Les Crises Les Crises
21.février.201521.2.2015 // Les Crises

Entraide : je recherche le livre “Main basse sur Alger” de Pierre Péan

Merci 2
J'envoie

bonjour,

j’aimerais acheter à prix raisonnable “Main basse sur Alger” de Pierre Péan… (si vous l’avez – j’ai déjà cherché sur Internet…)

Merci d’avance de me contacter

7 réactions et commentaires

  • Lysbethe Levy // 19.02.2015 à 19h44

    a olivier, le livre “Main basse sur Alger” peut-être trouvé sur priceminister, j’ai fait une demande de prix sur un “livre” restant, qui reste et attends une réponse (a 10 €) …éventuellement je peux vous l’envoyer si je l’ai à ce prix là .qu’en pensez vous ? ..

      +5

    Alerter
  • alex // 20.02.2015 à 00h07

      +1

    Alerter
  • kitouni // 20.02.2015 à 09h25

    Sur la question du “casse d’Alger”, dont le sieur De Bourmont , les familles Sellière-Demachy, les Scheider et Charles X bien sûr ont été les grands bénéficiaires, il y a aussi le très documenté travail de Marcel Emerit sur lequel P. Pean s’est beaucoup appuyé. Le casse d’Alger qui a rapporté à ses auteurs “l’équivalent de 5.5 milliards euros actuels” selon l’auteur ressemble à s’y m’éprendre à ce qui se passa en Irak après l’invasion américaine. On a ainsi une sorte de scénarisation du dépeçage d’un pays par un autre, sans que cela ne laisse de grands souvenirs. C’est ce que Sarkozy appelle le colonialisme civilisateur!

      +9

    Alerter
    • francvidal // 22.02.2015 à 05h13

      L algerie n existait c etait le dey representant de la Turquie…vous mélangez tout , et puis la piraterie était une réalité comme les razzia , c est une tradition chez les arabes pas chez les kabyles…l afrique du nord a toujours été envahie conquise soumise … alors une de plus ou de moins ….

        +3

      Alerter
  • nait mazi // 20.02.2015 à 14h05

    Sur ce sujet, je vous signale le livre d’un auteur algérien publié en 1985 (avant celui de Péan [2005] et au moins tout aussi documenté sinon davantage) dont voici les références:
    Amar Hamdani – ” La vérité sur l’expédition d’Alger” Editions Balland. Salutations

      +3

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 20.02.2015 à 18h55

    Je viens de finir l’excellent livre sur l’histoire de l’Algérie coloniale, publié en 2012 – une somme de travaux d’une cinquantaine d’historien algériens, européens, américains…

    http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/collectif/histoire-de-l-algerie-a-la-periode-coloniale-1830-1962,46211148.aspx

    On apprend des choses très forte sur la conquête, le rôle des colons, les origines et la politiques des colons, tous les mouvements indépendantistes algériens, sur l’indépendantisme moderne et bien sur sur la guerre.

    Sur le rôle de la piraterie les auteurs relativisent aussi son rôle; au 19 siècle ce n’était plus la course qui alimentait le trésor du dey le plus mais plutôt l’agriculture et le commerce transaharien qui existait toujours.

      +1

    Alerter
  • Ouaille // 20.02.2015 à 21h54

    Sur l’Algérie et sa conquête, “L’honneur de Saint-Arnaud” de François Maspero.

    “Cette chronique conte l’édifiante histoire d’un maréchal de France, de son vivant couvert d’honneurs : pour Sainte-Beuve sa « moralité essentielle » était un exemple pour la jeunesse. En réalité, massacres et appât du lucre furent les ressorts de sa vie : pour Victor Hugo, « ce général avait les états de service d’un chacal ».

    Il construit sa carrière sur la conquête de l’Algérie. Il applique la stratégie de la terre brûlée, affamant les populations, et des « enfumades », exterminant les habitants des villages : « Je me sentais un peu boucher. » Lors du coup d’État du 2 décembre, il massacre les Parisiens au canon. Vainqueur à la bataille de l’Alma, il meurt, emporté par une diarrhée incoercible, dans une guerre de Crimée qui vise déjà — à établir un nouvel ordre mondial. On lui fait des funérailles nationales.

    Mais c’est aussi la chronique d’une face noire de l’histoire de France. Y figurent les souverains, Charles X, Louis-Philippe et Napoléon III ; des ministres, Guizot, Thiers, Morny ; des généraux, Bugeaud, Cavaignac et bien d’autres ; d’illustres penseurs, Veuillot, Tocqueville. Et bien entendu, défendant sa terre, la grande et implacable figure de l’émir Abd el-Kader.”

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications