Voici la réponse de ce jour de Caroline Fourest à mon article de mercredi (merci d’avoir protesté !!!). J’y répondrai la semaine prochaine…

Ce n’est que l’un des nombreux épisodes de la guerre des propagandes qui se joue à propos de l’Ukraine. Plusieurs sites complotistes ou spécialistes pro-Russes me reprochent la façon dont j’ai rapporté la torture infligée à trois officiers ukrainiens par des séparatistes. Mes explications.

Samedi dernier, je regarde Russia Today sur le drame d’Odessa. Plus de quarante pro-Russes viennent de périr dans l’incendie de la Maison des syndicats. Au vu des images, le feu semble avoir été provoqué par le jet de cocktail Molotov de militants pro-Ukrainiens (menés par des supporters de foot d’extrême droite). Avec l’honnêteté qui la caractérise, Russia Today donne la parole à un complotiste américain, présenté comme un “expert en géopolitique”, pour nous “éclairer”. Auteur d’écrits paranoïaques sur le 11 septembre, il présente ce drame comme l’ultime étape d’un complot du FMI et de l’Europe visant à installer les fascistes au pouvoir en vue de supprimer la sécurité sociale.

Dans le flash suivant, la chaîne pro-Russe laisse entendre que les pro-Ukrainiens ont bloqué les accès du bâtiment pour empêcher ceux qui se trouvaient à l’intérieur de sortir, quitte à les laisser brûler vifs. Alors que les vidéos amateurs montrent, au contraire, qu’ils ont lancé des échelles pour tenter de les aider à s’échapper par les fenêtres.

Une vidéo qui a ému en Ukraine

Un peu plus tôt, une militante ukrainienne m’envoie un lien.

La vidéo que je charge montre trois officiers ukrainiens pris en otage par les séparatistes. Visiblement torturés, on peut les voir le dos courbé, très mal en point, tous les trois avec un bandeau trempé de sang sur les yeux. Mon contact m’explique que les séparatistes leur ont arraché les globes oculaires avec un couteau. Ne parlant pas russe, je pense que les séparatistes le revendiquent et en parlent dans cette vidéo.

Erreur. Ce sont des articles de presse écrite ukrainiens qui le disent.

Au vu des images, la torture est évidente, l’identité des trois officiers reconnue (ils ont depuis été échangés contre le gouverneur auto-proclamé de Donetsk) mais rien ne prouve — dans cette vidéo — que leurs yeux ensanglantés soient le fruit d’une torture au couteau, et non à coup de poing ou d’un autre ustensile. Une cuillère ? Une fourchette à escargot ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ? Je ne peux le savoir de visu. Mea culpa donc pour cet élément que je croyais revendiqué par les séparatistes mais qui était en fait basé sur des articles ukrainiens. Ce que me reprochent plusieurs sites sur Internet. En résumé : je ne peux pas avoir vérifié par moi-même si on leur a crevé les yeux avec couteau puisque je ne suis pas sur place. Ils ont en partie raison (difficile de connaître la vérité sans le témoignage direct des trois officiers) et en partie tort. Car à ce compte-là, il n’y aurait plus beaucoup d’articles dans la presse et il ne faudrait parler de rien.

Je ne regrette pas une seconde d’avoir rapporté cet enlèvement — dont personne ou presque n’a parlé en Europe — dans ma dernière chronique de France culture. Il me semble important pour montrer l’impact des tortures infligées aux pro-Ukrainiens par les séparatistes et sur l’état psychologique des deux camps. J’aurais pu parler d’autres cas. Comme ce député partisan de l’unité de l’Ukraine, Vladimir Rybak, dont le corps a été jeté à l’eau après avoir été violemment torturé.

A l’avenir, en revanche, même si mon papier est déjà trop long, je prendrai une ligne de plus pour indiquer ma source et l’incertitude existant quant à la nature exacte de l’outil utilisé pour pratiquer ces tortures. Un pic à glace, une pelle gâteau ou un couteau… Mais je continuerai à en parler. Sans me laisser intimider par les propagandistes pro-Russes.

Réponse à Olivier Berruyer

Si seulement mes détracteurs pouvaient avoir la même honnêteté. Je pense à Olivier Berruyer et à ses articles sur le site “les-crises.com.” Il reprend la vidéo dont je parle pour mieux s’en moquer. Qu’il nous dise, lui, pourquoi ces trois hommes ont les yeux en sang ? Une conjonctivite ?

J’aimerais qu’il m’explique comment on peut être si “pointu” (pardon pour le jeu de mot) sur la question du couteau et soutenir, sans la moindre honte, la propagande grossière et mensongère que déverse jour après jour Russia Today ? Par exemple lorsqu’il sous-entend que la chaîne préférée du Kremlin a bien montré les images des pro-ukrainiens portant secours aux pro-Russes… Les journaux que j’ai regardé (ils sont en anglais), ceux qu’ils montrent comme preuve de ma “mauvaise foi” ne montrent qu’une partie — très furtive — de ces images, mais pas du tout pour en parler… Pour accuser l’Europe et les États-Unis de relativiser ce qui s’est passé à Odessa et maintenir leur version ! A savoir que les pro-Ukrainiens voulaient empêcher les séparatistes de sortir et les brûler vifs.

J’aimerais également qu’Olivier Berruyer m’explique ce que signifie son commentaire accompagnant la vidéo sur les trois officiers ukrainiens ayant les yeux en sang : “En fait ce sont seulement 3 agents des services secrets ukrainiens SBU – Groupe alpha, qui ont été capturés par les anti-maïdan de Donestk”. Le “En fait” sous-entend que j’ai menti sur le fait qu’il s’agit de trois officiers capturés par ceux qu’il appelle les “anti-Maïdan”. Or c’est ce que j’ai dit… Quant à ces trois mots — “ce sont seulement” — ils sous-entendent que la torture n’est pas si grave puisqu’il s’agit “seulement” d’officiers ukrainiens. Ah non pardon, ils sont en sang mais la torture n’est pas évoquée… Ils ont — seulement ? — été “capturés”.

Idem dans un autre article. Cette fois, il écrit que les “observateurs de l’OCSE étaient en fait des militaires”. Autrement dit, tout est permis ? Mine de rien, après avoir relativisé la torture, Olivier Berruyer légitime et justifie l’enlèvement d’observateurs.

2014-05-09-Capturedcran2014050913.59.27.png

Il n’y a pas à dire, c’est toujours un plaisir de voir des idéologues dogmatiques vous donner vous des leçons de déontologie.

Un peu plus gauche

Quant aux militants de la gauche radicale qui reprennent cette propagande et vont jusqu’à accuser les progressistes ukrainiens de soutenir un “coup d’état fasciste” en Ukraine, je me permet d’alerter ceux qui, de mes amis ou de bonne foi, peuvent entendre ces trois points :

  1. Euro-Maïdan était une révolte populaire contre une oligarchie mafieuse qui a toujours persécuté les progressistes.
  2. Contrairement aux sources russes ou pro-Russes, les progressistes pro-Ukrainiens tentent de respecter les faits même quand ils ne les arrangent pas. Personnellement, j’ai toujours reconnu et écrit qu’il y avait des manifestants d’extrême droite parmi la foule de Maïdan, ainsi qu’au sein du gouvernement d’Union nationale (provisoire) chargé d’aller vers des élections…. Où les ultras-nationalistes n’ont aucune chance de l’emporter.
  3. La grande différence entre l’extrême droite proche de Poutine (FN, nationalistes révolutionnaires, Douguine, partisans de l’Eurasie…) et celle qui veut l’unité de l’Ukraine, c’est que les ulras nationalistes ukrainiens participent à un gouvernement d’Union nationale désireux de laisser le peuple choisir ses gouvernants le 25 mai prochain. Quand ils commettent des crimes, comme à Odessa, l’Union européenne demande une enquête. À l’inverse, Poutine soutient et cautionne les horreurs commises par l’extrême droite séparatiste servant son impérialisme et ses intérêts, dans le but d’empêcher le peuple ukrainien de voter le 25 mai prochain.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas être vigilant envers toutes les propagandes ni vérifier les faits, cela veut même dire exactement le contraire.

Caroline Fourest – www.huffingtonpost.fr – 09/05/2014


AIDE : Bien, je lui ai déjà préparé une réponse aux petits oignons…

Mais comme j’aime bien avoir des sources solides, j’ai besoin de vous, en partie – surtout les ukrainophones.

Pourriez-vous :

  1. me trouver beaucoup plus d’informations sur cette histoire, en me traduisant en français les choses. On voit très mal sur cette vidéo. Sont-ce bien des journalistes qui interrogent ?
  2. traduire la vidéo en français. A-t-elle à ce point “ému l’Ukraine” ?
  3. traduire l’article du journal en lien en français. C’est quoi ce journal ?
  4. chercher pour voir comment cela a été repris et par qui en Ukraine ?
  5. trouver ce genre d’exactions (ou pire, bien entendu) par Secteur droit & co, à Maidan ou après.
  6. me faire part d’idées pour la réponse 🙂
  7. quelqu’un serait il ophtalmo ou en aurait il un sous le coude 🙂 ?

ATTENTION : je souhaite des commentaires constructifs et non insultants – n’oubliez pas que je risque d’être poursuivi si vous l’insultez (insultes interdites sur ce blog)

173 réponses à [Réponse] À propos des yeux ensanglantés de l’Ukraine, par Caroline Fourest (+ ENTRAIDE)

  1. Lt Anderson Le 09 mai 2014 à 20h01
    Afficher/Masquer

    Je reviens sur la réponse de Caroline Fourest et ce qu’elle dit ici :
    “Contrairement aux sources russes ou pro-Russes, les progressistes pro-Ukrainiens tentent de respecter les faits même quand ils ne les arrangent pas. Personnellement, j’ai toujours reconnu et écrit qu’il y avait des manifestants d’extrême droite parmi la foule de Maïdan, ainsi qu’au sein du gouvernement d’Union nationale (provisoire) chargé d’aller vers des élections…. Où les ultras-nationalistes n’ont aucune chance de l’emporter.”
    C’est ce qu’elle et d’autres se refusent à comprendre, cela fait plus d’une décennie que le Partie de la Patrie, Svoboda, Parti Radical et Pravy Sektor attendent ce moment : la certitude d’arriver au pouvoir. S’ils avaient attendu les échéances électorales de 2015 ils n’avaient aucune chance de remporter la victoire qu’elle que soit la forme de leur alliance, justement à cause du vote des régions (oblast) de l’est et sud-est, celles-là même qui se soulèvent actuellement. That’s the point.
    Le gouvernement de Kiev n’a aucune intention d’organiser de véritables élections.


    • Crapaud Rouge Le 09 mai 2014 à 22h21
      Afficher/Masquer

      Elle se vante d’avoir “toujours reconnu et écrit qu’il y avait des manifestants d’extrême droite parmi la foule de Maïdan“, mais tous les médias le disent depuis le début ! Ce qu’ils ne disent pas, c’est que ce sont des nazis. Et s’ils le reconnaissaient, ce serait pour en minimiser l’importance.


      • chatard Le 10 mai 2014 à 01h26
        Afficher/Masquer

        point important en effet. Il y a une sacrée différence entre une droite extrême/nationale/populiste et un mouvement ouvertement nazi. Le problème, c’est que le mot “facho” est tellement galvaudé (notamment dans la presse qui s’en sert pour jeter l’anathème sur n’importe qui) qu’il a été vidé de son sens. Un journaliste devrait effectivement être précis et appeler un chat un chat. Peu de gens savent que de véritables nazis sont présents en ukraine. Ils s’imaginent probablement qu’une douzaine de nationalistes se bourrent la gueule lors des matchs de foot. C’est la caricature qui transpire dans la presse mais c’est très loin de la réalité que personne ne veut voir ou montrer.


  2. Grégory Le 09 mai 2014 à 20h03
    Afficher/Masquer

    “Ils ont en partie raison (difficile de connaître la vérité sans le témoignage direct des trois officiers) et en partie tort. Car à ce compte-là, il n’y aurait plus beaucoup d’articles dans la presse et il ne faudrait parler de rien.”

    Je ne sais pas s’il est vraiment nécessaire de commenter à ce stade…


    • Surya Le 09 mai 2014 à 20h16
      Afficher/Masquer

      Bonjour la vérification des sources. ça en dit long néanmoins sur le niveau du journalisme en France.


    • Tatsuya Le 09 mai 2014 à 21h58
      Afficher/Masquer

      C’est ce passage qui m’a interpelé aussi…

      “Si on ne peut plus condamner les gens sans preuve!”
      “Si en plus on doit enquêter quand on est journaliste!”
      “Faut bien faire des articles pour manger!”

      Le concours est ouvert. 🙂


      • Spipou Le 12 mai 2014 à 01h38
        Afficher/Masquer

        Si on ne peut plus faire sa promotion quand on commence à s’être fait son trou…

        J’avoue que depuis le temps que j’entends parler de Madame Fourest, elle arrivera toujours à m’étonner…

        Au fait, d’après des rumeurs que j’ai entendues, elle aurait laissé tomber la belle Inna comme une vieille chaussette depuis bien longtemps, mais chut, faut pas le dire ! Y a un bouquin à vendre !

        J’affirme rien, hein, c’est juste une rumeur (peur de la plainte en justice, là) ! Tout le monde ne peut pas se permettre de dire qu’on arrache les yeux des gens ! Pas moi, en tout cas !


    • perceval78 Le 10 mai 2014 à 17h39
      Afficher/Masquer

      Elle pose en fait un problème fondamental , que fait on de sa vie ??? es ce que la vie a un sens ???
      en fait elle a mal compris Shakespeare :

      TO BE OR NOT TO BE , ne veut pas dire TO BE en disant n’importe quoi , plutot que NOT TO BE car de toute façon tout est n’importe quoi .


      • Spipou Le 12 mai 2014 à 01h39
        Afficher/Masquer

        Et réciproquement.

        D’ailleurs, j’ai lu ça dans un journal ukrainien (que je ne comprends pas).


  3. Lamonette Le 09 mai 2014 à 20h04
    Afficher/Masquer

    Soyons clairs,

    Madame FOUREST n’a pas gouté notre référence aux raisons du cœur….

    Malheureusement, je vais sécher pour l’aide en ukrainien.

    En revanche, je me sens assez concernée par cette réponse aussi puisque que mon billet a été fait à visage découvert et que dans la vraie vie, je risque d’y avoir droit aussi.

    Je compte sur les ukrainiens, lis et propose.


  4. C Balogh Le 09 mai 2014 à 20h06
    Afficher/Masquer

    Mais fourest est “journaliste”,!!!donc, elle peut faire un papier, sans être sur place, prenant un seul contact, sans vérifier, et diffuse un truc qu’elle sait même pas ce qui se dit dedans!!et délire sur des tortures imaginées”visiblement”?
    Elle parle pas russe mais affirme que c’est un elèvement, elle sait m^me pas qui sont les mecs..
    Bon, j’arrête là
    ah, encore une chose, elle affirme que les nazis ne gagneront pas l’élection, bon, y sont progressites ou pas?
    Son discours est si vide, elle dit qu’elle va continuer à en parler, de quoi?ben, des yeux qui ont jamais été crevés!!

    Je ressent presque de la pitié pour elle.
    incroyable, à mettre dans le livre des records!
    Je recommanderai bien à tous mes proches de rester très loin de cette formatée.
    fourest, les terroristes de ‘Ukraine sont des RESISTANTS à la dictature, ce sont pas des pro, pro!!
    et je sais pas comment depuis votre fauteuil vous avez pu voir que les morts étaient de telle ou de telle pro!


    • C Balogh Le 09 mai 2014 à 21h14
      Afficher/Masquer

      euh, ma phrase peut porter à quiproquo je corrige
      Les personnes nommées “terroristes” par le gouvernement usurpateur de Kiev sont en fait de simples citoyens RESISTANTS au fascisme qui sévit chez eux et commandité par leur propre gouvernement en vertu des alliances que celui-ci entretient avec les corporations, banques, états, ue et usa.

      ça n’esxite pas pro ci pro ça, c’est encore un piège. Dîtes-moi, y a des devins chez eux et pas mal! rien qu’à regarder un mec y savent s’il est pro ou pro???
      ça commence à m’agacer sévère qu’on nous prenne à ce point pour des cons!


  5. VladimirK Le 09 mai 2014 à 20h07
    Afficher/Masquer
  6. Renaud Le 09 mai 2014 à 20h10
    Afficher/Masquer

    Quand le dogme du progrès (ou de la croissance) est évoqué, c’est vraiment qu’on a touché le fond question argumentation. Les nazis progressistes, fallait quand même osé, bravo madame.


  7. Champignon98 Le 09 mai 2014 à 20h17
    Afficher/Masquer

    Il faudrait lui dire qu’elle se contente de répondre à un seul point (bon, deux disons), alors que vous répondiez à chacun des points de sa chronique. C’est malin comme stratégie, mais c’est un peu juste quand on se dit journaliste.
    (et elle ne met bien entendu pas de lien vers votre post)


    • VladimirK Le 09 mai 2014 à 20h31
      Afficher/Masquer

      Vu la haute opinion qu’elle semble avoir d’elle même, elle pense sans doute que cela suffit à décrédibiliser ce blog, et que son temps est trop précieux pour insister


    • Phil DeFer Le 09 mai 2014 à 21h00
      Afficher/Masquer

      Hein ?

      Développe, qu’on rigole un peu….


  8. moderato si cantabile Le 09 mai 2014 à 20h21
    Afficher/Masquer

    Pour commencer avec le “commencement, elle dit :
    “Samedi dernier, je regarde Russia Today sur le drame d’Odessa. Plus de quarante pro-Russes viennent de périr dans l’incendie de la Maison des syndicats. Au vu des images, le feu semble avoir été provoqué par le jet de cocktail Molotov de militants pro-Ukrainiens (menés par des supporters de foot d’extrême droite). Avec l’honnêteté qui la caractérise, Russia Today donne la parole à un complotiste américain, présenté comme un “expert en géopolitique”, pour nous “éclairer”. Auteur d’écrits paranoïaques sur le 11 septembre, il présente ce drame comme l’ultime étape d’un complot du FMI et de l’Europe visant à installer les fascistes au pouvoir en vue de supprimer la sécurité sociale.

    Dans le flash suivant, la chaîne pro-Russe laisse entendre que les pro-Ukrainiens ont bloqué les accès du bâtiment pour empêcher ceux qui se trouvaient à l’intérieur de sortir, quitte à les laisser brûler vifs. Alors que les vidéos amateurs montrent, au contraire, qu’ils ont lancé des échelles pour tenter de les aider à s’échapper par les fenêtres”.

    Oui mais, si elle est tellement honnête et pas du tout complotiste, comment se fait-il qu’elle ne fourni pas des liens pour ces vidéo de RT ? Pour que chacun puissent se faire une opinion.

    Ensuite, je cite encore : “Au vu des images, la torture est évidente” – Ah bon ? Vu toutes les bastonades de cette “drôle de guerre” on peut tout aussi bien supposer qu’ils ont été blessés au cour de la bagarre avant d’être capturés.
    D’ailleurs un seul semble blessés et porter un pansement, un autre a du scotch rouge sur les yeux et pour le troisième on ne voit pas du tout son visage, ni du sang, ni rien. Pour ne pas se demander comment quelqu’un à qui on a arraché les yeux pourrait encore répondre à des questions et ne pas se rouler par terre en hurlant de douleur….et comme ça de suite.
    Si vous voulez je peux continuer en analysant phrase par phrase.


    • Terf Le 10 mai 2014 à 00h45
      Afficher/Masquer

      Très bonne analyse c’est clair qu’il y en a qu’un seul de blessé et au final ils “se portent bien” pour des personnes avec des yeux arrachés façon barbare. Drôle de journaliste cette dame.


      • Terf Le 10 mai 2014 à 00h53
        Afficher/Masquer

        Je voudrais ajouter que pour une journaliste qui poste des articles sur le Huffington Post ou qui travaille à France Culture, ce doit pas être difficile de trouver un traducteur, surtout en ce moment ou l’on parle que D’Ukraine et Russie.


  9. Gibé Le 09 mai 2014 à 20h37
    Afficher/Masquer

    Et Ianoukévitch dans tout ça ?
    Comment s’imaginer qu’il n’exploite pas ses réseaux de l’est pour contrer ses opposants de l’ouest ?
    Ne le ferait-il pas avec l’appui de la Russie ?
    Nul n’en parle, et pourtant ?
    Olivier, avez-vous des informations à ce sujet ?


  10. Lt Anderson Le 09 mai 2014 à 20h40
    Afficher/Masquer

    Voilà, la nouvelle arme rhétorique létale : être qualifié de “complotiste”.
    1950-1989 : “com…muniste”
    2001-2014 : “com…plotiste”
    Changement de suffixe, même méthode.


  11. Wilmotte Karim Le 09 mai 2014 à 20h42
    Afficher/Masquer

    Le point focal de toute façon est… que madame Fourest a colporté des informations sans les vérifier… sans même les recouper un minimum.

    Le “les séparatistes le revendiquent et en parlent dans cette vidéo” étant probablement le niveau 0 du journaliste COMME du propagandiste.

    Elle ne peut vraiment pas faire mieux comme argument?
    Pathétique.


  12. VladimirK Le 09 mai 2014 à 20h44
    Afficher/Masquer
    • VladimirK Le 09 mai 2014 à 21h00
      Afficher/Masquer

      Désolé, c’est en Russe – le jeune explique que les fascistes, ce sont les russes, les communistes, et pas les Banderos…

      Elle a 92 ans, a du vécu, et les traite d’ignares.


  13. Ghosties Le 09 mai 2014 à 20h45
    Afficher/Masquer

    Pour le point 2, d’après ce que j’ai pu comprendre, @si en a fait faire la traduction.

    Une piste ?


  14. moderato si cantabile Le 09 mai 2014 à 20h50
    Afficher/Masquer

    Ça fait plutôt rire son article.
    “Qu’il nous dise, lui, pourquoi ces trois hommes ont les yeux en sang ?” – oui mais, qu’elle nous dise, elle, où elle a vu des yeux en sang et même des yeux tout court. On ne voit rien, à part l’homme au scotch rouge sur les yeux, car les autres gardent tout le temps la tête baissée. Mais à étudier leur mouvement du corps ils semblent plutôt très embarrassés, gênés aussi, sans aucun doute par le fait de ne rien voir, mais n’ont pas du tout l’air d’être gravement blessés. Encore moins d’avoir les yeux arrachés. Si elle ne comprend pas le russe ni l’ukrainien, elle doit au moins connaître un médecin pour lui demander quels symptômes provoque l’arrachage des yeux, à supposer que la victime ne meurt pas à cause de l’arrachage des nerfs et de l’hémorragie…c’est ridicule, comme excuses qu’elle se cherche pour la grosse connerie qu’elle a publié.


  15. Charli Le 09 mai 2014 à 20h51
    Afficher/Masquer

    Pas d’aide pour traduire, en revanche un élément d’analyse.

    Pour se défendre, elle attaque. Elle attaque notamment la personne d’Olivier afin de décrédibiliser le propos. Les propos d’un idéologue manquent au minimum d’objectivité, elle laisse surtout penser qu’ils sont forcément partiaux et par conséquent mensongers.

    Ce qui vient confirmer la prétendue idéologie d’Olivier ? L’article sur les observateurs Oo.

    Avec tout ce qu’offre la site comme matière, elle n’a rien trouvé de plus accusateur, de plus utile à sa démonstration que ça ?! Cela démontre qu’elle a peu de chose à reprocher au fond et que le travail d’Olivier est excellent. Merci


  16. fyf Le 09 mai 2014 à 20h58
    Afficher/Masquer

    Attention à ne pas tomber dans le piège de la justification; c’est une vieille technique de communiquant qui vous oblige à vous justifier en avançant des éléments sur lesquels il vous sera demandé de vous justifier. En résumer vous ne faites que de vous justifier.

    Vous pourriez lui répondre :
    ” l’identité des trois officiers reconnue (ils ont depuis été échangés contre le gouverneur auto-proclamé de Donetsk) mais rien ne prouve — dans cette vidéo — que leurs yeux ensanglantés soient le fruit d’une torture”
    S’ils ont été échangés alors pourquoi le pseudo-gouvernement Ukrainien ne présentent pas ces victimes à la vue de tous ?

    Pour ce qui est de l’OSCE vous avez déjà fait tout le nécessaire dans une précédente publication. Il vous suffit de lui mettre sous le nez.

    Par contre, vous pourriez lui montrer une personne portant un T-shit représentatif devant le bâtiment en feu de Donetsk.

    Proposez lui de visionner le reportage allemand ARD que vous avez traduit.

    Il faut juste lui expliquer qu’un journaliste ne s’arrête pas à l’évidence, vérifie ces sources, multiplie le nombre de ces contacts.


  17. kel Le 09 mai 2014 à 21h00
    Afficher/Masquer

    J’ai eu le plaisir de réagir auprès du médiateur après “l’attentat journalistique de fourest” mais …. toujours pas de réponse!


    • chatard Le 09 mai 2014 à 23h39
      Afficher/Masquer

      pas de réponse non plus. j’ai simplement reçu une réponse automatique du CSA.
      Ecoute cette interview (affaire portant sur un reportage truqué, preuves irréfutables, échec en cassation) qui va t’éclairer sur la rapport de la presse à la vérité:
      http://www.nouveau-reac.org/DL/audio/divers/20130904_Karsenty.mp3

      c’est un peu long mais c’est édifiant.


    • José Le 13 mai 2014 à 21h06
      Afficher/Masquer

      pas de réponse non plus, d’ailleurs je n’ai pas trouvé de trace du médiateur sur le site.


  18. Lapige Le 09 mai 2014 à 21h00
    Afficher/Masquer

    Je ne peux aider, mais rien que le coup du gouvernement “progressiste”, il y a de quoi déchiqueter publiquement Miss Fourest preuves photographiques, textuelles et vidéo à l’appui dans votre réponse du berger à la bergère.
    Progressiste, fallait oser, mais comme déjà signalé plusieurs fois ici, y’en a, “c’est à ça qu’on les reconnaît”.


  19. souria Le 09 mai 2014 à 21h01
    Afficher/Masquer

    La position de la gauche radicale en l’occurence le Parti de gauche, dénoncée par C. FOUREST, commence une chronique sur le cas ukrainien sur son site :

    -Chnonique n°1 : Sur la montée des violences à l’Est de l’Ukraine, lire également l’article du PG ” Un autre regard sur l’Ukraine “. Excellente analyse sur notamment les groupes anti-maïdan (pro-russes) http://www.lepartidegauche.fr/actualites/actualite/un-autre-regard-sur-ukraine-chronique-n1-28154 a
    -Chnonique n°2 : Analyse sur les “observateurs de l’OCSE” reprise par O. BERRUYER
    -Chnonique n°3 : Analyse sur les médias de masse intitulée “Une intoxication médiatique permanente” http://www.lepartidegauche.fr/actualites/actualite/chronique-ukraine-n3-une-intoxication-mediatique-permanente-28210 a


    • FDS Le 09 mai 2014 à 22h32
      Afficher/Masquer

      Extrait de la chronique n°1 :

      “Les groupes antimaïdan sont quant à eux très disparates.

      S’il semble évident que certains d’entre eux sont encadrés par les hommes expérimentés du FSB (ex KGB), ces groupes ne sont en réalités pas du tout unis.

      Nos camarades de Donetsk nous le confirment. On y trouve aussi bien des séparatistes pour un rattachement à la Russie, des fédéralistes voulant rester ukrainiens, des groupes qui disent n’appartenir à personne ni ne suivre les ordres de personne, des citoyens anti-guerre, des communistes. Le parti des régions du président déchu Yanoukovitch a initié ces mouvements mais en a totalement perdu le contrôle. Plusieurs chaines humaines furent formées pour arrêter les chars et certaines réussirent. L’armée « régulière » a connu à de nombreuses reprises des défections à ce genre d’occasion. Mais aujourd’hui, cette armée étant renforcée par la « garde nationale » composée des éléments les plus radicaux, on assiste à de terribles affrontements.”

      > C’est sans doute “Johnny les bons tuyaux” qui lui a donné l’info sur les retraités du FSB !

      > 1 € pour voir 3 émissions sur ASI, portant sur l’Ukraine

      Commentaire de Piotr Smolar ( entre autres ) :

      ” Le commando 0, à 100 % russe, a fait basculer le conflit à Sloviansk.”

      Mais, non, toujours pas la moindre preuve de la présence militaire russe en Ukraine !

      D’ailleurs, ni ce sujet, ni celui “des petits hommes verts sans insigne” apparu par enchantement en Crimée n’a été abordé lors de l’émission d’aujourd’hui sur Asi !

      Encore la faute aux journalistes, pour le coup , oui !

      @ André , c’est quoi ce commando 0 ? Encore du flan ?


  20. moderato si cantabile Le 09 mai 2014 à 21h04
    Afficher/Masquer

    Pour des exemples d’exactions des “ultras” vous en avez plein dans ces deux vidéos.

    http://www.youtube.com/watch?v=43i1FRDZSmg

    http://www.youtube.com/watch?v=WTX6JRpRY_E


  21. Ivan Le 09 mai 2014 à 21h04
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas s’il est vraiment utile d’argumenter avec ce genre de personnes qui tiennent un discours formaté et qui n’en varieront jamais d’un pouce. Je sais par expérience qu’ils sont hermétiques à toute “preuve” et à tout argument et que quelles que soient les pièces avancées ils se réfugieront toujours derrière la “manipulation”, la propagande “pro-Russe”, etc…
    Ce n’est pas en argumentant qu’on en vient à bout, car ils ne font qu’affirmer et réaffirmer leur version des choses quoi qu’on dise. Le mieux est de faire de même, affirmer et réaffirmer l’autre version des choses, en appuyant bien sur l’irréfutable (parce que dans cette affaire il y a une vérité et des éléments irréfutables, et ils ne sont pas du côté de Mme Fourest) jusqu’à ce que le tissu de mensonges s’écroule. En l’occurrence, les nazis se sont les pro-Kiev. Voilà ce qu’il faut répéter. Bon ça c’est la théorie…


  22. Glub Le 09 mai 2014 à 21h10
    Afficher/Masquer

    Pauvre Fourest. tout ce qui lui importe c’est la cause LGBT et malheureusement là on n’est pas au niveau des enjeux entre les US et la Russie. Pas du tout et ça se voit. Si les américains sont prêts à foutre la merde en Ukraine et ailleurs je doute que ce soit pour le mariage gay.


  23. moderato si cantabile Le 09 mai 2014 à 21h18
    Afficher/Masquer

    Monsieur Berruyer, ne vous fatiguer plus, car tout y est.
    Si vous cliquez sur le lien qu’elle a mis dans son article vous tombez sur la même vidéo et un petit texte qui se traduit avec Google et…qu’est qu’on voit écrit en dessous cette vidéo ?

    Basé sur les matériaux de YouTube

    Donc…la plus grande journaliste de tous les temps a vendu une salade qui ne se base sur rien d’autre que “les matérieux de YouTube”. Pour dire le sérieux de son “travail” et la vérification de ses sources.


  24. DOZIER Le 09 mai 2014 à 21h20
    Afficher/Masquer

    “Personnellement, j’ai toujours reconnu et écrit qu’il y avait des manifestants d’extrême droite parmi la foule de Maïdan, ainsi qu’au sein du gouvernement d’Union nationale (provisoire) chargé d’aller vers des élections…. Où les ultras-nationalistes n’ont aucune chance de l’emporter.”

    Mme Fourest a raison (sans le savoir) les ultras n’ont aucune chance de l’emporter, il s’agit le 25 mai de mettre au pouvoir un oligarque aux ordres, autrement, si l’on avait eu l’intention de porter les ultras au pouvoir de manière pérenne, ce sont des élections législatives qui auraient été organisées (trop long, trop coûteux, trop compliqué).

    Dans cette histoire, les ultras sont les idiots utiles qui disparaîtront quand la situation se sera stabilisée c’est à dire quand on aura réussi à donner au régime en place, une apparence de légitimité (un Président fraîchement élu, un Parlement à renouveler, une Nation à unifier).


  25. Don Gonzalo Le 09 mai 2014 à 21h24
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    Je suis hispanophone. Je vous remercie pour votre site, un petit oasis bien documenté dans un oasis de désinformation.

    Je constate que parfois les medias hispanophones sont moins cloturés que les medias français.

    J’ose écrire un commentaire car je voudrais partager des vidéos trouvez sur le journal espagnol Público. es. Ce journal a un reporter qui est sur place, à l’est de l’Ukraine. Ce journaliste est assez équilibré dans ses reportages, et s’appelle Alberto Sicilia : (Liens de son twiter: https://twitter.com/pmarsupia/status/462344686657499136/photo/1.)

    A, et aujourd’hui il était (il est) à Mariupol. Il a posté des liens de vidéos qui montrent des soldats Ukraniens tirant sur des civiles sans armes. Il m’a semblé important de les difusser


    • C Balogh Le 09 mai 2014 à 23h17
      Afficher/Masquer

      à
      Don Gonzalo
      Bonsoir, merci nfiniment de nous envoyer de la documentation , je vous souhaite pour ma part la bienvenue .


  26. Bla Le 09 mai 2014 à 21h26
    Afficher/Masquer

    Ce qui est malhonnête dans cette réponse, c’est surtout le ton utilisé.
    Je ne sais malheureusement pas qui a raison ou tort dans cette affaire. Ce qui est certain, c’est que des gens, un peuple, souffrent.

    Dans sa réponse, Mme (Mlle) Fourest, tend à dire que vous supposiez que les yeux n’eussent pas étés arrachés avec un couteau mais avec un autre ustensile et que vous l’attaquez sur ce propos.
    C’est une manipulation facile et connue. Vous critiquez un point: “Les yeux n’ont pas été arrachés au couteau, d’ailleurs, les personnes ont été depuis relâchées donc on devrait savoir ce qui s’est passé”. Elle répond: “oui, sans doute j’ai eu tort, peut être n’était ce pas avec des couteaux…”

    On montre juste là les limites d’un site comme le votre. Intéressant et volontaire (j’espère), mais maladroit face à des personnes plus aguerries. Soyez concis dans vos déclarations, soyez plus sûr de vous SI vous savez que vos dires sont vrais.

    Si leurs yeux n’ont pas été arrachés, dites le simplement, sans emphase. Vous serez toujours attaqué sur la forme, rarement (trop) sur le fond. C’est la forme et la prise de risque qui en incombe qui offrira autant d’arme pour vous combattre.

    Si vous souhaitez séparer l’un et l’autre, vous pouvez le faire… mais ! Souvenez vous de résumer systématiquement vos faits, exemptés de votre littérature. Exemple ci dessous:

    – Mme Fourest vous attaque sur votre ligne éditoriale
    – Elle entend que ces personnes ont été torturées, vous non

    Tous les termes de complotistes etc sont des attribues qui vous seront attribués facilement. A vous de prouver que vous d’en faites pas parti et que vous récusez ces accusations.
    Ne soyez pas pro-russes, soyez objectif ! Vous êtes, encore aujourd’hui un investigateur, ne tombez pas dans ce rôle dévastateur de celui qui ne veut pas voir la réalité si elle ne correspond plus à vos attente.

    Pour le moment j’aime à lire ce que lis ici. Faites en sorte que cela ne change pas. Faites en sorte d’écouter et de décrypter tout le monde dans ce conflit qui semble bien plus triste qu’idéaliste.


    • chatard Le 09 mai 2014 à 23h09
      Afficher/Masquer

      suis pas tout a fait d’accord avec vous. Il vaut mieux qu’Olivier reste sur le fond, les faits et la logique. S’il se met sur le terrain de la forme, de la morale, des émotions et des “trucs de communication”, il se retrouvera sur le même plan que la presse conventionnel qui n’est actuellement plus crédible. L’intérêt de ce site est qu’il présente des faits, des analyses fouillées, des graphiques qui valent mieux qu’un grand discours, un ton indépendant et honnête. Je ne voudrais pas que Berruyer devienne un sophiste. Nous vivons dans un monde investi par l’imaginaire, la pub, la communication, la langue de bois, les fausses promesses. Un peu de vérité, de réalité de bon sens et de reflexion, ça fait du bien. Honnêtement, quand on voit le match Berruyer/Fourest, il me semble que Berruyer sort grand gagnant malgré la forme de Fourest qui est plus aboutie. La pub et la comm, ça marchait à l’époque de Mitterrand. Maintenant, c’est contre productif. Fourest a beau être une “bête de média, très combative”, elle reste controversée et très peu crédible auprès du public. Franchement qui prend Fourest au sérieux? Les femen un peu paumées, les gens qui n’ont presque pas d’esprit critique. Les autres ne se donne même plus le mal d’écouter ou de lire fourest. Ils veulent un autre style d’info et la trouve sur internet. Dans 10 ans, je parie que certains blogueurs seront plus connus et reconnus que les présentateurs TV.


      • Spipou Le 12 mai 2014 à 01h47
        Afficher/Masquer

        Je suis d’accord avec Chatard. Caroline Fourest affirme : “Ces trois hommes ont eu les yeux arrachés.”

        Olivier : “D’où savez-vous qu’ils ont eu les yeux arrachés ? Madame, votre façon de faire n’est pas du journalisme honnête.”

        Fourest : (Lire la réponse ci-dessus)

        Au lecteur de se faire sa propre opinion. Pour moi, c’est clair et net. Et que je sache, depuis que ces trois officiers ont été rendus au gouvernement ukrainien, celui-ci n’a pas fait savoir à la presse qu’on leur avait arraché les yeux. Ou alors j’ai loupé l’information, mais il me semble qu’un truc aussi énorme et barbare aurait déjà fait trois fois le tour du monde.


  27. Ztong Le 09 mai 2014 à 21h28
    Afficher/Masquer

    Caroline nous fait une belle démonstration de projection : attribuer à l’Autre ses propres tares. Mécanisme d’auto-défense (plus ou moins conscient).

    En tout cas, son péché originel demeure : elle a fait dire à des images ce qu’elles ne disent absolument pas. Que deux des trois prisonniers aient subi un interrogatoire musclé est une évidence, les présenter comme énucléés en est une autre !

    Le pire est que ceux-ci sont interviewés pour la TV ou la radio, en témoigne le logo sur les micros. En tant que journaliste elle pouvait donc interroger ses collègues (il doit bien y avoir au Monde quelqu’un qui parle russe, non ? vu l’actu…).

    Et l’on termine en apothéose : ” Cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas être vigilant envers toutes les propagandes ni vérifier les faits, cela veut même dire exactement le contraire “.

    Si elle avait appliqué à elle-même cette sage maxime, je serais curieux qu’elle nous indique quelle eût été la teneur de son article… (car on remarque qu’à aucun moment elle ne fait amende honorable ; elle admet ne pas savoir, mais ne pas regretter avoir asséné une prétendue vérité).

    Cette réponse, même si elle est habilement tournée, est toutefois révélatrice d’une grave carence de professionnalisme, pour ne pas dire d’un parti pris délibéré.


    • chatard Le 10 mai 2014 à 00h26
      Afficher/Masquer

      Pour continuer dans la psychanalyse de bazar, voici mes notes tirées du livre de Marie France Hirigoyen. Elle y décrit la communication perverse. Si vous lisez attentivement, le rapprochement avec le mode de communication utilisé par la presse mainstream est assez évident.

      Je ne fait pas référence à Caroline Fourest mais aux méthodes de communication utilisées par la presse en générale.

      LA COMMUNICATION PERVERSE (note de lecture tirée d’un livre de Marie France Hirigoyen).

      C’est une communication particulière qui n’est pas faite pour relier mais pour éloigner et empêcher l’échange.

      Refuser la communication directe

      Il n’y a jamais de communication directe car on ne discute pas avec les choses.
      On entre ans un monde où il y a peu de communication verbale, juste des remarques à petite touche déstabilisantes. Rien n’est nommé, tout est sous-entendu.
      Le droit d’être entendu est refusé à la victime. Sa version des faits n’intéresse pas le pervers qui refuse de l’écouter.
      Le refus de dialogue est une façon de dire, sans l’exprimer directement avec des mots, que l’autre ne vous intéresse pas ou même qu’il n’existe pas.

      Déformer le langage

      Très souvent, le pervers ne fait pas l’effort d’articuler ou bien grommelle quelque chose quand l’autre est dans une autre pièce.
      Cela met l’autre dans l’obligation de se déplacer pour l’entendre ou bien d’être en position de demandeur en faisant répéter.
      Le message d’un pervers est délibérément flou et imprécis, entretenant la confusion. Il peut dire : « je n’ai jamais dit cela ».
      Offrant des propos sans lien logique, il entretient la coexistence de différents discours contradictoires.
      Il peut aussi ne pas terminer ses phrases, laissant des points de suspension qui ouvrent la voie à toutes les interprétations et à tous les malentendus.
      Un discours froid, purement théorique, a pour effet d’empêcher celui qui l’écoute de penser et donc de réagir. Le pervers, en parlant d’un ton très docte donne l’impression de savoir, même s’il dit n’importe quoi. Il impressionne son auditoire avec une érudition superficielle, utilisant des mots techniques sans se préoccuper de leur sens.

      Mentir

      Plus souvent qu’un mensonge direct, le pervers utilise d’abord un assemblage de sous-entendu, de non-dits, destiné à créer un malentendu pour ensuite l’exploiter à son avantage.
      Un autre type de mensonge indirect consiste à répondre de façon imprécise ou à coté.
      Le mensonge chez le pervers narcissique ne devient direct que lors de la phase de destruction. C’est surtout un mensonge convaincu qui convainc l’autre. Quelle que soit l’énormité du mensonge, le pervers s’y accroche et finit par convaincre l’autre.
      Tout message qui n’est pas formulé explicitement, même s’il transparaît, ne doit pas être pris en compte par l’interlocuteur. Puisqu’il n’y a pas de trace objective, cela n’existe pas. Le mensonge correspond à un besoin d’ignorer ce qui va à l’encontre de son intérêt narcissique.

      Manier le sarcasme, la dérision, le mépris

      Le mépris concerne le partenaire haï, ce qu’il pense, ce qu’il fait, mais aussi son entourage.
      La dérision consiste à se moquer de tout et de tout le monde. La permanence de cette attitude fait tomber la méfiance – c’est une simple façon d’être – mais crée une atmosphère désagréable et place la communication sur un mode qui n’est jamais sincère.
      Pour avoir la tête hors de l’eau, le pervers a besoin d’enfoncer l’autre. Pour cela il procède par petites touches déstabilisantes, de préférence en public, à partir d’une chose anodine parfois intime décrite avec exagération, prenant parfois un allié dans l’assemblé.
      Ce qui compte c’est d’embarrasser l’autre. On perçoit l’hostilité, mais on n’est pas sur qu’il ne s’agit pas d’une plaisanterie. Le pervers parait taquiner, en réalité il attaque sur des points faibles.
      Un procédé pervers usuel consiste à affubler l’autre d’un surnom ridicule qui s’appuis sur un travers, une difficulté.
      Dans ces agressions verbales, ces moqueries, ce cynisme, il y a aussi une part de jeu : c’est le plaisir de la polémique, le plaisir de pousser l’autre à s’opposer.
      Le pervers narcissique aime la controverse. Il est capable de soutenir un point de vue un jour et de défendre les idées inverses le lendemain, juste pour faire rebondir la discussion ou, délibérément pour choquer.

      User du paradoxe

      Dans une agression perverse, on assiste à une tentative d’ébranler l’autre, de le faire douter de ses pensées, de ses affects. La victime y perd le sentiment de son identité. Elle ne peut plus penser, comprendre.
      Le discours paradoxal est composé d’un message explicite et d’un sous entendu, dont l’agresseur nie l’existence. C’est la double contrainte : quelque chose est dit au niveau verbal et le contraire est exprimé au niveau non verbal. Est-ce qu’il a voulu dire cela, ou bien est-ce moi qui interprète tout de travers ?
      Le but des messages paradoxaux est de déstabiliser l’autre en le rendant confus de façon à garder le contrôle, en l’engluant dans des sentiments contradictoires.
      A la différence d’un conflit normal, il n’y a pas de vrai combat avec un pervers narcissique, pas non plus de réconciliation possible.
      Même dans des cas de conflit apparemment ouvert, le sujet réel de la discorde n’est jamais évoqué parce que la victime ne sait pas où elle en est.
      En bloquant la communication par des messages paradoxaux, le pervers narcissique place le sujet dans l’impossibilité de fournir des réponses appropriées, puisqu’il ne comprend pas la situation.

      Disqualifier

      Il s’agit de retirer à quelqu’un toute qualité, de lui dire et de lui répéter qu’il ne vaut rien, jusqu’à l’amener à le penser.
      « tu es vraiment nul (ou moche) que personne, à part moi, ne voudrait de toi, sans moi tu resterais tout seul ! ». Le pervers entraine l’autre et lui impose sa vision falsifié de la réalité.

      Diviser pour mieux régner

      Là où le pervers narcissique excelle, c’est dans l’art de monter les gens les uns contre les autres, de provoquer des rivalités, des jalousies. « Ton frère m’a dit qu’il pensait que tu t’étais mal conduit ».
      La jouissance suprême pour un pervers est de faire accomplir la destruction d’un individu par un autre et d’assister à ce combat d’où les deux sortiront affaiblis, ce qui renforcera sa toute-puissance personnelle.

      Imposer son pouvoir

      La prise de pouvoir se fait par la parole. Le discours du pervers est un discours totalisant qui énonce des propositions qui paraissent universellement vraies. Le pervers essaie d’entrainer l’autre sur son terrain en l’amenant à accepter son discours. Par exemple, au lieu de dire : « je n’aime pas untel », il dit « untel est un con. Tout le monde le sait et toi tu ne peux pas l’ignorer. »
      Un processus de domination s’instaure : la victime se soumet, elle est subjuguée, contrôlée, déformée. Si elle se rebelle, on pointera son agressivité et sa malignité. Plus aucun esprit critique n’est possible.
      L’agresseur établit cette relation d’influence pour son bénéfice et au détriment des intérêts de l’autre. La relation à l’autre se place dans le registre de la dépendance. A chaque fois que le pervers narcissique exprime des besoins de dépendance, il s’arrange pour qu’on ne puisse les satisfaire : soit la demande dépasse les capacités de l’autre et le pervers en profite pour pointer son impuissance, soit la demande est faite à un moment où l’autre ne peut y répondre.
      Chez un pervers, la domination est sournoise et niée. La soumission ne suffit pas, il faut s’approprier sa substance.
      Le partenaire n’a pas conscience qu’il y a violence, il peut parfois même garder l’illusion qu’il mène le jeu. Il n’y a jamais de conflit franc.


  28. Frank Le 09 mai 2014 à 21h29
    Afficher/Masquer

    L’article précédent sur CF était illustré avec quelques extraits des vidéos dans lesquelles elle ne faisait que diffuser des “on dit”-s, “l’avocat” de la première vidéo c’est transformé en “avocats” dans la suivante…pitoyable.

    Déjà le titre de cette vidéo ici est tendancieux: российские террористы взяли в плен трех офицеров украинской альфы и выкололи им глаза, en français cela donne “Des terroristes russes ont capturé trois officiers ukrainiens de “Alfa” et leur ont arraché les yeux”.

    Cela me prendra du temps pour essayer de traduire la vidéo, peut être que quelqu’un d’autre le fera entre temps et on pourra comparer nos versions.


  29. Olposoch Le 09 mai 2014 à 21h31
    Afficher/Masquer

    Tout en laissant la personne en question avec ses constructions idéologiques, il semble qu’elle ait un gros problème de caractérisation…

    Dans l’ordre:

    – avouer du bout des lèvres la présence de l’extrême droite, “semble-t-il”, “au-vu-des-images”, mais ce sont des supporters de foot, hein, y-en a partout, pas comme les “complotistes” “paranoïaques” a qui la chaine de propagande “malhonnête” russe donne la parole…etc

    -Les pro-russes contre les pro-ukrainiens, plus facile que les pro-gouvernement de Kiev contre les anti-Kiev, i.e. qui ne reconnaissent pas la légitimité de ces ‘autorités’ de Kiev, et ce n’est pas un détail.

    – On bien aimerait les liens vers les vidéos des echelles salvatrices, autres que celles des pompiers svp, parce que celles ou il n’y a pas d’echelle, on les connait…

    – une militante ukrainienne m’envoie un lien… sans commentaire.

    – la video des 3 captifs est terrible, plutôt moins (cyniquement) que des corps en partie calcinés, mais ces victimes-là, elles, ont la compassion de la dame, pour ce paragraphe du moins, après que son “contact” lui ai “expliqué ce qu’il fallait y voir.

    – un peu d’humour de torture cela détend toujours, pic à glace, pelle à gâteau, mais “je ne peux pas avoir vérifié”, donc je vanne…

    -“j’aurais pu parler de…”, “à l’avenir, je prendrai une ligne de plus pour indiquer ma source”… merci, oui, et surtout ne vous laissez pas intimider.

    – “mes” détracteurs…

    – Un paragraphe ou j’ai pas compris, trop confus dans la revanche…

    – Les “observateurs” de l’OSCE n’en étaient pas, (des militaires en mission en fait) mais OB “légitime et justifie l’enlèvement d’observateurs”, qui donc n’en étaient pas, va comprendre…

    – last but “gauche radicale”, pas comme les nazis (pas radicaux) petit bras légèrement extrêmes mais pas plus que des supporters de foot:

    1. exact, rien à redire (mot important….”était”)

    2. Les pro-Ukrainiens sont donc progressistes (les (ex)-ukrainiens qui parlent le russe doivent comprendre qu’ils sont rétrogrades et quitter le pays), avec quelques manifestants d’extrême droite, qui si tout va bien selon les plans se feront jeter aux prochaines élections comme de vulgaires “ultra-nationalistes” et disparaître à jamais dans un pays démocratique et apaisé. ça va marcher c’est sûr.

    3. bouquet final, ou un gouvernement putchiste devient un gouvernement d’union nationale, les bons ultra-nationalistes (les bons nazis? les extrêmes? à un moment il faut arrêter une définition…) sont désireux de laisser le peuple choisir, c’est d’ailleurs ce qui les motive pour la plupart.
    Mais s’il arrive “semble-t-il” que les ultras commettent quelques méfaits (genre jeter une banane) pas de crainte l’UE veille et va demander une enquête. (…rien que de l’écrire…).
    Et Poutine va cautionner les beaucoup pires horreurs (pire que d’enfermer des gens dans un bâtiment et y mettre le feu), commises par l’extrême droite, “séparatiste” (ce qui est un scoop car personne ne leur demande ce qu’il veulent)…etc.

    Le bon côté de la chose, c’est qu’une argumentation aussi faible ne vous ferme pas la porte des grands médias, un formidable espoir pour les aspirants (Julien, si tu nous lis,…).


  30. bruno Le 09 mai 2014 à 21h36
    Afficher/Masquer

    J’ai commencé moi aussi une réponse point par point. Mais en lisant les commentaires plein de sagesse des lecteurs de ce blog, je me rends compte que toute réponse est inutile. Si cette dame est convaincue que des nazis vont accepter un gouvernement démocratique, rien ne la fera changer d’avis (ou plutôt de posture, car je doute qu’elle ait un avis). Ce site recèle déjà une myriade de preuves de l’iniquité de la posture de cette “essayiste”.
    égoïstement, je préférerais que le peu de temps dont Olivier dispose soit consacré à nous informer : je n’ai pas de source autre que celles inféodées aux deux blocs et la lecture de vos analyses me dessille chaque jour un peu plus.
    D’autant que je fais davantage confiance à un actuaire qu’à un “professionnel” : les dissidents soviétiques les plus efficaces étaient des mathématiciens et des physiciens, pas des journalistes …


    • chatard Le 10 mai 2014 à 01h04
      Afficher/Masquer

      c’est vrai, le problème avec un journaliste qui, sur un ton docte, enchaîne en rafale des arguments d’autorité, moralisateurs, partisans, etc, c’est qu’il faut un temps fou pour démonter chaque ineptie phrase par phrase, mot par mot. C’est beaucoup de temps perdu et ça abouti à une polémique stérile qui fait oublier le sujet principal à savoir qu’un journaliste a menti ou n’a pas fait son travail avec rigueur et impartialité.
      Pasqua disait: lorsqu’on est impliqué dans un affaire fâcheuse, il faut créer une “affaire dans l’affaire” afin de focaliser l’attention de l’opinion sur un point de détail et faire diversion sur le vrai sujet.


  31. chatard Le 09 mai 2014 à 21h37
    Afficher/Masquer

    regardez les commentaires des lecteurs désabusés du huffington post:

    http://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/propagande-russe-ukraine_b_5294550.html

    Elle s’en prend plein la figure. Une journaliste bien-pensante va t’elle avoir une cote de popularité inférieure au président de la république française? Ca en dit long sur le couple “nauséabond” politique-presse. A ce rythme, on risque aussi avoir un putsch de nazi en france?


  32. Pravda Le 09 mai 2014 à 21h44
    Afficher/Masquer

    Olivier, vous allez vous faire accuser d’être le représentant officieux du fan club de V. Poutine, ou être un agent à la solde du FSB. Donc anticiper tout cela en posant les choses: “nous ne sommes pas pour M. Poutine, car telle et telle chose nous parait éminemment condamnable. Cependant, certains faits se déroulant en Ukraine nous préoccupent, bla bla…”


  33. Omar Le 09 mai 2014 à 21h48
    Afficher/Masquer

    “Si seulement mes détracteurs pouvaient avoir la même honnêteté.” C. Fourest.

    “”Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit …” J. Goebbels.


    • Kiwixar Le 09 mai 2014 à 23h57
      Afficher/Masquer

      A ce niveau de mensonge systématique, c’est une pathologie.


  34. theuric Le 09 mai 2014 à 21h53
    Afficher/Masquer

    Il faut bien comprendre qu’il n’est pas nécessaire à Madame Foureste d’être en prise avec quelque obligation que ce soit.
    La simple défense d’un dogme suffi pour qu’il lui soit besoin de trouver des arguties, ensuite le reste suit son cours.
    Elle est juste la représentante d’un processus en mouvement: la disparition prochaine de ce sur quoi s’est bâti l’ensemble de sa réflexion par l’affaiblissement continuel de l’économie mondiale et celle des étasuniens.
    Ce que vous voyez là n’est qu’un début et la suite sera réellement extraordinaire.
    Il y aura deux sortes de commentateurs, ceux qui retourneront leur veste et ceux qui exprimeront une rage folle.


    • theuric Le 09 mai 2014 à 22h02
      Afficher/Masquer

      Et puis je me méfie de ces blog d’où il n’est pas possible de laisser un commentaire.
      Cela laisse le sentiment d’un processus de déni et/ou de culpabilité dans la crainte de réponse aux idées contraires aux textes laissés.


    • Crapaud Rouge Le 09 mai 2014 à 22h43
      Afficher/Masquer

      ce sur quoi s’est bâti l’ensemble de sa réflexion” : manière de parler ? J’espère que vous ne lui faites pas crédit d’une “réflexion”…


  35. Frank Le 09 mai 2014 à 21h55
    Afficher/Masquer

    C’est plus simple pour moi de travailler avec du matériel écrit.

    Un rapide WhoIs montre que le site eizvestia (e-nouvelles) existe depuis 2004, son siège est à Kiev.

    Request: eizvestia.com
    connected to whois.crsnic.net [199.7.54.74:43] …
    connected to whois.imena.ua [209.99.17.12:43] …
    Domain Name: EIZVESTIA.COM
    Registry Domain ID:
    Registrar WHOIS Server: whois.imena.ua
    Registrar URL: http://imena.ua
    Updated Date: 21-Jan-2014
    Creation Date: 23-Feb-2004
    Registrar Registration Expiration Date: 23-Feb-2016
    Registrar: Internet Invest, Ltd. dba Imena.ua
    Registrar IANA ID: 1112
    Registrar Abuse Contact Email: hostmaster@imena.ua

    Le vocabulaire utilisé pour légender les photos le situe du coté des putschistes : l’annexion de la Crimée, le virus du séparatisme est la nouvelle arme de la Fédération de Russie, etc.


  36. step Le 09 mai 2014 à 21h58
    Afficher/Masquer

    Tiens elle met de l’eau dans son vin, la fourrest, ah finalement c’est un peu gris la situation ?
    pour moi 2 choses qui sont faciles à prendre a rebour :

    “…. Où les ultras-nationalistes n’ont aucune chance de l’emporter.”. Mais un ultra-nationaliste, ne cherche pas à gagner une élection, il obtient le pouvoir par la peur… et là paf, les liens vers les “tout pouvoir à la garde néo-nazi avec les manifs devant le parlement de kiev…” qu’on a vu passer. Idem pour “désireux de laisser le peuple choisir ses gouvernants le 25 mai prochain. ”

    “À l’inverse, Poutine soutient et cautionne les horreurs commises par l’extrême droite séparatiste servant son impérialisme et ses intérêts” Preuve ? elle a l’air d’être dans le secret des dieux ma foi.

    Il faudra lui appuyer sur sa petite tête sur les faits d’odessa, inutile de dire qu’on est pas là pour défendre russa today qui fait aussi de la propagande pro-russe. Mais si nos médias font autant de propagande que les médias russe, de quel droit nous drapons nous dans l’étendard démocratique ?

    “Mine de rien, après avoir relativisé la torture, Olivier Berruyer légitime et justifie l’enlèvement d’observateurs.”. Ca c’est son point fort, difficile de lui donner tord sur le fait que l’on a pas exprimé beaucoup d’empathie pour ces “agents de renseignement/barbouzes”. Certes se faire taper est le risque du métier quand on agit en sous-marin, mais ce n’est effectivement pas ainsi qu’on doit gérer les prisonniers. Après personnellement j’attends de savoir ce que donne des prisonniers au main de pravi sektor…ah oui c’est vrai, ils ne font pas de prisonniers.


  37. Philippe Le 09 mai 2014 à 22h05
    Afficher/Masquer

    Bonsoir Olivier, et merci pour votre blog qui essaie de se rapprocher de l’objectivité, qualité malheureusement rare dans dans la couverture de la crise actuelle…
    Je ne parle pas l’Ukrainien, mais mon niveau de Russe est correct, je vais donc faire de mon mieux.

    1) me trouver beaucoup plus d’informations sur cette histoire, en me traduisant en français les choses. On voit très mal sur cette vidéo.

    http://maxpark.com/community/5512/content/2722777
    La vidéo d’origine (de Russia24) est la deuxième de la page. Accesssoirement elle se termine avec l’interview de Claus Neukirch…
    L’article de journal ukrainien qu’elle cite vaut son pesant de cacahuètes:
    “Un extrait des bandes terroristes du GRU arrachant les yeux de leurs victimes
    Le député Rybak et un étudiant de Kiev âgé de 19 ans, retrouvé en même temps que lui, ont été torturés à mort de la même façon. Le dialecte des interrogateurs est manifestement moscovite. Les chaînes fascistes russes interviewent sans état d’âme des gens dont on vient d’arracher les yeux… (derrière la caméra, on peut entendre la voix du terroriste russe I.V. Strelkov. Une information provenant de еizvestia.com.”
    C’est un site d’informations économiques.


    • Crapaud Rouge Le 09 mai 2014 à 22h39
      Afficher/Masquer

      A l’époque de la guerre contre la Serbie, les Serbes ont déjà été accusés d’arracher les yeux, avec une cuillère.


      • Serbe du Kosovo Le 11 mai 2014 à 12h16
        Afficher/Masquer

        En effet les annees 90 c’était une époque bénie pour les “journalistes” système. Il se sont lachés contre un petit peuple affamé par un des pires embargos de tout les temps et sans aucun allié fiable. Il y a déjà là tout les ingrediens de ce qu’on peut voir en Ukraine, une vrai mine d’or pour qui cherche les arguments contre les Fourest et compagnie.


      • Spipou Le 12 mai 2014 à 07h46
        Afficher/Masquer

        Le massacre de villageois kosovars albanais qui a précipité l’intervention occidentale avait en fait été perpétré, ça a été prouvé plus tard, par l’UCK et non par les serbes !

        Comme par hasard, ça a été prouvé… plus tard.

        Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage.


  38. BOURDEAUX Le 09 mai 2014 à 22h11
    Afficher/Masquer

    Il me semble inutile de mobiliser les meilleurs analystes et traducteurs de vos lecteurs sur cette farce, cher Olivier. La réponse à C. Fourest tient dans un raisonnement de bon sens. Un type qui subirait une telle torture, que ce soit par couteau, cuillère ou pic à glace, serait incapable de répondre calmement à des questions comme le font ces trois individus. Une telle torture ne peut laisser un individu que dans deux états possibles: le coma, ou l’incapacité totale de faire autre chose que de hurler de douleur. On ne peut attribuer les divagations fourestiennes qu’à un manque évident d’imagination quant à la douleur physique.


    • chatard Le 09 mai 2014 à 22h38
      Afficher/Masquer

      c’est vrai, inutile que Berruyer se justifie en traduisant la video.
      Ca fait penser aux procès stalinien ou un innocent est obligé de se justifier pour qu’on le mette dans un goulag “sympa”.

      Fourest peut s’accrocher aux branches en rédigeant un papier tragi-comique, la force de l’évidence s’impose contre elle. Je pense qu’elle a eu mal: pour qu’elle donne un leçon de déontologie, c’est qu’elle est tellement traumatisée qu’elle fait un transfert… C’est de la psychanalise de bazar mais elle ne se gene pas pour en faire avec les autres.


      • popo Le 10 mai 2014 à 15h05
        Afficher/Masquer

        0:10 Off : regardez sur la table il y a leurs documents émis par le SBU (sécurité ukrainienne)
        0:22 Off : voilà le commandant du groupe
        0:38 barbu : On a attrapé ceux qui nous chassent et c’est ce qui arrivera à tous ceux qui viendront. Leur qualification est basse, leur courage est zéro.
        0:47 Off : Il viennent de Kiev ?
        0:49 barbu : Oui, ils ont été lachés par helicoptere à Krematorsk, et sont venu en voiture à Gorlovka
        0:54 Off : Il devait y avoir 7 personnes dans ce groupe c’est bien ça ? ou sont les autres ?
        1:00 : bandeau rouge : il faut demander au commandant
        1:04 : Off : vous étiez sept
        1:07 : bandeau rouge : On est arrivé juste aujourd’hui avec Sergueï….pas eu le temps…pas vu la ville…
        1:26 : Off : qui vous a donné les ordres ?
        1:28 : commandant : A krematorsk, notre supérieur.
        1:30 : Off : quel est son nom ?
        1:32 : commandant : je ne sais pas, je ne peux pas dire. Il ne s’est pas présenté. Je l’ai vu pour la premiere fois de ma vie.
        1:40 Off : Où l’avez vous rencontré ?
        1:41 commandant : à l’aérodrome, Ils sont arrivés avec lui.
        1:43 Off : Encore une fois, quel était votre objectif ?
        1:45 comandant : je vous l’ai déjà dit.
        1:47 Off : repetez le.
        1:50 comandant : chercher “Beleys” et la possibilité de l’enlever.
        2:00 Off : combien de groupes comme le votre sont dans cette région?
        2:10 Cmd : je sais pas, je n’ai pas eu de contacts avec d’autres groupes et probablement il n’y en a pas d’autres. parce que quand on est arrivé on a compris…
        2:29 Off : avez-vous résisté lors de votre capture ?
        2:30 Cmd : naturellement, parce qu’on n’a tué personne. Je n’a pas utilisé mon arme.
        2:40 Off : question inaudible
        2:45 Cmd : il y a beaucoup de groupes dehors, impossible de savoir qui est qui, bandit ou pas
        2:50 Off : vous comprenez que venir ici, essayer d’enlever quelqu’un pour l’emenener à Kiev, Vous faites du mal aux gens comme vous. Vous avez dit que vous êtes venus par crainte qu’il arrive quelque chose à votre famille et vous venez faire ici à d’autres ce que vous craignez pour vous même.
        3:08 Cmd : Oui mais je n’ai rien fait,
        3:22 Off : Il y avait-t-il des menaces contre votre famille si vous ne venez pas ici ?
        3:28 Cmd : pas directement
        3:30 Off : Des menaces indirectes ?
        3:31 Cmd : pas directe, mais probables
        3:38 Off : qu’est ce que vous racontez ? vous ne savez pas si il y avait des menaces sur votre famille ou pas ?
        3:41 Cmd : essayer de comprendre le mecanisme n’a pas été enclenché, si il démarre alors…
        3:48 Off : quel mecanisme ?
        3:52 Cmd : je pense que rien de bon n’arrivera à ma famille. On est venu pour regarder, pour leur montrer que ce n’est pas possible, et rentrer.
        4:10 Off : alors vous vouler dire que vous avez été envoyés avec un objectif inateignable
        4:16 Cmd : Oui ils nous ont envoyés sur une mission impossible
        4:21 Off : quel est le grade de celui qui vous a donné les ordres a Krematorsk ?
        4:22 Cmd : Il était dans un uniforme vert sans signes de son grade.
        4:26 Off : Donc vous ne savez pas qui vous a donné les ordres ?
        4:30 Cmd : On a vu que c’étaient des notres mais on n’a pas idée de qui c’était.
        4:35 Off : vous êtes un officier, depuis combien de temps ?
        4:38 Cmd : depuis 96
        4:44 Off : quel était votre fonction dans ce groupe et quelles taches vous incombaient ?
        4:48 Tete verte : Je n’ai encore rien fait
        4:50 :Off : Alors vous n’avez rien fait en six jours ?
        4:56 : Tete verte : on est arrivé juste aujourd’hui, une heure avant d’etre capturé.
        5:00 Off : Où avez vous été attrapé ?
        5:04 : Tete verte : Pres de ROVD
        Off :que faisiez vous là bas ?
        Tete verte : on roulait en voiture
        5:08 Off comment êtes vous arrivés là bas ?
        Tete verte : Où? dans la voiture ? J’ai rencontré mon supérieur et on roulait en voiture.
        Off : vous aviez un objectif ou bien ?
        Tete Verte : Non pas d’objectif, rouler autour de la ville et regarder.
        5:22 : Off : vous regardiez ?
        tete verte : Oui
        5:28 Off : Quel objectif ?
        tete verte : Pas d’objectif encore
        5:30 Off : Qui devait vous donner l’objectif ?
        5:32 Tete verte : le chef du groupe. on est juste arrivé en ville et on regardait depuis une heure.
        5:40 Off : depuis quand êtes vous dans ce service ?
        5:42 Tete verte : depuis 2001
        5:48 Off : vous comprenez que vous vous battez contre vos propres compatriotes ?
        5:50 Tete verte : je n’ai rien fait d’illégal.
        5:52 Off : Dans ce cas vous ne seriez pas arreté
        5:53 Tete verte : je n’ai rien fait d’illégal. juste conduit la voiture
        6:05 Off : vous conduisiez une voiture et on vous a arrété.
        6:05 Tete verte : Peut être avaient-ils des intentions. On a rien fait, on n’a pas résisté.
        6:12 : Off : Aviez vous des armes ?
        6:15 : Tete verte : Oui
        6:20 : au poing ? pret a tirer ?
        6:23 : Tete verte : Oui
        6:25 : Off : Donc vous etiez en voiture, arme au poing, pret à tirer, sans rien faire d’illégal ?
        6:33 Tete verte : exactement
        6:34 : Off : vous n’aviez aucun objectif ?
        6:38 : Tete verte : pas encore
        6:40 Off : mais vous avez dit être envoyer pour enlever quelqu’un de particulier ?
        6:42 Tete verte : Oui c’est vrai, mais le groupe venait juste d’etre formé.
        6:45 : Off : nom, prenom, grade ?
        6:47 : ruban rouge : inaudible
        6:45 : Off : plus fort
        6:50 : ruban rouge : Barinski Ievgueni Yourevitch
        6:55 : Off : Grade ?
        6:55 : ruban rouge : capitaine
        7:00 : Off : d’où etes vous ?
        7:03 : ruban rouge : De la région de Kiev
        7:09 : Off : comment etes vous arrivé ici ?
        7:10 : ruban rouge : en voiture. Je devais rencontrer mon superieur qui me donnerai mon objectif. Depuis qu’on est arrivé, juste une heure, et on a été arrété. De ce que j’ai compris le rendez-vous devait être ce soir. On n’avait pas d’équipement pare balle.
        7:45 : Off : vous aviez des armes ?
        ruban rouge : Oui
        Off : Quoi comme armes ?
        ruban rouge : ,
        Off : pistolet ?
        ruban rouge : Oui
        Off : armes automatiques ?
        ruban rouge : pas moi
        7:59 Off : et vos collegues ?
        8:00 ruban rouge : probablement
        8:05 Off : quels types ?
        8:05 ruban rouge :
        8:06 Off : combien ?
        8:08 Cmd : Je ne peux pas le dire. Elles étaient dispersées.
        8:10 Off : qui est le troisieme homme avec vous ?
        8:11 Cmd : On est trois ici.
        8:11 Off : qui est le troisieme ?
        8:38 Off : Pouvez-vous confirmer la présence de representants occidentaux chez vous ?
        8:40 Cmd : chez nous non, pas vu.
        8:42 Off : ailleurs ?
        8:45 Cmd : Je ne sais pas, mon departement est constitué d’anciens qui servent ensemble depuis 15 ans
        8:50 Off : c’est quoi votre département ?
        8:55 Cmd : on l’a deja dit : departement A
        8:57 Off : alpha ?
        8:58 Cmd : exactement
        8:59 Off : departement anti terroriste ?
        9:01 Cmd : exactement
        9:03 Off : avez-vous été forcés ?
        9:05 Cmd : pas forcés, mais on n’avait pas le choix.
        9:10 Off : avez-vous été forcés ? avez-vous été forcés ?
        9:11 Cmd : on a été déposé à l’aerodrome, c’est tout
        9:12 Off : par avion ou helicoptere ?
        9:15 Cmd : d’abord en avion, puis en helicoptere.
        9:22 Off : où avez-vous atterri ?
        9:25 Cmd : Izouminsk.
        9:28 Off : et depuis là ?
        9:32 Cmd : Je l’ai dèjà dit, par helicoptere.
        9:35 Off : jusqu’où ? Gorlovka ?
        9:32 Cmd : Oui, mais non pas Gorlovka : Krematorsk.
        9:44 Off : et depuis Krematorsk en voiture
        9:45 Cmd : Oui, par voiture
        9:51 Off : quel est votre grade ?
        9:52 Cmd : Moi ? c’est marqué sur mes papiers, sous-colonel.
        10:00 Off : sous-colonel de quoi ?
        10:00 Cmd : de la sécurité ukrainienne, département A.


      • popo Le 10 mai 2014 à 15h49
        Afficher/Masquer

        Traduction de l’article :

        Titre : Les fascistes russes ont capturé 3 officiers ukrainiens du departement Alpha et leur ont arraché les yeux.

        Sous titre : Le style des terroristes russes de la bande GRU (NdT: FBI russe), arracher les yeux de leurs victimes.

        Les mêmes signes de torture on été retrouvé sur le député Ribak et l’étudiant de Kiev de 19 ans.
        Les interrogateurs parlent clairement avec un accent de Moscou. Les chaines russes fascistes interviewent tranquillement des gens qui viennent juste d’être torturés. (la voix off est celle du terroriste russe Strelkov). Information de eizvestia.com.


      • perceval78 Le 10 mai 2014 à 17h46
        Afficher/Masquer

        Excusez moi @Popo je trouve que vous évacuez un peu vite la possibilité que C.Fourest soit malhonnête sur ce coup la . Ne dis t’on pas le poids des MOTS le choc des Photos . Tout y était … Si Ollivier n’était pas passé par là … ça passait .

        En fait il n’y a qu’elle qui peut le dire .


        • popo Le 10 mai 2014 à 19h43
          Afficher/Masquer

          Vous n’avez pas à vous excuser, votre opinion vaut bien la mienne.
          Je pars du principe que par défaut les gens sont honnêtes et sincères. Je sais bien que c’est loin d’être le cas, mais partir du postulat inverse est trop désespérant.

          Supposons qu’elle avait comme objectif (malhonnête) de présenter cette vidéo pour augmenter la russophobie ambiante en sachant pertinemment que c’est du pipeau. Ce n’est pas très habile, car cette “info” n’est présente que sur un journal ukrainien et ouvertement anti russe. Même le gouvernement auto proclamé n’a pas sorti cette histoire, tellement c’est grotesque. Dans cette hypothèse on arrive donc rapidement à la conclusion que CF est une gourde. Je ne pense pas que ce soit une imbécile, ce qui invalide l’hypothèse si je ne me trompe pas.

          Je pense plutôt qu’elle est manipulée comme nous l’avons tous été ou le sommes encore. Une amie lui envoie ce lien, elle avale le poisson car elle est prête à ça. Elle relaie l’information car elle est outrée par ces supposés agissements. Elle ne pense pas à vérifier et là c’est une faute car elle supposée être journaliste.

          Je viens de me désabonner de la lettre quotidienne du monde, car leur parti pris anti russe est devenu désormais trop énorme, mais pendant des années j’ai été formaté par leur vision de l’information.
          Moi même comme Caroline, formaté par lemonde.fr je pensais que les pussy riot étaient des victimes de poutine. Même si j’entendais un autre son de cloche du coté russe : les pussy riot sont une bande de décérébrées vulgaires et sans aucun intérêt.
          Un jour une amie avocate à Moscou, m’explique que si elles ont été condamnées c’est grâce à leur avocat. Je demande : mais pourquoi ?? L’amie n’a pas de réponse mais m’explique que sans l’intervention de l’avocat, le procureur n’avait pas de chef d’accusation. Sur le coup je n’ai pas relevé, c’est resté pour moi un mystère. Récemment j’ai recherché l’histoire de ces petites pétasses. Au départ elles étaient trois accusées, l’une d’elle a été rapidement innocentée par l’avocat du moment. Juste après les deux restantes congédient cet avocat. Une nouvelle avocate vient alors prendre leur “défense”. C’est donc celle là qui d’après mon amie a permis leur condamnation. En recherchant sur le web je trouve que cette avocate est payée par l’ONG Agora financée par Georges Soros. Normalement je ne suis pas “complotiste” mais là j’en viens à me dire que si elles ont été condamnées c’est uniquement pour montrer à l’occident combien Poutine est monstrueux d’emprisonner des gentilles jeunes femmes avec des enfants en bas ages alors qu’elle n’ont fait que chanter dans une église. Nul doute qu’elles ont du recevoir ce qu’il faut en compensation de leur séjour en camp.

          Voilà pourquoi aujourd’hui je ne considère pas CF comme une malhonnête car moi même je n’étais pas malhonnête quand je pensais les pussy riot victimes de poutine, j’étais juste aveuglé par le brouillard médiatique.


      • Spipou Le 12 mai 2014 à 07h51
        Afficher/Masquer

        Je crois même que la seule réponse à faire serait : avez-vous la preuve (à présent que ces hommes ont été rendus au gouvernement de Kiev, c’est facile à savoir) qu’on leur a arraché les yeux ? Oui ? Non ?

        Signaler aussi que Caroline Fourest n’est pas neutre, et c’est le minimum qu’on puisse dire, dans les questions qui concernent l’extension de l’Union Européenne vers d’autres pays, puisqu’elle fait partie du conseil consultatif de la Fondation Anna Lindh, une des multiples ONG (financée par l’EU) qui oeuvrent pour l’extension de l’EU, exactement comme sur la carte que nous présentait Olivier dans un autre billet.

        Pour être vraiment sûr avant d’affirmer ça, je viens de vérifier sur le site de la fondation.

        http://www.annalindhfoundation.org/fr/search/node/fourest


    • Frank Le 09 mai 2014 à 22h38
      Afficher/Masquer

      Vous avez bien raison et votre observation se place en affirmation du manque de raisonnement de la part de CF. Mais sans contradiction elle continuera de propager ses balivernes.


      • chatard Le 09 mai 2014 à 23h54
        Afficher/Masquer

        mais c’est son job et son plaisir narcissique de propager des balivernes. Tu peux lui démontrer mathématiquement que 2 et 2 font 4, elle prétendra que tu es dans l’erreur et que ton raisonnement, trop aride, manque d’humanisme et de morale. Ça ne sert à rien de démontrer une vérité à un délirant.


    • FDS Le 09 mai 2014 à 22h51
      Afficher/Masquer

      Ce qui a été relevé lors de l’émission d’ASI aujourd’hui
      et à laquelle participait Mr Berruyer,
      c’est que d’abord, ce dernier minimisait le fait que ces derniers ai pu subir des tortures lors de l’interrogatoire

      et secundo, que soit complètement passé sous silence que cette vidéo est faite en présence de journalistes russes, qui eux même font l’interrogatoire !!!!!

      deux poids , deux mesures ?


      • Surya Le 10 mai 2014 à 00h04
        Afficher/Masquer

        Vous découvrez que la guerre c’est pas propre ?


        • FDS Le 10 mai 2014 à 00h10
          Afficher/Masquer

          La guerre ? quelle guerre ?


          • Marie Le 10 mai 2014 à 14h37
            Afficher/Masquer

            FDS, vous n’êtes pas au courant que actuellement l’Ukraine vit la guerre civile? Vous êtes bien le seul, ou alors vous essayez ne pas voir la réalité derrières les tanques envoyés par Kiev contre les séparatistes de l’Est.
            A Odessa les evénement du 2mai témoignent la guerre fratricide dans ce pays!

            Demain le 11 mai le référendum aura lieu dans cette partie de l’Ukraine.
            La veille du référendum le président par intérim Tourtchinov annonce que le gouvernement est enfin prêt à négocer!!! La veille du référendum, dont la date est connu au moins 1 mois avant.
            Mais les évenements ont marqué la ligne de non-retour pour les russophones, la division de l’Ukraine est inévitable.


      • Frank Le 10 mai 2014 à 11h04
        Afficher/Masquer

        J’aime bien quand une personne en ligne commence à énumérer primo et secundo mais est obligée de créer un autre post pour essayer d’étayer ses arguments, cela ne fait que démontrer sa précipitation et incapacité de réflexion.

        Vous êtes tombé dans le piège de Fourest and Co, le débat a porté sur l’outil utilisé pour enlever les yeux. Donc on doit assumer que cette barbarie s’est réellement produite.

        Je dirais qu’avec ce blog Olivier fait un travail de salut public et je trouve dommage qu’après lecture des articles ramassés ici vous ne trouviez rien de plus solide que rabacher des lieux communs.


      • Spipou Le 12 mai 2014 à 07h54
        Afficher/Masquer

        Bon, c’est vrai que ces hommes ont été maltraités. C’est vrai aussi qu’on ne s’en est pas beaucoup ému sur ce blog, moi le premier, mea culpa, on devrait toujours avoir de la compassion pour des gens qui se sont fait taper dessus, même s’ils étaient en mission militaire. Ce qu’on leur a fait, c’est pas bien.

        Mais de là à prétendre qu’ils ont été énucléés ! Des preuves, s’il vous plait !


    • FDS Le 09 mai 2014 à 23h28
      Afficher/Masquer

      C’est vrai que la vérité parfois dérange…

      Mais la réalité des faits est ce qu’elle est…

      Des militaires ukrainiens, trois, sont présentés à des journalistes russes, qui les interrogent.

      Ils sont ( politiquement correct ) mal en point.

      Peut-être que cela vaut la peine de s’interroger pourquoi ces journalistes russes ont-ils été conviés ?

      Quelle est l’objectif de la publicité de cette vidéo russe ?

      Pourquoi ces journalistes russes font -ils l’interrogatoire ?

      Cela vous dérange tant que ça que l’on puisse dire que ces journalistes russes font quand même un drôle de travail ce jour là…


      • remi Le 11 mai 2014 à 10h57
        Afficher/Masquer

        @FDS Peut être n’avez vous pas écouté la chronique de C Fourest dont il est question ici, je vous la fait courte :

        “Oh la la 30 et quelques morts pro-russes à Odessa c’est une tragédie mais c’est le résultat des provocations de Poutine. En effet, on le dit peu, mais ces salauds de séparatistes venaient d’arracher les globes oculaires de leurs prisonniers devant les caméras de télé. Donc on peut comprendre que quelques braves petits gars du secteur droit aient pété les plombs.”

        essayons de remplacer ce récit par celui des crimes odieux que vous rapportez à présent :

        “Oh la la 30 et quelques morts pro-russes à Odessa c’est une tragédie mais c’est le résultat des provocations de Poutine. En effet, on le dit peu, mais ces salauds de séparatistes venaient d’enlever les pantalons de leurs prisonniers devant les caméras de télé. Donc on peut comprendre que quelques braves petits gars du secteur droit aient pété les plombs.”

        Comme vous dites, “la réalité des faits est ce qu’elle est”… mais malheureusement nos médias ne peuvent pas s’en satisfaire pour produire un bon storytelling.
        Notez le bien : alors qu’il a fallu plusieurs heures aux journalistes pour prendre le temps de vérifier que les morts d’Odessa étaient bien des pro-russes, Caroline Fourest de son coté, plusieurs jours après les événements continue de véhiculer une rumeur balancée par un canard pro-maidan. Sans effectuer le moindre travail de recoupement ou de vérification…

        En résumé : 1)Justifier un crime par un autre crime est déjà très discutable de la part de C Fourest,
        2) rapporter des faits imaginaires sans vérification est a minima une faute professionnelle (sinon une manipulation),
        3) tenter de se dédouaner de cette faute en critiquant le manque déontologie de la télé russe est simplement grotesque.

        Ceci dit, vous nous apportez la preuve que le grand public a les journalistes qu’il mérite…


      • Spipou Le 12 mai 2014 à 07h59
        Afficher/Masquer

        Vous avez raison. De la propagande il y en a de tous les côtés.

        Mais pour le moment, il s’agit de démonter une affirmation qui a été faite sur un grand media français, qui prétend sans preuve que ces hommes ont été énucléés.

        Aux russes de démonter leur propre propagande, Olivier a déjà assez de boulot avec la propagande française, je pense !


  39. Mathias C Le 09 mai 2014 à 22h14
    Afficher/Masquer

    Olivier,

    Ce n’est pas la peine d’entamer un dialogue avec cette… individu.
    Cela ne mènera nulle part.
    C’est une perte de temps et d’énergie.
    Ce sera sans fin.

    Vous avez beaucoup mieux a faire, et vous le faites très bien.

    Cordialement.


  40. chatard Le 09 mai 2014 à 22h16
    Afficher/Masquer

    AFP: le 9 mai 1984, information de Big Brother.

    La Police de la Pensée vient d’amener M. Olivier Berruyer au Ministère de l’Amour. Il a commis un crime de la pensée en prétendant que la Russie n’appartient pas à l’axe du mal.

    1 minute de la haine sera organisée ce jour. Le visage du traître sera montré sur votre télécran.

    Le ministère de la propagande vous confirme que les séparatistes russes ont arraché les globes oculaires de 3 officiers ukrainiens avec une pelle à tarte.


    • step Le 09 mai 2014 à 23h27
      Afficher/Masquer

      et si ce n’étais pas déjà fait, cette énucléation aura lieu sans délai afin de justifier les affirmations du ministère de la vérité ^^


    • perceval78 Le 10 mai 2014 à 17h52
      Afficher/Masquer

      Amour , Mal , je n’y résiste pas : Excalibur de John Boorman, c’est trop mimi …

      http://www.youtube.com/watch?v=9Mfoadv7m0Q


  41. yoananda Le 09 mai 2014 à 22h18
    Afficher/Masquer

    “progressistes”
    ils sont progressistes, donc ils sont dans le camp du bien, et les autres sont dans le camps du mal.
    Amen !


  42. Gabriel Le 09 mai 2014 à 22h19
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    Le français n’est pas ma langue maternelle, donc désolé si je commet des erreurs. Je lis avec beaucoup d’intérêt les articles de votre site et vous remercie pour cet énorme travail d’information.

    Je me rends compte que concernant l’Ukraine, l’information dans les médias espagnols et hispanophones est un peu plus plus diverse que dans les médias français. Cela, même sil elle reste assez partiale et partielle.

    Je me permets d’intervenir car je voudrais aider à difusser une vidéo que j’estime importante et que je pense que pourrait vous intéresser .

    Je viens de la découvrir en lisant le journal espagnol Público.es. Ce journal a envoyé un reporter sur place, dans l’est de l’Ukraine, qui fournit une information plutôt équilibré.

    Il s’appelle Alberto Sicilia et son site s’apelle Principia Marsupia.

    Le lien est le suivant : https://twitter.com/pmarsupia/status/462344686657499136/photo/1

    Aujord’hui il était à Mariupol et il a posté récemment une vidéo qui montre des soldats Ukrainiens qui tirent sur des civils désarmés.

    Voilà le lien, ça se passe aux minutes 4:23; et 7:07 :

    http://www.youtube.com/watch?v=kno4MEp9sPY#t=466

    Cette vidéo je l’ai découvert dans cet article du même journaliste :

    http://www.principiamarsupia.com/2014/05/09/recopilacion-de-videos-de-mariupol/,

    Cet article contient une compilation de vidéos de ce qui est arrivé aujourd’hui (09/05/2014) à Mariupol. Dans la première vidéo on voit des voisins en essayant d’arrêter un char. Dans la deuxième et troisième des soldatsUkrainiens tirent sur un photographe habillé en bleu. La quatrième est celle que j’ai posté en premier. La cinquième ce sont encore des voisins faisant face à un char (attention à la seconde 0:23). La sixième vidéo montre des soldats en train de lancer des rockets RPGs sur le centre ville. Et sur la dernière on voit des blindés qui entrent au centre ville.

    Voilà, je n’ai pas trop le temps, mais je désespère face à tant de désinformation. Les journalistes ne font pas leur travail, et face à une situation si grave, j’essaye d’aider avec un petit grain de sable, tout en étant reconnaissant du travail de M. Berruyer.

    Bien cordialement,


  43. Kiwixar Le 09 mai 2014 à 22h25
    Afficher/Masquer

    Est-ce vraiment la peine de perdre du temps avec cette… personne ?
    Tous les journalistes français pratiquent une propagande otanazie abjecte, mélange de lâcheté, de stupidité et de veulerie.

    Certains y ajoutent leurs pathologies, qui méritent plus un psychiatre ou l’internement, que l’honneur de ce blog intègre et courageux.


  44. Crapaud Rouge Le 09 mai 2014 à 22h34
    Afficher/Masquer

    A mon avis, c’est lui faire trop d’honneur que de la réfuter sérieusement. Parler de “yeux arrachés” à partir d’une simple vidéo qui montre tout ce qu’on veut sauf des yeux, (arrachés ou non d’ailleurs), signe une évidente volonté de manipulation.


  45. kinimodo Le 09 mai 2014 à 22h36
    Afficher/Masquer

    Concernant la réponse, Il me semble important de savoir quels objectifs vous souhaitez atteindre à son égard.
    Elle a du pouvoir malheureusement, et des appuis évidemment. C’est une embrouilleuse de première et elle ne manquera pas de tout retransformer à sa convenance.

    Rester dans le champs d’une réponse point par point, l’affaiblir et la discréditer ?
    l’associer au foutage de gueule ambiant de la presse française sur ce dossier ?
    lui montrer qu’ un blog tel que celui-ci peut à l’avenir la dissuader de sortir des énormités ?

    Déjà, mine de rien, elle accuse le coup et sa réponse est un aveu de faiblesse. A se demander même si il faut lui répondre.


  46. Claire Che Le 09 mai 2014 à 22h48
    Afficher/Masquer

    http://podrobnosti.ua/podrobnosti/2014/05/07/974923.html
    dans ce vidéo pro-hunta on dit que le CBU ne donne pas des commentaires à propos de l’état de sante ces trois officiers CBU après l’échange


  47. C Balogh Le 09 mai 2014 à 22h49
    Afficher/Masquer

    0 Olivier B,

    et puis, ton site doit déranger un peu, elle n’a nommé que toi, il me semble.
    Elle adresse son message je cite à :”Plusieurs sites complotistes ou spécialistes pro-Russes me reprochent la façon dont j’ai rapporté la torture infligée à trois officiers ukrainiens par des séparatistes.”C’est du délire total, elle semble folle quand même?comment peut-elle faire un lien entre nous et ce blog et des pro-russes?spécialistes en plus!?!
    Comme d’hab, en plein délire, aucun liens vers leS sites citéS, etc, etc….vide.

    Ben vlà t’y pas que nous sommes des complotistes, des spécialistes pro-russes et Olivier est notre Roi!!
    HOSANNA!


  48. Crapaud Rouge Le 09 mai 2014 à 22h52
    Afficher/Masquer

    Sa réponse ne discutant pas de savoir si les 3 personnes ont ou non les yeux crevés, mais discutant longuement de l’arme employée qu’elle ne peut pas connaître, il faut voir la réalité en face : elle se fout de la gueule du monde. C’est une erreur de vouloir lui répondre, tout dialogue est impossible avec les gens de mauvaise foi.


    • Alexandre Le 10 mai 2014 à 04h28
      Afficher/Masquer

      Effectivement, le problème n’est pas l’arme employée. Le problème est : quels autres éléments que les dires de son contact ont repris cette information de globes oculaires enlevés. Il faudrait lui demander :
      des preuves, ou d’autres témoignages qu’ils ont les yeux crevé (c’est un petit détail qui a son importance…), ou au moins des preuves qu’ils sont devenus aveugles suite à leur emprisonnement. Ou bien peut être qu’elle ne juge pas utile de vérifier si le sang si le sang provient de plaies ou de globes oculaires enlevés. Dans ce cas, il faudrait aussi qu’elle précise qu’elle ignore la nature des blessures.
      Le problème c’est qu’il ne resterait plus grand chose dans l’article.

      des images de ce qu’elle avance pour les échelles. J’ai vu les échelles une seconde à la télévision n’est pas une preuve. Il faudrait la vidéo elle-même ou une photo pour pouvoir se faire une idée. Pas une description de photo sans référence.


  49. Pravda Le 09 mai 2014 à 22h55
    Afficher/Masquer

    Récapitulatif sympa en anglais:
    http://www.youtube.com/watch?v=qCAQUs0yPeY


  50. bm607 Le 09 mai 2014 à 22h58
    Afficher/Masquer

    Venant d’une journaliste j’ai personnellement eu du mal avec le ton de l’article : moi qui aime les articles journalistiques clairs, objectifs, neutre de ton, et dépassionnés j’ai été servi !!

    Déjà la liste interminable “…leurs yeux ensanglantés soient le fruit d’une torture au couteau, et non à coup de poing ou d’un autre ustensile. Une cuillère ? Une fourchette à escargot ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ? ” ça fait très condescendant, très “je m’adresse à des demeurés” ; ainsi que d’autres éléments (“ceux qui… de bonne foi”, sous-tendu ceux qui ne sont pas d’accord sont de mauvaise foi, etc…) qui s’y ajoutent
    Pour moi ce genre de rédaction se retrouve habituellement davantage sous le clavier des internautes qui commentent des articles (comme nous, ici), pas chez les journalistes professionnels. Mais bref, c’est juste désagréable à lire mais ce n’est pas le fond.

    Concernant le fond il ne serait pas trop difficile de faire un contre article il me semble au souvenir d’un certain nombre de choses vues sur le blog ou par simple réflexion (le fait d’envoyer des chars contre des populations civiles, rien que ça devrait “interpeler”), mais cela en vaut-il la peine, attendu que si on veut faire quelque chose qui soit propre et (autant que faire se peut) objectif il faudra soigner le vocabulaire et ça sera long ?

    Alors qu’il y a d’autres choses plus intéressantes : les articles qui fleurissent sur le blog bien sûr.


    • Pikpuss Le 10 mai 2014 à 02h20
      Afficher/Masquer

      En tout cas, cette femme aura réussi une chose : capter vos énergies, vos intelligences et les polariser sur une détail de l’histoire qui déroule en Ukraine. Comme cela on ne parle pas d’une info très sérieuse : la révélation du rôle de la Turquie dans le gazage de centaines de personnes en Syrie, dans le but de compromettre le régime syrien. C’est un fait extrêmement grave que l’on met aux oubliettes. Notre gouvernement est complice de ceux qui ont opéré ce crime contre l’humanité. Catherine vous a tendu un piège mental et vous y tombez la tête la première.

      Demandez donc à Catherine Fourest ce qu’elle pense de cette information et de la complicité du gouvernement français dans les crimes perpétrés par les ” rebelles-mercenaires ” qu’elle arme !



Charte de modérations des commentaires