Rien à redire à cette belle interview du Figaro – Il a fortement critiqué Poutine par le passé… Il n’y a pas à dire, diplomate, c’est un métier…

Des dizaines de séparatistes ont péri dans un incendie à Odessa provoqué par des nationalistes ukrainiens, ce qui n’a pas beaucoup ému les médias français. Vladimir Fédorovski, écrivain russe qui ne porte pas Poutine dans son coeur, y voit le signe d’une russophobie médiatique.

Le 2 mai dernier, des dizaines de pro-russes ont péri dans un incendie à Odessa, allumé au choix par de «jeunes supporters de foot» ou par des nationalistes ukrainiens de Pravy sektor. La télévision allemande a mené un travail d’enquête qui a révélé que certains snipers de Maïdan provenaient du camp anti-russe. Ces deux informations ont été très peu relayées en France. Pourquoi ce deux poids-deux mesures? Y-a-t-il selon vous un tropisme anti-russe dans les milieux médiatiques français?

La guerre en Ukraine est triple: par les armes, par la propagande et par les services secrets. Dans cette triple guerre les journalistes occidentaux sont instrumentalisés. Même à la fin du communisme, période que je connais très bien, les journalistes étaient plus prudents, et les informations fausses ou non vérifiées finissaient par être démasquées – on se souvient de l’affaire des charniers de Timișoara. Aujourd’hui, c’est pire que du deux poids-deux mesures, je suis ahuri par le manque de professionnalisme des journalistes, notamment français. Les journalistes allemands et américains sont plus pointus, les Français, sont souvent politiquement correct et voient le monde en noir et blanc.

Or, comme l’a dit Hubert Védrine dans vos colonnes, «la haine ne fait pas une politique». La présentation unilatérale du massacre d’Odessa, imputé à la responsabilité russe, alors ce sont des russophones qui ont été brulés vifs, est à cet égard significative. Les journalistes ont donné les réponses avant de poser les questions, concluant à la culpabilité russe.

Il y a une propagande exagérée du côté russe aussi, évidement. Mais cela peut se comprendre: les journalistes russes vivent sous un régime autoritaire et n’ont pas vraiment le choix. Mais en Occident, la propagande est le triomphe du politiquement correct qui prime sur l’analyse.

Comment expliquer cette diabolisation de Poutine dans certains médias occidentaux ?

 

[…]

Source : Le Figaro

P.S. Par le plus grand des hasards, quelqu’un aurait le moyen de le contacter cet honnête homme ?

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

20 réponses à [Reprise] Poutine, la Russie et les médias français : le coup de gueule de Vladimir Fédorovski

  1. Sylba Le 09 mai 2014 à 06h13
    Afficher/Masquer

    Sur le parallèle avec le déclenchement de la Première Guerre Mondiale et le rôle des journalistes, voici, entre autres, ce que j’ai envoyé à France-Culture le 5 mai (mais sans guère d’illusions) :

    “Je viens d’écouter votre émission de 12 h 30 à 13 h 30, portant entre autres sur l’Ukraine et sur la Russie, où il fut beaucoup question de propagande (imputée uniquement à la Russie) et j’en viens à me demander si vous êtes conscients de l’intox à laquelle vous vous livrez ou si vous êtes contaminés vous aussi.

    Dois-je désormais éliminer France-Culture des sources d’information auxquelles accorder crédit ?

    Devant l’intense campagne à laquelle nous sommes soumis, je ne peux m’empêcher de faire le parallèle 1914-2014 : même montée des tensions, attisées délibérément, mêmes instrumentations, mêmes désinformations symétriques… et… issues semblables ?

    Pour ma part, depuis des semaines, je fais l’effort de m’informer au mieux, de recouper, de confronter tout ce qui peut m’éclairer sur les questions essentielles en jeu dans le vote prochain et ce qui se joue en Ukraine : quête ô combien perturbante dans ce qu’elle me fait percevoir du dévoiement de nos médias “mainstream” hexagonaux, y compris du service public.

    Je suis atterrée de voir que vous n’y échappez pas et que cela s’aggrave, dans le même mouvement où s’accentue l’entraînement vers un conflit potentiellement aussi porteur de désastres que celui d’il y a 100 ans.

    Je ne vous cache pas qu’en écoutant certains des propos présentés comme de l’information tout à l’heure, je revoyais la scène de ces jeunes filles préparant en toute (in)conscience les cocktails Molotov qui allaient servir aussitôt à brûler vifs les malheureux piégés à Odessa.

    Je ne peux tenir innocents les médias ni de fournir le carburant et désigner les cibles, ni de détourner l’attention et s’abstenir d’investiguer honnêtement.

    J’espère, pour nous tous, que vous allez promptement vous ressaisir et vous faire un devoir d’apporter l’information impartiale et de qualité devenue si rare en France et dont nous avons tant besoin face à tous ceux qui veulent nous manipuler.”

    Sur l’exacerbation des tensions et l’enrôlement de tout l'”Occident”, j’ajoute que je suis de plus en plus portée à croire, devant l’intensité de l’offensive, à l’hypothèse d’un va-tout, confinant à la panique, pour tenter de parer au début d’effritement du rôle du dollar (déjà des accords bilatéraux d’échanges hors dollars conclus ou en gestation).

    C’est l’imposition du dollar comme monnaie de réserve qui permet aux USA de vivre aux crochets de la planète. Sans cela, les USA s’effondrent. Se rappeler que la vraie raison de la guerre en Irak (et donc de l’intox des AMD) n’était pas tant le pétrole lui-même que la décision de Saddam Hussein de refuser les paiements en dollars et d’exiger des euros lorsque Bush junior a été porté au pouvoir (sans être vraiment élu).

    Cette offensive me semble à relier à la pression pour faire aboutir au plus vite les “partenariats” atlantique et pacifique devant conduire à une zone dollar bétonnée et entièrement inféodée aux “corporates”, sans plus s’embarrasser d’institutions politiques zombifiées (“Fuck the UE !”, dixit Nuland).

    L’ironie de la chose est qu’elle pourrait bien faire advenir encore plus rapidement ce qu’elle voulait éviter, en donnant une forte impulsion aux aspirations à un autre système monétaire.
    Prémices : mise en place accélérée en Russie de moyens de paiement indépendants des réseaux Visa et consort ; probable accord basé sur des paiements en roubles et yuans lors de la toute proche visite de Poutine en Chine, qui doit porter entre autres sur des livraisons et infrastructures gazières.

    À suivre de près aussi sur ce plan-là…

    Je ne saurais assez vous remercier, Olivier et tous ceux qui l’épaulent, pour le combat entrepris.
    À nous de relayer de toutes les façons, de faire réseau, d’interpeller, de dessiller au maximum, sans oublier d’intégrer dans notre réflexion les aspects qui donnent une situation potentiellement plus grave qu’en 1914, sur une planète dont les réserves et les capacités de résilience ont été sérieusement amoindries entre temps.


    • Beauch26 Le 09 mai 2014 à 14h17
      Afficher/Masquer

      Hello,

      sans offense de ma part, je suis toujours surpris quand je constate dans mon entourage proche ou dans des commentaires que des personnes possédant a priori un cerveau fonctionnel continuent à notre époque à écouter, lire, regarder les médias français autrement qu’avec une forte analyse critique mais dans le but d’obtenir des informations.

      Votre question “Dois-je désormais éliminer France-Culture des sources d’information auxquelles accorder crédit ?” semble contenir la seule réponse appropriée au mensonge et à la manipulation professionnels qui est élaborée et produite à votre intention : le boycott complet et intégral.

      On devient par là même beaucoup plus libre.


    • Olposoch Le 09 mai 2014 à 18h37
      Afficher/Masquer

      Merci à ceux qui arrivent encore à garder leur sang-froid, à rédiger et à détailler leur propos pour tenter d’activer une neurone des tenants…

      Perso j’y suis plus, juste envie d’un piss-off terminal…

      Mais bon que certains gardent la courtoisie et le goût du dialogue, du moins du courrier, tentent d’atteindre les parties vives des cerveaux…
      …respect
      c’est ce qu’il faut faire


  2. Jourdon Le 09 mai 2014 à 08h05
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    “Depuis un ou deux ans, les Américains renouent avec cette ambition: il faut descendre Poutine. Ils veulent casser l’axe Russo-allemand naissant, notamment par le Traité transatlantique. En faisant cela, ils repoussent la Russie vers la Chine, ce qui est catastrophique pour tout le monde.”

    Puissions-nous, en cette Journée de l’Europe… méditer ces sages paroles!


    • Kiwixar Le 09 mai 2014 à 09h37
      Afficher/Masquer

      Pas catastrophique pour tout le monde : la Chine profiterait bien (au niveau de la relation client/fournisseur en pétrole et gaz) d’une Russie complètement tournée vers elle.

      Concernant la visite de Poutine en Chine en mai, j’ai l’impression qu’il va y avoir pas mal de mauvaises nouvelles pour l’Europe.


  3. ANNA Le 09 mai 2014 à 08h35
    Afficher/Masquer

    Devinette !

    Qui disait cette phrase :

    “KGB-ist un jour, KGB-ist pour toujours ?”

    Ben, LUI ! Mr V.Fedorovski ! Et a propos de V.Poutine, svp !
    Donc, ceux, qui ne savent pas, ce qui est UN DIPLOMATE (ou un ex-diplomate), renseignez vous d’abord…Mais je dis ça, je dis rien, eh….


  4. C Balogh Le 09 mai 2014 à 09h11
    Afficher/Masquer

    La preuve qu’une personne est intelligente, ama, est sa capacité à retourner à l’objectivité.Il faut du courage pour s’engager car on le sait, personne n’est irréprochable.S’engager, c’est aussi “offrir son dos” à la critique.
    tout le monde fait des “erreurs”, de plus, quelqu’un qui s’engage, se met sur le devant de la scène, n’est qu’un être humain, comme vous, comme moi, il est humain de chercher son chemin et ce faisant de parfois se tromper de direction.
    le fait que nous nous trompions parfois fait-il de nous des personnes qui nous trompons toujours?
    Je n’en suis pas persuadée.
    PS:je ne parle pas ici seulement de mr .Fedorovski, que je n’ai pas l’heur de connaitre.


  5. V_Parlier Le 09 mai 2014 à 09h44
    Afficher/Masquer

    Assez d’accord “à la grosse” dans l’ensemble, pour cette fois, avec Fedorovsky (qui navigue cependant souvent dans l’ambiguïté, en accusant parfois Poutine des pires intentions pour ensuite s’étonner que d’autres l’imitent). Quand il dit que Poutine accuse l’Occident de se “dégonfler devant l’Islam” c’est un résumé pas très honnête. Je ne m’étendrai pas sur le point de vue à adopter ici, bon ou mauvais, mais je constate plutôt que Poutine accuse l’Occident de se dégonfler face à toute revendication à caractère communautaire de minorités (au sens très large) et de procéder à un “remplacement” de sa population dans un but de profit. Il exploite cet argument dans ses intérêts, en montrant par exemple que la France ne sait pas faire régner l’ordre chez elle et désunit sa nation, alors qu’elle donne des leçons aux autres. L’argumentaire est plutôt là. Et j’ai souvent vu des “reprises” de discours de Poutine circuler avec des modifications malhonnêtes (et dans des buts probablement tous différents): l’expression “islamiste radical” remplacée par “musulman” ou “minorité” remplacée par “musulman” ou “wahhabite” remplacé par “musulman”, voire même “terroriste” remplacé par “musulman” (avec l’hisoire: “j’irai les buter jusque dans les chiottes”), etc…
    Donc, Fedorovsky a à présent un regain de conscience, tant mieux.


    • C Balogh Le 09 mai 2014 à 10h58
      Afficher/Masquer

      à V.Parlier
      Bonjour,
      la France s’est mis dans une mauvaise position, en est-il responsable?
      Nous n’avons pas besoin de Poutine pour nous rendre compte que “la France ne sait pas faire régner l’ordre chez elle et désunit sa nation, alors qu’elle donne des leçons aux autres.”
      Pour moi, “chez elle “c’est dans son gouvernement.
      Crlt


      • V_Parlier Le 09 mai 2014 à 14h15
        Afficher/Masquer

        C Balogh, attention: Je n’ai jamais prétendu que Poutine était responsable de la mauvaise position de la France! Je me suis efforcé d’exposer son argument d’une manière plus honnête que Fédorovsky, c’est tout, et sans entrer dans une polémique politicienne franco-française qui ferait vite dévier du sujet. Ni plus ni moins.


    • Philippe J. L. JOURDON Le 09 mai 2014 à 12h03
      Afficher/Masquer

      Karl MARX citait CHAMIL: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chamil
      comme l’exemple du chef populaire à la tête d’un peuple revendiquant légitimement sa liberté

      “la montagne des peuples” – le CAUCASE – n’a pas livré tous ses secrets

      je veux bien croire que je me suis trompé quand, il y a vingt ans, j’affirmais “la Tchétchénie sera pour la Russie ce que l’Algérie a été pour la France et le Vietnam pour les Etats-Unis d’Amérique”

      peut-être en effet la guerre en Tchétchénie était une guerre contre le terrorisme et George BUSH junior en était aussi responsable que Vladimir Vladimirovitch POUTINE. Mais de toutes façons tous les Européens-correctement-éduqués ont appris la psychologie dans les romans russes et d’abord dans ceux de DOSTOÏEVSKY mais pas que… Le XXI siècle doit être le siècle du DialogueDesCivilisations


  6. ANNA Le 09 mai 2014 à 10h32
    Afficher/Masquer

    8 mai 2014 ~ Moscou ~ Cérémonie du souvenir devant le monument “Au régiment de chasse Normandie ~ Niemen.”

    https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/t31.0-8/10333465_654424477961783_7457376736271854509_o.jpg


  7. olivier Le 09 mai 2014 à 13h56
    Afficher/Masquer

    Apparemment, Mr Vladimir Fédorovski a une page Facebook.


  8. Anne Le 09 mai 2014 à 14h54
    Afficher/Masquer

    Les USA et UE, sont en plein échec économique et social, la censure, le bourrage de crâne, la corruption des classes dirigeantes politiques et économiques …. et journalistique (qui n’ont rien à envier aux apparatchiks de l’ex URSS ) nos oligarques occidentaux se sont enrichis sur les marchés public et le pillage des citoyen, voilà le spectacle navrant qu’ils offrent aujourd’hui.
    Lorsque un américain sur cinq vit de l’aide alimentaire et que la crise, provoquée par des brigands qui n’ont jamais été punis et qui continuent à pavoiser et corrompre le monde entier les USA continuent de chercher l’aventure guerrière, les magouilles et le pillage des autres nations.
    Les dirigeants occidentaux sont dépourvus de morale et sont de l’espèce auxquels les bains de sang qu’ils provoquent ne font pas peur, ils s’en moquent totalement, ils mentent désinforment déshonorent toutes les valeurs dites humanistes. C’est tellement honteux d’accuser la Russie de crimes qu’elle n’a pas commis et de laisser se perpétrer des atrocités par des pro nazis voyous, ou des barbares que les USA et l’UE ont pris pour alliés, honte à ces Obama Hollande Cameron Merkel leurs peuples ne sont plus dupes et un jour ils auront à rendre des comptes


  9. Nanker Le 09 mai 2014 à 17h52
    Afficher/Masquer

    “Cette russophobie de la presse est inversement proportionnelle à celle du public. Je suis bien placé pour le savoir: la Russie mythique, qui est mon fonds de commerce, a un succès fou en France”

    D’accord mais il sait AUSSI vendre aux médias une image de Poutine qui saura leur plaîre. Le 02/05/2014 sur RTL chez l’horrible Jacques Pradel Fédorovski a osé dire que le futur Président russe était à l’adolescence un voyou et une petite frappe. Et le gros Pradel de glousser de plaisir…


  10. Jay SWD Le 09 mai 2014 à 19h49
    Afficher/Masquer

    Bonsoir Olivier,
    Ce que j’ai envoyé au Figaro,sans grde illusion,mais il va falloir ébranler cesmurs d’une manière ou d’une autre! ! ! ! :

    désintoxiquez-vous de toute urgence:
    http://www.les-crises.fr/actu-ukraine-9-mai-2014/#!prettyPhoto

    Qd à vous,Le Figaro”,reprenez vous et retrouvez votre éthique de journaliste tant qu’il est encore temps,car voyez-vous,les campagnes d’intoxications des guerres de Yougoslavie ne fonctionnent plus,Internet est passé par là……
    D’ailleurs mème les conservateurs US Reagano-compatibles ne sont plus dupes du désastre en cours:

    http://www.les-crises.fr/traduction-exclusive-washington-cherche-la-mise-a-mort-de-la-russie-par-paul-craig-roberts/

    Et enfin,le “Russe officiel” des médias français vous met en garde,”Le Figaor” et tout les autres:

    http://www.les-crises.fr/poutine-vladimir-fedorovski/

    REPRENEZ-VOUS,FAUTE DE QUOI VOUS SEREZ COMPLICE D’UN DESASTRE! ! !

    à trouver(peut-ètre!!)sur l’article suivant:

    Poutine est-il devenu un danger pour la paix dans le monde ?


  11. jerome Le 10 mai 2014 à 05h35
    Afficher/Masquer

    Pour contacter ce monsieur le mieux parait être via la maison d’édition du Rocher qui le publie.
    Mais en recherchant un peu sur lui j’ai trouvé une page intéressante où est indiqué qu’il a menti sur ses relations avec Gorbachev. http://www.association-iceo.fr/spip09/spip.php?article165


  12. antinet Le 02 août 2014 à 12h31
    Afficher/Masquer

    Le parcours de cher camarade Fedorovski en Urss me fait penser qu’il est tout simplement collegue de Putler. Autrement une telle carriere n’aurait pas ete possible, il ne fallait meme pas y rever.

    L’antiamericanisme, je veux bien, mais jamais a n’importe quel prix, ni avec n’importe qui. Je peux comprendre les naifs qui, a l’epoque, soutenaient l’Urss – un tas de bonnes declarations et peu de vraie information – mais defendre la cause de Putler aujourd’hui? Et pourquoi pas Kim Jong-un et Companie? Quoique les coreens sont plus honnetes, ils sont tous dans le meme bateau, tandis que les filles du tzar Vova vivent paisiblement en Europe, la fille de Lavrov est aux Etats-Unis, etc.


Charte de modérations des commentaires