Je vous ai infligé beaucoup de billets sur l’Ukraine (et c’est loin d’être fini – mais ça arrive bien tard). Mais je pense que celui-ci est peut être le plus important de tous finalement. Il est assez court (Edit : plus maintenant, désolé 🙂 ), et pas la peine d’en rajouter.

(ATTENTION, IL Y A UNE IMAGE DIFFICILE DEDANS)

Donc, comme expliqué ce matin, crime de guerre à Odessa hier.

Retour sur les évènements :

Les Pro-Kiev (la plupart sont de Secteur Droit) :

(Sympa je trouve, ces démocrates. C’est l’affiche pour le candidat du Parti des Régions qu’il détruisent)

Mais bon, les Ukrainiennes locales aident aussi bien Secteur Droit, par exemple en faisant des cocktails Molotov (des fois que ça serve), comme le 2 mai :

Alors, c’est le Drame :

Pourquoi les gars à l’intérieur ne sont-ils pas sortis sur le moment ? Outre les entrées bloquées, ceci les attendait dehors :

Voilà comment les personnes qui se sont défenestrées ont été achevées :

ATTENTION VIDEO VIOLENTE ET DURE :

Ici, on voit les nervis scander Ukraine en bas de l’immeuble pendant l’incendie….

Et donc au final, on a 42 morts – TOUS d’Odessa, et AUCUNE arme n’a été retrouvée dans le bâtiment (certains anti-Kiev étaient apparemment armés, mais a priori pas ceux ayant été poussés dans l’immeuble)…

Désolé pour l’image dure, mais enfin, on ne peut pas non plus rester tout le temps dans son confort… Et encore, je vous épargne les vidéos à vomir que j’ai vues. Mais pensez bien que les russophones de l’Est et les Russes ont vu tout cela en détail eux… :

[Image difficile, attention]

 

 

 

 

 

 

Les sympathiques Pro-Kiev ont en effet empêché les pompiers d’intervenir rapidement :

Témoignages sur l’excellent blog de la sociologue Danielle Bleitrach HistoireEtSociete (consultez le aussi sur la Crise Ukrainienne ) :

Témoignage d’un rescapé :

“Je n’oublierai jamais l’horreur… le rédacteur en chef de « Antifasciste » a pu s’entretenir au téléphone avec l’un des « kulikovcy » (résistants antifascistes de la Place Koulikovo Pole), qui a miraculeusement survécu à un terrible incendie, alors qu’il était réfugié pour fuir la violence les tueurs de la junte dans la Maison des Syndicats. Officier de réserve de 49 ans, Yuri est encore quelques heures plus tard dans un état de choc, il a remercié Dieu d’être en mesure de revenir de l’enfer.

Selon Youri, au moment de l’altercation avec les radicaux il n’y avait pas plus de 250 personnes. Le total était formé de trois douzaines de service d’ordre, le reste étant composé d’Odessites d’âge moyen ou de personnes âgées, dont beaucoup de femmes. Après les altercations dans la rue Grecque et sur la place de la cathédrale, les fascistes ont lancé une offensive sur le parvis de Koulikouvo. Il y en avait plusieurs milliers. Nos forces étaient inégales, en outre, nous n’avions aucune arme! Nous avons été obligés de battre en retraite et nous avons décidé de nous barricader dans la Maison des Syndicats, qui se trouve juste à côté. Ce qui est arrivé ensuite, “je n’ai toujours pas réalisé, ” dit-il et sa voix tremble.

Selon Youri, ils ont immédiatement fait usage contre lui de matraques et d’ armes à feu. Le gars qui était à mes côté est tombé immédiatement. Ils nous ont poussés dans le bâtiment et coupé toutes les voies de retraite. Je me suis retrouvé dans l’aile droite du 3ème étage, nous étions une douzaine de personnes dans une pièce. Les Pravoseki (Secteur droit) ont commencé à bombarder le bâtiment avec des cocktails Molotov et à tirer sur les fenêtres. Le premier étage était en flammes, puis au-dessus de nous, la fumée s’est propagée dans les couloirs, il était impossible de sortir… Nous avons ouvert les fenêtres et cassé les vitres, mais il n’y avait pas de salut : les fumées de la Place entraient dans la chambre. Des gens sautaient par les fenêtres à l’étage au-dessous, on les achevait en bas. D’en bas, ils criaient “gloire à l’Ukraine” et “mort aux ennemis »C’était l’enfer ! Les Pompiers sont arrivés, ils ont commencé à éteindre l’incendie au rez-de-chaussée » dit le témoin oculaire.

Ensuite, d’après ce témoin qui a survécu par miracle, il ne se souvient que vaguement de ses actes. Autour d’eux tous mouraient étouffés, asphyxiés, certains criaient et demandaient pitié… « Je me souviens avoir arraché mon camouflage, et un camarade habillé « en civil » m’a donné un polo de sport. Et nous nous sommes précipités dans le couloir, en trébuchant sur les cadavres. Il y en avait plein, je ne peux pas dire le nombre exact… Il n’y avait pas de lumière, on entendait des bruits de craquements, comme des zombis, nous sommes parvenus à l’escalier de secours au premier étage. Je ne sais pas comment cela s’est fait. Au rez-de-chaussée l’incendie était déjà éteint. A la sortie Ouest nous avons vu plusieurs pravoseki (les gens de pravy sektor). Nous avons joué les idiots, et à leur interpellation « Halte ! », nous avons répondu « les gars, nous sommes avec vous ! »… Pour une raison quelconque, que j’ignore, ils n’ont pas cherché à en savoir plus, apparemment d’autres tâches les attendaient. Alors nous sommes allés dehors mêlés à la foule… “, se confia-t-il.

“Nous avons perdu cette bataille, parce que ne sont n’étions pas organisées. Mais tous les morts du champ de Koulikov sont des héros. Ils sont allés à une mort certaine. Il s’agit du Khatyn d’Odessa…

et :

“André Brajeski a été assassiné par les néo-nazis. Avec ses camarades de Borotba, il défendait le campement de tentes du Champ de Koulikovo. Avec eux, il s’est retranché dans la Maison des Syndicats sous la pression des forces d’extrême-droite, supérieures en nombre, qui ont attaqué et brûlé les chapiteaux. Ensuite, les ultras ont incendié la Maison des Syndicats avec des cocktails Molotov. Pendant l’incendie, André se trouvait à un des étages supérieurs. Il a dû sauter par la fenêtre pour échapper au feu. Arrivé au sol, il était encore vivant. Les brutes néo-nazies l’ont achevé à coups de pieds et de bâtons…

André était un camarade convaincu, courageux et discipliné. Il travaillait comme informaticien, mais sa véritable vocation était son engagement politique. Communiste convaincu, il consacrait beaucoup de temps à la formation, il lisait les classiques du marxisme et les auteurs de gauche contemporains. A Odessa, tous les gens de gauche se souviennent de lui comme un garçon modeste, intelligent, qui ne manquait aucune occasion de s’engager dans les actions politiques, toujours au premier rang…

Quand les forces néo-nazies sont venues au pouvoir en Ukraine, André s’est inscrit dans la Milice populaire d’Odessa (droujine) pour défendre sa ville contre les bandes fascistes. Malheureusement, ce jour-là, le rapport des forces n’était pas en faveur des défenseurs d’Odessa…”

Il y en a évidemment aussi sur Facebook (merci de valider la traduction) :

“Bonjour, mon nom est Igor Rozovskiy, je suis âgé de 39 ans, je vis dans la ville d’Odessa. Je travaillé depuis 15 ans en tant que médecin dans un service de SAMU.

Hier, comme vous le savez, dans notre ville il y a eu une terrible tragédie, avec des gens en tant d’autres. Brutalement assassinés – brûlés vifs. Pas à cause d’un état d’ébriété, pas pour l’héritage de grand-mère, mais parce qu’ils ne partagent pas les vues politique des nationalistes. Ils ont tout d’abord été sévèrement battu, puis brûlés.

En tant que médecin, je me suis dépêché pour aider ceux qui pouvaient être sauvées, mais j’ai été arrêté par des hommes armés, qui n’ont pas voulu relâcher les blessés. L’un d’eux m’a bousculé, en promettant que bientôt moi et d’autres Juifs d’Odessa nous subirions le même sort.

J’ai vu un gars qui auraient pu être sauvé si j’avais pu l’emmener à l’hôpital, mais après avoir supplié qu’on me donne l’autorisation de l’aider, je me suis pris des coups dans le visage et j’ai perdu mes lunettes.

Pendant 15 ans, j’ai vu beaucoup de choses, mais hier, j’ai eu envie de pleurer. Non pas de douleur et d’humiliation, mais à cause de l’impuissance de ne pas avoir pu faire quelque chose. Dans ma ville il s’est passé des choses qui ne s’étaient même pas passées pendant l’occupation des nazis.

Je me demande pourquoi le monde est silencieux ?”

En retour, commentaire délirant de Kiev, largement repris (c’est un complot des Russes) :

12H15 Kiev accuse l’ex-président Ianoukovitch

Les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont accusé samedi des proches du président déchu Viktor Ianoukovitch, qui vit en exil en Russie, d’avoir organisé et financé les troubles qui ont fait une trentaine de morts vendredi à Odessa. Ils ont ajouté que des groupes paramilitaires venant de la région séparatiste moldave de Transnistrie, proche de la ville portuaire du sud de l’Ukraine, avaient été impliqués dans les violences en coordination avec des groupes russes.

Les troubles qui se sont produits le 2 mai à Odessa et qui ont provoqué des affrontements et de nombreuses victimes étaient dus à des ingérences étrangères“, a déclaré une porte-parole du SBU pendant une conférence de presse à Kiev. La porte-parole a nommément mis en cause deux proches de Viktor Ianoukovitch, Serhiy Arbouzov et Oleksander Klimenko, qu’elle a accusés de “se cacher dans un pays voisin”. La police ukrainienne a annoncé samedi que plus de 130 personnes avaient été arrêtées après l’incendie.

=======================

Les services de sécurité ukrainiens (SBU) dénoncent une ingérence “extérieure” dans les violences meurtrières commises la veille à Odessa, selon eux “coordonnées par des groupes de sabotage depuis la Russie“. “Les provocations à Odessa se sont déroulées avec une ingérence extérieure et ont été financées par deux ex-hauts responsables” du régime de l’ancien président Viktor Ianoukovitch, un pro-russe renversé en février. Ces deux hommes “se cachent” en Russie, indique le SBU dans un communiqué. Selon les services ukrainiens, “des milices venues du territoire” de la Transdniestrie, république séparatiste pro-russe moldave situé non loin d’Odessa “ont pris part” aux violences, lesquelles “ont été coordonnées par des groupes de sabotage depuis la Russie”.

(04/05) : C’est confirmé, le gouvernement de Kiev, en plus de donner des photos truquées à l’OSCE, a perdu la boule :

Le drame d’Odessa fait partie d’un plan russe pour détruire l’Ukraine

Odessa (Ukraine) – Les violences à Odessa (sud) qui ont fait une quarantaine de morts vendredi font partie d’un plan russe pour détruire l’Ukraine, a déclaré dimanche le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

Ce qui s’est passé à Odessa fait partie du plan de la Fédération de Russie pour détruire l’Ukraine et son État, a-t-il affirmé au cours d’une conférence de presse à Odessa à l’issue d’une série de rencontres avec des représentants des autorités locales et de la société civile de la ville.

La Russie a envoyé des gens ici pour créer le chaos mais le pays doit s’unir et se réconcilier pour ne pas donner aux terroristes soutenus par Moscou la possibilité de diviser notre peuple, a-t-il poursuivi.

Le but de la Russie était de répéter à Odessa ce qui se passe dans l’Est du pays, a-t-il ajouté. C’est un plan financé et organisé par des professionnels qui ont manipulé des gens ordinaires, mais notre union sera la meilleure réponse à ces terroristes.

Il a annoncé qu’à la suite des événements du 2 mai tous les hauts responsables de la police de la ville avaient été démis de leurs fonctions et allaient être remplacés, pour avoir failli à leur tâche.

En costume et cravate noirs en signe de deuil, Arseni Iatseniouk a présenté ses condoléances aux familles des victimes de cette horrible tragédie et assuré que la justice allait ouvrir des enquêtes pour déterminer qui n’a pas fait son devoir.

(©AFP / 04 mai 2014 13h58)

http://www.romandie.com/news/Le-drame-dOdessa-fait-partie-dun-plan-russe-pour-detruire/474274.rom

Torchon AFP repris, comme d’habitude, partout :

(quelle honte pour la mémoire des victimes, cet article du Nouvel Obs…)

N.B. : on a de la chance d’avoir des Russes mesurés. Si des néonazis cramaient 50 Français à Naples, et que la presse titrait que c’est un “plan français”, j’aurais bien envie d’en découdre…

Il va falloir penser à dissoudre l’Agence Française de Propagande…

Tiens que dit un géopoliticien habitué des médias – François Heisbourg ?

Bon, c’est lui qui avait affirmé dans Le Monde du 10 septembre 2002, au lendemain de la publication par l’IISS du dossier Iraq’s Weapons of Mass Destruction: A Net Assessment5, que « les armes biologiques et chimiques existent bel et bien » – une référence quoi (jamais disqualifiée).

Alors dire que Poutine est responsable des 42 morts, ma foi, plus c’est gros plus ça passe… Et son tweet, ça veut dire quoi ? Qu’on doit bombarder la Russie préventivement ?

Au passage, la presse américaine est fabuleuse. Rien en Une sur le Washington Post, rien en Une sur le New York Times (la Une du NYT, c’est pour les photos truquées des gouvernements ukrainien et américain comme démontré ici) :

(Notez le Top 5 des articles les plus lus à droite : 1 Corée du Nord 2 Archéologie 3 Fait divers à Washington 4 Ukraine, mais c’est sur la guerre avec la Russie 5 FuckFuck à Hollywood)

C’est à se demander pourquoi les journalistes occidentaux sont mal accueillis dans l’Est…

Et quand on en parle, il s’agit alors de “42 personnes mortes”, souvent “dans des affrontement déclenchés par des pro-russes”. On voit rarement que ce sont des “pro-russes” qui sont morts. Et ils ne sont pas “pro-russes”, ils sont “anti-Kiev”. La grande majorité veut une Ukraine fédérale, et non pas être être intégrés en Russie comme la Crimée. Ils veulent être libres, quoi… Et si possible, pas dirigés par des fascistes…

Gardons Chomsky en mémoire :

Un système de propagande tendra invariablement à présenter les victimes d’exactions dans des pays ennemis comme dignes d’intérêt, tandis que celles auxquelles son propre gouvernement ou celui d’un État client inflige un sort identique, voire pire, seront jugés indignes d’intérêt. Cette différence qualitative se mesure à travers le degré d’attention ou d’indignation.

Bien que ce traitement différencié se produise à grande échelle, cela échappe complètement aux médias, aux intellectuels et au public. Et le ton général reste marqué de rigueur morale et de bonne conscience. Ce qui est la preuve d’un système d’endoctrinement remarquablement efficace. Une comparaison révélatrice est celle de la couverture médiatique du cas de Jerzy Popieluszko (prêtre polonais assassiné par la police de son pays en octobre 1984) avec celle, vers la même période, de l’assassinat de religieux dans la sphère d’influence des États-Unis. Dans notre modèle, le meurtre du père Popieluszko ayant été perpétré en pays ennemi, la victime apparaîtra digne d’intérêt, tandis que les religieux assassinés dans des États clients d’Amérique du Sud ne le seront pas. On peut s’attendre à ce que le premier cas fasse l’objet d’une éruption de propagande médiatique, les autres n’ayant pas droit à une couverture suivie.” [Extrait de Chomsky & Herman, La fabrication du consentement – De la propagande médiatique en Démocratie]

Mais l’objet de ce billet est simple : Svoboda.

Le leader de Svoboda a accusé ce matin “des saboteurs à la solde de Poutine” de réaliser “un nettoyage ethnique”. [sic !!!]

On a déjà parlé ici de Irina Farion, députée du parti fasciste Svoboda (elle doit être dans le Top 5 du mouvement Svoboda, qui occupe donc avec les autres nationalistes un tiers du gouvernement, les 2 autres tiers étant leur alliés politiques) : je reprenais dans mon billet du 13 avril “Tout roule comme prévu” [sic.] cette vidéo où, parlant des manifestants anti-Kiev :

elle disait :

« Pour ma part, j’agirais beaucoup plus sévèrement contre eux : je les fusillerais tout simplement, pardonnez-moi.

Écoutez: l’ennemi se comporte en maître sur notre sol ! Il faut les chasser d’ici comme en 1654 [NdT : Guerre Russo-polonaise].

C’est pourquoi le vote de cette loi est tout à fait justifié, et je pense que l’avenir de l’Occident le vaut.

Nos hommes ont peur pour leur vie, c’est pourquoi les créatures qui s’aventurent dans la voie du séparatisme ne méritent que la mort… »

Voici donc la réaction ce matin 3 mai d’Irina Farion sur Facebook :

Bravo Odessa. Perle de l’esprit ukrainien. Patrie des grands nationalistes Ivan [père du second, homme d’état, médecin, écrivain] et Iouri Lipa [né à Odessa, médecin, poète, publiciste (nationaliste); rejoint l’UPA en 1943, fusillé par le NKVD en 1944]. Que le diable les brûle en enfer. Les meilleurs insurgés sont les fans de football. Bravo.”

Браво, Одеса. Перлина українського Духу. Батьківщина великих націоналістів Івана та Юрія Лип. Нехай горять чорти у пеклі. Найкращі повстанці це футбольні фани. Браво.

Bravo, Odessa. Pearl Ukrainian Spirit. Birthplace of the great nationalist Ivan and Yuri July. Let the devils burn in hell. Top rebels is football fans. Bravo.

“Bravo Odessa. Que le diable les brûle en enfer.”

Finalement, si on ne les fusille pas, mais qu’on les brûle, ça valide, quoi… Notez les 188 personnes en quelques heures qui “Aiment ça”…

Ce que j’aime bien chez les nazis, c’est qu’on peut leur faire confiance pour faire ce qu’ils disent…

Mais bon, une chance que comme l’a dit Laurent Fabius le 11 mars :

Le parti Svoboda est un parti plus à droite que les autres, [mais il n’est pas] d’extrême droite” [Laurent Fabius, 11 mars 2014, France Inter]

(NB : notre ministre n’a d’ailleurs rien à déclarer sur ce massacre : Cf son fil Twitter. Il était plus loquace en février sur Maïdan…)

Sérieusement : la France se met en danger économique voire militaire pour que les Ukrainiens restent ensemble, sans rien changer au pays ? Sérieusement, on se demande pourquoi les habitants de l’Est se révoltent et ne veulent pas du gouvernement de Kiev ? Sérieusement, à la place des Russes et russophones de l’Est, vous auriez besoin de Vladimir Poutine pour sortir dans la rue, vous ?…

P.S. Trop déprimant pour moi de faire un Live. MAIS je vous recommande très vivement de suivre le compte du journaliste indépendant anglais (il collabore au Guardian) en Ukraine, qui a un regard neutre sur la situation, faisant d’excellentes enquêtes sur place.

https://twitter.com/GrahamWP_UK

Un de ses tweets du jour : “In Kramatorsk just done wildest video of my life, man holds man up at gunpoint, fires gun several times.

À Kramatorsk, je viens de filmer la pire vidéo de ma vie : un homme tient en joue un autre homme, et fait feu plusieurs fois” (exécution par un membre de Secteur Droit)

Et ce soir : “I used to love Ukraine, but after the actions of pro-Ukrainians in Odessa last night, that love is now over. Ukraine – R.I.P.”

J’aimais l’Ukraine, mais après les agissements des pro-Ukrainiens à Odessa hier, cet amour a désormais disparu. Ukraine – Repose en Paix

Je pensait quand même qu’à 50 morts, avec des blindés tirant sur la population, cela fournirait un électrochoc, aux gouvernements et aux médias. Perdu. Peut-être que 500 le feraient, mais on ne le saura jamais, parce que, à ce stade, ce sera la guerre…

P.P.S. J’aime les lecteurs de Libération :

P.P.P.S. Merci au Figaro.fr pour sa saine modération – certains propos sont en effet inacceptables… Diffusez-donc l’info vous-mêmes ! 🙂

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]. Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

136 réponses à [SCOOP – À LIRE] Finalement, Svoboda, c’est ça… (Mis à jour)

  1. Françoise D. Le 04 mai 2014 à 16h53
    Afficher/Masquer

    Première vidéo longue importante : elle montre bien que ce qu’on nous a raconté sur les méchants pro-russes qui attaquent la démonstration pacifique pro-Kiev à Odessa est un mensonge. Bon faut dire que les médias occidentaux n’avaient pas de correspondants sur place et ne font que se copier.

    On voit donc bien la foule armée de pro-Kiev marcher sans opposition sur les boulevards, elle démolit sans opposition les affiches (sous verre) d’un candidat du parti des régions (fédéraliste, russophones) honnis par les pro-Maïdan. Ensuite on les voit toujours sans aucune opposition de la part des méchants agents de Moscou se précipiter sur le camp de tentes des pro-russes qui se trouvait devant la Maison des syndicats. Ils agressent les manifestants surpris dans ce camp, y mettent le feu, etc.

    On nous ment effrontément !


  2. anya evd Le 04 mai 2014 à 17h02
    Afficher/Masquer

    http://instagram.com/p/nk_cJzLm80/

    les habitants d Odessa sont entrain de manifester devant les commissariats de police, ils reclament les 60 personnes qui sont emprisonnées (celles qui ont reussi à sortir du batiment en flammes) ces gens sont labas depuis vendredi, les habitants font des listes des personnes manquantes depuis l incendie.. ceux emprisonnés sont en attente d etre transferés vers Kiev en justice. Seulemtn 6 personnes ont été libérés avec la manifestation, les gens bloquent les routes pour qu on puisse pas les amener à Kiev… pour la traduction : google, ça sera plus rapide, que si je commence à traduire mot par mot….


  3. Perekop Le 04 mai 2014 à 17h11
    Afficher/Masquer

    https://www.youtube.com/watch?v=enl4YFao9rA&feature=youtu.be

    Un meeting (plusieurs milliers de personnes paraît-il) à Berlin, vidéo mise en ligne le 2 mai 2014. On y voit l’intervention du journaliste et rédacteur en chef du journal Compact, Jurgen Elsässer. Il appelle les Allemands à s’élever contre la propagande antirusse dans les médias allemands et à rappeler le caractère indispensable de l’amitié entre les peuples allemand et russe. Commentaires : “enfin !”….


  4. Hellebora Le 04 mai 2014 à 17h12
    Afficher/Masquer

    Vous vous souvenez d’Igor Kolomoyskyi, celui qui offrait des récompenses à ceux qui attrapperaient des pro-séparatistes russes, leurs armes et tutti quanti ? http://bit.ly/1iRNtV7
    D’après le tweet de Graham Phillips, la population d’ Enakievo n’est pas dupe et sait de quel côté il se range (=Secteur droit) :

    16h10 @GrahamWP_UK
    “Seen a string of attacks on Privat Banks in east of Ukraine, as sentiment against Ihor Kolomoyskyi, accused of funding Pravy Sektor, rises.”


  5. Nanker Le 04 mai 2014 à 18h10
    Afficher/Masquer

    Je viens d’apprendre par la radio RFI (qui soit dit en passant couvre la crise ukrainienne d’une façon absolument honteuse, reprenant en bêlant TOUS les mensonges venus de Kiev…) que le 1er ministre fantoche Tourtchynov va se rendre à Odessa habillé tout de noir pour rendre hommage aux 31 victimes de l’incendie de la Maison du peuple.

    Oui il porte le deuil des victimes de ses propres nervis fascisants! A ce niveau de cynisme et de machiavélisme…


  6. Mroef Le 04 mai 2014 à 18h41
    Afficher/Masquer

    Des gens qui ont sauté de l’immeuble sont achevés á coups de barre:
    https://www.youtube.com/watch?v=Ryo0ZfHJxls
    Attention c’est trés dur.
    Je crois pas l’avoir vue dans ce fil.


  7. seb Le 04 mai 2014 à 19h15
    Afficher/Masquer

    ATTENTION VIDEO CHOQUANTE

    On voit des gens sauter des fenêtres, et un taré se mettre à frapper les corps au sol avec une barre de fer.
    C’est juste effroyable.

    https://www.youtube.com/watch?v=SbeUmpQ_4nU


  8. V_Parlier Le 04 mai 2014 à 22h01
    Afficher/Masquer

    Une fois de plus, et encore plus que les fois précédentes, le désespoir m’envahit face à l’autisme (volontaire) du bloc USA/UE. J’ai ici une compilation vidéo http://www.youtube.com/watch?v=d2gFSK4qKs4 qui commence par des témoignages alarmés de citoyens tentant d’alerter, et qui finit par… ce qu’ils avaient prévu d’une manière ou d’une autre: le massacre d’Odessa.


  9. seb Le 04 mai 2014 à 22h55
    Afficher/Masquer

    La vidéo de 20min d’origine avec le mec qui tire. On les entend en permanence rire de ce qu’il se passe… Si quelqu’un pouvait traduire ce qu’il se dit. Et on les entend applaudir et rire lors des premiers jet de molotov ayant fait “mouche” dans le bâtiment …

    https://www.youtube.com/watch?v=IVXm9nnY-AQ


    • anya evd Le 05 mai 2014 à 00h05
      Afficher/Masquer

      euhh… “allons les faire tomber ces pédés connards” plein d cris que j arrive pas à comprendre… puis le papi qui crie “allez y les gars de l autre côté”, le cameraman lui dit “vas y vieux, commande!”, le vieux lui repond “ne me filme pas”, cam : “pourquoi?”, le vieux “tu vois j ai un baton….(jai pas compris la fin de la phrase) “is sont entrain de cramer le batiment” “ça c est la merde” “on va avoir l immeuble qui va commencer à bruler”
      4.20 “ca c est le pravij sektor?”, “bein oui c ets le pravij sektor, ils sont 3000 à être venu, tous dans les rues… football?”

      6.45 “non, reviens en arriere”
      7.20 “voila la merde, putin” bref des gros mots dans ce genre, il y a pas toujours des synonymes pour les gros mots et souvent en russe ils sont bien plus forts et crus, ça le fait pas en francais..

      7.30 “tire dans la fenetre putin, tire dans la fenetre”

      7.45 “pédé, descend de là!!”
      8.00 “qu est ce qui se passe à l interieur??, ils sont rentrés à l interier putin”

      8.10 “les gars derriere le batiment, ils sortent derriere le batiment”

      8.55 “aucun policier, aucun!”

      9.40 “balancez labas”

      pas tres distinct..

      11.15 “ça n a pas marché hahaha”


      • anya evd Le 05 mai 2014 à 00h10
        Afficher/Masquer

        12.15 “une partie de la foule est partie vers l arriere” “les oddessiens sont des heros”
        12.45 “t as compris?”


        • anya evd Le 05 mai 2014 à 00h12
          Afficher/Masquer

          13.25 “mouais, ils construisaient pendant l urss”
          13.40 “ils construisaient comme une forteresse pas criminelle” (“pas criminelle” c est une expression ici, mais je vois comment donner le sens en francais)


          • anya evd Le 05 mai 2014 à 00h22
            Afficher/Masquer

            “les forteresses des odessiens”
            13.58 “ils sont assis”

            megaphone
            14.40 “mettez vous à genoux” (avant il les traite, parle de leur chemises…)
            14.52 “enfoirés pédé vert, je vais te niker, je te le promets”

            15.02 “haha ça c ets de l histoire merde, putin merde, qui aurait penser qu ici on aurait pu avoir ça”

            15.17 “allez les gars”

            gros mots gros mots gros mots “balance le de labas”

            15.30 “attention, putin, haha alors là t as patiné!! hahaha”

            15.37 “il faut tout de suite brusquement bouger d un endroit”

            15.50 “voila, sont postés les policiers, personne, personnes n aide les gars, on ici la police d odessa, des bus, les bus sont sans doute à pravij sektor”


            • anya evd Le 05 mai 2014 à 00h30
              Afficher/Masquer

              16.12 “voila les policiers d odessa”
              16.20 “allez, je vais etre le commandant!! le gros en bleu il parle trop bas

              16.45 “bah de l autre coté tt a deja cramé!!!”
              “c est une chose serieuse degage”
              “je vous dit que de l autre cote toutes les fenetres brulent”

              17.00 “atends, je pense, moi meme je viens d arriver” pff ils parlent ukrainien… je comprends pas tout..

              le gars en vert avec son casque “dites leur qu ils sortent tranquillement, en paix, et personne ne les touchera”
              17.20 blabalbla “vous etes vous memes fascistes”

              17.23 “taisez vous”
              17.35 “putin mais qu est ce qu il fait, mais il vas se tuer en tombant”

              17.50″l ambulance l ambulance”


            • anya evd Le 05 mai 2014 à 00h35
              Afficher/Masquer

              17.56 “les odessiens sautent des fenetres ”
              18.00 “putin, mais putin”
              18.05 “l ambulance, ramene l ambulance ici”
              “OU EST PUTIN L AMBULANCE???”

              18.25 “corridor, corridor!!” 18.33 “les pompiers!!” “les roues mettez les roues” “les gens sautent des fe,ntres!!!”
              l ambulance l ambulance!!!!

              18.53 “regarde combien de tués!!”

              19.54 “tiens les policiers se sont ramenés quand tout le monde est mort”!!!


            • anya evd Le 05 mai 2014 à 00h46
              Afficher/Masquer

              20.12 “defoncez les putin”
              20.33 les pompiers se ramenent alors qu ils ont plus rien à foutre ici

              21.00 mettez vous en corridor putin
              21.43 “les gars sortez, les policiers font un corridor labas”!!!

              21.55 ceux d en haut “appelez les pompiers”, la camera leur repond “on les a appelés, descendez, ils doivent arriver, descendez en bas”

              22.25 “ca fait peur”

              23.00 “putin aidez les, les gars aidez”

              23.30 “cartains sont deja allongés sur le rebord de la fenetre, des morts au 5e etage, 2 personnes sont tombées, du 4e etage ont sauté, voila la personne a sauté et est morte”

              24.05 “ils essayent de se sauver, pour ne pas s asphyxier”

              voilà… desolée, j entendais pas tout.. desolee pour les fautes… c ets horrible… j arrive pas à realiser ce qui s ets passé…


  10. nanar Le 04 mai 2014 à 23h30
    Afficher/Masquer

    https://www.youtube.com/watch?v=UdmIH28MwC4
    Vidéo tournée le lendemain du massacre d’Odessa et où l’on entend Timochensko parler d’attaquer si nécessaire les vétérans de la seconde guerre mondiale.


  11. Thomas Le 04 mai 2014 à 23h45
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier Berruyer pour votre site, toute cette abomination à Odessa retombera sur l’Otan, l’U.E. et les Etats-Unis qui cherchent à provoquer la Russie à travers les massacres de civils russophones en Ukraine !


  12. Hellebora Le 05 mai 2014 à 01h18
    Afficher/Masquer

    http://youtu.be/NKuDzXAgdf4

    Vidéo montrant les pro-nazis et pro-Stepan Bandera “en majesté”. Flippant. Avec leurs torches, ils font aussi penser au KKK…
    (Publiée le 4 mai 2014 par https://www.youtube.com/channel/UCyW_T7T4hU-MjZkssJVwBaQ )


  13. HOSSAIN Le 05 mai 2014 à 18h35
    Afficher/Masquer

    J’ai comme une furieuse envi de cramer des trucs moi!! Le camps de la paix va finir par tout perdre dans cette histoire. A quand un nouveau Jean Jaurès? Jaurès si tu nous entend reviens nous!


  14. Hellebora Le 07 mai 2014 à 21h32
    Afficher/Masquer

    http://bit.ly/1mCZTIW

    “Kiev, le fond de l’art est rouge” : une galerie de Vienne, en Autriche, expose 40 artistes ukrainiens (jusqu’au 23 mai).

    La photo de Nikita Shalennyi et la toile d’Ivan Semesuk sont impressionnants


  15. Janna Le 07 mai 2014 à 22h43
    Afficher/Masquer

    06-05-2014
    lien sur site nazis ukranien

    http://snaua.info/chorni-cholovichki-proveli-uspishnu-operatsiyu-po-zvilnennyu-mariupolya/

    traduction ukranian Google :

    Comme indiqué précédemment, le 6 mai hommes noirs ont commencé une opération pour libérer la ville de Mariupol, région de Donetsk contre les separatistes.

    Environ 16.30 convoi des hommes noires dans les 3 bus s’est rendu à Mariupol pour supprimer pro collaborateurs russes. Dans un sens, cette colonne vtrapyla pris en embuscade.
    La bataille a duré plus d’une heure. À la suite de la bataille un attaquant séparatistes tués, fait prisonnier deux collaborateurs. Décourager traîtres armes militaires difficile.
    À la suite de la lutte contre les ennemis de l’Ukraine ont été démoralisés et le contrôle de Mariupol perdu. La ville est redevenue un Ukrainien.
    Lors de l’opération pour libérer la Mariupol des aucun hommes noir n’a pas été blessé. Pertes: deux en nid d’abeille balles ennemies camionnettes. Prisonnier était l’un des dirigeants de la République populaire de Donetsk


  16. Kiergaard Le 17 août 2014 à 10h42
    Afficher/Masquer

    Oui je suis très très en retard je sais, mais au détour d’un article sur l’Ukraine ou je cherchais des infos je suis revenu là.

    Il y a une erreur dans l’article :
    La photographie : “Les fascistes immobilisent les véhicules de pompier” n’a pas été prise au moment de l’incendie ! Je me souviens l’avoir vu en direct, ce camion est arrivé au début des troubles, je pense que des militants s’en étaient emparés, d’ailleurs ils en avaient sortis des battes et des barres de fer.

    Voilà voilà.



Charte de modérations des commentaires