Les Crises Les Crises
21.février.201521.2.2015 // Les Crises

[Propagande] Ukraine : la bataille de Debaltseve

Merci 0
J'envoie

Ils sont rigolos ces journalistes : ils arriveraient à faire oublier que c’est l’armée ukrainienne qui attaque l’Est de l’Ukraine quand même… Et que c’est une armée…

Le Nouvel obs ici, 18/02

Dans cette ville stratégique située entre Dontesk et Lougansk, le cessez-le-feu n’est jamais entré en vigueur. L’évacuation des troupes ukrainiennes est engagée mais le risque de massacre n’a pas disparu.

Les massacres de l’armée qui tirait sur Donetsk, ce n’est pas important en revanche…

Un checkpoint pro-russe près d'Uglegorsk, à six kilomètres de Debaltseve, le 9 février.  (AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET)
Un checkpoint pro-russe près d’Uglegorsk, à six kilomètres de Debaltseve, le 9 février.

“Nous n’avons pas le droit d’arrêter de nous battre pour Debaltseve. C’est une question morale. Il s’agit de notre territoire”. Le chef rebelle de Donetsk, Denis Pushilin, ne peut être plus clair : malgré l’accord signé à Minsk la semaine dernière, il n’a jamais envisagé de trêve pour la ville de Debaltseve et ses environs, une zone contrôlée jusqu’à mardi matin par les troupes de Kiev et passée en grande partie aux mains des séparatistes ce mercredi.

Cette petite poche pro-Kiev en territoire pro-russes est âprement disputée par les deux camps et n’a connu aucun répits depuis des semaines. Au prix de nombreux morts civiles et militaires. Mercredi, malgré l’évacuation d’une partie des troupes encerclées à Debaltseve et l’annonce par le président ukrainien Petro Porochenko de l’abandon par Kiev de la zone, la crainte est grande de voir le bilan s’alourdir encore.

Une situation stratégique

Debaltseve a toujours été un point stratégique sur la carte du Donbass. Elle abrite un nœud ferroviaire situé entre Lougansk et Donetsk, les deux “capitales” des républiques séparatistes de l’est de l’Ukraine. Contrôlée par Kiev, la ville ferait figure de barrière ferroviaire et routière entre les deux seules grandes villes de la future région. Inadmissible pour les pro-russes.

Je ne les défends pas, mais enfin, cela semble aussi inadmissible que d’admettre que les habitants votent pour décider de leur avenir en somme….

Notez que c’est une carte réalisée directement par l’armée de Kiev qui illustre cet article, avec plein de lances roquettes en Russie qui tireraient sur l’Ukraine (ou voit mal comment d’ailleurs, constatez où est la ligne de front !)

Indépendance et équilibre des sources donc… Chapeau ! C’est un métier la propagande de guerre…

Mardi en milieu de journée, les rebelles étaient finalement entrés dans la ville, menant des combats acharnés jusque dans les rues, en “face à face” selon le chef adjoint de la police régionale, Ilia Kiva, joint par l’AFP à Debaltseve. Selon lui : “Les rebelles utilisent des mortiers, des lance-grenades et des armes à feu. Il y a des morts et des blessés mais je n’ai pas de chiffres précis car les combats continuent.” De leur côté, les pro-russes ont affirmé en fin de journée avoir pris le contrôle de la gare ferroviaire et de la banlieue orientale de Debaltseve.

La crainte d’un massacre

Principale inquiétude : des bataillons de soldats ukrainiens sont encerclés par des combattants pro-russes, dans la petite bande de terre autour de Debaltseve.

Hallucinant : l’inquiétude est que les soldats se fassent abattre quoi… Mais s’ils exterminent les pro-Russes, no soucy !

Un déblocage des troupes était en cours dans la matinée, en vue de “les sortir partiellement de l’encerclement”, selon le chef adjoint de la police régionale. Mais les combats de rue continuaient.

Et la situation rappelait celle, fin août, de la ville d’Ilovaïsk de nombreux soldats de l’armée régulière ukrainienne avaient péri encerclés par des pro-russes sans être secourus par Kiev. Le nombre de morts n’a d’ailleurs jamais été officiellement établi.

En fait, elle ne sait donc rien de rien, quoi…

Se peut-il que le sort des soldats ukrainiens repliés sur Debaltseve et ses environs soit scellé de la même façon ? Un corridor peut-il être négocié pour permettre à ces hommes de quitter leur position pour leur éviter la mort, puisque Petro Porochenko a déclaré abandonner le terrain aux pro-russes ?

Le 30 août dernier, c’est ce qui s’était finalement produit à Ilovaïsk. Les soldats s’étaient mis en colonne pour emprunter la route convenue. Avant de subir les bombardements des pro-russes. 120 à 130 eux ont péri alors en quelque 20 minutes, ont raconté les survivants.

Des soldats, toujours une source béton !

Les civils en danger

Et la situation n’est pas seulement catastrophique pour les soldats ukrainiens, elle l’est également pour les civils sur place. Car si de nombreux habitants ont été évacués, quelques milliers restent terrés dans la ville dont des enfants et des personnes âgées. Idem dans les villages alentours.

Les quelques journalistes et humanitaires qui ont pu se rendre sur place ces derniers jours, entre les bombardements, ont dit n’avoir trouvé sur place que “dévastation et souffrance”. Les gens vivent confinés dans des abris souterrains surpeuplés, terrifiés en raison de tirs d’obus et de roquettes quasi ininterrompus, eau courante ni électricité, dépendant presque totalement de l’aide humanitaire.

Ils espéraient un accord de cessez-le-feu. L’accord a été signé. Le cessez-le-feu est toujours attendu.

Source : Céline Lussato, pour L’Obs

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Papagateau // 21.02.2015 à 01h35

Citation :
“Cette petite poche pro-Kiev en territoire pro-russes … ”

Mais qui habite dans une “petite poche pro-Kiev” sinon des gens du Donbass ? Et qui sont ces gens “pro-kiev” perdus dans une région en guerre et constamment bombardée ?
Évidemment il y a des “pro-russes” mentionnés dans la même phrase. Mais d’où viennent-ils ces affreux “pro-russes” criminels et parjures ? Viendraient-ils de l’étranger ? De la “Pro-russie” ? Où c’est la Pro-russie ?
Quels méchants Pro-russiens, ceux qui bombardent le Donbass qui a voté pour l’indépendance à 80% par référendum.

Bon, j’arrête là : Faites la conclusion vous même.

68 réactions et commentaires

  • vérité2015 // 21.02.2015 à 01h01

    Toujours plus fort:
    Ukraine : les États-Unis mettent en garde la Russie..
    Les États-Unis ont prévenu vendredi la Russie que son soutien aux séparatistes ukrainiens en violation du cessez-le-feu constituait une menace directe pour “l’ordre mondial moderne” et qu’elle pourrait avoir à en payer le prix.

    Ordre mondial moderne?Keseko?

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/20/97001-20150220FILWWW00463-ukraine-les-etats-unis-mettent-en-garde-la-russie.php

    Moody’s toujours aussi fiable et neutre:

    L’agence Moody’s a abaissé vendredi d’un cran la note de la dette de la Russie, la plaçant dans la catégorie des obligations “spéculatives”.

    Cette nouvelle note est par ailleurs assortie d’une perspective négative, a précisé Moody’s dans son communiqué laissant entendre qu’elle pourrait encore la dégrader dans les prochains mois.

    La dette extérieure de la Russie doit être proche de 18 pct,des réserves de change importantes,idem pour son or et 1/4 des réserves de gaz+pétrole de la planète..ben non pas solvable pour Moody’s (rire)

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/02/20/97002-20150220FILWWW00461-moody-s-degrade-la-russie.php

      +36

    Alerter
    • Kiwixar // 21.02.2015 à 04h02

      Les notes des agences de notation n’incluent pas uniquement les risques de solvabilité, ils incluent aussi (j’imagine) les risques de défauts :
      – volontaires : la Russie qui souhaiterait faire exploser le système financier occidental
      – involontaires : la Russie coupée du réseau SWIFT, ne pouvant plus faire de paiements aux créanciers
      – maladroits : mauvais numéro de compte bancaire
      – bureaucratiques : ajouter un document nécessaire aux virements bancaires, avec le bureau le délivrant fermé pour “cause de rénovation”

        +8

      Alerter
    • Pierre Bacara // 22.02.2015 à 16h08

      Le 8 janvier 2015, Dagong a attribué un A (Upper medium) à la Russie. Ce A correspond exactement au A de S&P. Dagong est connue pour ses évaluations plus crédibles que celles de S&P et Mood’ys.

      Exemples

      Le 11 septembre 2008, Lehman était notée AAA par S&P et Moody’s. Le 15, Lehman faisait faillite. Depuis la nuit même, toutes les banques du monde savaient que cette faillite aurait lieu.

      Ce n’est que le 14 septembre 2008 que ces mêmes agences se sont rendues compte qu’AIG-FP (AIG Financial Products) faisait courir un risque systémique à sa maison-mère AIG, troisième assureur de la planète, à cause de ses positions sur les credit derivatives subprime. Quelques heures plus tard, AIG annonçait 18 milliards de dollars de pertes.

      Les agences américaines sont connues pour recruter les analystes dont les banques ne veulent pas.

        +1

      Alerter
    • lelis // 23.02.2015 à 16h03

      L’URSS puis la Russie ont fait défaut sur (ou fait restructurer) leur dette plusieurs fois dans le passé.

      Attention : ce que j’écris n’est pas une preuve de sympathie pour Moody”s (faut tout dire, ici…)

        +0

      Alerter
      • elisabeth // 26.02.2015 à 20h06

        Au temps d’Eltsine et de ses ministres pro-occidentaux aidés par les grands économiste et gestionnaires US si “aimablement” fournis par les USA. A lire : http://russeurope.hypotheses.org/1873

          +0

        Alerter
  • Le Belge // 21.02.2015 à 01h34

    Les gens sont très contents de la “sortie” des troupes assassines de Kiev. Il n’y a qu’à voir leurs soulagement et sourire…

    https://www.youtube.com/watch?v=ApnKXzKs-Sc

    https://www.youtube.com/watch?v=3lJoO6B1nmE

    MODERATION: vos liens sont en Russe et ne sont pas sous-titrés. Les gens n’y ont pas l’air franchement souriant. Donc on ne sait pas si ça se passe à Debaltsevo ou ailleurs et on ne sait pas ce que les gens racontent. Mettez des liens plus sérieux svp, nous n’avons pas de temps à perdre à tout vérifier.

    Merci de relire la Charte des commentaires:

    en premier lieu, et bien évidemment, ceux qui sont susceptibles d’être condamnés par la loi ;
    ceux dont le ton ne correspond pas à la convivialité et au respect mutuel des débats que ce blog souhaite générer – sont en particulier visés ici les commentaires à tonalité méprisante pour un autre commentateur ou l’éditeur du blog. Le savoir-vivre et la politesse sont indispensables ; l’humour ne visant pas à dénigrer l’autre n’est pas interdit ;
    ceux qui n’apportent presque rien à la collectivité, que ce soit en raison de leur brièveté (« +1 ; d’accord, j’approuve »), parce qu’ils sont inintelligibles, bourrés de fautes d’orthographe ou parce qu’ils correspondent à des dialogues entre commentateurs sans grand intérêt pour les autres lecteurs. Pour mémoire, après avoir posté un commentaire, il vous est possible durant les 5 minutes suivantes de le modifier ;
    ceux ayant pour principal but une démarche publicitaire ou prosélyte pour tel parti ou groupement ;

    Seront également susceptibles d’être supprimés, sans avertissement ni justification (par manque de temps), les 5 types de commentaires suivants :

    ceux ne visant pas à faire partager une thèse, une position, une information, une objection ou une question aux autres lecteurs, mais se contentant de pures et simples affirmations non étayées. Sont aussi visés ici ceux qui dépassent une longueur raisonnable… ;
    ceux faisant des liens vers des sites ou articles douteux ou qui n’auront pu être validés par manque de temps ;
    ceux ayant pour but de rouvrir en permanence des sujets déjà évoqués sur le blog – en particulier en lien avec la création monétaire ou le réchauffement climatique, qui reviennent presque tous les jours en commentaire alors qu’ils ont déjà été discutés ou qu’ils ne peuvent l’être en 10 lignes de commentaires ;
    ceux étant à l’évidence du trolling, visant à dénaturer les échanges du blog ; ou étant émis en trop grand nombre ; ou étant émis par des identifiants différents avec la même adresse IP ;
    ceux qui ne seront manifestement pas en lien avec le billet commenté, et dont nous jugerons souverainement qu’ils sont de nature à tirer la discussion dans des directions qui feront perdre aux échanges leur densité (sujet trop long, déjà traité, trop vague, déjà trop de commentaires, etc.). Nous ne sommes pas dupes, certains groupes rémunèrent en effet des trolleurs justement dans ce but. Nous resterons donc maîtres chez nous sur ce blog, sans aucun état d’âme – par respect pour la confiance des milliers de lecteurs quotidiens venant sur ce blog…

    Précisons que la modération assumant « l’arbitraire » du refus d’un commentaire, il sera donc inutile de revenir à la charge pour demander pourquoi

      +6

    Alerter
    • Serge // 21.02.2015 à 03h35

      Merci @Le Belge pour ces vidéos poignantes .On pourrais objecter que c’est de la propagande des novorusses ,mais les images sont quand même bien là .Et même si on ne parle pas la langue russe,elles parlent d’elles-mêmes .
      Et sur I-Télé,ce soir ils ont le culot de dire que personne ne donne à manger aux civils qui sont sortis de leurs refuges(les caves), où ils sont restés terrés sans rien pendant des jours .

        +20

      Alerter
  • Papagateau // 21.02.2015 à 01h35

    Citation :
    “Cette petite poche pro-Kiev en territoire pro-russes … ”

    Mais qui habite dans une “petite poche pro-Kiev” sinon des gens du Donbass ? Et qui sont ces gens “pro-kiev” perdus dans une région en guerre et constamment bombardée ?
    Évidemment il y a des “pro-russes” mentionnés dans la même phrase. Mais d’où viennent-ils ces affreux “pro-russes” criminels et parjures ? Viendraient-ils de l’étranger ? De la “Pro-russie” ? Où c’est la Pro-russie ?
    Quels méchants Pro-russiens, ceux qui bombardent le Donbass qui a voté pour l’indépendance à 80% par référendum.

    Bon, j’arrête là : Faites la conclusion vous même.

      +40

    Alerter
    • MagPie // 21.02.2015 à 04h54

      Citation :
      “Cette petite poche pro-Kiev en territoire pro-russes … ”

      Vous mettez le doigt sur l’argument illogique de cet article, qu’on trouve également dans de nombreux papiers sur l’Ukraine, avec un flou entretenu entre armées et population civile.
      Dans les faits, il ne s’agit pas d’une poche “pro-Kiev”, mais d’une zone où l’armée ukrainienne (dont les effectifs ne sont pas nécessairement originaires de cette ville) s’est retrouvée encerclée dans son mouvement de retraite. La journaliste sous-entend que les habitants de la région sont “pro-Kiev” et qu’ils sont encerclés par les forces pro-russes – et ce n’est pas très rigoureux.

        +28

      Alerter
      • Loui JULIA // 21.02.2015 à 10h35

        Les forces de Kiev ont d’ailleurs fait exprès de s’installer dans la ville et dans les maisons, afin de s’en servir de protection, comme en témoignent ces dux nouvelles que j’ai traduites du site ridus.ru le 6 février (le site donne l’ordre chronologique de la publication des infos, d’où les heures):

        21 h 39: Les autorités de DNR accusent les forces ukrainiennes du torpillage de l’évacuation des civils de Debaltsevo. Les militaires ukrainiens ont utilisé l’action humanitaire pour dissimuler l’apport de munitions dans la zone des combats et l’évacuation de leurs blessés. “Le camp ukrainien n’a absolument pas fait connaître aux habitants de la ville la possibilité de partir pour le territoire de la DNR”- a déclaré le représentant du commandement des forces de la DNR, Edouard Bassourine.
        Rappelons qu’auparavant, les deux camps s’étaient mis d’accord pour procéder à l’évacuation de la population, permettant même aux habitants de chosir eux-mêmes la direction, Ukraine ou Donbass.

        22 h 23: Les soldats ukrainiens déplacent en cachette les patients de la maison des personnes âgées (Rue Mira, maison 46) et les emmènent dans le village de Beletskoïé. Après avoir libéré ce lieu, ils l’utiliseront pour y héberger des soldats ukrainiens.
        Si les défenseurs du Donbass apprennent la vérité et détruisent le casernement des soldats, on y fera venir les médias ukrainiens et on pourra dire que les combattants de DNR tirent sur des cibles civiles
        Les Kieviens ont donc sciemment laissé des civils ignorants de leur possibilité d’évacuation et n’ont évacué que leurs sympathisants (ou du moins ceux qui avaient des points de chute possibles à l’ouest.)

          +9

        Alerter
  • PL // 21.02.2015 à 01h38

    Porochenko s’est fait hué ce soir, à Kiev, lors de son arrivée aux commémorations.
    https://www.youtube.com/watch?v=UqC7d33C1uk .

    MODERATION: votre vidéo ne prouve rien du tout. On ne sait même pas ce que scande les types et si ça s’adresse à P.

      +16

    Alerter
    • Irina Schweizer // 21.02.2015 à 10h22

      @ MODERATION.

      Et bien, ils scandent: La honte! la honte!…

        +20

      Alerter
      • PL // 21.02.2015 à 15h19

        Aucune envie de “prouver” quoi que ce soit, juste évoquer quelques évènements à Kiev, ayant suivi le retour de Porochenko du front.
        Il y a tout ce week-end (19-23 février) des cérémonies pour l’anniversaire du Maidan. A Kiev, on a eu droit hier à une cérémonie aux lanternes, un concert de musique à l’opéra (Requiem de Mozart), une actuation de BHL était prévue pour sa pièce Hotel-europe (je ne sais pas si elle s’est tenue), des choeurs a capella Dumka, plusieurs expos de photos et oeuvres artistiques, etc. Et donc, une cérémonie de commémoration présidée par Poroshenko, retransmise sur toutes les télévisions. La vidéo est une capture de la chaine INTER, qui a la plus grande audience du pays. Ce qui frappe dans cet évènement, c’est la distance du président avec le public: aucun bain de foule contrairement à l’esprit du maidan d’il y a un an, où les lieders politiques ukrainiens se mélaient à tout le monde. Poroshenko a mené la cérémonie avec un petit gamin, au milieu d’une place presque déserte. C’est en sortant, qu’il s’est fait sifflé par le public, qui scandait “Honte à toi” comme indiqué par Irina précédemment.

        Aujourd’hui Ianoukovitch est sorti de son silence et a donné un entretien à la première chaine russe. Il y a eu des manifs assez importantes dans beaucoup de villes russes, sous les slogans “Non à maidan” et “Non à la guerre”. Pas envie de porter de jugement là-dessus (il y aurait sans doute beaucoup à dire), juste rapporter ces faits importants.

          +12

        Alerter
    • chios // 21.02.2015 à 17h02

      Et pour réconclier tout le monde, voici BHL en français pur et dur pro-ukraine-maidan-porochenko-guerre
      Filmé à Kiev!
      Il y est!

      “La guerre s’arrête quand les deux adversaires sont à égalité”
      Il faut armer l’Ukraine contre les méchants russes!
      ENJOY!
      15 min
      https://www.youtube.com/watch?v=w2KRC-pquac

        +5

      Alerter
      • boduos // 21.02.2015 à 21h56

        surprenante usurpation de fonction par BHL dans la vidéo de @chios
        est ce légal de parler en notre nom ,le peuple français et d’engager la France dans le réarmement de l’Ukraine,ce Hollande et Merkel ont essayé d’éviter?

          +9

        Alerter
      • burno // 21.02.2015 à 23h43

        c est évidemment très drôle
        mais comment se fait il que ce type soit invité en permanence sur les plateaux ukrainiens et puisse parler au nom de ” l immense majorité des français ” et du président lui même
        il y a là quelque chose qui m échappe complètement ; il n a aucune fonction officielle et n est chargé d aucune mission par personne
        il faut se mettre à la place d un téléspectateur ukrainien lambda ; il s imagine certainement que c est un envoyé spécial du gouvernement français et qu il porte la parole de la France ; il s agirait quand même de remettre gentiment mais fermement cet individu à sa place , et puisqu apparemment il est intenable , d exprimer officiellement à Kiev et dans les médias ukrainiens que ce type n a aucun mandat pour s exprimer au nom du président et de l ensemble des français

          +10

        Alerter
    • Carabistouille // 23.02.2015 à 18h38

      Une personne a traduit hier, et les gens scandent “honte! honte!”, en aucun cas Putin.

        +1

      Alerter
      • lelis // 24.02.2015 à 00h17

        Je réécoute, je réécoute, j’ai fait écouter à deux autres personnes, et pourtant… Bref.

          +0

        Alerter
  • JMD // 21.02.2015 à 01h57

    Point de vue des Novorusses sur les Accords de Minsk
    Conférence de presse de Zakhartchenko.
    14.02.2015. vidéo sur le site Thalie Thalie
    https://www.youtube.com/watch?v=F7qrVYVRWsI
    4 mn “J’attire votre attention sur le fait qu’il n’y a pas eu un seul mot au sujet de Débaltsévo dans les accords de Minsk. Nous cesserons le feu sur tout le territoire excepté les zones internes c’est à dire Débaltsévo.”

      +26

    Alerter
  • Ras // 21.02.2015 à 02h21

    MODERATION: totalement Hors sujet.

      +6

    Alerter
    • Michel LONCIN // 21.02.2015 à 12h08

      MODERATION: c’est quoi le rapport entre la modération du Figaro et la bataille de Debaltsevo?

        +1

      Alerter
    • Ras // 21.02.2015 à 13h18

      BHL qui fait une propagande anti russe et distord les faits à la TV Ukrainienne, en complément d’un article qui dévoile la propagande du Nouvel Obs, hors sujet ? Tiens donc… Je renvoie donc le lien sans mes commentaires, jugera qui voudra…

      Notez son commentaire sur la bataille de Dobastlevo.

      https://www.youtube.com/watch?v=w2KRC-pquac

        +7

      Alerter
  • theuric // 21.02.2015 à 02h23

    Il ne leur est même plus temps de se justifier, la question que doivent se poser nombre de journalistes c’est: “comment retourner sa veste sans que cela soit trop visible”.
    C’est vrai, la propagande perdure, mais il est à noter les revirements continuels.
    Quelque chose se passe dans les rédactions, au moins d’état.
    Ce n’est pas stable et ça me semble important de le préciser.
    A n’en pas douter, nombre de chancelleries européennes, après avoir dû avaler le boa que fut les néonazis ukrainiens, se sont étouffés avec le crash du vol M.H.17.
    En revanche, les médiats tenus par les oligarques semblent enjoués de jouer à discrétion avec les mensonges américao-ukrainiens.
    Même si France-Info déblatère, la deuxième chaîne, elle, prend résolument position pour les russophones.
    Il y a donc un double discours, le premier porté majoritairement par les médiats ploutocratiques, l’autre par ceux d’état, enfin pas tous, il y aura dans peu de temps une valse des nominations…
    Cet effondrement économique génèrera, je le postule, une libération de la parole journalistique, du petit gratte-papier payé une misère, taillable et corvéable à merci, mésestimé par une pauvre hiérarchie, pigiste jusqu’à plus de piges et devant trahir son métier.
    Nous aurons sous peu à connaître de ces petites choses qui, dans les médiats, pourraient se révéler glauques et puants.
    J’en jubile d’avance.
    Que j’attends cette ruine universelle qui nous montrera nue une toute puissance de façade et une ploutocratie au faîte de ses transparences.

      +29

    Alerter
    • Krystyna Hawrot // 21.02.2015 à 15h08

      Sur la fin de l’article la journaliste parle de ses confrères “quelques journalistes et humanitaires ont pu se rendre sur place”. Qui? De quelle rédaction? De quelle organisation humanitaire? C’est très important!

      Ce n’est pas anodin de savoir si les humanitaire sur place sont de MSF ou par exemple du “Comité de Solidarité avec l’Ukraine” – Komitet Solidarnosci z Ukraina – officine d’Etat polonaise ou officient hélas de nombreux ex-dissidents polonais, et qui est présidé par Zbigniew Bujak, un des premiers chefs de Solidarnosc dans les années 80, écarté du pouvoir au moment de la stratégie du choc et à qui ont permet de revenir sur le devant de la scène pour manipuler l’opinion polonaise pour soutenir Kiev.

      Récemment Bujak a provoqué un tollé lorsqu’il a dit que si les citoyens ukrainiens fuyaient la conscription (ce que même les plus pro Kiev médias ne pouvaient cacher), eh bien ce sont les Polonais qui devraient les remplacer’!
      http://www.rmf24.pl/tylko-w-rmf24/wywiady/kontrwywiad/news-bujak-byloby-fantastycznie-gdyby-polscy-zolnierze-walczyli-n,nId,1593348
      http://www.solidarnosczukraina.pl/index.php?lang=en

      Moi, si je travaillais dans un journal et qu’on m”‘obligerait à écrire un article sur une guerre sans être allée sur le terrain, je ne pourrais tout simplement pas, je démissionnerais tout de suite.Est ce que ces journalistes bien installés dans leur bureau parisien n’ont aucune conscience personnelle et morale? Ils et elles ne se rendent pas compte qu’un papier est aussi mortel qu’un obus puisque justement le papier sert à JUSTIFIER le tir d’obus et le meurtre???

        +13

      Alerter
  • Serge // 21.02.2015 à 03h38

    MODERATION: votre lien “source” est tellement probant qu’il est en Russe et pas sous-titré. La prochaine fois, “couic”.

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 21.02.2015 à 04h11

    MODERATION: hors sujet

      +5

    Alerter
  • Thomas // 21.02.2015 à 04h57

    On ne peut que soutenir la Nouvelle Russie en voyant les atlantistes mentir ainsi…

      +24

    Alerter
  • Timothée // 21.02.2015 à 07h04

    Porochenko est cuit et fait tout son possible pour garder le pouvoir…
    Je pense qu’on assistera à bien d’autres surenchères pendant les prochaines semaines.

      +15

    Alerter
  • Chris // 21.02.2015 à 08h29

    Ca serait bien pour le titre de donner le bon nom à la ville, ce n’est pas Debaltseve mais Débaltsévo.

      +17

    Alerter
    • Loui JULIA // 21.02.2015 à 10h16

      Entièrement d’accord avec vous, mais sur les cartes ukrainiennes, c’est ‘Debaltseve’, comme aussi ‘Lviv’ ou “Kharkiv’.
      C’est, de la part de l’AFP qui fournit les médias français en dépêches, une manière d’instiller chez le lecteur le sentiment que ses “journalistes” connaissent bien le sujet puisqu’ils sont au fait des particularités de la langue ukrainienne (ce qui est un mensonge), et aussi de soutenir la cause qu’elle défend, à savoir un soutien inconditionnel à l’Ukraine et son gouvernement de voyous.

        +13

      Alerter
  • purefrancophone // 21.02.2015 à 09h22
  • sergeat // 21.02.2015 à 09h38

    La Novorossia ne retournera jamais à l Ukraine,trop de morts,de destruction de la part de Kiev.Un bon journaliste devrait expliquer que pour la survie economique future de l Est du Dombass,la Novorossia a besoin du noeud ferroviere de Debaltsevo et du PORT STRATRGIQUE POUR IMPORT,EXPORT…..de MARIOPOL.A mon humble avis un cesser le feu n arrivera qu apres le controle de cette fenetre sur la mer d Azov donc sur la mer Noire.

      +19

    Alerter
  • Loui JULIA // 21.02.2015 à 10h07

    Il y est retourné, en Ukraine, plusieurs fois. La dernière fois, c’était à Kramatorsk: article dans sa feuille de chou ‘La Règle du Jeu’: http://laregledujeu.org/2015/02/11/19127/petro-porochenko-et-bernard-henri-levy-sur-la-ligne-de-front-ukrainienne/
    Je vous invite à lire le bla-bla. On peut y relever quelques erreurs et enjolivements intéressants.
    C’est ce qui m’avait poussé à poster un commentaire sur leur canard, après cet article, je vous le copie ici:

    12 février 2015 à 21:28
    Votre commentaire est en attente de modération
    “tout près de la ligne de front.”. N’exagérons rien, Kramatorsk se trouve à 96,4 kilomètres de Donetsk (http://calculate-distance.com/Donetsk,Ukraine/Kramatorsk,Ukraine). Ce n’est pas du tout la même chose que ce que font les journalistes russes. Eux vont carrément sur le front: https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1Zt8V6_082w&x-yt-ts=1422503916&x-yt-cl=85027636.
    En outre, Kramatorsk est bien loin d’être, comme vous le dites, “l’une des zones le plus dangereuses de l’Ukraine en guerre”. Cela, on peut le dire de toute la ligne de front, en particulier autour de Debaltsevo et près de Marioupol. Si Kramatorsk était l’endroit le plus dangereux de l’Ukraine, l’état-major ne s’y trouverait pas.
    En plus, vous avez commis deux erreurs dans la phrase suivante: ” là où les séparatistes russes, quelques heures plus tôt, venaient de faire un nouveau et terrible carnage.”
    1- les sépartistes ne sont pas russes, ils ont tous un passeport ukrainien car ils SONT ukrainiens. Sinon, pourquoi les appeler “séparatistes”? Soyez logiques, de grâce.
    On ne comptera pas au nombre des séparatistes les volontaires venus de divers pays. Il y a d’ailleurs la même situation dans les bataillons de volontaires d’en face, avec des Américains et des Baltes en plus. Par exemple, il y a des Tchtchènes des deux côtés. Sans compter que les Ukrainiens se sont lamentés sur le fait qu’il y a des Ukrainiens de l’ouest qui combattent avec ceux du Donbass: 18 h 08: Des habitants d’Ukraine de l’Ouest combattent contre Kiev du côté des séparatistes, a déclaré à l’antenne d’ICTV le chef de la fraction parlementaire “Bloc Porochenko”, le député Youri Loutsenko. D’après lui, des dizaines d’habitants d’Ukraine occidentale combattent dans les rangs de la “Brigade de Slaviansk” qui a combattu sur l’aéroport de Donetsk (http://www.ridus.ru/news/177025 à 18 h 08) .
    2- le “massacre” de Kramatorsk n’est certainement pas l’oeuvre des séparatistes, comme le démontre brillamment et minutieusement ce site: http://colonelcassad.livejournal.com/2043867.html.
    Bonne lecture!
    J’ignore pourquoi, mon commentaire n’a pas été accepté…

      +23

    Alerter
  • purefrancophone // 21.02.2015 à 11h07

    Donbass: Ayo Benes, le Lenine noir, s’exprime à propos de Debaltsevo Ayo Benes, membre du mouvement des Brigades Internationales, combattant de la division de l’artillerie mobile de la 2e brigade de l’Armée de la République Populaire de Lougansk, s’est exprimé hier, sur le site interbrigada.org. Il a parlé entre autres, de la bataille décisive de Debaltsevo.

    Ayo Benes:

    Récemment, nos camarades, y compris les artificiers des mortiers avec lesquels j’ai travaillé aujourd’hui, ont réussi à déloger l’ennemi dans les hauteurs de Debaltsevo. Desquelles, ils n’ont n’ont pas pu les déloger plus de sept fois, précédemment.

    Lors de la prise de Debaltsevo, nous avons saisi quelques 80 chars, 100 véhicules blindés et des véhicules de combat d’infanterie, 200 unités d’autres équipements motorisés et encore 100 pièces d’équipement qui nécessite des réparations.

    Les combattants ukrainiens font de la reddition par centaines. Pendant une longue période, ils ne savaient pas qu’ils étaient encerclés et n’ont pas mangé durant une semaine. Porochenko, en visitant Artiomovsk, a dit que Debaltsevo est contrôlé par son armée. Il les a trompé. Selon certaines informations, a orchestré l’organisation d’une rébellion contre Porochenko.

    Nous avons fait notre travail. Debaltsevo est entièrement entre nos mains. Nous avons aidé nos camarades de la République Populaire de Donetsk (RPD) à prendre et à nettoyer la ville et nous leur transmettons la cité. (de façon administrative Debaltsevo est dans la région du Donetsk – A. S.). J’ai eu l’honneur de participer à la libération de Debaltsevo en tant que citoyen de Donetsk (quand Ayo Benes était en prison en Lettonie, Alexandre Bododaï, première-ministre de la RPD, a signé le decret lui accordant la citoyenneté – A. S.).

    Gloire à Novorossia !

      +13

    Alerter
    • lelis // 23.02.2015 à 16h17

      La Novorossie, c’est bien, mais la guerre ne fait que commencer, puisque seulement 40% du Donbass a été repris à l’Ukraine, d’après mes renseignements.

        +1

      Alerter
  • Tonton Poupou // 21.02.2015 à 11h40

    L’Obs !?
    Qu’attendre d’autre, d’une “feuille” dont le rédacteur en chef très récemment se demandait, je cite : Quand faudra t-il « faire la guerre » à Poutine ? »
    No comment !
    N’est ce pas ?

      +28

    Alerter
    • lelis // 23.02.2015 à 16h18

      Faux : c’est “Faut-il faire la guerre à Poutine ?”

        +1

      Alerter
  • Michel LONCIN // 21.02.2015 à 11h53

    Comme à Gaza … comme en Syrie, il y a un “géométrisme” variable à l’égard de la qualification des victimes : on déplore avec des “SNIFS” sonores la mort des soldats ukrainiens(dont maints ne sont que d’INFECTES CRAPULES NEO NAZIES – “Celui qui se sert de l’épée périra par l’épée” ! – ) mais on se FOUT comme d’une guigne des civils novorusses (ben tiens : ne sont-ils pas des ” pro-russes” DONC … des “Untermenschen” ?!!!) !!!
    Autre constat : même si “Kiev” considère cette ville RUSSOPHONE comme “Ukrainienne, ce N’EST PAS “Debaltseve” qu’il f

      +8

    Alerter
  • purefrancophone // 21.02.2015 à 12h02

    Tonton Poupou;
    Non , Alexandre Sivov, journaliste habitant Odessa, a le courage de dire ce que la communauté internationale devrait voir mais se refuse à voir.

      +4

    Alerter
  • Carabistouille // 21.02.2015 à 13h25

    Breaking News
    AU FOUS!!!!

    La rada Ukrainienne vient de voter la constitution d’une unité militare ukraino-polono-lithuanienne dont la mission sera de “maintient de la paix en Ukraine”.
    Vite sortons de l’OTAN avant que ces tarés nous entrainent dans une guerre.

    http://francais.rt.com/lemonde/650-petro-porochenko-ratifie-creation-d

      +22

    Alerter
    • Theoltd // 21.02.2015 à 15h45

      Oui, ca c’est une nouvelle qui risque d’avoir des consequences. C’est ni plus ni moins une intervention de l’Otan masquée. On comprend mieux le Poutine Bashing en Pologne et Pays balte, destiné a pousser des jeunes a s’engager.
      a suivre donc…

        +7

      Alerter
    • Somkin_Jo_Blue // 21.02.2015 à 15h51

      Je me demande ce que nos “merdias” et ces charlatans de l’UE/OTAN dirait si la Novorussia avait décidé de créer une unité militaire Novorusso-Sinno-Russe en réponse pour “maintenir la paix dans le Dombass”^^

        +9

      Alerter
    • burno // 21.02.2015 à 23h55

      rien de vraiment étonnant
      les polonais et les baltes nous gonflent … à un point … depuis le début de cette histoire
      il faut les comprendre , les pauvres chous ; dans leurs imaginations délirantes , Poutine ne rêve que de les envahir , je suppose pour s accaparer leurs immenses ressources ou mettre la main sur leurs technologies de pointe ; ça serait drôle si ce n était pas aussi pitoyable …

        +7

      Alerter
    • anne jordan // 22.02.2015 à 00h27

      à vérifier , cette histoire de bataillon ukraino- lituano- polonais !
      c’est un peu gros : l’Onu mandate généralement des bataillons composés de nationalités qui n’ont pas de proximité avec les belligérants .
      Pour BHL ( écrire ces ” lettres provoque des perturbations dans mon disque dur ) ce n’est pas drôle du tout : oui , des Kiviens de bonne foi peuvent croire à al volonté belliciste de la France ! cette fois , après l’engagement ( sincère ou non , qu’importe ), de Merkollande , il faudrait écrire EN MASSE au Quai pour protester ou , plus malicieusement demander qui fait quoi , dans ce merdier !

        +2

      Alerter
      • Carabistouille // 23.02.2015 à 18h59

        Non, rien à voir, il s’agit d’une unité mixte de ces trois pays qui sera “invitée” par l’Ukraine , non pas au maintien de la paix, mais au maintien de l’ordre. L’ONU n’a rien à voir avec ça.
        L’idée c’est que 2 pays de l’OTAN fusionne dans une entité militaire avec l’Ukraine, si cette unité, à un moment ou un autre se trouve au contact de forces Russes, il y a immédiatement risque de guerre mondiale par le simple jeu des alliances.
        Je rappelle que si l’OTAN n’est pas une alliance offensive et qu’elle n’a aucun caractère obligatoire pour aller foutre sur la g… de quelqu’un(Vietnam, Irak, Malouines) elle a par contre un caractère obligatoire et rédhibitoire en terme défensif. Là, c’est une obligation.
        Donc si les nains Baltes ou les ânes Polonais provoquent les Russes au point que ceux ci leur tire dessus, on doit y aller.

          +1

        Alerter
  • Philbrasov // 21.02.2015 à 13h33

    Pour ma part, j.ai visionné des dizaines de vidéos depuis 10 jours, sur ce qui se passe dans cette poche de débalseve ou sévo selon….. Ces vidéos il en existe des centaines sur le net… Reportages, petits films faits par des soldats avec leur tel portable etc etc…. Les uns diront propagande, les autres diront ….les faits….les journalistes occidentaux trouveront la formule choc pour le 20 heures, ou l,article ou les mots reflèteront la doxa ambiante… Les un retiendront, ce qu,ils veulent bien retenir… Et ainsi de suite……les politiques eux selon qu,ils soient atlantistes, ou européisme où feignent de l,être, nous expliqueront un magnifique tort à la Russie ou torts partages …. Pour sauver ou conserver leur honneur d,hommes ou de femmes de paix…..
    Mais si l,on se réfère uniquement aux faits on voit que :
    Le donbass est détruit…. Sans doute à plus de 60%
    Les novorusses ont bel et bien mis une branlée aux armées de Kiev
    Porochenvo ment à son peuple sur cette débâcle.
    La trêve a été violée de part et d,autre.
    Les USA ont aidé les kieviens
    Les russes ont aidé les novorusses.
    Les mercenaires sont des deux côtés. Quoique je n,ai encore pas vu d,occidentaux vivant et prisonniers sur toutes ces vidéos.
    Mais au delà de tout cela…. La vérité est à découvrir, dans les prochains événements qui vont se passer à Kiev et dans toute l’Ukraine a la suite de cette deuxième débâcle….
    Débâcle militaire, débâcle sociale, débâcle économique….
    Je sens une fronde ukrainienne, qui va bien au delà des enjeux politiques et ou géostratégiques. Le peuple ukrainien ( si il existe…) saura t,il montrer au monde , l,énorme imposture que cette guerre civile commandée à distance?
    Et saura t,il virer ces oligarchies qui contrôlent la partie ukrainienne de l,Ukraine.
    Si ce n,est pas le cas ce que je pense…. Du fait de la lassitude et ou l,habitude d,un peuple a vivre dans la résilience … De guerre lasse…. On baisse les bras…. Nous aurons alors une réaction des groupuscules nazis armées et motives de retour du front et demandant des comptes… La guerre civile ne sera plus à l,est mais a l,ouest…. Ce coup ci….
    Car Odessa n,à rien oublié, slaviansk non plus, Kharkov idem….
    Il sera donc intéressant de voir comment , sous la pression des groupes nazis, et ou des populations russophone d,Ukraine , ou tout bêtement du peuple ukrainien , cette Ukraine va réagir .
    Pour ma part j,y vois une implosion… Car débalseve est plus qu,une victoire tactique , c,est avant tout le départ d,une possible victoire stratégique, pour toute l,Ukraine… Ou ce qu,il en restera.

      +18

    Alerter
    • dpmf // 21.02.2015 à 15h08

      mercenaires anglophones: http://youtu.be/TBAQJ_b6j8w

        +3

      Alerter
      • philbrasov // 21.02.2015 à 16h47

        sur mariupol oui .. je connais la video

        sur debalseve… j’ai rien vu e encore,,,,,de ces mercenaires anglo-saxons.

          +1

        Alerter
        • chios // 21.02.2015 à 18h08

          Par contre, du matériel de pointe, il y en a..
          https://twitter.com/yurybarmin/status/568702933786873857
          Ukraine lost its last Lightweight Counter-Mortar Radar in #Debaltseve. 3 LCMRs were provided by the US in Nov 2014
          “We literally just gave Russia one of our latest counter-battery radars. Nice going Obama.”
          “Nous venons de livrer aux russes un de nos derniers radars “anti-battery”
          Cad un engin qui permet de savoir qu’un projectile arrive 30 sec. à l’avance et de se mettre à l’abri….”
          https://www.youtube.com/watch?v=JY1i2UC_gKs

            +3

          Alerter
    • nourredine // 21.02.2015 à 17h11

      @Philbrasov, Je suis en accord avec presque tout ce que vous avez ecrit et je met un lien avec un journalist de renom qui comfirme ce que vous avez ecrit.
      Il y a plusieurs articles mais c’est celui ci

      The Battle Behind the Fog of Propaganda
      The “Exceptional” U.S. Suffers Crushing Defeat in Debaltsevo
      By Mike Whitney
      Poroshenko is doomed to be the scapegoat in the Debaltsevo cock-up, it’s only because he followed the foolhardy advice of his Washington paymasters.

      http://www.informationclearinghouse.info/article41060.htm

        +1

      Alerter
      • anne jordan // 22.02.2015 à 00h43

        dans cet article la phrase suivante me fait tiquer :
        ” achieved no strategic purpose at all” , s’agissant de Debaltsevo , cette expression est absurde ou de mauvaise foi ! ( propagande pro russe )
        ce ” chaudron ” était bien plus : un point de jonction , essentiel , non ?

          +0

        Alerter
  • Krystyna Hawrot // 21.02.2015 à 15h23

    Je rejoints votre résumé. Quoique je pense que le Donbass n’est peut être pas aussi détruit qu’on nous le montre – vous pouvez voir les photos du journaliste polonais Jacek Kaminski qui était au Donbass début février et qui le 7 février à donné une conférence à Varsovie.
    Kaminki est proche du leader de la gauche polonaise, Piotr Ikonowicz et de son mouvement pour la Justice Sociale.
    (juste pour savoir ou il se situe!)
    Dans sa conférence il montre des photos de Donieck, – hélas nous n’avons pas encore pu traduire la vidéos, mais on s’y emploie.
    Ce qui est intéressant est qu’il dit que seule la partie Nord-Ouest de la ville, sur la ligne du front, est détruite, que justement une plus grande partie de la ville est épargnée car loin du front. Par contre cela rend d’autant plus visible et indéfendable les bombardements de civils – se sont des obus qui tombent sur les gens, sur les arrêts de bus, dans les rue, tirés à l’aveugle par les force ukrainiennes – cela

      +5

    Alerter
    • chios // 21.02.2015 à 17h38

      ” Quoique je pense que le Donbass n’est peut être pas aussi détruit qu’on nous le montre”

      Je me pose la même question.
      On ne va pas filmer ce qui n’a pas été touché.
      Pour se faire une idée, il faudrait des vues aériennes par drones.
      Kobane par ex., on voit clairement que tout est détruit
      https://www.youtube.com/watch?v=xQD-JE7K3Ok.
      En outre, il doit y avoir pas mal de petites villes et villages hors de la ligne de front qui n’ont pas été touchés.
      Par contre, j’ai lu des rapports où on parlait de gens, dans l’intérieur, oubliés par les circuits de distribution d’aide, qui n’avaient plus aucun accès ni à l’argent, ni à la nourriture, et qu’il y a une situation de “désastre humanitaire”.

      Une référence à la video et photos citées?
      Même sans comprendre, on se fait une idée.

        +1

      Alerter
  • Yaltane // 21.02.2015 à 15h25

    Au chapitre propagande éhontée :

    JT France 3 Nuit, image de fin :

    Un canon pointé sur le spectateur, effet de perspective au maximum, la bouche du canon occupe le tiers supérieur gauche, il s’agit d’un je ne sais quoi russe, dixit la présentatrice, qui commente “l’Ukraine appelle la France au secours”…
    Et bonne nuit les petits !

    Je ne retrouve pas la redif, c’était jeudi il me semble, mais je vous promets que ça faisait froid dans le dos.

      +1

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 21.02.2015 à 15h28

    Excusez moi, mais le commentaire s’est mis tout seul en route avant que j’ai pu finir mon texte! (peut etre du à mon internet…)

    Cela montre donc que le but est de terroriser et non pas de viser une cible et c’est très difficile de se défendre de cela puisqu’on ne peut pas apprehender ou le prochain obus va tomber.

    Sinon, Kaminski dit aussi que les mines du Donbass tournent, les gens travaillent, le charbon est exporté. (en Russie je suppose). Ce n’est donc pas aussi catastrophique, même si bien sur il y a des images aussi de l’aéroport totalement dévasté – mais ce n’éta

      +1

    Alerter
    • Alae // 21.02.2015 à 18h37

      “Sinon, Kaminski dit aussi que les mines du Donbass tournent, les gens travaillent, le charbon est exporté. (en Russie je suppose).”

      Pas sûr que ce charbon aille toujours en Russie. Le charbon des mines du Donbass encore sous contrôle de Kiev partaient à Kiev… via Debaltsevo.
      http://www.rusmininfo.com/news/18-02-2015/one-who-controls-debaltsevo-also-controls-coal-business

      D’où, peut-être, la fermeture annoncée d’une mine sur trois en Ukraine. Si ce charbon ne peut plus être acheminé, quelle raison de continuer à payer les salaires de ses mineurs ?
      http://fortruss.blogspot.pt/2015/02/ukraine-to-close-1-in-3-coal-mines-lay.html

      Je n’ai pas réussi à savoir si les mines promises à la fermeture sont toutes situées dans le Donbass encore occupé par les forces armées de l’Ukraine, mais comme cette décision entraîne l’obligation pour Kiev d’acheter du charbon plus cher à l’étranger, c’est probable.
      Avec quel argent Kiev va-t-il acheter le charbon qu’il n’obtient plus à travers le réseau ferroviaire de Debaltsevo, c’est une autre histoire.

        +1

      Alerter
  • Krystyna Hawrot // 21.02.2015 à 15h43

    Excusez moi, mais le commentaire s’est mis tout seul en route avant que j’ai pu finir mon texte! (peut etre du à mon internet…)

    Cela montre donc que le but est de terroriser et non pas de viser une cible et c’est très difficile de se défendre de cela puisqu’on ne peut pas appréhender ou le prochain obus va tomber.

    Sinon, Kaminski dit aussi que les mines du Donbass tournent, les gens travaillent, le charbon est exporté. (en Russie je suppose). Ce n’est donc pas aussi catastrophique, même si bien sur il y a des images aussi de l’aéroport totalement dévasté .

    On accède à Donieck par la route de Rostov – il décrit cela comme très facile. A l’arrivée à Rostov des taxis emmènent les gens dans le Donbass. On est contrôlé deux fois, pas plus – lui avait une accréditation que je pense il a du obtenir Rostov auprès des autorités de la RPD. Les taxis ne sont même pas contrôlés – les gardes frontières et les milices de la RPD les connaissent très bien.

    Kaminski a rencontré les militants communistes de la brigade Prizrak, des Ukrainiens et des Européens de gauche. Un de ces contacts est hélas mort au combat, un jeune Ukrainien du groupe Borotba –Kaminski le présente sur sa page Facebook que je vous invite aussi à visiter. Il présente aussi le programme politique de la RPD, puisque la Déclaration de constitution de la République parle de restaurer le socialisme et de nationaliser les biens des oligarques . Mais Kaminski est dubitatif sur cela – il pense que certes, les biens des pro Kiev vont être nationalisé mais il pense que Rinat Akhmetov, étant donné le rôle qu’il joue dans l’aide humanitaire dans le Donbass, gardera ses biens et la lutte pour le pouvoir sera d’autant plus intense après la guerre.
    Donc le Donbass est viable politiquement mais il ne faut pas en faire un symbole de lutte révolutionnaire pour changer le système.

    Par contre, et là c’est mon opinion, les Européens ont tout à gagner de l’implosion du régime discrédité issu du Maidan, à dénazifier l’Ukraine (poursuivre, juger et punir les criminels de guerre et les criminels nazis tout courts pour TOUS les crimes, le massacre d’Odessa compris), « décartéliser l’Ukraine » – c’est-à-dire enlever à certains oligarques responsables de la guerre leur biens et casser leur force politiques et réellement démocratiser l’Ukraine – donc aussi former les citoyens REELLEMENT à la démocratie, à la conscience politique. Pour cela il faudra en chasser les officines américaines et les fondations allemandes et polonaises qui font le boulot de destruction depuis 25 ans. C’est du boulot mais on sera obligé de le faire, sinon on aura une menace de guerre en permanence ;

    http://www.geopolityka.org/analizy/wybory/ukraina/info-ecag-zapis-relacji-z-jackiem-c-kaminskim-z-jego-pobytu-w-donbasie
    https://www.facebook.com/jacek.cezary.1?fref=nf

      +6

    Alerter
    • lelis // 23.02.2015 à 16h26

      Euh… Il faudrait savoir, tant les avis sont divergents ici : les Européens doivent s’en mêler, ou pas ?

        +0

      Alerter
  • DUGUESGLIN // 21.02.2015 à 15h47

    Les habitants de Debaltsevo n’appellent pas leur ville Debaltseve. Je me fie donc à ceux qui habitent cette ville ne serait-ce que par respect pour eux.

      +7

    Alerter
  • eskape // 21.02.2015 à 20h39

    rien à voir (quoique)
    je regarde un conte fantastique (les 2 tours, du seigneur de l’anneau), qui s’avère bien métaphorique, quand je tombe sur ce passage :

    “Le monde change.
    Qui aujourd’hui a la force de s’opposer aux armées de l’lsengard et du Mordor ?
    De s’opposer à la puissance de Sauron, de Saroumane et à l’Union des Deux Tours ?
    Ensemble, Seigneur Sauron, nous gouvernerons cette Terre du Milieu.
    L’ancien monde brûlera dans les feux de l’industrie.
    Les forêts tomberont.
    Un nouvel ordre naîtra.
    Nous mènerons la machine de guerre avec l’épée, la lance, et la poigne de fer des Orques.

    Je les veux armés et prêts dans deux semaines !
    Détournez la rivière, que les fournaises rougeoient !
    La forêt de Fangorn s’étend à nos pieds…
    Brûlez-la !

    Nous nous battrons pour vous.
    Faites-en le serment.
    Nous mourrons pour Saroumane !

    Brûlez leurs villages !
    Il nous suffit d’éliminer nos opposants.
    Cela commencera au Rohan.

    Ces paysans ne vous ont que trop défié.
    Il suffit.”

    Mais… à quoi ont-ils bien pu penser les scénaristes, à ce moment ???

      +1

    Alerter
    • Tunk // 21.02.2015 à 21h11

      La vie de l’auteur original du “Seigneur des Anneaux” (JRR TOLKIEN) est assez révélatrices des influences qui l’ont marqué lors de l’écriture de celui ci…
      Il a participé à la 1ère guerre mondiale, la bataille de la Somme (entre autre). Plusieurs de ses meilleurs amis seront tués là bas.

      Le “Seigneurs des Anneaux” évoque plusieurs fois la brutalité, et il ne serait pas surprenant que cela lui aurait aidé à exorciser ses propres démons de vétéran.

        +1

      Alerter
  • Pierre Bacara // 22.02.2015 à 15h29

    […]de nombreux soldats de l’armée régulière ukrainienne avaient péri encerclés par des pro-russes sans être secourus par Kiev.

    En fait, [l’armée ukrainienne] ne sait donc rien de rien, quoi…

    Un ex-député de la Rada affirmait cette semaine sur une chaîne de télévision russe
    que la chaîne de commandement de l’armée ukrainienne est inopérante.

    D’importants convois de ravitaillement envoyés par l’armée ukrainienne à des unités défendant des localités attaquées par les FAN ont été capturés par ces dernières.
    Les localités étaient en effet tombées sans que le nouvelle de leur chute ne soit répercutée.
    Il arrive fréquemment que lorsqu’une localité tombe ou qu’une unité ukrainienne soit mise hors de combat, l’information mette jusqu’à 24 heures avant d’arriver au niveau supérieur de la chaîne. Le député ne précise par le délai de redescente de l’information dans l’autre sens.

    Lorsque l’armée ukrainienne a voulu lancer sa sa double opération de dégagement du kessel de Debalstevo, les volets intérieur et extérieur de l’opération n’ont pas été coordonnés.
    Plus grave encore, les différents volets de la partie intérieure n’ont pas non plus été coordonnés entre eux.
    Des unités ukrainiennes encerclées ont été lancées dans des tentatives de percée sans même avoir été informées que d’autres unités avaient reçu des ordres similaires. Lesdites unités ont été “cueillies” par les FAN avec de très lourdes pertes.

    Commentaire : une double opération de désengagement de chaudron est par définition une opération difficile et complexe à planifier et à mettre en oeuvre. Dans ce type d’opérations, la moindre erreur inflige un coût démultiplié par la nature même de l’opération. C’est ce qui s’est produit à Debaltsevo.

      +3

    Alerter
  • leramier // 22.02.2015 à 23h11

    Tout un poème cette carte utilisée par le nouvel obs et créée par les services ukrainiens (ou leurs alliés) .
    – L’Ukraine, code couleur : le vert. Calme, paisible et serein
    – Donesk et Lougansk : bleu et jaune, les couleurs de l’Ukraine. La Novorussie n’est pas reconnue.
    – la Russie : marron, code couleur de l’extreme droite dans le journalisme contemporain
    – Frontière Novorussie-Russie : rouge : code de la violence, de la passion, de la pulsion etc.
    – les unités militaires : elles sont en Russie et ont passé la frontière. Une marée d’unités a envahit la paisible Ukraine ! Aucune unité ukrainienne n’est montrée à part trois petits bateaux sympas. La Russie est clairement l’agresseur. D’ailleurs on voit presque la combustion des missiles en train d’être lancés par le diabolique Poutine qui attaque un pays pacifique et sans défense. Il est vraiment pas gentil.

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications