“Ca se passe comme ça en Ukraine…” Tout roule !

Le Parti Communiste Ukrainien connait un renouveau dans l’Est du pays, il aurait même été surement devant le parti des régions en cas d’élections, comme nous l’apprend Jacques Sapir dans une émission sur Mediapart, que je conseille par ailleurs.

Pourtant du cote parlementaire, ce parti n’a jamais été autant en danger, ses ennemis veulent le faire interdire, mettre en prison les élus, voir même leur faire un grand procès.

Suivi des faits récents :

6 mai : Oleg Lyashko, que vous connaissez maintenant grâce a Les Crises, avait publie sur son Facebook cette déclaration :

Ma suggestion de supprimer la faction du parti communiste d’Ukraine de la salle a été votée. C’est un jour historique, j’espère que nous interdirons très bientôt ce parti de traitres.

Effectivement le même jour, le député du Parti Batkivshina (« Patrie » de Yulia Timoshenko et du president d’Ukraine Alexandre Turchynov), Alexandre Briginets écrit:

Conformément au règlement, la faction du parti Communiste a été retirée de la salle. En cause ont été les propos séparatistes de Simonenko. Ceci est la règle, et Lyashko a initié la procédure.

Il n’y a plus de communiste dans la salle.
Pour clarifier, le règlement dont il parle est celui en discussion quelques minutes avant l’expulsion par Oleg Lyashko.
Cette expulsion se base sur des propos tenus par le Premier Secrétaire du PC Ukrainien, Piotr Symonenko, le 15 avril, voici une traduction, tire du site officiel du PCUk :
La soi-disant opération antiterroriste que le pouvoir mène dans le Sud-Est n’est en fait rien d’autre qu’une guerre contre son propre peuple – a indiqué le leader des communistes ukrainiens, le responsable de la faction du parti communiste à la haute Rada d’Ukraine, Piotr Simonenko.

Piotr Simonenko a souligné que c’est la première fois dans l’histoire de l’Ukraine indépendante que le pouvoir utilise les forces armées contre des citoyens d’Ukraine, vivant dans l’Est et le Sud-Est, et dès le début réclamant la reconnaissance de la langue russe comme deuxième langue officielle dès le début de l’indépendance (ndt : de l’Ukraine en 1992?).

« Le pouvoir a lancé contre ses propres citoyens, réclamant la tenue d’un référendum sur la fédéralisation, réclamant l’élargissement des pouvoirs territoriaux, des tanks et des véhicules d’assaut. Le parti communiste dénonce une telle violence » a indiqué le leader du PCU.

Piotr Simonenko a ajouté que l’usage d’armes contre des citoyens d’Ukraine souhaitant défendre leurs droits légaux, est devenu possible dans le cadre d’un coup d’état perpétré par des national-fascistes. [NdT. : tiens, ils ne sont pas Démocrates, juste un peu plus à droite que les autres… ?]

« Depuis les premiers jours au pouvoir, le régime oligarcho-nationaliste n’a rien fait pour apaiser la situation, la stabilité et l’ordre au pays. Plus encore, toutes ses actions visaient à une discorde nationale, à effrayer l’opposition, à terroriser, à brûler et passer à tabac de gens »

(NdT :nous sommes le 15 avril, deux semaines avant Odessa)

« En résultat de cette politique de trahison, en résultat de la mise en place d’une idéologie néo-nazie, l’Ukraine a perdu la Crimée, et la situation socio-politique dans l’Ouest et le Sud-Ouest de l’Ukraine s’est brusquement détériorée » a dit le leader du PCU.

Au même moment, Piotr Simonenko a invité toutes les forces politiques vives/saines (NdT : les deux sont valables en Russe) et associations à soutenir l’initiative du PCU concernant la nécessité d’organiser un référendum sur une définition administrative et territoriale de l’Ukraine, et la transmission des pouvoirs les plus larges possibles aux les autorités locales.

« C’est seulement de cette manière que nous saurons préserver l’intégrité et l’unité de notre pays. » a dit Piotr Simonenko
Cette déclaration a alors été jugée comme séparatiste et donc illégale, ouvrant ainsi la voie à la purge réclamée par les radicaux de Kiev.
Le jour-même Svoboda enfonce le clou, via une déclaration de leur leader :
Le représentant de la faction Svoboda auprès de la Rada, Oleg Tyagnibok, annonce que le procureur général propose le retrait de l’immunité parlementaire de cinq nouveaux députés du parlement.

« Selon les informations du procureur général, sont en préparation les dossiers d’autres députés Ukrainiens, qui aujourd’hui soutiennent le séparatisme et les actions anti-ukrainiennes, et qui de ce fait doivent être défaits de leur immunité parlementaire, puis inculpés. Cela correspond à environ cinq députés Ukrainiens » a indiqué Tyagnibok

Selon ses dires, le procureur général annoncera sous peu le nom de ces députés.

Comme l’annonçait l’agence, le procureur général a initié une procédure contre le député du parti des Régions Oleg Tsarev.
Petit rappel : le procureur général est aussi un député de Svoboda. Nos journalistes français, depuis le début, s’évertuent a nous dire que Svoboda n’a aucun pouvoir réel dans le gouvernement, dans les faits ils dirigent les opérations militaires et la justice, une broutille pour nos journalistes.
Le lendemain 7 mai, le président d’Ukraine signe une loi pour autoriser cette chasse a l’élu. Les députés visés risquent le pénal, 12 ans de prison pour séparatisme.
L’étape suivante a été rapidement franchie : ils se posent la question de comment tout simplement interdire le parti, définitivement.
Il ya beaucoup de matériaux sur la complicité du PCUk à une organisation terroriste et les activités séparatistes – a dit lors de la réunion d’hier de la Verkhovna Rada le Président Oleksandr Turchynov. – J’ai demandé au ministère de la Justice d’examiner cette question et s’il existe des preuves, de déposer des documents concernant l‘interdiction du Parti communiste de l’Ukraine
Cette demande est appuyée par Oleg Lyashko, qui accuse les députés du parti communiste d’être “des prostitués de la Russie”, et les a accusé d’être responsable des morts de Mariupol – pourtant c’est ce même député qui appelait a ne pas faire de prisonniers.
Et la suite s’annonce terrible, un journaliste et historien Andrew Plahonin demande à faire un procès du communisme en général :
L’interdiction du Parti communiste (serait inutile) sans un nouveau procès de Nuremberg avec cette fois Lénine, Staline, et leurs successeurs, l’interdiction de l’idéologie communiste, la purge complète de l’ancien parti et des fonctionnaires
16 mai :
Déposé à la Rada : 4896, Projet de résolution sur l’élimination de la faction parlementaire “Parti communiste de l’Ukraine”, par deux députés du parti Patrie, le parti du président en place.
Le PCUk a annonce dans la foulée qu’il se retire des élections présidentielles, les jugeant illégitimes.
Quelques heures après, a la sortie d’une émission de télévision, Simonenko, ex candidat du parti communiste d’Ukraine, a subi une tentative d’agression, – une autre forme de purge, encore plus radicale.

Le communiqué ITAR-TASS :

KIEV, 16 mai /ITAR-TASS/ Le chef du Parti communiste ukrainien, Piotr Simonenko, candidat à la présidence de l’Ukraine lors des élections anticipées prévues pour le 25 mai, a déclaré vendredi qu’il abandonnait la course à la présidence.

« Il y a une guerre en Ukraine », a-t-il déclaré lors de débats télévisés sur la première chaîne de télévision nationale. « L’Ukraine est en train de perdre des territoires. La situation dans les régions de Donetsk et Lougansk est très difficile. Les oligarques ne se contentent plus de former des groupes de bandits, mais également des structures paramilitaires » .

« La lutte contre la dissidence et la censure ne peuvent mener qu’à une seule conclusion quant à ces élections : ces élections seront illégitimes et nous sommes confiants de cela », a-t-il souligné. « C’est pourquoi le Parti communiste a décidé de retirer ma candidature, nous faisons cela pour sauver l’Ukraine des ravages que nous connaissons actuellement. »

Dans un appel publié sur le site internet du Parti communiste ce vendredi, M. Simonenko déclare que la décision de retirer sa candidature de la course à la présidentielle avait été prise par le présidium du comité central du parti avec le consentement des dirigeants de toutes les organisations régionales.

« Dans les conditions d’effondrement du système d’application de la loi et devant les actes de bandits incontrôlables du Secteur droit et consorts, notre candidat, ses agents et ses bénévoles sont littéralement dans l’impossibilité de mener à bien la campagne électorale, non seulement dans les régions occidentales du pays, mais également dans les régions qui soutiennent traditionnellement notre parti », précise le communiqué. « Dans ces conditions, il est impossible d’organiser des élections normales, d’assurer la libre expression de la volonté des électeurs et de garantir des conditions égales pour tous les candidats. »


Rappel : Candidat en 1999, 2004 et 2010, Piotr Simonenko avait obtenu 23 % des suffrages au 1er tour en 1999, se qualifiant pour le second tour, où il perdit avec 39 % des voix :

Alors peut-être pourrait-on le croire quand il dit :

(Le 6 mai) Après que le parti communiste a été viré d’une séance de Verkhovna Rada :

“J’ai exigé une transmission en direct, afin que les gens puissent savoir, quelles mesures ont été prises et pourquoi la guerre est en cours et pourquoi on assassine les gens. Mais c’est n’est pas dans l’intérêt de ce régime national-fasciste qui a déclenché les massacres et maintenant par lâcheté essaie de cacher ses crimes à coup des séances fermées.”
“Il est clair que le régime national-fasciste montre son vrai visage.”
“Aujourd’hui nous avons discuté nos actions futures avec les députés du Parti des régions. Ils ont soutenu notre position sur le fait que les méthodes fascistes de l’organisation de travail sont arrivées au parlement. Demain nous présenterons au public notre projet commun – la création du “Front antifasciste“chez nous en Ukraine et l’unification des toutes les forces progressistes, afin d’arrêter la propagation de cette contagion en Ukraine.”
“Le groupe parlementaire du Parti communiste affirme : la dictature néonazie est en train de s’établir en Ukraine. La structure de l’État est détruite dans un but précis.”
(Source : KPRF)
Au sujet du projet de loi sur l’interdiction du Parti communiste :
Au cours de l’Histoire, seuls les nazis ont interdit le Parti communiste. Et maintenant cette question se pose dans un pays qui se qualifie d’européen et civilisé.”
(Source : Komsomolua)  (NB. : l’Allemagne l’était aussi en 1933…)

Un attentat a été commis contre Piotr Simonenko

Aujourd’hui le 16 mai, à la fin des débats télévisés sur la 1ère chaine nationale ukrainienne, le leader du Parti Communiste ukrainien Piotr Simonenko a été agressé devant le bâtiment du centre télévisé.

Dans son commentaire par téléphone à la chaîne “112 Ukraine”, Piotr Simonenko a raconté qu’à la sortie du bâtiment de la 1ère chaine nationale des inconnus l’attendaient.

“Nous ne pouvions pas sortir du bâtiment et étions obligés de partir là où c’était possible. Tout était bloqué par des voitures et des gens masqués armés de battes de baseball. Ils nous empêchaient de partir. Évidemment, on entendait des appels agressifs qui disaient ce qu’il fallait me faire dans ce cas… Nous avons réussi à nous échapper”, – a déclaré le leader du PCU, en précisant qu’il a été contraint de quitter le bâtiment par une autre sortie et prendre une autre voiture.

D’après Piotr Simonenko, une course-poursuite a commencé en voiture.

“Quelques voitures créaient sans cesse des situations avec une risque d’accident pour les habitants de la vile. Ils ont bloqué le passage à un endroit et nous ont arrêtés… On ne pouvait plus échapper. Ils se sont mis à casser la voiture avec leurs battes et jeter des bouteilles avec des cocktails Molotov” – raconte le leader des communistes en précisant que l’incident a eu lieu rue Melnikov.

“C’était rue Melnikov. .. Devant la “Russie de Kiev”…  Je ne connais même pas le nom de toutes ces rues, puisque nous sortions même par moments sur le Quai… Pendant tout ce temps-là nous étions poursuivis par des rebelles fous de rage. Je n’ai pas compris quel était leur but. Mais leurs cris étaient très hostiles” – a souligné Piotr Simonenko.

Piotr Simonenko a dit que lui-même n’a pas subi de dommages corporels. “J’étais assis sur le siège arrière… La bouteille (avec le cocktail Molotov) ne m’a pas atteint, elle a heurté la vitre qui l’a déviée”- a-t-il ajouté.

En même temps il a déclaré ignorer qui pourrait vouloir le tuer.

Je ne peux pas le dire aujourd’hui, car, vous comprenez, il y a plusieurs forces dans le pays. Certains font partie des soi-disant “bataillons”, certains adhèrent au Secteur Droit, d’autres à “Svoboda”. En ce moment on ne comprend plus ce qui se passe dans le pays’ – a précisé le leader du PCU.

J’espère que les citoyens comprendront ce qui s’est passé réellement… Ils l’ont vu de leurs propres yeux… C’était une situation vraiment grave… Nous tentions de distancier les rebelles, mais ils avaient plusieurs voitures puissantes qui roulaient vite en menant cette course-poursuite et cette bataille… en ayant recours à la force contre moi dans ce cas précis”, – a ajouté Piotr Simonenko.

Rappelons qu’aujourd’hui dans sa dernière réplique du débat télévisé Piotr Simonenko a annoncé le retrait de sa candidature aux élections présidentielles.

Source : KPU

 

Dans son commentaire à GolosUA (“La voix UA”), l’analyste politique Andrei Zolotarev a déclaré que l’agression contre Piotr Simonenko est la démonstration d’une politique de terreur.

“Le pays où de telles choses arrivent a-t-il sa place en Europe? La réponse est évidente. Le pouvoir actuel, qui proclame haut et fort son attachement aux valeurs européennes, donne des exemples contraires plutôt caractéristiques des pays du tiers-monde. “

D’après lui, l’Etat n’a pas pu garantir des conditions normales, égales et démocratiques pour les élections, pas plus qu’un maintien de l’ordre et  le respect des lois.

“Dans des conditions où le choix politique est corrigé à coup des battes de baseball et de cocktails Molotov, on ne peut parler de légitimité des élections. Après que Simonenko a annoncé le retrait de sa candidature aux élections présidentielles de l’Ukraine, on l’attendait à la sortie devant la compagnie de la télé nationale. Ceux qui l’ont fait ont prouvé que les élections se déroulent dans des conditions anormales. Des groupes terroristes sévissent dans la capitale. Les gens peuvent ne pas aimer tel ou tel homme politique, mais dans les cas de Tsarev et Simonenko, lorsque on se fait ouvertement agresser en plein centre de la capitale, les commentaires sont superflus” – a souligné l’expert.
Source : KPU

Traduction : www.les-crises.fr

N.B. Pour mémoire, le 13 mai le gouverneur de la région de Lougansk a été lui aussi visé par un attentat, tout comme le 28 avril le maire de Kharkiv

Allez, en bonus, Perrine Tarneaud, une journaliste empathique et lucide face à Mélenchon face à ces problèmes (quel est son nom ?) :

64 réponses à [Ukraine] Le Parti communiste en voie d’interdiction, son leader se retire de la présidentielle qualifiant le gouvernement de “national-fasciste” et de “dictature nazie” en devenir, et est victime d’une violente agression…

  1. Babbelghem Le 17 mai 2014 à 06h13
    Afficher/Masquer

    Pour tweeter l’article, il faudrait raccourcir le lien. Avec Tinyurl ou autre.

    Edit : Bah non, ça marche pas même avec tinyurl.


    • perceval78 Le 17 mai 2014 à 09h40
      Afficher/Masquer

      @Babbelghem : google a un equivalent de tinyurl : http://goo.gl/

      je t’ai fait le lien : goo.gl/yb7bqy


    • Hellebora Le 18 mai 2014 à 11h12
      Afficher/Masquer

      Personnellement j’utilise toujours BITLY. COM. Jamais de pb

      http://bit.ly/1oDhcck


  2. PA.Québec Le 17 mai 2014 à 06h26
    Afficher/Masquer

    L’émission avec Jacques Sapir est également visible ici

    http://www.dailymotion.com/video/x1uoc7b_le-grand-debat-dans-la-tete-de-vladimir-poutine_news


    • Prava Le 17 mai 2014 à 20h22
      Afficher/Masquer

      Olivier, vous qui cherchiez à avoir des preuves que la Russie était impliquée sur le terrain, peut être que ce personnage vous intéressera :
      en.wikipedia.org/wiki/Igor_Girkin


  3. PA.Québec Le 17 mai 2014 à 06h43
    Afficher/Masquer

    Le journaliste chenu de Médiapart doit être un ancien de Libération (La Russie mène la danse, nationaliste exacerbé lors du défilé sur la Place rouge le 8 mai, etc.) Pour lui, il est clair que la Russie c’est le grand méchant ours.


  4. Kiwixar Le 17 mai 2014 à 07h34
    Afficher/Masquer

    J’ai l’impression que les banques et les bourses occidentales ne tiennent plus qu’avec des bouts de ficelle de plus en plus fins, et qu’il leur faut trouver un bouc émissaire (Poutine) pour l’effondrement.

    Ils souhaitent l’attirer dans un piège à grands coups de russophonicides et de charniers. Et le jour où l’armée russe intervient, hop, ils laissent tomber d’un coup les bourses et les banques occidentales, pour lui mettre tout sur le dos, y compris la loi martiale, la non-inversion de la courbe du chômage, le massacre des bébés phoques, le scandale du Libor, la globalisation, l’explosion du prix du pétrole et le Traité Transatlantique.

    Le plus étonnant est Merkel qui soutient tranquillement une junte nazie contre la Russie, qui a déjà donné, merci (30 millions de morts pendant la 2ème Guerre Mondiale), comme l’a souligné Shröder.

    Plutôt que d’être poussé à intervenir militairement, la Russie devrait peut-être sortir de sa tempérance et taper du point sur la table dès maintenant contre l’UERSS et l’Allemagne : “cessez de soutenir la junte nazie, sinon on coupe le robinet du gaz et du pétrole, et pas plus tard que tout de suite”.


    • DOZIER Le 17 mai 2014 à 12h23
      Afficher/Masquer

      “Plutôt que d’être poussé à intervenir militairement, la Russie devrait peut-être sortir de sa tempérance et taper du point sur la table dès maintenant contre l’UERSS et l’Allemagne : “cessez de soutenir la junte nazie, sinon on coupe le robinet du gaz et du pétrole, et pas plus tard que tout de suite”.”

      C’est la 1ère intention qui est très souvent la mauvaise.

      V Poutine n’a pas d’autre choix que de faire profil bas, il s’est laissé piéger et le sait.
      Les jours de la “junte nazie” sont comptés, elle sera remplacée dès qu’un pouvoir pro occidental plus présentable pourra être installé dans la durée.

      La seule chose que le bloc USA/UE attend, c’est justement que V Poutine envoi les chars et coupe le robinet du gaz.

      Rien de tout cela ne s’est produit.
      Au lieu de cela Gazprom a consenti un rabais de 20% à la Lituanie (membre de l’OTAN) et continue de fournir du gaz à l’Ukraine. La Russie à annulé la dette de Cuba et négocie un accord de fourniture de gaz avec la Chine et la Corée du sud, à hauteur de 30 milliards de m3 / an puis 60 milliards en fonction de la demande chinoise. Ces chiffres sont à comparer avec la fourniture de gaz russe à l’UE environ 165 milliards de m3 / an.

      En résumé, il n’y aura pas de coupure brutale du robinet mais une sorte de chantage consistant à faire comprendre aux membres de l’EU qu’ils ne sont plus les principaux clients de la Russie, celle-ci ayant désormais d’autres débouchés pour son gaz et qu’en conséquence il serait souhaitable de pouvoir renégocier les tarifs à la hausse.

      Donc en clair et sans décodeur, l’UE tout en étant mise en coupe réglée avec le traité transatlantique, devra s’acquitter d’une facture gazière plus élevée.


      • Caroline Porteu Le 17 mai 2014 à 15h58
        Afficher/Masquer

        @Dozier
        Il s’agit bien d’une stratégie d’encerclement de la Russie par les hommes de main de Washington que sont les technocrates de l’UE ;
        Il y a tout à coup une subite accélération concernant la Moldavie qui pourrait très bientôt et pour les mêmes raisons se retrouver dans la même situation que l’Ukraine , sachant que la Transnitrie vient de demander son rattachement à la Russie .

        Ca non plus , çà ne fait pas la UNE de nos médias .. Les français se demanderaient avec raison quelle mouche à piqué Barroso et Von Rompuy .

        Rompuy en Moldavie pour parler intégration
        http://fr.ria.ru/world/20140513/201201538.html
        L’UE a un gros problème , plus de la moitié des moldaves préfèreraient une Union douanière avec la Russie .
        Alors Ukraine bis repétita prévisible ..
        Là l’échéance c’est Aout ..


        • DOZIER Le 17 mai 2014 à 20h28
          Afficher/Masquer

          @ C Porteu
          “Il s’agit bien d’une stratégie d’encerclement de la Russie par les hommes de main de Washington que sont les technocrates de l’UE”

          Oui, mais au delà de cela, il y a le fait que la Russie ne fait pas envie, ne fait pas rêver, en clair les Russes n’ont pas vraiment d’alternative à proposer en terme de modèle de société.

          Les US ont compris depuis longtemps l’importance que revêtait le fait de pouvoir disposer de médias puissants et d’être à même de proposer une offre culturelle attrayante.
          Sur ce champs là, les Russes sont des nains, il suffit de regarder leur offre en matière de médias comparée aux grands groupes occidentaux.

          La bataille ne se joue pas uniquement sur le terrain mais aussi dans les cerveaux.


          • Perekop Le 17 mai 2014 à 23h16
            Afficher/Masquer

            “La Russie ne fait pas rêver”… vous me faites rire ! Evidemment, ce n’est pas le portrait totalement biaisé qu’on en dresse dans les médias français qui vous donnera envie d’y aller ! Vous devriez peut-être aller vérifier sur place. Pour y aller régulièrement, je peux vous dire que l’on s’y sent très bien, surtout en ce moment où, grâce au comportement imbécile et suicidaire des gouvernants européens (et américains), les Russes sont survoltés et retrouvent leur fierté, se réintéressent à leur magnifique culture, à leurs racines perdues depuis 1917… Leur “modèle” de patriotisme, de sens du sacrifice, leur effort pour se rattacher aux valeurs chrétiennes pourraient faire bien des envieux ici, croyez-moi. On croit qu’on va leur apporter quelque chose et ce sont eux qui vous transmettent leur énergie, leur gaieté dans l’adversité, leur espoir en l’avenir.
            D’ailleurs, beaucoup d’étrangers, notamment des Français, y font leur vie, attirés par un dynamisme et une force vitale qui ont depuis longtemps déserté la France, hélas.
            Bien sûr qu’il y a des problèmes là-bas, mais quoi..; vous trouvez qu’on vit heureux et serein en France ? Qu’on y est joyeux, à l’abri de la corruption, de la violence, de la bêtise humaine, du bétonnage de nos villes, de la partialité de la justice, de la falsification idéologique ?
            Franchement, en ce moment, “y a pas photo”…


            • Caroline Porteu Le 18 mai 2014 à 01h16
              Afficher/Masquer

              Elle est là la source ….
              http://en.wikipedia.org/wiki/Igor_Girkin

              Je crois que je préfère nettement l’article du Figaro sur le Monsieur , il est nettement plus complet ^^^^ et plus détaillé …
              Ce Colonel Strelkov qui défie ouvertement Kiev
              http://www.lefigaro.fr/international/2014/04/29/01003-20140429ARTFIG00380-ce-colonel-strelkov-qui-defie-ouvertement-kiev.php


            • DOZIER Le 18 mai 2014 à 09h20
              Afficher/Masquer

              “La Russie ne fait pas rêver”… vous me faites rire ! Evidemment, ce n’est pas le portrait totalement biaisé qu’on en dresse dans les médias français qui vous donnera envie d’y aller !

              Je ne porte pas de jugement, je me borne a constater que la Russie a conservé dans l’opinion occidentale une image peu attrayante, héritée probablement de son passé communiste.
              Que certains médias fassent tout pour entretenir cette image, ce n’était pas là mon propos.

              Je me bornais à souligner le fait, que les USA n’avaient pas ce “handicap” ce qui ne signifie pas forcément que ce pays soit un modèle de démocratie.

              En résumé et pour filer la métaphore :
              Les US ont toujours su bien décorer la vitrine, les Russes commencent à peine (voir les JO de Sotchi)


      • Kiwixar Le 17 mai 2014 à 23h29
        Afficher/Masquer

        Poutine doit choisir la solution la moins pire entre :
        – intervenir militairement en s’exposant aux gesticulations outrées des US/UERSS (meilleur moment : pendant la coupe du monde de foot)
        – laisser des nazis qui haïssent viscéralement les Russes à sa frontière jouer avec des centrales nucléaires et des matériaux fissiles, et bloquer son approvisionnement en armement ukrainien

        Je serai Russe ma priorité serait de balayer les nazis fous-furieux devant ma porte, avant qu’ils acquièrent des capacités militaires. De toute façon, ils voudront toujours récupérer la Crimée, donc il y aura la guerre tôt ou tard.


        • DOZIER Le 18 mai 2014 à 09h30
          Afficher/Masquer

          @ Kiwixar

          Les “nazis fous furieux” sont instrumentalisés et ne sont là que pour permettre l’installation d’un régime pro occidental (comme en Hongrie & en Pologne).

          Je prend les paris que d’ici au plus 2 ans, aucun néo nazi ne fera plus parti du gouvernement à Kiev.

          Quant à V Poutine, il ne peut qu’attendre le faux pas de trop (ou le provoquer…)


  5. Caroline Porteu Le 17 mai 2014 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Les élections du 25 Mai sont une mascarade sinistre .
    http://bit.ly/1iSL4K3

    Tous les éléments qui s’ajoutent jour après jour le démontrent . Poroshenko doit être élu pour continuer à distribuer des cadeaux comme au fils Biden et devenir un caniche zélé de l’empire .

    L’interdiction des partis est une étape de plus .
    Sans doute encore l’une des brillantes idées des “Conseils” de l’actuel Gouvernement comme notre Commissaire Européen FULE qui était encore à Kiev hier

    Les républiques de Donetsk et Lougansk déclarées organisations terroristes ce qui ouvre la voie à toutes les exactions devenues légitimes .


  6. Crapaud Rouge Le 17 mai 2014 à 08h16
    Afficher/Masquer

    Le 25 mai, il ne restera plus que des candidats néonazis ou n’osant pas se dresser contre leurs oukazes. Ces “élections” seront néanmoins déclarées “légales” par les Occidentaux, et le président “élu” sera déclaré “légal”. La “démocratie” ayant été “respectée”, Poutine n’aura plus qu’à fermer sa g… Mais les populations de l’Est, se voyant privées de toutes représentations légales, vont devenir de jour en jour plus “terroristes” et plus “séparatistes”, et Poutine sera toujours plus diabolisé, même s’il ne fait rien.


  7. Crapaud Rouge Le 17 mai 2014 à 08h32
    Afficher/Masquer

    On dirait que l’US/UE veut mettre la main sur l’industrie ukrainienne, un peu comme l’Allemagne de l’Ouest a absorbé la RDA, mais avec le gros risque de provoquer un bain de sang et une “épuration ethnique” dans l’Est. Leur seul soucis est que Poutine n’intervienne pas.


    • Caroline Porteu Le 17 mai 2014 à 09h10
      Afficher/Masquer

      Oui .. c’est déjà quasiment fait .
      Ukraine, Syrie , Venézuela , cherchez le gaz .
      http://bit.ly/1fChLPR

      C’est un jeu sordide pour encercler la Russie et la Chine et faire perdurer l’hégémonie américaine en particulier celle du dollar: Guerre non conventionnelle mais guerre quand même . Les vies humaines n’ont que peu d’importance par rapport aux enjeux de ces Messieurs . Vous avez pu le voir en Irak et en Lybie.

      Et comme le dit Bzrezinski , il est désormais plus facile de tuer 1 Million de personnes que de les contrôler .
      Pour l’Ukraine , la coupe du Monde de Foot permettra sans doute de détourner l’attention de ce qui est vraiment en train de se passer là bas … Le timing est parfait .
      Les notions d’Etat de Droit n’ont plus aucun sens pas plus en Europe qu’aux USA .. Il ne subsiste que quelques simulacres pour faire croire que la justice existe encore , mais en fait elle a été cédée aux mafias .

      Un très bon article sur les organisations off shore des nouveaux oligarques Ukrainiens sur un blog de Mediapart ..
      Tout est lié . Et vous verrez qui a sans doute remercié Biden .

      http://blogs.mediapart.fr/blog/segesta3756/160514/lukraine-et-les-dents-des-oligarques-le-cas-biden


      • perceval78 Le 17 mai 2014 à 09h49
        Afficher/Masquer

        Heureusement l’UE est bonne et a décidé de ne pas sanctionner la Russie en continuant a acheter son gaz :

        http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203504235286-ukraine-l-europe-renoncerait-a-inclure-l-energie-dans-les-sanctions-a-l-egard-de-moscou-671592.php

        Bel exemple de communication en mouvement . C’est l’UE qui est dépendante du gaz russe , mais c’est l’UE qui fait une fleur aux Russes .

        Je crois que l’on sous estime la profondeur du mal .


        • ANNA Le 17 mai 2014 à 10h22
          Afficher/Masquer

          perceval,
          “la profondeur du mal ” est sous estimée, en effet

          Suite aux “sanctions” contre la Russie dans la crise Ukrainienne, la Russie compte passer au “roubles”, pour le payement du gaz russe pour les pays de l’UE 🙂

          (en allemand)
          http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2014/05/14/gazprom-eu-staaten-muessen-kuenftig-in-rubel-zahlen/
          (en russe)
          http://mixednews.ru/archives/58132

          * quand on pique un ours, il faut s’attendre a ce qu’il se réveille 🙂


          • perceval78 Le 17 mai 2014 à 10h24
            Afficher/Masquer
          • VladP Le 17 mai 2014 à 13h36
            Afficher/Masquer

            Bonjour Anna et merci pour cette nouvelle. 🙂
            Jusque-là, je savais que M. Poutine allait s’arranger avec les chinois pour des paiements en roubles ou en Huan et qu’il avait acheté du pétrole iranien avec des contrat de “contre-affaires”, mais je ne pensais pas qu’il allait demander si tôt aux européens de payer en roubles
            Pourtant, c’était bien la suite logique de toute sa politique récente: Réduire le rôle du dollar à une monnaie périphérique, voire à rien du tout (la valeur du papier sur lequel il est imprimé).
            Si les européens veulent être livré en gaz, qu’ils paient en roubles!
            M. Obama va détrôner, et de loin, M. Lyndon Jonhson au poste du pire président de l’histoire américaine!


          • Caroline Porteu Le 18 mai 2014 à 01h19
            Afficher/Masquer

            Elle aussi reprise dans certains médias US comme Zero Hedge
            Russia Holds “De-Dollarization Meeting”: China, Iran Willing To Drop USD From Bilateral Trade
            http://www.zerohedge.com/print/488440

            Si par “ailleurs” vous voulez parler de la presse française , peut-on encore parler de presse vu l’insignifiance de ce qu’elle est devenue ?


    • DOZIER Le 17 mai 2014 à 12h32
      Afficher/Masquer

      “On dirait que l’US/UE veut mettre la main sur l’industrie ukrainienne”

      Une partie du complexe militaro industriel de l’ex URSS est situé en Ukraine de l’est.
      Qui contrôle cette région, contrôle une partie de la chaîne d’approvisionnement en armes & pièces détachées de l’armée Russe avec aussi des répercussions sur les contrats Russes à l’exportation.


  8. yt75 Le 17 mai 2014 à 08h48
    Afficher/Masquer

    Lu dans un commentaire du Guardian que les arbres touchés par des balles lors de la tuerie de Maidan auraient tous été coupé :
    http://discussion.theguardian.com/comment-permalink/35771383

    Après recherche rapide, cela apparait là :

    “The bullets have still not been seized, the witnesses and the wounded police officers and activists have not been questioned. The location of the snipers have not been determined yet and the trees hit by bullets [:] have all been cut down,” the statement says.”

    Read more: http://voiceofrussia.com/news/2014_05_12/Ukraines-Lugansk-declares-itself-sovereign-state-4343/

    Déclaration de Ianoukovitch.

    Cela devrait être assez facile à vérifier, et si c’est le cas vraiment extrêmement curieux …


  9. Nerouiev Le 17 mai 2014 à 09h14
    Afficher/Masquer

    Avec l’éradication du parti communiste de façon aussi cinglante, il est clair que les USA sont derrière et qu’on revient à la “stratégie du choc” (titre du livre de Naomi Klein) pour la mise en place de la théorie économique de l’école de Chicago pour une privatisation totale, armée incluse. C’est ainsi qu’on peut voir la présence de la milice américaine Akademi (ex Blackwater). Cette politique grignote aussi la France quel que soit le parti au pouvoir et qui finissent par se ressembler.


    • Caroline Porteu Le 17 mai 2014 à 09h22
      Afficher/Masquer

      @Nerouiev
      C’est exactement la déclaration de Newt Gringrich , lors d’un interview à Euronews sur le pacte transatlantique .
      L’Etat de droit est bel et bien déjà totalement enterré .
      Seule une remise à plat totale de l’Europe avec l’abolition des traités existants pourrait nous permettre d’y échapper . Ce qui nécessite sans doute une sortie urgente de l’UE actuelle .

      L’Ukraine n’étant qu’un avant goût de ce qui nous attend .. si nous laissons faire .

      La déclaration de Newt Gringrich est la suivante :

      Newt Gringrich, homme politique républicain conservateur US très important, révèle l’importance des élections européennes dans une interview à Euronews : “Je ne pense pas qu’il y ait un nouvel ordre mondial, a répondu Newt Gingrich. Il y a une technologie mondiale qui émerge et il y a une économie mondiale, mais je pense que les hommes politiques et les gouvernements sont complètement dépassés. Vous verrez davantage de désordre dans les 50 prochaines années et nous avons besoin d’apprendre comment gérer le désordre pour que ça ne provoque pas de dégât majeur.”.
      http://blogs.mediapart.fr/blog/patrick-cahez/040514/accord-transatlantique-laveu-us-ttip-tafta-gmt

      L’exemple Ukrainien nous montre parfaitement comment nos gouvernants ont décidé de gérer le désordre . D’ailleurs la répression des manifestations de Bruxelles il y a quelques jours devrait également fortement nous alerter .
      Ils ont même fait paraitre un article au journal officiel de l’UE en 2007 , qui indique que les politiques Européens ont le droit d’outrepasser l’interdiction de la peine de mort en cas d’émeutes civiles .
      Si cela vous intéresse, je vous retrouverals le JO en question


      • Caroline Porteu Le 17 mai 2014 à 09h25
        Afficher/Masquer

        Article du JO du 14 décembre 2007
        EXPLICATIONS (*) RELATIVES À LA CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX (2007/C 303/02)

        Les explications qui figurent ci-après ont été établies initialement sous la responsabilité du praesidium de la Convention qui a élaboré la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Elles ont été mises à jour sous la responsabilité du praesidium de la Convention européenne, compte tenu des adaptations apportées au texte de la Charte par ladite Convention (notamment aux articles 51 et 52) et de l’évolution du droit de l’Union. Bien que ces explications n’aient pas en soi de valeur juridique, elles constituent un outil d’interprétation précieux destiné à éclairer les dispositions de la Charte.

        TITRE I — DIGNITÉ
        …………………………….

        Les dispositions de l’article 2 de la Charte correspondent à celles des articles précités de la CEDH et du protocole additionnel. Elles en ont le même sens et la même portée, conformément à l’article 52, paragraphe 3, de la Charte. Ainsi, les définitions «négatives» qui figurent dans la CEDH doivent être considérées comme figurant également dans la Charte:

        a) l’article 2, paragraphe 2, de la CEDH:
        «La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:
        a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
        b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
        c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.

        1. l’article 2 du protocole no 6 annexé à la CEDH:
        «Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions …».

        http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0017:0035:FR:PDF

        Et vous avez de la chance : le document officiel est encore rédigé en langue française !


        • Nerouiev Le 17 mai 2014 à 10h14
          Afficher/Masquer

          Vos infos sont hyper intéressantes et je vous en remercie.


        • olivier69 Le 17 mai 2014 à 10h27
          Afficher/Masquer

          Bonjour Caroline,
          Il semble, en effet, difficile de reconsidérer la séparation des pouvoirs sans intégrer les nouveaux (la finance, l’information par exemple) sur un plan juridique et politique…
          C’est logique que le fascisme prend des nouvelles formes puisque ce n’est plus les nations mais les firmes qui gouvernent. C’est naturellement devenu un “fascisme de classe” (bipolaire) ! D’ailleurs, il transpire au besoin sous forme nationale et raciale.
          La France ou L’UE ne sont qu’une couverture. Il faut être aveugle pour ne pas le remarquer…
          Les firmes dirigent et elles sont à l’origine de ces dérives. Bientôt, pourquoi pas, un nouveau moyen de se débarrasser des “rebus” (les salariés et citoyens). Mort ou vif !
          Solution préconisée : éliminer les mécontents ? Un recours nécessaire ?
          C’est avant tout un alignement sur les normes américaines de plus…Et les socialistes sont en accord avec cela ? Ils ne dénoncent pas ou plus ? Si, si, un par ci, par là,…
          La France doit-elle perdre ses richesses (matérielles et immatérielles) , rien que pour le pétrole et le dollar ? Pour l’instant, sa place semble bien maigre dans le schéma qui lui est réservé. Pourtant, elle a tellement de choses à apporter à travers son histoire (sa culture). Tous nos brevets sont détournés alors qu’ils pourraient nous être plus utiles. Le terroir est en danger à cause de la normalisation. L’éducation est sacrifiée, l’image de nos valeurs,…etc
          Il nous faudrait en priorité redélimiter la dimension d’une concurrence saine avec une approche humaine des besoins (distribution publique : un cadre évolutif) en limitant les ententes économiques privées qui provoquent des corporations et du communautarisme. Mais, seule une nation (et non une oligarchie) semble pouvoir décider d’un changement de cadre social annoncé (infléchir) pour les échanges.
          Sous ses aspects philosophiques et culturels, la politique et la religion ont parfois permis d’endiguer la notion d'”esclavagisme” et d'”intolérance”. Sous ses aspects guerriers, cela donne ce “genre d’immondice”. Ils sont beaux, les droits de l’homme !
          Cdlt
          Cdlt


          • phane Le 17 mai 2014 à 11h48
            Afficher/Masquer

            Oui, ce sont les firmes qui gouvernent. A terme, la suite logique c’est le transfert de citoyenneté des individus vers les firmes, qui sont deja des personnes morales. Ne pas oublier que nombre de ces dirigeants de firmes US en particulier éprouvent une grande admiration pour les idées de Ayn Rand ( encore un idéal d”homme nouveau” qui n’a jamais manqué de produire du totalitarisme
            http://www.telerama.fr/idees/ayn-rand-l-apotre-de-l-egoisme-qui-inspire-la-droite-americaine,88585.php ). De même l’eugénisme n’est pas mort dans le cerveau de nombre d’entre eux. Il a dérivé aujourd’hui dans les projets transhumanistes.


            • Caroline Porteu Le 17 mai 2014 à 12h50
              Afficher/Masquer

              Les humains ne sont plus eux aussi que des variables d’ajustement . C’est vrai en termes économiques , mais la nouveauté est que cela le devient aussi en termes de politique .
              Les élections sont des simulacres , largement facilitées par un bipartisme qu’il est beaucoup plus facile de contrôler qu’une multiplicité de partis .

              C’est exactement la théorie des néoconservateurs américains , celle sur laquelle s’est bâtie tout l’empire économique US .
              Tant qu’ils avaient des politiques ayant encore un certain sens de la nation , cela allait , mais visiblement , c’est quelque chose de plus en plus rare .

              Et aujourd’hui on peut dire que les USA ne sont plus gouvernés . La lettre des membres du VIPS que j’ai citée à plusieurs reprises sur le blog d’Olivier , mémo adressé à Obama d’anciens membres des services de renseignement qui s’émeuvent de la politique actuelle et qui demandent à Obama de changer “de conseils” en est une preuve de plus .

              Partout , y compris en Australie avec les déclarations fracassantes de l’ex Premier Ministre Malcolm Fraser , cette prise de conscience est en train de faire son chemin . Il est urgent de la faire en Europe avant qu’il ne soit trop tard .


  10. Piotr Peterovich Le 17 mai 2014 à 09h23
    Afficher/Masquer

    Toutes ces gesticulations à la Rada ne sont que pantalonades. L’Ukraine n’existe plus : il n’y a désormais qu’une immense zone de non-droit peuplée de milices armées et de seigneurs de guerre qui les financent… Bien du plaisir à qui, Russes ou Occidentaux, devra essaye d’y remettre de l’ordre


  11. astap66 Le 17 mai 2014 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Ce qui est absolument incroyable, ce qu’aucun des grands quotidien de la “presse de référence” ne donne cette information: Rien sur le site du monde, même dans les brèves. Rien sur le site du figaro. Rien évidemment sur le site de Libération.
    Les seules infos qui passent sont des dépêches AFP ou le témoignages de journalistes “embedded”, souvent aux côtés de pro kiev, et nous montrant donc leur vision des choses.

    Comme ce reportage de france 2 : http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/video-les-nouveaux-maitres-de-l-est-de-l-ukraine-imposent-la-terreur-aux-opposants_601345.html

    Que se passe-t-il au même moment dans l’ouest de l’Ukraine ?


  12. Wilmotte Karim Le 17 mai 2014 à 09h37
    Afficher/Masquer

    L’un des éléments les plus intéressant est finalement, la carte des élections de 1999.
    Il ne s’agissait pas principalement d’un vote Est/Ouest.


    • casper Le 17 mai 2014 à 12h38
      Afficher/Masquer

      Par contre on voit bien le rejet que le communisme suscite dans les 4 oblasts les plus a l’ouest, qui deviendront le bastion de Svoboda, avec des scores de l’ordre de 90% pour son adversaire.


  13. Carole G Le 17 mai 2014 à 09h58
    Afficher/Masquer
  14. perceval78 Le 17 mai 2014 à 11h09
    Afficher/Masquer

    Tribune pour Caroline Fourest sur France Culture il y a 2 jours pour parler d’odessa et des otages enucléés

    http://www.franceculture.fr/emission-le-rendez-vous-du-mediateur-la-crise-ukrainienne-%C2%AB-selon-%C2%BB-caroline-fourest-fait-reagir-de-#.U3TpGIwS3Hk.twitter


  15. C Balogh Le 17 mai 2014 à 11h19
    Afficher/Masquer

    Perceval78

    Bien, bien, les auditeurs montrent qu’ils ne sont pas des “poires”.


    • pierre9459 Le 17 mai 2014 à 23h27
      Afficher/Masquer

      N’empêche que la Fourest ne retire absolument rien des saloperies qu’elle avait raconté.
      Je m’attendais à un débat et en fait, il y a juste le mec qui pose gentiment les questions et elle y répond comme elle veut, c’est à dire en continuant de mentir !


  16. Vallois Le 17 mai 2014 à 12h07
    Afficher/Masquer

    La réponse de la journaliste glace le sang… “49 morts”… “ouais mais Poutine a réussi son opération de déstabilisation”. C’est scandaleux, ce ne sont plus des mots de journalistes mais d’agents d’influence, passons-lui en boucle les images insoutenables d’Odessa et autres meurtres gratuits avec ces sous-entendus … complotistes !

    Imaginez là en écho, le 11 septembre 2001, “plus de 1000 morts”… “ouais mais Ben Laden (ou autre au choix selon ses convictions) a bien réussi son opération de déstabilisation”,

    Curieuse réplique de l’histoire : A l’incendie du Reichstag pour éliminer les communistes allemands en 1933, les nazis répondent à l’incendie de la maison des syndicats.


  17. Hellebora Le 17 mai 2014 à 12h29
    Afficher/Masquer

    La journaliste blonde, je l’ai vue dans un 28 mn d’ARTE, je crois… Son prénom, asses peu commun, est en “ine” il me semble. Je cherche


  18. Hellebora Le 17 mai 2014 à 12h49
    Afficher/Masquer

    Ayé ! La journaliste c’est Perrine Tarneaud

    et ses états de service :
    http://www.adgency-experts.com/nos-experts/perrine-tarneaud

    http://replay.publicsenat.fr/emissions/preuves_par_3/


  19. Guillaume81 Le 17 mai 2014 à 13h04
    Afficher/Masquer

    Petite rectification à propos de la déclaration du PC ukrainien :
    “Au cours de l’Histoire, seuls les nazis ont interdit le Parti communiste. Et maintenant cette question se pose dans un pays qui se qualifie d’européen et civilisé.”

    Non, les nazis ne sont pas le seuls à avoir interdit le parti communiste “dans l’histoire”. Archi-faux.

    Nombreux contre-exemples, notamment pendant la guerre froide :
    – le maccarthysme aux USA qui interdit de facto le PC américain.
    – la RFA interdit le KPD de 1956 à 1968.
    – L’Afrique du Sud de l’Apartheid, of course…
    – Tous les pays ayant connu un coup d’Etat armé par l’US Army et la CIA : Indonésie (1965), Chili (1973), etc.
    – Sans oublier en novembre 1991, l’interdiction du PC russe par Eltsine.

    Bon, j’arrête là les contre-exemples…


    • PA.Québec Le 17 mai 2014 à 13h54
      Afficher/Masquer

      Peut-être parle-t-il de l’histoire de l’Ukraine. Mais bon, je pense que c’est surtout un slogan politique (les méchants = les nazis).

      En ce qui concerne le parti communiste sud-africain, il n’a été interdit (en 1950) qu’une fois qu’il a décidé (en 1948) d’intégrer la défense de toutes les races… En 1922, il soutiendra des émeutiers blanches qui se plaignaient de la concurrence déloyale à ses yeux de travailleurs noirs importés par des recruteurs de pays voisins (et de la province sud-africaine profonde). Le Nord du Botswana, les Rhodésie, le Mozambique exportaient massivement des travailleurs vers les mines du Witwatersrand.

      Les revendications des mineurs du Witwatersrand, hostiles à la libéralisation raciale du marché de l’emploi par les grands conglomérats miniers, avaient reçu le soutien des militants du parti communiste à commencer par Bill Andrews, le secrétaire général du parti.

      Bien qu’opposé en théorie à la ségrégation raciale, les communistes sud-africains étaient essentiellement des blancs et, dans leur lutte pour renverser le capitalisme, avaient adhéré au slogan revendicatif des mineurs proclamant « Travailleurs de tout pays, unissez-vous pour une Afrique du Sud blanche » (« Workers of the world, unite and fight for a white South Africa! »).

      Au jour de l’an 1922, les mineurs s’étaient mis en grève à la suite de la réduction de leur salaire horaire et au recrutement de nouveaux mineurs noirs. Une dizaine de jours plus tard, plus de 20 000 mineurs blancs et la majorité des ingénieurs des mines cessaient le travail alors que les syndicalistes refusaient toute médiation de Jan Smuts, le premier ministre sud-africain.


  20. David Le 17 mai 2014 à 14h04
    Afficher/Masquer

    Un article des “rouges” sur la situation, ça continue à se réveiller et bouger dans l’extrême gauche Française:
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/ukraine-tentative-meurtre-contre-petro-simonenko-premier-secretaire-du-kpu-retire-candidature-presidentielle/

    Voici se que le chef de file des communistes ukrainien a parlé sur la première chaine ukrainien:
    “Simonenko a eu l’occasion de dresser à nouveau un constat implacable : la lutte entre clans oligarchiques et grandes puissances prêts à la division du pays ; la remise en cause de la souveraineté nationale face à l’UE, au FMI ; la glissade vers une gestion fasciste du pays, avec l’hystérie anti-communiste comme révélateur et les derniers événements à Odessa ou Mariupol.”

    On remarquera encore un communiste qui parle de souveraineté national, a croire qu’il n’y a que l’extrême gauche française pour qui ce concept est “sale”.
    Il doit bien resté d’ancien cadre du PCF qui ont gardé des contactes en Ukraine pour s’informer non?


  21. perceval78 Le 17 mai 2014 à 14h07
    Afficher/Masquer

    C’est dans l’air cette semaine , quand on minimise la representation de l’extreme droite a kiev :

    http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,101970477.html vers 36min30


    • Spipou Le 17 mai 2014 à 21h13
      Afficher/Masquer

      Mêmes remarques que vous, Rémi : j’ai beaucoup apprécié les analyses très pointues de Pierre Lorrain.

      J’ai un peu oublié ce que disait Michel Goya, mais il me semble me souvenir qu’il avait des analyses assez fines (je le confonds un peu avec Pierre Lorrain, parce qu’il est barbu aussi et qu’il lui ressemble pas mal de visage ! 😉 ). D’accord avec vous aussi sur Alexandre Adler, ça dépendait des moments… Mi figue-mi raisin, je dirais…

      Cécile Vaissié, sans commentaires !

      Perceval78, C dans l’air est une (très bonne) émission de débats, ce qui signifie qu’Yves Calvi invite des contradicteurs d’opinions différentes. C’est pour ça que je ne critiquerais pas, en soi, la présence de Cécile Vaissié.

      C dans l’air est un des rares “lieux” de nos media où on peut trouver des discours – et des informations – qui tranchent sur la soupe qu’on nous sert habituellement !


    • Sylba Le 17 mai 2014 à 21h33
      Afficher/Masquer

      Merci à Yves Calvi et à la “journaliste” (Laurence-Aïda Diop) qui a commis le détournement des images de Krasnoarmeïsk, alors qu’Alfred de Montesquiou, de Paris-Match, atteste que c’est Pravy Sector qui y a tué et blessé des gens désarmés ! (http://www.parismatch.com/Actu/International/Ukraine-Revelations-sur-la-tuerie-de-Kransnoarmeisk-564090)
      Mais au vu de la “médiation” dont nous a gratifié Jérôme Bouvier sur France Culture, peut-on espérer ne serait-ce qu’un rectificatif ?
      Je ne suis pas en mesure d’extraire la partie de “reportage” où cette dame se surpasse, mais si quelqu’un peut le faire et l’agrémenter d’un commentaire puis diffuser ce bel exemple de falsification : c’est de 31:40 à 31:56 http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,101970477.html


      • Spipou Le 17 mai 2014 à 21h45
        Afficher/Masquer

        Ah, oui, j’avais remarqué, ça ! C’était passé sur quelle chaîne ? Ce n’est pas précisé, et je ne sais pas si c’est un reportage d’une autre chaîne, de France 5 ou fait spécialement pour C dans l’air. Est-ce que C dans l’air dispose de ses propres envoyés spéciaux ? Est-ce que Laurence-Aïda Diop lui a été fournie par la chaîne quand il a demandé un reportage sur Donetsk ?

        Mais dites, Sylba, Yves Calvi ne peut pas vérifier toutes les informations qu’il reçoit ! Vous avez une idée de tous les documents qu’il doit examiner pour faire une émission par jour, sur tous les sujets de l’actualité ? Olivier, même s’il ne peut pas s’y consacrer à plein temps, s’occupe actuellement uniquement de l’Ukraine. Demain, Yves Calvi devra présenter une émission sur le permis de conduire à points, sur les nouvelles mesures fiscales du gouvernement français ou sur les élections européennes, allez savoir…

        Il invite des gens de tous bords, il leur pose et se pose des questions, et il est honnête dans ses questionnements, car il écoute les réponses.

        J’ai remarqué qu’il se prenait plein de critiques de gens de tous les bords qui n’appréciaient pas qu’il ne favorisent pas suffisamment leurs propres opinions. Mais c’est une émission de DEBATS, et nous n’en avons que deux sur les chaînes grand public en France : C dans l’air et Ce soir où jamais.

        Ne les torpillons pas !

        J’aimerais bien que tous nos journalistes soient du niveau d’Yves Calvi et de Frédéric Taddeï !


        • Spipou Le 18 mai 2014 à 02h12
          Afficher/Masquer

          Je ne sais pas de qui ils font partie, je me contente de juger sur pièces, en regardant l’émission.

          Ce soir ou jamais a un autre style, mais à mon humble avis, les deux sont de très haut niveau, et surtout, les deux cultivent le débat contradictoire. A ma connaissance, ce sont les seuls en France sur de grandes chaînes.

          A partir de là, peu m’importe de savoir “à qui appartient l’émission” !

          Vous connaissez beaucoup d’endroits où une personne comme Pierre Lorrain aurait pu dire tout ce qu’il dit ici ? Moi non, c’était même la première fois de ma vie que j’entendais parler de ce monsieur, et j’en remercie Yves Calvi.

          Quand à Taddeï, il est tout autant critiqué que Calvi, par des gens qui ne comprennent toujours pas ce que signifie l’expression “débat contradictoire”. Je vous avoue que moi-même, autrefois, je trouvais son émission un peu molle. Ce n’est que depuis un an ou deux qu’il est devenu beaucoup plus incisif, ce qui lui a d’ailleurs coûté son créneau horaire !

          Je suppose que vous et moi, nous sommes assez grands pour nous faire notre propre opinion, non sans demander l’avis d’Acrimed ou de qui que ce soit d’autre, non ?


      • Perret Le 17 mai 2014 à 23h59
        Afficher/Masquer

        Il y a un problème sur cette page de Paris-Match : aucune des réactions qui y ont été postées n’y apparaissent.


  22. Carole G Le 17 mai 2014 à 14h30
    Afficher/Masquer

    témoignage d une journaliste Russe , qui a passé 3 jours dans le camp militaire ukrainien d Irzioum
    dans la région de Karkhov:
    http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=48&id=1744


    • FreeBee Le 17 mai 2014 à 21h43
      Afficher/Masquer

      Incroyable! On comprend mieux pourquoi les oligarques de Kiev arment leur milice. Il n’ y a pratiquement pas d’armée et tous ce qui restent, heureusement, ne veulent pas tirés sur son peuple. Les missionnaires internationales et les fascistes de Secteur Droit ne vont pas s’arrêter en Ukraine. Il viendront faire un nouveau Maïdan en Europe occidentale. Avons nous oublié que Ben Laden a été armé et entraîné par les Etats-Unis? Il faut que l’Europe arrête de chercher, construire et protéger des nouveaux marchés pour l’économie des Etats-Unis.


  23. C Balogh Le 17 mai 2014 à 18h11
    Afficher/Masquer

    à Pavlo.
    La vidéo est interdite.
    “Le Parlement danois a été contraint d’abandonner un dessin animé South Park de style visant à inciter les jeunes à voter aux élections européennes . La vidéo controversée a déclenché une tempête de plaintes sur des scènes de pornographie et de la violence .”
    et tant mieux.


  24. Un naïf Le 17 mai 2014 à 18h21
    Afficher/Masquer

    En Grèce aussi, la chasse aux communistes est ouverte :

    Grèce : le ministre de la santé A. Georgiadis en pleine crise de Peur rouge
    Adonis Georgiadis, se référant au SYRIZA, promet de ne pas “laisser les communistes prendre le pouvoir”,

    http://www.okeanews.fr/20140517-grece-ministre-sante-georgiadis-en-pleine-crise-peur-rouge


  25. Kiwixar Le 17 mai 2014 à 23h12
    Afficher/Masquer

    Les fous de Secteur Droit essaient de prendre le contrôle de la plus grande centrale nucléaire européenne, dans l’est de l’Ukraine :
    http://www.rt.com/news/159640-ukraine-gunmen-nuclear-plant/

    En France, on s’en fout, nos frontières arrêtent les nuages radioactifs ukrainiens.


  26. Kiwixar Le 18 mai 2014 à 00h14
    Afficher/Masquer

    La solution à la crise ukrainienne est peut-être une entente cordiale Hollande-Poutine.
    Ils sont magiquement complémentaires, vu que la somme de leurs popularités dans leur pays respectif vaut exactement 100%.


  27. moomootman Le 18 mai 2014 à 00h23
    Afficher/Masquer

    Concernant Perrine Tarneaud, ses états de service sont élogieux! Surtout dans le privé! Nous avons donc une rédactrice en chef d’une chaîne publique qui fait un magnifique ménage en tant qu’ “experte” en vendant ses services privés auprès de chefs d’entreprises. On imagine son carnet de clients bien rempli vu qu’elle anime les rencontres de Royaumont avec les dirigeants du CAC 40…

    Et Paul Graig Roberts parlait de “presstitués”…


  28. Hellebora Le 18 mai 2014 à 14h22
    Afficher/Masquer

    Information Resistance (pro Maidan mais je n’en sais pas +) a osé ! : Après avoir éjecté les communistes, débarassons-nous des journalistes qui ne soutiennent pas le gvt de Kiev (et attention : on est soutenus !)
    DMITRY TYMCHUK: Concerning the activity of Russian journalists / 17 mai

    http://maidantranslations.com/2014/05/17/dmitry-tymchuk-concerning-the-activity-of-russian-journalists/

    Lire le commentaire de Deutscher EU-Austritt (pas encore effacé)


Charte de modérations des commentaires