Source : Atlantico, Éric Verhaeghe, 09-02-2017

Juge, accusé, et enquêteur à la fois, Le Monde est dans une position déontologique fort difficile à défendre avec son nouveau gadget Decodex. Surtout quand ils se permettent de juger les autres.

Le Monde a lancé le Decodex, un site qui indique quelles sont les bonnes publications à lire sur Internet, et quelles sont celles dont il faut se méfier. Dans la pratique, tous les sites subventionnés par le ministère de la Culture employant des journalistes titulaires d’une carte de presse (selon les conditions de remise de laquelle il faudra un jour se pencher: ce sera pas triste !) sont renseignés comme fiables. Tous ceux qui sont indépendants sont suspects de complotisme ou de diverses turpitudes dès lors qu’ils ne délivrent pas la parole officielle.

C’est le cas des sites de mes amis Simone Wapler et Olivier Berruyer. L’une se voit (de façon grotesque) reprocher de colporter des thèses complotistes. L’autre se voit reprocher ses positions sur l’Ukraine, au nom du reproche global de propagation de fausses nouvelles.

Cette seule classification permet de mesurer l’intelligence et la pertinence de cet outil baroque qui décrédibilise encore un peu plus une vieille dame de la presse papier qui n’en finit pas de sombrer.

Sur le fond, il me paraissait indispensable de replacer le sujet moins dans sa dimension politique (après tout, le Monde a bien le droit de violer son principe d’impartialité en disant qui sont ses chouchous et qui sont ses ennemis).

Le Monde, une société commerciale qui reçoit des subventions publiques

Rappelons d’abord un point que le petit milieu connaît bien: Le Monde est abondamment subventionné par l’Etat. Selon les chiffres cités par Le Monde lui-même (mais minorés cette année par le ministère de la Culture), cette société de presse reçoit chaque année plus de 15 millions € pour rester en vie. Quand on se souvient que le quotidien, qui réalise un chiffre d’affaires autour de 350 millions €, est détenu par le trio Bergé-Pigasse-Niel, on mesure une fois plus que le budget de la Culture ne profite pas aux plus pauvres. Bien au contraire.

On mesure aussi que l’Etat apporte bon an mal an environ 5% du chiffre d’affaires du Monde. L’Etat, c’est-à-dire le contribuable bien entendu.

À trop tirer sur la corde…

Manifestement, cet avantage objectif extrêmement important ne suffit pas au Monde pour équilibrer ses comptes et développer son activité de société de presse. Alors qu’il bénéficie d’une aide que l’on cherchera tôt ou tard à qualifier d’aide d’Etat devant la Commission Européenne, il faut maintenant que ce chouchou du pouvoir tire à boulets rouges sur ses petits concurrents du Net.

Mais jusqu’où ses gougnaffiers qui vivent sur notre dos pousseront-ils la provocation?

Ce sont les internautes qui ont financé le Decodex

Car, soyons clairs, le fameux Decodex n’est pas un outil financé par le Monde, mais par le contribuable. Sans les subventions de l’Etat, on imagine mal que les actionnaires du journal aient accepté de payer de leur poche cette opération, alors que le titre perd de l’argent. Donc, maintenant, tu paies directement des outils qui te prennent pour un crétin ou qui t’explique que ton site est nul. Mais on rêve là?

Et en plus, ce sont des journalistes payés par des militants du PS qui viennent t’expliquer ce qu’il faut lire ou pas.

Un dénigrement commercial caractérisé

Imagine-t-on Coca-Cola dresser la liste des boissons bonnes ou pas pour la santé ? Imagine-t-on Coca-Cola lancer un site Internet qui recommande de ne pas boire du Breizh Cola ou du Corsicola parce que ces boissons seraient dangereuses, ou contrefaites?

Imagine-t-on Renault lancer un site déconseillant de rouler en Volkswagen parce que le moteur des voitures allemande serait plus polluant?

Bien entendu, ces marques peuvent toujours s’essayer à dénigrer leurs concurrentes sur des bases qui leur sont propres.

Mais elles auront rapidement à faire à quelques procédures juridiques.

S’agissant du Monde, le dénigrement est si massif, et la mauvaise foi des auteurs est si caractéristique, qu’une action de groupe de tous les sites victimes de cette pratique toxique mériterait d’être menée. Ne serait-il pas amusant que toutes les victimes se coalisent et demandent in fine au Monde une réparation du préjudice qui mettrait le journal en faillite?

Je m’en réjouis par avance.

La réaction nobiliaire une fois de plus à l’oeuvre

Une fois de plus, donc, l’ancien monde (sans mauvais jeu de mots) et son aristocratie décadente livre des combats d’arrière-garde pour sauver leurs privilèges.
Jusqu’au jour où…
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l’auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
Diplômé de l’Ena (promotion Copernic) et titulaire d’une maîtrise de philosophie et d’un Dea d’histoire à l’université Paris-I, il est né à Liège en 1968.
Source : Atlantico, Éric Verhaeghe, 09-02-2017

56 réponses à Décodex : le Monde peut-il impunément dénigrer ses concurrents ? Par Éric Verhaeghe

Commentaires recommandés

RGT Le 10 février 2017 à 08h16

Prochaine étape : obliger les FAI à blacklister les sites qui seront inscrits dans le sacro-saint index et dénoncer les IP des utilisateurs qui visiteront les sites (à mon avis, ça doit déjà être en place mais de manière officieuse).

Sachant que les politiciens des partis “honorables” sont en mode panique, cette loi ne saurait tarder.

Juste un petit amendement à la loi sur “l’apologie du terrorisme” et c’est parti !!!

  1. numaroumestan Le 10 février 2017 à 07h24
    Afficher/Masquer

    Il se pourrait que ses maîtres lui organisent un spectacle comme celui de charlie-hebdo….
    Les cagots de la global-invasion adorent se faire passer pour des victimes au moment même où ils pratiquent l’assassinat de la pensée
    Plutôt qu’une plainte collective, il vaudrait mieux suggèrer à tout un chacun de le boycotter, de le jeter à la poubelle ostensiblement, dans les aéroports, bibliothèques, et autres centres où il est imposé comme nigologie pieuse à ruminer…


    • vlois Le 10 février 2017 à 08h52
      Afficher/Masquer

      Et oui le triangle dramatique de Karpman peut être utiliser pour manipuler, c’est très courant en politique et dans la trousse à outil des démagogues.


    • Catherine Balogh Le 10 février 2017 à 16h45
      Afficher/Masquer

      je pense pour ma part qu’une plainte collective serait bien plus porteuse et en même temps serait un message pour les autres-médias menteurs : “faites gaffe, et faites (enfin) votre boulot parce que il pourrait bien vous arriver pareil,” Puisque l’état dont ce serait le rôle ne fait rien,(et on comprend aisément pourquoi), c’est à nous citoyens de nous emparer de la question
      De plus, on peut détruire la vie d’un homme mais pas de centaines d’hommes et nous serions tous bien plus en sécurité qu’en étant seul. J’ai écrit sur un autre billet d’aujourd’hui cette idée d’un collectif, je n’avais pas lu ce billet-ci mais je suis persuadée que cela peut être une force difficilement répressible.


    • Marianne Le 10 février 2017 à 18h58
      Afficher/Masquer

      Stratégie intéressante, mais qui coûterait cher :)) à ma pauvre bourse… Promis je mets des sous de coté, ce serait trop jouissif… choisir une poubelle stratégiquement placée, de préférence dans une gare bien peuplée, et attendre un moment de grâce où le geste ne pourra pas échapper à grand-monde… Et puis replier le journal à grand bruit, et le jeter dédaigneusement dans la poubelle… Quasiment du happening en fait :))


  2. RGT Le 10 février 2017 à 08h16
    Afficher/Masquer

    Prochaine étape : obliger les FAI à blacklister les sites qui seront inscrits dans le sacro-saint index et dénoncer les IP des utilisateurs qui visiteront les sites (à mon avis, ça doit déjà être en place mais de manière officieuse).

    Sachant que les politiciens des partis “honorables” sont en mode panique, cette loi ne saurait tarder.

    Juste un petit amendement à la loi sur “l’apologie du terrorisme” et c’est parti !!!


    • Fburg Le 10 février 2017 à 10h04
      Afficher/Masquer

      C’est en préparation! pensez à la DILCRA, drivé par Mr Clavreul…
      Dégustez son programme, en VO:
      https://www.youtube.com/watch?v=3CW2T98hrLs


    • Fritz Le 10 février 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      Je verrais bien une initiative européenne (parlement et commission de Bruxelles) pour interdire les sites et blogs “conspirationnistes”, ce qui, dans leur novlangue, s’appliquera aussi bien à RT qu’aux Crises, comme à bien d’autres.

      Naturellement, les propriétaires, animateurs et intervenants “douteux” (dixit Le Monde) de ces sites et blogs seront interdits d’antenne, et traduits devant le Grand Inquisiteur (ou Grand Décodeur).


      • tepavac Le 10 février 2017 à 17h14
        Afficher/Masquer

        il est là
        https://euvsdisinfo.eu/
        C’est le déconnex de l’UE, mais içi il est bloqué sur la Russie de Poutine.


      • DUGUESCLIN Le 10 février 2017 à 18h08
        Afficher/Masquer

        Comment pourrais-je me faire moi-même une opinion si on m’interdit de m’intéresser à des blogs qui diffusent un autre point de vue? Comment pourrais-je manifester mon approbation ou désapprobation si je n’ai pas le droit de les lire? L’interdiction ne peut être efficace. En Russie il y a au moins une chaîne qui régulièrement invite des pro-atlantistes et des ukrainiens pour exposer leurs visions. Le débat est ouvert. Il faut reconnaître que les contradictions deviennent flagrantes grâce à ces débats, et n’ont pas l’effet attendu par les atlantistes. C’est ce qu’on veut interdire en France.


    • Didier Le 10 février 2017 à 18h58
      Afficher/Masquer

      C’est déjà TOTALEMENT en place, via la NSA.


  3. Sebno Le 10 février 2017 à 09h20
    Afficher/Masquer

    J’ai failli délaissé ton blog olivier, quand tu as fait ton exposé confortant la vo du 11/09, mais tellement d’informations pertinantes j’y ai trouvées, que ma chique j’ai ravalé.
    Un jour il comprendra me suis je dis, (voir l’interview de rebekah Roth).
    Tiens bon olive.


    • Pastèque Le 10 février 2017 à 12h23
      Afficher/Masquer

      oui, en dehors de l’histoire des attaques du 11 septembre 2001, où l’on sait que l’on ne sait pas à 100% ce qu’il s’est passé (Seymour Hersh dans une interview 🙂
      les-crises.fr cherche et dit la vérité en ce qui concerne la guerre en ukraine et en Syrie, et rien que pour cela, merci.


    • Charles Le 12 février 2017 à 11h43
      Afficher/Masquer

      Je me suis toujours posé la question du pourquoi. Le mot “conspirationniste” est-il tellement infamant? Doit-on donner des gages pour y échapper?


  4. Toff de Aix Le 10 février 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Prochaine étape : l’incendie du reichstag version 2.0, à savoir (au choix) : accusations de terrorisme, de révisionnisme, d’utilisation de “sources non fiables”-ah non ça c’est déjà fait..

    En fin quoi un truc qui permettra d’interdire démocratiquement et légalement la pensée qui dérange, passque différente du bourrage de crâne néo libéral actuel. Les” je suis Charlie” etc etc toussa c’est très bien, sauf quand des voix discordantes se font entendre. Liberté d’expression oui, mais uniquement dans un seul sens.


  5. Fabrice Le 10 février 2017 à 10h31
    Afficher/Masquer

    Personnellement je n’approuve pas toujours les approches du site (les postes sur un thème jusqu’à la nausée particulièrement), je l’ai dit sur des post ou en contact à Olivier.

    Mais voilà je sais reconnaître quelqu’un dont la volonté est de porter un message qui dépasse la médiocrité ambiante quand j’en rencontré (c’est rare ) or c’est son cas.

    Tant que je sais qu’il gardera sa capacité d’indignation, je tiendrais compte de son avis non pour me ralier aveuglément, mais pour voir si je ne dois pas réviser mon opinion sur les thèmes qu’il nous soumet.

    Courage Olivier


    • Marianne Le 10 février 2017 à 19h05
      Afficher/Masquer

      +1 pour ce post. C’est très finement dit, et je suis fichtrement d’accord. Si vous permettez, je copie-colle, en vous référençant comme “un internaute”. A moins que vous préfériez que je vous cite ?


      • Fabrice Le 10 février 2017 à 19h59
        Afficher/Masquer

        Pas de soucis comme vous préférez mais je pense que cela résume la pensée de beaucoup de lecteurs du site 😉


  6. Nicolas D. Le 10 février 2017 à 10h40
    Afficher/Masquer

    Les arguments commerciaux sont vrais.
    Mais si Le Monde a fait le Decodex c’est surtout parce que ça les rend malades que progressivement des sites qui pensent autrement puissent avoir de l’influence. C’est de l’ordre du religieux. Ils se vivent comme les défenseurs ultimes de notre société démocratique. Tant que le débat était, pour schématiser, entre les rocardistes quand on était très à gauche et les barristes pour les très à droite, ça allait. Mais que des idées remettent en cause l’organisation économique libre-échangiste, la construction européenne, la domination de l’Otan, le progressisme sans fin, bref que des idées trop éloignées du consensus mainstream puissent être débattus – même sereinement, ça leur donne des boutons. Et leur fait perdre leur lucidité.


  7. christian gedeon Le 10 février 2017 à 10h42
    Afficher/Masquer

    Ses concurrents ?! En quoi, les Crises serait le concurrent des mainstream? En rien,ne fait. Les Crises ne participe pas du même tonneau. Je suis souvent d’accord avec les Crises,et plus souvent que je ne le voudrais,pas d’accord du tout…avec le lordonnisme,ou le toddisme,ou le hiatus plutôt étonnant qu’il y a entre les positions sur la Syrie,l’Irak ,le yémen ou la Lybie,et cette bizarre tiédeur à appeler un chat ,un chat,et l’islamisme en France ,l’islamisme en France. L’antiaméricanisme primaire quelquefois,aussi.Vive les Crises,et OB,les chiens aboient et la caravane passe,n’est ce pas?


    • Crapaud Rouge Le 10 février 2017 à 13h23
      Afficher/Masquer

      Ben si, “les concurrent” ! Éric Verhaeghe a trouvé là un remarquable angle d’attaque. Le Monde est en effet une société à but lucratif détenue par des actionnaires : cela autorise à considérer ses publications comme des produits au sens commercial du terme. En conséquence, son “Décodex” peut être vu comme de la publicité négative contre “la concurrence”, (qui “fabrique” des “produits” du même genre, donc concurrentiels), et ce type de pub est interdit en France, sauf dans la forme “comparative”. les-crises devrait-il se faire enregistrer comme une marque ? La question mérite d’être posée.


    • Crapaud Rouge Le 10 février 2017 à 13h47
      Afficher/Masquer

      Si, il y a concurrence, car les sites alternatifs produisent un contenu du même genre que le Monde, lequel est une entreprise commerciale. De façon analogue, les poulets produits par de petites entreprises familiales de 3 ou 4 personnes sont concurrentes des usines qui produisent des milliers de poulets par jour. L’auteur de cet article a trouvé le point faible du “Déconnex” : il fait de la publicité négative, chose interdite en France.


  8. Yamael Le 10 février 2017 à 11h14
    Afficher/Masquer

    Pour info, sur sa page facebook Etienne Chouard a posté un pti commentaire de soutien à OB.

    Certains commentaires sont à hurler de rire! Mais on voit bien dans l’ensemble que les gens ne se laissent pas prendre par ce délire totalitariste.


  9. georges glise Le 10 février 2017 à 11h32
    Afficher/Masquer

    police de l’information, police de la parole, police de la pensée, le décodex du monde, rebaptisé “déconnex par certains, cette entreprise de promotion de la pensée unique européiste, atlantiste, russophobe est diamétralement opposée aux valeurs défendues et promues par le fondateur du monde, hubert beuve-méry, et poursuivie par le journal jusqu’à son acquisition par les trois milliardaires.


  10. georges glise Le 10 février 2017 à 11h50
    Afficher/Masquer

    apparemment mon commentaire a été supprimé par le modérateur, sans doute à cause d’une légère modification de “décodex, que j’avais lue ailleurs. je reprends donc l’essentiel.
    le décodex du monde apparaît comme une entreprise de policepolice de l’information, police de la parole, police de la pensée, au profit de la diffusion d’une pensée unique, européiste, atlantiste et russophobe. cette entreprise est en contradiction avec les valeurs auxquekkes le monde était attaché depuis sa fondation par hubert beuve-méry, et qui ont guidé sa politique éditoriale jusqu’à son acquisition par les trois milliardaires bergé, niel, pigasse.


    • Crapaud Rouge Le 10 février 2017 à 13h32
      Afficher/Masquer

      Moi aussi j’ai des posts qui n’apparaissent même pas juste après avoir été posés. Je soupçonne qu’ils se font éliminer “aléatoirement” en amont de la modération. Le présent post m’apparaît, je ne sais pas pourquoi. J’en profite pour glisser qu’Éric Verhaeghe a trouvé là un remarquable angle d’attaque. Le Monde est en effet une société à but lucratif, détenue par des actionnaires : cela autorise à considérer ses publications comme des produits au sens commercial du terme. En conséquence, son “Décodex” peut être vu comme de la publicité négative contre “la concurrence”, (qui “fabrique” des “produits” du même genre, donc concurrentiels), et ce type de pub est interdit en France, sauf dans la forme “comparative”. les-crises devrait-il se faire enregistrer comme une marque ? La question mérite d’être posée.


  11. georges glise Le 10 février 2017 à 11h56
    Afficher/Masquer

    cette fois, je ne comprends pas vraiment pas pourquoi mon commentaire n’apparaît pas, alors qu’il était très poli. j’ai relu la charte des commentaires et je pense l’avoir intégralement respectée. serais-je blacklisté par le modérateur!

    ————————————————————————————————–
    ————————————————————————————————–
    [Modération : problème “informatique” en cours d’analyse, certains messages pourtant anodins ne passent pas et ne peuvent être validés.
    A TOUS : Si vous ne voyez pas apparaître vos messages, rassurez la plupart du temps ce n’est pas une mise à l’index]
    ————————————————————————————————–
    ————————————————————————————————–


    • Louis Robert Le 10 février 2017 à 14h47
      Afficher/Masquer

      Re: SPAM!!! (si ça peut aider quelqu’un)…

      La même chose pour mes commentaires, plusieurs fois. Uniquement sur les_crises.fr. Nulle part ailleurs. Déjà signalé à l’équipe et à Olivier.

      N.B.

      1. La toute première fois en voyage, à partir de Doha, novembre 2015. Retour de l’Inde.
      2. Plus tard, sans raisons apparentes.
      3. Récemment, avec lien à l’un des 200 sites visés par le Washington Post (ça va si je retire le lien, même si je réfère nommément au site en question dans mon texte).
      4. Tout récemment encore, sans raisons apparentes.
      5. Tous ces commentaires suivaient un texte selon moi plus critique, plus “sensible” que d’autres… En quoi précisément, je ne saurais dire.


    • DUGUESCLIN Le 10 février 2017 à 18h19
      Afficher/Masquer

      Là au moins on sait que ce n’est pas un coup des hackers russes.


      • Gier 13 Le 10 février 2017 à 18h41
        Afficher/Masquer

        Ah ! Mon message qui n’était ni injurieux, ni remettant en cause “Les Crises” ayant disparu, j’ai cru que les gens du Monde était passé par ici !
        J’y disait que la pastille verte du Monde le décrédibilise, lui et tous les autres journaux mainstream dont le rôle est de tout faire our reproduire le système et faire en sorte que rien ne change.


      • Dominique Le 11 février 2017 à 23h00
        Afficher/Masquer

        Alors là, qu’est-ce que tu en sais ?
        Bien sûr que ce sont les russes, et sous commandement de Poutine.
        Ils sabotent le site pour faire croire que c’est la CIA. 😉


      • step Le 14 février 2017 à 14h29
        Afficher/Masquer

        Qui sait c’est peut être un false flag pour faire croire qu’ils ne sont pas à l’origine de tous les bugs informatiques en faisant déconner un site qui ne leur est pas hostile. Zut je risque d’être blacklisté complotiste par le decodex… ah non, pour la russie on a le droit ?

        Au delà de nos différences, bon courage olivier et ne lâche jamais rien à ceux qui s’imaginent t’expliquer comment “bien” penser.


  12. Lermythe Le 10 février 2017 à 12h15
    Afficher/Masquer

    A propos de “Decodex”,l’intéressant avis d’Yves Rasir dans la newsletter du 8 février du magazine “Néosanté”,§3:
    “Si vous me croyez parano, détrompez-vous : la mise en place d’une dictature médico-scientifique se vérifie aussi par une brutale mise au pas médiatique. Suite à l’élection-surprise de Donald Trump obtenue sans leur soutien, les grands médias américains ont sommé Facebook et Google de scruter la toile et d’y traquer les « fake news » (fausses infos). Les deux multinationales US ont répondu positivement et elles vont surveiller le web afin d’identifier les sites jugés peu fiables. De ce côté-ci de l’Atlantique, le moteur de recherche et le réseau social viennent de s’allier avec 16 rédactions françaises (France Télévision, Le Monde, Libération….) qui auront la mission de signaler aux internautes les contenus douteux. Concrètement, ce consortium vient de créer un outil, le Décodex, pour classifier les sources selon qu’elles disent le vrai ou le faux. Vous voyez vers où on va ? “


    • tepavac Le 10 février 2017 à 17h31
      Afficher/Masquer

      “traquer les “fack news” c’est comme traquer les armes de destruction massive en Irak, ou les dictateurs au moyen orient, juste un prétexte pour se donner bonne conscience à l’opinion publique.

      Donc je suis assez en accord avec ceux qui pensent que cela ne s’arrêtera pas après cette première semonce.
      Leur mode opératoire est toujours identique, désinformer, agonir, humilier devant l’opinion publique et ensuite ils sortes la grosse artillerie.


  13. sassy2 Le 10 février 2017 à 12h19
    Afficher/Masquer

    Tres inquiétant : article hier figaro à propos des élections
    DGSE prevenant d’une attaque de l’ingérence de la Russie (via des americains de 4chan LOL)

    suis arrivé sur des liens buzzfeed avec des journalistes infiltrant des americains de 4chan sur forum memetic warfare
    l’article répertoriant des memes LOOOL

    complètement débile sauf que si la DGSE préconise votre débranchement chez FAI …


  14. Wilemo Le 10 février 2017 à 12h20
    Afficher/Masquer

    Voilà ! D’abord faire collectif. Y’a vraiment matière à lecteurs.
    Collectif avec qui, et pour quoi faire, c’est à vous (OB) de voir avec les autres, mais il faut soit décrédibiliser le Monde (tout en le laissant continuer), soit empêcher ce “machin”, soit créer un “anti-machin”,… soit participer à la grille méthodologique du “machin”.


  15. Louis Robert Le 10 février 2017 à 12h47
    Afficher/Masquer

    “S’agissant du Monde, le dénigrement est si massif, et la mauvaise foi des auteurs est si caractéristique, qu’une action de groupe de tous les sites victimes de cette pratique toxique mériterait d’être menée. Ne serait-il pas amusant que toutes les victimes se coalisent et demandent in fine au Monde une réparation du préjudice qui mettrait le journal en faillite?”

    ***

    En pareil cas, Trump appelle ça l’option nucléaire, “to go nuclear”. Lui, il n’hésite pas.


  16. Crapaud Rouge Le 10 février 2017 à 13h26
    Afficher/Masquer

    Éric Verhaeghe a trouvé là un remarquable angle d’attaque. Le Monde est en effet une société à but lucratif, détenue par des actionnaires : cela autorise à considérer ses publications comme des produits au sens commercial du terme. En conséquence, son “Décodex” peut être vu comme de la publicité négative contre “la concurrence”, (qui “fabrique” des “produits” du même genre, donc concurrentiels), et ce type de pub est interdit en France, sauf dans la forme “comparative”. les-crises devrait-il se faire enregistrer comme une marque ? La question mérite d’être posée.


    • Garibaldi2 Le 10 février 2017 à 15h34
      Afficher/Masquer

      Ignorez-vous qu’il existe en France un droit à la critique ? Vous-même n’utilisez-vous pas ce droit ?


      • Gilles Le 10 février 2017 à 15h53
        Afficher/Masquer

        Bien sur qu’il y a droit à la critique, encore faut-il que celle-ci soit étayée par des faits, des liens ….
        et le tout écrit sans injures ou diffamation ….


      • Crapaud Rouge Le 10 février 2017 à 16h13
        Afficher/Masquer

        @Garibaldi2 : bien sûr que l’on bénéficie d’un “droit à la critique”, c’est ce que l’on appelle la “liberté d’expression”, mais il n’empêche : ce droit est réglementé dans le domaine commercial qui n’autorise que la pub comparative : donc pas la “pub négative” qui pourrait aller, si on laissait faire, de la “critique” à la calomnie en passant par le dénigrement. Et c’est justement ce que l’on constate avec le Monde, sous le masque “légitime” d’un “classement”.


      • Surya Le 10 février 2017 à 22h28
        Afficher/Masquer

        essayez donc de critiquer publiquement une décision de justice “dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice ou de son indépendance” juste pour rire


  17. Olposoch Le 10 février 2017 à 14h19
    Afficher/Masquer

    Le Monde va devoir dégrader la note de la BBC…
    https://www.thecanary.co/2017/02/09/theres-23m-fake-news-industry-uk-bbc-gives-ton-airtime/
    de AAA vert à B+ orange?


  18. Yanka Le 10 février 2017 à 14h24
    Afficher/Masquer

    Imaginons un guide gastronomique appelé “McDo & Millau”, financé par le premier nommé. Eh bien le Decodex du Monde, c’est le “McDo & Millau” de la gastronomie appliqué aux médias !


  19. Eider Le 10 février 2017 à 15h07
    Afficher/Masquer

    Laissez-les diffamer, laissez-les s’enfoncer et continuez, nous sommes assez grands pour nous faire un avis.


  20. Juan Pedro Le 10 février 2017 à 15h30
    Afficher/Masquer

    En Allemagne, Facebook a déployé son service de filtre de Fake News. C’est la société de vérification “Correctiv” qui sera en charge de juger si un article est mensonger ou pas. Cette startup sans but lucratif (???) est tout de même dirigée par un transfuge du magazine “Der Spiegel”. On peut donc douter de son indépendance.
    Mais bon, il y avait urgence, vu les échéances éléctorales en Allemagne et la position de Frau Merkel dans les sondages …


  21. Garibaldi2 Le 10 février 2017 à 15h41
    Afficher/Masquer

    Au modérateur : un peu de courage ….

    C’est bien le droit du journal Le Monde de critiquer les sites internet des uns et des autres, et je me permets de vous rappeler que personne ne prends de gants pour traiter (et bien avant cette affaire) Le Monde de la-/ rbin des milieux atlantistes, et tant d’autres formules lapidaires telle que ”Une fois de plus, donc, l’ancien monde (sans mauvais jeu de mots) et son aristocratie décadente livre des combats d’arrière-garde pour sauver leurs privilèges.!”.
    Cette histoire de Décodex est une tempête dans un verre d’eau. A franchement parler, on se demande pourquoi tant de gens qui pis- /sent sur Le Monde ne peuvent s’empêcher de le consulter régulièrement! Voila maintenant qu’il faudrait qu’une coalition de dénigrés attaque la vieille dame ? Laissez-la radoter dans son coin !


    • Crapaud Rouge Le 10 février 2017 à 16h32
      Afficher/Masquer

      @Garibaldi2 : il est vrai qu’aujourd’hui l’on peut voir cette affaire comme “une tempête dans un verre d’eau”, sauf qu’elle en est seulement à ses prémisses. Elle prépare les esprits à l’idée que ce “classement” est “légitime”, – et “bien pratique” comme on me l’a rapporté -, donc salutaire pour “lutter” contre les “fake news” qui abondent : comme toujours, le Bien prend le Mal pour prétexte. Avec l’aide de Google, Facebook and C°, son vrai but est d’étouffer l’audience des “dissidents”.


  22. Loxosceles Le 10 février 2017 à 15h51
    Afficher/Masquer

    Pour répondre à la question posée par le titre, le fait est que la démarche du Monde n’est pas impunie : ils sont en train de se tirer une sacrée balle dans le pied, car en dehors des moutons qui resteront toujours acquis à la presse-système (car il s’agit bien de cela), le caractère de censure de la chose apparait criant à tous ceux dotés d’un tant soit peu d’esprit critique.

    Tout au plus, au début, les esprits mous, indécis, ou mal informés, jugeront qu’il faut peut-être faire quand même quelque chose contre le “conspirationnisme”. Cette démarche s’inscrivant dans la suite de l’observatoire du conspirationnisme, du site gouvernemental contre le conspirationnisme, etc. Mais à la longue, tous les problèmes posés par la démarche ne pourront qu’éclater au grand jour et porter un nouveau coup à cette presse sclérosée essayant de garder ses moutons dans son enclos. La dynamique de prise de conscience du public des défauts de la grande presse est trop avancée pour faire marche arrière devant un procédé aussi grossier.


  23. jubaka Le 10 février 2017 à 16h09
    Afficher/Masquer

    Plutôt d’accord avec cet article. Le Monde n’a aucune légitimité à mettre en place ce genre d’outil. A la limite un outil mis en place par un ministère pourrait se défendre (et encore …) mais qu’une entreprise s’amuse à catégoriser ses concurrents c’est ubuesque.
    Heureusement pour les décodeurs les commentaires ne sont ouverts qu’aux abonnés, ils évitent ainsi de savoir ce qu’en pensent réellement les lecteurs.


  24. moshedayan Le 10 février 2017 à 16h45
    Afficher/Masquer

    Monsieur Beruyer vous avez sûrement aussi entendu vers 13h02 … le soutien d’Emmanuel Todd sur France Culture qui a clairement dénoncé le Decodex du journal Le Monde.
    J’espère que l’on ne verra pas les politicards s’orienter vers une censure globale du Net avec les filtres des FAI.
    La France deviendrait une dictature – c’est clair !!!!

    Et il faudrait “dare-dare” appeler tous les scientifiques libres à mettre au point le “Net Short Waves” – ou l’internet diffusé par ondes courtes avec des réseaux libres et récepteurs numériques -signal numérique diffusé par ondes courtes port usb pour PC (c’est faisable mais la qualité pour l’instant serait moins bonne hélas…. (le brouillage comme au temps de la Guerre froide poserait maintenant beaucoup de difficultés avec les GPS et les millions de portables…)


  25. Ghislaine Roudil Le 10 février 2017 à 17h13
    Afficher/Masquer

    Il y a belle lurette que Le Monde n’est plus une référence – il ose se poser en arbitre du vrai et du faux ! je préfère lire les Crises qui ont un oeil neuf et de l’éthique – comment en sommes nous arriver là ? dénoncer les autres medias en “fake” ! c’est d’un cynisme effrayant et sans doute illégal !


  26. Charlot Le 11 février 2017 à 01h03
    Afficher/Masquer

    L’idée de lutter contre les fake-news est séduisante.
    Souci étant, qui peut être considéré comme impartial ? Comme absolument objectif ?
    Lemonde ? Certainement pas. Lepoint ? Non. Lefigaro ? Non. L’Etat ? Non.
    Et même parmi les journaux qui publient régulièrement des informations douteuses, toutes les informations publiées ne sont pas douteuses.
    Par exemple, sur des journaux d’extrême droite je lisais une information concernant un homme chrétien qui s’était fait battre à mort par trois réfugiés musulmans. En cherchant sur google, je ne voyais aucun média mainstream en parler, je me suis donc dit “C’est probablement un mensonge.”
    En creusant un peu plus, j’ai regardé le journal de la ville dans laquelle le crime s’est déroulé…
    Et surprise. C’était pas une fake news, mais rien ne dit que l’homme a été tué pour sa religion, à part la bible ensanglantée retrouvée à côté de son corps.
    Et puis, quand on voit que Lemonde est pro pseudo-médecine (ostéopathie, homéopathie), on rigole.
    C’est ça les gardiens de la vérité ?


  27. photomen Le 11 février 2017 à 09h52
    Afficher/Masquer

    De quel droit ce titre, une référence parmi les “manipulateurs” dopinions, incapable d’assurer son existance, alors que ses propriétaires n’ont aucune difficulte de fin de mois, contrairement a moi qui apres 45 annees de cotisations me contente de 1065 € mensuels, se permet il de se substituer aux services publics et dercerner des fiches S.
    Pourquoi ne sadresse t’il pas a ses propriétaires au lieu de me faire les poches, via mes impots?
    Il est à craindre (sic) que si l’état ne lui conseille pas de se contonner a son activité première : LE JOURNALISME, il ne s’arroge le droit de poser des scellés après perquisition. Ils doivent trop lire les fables de La Fontaine, la grenouille qui veut devenir……..supplétive de justice, activité, certainement non déclarée au greffe du tribunal de commerce, lors de sa création.
    Une action collective contre ce dikta simpose, les lecteurs pourront se porter partie civile, non ?
    Allez je vais tranquillement fumer mon thé, en attendant que ces milliardaires croquent leurs rotatives et non mon retraite.


  28. Christophe Foulon Le 11 février 2017 à 20h36
    Afficher/Masquer

    Excellent article,

    afin de dédramatiser un peu, je vous recommande de lire le Decodex alternatif du Grand Soir, j’en ris encore.

    (je ne mets pas le lien pour emmerder un peu les rois du ctrl/c ctrl/v du monde mais qui ne connaissent pas F7)


  29. Claude Le 14 février 2017 à 18h50
    Afficher/Masquer

    Ingrid Riocreux, agrégée de lettres modernes et docteur de l’université Paris 4 Sorbonne, “La langue des médias” dénonce la dérive du journalisme, le jugement éthique sur les évènements, la destruction de la langue à la fabrication du consentement…
    https://youtu.be/2Rr5Vwqrokk


  30. Gilles S. Le 17 février 2017 à 22h35
    Afficher/Masquer

    “le Monde peut-il impunément dénigrer ses concurrents ?”

    Oui.

    On appelle ça la “liberté de la presse”. Elle inclut notamment le droit de descendre en flèche ses adversaires. On peut ne pas aimer, yaka déménager au Turkménistan où ce genre de mésaventures ne se produit pas.


Charte de modérations des commentaires