Nous avons vu dans le billet d’hier que la base monétaire américaine a été fragilisée par la forte utilisation de la “planche à billets” par la Fed (quantitative easing 1 & 2). Cela fragilise donc le dollar, dont la parité chute comme nous l’avons également vu dans un autre billet avec le “LCF Dollar Index” que nous avons défini.

Or, le dollar a été défini en 1944 comme le pilier du système financier international, et les accords de Bretton Woods l’avaient logiquement arrimé à l’or, pour en garantir la valeur – système de sécurité supprimé en 1971 par Richard Nixon, les États-Unis ne pouvant plus maintenir cette parité au vu de leurs déficits.

Le dollar baisse, et donc logiquement la valeur des bien exprimés en dollars augmente, à commencer évidement par l’or :

Prix de l'or en dollar et en euro depuis 1998

On constate l’explosion du prix de l’or depuis 2002. Afin de bien percevoir l’influence de la monnaie, traçons le même graphique en base 100 au 1/1/1998 :

Prix de l'or en dollar et en euro depuis 1998

La hausse est donc nette, mais on constate l’affaiblissement particulier du dollar par rapport à l’euro ; sur les 500 % de hausse, 100 % sont liés à la chute intrinsèque du dollar, et 400 % sont liés à la hausse de l’or (et bien entendu à la chute intrinsèque de l’ensemble des grandes monnaies…).

Nous pouvons prendre comme d’habitude plus de recul :

Prix de l'or en dollar depuis 1900

En dollars courants, l’or a dépassé son niveau historique en 2007, mais, corrigé de l’inflation (en l’exprimant en dollars constants de 2011), on constate que le record date de 1980 (chute du dollar en raison de la fin des accords de Bretton Woods puis des chocs pétroliers), à 1 900 $ ; nous en sommes encore loin.

Mais on constate que ces deux épisodes sont très au delà de la norme du XXe siècle. Si nous prenons encore plus de recul, on a :

Prix de l'or en dollar 1250-1970

Les hausses qui ont suivi 1970 sont donc totalement déconnectées des évolutions des siècles passés.

Soulignons que depuis le XIIIe siècle, l’or a maintenu un pouvoir d’achat globalement constant. Concrètement, une once d’or a pendant longtemps acheté une tenue vestimentaire complète de milieu de gamme. C’était vrai au 13e siècle, quand l’once valait £ 1,30 et c’était toujours vrai en l’an 2000, avec £ 270 soit 470 $. Le taux de change entre l’or et les matières premières a également été assez stable au cours des siècles. A contrario, un dollar achetait 14,5 miches de pain en 1900 et seulement 3/4 d’une aujourd’hui…

Prix du dollar en or depuis 1900

La chute de valeur est ainsi spectaculaire… Le dollar n’est plus “as good as gold” (expression utilisée lorsque le dollar était convertible dans le système de Bretton Woods).

Cartoon dollar et or

On peut réaliser la même étude avec le pendant de l’or : l’argent, qui connait une très forte hausse depuis le début de 2011 :

Prix de l'argent en dollar depuis 1996

Prix de l'argent en dollar depuis 1900

Prix du dollar en argent depuis 1900

Là encore, la hausse actuelle de l’argent est historique.

Terminons alors par un indicateur longtemps très suivi : celui du rapport entre le prix de l’Or et de l’Argent.

Prix du dollar en argent depuis 1900.jpg

On constate que ce ratio a beaucoup fluctué au XXe siècle. Prenons encore plus de recul :

Prix du dollar en argent depuis 1300.jpg

Pour le coup, on observe le fort effet de la fin du bimétallisme à la fin du XIXe siècle, qui a entraîné une rupture historique du ratio, qui valait de 10 à 18 pendant 6 siècles (en hausse suite à la découverte des mines du nouveau monde : pour mémoire, quand 1 kilo d’or était ramené dans un galion, 49 kilos d’argent venaient avec…).

Malgré le petit “refroidissement” de début mai, l’argent devrait ainsi continuer à monter par rapport à l’or pour se rapprocher de ses tendances historiques…

Cartoon dollar

Cartoon dollar

11 réponses à 0810 Prix de l’or et de l’argent

  1. François Dubreuil Le 12 mai 2011 à 07h44
    Afficher/Masquer

    Sur le dollar, je dirais qu’une partie de sa baisse est logique et saine, celle qui a lieu vis a vis des monnaies des pays en fort développement : asie amérique latine. Elle est meme très insuffisante. Idem pour l’Euro.

    Sur le cours de l’or, ce qui frappe c’est son évolution en situation d’inflation faible des prix à la consommation, l’évolution rapide à la hausse laisse envisager un probable retour à la baisse vers un niveau plus conforme à la longue période. Notamment avec l’enclenchement d’une phase de déflation dépression mondiale prolongée.


  2. Le Blog d’Olivier Berruyer sur les crises actuelles | LE BLOG DE LA CRISE Le 13 juillet 2011 à 13h21
    Afficher/Masquer

    […] Le Blog d’Olivier Berruyer sur les crises actuelles. […]


  3. ONEWAYTHINKING Le 13 juillet 2011 à 13h22
    Afficher/Masquer

    Monsieur,

    Votre article a été mis en ligne sur le blog:

    http://www.penseeunique.fr

    Bonne lecture


  4. pascal Le 19 juillet 2011 à 13h21
    Afficher/Masquer

    en fait, il serait intéressant d’avoir une étude – tiens une idée d’article – sur l’épargne moyenne des ménages. Quel pourcentage de la population a entre 1 et 5000€ d’économie sur un compte épargne, un compte épargne entreprise, en liquidités … entre 5000 et 10000€, entre 10000 et 20000€ etc ….
    épargne mobilisable en quelques semaines (ça peut prendre un peu de temps de sortir son argent de la banque).
    A partir de là, la question qui se pose est à mon avis la suivante : quel investissement de confiance (dans un objectif de ne pas se faire tondre par une éventuelle hyper-inflation) – autre que du papier – est accessible à quelqu’un qui a moins de 50 000€ ????
    Immobilier : impossible, oeuvre d’art : il faut s’y connaître un minimum et on peut se le faire voler, bref, je n’en vois qu’un seul : Or et Argent métal
    Voyez-vous en d’autres ?


  5. Golgfinger Le 30 août 2011 à 22h32
    Afficher/Masquer

    Mises à part les données passées (en principe) irréfutables, l’évolution future du prix de l’or donne lieu à des prévisions de tout poil allant du krach (suite à l’ éclatement de la “bulle actuelle”) à une flambée du cours avec des envolées au delà des 5000 USD/once (Editions Agora) … la réalité se situera probablement entre ces deux extrêmes :-)) Quant à savoir si le cours actuel est plus bas ou (déjà) plus haut que cette réalité à venir … bien malin qui peut le prédire. A TRÈS long terme, je pencherai plutôt vers l’avis d’ Henri REGNAULT (LA CRISE, N°17, septembre 2011 cité sur ce site). A relativement court terme je pense qu’il y aura une correction à la baisse. A moyen terme (5-10 ans) je ne serai pas surpris que la relique barbare atteigne voire dépasse effectivement les 5000 USD/once. Et tout ceci sous réserve de facteur géopolitique majeur !!! PRUDENCE DONC !!! … y compris dans le choix du véhicule d’investissement: or papier ou or physique. En investissement comme dans bien d’ autres domaines, il faut diversifier pour “survivre” (terme évidemment tout relatif par rapport à la véritable survie à laquelle sont confrontés quotidiennement des centaines de millions d’ êtres humains qui n’ont pas eu la chance de naître au bon endroit et/ou au bon moment).


  6. orpostal Le 27 octobre 2011 à 14h51
    Afficher/Masquer

    Très bon graphique.
    J’ai appris beaucoup de chose. Merci!
     


  7. Patrick Luder Le 21 avril 2012 à 12h17
    Afficher/Masquer

    Je reviens sur ce chapitre, les mines d’or sont en début de déclin dans le monde => à mon avis, il y aura de grands mouvements à moyen terme (cinq à 10 ans) …
     
    Je propose d’autres graphiques sur 10 ans avec les évolutions des prix de l’or et argent, en CHF et en pourcentage sur base 100 il y a 10 ans. Voir http://www.luder-bois.ch/images/Or-Argent-201204.pdf
     
    Comparaison de l’utilité or et argent :
    ° L’Or est thésaurisé sous forme de lingots et bijoux (très peu consommé). L’or extrait est encore en grande partie en circulation.
    ° L’Argent est très peu thésaurisé, mais principalement consommé dans l’industrie, connectique. L’argent extrait à en partie disparu, utilisé de manière non recyclable.
     
    Avenir possible.
    En cas de retour à une monnaie-étalon-or (et argent ‘) : l’or est disponible en trop petite quantité … l’argent aurait, dans ce contexte, une place aussi importante. Pour rappel, le ratio entre ces deux métaux est actuellement de 50, alors qu’historiquement, la valeur de l’argent à parfois été brièvement supérieure à l’or. On peux encore dire que la valeur de l’argent est actuellement maintenue artificiellement bas parce que encore utilisé par l’industrie (connectique).
     
    Si l’Or continue à prendre de la valeur et que l’Argent doit rattraper son retard sur l’or, je vous laisse imaginer (ou calculer) les perspectives …


  8. stephan Le 02 novembre 2012 à 17h55
    Afficher/Masquer

    bonjour,
    je crois surtout que si d’ici 2014 les problémes de l’emploi et de la croissance ne sont pas réglés il risque d’y avoir embouteillage aux comptoirs et sites marchands des piéces d’argent démonétisées.
    le bon sens “paysan “est de retour. l’or est cher, les pieces d’argent sont accéssibles à la classe moyenne allergique aux actions non palpables. les piéces sont visbles et offrent deux débouchés: la valeur de l’argent métal, et la collection.sans compter que tout cela peut se faire sous le manteau, c’est à dire en évitant la case IMPOT;
    je pense qu’il est encore temps d’investir mais faites vite.


  9. Inqualifiable Le 23 mai 2013 à 02h35
    Afficher/Masquer

    Tout d’abord un grand merci pour ce site que je viens de découvrir.
    Je n’y connais pas grand chose en économie et le site m’a l’air très instructif 🙂

    Après lecture de l’article je m’étonne que l’or papier n’y soit pas mentionné.
    Quelle est la base pour déterminer le cours en fonction de l’offre et la demande? Seulement l’or physique ou l’ensemble physique + papier?
    J’ai aussi eu vent d’une possible décorrélation entre les cours physique et papier. Qu’en penser?

    I.

    P.S. ma compréhension de ce qu’est l’or papier se limite à cela: http://www.youtube.com/watch?v=npyi2Od2Yrw


    • f. Le 28 décembre 2013 à 00h59
      Afficher/Masquer

      Tres bon les calculs
      mais pour les calculs sur l’euro ou le dollar, il faut comparer avec le rendement sur un compte rémunéré. ou alors comparer avec le niveau de vie. et la… les resultats ne sont plus les mêmes
      Si on compare avec le smic, en 1960 celui ci était de 43€.
      en 1960 avec un smic on pouvait acheter 240kg de pain.
      aujourd’hui avec un smic on peux en acheter 380kg.
      La valeur du franc/euros a chuttée en terme de pouvoir d’achat mais on en gagne juste 32 fois plus depuis 1960.
      Si on avait laissé 1Franc en 1960 sur un compte livret A aujourd’hui on aurait 8.63Fr alors que l’inflation à été de 970%


Charte de modérations des commentaires