Sans surprise pour ceux qui suivent le blog

Le Président à changé, mais pas la politique menée… La Démocratie est en marche !

Vous pourriez vérifier comment cette information a été reprise dans les grands médias (je n’ai pas trouvé grand chose à part le Point – un détail sans doute) et le mettre en commentaire ? Merci

La réaction du PC français

Dès le début des affrontements, les forces de l’ordre ont accusé les sections locales du PCU de collaborer activement avec les militants pro-russes.

Le gouvernement ukrainien a entamé mardi une procédure judiciaire pour interdire le Parti communiste, accusé de soutenir le séparatisme pro-russe dans l’est du pays, a annoncé le ministre de la Justice Pavlo Petrenko lors d’une conférence de presse. Le Parti communiste, qui a adopté ouvertement une position pro-russe, compte 23 députés sur 450 au Parlement ukrainien. Dès le début des affrontements entre partisans de l’unité nationale et militants pro-russes, les forces de l’ordre ont accusé les sections locales du PCU de collaborer activement avec ces derniers.

Protester contre la corruption

“En me fondant sur une grande quantité de preuves d’activités illégales du PCU, j’ai pris la décision d’adresser au tribunal administratif régional une demande d’interdiction du Parti communiste”, a déclaré M. Petrenko. La demande du ministre a été dûment enregistrée, mais la date de son examen n’a pas encore été arrêtée. Il n’a pas été possible d’obtenir dans l’immédiat une réaction des responsables du PCU.

Le mouvement séparatiste dans l’Est a été déclenché après la chute du président pro-russe Viktor Ianoukovitch, les militants pro-russes refusant de reconnaître les nouvelles autorités pro-occidentales issues de la mobilisation de milliers de contestataires qui avaient occupé le centre de Kiev pour protester contre la corruption du régime et demander un rapprochement avec l’Union européenne.

Source : LePoint.fr, avec source AFP

La réaction du PC français


Vers une interdiction du Parti communiste d’Ukraine ?

Le ministère ukrainien de la Justice vient de lancer une procédure judiciaire en vue d’interdire le Parti communiste d’Ukraine, selon les agences de presse.

Le ministère, par la voix du ministre de la Justice Pavel Petrenko, a ainsi chargé le Parquet général et le Service de sécurité nationale d’enquêter sur les activités du Parti communiste.

Le gouvernement en place à Kiev accuse en réalité le Parti communiste d’Ukraine et son dirigeant Petro Simonenko de soutenir les « séparatistes » dans l’Est de l’Ukraine pour discréditer le PCU et d’avoir favorisé l’annexion à la Russie de la Crimée.

Les communistes ukrainiens rappellent avoir toujours nié de telles accusations, affirmant au contraire qu’ils se sont prononcés dès le début de la crise ukrainienne pour l’intégrité du territoire, pour une consultation du peuple ukrainien sur le choix des alliances économiques, pour l’établissement d’un système fédéral afin d’empêcher tout séparatisme, y compris en Crimée.

Ce processus qui pourrait conduire la justice à se prononcer sur l’interdiction d’une des principales forces politiques en Ukraine représentée au parlement constitue un véritable déni de démocratie de la part des nouvelles autorités de Kiev.

Ce à l’heure où des combats meurtriers se déroulent dans l’Est du pays provoquant de nombreuses victimes et où des dizaines de milliers de citoyens doivent fuir les affrontements déclenchés par l’opération antiterroriste ordonnée par le président Porochenko.

Le PCF s’interroge sur les raisons d’une telle campagne contre le Parti communiste d’Ukraine dont les militants et dirigeants sont par ailleurs victimes d’agressions intolérables de la part de l’extrême droite et ce alors que l’accord de libre échange avec l’UE n’a pas été soumis à une consultation démocratique du peuple ukrainien; l’OTAN, quant à elle, accroit sa pression sur les autorités du pays. Nous appelons la France et l’UE à mettre tout en oeuvre pour interpeller d’urgence les autorités de Kiev afin qu’elles fassent respecter la démocratie dans ce pays et mettent fin à de tels comportement autoritaires et contraires aux principes de respect des libertés et droits démocratiques dont elles prétendent se réclamer.

Les communistes français apportent leur soutien au Parti communiste d’Ukraine, à ses militants et dirigeants dans leur combat pour une Ukraine libre, unie et démocratique.

Source : PCF

70 réponses à Ukraine : le gouvernement prévoit d’interdire le Parti communiste

  1. BERANGER Le 12 juillet 2014 à 03h27
    Afficher/Masquer

    Une bonne dictature de droite, comme au bon vieux temps de Pinochet.
    Soutenue par l’UE


  2. Judabrutus Le 12 juillet 2014 à 07h19
    Afficher/Masquer

    Désarroi d’un régime politique qui nous ramène 60 ans en arrière ! Interdire le PC relève de la symbolique la plus dérisoire et constitue un aveu d’impuissance face à des convictions que l’on sent inébranlables. Si dans le monde il y a bien un parti que la clandestinité n’a jamais empêché d’exister, que ce soit en France, aux USA, au Chili, c’est bien le parti communiste. Observons ensuite que dans notre monde néo- libéral, les communistes sont déjà entrés pour la plupart en clandestinité : le PCF par exemple n’a plus d’existence qu’anecdotique, et pourtant, je ne compte pas les gens de sensibilité communiste que je croise, ceux que j’appelle les cryptocommunistes, qui sous la pression de l’idéologie dominante, et devant le spectacle pitoyable des pantalonnades du parti, préfèrent attendre des jours meilleurs, sans rien perdre de leurs certitudes, en s’associant à des combats secondaires à leurs yeux mais dignes d’être menés au regard de leur conscience internationaliste. Les Américains, à cause de leur histoire politique particulière , savent très bien faire cela. C’est que la conscience communiste, à la difference de bien des postures militantes, est une conscience élaborée dans une foi internationaliste à toute épreuve, et sa spécificité est précisément d’être au dessus des contingences nationales : qu’importe alors que le Parti soit autorisé ou interdit ! Au contraire une bonne cure de clandestinité permet de le purger sans qu’il puisse être tenu pour responsable de cette purge, puisque ce sont les moins convaincus qui désertent. Les communistes, un peu comme leurs frères ennemis les anarchistes, ont dès les origines appris à survivre en milieu hostile, et c’est lorsque les imbéciles croient l’espèce eteinte, qu’elle est la plus active. J’avais oublié de préciser que dans mon esprit, le terme ” communiste” s’applique indifféremment à tous les courants de pensée marxistes et internationalistes. Par les temps qui courent il serait ridicule d’être dogmatique et sectaire !


    • Charles Michael Le 12 juillet 2014 à 12h24
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      Les frères enemis Communistes et Anarchistes ont évolué, pour le PC vers une acceptation des principes républicains-démocratiques depuis longtemps, pour les mouvements anarchistes vers une acceptation à la fois de l’Etat dans ses qualités réformistes et l’ensemble des mesures sociales allant vers la Justice sociale et les analyses de Marx.
      On peut lire à ce sujet l’Hypthèse Communiste d’Alain Badiou et le réponse des anarcho-syndicaliste ( tendance Kropotkin) ; Badiou cerné par les anarchistes.
      Sur les mouvements anarchistes aux USA la synthèse est faite et les référence à Marx abondent.
      Suivre aussi les initiatives de Pierre Rabbi (colibri) et Via Campessina (200 millions de paysans prit en compte).
      Et rappelons, mais je n’ai pas découvert de traces contemporaines, l’incroyable, héroïque et tragique histoire de Makhno en Ukraine de l’Est et Crimée de 1908 à 1922, ou celle de Zapata en 1910, celle des paysans d’Andalousie en 1920.


      • Spipou Le 12 juillet 2014 à 22h20
        Afficher/Masquer

        Et que dirait-on s’il s’agissait d’un Parti National-Socialiste ayant “évolué vers une acceptation des principes républicains-démocratiques” ?

        Encore une fois, je le répète, cette demande d’interdiction, dans le contexte actuel, n’est qu’une tentative d’éliminer le principal opposant politique.

        Mais sur le principe, puisqu’on s’indigne à juste titre de Pravy Sektor et de Svoboda qui reprennent la symbolique du nazisme, on pourrait au moins se demander pourquoi le Parti Communiste n’a pas, au moins, changé de nom, comme l’avait fait le Parti Communiste Italien ? (Ma remarque est valable aussi pour le Parti Communiste Français.)

        Olivier, j’aimerais bien que mon commentaire, puisqu’il est en attente de modération, ne soit pas supprimé. En dehors des circonstances particulières de la crise ukrainienne, il s’agit quand même d’une question de fond !


        • Wilmotte Karim Le 13 juillet 2014 à 13h39
          Afficher/Masquer

          Ben, le FN n’est pas interdit, donc on voit ce qu’on dirait : pas grand chose.

          Quand au fait que certains ne changent pas de nom… pourquoi voulez-vous que les créateurs de la sécurité sociale changent de nom? Le nazisme, aux dernières nouvelles n’est que le III-em Reich et c’est un torrent de meurtre. Le “Communisme” c’est l’URSS… mais aussi, dans nos pays, la sécurité sociale, l’anti-colonialisme, la lutte pour la paix, la résistance…

          Que vous le vouliez ou non, les uns n’ont apporté que la misère et la mort, les autres ont parfois apporté l’un. Mais dans nos pays, ils ont aussi (factuellement) apporté tellement plus. Dont, dans nombre de pays, une contribution importante au suffrage universel.

          Peut-être que l’idée de mettre sur un même plan communisme/socialisme et fascisme/nazisme n’est pas très solide. Et donc, il n’y a pas lieu d’avoir un traitement identique à des choses foncièrement différente. Tant dans leur principes (qui ne sont pas abordés ici) que dans les réalisations concrètes des forces en questions.


  3. Patrick Luder Le 12 juillet 2014 à 07h43
    Afficher/Masquer

    Ces informations, prises à la source, montrent tout le problème de l’Ukraine : propagande, désinformation, corruption et démantèlement de toute bribe de démocratie… Ce pays à trop d’opportunités de détourner des montagnes d’argent, les routes stratégiques du gaz et du pétrole sont autant de plaies ouvertes dans la vie des Ukrainiens. L’avenir montrera une tension croissante autour de toutes les ressources encore exploitables.


    • Nicolas Le 12 juillet 2014 à 07h59
      Afficher/Masquer

      En attendant que les chiens se dévorent entre eux…


  4. Nerouiev Le 12 juillet 2014 à 09h29
    Afficher/Masquer

    Il est vrai que le parti communiste ukrainien a de quoi inquiéter le gouvernement avec 1.5 % de voix soit plus de deux fois celles de secteur droit (0.7 %) :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_ukrainienne_de_2014.
    Rappelons que l’abstention était de 59%.
    Alors pourquoi éliminer ce parti ? certainement par ordre des USA comme au bon vieux temps afin de mettre une dictature en place (cf le livre de Naomi Klein “La stratégie du choc”).
    Tout ça pour faire croire que la richesse américaine grâce à leur néo libéralisme était la seule image merveilleuse à montrer pour attirer l’Ukraine vers l’Occident. Mais comme toujours les américains sont en retard d’une guerre et extrêmement prévisibles en rejouant sans cesse les mêmes scénarios malgré leurs échecs. Ils en sont presque ridicules.
    Dans un monde où l’énergie va commencer à manquer, la carte de l’énergie à outrance à l’origine d’une consommation sans limites (privatisations totales) et responsable d’un individualisme forcené, c’est une solidarité grandissante qui aura les plus grandes chances de succès avec une sorte de communisme moderne non politisé, n’en déplaise aux américains.


    • Wilmotte Karim Le 12 juillet 2014 à 10h36
      Afficher/Masquer

      Le PC n’avait pas fini par boycotter les élections?
      Parce que si c’est le cas, leur résultat est biaisé.


  5. KEG Le 12 juillet 2014 à 10h08
    Afficher/Masquer

    L’interdit n’interdit rien.
    Seule l’histoire peut amener l’interdit-éradication, d’une idée, d’une situation, ….. et des hommes.

    https://launedekeg.wordpress.com/2014/07/12/la-une-de-keg-du-12072014/


    • Spipou Le 12 juillet 2014 à 22h35
      Afficher/Masquer

      Il me semble tout de même que le Parti National-Socialiste est interdit dans pas mal de pays ? La question de l’interdiction/liberté d’expression peut se poser, mais le fait est que les endroits où il a ressurgi sans se cacher (Grèce et Ukraine) sont minoritaires dans le monde.

      On peut par conséquent penser que l’interdiction d’une organisation criminelle sert à quelque chose. Ne serait-ce qu’à empêcher les gens qui partagent cette idéologie criminelle de trouver une bannière sous laquelle se rassembler.

      Encore une fois, pour ceux qui seront prêts à me tomber dessus à bras raccourcis, je parle ici de l’aspect philosophique de la chose : la survivance des partis communistes malgré leur idéologie et leur passé criminels. Je ne discute absolument pas de l’abus de pouvoir évident que constitue la demande soudaine d’interdire le Parti Communiste Ukrainien en 2014, mais j’aimerais que la crise ukrainienne n’occulte pas le débat sur le fond.


      • Wilmotte Karim Le 13 juillet 2014 à 13h47
        Afficher/Masquer

        Encore une fois, le problème est sans doute de limiter les partis communistes aux goulags.

        Accessoirement, l’augmentation de la mortalité infantile en Grèce est de 40%, en Allemagne, les 10% les plus faible ont vu entre 2004 et 2010 leur espérance de vie baisser : Donc, il est juste d’interdire tout parti libéral, conservateur, pro-austérité et de façon plus générale, capitaliste.


      • RGT Le 15 juillet 2014 à 22h19
        Afficher/Masquer

        Le parti national socialiste n’a jamais et n’est toujours pas interdit aux USA…

        Ce parti est “surveillé” par le FBI etc…, mais juste pour la galerie…

        En fait, cette “idéologie” a toujours séduit les “élites” US, Ford et Rockfeller en tête.

        Il ne faut pas donc s’étonner de la complaisance du gouvernement US à l’égard de ces régimes.


  6. Kiwixar Le 12 juillet 2014 à 11h55
    Afficher/Masquer

    A propos des gazoducs qui traversent l’Ukraine, la Russie a planifié depuis longtemps des voies alternatives (exemple South Stream) pour contourner le pays. Cela semble plutôt indiquer une volonté de se détourner de l’Ukraine, et non pas (comme le prétendent les merdias) une volonté de mettre la main dessus.
    Avec un PIB par habitant d’1/4 par rapport à la Russie, quel est l’intérêt de l’Ukraine, à part la Crimée? Et désormais, avec la zone la plus riche (l’est) en train d’être détruite, et les entreprises russes en train de trouver des fournisseurs alternatifs dans d’autres pays, que va-t-il rester de l’Ukraine dans quelques années à part d’être un fournisseur de reins?


    • jules Le 12 juillet 2014 à 13h37
      Afficher/Masquer

      « Avec un PIB par habitant d’un quart par rapport à la Russie, quel est l’intérêt de l’Ukraine, à part la Crimée ? »

      Quarante millions de pauvres bougres dévorés par la rage, remplis de haine et de ressentiment ; prêts à jouer les argousins, les cerbères ou les tortionnaires de circonstances, à servir de chair à canon, ouverts à toutes sortes de fanatismes, cruels de la tête aux pieds, vendus à toutes les causes morbides pour quelques pièces d’argent ou quignons de pain ; non pas chez les « bougnoules » ou les « barbus », mais en plein milieu d’une Europe censée figurer un p’tit morceau du meilleur des mondes. Des larbins du niveau des chiottes pour moins que le prix d’un paquet de clous de cercueil.

      C’est utile, dans certaines circonstances…


      • harvest02 Le 12 juillet 2014 à 14h40
        Afficher/Masquer

        Au secours, Olivier, il est fou celui-là !
        Et il a beau mettre des guillemets, il y a des mots que je n’aurais jamais cru voir ici !


        • languedoc 30 Le 12 juillet 2014 à 15h34
          Afficher/Masquer

          C’est un peu osé, mais je ne suis pas loin de penser comme lui. Pauvre pays.


        • V_Parlier Le 12 juillet 2014 à 15h50
          Afficher/Masquer

          Disons que çà dévoile de manière crue les sinistres desseins de ceux qui ont voulu la révolution en Ukraine. Ils veulent que les choses deviennent ainsi, afin de mettre la Russie en difficulté. Et il faut reconnaitre qu’un nombre significatifs d’Ukrainiens ont été contaminés par cette maladie. On le voit quand on parcourt les articles de presse et les commentaires dans la presse ukrainienne, hélas.


        • tepavac Le 12 juillet 2014 à 21h58
          Afficher/Masquer

          bah on essaye de rassembler gros


        • Louis Robert Le 13 juillet 2014 à 21h51
          Afficher/Masquer

          Fou?
          Est-ce le seul “argument” que vous avez à nous présenter, harvest02?


  7. Casquette Le 12 juillet 2014 à 12h50
    Afficher/Masquer

    Les médias auraient réagi si le gourvernement avait interdit l’installation d’une entreprise étrangère ou s’il avait empêcher un défilé gay pride.
    Il y a des libertés qui méritent d’être défendues et d’autres moins, la représentation politique échappe de plus en plus au 1er champ , je me souviens encore de JM Aphatie demandant l’interdiction des petits partis aux présidentielles (mais pas aux européennes évidemment) .
    Bienvenue dans le XXI ième siècle ou la liberté se limite à celle du commerce et des choix individuels.


    • wesson Le 12 juillet 2014 à 13h27
      Afficher/Masquer

      “Les médias auraient réagi si le gourvernement avait interdit l’installation d’une entreprise étrangère ou s’il avait empêcher un défilé gay pride.”

      C’est marrant que vous évoquiez cela.

      Parce que en fait, la 2ème gay pride qui devait se tenir il y a quelques jours a finalement été annulée par les autorités, pour raison “d’incapacité à assurer la sécurité”.

      source: http://yagg.com/2014/07/07/ukraine-la-gay-pride-de-kiev-annulee/

      et non, les médias n’ont pas réagi. Il faut croire que les interdictions des gay pride, ça ne les interesse que si c’est chez les Russes.


      • Casquette Le 12 juillet 2014 à 13h47
        Afficher/Masquer

        Intéressant !
        A mon avis nos journalistes ont gobé les justificatifs du maire, le pays étant en pleine guerre civile ( qui n’empêche pas les signatures de traités internationaux bien sûr).
        On verra les réactions si elle est encore annulée l’année prochaine.


        • wesson Le 12 juillet 2014 à 14h37
          Afficher/Masquer

          “On verra les réactions si elle est encore annulée l’année prochaine.”

          Si il a bien une chose dont je suis à peu près sûr, c’est que l’année prochaine ce ne sera plus ce “gouvernement” qui sera au pouvoir à Kiev.

          Et puis quand même: un gouvernement composé de la droite et de l’extrême droite et même de quelques nazifiants interdit un défilé LGBT, et il y a encore des personnes que ça étonnes ?

          Franchement, c’est une plaisanterie.

          La communauté gay a été aveugle. Maintenant après cela, elle est ridicule.


        • V_Parlier Le 12 juillet 2014 à 15h57
          Afficher/Masquer

          Ils sont tellement experts en bidonnage médiatique que les chargés de communication avec l’Ouest (genre Yatsenyuk) feront probablement tourner des faux reportages de gay-prides sensées se passer à Kiev, en toute clandestinité, pour les fournir aux presses occidentales. D’ailleurs, gay-pride ou autre chose, tout ce qui fait “branché de l’Ouest” (qu’on aime ou pas) sera traité de la même façon là-bas. Du grand cinéma, opération séduction.


        • wesson Le 12 juillet 2014 à 16h02
          Afficher/Masquer

          Sans vouloir trop insister, et au cas ou ça ne vous parait pas tout à fait clair:

          Un club Gay attaqué à Kiev par des néo-nazis, le 5 Juillet.

          Source: http://yagg.com/2014/07/11/ukraine-un-club-gay-de-kiev-attaque-par-des-neo-nazis/

          vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=RY2e8LoKbnI

          On notera le sympathique militant avec le tee-shirt arborant la croix celtique.

          Donc, pour résumer: l’Ukraine est un pays ou on peut vivre en liberté et sécurité dès lors que on n’est pas russophone, autonomiste, communiste, de gauche, LGBT ou Eurosceptique.


          • tepavac Le 12 juillet 2014 à 22h09
            Afficher/Masquer

            oui mais comme le lbgt est une génération spontanée, alors il n’a pas de mémoire.


  8. bm607 Le 12 juillet 2014 à 12h58
    Afficher/Masquer

    J’ai eu peur l’espace d’un instant que notre presse ne devienne folle (et commence à faire du journalisme authentique au lieu de la désinformation habituelle) en voyant le titre de Libération (de quoi ce journal nous a-t-il libéré ? Je cherche encore):
    “Est de l’Ukraine : Amnesty dénonce des cas de tortures et d’enlèvements”

    Heureusement, juste après :
    “L’ONG Amnesty International dénonce l’augmentation des cas de tortures et d’enlèvements dans l’est du pays, MENÉS PRINCIPALEMENT PAR LES SÉPARATISTES PRO-RUSSES. ”

    http://www.liberation.fr/monde/2014/07/11/est-de-l-ukraine-amnesty-denonce-des-cas-de-tortures-et-d-enlevements_1061851

    Ouf tout va bien, le Titanic se porte comme un charme et est toujours capable de foncer à vitesse élevée au milieu des icebergs.

    Reste cependant que la tournure de phrase laisse entendre que les soldats de Kiev pratiquent aussi ces tortures, il faudrait qu’ils soignent leur rédaction.


  9. theuric Le 12 juillet 2014 à 13h05
    Afficher/Masquer

    Il est une ville de la région parisienne, Vigneux sur Seine, où la rue Maurice Thorez fut débaptisée pour porter le nom d’Avenue de la Concorde.
    Il faut bien sûr être attentif à la dimension d’une action, je ne ferait pas le parallèle entre l’Ukraine et Vigneux sur Seine, ô que oui, ce serait ridicule.
    Le plus absurde dans tout cela, montrant bien le degré culturel du maire de cette ville, U.M.P., se réclamant du gaullisme. c’est ce qu’il a expliqué pour justifier son geste: “..la volonté de ne pas s’accrocher au passé”, quand nous savons tous que c’est la révolution française, en 1795, que la Place de la Concorde, à Paris, a pris son nom, de passé, il ne fait pas vraiment table rase.
    J’ai été chercher les précisions dans le Parisien:
    http://www.leparisien.fr/essonne/polemique-sur-l-avenue-de-la-concorde-19-10-2001-2002521053.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.google.fr%2Furl%3Fsa%3Dt%24rct%3Dj%24q%3D%24esrc%3Ds%24source%3Dweb%24cd%3D3%24ved%3D0CCoQFjAC%24url%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.leparisien.fr%252Fessonne%252Fpolemique-sur-l-avenue-de-la-concorde-19-10-2001-2002521053.php%24ei%3DIA7BU8nbAYPx0gWSlIGIBQ%24usg%3DAFQjCNH59Gs52GmkCvPl4D6x378k8vqYqQ%24bvm%3Dbv.70810081%2Cd.bGE
    Cela pour montrer, là encore toute proportion gardée, que cette folie est bien plus étendue qu’au seul réduit ukrainien ou aux égarements étasuniens.
    D’autant plus que Monsieur Thorez fut ministre lors du premier gouvernement du général De Gaulle à la libération et est de ce fait une figure historique comme il en est de nombreuses.
    Une tentative illusoire de faire survivre une époque bénie où la simplicité des choses était comme un allant de soit pourrait être un début de réponse à la question du pourquoi, je pense qu’elle n’en serait qu’une ébauche, que le sens réel à cette recherche forcenée d’un ennemi sous la forme d’un communisme originel qui n’est plus et a changé et change encore de nature montre et démontre une angoisse existentielle d’une droite ancienne en augmentation au fur et à mesure que vacille un monde économique de plus en plus fragile.


    • theuric Le 12 juillet 2014 à 13h25
      Afficher/Masquer

      Deux notes d’importances:
      La première est ce que j’ai entendu sur France-Info où y était fait cas de massacres perpétrés par les “force ukrainienne”.
      Les vestes semblent se retourner et les alliances évoluer…
      La seconde est bien plus importantes encore:
      Quelque soit la tournure que prendrons les événements aux U.S.A., son effondrement deviendra manifeste dans très peu de temps, or cela conduira immanquablement à la fuite plus ou moins précipité des scientifiques, penseurs et autres philosophes de ce pays, processus peut-être déjà en cours.
      Il serait bon de les accueillir avec tout le mérite qu’il se doit.
      Là, je ne m’adresse pas qu’à vous, Monsieur Berruyer, mais aux nombreux anglophones ayant des liens au sein de cette nation.


    • Perceval78 Le 12 juillet 2014 à 14h41
      Afficher/Masquer

      Plus inquiétante cette video de présentation
      du globsec 2014, réunion très officielle
      =
      https://vimeo.com/95040700
      =


    • Spipou Le 12 juillet 2014 à 21h54
      Afficher/Masquer

      Maurice Thorez s’enfuyant à Moscou lors de la déclaration de guerre, bel exemple !

      Un militant communiste (je n’ai plus son nom en tête pour le moment), indigné par son acte, demanda à être incorporé dans l’armée à sa place, et sa demande fut acceptée…

      Sans compter les ouvriers communistes des usines d’aviation militaire qui commirent des actes de sabotage ! Ceux-là furent découverts, jugés et condamnés à mort.

      Et puisque je vois qu’Olivier n’a pas laissé passer mon commentaire en attente de modération de cette nuit, je le répète, de mémoire.

      Il est clair que cette demande d’interdiction est totalement opportuniste, et vise à éliminer le principal adversaire du gouvernement actuel.

      Mais sur le principe, pour défendre un Parti Communiste, je me sens gêné aux entournures, comme si je devais défendre un Parti National-Socialiste…


      • tepavac Le 12 juillet 2014 à 22h18
        Afficher/Masquer

        en ce qui concerne les sabotages, voir annie lacroix.ritz


        • Spipou Le 12 juillet 2014 à 22h25
          Afficher/Masquer

          Que dit-elle ?


          • tepavac Le 13 juillet 2014 à 09h14
            Afficher/Masquer

            bouquine le choix de la défaite


        • Arnaud Bresson Le 15 juillet 2014 à 19h09
          Afficher/Masquer

          Pour ceux comme Annie Lacroix-Riz qui vivent encore dans l’illusion d’un PCF anti-nazi dès les premiers jours, renseignez-vous.

          Lisez entre autre le numéro de l’Humanité clandestine du 4 juillet 1940, disponible sur le site gallica de la bibliothèque nationale.

          On y lit : “Travailleurs français et soldats allemands – Il est particulièrement réconfortant, en ces temps de malheur, de voir de nombreux travailleurs parisiens s’entretenir amicalement avec des soldats allemands, soir sur la rue, soit au bistro du coin. Bravo, camarade, continuez, même si cela ne plait pas à certains bourgeois aussi stupides que malfaisants. La fraternité des peuples ne sera pas toujours une espérance, elle deviendra une réalité vivante.”

          Entre son interdiction après Molotov-Ribbentrop et son sursaut de résistance après Barbarossa, le PCF a effectivement eu une attitude délétère, le manque d’entrain dans les usines d’armement et parfois même le sabotage comme chez Farman ont bien eu lieu.

          Pour en revenir à l’Ukraine, l’interdiction d’un parti politique dans un pays qui se veut démocratique est toujours une mauvaise nouvelle.


      • Wilmotte Karim Le 13 juillet 2014 à 21h52
        Afficher/Masquer

        Tien, que s’est-il passé avec le PC au début de la guerre?
        Interdit, non.

        Faut-il vraiment blâmer Thorez ou le gouvernement pré-vichiste (quelque peu apeuré par les victoires du peuple du début du gouvernement de Front Populaire)?


  10. Zasttava Le 12 juillet 2014 à 13h27
    Afficher/Masquer

    Du côté humanitaire, la situation n’est pas mieux :

    http://www.wikistrike.com/2014/07/ukraine-un-demi-million-de-refugies-la-russie-decrete-l-etat-d-urgence.html

    La Russie doit gérer seule cet afflux de population, qui est à peu près l’équivalent de l’agglomération nantaise.
    J’ai fouillé dans les actualités google pour trouver qui en parle : parmi les médias français [b]seule France 24 l’évoque ![/b]

    Et bien sûr, aucun pays européen n’a proposé son soutien ou son aide à la Russie pour aider ces gens.

    Il est où Kouchner là ?


  11. bm607 Le 12 juillet 2014 à 14h08
    Afficher/Masquer

    Encore un exemple de l’alignement vers l’Ouest et de la volonté de mettre de l’huile sur le feu avec la Russie, dans le cas présent il s’agit de l’UK : les officiels, les négociateurs de contrats, même les journalistes n’ont pas leur visa pour venir au meeting de Farnborough, où 72 Milliards de $ de contrats ont été signés l’an passé.
    http://rt.com/news/172228-farnborough-russian-delegation-visa/

    D’une pierre deux coups, cela pénalise la Russie et favorise nos “amis” américains toujours prêts à vendre des armes au Monde entier du moment qu’il paye (en dollars).


    • Perceval78 Le 12 juillet 2014 à 14h36
      Afficher/Masquer

      De leur coté les russes parlent de vendre des missiles S-400 au chinois ce qui est loin d’être rassurant également ( source dmitri trenin Think Tank US Carnegie Moscou)

      Dmitri Trenin @DmitriTrenin · Jul 10
      Sergei Ivanov talks of “high chances” of selling #S-400 Triumph air defense systems to #China. An important threshold being crossed.


      • bm607 Le 12 juillet 2014 à 15h26
        Afficher/Masquer

        Les S400 m’ont l’air d’être plutôt des anti-missiles que des missiles, supérieurs semble-t-il aux Patriots américains.
        http://french.ruvr.ru/2014_05_07/Defense-anti-aerienne-pourquoi-le-S-400-russe-est-meilleur-que-le-Patriot-americain-4213/

        Ce me semble un peu moins inquiétant de voir des ventes de protections antimissiles que des ventes de missiles, même si cette escalade militaire est pour le moins désagréable.

        Mais comme pour l’instant les va-t-en guerre sont plutôt les uSA, disons que c’est un mal moindre que le pire. En attendant que la Chine prenne la place des uSA en tant que première puissance militaire, et là effectivement ce sera un échange de Charybde par Scylla.


        • Perceval78 Le 12 juillet 2014 à 15h39
          Afficher/Masquer

          En même temps @bm607, s’il est vrai que Russie et Otan ne sont pas (encore) en guerre,
          interdire des visas n’est pas non plus … si agressif que ça .

          Et puis peut être faut il faire du buzz pour faire oublier que le JSF ne vole pas (vive le Rafale)
          =
          http://www.dedefensa.org/article-mission-suicide_du_jsf_farnborough__04_07_2014.html
          =


          • bm607 Le 12 juillet 2014 à 16h32
            Afficher/Masquer

            @Perceval78,
            Certes non, ce n’est qu’une “anti-pierre” ajoutée à la déconstruction de relations déjà tendues avec l’UE.
            Mais le fait de devoir faire une croix (peut-être) sur quelques milliards de contrats prend un peu plus la Russie à la gorge. Ou plutôt, ici, au porte-monnaie.
            Une petite action par-ci, une petite par-là, au total ça fait mal à la Russie.

            On n’en est pas aux affrontements militaires, heureusement.

            C’était le sens de mon message.

            Après peut-être qu’il y a des retards sur le JSF, mais côté russe le Su 35 semble maintenant pas mal (mieux que son concurrent F 22 http://fr.wikipedia.org/wiki/Soukho%C3%AF_Su-35) et les S400 aussi, donc la Russie a quand même des atouts à faire valoir concernant son savoir-faire et aurait pu négocier certains contrats comme il est dit dans l’article.
            Mais je ne suis pas spécialiste de l’armement loin s’en faut, je ne m’appesantirais pas.


      • Charles Michael Le 12 juillet 2014 à 15h42
        Afficher/Masquer

        Oui, c’est malheureusement un signe de la véritable lutte “à mort” avec l’impérialisme US revivifié mais en phase terminale surtout si le régne de l’arnaque pétrodollar s’effondre.

        Au plus fort de la guerre froide l’URSS avait refusé d’aider la Chine de Mao à acquérir la bombe Atomique, d’où un certain froid et une petite guerre frontalière en 1962.


  12. languedoc 30 Le 12 juillet 2014 à 15h21
    Afficher/Masquer

    Ce qui se passe en Ukraine est tout simplement affolant. Est-ce que l’Espagne va aller bombarder Barcelone, quand les catalans vont organiser un référendum sur l’indépendance de leur région? Est-ce que les anglais bombarderont l’Ecosse pour les mêmes raisons? Le PCF se dit pour l’unité de l’Ukraine, ok, mais s’ils n’en veulent pas de cette unité dans le Donbass, et ils ont d’excellentes raison de ne pas la vouloir, on ne va quand même pas tous les tuer, non? Mais il n’y a donc plus en Ukraine un seul démocrate pour hurler contre ce gouvernement qui massacre son peuple?


  13. Perceval78 Le 12 juillet 2014 à 16h36
    Afficher/Masquer

    Un peu d’histoire, c’est le 13 juillet 1914 que Raymond Poincaré part en Russie discuter avec le Tsar.
    Il devait partir le 12 mais il y a eu un problème de vote du budget (oui ça parait fou).
    =
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7605315w.r=12+AND+juillet+AND+1914+AND+raspoutine+.langFR
    =
    A noter en bas de Page, un Ministre qui se fait attaquer par une Suffragette (une Femen avant l’heure).

    C’est la fameuse crise de Juillet
    =
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_de_juillet
    =
    Le voyage se fait sur le cuirassé France
    =
    http://www.cnc-aff.fr/internet_cnc/Internet/ARemplir/parcours/EFG1914/pages_FR/76060.html
    =
    Quelques jours auparavant Raspoutine avait été victime d’un attentat
    =
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Raspoutine
    =
    On rigole, on rigole, espérons que l’on ne rira pas trop, nos politiques sont ils moins légers qu’ à l’ époque.


  14. Martine-Bxl Le 12 juillet 2014 à 19h09
    Afficher/Masquer

    …………….RIEN n’empêche Petro Porochenko de dormir…. Ni de se divertir…..

    http://voyagesenduo.com/italie/rome_antique_divertissements.html

    Demain, il assistera avec Poutine, au Brésil, à la finale de la coupe du monde

    http://www.lesoir.be/597720/article/bresil-2014/2014-07-12/mondial-2014-president-ukrainien-assistera-finale%E2%80%A6-poutine-aussi
    On marche sur la tête !!!


  15. moderato si cantabile Le 12 juillet 2014 à 19h12
    Afficher/Masquer

    Il se passe des choses étranges, pas qu’en Ukraine, mais tout autour :
    – les USA font des exercices de guerre en mer Noire avec les membres OTAN de la zone
    – la Russe fait elle aussi des exercices de guerre, en mer Noire aussi
    – il parait que les fous de Kiev aient décidé de masser des troupes et du “matériel” à la frontière avec la Crimée
    – Poroshenko a eu une consultation téléphonique (à sa demande) avec le président roumain, Basescu – on ne sait pas de quoi ont-ils parlé

    http://www.evz.ro/basescu-catre-presedintele-ucrainean-romania-sustine-deplin-actiunile-legitime-ale-ucrainei-pentru-apararea-integritatii-teritoriale-.html

    – les “rumeurs” de guerre battent leur plein. Kiev informe que ses “héros” ont tué 1000 (oui, que ça, mille) “terroristes” aux alentours de Donetsk les dernières 24 heures, pendant que les insurgés annoncent la défection de 300 militaires ukrainiens à l’aéroport de la même ville.

    http://adevarul.ro/international/europa/exodul-donetk-continua-teama-unui-asalt-trupelor-ucrainene-urmatoarele-ore-1_53c119a00d133766a85a6a05/index.html

    Et pourtant…il y a eu un mariage à Donetsk, le chef du régiment Motorala s’est marié avec une jolie grande brune (peut être qu’elle est moins grande sans talons) et le commandant Strelkov était de la fête.

    a http://www.youtube.com/watch?v=84G0_5DDe-4


  16. bm607 Le 12 juillet 2014 à 19h27
    Afficher/Masquer

    Aïe aïe ça sent le roussi.
    Il y a 2 heures, sur RT :
    Moscow protests shooting at Russian border guards from Ukrainian side
    http://rt.com/news/172328-ukraine-shooting-russia-border/

    Les incidents de frontières, ce n’est pas bon ça.
    Ca conduit facilement à débuter une petite confrontation des familles, pendant que les meRdais affichent la position officielle des pays (en France on verrait dans ce cas fleurir des “agressions de la Russie en frontière”).

    Ça en plus des autres signes récents, on dirait que les débiles de Kiev ont eu l’accord de Washington pour lancer la guerre. Mauvais tout ça.


    • perceval78 Le 12 juillet 2014 à 21h42
      Afficher/Masquer

      Carl Bildt Ministre des affaires étrangères suèdois (Brezinskiste forcené):

      Carl Bildt ‏@carlbildt 47m
      Disturbing and grave reports of regular Russian forces entering parts of Ukraine territory. Must be verified. Would be serious escalation.


  17. moderato si cantabile Le 12 juillet 2014 à 21h20
    Afficher/Masquer

    Bien, si vous voulez que je vous dise ce que j’en pense (et même si vous ne le voulez pas, je vous le dis, quand même), je pense que les “peuples” ont une “âme”…si, si, ce n’est pas mystique, ce n’est qu’une conclusion après une vie (presque entière) passée à me passionner pour la culture du “petit peuple”, partout où je l’ai croisé…celui qui pourtant forme la majorité du Monde. Je l’ai fait pour compenser avec ce qu’on m’imposait comme métier et “obéissance” aux “lois” des marchés.
    C’est pourquoi je pense qu’il y a beaucoup de bluff dans les super-menaces OTAN. Ils peuvent s’enorgueillir tout plein avec leurs technologies et leurs “drones tueurs sans pilote”…ils n’arriveront qu’à se faire haïr pour les massacres commis, par de plus en plus de gens. Je ne crois pas à l’holocauste nucléaire, tout simplement parce les “0.01%” ont plus peur que le reste du monde, de crever, eux mêmes.
    Mais je crois dans les gens qui pour l’instant semblent silencieux, je crois dans les peuples. Je pense qu’ils n’ont pas oublié les leçons des dernières guerres, où qu’ils les ont subies. Il ne faut pas confondre propagande médiatique et…ressentiments des peuples. Les “petits” ne s’expriment pas sur le “web”…ce n’est pas pour ça qu’ils en pensent moins. C’est ce que je sens, en essayant de parler autant que je le peux avec ceux qu’on nomme “les petites gens”.
    Et puis, pour ce qui est de russes, ceux qui tout d’un coup se sont trouvés en dehors de la Russie, je mets (remets, peut être) ce chanteur, russe né en Lettonie, en 1981. Il doit en savoir beaucoup sur les russes qui se sont trouvés en “terre ennemie” d’un jour à l’autre…et pourtant l’OTAN leur avait promis qu’ils vivraient TOUS en DEMOCRATIE.

    https://www.youtube.com/watch?v=tITWIcNeTjw

    Pour apprendre RIEN sur Vitas…rien de mieux que wiki:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitas


  18. Libéral Le 12 juillet 2014 à 21h34
    Afficher/Masquer

    Des mois d info sur l Ukraine . Une grosse crise se déroule a gaza pas de news ? On est bien a les crises ?


  19. perceval78 Le 12 juillet 2014 à 22h06
    Afficher/Masquer

    Laurent Fabius était auditionné par la commission des affaires étrangères le 8 juillet .
    Ce qu’il dit sur l’ukraine vers 25 min 35
    =
    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5693.commission-des-affaires-etrangeres–m-laurent-fabius-ministre-8-juillet-2014
    =


    • perceval78 Le 12 juillet 2014 à 22h46
      Afficher/Masquer

      Intéressant pour toi Olivier vers 1h 01 min 19s Fabius parle BNP, hégémonie Dollar …


      • ploi Le 13 juillet 2014 à 00h10
        Afficher/Masquer

        A 1 min 03, Fabius dit “une contrepartie aussi solide, ça s’appelle l’euro”. (euro=solide, mouarf 🙂 )

        Et Myard qui réplique alors “au secours aux abris!!”

        Comme quoi, y en a encore quelques uns qui sont pas complètement barges. 😉


    • perceval78 Le 12 juillet 2014 à 23h01
      Afficher/Masquer

      C’est très diplomatique et très informel, sic …

      Intense activité diplomatique format Bénouville (qui comme chacun sait est un format à 4):
      France Allemagne Russie Ukraine , de tps en tps USA , Pologne
      nous cherchons un cessez le feu, souhaitons que la frontière Russe ne soit pas une passoire.
      nous étions proches d’aboutir, on n’était pas d’accord sur le lieu,
      pour le moment on a pas trouvé de lieu…
      il y a le souhaitable et ce qui est vraisemblable , libération otages, cessez le feu, respect cessez le feu, réunion groupe de contact.

      Voir quels sont les mécanismes de sanctions applicables.
      Maintenant, les ukrainiens peuvent vouloir pousser leur avantages,
      ça ne va pas plaire aux forces séparatistes,
      les Russes soufflent le chaud et le froid;
      ils ont fait des concessions, mais c’est une passoire, les américains nous disent QUE…
      le gvt ukr annonce des élections en octobre, ça risque de déraper

      la France doit continuer le format à 4, doit demander le cessez le feu, la libération des otages, arrêtez la frontière passoire.


  20. Spipou Le 12 juillet 2014 à 22h16
    Afficher/Masquer

    Helmut Schmidt aussi avait interdit le Parti Communiste…

    Ca ne veut pas dire que je soutiens cette interdiction en Ukraine en 2014, mais on ne peut comparer que ce qui est comparable.


    • Wilmotte Karim Le 13 juillet 2014 à 13h31
      Afficher/Masquer

      Et les partis néo-nazis pouvaient faire ce qui leur plaisait en Allemagne, à l’époque de Schmidt?


      • Spipou Le 14 juillet 2014 à 03h21
        Afficher/Masquer

        C’est juste pour dire qu’on ne peut comparer que ce qui est comparable.


      • Spipou Le 14 juillet 2014 à 03h35
        Afficher/Masquer

        Et puis sous Schmidt, il y avait aussi les Berufsverbot (interdiction d’exercer certaines professions) pour les gens jugés trop à gauche… Je m’en souviens très bien, mais peut-être n’êtes-vous pas de la même génération que moi.


  21. la russe Le 12 juillet 2014 à 23h07
    Afficher/Masquer

    Olivier ,pouvez vous diffuser ce film: Славянск. Война изнутри. Slaviansk.la guerre de l’interieure. Slavyansk. A war from inside

    http://www.youtube.com/watch?v=vLOU6TAVnb0 il est en russe mais les images disent tout.


  22. theuric Le 13 juillet 2014 à 00h32
    Afficher/Masquer

    La vrai réalité de ce qu’il va se passer dans peu de temps se trouve dans le flux des transports commerciaux des marchandises et des hommes, aérien et maritime, entre les U.S.A. et le reste du monde, en faisant un comparatif entre aujourd’hui et le début du XXI° siècle.
    La seconde chose c’est que tout peut être envisageable tant que nous n’aurons pas un certain nombre de données dont beaucoup ne sont pas possible d’obtenir, tel que la réelle situation politique et psychologique des divers acteurs politiques et militaires, U.S., européens, russes, ukrainiens, chinois…
    Les éventualités sont, en effet, très nombreuses, d’autant plus que, là encore, il y a accélération des processus, processus qui peuvent échapper aux différents acteurs,dans un sens comme dans l’autre.
    Mais en fin de compte, ce qui importe c’est la situation économique exacte des États-Unis-d’Amérique et du degré de déséquilibre de l’économie de ce pays.
    Tout se joue là et pas ailleurs!


  23. PascalC Le 13 juillet 2014 à 00h38
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    J’ai vu ce document sur la chaîne russe Vesti il y a deux heures (disponible sur l’adsl). En effet, très émouvant ; les images parlent d’elles-mêmes, même sans traduction… L’ensemble est certes monté de manière à susciter l’émotion et à persuader le téléspectateur, mais la réalité filmée existe bel et bien, et il est dommage qu’elle soit occultée à ce point par nos propres chaînes dites d’information.

    Cela dit, après l’avoir vu, je comprends mieux pourquoi nous n’avons pas eu, depuis la “libération” de Slaviansk, dans nos médias “occidentaux” , de jolies images de cette ville, avec de bons libérateurs ukrainiens acclamés par la population libérée en liesse, descendue en masse sur les places pour applaudir les troupes de Kiev … Après ce que les civils ont enduré, ils n’ont plus qu’à pleurer… au mieux de rage.
    De plus, montrer les dégâts sur les habitations et infrastructures civiles ferait vraiment trop mauvais effet. Les troupes de Kiev, ce sont celles des gentils démocrates pro-européens, non ?

    Tout cela est navrant, surtout, pour moi, simple citoyen français, de la part de nos “journalistes” qui ne font vraiment pas leur travail sur le terrain, se contentant de publier les communiqués de Kiev, de Rassmüssen, au pire de notre propre président, ou de répéter les dépêches d’agence, le plus souvent Reuters. Il y aurait vraiment là un bilan à tirer d’un point de vue déontologique.


  24. Serge Le 13 juillet 2014 à 00h54
    Afficher/Masquer

    D’accord au moins avec l’assertion de @Spipou: y’a des problèmes de fond qu’on ne ne peut pas occulter ,sinon,ce n’est pas la peine d’évoquer quoique ce soit …

    Tout n’est pas symétrique à l’Ouest de l’ Europe ,par rapport à l’Est.
    Chez nous,en France ,pas besoin d’interdire le PC,car les travailleurs s’en détournent d’eux-mêmes …
    Faut dire que pour la caricature qu’il en reste ,depuis M.G Buffet et Robert Hue ,depuis qu’ils ont repris à leur compte toutes les fadaises du “modernisme” sociétal issues du mondialisme capitaliste …La première,j’avais oublié son nom,obligé de rechercher sur le oueb …Quant à Robert ,je me souviendrais toujours d’un reportage ,où on le voyait ,essayant de parler à des ouvriers (des vrais …)qui mangeaient leur casse-croûte à l’heure de la pause ,assis tranquillement sur un muret …ils ne l’écoutaient même pas,ils tournaient la tête ..le pauvre ! Faut dire que maintenant,il s’en fout,il est sénateur …
    Et ce n’est pas Mélanchon ,l’ancien trostkiste lambertiste ,qui va leur sauver la mise …
    Finalement le communisme n’a jamais existé ,il n’existera jamais .
    En URSS ,un étatisme bureaucratique ,avec une dose de féodalisme local ,parfois mafieux ,voilà ce que j’en retiens .D’ailleurs les oligarques ne sont pas sortis de nulle part ,certains l’étaient déjà dans le système soviétique.
    Les points “positifs” : l’éducation,l’industrialisation,le développement scientifique et technologique ,la mise en valeur de la culture classique et de l’élévation intellectuelle(théâtre,ballets,musique ,clubs d’échecs,clubs de maths,d’astronomie etc ..),et puis le fait que sous le glacis stalinien,au final ,la Russie est restée intacte de certaines valeurs …

    Oui monsieur @Theuric,de Gaulle a bien été obligé de prendre le stalinien M.Thorez comme ministre ,le déserteur planqué en URSS pendant toute la guerre (pas comme G.Guingouin qu’ils ont traîné ensuite dans la boue ).Ce n’était pas un choix de coeur de la part du grand Charles,mais le PC à l’époque était une force politique incontournable .
    D’ailleurs,mon père ouvrier maçon votait dans les années 50-60 ,aussi bien communiste que pour de Gaulle .Le national-populisme de ce dernier ,avec son volet social pouvait le rapprocher sur certains points du premier …
    Moi,à 10 ans ,j’écoutais fébrilement le bip-bip du premier spoutnik,les oreilles collées sur le vieux poste de radio ,et je croyais encore que Staline avait été un grand héros des peuples ..C’était comme ça à l’époque ..
    De même que plus tard ,étudiant,j’étais incrédule sur le fait que des Cohn Bandit et autres fils de bourgeois,puissent nous vouloir du bien en chassant de Gaulle ,et nous incitant nous, les 7% d’enfants d’ouvriers à quitter les études auxquelles on avait la chance d’accéder ,pour “jouir sans entraves “…Je haïssais d’instinct tous ces gauchistes soixante-huitards !
    Quant à la LGBT @Wesson ,ne mélangeons pas tout !
    Que les nazis d’Ukraine s’en prennent à des homosexuels ,n’empêche pas l’idéologie relativiste du “genre ” de ce mouvement ,d’être un pur produit du consumérisme hédoniste ultra-libéral .
    Si vous ne saisissez pas les liens existant entre le libéralisme sociétal et celui économique,lisez Michéa .
    La LGBT ,les Pussy Riots,les Femen ne sont pas la tasse de thé ,ni des communistes ukrainiens,ni de la Russie de Poutine ,c’est plutôt celle de Soros puisqu’il finance ces dernières …


  25. Serge Le 13 juillet 2014 à 03h33
    Afficher/Masquer

    Merci O.Berruyer d’avoir laissé publier mon commentaire .
    Pour comprendre la nostalgie de l’ère soviétique chez une partie de la population russe ou ukrainienne ,et donc la persistance du parti communiste ,il suffit de se rappeler les années Eltsine .Beaucoup de petites gens ont perdu leur travail ,pendant qu’une minorité se goinfrait sans vergogne et sans scrupules .L’URSS ,c’était quand même aussi une grande puissance ,celle qui a vaincu Hitler ,au prix d’immenses sacrifices de courage etc etc …Bon je redis ce qui a déjà été dit …
    En Ukraine ,pas l’équivalent d’un Poutine pour redresser le bateau ,et mettre un peu au pas les oligarques mafieux ,donner un cap à ce pays .
    Et puis si pour une partie de la population ukrainienne (l’ouest),le Maidan s’est voulu comme révolution anti-corruption oligarchique ,(ce qu’on peut comprendre,mais avec illusion,car je ne parle pas des commanditaires otanesques ,ni de ses activistes nazillons) ,on voit bien aujourd’hui ,dans les faits ,qu’il n’a fait que renforcer le système féodal qu’il était censé combattre .


  26. theuric Le 13 juillet 2014 à 13h00
    Afficher/Masquer

    Ce que je disait dans mon texte précédent, c’était le ridicule de la situation, ainsi que de montrer qu’il y a recherche, d’une certaine portion de la droite, d’un ennemi passé.
    Si nous en revenions aux définitions anciennes, le socialisme fut celui d’Auguste Blanqui et de Louise Michel, quelque peu divergent de celui de notre François Hollande national.
    Et si nous comparons le radicalisme de Monsieur Borloo et celui de monsieur Brilland (Aristide pour les intimes), là encore il y a de légères différences.
    Plus proche de nous, l’U.M.P. se déclarant gaulliste ferait, collectivement, preuve d’un léger esprit de galéjade.
    Se réclamer de la Commune de Paris est, aujourd’hui, aussi stupide que de honnir cette révolte parisienne.
    C’est pour ces raison là que je dis que cet interdiction du parti communiste ukrainien et le changement de nom d’une rue de la région parisienne font parti d’un même processus inconscient cachant une vérité psychosociologique sous-jacente que nous ferions bien de décrypter et de comprendre: peut-être se cache là la réalité profonde de ce qui agite et agitera encore plus le monde?


  27. peyo Le 13 juillet 2014 à 16h43
    Afficher/Masquer

    Obéir aux Américains, ça va leur faire plaisir.


  28. Houille Le 13 juillet 2014 à 19h44
    Afficher/Masquer

    je connais pas le journal mais avec un titre pareil c’est pas hors sujet:

    http://french.ruvr.ru/news/2014_07_13/Le-redacteur-en-chef-d-un-journal-ukrainien-tue-0780/

    “Le journaliste de Marioupol (région de Donetsk) Sergueï Dolgov qui était porté disparu depuis le 18 juin a été tué à Dnepropetrovsk (l’Est de l’Ukraine). C’est ce qu’a déclaré le co-président du Front populaire de la Novorossia Konstantin Dolgov.

    Selon Dolgov, le rédacteur en chef du journal “Je veux (être dans) l’URSS” a été enlevé à partir du bureau de l’édition par les militaires du bataillon ukrainien Dnepr-1, qui l’ont torturé. Le journaliste a été transporté à Dnepropetrovsk, où il est mort à la suite d’un autre interrogatoire. Son corps a été transporté à la zone urbaine près de Dnepropetrovsk.

    Selon Konstantin Dolgov, les forces de sécurité de Marioupol avaient assuré le public que Sergueï allait bien depuis longtemps.

    Sergueï Dolgov s’est opposé à des nouveaux dirigeants ukrainiens qui sont arrivés au pouvoir après le coup d’Etat en février dernier, et il a exprimé cette position dans ses articles.”


  29. fdigano Le 14 juillet 2014 à 19h36
    Afficher/Masquer

    La démocratie en Ukrainien, ça se dit Nazi 🙂


Charte de modérations des commentaires