Les Crises Les Crises
16.mars.201316.3.2013 // Les Crises

[Vidéo] Coup d’État contre Chavez – La révolution ne sera pas télévisée

Merci 0
J'envoie

On m’a signalé cet intéressant documentaire…

Le documentaire Chávez, le film ou Coup d’État contre Chavez (Chavez: Inside the Coup ou The Revolution Will Not Be Televised), réalisé par Kim Bartley et Donnacha O’Briain décrit le coup d’État de 2002 contre le président Hugo Chavez.

Il a été tourné alors que les deux réalisatrices préparaient un documentaire sur le président Hugo Chávez au Venezuela. Elles se trouvaient à l’intérieur du palais présidentiel quand fut déclenché, le 11 avril 2002, le coup d’État conduit par les propriétaires des chaînes privées, les cadres de la compagnie pétrolière du Venezuela, ainsi qu’une poignée de dirigeants militaires avec le soutien, entre autres, des États-Unis, de l’Espagne, de la Colombie et du Salvador. Le film présente la chronologie du putsch et la mobilisation des millions de Vénézuéliens qui entraîna le retour au pouvoir d’Hugo Chávez 48 h après le début du coup, grâce à la garde présidentielle.

Ce documentaire a obtenu, entre autres, deux prix au Grierson Documentary Awards anglais en 2003. Il a été diffusé sur Arte en 2004.

Je vous joints également le docuementaire de John Pilger : The War on Democracy (2007) :

Pour d’autres sources d’information alternative, vous pouvez consulter cette page. À vous de vous faire une opinion…

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

36 réactions et commentaires

  • Niko // 16.03.2013 à 12h24

    Excellent documentaire, à mettre en relation avec le documentaire de l’excellent reporter australien John Pilger, “The War on democracy”:

    http://youtu.be/y-DcxcfMPqc

      +0

    Alerter
  • Sgmsg // 16.03.2013 à 13h15

    Après, on dira que le peuple n’a pas les dirigeants qu’ils méritent…

      +0

    Alerter
  • Gribouille // 16.03.2013 à 13h43

    En parlant de coup d’Etat, c’est pas mal ce qui se passe en Chypre. On renfloue les banques en ponctionnant les déposants. Jusqu’à présent, la doctrine en place était de garantir les dépôts des épargnants avec si besoin la garantie explicite de l’Etat. Le cas de Chypre va créer un sérieux précédent qui pourrait déclencher de nouvelles paniques bancaires dans l’avenir, à suivre……
    Ils ont ouvert la boite de Pandore et ils n’ont rien appris de l’Histoire, c’est ahurissant.

    http://www.boursorama.com/actualites/chypre-le-pays-sous-le-choc-apres-l-accord-avec-l-ue-sur-le-plan-de-sauvetage-1bb68d61f03697f422a38cb9f268c952

      +0

    Alerter
  • BA // 16.03.2013 à 14h04

    Samedi 6 mars 2013 :

    Bank-run à Chypre.

    Samedi matin, à Chypre, des dizaines de Chypriotes et d’étrangers, très nombreux sur l’île, étaient visibles devant les banques pour retirer de l’argent des distributeurs automatiques.

    Les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d’accord dans la nuit de vendredi à samedi sur un plan d’aide de 10 milliards d’euros pour Chypre.

    Les banques devront y participer via une ponction de 9,9% sur les dépôts, a annoncé un responsable de la zone euro.

    “C’est fait”, a indiqué ce responsable européen, qui a précisé que les dépôts inférieurs à 100 000 euros ne seraient ponctionnés qu’à 6,75% et que les intérêts des dépôts seraient aussi taxés.

    Lisez cet article :

    Chypre/aide : colère des épargnants.

    Ces prélèvements sur les dépôts des épargnants, censés rapporter 5,8 milliards d’euros, seront appliqués à toutes les personnes résidant sur l’île méditerranéenne, des employés chypriotes aux oligarchies russe.

    Des tweets de gens en colère se multipliaient samedi sur la Toile même si l’accord n’était pas à la Une de la presse, en raison de sa conclusion tard dans la nuit à Bruxelles.

    Juste après l’annonce de l’accord, des dizaines de Chypriotes et d’étrangers, très nombreux sur l’île, étaient visibles devant les banques pour retirer de l’argent des distributeurs automatiques.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/03/16/97002-20130316FILWWW00324-chypreaide-colere-des-epargnants.php

      +0

    Alerter
    • caroline Porteu // 16.03.2013 à 15h47

      @BA et Gribouille
      C’est un coup d’état ..
      Pour payer les banquiers mafieux , on ponctionne directement sur les dépots des clients des banques .
      C’est déjà ce qui s’était passé en Espagne avec les participations préférentielles qui ont été purement et simplement annulées .

      Mais en Irlande , le chantage ayant bien fonctionné, on prête 40 Milliards sans rien demander .

      Europe des petits arrangements , règne de l’arbitraire le plus total ..
      Il faut effectivement en sortir ..

      Et il faut sortir nos liquidités des banques , çà c’est la première urgence .

      @Olivier
      Je pense que le sujet de la séparation n’est même plus le bon : le sujet c’est de mettre les dépôts à l’abri des décisions démentes de l’Union Européenne .. et pour çà il faut sortir du système bancaire

        +0

      Alerter
      • Mario55 // 16.03.2013 à 16h44

        Terrifiante décision sur Chypre par nos politiques lunatiques.
        Chypre est-elle un ballon d’essai pour des pays plus importants?

          +0

        Alerter
      • Gribouille // 16.03.2013 à 18h00

        Bien entendu, le comble de cette mesure est qu’elle ne concerne que les résidents. L’oligarque Russe qui planque son fric à Chypre pour échapper au fisc de son pays ne saurait être concerné. Et ces russes sont surement les plus gros clients des banques chypriotes.

          +0

        Alerter
        • Souvarine // 16.03.2013 à 22h07

          Je n’ai lu nulle part que les non résidents n’étaient pas concernés.

            +0

          Alerter
          • Souvarine // 16.03.2013 à 22h29

            Pour compléter, pas de corralito à priori, mais les autorités chypriotes surveillent les évasions de capitaux. Les montants taxés sont d’ores et déjà consignés, les banques étant fermées jusqu’à mardi. Pour tout dire, les articles de presse que j’ai pu lire ne sont pas d’une grande limpidité, même ceux en anglais.

              +0

            Alerter
  • Patrick-Louis Vincent // 16.03.2013 à 14h05

    Les coups d’état sont légions en Amérique du Sud. Chavez, lui-même, essaya d’arriver par un coup d’état, manqué, avant d’être élu.

      +0

    Alerter
    • Wilmotte Karim // 17.03.2013 à 11h52

      Pour renverser une président illégitime et corrompu.
      Lequel, entre autre ébranlé par le coup d’état de Chavez finira par être démis et condamné.

        +0

      Alerter
  • Incognitototo // 16.03.2013 à 16h23

    Stupéfiant… c’est ça la réalité, on n’est pas dans le monde des bisounours, c’est clair… et on oublie trop souvent qu’il y a des gens prêts à tuer pour préserver leurs intérêts particuliers intacts… Je ne sais pas si les USA (et autres) auront à répondre un jour de toutes les exactions qu’ils ont commises, mais à l’évidence, l’histoire est loin d’être terminée ; et j’ai beaucoup d’espoir que si un jour des rééquilibrages doivent se produire nous les devrons aux BRICS et à tous les pays émergents qui n’en peuvent plus de vivre sous les diktats US…

    Étonnant… je ne sais pas si j’ai eu une “absence” à l’époque (en 2002), mais j’ai le sentiment de ne pas avoir du tout percuté sur ce qui se passait vraiment dans ce pays… Un black-out de l’information ? Ou c’est moi qui étais occupé à autre chose ? Ou peut-être que la guerre d’Afghanistan occupait tellement les médias que tout le reste devenait secondaire… Bizarre…

      +0

    Alerter
    • Souvarine // 16.03.2013 à 22h09

      Le monde diplo avait fait son travail d’information à l’époque, surtout grâce au journaliste Maurice Lemoine.

        +0

      Alerter
  • Yvan Perez // 16.03.2013 à 16h48

    Un petit lien vers d’autres documents intéressants à ce sujet :
    http://observenezuela.wordpress.com/category/documentaires/

    Merci pour le partage de ce film (qui en dit long).

      +0

    Alerter
  • BA // 16.03.2013 à 16h53

    Samedi 16 mars 2013, à Chypre, le bank-run a commencé.

    Les Chypriotes font la queue devant les distributeurs automatiques de billets pour retirer leur épargne.

    Malheureusement pour les épargnants de Chypre, c’est trop tard : le gouvernement de Chypre sait déjà quelles sommes il va leur voler !

    Les montants en question sont déjà bloqués et ils ne peuvent plus être transférés ailleurs !

    Le gouvernement de Chypre est un voleur, certes, mais c’est un voleur très cynique :

    “Moi, gouvernement de Chypre, j’ai besoin d’argent. DONC je vais voler 6 milliards d’euros aux épargnants de Chypre. Problème : quand ils vont apprendre la nouvelle, les épargnants vont vouloir retirer leur épargne des banques. DONC avant de leur annoncer la nouvelle, je bloque les 6 milliards d’euros des épargnants et je les empêche de transférer leur épargne. DONC c’est trop tard pour eux, les épargnants ne peuvent rien faire, ils l’ont dans le …”

    Lisez cet article :

    “C’est une catastrophe”, a dit un Chypriote de 45 ans venu retirer de l’argent.

    “Cela va nous donner envie de sortir de l’euro”, dit un autre, un retraité.

    “On essaie tous de retirer un maximum d’argent — mais cela ne marche pas très bien, on ne sait pas si les comptes sont bloqués ou les distributeurs vides, a dit à l’AFP Joseph, employé de banque chypriote. Personne ne s’attendait à cela — et les banques n’étaient au courant de rien”.

    Les agences bancaires étaient fermées pour le week-end, et jusqu’à mardi matin, lundi étant férié sur l’île.

    Ces retraits ne vont toutefois pas empêcher la ponction sur les comptes de toute personne résidant sur l’île. Les montants correspondant à la taxe “sont déjà bloqués et ne peuvent plus être transférés”, assure Marios Skandalis, vide-président de l’Institut des comptables publics de Chypre.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/16/a-chypre-la-population-dans-l-incertitude-apres-l-annonce-du-plan-de-sauvetage_1849491_3214.html

      +0

    Alerter
    • caroline Porteu // 16.03.2013 à 17h02

      Mon premier commentaire à chaud :
      CHYPRE : Braquage de l’Eurogroupe sur les dépots bancaires
      http://bit.ly/WNRxS7

      je pense que la discussion sur la séparation est définitivement enterrée vu ce que vient de décider l’Eurogroupe .

        +0

      Alerter
  • David // 16.03.2013 à 17h26

    “The revolution will not be televized”, un poème fondateur de Gil Scott-Heron

    You will not be able to stay home, brother.
    You will not be able to plug in, turn on and cop out.
    You will not be able to lose yourself on skag and skip,
    Skip out for beer during commercials,
    Because the revolution will not be televised.

      +0

    Alerter
  • viconte // 16.03.2013 à 18h38

    … maintenant qu’on sait que “c’est possible”, donnez moi une bonne raison de ne pas vider mes comptes avant qu’ils ne leur viennent l’idée de faire comme là-bas !

    Et cette fois, Cantona n’y est pour rien !

      +0

    Alerter
  • merio // 16.03.2013 à 19h38

    Avertissement aux autres pays PIGS,que leurs argents n’est plus en sécurité,désormais!

      +0

    Alerter
  • BA // 16.03.2013 à 21h02

    Chypre :

    “C’est une catastrophe”, a dit un Chypriote de 45 ans venu retirer de l’argent.

    “Cela va nous donner envie de sortir de l’euro”, dit un autre, un retraité.

    “On essaie tous de retirer un maximum d’argent — mais cela ne marche pas très bien, on ne sait pas si les comptes sont bloqués ou les distributeurs vides, a dit à l’AFP Joseph, employé de banque chypriote. Personne ne s’attendait à cela — et les banques n’étaient au courant de rien”.

    Les agences bancaires étaient fermées pour le week-end, et jusqu’à mardi matin, lundi étant férié sur l’île.

    Ces retraits ne vont toutefois pas empêcher la ponction sur les comptes de toute personne résidant sur l’île. Les montants correspondant à la taxe “sont déjà bloqués et ne peuvent plus être transférés”, assure Marios Skandalis, vide-président de l’Institut des comptables publics de Chypre.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/16/a-chypre-la-population-dans-l-incertitude-apres-l-annonce-du-plan-de-sauvetage_1849491_3214.html

    Conclusion : un Etat est capable de tout.

    Un Etat peut mentir, un Etat peut tromper, un Etat peut aller voler l’argent des épargnants dans les coffres des banques privées, etc, etc.

    Un Etat peut tout faire.

      +0

    Alerter
    • Incognitototo // 16.03.2013 à 21h46

      “Un État peut tout faire”… oui, ou presque tout, sauf apparemment saisir les comptes dans les paradis fiscaux opaques…

        +0

      Alerter
  • Marvin // 16.03.2013 à 21h16

    Puisque nous sommes sur l’Amérique latine, voici une interview (sous-titrée en français) du président équatorien Rafael Correa. c’est très inspirant…

    [youtube http://www.youtube.com/watch?v=gC2YYq4kw04&w=560&h=315%5D

    (comme je ne suis pas sûr de mes balises, voici le lien:
    http://www.youtube.com/watch?v=gC2YYq4kw04&feature=player_embedded
    )

    Si vous préférez lire, la version texte est ici:
    http://www.fakirpresse.info/Rafael-Correa-Avant-ils-nous.html

    Merci Olivier pour tout le beau travail que vous faites.

      +0

    Alerter
  • Macarel // 16.03.2013 à 21h24

    @BA

    Un Etat peut mentir, un Etat peut tromper, un Etat peut aller voler l’argent des épargnants dans les coffres des banques privées, etc, etc.

    Pour être plus exact, un Etat aux mains des banques et de la finance peut en effet tout faire pour sauver les banques et les créanciers. Y compris spolier les déposants.

    Plus que jamais les banquiers méritent le nom de banksters, ils braquent légalement les épargnants du pays, et pas seulement les dépôts de la mafia russe qui cherche à blanchir son argent.

    Cette Europe va devenir de plus en plus impopulaire, et de plus en plus nombreux seront ceux qui voudront en sortir, et sortir de l’euro. Même si je continue à penser que l’euro n’est que le révélateur des tares congénitales de la construction européenne, et surtout de ses dérives antidémocratiques plus particulièrement depuis la chute du mur de Berlin.

    La construction européenne tourne au fiasco, mais notre capitaine de pédalo continue à faire comme si de rien n’était et engage chaque jour un peu plus notre pays dans des plans d’austérité, dont au voit qu’au final ils conduisent au défaut, à l’insécurité économique et sociale, et au chaos.

      +0

    Alerter
  • Tarod // 16.03.2013 à 21h27

    Vraiment excellent le documentaire sur le coup d’Etat contre Chavez, ça vaut largement un thriller hollywoodien ^^

      +0

    Alerter
  • Helios // 16.03.2013 à 22h11

    Chypre:

    Pourquoi seuls les détenteurs de capitaux sous forme de dépots dans les banques sont-ils frappés ?

      +0

    Alerter
    • Macarel // 16.03.2013 à 22h44

      Parce que l’on peut bloquer leur dépôts avant de les ponctionner. Ainsi pris par surprise ils sont des proies faciles.

        +0

      Alerter
    • Macarel // 16.03.2013 à 22h58

      Plus rien n’est sûr, pour l’avenir de nos systèmes sociaux nous le savions déjà, en particulier pour les retraites qui sont de plus en plus fondantes. Mais maintenant les vautours de la finance n’hésitent même plus à s’en prendre aux économies des citoyens. Ouvrir cette boîte de Pandore est très inquiétant car dans un contexte qui par ailleurs voit l’explosion du chômage, comment ne pas craindre des troubles de l’ordre public et le chaos.

        +0

      Alerter
    • Macarel // 17.03.2013 à 17h20

      François Leclerc a écrit:

      Pourquoi avoir tant tardé à prendre une décision, si ce n’est pour donner le temps aux investisseurs de se désengager d’une exposition qui aurait fait d’eux les victimes toutes trouvées d’une restructuration plus classique ? Une nouvelle fois, ce sont les contribuables qui sont pris au piège et les investisseurs protégés. Les hedge funds ont eu pour leur part tout le temps de spéculer sur la dette obligataire chypriote et d’empocher leurs bénéfices.

      Selon que vous serez puissant ou misérable…

        +0

      Alerter
  • Souvarine // 16.03.2013 à 22h13

    Sapir envisage une série de bank runs dans les autres pays d’Europe du Sud.

    http://russeurope.hypotheses.org/1028

      +0

    Alerter
  • frfrfr // 17.03.2013 à 01h46

    Il n’y avait eu qu’un seul dirigeant comme lui avant: Thomas Sankara dont les discours épiques mériteraient aussi d’être relatés ici.

    Du “populisme” comme ça on en redemande.

      +0

    Alerter
  • caroline Porteu // 17.03.2013 à 11h05

    @Olivier , si je peux me permettre :
    je pense que tu devrais publier un mini billet , même quelques lignes en reprenant les news AFP , sur CHYPRE , le vote du parlement venant d’être reporté à Lundi .

    Ce qui se passe à Chypre est un véritable coup d’état réalisé conjointement par l’Eurogroupe et par le FMI , au mépris même de l’article 17 de la Charte des Droits de l’ homme de l’ONU.

    la seule solution cohérente , qui s’applique d’ailleurs à Chypre , mais aussi à l’Espagne, à la Grèce , au Portugal et sans doute bientôt à la France aurait été la mise en place d’une régulation bancaire , et d’une harmonisation fiscale au niveau Européen pour empêcher les transferts de capitaux dévastateurs .

    Le shadow banking , plaie de la finance actuelle , puisqu’il permet de maquiller l’intégralité des comptes bancaire se monte à 67 000 Milliards de dollars
    L’évasion dans les paradis fiscaux qu’autorise ce shadow banking est estimée pour sa part à 25 000 Milliards de $ .

    Le 7 Février , Draghi a sauvé les Irlandais en leur prêtant directement 40 Milliards pour leur permettre un sauvetage bancaire . Les Chypriotes sont-ils considérés comme des untermensch pour ne pas avoir droit au même traitement ?

    Des gouvernants aussi incohérents qui se contentent d’effectuer un hold up majeur , au mépris des droits de l’homme (inviolabilité de la propriété : article 17 de la Charte de l’ONU), au mépris de toute logique , et qui font désormais régner l’arbitraire le plus total , puisque les décisions sont prises à la tête du client ne peuvent agir ainsi que dans le cadre d’une corruption extrême , et pas uniquement intellectuelle.

    Il n’y a pas d’autre explication à cette décision démente .

    Le Vice Président de la Saxo Bank vient d’ailleurs d’atomiser la zone euro dans une déclaration faite hier :

    Lars Christensen, CEO at Saxo Bank :

    *** “The confiscation of 6.75 percent of small depositors money and 9.9 percent of big depositors funds is without precedence that I can think of in a supposedly civilised and democratic society. But maybe the European Union (EU) is no longer a civilised democracy?”

    *** “This is a breach of fundamental property rights, dictated to a small country by foreign powers and it must make every bank depositor in Europe shiver.”

    *** “If you can do this once, you can do it again. if you can confiscate 10 percent of a bank customer’s money, you can confiscate 25, 50 or even 100 percent. I now believe we will see worse as the panic increases, with politicians desperately trying to keep the EUR alive.”

    *** “Depositors in other prospective bailout countries must be running scared – is it safe to keep money in an Italian, Spanish or Greek bank any more? I dont know, must be the answer. Is it prudent to take the risk? You decide. I fear this will lead to massive capital outflows from weak Eurozone countries, just about the last thing they need right now.”

    *** “This is a major, MAJOR game changer and the fallout will be with us for a long time to come. I believe it could be the beginning of the end for the Eurozone as this is an unbelievable blow to the already challenged trust that might be left among investors.”

    *** “Market reaction? it must be very good for gold and for safe-haven countries like Switzerland, Singapore and economically more healthy non-Euro contries in, for example, Scandinavia.”

    *** “This is full-blown socialism and I still cannot believe this really happened.”

    http://www.zerohedge.com/news/2013-03-16/saxo-bank-ceo-full-blown-socialism-and-i-still-cant-believe-it-happened

      +0

    Alerter
  • Macarel // 17.03.2013 à 14h36

    Il est sans doute inéluctable – d’un point de vue simplement comptable – que l’ensemble du monde occidental, fasse tôt ou tard défaut.

    Lire: http://www.pauljorion.com/blog/?p=51149

    Il n’y aura évidemment aucune méthode indolore, mais celle que la Troïka veut mettre en oeuvre
    à Chypre a un sacré défaut: elle sanctionne – sans doute au nom du secret bancaire – aussi bien
    l’épargnant honnête qui aura déposé le fruit de son labeur à la banque, que le mafieux russe qui
    place le fruit des ses trafics divers dans la même banque pour les blanchir.

    C’est là l’équivalent d’une punition collective, et il ne me semble pas que cela soit sain pour la paix civile.

    A partir du moment où l’homme honnête est traité de la même façon que le délinquant, alors il me semble le citoyen ne peut plus respecter l’ordre établi et ses représentants.

    Ceci me semble très grave, et lourd de menace pour la cohésion de nos sociétés.

      +0

    Alerter
    • caroline Porteu // 17.03.2013 à 15h49

      Lire le bouquin de Maillard sur le sujet , Vice président du TGI de Paris .
      Il dit exactement la meme chose que JF Gayraud
      A défaut de son livre voici un entretien donné aux Echos qui vaut la lecture :
      http://lexpansion.lexpress.fr/outils/imprimer.asp?k=3&id=225748

      Jean de Maillard: “La fraude est un rouage essentiel de l’économie”
      Propos recueillis par et Bernard Poulet – publié le 01/02/2010

      Pour le magistrat Jean de Maillard, la globalisation et l’effacement de l’Etat ont favorisé l’émergence d’un pillage sans précédent au coeur du système financier, organisé dans l’opacité et en toute impunité. Interview.

      L’éclatement des bulles, technologiques ou financières, révèle nombre de scandales et de malversations, telles les affaires Enron ou Madoff. La financiarisation de l’économie s’accompagnerait-elle d’une nouvelle criminalité ? Pis, nous dit le magistrat Jean de Maillard, auteur de L’Arnaque (Gallimard), cette criminalité est partie prenante du système économique, dont elle est devenue “la variable d’ajustement et de régulation”. De quoi s’inquiéter !
      Qu’est-ce qui vous permet de dire qu’une nouvelle criminalité, différente des mafias, a pénétré les circuits économiques ?
      J’hésite à parler de délinquance ou de criminalité, car cela obscurcit le débat. Je préfère parler de fraude, de pillage ou de prédation. La globalisation économique et financière a fait évoluer les frontières de la criminalité : à l’ancienne, de forte intensité et de haute fréquence, s’est superposée une fraude de plus faible intensité et de basse fréquence qui est facilement ignorée dans les analyses officielles. Les techniques frauduleuses sont devenues des variables d’ajustement de l’économie globalisée, et même des modes de gestion de celle-ci, et pas seulement des malversations marginales. Il ne s’agit pas du gangstérisme en col blanc des mafias ou des escrocs, mais d’un pillage de l’économie à travers le système financier. Cette prédation est, de la part des acteurs, un acte rationnel, même si elle aboutit à l’irrationalité quand le système s’effondre, comme dans la crise des subprimes.
      Ces techniques sont donc frauduleuses sans être toujours délictueuses ?
      Oui, parce que les réglementations étatiques se sont restreintes au profit de l’autorégulation des marchés, censés faire leur propre loi. Les Etats ont accepté que cette dernière se substitue à la leur, et ils ont perdu le contrôle des régulations. Les acteurs de ces marchés peuvent violer – en général impunément – ce qu’il reste de lois étatiques quand elles les gênent. Les Etats sont dépassés par leur puissance et par leur inventivité. Souvent, les acteurs de ces marchés n’ont même plus de comptes à rendre et peuvent faire ce qu’ils veulent allégrement, dans une opacité totale, y compris en violant les principes selon lesquels ils prétendent fonctionner.

        +0

      Alerter
  • Christophe Vieren // 18.03.2013 à 12h13

    Dommage que dès le début, BA, par sa constance et réactivité pourtant parfois utile, vienne détourner l’objet des commentaires avec quelque chose (Chypre) qui n’a pas grand rapport pour le coup avec le coup d’état de 2002 contre Chavez !
    Si c’est parce que tous les lecteurs – à part une bien timide réaction de PLV – sont conscients de l’enfumage au sujet du présumé tyran Chavez depuis sa première élection et n’ont rien à ajouter à la vidéo, je m’en réjouis.

    Le docu les nouveaux chiens de garde (2012), certes plutôt orienté sur la manière dont on nous raconte l’économie dans les medias de masse via des pseudo économistes, confirme que la presse, propriété de grands groupes financiers et industriels, désinforme plus qu’elle n’informe : quand la dictature qatarienne, entre-autres véritable et nombreuses dictature, y sera-t-elle dénoncée autant que le fût le Vénézuéla chaviste dés sont avènement ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications