Si on m’avait dit qu’un des rares politiques de premier plan lucide sur l’Ukraine, ce serait Mélenchon… Ce texte est plein de bon sens et de vision équilibrée. J’aime beaucoup son titre : “gouffre de la raison”.

Pour finir, je parle de l’Ukraine. J’y pense beaucoup. Je redoute ce que l’enchaînement de la bêtise, des provocations et de l’aveuglement propagandiste peut produire. Cent ans après le déclenchement de la guerre de 1914 nous méritons mieux que le pitoyable numéro pavlovien actuel. Savoir que des navires de guerre français sont entrés en mer Noire aux cotés des USA et que le ministère français ment sur leur nombre et leur mission m’effraie davantage encore.

Les Etats-Unis et l’Europe, dans leur sillage, sont engagés en Ukraine dans une stratégie d’engrenage absurde face à la Russie. Comment comprendre l’ingérence permanente des Etats-Unis dans le dossier ukrainien, pourtant si éloigné de ses frontières, alors que l’Europe directement mitoyenne est censée s’en préoccuper au premier chef ? Chaque semaine un nouveau dirigeant états-unien se déplace pour soutenir le gouvernement provisoire de Kiev auquel participent, comme on le sait, plusieurs néo-nazis hier dénoncés par le Parlement européen lui même. Et quels visiteurs ! Le directeur de la CIA, John Brennan, était ainsi en voyage officiel à Kiev les 12 et 13 avril. Il a été suivi le 22 avril par le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden. Cet activisme est délibéré. Il ne résulte d’aucune légalité internationale ni d’aucun intérêt légitime des USA dans cette zone. Les USA rejouent ainsi un lamentable scénario de guerre froide sans objet ni but d’action rationnels. Il s’inscrit dans la droite ligne de leur stratégie pour faire adhérer à l’OTAN tous les anciens pays du bloc de l’Est, en totale contradiction avec la lettre du Traité de l’Atlantique Nord. Cela a commencé en 1999 avec l’adhésion de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque. Cela a continué avec l’adhésion en 2004 de la Bulgarie, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et les trois pays baltes directement à la frontière russe. Cela s’est poursuivi en 2009 avec l’adhésion de la Croatie et de l’Albanie. Le projet d’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN soumis au Parlement ukrainien par le nouveau pouvoir de Kiev vise à parachever ce plan états-unien. Il est clairement dirigé contre la Russie. Pourquoi ? Pourquoi la Russie prend–elle ce statut d’adversaire ? Où est l’intérêt européen dans cette affaire ? Et l’intérêt français ? On nous dit « la cause c‘est le régime Poutine ». Je me demande bien pourquoi. Mais admettons. Dans ce cas, que dire de l’Arabie saoudite, du Qatar et de je ne sais combien de régimes de cette sorte que les mêmes cajolent sans trêve ? Et si la Russie est traitée en adversaire, comment s’étonner qu’elle réagisse et utilise toutes les situations pour rétablir le rapport de force que lui imposent les Etats-Unis ? Ce que je dis là ne comporte pas d’appréciation sur la légitimité de l’action mais sur sa logique. Qui pouvait croire que la Russie se laisserait agresser sans rien faire pour faire reculer un adversaire qu’elle n’a pas souhaité ?

Alors qu’elle devrait être une force d’apaisement dans cette escalade, l’Europe met de l’huile sur le feu. Elle l’a encore fait la semaine dernière, lorsque le Conseil des ministres des Affaires étrangères des 28 a sommé la Russie de retirer ses troupes stationnées à la frontière avec l’Ukraine. Comment l’Europe peut-elle ainsi prétendre régenter le déploiement de l’armée russe sur son propre territoire ? Pourquoi l’Europe n’enquête-t-elle pas, à l’inverse, sur la présence suspectée en Ukraine de soldats des sociétés militaires privées états-uniennes DynCOrp et Greystone Limited, ne parlant ni le russe ni l’ukrainien, mais en uniforme ukrainien ? Pourquoi ne s’alarme-t-elle pas que l’essentiel des victimes tuées dans les heurts des dix derniers jours soient des militants pro-russes ? Pourquoi ne dénonce-t-elle pas l’intégration sous uniforme ukrainien des milices ultra-nationalistes de Pravyi Sektor ? Pourquoi ne s’émeut-elle pas que des membres du pouvoir de Kiev appellent à mobiliser les cadets des lycées militaires (entre 15 et 18 ans) alors que l’UE est d’habitude si prompte à dénoncer les enfants soldats ? Pourquoi ne s’étonne-t-elle pas que des unités entières de l’armée ukrainienne (des unités parachutistes et blindées s’ajoutant désormais aux unités marines refusant l’autorité du gouvernement de Kiev) préfèrent déserter plutôt que de réprimer dans le sang les manifestations pro-russes ? Au lieu de ça, le Parlement européen a encore voté le 17 avril une résolution nuisible qui « prie instamment le Conseil et la Commission d’aider le gouvernement de Kiev ». Ce gouvernement est composé comme on le sait de ministres néo-nazis membres du parti Svoboda. Je rappelle que c’est le même Parlement qui, le 13 décembre 2012, appelait « les partis démocratiques siégeant au Parlement ukrainien à ne pas s’associer avec le parti Svoboda, ni à approuver ou former de coalition avec ce dernier » !

L’alignement de François Hollande sur la politique internationale des Etats-Unis a rendu la France largement inaudible dans la crise ukrainienne. Alors que la France est une amie historique de la Russie, sa position aurait pu peser fortement en faveur de l’apaisement. Au lieu de ça, nous avons découvert avec stupeur que plusieurs navires de guerre français sont arrivés il y a peu en mer Noire dans le sillage de la flotte états-unienne. J’ai été, le 17 avril, le premier parlementaire français à m’étonner de la présence de ces navires français et à demander publiquement des explications au gouvernement. J’attends toujours cette réponse. Alors que le gouvernement a ainsi engagé notre armée dans une escalade absurde contre la Russie, ni les parlementaires ni les citoyens n’en sont informés. Le service d’information des armées a certes concédé à l’AFP la présence du navire de renseignement Dupuy de Lôme. Celui-ci est entré en mer Noire dans le sillage du destroyer états-unien USS Donald Cook. Nous avons aussi découvert via les signalements qu’en effectuent les Etats côtiers de la mer Noire, la présence de la frégate Alizé utilisée par les commandos du service action de la DGSE. Pour compléter ce dispositif, se trouvent dans les parages la frégate Dupleix et le pétrolier ravitailleur Var. Tout cela manifeste des intentions opérationnelles inquiétantes vis à vis de la Russie. Ces navires n’évoluent pas, en effet, habituellement en mer Noire.

Le seul prétexte qui pourrait être invoqué pour justifier leur présence est le rattachement à l’opération méditerranéenne de l’OTAN Active Endeavor. Lancée depuis 2001 cette opération a pour objectif la “neutralisation des groupes terroristes” et la “recherche des armes de destruction massive”. Aucun rapport avec la crise ukrainienne et la Russie donc. Cette surenchère militaire française dans le sillage des Etats-Unis est une erreur politique. Je la condamne. Elle est absolument contraire aux intérêts de notre pays et à la nature de nos relations avec la Russie. La gêne du ministre à répondre et la concession faite d’une information incomplète posent gravement problème. On mesure de nouveau l’inconvénient d’avoir des médias si serviles dès qu’il s’agit de politique étrangère mettant en cause les Etats-Unis d’Amérique. La multiplication des provocations contre la Russie ne peut que conduire au pire. J’ai donc demandé le retrait immédiat des navires français présents en mer noire. Notre flotte a beaucoup à faire ailleurs, en particulier pour surveiller l’immensité du domaine maritime national, qui manque cruellement de moyens. Suis-je assez clair ? Pour moi, la France n’est pas l’ennemie de la Russie et doit se comporter avec elle en partenaire.

Afin d’éclairer ce qui se passe dans l’est de l’Ukraine, je veux aussi rappeler quelques réalités démographiques et économiques largement invisibles dans le traitement médiatique actuel de la crise ukrainienne. Le déclencheur des tensions en Crimée puis dans 3 provinces (oblasts) de l’est de l’Ukraine a été l’annonce par le nouveau gouvernement de Kiev de la suppression du russe comme langue officielle du pays aux côtés de l’ukrainien. Or, le russe est parlé au quotidien par 70 % des Ukrainiens et même 85 % d’entre eux dans les régions de l’est du pays. Même en terme de nationalités, le destin des russes et des ukrainiens est indéfectiblement lié : 17 % des habitants de l’Ukraine sont russes et ce chiffre monterait même à 40 % selon les estimations des bi-nationaux, très nombreux. La volonté des nationalistes actuellement au pouvoir à Kiev de construire une identité nationale ukrainienne sur des critères ethnolinguistiques est donc une illusion dangereuse. Au-delà de ce déclencheur linguistique des tensions, celles-ci sont alimentées par des enjeux économiques encore plus profonds. Le gouvernement provisoire de Kiev a décidé, par idéologie, de rompre la plupart des accords politiques, économiques et commerciaux qui liaient l’Ukraine avec la Russie. Or, les trois régions de l’Est, Donetsk, Louhansk et Dnepropetrovsk, constituent le poumon industriel de l’Ukraine. Et l’essentiel de leur activité est tournée vers la Russie, tant en raison des exportations qu’en raison des investissements effectués. Par exemple, le bassin houiller du Donbass, où se concentrent actuellement les troubles, est commun avec la Russie et pèse 27 % du PIB de l’Ukraine à lui tout seul, non seulement sous forme de mines mais aussi de métallurgie et d’industrie chimique. Moins troublée, la région de Dnepropetrovsk est également fortement liée à la Russie puisqu’elle concentre l’essentiel de la production héritée de l’URSS en matière de pipelines, de ferroviaire et surtout d’industrie spatiale. C’est là, par exemple, qu’est fabriqué le lanceur spatial russe Zenith, par une société détenue par le géant russe de l’espace RKK.

Pour toutes ces régions et leurs travailleurs, rompre avec la Russie signifie mourir économiquement. Leur défiance face au gouvernement de Kiev ne résulte donc pas tant d’un nationalisme pro-russe, qui reste minoritaire dans ces régions, que d’une défense éclairée de leurs intérêts économiques et sociaux. Car, bien sûr, le gouvernement de Kiev n’a pas la moindre stratégie de développement économique en dehors de la mise sous perfusion des emprunts du FMI et des aides de l’UE. En matière linguistique comme en matière économique, la politique actuelle de Kiev, soutenue par l’UE, de rupture avec la Russie est donc un non sens. Il n’y a pas d’avenir intelligent pour l’Ukraine sans coopération constructive avec la Russie. Et pour nous, les Européens en général, nous n’avons rien à gagner à voir ce genre de bagarres se dérouler sur le terrain où se trouve la centrale de Tchernobyl et sept autres centrales en aussi piteux état.

La confrontation avec les Russes est une bêtise, une faute, et, maintenant, cela commence à être un crime.

Lien de la source : http://www.jean-luc-melenchon.fr – 23 avril 2014

========================================================

Tiens, je tombe sur NouvelObs.fr sur ce billet débile “Ukraine : pourquoi Mélenchon est le seul politique français qui donne raison à Poutine ?” de Sylvain Boulouque, “Historien de la gauche radicale”, “Expert”.

Alors primo, il est quand même loin d’être “le seul”. Deuxio, pour ces “experts” là, défendre le droit des russophones d’Ukraine, ou essayer de comprendre le mode de pensée de l’autre (et même, rôôô, de tenir compte de ses intérêts ou de son passé – genre 27 millions de morts en Russie par les nazis) c’est toujours être “Pro-Poutine”. Tertio, pour la réponse à la question, moi je dirais – moins pompeusement, mais je ne suis pas “Historien de la gauche radicale “-, c’est qu’en l’espèce ukrainienne, il est simplement moins con que les autres… (autres qui se plantent sur énormément de choses depuis 30 ans, rien de nouveau donc…)

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

92 réponses à [Reprise] L’Ukraine, gouffre de la raison politique, par J.L. Mélenchon

  1. Pikpuss Le 26 avril 2014 à 02h27
    Afficher/Masquer

    Puisse-t-il avoir autant de lucidité sur ce qu’il se passe dans son propre pays. Son analyse est juste. Il faudrait qu’il puisse dénoncer personnellement ceux qui veulent entraîner notre pays dans une confrontation suicidaire comme en 1914. Les citoyens européens ne veulent pas de cette confrontation, bien au contraire l’immense majorité des Français, des Allemands et des Russes désire un partenariat eurasiatique avec la Russie et même avec la Chine. Mélenchon devrait dénoncer la collusion de nos élites avec des états criminels qui veulent préserver les intérêts de l’oligarchie financière basée à Londres et à New York et qui utilisent les plus viles méthodes pour arriver à leurs fins.


    • peyo Le 26 avril 2014 à 12h17
      Afficher/Masquer

      Il le fait sans cesse, les médias le savent et invite le FDG le moins possible, laissant la parole aux “experts” qui chantent l’hymne néo-libéral à longueur de temps.


    • Tartoquetsches Le 26 avril 2014 à 13h14
      Afficher/Masquer

      il ne fait que ça!

      il en est même décrit par ls médias comme un hystérique, populiste, dangereux…


      • marinaleda Le 27 avril 2014 à 19h16
        Afficher/Masquer

        evidemment il fait peur a toutes ces “élites ” qui profitent de la desinformation des gens
        pour leur raconter des histoires .


    • dadafanfaron Le 26 avril 2014 à 22h46
      Afficher/Masquer

      mais il le fait déjà . et a chaque fois qu il prend la parole il dénonce la politique des état- unie


    • marinaleda Le 27 avril 2014 à 19h13
      Afficher/Masquer

      Mélenchon n’arrète pas de dénoncer et qui en parle dans les médias? si vous voulez connaitre la politique du front de gauche et de JL Mélenchon allez sur son blog ainsi que sur son blog europeen


  2. Tycer Le 26 avril 2014 à 02h29
    Afficher/Masquer

    De même, je suis très agréablement étonné de sa prise de positions qui me semble juste et clairvoyante.
    C’est très positif car il a tout de même un poids politique qui permet de mettre sur le devant de la scène une opinion différente de celle des médias mainstreams.

    Cette histoire d’Ukraine finira mal pour nos élites, nos journalistes et les US.
    Les évidences sont trop présentes pour pouvoir être niées bien plus longtemps.


    • Teixeira Gilles Le 28 avril 2014 à 14h36
      Afficher/Masquer

      pas seulement pour nos élites, c’est le sort de la planète, de toute l’humanité qui au final se joue en Ukraine… et oui, c’est dans une aventure totalement suicidaire que nos “élites” occidentales nous conduisent


  3. Kiwixar Le 26 avril 2014 à 02h32
    Afficher/Masquer

    S’il rompait complètement avec tous les faux-jetons du FDG qui s’acoquinent avec le PS pour avoir des strapontins et préserver leurs avantages électoraux, Mélenchon aurait un immense boulevard devant lui, et ramènerait le PS sous les 10% pendant que le FDG ferait bien 30%.

    C’est le moment de le faire : politique de droite du PS, eurocratisme, otanisme, Cahuzacisme, sociétalisme (mariage gay), aucune promesse électorale tenue, scooterisme…

    Reste un problème : les Français sont majoritairement à droite (55%?) pour des raisons démographiques (vieillissement).


    • Pikpuss Le 26 avril 2014 à 02h48
      Afficher/Masquer

      Comme cela les vieux enverront le jeunes sans travail faire la guerre… En 1914, les rentiers ont vu partir les jeunes ouvriers et les jeunes paysans vers le front où ils furent exterminés… Que nous préparent donc nos élites politico-financières pour masquer leurs échecs ? Nous allons bientôt le savoir…


      • Kiwixar Le 26 avril 2014 à 03h15
        Afficher/Masquer

        C’est le problème d’une démographie nouvelle (vieille) combinée au problème de la démocratie (la dictature de la majorité) : les vieux (majoritaires) peuvent décider de mettre en place un système immoral où les jeunes sont leurs serfs :
        – retraite confortable à 60 ans pour les vieux actuels, santé gratuite, cures, pollution à outrance, endettement massif de confort
        – stages/CDD payés clopinettes jusqu’à la retraite à 75 ans pour les jeunes, juste de quoi survivre, aucune couverture santé, servage pour payer la Dette (âge moyen de décès… 75 ans, faut pas rêver, nous avons passé le “peak-life”)

        Le seul espoir c’est que les jeunes se décollent les pouces de la Playstation et remettent en cause ce système qui leur est extrêmement défavorable.


        • Macarel Le 26 avril 2014 à 08h19
          Afficher/Masquer

          Il faut se méfier des généralisations, et des oppositions faciles : jeunes contre “vieux”, autochtones contre étrangers, riches contre pauvres.
          Ce sont des simplifications faciles, démagogiques, mais qui ne font pas vraiment avancer les choses.
          Tous les vieux ne roulent pas sur l’or, tous les jeunes ne sont pas dans la galère, tous les étrangers ne “viennent pas manger le pain des français”, tous les riches ne sont pas forcément mauvais, ni tous les pauvres forcément vertueux, etc.
          La réalité est un peu plus complexe…
          Pour contre combattre un système qui concentre la richesse vers une minorité de puissants, et paupérise la majorité, tout en détruisant les liens sociaux, et l’environnement, me semble une meilleure cible.
          N’oublions pas que :
          “Lorsque les pauvres se battent, les riches sont tranquilles.”


          • KIMPORTE Le 26 avril 2014 à 11h27
            Afficher/Masquer

            effectivement, vous avez raison, mais quel nouveau cadre, comme evoque , il y a qqles annees sur le blog de paul jorion


          • Andrea Le 26 avril 2014 à 21h08
            Afficher/Masquer

            Oui, les divisions de la sorte ne font que masquer les vrais problèmes….


        • dadafanfaron Le 26 avril 2014 à 23h01
          Afficher/Masquer

          dac avec vous .sauf sur la retraite confortable a 60 ans !!!!! avec des retraite sous le seuil de pauvreté 500 ou 600 au plus 900 euro ,pas vraiment crésus, oui il ne faudrait pas opposé jeune et retraité se serait faire le jeux de se gouvernement sociale libérale.


        • williamoff Le 28 avril 2014 à 22h41
          Afficher/Masquer

          Si vous avez voté pendant 50 ans pour le PCF pensez-vous vraiment que parce que devenu vieux vous iriez si facilement que cela changer d’opinions pour voter FN par exemple ? Ne serait-ce pas exactement le contraire ? Le vote PS ou UMP est quand à lui un peu plus versatile. Cette versatilité à tendance à se généraliser bien moins en raison de l’âge des individus qu’à la dépolitisation croissante d’un grand nombre de jeunes, de moins jeunes ainsi que de ceux…entre deux âges. Sans oublier la dépolitisation des politiques UMP et PS eux-mêmes…


          • Pikpuss Le 29 avril 2014 à 00h07
            Afficher/Masquer

            La richesse a plus que doublé en 50 ans… Avec le progrès technologique on pourrait même faire cotiser les robots… Seulement voilà, pour les décideurs, ce n’est pas le citoyen qui est au centre du système économique mais la concentration des profits pour quelques-uns… Les histoires de générations ne sont plus un facteur essentiel. On pensait il y a 100 ans que les machines permettrait de libérer les humains de tâches ingrates et qu’ils pourraient se concentrer sur des activités gratifiantes… Pour finir, ils doivent plutôt se concentrer sur leur survie…


      • casper Le 26 avril 2014 à 03h18
        Afficher/Masquer

        Justement si on faisait l’inverse? Chaque pays envoie ses vieux rentiers dans le Sahara (c’est gâché de faire la guerre sur des bonnes terres arables et des infrastructures industrielles), ils se massacrent tout leur saoul et on en parle plus.


      • simplet Le 26 avril 2014 à 15h55
        Afficher/Masquer

        Les vieux sont aussi des parents. je ne crois pas qu’une majorité de ces parents souhaitent voir partir leurs enfants à la guerre. Celui qui fait ce genre de commentaires doit avoir un solide contentieux avec ses géniteurs. A plaindre.


        • Pikpuss Le 27 avril 2014 à 01h27
          Afficher/Masquer

          Je n’ai aucun problème avec mes géniteurs, mais ayant des parents des ” deux côtés ” qui n’étaient pas des ” bourgeois “… j’ai eu beaucoup de témoignages sur les dégâts que commettent les ” riches ” quand ils envoient les ” pauvres ” à la guerre. Je parle évidemment des très très riches qui sont les véritables décideurs : pas des gens situés au bas de l’échelle ou un peu au dessus… Ces rentiers, dans le plein sens du terme, se gavent depuis des décennies sur le dos de dizaines de millions de gens, voire de centaines de millions… Ces gens-là cher monsieur n’ont absolument aucun état d’âme à faire couler des flots de sang, surtout si ce sang n’est pas le leur. Généralement ils sont bien âgés avec ce sentiment d’invulnérabilité qui caractérise ces ultrariches. Alors,les jeunes qui ne font pas partie de leur caste ne feront l’objet d’aucune compassion. On le voit bien déjà au niveau économique.


      • booster Le 27 avril 2014 à 00h52
        Afficher/Masquer

        Par élite vous sous entendez les bourgeois, car dans les rangs de la vieille noblesse beaucoup sont morts. C’est la France et l’Europe “traditionelle” qui ont été éliminées en 14, et la deuxième guerre a terminé le travail, laissant un boulevard aux grands bourgeois de l’argent ayant déménagé aux US qui ont pu tout corrompre jusqu’à nos jours.


  4. Hubert Le 26 avril 2014 à 03h04
    Afficher/Masquer

    En effet, le propos est juste. J’avais trouvé l’analyse d’un des derniers GEAB assez pertinente: en gros, c’est l’occasion pour les américains de diviser pour mieux régner. Alors que l’UE est occupée avec la Russie, elle s’affaiblit et surtout ne peut pas faire front contre la politique US. Et si ne gaz russe n’arrive plus en Europe de l’ouest, les US peuvent nous refourguer leur gaz de schiste grâce au traité transatlantique en négociation. Ca se tient pas mal.

    Enfin j’aimerai bien savoir ce qu’ont ou savent les américains pour tenir Hollande comme ils tenaient Sarko. On aurait pu attendre un semblant de différence avec l’alternance, il n’en est rien. Une histoire de gros sous? La guerre contre le terrorisme? Tous contre les Chinois? Je ne voie pas…


    • wesson Le 26 avril 2014 à 03h23
      Afficher/Masquer

      D’une part, les Américains n’ont pas besoin de tenir Hollande très très fort, il a toujours été un fervent Atlantiste. Il me semble bien même qu’il a fait très tôt partie de la fondation “French American young leaders”, un lobby qui investit sur les petits jeunes qui ont de l’avenir politique.

      Et surtout, les Américains tiennent hollande par l’aide au Mali. Les pays Européens nous ont totalement laissé tombé sur ce théâtre d’opération là, et ce sont les Américains qui nous y fournissent l’essentiel de l’aide logistique.

      ça crée des obligés.


      • achriline Le 28 avril 2014 à 16h31
        Afficher/Masquer

        French American Young leaders, je dirais plutôt un lobby qui ” fait l’avenir politique de petits jeunes sans scrupules aux dents longues “. Il suffit de comparer la liste des anciennes promotions avec celles de nos ministres actuels et passés et de tous bords. Une association supplémentaire pour promouvoir les intérêts américains en plus de toutes les autres financées par la NSA (Ned, Usaid …)


    • Vladimir Le 26 avril 2014 à 08h57
      Afficher/Masquer

      @Hubert. Sans compter que, si les usa finissent par fourguer le gaz de schitt à l’europe, les russes vendront le leur aux chinois et les européens seront alors pieds et poigs liés aux us.
      Qui n’auront jamais les moyens de maintenir longtemps cet approvisionnement, mais qui entraîneront immencablement l’europe dans leur chutte.


      • Pikpuss Le 26 avril 2014 à 09h13
        Afficher/Masquer

        L’alliance avec les USA ne concerne que les élites : pas les peuples. C’est pour cela qu’elle est contre nature. Naturellement, les peuples d’Europe sont amenés à se mélanger. Il se trouve qu’on cherche à les compartimenter pour mieux les piller un par un. On cherche aussi à les submerger par une immigration ininterrompue. Tout cela est voulu et programmé. Quand on nous dit que la marine italienne a sauvé 4 000 clandestins, c’est en fait une opération pour en faire entrer 4 000 de plus qui deviendront des dizaines de milliers de plus par le regroupement familial. Une Europe réellement unie et indépendante est le cauchemar absolu pour ces élites au ” double passeport “.


        • simplet Le 26 avril 2014 à 15h59
          Afficher/Masquer

          Construire une véritable Europe passe par la destruction obligatoire de celle présente. probablement avec violence. Qui laisserait détruire sa rente ?


        • ErJiEff Le 29 avril 2014 à 08h26
          Afficher/Masquer

          @ Pikpuss
          L’alliance avec les USA ne concerne que les élites : pas les peuples. C’est pour cela qu’elle est contre nature.

          Avec une évidence tellement simple qu’elle ne saute pas aux yeux des experts qui envahissent nos écrans plats :
          L’Europe n’est qu’un tout petit bout de terre asiatique dominée par trois géants que sont la Russie, l’Inde et la Chine. C’est sur cette terre que se joue notre avenir, pas de l’autre côté d’un océan.

          l’illusion financière d’une mondialisation par le seul truchement d’opérations cybernétiques et de jeux monétaires masque efficacement cette réalité dérangeante : nous sommes des nains.


    • Tartoquetsches Le 26 avril 2014 à 13h16
      Afficher/Masquer

      je pense que le levier des taux d’intérêt de la dette française est un excellent levier…


    • Mianne Le 26 avril 2014 à 17h37
      Afficher/Masquer

      Hubert :” Enfin j’aimerai bien savoir ce qu’ont ou savent les américains pour tenir Hollande comme ils tenaient Sarko. ”

      C’est évident . Ces présidents français, ainsi que le premier ministre, appartiennent à la même communauté que les très grands financiers américains et soutiennent le même état étranger du Proche-Orient occupé par la même communauté .


    • Prince de nulle part Le 26 avril 2014 à 20h01
      Afficher/Masquer

      Pour vous répondre j’ai une hypothèse: avec l’endettement de la France, une hausse des taux via les banques américaines ou les agences de notations serait catastrophique pour notre budget et notre économie. Alors les us tiennent hollande par les c…. Comme c’était le cas avec sarko. Je ne vois pas d’autre explication à ce stade.


      • Kiwixar Le 26 avril 2014 à 21h49
        Afficher/Masquer

        Les taux, c’est une arme à double tranchant.
        Si les taux montent, coûtant une fortune à la France, un Président de qualité (hypothétique) peut alors utiliser la méthode utilisée par l’Equateur :

        1)- prétendre qu’il ne paie plus une partie des emprunts, ou laisser planer un doute, ou commencer à parler de “dette inique”, ou “on va étudier notre dette pour établir s’il n’y en a pas une partie illégitime”
        2)- racheter ces dettes à 1/4 de leur prix, en douce

        Une telle action mettrait sans doute en faillite une partie des banques et des compagnies d’assurance mondiales, mais d’un autre côté, racheter à 1 EUR symbolique toutes les grandes banques françaises coûterait moins cher que de les sauver régulièrement en maintenant à flot des pays comme la Grèce, l’Espagne, etc.
        Racheter notre dette à un pouïème du sa valeur permettrait d’être enfin en surplus budgétaire et d’utiliser cet argent pour les populations plutôt que pour les rentiers.
        On en profiterait aussi pour récupérer le droit régalien de création monétaire.


    • Subotai Le 29 avril 2014 à 23h41
      Afficher/Masquer

      Il faut comprendre ce qui ce passe dans un sens stratégique.
      L’Empire a mené des guerres (politiques et économiques) de survie dans un mouvement de ça passe ou ça casse .
      PNAC, Afghanistan, Irak…
      L’Empire a perdu. L’objectif est maintenant la Retraite.
      Recentrage sur Homeland et les fondamentaux.
      Le problème de toute retraite est de ramener les troupes et les ressources dispersées sur des positions défendables et ce,avec les ennemis et tous les opportunistes sur les talons:
      Arabo/Musulman, BRICS, Europe, voire UNASUR/Alliance Bolivarienne; tous prêts à combler les vides de la débâcle US.
      Donc, classique de la Stratégie, mettre le feu à la prairie pendant qu’on se casse:
      Fomenter des troubles pour faire barrière et donner une occupation à toutes les entités qui seraient à même de profiter de la situation de déglingue des USA.
      Donc bordel en Afrique
      Bordel en Orient
      Maintenant bordel en Europe
      Potentiel de bordel en extrême Orient (souvenez du du fameux Pivot du Pacifique)
      Potentiel de bordel en Amérique du Sud (Venezuela)

      Ils vont perdre, ça aussi c’est un classique, mais combien entraineront ils dans leur chute?

      Les Politiques occidentaux au pouvoir, formatés suivant l’ancien modèle, au lieu d’accélérer la mort de la Bête en cessant de la supporter, prolonge son agonie au détriment de leurs Peuples.
      Quand auront nous un gouvernement qui représente les 99% et non les 1%?
      La décision appartient aux citoyens…


  5. vérité2014 Le 26 avril 2014 à 03h59
    Afficher/Masquer

    Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html

    Ps et UMP(à quelques exceptions près),c’est toute la classe politique mainstream vendue aux USA(udi,modem,EELV encore plus).

    Leur pays c’est les US,souvent ensuite Israel..puis l’UE…la France,la France ce vieux concept de nation c’est has been et mauvais pour ma carrière.

    Il y a les nomades(nomades pour les esclaves)genre ATTALI et LAMY,MINC….BARBIER et j’en passe.

    La ploutocratie et la klepto aux ordres de l’OTAN ou de l’UE filiale des US surtout avec le TAFTA qui va nous achever pour toujours si on ne réagit pas avec force à ce coup d’état euro atlantique annonçé.

    Voici la liste de ces traitres depuis 1981(tous partis):

    http://fr.scribd.com/doc/94406611/liste-yl-fr-81-10


  6. vérité2014 Le 26 avril 2014 à 04h06
    Afficher/Masquer

    Hollande et sa clique de « Young leaders » : les traîtres au pouvoir

    Les révélations du programme d’espionnage Prism et le refus du survol du territoire français par l’avion du président Evo Morales ont au moins permis de montrer au grand jour un fait pourtant avéré depuis de nombreuses années : nos journaux, nos gouvernements, nos industries ont été infiltrés en masse par des traîtres à leur patrie, stipendiés par l’état étasunien.

    ll faudrait en vérité interdire que des individus qui ont fait des stages dans ce sens, c’est-à-dire afin de servir les intérêts d’une puissance étrangère, trustent ainsi des postes de pouvoir stratégiques pour notre pays. Ces personnes doivent être dénoncées pour ce qu’elles sont : des traîtres à leur patrie.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hollande-et-sa-clique-de-young-138241


    • Mianne Le 26 avril 2014 à 17h59
      Afficher/Masquer

      Vérité 2014 :”l faudrait en vérité interdire que des individus qui ont fait des stages dans ce sens, c’est-à-dire afin de servir les intérêts d’une puissance étrangère, trustent ainsi des postes de pouvoir stratégiques pour notre pays. Ces personnes doivent être dénoncées pour ce qu’elles sont : des traîtres à leur patrie.”

      Traitrise ? Les deux derniers présidents français ont même permis et permettent encore aujourd’hui à un haut gradé d’une armée étrangère de siéger au Conseil d”Etat français .

      Alors que les Français de souche , pourtant nés en France de deux parents français, ne peuvent conserver une double nationalité , acquise par le mariage, qu’un temps limité avant de se faire imposer d’opter pour l’une ou pour l’autre au risque de perdre leur nationalité française de souche , les ressortissants de certains pays du Proche-Orient semblent faire exception pour notre gouvernement qui leur permet de se renseigner et même d’agir au sein du gouvernement français pour une puissance étrangère.


  7. sébastien Le 26 avril 2014 à 08h30
    Afficher/Masquer

    “Si on m’avait dit qu’un des rares politiques de premier plan lucide sur l’Ukraine, ce serait Mélenchon…”
    Cher O.B., je m’étonne que quelqu’un comme vous, critique des propagandes, puissiez vous laisser prendre à celle grossière caricaturant Mélenchon (non exempt de défauts, certes) mais dont les analyses géopolitiques sont généralement des plus pertinentes. Il y aurait largement de quoi faire un dossier de contre-propagande aussi touffu que le votre sur l’Ukraine sur la diabolisation du monsieur


  8. MBO-CH. Le 26 avril 2014 à 08h50
    Afficher/Masquer

    En très peu de temps, depuis Chirac et l’opposition marquée à l’ingérançe américaine en Irak, les politiques et les médias nationaux sont devenus totalement serviles vis à vis des USA.

    Il y a un lien ce n’est pas possible autrement. Nous vivons actuellement une page très sombre de l’histoire française !


  9. Vladimir Le 26 avril 2014 à 09h26
    Afficher/Masquer

    Ceci est juste un avis perso et pas une analyse geopolitique savante: historiquement, si les russes ont toujours subit le 1er choc des agressions étrangères sur leur territoire, ils se sont toujours arrangés pour porter ensuite le conflit sur celui de leurs agresseurs, si éloignés soient-ils (ils sont bien allés jusqu’à Dunkerque). Si les usa pensent que cette fois encore, ils s’en tireront sans casse chez eux, je crois qu’ils se trompent lourdement. Je suis bien certain que la contre-offensive va peser sur les usa, CHEZ EUX! Et j’aime mieux ne pas immaginer les moyens qui seront mis en oeuvre pour atteindre ce but, mais je suis sûr qu’ils rendront coups pour coups.
    Je crois que c’est FINI pour eux de jouer les victimes expiatoires et d’accepter 30 000 000 de victimes sans rendre le capital, majoré des intérêts!
    Les usa rêvent de cette confrontation directe avec la Russie depuis que le soldat russe a mis le drapeau russe au sommet du reicshtag, à berlin, aux côtés de l’américain.
    Ils en rêvent jours et nuits, ils la cherche et ils finiront par l’obtenir.
    Et avec toutes ses centrales nucléaires sur son territoire, la france… Après Tchernobyl…


    • Kiwixar Le 26 avril 2014 à 09h58
      Afficher/Masquer

      C’est pas les USA qui rêvent de ça, c’est juste Washington… les 0.1%.
      L’Américain moyen, il essaie juste de joindre les 2 bouts, comme nous. Et même plus difficilement que nous, car il lui faut souvent 2, voire 3 boulots à flipper des burgers. En ce moment les baby-boomers sont en train de partir massivement à la retraite, mais la majorité n’a aucune économie.

      Alors quand la finance va mal et que les gueux commencent à s’interroger sur la notion de “dette inique” ou la création monétaire dans les mains de ces 0.1%, ben, on les envoie au front…
      Mais ça risque d’être un peu plus difficile cette fois-ci, car les gueux commencent à être mieux informés, grâce à internet. Un lent éveil mondial…


      • Vladimir Le 26 avril 2014 à 19h07
        Afficher/Masquer

        Je veux bien admettre que les populations, tant américaines qu’européennes ne veulent pas de cette guerre, mais un fait demeure (et, comme chacun le sait, ils sont têtus), les navirres de guerre français entrent en mer noire dans le sillage des américains! Et ça n’est surement pas dans le but de distribuer du nougat de Montélimar aux ukrainiens nécessiteux. De même, les avions français volent à 150 km de St-Petersbourg… Et je ne vois aucun mouvement de foule, ni à Paris, ni ailleurs en province.
        Quand la guerre sera éffective, il sera trop tard pour dire que “c’était une aventure dont on ne voulait pas”! La guerre ne fait pas de détails: ces forces armées ont des insignes français, donc LES FRANÇAIS FONT LA GUERRE!
        Quelque part au dessus, j’ai lu que certains pensaient que les russes ne tiendraient pas longtemps, c’est peut-être vrai, mais ce sera peut-être un temps suffisant pour vitrifier ses agresseurs! Et la France, par ses avions en baltique et ses navires en mer noire en fera partie. Immanquablement.
        Je ne sais pas si il restera quelque chose à prendre en Russie, ni si il restera quelqu’un pour le prendre, mais si il reste quelqu’un il ne sera surement ni français, ni américain!
        Souvenez-vous: les russes ont brulé Moscou pour éviter que les français ne puissent s’y installer, mais après, ils n’ont pas brûlé Paris. Pourtant, ils sont bel et bien venu jusque là!
        Aujourd’hui encore, ils accepteront que la Russie soit détruite s’il le faut, mais ils ne partiront pas seuls!
        J’ai lu, sur un des commentaires récents sur ce blog, qu’un croiseur américain des plus récents avait essuyé 7 simulations d’attaques d’un seul avion russe au cours de manoeuvres communes otan/Russie, pour 7 victoires de l’avion russe et que les américains avaient décidé de ne plus construire de nouveaux bâtiments de surface tant que ce problème ne serait pas réglé. Aussi, n’enterrez pas les russes trop vite.
        Bien des guerres ont été déclarées et perdues parcequ’on pensait: ceux d’en face ne tiendront pas longtemps…


        • Wilmotte Karim Le 26 avril 2014 à 21h15
          Afficher/Masquer

          “les russes ne tiendraient pas longtemps”

          Les derniers qui ont pensés cela ont commencé à déchanter le jour même de leur agression.


  10. Chris Le 26 avril 2014 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Justement à propos de Tchernobyl. Le gouvernement ukrainien aurait vendu aux Etats-Unis des terrains pour que celui-ci puisse y entreposer ses déchets toxiques.

    Et à propos des Etats-Unis, en Crimée, ils construisaient des bâtiments pour accueillir leurs soldats, ce qui a été interrompu avec le changement de pays, mais démontre que l’objectif de l’Ukraine était d’y installer les forces de l’Otan.


  11. Corbaz Pierre Le 26 avril 2014 à 09h47
    Afficher/Masquer

    Donc, amis français, il y a, en France un homme politique qui n’hésite pas à montrer son cul aux ricains du style Obama. Comment? Simplement en écrivant la stricte vérité. Son analyse est des plus pertinente, elle est aussi unique provenant des politiques français. Nous avions entendu que l’Europe serait un instrument de paix. Voulue et créée par les USA ce ne pouvait pas être le cas. Je me demande pourquoi votre pays est encore dans cette UE, se faisant ruiner par un euro qui lui impose son dicta, et membre de cette organisation mafieuse qui est l’OTAN. Mais, à vous de jouer. Ici je ne me trouve qu’en Suisse.


    • Vladimir Le 26 avril 2014 à 11h52
      Afficher/Masquer

      Tiens! Moi aussi! …


  12. Hellebora Le 26 avril 2014 à 10h08
    Afficher/Masquer

    “De qui la Crimée est-elle le pays ?”, l’analyse de Sergueï Khrouchtchev, fils de Nikita Khrouchtchev et chargé de recherche dans une université états-unienne : http://bit.ly/1nv3Jmt


  13. Christine Le 26 avril 2014 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Si vous aviez écouté la conférence de Mélenchon sur “Une défense souveraine et Altermondialiste” en 2012 vous ne tomberiez pas des nues cher Olivier 🙂

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/30/discours-pour-une-defense-souveraine-et-altermondialiste/


  14. Hellebora Le 26 avril 2014 à 10h29
    Afficher/Masquer

    Article “Crimea facing severe water shortage as access to water denied” de Karen Graham : http://bit.ly/1k4SyvL

    “Crimea is dependent on the mainland not only for over 80 percent of its water, but almost 90 percent of its electricity and at least 70 percent of its food. With the summer season coming, and along with it the expected dry season, water, electricity …”

    Si c’est pas une provocation à l’endroit de la Russie cà !
    Le soit-disant gouvernement ukrainien prétend que la facture n’a pas été payée …?


  15. jeff Le 26 avril 2014 à 11h37
    Afficher/Masquer

    Mélenchon est celui qui comprends tout et qui a une vision .Seulement on le fait passer pour un dingue dans les medias.
    Je ne suis pas d accord sur tout ,mais je suis impréssionné par sa clairvoyance,ses références historiques et son intelligence.
    A mon avis , le meilleur homme politique de france .


    • Tartoquetsches Le 26 avril 2014 à 13h18
      Afficher/Masquer

      même avis

      F Asselineau (UPR) n’est pas mal non plus question géostratégie, liens UE/OTAN/US…

      à découvrir, ne serait-ce que pour ses conférence vidéo (trop longues mais hyper intéressantes)


      • jeff Le 26 avril 2014 à 14h35
        Afficher/Masquer

        il faudrait des débats ou des conférences à la télévision .Avec des personnes politique avec des références historiques .Qui serait expliquer des conséquences des choix du passé .
        Un débat Asselineau ,Mélenchon ,Dupont aignan.je pense qu il auraient beaucoup de points communs


        • booster Le 27 avril 2014 à 01h14
          Afficher/Masquer

          Il y a aussi Cheminade et Chauprade, tous sont des opposants au système.


      • Christine Le 26 avril 2014 à 16h07
        Afficher/Masquer

        j’ai visionné le conférence d’Asselineau et oui il a une vision aussi … je dirais gaullienne. Dommage qu’il s’obstine à se positionner à droite (et même bien à droite) car je l’aurais bien vu dans une coalition genre “Front du peuple souverain” avec le FDG


        • Tartoquetsches Le 26 avril 2014 à 22h20
          Afficher/Masquer

          Il ne se positionne pas vraiment à droite, même s’il a fait ses classes a l’udf.
          Côté économique il est plutôt à gauche, anti finance. Il fait la promotion du CNR de 1945 et s’en inspire dans son programme.

          Pour tout dire, j’hésite a voter upr ou fdg aux européennes…


          • booster Le 27 avril 2014 à 01h18
            Afficher/Masquer

            Malheureusement ce type de vote ne change rien, c’est comme de voter blanc, il servent à péréniser la position des dirigeants actuels, et laisse donc la machine continuer tranquillement son chemin.


  16. Arnould Le 26 avril 2014 à 11h48
    Afficher/Masquer

    Sur l’envoi de navires de guerre français en mer Noire dans le sillage des américains: si vraiment les rumeurs sur la “panne” des systèmes électroniques de contre mesure de l’USS Donald Cook le 12 avril dernier lors de la douzaine d’attaques simulées à toutes altitudes par un seul chasseur bombardier russe sont fondées, alors il me semble tout à fait normal que les bateaux français arrivent en secours. Si cette histoire est vraie, je suppose que les navires anglais sont affectés des mêmes “bugs”, alors que les logiciels et matériels français sont encore… français donc différents, ce qui compterait ici!

    D’ailleurs gonflés, les pilotes russes, vous vous rendez compte? Simuler 12 attaques contre un des navires les plus modernes du monde en systèmes de défense anti-aérienne, il a dû y avoir des poussées d’adrénaline pour ne pas dire davantage… à moins qu’il ne savait exactement ce qu’il faisait, ce pilote…

    Ceci étant qu’aurait fait De Gaulle dans cette histoire? J’imagine qu’il aurait été voir les Russes et aurait négocié le meilleur pour les intérêts français, puis aurait demandé aux Américains de rentrer chez eux. Mais je me trompe peut-être…


    • André Le 26 avril 2014 à 18h11
      Afficher/Masquer

      Le Cook quitte la mer noire, aujourd’hui…


  17. lamarck Le 26 avril 2014 à 12h00
    Afficher/Masquer

    Hélas vous ne vous trompez pas !

    L’histoire depuis la guerre 14-18 et l’infâme traité de Versailles nous révèle que la fianance de la Grande Bretagne d’abord et des USA ensuite ont été au coeur de toutes les violence et des guerres dans le monde,

    La domination des ressources naturelle dont principalement le pétrole est la raison réelle de tous les conflits, Peu importe aux multinationale et baques qui en sous-main tirent toutes les ficelles le nombre de victimes. Ce sont des diables qui sont la honte de notre espèce.

    Si l’objectif voulu par les USA , est de provoquer une crise suffisament grave pour faire doubler le prix des hydocarbures ( ref crise de 1973 qui à permis aux petroliers de tripler leur revenus ) ce n’est que moindre mal. N’oubliez pas que les profits des majors s’efondrent alors que leurs investissements ne cessent d’augmenter. Il leur faut impérativement faire doubler le prix du pétrole pour s’en sortir . Et peu importe si cela plonge les pays les plus faibles dans une misère encore plus grande.

    Si comme vous l’évoquez l’objectif est de mettre à genoux la Russie et s’emparer de leurs ressources. Alors effectivement ce sera la 3ème guerre mondiale. Peut-être suis-je naïf mais je penche pour la première hypothèse.

    N’oulions pas non plus que la Russie avait avant la crise le projet d’utiliser le rouble dans ces transactions et ce faisant l’abondon du dollar comme monaie de référence pouvait signifier le début de l’effonfrement du capitalisme US; En déclanchant ce conflit il affaiblissent beaucoup la Russie et bloquent cette tentative.

    De toute manière il est bien sur évident que les mobiles sont la finance et le pétrole.

    Ne pas s’étonner non plus de l’attitude de la France , F Hollande et sa clique sont partie prenante avec le club de Bilderberg . Club ayant probablement décidé le déclanchement de ce conflit ( comme la guerre du Kipur en 73 et bien d’autres atrocités )

    Nous n’avons jamais été en démocratie, ce sont les voleurs et les assassins qui commandent et nous font croire qu’ils défendent la liberté.


    • popo Le 26 avril 2014 à 14h52
      Afficher/Masquer

      Autre mobile pour les US : une fois les russes hors jeu ils auront les mains libres pour “démocratiser” tous les pays qui le mérite. moyen orient, afrique.
      Bien sur il faudra alors compter avec les chinois.


  18. Saint-Maurice Le 26 avril 2014 à 12h13
    Afficher/Masquer

    C’est vrai Olivier, pourquoi êtes vous si surpris par le bon sens de Mélenchon, que peut-on lui reprocher?
    Chris06 nous parlait du système de change à …changer puisque si on a décidé d’ajuster les monnaies entre elles par les marchés, il faut bien emprunter…aux marchés (quoi que…?) et que le moment de Minsky (endettement maximum) était arrivé est que l’on ne pouvait plus continuer à s’aider des banques centrales (personne ne remettait cela en cause sur le blog)
    Et Méluche ne parle pas de cela mais plutôt de l’aide des banques centrales…mais à part cela…ses écrits et paroles sont quand même immenses, et c’est bien le seul…?


    • Julian Le 27 avril 2014 à 17h20
      Afficher/Masquer

      Le seul ? Non.
      Il y a aussi Chevènement et Guaino.


      • step Le 28 avril 2014 à 10h40
        Afficher/Masquer

        Vedrine aussi dans une certaine mesure.


  19. FreeBee Le 26 avril 2014 à 12h32
    Afficher/Masquer

    J’aimerais savoir qui va payer la facture ukrainienne. Le pays n’arrive plus à survivre économiquement, mais le pouvoir putschiste arme des nationalistes et néonazis et paie des missionnaires étrangères pour mener les opérations de répression dans le Sud-Est de l’Ukraine.
    FMI, US et l’Europe sont venus sur le Maïdan pour promettre la prospérité européenne à l’aide de plusieurs milliards, bien évidemment, sous certaines conditions. On commence à comprendre que les conditions ne seront remplies ni demain ni dans un mois. La Russie cesse de fournir le gaz sans être payée.
    La ville Slaviansk est assiégée. Depuis 5 jours, il manque de médicaments dans les pharmacies, surtout, de l’insuline. Il commence à manquer de la nourriture dans les magasins, du lait et de la viande.
    Et bravo à J.L.Melenchon pour cette analyse. Je n’aurais jamais cru…


  20. marinaleda Le 26 avril 2014 à 12h49
    Afficher/Masquer

    Il en est de meme avec le Mélenchon -bashing pratiqué par les médias liberaux Vous allez enfin decouvrir les idees que developpe JL Mélenchon sont plus qu’interress


  21. marinaleda Le 26 avril 2014 à 12h55
    Afficher/Masquer

    Vous allez sans doute enfin decouvrir que le Mélenchon -bashing pour empecher ses idees de suivre leur chemin jusqu’aux cerveaux des citoyens est un exercice pratiqué a longueur de journées par les médias qui servent la soupe aux capitalistes , a tous ces financiers detenteurs des journaux qui nous “informent ” a leur maniere .
    Quel bonheur si enfin des gens intelligents ouvrent les yeux et les oreilles pour un autre son non pas de cloche mais d’un politique maltraité si souvent alors qu’il a une idée tres haute de la France et qui est capable de la sortir de ce pétrin et on peut encore penser qu’en sortantla France du pétrin cela ferait boule de neige dans toute l’Europe
    Quant a Poutine il ne se laissera pas faire par les etats unis c’est sur .


  22. Tartoquetsches Le 26 avril 2014 à 13h10
    Afficher/Masquer

    Sur les dossiers internationaux, Mélenchon est de très loin le plus pertinent des hommes politiques francais.

    pour le suivre de temps en temps ses positions sur le Venezuela (on s’y attendrait), mais aussi sur la Syrie : lors de l’affaire du gaz, il fut le seul à accuser carrément les rebelles d’avoir utilisés le gaz en citant les propos de C Del Ponte.

    Mélenchon a pleins de défauts, mais il a une grande connaissance historique et géopolitique, ses analyses sont toujours très intéressantes et carrément “anti-systême” (donc anti propagande atlantiste binaire) sur les sujet internatiaunaux.

    Il n’y a que sur la Libye où il a manqué de pertinence au début.


    • orgent Le 28 avril 2014 à 17h25
      Afficher/Masquer

      Sa vision était très pertinente sur la Cote d’Ivoire.


  23. theuric Le 26 avril 2014 à 13h58
    Afficher/Masquer

    Si je puis me permettre un conseille, gardez-vous de penser que l’ensemble des néolibéraux sont des génies, même du mal, en fait ce ne sont que des cancres.
    Tous, sans une exception.
    Je ne veux pas dire qu’ils ne tentent pas des coups, comme pour l’Ukraine ou alstom, mais la plupart du temps ils ne marchent que parce qu’ils ne rencontrent devant eux que plus sot qu’eux ou plus lâches.
    Nous sommes gouvernés par des poissons rouges!
    Ce qui leur fait perdre toute raison en Ukraine c’est que Poutine, quoi que nous puissions penser de lui, n’est ni un lâche, ni un sot.
    Pensez donc à l’état de déliquescence avancée de l’économie-monde et vous comprendrez que toute cette gesticulation ne pourra conduire l’Occident, soit à une défaite militaire, soit à la ruine définitive de cette économie-monde.
    Et quand bien même, une défaite militaire sera inexorablement suivie d’une terrible déroute économique.
    Souvenez-vous, il était dit: “Malheur par qui le scandale arrive!”.


    • achriline Le 28 avril 2014 à 18h27
      Afficher/Masquer

      “Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” (Albert Einstein)
      C’est la 2ème fois que je cite Einstein aujourd’hui mais il faut reconnaitre que ce n’était pas qu’un génie scientifique, il avait aussi une opinion pertinente et pas très optimiste de ses congénères.


  24. popo Le 26 avril 2014 à 15h05
    Afficher/Masquer

    La russie ce n’est que 150 millions de personnes.
    Le pays est le plus grand du monde, mais loin d’être le plus peuplé.
    les états unis c’est 300 et avec leurs alliés tous prêts à casser du russe, on doit atteindre facile les 600 M.
    Sur terre la russie peut aligner pas mal de chars, mais d’ici qu’ils arrivent à washington….
    C’est vrai qu’occuper le terrain, en russie ça tient du rêve. Surtout qu’il y a des russes installés là depuis fort longtemps.
    Maintenant, la population russe est trés concentrée…


    • Pikpuss Le 27 avril 2014 à 01h52
      Afficher/Masquer

      Que 150 000 000 de Russes… sans oublier les Biélorusses, les Russes de l’Est de l’Ukraine et du Kazakstan, de la Transnistrie… Cela fait pas mal de monde pour défendre la ” Sainte Russie “… Les USA savent très bien qu’ils ne peuvent pas occuper le terrain par.des moyens
      conventionnels.
      C’est pour cela qu’ils ont mis au point une tactique dite de ” première frappe nucléaire ” pour vitrifier les centres vitaux du pays en quelques minutes. Ceci dit la population russe est bien plus homogène que celle des USA où les WASP deviennent minoritaires. Il restera bien assez de Russes lorsqu’il n’y aura peut-être plus de Français de souche. Je crois que notre disparition est programmée.


  25. Philippe P Le 26 avril 2014 à 16h31
    Afficher/Masquer

    Je viens de voir sur youtube votre passage sur BFM B aux “experts”, je me suis senti obligé de vous faire part de mon admiration.

    Face à l’euro député PS Henri Weber vous avez fait preuve d’une patience qui devrait vous valoir une médaille chez tous les fabricants d’anti dépresseurs.

    Le spectacle de ce triste clown choque après avoir lu ce papier de Mélenchon.

    Je ne croyais pas les spécialistes qui expliquaient que la plupart des Néo Cons américains étaient d’anciens gauchistes, monsieur Weber m’a démontré qu’il n’y avait pas que les anciens gauchistes américains…

    C’est peut être parce que Mélenchon n’était pas un vrai gauchiste qu’il n’y a pas succombé.

    Allez savoir.


  26. HOSSAIN Le 26 avril 2014 à 17h06
    Afficher/Masquer

    Juste pour ajouter allez lire le lien du nouvel-obs et surtout les commentaires des gens qui suivent ce média. Ils traitent Mélenchon de l’esprit de Munich, ils ont une analyse tellement biaisé de la réalité des rapports de force entre les nations, et de la défense des intérêts de chaque puissance que ça en est navrant. Il y en a même un qui dit que l’Europe est tout sauf des va-t-en guerre. Mais est ce qu’ils vivent dans le même monde?


  27. MARINALEDA Le 26 avril 2014 à 17h32
    Afficher/Masquer

    c’est dommage que tu n’aies pas tout compris Mélenchon était pour une intervention de l’ONU c’est tout a fait différent


  28. marinaleda Le 26 avril 2014 à 17h38
    Afficher/Masquer

    Ce qu’il a dit : “Qu’est-ce que le gouvernement du Mali ? Un gouvernement putschiste, dont le putschiste est un homme qui a été formé dans les écoles de service de renseignement nord-américain. C’est exactement le même scénario qu’avec Paul Kagamé au Rwanda et au Zaïre. Ce sont les mêmes Rantanplans de la politique qui sont là, c’est-à-dire les Nord-Américains et leurs méthodes. C’est eux qui ont formé les officiers qui se sont retournés contre les troupes de l’armée nationale malienne.”
    https://www.youtube.com/watch?v=0f7iBtvNH8M


  29. HOSSAIN Le 26 avril 2014 à 17h41
    Afficher/Masquer

    Il y a p-e une différence entre la guerre imposer par un pays (ancien colonisateur) et un vote et un mandat de l’ONU pour la paix. Surtout que la situation au Mali est vraiment plus complexe qu’on ne veut l’entendre dans les medias mainstream. Et je met de côté les négociations pour régler le conflit, parce que bon on est quand même censé être des nation civilisé 🙂


  30. Papyxav Le 26 avril 2014 à 18h03
    Afficher/Masquer

    On est surpris agréablement par les propos de Mélenchon. Ok, pas de problème. Mais le FN dénonce les mêmes choses depuis le début du conflit et on ne l’écoute pas non plus. Le problème est lié à l’UE et aux médias qui étouffent les contradicteurs.


  31. souria Le 26 avril 2014 à 20h02
    Afficher/Masquer

    Autre gros problème lié au cas ukrainien est la présence de centrales nucléaires vétustes soulignée par JL Mélenchon : voilà une interview audio de M. Mélenchon sur le site Reporterre qui en parle “Quel lien entre Tchernobyl et la crise ukrainienne ?” http://www.reporterre.net/spip.php?article5769


    • Vladimir Le 27 avril 2014 à 00h21
      Afficher/Masquer

      Une centrale nucléaire, qu’elle soit vétuste ou moderne présente le même danger. Sand même cibler directement une centrale, il suffit de penser qu’en cas de conflit majeur, les techniciens peuvent être blessés ou tués dans un bombardement, ou les infrasctures (route, rail, reseau électrique) peuvent être detruites. Des lors, les milliers de tonnes de combustible nucléaire stockées dans des piscines de refroidissement et qui éxigent une surveillance et un fonctionnement constant des installations peuvent etre privée de la presence du personnel et d’énergie pendant 1 ou 2 jours… Des accidents manquent déjà de se produire quand tout va bien, seulement à cause d’une tempête de neige trop intense ou qui dure trop longtemps…. Franchement, la densité de centrales en France devrait, à elle seule, faire savoir aux décideurs français que tout conflit majeur en France, c’est de la folie furieuse. Et pas seulement pour la France, mais pour la planète entière.
      Rien que d’envoyer ces navires en mer noire devrait faire juger les responsables pour haute trahison.
      C’est un fait: la France ne peut plus faire la guerre. Securiser la filière nucléaire est tout simplement impossible. Donc son territoire est indéfendable militairement parlant.
      Ça va peut-être encore en Afrique ou dans les pays arabes, mais contre la Russie! Même en habitant en Suisse, je sais que ce n’est même pas la peine de rediger un testament.


  32. tchoo Le 26 avril 2014 à 22h25
    Afficher/Masquer

    Petit conseil que vous aimiez ou pas le personnage Mélenchon prenez la peine d’écouter (et de ré-écouter au besoin) ce qu’il dit, de lire ce qu’il écrit. Ne vous en tenez pas à ce que veulent bien en dire la plupart des merdias.
    Et oui, ce qu’il y a de sidérant, c’est que ce soit le seul homme politique capable d’une pensée à la fois complexe et sur des bases simples, probablement parce que c’est aussi un des rares aussi cultivé!
    En tous son analyse et celles des quelques autres ici ou là, et le travail de décryptage d’Olivier sur ce blog, font réellement peur. J’ai de plus en plus l’impression que les Etats Unis, en fin leur gouvernement nous pousse à la guerre, à la confrontation avec les Russes, qui n’ont jamais été nos ennemis mais des partenaires.
    Le leurre du gaz de schistes que pourrait nous fournir les USA va rapidement nous péter à la gueule car ils ont déjà dépassé leur pic de production et en plus les investisseurs s’éloignent de cette récupération d’énergie parce non rentable et sans avenir. Mais ils tentent une sortie de de secours en déstabilisant le Venezuela, pour s’accaparer leur pétrole seul moyen de garder encore pour quelque temps leur puissance.
    Mais sil ils coulent ils veulent entrainer les plus de pays avec eux et surtout l’EU


    • souria Le 26 avril 2014 à 22h50
      Afficher/Masquer

      La propagande médiatique pro OTAN est peu à peu démontée. Un nouvel épisode est le cas du secrétaire d’Etat US John Kerry qui s’en prend à la chaine RT : “L’ectoplasme a ses nerfs” http://www.dedefensa.org/article-l_ectoplasme_a_ses_nerfs_26_04_2014.html


      • C Balogh Le 27 avril 2014 à 00h36
        Afficher/Masquer

        Merci Souria pour ce lien!

        Extrait;
        » Donc là vous l’avez . Le problème n’est pas que la Russie d’aujourd’hui est en remuant le peuple de l’Ukraine orientale , le problème est que, grâce à la Russie Aujourd’hui, les gens de l’Ouest commencent à voir à travers la propagande officielle ! C’est la vraie raison pour Kerry frustré explosion . »


  33. Jacques Le 26 avril 2014 à 23h02
    Afficher/Masquer

    J’avais lu une première fois ce papier directement sur le blog de Mélanchon, je l’ai relu avec plaisir; c’est bien informé, avec une vision, une perspective historique, une culture, c’est bien écrit, c’est rationnel, il domine le gouffre de la raison où les politiciens européens sont tombés. On aimerait qu’il soit aussi rationnel sur d’autres sujets, l’euro, l’UE, le nucléaire…


  34. step Le 28 avril 2014 à 11h01
    Afficher/Masquer

    En géopolitique, on peut pas retirer les mérites d’un mélanchon. Le hiatus entre ses discours et ce qui en est retranscrit dans les médias, est souvent béant,c’est aussi incontestable.


  35. C Balogh Le 28 avril 2014 à 18h05
    Afficher/Masquer

    http://www.dailymotion.com/video/x1rrv79_le-grand-jury-du-27-avril-2014-jean-luc-melenchon-2e-partie_news
    Mélanchon sur l’Ukraine le 27 Avril 2014 au Grand Jury
    et encore à 7:28, le journaliste:”vous donnez raison à V Poutine…”,


  36. achriline Le 28 avril 2014 à 18h16
    Afficher/Masquer

    C’est de l’incompétence que de croire vitrifier la Russie et pouvoir s’en tirer sans dégâts.
    1- à voir le pourcentage d’efficacité du dôme d’acier israélien (d’origine américaine) lors des attaques palestiniennes avec des roquettes pas très sophistiquées, on est loin d’être rassuré.
    2- qu’elle est la puissance de destruction de l’ensemble des missiles embarqués sur un sous-marin de ce type ?
    http://fr.rbth.com/articles/2012/08/17/un_sous-marin_russe_pres_des_cotes_americaines_provoque_un_scandale_15395.html
    Je pense que la prochaine fois les américains qui n’ont jamais eu à subir les conséquences d’un conflit ne s’en tireront pas aussi facilement.
    Albert Einstein, a dit : « Je ne sais pas comment on fera la troisième guerre mondiale, mais je sais comment on fera la quatrième : avec des bâtons et des pierres. »


  37. Digitalin Le 01 mai 2014 à 00h35
    Afficher/Masquer

    De tous les discours de JLM, celui, cité plus haut sur la souveraineté, m’avait aussi beaucoup marqué et je l’ai écouté plusieurs fois. C’est l’un de ses plus beaux discours et cet homme me suis-je dit en l’écoutant, a la stature d’un chef d’État.
    Oui, cette situation est préoccupante. Pour autant, je ne pense pas que le peuple américain et les peuples européens laisseraient les élites s’engager dans une guerre avec la Russie. La coupe est pleine et si, comme disait Claude Bourguignon dans une interview: “les riches se disent que les pauvres, ça commence à bien faire”, et bien les peuples en sont pas loin d’en arriver à la même conclusion. Que les élites, ça commence à bien faire !

    Les chats ont des problèmes de chat comme l’avait raconté de manière fort drôle le canadien démocrate Tommy Douglas en 1944. Les chats sont devenus plus gros et moins nombreux, et les souris, vertes, rouges, blanches, noires ou bleues commencent vraiment à se considérer comme des souris ayant plus de points communs que de différences (rien ne ressemble plus à une souris qu’une autre souris) et à devenir résistantes au chocs selon Naomi Klein.

    Même les gens les moins informés ou disons les plus désinformés ont compris que l’argent dirige le monde. Ils ont compris que les politiques et les médias sont affidés aux Banques et aux grandes compagnies transcontinentales. Il y a là de quoi espérer. D’autant que plus ça va, plus ces élites se comportent ouvertement, et commettent des erreurs grossières. Peut être perçoivent t-ils que le temps ne joue pas en leur faveur mais sert à la lente éclosion des consciences, par ré-information sur internet et aussi sans doute par réflexe de survie, par l’appel de la vie comme le jour suit la nuit, d’une hétérogénéité à rééquilibrer la grande homogénéité du néo-capitalisme. Renverser l’échiquier pour continuer à transporter dans le temps leurs privilèges oui, mais pas contre l’ensemble de l’opinion mondiale et je ne sens pas beaucoup d’envie de guerre, surtout contre la Russie malgré toute cette propagande immonde, si bien démont(r)ée par Olivier, que je remercie au passage pour son travail d’utilité publique.
    Avec la gronde légitime qui monte aux USA contre les ultra-riches, les mouvements souverainistes en Europe (ouf, depuis que Lordon a remis les pendules à l’heure on peut être de gauche et être souverainiste) , et la cote de popularité d’Hollande en France, j’ai vraiment du mal à imaginer l’opinion publique ne pas réagir violemment, y compris dans les corps constitués. Ce serait le choc de trop et la fin prématurée des élites qui passeront pour ce qu’elles sont: des gros matous bien gras !

    https://www.youtube.com/watch?v=T77UyD9EqME


  38. lamarck Le 01 mai 2014 à 13h12
    Afficher/Masquer

    J’ai retrouvé cet artidcle de 2012 qui montre a quel point un rapprochement UE Russie , etait pour les US inacceptable . Cependant il est logique et dans l’interêt de l’Europe comme dans celui de la Russie de coopérer. raisons géographiques et culturelles , Mais bien sur cela va a l’encontre de la politique de domination Anglo-saxonne.

    http://www.2000watts.org/index.php/energytrend/petrole/oil-trend/762-leurope-seduite-par-la-diplomatie-energetique-russe-.html

    L’Europe séduite par la Diplomatie Energétique Russe

    La “Diplomatie par l’Energie” menée par la Russie a franchi une nouvelle étape grâce à l’endettement de certains pays européens. Ainsi vendredi, la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko a proposé que la Russie et l’Union Européenne créent un système énergétique uni pour assainir l’économie européenne.

    “La Russie estime que l’Europe peut assainir son économie en réalisant pleinement le potentiel de la coopération avec la Russie. On peut commencer par une coopération plus étroite dans le secteur énergétique, notamment en créant un système énergétique européen uni”, a indiqué Mme Matvienko.

    Certains conseils stratégiques de la Maison-Blanche à Washington ont dû s’étrangler en apprenant la nouvelle. Voir l’Europe partir aussi rapidement dans les bras de la nouvelle puissance russe alors que les USA avaient tout fait pour encourager l’Europe de l’Ouest à intégrer les pays de l’Est


  39. marianabzv Le 05 juin 2014 à 12h02
    Afficher/Masquer

    Le monde ne doit pas laissé le USA de gerer les problemes qui sont trop loin des leurs frontieres.Parce que leurs politique est tres agressive!Le monde evalue,le monde change, mais pas le usa!De contunue de voir les autres comme les etres inferieurs,c’est un erreur impardonnable!Chaque pays a sa culture,sa langue,ses traditions que il faut respecter!Avant que Galicie soit attache a l’Ukraine,qui été pays Russe,les gents parlé Russe,qui toute a fait normal.On voit que en Europe,vu les commentaires,les gents se etonne de voir la population parle Russe.C’est pout dire que avant ce été la Russie la bas,que les nationaliste Ukrainen veut a tout prix detrouire.Ils pense que si les Americaines vien la bas ils vont vivre comme les americaines?Que les gents sont naifs!Est que les Lybiens,ou les Irakiens vive comme les Americaines?Detrouire tout, est leur seule objective!Tout ça c’est la faute au politiciens!


Charte de modérations des commentaires