Reprise du Ce soir ou Jamais sur l’Ukraine du 21 mars 2014

Version courte, 20 minutes :

Version intégrale, 1h30 :

133 réponses à Ce soir ou Jamais, spécial Ukraine

  1. o.arby Le 28 mars 2014 à 23h25
    Afficher/Masquer

    “La Crimée est russe historiquement”. Vraiment?
    La ville Yalta. L’origine du nom de la ville soit turque soit grecque. Le plus probablement c’est le mot grec “ialos” (rive,berge).
    La ville Bakhtchisarai, capitale du khanat de Crimée, se traduit comme “palais-jardin”. La ville Eupatoria, ancienne ville grecque qui s’appelait à l’époque du Khanat de Crimée Kezlev (nom tatare)
    Sebastopol portait jusqu’au 13è sciècle le nom grec Khersones.
    A l’époque soviétique de nombreux villages portant des noms très étranges sont apparus. On a vu surgir de nulle part les villages Laitier, Pommier, Abricotier. Mais dans ces villages il n’y a jamais eu ni de pommes, ni d’abricots, ni de lait. Dans le village Natachino il n’y a pas une seule Natacha, pas plus que de bouleaux dans le village Les Bouleaux. Les bouleaux propres au climat russe ne poussent pas dans les steppes de la Crimée. Le village Pacifique n’est rien d’autre qu’une base militaire. Voilà pourquoi la Crimée est “historiquement russe”


    • Spiridon Le 04 avril 2014 à 14h43
      Afficher/Masquer

      Euh, certes, mais l’histoire, les mythes ça compte aussi. La question n’est pas “depuis la guerre” ou avant la guerre. C’est bien plus ancien: le grand Prince Vladimir, unificateur des Russies, créateur de LA Russie donc, a été baptisé en 988 avec toute son armée…en Crimée (Chersonèse). C’est un geste aussi fondateur que celui de Clovis à Reims, un peu plus tôt, baptisé en 499 avec 3000 hommes.
      Par la suite, la Crimée a subi de nombreux aléas, dont une reprise des Grecs, d’où les noms grecs rénovés. Quant à la présence tatare (pour ‘Tartare’ en fait) elle n’est pas une situation ‘naturelle’, mais le résultat de l’invasion de la Russie par les mongols pendant..200 ans. Grâce aux Russes qui les ont subis et arrêtés (comme ils le feront plus tard avec les nazis) nous, européens de l’ouest, avons été épargnés de ces nouveaux Goths/Wisigoths qui nous avaient dévastés au 4ème siècle. Ils ne se sont établis, très minoritairement, en Crimée que parce que repoussés par les Russes. Donc on dit merci.
      Laisser seulement le choix au gens localement impose de définir un périmètre géographique du choix, sur lequel personne ne s’entend jamais=> cf.Kosovo, le peuple devenu ‘albanais’ était pour l’indépendence, mais le territoire lui est, était et sera Serbe.



Charte de modérations des commentaires