Reprise du Ce soir ou Jamais sur l’Ukraine du 21 mars 2014

Version courte, 20 minutes :

Version intégrale, 1h30 :

133 réponses à Ce soir ou Jamais, spécial Ukraine

  1. madake Le 27 mars 2014 à 04h31
    Afficher/Masquer

    Les deux interventions de Jacques Sapir, sur les sujets abordés sont claires et posent me semble-t-il les bons problèmes, il a l’art de mettre le doigt sur les points importants, et ce que j’apprécie, c’est sa connaissance des dossiers, sa capacité à mettre en lumière ce que les autres taisent, ou oublient et à établir les liens.
    Ce faisant, il montre une réjouissance et stimulante, honnêteté, intellectuelle.

    Merci pour la vidéo Olivier.

    Au passage, j’ai vu sur la une de l’hebdomadaire Marianne un article
    “Sortie de l’€uro, le débat d’amplifie” qui porte sur le livre de Frédéric Lordon”, c’est dans la rubrique “idées”, pas encore dans “Economie”.
    Pas encore lu.
    En ai-je raté d’autres, mais je ne crois pas que le sujet ait été abordé ailleurs dans la presse?
    Sinon pour le taguer “extrème droite”


    • o.arby Le 28 mars 2014 à 22h33
      Afficher/Masquer

      oooops!!! Jacques Sapir ‘il n’y a pas eu de référendum en Ukraine en 91″ d’un air sûr de lui.. et pourtant il y en a bien eu un! Il ne sais vraiment pas de quoi il parle… et vous appelez ça “honnêteté intellectuelle”? et il n’a pas l’air d’avoir honte de faire des erreurs aussi grossières..
      http://en.wikipedia.org/wiki/Ukrainian_independence_referendum,_1991


  2. perceval78 Le 27 mars 2014 à 04h47
    Afficher/Masquer

    la version expurgée est sublime . Je me suis amusée a récupéré la traduction automatique de youtube on y trouve les perles suivantes , 1 ce qui a été dit 2 ce qu’a traduit youtube

    1 30 de quel anomalie parlez vous
    1 30 de ces questions juridiques des élèves de manille par les oulémas

    2:17 comme je disais et ca a fait pendant 20 ans
    2:17 comme gignac écrire sa fête pendant 20 ans

    3:30 ce n’est pas du poutinisme et ceatera
    3:03 ce n’est pas dupe et de cynisme zelda

    3:16 referendum en ukraine
    3:16 référendum wim wenders en ukraine

    3:26 ????
    3:26 il s’agit alors de la première fois l’entraîneur de valenciennes est allé

    3:46 je voudrais rapidement dire
    3:46 je jouais pokora paiement dire

    4:01 les américains ont espéré faire peter la russie
    4:01 les américains ont espéré faire benitez pour la russie

    5:03 de nationalisme . Donc il y a vraiment une sorte de dynamique historique de tres long terme
    5:03 de nationalisme nokia va dans le sens de dynamique historique de 31 points

    5:11 l’europe qui était censé absorbé l’ukraine
    5:11 le rock était censé absorber l’ukraine

    5:36 par un coup de force en 2010
    5:36 par contre ses forces avec nétanyahou

    18:45 ce qui est aujourd’hui en question
    18:45 ce qui n’est pas aujourd’hui e en question

    18:51 qu’elle nous tire vers l’abime et non seulement vers l’abime economique
    18:51 qu elle nous tire vers l’asie ne tire en effet non seulement vers la guinée conakry

    19:11 émergé de l’état bismarckien en allemagne , de l’état post keyneisien en angleterre
    19:11 émergé de l’état bismarck rien en allemagne de l’état la poste tunisien en angleterre

    19:38 ça veut dire que nous acceptons la logique des états ethno nationaliste
    19:38 ça veut dire que nous acceptons la logique des états non nationaliste


  3. perceval78 Le 27 mars 2014 à 04h47
    Afficher/Masquer

    Todd Sapir the right ticket for next elections !!!


    • perceval78 Le 27 mars 2014 à 04h54
      Afficher/Masquer

      Guigou a été particulièrement destabilisé par Sapir a 3 moments :(version courte)

      6min : pas de continuité constitutionnel

      8min43 madame guigou si vous pensez cela

      17 min referendum de 2005


    • perceval78 Le 27 mars 2014 à 05h03
      Afficher/Masquer

      a ce sujet voir l’excellent dernier article de sapir:

      http://russeurope.hypotheses.org/2148


  4. Kiwixar Le 27 mars 2014 à 05h47
    Afficher/Masquer

    Quand on voit ce qui existe (Sapir) et quand on voit ce qu’on se tape (Narko, Hollande, Barroso, Van Fripouille, baronne Ashton) ou même le choix qu’on nous donne… 🙁


  5. Crapaud Rouge Le 27 mars 2014 à 07h22
    Afficher/Masquer

    Petite tentative d’enfumage par Guigou ? Le 21 février, le parlement ukrainien vote effectivement le retour à la Constitution de 2004, (d’où son argument sur la continuité constitutionnelle), mais le 22 février, (c’est-à-dire le lendemain), le Président est obligé de s’enfuir sans que soit engagée la procédure de destitution prévue dans ladite constitution. Il y a donc bien un coup d’état ou une “révolution” qui rompt la continuité constitutionnelle.


  6. bertrand Le 27 mars 2014 à 07h45
    Afficher/Masquer

    Obama à Bruxelles discours argumenté mais si l’on enlève le gaz à Poutine il va se cabrer , si on lui mets des missiles il va avancer ses chars…..joli bras de fer à suivre , en tous cas c’est l’europe qui va trinquer et puis Obama n’est pas venu en doux gentil il veut imposer ses relations commerciales , l’europe est vraiment un vassal.


    • yt75 Le 27 mars 2014 à 12h04
      Afficher/Masquer

      “mais si l’on enlève le gaz à Poutine il va se cabrer”

      Désolé pour la redite mais :
      Le shale gaz US pour remplacer le gaz Russe n’est que du bluff, de l’effet de manche, du mensonge pur et simple (en considérant que ça n’est quand même pas de l’ignorance des données concrètes)

      1) Les Etats-Unis sont actuellement toujours IMPORTATEURS NET de gaz (même si quasi à l’équilibre)
      2) Ils ne seront JAMAIS un exportateur majeur (si tant est qu’ils le soient un jour)
      3) les terminaux et méthaniers n’apparaissent pas en claquant des doigts.
      cf :
      http://resourceinsights.blogspot.fr/2014/03/ukraine-russia-and-nonexistent-us-oil.html
      (bonne synthèse basée sur chiffres EIA, agence officielle US)
      Ou :
      http://www.jeremyleggett.net/2014/03/the-oil-and-gas-weapon-wont-work-davis-leggett-on-ukraine/

      Ou (graphique données BP)
      http://mazamascience.com/OilExport/output_en/Exports_BP_2013_gas_ft3_US_MZM_NONE_auto_M.png

      Ce qu’il y a derrière cela c’est :
      – volonté de l’industrie extractrice US de faire remonter le cours du gaz US (et savoir que ce business n’a rien de financièrement rentable en opérationnel, mais bourré de jeux financier en bourse et aspects real estate, etc)

      – Mais bataille d’intérêt aux US avec les utilisateurs/acheteurs (pour la chimie : engrais etc, l’électricité, particulier pour chauffage, etc)

      – Par ailleurs aussi volonté et intérêts pour l’industrie Américaine du fracking de venir fracker en Europe.

      – Mais en terme de vrais influences “géopolitque” de cette affaire (export gaz US) : STRICTEMENT RIEN, DU VENT, DES QUEUES DE CERISE.

      En plus le gaz remonte déjà aux US : les stocks à un niveau bas RECORD après l’hiver.

      Nouvel article pas encore lu :
      http://www.resilience.org/stories/2014-03-27/export-stupidity

      PS : ça n’est même pas des questions écologiques ou autre ici, simplement de bêtes considérations économico techniques sur le possible.


      • Fabrice Le 27 mars 2014 à 13h22
        Afficher/Masquer

        pour cette histoire de Gaz de schiste je dirais vrai si on pense ainsi :

        – vu que le prix est règlementé aux USA, et que les producteurs n’arrêtent pas de faire faillite du fait des coûts d’extraction non couvert par le prix de revente autant le revendre à l’extérieur (au hasard une Europe prise à la gorge du fait d’une crise pour laquelle on n’est pas pour rien) pour un prix rentable quitte après à acheter le gaz à l’extérieur pour sa consommation intérieure à un prix du coup rentable.

        non ?


        • yt75 Le 27 mars 2014 à 15h09
          Afficher/Masquer

          Le prix réglementé aux USA ?
          Non pas à ma connaissance, le principal index/marché spot et le “henry hub” :
          http://www.eia.gov/dnav/ng/hist/rngwhhdm.htm

          Vous voulez dire pour les particuliers ?
          Ça je ne sais pas.

          Et si les producteurs font faillite, cela vient aussi ou surtout du fait que le cout d’extraction de ce gaz est bien supérieur au conventionnel (il faut forer en permanence, alors que le gaz de Lacq par exemple a été extrait d’un seul puit !)

          Par ailleurs les producteurs sont très endettés et plein de contraintes légales sur le fait que quand on a un lease il faut produire, donc pour générer des entrées ils sont obligés de produire le plus vite possible.

          Mais à la fin les US sont toujours importateurs net (du Canada, légèrement exportateur vers le Mexique, l’interdiction d’export n’étant pas valide pour l’Amérique du Nord)


          • Th.P Le 27 mars 2014 à 17h44
            Afficher/Masquer

            “(il faut forer en permanence, alors que le gaz de Lacq par exemple a été extrait d’un seul puit !)”

            Non Monsieur, il y a eu environ une trentaine ou plus de puits forés à Lacq.

            J’y ai travaillé dans ma jeunesse de foreur aux forages de quelques puits dans les années 1980 (à l’époque le 1625/3 de Forasol Foramer et le rig 65 de Sedco Forex) et ensuite en workover sur d’autre puits dans les années 2000. (souvenirs souvenirs…)

            Mais c’est sur que c’est rien comparé aux forages nécessaire pour le gaz de roche mère.

            Le gros problème de Lacq, s’était l’H2S et les pressions très élevées en tête de puits. De nos jours, je me demande si on n’aurais développé ce gisement…. trop de risque pour nos écolos bobos…

            Vous êtes géologue je crois? amicalement.


            • Th.P Le 27 mars 2014 à 17h59
              Afficher/Masquer

              Les BOP étaient des 15000 PSI… si cela vous cause…


            • Th.P Le 27 mars 2014 à 18h20
              Afficher/Masquer
            • yt75 Le 27 mars 2014 à 18h47
              Afficher/Masquer

              Ok, je ne suis pas un expert sur les aspects techniques, mais j’avais lu cela d’une personne du métier.
              (il faudrait que je retrouve peut-être était-ce un seul puits pendant plusieurs années au début)
              Et oui pour l’H2S j’étais au courant.
              (et à mon avis aujourd’hui on le développerais)


            • Th.P Le 27 mars 2014 à 19h29
              Afficher/Masquer

              aujourd’hui on le développerais avec nos connaissances actuelles mais si on avez les connaissances des années 50, en ce qui concerne les pressions et l’H2S , en êtes vous sur?
              Regarder l’intox de la pollution des nappes phréatiques pour le gaz de roche mère (cf gazland) avec de l’H2S 40% du gaz brut ou plus, que dirais nos écolos? 500 bar en tête en plus… c’est pas sur du tout…
              vous m’avez pas répondu, vous êtes géologue non?


            • yt75 Le 27 mars 2014 à 23h05
              Afficher/Masquer

              Bonsoir,
              Non je ne suis pas géologue, ingénieur, et pas dans le secteur de l’énergie, mais m’intéresse au sujet depuis pas mal d’années (plutôt sous un angle : contraintes physiques/ressources finies pour les carburants fossiles, et interactions avec l’économie, et aspects historiques/géopolitiques)


          • Fabrice Le 27 mars 2014 à 19h17
            Afficher/Masquer

            non exact mauvaise compréhension de ma part moi même je me posais la question en fait c’est bien le cout de production comparé au prix de vente qui pose problème :

            http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20121023trib000726616/gaz-de-schiste-faut-il-remercier-hollande-.html


      • Seti Le 27 mars 2014 à 13h56
        Afficher/Masquer

        Pouvez-vous en dire davantage sur ces aspects ‘collatéraux’ du genre real estate ?


        • yt75 Le 27 mars 2014 à 15h21
          Afficher/Masquer

          Cela vient beaucoup du fait que les lois minières aux Etats Unis sont une exception : ce qu’il y a dans le sous sol appartient au propriétaire du terrain (ou locataire par transfert de droits).

          Donc plein de deals de locations de terrain, revente de ces deals, beaucoup de sociétés sur le business (les majors attendant souvent de voir comment ça se passe), achat revente de ces sociétés, etc.

          Mais je ne suis pas un “expert” (je ne travaille pas dans le domaine même si je suis la problématique énergétique et pétrole gaz en particulier depuis plusieurs années).

          Ou voir par exemple :


          Quand j’etais au Texas il y a deux ans encore, j’ai ete frappe par les conversations sur le fracking a la radio. Certains alertaient sur une bulle speculative. Il y a beaucoup d’intervenants autours d’un puit. Ceux qui prospectent, achetent des droits sur le sous-sols et le revendent en faisant une plus value quand les autorisations ont ete obtenues, ceux qui construisent des puits puis les revendent quand il est operationnel, ceux qui exploitent les puits, et tous ceux qui font de la speculation sur tout cela sans jamais y toucher, comme au bon vieux temps des subprimes.
          La verite est que tous les Business Plans sont bases sur l’hypothese de 3 ans de duree de vie des puits. Hors bien souvent le rendement chute en moins de deux ans a moins de reinvestir dans le puit. Certaines installations se revendent comme des patates chaudes souvent en package avec d’autres puits, comme au bon vieux temps des subprimes.
          Cela n’arrange pas la plupart des acteurs qui essayent de continuer ce business tres lucratif tant que personne de s’en rend trop compte. Il y a beaucoup de gens qui l’ont vu et on peut esperer que cela n’aura pas le meme effet que les subprimes, mais les projections de productions liees au fracking sont basees sur des modeles qui sont deja obsoletes.”

          http://petrole.blog.lemonde.fr/2014/03/17/nouvelle-chute-en-2013-de-la-production-de-brut-des-majors-desormais-contraintes-a-desinvestir/#comment-19228

          Ou le rapport de Deborah Rogers (aussi articles dans le New York Times sur le sujet) :
          http://shalebubble.org/wall-street/
          (aussi ses présentations/conférences sur youtube)


          • yt75 Le 27 mars 2014 à 15h26
            Afficher/Masquer

            Par ailleurs il faut aussi savoir qu’il y a eu une très forte “migration” des équipements de forages des champs(ou play) gaziers vers les liquides (plus rentables), par exemple :
            http://earlywarn.blogspot.fr/2012/10/us-oil-and-gas-rig-split.html

            Et à ce sujet, pour se rendre compte de la “violence” de l’effort avec le shale gaz et le tight oil : 60% des équipements de forages mondiaux opérent sur le sol US !


            • André Le 28 mars 2014 à 08h19
              Afficher/Masquer

              yt75, merci pour ces détails révélateurs!
              Auriez vous en poche quelques livres sérieux à conseiller sur ces questions?


            • yt75 Le 28 mars 2014 à 17h04
              Afficher/Masquer

              Les deux rapports (en pdf) sur le lien shalebubble.org sont sérieux :
              – 1 géologique/technique
              – 1 autre orienté aspects financiers de l’affaire.

              Et sinon il y a aussi le dernier livre de Richard Heinberg (Snake Oil) :
              http://www.resilience.org/resource-detail/1789950-snake-oil-how-fracking-s-false-promise

              Je ne l’ai pas lu, mais Heinberg est très sérieux pour les infos objectives.

              Une chose importante à savoir aussi, à propos de gaz ou pétrole de schiste, est que bien que cela soit présenté comme une “découvertes”, les champs sont connues depuis longtemps, et les technologies utilisées aussi (même si des progrès aussi), mais la raison pour les utiliser maintenant est avant tout le fait que c’est “ce qui reste”, et par exemple pour le pétrole de la Bakken, le point de rentabilité du barril est autour de $90 ou $100.


  7. Hervé Le 27 mars 2014 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Bon et sinon l’économie n’est pas censé être le premier objectif de ce blog ?
    La ça tourne un peu à l’obsession …


    • C Balogh Le 27 mars 2014 à 07h50
      Afficher/Masquer

      Ce blog parle DES CRISES , économiques, climatiques, politiques, etc.
      là, ça tourne plutôt à contrer la désinformation génrale;
      Cordialement.


    • poumpoum Le 27 mars 2014 à 08h14
      Afficher/Masquer

      je partage cet avis.
      Je remercie Olivier de nous tenir au courant mais l’ancienne direction éditoriale me manque.
      Il ne faudrais pas oublier les autres crises.
      Par ailleurs, je suis toujours mal à l’aise avec des photos qui peuvent être trafiquées et qui ne montre qu’un instant t dans un lieu X. ça n’a pas valeur de preuve. Et ça vient d’internet.
      Chacune de mes lectures des article du blog sur l’Ukraine ont soulevé chez moi l’inquiétude de la manipulation par le blog.
      Mais je reconnais qu’on peut avoir les mêmes inquiétudes en écoutant les médias officiels.


    • Olposoch Le 27 mars 2014 à 09h14
      Afficher/Masquer

      Un peu d’économie, alors:
      Obama vient de proposer aux européen son gaz de schiste..
      tiens tiens…


    • Surya Le 27 mars 2014 à 09h29
      Afficher/Masquer

      Vous aurez noté qu’il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent sur les autres sujets en ce moment. à part les revues d’actifs des banques européennes qui sortiront à la fin de l’année et les stress tests par la FED des banques amércaines (auxquels Citigroup a échoué hier soir).


    • caroline porteu Le 27 mars 2014 à 10h32
      Afficher/Masquer

      Et je vous suggère de lire la dernière déclaration commune des Brics lors du sommet de La Haye qui vient d’avoir lieu .. elle est très claire et très explicite , surtout celle des dirigeants chinois et indiens..
      Et là nous parlons aussi d’économie

      Pour finir sur notre projet commun des BRICS, il serait bon de reprendre une citation de Sudhir Vyas, secrétaire aux Affaires économiques du ministère des Affaires étrangères de l’Inde : « Au-delà de leur rôle de moteur de la croissance mondiale, nos cinq pays sont unis dans leur volonté de chercher des solutions durables face aux défis mondiaux. Nous en avons les moyens ».Autre aspect qui pourrait surprendre certains et pourtant, celui de la lutte et résistance face à l’impérialisme occidental tout au long de leurs histoires respectives. En marge donc des réflexions sur les BRICS, il serait également plus qu’intéressant de reprendre un commentaire d’un camarade chinois : « Je suis très heureux du fait que nos pays s’unissent ensemble pour un monde meilleur. D’une manière ou d’une autre tous nos pays ont été la cible de l’impérialisme occidental. Le Brésil a dû se libérer du colonialisme portugais. L’Inde du colonialisme britannique. Qui peut oublier les sacrifices de la Russie, de son peuple et de tous les peuples frères pour abattre la peste brune nazie d’Hitler ? Qui peut oublier la lutte du peuple de l’Afrique du Sud contre le régime raciste antihumain d’apartheid soutenu par les gouvernements occidentaux ? Et enfin en ce qui concerne mon pays, la Chine, nous avons très longtemps dû résister aux interférences néfastes occidentales, que ce soit celles des Britanniques, des Etasuniens ou d’autres pays occidentaux et ayant également perdu des dizaines de millions de vies humaines ! ». Un résumé pratiquement parfait.

      L’avenir est à nous, l’avenir est aux BRICS !

      http://french.ruvr.ru/2014_03_26/Pays-des-BRICS-l-avenir-est-a-nous-8201


      • Guillaume Le 27 mars 2014 à 19h43
        Afficher/Masquer

        L’avenir est à nous? Je l’espère. J’espère que le traité transatlantique tombera à l’eau ou sera une coquille vide. Et j’espère surtout que les Européens sauront se défendre de la prédation des Américains:
        “SURVIE DES ÉTATS-UNIS: DÉCLENCHER UNE GUERRE FROIDE POUR MIEUX ANNEXER L’EUROPE”
        http://www.newropeans-magazine.info/Survie-des-Etats-Unis-declencher-une-guerre-froide-pour-mieux-annexer-l-Europe_a81.html
        (Je vous conseille de lire les notes en bas de page.)

        Si l’Europe devient “l’Europe des Etats-Unis” (et non les “Etats-Unis d’Europe” comme le veulent les intégristes de Bruxelles), l’avenir sera bien aux Brics, de l’autre côté du mur…


        • Wilde Jagd Le 06 avril 2014 à 23h39
          Afficher/Masquer

          Votre lien mène à un site qui reprend le dernier “mémo” du site LEAP2020, très pro-européen et très anti-américain.

          Ce n’est pas moi qui leur reprocherai leur anti-américanisme (encore qu’il ne soit guère nuancé ni même, parfois, assez documenté). Mais sur l’Europe et son avenir (économique, notamment), ce sont de parfaits Bisounours.


    • perceval78 Le 27 mars 2014 à 10h54
      Afficher/Masquer

      d’ailleurs au sujet de l’or ukrainien il aurait été plus intelligent de le stocker a berlin

      1) pour economiser du kerosene
      2) cela aurait été une facon pour la fed de rendre une partie de son or aux allemands


    • Suzanne Le 27 mars 2014 à 12h53
      Afficher/Masquer

      En réponse, moi aussi, à Hervé :
      Oui bon, la crise climatique n’est pas non plus directement liée à l’économie, et pourtant elle modifie l’économie.

      Pour moi, les prises de position d’Olivier Berruyer se rapprochent beaucoup de ce que je lis dans les sites internationaux qui ont, eux aussi, PEUR de la guerre, et je pense que c’est en grande partie cette peur qui motive les articles qui se suivent sur l’Ukraine actuellement.
      Vous voulez attendre gentiment qu’une frappe préventive (nucléaire) sur l’Europe ait été lancée pour informer les gens? Non, il vaut vraiment mieux informer avant. On aura tout le temps après de parler du réchauffement et de la crise bancaire (qui est liée, d’ailleurs) lorsqu’on se sera éloigné du danger.

      Oui, d’autres blogs existent, indépendants. D’autres journaux, aussi. Mais personnellement, je suis vraiment déçue que, par exemple le Canard Enchaîné ou le blog de Paul Jorion (je ne les mets pas sur le même plan, hein, ce sont des exemples) ne disent absolument rien sur l’Ukraine, n’essaient pas d’y voir clair. Je suis sûre qu’ils ont accès à ce à quoi nous avons accès, et ils ne disent rien, pourquoi??

      Deux dernières choses, en ce qui concerne mon ressenti actuel :

      1. Une incohérence absolue : pourquoi les politiques du PS sont-ils si désemparés devant la montée du Front National, alors qu’officiellement leur gouvernement soutient l’actuel gouvernement ukrainien?
      2. Une référence en matière de livre :
      The race for what is left, de Michael T. Klare,
      à lire absolument en ce moment, très très documenté sur la course à ce qui nous reste comme ressources fossiles ou terres agricoles (la fameuse “black earth” de l’Ukraine et de la Russie en général, tiens donc ! en plus du gaz, pétrole, gaz de schiste, REE etc.) et qui explique bien pourquoi il va être de plus en plus difficile d’éviter les guerres, pour maintenir le niveau de vie et de consommation (et de mal-être et de déséquilibre et de maladie) du gentil petit homo sapiens du XXIème siècle qui ne pourra pas se passer de surconsommation et de gaspillage par son attitude irresponsable.


      • stephp Le 27 mars 2014 à 13h51
        Afficher/Masquer

        En ce qui concerne le Canard Enchaîné, pour l’avoir lu assidûment au cours des deux dernières années, j’en retiens que c’est un élément, un rouage du système parfaitement intégré et devenu essentiel. Il a un rôle de régulation au sein de celui-ci en ce sens qu’il l’aide à se débarrasser des éléments les plus gênants, par la dénonciation de certaines dérives ou de certains personnes préjudiciables au système lui-même (Cahuzac par exemple).
        En même temps il permet d’entretenir l’illusion d’une presse libre et indépendante (et effectivement point de pubs dans le Canard).
        Il se révèle également par le fait que l’on y trouve jamais la moindre analyse, la moindre critique jamais sur le fond du système oligarchique, il n’expose la plupart du temps que les querelles, souvent insignifiantes, de personnes au sein la cour du (petit) roi d’opérette. C’est un peu le journal de la cour écrit en langage du peuple.
        Aussi il est frappant de voir à quel point, pour ce qui touche aux sujets de géostratégie, il donne à lire exactement le même point de vue que la presse mainstream (Iran, Syrie,…).
        Je ne dit pas qu’il en fut toujours ainsi, mais c’est ce que j’ai pu constater dans les années récentes.


        • hema Le 27 mars 2014 à 16h36
          Afficher/Masquer

          @stephp
          Sur le canard enchaine, partant d’un à priori trés favorable et aprés une lecture attentive depuis 2 à 3 ans, j’en viens au même constat que vous, tout en ne sachant pas bien si c’est moi qui me suis radicalisé, ou si c’est lui qui s’est “mainstreamisé”. Le fait est que c’était le dernier journal que j’achetait régulièrement, et que ce n’est plus le cas.

          En fait je crois qu’il a plus ou moins toujours été futile, et un peu orienté du coté “gauche bien pensante”, comme ce modèle n’a plus de pertinence et que la situation s’aggrave, chacun choisit son camp, certains se remettent en question (parfois contraints), d’autres s’accrochent à des vieilles lunes.


          • Guillaume Le 27 mars 2014 à 19h58
            Afficher/Masquer

            Le Canard était un bon journal du temps de ses fondateurs, Maurice et Jeanne Maréchal (voir le livre: “Le Canard enchaîné : Histoire d’un journal satirique 1915-2005”). Je le lis depuis 15 ans, et je dois dire que je ne l’achète plus toutes les semaines et quand je l’achète c’est par habitude avec le secret espoir d’y trouver quelque chose de pas mal. Mais j’y crois de moins en moins.
            Un monde qui meurt, ça doit être ça aussi…
            On peut faire le même procès au Monde diplomatique: jamais d’analyse de fond, de raisons profondes à ce que suggère leur titre: la géopolitique.
            Je vous suggère cet article à ce sujet:
            http://lidiotduvillage.org/2013/12/06/le-monde-diplomatique-en-depot-de-bilan/

            Sera-t-on du mauvais côté de l’Histoire, derrière un mur “dollar” qui nous séparera du reste du monde, loin des endroits qui bougent déjà, où on forme des armées d’ingénieurs, où on forme des alliances (les Brics!), des partenariats… le futur, en fait!


          • fred Le 27 mars 2014 à 21h11
            Afficher/Masquer

            Salut henri,
            A t il toujours ete futile, peut etre pas. Mais s agissant des 20 dernieres annees je partage ton point de vue. Quant a savoir si c esttoi qui t es radicalise ou le canard qui s est “mainstreamise”, c est peut etre un melange des deux 😉 en tout casje suis heureux de te retrouver ici, anime du meme scepticisme et du meme esprit critique.
            Bien a toi, avec mes amities
            Fred (de paris)
            Ps : Laurence et Pierre Yves sont toujours au combat
            ps (2) : un delicieux canard laquais (google)


            • Wilde Jagd Le 06 avril 2014 à 23h49
              Afficher/Masquer

              Fidèle lecteur du Canard depuis de nombreuses années, je partage l’impression de votre interlocuteur : je trouve moi aussi que le Palmipède s’est “mainstreamisé”, et pas qu’un peu.


        • Ivan Le 27 mars 2014 à 20h57
          Afficher/Masquer

          Tout à fait d’accord avec vous, le Canard enchaîné sert avant tout aux politiques à régler leurs comptes. D’ailleurs ce sont eux-même qui lui balancent les brebis galeuses comme vous le faites remarquer. Absolument rien de subversif ou radical là dedans, et cela dure depuis bien plus de 2 ou 3 ans…


      • stephp Le 27 mars 2014 à 14h29
        Afficher/Masquer

        Paul Jorion a avoué il y a quelque temps avoir avaler une pilule rouge (http://www.pauljorion.com/blog/?p=62711), et il est vrai qu’il révèle à travers son blog et ses livres comment fonctionnent en *réalité* l’économie et la fausse science sur laquelle elle s’appuie aujourd’hui.
        Sur l’Ukraine il s’est déjà exprimé (http://www.pauljorion.com/blog/?p=62738) où a laissé le soin de le faire par d’autres (http://www.pauljorion.com/blog/?p=62777).

        Mais c’est vrai qu’à coté de lui, Olivier B. semble avoir avalé d’un coup une boite entière de pilules (fait gaffe Olivier il y a une posologie à ne pas dépasser pour conserver intacte toute sa santé mentale, déconne pas on veut pas te perdre !!! 😉 ). Pour ma part j’ai commencé à en consommer à dose raisonnable il y a une quinzaine d’années, aujourd’hui plus rien ne me surprend.


        • Suzanne Le 27 mars 2014 à 19h23
          Afficher/Masquer

          Donc, quelques lignes dans le premier lien, trois minutes à la fin de la vidéo du 3 mars, et effectivement une intervention très bienvenue de Patrick Duprez.

          Je suis quand même très déçue.


      • nono Le 27 mars 2014 à 15h11
        Afficher/Masquer

        Jorion dit beaucoup sur l’Ukraine, en n’en disant rien!… C’est même très clair.
        Pour lui Poutine est un tyran! Il ne peut cependant aboyer avec les salariés du mensonge puisqu’il a devant lui les FAITS. Il ne peut non plus dénoncer les FAITS puisque Poutine est un tyran!… Jorion quoi…


    • Eg.O.bsolète Le 27 mars 2014 à 13h01
      Afficher/Masquer

      La mère de toutes les crises qui est les limites à la croissance (due au pic pétrolier) induit implicitement une successions de crises qui va des des crises économiques et financières, aux crises politiques et sociales, en passant par les crises géopolitiques et culturelles. C’est physique.


      • Th.P Le 27 mars 2014 à 18h08
        Afficher/Masquer

        exact. Il suffit pour comprendre de se “fader” les 18h (je crois) de cours de JM Jancovici, de voir ses conférences pour appréhender tout ça. Il n’y a en fait qu’une crise…


    • cording Le 27 mars 2014 à 13h06
      Afficher/Masquer

      Comme le démontre Sapir c’est l’économie qui désintègre l’Ukraine étant donné son gouvernement.


    • Prague Le 28 mars 2014 à 11h52
      Afficher/Masquer

      Cette question de transfer de l or de UA est loufoque, tres suspecte.

      Caroline vous avez mis un lien il y a qqs jours qui se referait a un site russe ou etait ecrit que les employes de l aeroport ont vu des choses, meme Zerohedge se refere a ce meme site russe est fait la traduction.

      Alors resumons un seul site russe sorte qqchose que les autres sites a travers le monde reprennent et a partir de cela les gens font des analyses.

      Par ailleurs, les reserves de l or de UA sont de 40 tonnes, ca ne changera pas la face du monde.

      Un ces temps de propagande il faut se mefier et verifier…


  8. C Balogh Le 27 mars 2014 à 07h49
    Afficher/Masquer

    Guigou entre au Club le siècle en 1990, allez voir la liste des invités de ce club,(je ne la mets pas trop longue) , c’est édifiant:
    on y trouve plein de financiers, plein de jurnaux, etc…..

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle

    “En 2012, dans le film Les Nouveaux Chiens de garde, lui même tiré du livre éponyme de Serge Halimi, les réalisateurs Gilles Balbastre et Yannick Kergoat dénoncent le Siècle comme un lieu de collusion entre élites économiques, politiques et médiatiques.”


    • Julian Le 27 mars 2014 à 08h33
      Afficher/Masquer

      Le Siècle.

      L’entre-soi absolu. (La quasi totalité des Inspecteurs des Finances y adhèrent selon Wikipédia !).

      Un aspect pratique intéressant. Les diners mensuels. Une brochette de 100 à 200 “notoires”, et parfois plus.

      Il suffira donc de caler le “Grand Soir” le jour d’un diner mensuel pour réussir un sacré coup de filet !
      Trichet, Pascal Lamy, Christian Noyer, Alain Minc, Martine Aubry, Bayrou, Fabius, Darcos, J.P. Jouyet, Peyrelevade, Haberer, J.P. Huchon, Pebereau, Juppé, Moscovici, Raffarin, Giesbert, Joffrin, Alain Duhamel, Colombani, Pujadas… dans la même charette !

      Épatant, non ?


  9. wuwei Le 27 mars 2014 à 07h51
    Afficher/Masquer

    Le Diable Occidental s’habille en Prada par Gideon Levy

    http://www.europalestine.com/spip.php?article9195


  10. C Balogh Le 27 mars 2014 à 08h02
    Afficher/Masquer

    Gros problème depuis une semaine sur Unblog.fr……..
    Hasard?

    http://unblog.fr/forums/topic.php?id=32889


  11. BA Le 27 mars 2014 à 08h21
    Afficher/Masquer

    Un exemple de désinformation : “Le Nouvel Observateur” sert la soupe à l’oligarque Petro Porochenko, qui aligne les mensonges les uns après les autres.

    BHL et ses deux amis, Vitali Klitschko et l’oligarque Petro Porochenko, ont été reçus à l’Elysée par François Hollande.

    “Le Nouvel Observateur” a rencontré l’oligarque Petro Porochenko, et cette interview est à pleurer de rire !

    Lisez cette interview hilarante :

    Il est une figure moins médiatique que son compagnon de lutte à “Maïdan”, le charismatique boxeur Vitali Klitschko. Pourtant, l’oligarque Petro Porochenko est le favori des sondages pour la présidentielle anticipée prévue le 25 mai prochain en Ukraine. Accompagné de Vitali Klitschko (lui aussi candidat à la présidentielle), le “roi du chocolat”, patron notamment des confiseries ukrainiennes Roshen, a été reçu à l’Elysée par François Hollande vendredi 7 mars avant d’assister à un débat public organisé par la revue du philosophe Bernard-Henri Levy, “La Règle du jeu”.

    En attendant de se lancer dans la campagne, l’ancien chef de la diplomatie ukrainienne de mars 2009 à octobre 2010 dans le gouvernement de Ioulia Timochenko, a répondu aux questions du “Nouvel Observateur”.

    Le Nouvel Observateur : Après le coup de force de Moscou concrétisé par le vote, jeudi 6 mars, du parlement régional de Crimée en faveur d’un rattachement de la région à la Russie, et l’annonce d’un référendum en Crimée pour le 16 mars, comment les pays européens peuvent-ils aider l’Ukraine ?

    Petro Porochenko : Le constat aujourd’hui est celui-ci : il y a pas moins de 30.000 soldats étrangers qui occupent la Crimée. Il s’agit de la crise la plus urgente, la plus grave en Europe depuis les guerres de Yougoslavie. Nous avons besoin d’une réelle coordination de tous les pays de l’Union européenne et des Etats-Unis pour stopper l’occupation et l’agression contre notre pays.

    L’Union européenne a pris hier [jeudi] plusieurs décisions très importantes grâce à une coordination qui a montré son efficacité. Tout d’abord, il y a eu des déclarations claires pour dire que ce qui se passe en Crimée est une agression contre l’Ukraine. Ensuite, les pays européens ont annoncé qu’ils arrêtaient les négociations avec les Russes, ils ont suspendu les discussions sur le projet d’accord bilatéral de libéralisation des investissements et des visas, enfin ils ont dit que les sanctions étaient sur la table.

    Nous ne voulons pas de mal à la Russie, nous voulons juste qu’elle se retire de notre pays. Nous voulons que ses troupes rentrent dans leurs casernes. Le point le plus brûlant aujourd’hui, c’est la Crimée. Nous devons construire un nouveau système de sécurité pour l’Europe car les vieux systèmes ne fonctionnent plus, la preuve en est de ce qui se passe, en ce moment, au XXIe siècle en Ukraine.

    – Vous venez de rencontrer François Hollande. Qu’attendez-vous de la France ?

    – Nous remercions le gouvernement français, le président français et les Français pour la solidarité dont ils ont fait preuve tout au long de ces trois mois de combat pour la démocratie.

    L’action de la France est une chose importante. Nous l’avons vu lors du conflit en Géorgie dans lequel l’ancien président, Nicolas Sarkozy, a été un acteur de la paix décisif. La France et la Russie ont des relations particulières et nous devons utiliser toutes les opportunités diplomatiques afin de tenter de commencer des négociations sérieuses. Nous n’avons pas des semaines devant nous, ni même des jours. Nous avons seulement des heures avant ce prétendu référendum, illégal, et avant une escalade. Nous devons tout faire pour arrêter cela.

    – Que répondez-vous à ceux qui reprochent au gouvernement actuel d’avoir fait une place en son sein au parti nationaliste Svoboda ?

    – Les membres de Svoboda ne sont pas des extrémistes. Leur programme et leurs actions sont en conformité avec les valeurs européennes. Et s’il se passe quelque chose, nous pourrons réagir grâce à notre Parlement ou grâce à la justice.

    Nous avons un gouvernement professionnel qui s’impose des restrictions strictes : tolérance zéro pour la corruption, efficacité de l’élection, et signature de l’accord d’association avec l’Union européenne. Pour toutes ces étapes, il y a une surveillance étroite de nos actions.

    Tous tenons à vous dire que vous pouvez vous rendre dans n’importe quelle région d’Ukraine, à l’exception de la Crimée, vous verrez que la sécurité y est garantie et que les Ukrainiens sont pacifiques et extrêmement tolérants. Finalement, l’agression de notre pays nous a uni. Le reste, c’est de la propagande.

    – Vous concourrez à la présidentielle, tout comme Vitali Klitschko. Qu’est-ce qui vous différencie ?

    – La campagne pour l’élection présidentielle ne commencera pas avant trois mois. Alors pour le moment, Vitali Klitschko et moi ne sommes pas encore entré dans ce sujet. Nous avons des approches différentes sur l’économie, sur la modernisation du pays, sur le niveau de coopération avec les pays de l’Union européenne. Mais ce qui compte aujourd’hui, c’est que nous avons toujours été ensemble à Maïdan. Nous nous sommes battus ensemble pour la démocratie et avons fait de notre mieux pour notre pays. Nous sommes aujourd’hui face à des défis considérables si nous voulons répondre aux demandes de notre peuple : organiser des élections transparentes, moderniser notre pays, créer un gouvernement de coalition.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/ukraine-la-revolte/20140307.OBS8902/ukraine-la-plus-grave-crise-en-europe-depuis-la-yougoslavie.html


  12. C Balogh Le 27 mars 2014 à 09h35
    Afficher/Masquer

    à 67 ans et dix liftings après, alzheimer, peut-être?
    ;O)


  13. C Balogh Le 27 mars 2014 à 09h44
    Afficher/Masquer

    ah mais si le fromage invite le BHL, on est foutus!!
    Moi, il m’invite JAMAIS, pourtant, il mange, se vêt, se loge, se déplace, offre des cadeaux à ses maitresses, et met de l’essence dans son scooter grâce à une partie de mes sous!

    ;O)


  14. Un naïf Le 27 mars 2014 à 09h58
    Afficher/Masquer

    C’est marrant, les mass-médias ne relaient quasiment pas cette énième énorme hausse du chômage, résultant d’un système en faillite tenu par une oligarchie triomphante… c’est sûr qu’entre les 2 tours des élections, et au moment de la venue des chinois en visite diplomatique, ça la fout mal, hein ?
    “L’inversion de la courbe du chomage” ne fait donc plus partie du story-telling, remplacé par “le remaniement” dont nul ne doute qu’il va évidemment régler tous les problèmes !! Plus le spectacle que l’on nous sert est indigeste, plus on stigmatise les abstentionistes… non mais sérieusement, ils veulent en plus que l’on se déplace pour les élire ???


    • Surya Le 27 mars 2014 à 10h12
      Afficher/Masquer

      Bourdin a reçu Sapin entre autres sur ce sujet sur RMC ce matin.


      • Un naïf Le 27 mars 2014 à 10h16
        Afficher/Masquer

        Effectivement…

        Michel Sapin a reconnu que les chiffres du chômage pour février, qui ont atteint le niveau record de 3,34 millions d’inscrits , vont « dans la mauvaise direction ». « Les chiffres du chômage de février ne sont pas bons (…) ils sont mauvais » et « vont dans la mauvaise direction », a admis le ministre du Travail jeudi sur RMC-BFMTV.
        (…)
        Nous n’allons pas changer de direction », a-t-il déclaré. « Le cap, il faut le maintenir (…) Les gens veulent de l’efficacité, des résultats. Il faut aller plus rapidement », a-t-il insisté.

        http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203402176627-chomage-les-chiffres-sont-mauvais-admet-sapin-660196.php


        • Josephine Le 27 mars 2014 à 20h50
          Afficher/Masquer

          “les chiffres du chômage vont dans la mauvaise direction” mais “nous n’allons pas changer de direction”.. .LOL.. Tu l’as dit bouffi!


  15. pyrrhogaster Le 27 mars 2014 à 10h36
    Afficher/Masquer

    Quand madame Guigou affirme sa foi dans l’Europe elle est pathétique : c’est sa conviction dit elle. Mais elle n’apporte aucun argument, aucune preuve des bienfaits de cette orientation et ne semble même pas se poser la question de savoir si, en démocratie, un responsable politique peut suivre sa conviction sans demander l’avis du peuple…..


    • Un naïf Le 27 mars 2014 à 11h06
      Afficher/Masquer

      Dans Circus Politicus (Christophe Deloire et Christophe Dubois, Albin Michel éd., Paris 2012), p. 206 et 207 (en bref) : Elisabeth Guigou est un membre actif de l’influente et secrète Trilatérale. En novembre 2008, elle a participé à une session de cette organisation, et présidé une de ses séances dont l’intitulé est “Sauver l’Europe de la tyrannie des référendums” ! Les auteurs du livre rapportent des éléments du compte-rendu proprement effrayants, du style : “Le référendum irlandais a été humiliant, et prouve que les référendums sont des mécanismes purement destructifs.” ou encore : “L’Union européenne a besoin de traités, et les référendums tuent les traités” ! Pas moins !


      • Crapaud Rouge Le 27 mars 2014 à 12h56
        Afficher/Masquer

        L’Union européenne a besoin de traités” : absolument vrai, sinon l’UE se décompose.
        les référendums tuent les traités ” : en principe oui, en pratique non, l’expérience l’a montré.
        La question qu’il faudrait poser, c’est : a-t-on besoin de l’Europe ?


        • Un naïf Le 27 mars 2014 à 17h01
          Afficher/Masquer

          Nous non, eux oui.


  16. Casquette Le 27 mars 2014 à 10h43
    Afficher/Masquer

    A la première diffusion j’avais trouvé la réaction de la dame spécialiste des pays de l’Est disproportionnée ,celle qui était partie en réclamant plus de “débat” et moins de “tunnels” …. en revoyant les extraits je comprends que les “tunnels” en question étaient simplement des rappels historiques et juridiques de la situation en Ukraine…depuis quand contextualiser nuit à la bonne tenue des débats ?C’est soit l’un soit l’autre ?

    Sur le % de directives made in UE on entend tout et son contraire :

    “« C’est Jacques Delors qui, le premier, a lancé, dans l’enthousiasme de la relance européenne, un chiffre, le 2 février 1987. Celui qui était alors le président de Commission (1985-1995) annonce fièrement que « 30 % de la législation belge est d’origine communautaire et (…) ce chiffre devrait passer à 60 % dans les dix ans qui viennent ».

    «Le site web du ministère de la justice affirme d’ailleurs que « la proportion du droit communautaire dans le droit français est comprise entre 60 % et 70% des textes nouveaux ».

    http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/05/quel-est-le-pourcentage-de-lois-nationales-dorigine-communautaire.html

    Récemment un haut dirigeant européen (c’était pas Viviane Reding ?) disait que la plupart de nos lois étaient d’inspiration communataire.

    Sauf qu’à en croire Slate le chiffre des 80% n’est qu’un mythe :

    http://www.slate.fr/story/17041/le-mythe-brise-des-80-de-lois-francaises-dorigine-communautaire


    • stephp Le 27 mars 2014 à 21h32
      Afficher/Masquer

      Cette pseudo spécialiste à 2 balles de la Russie n’a fait qu’aboyer sa haine de Poutine, ridicule et pathétique d’autant plus qu’elle n’avait strictement aucun argument digne de ce nom.
      Une vraie spécialiste ? https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9l%C3%A8ne_Carr%C3%A8re_d%27Encausse C’est elle qui aurait du être invitée
      (Perso j’en ai rien à battre de Poutine ou des russes ou de n’importe quel autre dirigeant ou nation, l’important est de vivre en bonne intelligence les uns avec les autres, en application d’une principe simple : la coopération, car le monde sur lequel nous vivons est fini, le reste, c’est du flan)


      • André Le 28 mars 2014 à 08h26
        Afficher/Masquer

        J’abonde dans votre sens, il est fascinant de voir tous les ex Kremlinologues, se recycler dans la Russophobie primaire pour préserver leurs petits boulots de chiens de garde: Blanc, Thom, Adler, Besançon, etc…


  17. Jacques Coeur Le 27 mars 2014 à 11h04
    Afficher/Masquer

    Elisabeth Guigou, l’UE, les référendums et la démocratie.

    Il a déjà été vu que la technocratie européenne, en particulier la Commission, semblait bien peu soucieuse de démocratie et de débat public. La Trilatérale a pourtant décidé d’en faire l’un des thèmes majeurs de son 32e sommet qui s’est déroulé à Paris du 7 au 9 novembre 2008. Le discours inaugural a été l’œuvre de Bernard Kouchner, en présence, notamment, des patrons d’Areva, AGF, Air Liquide, Thales, CNP Assurances, Accor ou encore Jean-Pierre Jouyet (alors secrétaire d’Etat aux Affaires européennes du gouvernement Fillon) et Peter Suntherland.

    Mais le plus intéressant de cette conférence réside dans la session présidée par Elisabeth Guigou. Son titre est pour le moins évocateur : « Sauver l’Europe de la tyrannie des référendums ». Et le compte-rendu de cette table ronde est estomaquant. On y apprend, entre autres, que « Le référendum irlandais a été humiliant, et prouve que les référendums sont des mécanismes purement destructif », ou encore que « L’Union européenne a besoin de traités, et les référendums tuent les traités » (pages 206-207).

    Tiré de Circus politicus


  18. Bert & Zina Le 27 mars 2014 à 11h12
    Afficher/Masquer

    Le FMI impose une augmentation de 50% du prix du gaz pour les Ukrainiens (condition incontournable de “l’aide” du FMI !).

    Les Ukrainiens vont vite apprendre entre quelles mains de gangsters ils sont tombés.

    Ils vont vite comprendre aussi les charmes de la “troïka” à la mode occidentale !


  19. samuel Le 27 mars 2014 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Un homme peut très bien causer à la télévision, pouvant même parfois poser les bons problèmes de société, tant en matière d’économie ou de je ne sais quoi. Malheureusement n’y a-t-il pas déjà beaucoup d’économistes qui tiennent le haut du pavé dans nos sociétés. C’est pourquoi je suis en train de m’éloigner peu à peu des propos de Sapir, de Mélenchon, de Todd, de Jorion, et cela quand bien même je les aurais un peu estimés hier dans ma modeste condition de vie. Un jour peut-être les gens du pays seront mieux en mesure de comprendre la chose, tant de gens qui ont souvent la seule science de la raison d’avoir une meilleure connaissance des dossiers, mais qui déjà au présent ne laisse plus guère au simple citoyen lambda la place d’en placer une, sans doute leur trop grande capacité économique à vouloir moins faire du mal à l’homme depuis la bien sanglante révolution française dans les coeurs, ce qu’ils bien sur ne recherchent jamais à faire taire les premiers. Comme si la seule crise du monde moderne devait toujours se réduire et se cantonner qu’à une seule chose matérielle de plus dans les esprits. En réalité lorsque les choses se gâteront n’auront-ils pas tous plus à coeur de faire dynamiter le sacré coeur de Montmartre à ce moment là, car ne dit-on pas que les premiers révolutionnaires de l’histoire n’y sont jamais pour rien les premiers, peut-être pour ça qu’un grand nombre s’illusionne encore beaucoup. Imaginez un monde ou plus personne n’aurait ni libéralisme, ni socialisme, ni athéisme, ni idôles plus républicaines au dessus de lui. Oui, il n’y a plus de lieu de s’illusionner sur personne dans un tel monde d’économistes, de politiciens, de technocrates, de médias.


  20. jard Le 27 mars 2014 à 11h33
    Afficher/Masquer

    La crise ukrainienne est gravissime, il faut en parler tant que de nouveaux développements se produisent. Todd confirme ce que je disais et qu’en bons Français, nous ne voyons pas, “l’Allemagne agresse la Russie”. Nous entrons dans une nouvelle période de l’UE, l’Allemagne est redevenue normale, c’est-à-dire arrogante, agressive et délirante alors que beaucoup de Français en sont encore à rêver d’Europe. La normalité de nos élites va être le pétainisme.

    Les élections municipales viennent de montrer que les Français ne sont pas prêts à vivre dans la misère. Nous allons probablement vers une confrontation de plus en plus violente entre le peuple et les élites. Le seul remplaçant à Ayrault dont j’entends parler est Valls. Beau symbole d’un parti socialiste à bout de souffle qui n’a que la matraque à proposer face aux revendications des Français pauvres.


    • stephp Le 27 mars 2014 à 23h12
      Afficher/Masquer

      Il semblerait que la Merkel est réalisé le danger et quelle soit maintenant debout sur le frein !
      http://www.dedefensa.org/article-merkel_freine_freine_freine_27_03_2014.html

      Faudrait p’tet prévenir Hollande, sinon il va se retrouver tout seul face à Poutine à un moment, un peu comme Ben’Hur Marcel face au consul de Rome dans le film ‘Deux heures moins le quart avant J.C.’ (Jean Yanne, 1982) 😀 😀


      • C Balogh Le 27 mars 2014 à 23h49
        Afficher/Masquer

        à Stephp
        Trop fort! respect!
        On aurait une image?
        ;O)


    • casp Le 28 mars 2014 à 13h49
      Afficher/Masquer

      Je vous invites à regarder ce dossier de l’histoire: “l’autre avant guerre ” d’henri guillemin
      En plus avec le centenaire de la guerre de 14 c’est d’actualité.
      https://www.youtube.com/watch?v=d65aVl7s6RA&list=PLcACTNdfD4rUssrFPQchUbhDhwxcxTNXj

      Cela vous fera peux être réfléchir sur la notion d’Allemagne arrogante et aggressive…
      La France était en fait bien plus agressive que l’Allemagne en 14. Et ce sont les manipulations politique qui ont permis d’obtenir que ce soit l’Allemagne qui déclare la guerre en première.


  21. Kaiel Le 27 mars 2014 à 11h54
    Afficher/Masquer

    http://www.mediapart.fr 1

    Barack Obama est à Bruxelles, mercredi, pour un sommet USA-UE. Au menu : les négociations sur l’accord transatlantique, censé aboutir à la création de
    la plus grande zone de libre-échange du monde. Pour cet accord, l’administration Obama se heurte toutefois aux États-Unis à l’opposition de nombreux élus du Congrès et aux organisations d’une partie de la société civile.

    Barack Obama rencontre, mercredi 26 mars à Bruxelles, le président de la commission européenne José Manuel Barroso. Il sera question d’Ukraine mais aussi d’un autre sujet brûlant : le T-TIP, acronyme désignant le Transatlantic Trade and Investment Partnership, un accord commercial entre l’Union européenne (UE) et les États-Unis censé aboutir d’ici 2015 à la plus grande zone de libre-échange du monde. Barack Obama arrive en effet quelques jours après une nouvelle session de discussions entre les délégués américains et les experts de la commission européenne (à qui les 28 ont donné mandat pour négocier). Depuis juin 2013, ceux-ci se sont déjà rencontrés quatre fois et un cinquième round est prévu cet été à Washington. Un tel rythme indique une volonté d’avancer vite sur ce sujet des plus polémiques, suscitant craintes et critiques de part et d’autre de l’Atlantique. « Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations », lâchait François Hollande lors d’une conférence de presse aux côtés de son homologue américain, en février dernier (lire notre article). Le week-end dernier, le représentant américain au Commerce, Michael Froman, appelait, lui, les Européens à ne pas laisser les prochaines élections européennes freiner le rythme des négociations.

    Mais Michael Froman a beau vouloir accélérer la manoeuvre, il semble oublier qu’aux États-Unis, les obstacles à la signature d’un accord avec l’UE sont nombreux. Pour commencer, l’administration Obama va devoir convaincre le Congrès de l’intérêt de ce grand accord commercial. D’autant plus que ce n’est pas le seul : l’administration est déjà engagée dans d’autres négociations, entreprises dès 2009 et bien plus avancées, sur un accord de libre-échange avec onze pays d’Asie. Il s’agit du Trans-Pacific Partnership (TPP), qui occupe actuellement beaucoup plus l’espace médiatique américain. Ces accords de libre-échange suscitent la méfiance de nombreux élus et groupes représentant la société
    civile. Ils dénoncent la manière dont sont menées ces différentes négociations commerciales et s’interrogent sur les gains économiques que les Américains sont censés en tirer. Au point que, pour le moment, le Congrès n’a pas accordé à l’administration Obama le mandat officiel lui permettant de négocier ! De ces discussions à huis clos, dont ne filtre quasiment aucun document officiel, on ne sait pas grand-chose, si ce n’est qu’elles sont déjà extrêmement complexes
    voire confuses. [A suivre…]


    • samuel Le 27 mars 2014 à 13h03
      Afficher/Masquer

      Ce grand accord commercial n’est qu’une grosse fuite en avant de l’Amérique, le monde n’appartient-il pas déjà aux marchands, alors comment les choses pourraient-elles s’arranger avec des gens comme Obama et compagnie, vu que les banquiers roulent toujours les gens en bateau, et puis faut voir le climat lorsque les élites n’en font qu’à leur tête.


  22. Kiwixar Le 27 mars 2014 à 12h35
    Afficher/Masquer

    Pas exclu non plus que la Russie utilise la méthode de Reagan contre l’URSS (course aux armements), en incitant les USSA à maintenir leurs dépenses militaires, pour accélérer leur chute.


    • Seti Le 27 mars 2014 à 14h10
      Afficher/Masquer

      En effet, Poutine sait depuis bien longtemps que l’empire US crève petit à petit, faisant semblant de paraître fort (cf la guerre en Libye notamment, car sous-traitant l’affaire à la France).
      Ce calcul a peut-être été fait ….Cela étant, le chamboulement de l’ordre du monde est inexorable…d’autres puissances se lèvent (certaines avec plus d’un milliard d’habitants) et ces dernières, humiliées depuis des années, n’auront aucun scrupule à envoyer l’empire dans les poubelles de l’histoire . La proportion de la population US ayant recours à la soupe populaire est énorme et dans certains états, le niveau de vie est proche de celui des pays du tiers monde.


    • stephp Le 27 mars 2014 à 23h20
      Afficher/Masquer

      Les ricains m’ont plus un radis. Leur seule richesse ? L’imprimante de la FED !
      Alors je les vois mal s’aventurer là-dedans, surtout que les russes se sont fait avoir une fois, et ça m’étonnerai fort qu’ils tombent à nouveau dans le panneau !


  23. C Balogh Le 27 mars 2014 à 12h37
    Afficher/Masquer

    je vais vous dire(puisque mon post reste) toute ma famille très riche a été dépossédée ou mise dans les geôles de lex-Urss ou assassinée, je ne dois pas être normale parce que je n’ai aucune haine pour la Russie d’aujourd’hui(et ironie de l’Histoire, je respecte Poutine dans ce conflit, et je déteste les talibans financiers).Les gens qui ont commis ces actes abjets sont morts.Devrais-je me venger sur les vivants qui eux, n’ont rien fait?
    On ne ramène pas les morts à la vie.
    Je peux comprendre que ceux qui ont souffert aient de la rancoeur et souffrent encore, cependant, faire souffrir d’autres gens ne calme pas la rancoeur mais crée toujours d’autres souffrances, et risque de faire souffir plus de victimes chez les innocents que chez les responsables.Eux, ils sont et seront toujours à l’abri, quoiqu’ils fassent. une fois de plus, cherchez qui est à l’origine des guerres en tchétchénie, je ne suis pas bien sûre (en tout cas pour la deuxième) que le responsable soit celui que vous croyez.


  24. C Balogh Le 27 mars 2014 à 13h16
    Afficher/Masquer

    On ne travaille pas pour le passé, on travaille pour l’avenir.Il serait plus que temps de revoir cette organisation de Bruxellles, avant qu’avec ses traités abominables, elle ne tue le peu qu’il nous reste de liberté d’expression, et le reste.Que va-til se passer?il va se passer qu’une guerre va avoir lieu, une guerre peut-être nucléaire, ou une guerre qui durera toujours?celle de l’emploi?parce que avec cette politique des travailleurs détachés(jen’ai rien contre les étrangers perso)toutes les personnes qui ont encore un emploi, n’auront plus rien du tout!!
    je vais pas vous faire un dessin, s’ils les investiSSeurs ont à choisir, vous pouvez me croire , ils s’intéresseront aux entreprises les plus compétitives, c’est-à-dire, là ou l’emploi ne coûte rien……
    Nous devons refuser cet avenir contrôlé par les banksters, sinon, dans 10 ans, nous serons tous soit enterrés, soit des mendiants.L’UE est l’arme des firmes, rien d’autre, elle ne sert pas les intérêts des peuples, elle les presse de toutes parts(Grèce, Irlande, Espagne, France, Italie….)


  25. yt75 Le 27 mars 2014 à 14h03
    Afficher/Masquer

    Tiens, Barrack avait des velléités de peinture :
    http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/26/01003-20140326ARTFIG00116-la-tentation-de-paris-de-barack-obama.php

    Comme un autre ! (pour les comparaisons à la mode 😉 )


  26. Macarel Le 27 mars 2014 à 14h41
    Afficher/Masquer
  27. nouche Le 27 mars 2014 à 15h58
    Afficher/Masquer

    nouvelles du jour en Ukraine :

    * Tymoshenko a declare se presenter aux presidentielles

    * “Le Conseil des ministres propose de réduire le nombre total d’agents d’application de la loi par 79 400 personnes, a indiqué dans la note explicative du projet de loi du gouvernement anti-crise (№ 4576).”

    ils virent 80 000 flics, mauvais signe en pleine periode de tensions.

    * Les députés du conseil de la ville de Rivne, ville ou a ete abattu Sasha Billy, un des leaders de Pravy Sektor, ont lance un appel au procureur general pour faire arreter le ministre de l’interieur

    et la c’est tres interessant car :
    * le ministre de l’interieur est un oligarque roulant pour le parti de Tymoshenko
    * le procureur general fait parti de Svoboda, et sont anti corruptions, proche de Pravy Sektor. Svoboda a donc maintenant un moyen legal de faire arreter le ministre de l’interieur.

    bref un pas de plus vers un conflit interne au gouvernement, qui va degainer le premier ?


    • perceval78 Le 27 mars 2014 à 16h40
      Afficher/Masquer

      les candidats ont jusqu’au 30 mars pour presenter leur candidature , porochenko ne va pas tarder


  28. Fred Le 27 mars 2014 à 16h13
    Afficher/Masquer

    Tiens, Attali traversé par un éclair de lucidité: http://ow.ly/v3uWi


  29. Macarel Le 27 mars 2014 à 16h15
    Afficher/Masquer

    Dernier billet de J.Sapir sur la situation économique de l’Ukraine :

    http://russeurope.hypotheses.org/2148


  30. C Balogh Le 27 mars 2014 à 16h49
    Afficher/Masquer

    La Russie ne veut pas des OGM!!ça n’arrange pas Monsanto qui sait très bien que les OGM sont la fin de l’humanité:

    http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/07/07/24633140.html


  31. nouche Le 27 mars 2014 à 18h26
    Afficher/Masquer

    * le projet de loi nomme “paquet anti-crise” qui devait faire economiser 44 milliards par an (!!!) a l’Ukraine a ete rejete par la Rada, le parlement ukrainien. Dans ce projet de loi il y avait une resolution pour reduire de 80 000 le nombre de policiers.

    * l’OSCE dit que c’est acceptable de censurer 4 chaines de television russe en Ukraine, si c’est est pour “la protection des valeurs fondamentales.” … autant dire que cela va faire jurisprudence

    * Porochenko, celui qui a les sondages tres favorables pour les prochaines elections, a offert son soutien a Pravy Sektor, disant qu’il etait acceptable de les voir au parlement suite aux elections

    * Porochenko toujours : declaration pour reclamer la crimee, et il a dit que si les russes franchissent la frontiere, les soldats ukrainiens doivent tirer.

    * un ancien ministre de la defense, Yevhen Marchuk, a declare que les deux prochains jours sont les plus importants dans l’histoire de l’Ukraine, il a evoque les rumeurs d’une invasion russe en preparation

    * du cote russe no comment, on garde le silence sur ces rumeurs


    • nouche Le 27 mars 2014 à 18h55
      Afficher/Masquer

      Le Président par intérim de l’Ukraine, Turchynov, a nommé Vassili Vovk chef du Département des enquêtes du Service de sécurité de l’Ukraine.

      Voila donc le nouveau chef des services de securite de l’Ukraine, les fameux SBU, service successeur du KGB en Ukraine.

      Ce cher homme est diplômé de la Faculté de l’enquête l’Ecole Supérieure Rouge de Moscou du KGB. De 2004 a 2012, il a occupé le poste de chef du Département des enquêtes principal de la SBU.

      Pour rappel le SBU est le service qui a liquide un leader de Pravy Sektor recemment, le leader de Secteur Droit avait alorsdenonce un coup du FSB, services secrets de Poutine. Cela semble confirmer ses doutes.


      • André Le 27 mars 2014 à 23h38
        Afficher/Masquer

        Corrompu et l’ombre de lui-même. Les gens compétents sont presque tous partis chez les Russes. En Crimée sur 18000 soldats ukrainiens, seuls 4500 ont souhaité regagner l’Ukraine. Plus de police, une armée complètement désorganisée.


    • nouche Le 27 mars 2014 à 19h18
      Afficher/Masquer

      le depute Oksana Proda a declare que la raison pour laquelle le paquet anti crise n’a pas ete vote etait qu’il aurait alors fallu abandonner le secret banquaire, ainsi que tout un paquet de taxes. Il est important de noter que l’adoption de ce paquet etait l’une des exigences du FMI pour toucher les aides.


      • nouche Le 27 mars 2014 à 19h51
        Afficher/Masquer

        apres une heure de pause, un deuxieme vote a ete fait pour faire passer le paquet anti-crise, exige par le FMI.

        Cette fois, c’est un succes, les taxes vont donc pleuvoir pour obtenir un gain/economie de 44 milliards $ en un an. Il y a dans ce projet la suppression de 80 000 postes de policiers par exemple.

        De plus, une loi permettant de faire la recapitalisation des banques a ete votee :

        le gouvernement a accordé le droit d’émettre des obligations de prêt du gouvernement national au-delà du volume, suivie par l’acquisition de biens en l’état en échange des obligations d’actions supplémentaires de banques.

        “La procédure, pour l’acquisition d’actions dans les banques en échange d’obligations domestiques en bons du trésor, est approuvée par le Conseil des ministres de l’Ukraine, en accord avec la Banque nationale d’Ukraine”, – a déclaré dans la version mise à jour de l’article 23.


  32. Josephine Le 27 mars 2014 à 18h47
    Afficher/Masquer

    Lors d’un débat sur la construction européenne, Nigel Farage accuse l’UE d’avoir du sang sur les mains en Ukraine::

    http://www.levif.be/info/belga-generique/gb-nigel-farage-accuse-l-europe-d-avoir-du-sang-sur-les-mains-en-ukraine/article-4000573077915.htm

    “Nigel Farage devra s’expliquer sur le fait qu’il s’aligne sur Poutine”, a commenté son contradicteur, Nock Clegg , qui a trouvé ça “shocking” .

    Pour 57 % des téléspectateurs, Farage est sorti vainqueur du débat.


    • Josephine Le 27 mars 2014 à 20h05
      Afficher/Masquer

      Nick, pas Nock , pardon…


  33. spqr Le 27 mars 2014 à 18h57
    Afficher/Masquer

    Aux lecteurs du canard enchaîné : vous êtes bons pour un abonnement à la décroissance. Un vraie bol d’oxygène chaque mois pour moi !

    Pour le reste, Olivier, vous avez mon soutien inconditionnel. Il est évident que toutes ces crises sont liées et je vois mal comment on peut gloser sur l’effondrement imminent de notre système capitaliste sans aborder également les productivisme/consumérisme qui sont en son coeur (peak of everything et exploitation de l’Homme par l’Homme en amont, réchauffement climatique et autres pollutions catastrophiques et explosion du chômage pour cause de gains de productivité toujours plus importants en aval), ainsi que les tensions (diplomatiques, militaires…) qui résulteront inéluctablement de la course effrénée aux ressources en voie de déplétion qui le soutiennent.
    Et à ceux qui nous appellent les nouvelles “Cassandre” (c’est un truc que j’entends souvent dire dans les media, par des types pleins de fatuité, sur un petit ton méprisant…), rappelons que la réalité donna au final raison à cette dernière…


  34. nouche Le 27 mars 2014 à 20h28
    Afficher/Masquer
  35. Mr K Le 27 mars 2014 à 20h35
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    sur RT News, vers 20h15, des images de 2000 (?) activistes de Pravy Sektor entourant le parlement Ukrainien, demandant la démission du ministre de l’intérieur et la révolution (2.0?) en Ukraine…
    Ça sent le roussi…, quand on joue avec des allumettes dans une poudrière…

    Cordialement.


  36. Jacques Le 27 mars 2014 à 21h41
    Afficher/Masquer

    Merci pour le lien; quel plaisir d’entendre non seulement Sapir, mais aussi Todd, excellent, qui complète très bien Sapir. Il a d’ailleurs annoncé la situation actuelle dans son livre “Après l’empire”, dès 2002. En extrapolant un peu ce qu’il dit, on peut penser que ce que Sapir préconise pour sauver l’Ukraine est plutôt vain. D’ailleurs, Sapir est alarmiste pour l’Ukraine, voir son dernier billet sur son blog (En Ukraine, le temps presse. http://russeurope.hypotheses.org/2148). Dès le lendemain du coup d’état du 21 février, Paul Craig Roberts écrivait que la situation dans ce pays était incontrôlable.


  37. Crapaud Rouge Le 27 mars 2014 à 22h13
    Afficher/Masquer

    Reconnaissons à Elisabeth Guigou d’avoir déclaré à deux reprises, (17′ et 40′), qu’inviter l’Ukraine à intégrer l’UE sans en discuter avec les Russes a été une grosse erreur.


    • C Balogh Le 27 mars 2014 à 22h33
      Afficher/Masquer

      à Crapaud Rouge,
      Elle “joue” sur le fil.Si ça pète, il faut qu’elle trouve un camp de réfugiée!(Nan, j’ose pas!Si, j’ose)politique
      ;O)


  38. dupontg Le 27 mars 2014 à 22h49
    Afficher/Masquer

    Ma fille a Mme Anne Marie Le Pourhiet ,2 eme constitutionnaliste de France,comme professeur de droit à la faculté de Rennes……
    Je lui ai demandé de la questionner pour avoir son avis sur la legalite des actes commis en Ukraine..
    Et le resultat est clairement aux antipodes de ce que repetent en boucle les medias et autres pantins politiques occidentaux..

    On ne risque pas de la voir invitée sur un plateau tele.Ni consultée par les deputes comme c’est souvent le cas

    De plus elle n’a aucune estime pour VPoutine


    • Mathieu Le 28 mars 2014 à 14h02
      Afficher/Masquer

      et c’était quoi la réponse?


    • nouche Le 28 mars 2014 à 14h07
      Afficher/Masquer

      helas oui, comme toujours un ou deux “experts” sont designes et font le tour des plateaux/journaux/emissions afin de repeter la bonne parole.

      Faites une recherche sur Alexandra Goujon, qui preche une version tres adoucie des evenements, expliquant l’indicible en amoindrissant bien les faits, vous allez voir qu’elle est invitee partout, a croire qu’il n’y a qu’elle en France pour le sujet.

      Sur les fascistes, par exemple, sa theorie est que les Svoboda de Kiev, de la ville, sont moins dangereux que ceux de la campagne, de Lviv.
      En France, cela reviendrait a voir toute une region, par exemple le sud, tomber dans les mains du FN, avec Marseille des scores de 50%+, puis voir le FN prendre place au gouvernement apres une “revolution” et dire : “ce n’est pas grave, les gens du FN de Paris sont moins dangereux que leurs cousins du sud, ne vous inquietez pas”

      je la cite par exemple, tiree d’un debat sur Mediapart, juge par vous-meme :

      “sur le parti La Liberte (ndr Svoboda, parti fasciste), il y a une difference de tonalite entre ce que peut etre ce parti dans certaines regions de l’ouest de l’ukraine, avec certains deputes regionaux, euuuuuh, plus nationalistes que d’autres et ce que ce parti, en fait, la maniere dont ce parti, en tous les cas, a fonctionne depuis qu’il est au parlement en 2012, c’est une force politique nationale recente tout comme le parti de vitali Klitschko”


  39. Fool Prophet Le 27 mars 2014 à 22h51
    Afficher/Masquer

    Toujours intéressant les émissions de Taddei où les deux façons de voir cette crise sont représentées. c’était véritablement très différent du “débat” de chez Calvi l’avant-veille ou tout le monde était à peu près d’accord pour dire que Poutine était un dangereux psychopathe infantile et alcoolique.
    C’est sûr qu’on préférait de loin la sobriété légendaire d’un Eltsine qui avait presque réussi à nous livrer la Russie pieds et poings liés.


  40. theuric Le 28 mars 2014 à 00h50
    Afficher/Masquer

    Si je peux me permettre, dans ce type de réflexion, surtout lorsque la situation est explosive, il est important d’éviter les jugements de valeur.
    Il ne faut pas regarder des événements mais des faits en tant que traits d’histoire d’où nous serions les témoins.
    Ensuite, suivant nos convictions, nous pouvons y porter ou non un regard idéologique.
    Je conseille donc d’inverser l’ordre habituel de nos réactions lors de la réception des informations.
    Il n’y a donc plus là ni aucun ami ni aucun ennemi, ni bons, ni mauvais mais les faits que nous offre notre hôte à notre entendement.
    Ce qui me questionne réellement ce fut la réaction de Madame Noland, la diplomate américaine, n’étant pas anglophone, j’avoue ne pas en avoir compris la traduction, deux thèses s’affrontent: soit elle disait, en termes peu aimables, qu’elle n’avait rien à faire de se que pensait l’union-Européenne de l’Ukraine et surtout des agissements américains, soit qu’elle se réjouissait de la suite des événements qui allaient créer des problèmes aux européens dans ce même pays.
    C’est pourquoi, dès que j’ai pris connaissance des propos de cette dame puis que j’ai appris que les ukrainiens avaient transféré leur or aux U.S.A., j’ai soupçonné ce dernier pays d’avoir fomenté ce coup essentiellement pour récupérer ce métal précieux.
    Pourquoi?
    Vous avez vu comme d’un seul homme et femme, tous les gouvernements européen se sont retrouver à signer le texte d’accord avec l’Ukraine.
    Ben alors, me diriez-vous, cette signature est la réelle cause de toute cette crise.
    Ou alors, elle en serait un dérivatif pour que tout le monde oublie cet or.
    Un accord avec l’Ukraine, certes, serait préjudiciable pour l’Allemagne, mais en ces choses là il est toujours possible de louvoyer, de faire semblant et en passant par des pays amis des russes et/ou des allemands, il sera toujours possible de commercer avec eux.
    Mais les allemands se seront montrés fermes face aux russes.
    (Il faut conserver à l’esprit que c’est l’Allemagne qui dirige l’Europe.)
    En revanche, si il s’agit essentiellement, pour les américains, de l’or ukrainien, là les choses se révèleraient, avec le temps, très grave, tout simplement parce que plus personnes n’aurait confiance en l’Europe: tout le monde aurait compris que ce ne fut qu’un vol pur et simple.
    Pour résumer, soit c’est un jeu géostratégique relativement formel, auquel cas tous les anciens pays de l’est trouveront cela normal, même si les américains et les européens y ont montré leur définitive faiblesse.
    Soit c’est une escroquerie américaine, auquel cas plus personne ne pardonnera à l’Union-Europénne et dès lors à l’Allemagne, leur engagement en Ukraine, ce qui, à terme, déstabilisera encore plus l’U.E. parce que cela voudra dire la récupération totale, avec le temps, de l’ukraine par les russes.
    Le seul signe qui ferait sens de l’une ou l’autre possibilité ne serait que de savoir si la flotte américaine resterait en Mer Noire ou pas.


  41. Fper Le 28 mars 2014 à 07h41
    Afficher/Masquer

    Les lecteurs de ce blog qui s’interrogent sur son éventuelle partialité feraient bien d’écouter France Inter “le téléphone sonne” de jeudi 27 mars : ils seront édifiés, la caricature du peuple russe y est révoltante et humiliante. J’ai toujours été auditeur fidèle de France Inter mais la je suis profondément choqué, je rappelle que c’est une radio nationale.


    • samuel Le 28 mars 2014 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Oui quelle bande de c…., il y a aussi autre chose que les premières choses ne nous montrent pas encore, c’est que tout cela risque de moins faire revenir la CROISSANCE mondiale.

      Mais bon c’est normal, les médias dominants n’en font souvent qu’à leur tête vu qu’ils n’en subissent jamais les premiers effets de la crise les premiers, c’est pourquoi ils peuvent très bien suivre plus longtemps la première politique de la maison blanche, le monde ne semble pas encore tirer d’affaire malgré les premiers effets d’annonces contre la Russie et les premières dépenses militaires de l’Amérique. Je pense en effet qu’Obama n’a aucunement sauvé le monde des premiers agissements mortifères des banquiers dans les sociétés comme pour tout le reste à l’insu des peuples, faut voir la Nsa en plus, peut-être pour ça que le peuple Russe se montre bien plus digne de respect.


  42. Un naïf Le 28 mars 2014 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Bourlanges encore présent hier soir dans la “grande émission politique du service public” hier soir sur F2… La Trilatérale se serait-elle lancée dans une vaste entreprise d’éducation des masses en projetant son émissaire face aux médias? Sinon, à quel titre ce Bourlanges serait-il invité ?


  43. C Balogh Le 28 mars 2014 à 08h29
    Afficher/Masquer

    Je partage votre avis, j’ai remarqué ces dernières années, une nette tendance à soutenir coûte que coûte les directions de l’état.France Inter est une radio nationale, il est normal qu’elle véhicule la pensée unique
    :O(
    , ils dévoient les radios privées et les médias en général, pourquoi se priveraient-ils avec une radio nationale.
    ;O)
    Souvent les interviwiés vont dans la même direction, c’est le cas pour l’Ukraine, peu de contradicteur qui connaît le sujet,bref, France Inter, ce qu’il y avait de bon finit de disparaître.


  44. platcha Le 28 mars 2014 à 10h19
    Afficher/Masquer

    Toutes ces révolutions fomentées et financées par les mêmes

    http://infocontinue.wordpress.com/2014/03/25/comment-loccident-fabrique-les-mouvements-
    dopposition/


    • C Balogh Le 28 mars 2014 à 10h48
      Afficher/Masquer

      à Platcha,
      Merci pour ce texte, ce témoignage d’un voyageur.


  45. platcha Le 28 mars 2014 à 10h25
    Afficher/Masquer

    D’autres territoires demandent à être rattachées à la Fédération Russe?

    http://infocontinue.wordpress.com/2014/03/27/le-basculement-de-la-crimee-est-il-le-premier-dune-longue-serie/


    • Prague Le 28 mars 2014 à 14h29
      Afficher/Masquer

      La Transdniestrie l a fait il y a qques jours…


  46. Un naïf Le 28 mars 2014 à 10h47
    Afficher/Masquer

    Il n’est pas à France Inter par hasard…
    Et tout le monde sait que les complots n’existent pas, l’Ukraine étant l’exemple typique !! 😉
    Décidément, entre Val et Valls, c’est à croire que le patronyme influe sur la pensée…


  47. BA Le 28 mars 2014 à 10h58
    Afficher/Masquer

    Vendredi 28 mars 2014 :

    Ianoukovitch appelle à un référendum dans chaque région d’Ukraine.

    Le président destitué ukrainien Viktor Ianoukovitch a appelé vendredi à un référendum dans chaque région d’Ukraine afin de déterminer leur statut à la place de l’élection présidentielle prévue le 25 mai, a rapporté l’agence officielle russe Itar-Tass.

    “Comme président, j’appelle chaque citoyen ukrainien raisonnable : ne laissez pas les imposteurs vous utiliser! Exigez l’organisation d’un référendum sur le statut de chaque région en Ukraine”, a-t-il déclaré dans cet appel au peuple ukrainien, cité par Itar-Tass.

    “Seul des référendums dans toute l’Ukraine et non des élections anticipées pourront stabiliser la situation politique et préserver la souveraineté et l’intégralité de l’Ukraine”, a-t-il estimé.

    M. Ianoukovitch, qui a fui l’Ukraine en février et vivrait selon certaines informations de presse en banlieue de Moscou, s’est exprimé après que la Crimée a voté par référendum son rattachement à la Russie.

    Il a aussi demandé à être radié du Parti des Régions, dont il était le dirigeant, et qui doit se réunir samedi pour définir sa stratégie pour l’élection présidentielle le 25 mai.

    Le parti a reconnu qu’il devait être complètement remanié et il a l’intention de participer à l’élection.

    http://www.romandie.com/news/Ianoukovitch-appelle-a-un-referendum-dans-chaque-region-dUkraine/462752.rom


  48. Crapaud Rouge Le 28 mars 2014 à 13h02
    Afficher/Masquer

    abandonner la Nation comme entité politique souveraine en Europe” : qu’un type comme Philippe Val dise un truc pareil, ça se comprend, mais quand des idées du même tonneau sont défendues par des politiques, ça me dépasse. Guigou en fait une histoire de “convictions” : elles ont bon dos ces “convictions” qui servent avant tout à s’épargner tout examen de conscience, à ne rien étudier ni de près ni dans le fond.


  49. Patrice Le 28 mars 2014 à 13h42
    Afficher/Masquer

    Par contre Sapir soutient qu’en 1991 il n’y a pas eu de referendum en Ukraine. Il y en a bien eu un concernant son indépendance, à moins que lui ne parle pas de la même chose?



Charte de modérations des commentaires