Les Crises Les Crises
19.mars.201319.3.2013 // Les Crises

0151 Les banques françaises

Merci 0
J'envoie

Suite du billet sur le système bancaire français.

Observons aujourd’hui la répartition de notre système bancaire :

On constate que nous disposons d’énormes banques – les 4 premières figurant sur la liste du G20 des 28 banques systémiques mondiales…

Notre pays est clairement sur-représenté :

Nous avons 4 banques dans le Top 21, à égalité avec… la Chine !

On notera aussi que, si l’Allemagne a la plus grosse banque du monde, elle n’en a aucune autre dans le classement ! En effet, la force du modèle allemand est le fait que ses grosses PME exportatrices se financent auprès de 1 5000 banques locales de proximité… (mais ce point là, on ne parle évidemment jamais de l’importer en France…).

Ramené à la taille de notre pays, on constate une très forte concentration du secteur :

Les 2 premières banques représentent la moitié du secteur, et les 5 premières 86 % !

Évidemment, et comme nous le verrons, une telle situation aboutit à une cartellisation au détriment du consommateur…

Terminons par une analyse de la structure de nos banques :

On constate le poids très important des activités de marché – sauf pour le crédit Mutuel-CIC qui arrive semble-t-il fort bien à servir 30 millions de clients sans avoir besoin de produits dérivés…

Auditionnés à l’Assemblée Nationale en janvier 2013, le PDG de la Société Générale, Frédéric Oudéa, a déclaré :

Or, on peut comparer les activités de marché de nos banques avec les deux plus grandes banques d’investissement mondiales :

Sachant que nos banques ne se privent pas de faire part sur leurs site de leur position enviable (BNP-CIB ici) :

Alors plus petites, oui (et encore, on parle de 500 Md€ !), mais “modestes”, non – à part le Crédit Mutuel et peut-être BPCE…

Nous analyserons plus en détail nos banques dans le prochain billet

70 réactions et commentaires

  • Co // 19.03.2013 à 02h34

    2 Petites questions de novice,
    Qu’appele-t-on “dérivé et autres” dans les 2 banques d’investissements ?

    La partie banque commercial, c’est cell que l’on utilise tout les jours ? banque de depot, emprunt pour acheter une maison ou financer un investissement dans une PME ? ou certaine de ces partie rentrent dans l’activite de banque d’investissement.

    Merci

      +0

    Alerter
    • Souvarine // 19.03.2013 à 10h53

      Bonjour,

      Un produit dit dérivé est un contrat entre deux partie portant sur la valeur future d’un sous-jacent, une devise ou des matières premières par exemple. A l’origine, ce sont des instruments de couverture du risque.
      Certains produits dérivés peuvent être utilisés de façon purement spéculative (vente à découvert à nu) lorsque le vendeur cède un produit dérivé qu’il ne possède pas et qu’il n’a aucune assurance, ni d’ailleurs intention, de posséder dans le futur.
      Dans la catégorie “autres”, vous avez à peu près tout et n’importe quoi : LBO, activités de marché, financement de prises de participation, d’OPA, courtage,…

      Quand à la distinction entre banque de détail et BFI, la frontière est pour le moins floue. Chaque banque utilise ses propres critères de classification. Les activités que vous mentionnez, ce qui relève de l’activité de crédit lambda dépend néanmoins de la banque de détail.
      Il n’y a pas à proprement parler de banque de dépôt en France, c’est le principe de la banque universelle. C’était justement l’enjeu de la loi de séparation, ne pas permettre aux activités d’investissement de s’appuyer sur les dépôts. Enfin, ça aurait dû…

      Vous trouverez des renseignements détaillés de l’activité bancaire en France dans le document suivant (rapport 2011 de l’autorité de contrôle prudentiel, relevant de la Banque de France)

      http://www.acp.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/acp/publications/rapports-annuels/2011-chiffres-marche-banque.pdf

        +0

      Alerter
  • Patrick Luder // 19.03.2013 à 02h39

    Un peu hors sujet, mais l’effet “Chypriote” marque déjà un véritable tournant dans l’histoire financière mondiale …

      +0

    Alerter
    • Letaulier // 19.03.2013 à 05h57

      “tournant dans l’histoire financière mondiale”!

      Rien que cela? Faut arrêter avec les superlatifs (pire crise qu’on ait jamais connu etc…) D’après Jean Quattermer une telle méthode a déjà été utilisée en 92 en Italie (http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2013/03/chypre-les-comptes-bancaires-au-secours-des-banques.html).

      Et puis finalement ce n’est qu’un haircut appliqué à des créanciers, comme se fût le cas avec la Grèce, sauf que le créancier c’est plus seulement le détenteurs d’obligation d’Etat mais aussi le client.

        +0

      Alerter
      • Loïc // 19.03.2013 à 09h34

        Sauf que le haircut on le fait sur l’Europe les states et le Japon ie tournant dans l’histoire … Quoi qu’il arrive !

          +0

        Alerter
      • Maria A. // 19.03.2013 à 10h07

        Bravo!!
        Aujourd’hui j’ai lu dans un site grec (tvxs.gr) que cette démarche est la preuve du jeu dur que que joue le capitalisme pour son salut et qu’ils n’existent plus des règles.
        Et les perroquets vont tout faire pour justifier cette demarche, bien évidemment.

          +0

        Alerter
      • letaulier // 19.03.2013 à 10h08

        A mon avis il est mieux informé que toi.
        Exemple au hazard c’est lui qui avait tirer la sonnette d’alarme sur les tendance Bunga bung de DSK et qui avait dit que ce qui est toléré en France ne le sera pas à Washington.

          +0

        Alerter
      • david // 19.03.2013 à 10h29

        là on parle du client déposant et pas du client créancier
        même si on touche des intérêts sur des dépôts, ils ne sont pas du même ordre.
        de plus on est obligé d’avoir un compte de dépôt pour toucher son salaire.
        par contre personne oblige le client à prêter à la banque.

          +0

        Alerter
      • Tycer // 19.03.2013 à 11h37

        Faudra que les peuples y passent de toute manière.
        Car à voter comme des pieds, nous avons de grosses responsabilités dans la finance folle.
        Donc il faut nous responsabiliser.
        Le porte feuille est le meilleur moyen.
        ça réveillera un peu tout le monde et peut etre nous verrons des dirigeants de banque et des politiques en prison un jour.

        Dans le cas de la Chypre, les déposants étrangers ont mis de l’argent dans ces banques pour bénéficier de rentabilités de 4.5%. Et bien perdu.
        Donc -10% ou la faillite à l’Islandaise, le choix est vite fait.

        Mais pour les petits épargnants c’est injuste, c’est vrai.

          +0

        Alerter
      • pat-mail // 19.03.2013 à 16h19

        Un article du monde décrit les deux précédents : l’Italie avait taxé à 0.5%, à l’initiative de son gouvernement, et ne l’a pas fait comme un voleur , lors d’un pont.Le président Chypriote dit être devant le fait accompli, le pistolet de chobleur sur la tempe !
        La Norvège s’est essayé à çà elle aussi.Mais elle avait taxé les intérêt à 25%. Les intérêts, pas le capital !
        Le compte n’y est pas !!!!!!
        Quatre points est de mauvaise foi ou perd le nord !

        http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/03/19/taxe-sur-les-depots-bancaires-les-precedents-italien-et-norvegien_1850289_3234.html#xtor=AL-32280515

        “Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des …”

          +0

        Alerter
      • pat-mail // 19.03.2013 à 16h22

        Un article du monde décrit les deux précédents : l’Italie avait taxé à 0.5%, à l’initiative de son gouvernement, et ne l’a pas fait comme un voleur , lors d’un pont.Le président Chypriote dit être devant le fait accompli, le pistolet de chobleur sur la tempe !
        La Norvège s’est essayé à çà elle aussi.Mais elle avait taxé les intérêt à 25%. Les intérêts, pas le capital !
        Le compte n’y est pas !!!!!!
        Quatre points est de mauvaise foi ou perd le nord !

        http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/03/19/taxe-sur-les-depots-bancaires-les-precedents-italien-et-norvegien_1850289_3234.html#xtor=AL-32280515

        “Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des …”

          +0

        Alerter
        • pat-mail // 19.03.2013 à 16h27

          Je voulais évidemment compléter les propos plus hauts, sur la banalisation de “Chypriothon”.Mon incertion a raté ….

            +0

          Alerter
        • Ats // 20.03.2013 à 01h15

          Rien a voir. Amato president du conseil en 1992 nous a preleve du 6 pour mille. Et c’etait deja trop

            +0

          Alerter
    • BIGGLOP // 20.03.2013 à 00h34

      Il faut relativiser le terme ”historique”, car ce n’est pas la première fois que les dépôts sont ”taxés”
      http://leblogalupus.com/2013/03/19/chypre-touche-pas-a-ma-banque-je-prend-ton-oseille-et-tire-toi/#more-52309

        +0

      Alerter
  • Gbalou // 19.03.2013 à 03h33

    Il faudrait vendre l’Ile de Chypre aux Turcs !

      +0

    Alerter
    • Alain34 // 19.03.2013 à 09h49

      Pas besoin, Vladimir va faire un chèque pour se la payer.

        +0

      Alerter
    • step // 19.03.2013 à 10h00

      apres le racisme social, la traite humaine… vous me rappelez une citation: “quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites !”.

        +0

      Alerter
      • Lisztfr // 19.03.2013 à 10h59

        Tribunal des flagrants délires ? …

          +0

        Alerter
        • step // 19.03.2013 à 13h02

          c’est bien possible que ce soit du desproges oui.

            +0

          Alerter
  • Letaulier // 19.03.2013 à 06h00

    Olivier, tu as l’air de te plaindre de l’extrême concentration du secteur bancaire français mais faut se rappeler qu’avant la crise la place des banques françaises dans le top 20 des banques mondiales faisait la fierté de beaucoup d’économistes et d’homme politique avec l’équation simple de : Grandes banques = Grandes efficacité.

      +0

    Alerter
  • luci2 // 19.03.2013 à 06h50

    Depuis la création de la FED le systéme bancaire mondial n’a cessé,me semble-t-il (…???me trompé-je ???) de nous apparaître,au fil des décades suivantes,puis plus récemment (1973/Années 1980/1990 et Chute du mur-éclatement de l’ours-ursssss …) années 2000 et le piètre euro …) comme étant une sorte de
    source de pandémie mondiale mortifére….?
    Depuis 2007/2008 ,on y voit de plus en plus clair, et ce, malgré “l’opacité” si chère aux discoureurs dédiés…
    La Bible(extraits ad hoc mais moins “opaques” = :
    “…quand vous verrez ces signes…relevez la tête…”
    “…alors viendra la Fin…”
    Cherchez danc Le Livre et “…vous y trouverez…” ………ces passages!

      +0

    Alerter
  • Vénus-Etoile du Berger // 19.03.2013 à 07h34

    Analyse très intéressante et très bien structurée.Merci.

    Egalement, Merci pour la remarquable démonstration: nos 3 principales banques ne sont pas “modestes” en déclinant par taille d’activités.

    Le PDG de la Société Générale, lors de son discours se la joue très modeste.

      +0

    Alerter
  • Balthazar // 19.03.2013 à 09h19

    Merci pour ce graphique, cela me conforte dans l’idée d’avoir mes avoirs dans la banque non casino, présente partout sur le territoire français.
    Après, est ce que mes économies sont sauvées, je ne pense pas, mais au moins je ne donne pas mes jetons a ces pourris, tout en étant bien obligé d’avoir un compte bancaire.
    C’était mon moment “Éric Cantona”.

      +0

    Alerter
    • Twicedd // 19.03.2013 à 09h52

      En effet elles ne sont pas sauvées : les bilans sont interconnectés et le défaut d’une banque se répercute directement sur toutes les autres. Et dans un tel scénario : la peur de perdre ses économies se traduit facilement par un bankrun (comme Chypre), et comme évidemment les banques ne possèdent pas vraiment notre argent, c’est la faillite généralisée et l’écroulement complet du système bancaire.

      S’ensuivent les joies de l’effondrement économique ..

        +0

      Alerter
  • step // 19.03.2013 à 10h02

    et la banque postale dans tout ça ?

      +0

    Alerter
    • letaulier // 19.03.2013 à 10h11

      Faire la queue 30 minutes pour voir son conseiller entre un clodo et un transsexuel non merci!

        +0

      Alerter
      • MichelD // 19.03.2013 à 10h32

        La queue de 30 minutes – et plus – est conséquence des “réformes” que vous ne cessez de promouvoir vous-même. Réduction des coûts et du personnel.
        Quand au peuple, c’est vrai qu’il pue. Je le sais: j’en suis.

          +0

        Alerter
        • step // 19.03.2013 à 12h56

          ah toi aussi tu trouves qu’on pue dans le nouveau monde qu’on veut nous vendre ? … a moins que ce soit le monde en question… tiens j’ai un doute.

            +0

          Alerter
      • step // 19.03.2013 à 12h54

        bigre des vrais gens !

          +0

        Alerter
  • Thierry Ternisien d’Ouville // 19.03.2013 à 10h24

    Quid de la Banque Postale ?

      +0

    Alerter
    • Surya // 19.03.2013 à 11h25

      Le bilan est plus petit (autour de 200 milliards)

        +0

      Alerter
  • Casquette // 19.03.2013 à 10h37

    Merci pour le boulot , quand je sais plus quelle personne disait que le financement de l’économie réelle ne représentait que 10% des activités des banques et que le reste n’était que de la spéculation ,elle racontait n’importe quoi alors ?

      +0

    Alerter
    • Surya // 19.03.2013 à 11h27

      ça dépend si on regarde en PNB ou en taille de bilan.

      Le PNB de la BFI peut représenter 20% de l’activité du groupe mais aussi représenter 60% du bilan du groupe, sachant qu’au delà de la BFI et du retail, vous avez plein d’autres activités (assurances, gestion d’actifs pour compte de tiers…)

        +0

      Alerter
  • Tycer // 19.03.2013 à 11h42

    Au final je voudrais bien savoir dans quelle banque je dois mettre mes économies.

    Car quand on lit le blog de Jean-Pierre Chevallier, on se dit qu’on a tous remis notre argent à des Madoff.
    Et que le jeu va bientot afficher “Game Over”.

      +0

    Alerter
  • Coren // 19.03.2013 à 12h54

    Pour compléter, il y a sur ce blog une analyse très détaillée des bilans des banques et de la BCE. C’est édifiant, chiffré et vérifiable.
    http://chevallier.biz/

      +0

    Alerter
  • bastien775 // 19.03.2013 à 13h58

    @Letaulier
    Tu tiens un discours discriminatoire. Si tu as le sentiment d’être au-dessus de petit peuple, je ne comprends pas ta présence sur ce blog. Tu devrais poster sur le Figaro Economie tu y trouverais des oreilles attentives.

      +0

    Alerter
    • Jack // 19.03.2013 à 14h09

      Le monsieur ne fait que troller. Ca me semble évident. Mais curieusement, des tas d’intervenants des plus intelligents tombent dans le panneau.
      Un individu pareil, on l’ignore, tout simplement…

        +0

      Alerter
      • Damien D. // 19.03.2013 à 15h06

        J’irais plus loin…

        Olivier, serait-ce possible de mettre un bouton “Spam” ou “Ignorer” afin de ne plus voir les commentaires de tel ou telle individu?

        Je ne vise bien entendu personne!

          +0

        Alerter
        • Letaulier // 19.03.2013 à 18h43

          Arrêter de vous chamailler les mômes!

            +0

          Alerter
  • Lisztfr // 19.03.2013 à 15h54

    Aujourd’hui, Mermet choisit de s’intéresser à l’économie sexuelle… sans doute un domaine qu’il connaît bien, enfin mieux que celui de l’économie réelle. Voilà, encore une fois, l’émission n’est pas révolutionnaire, mais émoustillante et prolétaire. C’est la caricature du prolétariat, tout juste bon a ghettoiser la “cause”. Avec en guise d’introduction, une auditrice qui ne trouve rien de mieux à faire, sans doute sous l’influence de Mélenchon, que de tourner sa hargne contre les agences de notations, alors que critiquer un détail c’est accepter le tout. Une très grande révolutionnaire et si prolétarienne ! Tout est à l’avenant chez Mermet, mais aussi et c’est plus grave, Chez Sapir et autres, par exemple Olivier Delamarche, Zerohedge, etc pour qui il existe toujours une “solution”, très hypothétique mais tout de même. Je veux bien à condition qu’elle fasse cas de Say, qu’elle arrive à faire coexister une “croissance” avec l’équation de la loi des débouchés. En général ce n’est absolument pas le cas ce qui est une hypocrisie, ou je ne sais pas. “Absolument”, mot très prisé par J Sapir qui néanmoins se garde bien d’absolutisme en esprit.

    Si je résume, pour Delamarche il aurait fallu de la rigueur depuis 30 ans, pour Sapir, euh… Keynes aurait dû avoir le pouvoir absolu, pour appliquer un plan Marshall permanent, et sinon… nos grands hommes n’ont aucune idée en fait, aucune idée avouable en tout cas. Sans parler de Pierre Larrouturou, qui ne songe qu’à partager le travail… comme si cela n’impliquait pas de supprimer la concurrence, etc. Car comment sauver la monnaie si l’on augmente le pouvoir d’achat.

    Tout est lié mais personne n’en tire de conclusion. Il n’y a en fait que de fausses oppositions (indignés, Hessel, Occupy WS), aucune radicale en tout cas et même L.O n’est radicale que dans ses rêves les plus fous. Une fois au pouvoir ils n’oseraient même pas songer sérieusement à appliquer une sorte de stalinisme économique…

    C’est un peu méchant mais, sans doute, ce qui m’importe est la vérité, l’amour vient après. L’amour envisagé non selon Augustin, St Paul, comme grâce qui guide l’action et la volonté, mais comme chemin vers la vérité : Heidegger en fait un simple “chemin”… La sympathie dirait Bergson, envers un auteur est nécessaire pour le comprendre. Mais la logique avant tout.

      +0

    Alerter
  • albert // 19.03.2013 à 18h33

    @le taulier
    Ne vous découragez pas, moi j’apprécie vos interventions, et surtout les réactions qu’elles génèrent.

      +1

    Alerter
    • Letaulier // 19.03.2013 à 18h52

      Merci Albert!

      Contrairement à beaucoup ici je ne crois pas au Père Noël. Les banques chypriotes ont un trou de 17 milliards et quelqu’un va payer car le fric ne va pas tomber du ciel et il y a 3 solutions:

      1- Les contribuables européens (en fait il s’agit surtout des Allemands, des Français et des Nordiques) rasent gratis et filent 17 milliards qui ne seront jamais remboursés et qui plus tard manqueront à nos systèmes de retraites et de santé.

      2- On laisse Chypre se démerder, l’île fait faillite, résultat : Les épargnant perdent 90% de leurs dépôts, les prestataires sociaux (retraités et les autres) voient leurs prestations diminuer de 50% et le chômage explose.

      3- Les partenaires de la zone euro prêtent 10 milliards, les Chypriotes font un effort de 4 milliards et on rase quelques tueurs à gage, proxénètes, mafiosi, fraudeurs, enfants de salauds, heu… pardon je voulais dire investisseurs russes de 3 milliards.

      Moi j’opte pour la 3 éme solution.

        +0

      Alerter
  • Letaulier // 19.03.2013 à 21h20

    Le parlement Chypriote vient de rejeter le plan d’aide (http://www.liberation.fr/monde/2013/03/19/chypre-rejette-le-plan-de-sauvetage-de-l-ue_889753)

    J’espère que l’Eurogroupe ne cédera pas au chantage et qu’ils les laisseront faire faillite. Après cela les Chypriotes comprendront que perdre 6,75% de ses dépôts c’était une bien meilleure idée que d’en perdre 90%.

    Si le gouvernement chypriote pense que les Russes vont voler à leur secours ils se mettent un sacré doigt dans l’œil.

      +0

    Alerter
  • Macarel // 19.03.2013 à 21h37

    En démocratie il n’y a pas d’innocents, puisque nous élisons nos dirigeants – qui sont élus parce qu’ils nous disent ce que l’on a envie d’entendre -, alors lorsque le bateau coule chacun doit payer sa part.
    Si l’esprit civique était plus développé chez nos concitoyens, s’ils faisaient l’effort de s’intéresser à la chose publique, à la politique, à l’économie, à l’écologie, et non se contenter de céder à la démagogie de professionnels de la politique, alors peut-être que nos Etats n’iraient pas à vau-l’eau comme c’est le cas.
    Le problème de notre époque, c’est son individualisme forcené, le fait que trop de gens veulent le beurre et l’argent du beurre, sans vouloir contribuer au bien être collectif, par l’impôt en particulier, chacun selon ses moyens.
    Avec une telle mentalité, nos sociétés ne peuvent que courir à leur perte.
    Les mafieux, le voleurs, les gangsters, les tyrans, ne sont forts que parce les “braves gens” détournent le regard.
    Nous n’avons que ce que nous méritons, c’est le prix à payer pour nos lâchetés petites et grandes.
    Le prix à payer pour notre égoïsme, notre égocentrisme, notre narcissisme, et le fait que contre toute évidence, nous voulons croire que les arbres peuvent monter jusqu’au ciel, qu’il ne peut y avoir de limites à nos désirs. C’est le prix à payer pour notre courte vue, pour notre refus de penser les choses sur le long terme.

      +1

    Alerter
  • flanagan // 19.03.2013 à 22h36

    Comment pouvez vous encore parler de démocratie alors que ce à quoi on assiste depuis 30 ans est à des années lumière d’une vraie démocratie : oui le petit peuple va voter Et ALORS ?? c’est ça la démocratie ??: choisir entre le PS et l’UMP ,parce que le système politique, économique et médiatique en place , qui a asséché depuis des décennies le fonctionnement même de cette démocratie, a désigné ces 2 partis comme seuls responsables et dignes de l’exercice du pouvoir, les autres n’étant que des barbares incultes et fascisants
    Et lorsque le petit peuple se prononce contre les puissants en place, on lui confisque son vote parce qu’il n’a pas compris les véritables enjeux qui lui étaient soumis
    Non pitié, ne me parlez plus de démocratie : ma démocratie à moi a une autre gueule
    Et SVP, pas de Dany BOON dans ce blog, c’est indécent, il ne me fait plus rire depuis longtemps

      +0

    Alerter
    • Macarel // 19.03.2013 à 23h04

      C’est la démocratie bourgeoise représentative. Médiatisée par des médias au service de cette même bourgeoisie. Ce qui compte ce n’est pas le vote du peuple, ce qui compte c’est ce que veut le big business.
      Il n’empêche que les gens se déplacent toujours pour voter, même si leur vote au final ne pèse pas très lourd à côté du poids des lobbies de l’industrie et de la finance. Le coup “du changement c’est pour demain”, ça marche à chaque fois, même si après c’est la grande désillusion.
      Donc ils cautionnent le système. Ce qu’il faudrait c’est une grève massive du vote, ou alors décompter les votes blancs.
      Au point où nous en sommes, le seul acte de civisme valable, serait de s’abstenir massivement ou de voter blanc massivement, si ce vote était décompté.

        +0

      Alerter
  • Serfix // 19.03.2013 à 23h12

    Merci pour ton travail Olivier !

    (Et cette fois, de le partager avec les lecteurs de mon humble blog).

    Très respectueusement,
    Luc, le Belge

      +0

    Alerter
  • tchoo // 19.03.2013 à 23h33

    @Lisztfr : comme rien ni personne ne trouve grace à vos yeux, vous savez ce qu’il vous reste à faire!

      +0

    Alerter
    • celimen // 20.03.2013 à 08h02

      @tchoo
      MDR, vous avez écrit ce que je pensais à longueur de ses posts, mais bon, en même temps soyons ouvert et gardons-nous d’être sectaires, même et surtout si celui d’en face l’est (je garde cette perle de bêtise: “alors que critiquer un détail c’est accepter le tout”)

        +0

      Alerter
  • Fitz MEBR // 20.03.2013 à 17h08

    Bonjour,

    Avec ce qu’il se passe en Chypre, je regrette que rien ne soit dit sur ce blog mais je suppose que ça va venir 😉

    En attendant, je vous invite à participer au BankRun des banques en soutien au Peuple Chypriote. Pour cela rien de plus simple : allez à votre banque et retirer votre argent, clôturez assurances vie et comptes épargne. L’événement Facebook : https://www.facebook.com/events/633112280039099/ (afin de pouvoir le partager un maximum :))

    Je tiens à féliciter aussi l’auteur de ce blog qui fait du bon boulot.

      +0

    Alerter
  • des pas perdus // 20.03.2013 à 19h28

    Une solution à l’Islandaise n’est pas envisageable ?

      +0

    Alerter
  • Akka Aki Vicki // 24.03.2013 à 18h16

    Et si on demandait l’avis à la Réserve Fédérale..?

      +0

    Alerter
  • Henriette // 16.12.2014 à 19h35

    J’ai tout lu et c’est très intéressant mais alors la question qui me vient est : Faut-il ouvrir un compte dans une petite banque indépendante comme Martin Maurel ??
    Est-ce possible quand on a de l’argent mais pas en qualité de “fortune privée” ?
    Et sinon quelle banque retenir pour éviter la ponction directe sur les comptes prévue par nos chers voleurs de dirigeants ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications