, c’est une désescalade ?????????????]

7. The European Council firmly believes that there is no place for the use of force and coercion to change borders in Europe in the 21st century. The Russian actions are in clear breach of the Helsinki process, which in the past 40 years has contributed to overcoming divisions in Europe and building a peaceful and united continent. The European Council deplores that Russia has still not taken steps to de-escalate the crisis and that negotiations between Ukraine and the Russian Federation have still not started. […]

6. A la lumière de ceci, et en l’absence de tout pas vers une dé-escalade , le Conseil Européen s’accorde sur l’expansion de la liste des individus sujets à une restriction de visa et au gèlement d’actifs. […] [O.B. : parce que ce torchon néolibéral, c’est une désescalade ?????????????]

7. Le Conseil Européen croit fermement qu’il n’y a pas de place pour l’usagee de la force et de la coercition afin de changer les frontières de l’Europe au 21ème siècle. Les actions russes sont en claire violation du processus de Helsinki, qui a contribué pendant les 40 dernières années à dépasser les divisions en Europe et à construire un continent pacifique et unifié. Le Conseil Européen déplore que la Russie n’ait fait aucun pas vers une dé-escalade de la crise et que les négotations entre l’Ukraine et la Fédération Russe n’aient toujours pas commencé. […] [O.B. Ben comment ça se fait que Poutine il ne veut pas négocier avec un gouvernement où il y a des nazis ??? Bon, c’est vrai que les Russes ont eu près de 30 millions de morts il y a 70 ans… Non mais, sérieusement, on a trouvé 28 chefs d’État pour signer ça ???]

9. The European Council recalls that any further steps by the Russian Federation to destabilise the situation in Ukraine would lead to additional and far reaching consequences for relations in a broad range of economic areas between the European Union and its Member States, on the one hand, and the Russian Federation, on the other hand. In this respect, the European Council asks the Commission and the Member States to prepare possible targeted measures.

9. Le Conseil Européen rappelle que toute action de la Fédération Russe afin de déstabiliser la situation Ukrainienne mènerait à des conséquences aggravées et étendues sur les relations dans de nombreux domaines économiques entre l’Union Européenne et ses Etats membres, d’une part, et la Fédération Russe, d’autre part. En respect de ceci, le Conseil Européen demande à la commission et aux Etats membres de préparer de possibles mesures ciblées. [OB. MAIS ces fous, ils sont pas en train de la déstabiliser l’Ukraine là ????]

(Source)

Communiqué de la Commission du 18/03/2014

“The EU has taken note of the unprecedented public support in Ukraine for political association and economic integration with the EU.”

(Source)

C’est confirmé, ces gens se drogent.

Déclaration de Herman Van Rompuy du 21/03/2014

“In a few minutes we will together sign the political provisions of the Association Agreement between the European Union and Ukraine.

This gesture symbolises the importance that both sides attach to this relationship, and our joint will to take it further. It recognises the aspirations of the people of Ukraine to live in a country governed by values, by democracy and the rule of law, where all citizens have a stake in national prosperity. And the popular yearning for a decent life as a nation, for a European way of life.

Dans quelques minutes, nous signeront ensemble les points politiques de l’accord d’association entre l’Union Européenne et l’Ukraine.

Ce geste symbolise l’iportance que les deux parties attachent à cette relation, et notre volonté commune de la développer. Il reconnait les aspiration du peuple ukrainien à vivre dans un pays gouvernés par des valeurs, par la démocratie et l’état de droit, où tous les citoyens ont une part de la prospérité nationale. Et la volonté populaire d’une vie décente en tant que nation, d’un mode de vie Européen

Last November, the refusal to sign the Association Agreement with the European Union created a popular uprising, a political and cultural shift. We pay tribute to those who gave their life for freedom, and we support all those who today are striving to build an open and inclusive Ukraine.”

En novembre dernier, le refus de signer l’Agrément d’Association ave l’Union Européenne a créé un soulèvement populaire, un basculement politique et culturel. Nous sommes redevable à ceux qui ont donné leur vie pour la liberté, et nous supportons tous ceux qui, aujourd’hui, se démènent pour construire une société ouverte et inclusive en Ukraine

(Source)

Discours du Président Barroso du 21/03/2014

“I welcome the fact that we were able to show strong and united determination. Not only supporting Ukraine but also making clear that there will be consequences for some of the kind of behaviour that we think is simply unacceptable in the 21st century.

We made very clear that we will deliver our strong and concrete support to Ukraine. It’s essential that this country becomes a viable, stable prosperous and democratic country.

Je me félicite du fait que nous soyons capables de montrer une détermination forte et unie. Pas seulement à soutenir l’Ukraine mais aussi à affirmer qu’il y aura des conséquences à un type de comportement dont nous estimons qu’il est simplement inacceptable au 21ème siècle. (OB : genre serrer la main à des nazis et les aider à prendre le pouvoir ?)

Nous avons dit clairement que nous délivrions un soutien fort et concret à l’Ukraine. Il est essentiel que ce pays devienne viable, stable, prospère, et démocratique.

We have decided concretely to go on with the plans that the Commission had already put forward, namely the proposal for an additional 1 billion euros of macro financial assistance, which will bring our overall support to 1.6 billion. And also the autonomous trade measures we proposed to open unilaterally our market to Ukrainian products.

Concrètement, nous avons décidé de suivre les plans que la commission avait déja mis en avant, c’et à dire la proposition d’une assistance financière d’1 milliard d’euros, qui portera notre support à un total d’1.6 milliard d’euros. Aussi, comme mesure commerciale autonome, nous avons proposé d’ouvrir unilatéralement nos marchés aux produits Ukrainiens.

This is very important as is also the fact that tomorrow we are already going to sign, with the Prime Minister of Ukraine, the political provisions of the Association Agreement to seal the strong political partnership that brings Ukraine and the EU closer together. This is the democratic choice Ukraine has made. It is our firm intention to sign the remaining parts of the agreement in due course. Europe is committed to Ukraine for the long term. We will help Ukraine to reform and consolidate its independence and sovereignty.”

Ceci est très important, comme l’est le fait que demain nous signerons déjà, avec le Premier Ministre Ukrainien, les provisions politiques de l’agréement d’association afin de sceller le partenarait politique fort qui rapproche l’Ukraine et l’UE. Ceci est le choix démocratique de l’Ukraine. C’est notre ferme intention que de signer les parties restantes de l’agrément en temps imparti. L’Europe s’est engagée avec l’Ukraine sur le long terme. Nous aiderons l’Ukraine à réformer et consolider son indépendance et sa souveraineté.

JE REPETE

This is the democratic choice Ukraine has made.

Ceci est le choix démocratique de l’Ukraine.

Le démocratie sans élections, c’est sûr, ça va mieux…

(Source)

Le graphe de la fin

Un avant gout d’un billet de la semaine prochaine : Mais que pensaient les Ukrainiens ? Car ils ont des sondages aussi, ces gens là… Et début décembre, on leur a demandé s’ils pensaient que le Président avait bien fait ou non de ne pas signer l’accord avec l’UE le 21 novembre 2013 :

“Respect for democratic principles” ????

P.S. :
Message pour l’Est de l’Ukraine : on vous présente nos condoléances. Vous allez vous en prendre plein la tronche. Nous aussi on avait dit non aux talibans néolibéraux, mais on a eu Lisbonne quand même – on vous comprend donc…

Message pour l’Ouest de l’Ukraine : vous allez drôlement bien aimer l’UE et vous retrouver parfaitement dans ses méthodes “démocratiques”. 88 ! – comme on dit chez vous… [C’est de l’humoouurrrr !]

202 réponses à [Jour de Honte] 21 mars 2014, début de l’Anschluss de l’Ukraine par l’UE (+ Textes)

  1. Kiwixar Le 22 mars 2014 à 03h42
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas ce qui est le plus étonnant : l’ardeur des dirigeants européens à prendre des décisions qui vont contre l’intérêt de leurs populations, ou bien l’apathie totale de celles-ci.
    … Il y a quand même une bonne nouvelle dans tout cela : cela ne se fait pas sur mes impôts.


    • fc Le 22 mars 2014 à 05h33
      Afficher/Masquer

      Pas de Façon direct…..?!?


    • Norton Le 22 mars 2014 à 09h39
      Afficher/Masquer

      @kiwixar,

      Pourquoi,vous êtes chômeur et vous n’en payez pas?…

      Mais voilà une autre analyse de la situation…

      http://www.forum-monetaire.com/?p=11529

      Olivier nous dira peut-être ce qu’il en pense?


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 09h53
        Afficher/Masquer

        Pour renseignement, les chômeurs paient des impôts.


        • Norton Le 22 mars 2014 à 10h30
          Afficher/Masquer

          Oui,s’ils ont eu des revenus imposables l’année précédente,comme les intermittents du spectacle,par exemple…
          Mais personne ne paye d’impôts sur les revenus d’un travail qu’on a plus…


          • Surya Le 22 mars 2014 à 10h57
            Afficher/Masquer

            Les allocations chomage sont des revenus imposables. à la fin de l’année le pôle emploi envoie un justificatif fiscal des allocations versées. C’est ce qu’ils appellent un “relevé de situation”

            http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F410.xhtml


            • Norton Le 22 mars 2014 à 12h15
              Afficher/Masquer

              Surya,merci de cette précision.
              Ceci dit,si le montant des allocations de chômage dépassent une certaine valeur,ou si celui-ci,cumulé à d’autres revenus pour la même année fiscale font que vous devenez imposables,je ne vois pas ou est le problème…
              Un relevé de situation n’implique pas forcément le payement d’impôts.Tout dépend du montant total des revenus…


          • red2 Le 22 mars 2014 à 14h34
            Afficher/Masquer

            Les chômeurs payent la TVA… Bref vous devriez lire un peu plus Piketty par exemple qui montre bien que l’impôt en France est anti-redistributif, les pauvre payant plus que les riche en proportion de leurs revenus!

            http://www.institutcoppet.org/wp-content/uploads/2011/03/Graphique-Piketty.jpg


            • Norton Le 22 mars 2014 à 16h43
              Afficher/Masquer

              Ça suffit avec vos histoire d’impôts…Ce n’est absolument pas la question du jour et il existe des pays qui seront ravis de vous accueillir, où il n’existe pas d’Etat,pas d’impôts,mais aussi pas de routes ,pas d’hôpitaux,pas d’école,…et pas de chômage!
              Je vous conseille la République Centrafricaine…


      • Norton Le 22 mars 2014 à 11h01
        Afficher/Masquer

        La même débarrassée des graphiques et des nombreux liens…

        Les États-membres de l’UE se faisant une fois de plus manipuler par les USA, qui sont les vrais auteurs du coup d’Etat de Kiev (dans lequel la Russie n’a pas de responsabilité) visant à faire entrer l’Ukraine dans l’OTAN et dans l’UE (via un accord d’association dans un premier temps), en particulier le sénateur John McCain et la sous-secrétaire d’Etat US Victoria Nuland agitant la foule place Maidan, pour installer la flotte US à Sébastopol et encercler un peu plus la Russie, sont tombés sur l’obstacle Poutine.
        —————
        Au sujet de V. Nuland, Wikipédia écrit: “Elle supervise les manifestations pro-européennes en Ukraine (à partir de novembre 2013). Elle admet devant l’US Ukraine Foundation que les USA ont utilisé plus de 5 milliards de dollars pour « développer la démocratie » en Ukraine. Le 6 février 2014, une conversation téléphonique qu’elle avait eue avec l’ambassadeur des États-Unis à Kiev apparaît sur YouTube. Elle y insulte l’UE et donne des instructions pour composer le nouveau gouvernement ukrainien. Après avoir d’abord nié, elle présente des excuses à l’Union européenne, mais pas aux Ukrainiens”…
        —————
        Lequel Poutine est finalement parvenu sans effusion de sang à renverser la situation en récupérant la Crimée historiquement russe avec l’accord ultra majoritaire de sa population donc démocratiquement. Les Hollande et autres Merkel, au lieu de jeter de l’huile sur le feu, devraient maintenant s’entendre avec Poutine pour faire baisser la tension avec la Russie, qui ne pourra qu’être défavorable à l’UE, mais aussi explorer les voies d’un large accord de coopération entre les deux ensembles, dont ils ont besoin compte tenu de leur complémentarité et de leur appartenance à la même civilisation. Pour cela, les États-membres de l’UE doivent sortir de l’OTAN et renvoyer les troupes US encore sur leur sol, comme l’avait fait de Gaulle en son temps pour la France, mais aussi cesser la négociation du Traité de libre-échange transatlantique avec les USA et en ouvrir une avec la Russie pour la faire basculer dans une entente avec l’UE plutôt que de la pousser à s’accorder avec la Chine.
        A propos du bradage de l’indépendance et de la souveraineté de la France par “Sarkozy l’Américain”, poursuivie par Hollande devenu encore plus atlantiste que son prédécesseur, on lira les objections de ce dernier alors député socialiste à propos de l’alignement sur les positions US lors du débat sur la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN qu’il a oubliées depuis…
        Les USA continueront à entretenir l’hostilité de l’UE à l’égard de la Russie selon leur méthode consistant à “diviser pour régner”, mais engagés dans le soutien actif de la dangereuse “politique de puissance” conduite par le Japon de Shinzo Abe contre la Chine, qu’il s’agit pour l’Amérique de déstabiliser aussi (comme cela vient d’échouer contre la Russie), vont maintenant être occupés par la situation asiatique qui est beaucoup plus dangereuse qu’en Europe. S’il y a un conflit armé sérieux prochainement, ce sera en Asie.
        Avec des répercussions bien plus dommageables pour les économies et les marchés d’actions que l’escarmouche ukrainienne, d’autant que serait alors aussi relancée la guerre entre Chiites et Sunnites au Proche et au Moyen Orient que les USA, l’Arabie saoudite et le Qatar -ne parvenant plus à contrôler l’Irak et l’Afghanistan- s’emploient à envenimer alors que la Russie et l’Iran tentent d’en sortir par la négociation (qu’il s’agisse de la Syrie, du Liban ou de l’Égypte).
        http://www.forum-monetaire.com/?p=11529


      • millesime Le 22 mars 2014 à 17h46
        Afficher/Masquer

        je crains que le dollar risque de s’effondrer plutôt que la vision haussière de ce forum-monétaire, en effet il y a en préparation un énorme accord Russie-Chine à propos du gaz russe, et bien évidemment le paiement se fera dans une autre devise que le dollar…
        lire :
        http://www.dedefensa.org


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 17h52
        Afficher/Masquer

        eh bien, les USA et son valet l’UE (plus pire que le bourreau, son serviteur)se sont pris à leur propre piège!!Quand on ne sait pax jouer aux échecs, on ne provoqiue pas un spécialiste et le moins qu’on puisse dire c’est que les USA et l’UE, obnibulés, totalement aveuglés par l’appât du gain , ne savent pas jouer.


        • Goldfinger Le 22 mars 2014 à 18h39
          Afficher/Masquer

          Oui d’accord ils sont “démasqués” 🙂

          Mais pas par le plus grand nombre des citoyens donc quel impact cela aura-t-il vraiment sinon de prouver une fois de plus que l’élite (toujours plus riche) peut plus que jamais berner la masse (toujours plus pauvre).

          Car au-delà de ce plaisir fugace de se rapprocher le la vérité … qui va encore en payer la facture ?

          … PAS les élites qui sont évoquées par Michel Collon : Ukraine et médiamensonges, comment ne pas se faire manipuler ?

          http://youtu.be/uTp6CIHh4qs (1000 x merci à un naïf pour cet EXCELLENT lien !!! )

          … Mais la grande masse des citoyens pacifiques (ou non) et abrutis (ou non).

          Enfin tant qu’à se faire égorger autant savoir qui tient le couteau 🙁


    • Pravda Le 22 mars 2014 à 18h37
      Afficher/Masquer

      ATTENTION !

      Ça part en vrille aussi au Venezuela et en Syrie !

      Pour la Syrie: bombardements Israéliens :
      http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/israel-bombarde-la-syrie-8386018.html

      Pour le Venezuela: mêmes problèmes que pendant les manifs en Ukraine


  2. Thierry Le 22 mars 2014 à 04h18
    Afficher/Masquer

    Ne soyez pas étonné si, avec vos articles pro poutine, vous perdez un grande partie de vos lecteurs habituels et qu’on ne vous vois plus beaucoup non plus sur Bfm !
    Je pense que beaucoup de monde a, en effet, mieux compris ce qui vous motive dans vos critiques du système occidental, et européen en particulier.


    • Surya Le 22 mars 2014 à 09h55
      Afficher/Masquer

      Vous avez remarqué qu’il n’est pas question de la Russie dans le billet du jour ? (Y compris dans les précédents d’ailleurs). Je ne vois pas trop par quel processus intellectuel vous en déduisez que c’est un article “pro poutine”


    • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 09h58
      Afficher/Masquer

      c’est marrant, dès qu’on parle de la vérité, on est pro-Poutine????et d’après vous qu’est-ce qui motive Olivier hormis donner une info la plus proche de la réalité?
      Contrairement à nos merdias à la solde de l’ultra-libéralisme.
      C’est marrant ce déferlement de troll maintenant que les tarés ont signé le pacte avec le diable…..


    • Wilmotte Karim Le 22 mars 2014 à 10h06
      Afficher/Masquer

      La démocratie?


    • raphael.deschamps Le 22 mars 2014 à 10h14
      Afficher/Masquer

      Taxer ces articles de pro-russes, c’est n’avoir pas compris leur contenu.

      Personne ici ne conteste le fait qu’un referendum obtenant 97% de scrutins favorables est un referendum truqué, personne ne conteste non plus que l’invasion de la crimée par l’armée russe viole le droit international, et les accords entre la russie et l’Ukraine en particulier…

      Poutine n’est pas blanc comme neige dans cette affaire, mais la réaction des USA et de l’UE est disproportionnée et son soutien à un gouvernement non-élu comportant des néonazis est indigne. Et parler d’annexion de la crimée alors que la grosse majorité des criméens sont russes et favorables au rattachement, c’est juste risible…

      Ce que Olivier dénonce c’est le climat délétaire de guerre froide entretenu par les atlantistes, et le soutien à des néonazis par l’UE, alors que l’objectif officiel de l’UE est la paix.


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 11h13
        Afficher/Masquer

        Si, moi, je ne conteste pas le référendum.et je ne suis pas d’accord sur le fait que la Russie a “envalit ” la Crimée puisqu’elle avait le droit d’y laisser en permanence 25 000 hommes(ou alors je n’ai rien compris..)et puis, il est normal qi’en Crimée ils aient voté massivement pour se rattacher à la Russie, ils ont envoyé des cars à Kiev pour manifester pacifiquement mais les gens ont été battus, humiliés, injuriés, menacés, etc…alors, une fois rentrés chez eux ils ont témoigné et leurs compatriotes ont commencé à craindre grave l’arrivée des nazis chez eux en masse, c’est pourquoi ils ont même installé des barrages et des contrôles pour se protéger des fous furieux.


    • Norton Le 22 mars 2014 à 10h25
      Afficher/Masquer

      @Thierry
      Et ça serait quoi,selon vous,ce qui motive ce grand méchant Berruyer?


      • Surya Le 22 mars 2014 à 10h29
        Afficher/Masquer

        Sans doute un amour immodéré pour les dictatures communistes. On devrait inventer un “point poutine” sur le sujet criméen comme on a un point godwin pour l’autre. Quand tu n’as pas d’argument à opposer, ton adversaire est forcément “pro poutine”


    • Elodie Moses Le 22 mars 2014 à 11h52
      Afficher/Masquer

      Pro-Poutine? Vraiment?
      Moi je n’est rien compris…pouvez-vous expliquer qu’est-ce motive Mr Berruyer, svp?


    • Prince de nulle part Le 22 mars 2014 à 14h38
      Afficher/Masquer

      La question n’ai pas d’aimé ou pas Poutine mais d’être objectif en comprenant ce qui se passe et Olivier fait cela avec objectivité. La réalité c’est que Poutine est plus malin que nos dirigeants qui n’ont pas compris que les américains nous font jouer un jeu perdant pour l’Europe.


    • stephp Le 22 mars 2014 à 16h10
      Afficher/Masquer

      @Thierry
      C’est ça laissez-vous bercer par TF1 plutôt que de faire travailler vos neurones, c’est bien moins fatiguant en effet. Et puis diviser le monde entre les méchants, forcement très méchants et stupides (russes, chinois, iraniens,…) dont les dirigeants mangent des enfants tous crus chaque matin et des gentils qui n’ont de cesse de combattre les méchants et faire le bonheur des Hommes, c’est ce que l’on trouve dans les contes pour enfant…

      Enfin dites-nous où, dans quel texte, à quelle ligne, Olivier montre son admiration pour Poutine ? Hein, où ? moi je n’ai pas trouvé ? Parce que selon vous, dans votre logique binaire, si on est pas d’accord avec la façon de faire des dirigeants européens on est automatiquement un soutien de la Russie et de son président ? Misérable raisonnement….


  3. wellwell Le 22 mars 2014 à 05h09
    Afficher/Masquer

    Je vois mal la Russie ne pas réagir.
    Tous ces costards-cravates d’un autre âge – même à la télé, on n’en voit plus ! – seraient-ils en mal de soldats de plomb pour être si pressés de faire la guerre en chantant ?


  4. LuL Le 22 mars 2014 à 06h58
    Afficher/Masquer

    “L’organisme international imposera, en échange, un plan d’austérité. Une hausse du prix du gaz, l’augmentation de l’âge de la retraite et la privatisation des mines publiques sont d’ores et déjà annoncées.”
    Ca ne m’étonnerait guère, malheureusement, mais où avez-vous trouvé ces informations? La source à laquelle vous renvoyez n’en dit rien, et je n’ai rien déniché de mon côté concernant les négociations en cours.

    PS : le point godwin en titre a-t-il un intérêt?..


    • Olivier Berruyer Le 22 mars 2014 à 09h37
      Afficher/Masquer

      Oui, car il fait référence aux propos en général dans les commentaires parlant d’Anschluss russe en Crimée


      • Norton Le 22 mars 2014 à 09h50
        Afficher/Masquer

        Régis Chamagne : “L’Anschluss était dans Mein Kampf, le contrôle de l’Ukraine est dans le Grand Echiquier”

        http://www.upr.fr/videos/emissions-radio-tv/regis-chamagne-lanschluss-etait-dans-mein-kampf-le-controle-de-lukraine-est-dans-le-grand-echiquier


        • Crapaud Rouge Le 22 mars 2014 à 11h21
          Afficher/Masquer

          anschluss : Définitions Web L’Anschluss ou Anschluß est l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie le 12 mars 1938.” (https://www.google.fr/#q=anschluss+d%C3%A9finition)… Bien sûr, Anschluss est ici une métaphore, mais il faut féliciter Olivier de l’avoir employée car, au terme des accords, l’Ukraine n’aura plus d’indépendance économique : elle sera liée par ces “accords” sortis du même tonneau néolibéral que ceux qui prévalent entre nations européennes, et que l’on veut élargir et renforcer à l’échelle transatlantique.

          N’en déplaise aux esprits chagrins, mais nous sommes en train de vivre une confrontation de fond et de long terme entre, d’une part, l’Occident, (US/UK/UE/Japon), et le reste du monde mené par les pays du BRICS. Petit rappel : “Ils comptent 40 % de la population mondiale et, en 2015, ils devraient assurer 61 % de la croissance mondiale selon le FMI.” (http://fr.wikipedia.org/wiki/Br%C3%A9sil,_Russie,_Inde,_Chine_et_Afrique_du_Sud)

          Il se trouve que ces pays se rejoignent aussi sur un principe de politique international dont on parle trop peu, et qui les opposent radicalement à l’Occident : le principe de non ingérence. Ils se rejoignent aussi sur le fait qu’ils ont encore des États forts, certains étant des “dictatures” selon les critères occidentaux. Nous, nous sommes des “démocraties” pure jus, mais des États croupions.

          Il y a donc bien “Anschluss” au sens figuré du terme, dans la mesure où l’Ukraine est en train de basculer dans le camp occidental, et de quitter celui du BRICS (sortie de la CEI). En même temps, dedefensa (http://www.dedefensa.org/article-l_axe_moscou-p_kin_full_speed_contre_le__22_03_2014.html) relaie un article de zerohedge (http://www.zerohedge.com/print/486357) qui fait état d’un méga accord commercial entre la Chine et la Russie portant sur le gaz et le pétrole.

          Moralité : deux types opposés de “gouvernance” s’affrontent, chacun cherchant à se renforcer et à s’imposer à l’adversaire, et l’on peut parier qu’à long terme il y aura un perdant et un gagnant. Il n’est pas sûr que les Occidentaux en sortent vainqueurs.


          • Goldfinger Le 22 mars 2014 à 12h35
            Afficher/Masquer

            J’apprécie vraiment que vous sépariez UK de UE.

            Même si elle en fait OFFICIELLEMENT partie, la réalité est effectivement fort différente sutout depuis le fameux “I want my money back” de la dame de rouille (mais oui le fer s’oxyde 😉 ).

            Et j’apprécie aussi l’ordre dans lequel vous les placez:

            US (dont on finira quand même par ce demander si certains n’ont pas quelque part raison de l’appeler le “Grand Satan”) puis
            UK (le valet à peine déguisé mais “doublefaced”) et ensuite l’
            UE (les laquais qui tantôt croient être les maîtres éclairés tantôt font semblant de l’être).

            Ceci ne signifie pas une haine envers les citoyens de ces pays (il y en a des très exemplaires, des estimables et une proportion non négligeable d’endoctrinés 🙁 à des degré divers) mais un dégoût pour bon nombre de leurs dirigeants et “élites” au pouvoir.


          • millesime Le 22 mars 2014 à 16h55
            Afficher/Masquer

            c’est l’affrontement de deux visions du monde
            – le monde “unipolaire” voulu par les américains derrière lesquels se cachent le Bilderberg la Trilatérale et autre CFR ( le monde est dirigé par toutes autres personnes que ceux qui nous gouvernent disais Disraéli)
            – le monde “multipolaire” souhaité effectivement par les BRICS et autres pays émergents (et moi-même)..!
            le monde “d’avant” face au monde “d’après” hélas nous sommes dans celui “davant”
            si Thierry veut bien lire quelques articles de mon blog il comprendra peut-être un peu …
            c’est je pense la pensée profonde d’Olivier


            • xas Le 23 mars 2014 à 19h22
              Afficher/Masquer

              Bof,

              Toujours ennuyeux de généraliser avec les mots, et peuples, américains et russes.
              L’occurrence c’est plutôt l’escroc gazier en chef russe poutine contre les patrons pétroleux américains de chevron corporation.
              Les petits pingouins brown, hollande, et van rompuy sont juste bons à signer des traités bidons pour augmenter leur capital de points retraite respectifs, et pour le bien commun évidemment.


      • Norton Le 22 mars 2014 à 10h19
        Afficher/Masquer

        Deux questions:

        1-Vous n’avez pas mis dans votre présentation la photo d’ Arseni Iatseniouk (arsenic?…) faisant le salut hitlerien que j’ai mis en lien hier ou avant-hier…Pensez-vous qu’il peut s’agir d’un trucage ou que le trop est l’ennemi du mieux?

        2-Aujourd’hui comme hier,c’est le parcours du combattant pour rejoindre votre site…Pensez-vous qu’il s’agit bien d’un problème de serveur ou d’encombrement?


        • Olivier Berruyer Le 22 mars 2014 à 10h49
          Afficher/Masquer

          1/ c’est un montage, il saluait la foule

          2/ ou sabotage, je ne sais pas 🙂


      • yt75 Le 22 mars 2014 à 10h53
        Afficher/Masquer

        Rien de plus approprié en effet.


      • LuL Le 22 mars 2014 à 14h48
        Afficher/Masquer

        Dans les deux cas, je ne suis pas certain que ça fasse avancée le débat.

        Surtout, retourner le slogan de la sorte crée une logique de fronts renversés, et laisse penser en arrivant sur cette page que vous êtes sévèrement pro-russe. Ce que je ne crois pas que vous soyez. Mais pour tout dire, si je ne vous suivais pas régulièrement, j’aurais eu l’impression en arrivant sur cette page, à lire le titre, d’être tombé sur un site d’extrême droite ou anti-NWO, c’est tout comme.

        Si je vous dis ça, c’est que votre travail m’apparaît important, tant il est difficile de trouver de l’information à peu près fiable sur le sujet. Et je trouve dommage que des gens puissent fuir votre site parce que vous cédez à une logique binaire un peu puéril.

        Enfin, je reviendrai à ma question initiale concernant la source de votre assertion sur le programme du fmi en Ukraine : “L’organisme international imposera, en échange, un plan d’austérité. Une hausse du prix du gaz, l’augmentation de l’âge de la retraite et la privatisation des mines publiques sont d’ores et déjà annoncées.” D’où tirez-vous cette info?

        J’arrête de vous embêter, et vous remercie encore pour le travail effectué.


        • Inox Le 22 mars 2014 à 18h44
          Afficher/Masquer

          Je vous rejoins sur cela. Malgré le très gros boulot que représente ces recherches, il faudrait malgré tout faire une analyse de la situation coté Russe. Dénoncer leurs méfaits. Dire “les médias traditionnels s’en chargent” n’est pas une bonne excuse. En toute modestie, le site gagnerait en neutralité et donc encore plus en crédibilité. C’est mon humble avis, mais il est essentiel de faire cela.


        • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 19h40
          Afficher/Masquer

          ah bon, qu’est-ce qui vous fait penser que c’est un blog d’extrème droite,(si vous ne veniez pas régulièrement) pourtant dès les premiers mots,”Alors la propagande est claire” ont a la température.
          Il ne faut pas tout mélanger, le sujet est le dawa en Ukraine, si Poutine nous envoyait ses sbires pour déstabiliser la France, je pense qu’on aurait vite fait un article sur le sujet.


  5. BA Le 22 mars 2014 à 07h19
    Afficher/Masquer

    C’était le mercredi 12 mars 2014.

    Tous les internautes français pouvaient être informés de ce qui se passait en Ukraine grâce à un article historique.

    Le mercredi 12 mars 2014, tous les internautes français pouvaient lire un article sur internet qui montrait ce que les autres grands médias de la presse papier, les télévisions, les radios NE montraient PAS.

    Cet article qui sauvait l’honneur des médias français, cet article qui montrait la face cachée de la réalité ukrainienne, nous devons le diffuser le plus possible.

    Merci, Olivier, de nous avoir montré ça :

    http://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvd-5-2/


  6. Toutatis Le 22 mars 2014 à 07h52
    Afficher/Masquer

    En gros on applique les mêmes méthodes que lors de la violation de notre référendum de 2005, sauf que là c’est plus brutal. Pour notre référendum on s’est contenté d’un artifice non démocratique mais légal. Dans le cas de l’Ukraine on va carrément jusquà se servir d’un gouvernement fantoche créé presque pour la circonstance.


  7. Crapaud Rouge Le 22 mars 2014 à 07h58
    Afficher/Masquer

    La date du sondage ukrainien, le 5 décembre 2013, ne colle pas avec celle du refus de signer qui remonte vers les 20-22 décembre. Ou bien est-ce la question qui est mal traduite ? Elle est tournée au passé alors qu’elle pourrait être mise au futur.


  8. catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 08h10
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    La manipulation de ce texte est la même que pour le traité transatlantique, en fait, il faut comprendre le contraire de ce qui est écrit, par exemple:”nous partageons des valeurs communes”= “nous ne partageons aucune valeur” mais nous, les autres pays devront niveller vers le bas nos valeurs démocratiques.


    • Guillaume Le 22 mars 2014 à 11h50
      Afficher/Masquer

      Catherine,

      donc nous partageons les valeurs de corruptions des oligarques Ukrainiens, dont “Arsenic” Yats (comme l’appelle “Vicky-Fuck-The-EU” Nuland) fait parti.
      CQFD! 🙂


    • Goldfinger Le 22 mars 2014 à 13h49
      Afficher/Masquer

      […] mais nous, les autres pays devrons niveler vers le bas nos valeurs démocratiques.

      … et probablement pas que les valeurs démocratiques 🙁

      … mais aussi notre QUALITE (je n’emploie pas le terme niveau car il est – à raison – trop connoté “consommation / gaspillage” et que dans ce sens il est préférable et même indispensable qu’il baisse) de vie.

      QUALITE de vie dans le sens logement décent et agréable, nourriture saine et suffisante, soins de santé & éducation accessibles et de qualité, transport publics accessibles et de qualité, travail moins stressant/oppressant mais motivant/reconnu tout ceci dans le respect d’autrui et d’une soutenabilité à long terme (ressources limitées et rejets à limiter).

      Paul JORION (dont le blog est aussi référencé ici car le cap est le même) a d’ailleurs indiqué dans une récente interview à La Libre Belgique (tout un programme pour un pays qui va peut-être éclater 😉 et 🙁 ) du 6 mars 2014 que “Le système capitaliste est en train de s’écrouler”,[…] “notre classe politique est déconnectée de la réalité […] et que d’ici 10 à 15 ans “la situation sera alarmante” car si rien n’est fait nous allons tout droit vers une “situation à la Mad Max”.

      Je tiens à préciser que tout comme Olivier BERRUYER, Paul JORION n’est ni une sorte de pythie à oracles, ni un fanatique irrationnel mais plutôt un scientifique rationnel et que tout comme Olivier, Paul se bat – en toute indépendance vis-à-vis de qui que ce soit – pour un monde viable à moyen et long terme (pas celui des économistes “académiques” 30 à 50 ans, encore moins celui des politiques 4 à 5 ans renouvelables si leur show people plait à la grande masse dont ils ont tout intérêt à ne pas développer l’esprit critique. CF, nos affligeants programmes TV aux heures de grande audience et évidemment pas celui des robots-traders à la nanoseconde ) 70 ans et plus.

      Et pour éviter une catastrophe qui pourrait débuter d’ici 10 à 15 ans et atteindre son paroxysme dans moins de 100 ans (avec la CONJONCTION de beaucoup de crises éclairées par ce site: économique, politique, environnementale, climatique, morale, etc …) c’est MAINTENANT qu’il faut AGIR.

      Car il faut absolument prendre en compte la force d’inertie dans les phénomènes naturels et humains. Et dans ce dernier cas, il n’y a pas que l’inertie mais aussi la tendance lourde des privilégiés actuels (dont nous faisons encore un peu partie mais à une échelle encore excusable voir décente) à se battre pour conserver (et pour les plus graves encore augmenter COMPULSIVEMENT ) TOUS leurs privilèges quoiqu’il en coûte et même si TOUT devait disparaître à la fin de ce siècle.
      Que peuvent-ils penser d’autre qu’ ” après nous les mouches … et donc très accessoirement nos enfants et petits-enfants.” pour continuer et persévérer à agir de la sorte ???

      Sans verser dans le pessimisme, il n’est peut-être pas trop tard mais il est grand temps … car il commence à y avoir “le feu au lac” !!! 🙁


      • stephp Le 22 mars 2014 à 16h28
        Afficher/Masquer

        A mon (humble) avis il ne faut pas espérer de réaction sérieuse avant un drame d’ampleur planétaire qui provoquera une panique globale…
        J’espère me tromper…


  9. caroline porteu Le 22 mars 2014 à 08h22
    Afficher/Masquer

    En acceptant de signer un texte en toute illégalité avec un gouvernement fantôche de transition, l’Union Européenne a définitivement perdu les derniers oripeaux de crédibilité qui pouvaient demeurer .

    Les peuples Européens savent désormais ce qui leur reste à faire : mettre à bas cette Europe corrompue , anti démocratique , entièrement à la solde des multinationales américaines contre l’intérêt général des peuples européens .


  10. Julian Le 22 mars 2014 à 08h31
    Afficher/Masquer

    Selon l’essayiste Michel Collon , voici les cinq principes de la propagande de guerre :

    1/ cacher les intérêts en jeu

    2/ cacher l’histoire

    3/ diaboliser l’adversaire

    4/ se faire passer pour le défenseur des victimes

    5/ monopoliser et empêcher le débat.

    Précisément le quotidien des TV occidentales.

    Troublant, non ?


    • Crapaud Rouge Le 22 mars 2014 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Les 3 premiers principes ont parfaitement été appliqués en ce qui concerne la Crimée :

      Principe 1 : on dit que c’est très dangereux, inacceptable, etc. comme si c’était le vrai enjeu. Mais les Occidentaux s’en foutent : c’est une petite pièce qu’ils donnent à Moscou parce qu’il est impensable de la priver de Sébastopol. Le véritable enjeu : faire sortir l’Ukraine du giron russe.

      Principe 2 : on ne rappelle pas que la Crimée n’est ukrainienne que depuis 54, et que sa population est russe d’origine, dans une écrasante majorité.

      Principe 3 : au nom de la légalité, on fait porter tous les torts sur Poutine en l’accusant de créer un “dangereux précédent”. Et on oublie de rappeler que la chute de Kaddafi a été provoquée de façon illégale, les Occidentaux n’ayant obtenu un mandat que pour interdire l’espace aérien, pas pour bombarder.


    • Maureen spacey Le 21 décembre 2014 à 16h18
      Afficher/Masquer

      Ca ne vous dit pas quelque chose la diabolisation de : Mouamar Kahdafi, Saddam hussein , Ben laden, Ahmadinejad, Fidel Castro, Che guevara, Chavez, Bachar el Assad, pyong yang maintenant c est poutine et commence petit a petit Xi pinjing, Erdogan, Jacob zuma pour que ca rentre petit a petit dans la tete que c est de mechant, que eux veulent se debarasser au moment opportun.
      Ils ne sont pas saints surement, je ne suis pas en train de defendre mais ca ne merite pas le bombardement des certains pays soit disant au nom de la Democratie et pour libere le peuple, avec le temps on doit connaitre la chanson, l acharnement des Medias qui diabolise, desinformise, qui nous prennes vraiment pour des imbeciles.

      L US, l OTAN, FMI, faut eviter si on peut comme Poutine est en train de faire et ca ne plait pas du tout car il veut que tout le monde soit a genoux, l EU participe, soutient US et ces institutions mais il peut juste le laisse dans leur demarche comme il est au bord du gouffre, meme pas besoin de faire la gueurre avec eux, juste la regarder s effondre, parceque l EU ne sera pas a l abri si jamais la Russie est affaiblie, il cree un equilibre entre l UE et US, ce que le role de l OTAN normalement en creant un equilibre entre l EU et la Russie, en tout cas ce qu il essaye de pretendre mais la realite ca n est qu une machine de gueurre qui sert a l interet d US.

      1- Sur you tube y a un lien qui intitule: FMI fabrique de pauvre( ARTE)
      2- https://www.youtube.com/watch?v=abK0Kxb2ufg
      intitule: Occupy central: USA’s 12 steps to bring china into WW3, qui explique la facon dont le US change ou renverse les dirigeants, en soulevant le peuple qui correspond aussi ce qui se passe en Ukraine maintenant, pas du tout due a un evenement mais bien prepare des annes auparavent.

      3- https://www.youtube.com/watch?v=q8KfD9RWd58 ( general americain prouve la gueurre est prevu bien avant)


      • Lesag Le 21 décembre 2014 à 18h09
        Afficher/Masquer

        Dans votre liste, vous avez oublié Milosevic et Gbagbo.


  11. catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 08h36
    Afficher/Masquer

    ils n’ont aucune limite, le pire étant que ça y est, en toute légalité les nazis pourront se balader chez nous, fomenter comme chez eux des troubles, attiser les colères, etc…donc, sans boule de cristal, je pense que le nazisme va dès maintenant s’étendre à toute l’UE, c’était sans doute préparé depuis longtemps, étendre la terreur contre ces sales petits Européeens qui vivaient un peu trop bien dans le respetc d’autrui, ce que ne sauraient supporter plus avant les talibans économiques mondiaux!


  12. Le Yéti Le 22 mars 2014 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Attendons avec impatience les élections du 25 mai (et rappelons que ce Iatseniouk, propulsé 1er ministre par l’Otan, avait récolté 6,96 % des voix au scrutin de 2010.) 🙂


    • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 09h22
      Afficher/Masquer

      des élections sous la Terreur à votre avis, ça va donner quoi?


    • Crapaud Rouge Le 22 mars 2014 à 09h41
      Afficher/Masquer

      Oui, des élections qui promettent une belle bagarre entre information et intoxication des uns et des autres. On pourrait écrire les dialogues dès maintenant. Toi qui a une belle plume, Yéti, tu pourrais t’essayer à l’exercice ! 🙂


  13. yt75 Le 22 mars 2014 à 09h55
    Afficher/Masquer

    “saint Rompuy tenant la bible”, vraiment pas mal celle là
    (sinon faire attention avec les attaques sur le physique ou accoutrement de CA quand même …)

    Et encore merci pour le boulot !
    Ces textes sont vraiment impressionnant … (et les mises en exergue aident bien!)


  14. Moses Le 22 mars 2014 à 09h56
    Afficher/Masquer

    On fait comment pour licencer Mr Rompuy, Mr Barroso et Mme Ashton? Ah, c’est vrai, íls nos represente mais ils ne sont pas élus, nous payons leurs salaires mais nous n’avons pas mot à dire sur leur travail…-N’est-elle pas belle cette democratie européene?


    • stephp Le 22 mars 2014 à 16h34
      Afficher/Masquer

      “On fait comment pour licencer Mr Rompuy, Mr Barroso et Mme Ashton?”

      Vous voulez dire: pour les écrouer et les traduire en justice au motif de haute trahison ?


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 16h39
        Afficher/Masquer

        va falloir construire des prisons…..
        pour qui ait assez de place…
        ;O)


  15. Toutatis Le 22 mars 2014 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Et pendant ce temps là, la Russie “isolée” se prépare à la signature d’un contrat géant de fourniture de gaz à la Chine, sans utilisation du $

    http://www.zerohedge.com/news/2014-03-21/petrodollar-alert-isolated-west-putin-prepares-announce-holy-grail-gas-deal-china


    • yt75 Le 22 mars 2014 à 12h49
      Afficher/Masquer

      Merci pour le lien.
      Et oui il fallait s’y attendre, dans les tuyaux depuis un moment :

      http://en.wikipedia.org/wiki/Altai_gas_pipeline

      Si la “diplomatie” Européenne veut suicider l’Europe sous commandement US, la cohérence est parfaite, il faut quand même le reconnaitre.


  16. dufourcq Le 22 mars 2014 à 10h28
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    Ce qu’il se passe en Ukraine est la répétition exacte , en plus gros , de ce qu’il s’est passé en ex Yougoslavie , il y a 20 ans .

    J’étais alors un jeune médecin , profondément choqué par les images du conflit bosniaque . En Avril 1995, je signe donc avec MDM un engagement de mission pour Tuzla . je rejoins mon poste par la Croatie (Split) et nous remontons vers Tuzla en passant par Zenitza , ville bosniaque du sud ouest .

    Que vois je en Croatie … Des oustachis , faisant le salut nazi , écoutant des chants nazis (EERRIKA)

    On passe en Bosnie et à Zenitza que vois je ? Des volontaires arabes en turban , des islamistes purs et durs , sans foi ni loi , terrorisant la population locale . Les mêmes que j’avais croisé en Afghanistan
    7 ans plus tôt.

    Alors , autant vous dire qu’après cela , la propagande US/BHL, on n’y croit plus … Après j’ai compris pourquoi de nombreux soldats français engagés là , on pris fait et cause pour les serbes ( en particulier un de mes confrère médecin militaire ).

    Je n’ai pas été jusque là , parce que le siège de Sarayevo et le massacre de Srebrenica ont été des crimes inexcusables . Mais je n’ai plus jamais gobé les mensonges de BHL et consorts.


    • Prague Le 22 mars 2014 à 14h05
      Afficher/Masquer

      Oui, je le pense aussi.

      Tres interessant votre temoignage sur l ex-Yugoslavie !

      Pourquoi certaines nations ne peuvent pas se separer a l amiable, pourtant l ex-Tchechoslovaquie en est le temoin, sans une goutte de sang quand meme…


  17. Un naïf Le 22 mars 2014 à 10h32
    Afficher/Masquer

    J’aimerai bien que l’on m’explique le rôle que joue la commission (occulte) Trilatérale dans toute cette histoire. Le 1er ministre ukrainien qui sourit à côté de Barroso est membre de cette commission, et participait à une réunion de la Trilatérale qques jours avant les événements de Maïdan, qui avait pour thème l’Ukraine et l’europe… à ce même colloque participait Mme Guigou, responsable des relations extérieures au parlement, cette même Guigou qui défendait bec et ongles hier soir sur le plateau de “ce soir ou jamais” de Taddei l’illégalité du référendum de Crimée, assistée en cela de Mr Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen et… membre de la commission Trilatérale… 😉

    http://lejournaldusiecle.com/2014/02/27/ukraine-arseni-iatseniouk-membre-de-la-commission-trilaterale-est-nomme-premier-ministre/


    • Casquette Le 22 mars 2014 à 11h19
      Afficher/Masquer

      Je sais pas si le club à joué un rôle dans les événements en Ukraine , en tout cas la dérive anti démocratique que nous connaissons a été théorisée par 3 intellectuels illustres qui en ont été membres dans les années 70 : le français Michel Crozier , l’américain Samuel Huntington et le japonais Joji Watanuki.

      En 1975 ils redigèrent pour le compte de l’association un rapport sur la crise démocratique que traversait le monde occidental et le Japon, leur conclusion ?La crise était due à un excès de démocratie !
      Les demandes des citoyens , trop nombreuses et parfois contradictoires (bon ce constat n’est pas toujours faux) rendait le fonctionnement de l’administration publique ingouvernable MAIS surtout entravait la bonne marche du commerce international…la suite , on la connait.

      http://en.wikipedia.org/wiki/The_Crisis_of_Democracy


      • Un naïf Le 22 mars 2014 à 11h59
        Afficher/Masquer

        A voir cette vidéo : M. Chamagne (UPR, je ne fais aucun prosélytisme) replace le débat sur l’enjeu que représente l’Ukraine dans l’opposition entre les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Citant les analyses de Zbigniew Brzezinski énoncées dans son livre “Le grand échiquier”, Régis Chamagne explique que la crise ukrainienne découle d’un plan de déstabilisation plus large ayant pour objectif le contrôle de l’Eurasie.
        Pour rappel, Zbigniew Brzezinski est cofondateur de la Trilatérale avec Rockfeller

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Zbigniew_Brzezi%C5%84ski

        http:// youtu.be/ dIaz7c0tQMM

        Je remets aussi cette vidéo de Michel Collon : si on veut comprendre un conflit comme l’Ukraine, nous devons
        absolument le mettre en perspective, le voir sur la longue durée. Les
        médias nous disent que l’Europe et les Etats-Unis réagissent à des
        manifestations, mais en réalité, l’Ukraine est une cible depuis vingt ans.
        Michel Collon éclaire les stratégies dont on ne parle pas…

        http:// youtu.be/ uTp6CIHh4qs


    • Phil DeFer Le 22 mars 2014 à 13h26
      Afficher/Masquer

      Je n’étais pas chez moi hier soir, et ce matin j’essaie de regarder l’émission (Ce soir ou jamais) sur Pluzz, et…. hoooooo…. Elle n’est pas disponible à la rediffusion…

      C’est ballot…


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 14h12
        Afficher/Masquer

        bonjour,
        en fait, nous n’avons accès qu’à la fin de l’emission…….
        mais c’est un hasard, n’est-ce pas………………….


      • bigglop Le 22 mars 2014 à 16h13
        Afficher/Masquer

        Dans l’émission de Taddeï, d’hier soir, le ”souci” des dirigeants nazillons a été rapidement évacué, ainsi que celui de l’ingérence des USA dans l’organisa- tion de cette révolution.
        Il faut relever la présence parmi les européistes, d’Elizabeth Guigou (Young Leader et membre de la Trilatérale comme Hollande) faisant semblant de tenir un langage raisonnable….
        Cependant, c’est elle-même qui avait déclaré :
        – ”le référendum irlandais a été humiliant, il démontre que les référendums sont des mécanismes purement destructifs”
        – ”l’Union Européenne a besoin de traités, et les référendums tuent les traités”
        – en novembre 2008, elle a présidé une commission de la Trilatérale intitulée “Sauver l’Europe de la tyrannie des référendums”

        J’espère que le 26 mai, je n’aurais pas à dire aux citoyens ukrainiens, Bienvenue en enfer…


  18. catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 10h39
    Afficher/Masquer
    • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 17h23
      Afficher/Masquer

      Depuis que j’ai mis le lien de ce blog ce matin, (c’était pour le dessin de smyleys) je ne réussis plus du tout à y retourner……


      • notab Le 22 mars 2014 à 18h19
        Afficher/Masquer

        pensez au cache de google :
        Dans google :
        cache:zygomaticstourmentics2012.unblog.fr


  19. cording Le 22 mars 2014 à 10h43
    Afficher/Masquer

    Le problème est que l’UE n’a pas les moyens politiques, économiques et militaires pour un tel anschluss. L’UE fonctionne à vide comme l’URSS avant sa chute finale, produit encore plein d’effets négatifs dont les peuples paieront le prix fort. Déjà la potion ultralibérale que le gvt putschiste s’apprête à appliquer à sa population va l’appauvrir encore plus et s’il y a des élections libres et transparentes en Ukraine le 25 mai prochain ce gouvernement de rencontre (comme disait De Gaulle à propos de Pétain) sera balayé politiquement. Cependant ce pouvoir n’y a pas intérêt : il vient par la guerre civile et ne peut se maintenir que par elle, et par la confrontation avec la Russie ce qui va accentuer la division voire la partition du pays. Le stratège Poutine attend son heure pour profiter des fautes politiques du gvt de Kiev avec lequel il n’ a aucun intérêt à négocier dans la mesure où ce dernier veut bien faire preuve de réalisme économique et politique. Tel n’est pas le cas, encore.


  20. Nicolas Le 22 mars 2014 à 10h46
    Afficher/Masquer

    J’ai quand même une petite question sur quelque chose que je ne comprends pas bien.

    Il semblerait que la signature de cet accord soit perdant-perdant pour tout le monde:
    – La russie et l’ukraine perdent ce lien qui existait au niveau économique, etc.. donc crise à prévoir.
    – Les pays européens récupèrent un pays dont le niveau de vie présuppose une concurrence imbattable pour nous autres pays “riches”.

    Quel est donc l’intérêt (caché et/ou annoncé) de la signature d’un tel traité ? Est-ce seulement l’hubris de nos dirigeants ?


    • Olivier Berruyer Le 22 mars 2014 à 10h51
      Afficher/Masquer

      Cherchez pas la “logique” de talibans oeuvrant “à la paix dans le monde avec l’UE”.

      Mais aussi, et sérieusement, l’esprit messianique n’est pas une blague…


      • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 12h24
        Afficher/Masquer

        Olivier et tous/toutes,
        Attention, je vois que toute cette sale affaire est truquée, à plusieurs niveaux. Il y a un niveau principal que vous aussi vous loupez, cependant: l’intérêt des USA était pas de faire la guerre à la Russie, non! Cétait et c’est d’envenimer les relations Russie-UE. L’Empire et le dollar dépendent de l’asservissement d’une UE atlantiste. Les partenariats energetiques (gazoducs Gasprom) et autres entre les Européens de l’Ouest et la Russie ne pouvaient, à terme, qu’être un afaiblissement de l’OTAN, donc de l’Empire!


        • Julian Le 22 mars 2014 à 14h15
          Afficher/Masquer

          Votre hypothèse présume que ni l’Allemagne, ni la Pologne, ni la Tchéquie, ni les états européens du sud ne SOIENT de bons petits soldats de l’OTAN.

          Or ces pays (et le nôtre aussi, depuis Sarkozy et Hollande, hélas !) SONT de forts disciplinés petits soldats de l’OTAN.
          Allemagne en tête.

          C’est bien la tare profonde, essentielle, de la “construction européenne”.


          • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 14h29
            Afficher/Masquer

            Julian, pour que ces états continuent d’être de petits soldats de l’OTAN, il faut qu’ils soyent attachés au système du dollar. Il faut que l’Europe achète essentiellement en dollars ce qui n’est pas produit dans ses frontières. Ceci pour maintenir le dollar comme monnaie-réserve mondiale. Si l’USA perd l’hégémonie économique sur le continent européen elle perdra l’hégémonie militaire aussi. Voici le vrai calcul qu’ils ont fait. Donc il va faloir envenimer les rapports UE/Russie. Ils ont eut leur chance dans le volte-face du gouvernement de Yanoukovitch qui a refusé de signer un traité qu’il avait négocié deux années durant. Les américains ont pris l’opportunité au vol, en poussant le mouvement de contestation dans l’Ukraine. Ils s’en foutent de l’UE. Ils veulent toute l’Europe soumise au règne du dollar. Ils veulent sauver le dollar en causant tout ce qui faut pour maintenir leur hégémonie.


          • Prague Le 22 mars 2014 à 15h42
            Afficher/Masquer

            Oui Julien, tous ces pays ex-communistes sont ravis d etre a l OTAN, n en deplaise a certains.

            Ce mois de mars, c etaient 15 ans que les 1ers sont rentres et le sondage en Tchequie donne 75% de personnes satisfaits d etre a l OTAN !

            La Pologne, les pays Baltes, avec les Ukrainiens en connaissent qqchose sur leur voisin.


            • Olivier Berruyer Le 22 mars 2014 à 17h27
              Afficher/Masquer

              Oui, on avait juste promis à Gortbatchev qu’ils n’en feraient jamais partie, mais où est le problème quand on ment comme des arracheurs de dents ?

              Allez petit exercice ; depuis 30 ans, merci de m’indiquer la liste des pays bombardés par 1/ La Russie 2/ Les USA. Merci d’avance


            • Prague Le 22 mars 2014 à 17h29
              Afficher/Masquer

              J ajouterai pour la construction de l EU :

              Si c est Allemagne qui est la tare profonde et essentielle dans la construction de l EU, donc c est depuis le commencement de la CECA.

              Si ce sont les pays ex-communistes qui sont la tare profonde et essentielle dans la construction, il ne fallait pas les faire rentrer, mais en 2004 c etait sympa de s enorgueillir de la grandeur de l EU, n est ce pas. Ces nouveaux arrivants ne sont, de toute facon, que des “figurants” autour du trio infernal de Merkel, Cameron et Hollande.

              L EU actuel ressemble bc au COMECON http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_d'assistance_économique_mutuelle, la-bas c etait un qui commander les autres, ici ce sont les trois…


            • Prague Le 22 mars 2014 à 18h07
              Afficher/Masquer

              Olivier, ce n est pas moi qui les a fait rentrer, ce sont tous les membres de l OTAN y compris la France, n est ce pas.

              Que dire de 2 guerres en Tchetchenie – 500’000 morts, http://fr.wikipedia.org/wiki/Première_guerre_de_Tchétchénie et http://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_guerre_de_Tchétchénie, bombarder sa propre population en Russie, ce sont les citoyens russes a part entiere, parlant le russe, mais manque de peau, de religion musulmane.

              Je n ai pas vu de faire pareil en FR, DE, UK ou USA, pas vrai ?


            • Jacques Coeur Le 22 mars 2014 à 19h21
              Afficher/Masquer

              Le conflit tchétchène est la suite logique et voulue par les EUA depuis les années 70 : déstabiliser l’URSS en s’appuyant sur sa minorité musulmane, qui représentait 17% de sa population.
              Ce qui a donné entre autres :
              – en 78, l’armement des talibans afghan et qui a poussé les soviétiques à intervenir
              – la mise en place de cellules de combattants avec par exemple Oussama Ben Laden
              – les soulèvements tchétchènes.

              A noter que ces derniers s’inséraient dans un projet de contrôle des hydrocarbures de la mer Caspienne notamment par le GUAM.
              Inutile de rappeler que le 13 décembre 2013 Victoria Nuland discourait devant un magnifique panneau publicitaire de la Chevron Corporation. Preuve d’une part que Washington a de la suite dans les idées, et d’autre part, que vraisemblablement la situation énérgétique devenant intenable pour les EUA, la prise de risque se fait plus conséquente.

              Pour ce qui est de la comparaison avec la F, le RU, et l’UE d’une manière générale, il est toujours bon de rappeler nos différents engagements militaires en Irak, en Afghanistan, en Libye, …
              Allons jusqu’au bout de la comparaison :
              – les guerres tchétchènes sont du ressort de la politique intérieure de la Russie
              – les guerres dans lesquelles le BAO est impliqué est du domaine de l’ingérence dans des pays souverains en violation des lois internationales.


            • Pole Le 22 mars 2014 à 19h27
              Afficher/Masquer

              Oui, c’est pas le genre de l’armée française de bombarder des Algériens. Ou alors, ça compte pas parce que ce sont des bougnoules ?
              Et les Irakiens ? 1 million de morts de faim pour cause de blocus OTANien, français compris, ça « valait le coup » (Albright) ?
              Que dire des Afghans, Libyens, Syriens ? Ils apprécient nos armes ?
              Et les Indochinois ? 1 million de morts en 1944-1945, plutôt pas de bol, non ? (sans parler de la suite…)
              Et l’opération insecticide ? Bien joué, non ?

              Personne n’adore l’oligarque Poutine – ce n’est pas pour autant qu’il faut lui cracher dessus systématiquement (je me permets de rappeler que tous les députés sauf un absent, et un présent ont voté pour) ; et ça n’est certainement pas au gouvernement français de donner des leçons de bonne conduite. En plus, les actes des dirigeants de l’OTAN lui ont permis d’être encore plus populaire…


          • Prague Le 22 mars 2014 à 20h42
            Afficher/Masquer

            – les guerres tchétchènes sont du ressort de la politique intérieure de la Russie

            Oui Jacques, c est d autant plus grave, car, eux, ce sont les citoyens russes de la Tchetchenie qui ont ete tres severement punis, eux, ils n auront pas tres certainement le droit au referendum, n est ce pas.


            • Jacques Coeur Le 22 mars 2014 à 21h01
              Afficher/Masquer

              “c est d autant plus grave”
              Ben non, justement. Les russes ne tapent pas sur des pays étrangers à des milliers de kilomètres de leur sol natal comme le BAO en flagrante violation du droit international, mais réagissent à du terrorisme financé par ce BAO au sein même de la Russie.

              Quant au referendum il a eu lieu en 2003 et les tchétchènes l’ont approuvé à plus de 90%.


    • Globule rouge Le 22 mars 2014 à 11h45
      Afficher/Masquer

      Si on suit certaines analyses l’un des objectifs a long terme serait de consolider de maniere quasi definitive un axe transatlantique (en gros en mettant usa au centre + peripherie dont europe) et empecher que se constitue un axe eurasiatique (en gros europe + russie) et d’empecher la russie de devenir un poles d’influence majeur.


      • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 14h32
        Afficher/Masquer

        Oui, et aussi maintenir l’hégémonie du dollar comme monnaie-réserve mondiale. Voir commentaire ci-dessus.


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 18h53
        Afficher/Masquer

        C’est vrai les USA sont gentils comme tout avec les Indiens qui ont été totalement intégrés, sans parler de leur gentillsse légendaire envers les gens de couleur, c’est vrai, ils sont un modèle d’humanisme, ils n’ont pas envoyé au casse-pipe des milliers de pauvres en leur promettant de l’argent.

        on sait bien que l’état américain est un modèle social qui prodigue soins et nourriture aux plus défavorisés.Ils ne tuent pas leurs concitoyens,non, ils font mieux, ils les arment, pour qu’ils s’entretuent tout seuls,et tout le monde le sait, c’est pas chez eux que des tarés descendent régulièrement des gosses ou n’importe qui……


        • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 18h59
          Afficher/Masquer
          • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 19h17
            Afficher/Masquer

            Selon une étude de 1997 du Center for Disease Control américain, les Etats-Unis dominent le triste classement des homicides par arme à feu d’individus âgés de moins de 15 ans. Ainsi un enfant sur 100.000 dans cette classe d’âge est tué au moyen d’une arme à feu aux Etats-Unis, contre moins de 0,5 en France..

            http://frenchmorning.com/un-francais-a-50-fois-moins-de-chances-detre-tue-par-arme-a-feu-quun-americain/#
            Mais que les USA ne s’inquiètent pas, cela devrait changer avec le Traité transatlantique….vu qu’ils nous imposeront la libre circulation des armes”c’est pour mieux de dévorer mon enfant”….


            • Goldfinger Le 22 mars 2014 à 20h29
              Afficher/Masquer

              Petit exemple d’esprit critique (mais qui n’a aucun rapport direct avec le sujet traité) mais bon cela n’est jamais inutile. Et nous (me) changera de l’hébétude où m’a plongé la révélation des plans machiavéliques des plans (qui ne datent visiblement pas d’hier ni d’il y a 10 ans) du dossier Ukrainien.

              En pourcentage relatif:

              Le taux USA est 100% plus élevé que celui de la France (Monstrueux)

              Mais il suffirait aux USA de réduire de 50 % ce taux pour parvenir au résultat de la France (tiens cela parait un peu moins terrible

              … et pourtant c’est la réalité et tristement la même 🙁


            • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 20h35
              Afficher/Masquer

              Godlfinger, c’était pour répondre à Prague, plus haut


  21. tebruc Le 22 mars 2014 à 10h50
    Afficher/Masquer

    Quelqu’un pourrait il m’expliquer quel est l’intérêt vital pour l’Europe de signer ces accord avec l’Ukraine? Qu’est ce qu’on veut leur vendre, et qui serait en concurrence avec la Russie? Et ne me dites pas que c’est pour défendre la démocratie, j’ai déjà assez ri.


    • Olivier Berruyer Le 22 mars 2014 à 11h30
      Afficher/Masquer

      20 millions de salariés à 100 € par mois ?


      • Prague Le 22 mars 2014 à 15h18
        Afficher/Masquer

        Ce n est pas tres glorieux, n est ce pas, qu apres le communisme et l economie planifiee de 1945-89, ainsi que 25 ans de pillage par des oligarches russes, pro-Putin, pro-Ouest, que ces pauvres gens gagnent 100 euro par mois, putain…

        C est sur, ils vont etre d une grande concurrence, sont bien plus proches que les Chinois, vietnamiens etc.


      • Norton Le 22 mars 2014 à 16h26
        Afficher/Masquer

        Olivier,
        Que 20 millions de travailleurs à 100 euros par mois permettent à quelques affairistes des profits inespérés,je n’ai aucun doute…Mais que cela profite à l’UE,…permettez moi d’en douter…,à part en terme d’augmentation du chômage et de dumping social…Mais en réalité,cet aspect des choses n’est qu’accessoire…

        Dans cette affaire,au contraire,tout est fait délibérément au détriment de l’Europe.
        Les États Unis nous poussent clairement vers une scission avec la Russie pour empêcher l’émergence d’un pôle eurasiatique qui laminerait leurs intérêts.
        Toute réflexion qui s’affranchi de cette logique est un égarement.

        L’erreur d’analyse que fait Tebruc et qui lui fait poser sa question est due à notre incapacité à imaginer que nos dirigeant sont véritablement vendus aux intérêts supérieurs des USA et qu’ils sont tout simplement des traîtres à leur peuple.

        TOUT,ABSOLUMENT TOUT CE QUI SE PRODUIT SOUS NOS YEUX EST DÉLIBÉRÉMENT ORGANISÉ PAR LES USA ET LEURS VALETS EUROPÉENS POUR EMPÊCHER L’ÉMERGENCE D’UNE EURASIE QUI DÉTRUIRAIT LEUR EGEMONIE.

        L’EUROPE CENTRALE ÉTAIT LE LIEU IDÉAL UPOUR DECLANCHER L’INCENDIE QUE POUTINE ESSAYE DE CIRCONSCRIRE.

        POUTINE VA DÉFENDRE BEC ET ONGLES LES INTÉRÊTS DE SON PAYS MAIS IL N’Y A PERSONNE POUR DÉFENDRE LES NÔTRES.

        NOUS SOMMES DONC EN GRAND DANGER.


        • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 16h39
          Afficher/Masquer

          Les peuples de l’UE sont en grand danger depuis pas mal de temps. Il y a une enorme campagne de conditionnement de masse. C’est le barrage médiatique qui précede les barrages de missiles et d’obus d’une guerre à chaud.
          Je crois que seules les forces patronales de certains secteurs industriels pourront être à même de contrer l’hystérie anti-russe.


        • stephp Le 22 mars 2014 à 16h40
          Afficher/Masquer

          “Mais que cela profite à l’UE,…permettez moi d’en douter…”

          Bien sur, cela est fait pour profiter en premier lieu aux 85 et quelques autres cupides adorateurs du “Veau d’Or”.
          L’élite mondialisée n’a que faire de l’UE, elle ne leur sert que pour assouvir sa soif de puissance et d’argent.


        • Olivier Berruyer Le 22 mars 2014 à 17h28
          Afficher/Masquer

          “permettent à quelques affairistes des profits inespérés,je n’ai aucun doute…Mais que cela profite à l’UE,…”

          Mais à qui profite l’UE en fait ?


          • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 17h45
            Afficher/Masquer

            à Goldman Sachs et son réseau, toutes les banques et les firmes US(mais surtout l’armement), c-à-dire, au 1% les plus riches.sinon, à personne.


          • Norton Le 22 mars 2014 à 18h06
            Afficher/Masquer

            Olivier,
            L’UE se caractérise par les progrès indiscutables qu’elle a réalisé pour son insignifiance depuis le traité de Rome.

            Insignifiance,incapacité diplomatique et impuissance militaire,déclin économique…,font la joie des américains qui nous poussent vers cette Europe,toujours plus d’Europe,ficelée et entravée, dans l’empilage absurde et sans issue de nations aux intérêts différents.

            La meilleure réponse à votre question faussement naïve est cette video éclairante de moins de 10 minutes…

            http://m.youtube.com/watch?v=9nDZzDxxqXs


          • Norton Le 22 mars 2014 à 18h22
            Afficher/Masquer

            Olivier,
            La bonne question à se poser n’est donc pas “à qui profite l’UE ? “,mais plutôt “le naufrage de l’UE à-t’il été programmé par ceux qui en profitent aujourd’hui? ”

            Les nombreux documents historiques à notre disposition attestent que la réponse est clairement “OUI” et désignent les États Unis comme les bénéficiaires de cette situation et nos dirigeants successifs depuis Pompidou comme leur complices.


          • Rémi Le 23 mars 2014 à 19h28
            Afficher/Masquer

            Maintenant qu’économiquement plus personne ne peut défendre l’UE, à part les benêts qui veulent copié l’allemagne (dans le genre Benoit Apparu), il parait que grâce à l’UE, il n’y a plus de guerre en europe.

            Sans UE, il y aurait la guerre…

            ps : on se demandera si Tapparu a bien suivi/compris ces cours d’éco…


    • Norton Le 22 mars 2014 à 12h37
      Afficher/Masquer

      Tout ce qui participe à l’affaiblissement de l’UE est bon pour whashington qui peut encore plus s’imposer et imposer son jeu…
      Cette absurdité n’arrive que difficilement à percer la cuirasse de notre incrédulité,…et pourtant…

      Tapez “Qui gouverne la France et l’Europe”…


      • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 17h05
        Afficher/Masquer

        «Tout ce qui participe à l’affaiblissement de l’UE est bon pour whashington»…
        Les USA veulent une Europe asservie, les vassaux de l’OTAN, ils veulent une UE qui fait leur jeu dans la confrontation avec la Russie. Ils ne veulent pas l’affaiblir, mais plutôt l’asservir.
        C’est pour cela que a crise uckrainienne est – pour l’instant – un coup dont Washington en profite.
        Ce sera terrible pour les ucrainiens à coup sûr. Ce sera défavorable pour l’UE et peut-être pas pour la Russie… à condition qu’elle provoque une forte accélération de la construction d’une nouvelle institution monétaire mondiale, menée par les BRICS. À plus proche ou lointaine échéance ce sera la fin du règne du dollar.


        • Norton Le 22 mars 2014 à 19h11
          Afficher/Masquer

          Manuel,

          L’asservissement c’est l’esclavage!

          Vous trouvez que l’asservissement procure un sentiment de force?

          À moins que vous n’ayez pas conscience d’être asservi et que votre conscience se noie dans la consommation et touts les autres substituts de liberté que la pub vous propose…

          Continuez à penser à ces choses-là en jeûnant pendant deux jours ou trois et vous verrez que votre état de conscience est proportionnel aux crampes d’estomac.


          • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 19h24
            Afficher/Masquer

            J’exprime un point de vue politique général et non de la psychologie individuelle. La servitude est pire que l’afaiblissement. parcequ’un affaiblissement peut être réversible. Le servage ne l’est pas, à moins d’une révolution… Peut-être ce sera -en fin de compte- le résultat de tout celá.
            Les peuples asservis peuvent avoir l’illusion d’être heureux. Les dirigeants de ces peuples peuvent croire qu’ils sont au même niveau de pouvoir que leur suzerain… mais cela n’importe guère, comme disait Noland «f… the EU»!!!!!!!!!


  22. catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 10h52
    Afficher/Masquer

    c’est pour détruire nos acquis sociaux, comme le traité transatlantique, et se débararrasser des futurs esclaves qui ne seront pas d’accord.Pour ce faire, rien de mieux que de faire venir des travailleurs “détachés” ce qui va créer une colère incommensurable, une pauvreté incommensurable, propices à installer l’esprit Maidan chez nous.Ils ont trouvé les boucs émissaires pour venir faire “le ménage”


    • stephp Le 22 mars 2014 à 23h45
      Afficher/Masquer

      Comme en 1962 on s’achemine vers une crise des missiles qui peut très très mal finir.
      La logique suicidaire des dirigeants occidentaux est proprement stupéfiante…


      • catherine Balogh Le 23 mars 2014 à 00h09
        Afficher/Masquer

        En effet, mais nous n’avons plus de Kennedy, nous avons des chefs d’état de pacotille, avides et inconscients, je me demande, en fait, s’il n’a pas été assassiné pour cette raison(et d’autres, mais…)Poutine est un bon diplomate(non, ça n’est pas un gros mot)je ne sanctifie pas Poutine, mais dans cette crise, il est le seul à faire preuve d’intelligence et les autres fous furieux sont des malades mentaux, alors, ben, moi, je pleure….et j’ai peur.
        En revanche, je pense qu’ils doivent avoir un refuge si ils vont au bout, Bunker Palace Hotel?Il y a un “oeuf” immense suréquipé sous-terre en Suisse, il doit y en avoir d’autres ailleurs……


        • catherine Balogh Le 23 mars 2014 à 00h17
          Afficher/Masquer

          http://www.herodote.net/Comment_Kennedy_evita_la_3eme_Guerre_mondiale-bibliographie-394.php
          déjà à l’époque:
          “Ce climat est alimenté depuis les années 1950 par une intense propagande antisoviétique et par la préparation du public à accepter l’utilisation d’armes nucléaires en cas de conflit.Une grande leçon de leadership, aux côtés de John F. Kennedy, durant ces journées dramatiques qui auraient pu conduire à la Troisième Guerre mondiale.”


          • Olivier Berruyer Le 23 mars 2014 à 00h32
            Afficher/Masquer

            N’oubliez jamais :
            1/ Il n’aurais jamais du être président, son frère était programmé pour ça. Mais il est mort à la guerre.
            2/ lui même a fait la guerre
            3/ et il a été un grand blessé de guerre et à souffert toute sa vie

            Après ça, on réfléchit à 2 fois avant d’engager un conflit…


        • catherine Balogh Le 23 mars 2014 à 01h40
          Afficher/Masquer

          Je n’ai pas trouvé de source, il y a plus de 20 ans, j’ai rencontré un gamin dont le père était ingénieur et travaillait dans cet abri.Cette information m’ a été confirmée par un autre suisse qui y avait fait des travaux d’entretien(vérifier les réserves alimentaires).Raloul, en avez-vous entendu parler?


          • Goldfinger Le 23 mars 2014 à 15h36
            Afficher/Masquer

            Je présume qu’il y en a effectivement ailleurs, de toutes tailles et de toutes qualités probablement.

            Cela a été un business juteux durant la guerre froide.

            Une émission (Envoyé spécial ?) sur les “survivalistes” américains montrait même le cas d’un silo à missile désaffecté et revendu à un particulier qui le transformait en abri anti-atomique pour lui et pour en vendre une partie par “appartement” et couvrir ainsi ses frais.


          • raloul Le 23 mars 2014 à 20h49
            Afficher/Masquer

            Bonjour!

            Puisque vous me posez une question directe, je vais tenter d’y répondre de façon simple, courte et claire.
            En fait, il existe tout un réseau de fortifications, de forts militaires souterrains, d’abris antiatomiques et de structures militaires en Suisse, en particulier dans les Alpes, qui correspondaient à ce que les “stratèges” suisses avaient imaginé comme parade pendant la seconde guerre mondiale, puis la guerre froide, soit l’idée de se replier dans les Alpes pour ensuite harceler l’ennemi depuis là, stratégie dite du “réduit national”.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9duit_national

            Il est possible de visiter ceux qui ont été désaffectés, de faire du “tourisme militaire” en somme… Je sais qu’il existe des théoriciens du complot qui fantasment sur l’idée que ceci fait partie d’un “plan” du NWO (voire Bilderberg ou Trilatérale pour les plus allumés), mais ce ne sont que de ridicules bunkers décrépis de l’armée suisse…

            C’est par ailleurs ce qui est délicat avec les théories du complot, à mon avis; c’est que pas toutes ne peuvent être vraies, mais il est tout aussi stupide de prétendre que toutes sont fausses. Il y a une conférence universitaire de Daniele Ganser concernant le 11/9 dont le passage sur le conspirationnisme est très intéressant:
            http://edvan.fadeout.ch/v2/?customerId=30&channelId=189&broadcastId=1382

            Ceci dit, le survivalisme, aussi ridicule soit-il, semble pouvoir parler à l’inconscient d’un nombre croissant de gens, et ceci m’inquiète sur cet état d’esprit “Nofuture”, lequel porte un fort potentiel de prophétie auto-réalisatrice…


  23. kinimodo Le 22 mars 2014 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Un peu hors sujet quoique… il s’agit aussi d’une crise, avec l’Europe en toile de fond et des méthodes éprouvées révélatrices des directions données à l’ économie et à la société.

    Un film que je recommande “Adieu paysan” passé sur France 2 récemment et qui ne va être accessible que quelques jours.
    Basé sur des images d’archives avec une analyse d’une grande justesse.

    http://pluzz.francetv.fr/videos/infrarouge_,98839229.html


    • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 12h45
      Afficher/Masquer

      très beau film, merci, il y avait sans doute à l’époque des labeurs pénibles mais quelle frâicheur, je suis née en 1963, il y avait peu de tracteurs chez nous les bouseux ;O), cela me ramène à cette période si douce où les chevaux tiraient de joiles charettes sur lesquelles nous nous empressions de sauter pour un petit bout de chemin.J’ai aimé cette vie, j’y retournerai dans des pays” sous developpés.”


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 13h14
        Afficher/Masquer

        les jeunes ont tout compris en créant des jardins collectifs avec de nouvelles manières de cultiver.Ils voient bien que c’est une des seule façon de sortir de l’asservissement du marché et d’avoir une nourriture saine, indispensable à une bonne santé.Les nouvelles générations, bien que gavées de ‘choses” sont pleines de bon sens.


        • Norton Le 22 mars 2014 à 17h03
          Afficher/Masquer

          Catherine Balogh,
          Après 68,tous les babas du monde ont fait ce retour à la vie saine et très fleur bleue qui bizarement semble refaire surface de nos jours…
          Toutes les fermes en ruines de l’Ardèche,du Lubéron ou de l’Ariège en étaient pleines…
          Ont-t-ils été efficaces pour empêcher ce monde qu’ils détestaient déjà et dont ils prétendaient s’émanciper,d’infiltrer jusqu’à la vie privée de chacun d’entre nous pour mieux nous contrôler ? La réponse est NON !
          Les ermites ne changent pas le monde.Seuls les combattants ont une chance d’y parvenir.


          • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 17h16
            Afficher/Masquer

            Ne confondons pas l’époque, si après 68, certains sont allés vivre façon fleur bleue, à l’époque, personne n’avait conscience que les matières premières étaient limitées.L’action de relocalisation, la permaculture, sont à mon sens aujourd”hui plus une démarche contre le marché qu’un simple rejet de la bourgeoisie.En fait, je pense qu’on peut gagner une bataille avec des combattants et avec des agriculteurs.J’ai lu quelque part(mais je lis bcp et je ne sais plus où), que la France malgré toutes ses terres cultivées n’avait même plus d’autonomie pour ce qui est des produits de l’agriculture indispensable à son alimentation.Non, je ne crois pas qu’une guerre se gagne uniquement avec des combattants,voyez le vietnam.Mais, je peux me tromper.


            • Goldfinger Le 22 mars 2014 à 18h59
              Afficher/Masquer

              J’ai lu quelque part(mais je lis bcp et je ne sais plus où), que la France malgré toutes ses terres cultivées n’avait même plus d’autonomie pour ce qui est des produits de l’agriculture indispensable à son alimentation

              Je l’ai lu aussi et cela m’ a attristé mais aussi semblé vraisemblable: le blé (notamment) ne pousse ni sur le béton ni sur le bitume … enfin pas encore car Monsanto veille … au grain 🙂 et 🙁


            • Norton Le 22 mars 2014 à 19h39
              Afficher/Masquer

              Catherine,

              Vous dites : “”Ne confondons pas l’époque, si après 68, certains sont allés vivre façon fleur bleue, à l’époque, personne n’avait conscience que les matières premières étaient limitées.””

              Détrompez-vous,ces idées étaient déjà d’actualité chez les babas cool des années 70…
              Entre le pétard du matin et la traite du soir,on lisait René Dumont ou d’autres lanceurs d’alertes dont l’actualité des discours vous stupéfieraient…


          • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 17h39
            Afficher/Masquer

            euh, au vu de ce que l’on voit, seuls les roublards, sans foi ni loi, combattants ou non changent le monde…..et pas pour le bien collectif.


            • Norton Le 22 mars 2014 à 18h46
              Afficher/Masquer

              Parce que tout est fait pour empêcher que se répandent les valeurs indispensables pour constituer un front puissant capable de combattre ces forces que l’on critique…
              Devant le même type de danger,ceux du CNR et les résistants avaient choisi l’honneur.
              C’est grâce à ce choix que nous bénéficions encore des quelques dernières miettes de liberté d’expression pour pouvoir en parler…
              Mais plus pour longtemps…


      • kinimodo Le 24 mars 2014 à 12h44
        Afficher/Masquer

        En Roumanie par exemple, le temps presse car ils sont bien parti pour connaître en quelques années le même avenir agricole qu’en France, alors que la majeure partie de son territoire est préservé et pourrait répondre aux critères du bio.

        Le modèle agricole qui les attend et que nous avons est délirant.

        -une agriculture pétrolière avec un bilan énergétique désastreux même pour les productions végétales.
        -polluant de l’eau, de l’air et de la terre qui engendrent des coûts importants pour la collectivité (santé, épuration des eaux, érosion, inondations,… )
        -sous perfusion de subventions et de coûts cachés importants qui ne suffisent pourtant pas toujours à rendre cette agriculture viable.
        -destructeur d’emplois
        -globalement destructeur des paysages et de la biodiversité, destructeur de la vie biologique des sols.

        Ce modèle durera tant qu’il sera huilé par l’artificiel : le crédit, l’énergie encore peu chère (fuel, machines, travaux, chimie…), les subventions ; et tant que les agriculteurs ne se seront pas affranchis de ce système.

        Peu d’espoir donc de voir changer les choses sans une crise majeure. Elle est Inévitable car ce système n’est évidemment pas durable.


        • Goldfinger Le 24 mars 2014 à 13h05
          Afficher/Masquer

          Bonjour,

          Oui la crise globale est inévitable.

          Et il faut tenir compte de deux paramètres contradictoires (et donc choisir le meilleur COMPROMIS):

          -) rendre la crise la plus “indolore” possible ou du moins faire atterrir le système actuel en provoquant le moins de victimes possibles (idéalement 0).
          Donc ne pas faire exploser l’avion …

          -) … mais le faire atterrir à court terme sur une planète non encore TOTALEMENT invivable. Et il y a effectivement une certaine urgence

          Désolé pour la métaphore de l’avion. Elle est utilisée ici sans aucun lien avec le Boeing disparu.

          Très cordialement


  24. ig Le 22 mars 2014 à 11h46
    Afficher/Masquer

    Et ça continue!!!!
    Ils brandissent les épouvantails pour justifier leurs attaques….l’histoire n’est pas terminée, une bonne guerre, n’est ce pas, vaut bien une bonne inflation!

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Crimeele_chef_de_la_diplomatie_allemande_denonce_une_tentative_de_scinder_l_Europe95220320141131.asp


  25. Miguel 31 Le 22 mars 2014 à 11h50
    Afficher/Masquer

    La logique de cette annexion de l’Ukraine dans la zone d’influence occidentale (ayant en grande partie échoué avec le rattachement de la Crimée à la Russie) me semble limpide à bien des égards : d’une part, il s’agissait pour les USA en quête d’une hégémonie sans partage de poursuivre leur stratégie d’encerclement de la Russie, de la priver de son accès à la mer noire (c’est raté) et de faire main basse sur les infrastructures (gazoducs…) et ressources gazières ; d’autre part, Olivier (que je remercie au passage pour son remarquable travail d’information) a communiqué une information très importante lors de son intervention “choc” sur BFM TV, à savoir le salaire minimum ukrainien, inférieur de 30 % au chinois (et un écart semblable concernant le salaire moyen). Il s’agit là d’une information essentielle à mon avis, alors qu’un salaire minimum de 8.50 Euros de l’heure doit entrer en application en Allemagne au 1er janvier prochain : la compétitivité allemande, en grande partie fondée sur une division internationale des processus de production orientée vers les pays de l’Est, trouvera là l’occasion d’être boostée grâce à l’accord de libre-échange signé avec l’Ukraine. Sans compter qu’à l’heure où le peak-oil semble largement atteint sur le pétrole conventionnel (beaucoup annoncent une envolée des prix du baril dès 2016) et où les salaires chinois progressent, la stratégie des délocalisations dans le sud-est asiatique semble beaucoup moins attrayante (un porte-container en provenance d’Asie consomme 40 000 t de brut à chaque voyage). Si je comprends très bien l’intérêt des milieux d’affaires US et allemands, prêts comme ce fut le cas lors de la deuxième guerre mondiale (et comme l’avaient fait les Français) à soutenir des nazis (ici ukrainiens) pour favoriser leur “business”, je vois moins je l’avoue l’intérêt de la France et de l’Europe en général dans pareille affaire. Mais les intérêts privés ayant complètement conquis l’ensemble des sphères du pouvoir “démocratique” occidental, la cynique et suicidaire politique du pire (dictée par les seuls grands intérêts privés occidentaux) nous est donc présentée comme respectable et courageuse face aux “méchants” russes.
    Je laisse le mot de la fin à Pierre Desproges : “l’ennemi est bête. Il croit que c’est nous l’ennemi, alors que l’ennemi, c’est lui !”.


  26. Norton Le 22 mars 2014 à 11h59
    Afficher/Masquer

    Les vraies raison de l’impuissance française:

    Présidentielles de 2012,à propos de l’OTAN…
    “Pour François Hollande du Parti socialiste, la décision de la réintegration était idéologique et il faut en faire le bilan :
    « Il fallait sans doute y voir une sorte d’adhésion idéologique, au nom du “retour dans la famille occidentale” prôné par Nicolas Sarkozy, à l’Amérique des années Bush. Cette décision hâtive n’a pas permis à la France de renforcer son influence au sein de l’Alliance. L’Europe de la défense a été délaissée. Le temps est venu de procéder à un bilan complet de cette réintégration. Nous favoriserons sur cette base un rééquilibrage politique, dans l’intérêt de la France et de la défense européenne. »

    Fabius,s’adressant à Fillon alors premier ministre,au moment de la réintégration de l’OTAN:

    “« Que vous le vouliez ou non, au Proche et au Moyen-Orient, en Amérique du Sud, en Russie, en Afrique, si l’on sait demain que la France est rentrée dans le rang, et c’est ainsi que votre décision sera considérée cela portera tort à son influence. Vous aurez beau le contester, nous le verrons dans les faits.Dès lors, nous vous demandons, monsieur le Premier ministre, que le Parlement de la République soit saisi chaque année d’un rapport exposant aussi précisément que possible ce que nous aura rapporté ou ce que nous aura coûté, en termes de défense européenne et de défense nationale, de politique étrangère et de politique de sécurité, la décision que vous vous apprêtez à prendre. »

    Dans:http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9int%C3%A9gration_de_la_France_dans_le_commandement_int%C3%A9gr%C3%A9_de_l'OTAN

    La politique,ça Rambo!…,aurait-on dit de Hollande,pourfendeur des enturbanés au Mali,qui a dû louer des avions aux Ricains pour transporter nos troupes,vu l’état de délabrement de nos vieux “Transal”,(dont on a doublé la durée de vie mais auxquels plus un pilote français ne semble faire confiance…),en attendant l’improbable livraison des nouveaux Airbus militaires,les fantomatiques A400M,dont le premier exemplaire à été livré à l’aviation française pour le salon du Bourget 2013,alors qu’elle était prévue pour 2009 !…
    Voir:http://www.cesa.air.defense.gouv.fr/IMG/pdf/PLAF_No10_Lcl_Pages.pdf
    Cerise sur le gâteau,le deuxième exemplaire est pour la Turquie,c’est à dire pour l’OTAN et les américains…

    Les raisons,les voilà:
    http://www.espritcorsaire.com/?ID=274/R%C3%A9gis_Chamagne/
    http://m.youtube.com/watch?v=gxzLM1ZxKo8


  27. r07 Le 22 mars 2014 à 12h01
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    Quelques questions

    Une annexion est reconnue par quelles instances internationales au sens du droit international ? Faut il une unanimité ?
    j’ai cru comprendre par le conseil de sécurité de l’ONU et l’assemblée générale mais ensuite quelles sont les conséquences ?

    En cas de conflits commerciaux d’États membres de L’OMC, L’Organe de règlement des différends existe pour les régler, hormis (j’ai cru comprendre) si une situation de conflits militaires, de territoire, de guerre existent.
    Si ce que j’ai cru comprendre est exact,comment régler le conflit commercial : A titre d’exemple
    Entre la France et la Russie au sujet de la livraison des portes hélicoptères, la Russie ayant payé une partie de la commande, la France exprimant qu’elle ne livrera pas les navires du fait qu’elle juge une annexion ?
    Entre l’Ukraine et la Russie au sujet des tarifs de gaz?
    Entre les banques des pays de l’UE présentent en Crimée et/ou en Russie et l’État russe, si gel des avoirs bancaires….et/ou nationalisation des banques ukrainiennes de Crimée par la Russie?

    Merci de m’éclairer.


  28. Hellebora Le 22 mars 2014 à 12h18
    Afficher/Masquer

    Ah si Hélène Carrère d’Encausse avait été en face d’Elizabeth Guigou ou de la soi-disant politologue invitée hier soir chez Taddei !! (heureusement qu’E. Todd et J. Sapir étaient là/ la pauvre Coralie Delaume, elle, n’a quasiment pas eu la parole).
    Qu’ils écoutent donc tous Madame d’Encausse qui connait au plan histoire des relations internationales en connait tout de même un rayon :
    http://www.franceculture.fr/emission-une-fois-pour-toutes-1


  29. Miguel 31 Le 22 mars 2014 à 12h21
    Afficher/Masquer

    Juste une correction à apporter sur mon précédent commentaire : ce ne sont pas 40 000 t mais 14 000 t (pour les navires les plus gourmands) de pétrole consommés lors d’un aller-retour Chine-Europe. La consommation en énergie fossile demeure toutefois considérable !


  30. Hellebora Le 22 mars 2014 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Quand JP Bourlanges a déclaré, toujours chez Taddéi : “ce qui caractérise l’UE, c’est la souveraineté des états”, j’ai fait un copier-coller mental avec le TAFTA/ TTIP où précisément c’est l’annihilation de cette souveraineté, l’ asservissement aux puissances industrielles & lobbys financiers, enclair la mort de la démocratie. Quelles salades vont-ils vouloir nous faire avaler, les politiciens sans mémoire ni vergogne, quand enfin les médias français vont parler de ce traité de malheur ? “Indignons-nous” là-aussi !


    • fc Le 22 mars 2014 à 12h31
      Afficher/Masquer

      “quand enfin les médias français vont parler de ce traité de malheur ?”
      Peut-etre,mais ne revons pas !!!


  31. orgent Le 22 mars 2014 à 12h32
    Afficher/Masquer

    Proposition de traduction du chapitre III

    Considérant la proximité des liens historiques et de plus en plus étroits entre les deux Parties, aussi bien que leur désir de renforcer et élargir leur relation d’une manière ambitieuse et novatrice ;
    Engagés dans une étroite et durable relation basée sur des valeurs communes, c’est-à-dire le respect des principes démocratiques, la primauté de la Loi, la bonne gouvernance, les droits de l’homme et les libertés fondamentales, y compris les droits des personnes appartenant aux minorités nationales, la non discrimination des personnes appartenant aux minorités et le respect de la diversité, la dignité humaine et l’engagement aux principes du libre échange économique, qui faciliteraient la participation de l’Ukraine ;
    Reconnaissant que l’Ukraine, en tant que pays Européen, partage une histoire et des valeurs communes avec les États Membres de l’Union Européenne et est engagée à promouvoir ces valeurs ;
    Notant l’importance que l’Ukraine attache à son identité Européenne ;
    Prenant en compte le fort soutien de la population en Ukraine pour le choix Européen du pays ;
    Confirmant que l’union Européenne agrée les aspirations européennes de l’Ukraine et accueille favorablement son choix européen, incluant son engagement à construire une profonde et durable démocratie et une économie de marché ;
    Reconnaissant que les valeurs communes sur lesquelles l’Union Européenne est construite – c’est-à-dire la démocratie, le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, et la primauté de le Loi – sont des éléments essentiels de cet accord ;
    Agréant que l’association politique et l’intégration économique de l’Ukraine avec l’union Européenne va dépendre du progrès de la mise en place de cet accord autant que des progrès constatés de l’Ukraine pour assurer le respect des valeurs communes, et réussir la convergence avec l’UE dans les domaines politiques, économiques et légaux ;
    Engagés à mettre en place tous les principes et dispositions de la Chartre des Nations Unies, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), en particulier l’acte final de la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (Helsinki, 1975), les conclusions des Conférences de Vienne et de Madrid de 1991 et 1992, la Chartre de Paris de 1990 pour une Nouvelle Europe, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies de 1948 et la Convention du Conseil de l’Europe pour la Protection des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales de 1950 ;
    Désirant renforcer la paix et la sécurité internationale autant que de s’engager dans un efficace et apaisé règlement multilatéral des conflits, en particulier en coopérant étroitement à ces fins dans le réseau des Nations Unies, de l’OSCE et du Conseil de l’Europe ;
    Engagé à promouvoir l’indépendance, la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’inviolabilité des frontières ;
    Désirant achever une convergence toujours plus étroite des intérêts mutuels sur les problèmes bilatéraux, régionaux et internationaux, prenant en compte la Politique Étrangère et de Sécurité Commune (CFSP) de l’Union Européenne, incluant la Politique de Sécurité et de Défense Commune (CSDP)
    Engagés à réaffirmer les obligations internationales des parties, à combattre la prolifération des armes de destruction massive et les moyens de les produire, et à coopérer sur le désarmement et le contrôle des armes ;
    Désireux de faire progresser les réformes et le processus de rapprochement en Ukraine, contribuant ainsi à la graduelle intégration économique et l’approfondissement de l’association politique ;
    Convaincu du besoin de l’Ukraine de mettre en place les réformes politiques, socio-économiques, légales et institutionnelles nécessaire pour réaliser efficacement cet accord et engagé à soutenir ces réformes décisives en Ukraine ;
    Désireux de parvenir à l’intégration économique grâce à un accord de libre-échange global et approfondi (DCFTA) faisant partie intégrante de cet accord, respectant les droits et les obligations issus de l’Organisation Mondiale du Commerce, et grâce à un rapprochement global des régulations.
    Engagé à rapprocher graduellement la législation Ukrainienne de celle de l’Union suivant les directions de cet accord afin de le mettre en place efficacement ;
    Reconnaissant que cet accord de libre échange global et approfondi, lié au processus global de rapprochement légal, va contribuer à une meilleure intégration économique avec le marché commun Européen comme cela est envisagé dans cet accord.
    Engagé à développer un nouveau climat propice à développer les relations économiques entre les différentes Parties, et par-dessus tout le développement du marché, des investissements, et stimuler la concurrence, facteurs cruciaux pour restructurer et moderniser l’économie.


    • Crapaud Rouge Le 22 mars 2014 à 13h43
      Afficher/Masquer

      Merci pour cette traduction qui vaut son pesant de cacahuètes, et qui peut se clore comme à l’église : amen !


  32. Denis Le 22 mars 2014 à 12h35
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier,
    Ta légende sur Catherine Ashton est très irrespectueuse… pour les femmes de ménage. Celles-ci sont très utiles, elles. Alors que Catherine Ashton…


    • Olivier Berruyer Le 22 mars 2014 à 13h05
      Afficher/Masquer

      Mea culpa


      • Denis Le 22 mars 2014 à 13h44
        Afficher/Masquer

        Excuses naturellement acceptées 🙂 ! et merci pour ton travail !


  33. orgent Le 22 mars 2014 à 12h59
    Afficher/Masquer

    Attention aux 2 derniers mots de votre note. Sortis de leur contexte, on pourrait vous accuser de néo-fascisme, ou pire, d’être un pro-Dieudonné.


  34. nanar Le 22 mars 2014 à 13h00
    Afficher/Masquer

    Super article, je l’enregistre, les données resserviront.
    Mois de mai où, entre les élections européennes et la percée attendue des eurosceptiques, les (possibles) élections ukrainiennes avec un résultat très incertain pour l’Occident si les électeurs votent sans pression des forces néo-nazis (ce qui me parait difficile, mais sait-on jamais) et le plus que probable accord gazier chino-russe lors de la visite du président Poutine en Chine, l’on peut s’attendre à un développement exponentiel de la crise-système…
    http://www.dedefensa.org/article-l_axe_moscou-p_kin_full_speed_contre_le__22_03_2014.html


    • Julian Le 22 mars 2014 à 14h32
      Afficher/Masquer

      Oui.
      Encore faut-il que nous fassions TOUS un effort colossal :

      1/ pour convaincre d’aller massivement voter le 25 mai

      2/ pour que ce vote se traduise par une sanction cuisante pour les partis complices : PS, Radicaux de gauche, Modem, Europe-Écologie, UMP.


  35. cording Le 22 mars 2014 à 13h03
    Afficher/Masquer

    L’Ukraine, une Grèce de l’est, qui sera pillée et appauvrie comme tous les pays “en difficulté” à cause d’une monnaie qui ne leur convient pas dans la forme et le fonds.
    Un pays en déclin économique, financier, social et démographique puisqu’en 1991 lors de son indépendance il comptait 52 millions d’habitants. Cependant c’est aussi un marché de 46 millions d’acheteurs de produits “européens” mais dont les moins pauvres se trouvent dans le sud et l’est du pays majoritairement russophones. Un pays au bord du dépôt de bilan! Prendre un pays pareil au sein de l’UE c’est un aveuglement ou un choix géopolitique dans une logique d’affrontement avec la Russie dont l’UE sera perdante mais pas les oligarques qui la gouvernent.


  36. DOZIER Le 22 mars 2014 à 13h15
    Afficher/Masquer

    Extrait d’un article du Monde
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/03/21/l-ukraine-a-signe-un-accord-d-association-avec-l-ue_4386643_3214.html

    “Quand sera signée la seconde partie ?
    Pas avant l’élection présidentielle du 25 mai et la formation d’un nouveau gouvernement. « Nous voulons un gouvernement démocratiquement élu, avec un fort soutien des électeurs », explique Peter Stano. Selon lui, les réformes à mener seront de grande ampleur, et nécessiteront donc un fort engagement du gouvernement et de la population.”

    Sont ils sûr d’eux, au point de ne pas douter de ce qui sortira des urnes le 25 mai prochain en Ukraine (tient, la date coïncide avec les élections au parlement européen) ou bien comptent ils faire bourrer les urnes.

    Si tout se déroule selon leurs plans (adhésion à l’UE & à l’OTAN + plan d’austérité), la situation qui va s’instaurer en Ukraine débouchera tôt ou tard sur une guerre civile.

    Manifestement, la Russie ne veut pas brusquer les choses et attend patiemment que la situation évolue avant de prendre la décision d’intervenir. Il ne faut pas oublier que l’armée Russe est implantée non seulement en Crimée mais aussi en Transnistrie (frontière Moldavie Ukraine).

    Quoi qu’il en soit, d’après les images et vidéos passées par O Berruyer et ce que l’on peut voir sur le net, les Ukrainiens semblent encore un cran au dessus des Grecs, c’est à dire totalement barrés quand il s’agit d’aller manifester.
    Ama il va y avoir du sport.


  37. Gestin Le 22 mars 2014 à 13h31
    Afficher/Masquer

    Bonjour, Olivier,
    je suis Ukrainienne de l’ Est et je voulais juste vous remercier pour vos analyses brillantes.


    • Wilmotte Karim Le 22 mars 2014 à 14h43
      Afficher/Masquer

      Veuillez accepter nos excuses pour ce que font nos gouvernements.


  38. Macarel Le 22 mars 2014 à 14h03
    Afficher/Masquer
  39. Macarel Le 22 mars 2014 à 14h48
    Afficher/Masquer

    Et si l’ultime terrain d’affrontement… était au dessus de nos têtes ?

    USA : une nation qui pour chaque dollar d’impôt prélevé, en reverse la moitié au complexe militaro-industriel, ne peut, qu’être en guerre perpétuelle.

    Kant théorisait la paix perpétuelle, les Yankees font l’inverse. C’est pour cela qu’ils ont toujours besoin d’un nouvel ennemi. Il faut bien utiliser les armes que fabrique le complexe militaro-industriel, pour en fabriquer d’autres, et que le business rapporte aux investisseurs.
    Einsenhower avait bien vu ce danger, mais ce qu’il redoutait s’est produit.

    http://www.youtube.com/watch?v=IUsXFf2v4j4

    La principale industrie américaine est l’industrie de l’armement.

    Le reportage suivant, passé en 2010 sur Arte, illustre bien tout cela, et montre combien il est dangereux de militariser l’espace circumterrestre. Les américains, les russes, et les chinois s’y retrouvent dans un face à face direct, et périlleux.

    http://www.dailymotion.com/video/xgwjad_pax-americana-1-4_news

    http://www.dailymotion.com/video/xgwkqn_pax-americana-ou-la-conquete-militaire-de-l-espace-2-4_news

    http://www.dailymotion.com/video/xgwlf6_pax-americana-ou-la-conquete-militaire-de-l-espace-3-4_news

    http://www.dailymotion.com/video/xgwq39_pax-americana-ou-la-conquete-militaire-de-l-espace-4-4_news

    Et l’Europe dans tout ça, elle compte les points ???


  40. jeandepannonie Le 22 mars 2014 à 15h04
    Afficher/Masquer

    2 ou 3 petites informations de plus dans cette intervention (et une vision assez indépendante, il me semble …) :
    http://www.agenceinfolibre.fr/pierre-hillard-au-salon-du-livre-2014-analyse-de-la-situation-en-ukraine/


  41. Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 15h05
    Afficher/Masquer

    «Indeed, one of the main pillars for U.S. power is the petrodollar, and the U.S. is desperate for the dollar to maintain reserve status. Some wise commentators have argued that recent U.S. wars have really been about keeping the rest of the world on the petrodollar standard.

    The theory is that – after Nixon took the U.S. off the gold standard, which had made the dollar the world’s reserve currency – America salvaged that role by adopting the petrodollar. Specifically, the U.S. and Saudi Arabia agreed that all oil and gas would be priced in dollars, so the rest of the world had to use dollars for most transactions.»
    Retiré de: http://www.zerohedge.com/contributed/2014-03-21/forget-russia-dumping-us-treasuries-%E2%80%A6-here%E2%80%99s-real-economic-threat

    Les USA ont fait ce coup et mouillé dedans -completement- les bureaucrates de l’UE, atlantistes, comme garantie de sauvegarde de leur dollar comme monnaie de réserve mondiale. Ils ne voulaient absolument pas une Russie et une UE qui s’arrangent bien au plan economique, parcequ’à la longue cela irait permettre que l’UE desserre le carcan de l’OTAN. Ainsi, avec une nouvelle edition de la guerre-froide, l’UE (c’est á dire «l’establishment») est bien obligé de s’abriter sous le parapluie nucléaire tactique de l’OTAN… C’est un sale jeu d’hégémonie, joué aux dépends aussi des ucrainiens, inclus de ceux qui rèvent d’entrer dans l’UE. Il faut croire Noland… «f.. EU» c’était bien peu réthorique, c’était bien le fond le la pensée du gouvernment des USA!


    • yt75 Le 22 mars 2014 à 22h55
      Afficher/Masquer

      Le passage au pétro dollar est aussi beaucoup lié au fait que les US ont passé leur pic de production de pétrole en 70, et ont donc vu leurs importations augmenter très fortement :
      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c5/US_Oil_Production_and_Imports_1920_to_2005.png
      Et vu que le prix du baril était à l’époque un prix “posté”(négociation annuelle) plus que défini par les marchés, les dévaluations du $ associées à ce passage étaient tout benef.

      D’ailleurs le premier choc est beaucoup plus la conséquence du pic US et abandon de bretton woods que de la chansonnette “embargo Arabe”, résumé en fin de post :
      http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/

      Avec en plus la guerre du Vietnam et dépenses associées


      • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 23h24
        Afficher/Masquer

        D’accord mais l’important c’est que le règne du petro-dollar touche à sa fin. Ils (les USA) feront tout pour retarder cette fin inéluctable. C’est la bête blessée à mort mais qui rue encore et peut faire beaucoup de mal…


        • Goldfinger Le 23 mars 2014 à 00h26
          Afficher/Masquer

          Et pour cause:

          -) d’un monde BIPOLAIRE (USA / URSS) où il avaient le beau rôle, ils sont passés à

          -) un monde UNIPOLAIRE où tout leur était permis et nous voici dans

          -) un monde MULTIPOLAIRE où non seulement leur influence externe est menacée mais leur économie (et leur crédo idéologique) chancelle(nt) complètement.
          Dur à avaler mais tant qu’ils ne l’auront pas fait le monde ne serait pas en paix (malheureusement c’est une condition nécessaire mais pas suffisante 🙁 )

          C’est un moment historique par la taille de la nation concernée et par la relative rapidité du phénomène.

          Effectivement potentiellement d’autant plus dangereux qu’ils refusent de l’admettre (et de traiter d’égal à égal avec quiconque).

          Pour couronner le tout nous sommes aussi dans le siècle de conjonctions des autres crises développées par ailleurs sur ce site.

          AU TOTAL: un défi d’une ampleur absolument inédite dans l’histoire humaine.


          • fc Le 23 mars 2014 à 02h47
            Afficher/Masquer

            @Manuel Baptista”l’important c’est que le règne du petro-dollar touche à sa fin”
            Certes, mais le jour où cela sera une réalité dans notre vie quotidienne, j’ai peur d’avoir encore plus mal au c—u—l… (je m’excuse auprès des modérateurs pour cette expression un peu triviale, je n’ai pas trouvé mieux!)


          • Manuel Baptista Le 23 mars 2014 à 14h29
            Afficher/Masquer

            Il faut revenir à la notion de souveraineté des états, sans toutesfois admettre de dérives nationalistes (nationalisme entendu comme un désir de mettre ma nation au-dessus de toutes les autres)


  42. niethil Le 22 mars 2014 à 15h22
    Afficher/Masquer

    “The EU has taken note of the unprecedented public support in Ukraine for political association and economic integration with the EU.”

    L’Union Européenne prend note du soutien sans précédent de l’opinion publique en Ukraine à l’association politique et l’intégration économique à l’Union Européenne.

    Veulent-ils dire d’un niveau tellement faible que “sans précédent” … littéralement ? 😀


  43. john Le 22 mars 2014 à 15h56
    Afficher/Masquer

    La suppression du russe comme langue officiel et la constitution de milice va mener ce pays à une guerre civile qui finira en un détachement de toutes les régions russes de l’Ukraine.


    • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 16h30
      Afficher/Masquer

      pas si sûr! Je crois que la plupart des ukrainiens n’ont pas une vision fanatique nationaliste de la politique…


      • catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 18h44
        Afficher/Masquer

        Sans être fanatique, que diriez vous si demain on vous empêchait de parler le français?alors que vous l’avez parlé toute votre vie?je trouve ça d’un niveau plus bas que tout.tiens, une pépite que je viens de trouver pour notre fameux BHL. La loi française, dite loi Toubon, précise que l’emploi de la langue française est obligatoire dans un certain nombre de situations et affirme ainsi un droit au français pour les consommateurs, les salariés, le public. L’imposition de ces règles est assortie des moyens. Dans Le Point (5 mars 1994), l’éditorialiste Bernard-Henri Lévy écrivait pour sa part: «M.Toubon veut nous donner une loi sur la langue française. J’ai beau faire, je ne comprends pas. […] On ne touche pas à la langue, telle est la loi.» arffffffffff; celui là, pire qu’un opprtuniste!!!


        • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 19h30
          Afficher/Masquer

          Je pense que le pouvoir putchiste sait très bien comme il est haï dans les provinces orientales du moins. Donc, soit le plébiscite est une grosse farce soit il n’aura même pas lieu. Ils trouveront un prétexte pour criminalizer les victimes en bons néo-nazis et bons élèves de la trés démocratique UE néo-libérale…


  44. Olposoch Le 22 mars 2014 à 15h57
    Afficher/Masquer

    Ce matin sur France qqchose, “notre” ministre de la défense a réclamé de la part de la Russie une “désescalade”, et dans la même phrase annoncé l’envoi de 4 avions de chasse je ne sais ou, et le verrouillage de l’espace aérien de quelque part vachement important…
    Différence: nous outils de guerre sont là pour “assurer la sécurité”, de quoi de ou…pas fait attention…

    “en face” le journaliste, le passeur de plats, zéro réaction, comme si les mots n’avaient plus de sens, comme si on pouvait venir chez des gens supposés cultivés en étant sûr de ne jamais être vraiment questionné…

    Difficile de croire à l’incompétence simultanée de tous les journalistes de tous les médias qui comptent, de croire que personne dans ces rédactions n’aie pas une vague volonté d’équilibre, de déontologie (de journalisme?)…

    Que des émissions se succèdent, qu’elles jouent invariablement la même musique ne peut être qu’une une volonté évidente de dissimuler une partie de la réalité, une option choisie (par qui?) et appliquée en bloc quelques soient les convictions des serviteurs.

    Même Médiapart s’est joint au concert à une voix… Le Plenel pourfendeur de Denis Robert, le nouveau héros du journalisme, celui que “seul les lecteurs peuvent acheter” s’est rajouté une casserole sur l’Ukraine…


    • stephp Le 22 mars 2014 à 23h59
      Afficher/Masquer

      MédiaPart, c’est comme le Canard Enchaîné: un verni de critique du système via la dénonciation de quelques dérives ou brebis galeuses, mais il n’y a pas a gratter longtemps pour comprendre qu’il s’agit dans les deux cas d’une supercherie.


  45. DOZIER Le 22 mars 2014 à 16h07
    Afficher/Masquer

    L’Union Européenne prend note du soutien sans précédent de l’opinion publique en Ukraine à l’association politique et l’intégration économique à l’Union Européenne.

    Messieurs Van rompuy, Barroso Dijsselbloem et Mme Ashton, prennent note du soutien sans précédent de l’opinion publique en Ukraine à l’association politique et l’intégration économique à l’Union Européenne.

    C’est tellement risible. Encore un effort et vous finirez par vous persuader que l’opinion publique en Ukraine vous apporte son soutien.

    C’est le “sans précédent” qui m’amuse le plus.

    Je réalise pour la 1ère fois que nous avons un quarteron d’humoristes à la tête des institutions.


    • stephp Le 22 mars 2014 à 16h47
      Afficher/Masquer

      “Je réalise pour la 1ère fois que nous avons un quarteron d’humoristes à la tête des institutions.”

      Ne le prenez pas mal mais il me semble, hélas, que remplacer “humoristes” par “menteurs/manipulateurs/sociopathes/traîtres” seraient plus conforme à la triste réalité européenne.


      • DOZIER Le 22 mars 2014 à 17h29
        Afficher/Masquer

        “menteurs/manipulateurs/sociopathes/traîtres”

        Il est possible d’être affublé de toutes ces qualités et de faire preuve d’une certaine forme d’humour.

        Alors, je veux bien nuancer mes propos et dire que nous avons “aux affaires”, un quarteron non dénué d’un certain sens de l’humour, en plus d’un cynisme avéré, d’une lâcheté sans nom, et d’une avidité sans bornes pour le pouvoir

        Mais pour aller au delà des mots, il est manifeste que ces 4 là ne reculeront pas et parient sur l’absence de réaction du camp adverse, un peu à l’image d’A Hitler lorsqu’il a déclenché l’invasion de la Belgique en 1939.


        • Wilmotte Karim Le 22 mars 2014 à 20h00
          Afficher/Masquer

          La Belgique, c’est 40, lors de la campagne à l’Ouest.
          39, c’est la Pologne et le début de la guerre.


  46. Un naïf Le 22 mars 2014 à 16h53
    Afficher/Masquer

    A-t-on des infos sur ce sujet ?

    “Les Russes retirent massivement leur argent de l’ouest : 105 milliards en bons du trésor US vendus rien que cette semaine.”

    http://fr.sott.net/article/20186-SCOOP-Les-Russes-retirent-massivement-leur-argent-de-l-ouest-105-milliards-en-bons-du-tresor-US-vendus-rien-que-cette-semaine


    • Manuel Baptista Le 22 mars 2014 à 17h17
      Afficher/Masquer

      C’est comme pour le coup de Chypre. Les gros sous savent d’avance quoi faire. Les grandes entreprises russes, les grands capitalistes ont certainement d’ores et déjà et depuis pas mal de temps sans doute, retiré des banques occidentales. Mais de toute façon, l’arme ultime -comme une épée de damoclès- est non pas la possibilité de vente massive des bons du trésor USA que détiennent les russes, mais plutôt la déclaration d’accepter une devise autre que le dollar pour leur crude (je crois que la Russie est le 3eme exportateur mondial)!
      Ce serait la fin di dollar… Washington sait cela et donc, n’a pas envie de le provoquer. Cependant, il va faire tout pour que la situation géopolitique empire, s’envenime encore plus, pour pouvoir dénoncer comme responsables du grand crash qui vient (qui est dû à une politique de renflouement de banques et d’austérité des gens, qui sont mis à contribution pour payer les pots cassés, comme toujours) … ces méchants russes!!!!!!!!


    • Crapaud Rouge Le 22 mars 2014 à 18h55
      Afficher/Masquer

      Les Russes retirent massivement leur argent de l’ouest” : évidemment, avec leurs histoires de “sanctions”, de “fermeté diplomatique”, de scandale à l’illégalité, d’appels à la “désescalade”, (Cf. le post d’Olposoch ci-dessus), et tout le toutime, ils sont en train de créer de la méfiance, alors même que Russie et Chine sont sur le point de signer un méga “contrat de confiance” pour vendre/acheter du pétrole/gaz dans leurs monnaies nationales. Après ses échecs militaires retentissants, (Afghanistan, Irak, Libye,…), et menacé par le “pic oil”, (http://petrole.blog.lemonde.fr/2014/03/17/nouvelle-chute-en-2013-de-la-production-de-brut-des-majors-desormais-contraintes-a-desinvestir/), l’Occident est manifestement sur la défensive, et cela pourrait expliquer l'”erreur stratégique” d’avoir cherché à intégrer l’Ukraine dans l’Otan. (Cf. http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/21/crimee-loccident-paye-prix-erreurs-250878 pour ce qui est de l’erreur stratégique, sinon cet article est de l’intox.)


  47. jo Le 22 mars 2014 à 16h58
    Afficher/Masquer

    Voila les forces invisibles de l argent s’abattent sur l’Europe pour piller les richesses a vil prix et reduire le genre humain a l esclavage comme en Argentine naguere. Ces degenerés n’ont qu un seul mode operatoire repeté a l infini au fil des siecles avec un but supreme : la soif d’argent absurdement !
    A regarder le film sur youtube : Mémoire d un saccage : l’effondrement de l Argentine realisé par Fernando E.Solanas pour vs preparer au pire !
    http://www.youtube.com/watch?v=2IW2KFerGzo


  48. catherine Balogh Le 22 mars 2014 à 17h09
    Afficher/Masquer

    Dans la réalité, ils parviennent à leur but:pendant mes courses, je me prends à discuter au rayon bio, avec une dame d’environ 60 ans elle me dit:”Poutine me fait peur, c’est un monstre”, d’autres personnes, entendant cela dont deux jeunes d’environ 20 ans et un monsieur à qui je donnerai 70 ans me disent, “c’est un monstre” il veut la guerre!!je les envois ici, sur les crises et je passe presque une heure à leur parler et essayer de semer le doute, deux sont repartis avec l’adresse des crises , les autres m’ont dit que j’étais Russe!?!


    • Goldfinger Le 22 mars 2014 à 18h52
      Afficher/Masquer

      Et bien chapeau bas et mes félicitations !!!
      Vous faites entrer l’information de ce site dans la vie réelle

      au risque d’ailleurs de recevoir l’un ou l’autre pot de yaourt bio sans majuscule [sic] à la figure 🙂 . Heureusement le prix a du dissuader les plus agressifs de passer à l’acte 🙂

      Et certaines personnes repartent avec l’adresse du site (plus besoin de leur donner de l’info ils vont, avec un peu de chance, pouvoir la pêcher maintenant ici et développer leur esprit critique.

      Encore bravo !!!
      Seul l’effet boule de neige et la résonance donnent une chance à ce blog et à ses idées de faire évoluer le niveau de conscience de la majorité.

      Très cordialement


  49. ril Le 22 mars 2014 à 19h04
    Afficher/Masquer

    Fabius qui joue au billard à trois bandes comme je joue à la playstation, c’est tout dire, pense se trouver intelligent en menaçant la Russie d’annuler le contrat des BPC à condition que la Grande Bretagne saisisse les avoirs russes… C’est à mourir de rire, non seulement les Anglais ne le feront pas, mais Poutine se souviendra de cette maladresse fabiusienne ressentie comme un affront.

    http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=48&id=1659



Charte de modérations des commentaires