Les Crises Les Crises
26.juin.201126.6.2011 // Les Crises

Articles conseillés (Regnault)

Merci 0
J'envoie

Aujourd’hui, je vous recommande le dernier numéro de l’excellente lettre de l’économiste Henri Regnault « LA CRISE, lettre plus ou moins trimestrielle, gratuite et sans abonnement »:

Télécharger LA CRISE n° 16 : Tous argentins : bienvenue au corralito !

Résumé : la dette souveraine n’est plus gérable en mode « marché », elle va passer en mode « administré ». Cela ne sera pas sans conséquence pour votre épargne, mais s’il n’y avait que ça… ce ne serait pas si grave !

Contenu

  1. Plan vigidette : alerte écarlate p.4
  2. Changer les règles du jeu pour éviter l’effondrement systémique p.6
  3. Et mes sous dans tout ça : tous argentins, bienvenue au corralito ! p.8
  4. Le coin de l’intello : de la détermination en dernière instance p.10

L’auteur

Henri Regnault (henri.regnault@univ-pau.fr) est Professeur d’Economie à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Diplômé de l’ESSEC et de Sciences Po avant d’obtenir un doctorat d’Etat à Paris Dauphine, il a commencé sa carrière universitaire au Maghreb à la fin des années 70, en Algérie puis en Tunisie, et s’est spécialisé en Economie du Développement et Economie Internationale, travaillant sur les relations Nord-Sud, en particulier sur les terrains méditerranéen, latino-américain et plus récemment asiatique. Il a dirigé le GRERBAM (Groupe de Recherche sur Economies Régionales du Bassin Méditerranéen), puis le Groupement de recherche du CNRS EMMA (Economie Méditerranée Monde Arabe) et anime le Réseau Intégration Nord-Sud (RINOS). Par ailleurs, depuis septembre 2007 il écrit « LA CRISE », lettre trimestrielle.

Extrait

« Je propose (mais bien d’autres font actuellement des propositions du même genre, je ne revendique donc d’autre originalité que la forme de mon expression) trois principes de base d’une bonne gouvernance économique et financière, qui peuvent sembler du pur bon sens au commun des mortels mais qui ont de quoi désespérer le monde de la finance :

  1. tu ne vendras que ce que tu possèdes
  2. tu n’assureras que ce dont tu as la responsabilité directe
  3. tu prendras livraison de ce que tu commandes

J’entends déjà hurler de douleur les quelques banquiers et financiers qui reçoivent cette lettre, je leur enlève le pain de la bouche :

  1. les ventes à découvert,
  2. la plupart des CDS (Credit Default Swap) et
  3. une bonne partie des marchés à terme!

Pourtant, il va falloir vous y faire et apprendre à fonctionner sur d’autres bases. Mais avant que vous n’ayez à appliquer de telles règles, il faudra les édicter à l’échelle d’une gouvernance mondiale (ou bien compartimenter les flux de capitaux dans des zones de régulation homogène)… et ce n’est pas gagné d’avance ! Un beau bras de fer en perspective avec le monde de la finance, des paradis fiscaux et des super bonus abracadabrantesques ».

Anciens numéros

Cliquez ici pour retrouver les anciens numéros de LA CRISE, que je vous recommande.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

8 réactions et commentaires

  • Alex // 26.06.2011 à 14h48

    Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Henri Regnault se prépare à la catastrophe avec une bonne humeur… assez peu communicative.

      +0

    Alerter
  • Jack // 27.06.2011 à 12h45

    “Les optimistes ont fini à Auschwitz et les pessimistes à Hollywood” Billy Wilder

      +0

    Alerter
  • Greg // 29.06.2011 à 14h21

    Un pessimiste, c’est jamais qu’un optimiste qui a jeté un oeil aux conditions d’exercice de son CDS, non ?

      +0

    Alerter
  • Sofian // 02.12.2011 à 16h30

    Un optimiste est un pessimiste atteint d’alzheimer (et réciproquement)

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications