Voici la réponse de ce jour de Caroline Fourest à mon article de mercredi (merci d’avoir protesté !!!). J’y répondrai la semaine prochaine…

Ce n’est que l’un des nombreux épisodes de la guerre des propagandes qui se joue à propos de l’Ukraine. Plusieurs sites complotistes ou spécialistes pro-Russes me reprochent la façon dont j’ai rapporté la torture infligée à trois officiers ukrainiens par des séparatistes. Mes explications.

Samedi dernier, je regarde Russia Today sur le drame d’Odessa. Plus de quarante pro-Russes viennent de périr dans l’incendie de la Maison des syndicats. Au vu des images, le feu semble avoir été provoqué par le jet de cocktail Molotov de militants pro-Ukrainiens (menés par des supporters de foot d’extrême droite). Avec l’honnêteté qui la caractérise, Russia Today donne la parole à un complotiste américain, présenté comme un “expert en géopolitique”, pour nous “éclairer”. Auteur d’écrits paranoïaques sur le 11 septembre, il présente ce drame comme l’ultime étape d’un complot du FMI et de l’Europe visant à installer les fascistes au pouvoir en vue de supprimer la sécurité sociale.

Dans le flash suivant, la chaîne pro-Russe laisse entendre que les pro-Ukrainiens ont bloqué les accès du bâtiment pour empêcher ceux qui se trouvaient à l’intérieur de sortir, quitte à les laisser brûler vifs. Alors que les vidéos amateurs montrent, au contraire, qu’ils ont lancé des échelles pour tenter de les aider à s’échapper par les fenêtres.

Une vidéo qui a ému en Ukraine

Un peu plus tôt, une militante ukrainienne m’envoie un lien.

La vidéo que je charge montre trois officiers ukrainiens pris en otage par les séparatistes. Visiblement torturés, on peut les voir le dos courbé, très mal en point, tous les trois avec un bandeau trempé de sang sur les yeux. Mon contact m’explique que les séparatistes leur ont arraché les globes oculaires avec un couteau. Ne parlant pas russe, je pense que les séparatistes le revendiquent et en parlent dans cette vidéo.

Erreur. Ce sont des articles de presse écrite ukrainiens qui le disent.

Au vu des images, la torture est évidente, l’identité des trois officiers reconnue (ils ont depuis été échangés contre le gouverneur auto-proclamé de Donetsk) mais rien ne prouve — dans cette vidéo — que leurs yeux ensanglantés soient le fruit d’une torture au couteau, et non à coup de poing ou d’un autre ustensile. Une cuillère ? Une fourchette à escargot ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ? Je ne peux le savoir de visu. Mea culpa donc pour cet élément que je croyais revendiqué par les séparatistes mais qui était en fait basé sur des articles ukrainiens. Ce que me reprochent plusieurs sites sur Internet. En résumé : je ne peux pas avoir vérifié par moi-même si on leur a crevé les yeux avec couteau puisque je ne suis pas sur place. Ils ont en partie raison (difficile de connaître la vérité sans le témoignage direct des trois officiers) et en partie tort. Car à ce compte-là, il n’y aurait plus beaucoup d’articles dans la presse et il ne faudrait parler de rien.

Je ne regrette pas une seconde d’avoir rapporté cet enlèvement — dont personne ou presque n’a parlé en Europe — dans ma dernière chronique de France culture. Il me semble important pour montrer l’impact des tortures infligées aux pro-Ukrainiens par les séparatistes et sur l’état psychologique des deux camps. J’aurais pu parler d’autres cas. Comme ce député partisan de l’unité de l’Ukraine, Vladimir Rybak, dont le corps a été jeté à l’eau après avoir été violemment torturé.

A l’avenir, en revanche, même si mon papier est déjà trop long, je prendrai une ligne de plus pour indiquer ma source et l’incertitude existant quant à la nature exacte de l’outil utilisé pour pratiquer ces tortures. Un pic à glace, une pelle gâteau ou un couteau… Mais je continuerai à en parler. Sans me laisser intimider par les propagandistes pro-Russes.

Réponse à Olivier Berruyer

Si seulement mes détracteurs pouvaient avoir la même honnêteté. Je pense à Olivier Berruyer et à ses articles sur le site “les-crises.com.” Il reprend la vidéo dont je parle pour mieux s’en moquer. Qu’il nous dise, lui, pourquoi ces trois hommes ont les yeux en sang ? Une conjonctivite ?

J’aimerais qu’il m’explique comment on peut être si “pointu” (pardon pour le jeu de mot) sur la question du couteau et soutenir, sans la moindre honte, la propagande grossière et mensongère que déverse jour après jour Russia Today ? Par exemple lorsqu’il sous-entend que la chaîne préférée du Kremlin a bien montré les images des pro-ukrainiens portant secours aux pro-Russes… Les journaux que j’ai regardé (ils sont en anglais), ceux qu’ils montrent comme preuve de ma “mauvaise foi” ne montrent qu’une partie — très furtive — de ces images, mais pas du tout pour en parler… Pour accuser l’Europe et les États-Unis de relativiser ce qui s’est passé à Odessa et maintenir leur version ! A savoir que les pro-Ukrainiens voulaient empêcher les séparatistes de sortir et les brûler vifs.

J’aimerais également qu’Olivier Berruyer m’explique ce que signifie son commentaire accompagnant la vidéo sur les trois officiers ukrainiens ayant les yeux en sang : “En fait ce sont seulement 3 agents des services secrets ukrainiens SBU – Groupe alpha, qui ont été capturés par les anti-maïdan de Donestk”. Le “En fait” sous-entend que j’ai menti sur le fait qu’il s’agit de trois officiers capturés par ceux qu’il appelle les “anti-Maïdan”. Or c’est ce que j’ai dit… Quant à ces trois mots — “ce sont seulement” — ils sous-entendent que la torture n’est pas si grave puisqu’il s’agit “seulement” d’officiers ukrainiens. Ah non pardon, ils sont en sang mais la torture n’est pas évoquée… Ils ont — seulement ? — été “capturés”.

Idem dans un autre article. Cette fois, il écrit que les “observateurs de l’OCSE étaient en fait des militaires”. Autrement dit, tout est permis ? Mine de rien, après avoir relativisé la torture, Olivier Berruyer légitime et justifie l’enlèvement d’observateurs.

2014-05-09-Capturedcran2014050913.59.27.png

Il n’y a pas à dire, c’est toujours un plaisir de voir des idéologues dogmatiques vous donner vous des leçons de déontologie.

Un peu plus gauche

Quant aux militants de la gauche radicale qui reprennent cette propagande et vont jusqu’à accuser les progressistes ukrainiens de soutenir un “coup d’état fasciste” en Ukraine, je me permet d’alerter ceux qui, de mes amis ou de bonne foi, peuvent entendre ces trois points :

  1. Euro-Maïdan était une révolte populaire contre une oligarchie mafieuse qui a toujours persécuté les progressistes.
  2. Contrairement aux sources russes ou pro-Russes, les progressistes pro-Ukrainiens tentent de respecter les faits même quand ils ne les arrangent pas. Personnellement, j’ai toujours reconnu et écrit qu’il y avait des manifestants d’extrême droite parmi la foule de Maïdan, ainsi qu’au sein du gouvernement d’Union nationale (provisoire) chargé d’aller vers des élections…. Où les ultras-nationalistes n’ont aucune chance de l’emporter.
  3. La grande différence entre l’extrême droite proche de Poutine (FN, nationalistes révolutionnaires, Douguine, partisans de l’Eurasie…) et celle qui veut l’unité de l’Ukraine, c’est que les ulras nationalistes ukrainiens participent à un gouvernement d’Union nationale désireux de laisser le peuple choisir ses gouvernants le 25 mai prochain. Quand ils commettent des crimes, comme à Odessa, l’Union européenne demande une enquête. À l’inverse, Poutine soutient et cautionne les horreurs commises par l’extrême droite séparatiste servant son impérialisme et ses intérêts, dans le but d’empêcher le peuple ukrainien de voter le 25 mai prochain.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas être vigilant envers toutes les propagandes ni vérifier les faits, cela veut même dire exactement le contraire.

Caroline Fourest – www.huffingtonpost.fr – 09/05/2014


AIDE : Bien, je lui ai déjà préparé une réponse aux petits oignons…

Mais comme j’aime bien avoir des sources solides, j’ai besoin de vous, en partie – surtout les ukrainophones.

Pourriez-vous :

  1. me trouver beaucoup plus d’informations sur cette histoire, en me traduisant en français les choses. On voit très mal sur cette vidéo. Sont-ce bien des journalistes qui interrogent ?
  2. traduire la vidéo en français. A-t-elle à ce point “ému l’Ukraine” ?
  3. traduire l’article du journal en lien en français. C’est quoi ce journal ?
  4. chercher pour voir comment cela a été repris et par qui en Ukraine ?
  5. trouver ce genre d’exactions (ou pire, bien entendu) par Secteur droit & co, à Maidan ou après.
  6. me faire part d’idées pour la réponse 🙂
  7. quelqu’un serait il ophtalmo ou en aurait il un sous le coude 🙂 ?

ATTENTION : je souhaite des commentaires constructifs et non insultants – n’oubliez pas que je risque d’être poursuivi si vous l’insultez (insultes interdites sur ce blog)

173 réponses à [Réponse] À propos des yeux ensanglantés de l’Ukraine, par Caroline Fourest (+ ENTRAIDE)

  1. albert Le 09 mai 2014 à 22h58
    Afficher/Masquer

    Veuillez excuser l’absence d’accents.

    Un conseil dans ce genre de polemique : restez factuel. C’est votre point fort, cultivez-le. Vous avez un peu tendance a devenir de plus en plus ironique ; c’est tentant vu le deferlement de propagande et de betise auquel participe madame Fourest (parmi tant d’autres), mais cela amoindrit votre propos. Le contraste ne sera que plus frappant. Il suffit de relever toutes les approximations, erreurs ou opinions non fondees qui constituent l’essentiel de son texte.

    Deja, relever l’utilisation du mot pro-Russe : lui demander ce qu’elle entend par la. S’agit-il de personnes demandant une intervention russe, un rattachement a la Russie? C’est une tres vieille technique pour discrediter des opposants de les presenter comme “agents de l’etranger”. On a connu ca en France quand le PCF etait fort : c;etait deja nos “pro-russes” a nous…

    C’est d’ailleurs la technique de … Poutine avec ses opposants en Russie!

    S’est-elle interessee de pres aux revendications des personnes qui occupaient les tentes de Koulikovo Pole, qui se sont refugiees dans la maison des syndicats d’Odessa, et ont ete brulees? Il me semble que ces personnes n’etaient pas des “agents de l’etranger’, mais manifestaient surtout leur opposition au gouvernement provisoire ukrainien. Voir par exemple sur un site d’Odessa :

    http://timer.od.ua/news/na_kulikovom_pole_zreet_raskol_430.html

    un article du 22 avril qui fait etat de debats au sein des activistes de Koulikovo Pole.

    Ensuite elle parle de RT comme d’une chaine pro-Russe. C’est meme une chaine … russe!

    Le principal probleme de madame Fourest est son irresponsabilite et son manque de rigueur intellectuelle. Disposer d’une tribune sur une radio de service public n’est pas donne a tout le monde. Cela impose des devoirs particuliers, en particulier celui de fonder ses analyses sur des informations sures, recoupees et verifiees.

    Cela etant, son texte peut aussi etre le point de depart d’un debat constructif. Par exemple, elle evoque a plusieurs reprises les “progressistes ukrainiens”. Ce serait interessant qu’elle explicite ce point ; de quels partis ou mouvements veut-elle parler? Par exemple peut-on etre a la fois “progressiste ukrainien” et oppose au gouvernement provisoire?


  2. Pravda Le 09 mai 2014 à 23h10
    Afficher/Masquer

    Au fait, vous vous rappelez au début de maidan, les policiers qui tiraient sur les manifestants portaient des brassards jaunes, ça ne vous inspire quelque chose ou je suis parano?


  3. Fabien Le 09 mai 2014 à 23h35
    Afficher/Masquer

    Dur débat que celui que vous venez de faire à @si.
    Le dispositif était vraiment déséquilibré.
    Vous ne vous en êtes pas trop mal sorti, mais je ne me sentais pas très à l’aise quant à l’atmosphère. Le journaliste du monde était insupportable.


  4. Philippe Le 09 mai 2014 à 23h44
    Afficher/Masquer

    1)En fait, la vidéo qu’elle a utilisée est celle-ci: http://www.youtube.com/watch?v=4JM0dgg15es
    D’autres extraits de l’interrogatoire sont disponibles (avec une meilleure qualité visuelle et, surtout, sonore), ici: http://www.youtube.com/watch?v=Y0X8QUoeESE

    2) Traduction de l’interrogatoire: demain si j’ai le temps et si ça n’a pas déjà été fait par un autre russophone plus réactif que moi.

    3) traduire l’article du journal en lien en français. C’est quoi ce journal ?
    Fait dans mon commentaire précédent

    4) chercher pour voir comment cela a été repris et par qui en Ukraine ?
    J’aurai de la peine à le faire, là je pense qu’on trouvera plutôt sur les sites ukrainophones. Du côté des faits plus ou moins avérés, en revanche, j’ai ça:
    http://podrobnosti.ua/podrobnosti/2014/04/27/973310.html
    du 27/04. Dans le deuxième paragraphe, on peut lire:
    “On montre des gens couverts de sang à des journalistes. Et seulement à des journalistes russes. Sur ces images, on peut voir que les officiers sont humiliés. Ils sont sans pantalons, les yeux bandés avec du scotch. Ils ont tous le visage ensanglanté. Manifestement, ces agents des forces spéciales ont été passés à tabac. Ils ont des traces de coups sur la tête et les jambes. Les yeux de l’un d’entre eux sont blessés.”

    Le ton est tout de suite beaucoup plus mesuré que dans l’article cité par C. Fourest… Cela étant, s’ils ont effectivement été passés à tabac, il s’agit d’un acte éminemment condamnable. Le responsables de insurgés dit qu’ils ont résisté lors de leur arrestation, d’où les traces de coup. Difficile à vérifier, en tous les cas.

    J’ajoute qu’au-delà de l’utilisation qui a pu en être faite, l’histoire des ces trois agents du SBU est assez intéressante. J’y reviendrai une fois la vidéo traduite.


  5. hervé06 Le 09 mai 2014 à 23h48
    Afficher/Masquer

    Olivier Berruyer,

    Peut-être que la réponse à la Fourest n”est pas ce qui compte le plus…

    Regarde ce que ces chiens ont fait à Marioupol aujourd’hui :

    https://www.youtube.com/watch?v=678n97eBQoI

    Il va bientôt falloir prendre les armes, nous aussi… Moins une que je file dans le Dombass : je serais un peu plus jeune, j’aurais achété dès ce soir un billet d’avion pour Rostov pour aller rejoindre les gens de là-bas et me battre à leurs côtés…


  6. Pikpuss Le 09 mai 2014 à 23h53
    Afficher/Masquer

    PS : Si des Nazis Flamands interdisaient l’usage du Français en Belgique, et bien l’on aurait très vite un référendum pour l’annexion de la Wallonie, de Bruxelles et des Communes du Sud de Bruxelles à la France. Nous Français trouverions cela complètement normal. Donc ne nous offusquons pas si les russophones de Crimée et d’autres régions d’Ukraine choisissent l’union avec la Russie pour les protéger. D’ailleurs les Flamands interdisent déjà l’usage du Français dans les conseils municipaux même si la grande majorité des conseillers est francophone alors qu’ils acceptent que leurs chaînes de TV soient inondées de films et de spectacles en Anglais en version originale même pas sous-titrés ! Les vraies frontières sont avant tout linguistiques…


    • Wilmotte Karim Le 10 mai 2014 à 18h36
      Afficher/Masquer

      “Si des Nazis Flamands interdisaient l’usage du Français en Belgique”

      C’est pourtant leur prétention. Et pas seulement les “nazis”.


      • lelis Le 11 mai 2014 à 01h36
        Afficher/Masquer

        Mais oui, mais oui… Tous les Flamands sont francophobes, ne chipotons pas…


  7. Janna Le 09 mai 2014 à 23h56
    Afficher/Masquer

    source vidéo :
    journal russe Komsomolskaïa Pravda. (La Russie est un journal très populaire).

    http://www.kp.ru/daily/26225.7/3107781/
    http://m.kp.ru/daily/26225.7/3107781/

    La vidéo – interrogation / entrevue 3 prisonniers de guerre détenu par les journalistes chaînes russes.
    Questions posées par des journalistes.
    J’ai lu article dans le journal,
    Article correspond à vidéo donnée. (ce qui peut être traduit par Google).
    Qu’est-ce qu’ils ont les yeux? La vidéo n’est donner pas la réponse.

    L’article mentionne qu’ils avaient résisté à son arrestation.

    “Agents du SBU lors de l’arrestation résisté.
    Ainsi ont été rembobiné la bande et des bandages ensanglantés.”

    Qu’est-ce qu’ils ont les yeux?
    Cette version de la discussion dans les forums:
    “Tête enveloppée en clair plus susceptibles de vouloir changer, de sorte qu’ils n’ont pas
    besoin de voir où et avec qui communiquer.
    Pas de pantalon – peur d’évasion. Il n’y a pas de personnes à protéger .
    Les yeux bandés, sanguine plus probablement des éraflures.
    On peut supposer qu’ils étaient sous les grenades assourdissantes et / ou les mêmes
    bouteilles avec CM.
    Susceptibles d’avoir été complètement déshabillé pour l’inspection, après survêtement a été
    donné de ne pas geler. Les yeux bandés pour à l’orientation sur ville n’était pas là .
    Je pense que les yeux sont mieux enroulez le ruban adessif/scotch ,si bandage, par hasard ,
    bougé.

    Les yeux bandés et fixé avec du ruban adhésif bandage sur la possibilité d’un retrait . Ceci est fait pour de nombreuses raisons , l’une d’elles , et en fait pas le plus important – la suppression de la possibilité d’évasion . Deuxièmement, les principales exceptions à identifier les personnes à l’endroit , comme il peut y avoir et le personnel opérationnel et des informateurs locaux , et tous les autres et les étrangers . Puis, quand ils seront livrés à l’endroit de la détention , et d’identifier les personnes qui travailleront avec eux , enlever les bandages .”

    P.S. :Les détenus et les prisonniers ont déjà échangé s’ils avaient les yeux crevés, leurs photos et interviews ont rempli tous les médias occidentaux.


  8. ploi Le 09 mai 2014 à 23h58
    Afficher/Masquer

    Hormis en géopolitique, C. Fourest sévit aussi en économie!! Et carrément dans un livre…

    Dans son livre (co-écrit avec Fiammetta Venner) “Marine Le Pen démasquée”, il y a un certain nombre de pépites relevées dans ce billet : http://www.communisme-liberal.fr/quand-caroline-fourest-et-fiammetta-venner-explosent-en-vol/#more-760

    Notamment : “Marine Le Pen souhaite aussi le rétablissement de l’« échelle mobile des salaires » pour indexer l’évolution des salaires sur l’évolution des prix. Une mesure qui conduirait à refuser la moindre sécurité de revenu et à déréguler les acquis sociaux. Pas vraiment de gauche.”

    Augmenter les salaires quand les prix augmentent = mal pour les salariés??? oO

    Le ridicule ne tuant pas, le livre ne se termine pas ici. Et ainsi confirme à tout le monde qu’on peut parler d’économie sans rien y comprendre (mais vraiment rien de rien) et en plus être publié!!

    Si on change de monnaie pour revenir au franc, voici ce qu’il se passerait d’après ce livre :
    “Un foyer ayant épargné 6 000 euros se retrouvera du jour au lendemain avec 6 000 francs au lieu de 39 360 francs.”

    Et à elle non plus personne n’a arraché les yeux… (par contre le cerveau, c’est moins sûr 😉 )


  9. Fool Prophet Le 10 mai 2014 à 00h01
    Afficher/Masquer

    Dispositif déséquilibré… c’est le moins que l’on puisse dire.

    L’intitulé de l’émission était sur LE TRAITEMENT DE LA CRISE PAR LES MEDIAS FRANCAIS.

    A l’arrivée, 4 journalistes dont le meneur des débats avec tous leur carte de journaliste et… un blogger avec tous le mépris que cela semble inspirer aux “vrais” journalistes.

    On commence avec le Piotre du Monde sur le plateau, la journaliste de Libé dans le dos de Olivier et qui se fout de sa gueule quand il parle, alors que sur le reste elle n’a rien à dire et qu’elle ne sait même pas que les campements des pro-russes se situaient devant la maison des syndicats… alors là on croit rêver.
    Mais au final, c’est quand même SON postulat que ASI reprendra pour rebaptiser l’émission débat… les médias prorusses ont gagné la guerre de propagande. Il ne me semble pas que c’était ce qui était le sujet de l’émission au départ. ça c’est un coup bas de Schneidermann.

    On poursuit avec la journaliste de ASI qui n’a cessé de harceler OB reprenant même sur le coup des agents du SBU énucléés… alors qu’on vient de comprendre que Caroline Fourest avait comme d’habitude raconté n’importe quoi… ET QUE C’EST QUAND MÊME ENORME… Elle reprend donc l’argumentation de la même Fourst sur Olivier disant qu’il s’agissait “seulement” d’agents des forces spéciales… alors qu’il disait qu’il s’agissait seulement d’une arrestation et non d’une preuve de la prétendue torture. Très vicelard et parfaitement malhonnête.

    Malgré tout, malgré ce format et ce tir permanent, vous avez réussi Monsieur Berruyer :
    – A rappeler l’importance des nazis au gouvernement même si je pense que vous auriez dû forcer le barrage de Schneidermann pour les nommer et rappeler leurs fonctions stratégiquement très importantes en période de guerre.
    – A signaler les pratiques profondément choquantes des gens de Svoboda et de pravy Sektor, même si le bon Piotr pense que ce brave Iarosh se recentre….
    – A rappeler que le coup de force de Maidan était complètement institutionnel… Là le brave Piotr a réagi de façon puérile avec son histoire de grand-mère.
    – A rappeler la manière de la Rada de gouverner par l’exclusion des députés communistes… Apparemment, le Monde n’est pas au courant pas plus que Libé de la localisation des tentes de Odessa.
    – A montrer que les oligarques que l’on dénonçait comme les alliés traditionnels du régime corrompu de Ianoukovitch ont financé Maidan dans le but de favoriser l’intégration européenne.

    Au final, c’est pas mal… Mais méfiez-vous quand même de Schneidermann… Sous ses dehors respectables, il joue gagnant-gagnant sur le coup. Il vous a placé dans une position très inconfortable alors que vous étiez le plus informé des intervenants de ce débat.

    Et si d’aventure, cette crise tournait de façon que le rôle des médias français soit remis en cause dans ce conflit, il ne manquerait pas de prouver par cette émission qu’il avait lui fait oeuvre de réflexion sur ce thème.


    • lanQou Le 10 mai 2014 à 03h00
      Afficher/Masquer

      Comme je ne suis pas abonné à asi, je n’ai eu droit qu’aux premières minutes, mais je reste interloqué que selon eux, le problème serait qu’on n’ait pas dit tout de suite que les victimes étaient des pro-russes.
      Ce qui me paraît choquant, c’est qu’on essaye de faire croire que c’est un tragique accident, “incident” même dans un beau lapsus de Schneidermann, et que la dépêche AFP soit prise pour le messie…


  10. Gatts Le 10 mai 2014 à 00h06
    Afficher/Masquer

    Il est inutile d’étayer une argumentation avec ce type de personne, elle utilisera toujours la confusion et son “aura” médiatique afin de minimiser ses énormités. Les commentaires précédents sont suffisamment complets.

    A l’inverse votre liberté de ton ou vos remarques décalées ( par exemple la vidéo d’Hitler), nécessaires sur un contenu majoritairement factuel seront utilisés de manière systématique afin de simplifier et travestir vos analyses complexes face à un public déjà acquis à sa personne ou se contentant de l’information diffusée dans nos chers médias officiels.

    La seule méthode vous permettant de lutter sans trop vous exposer aux attaques déloyales serait réponse extrêmement succincte sur les otages (une preuve définitive que ces hommes n’ont pas eu les yeux crevés) ainsi qu’une demande de justification de l’indéfendable ( par exemple sur la pauvre femme enceinte étranglée à Odessa).

    Plus votre réponse sera longue, précise et argumentée, plus cela laissera d’opportunités à un interlocuteur malhonnête pour choisir le point le moins accablant ou une opinion de votre part pour vous mettre en cause à nouveau. Mais CF se comporte tjrs malhonnêtement et elle sortira un nouveau bobard pour vous demander de vous justifier à nouveau.


  11. Ludmilla Le 10 mai 2014 à 00h14
    Afficher/Masquer

    ” En résumé : je ne peux pas avoir vérifié par moi-même si on leur a crevé les yeux avec couteau puisque je ne suis pas sur place. Ils ont en partie raison (difficile de connaître la vérité sans le témoignage direct des trois officiers) et en partie tort. Car à ce compte-là, il n’y aurait plus beaucoup d’articles dans la presse et il ne faudrait parler de rien.”
    donc ,mme Fourest nous explique de cette manière qu’un(e) journaliste peut extrapoler à sa guise certaines images sinon il ne se passe rien dans la presse ???? c’est incroyable !
    j’en reviens pas !


  12. theuric Le 10 mai 2014 à 00h19
    Afficher/Masquer

    En politique il ne peut y avoir de gentil.
    En revanche il y a des principes et y déroger est toujours perdant.
    La politique est l’une des dimension humaine les plus dure qu’il soit.
    La géopolitique a, de ce fait, des principes inextricablement et naturellement liés à la géographie.
    Ainsi, l’action menée par l’U.E. lui est destructeur et est même autodestructeur, l’origine de la petite phrase de Madame Nuland se trouve peut-être là.
    Pourquoi?
    Cette situation européenne crée plusieurs coins au sein même de l’U.E. puisque chaque état y a des intérêts historiques, religieuses, politiques, économiques, géographiques largement divergeant, certain pays se moque même de l’Ukraine comme de leur première chemise.
    Prenez la Grèce, la Pologne, le Portugal, leurs liens à la Russie sont différents, parfois même opposés et c’est cette opposition qui est la plus dangereuse pour l’Europe.
    Que cette analyse là ne soit pas effectuée me semble des plus surprenant et nous permettrait de porter un regard distancié sur ces événements.
    La gène, pour dire le moins, qu’avait exprimé Monsieur Hollande lorsqu’il avait demandé à Monsieur Fabius, au tout début de l’affaire ukrainienne, de ne rester qu’un bref instant en ce pays, hormis la forte présence de nazi dans ce gouvernement, se trouve peut-être également là: en tant qu’européen convaincu il savait cette situation dangereuse pour l’union.
    Forte présence de nazi et intérêts divergeant sont deux coins enfoncés entre les nations européennes et entre les peuples et leurs gouvernants qu’il sera, ensuite, impossible d’ôter.
    Surtout que cette situation dure depuis de plus en plus longtemps, ce qui renforce d’autant ces deux ébranlements.
    Madame Foureste peut-elle comprendre que, sur ces deux sujets, Monsieur Poutine n’a qu’à jouer le temps.
    Je ne suis pas médecin, ce qui fait que je ne prononcerais en rien sur ce qu’avance Madame Foureste.
    Sachant, de plus, que dans ce type de situation de pré-guerre civile, la cruauté répond souvent à la cruauté.
    En revanche il est patent que l’analyse que fait cette dame ne fait appelle qu’à nos seuls réflexes émotionnels, ce qui nuit toujours à la réflexion.
    Je vois mal Monsieur Poutine, comme elle semble le sous-entendre, se tirer ainsi une balle dans le pied.
    J’attends également la libération de ces trois messieurs pour avoir des nouvelles de leur santé.
    Mais allons plus loin dans cette analyse.
    Je l’ai déjà dit, le problème de Monsieur Poutine c’est la promesse qu’il fit de défendre les russophones d’Ukraine si ils subissent des agressions, ce que nous vîmes sur quelques vidéos.
    Ce serait là, d’après un homme politique américain à la retraite, le piège que tendent les occidentaux en instrumentalisant des partis extrémistes russes puis, grâce à eux, d’y renverser le gouvernement..
    Il est à noter, également, plusieurs arrestations opérées en Russie contre des représentants de partis politiques minoritaires (infos chipées au vol sur France-info, je dormais à moitié).
    Il faut savoir que l’un des signe d’un empire en déclin c’est l’existence de coteries en concurrence qui, dans une démocratie normale, se règle soit dans le silence des salons, soit entre les partis politiques.
    La Russie peut maintenant attendre.
    Elle sait que “l’emprunt” de l’or ukrainien par leurs amis étasuniens fera que ce pays rentrera au bercail russe dans peu de temps, que le temps est compté pour l’Amérique, une flotte loin de sa base coûte cher et que l’Union-Européenne se délite naturellement au rythme de ses relations avec ce gouvernement ukrainien.
    Presque tous les peuples d’Europe ont eu à souffrir soit de l’Allemagne nazi, soit, tel le Portugal, l’Espagne ou la Grèce, de régimes politiques d’un totalitarisme de droite jusqu’aux années 70 et la Grèce a vécu des temps très durs dans les années 40.
    Je compte environ deux cents les processus de mémorisation conscients et préconscient des peuples, de 1933 à 1975, la mémoire y est fraiche.
    C’est le premier coin qui s’enfoncera doucement dans l’esprit des gens.
    Le second est plus complexe vu le nombre de considérations qu’il faut prendre en compte.
    Toujours est-il que, de ne parler que de la France, les intérêts industriels, les liens affectifs réciproques entre les peuples français et russes, les logiques géostratégiques, les amalgames historiques inconscients des français entre aujourd’hui et les années 40, rappelés, avec ou sans dessein, dans certains films ou émissions télévisés, les anciens liens communistes, quoi que nous en pensions, la question n’est pas là, génèrent des troubles autant chez le peuple que chez les élus.


  13. Kiwixar Le 10 mai 2014 à 00h19
    Afficher/Masquer

    Olivier, essayer d’argumenter avec des crétins c’est comme de jouer aux échecs avec des pigeons : ils renversent les pièces, ils chient sur l’échiquier et à la fin ils paradent comme s’ils avaient gagné.

    Ne perdez pas votre temps avec la Fourest, vous ne jouez pas dans la même ligue : elle est grotesque.

    Continuez votre travail remarquable et honnête de recherche, de recoupement, en tâchant de garder l’émotion de coté. Il faut que votre blog puisse convaincre des réfractaires ou les lobotomisés, et pour cela il doit rester irréprochable, factuel, et ne pas prêter le flanc à des attaques de caniveau. L’émotion doit être réservée pour l’Ukraine qui sombre, pas pour les journalistes français qui ont touché le fond depuis déjà longtemps.

    Une petite blague en passant : vous savez pourquoi on a deux ministres à Bercy? C’est parce qu’en anatomie, un anus a deux sphincters, un qui se contracte volontairement et l’autre pas.


  14. theuric Le 10 mai 2014 à 00h29
    Afficher/Masquer

    Lire sur la fin des empires est toujours instructif, le vivre a quelque chose d’assez intriguant.
    D’observer l’histoire se faire devant mes yeux m’extasie plutôt.
    Bon, c’est vrai, nous risquons dans quelque temps d’être plutôt devant des tas de problèmes, mais quand même, quel pied!


    • Pikpuss Le 10 mai 2014 à 00h54
      Afficher/Masquer

      Je me demande si nous vivons réellement la fin d’un empire… Nous assistons à l’absorption inéluctable de toute l’Europe par une puissance qui possède une formidable armée, qui impose sa langue, sa finance, sa monnaie, son système social, sa culture, son cinéma. Une puissance qui avance masquée en finançant les pires terroristes que la Terre ait portés. Qui prendra le risque de provoquer une guerre mondiale pour détruire ceux qui lui résistent.. Cette fin d’empire est peut-être une propagande rusée. Les USA ont 315 millions d’habitants, donc un vivier de petits soldats presque inépuisable. Ils ont un réseau médiatique prévu pour endoctriner toute la Planète. Ils seront 400 millions tôt ou tard avec une natalité importante. Les élites américaines font la guerre depuis 200 ans. Comptez le nombre de pays qu’ils ont conquis, détruits et exploités. Leur soif de pouvoir est inextinguible. Regardez comment la France est devenue leur plus zélé vassal… Toutes nos élites sortent à présent de leurs grandes écoles et se retrouvent ensuite aux commandes de notre pays. Que dire de plus ? La fin d’un empire, encore une escroquerie intellectuelle de plus comme la fin du pétrole, le réchauffement climatique et le monstre Al Qaeda…


      • Kiwixar Le 10 mai 2014 à 02h13
        Afficher/Masquer

        Le peak oil, ce n’est pas la fin du pétrole. C’est la fin du pétrole PAS CHER.
        Il restera toujours plein de pétrole dans le sol, mais ce sera trop cher de l’exploiter, ou plus exactement : il faudra plus d’énergie pour le rendre disponible que l’énergie qu’il contient.

        L’âge de pierre s’est terminé avant la fin des pierres, donc l’âge du pétrole peut se terminer avant la fin du pétrole, avec une nouvelle forme d’énergie. Le problème c’est qu’il semble qu’on n’ait pas encore trouvé… donc la transition énergétique va faire mal.


  15. theuric Le 10 mai 2014 à 00h33
    Afficher/Masquer

    @Kiwixar,
    Vous parlez de deux personnes comme un tout.
    A chacun de voir le tout de son cru.


  16. Mroef Le 10 mai 2014 à 00h40
    Afficher/Masquer
  17. LA ROQUE Le 10 mai 2014 à 00h40
    Afficher/Masquer

    Lorsque j ‘écris qu’elle s’autorise à penser je fais allusion au sketch de Coluche” le journaliste”
    http://www.youtube.com/watch?v=gus0b8Z-Ez
    pfff…


  18. Old Ohm Le 10 mai 2014 à 00h44
    Afficher/Masquer

    Cette pauvre femme fait de la peine. Elle est en totale roue libre. Elle est prisonnière de ses turpitudes, laissez-la tomber. Ce n’est pas de notre faute si elle ne veut pas se soigner. Chacun de ses errements sont des aveux.
    Ceux qui me mettent en colère, sont ceux qui l’emploient, l’éditent, l’encouragent ou pire la récompensent, à l’instar du ministère de l’inculture. Cette médiocratie qui promeut les nuisibles et les impénitents. Vous savez, celle du Yalta Euromachin.

    Voyez l’anecdote entre Pujadas et François Ruffin racontée en vidéo par ce dernier:
    “Pujadas – Le débat ? très peu pour moi” (Fakirpresse).


  19. wesson Le 10 mai 2014 à 01h10
    Afficher/Masquer

    Attention, vidéo très très dure. Ces événements se sont passés aujourd’hui à Marioupol

    Des militaires Ukrainiens tirent sur des gens désarmés qui viennent, bras écartés, à leur rencontre.

    http://youtu.be/678n97eBQoI

    Bon courage à Fourest et consort pour justifier ce qui n’est rien d’autre qu’un d’assassinat.


  20. Mr K Le 10 mai 2014 à 01h32
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    il serait quand même intéressant de bien décortiquer cette affaire des 3 “observateurs” enlevés, avec des éléments irréfutables pour lui mettre le nez dans sa …

    Vous avez sans doute vu ce sympathique film avec Tom Hanks : “Forrest gump”.

    Caroline Fourest = “Fourest Dump”

    Cordialement.


  21. Phoque Yourmozeur Le 10 mai 2014 à 01h46
    Afficher/Masquer

    On ne voit pas très bien sur la vidéo mais il me semble bien qu’il y en a au moins un qui n’a plus son pantalon. Je pense donc qu’on peut affirmer sans l’ombre d’un doute et avec la même rigueur journalistique que C.Fourest, qu’on leur a aussi coupé les couilles, et sans doute avec un Opinel rouillé !

    Comme beaucoup d’autres, je ne suis pas bien sûr qu’il soit judicieux de perdre son temps à répondre à de tels baltringues.


  22. Epaminondas Le 10 mai 2014 à 01h48
    Afficher/Masquer

    L’enjeu pour Caroline Fourest est certainement de décrédibiliser le site, mais c’est moins afin de faire oublier l’article auquel elle répond si soigneusement, que pour qu’on n’accorde pas trop d’importance à ce qui est dit d’elle dans celui qui concernait les FEMEN : vous lui avez donné une certaine publicité, et il est dévastateur pour elle.
    Vous devriez peut être le remettre en première page (si je puis dire), ça lui ferait les pieds.
    Il est inutile de démonter son article point par point ; dénoncez sa manière de gonfler un mot (un adverbe ici plein d’ironie et de malice) pour vous faire passer pour un propagandiste, et cacher son manque général d’objectivité.


  23. LutterPourLaPaix Le 10 mai 2014 à 01h49
    Afficher/Masquer

    1) Ne pas perdre de vue la raison pour laquelle les militaires ukrainiens ont été pris : ils venaient capturer un chef résistant. Tout le monde semble l’oublier. C’est sûr qu’ils n’allaient pas repartir avec des fleurs. C.Fourest semble ne pas vouloir admettre qu’il s’agit d’une vraie guerre. Elle en reste à la dénomination “séparatistes” comme s’il s’agissait de terroristes. Le plus rageant est cet espèce d’amateurisme de journaliste de salon quand des gens meurent.
    2) Ce n’est pas à vous, Olivier, de faire le travail de vérification que C. Fourest semble avoir oublié de faire et dont elle a la seule responsabilité. D’ailleurs elle est prise en flagrant délit de mensonge, il ne faut pas hésiter à le marteler.
    3)citation : “Je ne regrette pas une seconde d’avoir rapporté cet enlèvement — dont personne ou presque n’a parlé en Europe ” L’EGO de cette fille est disproportionné , ne l’oubliez pas ! C’est son point le plus faible. Evidemment, il est normal que personne ne nous parle de rien vu l’immense block out de l’info sur l’Ukraine en cours dont elle ne paraît pas se rendre compte
    4) Le reste ne sont que des amalgames : Poutine (FN, nationalistes révolutionnaires, Douguine, partisans de l’Eurasie…) ??????? La complotiste c’est elle !
    5) Le parti pris est évident. C.Fourest est une personne malhonnête et insensible. Elle ne voit de l’humanité que d’un seul côté et par conséquent est partie prenante pour la guerre.
    6) Vu son EGO et le fait qu’elle cherche à exister, elle est prête à toute polémique. Ne lui donnez pas cette occasion pour répandre sa propagande nauséabonde.


  24. DELAGARDE François Le 10 mai 2014 à 02h07
    Afficher/Masquer

    Un journaliste de FR3, dont la compétence est évidente avec le plus grand sérieux, , commente, à sa façon, les protestataires en Ukraine.
    Les Mamies terroristes qui risquent de renverser les putschistes de KIEV!!! Vont-ils mettre en prison ces dangereuses miliciennes armées de parapluies?


  25. casper Le 10 mai 2014 à 02h58
    Afficher/Masquer

    Certains commentateurs soulignent. a raison, qu’il est illusoire de penser obtenir de C. Fourest qu’elle reconnaisse ses mensonges ou a tout le moins un modeste “j’admet, j’avais tort, au temps pour moi”. Elle est trop engagée dans son délire pour perdre ainsi la face (sans compter que c’est son gagne-pain).

    Mais il ne faut pas oublier que dans une discussion polémique, la cible n’est pas le contradicteur mais les auditeurs, comme explique dans l’excellent “thank you for smoking” (passage a propos de la glace au chocolat et a la vanille).

    C. Fourest le met d’ailleurs ce principe en pratique, puisqu’elle ne s’adresse jamais a Olivier, mais essaie plutôt de le décrédibiliser aux yeux de ses lecteurs potentiels, puis de produire des arguments que ses propres lecteurs pourront répéter dans les dîners en ville.

    L’important est donc, plus que de répondre personnellement, de produire un contre-argumentaire qui sera susceptible d’aider les lecteurs encore hésitants (les autres, nous y compris, sont perdus pour le camp d’en face) a se faire une idée du degrés de fausseté et de perversité du discours de Fourest.


  26. Sébastien Le 10 mai 2014 à 03h35
    Afficher/Masquer

    Ce qui est remarquable avec Caroline Fourest, c’est sa totale objectivité, sa nuance, son équilibre, son absence de parti pris et sa modestie. Une véritable Sainte-Nitouche.
    Quand on est russophobe à 3000%, atlantiste et néo-conservatrice à 4000%, quand on joue le caniche de BHL et de tous les pouvoirs occidentaux, il faudrait être sacrément doué pour me faire perdre mon temps à discuter ou argumenter une seule seconde sur le moindre sujet avec cette personne.
    Sa position idéologique la décrédibilise avant même d’avoir mis le pied sur la ligne de départ.
    Pour ce qui est de son discours, que j’analyserais seulement d’un point de vue psychologique, donc un argumentaire sur la personne (avant d’entrer dans le débat, il faut tout de même savoir à qui on a à faire) sa seule qualité se réduit à être une surdouée de la rhétorique, du noyage de poisson, de l’inversion accusatoire, de la culpabilisation, de l’anathème le plus violent quand elle est acculé au fond du ring, de l’absence totale de recul, d’un égo stratosphérique. A priori, c’est la définition littérale d’une perverse.


  27. nouche Le 10 mai 2014 à 04h13
    Afficher/Masquer

    je le trouve bien son ajout, elle reconnait pleinement qu’elle soutient un gouvernement d’extreme droite, je la cite :
    – j’ai toujours reconnu et écrit qu’il y avait des manifestants d’extrême droite parmi la foule de Maïdan, ainsi qu’au sein du gouvernement d’Union nationale
    – ils commettent des crimes, comme à Odessa

    apres, comme plusieurs, ils esperent qu’ils vont rendre le pouvoir, je l’espere aussi, juste que je suis moins naif, car j’ai lu leurs ecrits, leurs declarations, et ils ne respectent qu’une chose : la force, la rue.

    Et ils l’ont deja montre : combien de fois le gouvernement a essaye de desarmer Secteur Droit, sans succes. Bonne chance au gouvernement elu dans ces conditions, si jamais il y en a un, car les elections, a la vue du nombre de morts au quotidien, semblent bien lointaines


  28. casper Le 10 mai 2014 à 05h18
    Afficher/Masquer

    Sinon l’argument du “les nazis n’ont de toute facon aucune chance de gagner l’élection” est intéressant en lui meme.

    Premierement, meme un demeuré peut comprendre que les elections du 25 n’auront pas lieu dans un climat propice. De fait, le gouvernement putshiste envisage carrement de ne faire voter que les regions de l’ouest (ou Svoboda fait justement ses meilleurs scores).

    Mais en plus, les prétendus “démocrates” de maidan auraient pu avoir leurs élection sans putsh, simplement en attendant un an la fin du mandat en cours. Ca pour le coup, c’aurait été respecter la règle du jeu démocratique.

    Sauf a dire que ces élections étaient jouées d’avance a cause de la pression du pouvoir en place. Alala, mais ca ca serait reconnaître que la démocratie ne se résume pas a l’élection. Et ca c’est du populisme ma petite dame, limite du complotisme.


  29. grub Le 10 mai 2014 à 05h23
    Afficher/Masquer

    @ Olivier

    Les preuves :

    – Une vidéo où l’on voit 3 hommes attachés, assis sur des chaises, un bandeau sur les yeux dont un peut-être tâché de sang.
    Ils répondent à leurs ravisseurs qui les filment, eux et des pièces d’identités qui semblent leurs appartenir.
    Ils parlent visiblement russe.

    – Un article Ukrainien.

    Fourest nous dit qu’elle ne parle pas Russe et à priori elle n’a pas essayé de savoir ce que disent à la fois les ravisseurs et les prisonniers dans cette vidéo.

    Elle base donc son information uniquement sur une interprétation toute personnelle d’une vidéo (la torture et les 3 bandeaux ensanglantés) et sur un article Ukrainien aux infos non vérifiées puisque les prisonniers n’avaient pas encore été libérés.

    Elle fait son mea-culpa en disant
    1- qu’elle aurait dû citer ses sources (la moindre des choses)
    2- que la seule inconnue c’est la manière dont ils ont été mutilés (alors que ça n’est pas visible sur la vidéo et que l’information provient d’un article non vérifié donc à mettre au conditionnel)

    Donc Olivier, ne pas inverser les rôles, ça n’est pas à vous de vous justifier.
    Elle est journaliste donc à elle d’aller chercher l’interview des 3 prisonniers libérés pour prouver ses dires.


  30. Eric Le 10 mai 2014 à 05h24
    Afficher/Masquer

    Constructifs ? On va essayer.
    Déjà qu’est-ce qui permet à madame Fourest d’affirmer que ces hommes ont été torturés ? Les premières secondes de la vidéo permettent de bien détailler les corps :
    – Y’a pas de sang sauf sur le bandeau. Alors si on lui a pas arraché les yeux on ne peut même pas affirmer que c’est le sien.
    – J’aperçois en tout et pour tout un unique ématome sur une cuisse.
    – Oui les visages ont l’air d’avoir pris quelques coups. Est-ce que c’est de la torture ? Une bagarre ? On en sait rien.
    Maintenant je ne peux qu’inviter madame Fourest à taper le mot “torture” dans un moteur de recherche et elle aura plein d’images.
    Elle notera que la torture quand elle laisse des traces ça n’a strictement rien à voir avec ce qu’il y a ici.
    Alors est-ce qu’on les a torturé uniquement en frappant au visage ? Encore une fois y’a des marques mais rien de commun avec la torture.
    Du coup et là ça semble poser problème à beaucoup de journalistes français :
    Je suis un vilain séparatiste et je vais torturer des gens à grand coups de barre à mine avant de les exhiber devant la télé. Je tape où ?
    a) Au visage pour que le monde entier voit en moi un boucher.
    b) Au corps et je leur remet des fringues après pour faire comme si j’étais un ange.

    Oui quelques difficiles secondes de réflexion permettrait de parvenir à une conclusion simple : si ces hommes ont été torturés ça n’a pas laissé de trace, donc on a pas de preuve, donc on en sait rien.

    Tant qu’à dénoncer des gens qui pratiquent la torture pourquoi ne pas taper sur les USA ?
    http://www.lefigaro.fr/international/2008/03/08/01003-20080308ARTFIG00583-bush-met-son-vetoa-un-texte-contre-la-torture.php
    http://www.theguardian.com/world/2008/mar/10/usa.humanrights


  31. simple citoyen Le 10 mai 2014 à 06h36
    Afficher/Masquer

    Plusieurs choses toutes simples:
    1. la salle est en fait remplie de journalistes. Imagine-t-on vraiment que le fait d’arracher les yeux soit une pratique si courante qu’une salle peine de journalistes ne le relaient? En particulier si les coupables sont présents et s’en vantent?
    Il eut été facile de le savoir en lisant par exemple l’article qu’y consacrait le Daily Mail en date du 27/04. La tribune de Fourest date du 06/05.
    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2614365/Ukraine-Special-forces-officers-captured-bound-blindfolded-peoples-militia-Donetsk-region.html
    2. Il semble probable que la video à laquelle se réfère continument Fourest soit celle de Komsomolskaya Pravda, reprise par news.eizvestia.com à partir d’une video publiée sur Youtube par un certain ” ” dont le profil Youtube est étonnant.
    Par ailleurs si news.eizvestia.com est ukrainienne et peu connue, KP est une référence.
    A ce niveau, plusieurs faits apparaissent:
    .la seule mention d’yeux arrachés est liée à la vidéo du profil Youtube. C’est écrit dans le détail de la vidéo.
    . pourquoi un journal comme eizsvestia n’a pas cru bon d’utiliser directement la source originale pourtant visible par la présence d’un logo connu de tous en Ukraine? Idem pour Fourest?
    . la “source” militante de Fourest se serait donc contentée de relayer une info de si piètre qualité, à moins qu’elle ne soit désinformée localement. Est-ce une source?
    http://www.youtube.com/channel/UCUogCLKtPnCY4J4BS7lUvSA
    3. une observation sommaire permet de voir que ce sont probablement les bandes de plastique enserrant leurs yeux et leurs oreilles qui ont coupé la peau. On remarque évidemment d’autres traces de coups. Mais rien n’a filtré quant aux conditions de leur arrestation. Au vu des conditions locales, les tuméfactions et autres blessures peuvent tout aussi bien résulter de leur arrestation que de leur interrogation. La torture étant encore autre chose. On peut remarquer aussi la buée qui est présente sur la face intérieure de ces bandes de plastique, au moins pour l’un d’entre eux, ce qui indique une présence prolongée de ces liens.
    C’est d’autant plus significatif que la précision du mode opératoire et la proximité dans le temps de ce qui est décrit confère une évidente crédibilité quant à l’évènement décrit. Or rien ne permet dans cette vidéo ou tout autre source de le dire.
    Du coup est totalement occulté la raison de leur arrestation.
    4. Comment une journaliste de ce niveau peut-elle à la fois critiquer l’orientation pro-russe de RT en l’utilisant pour décrédibiliser son information, mais penser que KP va diffuser une vidéo faisant passer les éléments pro-russes pour des monstres? Non crédible.
    5. Les vidéos auxquelles elle fait référence montrent toutes un déferlement de violence incroyable et une véritable chasse à l’homme dans tout le bâtiment. La seule parli des dizaines montrant un acte de secours est celle de l’échafaudage dont elle parle. Mais y avoir accès sur Youtube par exemple, nécessite de voir postées les dizaines d’autres montrant des atrocités. Les forces de l’ordre n’ont commencé à intervenir et protéger le bâtiment et s’occuper des blessés qu’à la nuit tombée. http://www.kp.ru/daily/26227.5/3110207/ et http://www.kp.ru/online/news/1728045/ par exemple.
    Enfin, il est évident pour ceux qui ont vu la vidéo que ce ne sont pas les attaquants qui amènent cet échafaudage au pied du bâtiment, sur le côté, loin des exactions, mais de simples habitants d’Odessa.
    7. Passons sur les raccourcis et les manoeuvres. Le dernier point est celui qui attaque Olivier quand elle écrit “Autrement dit tout est permis”. Donc mine de rien, après avoir fait preuve d’un laxisme extraordinaire dans l’exercice de sa profession, après avoir rapporté des faits erronés, transformé les bourreaux en victimes car provoqués, elle donne maintenant des leçons et accuse tout simplement Olivier de justifier l’enlèvement d’observateurs? Tiens, et où trouve-t-elle cet argument?
    Sur les observateurs en question, le Document de Vienne est un protocole militaire et concerne des opérations militaires. Le fait que lesdits observateurs se soient déplacés en civil semble avoir été au coeur de la préoccupation de ceux qui les ont arrêtés. Le reste est du domaine du droit international.
    Dernier point qui m’a amusé: Fourest consacre un nombre important de ses interventions aux Femen: que n’a-t-elle commenté la photo d’Odessa?

    Au final quoi?
    Pas grand chose.
    Fourest fait ce qu’elle croit devoir faire. C’est au public de se faire une opinion. Il y a suffisamment de matière dans ce contexte précis pour que ceux qui s’y attachent ne la considèrent plus comme une source sûre. Qu’elle soit partisane ou non, consciemment ou non, peu importe.
    Ce qu’il faut retenir c’est la nature des procédés et la qualité du travail d’investigation ou de réflexion.
    Les forces de marché feront le reste: elle perdra des lecteurs et auditeurs.


  32. Hergastul Le 10 mai 2014 à 06h45
    Afficher/Masquer

    Je trouve louable le fait de chercher la vérité comme vous le faites, d’autant que cela siginifie être doté d’empathie pour ce qui se passe en Ukraine.
    Mais cette quête est rendue estrêmement difficile par l’éloignement, les témoignages indirects, la propagande qui sévit des deux bords.
    Quelle que soit la position de Caroline Fourest, j’espère que vous ne vous laisserez pas entraîner dans une guerre d’égo pour montrer à tout prix qui a raison.
    Passons plus de temps à dénoncer la montée de la haine et les outils utilisés en ce sens plutot que de rentrer nous mêmes dans des guerres de tranchées journalistiques pour savoir qui détient LA vérité. Caroline Fourest, tout comme n’importe qui d’autre en ce moment, doit comprendre la probabilité importante que les informations qu’elle reçoit puissent être manipulées.
    A part de vrais correspondants sur le terrain, intégrés aux populations locales, travaillant pour un pays totalement neutre par rapport aux développements en cours dans ce conflit, je ne vois pas comment on ne peut pas être extrêmement prudent avec tout ce que l’on reçoit.
    Dans tous les cas, passons du temps à dénoncer ce qui se passe et les tactiques utilisées des deux côtés pour attiser la haine qui ne fera qu’empirer plus tard le massacre de tous les civils, plutôt que de compter les points d’un match entre blogs, svp.
    Bonne continuation,


  33. jeanmaire Le 10 mai 2014 à 08h17
    Afficher/Masquer

    Je pense que Mlle foureste est sincère dans son explication. La ou il y a clivage c’est qu’à ce jour une majorité de l’Europe est atlantiste et peut importe les conséquences politique économique et militaire qu’elles impliquent dans la crise Ukrainienne. C’est à vous de démontrer que la politique étrangère des Etats-unis depuis les années 60-70 jusqu’à ce jour est dangereuse pour la stabilité du Monde. Pourquoi Kennan n’est pas convaincu par les arguments de l’Administration. Il considère qu’il « enflammera les tendances nationalistes, anti-occidentales et militaristes de l’opinion publique russe » et qu’il constitue « l’erreur la plus fatale de la politique américaine dans l’après-guerre froide ». « Pourquoi, demande-t-il, les relations Est-Ouest devraient-elles
    être centrées sur le fait de savoir qui serait allié avec qui, et par voie de conséquence
    contre qui dans le cas d’un conflit militaire totalement imprévisible et très improbable ? » D’autres analystes tentent d’évaluer les conséquences possibles de ce nouvel
    engagement des Etats-Unis sur le continent européen. La première risque d’être
    financière, les pays concernés n’ayant pas les moyens de la nécessaire modernisation de leurs armées. A plus long terme, l’extension de l’Alliance si près des frontières de la Russie risque de renforcer les nationalistes et les communistes. Est-il dès lors
    raisonnable d’assurer aux pays d’Europe médiane que l’armement conventionnel et
    nucléaire américain pourra être utilisé en cas d’agression extérieure ? Le Général de Gaulle avait la même vision “La France doit avoir avec la Russie une relation stable et amicale” Refuser la politique bipolaire, dite « des blocs » ; pour le Général, le but est clair : desserrer l’étau dans lequel sont pris les alliés de l’une ou de l’autre superpuissance, se servir d’une hégémonie pour balancer l’autre. On retrouve l’idée qui l’animait déjà en 1944, lors de sa visite à Staline ; l’ambition reste la même : rendre sa liberté d’action à la France. La détente est la condition nécessaire au maintient
    de son rang dans le jeu international ; pour cela, il faut convaincre les Russes, que dans le monde multipolaire qui se dessine, leur intérêt bien compris est de ne pas laisser les Européens s’inscrire dans la seule clientèle américaine. À cette fin, il importe que l’URSS se souvienne qu’elle est la Russie, c’est-à-dire une puissance européenne :d’où la formule « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural » qui a souvent été mal comprise.

    Les questions européennes ne doivent pas être réglées sous l’égide d’un tête-à-tête russo-américain ; ce sera l’un des succès de son voyage à Moscou que d’amener ses interlocuteurs à admettre que « les problèmes de l’Europe doivent être considérés d’abord dans le cadre européen ». On est loin de compte !


  34. pipiou83 Le 10 mai 2014 à 08h44
    Afficher/Masquer

    Petit cours de droit international à l’attention de Mme Fourest.
    Voir ci-dessous le lien sur un article de Robert Charvin, Professeur Émérite de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, Doyen Honoraire de la Faculté de Droit et de Science Politique de Nice (France).
    http://www.lapenseelibre.org/article-la-question-ukrainienne-une-etape-dans-le-processus-de-deconstruction-du-droit-international-par-l-123022300.html
    A la différence de Mme Fourest, à la fin de l’article, il y a ses sources.
    C’est un complotiste lui-aussi ?
    Je m’empresse d’aller mettre ce lien sur le Huffington Post.

    Merci à Norton pour l’info.


  35. Ljotunn Le 10 mai 2014 à 09h07
    Afficher/Masquer

    “Ne parlant pas russe, je pense que les séparatistes le revendiquent et en parlent dans cette vidéo.”

    J’ai vu que personne n’avait relevé, mais en gros, elle ne comprends rien à ce qui se dit dans la vidéo parce qu’elle est en russe, mais elle en tire des conclusions quand même sans se la faire traduire ?! O.O Donc elle dit que les séparatistes russes revendiquent de leur avoir arraché les yeux alors même qu’elle ne parle pas russe et ne comprend pas un traitre mot de ce qui se dit dans sa vidéo !!!!

    Ah c’est facile dans ce cas de tirer des conclusions parce qu’un “informateur” lui a dit, sans même prendre la peine de recouper avec d’autre sources, ou même de vérifier ce qui se dit dans sa propre source de départ ! Je trouve ça hallucinant quand même !


  36. Cedric Le 10 mai 2014 à 09h19
    Afficher/Masquer

    Olivier,

    Merci beaucoup pour tout votre travail de recherche et d’information.

    Attention toutefois a garder un sens de la nuance et que la reponse ne devienne pas une attaque personnelle.

    Je vous conseillerai ou de ne pas en faire ou de la garder la plus simple possible car finalement elle peut tenir en une phrase: “Merci de ne pas feindre de vous excuser a propos de l’arme employee mais bel et bien de reconnaitre que l’acte de mutilation totalement gratuit dont vous avez parle comme exemple de la barbarie des separatistes ne s’est jamais produit.”

    Ce qui ne semble pas etre une demande extravagante a un journaliste qui rapporte une information fausse car il n’a pas verifie son unique source.


  37. Champignon98 Le 10 mai 2014 à 10h02
    Afficher/Masquer

    Pour ce qui est de critiquer la Russie, je pense qu’il y aurait aussi quelque chose de très simple et efficace à faire (pas forcément là tout de suite) : une simple copie du rapport d’Amnesty sur ce pays, celui de l’an passé par exemple. Avec des gens raisonnables, c’est un juge de paix. Avec des gens raisonnables, bien sur.
    Vous répondrez ainsi à l’accusation d’unilatéralisme, et on pourra constater au contraire que CF ne fera pas de chronique critique sur les putschistes.


  38. Alain34 Le 10 mai 2014 à 10h04
    Afficher/Masquer

    Pour ceux qui ne l’ont pas vu… Le Grand “Journal” d’hier soir, avec , Vladimir Fédorovski, C. Fourest, N. Polloni, A. Nivat…
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-grand-journal-l-emission.html?vid=1067628
    Et la 2eme partie :
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-grand-journal-l-emission.html?vid=1067628


  39. Anne Wolff Le 10 mai 2014 à 10h29
    Afficher/Masquer

    Caroline Fourrest, c’est un peu Pierre et le Loup, elle a raconté tant de mensonges avérés qu’il devient difficile de croire qu’elle puisse dire la vérité.

    Utilisation d’argument d’autorité : On aimerait déjà savoir qui cet expert qu’elle disqualifie sans aucun argument concret : complotiste ?… , Un point qui mérite un débat et des arguments fondés de la part de Fourrest. Un débat de fond, je doute qu’elle en soit capable, l’argument d’autorité, dont elle fait grand usage, qui se fonde dans un rapport de force psychologique et social n’en est pas en soi.

    Coup de force: elle énumère la façon dont les yeux des victimes auraient pu avoir été ôtés, mais je ne vois pas quelle amène aucune preuve que cela ait réellement eu lieu. Qui sont les victimes et que leur est-il arrivé exactement et qui leur a fait cela, dans quelles circonstances… ? Après seulement il sera possible de débattre sur base de faits concrets

    Un élément qui confirmerait le fait que les formation de Praviy Sektor sont des gens tout à fait capable de brûler des humains vivants

    Venezuela/Ukraine font partie d’une même étape de la globalisation marchande, ce qui est nouveau, lundi, le président de l’Assemblée Nationale Diosdado Cabello a dévoilé que certains des groupes de déstabilisateurs avaient été formés directement par Praviy Sektor.
    Dans la nuit qui a suivi, un commando a attaqué un metrobus, ils ont menacé le conducteur avec un révolver, l’on arrosé d’essence avant de lancer sur lui des cocktails molotovs qui s’allument par contact. Le chauffeur brûlé au deuxième et troisième degré est à l’hôpital… il lui faudra six mois pour se remettre de ses brûlures….
    Sur cet épisode, en espagnol… http://www.aporrea.org/oposicion/n250524.html
    http://www.aporrea.org/oposicion/n250294.html
    http://www.aporrea.org/oposicion/n250379.html
    Le coup d’état en Ukraine, et la tentative qui se déroule au Venezuela sont liées. Au Venezuela ce sont également des groupes fascistes et néo-nazis qui sévissent.(ORDEN, Manos Blancas, JAVU…)
    Nous savions qu’une partie des dirigeants du mouvement avaient été formés soit à Harvard où deux anciens d’OTPOR y sont professeurs
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-venezuela-theorie-de-coups-d-etats-doux-une-pratique-paramilitaire-de-violence-et-terreur-122894858.html
    soit en Serbie
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-raul-capote-cubain-ex-agent-double-de-la-cia-et-les-coups-d-etats-doux-123082522.html
    grâce à des bourses étasuniennes (les fonds qui alimentent la dissidence fasciste sont les traditionnelle NED, USAID, Freedom House, IRI…)

    C’est un des nombreux parallèle qui peut être fait entre Ukraine/Venezuela. Avec ce grand avantage qu’au Venezuela (et chez les voisins) un immense travail a été fait pour
    1) étudier le fonctionnement des coups d’états doux dans leur moindres détails et applications, c’est d’ailleurs grâce à cela qu’il a échoué et que à présent nous assistons au prémisses d’une phase de guerre asymétrique… l’attentat contre le chauffeur faisant partie des méthodes terroristes utilisées.
    2) retracer les filières de financements et des séminaires, stages d’entraînement qui démontrent que des groupes nazis sont financés par “Washington”. J’ai donné à ce sujet les deux liens les plus complet, il existe des dizaines de travaux, produits tant par de grands journalistes – conspirationistes comme la majorité de l’Amérique Latine : Pinochet et Condor leur donne quelques bonnes raisons de l’être et là bas quand on parle de 11 septembre et complot on pense 1973 et renversement d’Allende… et c’est déjà bien suffisant.
    3) il faut savoir qu’une grande menace plane sur le Venezuela aussi, le général en chef du commandement Sud US, Kelly a annoncé que ses troupes se tenaient prête à intervenir “humanitairement” au Venezuela, elles campent à la frontière en compagnie des paramilitaires colombiens de sinistres réputations du fasciste Uribe.
    Les USA ont un besoin urgent du pétrole vénézuélien pour poursuivre leur guerre contre la Russie et la Chine
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-ukraine-gaz-petrole-et-laboratoire-neonazi-et-la-piece-maitresse-venezuela-123418505.html
    Tout cela dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Pentagone Joint Venture 2020… qui a titre Obtention de la domination du Spectre complet – autrement dit et tel que le Pentagone lui-même le décrit : Appropriation des ressources et contrôle des habitants sur toute la planète…. ce ne sont pas des délires de complotistes mais bien les leurs tels qu’ils les décrivent en toutes lettres et cela a de quoi nous inquiéter en urgence en ce moment !
    Ici quelques arguments pour mettre Fourrest au pied du mur sur le thème du complot : qui délire en fait ?
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-la-domination-du-spectre-complet-en-amerique-et-dans-le-monde-3-122405924.html
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-militarisation-imperialiste-nouveaux-masques-pour-de-vieux-projets-107691122.html

    Pour comprendre mieux l’utilisation transcontinentale des méthode de Sharp

    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-optor-les-contre-revolutions-au-venezuela-comme-ailleurs-117156941.html

    Toutes les références données sont des traductions de l’espagnol (Latino) de travaux et articles qui ont eu un grand retentissement en Amérique Latine, mais restent ignorés en Europe.


  40. Jean Le 10 mai 2014 à 10h36
    Afficher/Masquer

    Caroline n’évoque pas son côté partisan pour les Femen dont il lui est difficile d’être plus intimement proche…

    Et que ces Femen soient partisanes du côté de Svob… qui est clairement du côté néona… donc fa… Tout en étant financées par George S… qui est lui même très partisan du côté des USA.

    Difficile après ça pour Caroline de nous faire croire qu’elle serait “antifa” ou neutre !


  41. RienQueLaVérité Le 10 mai 2014 à 14h06
    Afficher/Masquer

    Caroline Fourest, prenez un billet d’avion pour aller rechercher la vrai information, au lieu de ragoter des dires de troisième main.

    Que dites-vous Caroline à propos de ce journaliste russe, qui se trouve entre la vie et la mort en ce moment ? Que dites-vous à propos de la liberté d’expression en Ukraine aujourd’hui ?
    Je vous souhaite une excellente déconfiture, Fourest Caroline !


    Violations de la liberté d’expression en Ukraine : l’OSCE préoccupée

    Par La Voix de la Russie ¦ L’OSCE condamne les nouveaux cas d’enlèvement, d’agression
    et d’intimidation de journalistes en Ukraine. L’organisation appelle également à prendre
    des mesures pour prévenir de telles violations des droits fondamentaux, a déclaré
    la représentante de l’OSCE pour la liberté des médias Dunja Mijatovic.

    Dunja Mijatovic estime que les attaques quotidiennes contre les journalistes en Ukraine sont
    « une violation flagrante des droits fondamentaux de l’Homme. »

    Depuis récemment, le travail des journalistes en Ukraine s’est sensiblement compliqué. Les journalistes
    sont constamment arrêtés, et ne sont pas admis en Ukraine pour des raisons diverses. Vendredi,
    le correspondant de la chaîne RT a été blessé à Marioupol, alors qu’il réalisait un reportage.

    Source : http://french.ruvr.ru/news/2014_05_09/LOSCE-appelle-a-prendre-des-mesures-pour-lutter-contre-les-violations-de-la-liberte-d-expression-en-Ukraine-1455/


  42. lelis Le 10 mai 2014 à 14h23
    Afficher/Masquer

    Mr Berruyer,

    [Modéré : désolé, je me suis déjà expliqué 10 fois là dessus, cherchez sur le blog svp – des commentateurs posent la question tous les jours]

    Interpellé sur l’unilatéralité de vos propos, vous avez argué, en substance, que “pas besoin de parler en mal de la Russie, notre gouvernement le fait déjà bien assez”… C’est une pirouette que j’estime indigne et qui décrédibilise complètement votre propos, d’autant plus que je ne vois pas trop où et comment le gouvernement français se plait à critiquer fortement et continuellement la Russie de Poutine (j’insiste : la Russie DE POUTINE, hein, ne venez pas me taxer de xénophobie!). Certains disent ou sous-entendent que la presse française subventionnée = la Voix du Gouvernement. Pfff, ça ne mérite même pas un commentaire, ça, tant c’est excessif.

    Ce n’est pas du journalisme, ce que vous faites, ni même de l’analyse objective, donc de valeur, car elle est incomplète, en plus de faire la part belle à des sources dont il est légitime de craindre qu’elles soient très propagandistes (Russia today et consorts). Peut-être me direz-vous qu’il ne faut pas confondre journalisme et blog ouvert à tous ? Ouais. Certes. Mais ça ne suffirait pas à me convaincre du bien-fondé de votre démarche ni de son honnêteté intellectuelle indubitable.

    Pouvez-vous m’expliciter un peu ? En espérant, bien entendu, que ce ne sera pas sur le ton de la moquerie ni de l’ironie facile, ou à coups de qualificatifs jugés diffamants, du genre “pro-Atlantiste”, “fasciste” et j’en passe.

    Merci d’avance, respectueusement.


    • RienQueLaVérité Le 10 mai 2014 à 21h44
      Afficher/Masquer

      A lelis : Je ne vois pas en quoi la réponse suivante d’Olivier Berruyer que vous reprenez serait une pirouette : “pas besoin de parler en mal de la Russie, notre gouvernement le fait déjà bien assez”

      Lorsqu’on entend seulement l’accusation parler, sans aucune preuve, et empêcher la défense de s’exprimer, sur quasi tous les médias télé-radio-papier, est-il illégitime ou malhonnête de faire parler l’autre partie uniquement, en contrepartie ? Autre partie qui se trouve à l’évidence être dans son droit le plus strict.
      Vous êtes sans doute de ceux qui sont pour les sanctions à l’encontre de la Russie, dont le président, qu’il vous plaise ou ne me plaise pas, a quand-même l’immense majorité de son peuple avec lui ! Que vous estimiez ou non que la Russie est une démocratie, la Russie n’est pas votre affaire mais celle de son peuple. L’ingérence vient de l’Occident et sa finalité n’est jamais désintéressée. D’accord, vous n’avez pas parlé de sanctions mais de critiques. Donc le gouvernement ne critique pas la Russie continuellement selon vous. Il ne fait que la sanctionner et la montrer du doigt à chaque micro qui se présente. Main dans la main avec l’Oncle Sam.

      Il suffit de faire une recherche sur votre moteur de recherche, pour voir que l’ensemble de la presse américano-européiste fait du copier-coller jour après jour, en partant de la même source.

      La première tâche si je peux me permettre, est de se dépolluer le cerveau de cette soupe nauséabonde que l’Occident diffuse à travers les médias de masse, au premier rang desquels figure la télévision, outil spécialement conçu et développé pour la propagande de masse.
      (démonstration : 1984, de Georges Orwell)

      La propagande me parait bien plus installée à l’Ouest qu’à l’Est, cher.
      Elle va de paire avec la dissimulation, le mensonge, l’omission volontaire, l’inversion de la réalité, et j’en passe la liste serait trop longue.

      En attendant, les nazis ont été installés en Ukraine par la volonté des USA et la complicité de l’Europe. Vous parlez d’objectivité mais vous ne me semblez pas savoir de quoi vous parlez. Informez-vous par vous-même et vous verrez que tout ceci bien plus complexe que ce que les médias veulent nous faire avaler. Bien plus dangereux aussi car l’heure est grave.

      En fait, ce que fait Olivier Berruyer s’appelle de la démystification, ou debunking pour faire style.
      Rien à voir avec le journalisme, ou alors d’investigation.

      Pour terminer je reprendrai quelques citations d’hommes ayant marqué leur temps, pour calmer les consciences et prendre du recul si besoin :

      « L’erreur ne devient pas vérité parce-qu’elle se propage et se multiplie.
      La vérité ne devient pas erreur parce-que nul ne la voit. » Gandhi

      « Seuls les petits secrets doivent être protégés. Les grands sont gardés secrets
      par l’incrédulité du public. » Marshall Mc Luhan

      « On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu’on ne s’y attend de sa part,
      en raison de son origine, de son milieu, de son état et de sa fonction, ou en raison
      des opinions régnantes de son temps. Il est l’exception, les esprits asservis sont la règle. »
      (Friedrich NIETZSCHE, Humain, trop humain)


      • lelis Le 11 mai 2014 à 01h51
        Afficher/Masquer

        En postant ici, je craignais me faire dégommer en moins de deux et sans réponse réelle, dans le genre “vous ne savez pas de quoi vous parlez”, ou “vous êtes manipulé par l’Ouest”, ou encore “vous êtes contre les Russes”.

        Mes craintes étaient malheureusement fondées, comme vous le démontrez, “RienQueLaVérité”. Votre pseudo est tellement éloquent qu’il ne me reste plus qu’une seule chose à faire, rassurez-vous, j’ai compris : me taire, voire dégager.

        Salutations.


    • lelis Le 11 mai 2014 à 02h02
      Afficher/Masquer

      Merci pour votre réponse, Mr Berruyer. J’en prends acte, et vous me permettrez de ne pas être entièrement convaincu par votre argumentation, qui me parait fortement manichéenne.

      Vous ne répondez cependant pas à une de mes interrogations, que je vais donc formuler autrement : votre position clairement anti-euro/anti-UE, que j’ai lue/vue/entendue ailleurs qu’ici, ne déforce-t-il pas le fait que vous seriez “tout à fait objectivement” anti-Occidental ici, avec strictement rien de rien à reprocher (ou, au minimum, à discuter) du côté russe ?

      Tant dans ce dossier Ukraine que dans les autres de votre blog, je ne vois que de l’unilatéralité totale. Je ne pense pas avoir repéré le moindre exemple inverse.

      Et l’argument selon lequel les medias habituels ne dénonceraient que les “défauts” de la Russie ne me paraissent pas recevables : ou j’ai la berlue, ou j’ai vu, je vois encore beaucoup, un peu partout, des critiques de l’ultralibéralisme à la sauce anglo-saxonne etc. Et je ne suis certainement pas le seul.


      • olivier69 Le 11 mai 2014 à 04h40
        Afficher/Masquer

        Lelis
        Jusqu’à présent, vous parlez d’unilatéralité ! Mais vous voulez imposer un choix ? Une dualité (une canalisation entre deux blocs)…
        Vous découvrez avec une certaine amertume, une troisième voie intellectuelle : honnête ? Intellectuellement, il regarde chez lui, avant de regarder chez les autres.
        Ne vous est-il pas venu à l’esprit que Mr Berruyer refuse que la France ne soit contrainte à choisir un camp et qu’il préfère une autonomie relative pour nous, concitoyens dans le cadre d’une autre Europe (une troisième voie).
        Pourquoi, les capitaux joueraient-ils avec les frontières de l’Europe en notre nom ?
        Cdlt


      • lelis Le 11 mai 2014 à 10h21
        Afficher/Masquer

        Vous ne répondez pas du tout à mon questionnement. Je vous laisse donc, en vous remerciant pour m’avoir laissé m’exprimer.

        Bon dimanche électoral, avant celui du 25 mai (je pense,là, à l’auti-UE)


  43. Armiansk Le 10 mai 2014 à 17h15
    Afficher/Masquer

    QQQQQ
    Cher Monsieur Berruyer. Je trouve parfois dans vos textes une vague hésitation entre la défense de la vérité journalistique et celle d’un régime moins démocratique qu’autoritaire. Je considère les «seulement» que pointe C. Fourest comme des mots malheureux, qui ne font effectivement pas témoignage d’objectivité ; et j’en ai fini avec les qualités que je pourrais trouver à cette personne. Néanmoins, globalement, j’apprécie le regard précis et généralement très sérieux que vous portez.

    Je crois que personne n’a encore signalé ici l’origine de la vidéo qui constitue la totalité de l’article d’e-izvestia «Les fascistes russes …». Le compte youtube est celui d’un „Igor Igoritch”, qui donne dans le paratexte de la vidéo des informations sur «le terroriste moskvitch „Strelkov“» : son nom (Guirkine, né en 1970), celui d’une femme (née en 1938, sa grand-mère ?) et de son enfant (né en 2004), ainsi que son adresse avec carte, et relie les tortures à celles infligées au député Rybak et à un étudiant de 19 ans. Les deux autres vidéos sur ce compte sont : «Un américain lit le Coran» (sous-titre : Pierre Vogel, pourquoi les chrétiens iront en Enfer) et «Discours d’Ayman al-Zaouahiri (nb: Al-Kaïda) sur l’EIIL (nb:État islamique en Irak et au Levant), anciennemment EII». Je ne sais pas s’il adule ou dénonce ces vidéos.


  44. Buleh Gila Le 10 mai 2014 à 17h15
    Afficher/Masquer

    Cette vidéo est parue aussi sur Anna News il me semble (ils couvrent la Nouvelle Russie et la Syrie).

    Tant les officiers que les interrogateurs parlent en Russe, pas en Ukrainien.

    Je ne suis pas médecin, mais il semble que le chauve (ou rasé) se soit pris des coups sur la tête.
    Mais surtout, je conseille de vous arracher un œil, pas nécessairement les deux, et ensuite de répondre à un interrogatoire de manière précise avec un ton offusqué plutôt qu’en hurlant.
    Si vous y arrivez, essayez alors avec le deuxième œil.

    Il y a d’autres vidéos sur Anna News où l’on voit nettement que des personnes arrêtées par les rebelles saignent et présentent des marques de coups.

    Rebelles signifiant de ces groupes plutôt russophones anti-Maïdan et/ou séparatistes, alors qu’en fait on doit qualifier de rebelles ceux de la junte de Kiev qui ont réussi la première étape de leur putsch.

    Les personnes arrêtées sont par exemple :
    – des ivrognes ayant commis des violences liées à la situation mais pas vraiment militantes,
    – des pro-Maïdan et des Pravy Sektor ayant tenu des bâtiments officiels récupérés par les rebelles, présentés à la foule pour demander pardon, globalement des gamins paniqués et des hommes mûrs, symboles francs-maçons tatoués à l’avant-bras,
    – des Pravy Sektor délogés de leurs planques.

    Les arrestations ne sont pas faites dans les règles de l’art des écoles de police mais par des rebelles civils militants, sous la menace d’armes à feu, et dans des combats à la barre de fer ou au gourdin, les coups ne doivent pas s’arrêter instantanément.

    Des policiers rebelles sont impliqués dans les arrestations mais eux-mêmes opèrent comme on opère là-bas.

    On peut bien attendre d’officiers de ne pas s’être laissés prendre sans réagir.

    C’est là qu’on se rend compte que les saloperies des médias mainstream engagent des termes bien orientés comme le mot torture.

    N’oublions pas que les médias occidentaux ont bien avoué quarante-deux morts dans l’incendie d’Odessa. Ceci ne peut que pousser à croire la version de l’incendie maquilleur de massacre de près de deux cents personnes (visage et mains seuls brûlés, traces de meurtres par balles à la tête, assassinat au câble électrique d’une femme enceinte témoin gênant …).


  45. Thomas13 Le 10 mai 2014 à 17h48
    Afficher/Masquer

    Merci encore a Olivier pour son travail enorme, remarquable et tres utile.

    Les arguments.

    1 La personne : Mme Fourest est une manipulatrice caricaturale. C’est un cas d’ecole et l’occasion est tres belle pour vous faire connaitre. Beaucoup le savent deja (sa plus grande faiblesse, on peut meme imaginer qu’on la obligee a vous repondre, elle fait deja tache). Avec les manipulateurs, il faut denoncer en montrant les techniques de manips. Il ne faut pas se laisser emmener sur son terrain ou elle va vous pieger sur un point qu’elle saura mieux que vous ou une petite erreur que vous auriez faite (cela est rare mais peut vous arriver), et au final noyer le poisson en suggerant que c’est 50/50 puis vous insulter et suggerer que vous etes un facho malhonete.

    2 Introduction. Elle est habile dans sa justification car elle se cache derriere le fait que ce n’est pas une specialiste et qu’elle ne parle pas ukrainien. Elle vous oblige donc a vous positionner aussi. Vous animez un site internet et vous denoncez les manipulations les plus evidentres, repetees, apparentes probables, mais vous ne parlez pas non plus russe ou ukrainien. Elle va pretendre donc qu’elle est plus objective que vous et qu’en plus elle defend les valeurs du bien, de la democratie, contre la torture …
    Il est donc primordial de lui presenter qui est mister Berruyer (ca vous fera connaitre de ses lecteurs et detracteurs). Contrairement a elle, vous presentez des vraies informations qu’on ne trouve pas ou quasi dans les medias tradis francais. vous faites tres peu de commentaires et souvent au 2eme degres, vous revenez et approfondissez avec des infos supplementaires ou contradictoires. vous n’avez pas peur de vous corriger, contrairement a elle qui n’a jamais admis s’etre trompe sur rien alors qu’elle porte systematiquement des jugements definitifs sur des sujets qu’elle ne connait pas. C’est une tres grande faiblesse de ce genre de narcissique a tendance perverse.
    Vous ne faites jamais de sentimentalisme bien pensant, elle ne fait QUE cela.

    3. Partant de la, la torture, ne tombez pas dans son piege qui insinuerait que vous l’auriez justifie, ne lui repondez meme pas sur ce point, ne vous justifiez pas trop, c’est son piege pervers : elle attaque et force donc l’interlocuteur a se justifier, de ce fait il parrait pas clair, voire coupable au yeux du public. Et a ce moment la elle va s’appuyer sur la moindre petite erreuer ou imprecision dans votre rethorique pour demontrer que vous etes bien la bete.
    Donc vous ne tombez pas dans le panneau, vous reiterez et lui repliquez simplement qu’elle prouve et demontre elle-meme dans le papier du HP qu’ elle n’a aucune source fiable, ne fait aucune verification (elle pourait demander a sa cherie de traduire) Manque total de professionalisme. Donc non seulement elle colporte avec vehemence de la propagande pure et simple dans les grands medias francais (France Culture, Le Monde, HP), mais en plus elle cree elle meme avec son sentimentalisme, sa bien pensance, son style et sabelle petite face d’ange l’archetipe du discours manipulatoire ampifie et dangereux : celui qui mene a la haine et a la guerre en touchant les sentiments d’une part et le sentiment d’appartenance de l’autre (si vous etes de gauche, alors il faut penser comme ca; si vous voulez etre du bon cote, alors il faut savoir ca …). Voila son business. Ce n’est qu’une tache et une hyenne qui perverti la realite pour nous vomir une propagande haineuse contre l’ennemi : celui qui ne pense pas comme il faut (je ne pense pas que vous l’ecrirez ainsi …)

    3bis Concernant les agents de lOSCE, qui n’en n’etaient pas, c’etait des espions, point barre.

    4 En profiter pour revenir toujours et encore sur Odessa. Les evenements d’Odessa sont le tournant decisif. Regardez Vladimir Fedorovsky, il a collabore avec les medias antirusses et antipoutine sur les plateaux depuis les JO, mais la c’est trop ! Tous les russes, ukrainiens et meme francais a qui on presentera ce drame et le scandale de l’utilisation par les US et leur junte contre le camp anti-maidan lui-meme et contre la Russie seront scandalises. Il y a tout dans ce drame. C’est un tournant qui restera un fait historique. Dans 5 ans il y aura des films a ce sujet, des livres, des enquetes. Dans 10 ans des monuments.
    Mme Fourrest est une fasciste dans sa maniere de proceder : elle puni ceux qui pensent d’une maniere deviante non-officielle. Et de plus dans ce cas la, elle defend des groupes nazis ultraviolents qui ont commis un massacre avec visiblement le soutien de la junte au pouvoir, elle meme conseillee probablement par la CIA. Ensuite elle vous traite d’ideologue dogmatique … Elle perverti systematiquement le sens des mots et retourne les verites ; mais les faits sont tetus !

    Voila c’etait mes reflexions.

    C’est la debandade Olivier, vous avez toutes les cartes en main (sauf les medias pour l’instant, bien sur).


  46. JR Le 10 mai 2014 à 19h14
    Afficher/Masquer

    Bravo à Olivier Berruyer pour son travail approfondi, honnête, et surtout très courageux dans le contexte médiatique actuel. Internet représente décidément le seul véritable contre-pouvoir de demain!

    Expert militaire des espaces postsoviétiques, russiste et slaviste, enseignant la langue, la géographie, l’histoire et la géopolitique russes, voici ma contribution sur le point n°3:

    1) Traduction de l’article du journal en lien (http://news.eizvestia.com/news_politics/full/615-rossijskie-fashisty-vzyali-v-plen-treh-oficerov-ukrainskih-oficerov-i-vykololi-im-glaza-video):

    Précisons d’emblée que ce n’est pas de l’ukrainien, mais du russe standard, comme souvent chez les médias et les leaders ukrainiens mêmes les plus nationalistes. Il faudra revenir sur le problème de cette “langue” ukrainienne, en fait un agrégat inégal par régions de dialectismes (des patois) d’origine russe (forcément, c’est historique, ce sont presque tous originellement des russes ethniques), dont le sourjik, parlé dans la partie centrale de l’Ukraine, est l’exemple le plus connu, accompagnés d’une “dérussification” par importation de polonismes; langue toujours pas fixée, récente (apparition timide au XIXe s. dans les cercles intellectuels nationalistes), et qui représente surtout un INSTRUMENT d’une construction POLITIQUE en mal d’identité. C’est extrêmement important dans l’analyse du présent dossier, mais passons pour aujourd’hui sur ce point…

    “Les fascistes russes (i.e. de Russie, ndt) ont capturé trois officiers du service “Alpha” ukrainien (forces spéciales antiterroristes, ndt) et leur ont énucléé les yeux”

    La main des terroristes russes de la bande du GRU (service de renseignement russe, ndt), qui font sauter les yeux de leurs victimes.

    C’est avec les mêmes traces de torture qu’on été tués le député Vladimir Rybak (jeune député du parti “Patrie” de Timochenko, retrouvé dans le fleuve Torets à Slaviansk quelques jours auparavant, et d’ailleurs peut-être exécuté par “Secteur droit” lui-même, car il en savait un peu trop sur Maïdan – affaire à suivre – , ndt) et un étudiant de Kiev âgé de 19 ans. Le dialecte des personnes menant l’interrogatoire est clairement du moscovite. Les chaînes fascistes de Russie interviewent en toute sérénité des personnes venant juste d’être estropiées … (en voix off, la voix du terroriste russe (i.e. de Russie, ndt) Strelkov). Information еizvestia.com.”

    Sous la vidéo, des indications qui ne concernent pas le fond de l’article.

    2) “C’est quoi ce journal?”

    “Les Nouvelles économiques” (http://news.eizvestia.com/) est le premier journal quotidien économique ukrainien, fondé en 2004 par l’ancien rédacteur en chef de “Buisness”. Depuis deux ans, il n’est plus publié sous forme papier, mais seulement sur Internet. Il appartient au groupe “Media Invest Group”, basé à Kiev et possédant plusieurs médias d’affaires, tous russophones (http://mediainvest.com.ua). Il est très antirusse.

    L’article est extrêmement orienté, dans chacun de ses termes.
    Par exemple, le “dialecte moscovite”, c’est du russe, tout simplement! Le russe parlé en Russie et par 80% d’ukrainiens, en tant que “langue parlée à la maison” (le seul critère valable), faut-il le rappeler! Les Ukrainiens soi-disant torturés parlent d’ailleurs exactement le même “dialecte moscovite”!
    Autre exemple, l’emploi de l’adjectif “russe”. En russe, il y a au moins deux adjectifs pour le traduire: “русский”, pour désigner ce qui est russe ethniquement et culturellement, en dehors de toute considération de citoyenneté et de nationalité, et “российский”, pour désigner ce qui renvoie explicitement à la Russie dans le sens de Fédération de Russie, l’Etat russe. Ici, c’est le deuxième adjectif qui est employé, emploi qui se révèle ici très partisan.
    On remarque enfin l’inversion accusatoire complète concernant le “fascisme” supposé de la Russie; c’est d’autant plus énorme qu’il faut savoir qu’en russe le mot fascisme (фашизм), pour des raisons historiques, désigne essentiellement le national-socialisme allemand, le mot “nazi” (нацистский) étant récent et servant surtout à désigner les néo-nazis depuis l’apparition du mouvement skinhead en Russie. Dans ce sens, les vétérans “pro-russes” du sud-Est et les Criméens ont raison d’écrire sur leurs pancartes: “Halte au fascisme!”

    3) Commentaires personnels

    Je n’ai pas le temps de traduire la vidéo, désolé. Dans l’esprit des séparatistes, l’interview a pour but de montrer et de confirmer que les forces du gouvernement fantoche de Kiev interviennent bien dans le Sud-Est de l’Ukraine, d’où les plans répétés sur les pièces d’identités, plaques, insignes, armes, etc. et de médiatiser pour montrer cela au monde… et à la Russie en particulier.
    Le média responsable de la prise de vue est la “Komsomolskaïa Pravda” (communiste) russe (et non son équivalent ukrainien, on reconnaît bien le logo incrusté – voir sur le bandeau du site ici: http://www.kp.ru). On voit d’autres micros, dont l’un est simplement marqué “Russie”, et un autre frappé du “5” de la chaîne de télévision pétersbourgeoise Pyatiy Kanal (http://www.5-tv.ru/).
    Les yeux bandés et les membres attachés sont la moindre des précautions en cas de capture ennemie, rien d’anormal. Les pratiques actuelles sont au scotch de déménageur et au serflex, pratiques, très efficaces et peu coûteux. Les yeux doivent être bandés, car les prisonniers ne doivent pas savoir où ils se trouvent, et sans doute aussi ne pas savoir qu’ils sont en présence de médias. Dans le contexte de médiatisation de l’interrogatoire, l’histoire de l’énucléation (traumatisme qui entame un personnel bien davantage que ce que l’on voit) est totalement invraisemblable, ici on joue sur la couleur rouge que l’on peut voir sous les bandeaux pour crier au loup.

    Bien à vous!


  47. Houari-Hugo Le 10 mai 2014 à 21h19
    Afficher/Masquer

    Je ne comprends rien à ce qu’ils racontent dans cette vidéo, mais je vois que pour des types qui auraient eu les yeux arrachés, ils se penchent vers les micro pour parler (surtout celui interrogé à 1:00).
    Enfin bref, si eux ont les yeux arrachés, moi je tape avec mes pieds sur mon clavier en ce moment même!

    Bonne continuation.


  48. LBSSO Le 10 mai 2014 à 22h31
    Afficher/Masquer

    Olivier , rapidement quelques arguments

    1.”Euro-Maïdan était une révolte populaire contre une oligarchie mafieuse qui a toujours persécuté les progressistes”.
    révolte populaire: aucun doute; infiltrée par l’extrême droite aucun doute;MAIS instrumentalisée (attention les mots ont leur importance) par les américains aucun doute (conversation téléphonique interceptée, déplacement d’autorités américaines.,OTAN…)

    2.”Contrairement aux sources russes ou pro-Russes, les progressistes pro-Ukrainiens tentent de respecter les faits même quand ils ne les arrangent pas.”
    Vous pouvez rappeler que:
    -la radio financée par le congrès américain sera doute impartiale
    -les divers mensonges que vous avez indiqués

    .” Où les ultras-nationalistes n’ont aucune chance de l’emporter.”

    La question n’est pas de savoir qui l’emportera mais de constater actuellement que l’UE et les USA ont couper l’Ukraine en deux grâce à leurs erreurs . Et la Russie un peu moins européenne ce que regrettent des personnalités comme Adler et Attali.

    3.”La grande différence entre l’extrême droite proche de Poutine (FN, nationalistes révolutionnaires, Douguine, partisans de l’Eurasie…) et celle qui veut l’unité de l’Ukraine, c’est que les ulras nationalistes ukrainiens participent à un gouvernement d’Union nationale désireux de laisser le peuple choisir ses gouvernants le 25 mai prochain. Quand ils commettent des crimes, comme à Odessa, l’Union européenne demande une enquête. ”

    Et sur les tirs à Maïdan ?


  49. chatard Le 11 mai 2014 à 00h28
    Afficher/Masquer

    Sur sa page Facebook, Caroline Fourest écrit à propos de “l’affaire des yeux crevés”:

    “Une mise au point à l’intention de ceux qui relaient la propagande russe, relativisent les tortures en Ukraine, légitiment les enlèvements… tout en accusant de “haine ordinaire” ceux qui essaient de les dénoncer.”

    En n’argumente pas. Du haut de son arrogance, de son pouvoir, elle ACCUSE.
    Mais qui est-elle pour accuser? Quel est la légitimité de son pouvoir?

    Est-elle l’ambassadrice de l’humanisme, de l’honnêteté intellectuelle, de la tolérance, de la vérité, de la morale, de ce qu’il faut dire ou penser, des mots qu’il faut utiliser?

    Non, cependant elle se présente comme tel pour déstabiliser un non-interlocuteur en le plaçant sur le banc des accusés. C’est une technique de manipulation violente, perverse qui oblige l’autre à douter de lui-même, à se justifier, à se taire, à se culpabiliser. C’est une négation de l’altérité.

    Olivier Berruyer a étudié la crise ukrainienne, son argumentation repose sur des faits, est articulée par une logique. Il n’a pas à douter de l’objectivité de la thèse qu’il développe. Il a le droit de citer.

    Y’en a ras-le-bol de ces censeurs institutionnels, de ces moralisateurs, de ce nouveau clergé qui ne dit pas son nom et qui dicte une morale totalitaire aux autres sans l’appliquer à lui-même.

    Les blogs indépendants sont maintenant, de fait et de droit, le contre pouvoir de la presse ce qui corrige une situation obscène et injuste.

    Au tour des blogs d’accuser ceux qui ont les yeux crevés. Voici une idée de slogan pour les Femen: FUCK THE PRESS, IN WEB WE TRUST!


  50. Cacatoès à crête Le 11 mai 2014 à 03h58
    Afficher/Masquer

    Salutations à Olivier et à tous les lecteurs du blog,

    Après avoir passé de nombreuses heures à écouter vos interventions et lire vos articles, je me décide à commenter…

    Eh bien ça y est, pour vous être écarté de la ligne de pensée mainstream, vous voilà sous le feu de Caroline Fourest, polichinelle de la version officielle, dont les approximations et la malhonnêteté intellectuelle ont été maintes fois démontrées, notamment par Tariq Ramadan (peu importe ce qu’on pense du personnage).

    Le simple fait qu’elle ait pris pour argent comptant les paroles d’une militante sans vérifier ses sources en dit long sur son parti pris. Vous avez clairement montré qu’il y avait des débordements du côté pro-russe alors qu’elle minimise le rôle des néo-nazis de cette pseudo-autorité putschiste, ayant même la naïveté de croire qu’un gouvernement composé au tiers de membres de Svoboda aura à coeur de mener des élections démocratiques (!!!). Peut-être faut-il lui rappeler la liste des membres de Svoboda actuellement à des postes-clés ?

    Elle qui vous reproche de «jouer sur les mots», demandez-lui pourquoi elle vous met dans des catégories parfaitement novlanguiennes, dénuées de sens, comme «complotistes», alors qu’elle soutient elle-même que tout ça est un coup des Russes !

    «Maïdan était une révolte populaire» = alors que les leaders de la révolte ont été formés en Pologne… http://nie.com.pl/13-2014/tajemnica-stanu-tajemnica-majdanu (je ne parle pas polonais, si quelqu’un pouvait confirmer la nature de l’information…)

    On passera aussi sur ses non-arguments du style «les médias russes ont montré la vidéo des pro-Ukrainiens aidant les pro-Russes mais ombien de personnes pour montrer des pro-Ukrainiens aidant des pro-Russes..?
    furtivement donc en fait c’est comme s’ils l’avaient pas montrée»… Bon d’accord, ici au juste c
    P.S: pour ceux qui ne verraient pas d’intérêt pour l’Occident à aider les putschistes, je pense que l’affaiblissement d’une zone sous contrôle russe historiquement et un éventuel élargissement de l’Union Européenne sont des arguments suffisants…

    La question n’est de toutes façons pas de savoir qui fait de la propagande (dans un conflit tout le monde en fait, seuls ceux qui vivent encore dans le monde des Bisounours relayé par BFM-TV l’ignorent), mais qui fait du parti-pris, et que l’Occident qui s’auto-proclame bien plus libre que la Russie cache SCIEMMENT certaines informations alors qu’il expose des demi-vérités ?

    Amicalement



Charte de modérations des commentaires