Comme les pro-Russes sont signé l’accord de paix, on sanctionne la Russie – imparable !

Selon le président du Conseil européen Donald Tusk, l’Europe a une confiance limitée dans la bonne volonté de Vladimir Poutine.

Dans le Journal officiel de l’Union européenne est parue ce lundi 16 février une liste de personnes frappées par un nouveau train de sanctions à l’encontre de Russes et de séparatistes pro-russes d’Ukraine orientale. Des sanctions qui surviennent au lendemain de la première journée de cessez-feu et qui ont immédiatement été dénoncées comme absurdes par la Russie.

Avec notre bureau de Bruxelles,

Sur la liste figurent de nombreux prétendus ministres des républiques autoproclamées de Lougansk ou Donetsk, ainsi que des commandants de milices pro-russes. Au total, 151 personnes sont désormais sous le coup de sanctions européennes ainsi que 37 entités. En effet, ce nouveau train de sanctions touche également neuf unités paramilitaires, et notamment la garde nationale cosaque, le bataillon de la Mort, la brigade Prizrak et le bataillon Sparte.

Pour le ministère russe des Affaires étrangères, ces nouvelles sanctions européennes sont « incohérentes et illogiques » et la Russie accuse l’UE « d’introduire de nouvelles restrictions antirusses à chaque fois qu’il y a un espoir de régler la crise ukrainienne ». Parmi les 19 personnes interdites depuis ce lundi de visa pour l’UE et dont les avoirs en Europe sont gelés, figurent cinq russes accusés de soutenir les séparatistes ukrainiens, voire le déploiement de troupes. Parmi eux, deux vice-ministres de la Défense, un chef d’état-major et deux députés de la Douma.

Malgré la signature des accords de Minsk jeudi, le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, avait affirmé que l’Europe avait une confiance limitée dans la bonne volonté de Vladimir Poutine. Les Européens ont donc décidé d’appliquer ces sanctions dont le principe avait été décidé après la mort de 30 civils il y a deux semaines dans les bombardements de Marioupol. Le but est de maintenir la pression de manière à pousser la Russie à mettre en œuvre les accords.

Source : RFI

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

188 réponses à Ukraine : nouvelles sanctions de l’UE, « incohérentes » pour la Russie

Commentaires recommandés

JaySWD Le 19 février 2015 à 00h32

Et j’ai également personnellement une confiance limité en Donald Tusk:
1-Polonais,donc totalement hystérique et irrationnel lorsqu’il est question de Russie
2-Issu de la minorité Cachoube,avec une inclinaison germanique réelle,donc en phase avec Mère Kel

  1. JaySWD Le 19 février 2015 à 00h32
    Afficher/Masquer

    Et j’ai également personnellement une confiance limité en Donald Tusk:
    1-Polonais,donc totalement hystérique et irrationnel lorsqu’il est question de Russie
    2-Issu de la minorité Cachoube,avec une inclinaison germanique réelle,donc en phase avec Mère Kel


    • tepavac Le 19 février 2015 à 00h50
      Afficher/Masquer

      Les Polonais et les Ukrainiens, enfin la partie la plus pitoyable est atteinte par le syndrome du paria.

      Ils me font penser à ces nouveaux Français, qui une fois admis dans une administration sont les plus dures avec leur compatriote d’origine.

      Depuis que les Tatares les ont séparé de leur freres, ils ne cèssent de les dénigrer et de leur trouver tous les défauts connus et inconus.

      Mais bon, heureusement que c’est une minorité, mais une minorité sur laquelle s’appuie les maîtres en mégalomanie.


    • chios Le 19 février 2015 à 09h17
      Afficher/Masquer

      Bonjour, “Vu de Varsovie”
      “Tusk a joué entente et apaisement avec la Russie. Il en est de même avec le gouvernement actuel.”
      Je crois que c’était vrai, jusqu’à ce que les problèmes avec l’Ukraine ne commencent.
      Nous avons ici entendu Sikorski Appelbaum Carl Bildt, les estoniens et autres baltes déployer leur rhétorique venimeuse.
      Ces gens représentent l’opinion en Pologne?
      Quid de cette histoire d’Auswitsh?
      Appui inconditionnel à Kiev et ses excès?
      Présence d’Ukrainiens en Pologne?
      Des renseignements de votre part seraient précieux…


      • Vu de Varsovie Le 19 février 2015 à 11h03
        Afficher/Masquer

        @ Chios. Concernant les propos du ministre des affaires étrangères sur Auschwitz, en tant qu’historien il a précisé que l’unité de l’Armée Rouge qui a libéré Auschwitz était composée, ENTRE AUTRES, d’Ukrainiens, et que c’était ces derniers qui avaient, par hasard, ouvert l’entrée du camp. Ces propos ont été sortis du contexte par les médias mainstream de part et d’autre d’où le scandale.


        • V_Parlier Le 19 février 2015 à 22h43
          Afficher/Masquer

          Je pense que les médias mainstream l’ont fait exprès, et Porochenko a surenchéri, profitant de l’occasion pour pavaner.


        • Médiacrate Le 19 février 2015 à 23h49
          Afficher/Masquer

          Certainement les Ukrainiens du Dombass genre russophone qui ont ouvert les portes d’ Auschwitz.,
          car les bandéristes de l’ouest de l’Ukraine avaient plutôt eu un rôle de Kapo.


          • Wilmotte Karim Le 22 février 2015 à 22h10
            Afficher/Masquer

            En même temps, tout les habitants de l’ouest ne sont pas des salauds et tout ceux de l’est ne sont pas des anges.

            Au final, savoir quel est “l’origine” exacte des individus qui sont arrivé à Auschwitz n’a aucun intérêt.


            • STAN Le 23 février 2015 à 02h08
              Afficher/Masquer

              Wilmotte Karim Oui c’étaient peut être les Allemands en uniformes SS?


      • Vu de Varsovie Le 19 février 2015 à 11h21
        Afficher/Masquer

        Dans les pays limitrophes de la Russie, qui ont eu affaire à sa politique au cours de 100 dernières années, il y a une sensibilité historique qui semble incompréhensible au-delà de l’Oder. Après la Crimée et le Donbass, il y a des craintes que Poutine ne lance une guerre hybride dans les pays Baltes à forte minorité russe. En même temps, on est d’avis que l’Europe ne bougera pas son petit doigt de peur d’une guerre totale.


        • chios Le 19 février 2015 à 13h22
          Afficher/Masquer

          Le président polonais Bronislaw Komorowski a appelé les hommes politiques du pays à cesser d’effrayer leurs concitoyens par la Russie et la guerre.

          “Il n’y a aucune raison de créer ce climat, de parler d’une menace directe pour la sécurité de la Pologne, surtout d’une menace militaire. Ce serait une exagération flagrante. Effrayer les Polonais par la menace d’une guerre est tout à fait irresponsable”, a indiqué M.Komorowski à l’issue d’une réunion du Bureau polonais de sécurité nationale.

          essai pour voir si le texte passe


        • chios Le 19 février 2015 à 13h46
          Afficher/Masquer

          Message précédent, chère Varsovie, pour vous dire que votre pays est entre les mains d’un homme raisonnable.

          Je comprends votre sensibilité historique, mais trouve dommage que certains de vos hommes politiques se laissent mener par ce “sentiment” au point d’en perdre le sens de l”intérêt de leur pays.

          “que Poutine ne lance une guerre hybride dans les pays Baltes à forte minorité russe”
          Cette forte minorité est malheureusement discriminée pour des motifs linguistiques. On leur refuse le droit de vote si ils n’ont pas de connaissance suffisante de la langue qui dans ce cas peut être appelée “locale”.
          Et l’UE, si fière de ses “valeurs” le tolère.
          Dans mon optique, je crois que les russes de Russie doivent ressentir comme une provocation et une injustice, que leurs anciens “compatriotes” soient ainsi devenus des citoyens de seconde zone
          De là à envahir, il y a de la marge.


        • Karim Wilmotte Le 19 février 2015 à 15h45
          Afficher/Masquer

          Et les pays limitrophes (dont la Russie), qui pendant des SIÈCLES ont eu affaire à la politique impérialiste Polonaise, ils n’ont pas de sensibilité historique?

          Et les Polonais, exterminé en tant que Polonais par nos amis bandéristes en Ukraine, ils n’ont pas de sensibilité historique sur ce léger détail?

          Et les Polonais, ont-ils conscience que pendant qu’ils combattaient avec force les principes de la sécurité collective européenne défendue par Moscou avant Munich (où les Soviétiques n’étaient pas convié, bien que garant pour la Tchechoslovaquie), ils créaient les conditions de la guerre totale?

          Et les Polonais, incorporé de force dans le glacis défensif soviétique (mais à 27 millions de morts l’invasion occidentale, on en vient à des mesures décidées) et qui ont souffert de cette incorporation forcée, ils sont au courant que ce sont principalement les Soviétiques qui ont démoli l’Allemagne nazie, sauvant les Polonais d’une oppression à visée raciale qui risquait juste (excusé le peu) de déboucher sur le nettoyage raciale d’une partie des Polonais en vue d’en faire des Aryens (donc, la culture polonaise…), l’extermination des sous-hommes slaves polonais pour les autres?

          De nos jours, on a les sensibilités historiques qu’on peut.

          Et pour rappel, l’Armée russe n’est PAS engagée en Ukraine. L’Armée russe a stupéfié les états-majors occidentaux par sa capacité d’action en Crimée. Si elle était engagée dans des actions offensives contre les forces armées ukrainiennes… elle serait dans Kiev depuis des mois!


          • Vu de Varsovie Le 19 février 2015 à 17h50
            Afficher/Masquer

            @ Karim Wilmotte

            “Et pour rappel, l’Armée russe n’est PAS engagée en Ukraine.”

            Pourtant, le Lieutenant Général Alexander Lentsov de l’Armée russe ne cache pas son implication dans la libération de Debaltseve

            https://www.youtube.com/watch?v=tCnWMZ0AM4g


          • chios Le 19 février 2015 à 20h09
            Afficher/Masquer

            @ vu de Varsovie
            http://ukraineatwar.blogspot.be/2015/01/everything-you-ever-wanted-to-know.html
            https://www.youtube.com/watch?v=tCnWMZ0AM4g
            @ Vu de Varsovie.

            A site inspection was organised by SMM on January 16th. This involved a ‘joint investigation’ by representatives of the Joint Centre for Control and Co-ordination (JCCC): a Ukrainian Major-General, his Russian counterpart, and members of the so-called ‘Donetsk People’s Republic’ (DPR).

            The JCCC headquarters (HQ) is in Debaltseve, 55 km northeast of Donetsk city. The Ukrainian and Russian military staffs are each led by a senior officer, selected by their respective General Staffs in Kyiv and Moscow. These two Chiefs of Staff or ‘representatives’ at JCCC HQ are military negotiators with considerable power to make decisions concerning the so-called ‘ceasefire’ and the ‘buffer zone’ that extends 15 km each side of the agreed contact line between opposing forces. They are in effect the senior military commanders on the ground.
            We now focus on the Russian representative.

            When the JCCC became operational on 26 September 2014*, the first Russian representative was Lieutenant-General (2 star) Aleksandr Ivanovich Lentsov. We mention him because, as you will see, there is a pattern.

            Ce militaire s’occupe, au sein d’une organisation Kiev Moscou, des affaires du cessez le feu depuis septembre 2014.

            Ce site est un blog pro kiev, et ils chicanent sur le fait que le général russe se serait avancé trop loin à l’intérieur des lignes.

            Le film cherche à opposer une déclaration de Poutine qui aurait déclaré que le gouvernement de Kiev aurait perdu face à des mineurs et des fermiers, ou quelque chose comme ça.


        • Chris Le 19 février 2015 à 19h06
          Afficher/Masquer

          Vidéo du Lieutenant Général Alexander Lentsov de l’Armée russe :
          je suis ravie d’apprendre que la DNR a eu quelque soutien des Russes sur le terrain, afin de rétablir l’équilibre face aux “instructeurs” US, Academi et autres supplétifs otanesques.
          Par ailleurs, en interne, cette info est politiquement précieuse pour Poutine.


        • Serge Le 19 février 2015 à 19h29
          Afficher/Masquer

          @Vu de Varsovie .
          Ah parce que la Russie ,dites vous,s’est lancée dans une guerre en Crimée et au Donbass ?
          Expliquez donc nous çà svp .


          • V_Parlier Le 19 février 2015 à 22h50
            Afficher/Masquer

            En tout cas, quitte à faire référence à la TV ukrainienne, moi je préfère une déclaration de l’etat major sous-titrée:
            http://www.youtube.com/watch?v=Lq1WaRHsiKg .

            Ca au moins c’est clair et çà en a calmé plus d’un!
            (Je ne sais pas ce qui va lui arriver, d’ailleurs, à Mouzhenko…)


        • Ladoga Le 19 février 2015 à 23h05
          Afficher/Masquer

          La Pologne avait une approche très pragmatique vis-à-vis de la Russie, de 1992 à 2009, c’est-à-dire pas de vagues.
          Le conflit en Ukraine du sud-est est un épiphénomène car en cas de conflit chaud c’est en Baltique que les armes parleront.
          Pour preuve, le gros de notre soutien armé se dirige vers les pays Baltes et la Pologne.
          Ne jamais oublier Kaliningrad dans le grand jeu !

          En effet cet oblast est la seul chose qui leur reste. 20 millions de morts au moins et sans l’offensive Bagration pas de débarquement en Normandie, et quand j’entends dire que ce sont les Ricains qui nous ont libérés ! Quel raccourcie … Voir la bataille de Normandie avec le 2 SS panzerkorps reste glorieux des 2 dernières batailles pour Kharkov avec le 1 SS panzerkorps . Le valeureux SS-Obergruppenführer Paul Hausser pour qui ses hommes étaient plus importants que son Führer.

          Comme cette bataille de Normandie fut difficile. Alors que le gros de la Wehrmacht était morte dans les plaines de Russie.

          Historiquement parlant (!!!) Il semblerait que les Russes ne sont venus à l’ouest que quand on les a invités par conquête interposée. A l’ouest de la Vistule !

          L’erreur monumentale est d’avoir incorporé les pays Baltes dans l’Otan. La Finlande n’adhère pas au club de l’Otan et il semble que ce pays et la Russie ne s’étripe pas et que les farouches soldats de Poutine ne sont guère présents.
          A méditer les relations entre Finlande et Russie…

          Tout comme cette folie d’avoir voté oui à Maastricht, de ne pas avoir plus (+) écouté un Seguin, un Chevènement. J’en veux un peu au président Mitterrand de ne pas avoir vu ce piège
          Les années 90 ont vingt ans et comme nous avons été crédule.
          C’est un point commun avec la Russie de Poutine !


        • Médiacrate Le 20 février 2015 à 00h00
          Afficher/Masquer

          Pays baltes aucun intérêt pour la Russie ainsi que la Pologne ils ne représentent
          rien pour la Russie sinon le problème de la discrimination des russophones dans
          les pays baltes ,ce sont plutôt les pays baltes qui en ont gros sur la patate car
          ils réclament plus de 300 milliards de dollars en dédommagement à la Russie il faut croire que leur économie n’est pas aussi florissante qu’ils veulent nous le faire croire.


          • Ladoga Le 20 février 2015 à 01h33
            Afficher/Masquer

            A priori non !!! Les liens entre la Russie et les pays Baltes sont pour le moins important. De dire que le russe se fout des Baltes est à mon sens un raccourcie.
            Et vice et versa


    • Anne Le 19 février 2015 à 09h19
      Afficher/Masquer

      J’ai été ravie d’apprendre que la Pologne venait d’être condamnèe pour avoir hébergè les prisons clandestines de la CIA.

      C’est sans doute ce qui vous rend si haineux dans votre commentaire.

      Vous ne ressemblez pas aux intervenants habituels de ce site . qui bien que d’opinions politiques totalement opposées ont la politesse de dialoguer, échanger et s’apporter mutuellement des éclairages différents.

      Si je veux être tout à fait franche, j’ai envie de vous demander qui vous salarie pour répondre de cette manière agressive à un commentaire
      Intéressant ?

      Un pays, la Pologne, qui accepte ce genre de pratique n’a aucune place dans l’Europe qu’ont voulu citoyens et pays fondateurs.

      Je suis satisfaite de cette condamnation de la Pologne d’autant plus que la décision demande une enquête sur les responsables politiques polonais ayant autorisé cette infamie.

      Vos pays de l’ex bloc de l’est sont rentrés dans l’Union Européenne sans que l’approbation des peuples ne soit sollicitée. Sinon je ne pense pas que nous citoyens aurions accepté si rapidement vos pays issus du bloc de l’Est.

      Cette affaire inacceptable de prison de la CIA montre à minima l’allégeance de vos dirigeants à des intérêts et des principes qui ne sont pas ceux des peuples fondateurs.


      • chios Le 19 février 2015 à 09h26
        Afficher/Masquer

        Anne, je crois que vous avez tort de monter sur vos grands chevaux.
        La vieille Europe trimbale autant sinon plus de casseroles que la “nouvelle”, d’ailleurs, ce terme doit sonner désagréablement aux oreilles des Polonais, des Hongrois, ou des tchèques.
        Ils font autant partie de l'”Europe” et de sa longue histoire que nous.


        • Anne Le 19 février 2015 à 10h01
          Afficher/Masquer

          @ chios, merci de votre commentaire.
          Je ne partage pas tout à fait votre point de vue 🙂

          Les ex pays de l’est auraient eu besoin d’un temps d’adaptation, ne serait ce qu’au niveau des salaires niveau de vie….c’était leur intérêt autant que le nôtre.

          Jusqu’à présent je n’ai pas entendu parler de prisons de la CIA destinées à torturer les gens hors du sol américain…qui se situeraient en France…

          Mais bon, puisque vous dites que nous avons tant de choses à nous reprocher…

          Nous en avons certes, mais je ne pense pas ( et tout au moins j’espère fortement) . que nous ne sommes pas descendus aussi bas …..
          .


          • sergeat Le 19 février 2015 à 10h43
            Afficher/Masquer

            Pour calmer Anne et Chios il y aussi un chanteur populaire qui a commit un attentat terroriste il est alle chanter dans le Dombass,donc il est sur la liste.Vous n avez toujours pas compris que l UE est hysterique,et ne prend pas le temps de voir nos interets,se sont des bureaucrates tres bien payes,et qui suivent les ordres de leur employeur.


          • Bigtof Le 19 février 2015 à 17h04
            Afficher/Masquer

            Je pense que si l’Europe de l’ouest a fait l’europe, c’était pour mettre fin à des siècles de guerres qui les avaient épuisés.
            En revanche, les pays d’Europe de l’est ont vu un moyen d’echapper à la Russie soviétique qui les avaient dominés durant 45 ans.
            Ces pays (ouest et est) n’avaient donc pas le même objectif initial.

            Sinon, en effet, le France, comme l’Allemagne se comportent avec une incroyable hypocrisie avec l’Ukraine tout en se fichant complètement de son peuple. Ainsi, depuis plusieurs années, nous recevions tous les étés un jeune Ukrainien qui venait passer ses vacances chez nous. Cette année, malgré notre invitation qu’il a présenté à l’ambassade de France à Kiev (il est de l’ouest), la France a refusé de lui donner un visa.
            J’imagine qu’on est pas si prêt à recevoir les Ukrainiens, et qu’ouvrir l’Europe à l’Ukraine, c’est bien, mais à conditions qu’ils ne viennent pas chez nous…


          • chios Le 19 février 2015 à 18h03
            Afficher/Masquer

            @Bigtof
            Tant qu’une mentalité de compétition et du “le gagnant emporte tout” domine, comme dans la triste bataille entre la Grèce et l’Allemagne aujourd’hui, nous devrons toujours être dans une mentalité de “craindre notre voisin qui risque de nous chiper nos avantages”.
            Etant donné la situation économique et existentielle catastrophique des habitants de l’Ukraine, il est évident qu’ils vont tout faire pour quitter le pays.
            Votre cas individuel, une amitié de longue durée entre deux familles , va être la victime d’un risque de déstabilisation majeure pour les pays d’Europe,. Si au lieu d’aller en Russie, qui a potentiellement, de bonnes capacité d’absorption de”capital humain” comme on dit maintenant, (ce n’est pas le cas dans notre pauvre Europe), les réfugiés ukrainiens venaient s’entasser dans nos pays, pensez-vous que nous pourrions le “supporter” (dans le sens de payer pour les frais)?
            Je parle de charges sociales, mais aussi de pression à la baisse sur les salaires?
            Je souhaite que cette belle amitié entre deux familles sorte renforcée de ces péripéties politiques ..


          • Drômois Le 19 février 2015 à 19h49
            Afficher/Masquer

            Chère Anne seriez vous naïve ?
            Souvenons nous, pour faire écho a cette légion d’honneur attribuée à ce marocain, de l’affaire Ben Barka impliquant les “services” français …
            “http://rebellyon.info/Mehdi-Ben-Barka-assassine-le-29-octobre.html”


      • Alexandra Le 19 février 2015 à 09h44
        Afficher/Masquer

        Madame,

        Bien d’accord avec vous, ces prisons sont une honte, mais comme vous le soulignez si bien elles étaient clandestines ! Vous pensez vraiment que l’avis des Polonais a été demandé ?
        Tous les Polonais ne sont pas pro Tusk, tout comme tous les Français ne sont pas pro Hollande.
        En Europe, la tendance va à l’abandon de la souveraineté des Etats nations, la démocratie directe n’existe pas plus en Pologne qu’en France.


        • Anne Le 19 février 2015 à 10h05
          Afficher/Masquer

          C’est drôle votre réponse, c’est sûrement vrai que le polonais de base n’était pas au courant, mais le personnel politique et administratif qui les représente si, forcément.

          Ce sont ceux là qui doivent être condamnés, pas le peuple…


          • Vu de Varsovie Le 19 février 2015 à 10h52
            Afficher/Masquer

            Les prisons de la CIA ont été installées avec l’aval du gouvernement social-libéral de l’époque (en fait, c’étaient les post-communistes déguisés en sociaux-libéraux) contre pots-de-vin. Embourbé dans de nombreux scandales de corruption, ce gouvernement a été écrasé par la droite en 2005. Pour la petite histoire, ces mêmes post-communistes, avec 8 % d’intentions de vote, sont parmi les plus pro-russes de la scène politique actuelle.


      • Vu de Varsovie Le 19 février 2015 à 10h58
        Afficher/Masquer

        Anne, je ne vois pas en quoi mon message vous semble agressif ou impoli ? Concernant les prisons de la CIA en Europe de l’Est, je condamne fermement.


        • Roscanvel Le 19 février 2015 à 17h00
          Afficher/Masquer

          Que d’épithètes!!! “sociaux-libéraux” “post-communistes” Ah celui-là me met en joie.
          Personnellement, je suis communiste….Je suppose que les “post-communistes” étaient déjà “post” avant que d’être “communistes”


          • Vu de Varsovie Le 19 février 2015 à 17h18
            Afficher/Masquer

            “Personnellement, je suis communiste…”

            Navré pour vous… Avez-vous jamais vécu dans un pays communiste et connu son quotidien ?


          • christiangedeon Le 19 février 2015 à 17h59
            Afficher/Masquer

            Communiste? çà se soigne..;ah le bon vieux temps du goulag et des appartements communautaires! on en pleurerait! snif!


        • anne jordan Le 21 février 2015 à 16h30
          Afficher/Masquer

          allons , allons , Varsovie !
          on se calme !
          la Pologne du temps de l’URSS n’a jamais été ” communiste ” , pas plus que les autres pays de ce bloc.
          le COMMUNISME n’a connu que des avatars honteux et il est encore à construire … mais , pour ce qui est de la vie quotidienne , à l’époque , expliquez moi donc la si forte ” OSTALGIE ” des populations ?


    • jacqucroquant Le 19 février 2015 à 13h03
      Afficher/Masquer

      Les sanctions contre les Russes sont-elles décidées à l’unanimité des pays de l’UE ? J’ai cru comprendre que la Grèce n’était pas d’accord !


      • Greco Le 19 février 2015 à 22h55
        Afficher/Masquer

        La Grece n’est pas d’accord, mais pour le moment elle ne bloque pas les decisions, parcequ’elle attend les decisions des ses creanciers. S’ils continuent a nous humilier comme ils font (surtout l’Allemagne), ca va changer radicalement. Ils nous poussent a faire faillite, ils nous humilient avec des insultes chaque jour; IL VONT LE PAYER, on n’est pas si cons.
        Le plan du gouvernement est clair:
        (les americains sont au courant , c;est pour ca ils font chaque jour des declarations relativement favorables pour la Grece)
        -Reconnaissance immediate de la Crimee russe
        -Vente des 6 sous marins allemands qu’on vient d’acheter de l’Allemagne (c;est bon l’austerite a l’allemand…)
        -Acces aux navires militaires Russes au port de Thessalonique
        Et vous savez , ici c’est le sud de l’Europe, la violence ne reste pas verbal. Je ne suis pas fasciste ,je crains pour le immigres en provenance de l’Ucraine…..
        (selon les sondages d’opinion, 90% de la population est positif au autonomistes….et 3% considerent que Kiev a raison….


      • chios Le 20 février 2015 à 03h30
        Afficher/Masquer

        http://www.bruxelles2.eu/2015/01/28/tusk-grille-la-politesse-et-accelere-le-rythme/
        Si on veut se faire une idée de ce Tusk et de ses façons d’agir, voici une description à partir des observateurs de la bureaucratie UE.
        A mon avis, ce n’est pas brillant…
        Van Rompuy avait compris qu’il devait se faire petit, petit, mais ce Tusk, il va falloir le faire taire, jusqu’à ce qu’il devienne lui aussi, invisible
        http://www.bruxelles2.eu/2015/02/11/un-tusk-invisible/


        • tepavac Le 20 février 2015 à 17h17
          Afficher/Masquer

          Effectivement Chios, nous voyons bien que ce “machin” dénomé conseil de l’Europe, pose un vrais problème à notre union. Le Général, à l’époque déja, nous invitait à nous méffier comme de la peste de cet organisme dont la structure et la programation sont le fait d’un juriste nazi inféodé à la pire espèce des dictateurs, les tyrans.

          Gérard C, évoque l’américanisme primaire de cet individu, qui à peine entré dans notre union milite pour le trait(é) de Lisbonne, alors que les populations étaient contre.

          Ils ont pleuré pour rentrer dans l’Union et une fois dedans, ils nous chient dans les bottes en se vantant d’être pro-Américains. Bah c’est justemment ce qu’on leur reproche, d’être pro-Américain au lieu d’être pro-Européen.
          Aujourd’hui il est à la tête de ce cheval de Troye et se permet, au nom de tous les Européens d’appeler son idole outre-atlantique pour y prendre ses ordres.

          Merde à la fin.


    • aspikbardamu Le 19 février 2015 à 14h32
      Afficher/Masquer

      J’habite en Pologne depuis 6 ans,

      Je suis désolé mail il y a un sentiment russophobe très fort surtout dans les anciennes générations,
      il ne vous aura pas échapper que la classe politique polonaise est assez agée donc il y a toujours un à priori négatif envers le voisin russe.
      La jeune génération se perd un peu avec la propagande atlantiste/la machine holywoodienne et sa fable connaissance géo-politique et historique.
      Ils comprennnent que les russes défendent leurs interets mais gardent des préjugés tenaces.


      • Vu de Varsovie Le 19 février 2015 à 14h42
        Afficher/Masquer

        Dans mon milieu (35-45 ans issus du business), je dirais que c’est 1/3 de russophobes. Dans le nord (Gdansk), où les Russes de Kaliningrad viennent faire leurs emplettes, ils sont plutôt pro-russes.


        • Nerouiev Le 19 février 2015 à 15h48
          Afficher/Masquer

          Pour calmer tout le monde : qui est le pire des deux Tusk ou BHL ?


          • Chris Le 19 février 2015 à 16h06
            Afficher/Masquer

            Les 2 mon capitaine !


          • chios Le 19 février 2015 à 16h16
            Afficher/Masquer

            J’aimerais d’abord savoir pourquoi Tusk est-il hystérique?
            A cause des sanctions? Je connais assez mal le bonhomme, à part son mauvais anglais…et des bruits de “souabe”..que je ne comprends pas bien
            N’est-il pas juste le porte-parole de ce qui a été décidé “à 28”???

            Et par curiosité, quelqu’un pourrait essayer de faire apparaître sur ce site un lien non pas RT mais de SP….K.
            Trois longs messages écrits ce matin sont passés à la trappe et j’aimerais savoir si c’est un hasard ou un “fait reproductible” sur tous les ordinateurs.


    • Pierre Le 19 février 2015 à 17h14
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord avec vous, même si historiquement, il y a un passif difficile, les Polonais ne sont pas plus russophobes que les Français sont… J’ai été en Pologne en parlant russe tout le temps et après un certain temps, les Polonais m’avouaient facilement que, comme tout slave, ils avaient des points communs avec les Russes… La vodka… Trêve de plaisanterie, ce sont les politiques qui s’évertuent à trouver des thèmes pour justifier leurs actions. A Varsovie, être contre la Russie est un thème de propagande porteur d’identité nationale et d’affirmation pour les élections, mais dans le quotidien, le Polonais moyen sait son intérêt : travailler avec l’Allemagne et la Russie. Allez demander au paysan polonais ce qu’il pense des sanctions de l’U.E en ce moment, vous verrez ! En 2000, j’ai même rencontré un Polonais qui m’a confié combien son père avait aimé sa Lada Samara : une bonne voiture russe… Enfin Poutine n’est pas non plus un saint,… mais il a fait un effort à Smolensk pour l’affaire de Katyn -c’était le bon temps. Depuis, l’U.E, les faucons de l’OTAN se sont attachés à “foutre la merde” à l’Est et ont bien l’intention de continuer. Voilà pourquoi, seuls les peuples européens conscients de leurs intérêts communs peuvent les empêcher de continuer : des manifestations dans la rue, devant les bases américaines en Pologne, et dans toute l’Europe de l’Est nous feraient un plus grand bien. Donc vive la Pologne et vive l’axe Paris-Berlin-Varsovie-Moscou – plus Belgrade, Athènes et Sofia, l’axe atlantique-oural ! sans les Américains (quant aux Anglais qu’ils restent isolés ils aiment ça d’ailleurs).


    • colombe Le 19 février 2015 à 20h18
      Afficher/Masquer

      La Pologne a hébergé les prisons secrètes de la CIA, elle s’est chargée d’éduquer des extrémistes de droite qui ont pris part à la subversion conduisant à la chute du président de l’Ukraine. Elle a accepté l’installation de missiles étasuniens ciblant la Russie.
      Pour cela, elle a été récompensée par la nomination de son Premier ministre, Donald Tusk, un politicien qui ne connait ni l’anglais ni le français, au poste de président du Conseil de l’Europe, à un moment où la confrontation de l’Union européenne avec la Russie est la question prédominante.

      Donald Tusk a soutenu avec persistance l’arrêt des fournitures de gaz provenant de Russie à l’Europe et a demandé l’installation des bases de l’Otan en Pologne. D’où sa gratification par les membres de l’Otan du poste de président du Conseil de l’Europe (Alexei Nikolskiy à Ria Novosti).

      La revue hebdomadaire polonaise Nie (Non) a révélé qu’en septembre 2013, avant même que les émeutes éclatent à Kiev, le Département d’État [USA] avait invité 86 membres de l’organisation fasciste Secteur droit au Centre de formation de la police, à Legionowo, près de Varsovie, pour les former aux tactiques insurrectionnelles, en particulier à l’utilisation d’armes à feu.

      Rassemblement en Pologne contre l’implication en Ukraine
      Vidéo en polonais sans sous-titres
      https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=McUKRVXgg9w


      • Carabistouille Le 19 février 2015 à 20h20
        Afficher/Masquer

        Le Departement d’état qui se mèle de barbouzerie???? Ils sont tous crevés comme ça vos tuyaux? La NSA, la CIA, je veux bien, mais le département d’état c’est du grand n’importe quoi.


        • Anne Le 19 février 2015 à 23h24
          Afficher/Masquer

          Cher Carabistouille,
          Je ne sais pas ce qu’il en est du Département d’Etat….ni des barbouzeries, mais je viens d’apprendre un scoop de première :(source site BFM Tv) ! :
          que le Pentagone avait dépensé pour plus de 40 millions de dollars en VIAGRA !!!’ Authentique officiel… Il y a de quoi en rester sur le ….
          40 millions de $ c’est quand même une sacrée somme ! Ça doit en faire beaucoup !

          Je suis partagée entre une envie de fou rire irrépressible … Et un sentiment total de consternation…

          Les militaires zuniens sont décidément non seulement un danger pour la planète, mais en plus un sujet d’étude zoologique passionnant sur le niveau de cinglerie que peut atteindre une certaine catégorie “d’homo erectus” pour appeler l’espèce par son nom latin scientifique.

          Entre deux accès de fou rire je me suis demandée si c’était pour leur usage personnel, ou bien utilisé comme arme de “destruction massive” ce qui est une question primordiale.

          En offrent ils en paquet cadeaux aux ennemis, en essayant d’annihiler ou dévoyer ou fatiguer..ou.. JE NE SAIS QUOI ENCORE, Chinois Russes et Européens ( scooter 1er est il une de leurs victimes ,,,,,?????!!)

          un horizon infini s’ouvre devant nous : des questions existentielles nous assaillent…que de supputations vont semer le trouble dans nos esprits déjà tant sollicités par les folies actuelles ??!!

          J’en ai le tournis et si quelqu’un sur ce site peut m’aider à résoudre cette question. Je lui en serai éternellement reconnaissante.

          Et Donald Tusk dans tout ça .,,,,?,,,


    • tepavac Le 19 février 2015 à 22h45
      Afficher/Masquer

      tu te trompe “vu-de-Warsava”,
      j’aime les Polonais, plus que certains traitre qui préfère ressembler aux boureaux de leur peuple en dénigrant sa propre origine et l’histoire de ses ancêtres, simplement pour ne pas avoir l’air d’un slave.

      On dit toujours que les histoires de famille sont les plus tragiques et les plus insolubles. Je veux bien le croire.

      Ceci dit, je pense à Gdansk, à ces soldats dont les ames attendent encore que nous venions les secourir. Je pense à ces cavaliers, qui pour défendre leur Patrie mourure jusqu’au dernier en donnant l’assaut contre les chars nazi…

      Aussi je regrette de m’être mal exprimé, j’ai écri Polonais alors que je pensais à ces déclarations intempestives de certains de vos dirigeants et relayé par cette presse euro-atlantique qui pousse les peuples d’europe a des peurs , à des conflicts, à des oppositions et tout ceci pour qu’on ne puisse plus s’intérroger sur les catastrophes économiques qui vont nous tomber dessus.

      Maintenant “vu de France”, nous avons quand même le sentiment, que votre gvt trahi les idéaux des peuples européens et notement celui d’une union pour la paix. Et non pour régler de vieux comptes.
      Sans doute n’y avez vous pas fait attention, mais les peuples d’Europe sont à la fois épris de liberté et très attaché à leur souveraineté.

      Pensez donc, un si petit térritoire avec autant de particularismes, de langues, d’idéologies, de cultures et toutes plus acharnées les unes que les autres à vouloir rester soit même.

      Il est vain de penser qu’on pourrait ressembler à l’Amérique, alors que trois milles ans d’histoire nous montre tout le contraire.

      L’Europe des peuples se fera, mais à son rythme et avec ses coutumes. Et ceux qui ne l’aime pas, ils feront comme les autres d’avant, ils partiront sur un autre continent puis nous dénigreront.

      Vous devriez profiter, ami Polonais, de la sécurité que vous procure l’UE, non pas pour vous éxciter en éssayant de prouver que vous compter, mais pour vous remettre en question, sur ce que vous avez du vivre le long de ces trois siecles passé et surtout pour vous reconstruire en tant que Nation.
      Bien le salut de la France


    • Lelien Le 20 février 2015 à 11h25
      Afficher/Masquer

      ce en quoi il se trompait. Le nom de l’armée russe qui a libéré le camp s’appelait bien Ukraine. Mais comme le faisait l’armée rouge à l’époque, il ne s’agissait pas d’un nom donné en raison de l’origine des troupes car les soviétiques s’en fichaient, mais en raison de leur théatre principal d’opération. Il s’agissait donc de troupes russes issues de toutes les régions de Russie mais ayant participé à la guerre en Ukraine.

      D’où le délire du président Polonais, qui a démontré la russophobie irationnelle de l’élite polonaise (quelqu’en soit l’origine).


      • STAN Le 22 février 2015 à 02h15
        Afficher/Masquer

        Mais cette pathologie (anti-Russe) a déjà probablement causé la mort de Kaczynski. Avec une grande partie de gouvernement.


        • Alexandra Le 22 février 2015 à 07h37
          Afficher/Masquer

          Pourquoi pensez-vous que ce n’était pas un accident ?


          • STAN Le 23 février 2015 à 07h07
            Afficher/Masquer

            Oui c’est bien un accident, mais engendré par la pathologie de président et sa haine des Russes. Une folie de forcer d’atterrir


    • gerard C Le 20 février 2015 à 13h05
      Afficher/Masquer

      “Tusk a joué entente et apaisement avec la Russie. Il en est de même avec le gouvernement actuel” ? ! Et allez bonne mère, dédouanez le Donald de tout avec cette bonne formule. Traduction: “Quoi qu’il ait fait, c’était de l’apaisement. Et si il a mal agi, ce sont des dommages collatéraux qui partaient d’une bonne volonté. Après tout, personne n’est parfait”.

      Pour commencer, Tusk est pro-américain depuis son adolescence. Il milite dans les mouvements “libéraux-démocrates” pro-américains depuis ses études [d’histoire].

      Ensuite, il n’a jamais joué “entente et apaisement”, il a joué la carte “réalisme”, notamment à cause de la dépendance énergétique. Mais aussi parce que l’économie polonaise dépend du marché russe. Parallèlement, il a soutenu le traité de Lisbonne et travaillé l’intégration de la Pologne dans la zone euro. Autrement dit, il a tout fait pour se libérer de toute relation contraignante vis-à-vis de la Russie. VOus appelez cela apaisement?

      Ah, et au fait, sous Tusk, la Pologne a lancé des programmes de réarmement en augmentant la part du budget militaire de 6% en 2013 puis 2% en 2014, notamment dans l’aéronautique, en plus de se fournir chez les américains. C’est de l’apaisement à l’américaine : ” je lui ai fait une offre qu’il ne pouvait pas refuser”.

      POur finir, en 2011, la Pologne participait encore à “Iraki Freedom” à hauteur de 900 soldats (invasion illégale de l’IRak faut il le rappeler) et à hauteur de 2800 soldats en Afghanistan (soit plus que la France, car oui, les USA ont embarqué tous leurs alliés fidèles dans cette histoire).


  2. tepavac Le 19 février 2015 à 00h38
    Afficher/Masquer

    Il y a surtout des noms d’ostracisés qui semblent échapper à toutes logiques, sauf….

    Si l’on veut pousser les personnes, morales ou physiques, à recourrire aux institutions Européènnes. Ce qui les rendraient de facto et de jure reconues commes des autorités supérieures à celles des états souverains de l’est.

    C’est ce qui s’est passé en europe lorsque des quidams ont fait appel à la cour européène contre leur propre état avec lequel ils étaient en litige.

    J’ai des amis qui ont eut ce même raisonement. Ils ont préférer perdre leur proces, plustôt que de se rabaisser à cet actes. Je comprend mieux aujourd’hui leurs positions.

    Il est évident qu’en faisant appel à une juridiction extranational, on en devient légalement attaché.

    Qu’en pensent les juristes ?


    • chios Le 19 février 2015 à 16h39
      Afficher/Masquer

      Je ne dis pas tous, mais la plupart des “sanctionnés” ce coup-ci, sont des séparatistes, on devrait dire maintenant des fédéralistes sans grands moyens pour qui ces sanctions n’ont aucune conséquence. Ils n’ont pas de biens mis à l’abri dans les pays où on “protège la propriété privée”, et pour le tourisme, il y a le vaste monde hors des “american allies”
      Ces sanctions sont une mascarade pour faire plaisir au “maître”, pendant que la classe (les 28) complote on ne sait trop quoi.


    • tepavac Le 20 février 2015 à 00h07
      Afficher/Masquer

      Je l’avais pensé au début, mais non, ça à l’air plutôt d’un piège pour associer la Russie au nouvel ordre mondial.

      Les stratèges savent qu’ils ne peuvent vaincre la Russie, ni par les armes, ni économiquement. Que c’est à double tranchant.

      Par contre si des personnes “sanctionnées” se plaignaient devant la cour Européènne et que celle çi leur donne raison et dédomagement, alors cela créerait un engoument dans la population.

      On imagine sans peine, les conséquences d’une alliance entre l’Europe otanisé et la Russie, le reste du monde serait plié et les populations du monde soumises.

      La derniers fois qu’une telle alliance a eut lieu, les Grecs, les Espagnoles, les Italiens d’un coté et les trotskistes avec quelques millions de Russes de l’autre en ont payé le prix. C’était à Yalta justemement.


    • tepavac Le 20 février 2015 à 00h51
      Afficher/Masquer

      @ Achriline,
      Je change de sujet, car une chose vient de me sauter aux yeux.

      C’est bien dans leur style au fond.
      Pour avoir l’assentiment des peuples dans leur vision du nouvel ordre mondiale, ils nous ont fait vivre dans un déluge de bien matériel, mais en nous endettant hors de toute mesure, ne restait plus alors qu’à envahir ce qu’ils convoitaient avec le silence des peuples.

      Comment même à t-on pu laisser de telle horreur se produire sur toutes ces populations d’afriques, toutes ces bombes déversées et filmées par épisode, retransmis quotidienement sur tous les écrans de la planète.

      Je ne sais pas pourquoi je t’en parle , peut-être parce que tu as une meilleur analyse, ou plus de force…


  3. purefrancophone Le 19 février 2015 à 00h40
    Afficher/Masquer

    Incompréhensible ! De la folie à l’état pur !!
    Le cessez le feu est appliqué maintenant que le chaudron est évacué , les combats semblent ce soir terminé (peut être pas totalement du côté de Marioupol) , la présence de bataillons Russes n’a pas été prouvé , voir reconnu comme non trouvé sur place par le secrétaire général de l’OTAN , et on sanctionne encore la Russie .Mais que veulent-ils à la fin ? Que Poutine se fâche?Il vont attendre un moment .Par contre des retombées économiques qui touchent l’Europe autant que la Russie , c’est déjà le cas .
    Le Ministre de la défense française a annoncé cet après midi que les conditions n’étant toujours pas réunies , les navires construits à St Nazaire ne seront pas livré pour le moment .Donc on prends le risque que la Russie demande l’application du contrat , à savoir le remboursement des navires ,plus les pénalités .Combien cela va nous couter ? Avons nous les moyens de nous comporter de la sorte ? Que devient la crédibilité de la France ? L’inde semble revenir sur l’achat de Mirage , est-ce à cause de cela ?
    La Russie qui commercait déjà avec l’Asie et d’autres pays va se tourner de plus en plus vers eux , et elle a raison .
    As t-on intérêt à le faire ? Je ne pense pas .
    La Russie est un partenaire depuis très longtemps .Elle doit le rester .
    Et surtout , accuser sans preuves et appliquer des sanctions , cela ne mènera qu’à notre perte .
    Notre situation économique est au plus bas .Nous avons et allons encore plus devoir gérer le terrorisme sur notre territoire et dans les pays touchés par ce fléau .La Russie peut se révéler un partenaire non négligeable .
    Reprenons raison !!
    Ces dirigeants sont dangereux pour les peuples !


    • vérité2015 Le 19 février 2015 à 00h47
      Afficher/Masquer

      Les pays de l’UE ont deja à ce jour perdu au minimum 24 milliards d’euros(source Rajoy),à mon avis ils ont un ‘target’…allez on y va pour 100 milliards de pertes,faut dire qu’en Europe on a trop de croissance et puis comme on est en plein emploi….heureusement qu’on a ces sanctions (rires).

      UE..suicide collectif,en notre nom.


      • lorsi Le 19 février 2015 à 06h47
        Afficher/Masquer

        ca arrange les eu


        • tepavac Le 20 février 2015 à 00h28
          Afficher/Masquer

          Economiste Ukrainien.

          http://fortruss.blogspot.fr/2015/02/leave-country-if-you-can-ukrainian.html

          Ils peuvent être fier de leur performances les zeuromaïdénistes. pas étonant que ça caquette moins. et à moins de déclencher des troubles à foison je ne vois pas comment ils vont pouvoir empécher les regards de se tourner vers la russie et son mode de vie sociale.

          Avec en plus le parquet général de novorossia qui lance une enquette contre les trois larrons de Kiev, ça promet de droles de développements dans ce pays et même dans l’UE.


          • anne jordan Le 21 février 2015 à 16h44
            Afficher/Masquer

            Votre lien , fort intéressant , nous ramène en Pologne ; ( hého , Varsovie ? )
            ““Poland is long been pursuing a project aimed at attracting the loyalty among Ukrainian youth. As the old saying goes, ‘if you want to conquer an enemy, raise his children’.” That’s why the Ottomans formed elite Janissary units out of children taken from the conquered nations.”

            en gros , il raconte que la Pologne tente d’attirer les jeunes Ukrainiens de l’Ouest , qui n’ont aucune perspective d’avenir chez eux .
            ( mais , attention , c’est un site tout à fait clairement PRO RUSSE .


      • cepamoi Le 19 février 2015 à 11h23
        Afficher/Masquer

        Pas grave on va gagner beaucoup plus de milliards avec la baisse du pétrole …


    • Chris Le 19 février 2015 à 13h51
      Afficher/Masquer

      L’Union Européenne ne décide plus rien, ou plus grand chose en politique extérieure, à cause de l’OTAN inclus dans le Traité de Lisbonne. On en mesure maintenant les dégâts. L’acceptation assurée du TAFTA fera le reste : nous construisons notre propre rideau de fer !!!
      Les Russes, eux choisissent par défaut l’Asie. Nous, nous devrons nous contentons des charters Paris-Washington/Ottawa et bientôt Sidney, avec la menace constante d’un bouclier anti-missiles.


  4. Chris Le 19 février 2015 à 00h40
    Afficher/Masquer

    Et quand va t-on sanctionner les Etats-Unis et l’Union Européenne pour instigation de coups d’états ?
    Car c’est bien eux qui ont déclenché tous ces troubles. C’est bien eux qu’on a vu défiler au Maïdan, etc…, etc…
    Ces gens là sont tuants de malhonnêteté. J’en arrive au point où si le Kremlin nous envoie quelques sales bombinettes sur la tête, je me dirai qu’on l’a bien mérité par notre passivité.


    • nom Le 19 février 2015 à 01h19
      Afficher/Masquer

      Beaucoup de gens sont du même avis. Nous politiques sont à vomir. Ce n’est pas un Giraud qu’il nous fallait, mais un De Gaulle.


    • raloul Le 19 février 2015 à 08h49
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      Je comprends votre dégoût. Personnellement, j’en arrive au point où je me demande s’il ne faut pas nous organiser et agir directement par la violence physique contre les structures de l’UE. Attention, je ne fais pas un appel à la violence… c’est plutôt une question qui me taraude: qu’est-ce qui peut concrètement empêcher ces tarés de Bruxelles de nous projeter contre le mur? Qu’est-ce qui va concrètement arrêter ce cauchemar? Qui va pouvoir le faire, sommes-nous condamnés à rester spectateurs de la tragédie qui se joue?
      Une fois que toutes nos lignes rouges morales et intellectuelles sont franchies, quels sont les moyens à notre disposition pour faire cesser cette horreur? Faut-il à nouveau que nous mourrions pour des idéaux et des idées, y-a-t-il d’autres chemins?

      P.s.: la cause de ces sanctions, si je comprends bien la teneur de l’article, sont les 30 civils morts à Marioupol. Quid d’Odessa en mai 2014, des civils dans l’est ukrainien? Aucune sanction à l’encontre du régime de Kiev? Vraiment? Comment ces abrutis peuvent-ils croire qu’ils pourront continuer cette imposture sans un retour de flamme?
      Ces nains intellectuels au pouvoir dans l’UE sont dangereux. Peut-être que lorsque nos vies seront directement mises en danger, nous allons vraiment réagir et les reléguer aux oubliettes de l’histoire, place qu’ils méritent amplement; j’espère juste qu’il ne sera alors pas trop tard…


      • Caramba! Le 19 février 2015 à 18h23
        Afficher/Masquer

        UE=EU


      • colombe Le 20 février 2015 à 00h07
        Afficher/Masquer

        “We saw what happened in Mariupol. This is another attempt to accuse militias and cast them in a negative light. Today they call for turning the Minsk talks to a Geneva format and involve the United States there,” Pushilin was quoted by the Donetsk republic’s press service as saying.

        Pushilin said after the shelling the only possible response measure was to “suppress the artillery positions of the enemy,” adding that “they understand only this language.”

        “At the current stage, all the agreements are not being fulfilled by the Ukrainian side. When we managed to force the enemy out of the airport [Donetsk] the number of shellings reduced, but other provocations took place,” he said.

        On Saturday, the eastern area of Mariupol came under fire. As a result of the shelling, 30 civilians were killed, including two children, and another 95 people were injured, according to the mayor’s office.

        Earlier on Sunday, Ukrainian President Petro Poroshenko reached an agreement on the need to hold negotiations in the Geneva format with the participation of the United States, European Union, Russia and Ukraine.

        http://tass.ru/en/world/773251


    • cepamoi Le 19 février 2015 à 11h26
      Afficher/Masquer

      @Chris Commence par boycotter Microsoft, google, Apple; Coca, American express, …


      • Chris Le 19 février 2015 à 13h57
        Afficher/Masquer

        A part Apple, j’ai déjà fait tout le reste et bien plus. Etant malvoyante, je passe mes achats à brandir une loupe pour lire les provenances (et composition !) des produits envisagés à l’achat.
        Je sens qu’avec TAFTA, ça va devenir une occupation à plein temps, pour autant que l’étiquetage soit maintenu et non frauduleux.


  5. bidule Le 19 février 2015 à 00h48
    Afficher/Masquer

    Un papier de The Christian Science Monitor qui essaie d’expliquer pourquoi les sanctions sur les oligarques n’ont pas l’air de réussir à infléchir la politique de Poutine :

    http://www.csmonitor.com/World/Europe/2015/0215/Putin-s-pals-Who-is-helping-steer-the-Kremlin-now


  6. Kiwixar Le 19 février 2015 à 00h51
    Afficher/Masquer

    Les “sanctions” (représailles préemptives) contre la Russie n’ont rien à voir avec l’Ukraine, puisqu’elles ont commencé avant (voir le boycott des jeux de Sotchi).

    Chebarchine : «L’Ouest veut seulement une chose de la Russie : que la Russie n’existe plus.»

    http://www.dedefensa.org/article-delenda_est_russia_contre_delenda_est_systema_17_02_2015.html


    • purefrancophone Le 19 février 2015 à 01h08
      Afficher/Masquer

      Kiwixar;
      Ils ont du boulot !! Un grand pays , fort de sa culture , de son histoire , du soutien de sa population , d’un vaste territoire , et d’un dirigeant qui ne plie pas , n’est pas prêt de céder à l’Ouest qui a de nombreux crimes sur la conscience


      • Kiwixar Le 19 février 2015 à 01h27
        Afficher/Masquer

        Poutine est le De Gaulle russe.

        Comme les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent, ça en dit long sur les Français d’il y a 50 ans, sur les Français d’aujourd’hui (avec leurs journalopes kollabos), et sur les Russes d’aujourd’hui.

        Note : remplacer le terme “sanctions” (suprématie morale et/ou juridique) par “représailles préemptives” a un certain sens, à associer avec la nouvelle doctrine nucléaire des US, de “frappes préemptives”. On voit bien que leur but est de dégommer tout concurrent potentiel, en le ramenant 40 ans en arrière à grand coup de napalm, uranium appauvri, etc.


        • Caramba! Le 19 février 2015 à 06h38
          Afficher/Masquer

          Bonjour Kiwixar,
          J’apprecie généralement vos interventions mais là, vous servir de cette phrase qui sert à tout et à rien:”Comme les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent,”
          Je ne suis pas d’accord, Kiev a -t’elle les dirigeants qu’elle mérite?
          NON, partir de ce postulat n’apporte rien et même, rejette toute la responsabilité de la lâcheté de moumou sur nous, n’oubliez pas qu’il a menti sur les points essentiels de son programme.Le peuple est-il responsable du mensonge de son président?
          Non, je ne le pense pas; moumou nous a bien eu c’est tout.
          Le peuple serait responsable s’il était correctement informé, opr, nou sommes bien placés pour savoir qu’il n’en est rien.De plus, le peuple n’est pas la clique des bobos parisiens.


          • Vasco Le 19 février 2015 à 08h57
            Afficher/Masquer

            Oui c’est là tout le problème. Les peuples (européens,états-uniens etc …) sont mal informés (propagande etc …) donc pas complètement responsables contrairement aux “élites”.


          • Kiwixar Le 19 février 2015 à 09h22
            Afficher/Masquer

            Désolé, mais je maintiens, en démocratie on a les dirigeants qu’on élit, donc qu’on mérite.
            C’est bien beau de mettre nos lavettes atlantistes hongroises ou hollandaises sur le dos des médias, mais on a aussi les médias qu’on mérite! En NZ l’année dernière, un député a été obligé de démissionner parce que, bourré, il avait pris un serveur un peu de haut “do you know who I am?”. En France, Cahuzac court toujours et Thévénoud est toujours député avec ses phobies administratives. Ils sont où les 3 millions de Charlies émus pour aller s’émouvoir de ça? C’est sur leurs impôts, merde.

            Quand j’en parle sur Facebook c’est toujours “oh t’es trop sérieux avec tes trucs”. Par contre, la moindre photo de chat, ou de cause LOINTAINE (ah la forêt d’Amazonie! Ah, la déforestation pour planter de arbres à palmes) et là, ils aiment faire de la politique. C’est quoi ce déni de s’impliquer dans la moralisation de la politique française, au lieu d’aller s’occuper de balayer devant la porte des autres? C’est quoi ce déni de regarder en face les vrais problèmes locaux et de tâcher de s’associer ensemble pour y remédier? C’est quoi cette morgue narquoise contre les Français qui tentent d’améliorer leur pays?

            C’est bien cette lâcheté, ce défaitisme et ce fatalisme des Français qui sont responsables des dirigeants apocalyptiques qui sont en train de détruire la nation, en la trahissant et en la vendant par petits bouts, et “aimer la France c’est la détester telle qu’elle est devenue”. Je comprends bien que cette notion de responsabilité dérange, chez un peuple amené au dernier degré de déresponsabilisation infantile.


            • Vincent Le 19 février 2015 à 11h33
              Afficher/Masquer

              Kiwixar, vous avez raison sur le papier.

              Mais concrètement tout le monde sait, les gens qui s’abstiennent comme ceux qui votent, que notre vote ne vaut pas grand chose.
              1) les promesses électorales n’engagent à rien
              2) il y a une utilisation intensive des moyens publicitaires et des campagnes de communication qui font qu’on s’accroche à un trait de personnalité (réel ou artificiel) d’un homme politique plus qu’à un programme
              3) à moins d’un État fort, ce sont les financiers qui dirigent la baraque, pas le personnel politique.

              Donc bien entendu les gens se désintéressent de la politique. Mais quand bien même ils voudraient changer cet état des choses, ils ne savent ni ne peuvent s’organiser.
              Remplacer le personnel et le système d’accord, mais d’abord comment ? Et puis par quoi ? Comment on fait pour être sûr qu’on n’ait pas agi inutilement ?
              Ils visent donc leur confort personnel et le moindre mal (pas de vague), quand bien même on s’enfonce de plus en plus.

              Méritent-t-ils leurs dirigeant ? Ou plutôt sont ils obligés de vivre malgré eux ?


            • Alae Le 19 février 2015 à 11h47
              Afficher/Masquer

              @Vincent, “Ils visent donc leur confort personnel et le moindre mal (pas de vague), quand bien même on s’enfonce de plus en plus. ”
              Vous apportez de l’eau au moulin de Kiwixar. Il ne dit pas autre chose.
              A comparer avec les insurgés du Donbass. Sans réclamer de guerre civile – je me contenterais de manifs de masse ou de grèves générales – la différence entre soumis et révoltés est quand même frappante.
              De sorte qu’à la question “méritons-nous nos dirigeants”, la réponse est malheureusement oui.


            • Kiwixar Le 19 février 2015 à 12h13
              Afficher/Masquer

              “notre vote ne vaut pas grand chose.”

              Mais pourquoi en Suisse ou en Nouvelle-Zélande, le vote vaut quelque chose? Quelle est cette maladie défaitiste qui fait que la majorité des votants français s’abstiennent, au lieu de voter pour le (vrai) changement, pas seulement le slogan à la noix?


            • Kiwixar Le 19 février 2015 à 12h15
              Afficher/Masquer

              Oui, comme l’écrit Alae (France / Donbass) : “la différence entre soumis et révoltés est quand même frappante”.


            • Vincent Le 19 février 2015 à 16h00
              Afficher/Masquer

              @Alae
              Vous méritez vos dirigeants, vous ? Je ne sais pas quelles fautes vous avez commise pour les mériter… 😉
              @Kiwixar
              Je ne connais pas l’état de la démocratie en Nouvelle Zélande. Pour la Suisse, ça ne fonctionne pas de la même manière qu’en France : les élections sont beaucoup plus locales (cantons) il y a beaucoup plus de “votation” de typé référendum. Du coup c’est moins facile pour les personnes en place de passer en force ou de pipeauter.

              Sur la question des soumis et des révoltés, dans nos sociétés “évoluées”, quel est le résultat final ? Ces deux supposés groupes sont soumis aux mêmes dirigeants.
              Les groupes les plus radicalement révoltés des années 1900, 1920 ou 1960 sont-ils arrivés à changer quoi que ce soit à leurs sociétés respectives ?

              Après, à contexte d’anarchie exceptionnelle, il est possible qu’un groupe organisé arrive à quelque chose de bien. Mais il est probable qu’un groupe organisé se serve en priorité sur le dos des autres.


            • Chris Le 19 février 2015 à 16h29
              Afficher/Masquer

              @Kiwixar
              Mais pourquoi en Suisse ou en Nouvelle-Zélande, le vote vaut quelque chose ?
              LA CONSTITUTION qui permet la DEMOCRATIE DIRECTE (droit d’initiatives et référendums) & indirecte; démocratie directe d’ailleurs mise à mal par les traités bilatéraux CH-UE qui vident peu à peu nos lois nationales. On commence tout juste à en débattre.
              Suite au vote du 9 février 2014 (réintroduction des quotas), en collision frontale à Schengen sur la libre-circulation des gens, certains (les milieux d’affaires !) voudraient que la politique extérieure ne soit plus remise en question par la démocratie directe, en l’enlevant de son champ d’action. Ils ont même le front d’avancer qu’il serait bon que la Suisse intègre l’Union Européenne…
              De quoi avaler son dentier ! Gros tollé.
              Mais la crise économique grandissante va régler d’elle-même ces velléités, en rendant la Suisse moins attractive.

              Nouvelle-Zélande, je ne sais pas. Je ne connais pas leur constitution.


            • tepavac Le 20 février 2015 à 01h23
              Afficher/Masquer

              Kiwixar tu as totalement raison.

              Cette semaine une nana s’est fait violer dans un train de banlieu bondé, et nul n’a bouger. Comme en Ukraine, ils ont regardé leur semblables, leur vétérans, leurs enfants, leurs proches et compatriotes se faire lyncher et subir toutes les avanies sans réagir. les hommes ont préféré fuir par millier à l’étranger, voir dans les maquis.

              Lorsqu’on est pas capable de se battre pour le meilleur, ou au mois contre le pire, qu’attendre de ces gens.


          • Chris Le 19 février 2015 à 14h20
            Afficher/Masquer

            “Moumou nous a bien eu, c’est tout”
            Pourtant tellement prévisible, comme l’était l’issue du show 11/1 !
            Ça ne vous a pas interpellé d’entendre Moumou parler de son ennemi, la finance, et de le voir filer séance tenante à la City ?
            Perso quand j’ai quelqu’un dans le nez, je ne lui fais pas de ronds de jambe. Un mensonge qui était le prélude d’une avalanche d’autres. Pas mieux qu’un Sarkophage et tant d’autres !


            • Caramba! Le 19 février 2015 à 19h53
              Afficher/Masquer

              Kiwixar Le 19 février 2015 à 12h13
              N’avez vous pas remarqué que nous avons deux choix pourris, qu’on essaie de choisir le moins pire?ou par dégoût du précedent?
              Savez vous que dans quatre villages autour de chez moi Asselineau n’avait même pas d’affiche?C’est illégal mais on n’est plus à ça près.


            • Caramba! Le 19 février 2015 à 19h58
              Afficher/Masquer

              Kiwixar, je partage vos points de vue toujours très perspicaces, cependant, il y a un piège à l’élection présidentielle française, c’est la primauté des médias.


        • Médiacrate Le 20 février 2015 à 00h46
          Afficher/Masquer

          Kiwixar
          Je partage totalement vos convictions sur le comportement des politiques et de la
          médiocratie vis à vis de la Russie.
          Ils nous étouffent par leur médiocrité notamment d’un manque de vision à la de Gaule
          d’ une Europe de l’Atlantique au Pacifique, une ouverture qui ouvrirait j’en suis convaincu une aire de paix et certainement qui donnerait un peu d’’oxygène à nos économies .
          Un seul fait le gazoduc south stream saboté par la commission européenne pour un
          prétexte fallacieux, le fournisseur de gaz ne peut être le propriétaire du tuyau,évidemment il faut bien laisser de la place aux copains coquins.
          parce que les discussions avec dans ce cas Gazprom ont toujours étaient constructives
          et souvent avec des baisses raisonnables du prix du gaz .
          On pourrait trouver des dizaines de cas ou l’intérêt personnel de nos oligarques et
          politiques et bien au dessus de celui du consommateur lambda..


    • nom Le 19 février 2015 à 01h23
      Afficher/Masquer

      Tout a commencé quand un pays à entravé les plans sur la comète concernant tous les dominos qui devaient tomber au printemps arabes. Tunisie, Egypte, Libye, Syrie, pour finir en Iran…
      Qui a stoppé les plans ? La Russie. Donc, détruisons la Russie d’abord..


  7. rakosky Le 19 février 2015 à 00h59
    Afficher/Masquer

    En fait,le contentieux remonte à…Octobre 1917
    Même avec les compromis proposés par Poutine,c est l existence même de la Russie qui leur est insupportable.Leur projet est clair,provoquer l effondrement économique et la dislocation de la Russie.
    Même Hitler n a pas réussi et ce ne sont pas ces nains de jardin qui vont y parvenir.
    La Fédération de Russie vivra au moins assez longtemps pour assister à l effondrement de l Union européenne


    • Karim Wilmotte Le 19 février 2015 à 15h51
      Afficher/Masquer

      La guerre de Crimée n’a pas eu besoin d’Octobre 17.


  8. Julien Le 19 février 2015 à 01h05
    Afficher/Masquer

    ok c’est décidé je voterais pour tout parti Pro russe à partir de maintenant.


    • Jean Le 19 février 2015 à 06h20
      Afficher/Masquer

      La Pologne, à peine rentrée dans l’ Europe….
      a acheté des avions de combat américains.
      Cherchez l’erreur…..
      Ok, c’est décidé: je voterai désormais pour tout parti anti européen…


      • Chris Le 19 février 2015 à 16h35
        Afficher/Masquer

        Pour conclure, pour tout parti anti-européen, anti-OTAN et pro-russe !
        Baila !


  9. Vltava-Moskova18 Le 19 février 2015 à 01h05
    Afficher/Masquer

    J’ai mis ce texte de Mondialisation.CA à l’emplacement des commentaires dans le Point.
    Le Point l’a passé.Et les USA cherchent la paix peut-être?Curieux pas de sanctions!

    En Ukraine les USA commenceront au printemps l’entraînement et l’armement de la Garde nationale : c’est ce que confirme officiellement le Commandement européen des Etats-Unis, en précisant que le programme entre dans l’initiative du Département d’Etat pour assister l’Ukraine à opérer sa « défense interne ». Le financement, déjà autorisé par le Congrès, est fourni par un Fond spécial constitué par le Pentagone et par le Département d’Etat pour « fournir de l’entraînement et de l’équipement à des forces de sécurité étrangères », afin que « les pays partenaires puissent affronter des défis importants pour la sécurité nationale des Etats-Unis ».

    La mission d’entraînement en Ukraine sert à « démontrer l’engagement USA pour la sécurité de la Mer Noire et la valeur des forces étasuniennes déployées en positions avancées ». Les unités de la Garde nationale ukrainienne, comprenant selon des estimations approximatives 45-50mille volontaires, seront entraînées par des instructeurs étasuniens dans le camp militaire de Yavoriv, proche de Lviv à environ 50 Km de la frontière polonaise. La Garde nationale, formée par le gouvernement de Kiev en mars 2014 avec un premier financement USA de 19 millions de dollars, a incorporé les formations néo-nazies, déjà entraînées par des instructeurs Otan pour le putsch de Kiev (comme le montre une documentation photo sur des militants néo-nazis entraînés en 2006 en Estonie). [1]

    Les bataillons Donbass, Azov, Aidar, Dniepr-1, Dniepr-2[2] et autres, qui constituent la force de choc de la Garde nationale, sont constitués de néo-nazis aussi bien ukrainiens que d’autres pays européens. Les atrocités qu’ils ont commises contre les civils de nationalité russe en Ukraine orientale sont amplement documentées par des vidéos et des témoignages (il suffit de chercher sur Google « atrocités des néo-nazis en Ukraine »). Mais, bien qu’Amnesty International ait accusé le gouvernement de Kiev d’être responsable des crimes de guerre commis par ces bataillons, les USA continuent à les soutenir, en leur fournissant même des blindés. Et ils les potentialisent maintenant avec le programme d’entraînement et d’armement. Celui-ci entre dans l’ « Opération fermeté atlantique », lancée par le Commandement européen des Etats-Unis pour « rassurer nos alliés, face à l’intervention russe en Ukraine, et comme moyen de dissuasion pour empêcher la Russie d’acquérir l’hégémonie régionale ».


    • Chris Le 19 février 2015 à 16h41
      Afficher/Masquer

      Pourtant Minsk II exclue toutes troupes étrangères du territoire ukrainien.
      Comment ces 600 instructeurs US dépêchés en Ukraine sont-ils compatibles avec Minsk II ?
      Une question que je vais poser à ma députée ? Je vous invite à faire de même.


      • Caramba! Le 19 février 2015 à 20h11
        Afficher/Masquer

        Il me semble qu’avec Minks 2 une chose a changé:la Russie n’est pas aux manettes de cette horrible génocide, baptisé guerre contre le terrorisme.Cela devient officiel.
        Il me semble que le droit international(arme diplomatique souvent choisie par les russes), revient sur le devant de la scène.
        La Russie a par ailleurs soumis une résolution à l’ONU, la Russie, depuis le tout début du conflit a à plusieurs reprises interpellé l’ONU sans avoir de réponse.

        Je pense que les accords de Minks 2 autorisent des forces de paix à intervenir et que la Russie peut être à l’origine d’une telle initiative internationale.


        • Caramba! Le 19 février 2015 à 20h20
          Afficher/Masquer

          La Russie connait son adversaire et utilise ses armes, elle est humaine en ce sens qu’elle a réussit à faire passer le droit, le respect avant toute chose.
          Ce droit, noyé dans un entrelac de négociations semble avoir été le seul but de Poutine:l’intervention de forces de paix(ce qui aurait du se produire dès le début du conflit, en fait, si l’ONU, avait excercé son devoir et prêté une oreille à la Russie)
          La seule issue envisageable dans ce conflit.Pour l’instant.


      • V_Parlier Le 19 février 2015 à 23h00
        Afficher/Masquer

        Un petit sujet dans ce thème: une rencontre américano-ukrainienne à Dniepropetrovsk, et pas seulement pour un bon festin:
        http://www.youtube.com/watch?v=qaczXiydx-c .


        • colombe Le 20 février 2015 à 00h30
          Afficher/Masquer

          Merci Vincent.

          Une autre vidéo, celle de l’interview de Pierre Conesa : Politique de contre-radicalisation en France ( Ex Affaires stratégiques )
          https://www.youtube.com/watch?v=bxANdVGz2bA


        • anne jordan Le 21 février 2015 à 17h01
          Afficher/Masquer

          hallucinante , votre vidéo , @Vparlier !
          la tête du crétin imbibé qui s’adresse au général Clark , est , hélas , à faire peur , mais , visiblement elle amuse le gars du Potomac , ce qui montre à quel point les US men jouissent d’avoir foutu la merde chez nous …
          si je comprends bien , sans Minsk2 , on aurait eu des bataillons d’anciens tortionnaires d’Abou Ghraïb ou de Fallouja , baptisés promptement Brigades Internationales ?
          Restons TRES vigilants !


  10. Laurent Le 19 février 2015 à 01h06
    Afficher/Masquer

    On aurait probablement pu sortir de cette Union Européenne-là (atlantiste jusqu’au bout des diplomaties) par le haut; tant pis, pourvu qu’on en sorte. Les dégâts à subir tout de suite (s’ils persistent dans leurs erreurs) seront toujours plus acceptables que la continuation de ce système inepte.


    • Caramba! Le 19 février 2015 à 20h27
      Afficher/Masquer

      Laurent,

      Faut plus s’en occuper, elle meurt d’elle même;
      Faut qu’on s’occupe de nos voisins.
      La fête des voisins, c’est quand?
      🙂


  11. citoyen du monde Le 19 février 2015 à 01h16
    Afficher/Masquer

    Je n’ai pas réellement compris la mécanique psychosociale absurde qui a conduit le peuple allemand à se retrouver dans une guerre qui l’a détruit; je parle de la seconde guerre mondiale qui a été un suicide pour l’Allemagne. L’UE est entrain de se suicider avec cette histoire.Maintenant j’ai tout compris : il suffit de donner le pourvoir à des responsables incultes, médiocres, soumis, bref dangereux. D’autant plus dangereux que si la crise ne leur offre que la guerre il la choisiront; Mais aucune garantit de réussite, c’est donc un Hara Kiri. Les nazis au moins savaient qu’il voulaient la guerre dés le départ.


    • Jean Le 19 février 2015 à 06h31
      Afficher/Masquer

      La mécanique est simple: propagande, bourrage de crâne,
      désignation du bouc émissaire, (Vlad, aujourd’hui)
      les médias tiennent la route jusqu’à présent!
      Donald, le nouvel Adolf?, à défaut, l’ empire choisira…


    • Theoltd Le 19 février 2015 à 08h32
      Afficher/Masquer

      Ce qui se passe en Ukraine aujourd’hui permet de comprendre les ressorts de la WWII. Ce sont les memes qui ont pousse au crime, et avec le meme but: La Russie.


      • achriline Le 19 février 2015 à 14h04
        Afficher/Masquer

        Je suppose que vous voulez dire que le but était la destruction de la Russie enfin à l’époque l’URSS. Car que ce soit la bourgeoisie Française, les Anglais ou les US, l’idée était “Tout sauf le communisme” d’où l’espoir qu’Hitler ferait le boulot mais lorsque les Russes ont commencé à repousser les nazis il a fallu se rendre à l’évidence ça ne marcherait pas.
        Je recommande les conférences (on en trouve certaines sur internet) ou les livres d’Annie Lacroix-Riz on y apprend énormément de choses.


        • Theoltd Le 19 février 2015 à 17h38
          Afficher/Masquer

          Tout a fait. C’était a cela que je pensais. Hitler est d’ailleurs un de ces personnages sortis du néant pour accomplir sa basse besogne. Penser qu’il n’était qu’une marionnette permet de comprendre bien des points obscurs de cette guerre.
          Pour conclure, l’Operation “Unthinkable” imaginée par Churchill vient bien prouver que le but principal de la WWII était bien l’URSS et ses ressources. Mais ils n’y sont pas allés, par peur et réalisme. La guerre froide a par contre permis d’isoler l’Europe de la Russie. Si cela n’avait pas été réalisé, les US se seraient transformé en ile lointaine. Au vu des événements d’Ukraine, je suppose que ce but d’isolation est encore et toujours poursuivi. Mais pas facile, avec le Peak Oil qui s’approche (ou qu’on aurait dépassé). Alors la situation se radicalise.


        • Caramba! Le 19 février 2015 à 20h40
          Afficher/Masquer

          La Russie comme chacun le sait a essayé de coloniser toute la planète.
          D’ailleurs, elle a eu et elle a des colonies partout, en Russie.

          C’est normal, la Russie comme tout empire colonial a été et va chercher ailleurs ce qu’elle n’a pas.
          Comme chacun sait.Comme Dassault sait, comme Bouygues sait, comme Lagardère, comme Rostchild, comme Fourest sait, comme Mendras sait, comme Dessertine sait comme, comme…Aroujeski sait, comme ……………………
          Orgie de savoir tue le savoir
          🙂


    • Caramba! Le 19 février 2015 à 20h30
      Afficher/Masquer

      oh ben vous savez, y a des bureaux de vote en Allemagne à l’époque qui ressemblaient à l’Ukraine aujourd’hui , y avait des gars armés que si vous votez pas Adolph=mort, alors vous pouvez mieux aborder les élections en Allemagne avec le foureur comme candidat.
      🙁


  12. nom Le 19 février 2015 à 01h30
    Afficher/Masquer

    Hélas… Nous ne sommes pas assez nombreux à lire ce genre de choses et encore moins à le dire. Le gros de la masse est devant la TV à regarder des conneries. Je pense même que nous sommes déjà fichés grâce à nos IP. Catalogués comme subversifs. C’est si facile maintenant. Avant vous lisiez votre journal sous le manteau. Maintenant il n’ont plus qu’à mettre la machine en marche… Je ne donne pas long feu de celui qui dirait des vérités trop… Vraies…


    • Kiwixar Le 19 février 2015 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Les expériences sur les rats sont intéressantes : un groupe de rats a toujours 10% de dominants, 80% de dominés et 10% de non-alignés (qu’il ne faut pas faire chier, mais qui n’essaient pas de dominer les autres). Si on isole n’importe lequel de ces groupes, il se redivise à nouveau en 10/80/10 (je ne suis pas sûr des % exacts, mais c’est dans ces eaux là).
      J’espère bien être catalogué en “non-aligné” et “dissident”, parce qu’en étant optimiste, si les 10% de dominants décident de se débarrasser des 80% (trop crétins et rendus obsolètes avec la robotique), ils auront peut-être la volonté de nous conserver nous, les “dissidents”…. 😀
      Sinon, il y a cette photo sublime d’un révolutionnaire mexicain faisant face au peloton d’exécution, le cigare au lèvres, le pied sur une pierre, tranquille.


      • Homère d'Allore Le 19 février 2015 à 10h18
        Afficher/Masquer

        Bonjour, Kiwixar, ou plutôt bonne nuit, vu le décalage horaire…

        J’aime bien vos 10 % de “non alignés” ! C’est un peu comme ça que je definirais la plupart des intervenants du blog, quelque soient leurs présupposés idéologiques.

        Je ne connais pas la photo du révolutionnaire mexicain dont vous parlez. Auriez-vous un lien ou une référence ? Merci d’avance.


      • pipo Le 19 février 2015 à 11h25
        Afficher/Masquer

        Dominants = tarés égocentriques, avide de domination, à l’esprit fermé sur eux-même (But, utiliser les 80% à leur fin, se débarrasser des non alignés)

        Dominés = naïfs soumis, en attente d’ouverture d’esprit.

        Non alignés = anciens naïf à l’esprit ouvert.

        Si on isole n’importe lequel de ces groupes, un taré égocentrique y verra une nouvelle opportunité.


  13. arthur78 Le 19 février 2015 à 01h36
    Afficher/Masquer

    le texte de l’UE est ici, pour l’histoire on retiendra qu’il contient aussi

    1) la possibilité pour les seychelles de pêcher dans les eaux de Mayotte
    2) un accord de pêche avec Sao Tomé

    http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=OJ:L:2015:040:FULL&from=fr


  14. arthur78 Le 19 février 2015 à 01h45
    Afficher/Masquer

    Ce qui est intéressant c’est que les sanctions ont été décidés le 9, Minsk c’était le 12, Fabius nous disait que les sanctions seraient réévalués le 16 afin de voir ce qu’on faisait. La vidéo de Fabius ci dessous :

    http://tvnewsroom.consilium.europa.eu/event/foreign-affairs-council-february-2015/dpart-et-dclaration-fr-fabius6


    • Crapaud Rouge Le 19 février 2015 à 07h09
      Afficher/Masquer

      les sanctions seraient réévalués” : oui bien sûr, l’UE multiplie depuis le début ses évaluations d’apothicaire pour donner la double impression de pondération, (= “dialogue” + “ouverture”), et de “fermeté”. Fabius a rappelé récemment, dans une séance de questions au gouvernement, que c’était là les deux principes de la politique de la France. Mais l’on voit bien que cette “politique” de “la main tendue” ne sert qu’à justifier les mesures de représailles.


  15. Fool Prophet Le 19 février 2015 à 01h52
    Afficher/Masquer

    Le problème pour us et vassaux n’a jamais été l’Ukraine…
    Le problème c’est la réorganisation économique et stratégique mise en place par la Russie, la Chine et les brics
    Dedollarisation et recomposition du paysage économique global
    L’Ukraine fait juste partie de la réaction occidentale pour taper l’Eurasie sous la ceinture.


  16. Serge Le 19 février 2015 à 03h13
    Afficher/Masquer

    Voici en gros comment toutes les chaînes de télé présentent aujourd’hui dans leurs journaux,la défaite de l’armée de Kiev dans le chaudron de Debalsevo et sa prise hier par les FAN :
    -Les rebelles pro-russes ont rompu unitéralement le cessez le feu et profité perfidement de la trève,suite aux accords de Minsk,pour attaquer les paisibles troupes gouvernementales ,qui eux respectaient le cessez le feu .
    Le clampin français de base qui ne s’informe pas par lui-même par d’autres canaux,comprend donc que la victoire des FAN n’est due qu’à leur trahison des accords de Minsk et du cessez le feu ,en abusant de la loyauté de ceux d’en face,pris par traîtrise.
    Alors que la réalité est toute autre ,puisque les troupes de Kiev étaient déjà encerclées et très mal en point(prb de nourriture et de munitions) ,avant la signature des accords ,et que la prise de la ville était inéluctable .Mais de cela ces merdias n’en parlent absolument pas .Ils se contentent de copier-coller la propagande de Porochenko .Idem quand ce dernier prétend que l’ensemble de ses troupes ont pu s’évacuer avec tout leur matériel .Faux et archi-faux !
    Sur le front de Marioupol les matamores de AZOV ont dù reculer .
    Reste à savoir maintenant si les extémistes banderistes et les pro-américains va-t-en guerre de l’ouest ne vont pas s’en prendre à Poroch pour le renverser .
    Celui-ci,prudent a déjà mis toute sa famille en sécurité à Londres .


    • Carabistouille Le 19 février 2015 à 07h48
      Afficher/Masquer

      Perso, eu égard au déchainement médiatique hystérique de ces derniers mois, je trouve que sur ce coup ci, ils l’ont joué, à ma grande surprise, un ton en dessous.
      Car on peut tourner le problème dans tous les sens, même si je comprends les novos d’avoir réglé la poche, c’était très très limite sur le papier.


    • ulule Le 20 février 2015 à 00h59
      Afficher/Masquer

      Portons plainte au nom de la société civile.
      Il est inadmissible que nos impôts alimentent la désinformation système


  17. Serge Le 19 février 2015 à 03h22
    Afficher/Masquer

    Pardon ,j’ai oublié de taper :
    “et que ces accords avaient surtout comme but justement d’espérer enrayer l’avantage militaire pris par les FAN sur l’armée Kievienne ”
    Aujourd’hui ,il reconnaît sa défaite et en appelle désormais à la présence d’une force internationale de casques bleus dans l’est de l’Ukraine .Sous-entendu avec une forte composition d’américains et de polonais ,je suppose !…


  18. Krystyna Hawrot Le 19 février 2015 à 03h30
    Afficher/Masquer

    Je viens d’apprendre par la passionnante intervention de Jacek Kaminski, journaliste de gauche qui a été début février dans le Donbass; que le bataillon Prizrak est composé surtout de militants communistes, dont des Ukrainiens mais aussi des Européens. Alors les Européens les sanctions vont leur enlever leur passeport ou quoi?

    Si nous avons le temps nous allons traduire cette vidéo.
    http://www.geopolityka.org/analizy/wybory/ukraina/info-ecag-zapis-relacji-z-jackiem-c-kaminskim-z-jego-pobytu-w-donbasie

    En tout Kaminski qui n’a pu se rendre qu’à Donieck mais par contre qui s’est rapproché de l’aéroport à côté du front, fait une description très réaliste d’une vie dans une ville en guerre. Pas de romantisme ni d’illusion. Il précise d’ailleurs que côté gauche, il ne faut pas espérer beaucoup. Même si dans sa déclaration d’indépendance la République Populaire de Donieck parle de reconstruire le socialisme et de nationaliser les biens des oligarques, globalement pour lui notamment Zacharchenko sont plutot des nationalistes, pas des bolchéviques. Ils vont donc selon lui nationaliser uniquement les biens des oligarques pro Kiev, Rinat Ahmetov risque donc de revenir! Pour Kaminski le mauvais signal a été donné quand pretextant des raisons formelles, le Parti Communiste n”a pas pu participer aux élections. Cela dit le parti n’est pas isolé, il a introduit des députés sur des listes… “Donbass libre” donc nationaliste. Pour Kaminski, le président du Parti communiste du Donbass Boris Litvinov est optimiste parce qu’il estime que si le parti communiste avait été autorisé à faire des listes, il y aurait gagné les élections, ce qui limite aurait pu nuire à la survie de la République, d’un point de vue international.
    Mais en temps de paix, cela sera possible de gagner et de faire les changements…

    Je vous traduit les observations d’un homme qui inlassablement traduit et publie en Polonais des infos du Donbass, des preuves des crimes de guerre de la Garde Nationale etc et qui dans son pays est traité de pro-Poutine évidemment. Mais je pense qu’on doit voir la réalité telle qu’elle est.

    Avec toutes ces observations Kaminski soutient les Républiques Populaires pour des raisons et humanistes et idéologiques.


  19. David Le 19 février 2015 à 03h33
    Afficher/Masquer

    Des fous dangereux .
    Franchement si c’est pas un appel a la guerre moi je comprend plus rien
    Sanction préventive C’est rigolo
    Je sais pas comment il fait poutine pour supporter toute cette bande de gros guignoles il en faut de la patience .
    Chapeaux bas


    • Chris Le 19 février 2015 à 17h00
      Afficher/Masquer

      Il suffit d’avoir un but, de déterminer une stratégie avec un plan B, voire C, évaluer les moyens, et d’analyser les événements, leurs impacts et solutions. C’est un travail d’équipe sur un projet à facteurs/acteurs multiples. Poutine est connu pour être un bon manager.


  20. David Le 19 février 2015 à 03h34
    Afficher/Masquer

    AH oui et qui sanctionne les USA ? et les Européens ?
    Poutine agite la marionnette kim jong un peut être que ça va un peut les calmés ses chiens enragé


  21. -Marc- Le 19 février 2015 à 05h23
    Afficher/Masquer

    Le sinistre Donald Tusk est l’atout des Etats-Nazis dans cette partie de poker suicidaire…


  22. Crapaud Rouge Le 19 février 2015 à 06h53
    Afficher/Masquer

    Petite note : il leur suffirait de déclarer officiellement que les “rebelles” et autres “indépendantistes” du Donbass sont des “terroristes” pour que toute expression de sympathie à leur égard tombe sous le coup de la loi “anti-apologie du terrorisme”…


  23. Alexandra Le 19 février 2015 à 06h53
    Afficher/Masquer

    “Gardons à l’esprit que les sanctions internationales non militaires1 ne sont pas des verdicts judiciaires mais des décisions gouvernementales, qui matérialisent donc des choix politiques. contrairement à une méprise fréquente, le fait d’être sanctionné par un état ou un groupe d’états, ne repose sur aucune procédure ou condamnation pénale préalable, c’est-à-dire sur aucun crime ou délit qui soit judiciairement avéré. ces mesures ne « sanctionnent » donc pas des faits punissables selon le droit commun, mais plutôt une relation politique entre états. ”

    Lien vers un article suisse intitulé:
    “L’ineptie des sanctions économiques”
    http://market.ch/fileadmin/documents/market.ch/images/decembre_2014/MARKET_118_ext_Sanc.pdf
    L’angle choisi est celui du droit international, l’auteur démontre que l’occident, s’agissant des sanctions, est à la fois juge et partie.

    L’analyse sur la Crimée montre aussi que d’un point de vue strictement légal l’annexion n’est pas évidente.

    “en septembre 1990, le soviet suprême de crimée notifie au soviet suprême d’urss et de russie son intention d’abroger la décision de 1945-46 qui avait rétrogradé son statut de république autonome (identique à celui de l’ukraine donc) en simple région (oblast). la crimée conteste également la légalité de son transfert à l’ukraine en 1954. après quoi le parlement de crimée proclame son droit de restaurer son statut de république socialiste soviétique autonome ”

    “il s’agit donc très exactement du vote d’autodétermination ouvert en 1954 et suspendu depuis lors, puisque se dessine un changement de nationalité à zéro option en cas d’indépendance complète de l’ukraine.”

    “contre toute attente des autorités ukrainiennes, le référendum remporte un oui massif et incontestable dans sa régularité : 94,3 % des votants, qui totalisent un taux de participation de 81,37 %”

    “c’est aussi simple que cela : la crimée est légalement sortie d’ukraine ce jour-là (ukraine souveraine quant aux conventions internationales, rappelons-le) et se trouve rattachée de nouveau à l’urss en tant que république autonome. alors que s’est-il passé ? Kiev, qui était déjà conseillée par un comité consultatif mis en place très officiellement par George soros et composé notamment de talentueux avocats américains, court-circuite le résultat à l’arraché. elle fait passer en extrême urgence une loi le 12 février suivant, par le soviet suprême d’ukraine, qui reconnaît la nouvelle rssa de crimée, mais à l’intérieur de l’ukraine. ce faisant, elle annexe purement et simplement la crimée, qui venait de se détacher d’elle le plus légalement du monde et en parfaite conformité avec son droit d’autodétermination suspendu depuis 1954.”

    Ces arguments remettent passablement en question les raisons de la guerre.


    • Chris Le 19 février 2015 à 17h06
      Afficher/Masquer

      L’usage des sanctions qui ne sont rien d’autre qu’une guerre économique, permet de contourner l’ONU, laissant la loi du plus fort prévaloir.


  24. Alexandra Le 19 février 2015 à 07h04
    Afficher/Masquer

    Autre extrait du même article:

    “Affaire du Gazoduc Euro-SIbérien (1981-1982)

    Dès 1980, la France et la RFA ouvrent des négociations visant à doubler
    la fourniture de gaz soviétique à l’Europe, depuis le gisement d’Ourengoï en Sibérie.
    Informés, les États-Unis expriment leur réticence, refusant une dépendance énergétique trop forte de l’Europe vis-à-vis de Moscou, trop de transferts technologiques et par-dessus tout l’enrichissement de l’URSS. Le secrétaire d’État Alexander Haig résuma ainsi l’équation : « pas question que l’Europe subventionne l’économie de l’URSS alors que les États-Unis dépensent des milliards de dollars en armement pour se protéger de la menace soviétique1 ».
    Les premiers contrats sont néanmoins signés en octobre 1981, incluant la participation de l’Europe à la construction du gazoduc. Une vingtaine de sociétés européennes, dont 13 filiales de sociétés américaines, participent à ce consortium.
    À la suite de l’instauration de la loi martiale en Pologne, Ronald Reagan décrète des sanctions économiques contre l’URSS le 13 décembre 1981, qui interdisent notamment aux sociétés américaines de réexporter vers l’URSS la technologie américaine liée au secteur énergétique, lorsqu’elle était destiné à un pays tiers. C’est l’asphyxie graduelle des relations énergétiques euro-soviétiques qui est en réalité planifiée, comme le révéla Roger Robinson, un jeune banquier
    de la Chase Manhattan, déjà actif en URSS, et travaillant pour la CIA. On se croirait en 2014, sauf que là, la CEE s’opposa vertement aux sanctions américaines ! En janvier 1982, Français et Allemands signent avec Soyouz gaz, malgré les très fortes pressions US. Le 18 mars, un émissaire américain exige de la France « la suppression de toute subvention de crédits à l’exportation à destination de l’URSS et la suspension de toute garantie publique aux crédits accordés à ce pays ».
    Le 14 mai, François Mitterrand déclare à Hambourg devant un parterre d’industriels : « Nous ne sommes pas en guerre [contre l’URSS] ; le blocus économique est un acte de guerre [souligné par nous] qui, d’ailleurs, ne réussit jamais, sauf s’il représente la première phase d’une guerre gagnée ; isolé, il n’a pas de sens ». Le 18 juin 1982, après un G7 houleux à Versailles, Reagan décrète cette fois l’embargo total contre l’URSS sur le secteur gaz-pétrole, y compris pour les sociétés étrangères travaillant sous licence US. Les sanctions sont qualifiées de « vexatoires, injustes et dangereuses » et attentatoires au principe de « souveraineté », par François Mitterrand. Le 29 juin 1982, le Conseil européen déclare que: «le maintien d’un système ouvert de commerce mondial serait gravement compromis par des décisions unilatérales, avec effet rétroactif [et] par des tentatives d’exercer une compétence juridique extraterritoriale (…) ».
    Non seulement les Dix refusent d’appliquer les sanctions, au nom de leur souveraineté, mais ils adoptent des contre-mesures draconiennes, allant de la réquisition pure et simple du matériel destiné à l’URSS, jusqu’à des poursuites pénales contre ceux qui appliqueraient les sanctions américaines. Les États-Unis réagissent à leur tour en révoquant toutes les licences d’exportation, notamment de Dresser-France, de Creusot-Loire et de leurs filiales. Finalement, des inconvénients économiques se font sentir aux États-Unis mêmes, où les initiatives de Reagan apparaissent plus comme des sanctions contre l’Europe que contre l’URSS. Prenant prétexte de la libération de Lech Walesa en Pologne, Reagan lève les sanctions le 13 novembre 1982 et rétablit les licences.
    Cette affaire illustre l’étendue des territoires perdus de la souveraineté depuis 30 ans.”


  25. Nerouiev Le 19 février 2015 à 07h28
    Afficher/Masquer

    Je ressens plutôt un attitude désespérée dans ce comportement. Tous les plans américains ont échoué en Ukraine et la vérité sur la Libye, la Syrie émerge au grand jour. Les Ukrainiens ont compris qu’ils ont tout perdu jusqu’à la vie de leurs soldats. La Russie est invincible et l’Otan n’a pas de vrais guerriers. La critique anti Washington gonfle partout sur la Terre. La critique anti UE également. La Grèce fait un pied de nez à l’Europe. Oui, tous ceux dont la richesse est basée sur leur appartenance au Club des corrompus par les EU ont peur. Il suffit de regarder comment Mogherini a changé son comportement vis à vis de la Russie depuis qu’elle siège à Bruxelles. Les Ukrainiens n’ont plus grand chose à perdre et les nazis n’auront bientôt plus que le régime de terreur pour gouverner et ce sera l’erreur fatale. C’est la Terre entière qui sera contre eux.
    Enfin Hollande et Merkel se décrédibilisent encore plus. C’était bien pour augmenter leur côte qu’ils ont souhaité Minsk 2.


    • V_Parlier Le 19 février 2015 à 23h11
      Afficher/Masquer

      L’UE et le pouvoir ukrainien jouent en effet contre la montre avant l’effondrement complet. Question effondrement de l’Ukraine (bien plus proche), c’est l’un des thèmes de cette interview d’une juriste ukrainienne qui n’a pas sa langue dans sa poche:
      http://www.youtube.com/watch?v=D7rFIM6pW0o .


  26. Goldoni Le 19 février 2015 à 08h00
    Afficher/Masquer

    MODERATION: merci de sourcer.


  27. Nerouiev Le 19 février 2015 à 08h24
    Afficher/Masquer

    A l’instant, sur la télé russe Rossia 24, il y a une conférence de presse par un nazi fait prisonnier à Debaltsevo. Il dit vouloir rester au Donbass pour aider à la reconstruction des habitations civiles qu’il a contribué à détruire par bombardement.


    • Nerouiev Le 19 février 2015 à 09h09
      Afficher/Masquer

      Par contre, un autre dit avoir reçu des américains un uniforme russe pour aller tuer dans le Donbass le plus de civils possible avec des mines. Chaque fois qu’il emploie le terme “séparatistes” il reçoit un baffe. Il faut dire “combattant républicain” ce qui est plus long.


  28. Tuxi Le 19 février 2015 à 08h34
    Afficher/Masquer

    Je partage ici ce que je pense être une très bonne analyse de la situation ukrainienne, qui correspond parfaitement à la vision que j’ai de ce conflit.

    L’analyse est de Robert Charvin, Professeur Émérite de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, Doyen Honoraire de la Faculté de Droit et de Science Politique de Nice.

    http://www.lapenseelibre.org/article-la-question-ukrainienne-une-etape-dans-le-processus-de-deconstruction-du-droit-international-par-l-123022300.html


    • kopenhague Le 19 février 2015 à 18h30
      Afficher/Masquer

      Ruxi : très intéressante analyse en effet , merci pour le partage


  29. Renaud 2 Le 19 février 2015 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Il va maintenant falloir suivre ce qui se passe en Serbie. A priori nos amis de la National Endowment for Democracy et l’Open Society Institute de Soros, auraient quelque intérêt à soustraire un nouvel Etat, la Voïvodine, à la Serbie (au Nord). La balkanisation ne serait donc pas terminée, affaire à suivre…


    • Kiwixar Le 19 février 2015 à 09h46
      Afficher/Masquer

      Bizarre, je croyais que pour la Crimée, “il ne fallait pas modifier les frontières européennes”.


    • OFJ Le 19 février 2015 à 10h29
      Afficher/Masquer

      Oui, tout à fait, j’ai aussi lu cet article fort inquiétant : les USA nous préparent un Kosovo bis


    • chios Le 19 février 2015 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Hier, j’ai regardé un film sur la guerre en Yougoslavie.
      https://www.youtube.com/watch?v=waEYQ46gH08
      Le poids des chaînes. durée, 2h, en anglais
      C’est un peu compliqué à suivre, mais deux choses m’ont frappé:
      Le role du FMI pour préparer le climat d’insatisfaction et la montée des nationalismes,
      et à la min51, l’apparition d’un tout jeune Biden annonçant l’intervention américaine…
      Il connaît donc parfaitement les rouages, le vieux renard.

      Pour la Voïvodine, vous pourriez citer quelques articles?


    • marie Le 19 février 2015 à 17h52
      Afficher/Masquer

      en réponse à Renaud2 ;les médias en Serbie sous controle de la CIA

      http://arretsurinfo.ch/lancien-chef-de-la-cia-controle-la-plupart-des-medias-en-serbie/


      • chios Le 19 février 2015 à 20h33
        Afficher/Masquer

        Et le premier ministre “conseillé” par Tony blair, qui a fait bombarder Belgrade il y a moins de 20 ans.
        Blair will counsel Serbian PM Aleksandar Vucic, once his outspoken critic, under deal believed to be funded by United Arab Emirates
        http://www.theguardian.com/world/2015/feb/18/tony-blair-advising-serbian-government

        La lecture de cet article donne le tournis.
        On essaie de donner une représentation de comment et pourquoi le fric circule.

        Tony Blair est une des bêtes noires du Guardian.


  30. Alain Le 19 février 2015 à 09h22
    Afficher/Masquer

    Si on veut vraiment la paix, on fait pression sur les deux côtés, si on soutient l’un des deux , c’ets que l’on veut la guerre. A quand des sanctions contre les néo-nazis ukrainiens et pour les minsitres ukrainiens qui ont fait bien plus de 30 morts !

    Et quand le comité Nobel de la paix aura-t-il le courage d’avouer qu’il s’est lourdement trompé et qu’il doit retirer les Nobel à Obama et à l’union européenne?


  31. Iskander Zakhar Le 19 février 2015 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Ces nouvelles “sanctions” avaient été mises en sommeil pour permettre les discussions de Minsk. Prises suite à des tirs sur Marioupol, dont personne n’a pu prouver qui en est à l’origine, elles participent en réalité d’un grand leurre ! Il s’agit de mener une guerre contre la Russie, au travers de l’Ukraine. Cette guerre prend différentes formes : coup d’Etat à Kiev, épuration ethnique du Donbass, présence massive de “conseillers” dans les instances étatiques ukrainiennes et autour des combattants, ministres étrangers opportunément naturalisés ukrainien pour accélérer « les réformes » et représailles économiques contre ceux qui s’opposent au mouvement, dont directement la Russie.
    La seule chose que les “cerveaux” brillants, qui ont concocté tout ça pour mettre la Russie au pas, n’ont imaginée, c’est que leur action aurait des conséquences diamétralement opposées à l’effet final recherché : il y a eu « l’annexion » de la Crimée, l’échec de l’épuration ethnique grâce à la farouche résistance du Peuple du Donbass (et de ses soutiens), et surtout il y a eu renforcement de la solidarité russe autour de son président. La seule opposition désormais en Russie est le PC, réminiscence du PCUS et qui n’a aucune chance d’arriver au pouvoir. Le plus gros échec est bien là : les “commanditaires” espéraient faire monter le ressentiment russe envers Poutine en “sanctionnant” économiquement la Russie et en favorisant l’émergence d’une opposition qui aurait conduit à son renversement, “démocratique” ou “aidé”. Il n’en est rien : l’opposition pro-occidentale a été totalement laminée par les sanctions. 91% d’opinions favorables – et avérées – à Poutine en sont la preuve
    Avec un peu d’espoir, on peut imaginer que le pire est passé pour ces pauvres gens du Donbass. Quant à la Russie, je ne suis pas inquiet : elle se tient debout, unie, solidement adossée à la Chine et elle est entre de bonnes mains…


    • Kiwixar Le 19 février 2015 à 11h45
      Afficher/Masquer

      “Quant à la Russie, je ne suis pas inquiet : elle se tient debout, unie, solidement adossée à la Chine et elle est entre de bonnes mains…”

      C’est même mieux que ça, à mon avis : la Russie sort très renforcée.
      – l’ennemi est désormais clairement identifié
      – l’Europe c’est le 20e siècle, l’Asie c’est le 21e siècle
      – en train de créer une alternative à Swift
      – en train de créer une alternative à Visa/Mastercard (avec déjà l’Unionpay chinoise)
      – symbiose géostratégique avec la Chine
      – image d’opposant aux US (pour tous les pays qui en ont ras le bol)
      – explicite le comportement bizarre de certains dirigeants européens, contre l’intérêt de leur propre pays
      – virage de la Turquie, virage possible de la Grèce
      – Union Douanière Eurasiatique
      – nouvelle route de la soie eurasienne avec trains grande vitesse chinois
      – niveau maximal de Sun Tzu : en train de gagner une guerre (Ukraine) sans faire la guerre ?

      En tous les cas, ce qui ne tue pas rend plus fort….


      • Alain C Le 19 février 2015 à 20h12
        Afficher/Masquer

        “en train de créer une alternative à Visa/Mastercard (avec déjà l’Unionpay chinoise)”

        C’est fait.

        Visa à officiellement annoncé sa connexion au réseau interne Russe aujourd’hui

        Mastercard, c’était déjà fait


  32. Titus Le 19 février 2015 à 09h45
    Afficher/Masquer

    L’UE n’est plus qu’une grosse banque d’affaire (ou une tirelire pour beaucoup d’anciens pays de l’est). Elle n’a ni diplomatie, ni défense ; il y a l’Otan pour ça. Avec ces sanctions qui la pénalisent presque autant que la Russie, elle essaie d’exister en dehors de son club privé. Bafouée par les USA en février 2014 au Maïdan et même pas conviée à Minsk 2 ( allez, je prends le risque de passer pour un bisounours 1er degré : Minsk 2 fleure bien l’initiative perso de fortes têtes qui ont des intérêts nationaux à défendre et en on marre des tergiversations d’une grosse bande d’incapables ), elle aboie encore. Mais le maître de washington tire sur la laisse et la renvoie se faire voir chez les grecs.


  33. Olivier MONTULET Le 19 février 2015 à 09h47
    Afficher/Masquer

    Depuis plus de trois ans, les occidentaux (eux-et eux-seuls)veulent (et provoquent) la guerre avec la Russie. Ils font l’apologie du terrorisme otanesque.


  34. djamal Le 19 février 2015 à 10h05
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous,
    Hier au petit journal de canal plus l’invité été lefol, regarder la partie sur la Corse le ministre promet un tas de choses aux agriculteurs vers la fin il rentre dans un bureau et Il appel un irlandais responsable de la pac. C’est un soumission totale


  35. chris Le 19 février 2015 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Il y a quelque chose d’incroyable tout de même lorsque je regarde les journaux télévisés ou lit la presse mainstream sur internet.
    Ils disent tout le temps que la Russie est de plus en plus “isolée” face a la communauté internationale !!!
    Quel blague !!! Muahahaha !!!! Les pauvres !!! Ils sont complètement a la masse !!!
    Que font ils des Chinois, des Bresiliens, des Indiens, des Syriens, de pratiquement toute l’amérique du sud, de l’Iran et même maintenant de la Turquie et de l’Egypte, sans parler que ça pète même au sien de l’europe, la Hongrie se rapproche de la Russie !!!
    Ils se mentent a eux même !!! De la bêtise ? De la soumission ? Je ne sais pas mais c’est très drôle et agaçant à voir en même temps !


    • Kiwixar Le 19 février 2015 à 11h54
      Afficher/Masquer

      C’est un point de vue très anglais : quand il y a du brouillard sur la Manche, c’est le continent qui est “isolé”…. 😀

      C’est peut-être le problème : les officines anglo-saxonnes envoient aux medias français des instructions au deuxième degré, mais par différence culturelle, les journalistes français prennent tout au premier degré… ?? Déjà, certains confondent “tank” et “tanker”, et on a même eu droit aux babouchkas armées de parapluies essayant d’envahir l’Ukraine…


      • LS Le 19 février 2015 à 13h00
        Afficher/Masquer

        J’ai participé à un projet industriel, il y avait des anglais des français des allemand…
        Certaines réunions ne se faisaient pas en audio et le lieux de la réunion tournait.
        Quand la réunion n’avait pas lieu en Angleterre, les anglais disaient qu’elle aurait lieu en Europe…


  36. Hugo Le 19 février 2015 à 10h43
    Afficher/Masquer

    Vu d’ici ca parait tellement illogique et dénué de sens de sanctionner 24h après un accord de paix que ce n’est pas possible. Les gens qui nous gouvernent ne sont pas plus bêtes que nous, alors comment en arrivent-on la ?!

    Donald Tusk n’a pas le pouvoir de décider tout seul non ? Donc qu’il soit anti-russe ou non, j’espère que ce n’est pas lui et lui seul qui prend la décision, je me trompe ?!

    Je rêverais de savoir ce qu’il se passe dans la tête de nos dirigeants européens lorsqu’ils adoptent ces nouvelles sanctions…

    On en arrive à un niveau d’absurdité tel… ça devient insupportable.


    • anne jordan Le 21 février 2015 à 18h41
      Afficher/Masquer

      regardez ceci :
      https://www.youtube.com/watch?v=bxANdVGz2bA
      c’est un peu long , mais Pierre Conesa revient sur un tas de ” CRISES ” , depuis le Kosovo jusqu’à la Syrie et le bêtise des décideurs est finement analysée.
      merci à l’internaute qui a permis cette découverte !


  37. chris Le 19 février 2015 à 10h45
    Afficher/Masquer

    Bientôt la “communauté internationale” sera les USA à eux seuls !!!
    Je pense que les USA doivent accepter que leur hégémonie est terminée, ils ont une chance de s’en tirer sans trop de dégâts si ils acceptent qu’ils ont perdu la bataille, sinon ils sont dans de sale draps. C’est pas avec leur armée surpuissante qu’ils vont conquérir le coeur et les esprits, plus personne n’y croit au grand rêve américain.
    C’est la fin de partie pour eux, ils sont foutus mais ils refusent de l’admettre.


    • Kiwixar Le 19 février 2015 à 12h01
      Afficher/Masquer

      “C’est la fin de partie pour eux, ils sont foutus mais ils refusent de l’admettre.”

      C’est peut-être une différence culturelle liée à la logique. Si on regarde la théorie (Kubler-Ross) des 5 phases de prise de conscience face à une maladie mortelle (déni > colère > négotiation > depression > acceptation), ou comme ici, face à la fin d’une hégémonie d’un siècle, il est possible que les peuples réagissent différemment selon leur niveau cartésien :
      – les Français, très cartésiens : passent très rapidement du déni à l’acceptation (défaitistes)
      – les Américains : vont rester longtemps en phase “colère” (latter tout ce qui bouge) avant qu’ils se prennent une (nouvelle) branlée militaire, mais chez eux cette fois


      • chris Le 19 février 2015 à 13h06
        Afficher/Masquer

        Les américains sont pour l’instant à l’abri et feront tout pour y rester, la guerre c’est nous qui allons la prendre dans la gueule par la faute de nos gouvernements corrompus/atlantiste. Le problème c’est qu’on va s’en prendre plein les dents pour rien et que les USA essayeront de venir récolter les marrons à la fin (comme pour la WW2) sauf que y’aura pas de marrons cette fois ci pour eux. Ils se retrouveront sans rien. Et si d’aventure ils voudraient faire les malins et pousser le bouchon trop loin avec les russes ils finiront comme ont fini les autres empires avant eux qui ont essayé de s’en prendre aux russes.
        On n’attaque pas les russes, jamais, ils peuvent survivre en mangeant des graines de tournesol, pas nous.


  38. Alae Le 19 février 2015 à 11h33
    Afficher/Masquer

    Peut-être qu’on a la raison de ces sanctions à contre-temps ici :
    Traduction : Nuland a fait une crise de nerfs à propos de l’initiative Hollande-Merkel.
    (…) Nuland ne veut pas la paix, mais un conflit avec la Russie.
    http://russia-insider.com/en/politics_ukraine/2015/02/19/3627

    Et aussi, ce qui effraie le plus les Américains : la possibilité et la viabilité d’un axe Paris-Berlin-Moscou-Pékin. Sans les USA.
    http://russia-insider.com/en/politics_opinion/2015/02/16/3552

    A qui l’hystérique Donald Tusk obéit-il ?

    Pour finir, hors-sujet : le nouveau maire de Debaltsevo est Grec. Très joli symbole !
    http://fortruss.blogspot.fr/2015/02/debaltsevo-graced-by-novorossia-flag.html


  39. Grégoire Le 19 février 2015 à 12h07
    Afficher/Masquer

    Les BRICS représentant actuellement 40% de la population mondial, sans compter l’Iran ou la Turquie … ces sanctions ressemblent en efficacité à la ligne maginot… Vladimir Poutine contourne et se tourne vers l’Asie et l’Amérique du Sud… donc il apparait logique de penser que les hommes d’affaires sanctionnés se tournent eux aussi vers ces nombreux pays… Curieux cette absence de sondage… est ce que les français et les européens ne suivent pas les précheurs de propagande de nos médias de masse ? Sinon pourquoi cette absence de sondage ?


  40. ulule Le 19 février 2015 à 12h41
    Afficher/Masquer

    Interview de Michael Kovalenko par Zergulio: “Das Wort erhält ein Zeuge: Wieder Slawjasnk”
    http://zergulio.livejournal.com/254 1510.html


    • censure Le 19 février 2015 à 15h37
      Afficher/Masquer

      Facebook a bloqué l’entretien du médecin ukrainien pour les utilisateurs en Allemagne !
      La photo du médecin qui porte une jeune fille mortellement blessé suite à un bombardement de l’armée ukrainienne est devenue pour beaucoup un symbole de la guerre civile en Ukraine.
      Les représentants du réseau social parlent du risque de choquer ou de provoquer une réaction négative.

      Ce que dit le chirurgien Mikhail Kovalenko :
      1/ les tirs des criminels de guerre ukrainiens ont été délibérément menés dans des lieux avec une forte densité de civils.
      2/ l’armée ukrainienne a utilisé desbombes au phosphore.
      3/ Pour commettre ces crimes, il a été fait usage de drogues chimiques.
      Par conséquent, les crimes de guerre ont été commis de façon systématique et organisé.


  41. adrien Le 19 février 2015 à 12h42
    Afficher/Masquer

    Le concept de ” sanctions” contre un état mériterait des développements pour analyser ce qui se cache derrière ce mot . A l’origine, il y a une volonté de punition éducative, avec martinet et fessée, contre les désobéissants à un ordre établi (par le leader de la communauté internationale ? ) .

    Sanctions économiques, financières, voir les conséquences en Irak, en Iran, à Cuba : qui en décide l’application en fin de compte, et surtout avec quelles conséquences : les décideurs n’en subissent pas les conséquences : 12 milliards pour l’économie agricole de l’UE.
    Et in fine, ces sanctions-punitions vont elles infléchir la politique d’un grand pays comme la Russie ? certainement pas, elles ne font que renforcer sa résistance. Le rôle du dollar qui est en arrière plan d’une lutte économique en subira les conséquences, et notre pauvre Euro aussi


  42. Ataraxi Le 19 février 2015 à 12h43
    Afficher/Masquer

    Ahhh… Si seulement la Russie avait occupé l’Ukraine, tout ça aurait été tellement plus simple !

    La condamnation unanime de la “communauté internationale”, les sanctions, le renforcement de l’OTAN, l’union Euro-atlantique, Obama aurait joué tout ça sur du velours.

    Si ça continue à merder comme ça, même les journalistes français vont finir par trouver Poutine sympa.

    Reste que quand on a investi un pognon fou pour avoir la plus grande armée du monde, il faut en faire quelque chose. Mais quoi ?


    • colombe Le 19 février 2015 à 23h25
      Afficher/Masquer

      Eduard Basurin, porte-parole pour le ministère de la défense de la DPR, a déclaré que les cadavres en uniforme de l’OTAN et un grand nombre d’armes de fabrication américaine ont été retrouvés sous les décombres de l’aéroport de Donetsk : “En examinant la construction de l’aéroport de Donetsk, nous avons trouvé un grand nombre d’armes à feu américaines, des fusils d’assaut et des mortiers à main, équipements et appareils de communication”… “Nous avons également constaté des publications dans les langues européennes, y compris sur les questions religieuses”… “nous avons trouvé des cadavres en uniforme de l’OTAN sous les décombres dans le nouveau terminal. Les effets personnels ont indiqué que ces personnes étaient des citoyens étrangers contractés par les sociétés militaires privées qui opéraient sous le déguisement de groupes subversifs ukrainiens ”

      http://tass.ru/en/world/773414
      http://tass.ru/en/world/772859


  43. Anas Le 19 février 2015 à 13h29
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas certain qu’il faille se casser la tête à analyser plus que ça les raisons de la mauvaise foi des gouvernements occidentaux. Elles sont résumée par ce propos d’Obama:

    “We have to twist arms when countries don’t do what we need them to”

    http://rt.com/news/231279-obama-foreign-policy-power/


  44. PL Le 19 février 2015 à 13h48
    Afficher/Masquer

    Aujourd’hui, 19 février, c’est une date anniversaire.
    Voilà un an, les manifestations à Maidan ont dégénéré. C’est le premier jour où il y eu de nombreux morts, dont des policiers (ce fut pire le jour suivant). Cela conduisit rapidement aux accords que nous savons, et à la fuite de Ianoukovitch. Celui-ci aurait du rester sur place, les choses auraient été beaucoup plus claires, mais n’est pas Salvador Allende qui veut.
    L’enquête est au point mort, c’est l’occasion de le redire. Trois berkuts sont inculpés, dont un a été libéré sous caution et a disparu. Les charges ne sont pas connues, aucune autre inculpation n’est en cours: c’est un déni de justice.
    Les lecteurs de ce blog, et ceux d’Histoire et Société, savent que les pièces à conviction ont disparues, que les armes sont introuvables, que la rue du carnage a été entièrement “nettoyée” (les arbres notamment). Dans ces conditions, les plus forts soupçons pèsent sur une partie du pouvoir actuel à Kiev, autour de Paruby notamment.
    Les spectateurs allemands ont une droit à 1 reportage objectif et critique sur ces évènements, assez rapidement. C’est pas grand chose en un an, mais c’est toujours ça. Les spectateurs anglais, par le biais de la bbc, viennent d’obtenir la même chose. Mieux vaut tard que jamais. Il n’aura échappé à personne que les télespectateurs français n’ont pas eu cette chance. Ces prochains jours, on surveillera donc très attentivement ce que vont nous dire les télévisions françaises et leurs présentateurs vedettes. Et l’on pourra alors confirmer, le cas échéant et encore une fois, si ces derniers font bien partie, avec d’autres professions, des criminels qui poussent les peuples à la guerre.
    Un an déjà.


  45. grec Le 19 février 2015 à 13h57
    Afficher/Masquer

    Vous n’avez rien compris, ce sont des “Sanctions préventives” (c’est nouveau ça vient de sortir). Poutine va probablement faire des conneries comme d’habitude alors on le sanctionne à l’avance. C’est super intelligent. Quelle chance on a d’avoir des gouvernants si prévoyant.


  46. erde Le 19 février 2015 à 14h16
    Afficher/Masquer

    Ci dessous une vidéo malheureusement sous-titrée en Anglais seulement.
    Mais elle mérite quand même d’être écoutée et ré-écoutée car c’est un message direct aux “médias”….
    http://youtu.be/g9n2Tr93Xxw

    Produite par le commandant Mozgovoï , militaire malgré lui pour défendre sa “motherland” du Donbass, musicien et poète, et cela se ressent dans son discours
    Une “belle” personne, comme on aimerait en avoir à la têtes de tous les pays.


    • anne jordan Le 21 février 2015 à 18h56
      Afficher/Masquer

      avec une fausse note ( sauf erreur de ma part )
      la photo – terrible – de la petite fille pleurants ur le cadavre de sa mère , est tirée du film ” Brest ” ; c’est donc une manipulation .
      Cela n’enlève RIEN à l’horreur de cette guerre , Rien à la responsabilité de Kiev , mais discrédite Mozgovoï .
      Dommage .


  47. grog Le 19 février 2015 à 14h17
    Afficher/Masquer

    Je vis en Russie et je peux dire que les Russes, malgré les sanctions, gardent le moral.

    Cette semaine, ils parlent moins de l’Ukraine que de MASLINITSA, la chandeleur russe.
    On mange des blini, des blini et encore des blini, et on se prépare au Carême orthodoxe.

    http://leblogdegrog.blogspot.ru/2015/02/la-blini-connexion.html


    • bruno Le 19 février 2015 à 20h49
      Afficher/Masquer

      et c’est très bien ainsi…qu’ils gardent le moral.
      un grand peuple.


  48. michael Le 19 février 2015 à 20h45
    Afficher/Masquer

    Cette video est terrible mais contient de nombreux temoignages prouvant que l armee ukrainienne tue deliberement des civils . https://www.youtube.com/watch?v=lHClFGiWaKg
    Voila le regime que Union Europeenne protege …


  49. Nerouiev Le 19 février 2015 à 21h42
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas quelle peut être la véracité de cette présentation vidéo montrant l’acharnement américain jusqu’à la folie. Mais elle pourrait expliquer la peur de beaucoup de dirigeants européens face aux menaces. Si quelqu’un pouvait l’analyser pour y trouver des incohérences et donc de la mauvaise information, ça serait utile :
    https://www.youtube.com/watch?v=q0PJxpaOYJc


    • Ataraxi Le 19 février 2015 à 23h11
      Afficher/Masquer

      En parallèle, il faudrait vérifier s’il est vrai que la perte de l’hégémonie des USA implique l’effondrement total de leur économie.


      • Ataraxi Le 19 février 2015 à 23h29
        Afficher/Masquer

        “vérifier s’il est vrai” ? Je devrais écrire des bouquins.


    • Chris Le 20 février 2015 à 01h24
      Afficher/Masquer

      Je ne voudrais pas être rabat-joie, mais cette vidéo me paraît une propagande russe pour réveiller les Européens, mais aussi les Américains !
      Il y a beaucoup de vraisemblances, si l’on considère des événement antérieurs comme le bombardement nucléaire sur le Japon et l’acharnement sur les populations civiles. Une seule bombe sur une île japonaise aurait suffit pour démontrer la puissance de feu américaine et faire plier l’empereur Hirohito. Comme d’habitude, les Ricains choisirent la démesure.
      Tout ça pour dire que mon impression est mitigée.


  50. Anne Le 20 février 2015 à 00h04
    Afficher/Masquer

    Leur économie est une pieuvre : elle étend ses tentacules sur le monde entier, les USA ne sont plus un pays, c’est une base pour les multinationales civiles ou militaires, base nécessaire pour lancer leurs actions punitives “juridiques” : : amendes pour les entreprises concurrentes, sanctions économiques pour les pays qui ne se plient pas à leurs dictats ni à leurs pillages et à leur volonté…ou militaires directement ou par pions interposés.

    Ce n’est plus une nation puisque plus de 50 millions d’américains vivent sous le seuil de pauvreté, survivant â l’aide des “food stamps” ce qui veut dire soupe populaire et que cette population n’est plus prise en compte.

    Infrastructures pourries lorsqu’elles ne servent pas à l’élite oligarchique qui utilise ses jets privés…

    Classe moyenne qui est dans la situation de la grenouille dans la marmite d’eau, avec le feu en dessous, pour l’instant elle se croit dans un bon bain chaud, mais son avenir c’est de finir bouillie dans la soupe.

    USA post moderne, étrange entité, qui fonctionne par la corruption et l’intimidation….


Charte de modérations des commentaires