Les résultats

Sur l’excellent site de Libération, on a la carte AFP des résultats :

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

La surprise est évidemment cette fois venue du score du Marine Le Pen, avec 18 %. Ainsi, avec les 11 % de Mélenchon et les 3 % de divers, les extrêmes totalisent 32 % du corps électoral, le tiers…

Le FN est en tête dans un département, le Gard :

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

Il est en tête dans des centaines de communes (en noir, les chiffres sont ceux de la commune “record” sélectionnée, pas du département) :

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

et le bien nommé :

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

Un mot sur la sociologie des électorats :

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

carte résultats présidentielle 2012 1er tour

tiré de cette excellente et très complète étude IPSOS.

On a très peu souligné le fait que chez les 25-45 ans, qui de fait tire le pays, le score de Sarkozy est dramatique, et que le Pen est au second tour pour eux…

Alors en synthèse, bravo l’artiste !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

« Le premier sujet de préoccupation de discussion des Français, je parle sous votre contrôle, c’est cette question de la viande halal. » [Nicolas Sarkozy à Saint-Quentin, dans l’Aisne, 5/3/2012]

Best Of Twitter

Après ces résultats assez tristes dans une élection globalement décevante, et que je n’ai pas trop le coeur à commenter, je vous offre un Best of des commentaires les plus amusants sur Twitter, qui a contourné l’interdiction de divulguer les résultats avant 20h façon #RadioLondres…

dessin humour cartoon

© Rodho
  • Les Pays-Bas devant la Hongrie à la mi-temps
  • Le flan 28, le nain 26, voldemort 16, cravate rouge 13, mais euuh 11.
  • Comparez les prix! Au supermarché Officiel flamby 27,5€ Rolex 25,5€ morue 20€ tomate 11,5€ orange 8€
  • Ce soir Happy Hour au Fouquet’s à partir de 18h00 suite à de nombreux désistements…
  • Les 7 nains sont perdus dans les bois, je répète, les 7 nains sont perdus dans les bois
  • Premières prévisions METEO pour ce soir – Corrèze 28°C ☀, Neuilly 25°C ☁, Nuremberg 15°C ☇, Moscou 14°C ☂, Pau 10°C ►, Norvège 3°C ☃
  • Le nain chausse toujours du 26
  • Il ferait quasi 2x plus chaud à Nuremberg qu’à Stalingrad .. Pau sous la moyenne .. 2 du coté de la Norvège
  • L’usine rolex se délocalise je répète l’usine rolex part en Corrèze.
  • Le choix se fera donc bien entre Dukan & Ducon
  • Comme quoi ce n’est pas un nain vincible…
  • Passe-Partout a perdu les clefs du Fort. Je répète : Passe-Partout a perdu les clefs du Fort.
  • Stéphane Plazza serait en train de se rendre à l’Elysée en urgence
  • Joly à 2.2 %. C’est Afflelou et Krys qui doivent se mordre les doigts.
  • Désinstallation de @NicolasSarkozy ████████▒▒▒▒▒▒ 50 % complète…
  • Le chouchou de la Castafiore a une extinction de voix, je répète, le chouchou de la Castafiore a une extinction de voix…
  • Visiblement, la tâche n’est pas partie au 1er lavage.
  • Hollande a demandé à Bolloré de se préparer à l’accueillir sur son yacht.
  • Les vikings ménopausés cherchent le drakkar. Je répète, les vikings ménopausés cherchent le drakkar
  • Blanche Neige abandonne Simplet, je répète, Blanche Neige abandonne Simplet
  • Vends montre valeur 55 000 € cause déménagement et divorce
  • Le profil Facebook de Carla vient de passer de “mariée” à “c’est compliqué”
  • Attention: elle va rechanter! Je répète: elle va rechanter!
  • Si a 57 ans tu t es pas fait virer de l’elysée, c’est que t’as raté ta vie
  • Au moins Cheminade est content il a eu presque plus de signatures que de votes !
  • Le teckel va tenter de s’accoupler au rotweiler. Je répète…
  • @DidierPorte 1er sondage sortie des guichets, gare de Lyon: le taux de remplissage des prochains TGV pour Genève atteindrait 98%…
  • @stephaneguillon Le pédiatre de Carla est formel, la petite Guilia peut changer d’univers, mais l’aîné qui a les épaules qui tremblent l’inquiète bcp plus !

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

On a d’ailleurs retrouvé l’électeur de Jacques Cheminade :

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

Le plus fin – et cruel – est probablement celui*ci :

dessin humour cartoon

À suivre dans 15 jours…

143 réponses à 1er tour de la présidentielle

  1. Patrick Luder Le 23 avril 2012 à 02h45
    Afficher/Masquer

      
    Les graphiques montrent bien l’importance de la médiatisation, des campagnes …
      
    On est loin de la révolution, le troupeau français suit le berger qui crie le plus fort !
          


    • yann Le 23 avril 2012 à 03h59
      Afficher/Masquer

      de toutes façons le prochain président ne gouvernera pas selon ces désirs, ces envies ou sa majorité (que ce soit hollande ou sarko). les évènements vont prendre le dessus (chomage, dettes et taux d’intérêts, faillites europeenne et bancaires, augmentation de la crise). le vote pour le deuxième tour est symbilique.


      • step Le 23 avril 2012 à 20h06
        Afficher/Masquer

        sibyllin ce symbolisme :)


    • Vénus-Etoile du Berger Le 24 avril 2012 à 18h22
      Afficher/Masquer

      Sagesse. « Je suis la douceur qui redresse, J’aime tous et n’accuse aucun, Mon nom, seul, se nomme promesse ».Paul Verlaine.(Mai 1889).


  2. Fabrice Le 23 avril 2012 à 04h27
    Afficher/Masquer

    La question est que va-t-il se passer dans 5 ans ? comme évoqué par Yann le vainqueur actuel ne va pas être libre de réaliser son programme, ce qui signifierait déception donc victoire probable cette fois du FN ou du FG ?
     
    J’ai l’impression que nous nous préparons à une période de désillusion (quoi que , cela me fait penser à  un navire dont le capitaine n’aura pas la carrure pour garder un cap afin de nous sortir de la tempête et avec une aura nécessaire pour empêcher l’équipage et ses passagers de céder à la panique en découvrant que le navire embarquait de l’eau depuis le départ.
     


    • BIGGLOP Le 23 avril 2012 à 17h31
      Afficher/Masquer

      Bonjour à tous,
      Entre l’extrême-droitisation du discours de Sarkozy et la mollassonne indignation des cadres du Ps, pour faire court :
      le Front National a acquis la stature d’un parti politique ordinaire républicain
      Le FDG a une part de responsabilité avec sa stigmatisation outrancière du FN, MLP et surtout de ses électeurs dont beaucoup ne connaissent et/ou ne partagent pas les valeurs d’extrême-droite, mais y ont trouvé un exutoire de leurs peurs et angoisses.
      Pour la suite, je crains que le mot d’ordre soit TINA, TINA


  3. Fabrice Le 23 avril 2012 à 05h01
    Afficher/Masquer

    Il sera bon de garder en mémoire l’évolution des sondages à mettre en relief avec le résultat final :
    link to lesechos.fr
     


  4. Helios Le 23 avril 2012 à 05h04
    Afficher/Masquer

    Les “extrèmes” ne sont pas les 32%, ce sont les autres (demandez aux Grecs…)
     
     


    • prb Le 23 avril 2012 à 05h54
      Afficher/Masquer

      Cher Helios, Mélenchon appelle à voter Hollande sans condition. Si ce dernier nous prépare un scenario à la Grecque (ce que je crois aussi), en quoi Mélenchon se distingue-t-il de cet “extrême” dans les actes  (je ne parle pas des mots, ce pourquoi, ah, il est très fort)?

      Aujourdhui mon coeur se serre en pensant à ce que les français modestes vont devoir endurer. Je souhaite me tromper, évidemment.     


      • Helios Le 23 avril 2012 à 06h11
        Afficher/Masquer

        C’est vrai qu’appeler à voter Hollande après l’avoir traité de “Hollandréou” c’est un peu étrange.


        • Tassin Le 23 avril 2012 à 12h14
          Afficher/Masquer

          Tu voulais qu’il appelle à voter Sarko???
           


      • erde Le 23 avril 2012 à 12h58
        Afficher/Masquer

        Selon le tableau mis à disposition par Olivier ( merci encore) sociologie des électeurs.

          Lepen   Employés 22 %  ouvriers   29% 
          Sarko          ”       21 %      ”         18 %

        Les Français modestes n’avait qu’à réfléchir avant et ne pas s’abrutir devant la télé… 


      • Delphin Le 23 avril 2012 à 16h28
        Afficher/Masquer

        Le “scénario à la grecque” a été concocté par le monde de la finance depuis longtemps…
         
        C’est même un peu l’objet de ce blog me semble-t-il.
         
        Delphin


  5. Helios Le 23 avril 2012 à 06h10
    Afficher/Masquer

    Il me semble que vos chiffres concenenant les départements sont incorrects (ce ne sont pas ceux du ministère de l’intérieur).


  6. Fabrice Le 23 avril 2012 à 07h44
    Afficher/Masquer

    Ce que je tiens à souligner sur ce week end et que personne ne va retenir c’est cette triste nouvelle :

    link to 20minutes.fr

    nous avons perdu un homme qui avec Cousteau avait fait rêvé les français(es) sur un monde encore vaste et qui désormais se restreint.


    • Vénus-Etoile du Berger Le 23 avril 2012 à 09h13
      Afficher/Masquer

      Quelle triste nouvelle perdre le capitaine du plus célèbre bateau La Calypso, c’est un signe croyez-moi !… il n’a pas survécu au premier tour.”Ô Capitaine ! Mon Capitaine” 


    • Vénus-Etoile du Berger Le 23 avril 2012 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Quelle triste nouvelle perdre le capitaine du plus célèbre bateau La Calypso, c’est un signe croyez-moi !…il n’a pas survécu au premier tour.” Ô Capitaine ! Mon Capitaine”


      • Vénus-Etoile du Berger Le 29 avril 2012 à 15h27
        Afficher/Masquer

        En souvenir, une des plus belles expéditions du commandant Cousteau et son équipe: « l’île des esprits : Madagascar », huit mois d’expédition, deux ans d’études. (Navrée je ne peux pas vous la mettre à disposition, je l’ai sur une vieille cassette vidéo). 


    • Léon Le 23 avril 2012 à 12h16
      Afficher/Masquer

      C’est triste en effet, d’autant plus que lui, ce n’était pas un capitaine de pédalo!


  7. Patrick-Louis Vincent Le 23 avril 2012 à 08h21
    Afficher/Masquer

    “La surprise est évidemment cette fois venue du score du Front National, avec 18 %”

    Attention Olivier, ce n’est pas le score du FN, mais celui de Marine Le Pen. C’est une élection présidentielle.

    Ce que l’on peut constater, c’est que Sarkozy résiste mieux que l’on pensait. Il arrive en tête dans une quarantaine de départements. C’est d’autant plus étonnant que 51% des Français disent avoir voté contre le président sortant et non pour un candidat. Il y a donc eu un vote protestataire qui a profité autant à la gauche qu’à MLP. Une partie des voix de Hollande viennent de ce vote protestataire, ce qui fait qu’il apparaît bien comme le candidat de substitution, mais par défaut, et non pour ses idées ou sa personne.

    Autre constat, les voix de toute la gauche, comprenant l’extrême gauche, ne fait pas 44% des voix. Il va donc falloir, pour que Hollande l’emporte, qu’il ratisse à la fois vers le centre et vers les électeurs de MLP. Le grand écart, en quelque sorte. Comment convaincre en effet, quand on est partisan du vote des étrangers, les électeurs de MLP qui y sont farouchement opposés ??? Au 2ème tour, Hollande va donc probablement faire une campagne anti-Sarkozy, une campagne contre un homme et non pour des idées. C’est très négatif et il n’est pas sûr que cela suffise.

    Un mot aussi sur la carte des départements, donnée par Libération (le site Internet est effectivement fort bien fait). Il y a une très grande disparité d’une région à l’autre et le vote des Français est loin d’être homogène. Dans le sud-est, Sarkozy arrive partout en tête, et assez largement. Dans le Var, qui est mon département, non seulement il arrive presque partout en tête, mais MLP arrive souvent en 2ème position. L’addition des voix de Sarkozy et de MLP dépasse les 50%, et , bien souvent, atteint les 60% voire 70% comme à St Raphaël par exemple. Très difficile, dans ces conditions, de parler d’une France unitaire.


    • Helios Le 23 avril 2012 à 08h59
      Afficher/Masquer

      Ce qui viendra au secours de Hollande c’est la sociologie des électeurs de MLP. Le FN est le premier parti des ouvriers et ces derniers sont majoritairement très opposés à Sarkozy. J’en connais plusieurs qui passeront de MLP à Hollande sans problème.
      Il y a juste un sujet qui chagrine ceux que je connais et que Sarkozy va surement exploiter : la non-imposition des heures supplémentaires que Hollande veut supprimer, car c’est évidemment dans le monde ouvrier que c’est le plus utilisé.
       


      • chris06 Le 23 avril 2012 à 13h23
        Afficher/Masquer

        combien y a t’il d’ouvriers parmi ceux qui ont voté Marine Le Pen?

        vous avez des chiffres? vu que la profession du votant n’est pas encore inscrite sur le bulletin de vote, ça sera toujours basé sur des sondages, non? on en revient toujours à ces p*tains de sondages… tiens un sondage disait hier que 60% des électeurs de Le Pen iraient pour Sarkozy, 22% pour Hollande, le reste s’abstiendrait.


      • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 17h13
        Afficher/Masquer

        @Helios : ce ne fera peut-être pas plaisir aux ouvriers qui ont eu la possibilité de faire des heures supp mais cela fera plaisir à 1) Ceux trouveront un emplois pour satisfaire le travail à faire 2) Aux plus pauvres par effet redistributifs de la fisacalité. 
         


  8. Casquette Le 23 avril 2012 à 08h39
    Afficher/Masquer

    Bonjour ,
    Sarko et Hollande ont fait quel score chez les expatriés ?


    • chris06 Le 23 avril 2012 à 13h43
      Afficher/Masquer

      Sarko 38% Hollande 28% Bayrou 11% Mélenchon 8% Le Pen 6% Joly 5%


    • Patrick Luder Le 23 avril 2012 à 23h33
      Afficher/Masquer

      Pour les Français de Suisse : Sarko 42% ; Hollande 20% ; Bayrou 15%
      voir link to rts.ch 


  9. BA Le 23 avril 2012 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Lundi 23 avril 2012 :
     
    Fort repli de l’activité du secteur privé dans la zone euro.
     
    C’est un mauvais résultat qui pourrait prédire une sortie plus tardive de la récession pour la zone euro. La contraction de l’activité du secteur privé s’est, en effet, accentuée en avril dans l’eurozone, et plus nettement encore qu’attendu. La baisse des carnets de commandes et l’augmentation des suppressions de postes ont pesé à la fois sur le secteur manufacturier et sur celui des services.
     
    L’indicateur PMI (“purchasing managers indices”) des services ressort en baisse à 47,9 contre 49,2 en mars, au plus bas depuis cinq mois et en dessous des estimations les plus basses des analystes. Le consensus le donnait à 49,3. Le PMI manufacturier, lui, a reculé à 46 (consensus : 48), contre 47,7 en mars, au plus bas depuis juin 2009. L’indice composite, qui regroupe les deux secteurs, a baissé à 47,4 (consensus : 49,3).
     
    Contre toute attente, le secteur manufacturier allemand s’est contracté en avril, au rythme le plus marqué depuis près de trois ans, jetant le doute sur la capacité de la première économie de la zone euro à soutenir la croissance de la région. Le PMI a nettement reculé à 46,3, contre 48,4 en mars, d’après les chiffres préliminaires publiés par Markit, nettement en deçà du seuil des 50 qui sépare la croissance de la correction. Les analystes interrogés par Reuters attendaient un PMI en légère progression, à 49.
     
    C’est la plus forte contraction depuis juillet 2009 pour le secteur manufacturier allemand, frappé par le déclin de certaines exportations. Le PMI des services a toutefois dépassé les attentes, ressortant à 52,6, contre 52,1 en mars (consensus : 52,3). Le PMI composite est tombé à 50,9, contre 51,6 en mars. La composante de l’emploi ressort en contraction pour la première fois en plus de deux ans, à 49,2, contre 51,7 le mois dernier.
     
    En France, l’activité dans le secteur privé s’est à nouveau contractée au mois d’avril, le repli touchant l’industrie comme les services. Le PMI manufacturier s’est redressé à 47,3 après 46,7 en mars, un niveau très légèrement supérieur au consensus (47,2). Cet indice n’a pas franchi la barre des 50 depuis juillet. L’indice des services a chuté à 46,4 après 50,1 en mars, un résultat très inférieur au consensus (50,2), et passant sous les 50 pour la première fois depuis novembre. Le PMI composite recule à 46,8 après 48,7 en mars, s’inscrivant sous les 50 pour le deuxième mois d’affilée.
     
    link to lemonde.fr


  10. Dju Le 23 avril 2012 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Tres mignon le choix du Figaro de la couleur noire pour visualiser le vote FN, ca fait un peu penser à une épidemie de peste bubonique qui se propage…à ces petits détails…


    • Dju Le 23 avril 2012 à 09h23
      Afficher/Masquer

      Oups c’est Libé


    • 1989 Le 23 avril 2012 à 13h20
      Afficher/Masquer

      Les cartes sont issues de Libé


    • Vénus-Etoile du Berger Le 23 avril 2012 à 17h38
      Afficher/Masquer

      Assez comique de l’assimiler au noir (petit jeu de mot)…sinon la couleur noire symbolise la peur, le désespoir, la tristesse, le deuil…


  11. JPS1827 Le 23 avril 2012 à 09h31
    Afficher/Masquer

    “On a très peu souligné le fait que chez les 25-45 ans, qui fait tire le pays, le score de Sarkozy est dramatique”

    Une des remarques les plus intéressantes faite depuis hier soir !


    • Patrick-Louis Vincent Le 23 avril 2012 à 10h13
      Afficher/Masquer

      Oui,mais il faut voir aussi que, chez les 18-24 ans, Sarkozy fait 26%, Hollande 25% et MLP 24%. C’est très équilibré. Et, chez les 25-24 ans, si Hollande arrive en tête avec 25%, MLP fait 24% et Sarkozy 20%.

      Le score de Marine Le Pen est donc très élevé chez les jeunes. Il faudrait se demander pourquoi ? Il n’y a surement pas que les questions sociales qui entrent en compte, sinon Hollande aurait fait un score beaucoup plus élevé. Les questions identitaires comptent beaucoup plus pour la jeune génération que pour leurs parents. Un nombre important de jeunes font aussi le rejet de l’eurolâtrie des générations précédantes.

      Que le quart des jeunes aient voté pour Marine Le Pen est une donnée très importante, car, traditionnellement, ils votent plutôt à gauche. C’est donc un enseignement pour l’avenir.

      A noter aussi le cas particulier de Paris, majoritairement à gauche, avec un faible score de MLP. Paris est la ville Bobo, par excellence, qui n’est plus en phase avec une grande partie de la province, et surtout avec la France profonde. MLP fait des scores étonnants dans des petites villes et des gros bourgs. Les sociologues pourront se pencher sur ce phénomène. Il y a de plus en plus dichotomie entre les grandes aglomérations et le reste de la France qui se sent abandonnée par les élites.       


      • JPS1827 Le 23 avril 2012 à 17h24
        Afficher/Masquer

        Je suis d’accord avec ce que vous dites (ce qui est assez rare pour que je le reconnaisse !), le vote des jeunes en faveur de MLP m’a beaucoup intrigué. Je n’ai pas d’explication simple à proposer, le réflexe identitaire ne me paraissant pas suffisant, peut-être la perspective de grandes difficultés d’intégration sur le marché de l’emploi.
        Il n’y a pas que Paris qui ne soit plus en phase avec la France profonde. MLP fait souvent un score plus bas que dans les bourgades alentour dans les grandes villes de province (y compris dans les régions où son score est élevé).


        • step Le 23 avril 2012 à 20h38
          Afficher/Masquer

          je pense simplement que quand on a 18-24 et qu’on sait qu’on va morfler, on préfère la révolution tout de suite. Que MLP incarne majoritairement cette révolution, est un de ses grand succès.


      • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 17h34
        Afficher/Masquer

        @PLV : je crains que les enquêtes démentent ce que tu écris :  “Les questions identitaires comptent beaucoup plus pour la jeune génération que pour leurs parents”. Je ne sais ce que signifient les “questions identitaires” pour toi mais en tout cas en 2007 selon le CEVIPOF ” Lorsque l’on examine la distribution selon l’âge ou le diplôme des opinions relatives aux valeurs humanistes, on observe, comme dans le cas des questions relatives au libéralisme des mœurs, que l’adhésion aux valeurs humanistes est la plus élevée chez les plus jeunes et chez les plus diplômés (Tableau 3a et 3b). “. source : link to cevipof.com
        Le tableau 3a concerne la question ‘Il y a trop d’immigrés en France’, selon l’âge % tout à fait ou plutôt d’accord
        Age               %
        18-34 ans    37%
        35-49 ans    54%
        50-64 ans    63%
        65 ans et +  68%
         


  12. Yves Couvreur Le 23 avril 2012 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Merci, Olivier. Tout y est. C’est vrai, le taux des obligations françaises au cours des mois prochains sera la bonne mesure de la santé de la France. Il me semble qu’il y aurait intérêt (si j’ose dire) à souscrire des assurances santé complémentaires pour la France. Une prime en or, pas en Euro, car cette devise vit ses derniers mois.


  13. Thomas Le 23 avril 2012 à 11h09
    Afficher/Masquer

    Bonjour tous,

    C’est désespérant tout cela : Il va falloir attendre plusieurs années pour que l’opinion publique prenne la mesure de ce qui se dit ici. Aucune des actions qui pourraient pourtant etre entreprise dès maintenant, ne le sera avant. Quel gachis.

    Alors on va assister, comme impuissants, au choc économique, au démantèlement social, à la vindicte sur les boucs émissaires, voire à la violence, en épérant que de ce b…el émmerge petit à petit une forme de gestion humaine et rationnelle.

    En attendant, j’ose espérer qu’une partie de l’électorat de MLP ne sait pas trop ce qu’il fait, mais c’est bien flippant, tout ça.


    • Patrick Juignet Le 23 avril 2012 à 12h09
      Afficher/Masquer

      Thomas votre diagnostic me semble le bon.
       Nous traversons une crise sans précédent, qui va d’ici bientôt nous atteindre de plein fouet (probablement en 2013) et les lignes politiques ont à peine bougées.  Tout pareil comme avant !

      Ah si, une différence, la montée du Front National. Pourquoi ? parce que le discours du FN correspond à une réalité que  les autres (et la gauche en particulier) nient : accentuation des communautarismes, irrespect de la laïcité, négation de l’identité culturelle française, dégradation de la vie sociale dans les quartiers, augmentation du chômage. La seule manière de porter cela sur le plan politique c’est de voter FN.  Comme j’interpellais quelqu’un sur son vote FN il m’a répondu : « je ne suis pas facho, mais fâché.
      Bref, c’est comme d’habitude depuis plus de trente ans. Rien ne change dans le paysage politique français.
      La mutation ultralibérale annoncée va se produire comme prévue, avec les dégât sociaux consécutifs.  


      • chris06 Le 23 avril 2012 à 12h35
        Afficher/Masquer

        “(probablement en 2013)”
        la crise sans précédent vient de commencer début Avril… et risque fort de s’amplifier dans les mois qui viennent. 


        • Léon Le 23 avril 2012 à 13h34
          Afficher/Masquer

          Je partage votre analyse…En d’autres termes, ça s’appelle faire du Bayrou. La suite, hélas, on la connaît!


    • Patrick-Louis Vincent Le 23 avril 2012 à 12h53
      Afficher/Masquer

      “En attendant, j’ose espérer qu’une partie de l’électorat de MLP ne sait pas trop ce qu’il fait”

      Elle est bien bonne celle-là. Pardonnez-leur, Seigneur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.

      Bien sûr qu’ils savent ce qu’ils font. Arrêtons de prendre les électeurs du FN pour des demeurés. Le vote FN est un vote anti-système. Ceux qui sont contre la pensée unique euro-atlantico-sioniste, pour qui peuvent-ils voter en France, en dehors du FN ? Ceux qui sont contre la main mise de la finance internationale sur la sphère politique, pour qui peuvent-ils voter en France ? ceux qui sont contre l’immigration de peuplement mettant en péril l’identité nationale séculaire, pour qui peuvent-ils voter en France, en dehors du FN ?

      Ce n’est pas le FN qui est responsable de la désintégration du tissu social et identitaire dans notre pays. Le score du FN, c’est un peu comme les notes des agences de notation. C’est le thermomètre qui mesure l’étendue des dégâts. De même que les agences de notation ne sont pas responsables de l’endettement des états, de même le FN n’est pas responsable de la décomposition de notre pays.

      Donc, oui, les électeurs du FN savent parfaitement ce qu’ils font ; ce sont peut-être les plus lucides de tous. Mais nos gouvernants continuent à entretenir le même système qui a failli, à promettre ce qu’ils ne peuvent pas assurer, à s’endeter davantage, à ouvrir les vannes de nos frontières, Si les partis parlementaires et de gouvernement ne prennent pas la mesure de l’exaspération d’une partie de la population, et ne changent pas les paradigmes politiques, alors, le FN fera, aux élections prochaines, 25%, puis 30% et ainsi de suite, jusqu’à la disparition totale des autres partis.

      Ne confondons pas, SVP, les causes et les conséquences. Il n’y a, actuellement en France, aucune alternance crédible. Tous les partis de gouvernement, de droite comme de gauche, participent, depuis 40 ans, du même système, en verrouillant les institutions pour qu’aucune autre voie ne soit possible et en diabolisant tous ceux qui dévient de la trajectoire obligatoire. Résultat, comme le système est défaillant et semble à bout de course, les voix des citoyens se reportent de plus en plus vers le seul parti que le système diabolise à l’excès. Et comme rien ne changera fondamentalement avec le futur président, quel qu’il soit, l’on peut déjà prédire, qu’aux prochaines élections, le FN fera 25 ou 30% des voix.

      Le système n’a pas compris une chose. Quand l’on veut faire baisser la pression qu’un parti exerce sur l’opinion, il ne sert à rien de le diaboliser. Au contraire, il faut l’associer aux décisions politiques pour le mettre en face des responsabilités. C’est ainsi que Mittérand a fait avec le PC. Il a fait rentrer le PC au gouvernement. Celui-ci ne s’en est jamais remis. Quand les choses vont mal et que vous diabolisez l’opposition, vous lui donnez un statut de victime et une partie de l’opinion se met à l’idéaliser.

      C’est ce qui se passe avec le FN. Plutôt que le diaboliser et lui interdire l’accès au parlement par le scrutin uninominal à deux tours, doublé d’un Front Républicain, l’on ferait mieux d’instaurer la proportionnelle. Il vaut mieux qu’il n’y ait pas de majorité absolue à l’Assemblée Nationale et que les partis soient obligés de s’entendre sur un programme consensuel, ce qui pousse à la responsabilité, et élimiine les mesures les plus extrêmes des uns et des autres, que de continuer à rechercher une majorité absolue qui ne permet pas d’éliminer les mesures les plus extrêmes du parti qui a cette majorité.

      Des partis de la droite nationale participent au gouvernement, ou le soutienne sans y entrer, aux Pays-Bas, en Autriche, en Suisse, au Dannemark, en Italie. Aucune loi extrême n’a été voté par leurs parlements. Ce qui montre bien par la confrontation aux réalités du pouvoir que l’on élimine les extrêmes et non par la diabolisation et le verrouillage des instituions.  


      • odeur_de_sapin Le 23 avril 2012 à 13h43
        Afficher/Masquer

        J’aime bien votre analogie, FN / Agence de notations … thermomètre …ect
        Mais si l’on continue dans le même ordre d’idées, reste que voter FN c’est amener son bulletin à un diagnostic et non pas à un remède … on tourne en rond et on s’enfonce de plus en plus.
        S’inquiéter du hallal ou des ouvertures de piscine, … et les 100 milliards qui manquent dans les caisses de l’état chaque année on fait comment concrètement ?
        Plus vite le clash généralisé, le défaut, la banqueroute … arrivera, mieux c’est, remarque purement comptable, puisque nos élites ne font qu’aggraver le problème en le traitant pas, donc plus tôt on fonce dans le mur, mieux c’est.
        Simplement une question d’énergie cinétique financière. Plus tard on arrive dans le mur et plus on aura d’élan et plus y aura de dégats.
        Donc vive la banqueroute ! le plus tôt possible !


      • chris06 Le 23 avril 2012 à 14h40
        Afficher/Masquer

        @PLV,

        “le FN fera, aux élections prochaines, 25%, puis 30% et ainsi de suite, jusqu’à la disparition totale des autres partis”

        mais bien sûr!
        2002 : 16,9%
        2012 : 17,9%

        Le/la candidat(e) du FN a gagné 1% des électeurs en 10 ans, alors évidemment, dorénavant, parce que c’est vous qui le dites, il/elle va se mettre à en gagner 10% tous les 10 ans pour finir avec 100%! 

        Je suppose que Marine Le Pen sera tout a fait d’accord avec vos prédictions!

        Puisque chacun a le droit de faire des prédictions (tankonyé) je prédit que le candidat du FN (ou du parti qui suivra, puisqu’il est apparemment question d’un possible changement de nom) ne dépassera pas les 20% dans les deux prochaines présidentielles. Vous dites 25% et 30%.

        On verra bien qui aura eu raison… 


        • Patrick-Louis Vincent Le 23 avril 2012 à 15h32
          Afficher/Masquer

          Oh, ce n’est pas une prédiction. Ce que j’observe, c’est un mouvement. Un mouvement qui prend aussi dans la jeunesse. Le parti n’a plus rien à voir avec celui de JM Le Pen. Toute la vieille garde (Algérie Française) a été épurée du parti. La fille Le Pen a fait un virage à 180° sur le programme économique du parti. Les cadres sont plutôt jeunes. Le parti se veut social, sécuritaire et identitaire.

          Le parti se présente comme un parti de substituion au système, et comme le système va s’arcbouter aux solutions de la Troïka, comme le chômage et les faillites vont augmenter, que le pouvoir d’achat va diminuer, et que le système tout entier va vasciller (ce système auquel Mélenchon vient de se rallier sans condition), le FN va de plus en plus apparaître comme le seul recours anti-système.

          Pour l’instant, le peuple s’accroche aux vieilles branches en espérant qu’elles nevont pas casser. Mais si il elles cassent,… Une progression légèrement linéaire peut devenir, du jour au lendemain exponentielle. Quel auttre parti, en France, pourra se présenter comme un recours ? Lequel ? Je n’en vois aucun en dehors du FN qui soit dans cette dynamique.

          J’ajoute, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguité, que ma prévision n’est pas mon souhait. Ayant voté blanc au 1er tour, je serai abstentioniste au second. Je fais simplement une analyse politique. Si tu vois une force montante, qui n’est pas dans le système, autre que le FN, indique-la moi.


          • chris06 Le 23 avril 2012 à 17h07
            Afficher/Masquer

            Tout ce que je vois, c’est que Marine Le Pen a fait toute sa campagne en se prétendant la candidate anti-”système UMPS” mais qu’elle n’a réuni qu’un tiers des votes qui sont allés au “système UMPS”. 

            Quand à savoir si le FN est réellement “une force montante qui n’est pas dans le système” (je sais bien que c’est ce que Marine Le Pen prétend, et tu semble t’en être persuadé toi même…), je me permet d’en douter.  


          • Patrick-Louis Vincent Le 24 avril 2012 à 06h38
            Afficher/Masquer

            “Quand à savoir si le FN est réellement “une force montante qui n’est pas dans le système” (je sais bien que c’est ce que Marine Le Pen prétend, et tu semble t’en être persuadé toi même…)”

            Je n’en suis pas persuadé du tout. Je crois que, comme Hilard ou comme Asselineau l’ont démontré, que le FN n’est hors système que dans le langage. La preuve est qu’elle ne propose pas la sortie de l’Union Européenne.

            Mais ce qui compte, ce n’est pas si j’en suis persuadé ou pas, c’est que la diabolisation du FN par le système, le présente, aux yeux de l’opinion, comme un parti hors système, et donc attirera, au fur et à mesure de la décomposition du système, une grande partie de ceux qui ne supporte plus ce système, vers le seul parti qui apparaîtra comme opposé à lui.

            Je me répète un peu, mais je crois qu’il eut été beaucoup plus intelligent d’associer le FN au mécanisme du pouvoir que de lui donner la stature du seul recours au système défaillant. Cette politique, appelée Front Républicain, qui a été décidée dans les loges maçonniques, va se retourner contre ceux qui l’ont mise en place quand le système vascillera.  


          • Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 08h14
            Afficher/Masquer

            On est peut-être pas obligé de reprendre ce terme fourre-tout qui ne veut pas dire grand chose, à savoir “anti-système”. Ou alors donnez m’en une définition précise.
            En tout état de cause, comme je crois deviner ce que cela siginifier, Poutou et Arthaud sont-ils dans le système ? Je trouve un peu facile de prendre comme argument j’ai voté MLP parce qu’elle est anti-système.Le FN a comme les autres partis des élus. Est-il hors du système ? Quelles dispositions propose-t-il et vote-t-il dans ces instances représentatives ? Que propose le FHaine pour mettre fin au Parti la Presse et de l’Argent (la France : 38e selon RSF en terme de liberté de la presse!!!!) comme l’avait fait le programme du Conseil National de la Résistance ?
            La question n’est pas de savoir si il est dans ou hors système mais quelles valeurs il véhicule. Et heureusement tous les partis, du centre (me semble-t-il) jusqu’à l’extrême gauche (hors système ?) combattent vigoureusement les solutions nauséabondes du FHaine. Un front républicain avec le FN, c’est une plaisanterie j’espère. Enlevons lui ces solutions nauséabondes qui en font sa plus value, et que propose-telle de mieux que le FdG ou LO ou le NPA ? Pour mettre fin à la dictature des marchés en particulier ?


          • Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 08h21
            Afficher/Masquer

             @PLV : que signifie “ce système auquel Mélenchon vient de se rallier sans condition”
            Reconnaitre que malgré ses nombreux défauts, les élections législatives sont encore ce que l’ont fait de moins pire en terme de démocratie ? Reconnaitre que justement à cause de l’absence de propotionnelle, ils faut des accords pour essayer d’y être représenté à la hauteur de son audience ? Reconnaitre que le sarkozysme est ce que notre république à connu de pire depuis 70 ans ?


          • chris06 Le 24 avril 2012 à 08h28
            Afficher/Masquer

            @PLV,

            les expressions comme “diabolisation du FN par le système” , “parti hors système”, etc… font partie de la rhétorique du FN, de sa propagande électorale.

            Si on cherche à analyser les résultats de ces élections d’une manière objective, on est pas forcément obligé de reprendre les expressions de la propagande du FN, non? 


          • Patrick-Louis Vincent Le 24 avril 2012 à 10h12
            Afficher/Masquer

            “Si on cherche à analyser les résultats de ces élections d’une manière objective, on est pas forcément obligé de reprendre les expressions de la propagande du FN, non?”

            Oui bien sûr. Mais ce que dit le FN n’est pas faux. Il suffit d’écouter les propos de la bécasse de Clémentine Autun, ou ceux de Christophe Vieren. Propos diabolisateurs, s’il en est. La diabolisation n’est pas un fantasme du FN. Elle est réelle et jamais argumentée. 


      • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 17h45
        Afficher/Masquer

        @PLV : complétement en désaccord sur tout sauf sur le fait qu’il faille établir la proportionnelle. Il y a 21 pays de l’UE qui l’ont (dont 4 pays partiellement).


  14. Alain34 Le 23 avril 2012 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Le pire des résultats possible…
    Pour le premier tour les vrais questions n’avaient pas été posées, et c’est pas avec un Hollande/Sarkozy qu’on les aura pour le second.. Il n’y a qu’a voir depuis hier soir comment ça commence..
    Bref, pour le second tour, ce sera vote blanc car je ne veut cautionner ni l’un ni l’autre et encore moins le système qu’ils soutiennent et qui les soutient.. Et je pense que l’abstention/nul sera en très forte hausse pour le second tour…
    Restera les législatives pour relever le niveau…


    • reset Le 23 avril 2012 à 12h48
      Afficher/Masquer

      perso il est évident que je laisse les votants majoritaires du pays finir leurs cycle de gabegie avec le présidents qu’ils veulent.


  15. BA Le 23 avril 2012 à 12h30
    Afficher/Masquer

    Lundi 23 avril 2012 :
     
    Espagne : c’est encore pire que ce qu’on pensait.
     
    La nouvelle était attendue, mais les chiffres annoncés lundi 23 avril vont au delà des craintes. La Banque d’Espagne a estimé que le PIB du pays avait accentué son recul au premier trimestre, avec une baisse de 0,4 % par rapport au dernier trimestre 2011, où il avait déjà diminué de 0,3 %. Ces mauvais indicateurs marquent le retour de l’Espagne en récession.
     
    Deux trimestres de recul du PIB signifient en effet l’entrée d’un pays en récession, dont l’Espagne n’était sortie que début 2010.
     
    “L’économie espagnole commence 2012 en situation de rechute”, souligne la Banque d’Espagne, qui estime que “son évolution dans les prochains trimestres est sujette à l’incertitude et à certains risques à la baisse, en lien avec les possibles développements de la crise de la dette souveraine” en zone euro.
     
    En rythme annuel, le PIB au premier trimestre a baissé de 0,5 %, ce qui met fin à sept trimestres consécutifs de hausse et montre l’aggravation de la situation économique de l’Espagne. Après une faible croissance, de 0,7 %, en 2011, le gouvernement prévoit un recul de 1,7 % du PIB sur l’ensemble de 2012.
     
    L’Espagne, privée dès 2008 de son moteur, la construction, au moment même où éclatait la crise internationale, oscille depuis entre récession et croissance atone, tandis que le nombre de sans-emploi monte régulièrement.
     
    Le gouvernement a d’ores et déjà prévu un taux de chômage à 23,4 % en 2012, après 22,85 % à la fin 2011. Au premier trimestre, “l’emploi a encore diminué avec intensité, avec un recul annuel estimé à près de 4 %”, écrit lundi la Banque d’Espagne. Dans ce contexte, “la demande intérieure a continué à baisser, comme c’est le cas ces quatre dernières années” tandis que l’apport de la demande extérieure (tourisme et exportations), bien que positif, a été “inférieur au trimestre précédent”.
     
    (Dépêche AFP)
     


  16. Joanna Le 23 avril 2012 à 13h19
    Afficher/Masquer

    Je suis moi aussi pour l’adoption de la proportionnelle pour toutes les autres élections car nos élus dans le système actuel ne sont que bien peu représentatifs de la population dans toutes ses composantes (cf la crise des inégalités … rubrique qu’il serait intéressant de réactiver).

    Ce qui m’a le plus frappée dans cette élection c’est qu’on y a battu tous les records de désinformation et de manipulation du peuple. Et ça va encore durer 2 semaines.
    Tous ceux qui votent sont loin d’avoir le même niveau d’information … et aussi de compréhension des problèmes, l’objectif des principaux medias en ce domaine me semblant d’ailleurs être un nivellement par le bas …
    La propagande outrancière ou sournoise a remplacé l’information.

    Ce qu’on appelle la démocratie n’aurait-elle pas atteint ses limites ?


    • seb Le 23 avril 2012 à 14h52
      Afficher/Masquer

      Effectivement, une démocratie ne peut fonctionner sans informations des électeurs. Démocratie devient alors démagogie…


  17. Nico Le 23 avril 2012 à 13h29
    Afficher/Masquer

    Hugo Chavez au Venezuela et Evo Morales en bolivie sont selon le jargon médiatique des “extrêmes”, après on peut avoir son avis sur les personnages… la Bolivie (il me semble) a une bonne croissance économique, et le Venezuela aussi…


  18. Fabrice Le 23 avril 2012 à 14h18
    Afficher/Masquer

    peut être la solution islandaise :

    link to egaliteetreconciliation.fr

    link to reformeraujourdhui.blogspot.fr

    sans compter le passage au tribunal du président fautif laisse rêveur …


    • Fabrice Le 23 avril 2012 à 16h50
      Afficher/Masquer

      ah mince je voulais mettre ce lien en premier, comme j’ai dû faire un peu vite

      et celui ci après :
      http://reformeraujourdhui.blog…..de-la.html
       
      le premier lien me semblait effectivement pas assez neutre (désolé Olivier pour cet impair et les réactions liées)


  19. Deres Le 23 avril 2012 à 15h44
    Afficher/Masquer

    C’est beau la non discrimination …
    Dans ce sondage, on est catholique avec force sous-catégories ou d’une autre religion … 
    regroupé dans le même panier musulmans, protestants, juifs, etc … c’est un bel exemple d’égalitarisme forcené …


  20. Deres Le 23 avril 2012 à 15h46
    Afficher/Masquer

    C’est beau la non discrimination …
    Dans ce sondage, on est catholique avec force sous-catégories ou d’une autre religion … 
    Regrouper dans le même panier musulmans, protestants et autres chrétiens, juifs, etc … c’est un bel exemple d’égalitarisme forcené …


  21. François78 Le 23 avril 2012 à 16h05
    Afficher/Masquer

    Un premier tour, un second …
      
    Mais le ventre est toujours fécond, qui enfanta la dette immonde …


  22. Guillaume Sarlat Le 23 avril 2012 à 16h10
    Afficher/Masquer

    Juste quelques chiffres : Marine Le Pen a obtenu environ 14,4 % des inscrits contre un peu plus de 12,2% pour son père il y a 10 ans. Pour mémoire Chirac en 2002 avait rassemblé 14,15% des inscrits, moins que Marine Le Pen hier…

    Pour nous donner du courage, regardons déjà vers 2017…

    link to guillaume-sarlat.fr


    • Joanna Le 23 avril 2012 à 17h31
      Afficher/Masquer

      La prochaine présidentielle en 2017 ?
      Il peut se passer tellement de choses d’ici là …

      L’urgence ne serait-elle pas d’empêcher autant que possible nos gouvernants de nous entraîner vers une nouvelle guerre mondiale ?
      Car certaines nations y pensent et s’y préparent …
      Ce n’est bien sur qu’une suggestion …


    • chris06 Le 23 avril 2012 à 17h39
      Afficher/Masquer

      Une autre façon de voir les choses, c’est qu’en 2002 Jean Marie Le Pen avait réuni 47% des votes qui sont allés au “système UMPS” (pour reprendre une expression chère au FN), alors qu’en 2012 Marine Le Pen n’en a réuni que 33%.

       


  23. BA Le 23 avril 2012 à 16h16
    Afficher/Masquer

    Lundi 23 avril 2012 :
     
    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 6,005 %.
    Les nouvelles économiques en provenance d’Espagne sont encore pire que prévu :
     
    link to lesechos.fr
     
    Italie : taux des obligations à 10 ans : 5,73 %.
    Italie : l’Institut national de la statistique (Istat) a lancé une bombe en révélant que la proportion réelle des Italiens sans emploi avait atteint 21,6 % de la population active l’an dernier. Aux 2,1 millions d’inscrits à la « cassa integrazione », l’assurance chômage transalpine, se sont ajoutés 2,9 millions de personnes se déclarant inactives et ayant renoncé à chercher un travail, ainsi que 121.000 personnes à la recherche d’un emploi mais pas immédiatement disponibles. Au total, donc, les sans-emploi sont plus de 5 millions.
     
    link to lesechos.fr
     
    En France, crise politique. 
    Aux Pays-Bas, crise politique. 
    En Europe, les Bourses s’effondrent.
     
    Italie : – 3.83 %
    Espagne : – 2.85 %
    Allemagne : – 3.36 %
    Pays-Bas : – 2.56 %
    France : – 2.83 %
    Belgique : – 2.44 %
    Royaume Uni : – 1.85 %


    • Patrick-Louis Vincent Le 23 avril 2012 à 16h42
      Afficher/Masquer

      Attention, il faut relativiser ces chiffres de l’emploi en Italie. Ce n’est pas parce que 2 millions d’Italiens ne perçoivent pas d’indemnités chômage qu’ils sont sans emploi. Il y a une économie parallèle très importante en Italie (travail au noir – le système D)


  24. Helios Le 23 avril 2012 à 16h17
    Afficher/Masquer

    Ce que tout le monde a oublié, c’est le référendum de 2005 et ses résultats.
    Je pense que le faible score de Mélenchon est dû au fait qu’il semble l’avoir oublié, en même temps que la position qu’il a eue à l’époque.
    Et on se retrouve avec au deuxième tour deux partisans du “oui”, alors qu’ils sont minoritaires.
    Il me semble que la problématique de ce référendum n’est pas anodine, quand on voit ce qui se passe en ce moment dans le sud de l’Europe.


  25. Un_passant Le 23 avril 2012 à 16h32
    Afficher/Masquer

    Pour une fois, je suis d’accord avec Patrick-Louis Vincent.

    Et finalement je m’abstiendrais du très long commentaire que j’avais en tête. Je dirais simplement :

    j’ai voté FN par ras-le-bol de la gauche, par ras-le-bol de leur immigrationisme béat qui nie l’altérité culturelle de la France et brade notre pays. J’en ai autant à l’égard de la droite puisque c’est à elle que l’on doit, si je ne m’abuse sous Giscard, le droit du sol.

    [Modéré]

    Un point concernant l’Europe : Je ne pardonne pas à l’UMP d’avoir combattu toute tentative de partis et d’élections trans-européens. Sans compter cette assemblée qui n’est finalement que la chambre d’enregistrement des décisions des technocrates de Bruxelles.

    Non tous les électeurs de Le Pen ne sont pas dupes, naïfs ou décérébrés. Ils en ont juste marre. Marre de ce parisianisme qui n’entend plus le pays et voudrait sans-cesse nous dépouiller, à tout point de vue, marre de ce système gauchiste qui entretient des gabegies donnant raison à Parkinson et Peter, marre enfin, des intérêts de la France bradés à des intérêts privés ou au clientélisme de la gauche, la prise en otage par des syndicats qui commencent tout juste à comprendre qu’ils vont devoir quitter leur idéologie gauchisante, la politique, pour enfin s’intéresser réellement aux enjeux mondiaux à affronter (en plus des nationaux).

    Pour qui voter, alors, ensuite? Bayrou? Il… lui manque quelque chose. Et je n’oublie pas que son bilan en tant que ministre de l’éducation n’a rien de remarquable. Et j’en ai ras-le-bol de ces médias qui veulent me dicter comment penser. Marine le Pen est un énorme bras d’honneur au système qui ne mérite pas d’autre réponse.

    J’arrête là.

    Désolé pour le dérangement. 


    • Patrick-Louis Vincent Le 23 avril 2012 à 16h53
      Afficher/Masquer

      @un_passant

      ça fait du bien de se vider, n’est-ce pas ?


      • Un_passant Le 23 avril 2012 à 17h08
        Afficher/Masquer

        Me vider? Si j’avais voulu de défouler, ça aurait été troller plutôt que maladroitement expliquer le vote FN (mon vote) comme j’ai tenté de le faire (je dis troller car il m’aurait fallu rédiger un propos interminable et ce n’est pas le lieu, ma précédente intervention est déjà bien longue). Mais mes griefs sont bien plus nombreux et couvrent une bien plus large étendue et j’en ai autant à l’égard du PS que l’UMP, les syndicats, les médias et j’en passe. J’ai raccourcit en ayant conscience d’être réducteur.


        • Tassin Le 23 avril 2012 à 17h59
          Afficher/Masquer

          Quand tu te seras rendu compte que le FN partage exactement la même haine envers les plus faibles que libéraux que la mère Le Pen prétend dénoncer.
          Avocat d’affaires, héritière, millionnaire et anti-aide des plus pauvres ça en dit déjà long sur le côté social du programme.
          Ne confondez pas nationalisation (extrême droite) et anti-mondialisation (gauche).
           


    • Alain Le 23 avril 2012 à 17h50
      Afficher/Masquer

      @Un_passant


      Y a pas de dérangement… et pas non plus de jugements.
       
      Finalement en démocratie, je crois qu’il est essentiel de pouvoir tout dire, et je pense que le politiquement correct n’a jamais rien résolu.
       
      En plus ici nous sommes entre gentlemen ;-)
       
      En Suisse, nous avons aussi notre parti nationaliste (UDC – premier parti de Suisse). Toutefois, même s’ils se défendent d’être un parti gourvernemental, ils se sont révélés plutôt médiocres lorsqu’ils se sont trouvés avec des responsabilités tant au niveau fédéral que cantonal.
       
      Christoph Blocher, une sorte d’ersatz de Jean-Marie Le Pen a été pour beaucoup de mes concitoyens le pire conseiller fédéral depuis au moins 50 ans. Son département, celui de Justice et Police, a dû être entièrement restructuré par ses successeurs, parce que devenu totalement inefficace, même pour lutter contre les requêrants d’asiles, pourtant son cheval de bataille.
       
      … Et depuis, l’UDC est en baisse (pas que pour cela). Peut-être faut-il réellement donner des responsabilités à tous les partis, par scrutin proportionnel, pour que finalement les citoyens puissent “juger sur pièce” des qualités de chacun.
       
      Bonne soirée à tous
       
       


    • Chazam Le 23 avril 2012 à 18h03
      Afficher/Masquer

      Et si un jour le FN arrivait au pouvoir, que se passerait-il ? Un défoulement revanchard épouvantable qui multiplierait les victimes innocentes.
      On ne dirige pas sagement une population et un pays avec la colère. C’est comme ça, aucune révolution vers les extrêmes de l’échiquier politique n’a apporté satisfaction ou confort aux populations qui l’a vécue.
       
       


      • Helios Le 23 avril 2012 à 18h25
        Afficher/Masquer

        Je ne comprends pas cette notion d’ “extrème”. Qu’est-ce que ça veut dire ?
        A priori on fixe une sorte de consensus (mou et inavoué en partie), et est déclaré extrème ce qui en sort.
        Mais si ces consensus nous mènent à la catastrophe ?
        Qui est “extrème” pour les Grecs en ce moment ?
         
         
         
         


      • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 18h34
        Afficher/Masquer

        Tout a fait d’accord avec Helios : c’est quoi la définition d’un extrême ? Si le parlement était un cycle et non un hémicycle, les extrêmes disparaitraient-ils ? En 1981, dans l’union de la gauche, qui étaient les extrêmes ? Si la définition est la distance entre la situation initiale et le programme, alors pourquoi pas. Dans ce cas  je préfère le “radical” ou “révolutionnaire”.
        En tout état de cause, je pense que parfois la radicalité, voire la révolution,  est nécessaire. Tout dépend ensuite du rythme et de la méthode.


        • Patrick-Louis Vincent Le 24 avril 2012 à 07h48
          Afficher/Masquer

          “En tout état de cause, je pense que parfois la radicalité, voire la révolution, est nécessaire”

          Nécessaire et même indispensable et inévitable. Quand une situation est volontairement verrouillée et qu’une classe politique s’arroge tous les pouvoirs, sans jamais tenir compte de la minorité, ce qui est une forme de dictature (maquillée en démocratie), alors il devient légitime pour la partie de la population qui s’estime opprimée, de se faire entendre avec force.

          C’est pourquoi il est particulièrement dangereux de conserver les institutions dans leur état actuel, qui prive au moins 1/4 de la population de toute représentation au parlement.

          C’est une faute politique grave, que les euro-mondialistes paieront un jour au prix fort.      


          • Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 09h57
            Afficher/Masquer

            @PLV : je répète, 21 (vingt et un)  pays de l’UE disposent d’élections à la proportionnelle. N’y aurait-il des euro-mondialistes (je connaissais pas ce nouveau profil-type) que dans les 6 autres pays ? 
            Merci Patrick-Louis d’éviter ces typologies réductrices. La longueur de ton texte n’étant pas limiter soit plus explicite. Je suis européen, je suis mondialiste, mais probablement pas ceux que tu amalgame dans cette étiquette. Je suis pour une europe des peuples pas de la finances, je suis pour une international prolétarienne alias une alter-mondialisation.
            Ensuite, je ne suis pas sûr que tous ceux que tu regroupes sous l’étiquette “euro-mondialistes” paieront leur faute politique grave. Tout dépend de ce qui sera construit sur ces ruines ! “extrême-droite” ou “extrême-gauche” (j’ai mis des guillemets ne conduisent pas aux mêmes “victimes”.


      • Un_passant Le 23 avril 2012 à 18h52
        Afficher/Masquer

        Oh mais je rêve d’un De Gaulle, pas d’un Franco ou un Hitler… En fait, je suis idéaliste, je rêve de politiciens qui auraient le sens de l’honneur, de l’altérité, une haute opinion du rôle d’un politicien et plus que tout, le sens des responsabilités. En bref, je rêve de voir les politiciens de carrière remplacés par des hommes d’honneur responsables exerçant une activité politique par vocation (face aux circonstances, ce genre d’homme qui ne peut concevoir de rester décemment les bras croisés) et non pas ambition ou intérêt.

        Regardez la tribune à laquelle se livre Jean Gabin dans Le Président, mixez avec De Gaulle et vous aurez un aperçu de mon idéal.  Je souhaite un grand président, un grand homme. J’ai voté pour une femme car aucun des candidats homme n’est un grand homme, que ce soit dans la posture ou le tempérament. Elle rue dans les brancards et, c’est rafraîchissant. Lorsque l’on voit les tractations d’un Mélenchon, je n’ai aucun regret. Je ne votais pas pour qu’elle soit élue ou au second tour. Un pied-de-nez, motivé et en conscience, mais ce n’est rien d’autre qu’un pied-de-nez. 

        Mais pour ce qui est de la colère, qui provoque cette colère si ce ne sont les gouvernements qui précèdent l’arrivée des extrêmes? Plutôt que d’accuser les extrêmes d’êtres extrêmes, ne devrait-on pas accuser leurs prédécesseurs d’être responsables et d’avoir posé les germes qui permettent la naissance des extrêmes? Les extrêmes ne le sont pas sans causes. Je remarque très souvent que l’on inverse cause et conséquence, surtout ces dernières années -peut-être y suis-je seulement  plus sensible-.


        • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 18h58
          Afficher/Masquer

          Qu’aurait était la politique de De Gaulle sans le programme du Conseil National de la Résistance ?


          • Un_passant Le 23 avril 2012 à 19h16
            Afficher/Masquer

            Combien auraient réellement démissionné comme lui? Rien que pour cela c’est un grand homme. Il n’y en a guère qui auraient son sens de l’honneur. En tout cas, je n’en vois aucun qui me donne cette impression. Combien auraient osé faire front face aux pressions des USA et du Royaume-Uni? De Gaulle était autant détesté que respecté pour sa force de caractère et son sens de l’honneur. Il n’a pas la réputation d’avoir transigé. Il y a beaucoup de politiciens actuels qui n’ont pas transigé? Jospin, que je n’apprécie guère, fait partie des rares.


          • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 19h28
            Afficher/Masquer

            @Un passant : OK pour reconnaitre ces grandes qualités à De Gaulle. Mais après quelques années, il commençait tout de même à mal tourner.  C’est pourquoi je pense qu’il faille absolument limiter dans le temps la carrière politique qui ne saurait être un métier. Dans un pays de 63 millions d’habitants il n’y saurait y avoir de sauveur suprême.  
            Mais le plus important reste tout de même la politique mise en oeuvre. Et c’est pourquoi il faut renforcer le rôle du parlement, qui en théorie à l’initiative des lois.


        • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 19h00
          Afficher/Masquer

          Peux-tu en dire plus sur “Lorsque l’on voit les tractations d’un Mélenchon,” ?



          • Un_passant Le 23 avril 2012 à 19h06
            Afficher/Masquer

            Regardez les titres, le rapprochement avec le PS est en cours, pourtant, c’est bien lit qui se présentait comme “l’autre” candidat anti-système et qui a capitalisé sur son “qu’ils s’en aillent tous”. Et pourtant visiblement, il cherche à en être alors qu’il devrait rejeter tant l’UMP que le PS s’il était sincère.

            link to fr.news.yahoo.com  


          • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 19h31
            Afficher/Masquer

             @un passant : si cela se limite à faire front au FN , voire à l’UMP, cela ne me choque pas qu’il y ait des négociations pour des candidatures uniques. En revanche, si le FdG participe au gouvernement, c’est clair que cela le discréditerait totalement à mes yeux et te donnerait raison. Je regretterais dans ce cas de ne pas avoir voté Poutou ou Arthaud, car eux, c’est clair ils ne sont ni riches (comme MLP), ni xénophobes (comme MLP) ni du système  ;-)


          • Un_passant Le 23 avril 2012 à 19h53
            Afficher/Masquer

            Marine Le Pen xénophobe? Il faudra bien un moment où il faudra reconnaître qu’il n’est pas xénophobe de critiquer l’étranger s’il agit mal, d’avoir des exigences à son égard lorsqu’il vient en France et je ne vois pas pourquoi on excuse voir cautionne la préférence nationale dans d’autres pays et en France on la considère comme fasciste.

            La préférence nationale en Afrique, c’est bien, expulser ou exproprier les firmes occidentales en Amérique latine c’est bien mais la préférence nationale en France, c’est fasciste. C’est incohérent. Quel l’on dise que la préférence nationale “serait” injuste en France, pays sensé être riche, je pourrais l’entendre (même si ce n’est pas mon point de vue, je considère que la réalité est plus compliquée et à nuancer), mais fasciste, c’est inapproprié. C’est un point Godwin, en aucun cas un argument. Cela me laisse aussi un arrière goût de deux poids deux mesures.


          • step Le 23 avril 2012 à 21h42
            Afficher/Masquer

            auquel Mélenchon vient de se rallier sans condition

            toi tu ne l’as pas bien écouté. Il n’ y a pas eu un mot concernant hollande car il sait très bien ce qu’il va donner. Le PC veut sauver ses quelques places à l’assemblée, c’est tout.


  26. JPS1827 Le 23 avril 2012 à 17h33
    Afficher/Masquer

    Mais dans une démocratie les électeurs ont le droit et aussi le devoir de s’informer !


  27. Un_passant Le 23 avril 2012 à 18h23
    Afficher/Masquer

    @Tassin,

    Merci d’éviter la rhétorique de défense des faibles. Pour moi, aider les faibles, c’est leur apprendre à se battre pour qu’ils puissent se défendre avec honneur, ça n’est pas leur faire l’aumône ou prétendre leur servir de rempart et fuir dès que l’on tombe sur plus fort que soi.

    Je préfère la mort dans l’honneur qu’être défendu par un lâche.

    Donc ce n’est pas cet aspect de MLP qui me motivait. Je vais faire court : sur le plan économique, financier et industriel, tant que les français n’auront pas conscience (ou ne voudront pas avoir conscience) que nous en somme plein dans les travers décrits par Parkinson et Peter, ça n’est même pas la peine de voter. Mon vote, c’est comme je le dis, juste un bras d’honneur délibéré et en conscience fait au système lorsqu’il prétend me dicter comment je dois penser.

    Pardon Olivier, je ne pouvais juste pas laisser passer son commentaire.


    • step Le 23 avril 2012 à 21h48
      Afficher/Masquer

      ou concevoir un “système” ou il n’est pas forcément requis de se battre tout le temps contre tout le monde… mais c’est une question qui aurait dû être posée bien avant…


    • Tassin Le 24 avril 2012 à 07h52
      Afficher/Masquer

      “Pour moi, aider les faibles, c’est leur apprendre à se battre pour qu’ils puissent se défendre avec honneur, ça n’est pas leur faire l’aumône ou prétendre leur servir de rempart et fuir dès que l’on tombe sur plus fort que soi.”
      C’est bien ce que je disais. Darwinisme social. Seuls les plus forts s’en sortiront. C’est comme le libéralisme. En plus con.
      C’était mon dernier message car cela embête Olivier :-)


  28. chris06 Le 23 avril 2012 à 18h26
    Afficher/Masquer

    Marine Le Pen a fait campagne en se prétendant être la candidate anti-”système UMPS”?

    Comparons donc sa performance par rapport à celle de son père, dix ans auparavant.

    Vu que Marine Le Pen a toujours dit que François Bayrou faisait partie de ce système calculons le nombre de suffrages exprimés pour ce prétendu  ”système UMPS” :

    Elections présidentielles de 2002
    link to fr.wikipedia.org 

    Jacques Chirac (RPR)  :  5 665 855 
    Lionel Jospin (PS) :   4 610 113 
    François Bayrou (UDF) :    1 949 170 

    “Système UMPS” : 12  225 168 

    Jean Marie Le Pen (FN) : 4 804 713 

    Le Pen / “système UMPS” =  39,3%

    Elections présidentielles de 2012
    link to fr.wikipedia.org 

    François Hollande (UMP) :  10 273 582 
    Nicolas Sarkozy (PS) :  9 753 844 
    François Bayrou (Modem) :  3 275 349 
    “Système UMPS” :  23 302 775

    Marine Le Pen : 6 421 773

    Le Pen / “système UMPS”  =  27,5%

    Nous pouvons donc dire, objectivement parlant, que la force “anti-système UMPS” véhiculée par les candidats du FN a diminué de 30% en dix ans


  29. DAN Le 23 avril 2012 à 18h44
    Afficher/Masquer

    L’élection présidentielle avec un president de gauche ,ou de droite ,ou d’extrême droite n’apportera pas rien à la situation actuelle pour la bonne raison que tout se décide à Bruxelle , donc le président qui sera élu , sera un pot de fleur. le seul changement possible serait de créer la révolution et que le pays retrouve sa souveraineté et que les autres pays de la zone euros se joignent à ce bouleversement pour cela  la situation économique n’est pas suffisamment dégradée pour faire descendre le peuple dans la rue.Pour le moment il n’y a personne dans le monde politique de capable de maîtriser la grave crise économique que nous vivons et de proposer une porte de sortie !


    • Un_passant Le 23 avril 2012 à 19h02
      Afficher/Masquer

      Toutes les erreurs ayant creusé la dette, ce n’est pas la faute de Bruxelles, loin s’en faut.

      Un exemple : la PAC. L’Allemagne, si je ne m’abuse est le plus gros contributeur et la France le pays qui reçoit le plus, pourtant, la France est sans-cesse moins compétitive? Pourquoi si ce n’est à cause de choix politiques franco-français?

      Autre exemple : l’industrie  l’Allemagne comme l’Italie on réussi à conserver un tissu de PME, la France ne cesse d’en perdre. Pourquoi sinon à cause de choix politiques franco-français (comme par exemple cette accumulation de seuils fiscaux et administratifs).

      L’aberration des niches fiscales, est-ce un choix imposé par Bruxelles?

      Administrativement, en terme de fonctionnement, on a rien à envier à feu l’URSS, je crains même quel’on soit pire. Et ça n’est pas la faute de l’UE…


    • Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 19h22
      Afficher/Masquer

      @Un passant : certes les dettes publiques ce n’est pas directement la faute à Bruxelles. Cependant en créant “une zone de libre échange” où la (présumée) “concurrence libre et non faussée” est érigée en principe constitutionnel, sans se donner complémentairement des critères de convergence autres qu’économiques, l’on a réduit les marges de manoeuvre et créé des problèmes en instaurant la concurrence entre pays (dumping fiscal et social). C’est je pense dommage mais peut-être pas trop tard d’y remédier à l’occasion de cette crise systémique à laquelle personne n’échappera, pas même les allemands !


      • Un_passant Le 23 avril 2012 à 19h43
        Afficher/Masquer

        Certes mais en même temps, si vous comparez à l’Allemagne et l’Italie, je ne suis pas sûr que la cause soit un dumping de ces pays vis-à-vis de la France ou la faute de nos idéologues-démago qui nous tiennent lieu de politiciens, de syndicalistes et j’en passe.

        L’Italie était un pays à monnaie faible (plus faible que le Franc) l’Allemagne un pays à monnaie forte. Ils s’en sortent tous les deux mieux (sans la crise l’Italie n’était pas en déficit primaire, au contraire de la France).

        Comparez le nombre de fonctionnaires par habitant entre l’Allemagne, la France et l’Italie et vous trouverez d’où vient le déficit, rajoutez les niches fiscales et les aberrations de notre administration et son système de seuil et vous comprendrez pourquoi nombre de nos TPE n’essayent pas de grossir. Les PME françaises souffrent des seuils instaurés sous la pression des syndicats et la démagogie de la gauche (et de la droite qui ne voit les entreprises  qu’à travers le prisme du MEDEF, c’est à dire au mieux le SBF 120).

        Rajoutez le manque de vision à long terme des patron des PME en matière de transmission, les pré-retraites sous Mitterrand, les 35 heures et vous avez une vision assez globale du problème, le conservatisme sans vision des français concernant leurs “avantages acquis” et vous avez 80% des causes. Le dumping c’est… une excuse, un prétexte, l’arbre qui cache la forêt, le doigt du sage.


        • Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 09h23
          Afficher/Masquer

          Quand je disais que le FHaine n’avait pas besoin d’être diabolisé pour que ses idées simplistes détournent notre attention : les fonctionnaires, la RTT, la retraite, , …… tout ce dont les classes dominantes ont en horreur
          En revanche sur les niches fiscales qu’évoque le passant, j’ai beau relire les proposition du FHaine, je ne vois pas lesquels il veut supprimer. Concernant l’imposition, sur cette synthèse difficile de se rendre compte de l’impact pour les riches : timide augmentation du taux marginal (40->45), tva de luxe, … peut-être que le passant a un document à me proposer afin de comparer par exemple avec les mesures fiscales du FdG ?
           


        • Un_passant Le 24 avril 2012 à 12h48
          Afficher/Masquer

          Premier point : question argument FHaine, ça n’est pas inviter au débat. Je me suis donc objectivement posé la question si ça valait la peine de répondre.

          Deuxième point : J’ai bien précisé, dans mes posts, à deux reprises que mon vote est un bras d’honneur à ceux qui veulent me dicter comment penser, que c’est un pied-de-nez. 

          Question programme économique, je suis encore plus loin du programme communiste que du programme du FN qui a mes yeux n’est pas une réponse. Mais le programme de Hollande basé sur 2,5% de croissance ou de Sarkozy basé sur 2% de croissance sont tous les deux d’un irréalisme absolu au point que je considère cela comme un mensonge moralement criminel de leur part. Parler du programme des communistes, c’est encore pire question réalisme.

          Maintenant, contrairement à vous, je considère que le recul de l’âge de la retraite, compte-tenu de l’évolution de l’espérance de vie, de la médecine et du contexte histoire d’instauration du système des retraites (l’espérance de vie n’avait RIEN à voir) est légitime, éthique, responsable et indispensable.

          Pour être très clair, je ne suis pas adepte du grand soir communiste. J’oserais même dire que c’est une notion qui m’est étrangère pour ne pas dire qu’elle me débecte.

          Concernant les fonctionnaires, ils sont indispensables, encore faut-il que leur nombre soit objectivement réaliste face aux besoins, que l’administration fonctionne bien et qu’elle n’oblige pas à faire de la dette comme actuellement et depuis trop longtemps. La multiplication des échelons administratifs, le népotisme, le clientélisme à l’égard des syndicats, je suis contre. L’administration français correspond traits pour traits à la Loi de Parkinson et au Principe de Peter. Actuellement, l’administration française, c’est la porte grande ouverte aux gaspillages, aux abus, au népotisme, via la dilution des responsabilités entre l’état, les régions, les départements, les communautés de communes, les intercommunalités. Il suffit de voir comment ils se renvoient la balle dès que quelque chose foire et comme ils cherchent à tirer la couverture à eux quand quelque chose marche. Des fonctionnaires? Oui, mais responsables. Une administration? Oui, mais responsable et surtout, transparente. Autant dire que l’éducation nationale part elle aussi avec l’eau du bain.

          Alors non seulement je suis d’accord avec la réduction des effectifs de fonctionnaires mais je trouve que l’on ne va pas assez loin : il faut tout remettre à plat pour établir un système transparent où les responsabilités de chacun sautent aux yeux. Je ne vois ça chez aucun candidat. Quant à dégraisser la mammouth, ce n’est rien de le dire qu’il faudrait le tondre. c’est devenu une machinerie qui fonctionne pour elle-même comme la plupart des administrations française. Dans les entreprises, la loi de Parkison, le Prinicpe de Peter existent aussi, mais à la différence des administrations publique, les entreprises doivent se réformer régulièrement ou disparaître. Les syndicats français empêchent toute remise à plat du fonctionnement administratif français alors que c’est pourtant indispensable.

          Est-ce la faute aux fonctionnaires eux-mêmes? Non, surtout des politiciens et des syndicats (et leurs mensonges et leurs a priori grossièrement réducteurs).

          Vous voulez une preuve par l’exemple? Toutes les tentatives de réformes inspirées des modèles scandinave (la flex-sécurité) ont systématiquement été attaqués parce que trop “libérales” et entraîné des grèves grâce aux clichés mensongers véhiculés par tous les gauchistes adepte du statu quo, du “touche pas à mon pote”, du “grand soir”. On a utiliser le prétexte de chômage pour épargner aux vieux 68-ards la peine de devoir se dire que faire toute sa vie dans la même entreprise, c’est fini, il va falloir accepter de bouger. Tout le contraire de la jeune génération dont ces mêmes vieux disent qu’ils ont la bougeotte. Non ils sont réalistes. 40 ans dans la même entreprise, ça devient l’exception.

          Il est devenu évident que l’on a introduit beaucoup trop de rigidités et d’administratif dans tous les domaines. Question, pour 100 fonctionnaires, de combien a-t-on besoin de fonctionnaire pour gérer l’administration qui les gère. La problème de l’administration, c’est ça, il en faut toujours plus. Arrive un temps où il faut tout réorganiser , rendre plus efficace voir même dégraisser. Nécessité fait loi. Aucune théorie ne peut aller contre un fait qui est mécanique.

          Enfin bref. Je stoppe là. 


          • Tassin Le 24 avril 2012 à 14h32
            Afficher/Masquer

            Et après ce discours dégoulinant, tu vas encore tenter de nous faire croire que le FN est un parti d’opposition au libéralisme? :-D


          • Un_passant Le 24 avril 2012 à 17h06
            Afficher/Masquer

            Vous ne m’entendre JAMAIS dire que je vote Lepen contre le “libréalisme”.

            Ce n’est pas le libéralisme que je critique, c’est le système; j’osais croire, ou, plutôt, j’avais la faiblesse de croire que les lecteurs de ce blog avaient conscience que le système actuel est tout sauf libéral.

            Le système actuel est oligarchique, un vrai système libéral est aussi utopique que le système communiste dans la mesure où tous deux supposent que l’être humain ne chercherait pas à tricher dès qu’il en a l’opportunité. Ces deux idéologie présupposent un être humain loyal, la séparation de la politique, des médias et des industriels et un consommateur idéal, capable de s’organiser, dans le pire des cas, en lobbies aussi puissants que ceux des entreprises ou capable de boycott. Ne pas oublier que l’idéologie fût bâtie à une époque où le marketing n’existait pas. Adam Smith, c’est le XVIIIe siècle, beaucoup semblent l’oublier.

            Le système est donc tout sauf libéral, je dirais qu’il est… oligarcho-capitaliste.

            Quant à me qualifier de libéral, vous vous trompez, je ne crois pas en la main invisible du marché et je suis pour la régulation MAIS, j’ai quelques principes :
            Tant que vous en avez la capacité, vous devez participer à la vie de la société et travailler est le meilleur moyen. Les loisirs sont une récompense, pas une fin. Je ne crois ni dans la société de consommation, ni dans la société de loisir. J’attache énormément d’importance à la liberté certes, mais aussi à la responsabilité. Et quitter le plus tôt possible le monde du travail plutôt que demander des aménagements (baisse du nombre d’heures, changement de poste, quitte à baisser le salaire comme en suisse -ce qui ne prive pas d’une semi-retraite là-bas, c’est un point très important-), c’est de l’individualisme. Libre oui, mais toujours au service de la société.

            Vous m’accusez d’être libéral alors que je suis favorable aux modèles suisses ou scandinaves qui sont, sous bien des aspects, plus solidaire, plus efficaces, plus compétitifs et plus démocratiques que nous. Non, le modèle français n’a rien d’un modèle, si ce n’est celui du gaspillage et de l’individualisme conservateur (y compris des vieilles lunes).


  30. Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 18h55
    Afficher/Masquer

    @Dan : la grande question pour moi c’est : l’europe se tournera-t-elle vers le fascisme (je ne connais pas trop les “performances” brunes dans les autres pays et en particulier en Grêce, Espagne, Portugal, Irlande, …) mais de toute façon cela peut évoluer très vite) ou vers le “front populaire” ? Perso je penche bien sûr  pour la 2e hypothèse. A moins que ce ne soit la résignation. Réponse dans moins de deux ans à mon humble avis.


    • Vénus-Etoile du Berger Le 23 avril 2012 à 19h19
      Afficher/Masquer

      Ils ont voté pour une femme, pas pour les idées qu’elle porte à mon avis. La majorité a voulu marquer leur mécontentement et aussi leur désespoir face à la crise que nous vivons.  Egalement, le fait qu’elle soit une femme adoucit et atténue un peu la dureté des mots et des idées… Je ne pense pas que l’Europe suivra. 


  31. Trubli Le 23 avril 2012 à 19h17
    Afficher/Masquer

    Attention vous n’intégrez pas les abstentionnistes (calcul uniquement sur les suffrages exprimés) et surtout vous ne prenez pas en compte un fait qualitatif Sarkozy a du durcir son discours lors de cette campagne pour appâter l’électeur frontiste. 


    • step Le 23 avril 2012 à 22h04
      Afficher/Masquer

      appâter, c’est le mot, on va voir si l’électeur frontiste tiens plus de l’aigle ou du pigeon…


  32. Christophe Vieren Le 23 avril 2012 à 19h48
    Afficher/Masquer

     
    Certes les électeurs sont censés s’informer. Mais comment ? En lisant les journaux gratuits du Parti de la Presse et de l’Argent ? Ou alors à la maison, chaque membre de la famille étant sur son PC à lire à l’écran ?
    Comment la presse présélectionne les candidats compatibles avec les intérêts du pouvoir économique ?
    Après avoir fait le forcing pour la candidature de Dominique Strauss-Kahn en 2010, c’est sur François Hollande que se sont reportées les voix des « grands » médias, suite à l’affaire du Sofitel de New York. Tous les deux viennent de Sciences-Po et de l’école de commerce HEC.
    En n’imaginant pas d’autre second tour qu’entre Hollande et Sarkozy et en présentant cet affrontement comme un duel gauche-droite, alors qu’il s’agit plus vraisemblablement d’une lutte entre centre droit et droite dure, les médias dominants cherchent-ils à éviter la présence d’un vrai candidat de gauche dans la phase finale de l’élection présidentielle ?
    C’est ce que propose de décrypter Pierre Carles & Co dans le docu : DSK, Hollande, etc.


  33. astap66 Le 23 avril 2012 à 20h23
    Afficher/Masquer

    Je suis un peu sonnée par le résultat de ces élections mais pas non plus si surprise. Le score de Marine le Pen est élevé, oui, mais quoi de nouveau en fin de compte ?
    Le score du Front de Gauche (pour qui j’ai voté) n’est pas aussi important que l’avaient annoncé quelques instituts de sondage, certes, mais ce courant politique (dont l’objet principal est de partager les richesses) était cliniquement mort depuis 1981 et il est finalement en train de se reconstituer.
    La première fois que les communistes, en France, ont fait plus de 10 % des voix, c’était en 1936 : ils avaient réuni 11% des électeurs (eh oui, déjà !).
    Ce qu’ils ont fait alors est intéressant : ils ont choisi de ne pas participer au gouvernement (pour ne pas effaroucher les marchés ?), mais de le soutenir de l’extérieur.C’est dans ce contexte qu’ont eu lieu les grandes grèves de 1936, qui ont donné naissances aux accords de juin 36 conclus sous l’égide du gouvernement Blum, qui ont imposé d’énormes avancées sociales qui n’étaient même pas dans le programme du Front Populaire: des hausses de salaire de 10 % en moyenne par branche, les deux semaines de congés payés, la semaine de travail descendue de 48 à 40 heures…
    Le contexte n’est plus le même aujourd’hui et les salariés étant de moins en moins nombreux n’ont plus les mêmes moyens de pression qu’en 1936 contre les détenteurs du capital ; plus les mêmes moyens non plus qu’en 1945, quand, forts de leur place prééminente au sein du Conseil National de la Résistance, ils ont pu imposer la sécurité sociale.
    Mais, bon, nous trouverons autre chose.
    Et nous savons, nous, mobiliser.
    Pour l’instant, je ne vois rien d’autre à faire que d’éjecter Sarko (parce qu’il a été le Président des riches et qu’il ose stigmatiser ”l’assisté” comme l’étranger après avoir laissé s’accroître de 1 million le nombre de chômeurs).
    Ensuite, militer dans des associations qui se battent contre les expulsions de locataires, les coupures d’électricité, etc…
    Et puis essayer de comprendre ce qui se passe (c’est pourquoi je vais sur ce Blog, bien sûr).
    A mon petit niveau, il n’y a rien que je puisse faire d’autre pour le moment.
    Mais nous ne devons pas baisser les bras. Les temps qui viennent vont être durs.
    D’ailleurs, l’histoire est pleine d’enseignements : le front populaire a éteint la crise sociale mais pas la crise économique, et comme en 1983, à la suite d’une dévaluation du franc, une “pause dans les réformes” a été décidée…

     


    • step Le 23 avril 2012 à 22h15
      Afficher/Masquer

      mêmes réflexions, mais cela ne peut marcher que si la gauche du PS est indispensable à la majorité parlementaire.
       


    • Deres Le 24 avril 2012 à 09h21
      Afficher/Masquer

      Ce score n’est pas si étonnant. De nombreux électeurs ne croient pas en Sarko mais ne se reconnaissent pas dans Hollande et ne croient pas à sa stature de président. Bayrou est là depuis longtemps et voter pour lui n’a jamais abouti à rien jusqu’à présent, y compris quand il a fait un bon score. Mélenchon est un communiste et cela repousse de nombreux français sans hésitation. En candidat important, il ne reste donc que Marine pour exprimer son ras-le-bol …


      • Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 09h48
        Afficher/Masquer

        @deres : Si Mélenchon est un communiste, MLP ne serait-elle pas une fasciste ? Pourquoi nombre d’électeurs devraient-elle considérer les communiste français d’aujourd’hui comme l’horreur, et pas MLP comme une horreur ? Plutôt Hitler que le Front Populaire ? Manque d’information sur ce que les communistes ont apporté en 1936 (front populaire), en 1945 (CNR), en 1981 (programme commun), et que même la droite n’a pas encore osé remettre (totalement) en cause ?


        • Un_passant Le 24 avril 2012 à 17h27
          Afficher/Masquer

          Peut-être parce que les terroristes communistes des années 1970/1980 n’ont JAMAIS été réellement condamnés par les communistes du point de vue idéologique. Contrairement aux communistes, le FN n’a produit AUCUN terroriste. Citez moi un seul attenta lié au FN et on en reparlera.


          • step Le 02 mai 2012 à 09h00
            Afficher/Masquer

            3 lettres OAS. Je peux en témoigner dans ma famille…


    • Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 09h40
      Afficher/Masquer

      @Astap66 : je ne suis pas sûr que le taux de salariés soient beaucoup inférieur à celui de 1936. Peut-être plus dispersés en revanche, surtout depuis le démantèlement des grandes sociétés nationales privatisées (PTT, SNCF, EdF-GdF) en de moultes entités (RFF, ErDF, RTE, Orange, La banque Postale, ….).
      Je ne suis pas sûr non plus que seuls les salariés ait un intérêt objectif à remettre le capitalisme libéré (et les monstres capitalistiques et financiers que cela a induit) à la place où on l’avait mis à l’issue de la 2cd guerre.

      ______________________
      ps: c’est d’ailleurs assez amusant de voir qu’au contraire les entreprises historiquement privées ont tendance à diversifier leurs activités (ce qui n’est pas contradictoire avec la sous traitance) , tel le complexe militaro industriel avec les media. Bon là on comprend assez bien l’entreprise de lavage de cerveau (Patrick le Lay, si tu me lis ….).


  34. dany Le 23 avril 2012 à 21h07
    Afficher/Masquer

    Le FN est le parti de la plus grande diversité des motifs de vote ; avec une bonne partie de bras d’honneur comme “Un Passant”…Sachant aussi que le FN ne sera jamais à la Présidence…Pour ma part, les extrêmes-droites que je connais ne votent pas et dans le passé, un vieil ami profession libérale et mendésiste, votait FN pour emmerder Chirac…Un ancien papier de Delfeil De Ton, parlait du 1% que représentait idéologiquement et historiquement le FN avant qu’il ne soit utilisé pour différentes raisons…
    Pour ceux qui ne connaissent pas encore, c’est le moment de lire “Les classes moyennes ont disparu ” de Christophe Guilluy, homme de gauche lu par le PS, mais peut-être un peu tard…
    Et si Olivier le veut bien, humour de nos adversaires :
    Un homme en vacances visite le zoo quand il voit une petite fille qui se penche vers la cage du lion. Soudain, le lion l’attrape par la manche de sa veste et tente de l’amener à l’ intérieur.
    L’ homme s’élance vers la cage et frappe le lion en plein sur le nez d’un puissant coup de poing. Gémissant de douleur, le lion saute en arrière relâchant la petite fille, et l’homme la ramène à ses parents terrifiés, qui le remercient chaleureusement.
    Un journaliste de “Libération” a vu tout l’événement.
    Le journaliste dit à l’homme: ”Monsieur, ce fut la chose la plus vaillante et courageuse que j’aie vue de ma vie”.
    L’homme répond: ”Ce n’était rien vraiment. Le lion était derrière les barreaux. J’ai vu la gamine en danger et j’ai agi comme je le sentais.”
    Le journaliste dit: ”Eh bien, je vais m’assurer que cela ne passera pas inaperçu. Je suis journaliste, et cette histoire fera la première page du journal de demain ! Alors, que faites-vous dans la vie et quelle affiliation politique avez-vous ?
    L’homme répond: “Je sers dans l’armée Française et je vote pour le F.N.”
    Le matin suivant, l’homme achète le journal et lit en première page :
    “Un militaire fasciste brutalise un immigré africain et lui vole son déjeuner.
     
     


  35. WILLIAM Le 23 avril 2012 à 21h48
    Afficher/Masquer

    Bonsoir, 
    J’ai fait partie du parterre de journalistes qui recueillait les premières impressions des mentors de l’UMP en arrivant à la Mutualité.
    C’est un vrai sport. Bousculade. Bagarre. Caméras qui tombent … Je stocke mes sons sur WAT.
    Bon là, on a eu une vraie surprise, notamment avec Gérard Longuet. On discutait avec une journaliste anglophone à 3, arrive Longuet qui coupe le mur de journaliste. on l’attend derrière. La journaliste lui pose des questions en anglais. Géné, il nous dit : my english is not enough … . Un seul mot : The Victory !
    On est resté éberlué. Sourire francophone. :)

    si vs voulez écouter des bousculades et des sons (Juppé) ; vous comprendre mieux comment on récolte des commentaires. Beaucoup d’adréaline : “je me suis fait ..”
    Amicalement :)


  36. renaud Le 23 avril 2012 à 21h58
    Afficher/Masquer

    Je partage les inquietudes de fabrice (commentaire n°2) :
    Dans 2 semaines, les français devraient adresser à Sarko et à tous les UMP qui le soutiennent le doigt sur la couture du pantalon, un “casse-toi, pauv… …” Mais avec l’intensification prévisible de la crise, on peut facilement imaginer un rejet massif du nouveau président Hollande dans 5 ans.
    Qui restera-t-il pour apporter un peu d’espoir aux français ?

    Une talentueuse oratrice qui pourra surfer sur les frustrations et les peurs. Peu importe que son programme ne tienne pas la route (car non financé) puisque les boucs emissaires apporteront des solutions et des arguments facilement compréhensibles par la masse.

    Ceci m’inquiète infiniment plus q’une hypothétique islamisation de la France.


    • Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 08h27
      Afficher/Masquer

      @renaud : on peut en effet craindre cette hypothèse. Mais on peut aussi espérer que comme en 1936 avec le Front Populaire (auquel certains membres des classes dirigeantes préféraient Hitler), le peuple français fasse le bon choix.


  37. Laetitia Le 23 avril 2012 à 23h05
    Afficher/Masquer

    Je me sens bien seule, tout comme Stephan Zweig en exil qui constatait la destruction de tous ses idéaux humanistes au sein d’une Europe qu’il aimait tant. A lire et a relire : le monde d’hier, mémoires d’un européen


    • leveau Le 24 avril 2012 à 04h11
      Afficher/Masquer

      Rassurez vous, c’est le sentiment normal dans une oligarchie.
      Il est oligarchique que les magistratures soient attribuées par le vote et démocratique qu’elles le soient par le sort.
      Aristote.


  38. Patrick-Louis Vincent Le 24 avril 2012 à 09h49
    Afficher/Masquer

    “les solutions nauséabondes du FHaine”

    Voilà les paroles les plus fascisantes, et les plus nauséabondes, que j’ai pu lire sur ce blog.   


    • Christophe Vieren Le 25 avril 2012 à 07h58
      Afficher/Masquer

       @PLV & Un passant : oui, idées nauséabondes. Rendre coupable les étrangers de tous les maux de la France ou presque est particulièrement nauséabond. Extrait d’une video qu’une usurpation d’une messagerie d’une amie m’a amener à regarder la 1ere minute (ensuite la nausée) : “l’immigration régulière s’aggrave, la clandestine explose, …” (conférence de presse de MLP, 7 mars 2011)
      Non seulement cela ne se base sur aucune réalité mesurée, mais en outre, rien ne permet d’affirmer que l’immigration régulière, soit un problème. Bien au contraire. 
      Je ne sais plus lequel de vous deux à écrit que d’autres pays pratiquent la préférence nationale”, je dis bien pratiquerait parce que justement concrètement c’est impossible à mettre en oeuvre, sauf à l’exrême marge. Quant bien même ce serait réel, ce n’est pas une raison pour trouver cela légitime.
      En outre la France compte parmi les pays de l’OCDE au plus faible solde migratoire (cette source OCDE, graphique 3, p.6, 2002). Le regroupement familial est en outre la principale cause de la composante de ce solde.
      Alors oui, au vu de ces éléments et d’autres, certaines idées du FN me semblent pouvoir être qualifiées de  nauséabondes.
       


      • Un_passant Le 25 avril 2012 à 08h45
        Afficher/Masquer

        [Modéré : désolé, j'ai déjà expliqué 2 fois qu'on arrêtait là. Ce n'est pas l'objet du blog. Merci.]


  39. Patrick-Louis Vincent Le 25 avril 2012 à 07h19
    Afficher/Masquer

    Le point de vue d’un libéral après le 1er tour

    link to reichmantv.com


  40. Helios Le 23 avril 2012 à 08h38
    Afficher/Masquer

    Il y a déjà eu des ruptures avec les grands partis dominants, en France même. Par exemple à l’arrivée de De Gaule en 1958.
    Sinon, en Europe et dans le monde occidental j’ai plutôt l’impression qu’il y a un parti unique avec deux branches qui alternent de temps en temps (de plus en plus d’Américains voient leur système comme cela). Parti unique car les deux branches sont d’accord sur l’essentiel (l’Europe, le choix du “oui” au référendum de 2005,  et la soumission aux bancocrates par exemple chez nous) et ne diffèrent que sur des détails. Ce parti unique finit par délimiter ce qui est acceptable ou non, ceux qui ne rentrent pas dans ce cercle étant désignés comme “extrèmes”. En période de grande crise ça ne marche plus (comme en 1958), puisque la crise est précisément celle du monde dans lequel s’inscrivait le grand parti unique.
     


  41. Yann Le 23 avril 2012 à 14h51
    Afficher/Masquer

    A bien des égards Mélenchon est moins extremiste que Sarkozy. D’autre part les partis traditionnellement au pouvoir n’ont pas non plus été très tendres avec les libertés (DeGaulle, Pompidou … jusqu’à Mitterand et ses écoutes). Bref vous avez été plus incisif et inspiré que ça.
    Je finirai en ajoutant que Hollande au pouvoir n’est en aucun cas la garantie que ça se passe bien pour le peuple …


  42. Helios Le 23 avril 2012 à 10h38
    Afficher/Masquer

    Il semblerait qu’il se passe aussi quelque chose du coté de la Hollande (elle est bien bonne)…
     
     


  43. chris06 Le 23 avril 2012 à 13h03
    Afficher/Masquer

    vous oubliez, il me semble, un détail, c’est bien le pouvoir en place qui a appelé de Gaulle a la rescousse, non?

    Je vois difficilement Sarkollande appeler un “nouveau de Gaulle” a la rescousse dans les années qui viennent? Qui ça? Mélenchon ou Le Pen dans le rôle du nouveau de Gaulle?  


  44. Helios Le 23 avril 2012 à 14h30
    Afficher/Masquer

    Il est bien évident que les partis dits de gouvernement n’abandonneront le pouvoir et les avantages qui vont avec que s’ils n’ont plus d’autres choix, probablement si nous arrivons au bord du gouffre.
    Reste à voir si la probabilité pour que nous y arrivions est faible ou non.
     
     


  45. Helios Le 23 avril 2012 à 19h02
    Afficher/Masquer

    Si on lit le blog de Panagiotis Grigoriou
    http://greekcrisisnow.blogspot.fr
    on en retire l’impression que les “extrèmes” ce sont le PASOK et “Nouvelle Démocratie”, les analogues grecs du PS et de l’UMP.


  46. Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 09h06
    Afficher/Masquer

    @Olivier : avec un tel post sur les élections et donc des noms et des partis, c’est inévitable d’en arriver à parler d’eux et de leur programme. Peut-être n’est-il pas pertinent de poster de tels billets. Quel plus value penses-tu y apporter ? Car en effet, un blogueur doit , selon moi, être un minimum participatif à la défense de son billet. 
    Si c’est pour faire de la politologie à deux balles, en spéculant sur tel ou tel électorat, qui serait plutôt ceci ou plutôt cela, qui se reportera sur tel ou tel candidat à 26,53245%, etc…. enfin bref pour tenter de décrire en une dizaine de profil-type 42 millions de citoyens, cela ne me semble peu utile pour faire avancer les idées politiques. 
    Si le clivage des participants se fait au niveau du vote FHaine il me parait important de saisir l’occasion d’en débattre. Je ne pensais pas en effet que certains ici soient aussi favorables à ses thèses, et encore moins que cela serait un vote “contestataire” alors qu’il y avait d’autre vote protestataire possible “hors système”.


  47. step Le 23 avril 2012 à 20h46
    Afficher/Masquer

    le “beau système politique libéral” (copyright) des pays bas vient d’exploser sur la question de l’austérité. Le tour de table politique dépendant de plus en plus de l’extrême droite qui vient de refuser un tour de vis supplémentaire. (qui a dit qu’ils passeraient au travers de la crise ?).
     
     


  48. Christophe Vieren Le 24 avril 2012 à 08h50
    Afficher/Masquer

    @Step : eh oui. Voilà 30  à 40 ans selon les pays, que les classes dominantes ont réussi à réobtenir le pouvoir, le vrai le principal , c’est à dire le pouvoir économique. Non pas pour améliorer le “niveau de vie” de nos concitoyens et encore moins pour améliorer leur bien-être mais simplement pour accroître les profits à court terme. Et comme le capitalisme libéré de toutes ses contraintes porte en lui les germes des crises (relire le Capital), on peut remercier l’alternance des deux partis qui se sont succédés dans les pays d’Europe : tantôt de droite (j’acélère la libéralisation du capitalisme), tantôt de sociodem (je mets du plâtre sur la jambe bois). Et puis un jour tout craque, c’est la crise et l’urgence fait le jeu de l’extrême droite avec ses solutions simplistes et surtout exploitant l’instinct de peur qui est en chacun de nous. Et comme l’extrême droite est préférable pour les classes dominantes  au “Front Populaire”, elles vont juste faire mine de s’offusquer. ZSont bien obligé de faire mine de s’offusquer puisque c’est souvent au nom de la liberté que l’alternative de gauche a été combattu (même Bové y est allé de son refrain : “Mélenchon, un jacobin bolchevique”, grand journal de C+, mi -avril).
    Allez confiance. Va falloir retrousser ses manches et aller comme en 36, distribuer les tracts à la sortie des usines et dans les boites aux lettre des quartiers populaires. Car je parie qu’aucun des commentateurs de ce blog n’est un ouvrier ou un chômeur. Alors on peut bien disserter entre nous, c’est pas cela qui expliquera que le FHaine ne résoudra rien aux problèmes de la classe ouvrière (au sens large bien sûr).
    Bien au contraire, il servira à faire perdurer le système encore quelques années.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>