Je partage avec vous aujourd’hui l’introduction du « GlobalEurope Anticipation Bulletin », qui est pour moi de loin une des meilleures sources d’information sur la Crise…

Derniers tests de résilience du « modèle » occidental : suicide ou adaptation

Ce communiqué public contient un fragment du bulletin de ce mois, section 1 – Perspectives, chapitre 6, intitulé :
To be and not to be Charlie.

Résilience du « modèle » occidental : suicide ou adaptation

Notre équipe l’avait anticipé : l’explosion des tensions au Moyen-Orient aurait un impact rapide sur les sociétés européennes, faisant courir de grands dangers à nos démocraties1.

La crise ukrainienne, nous l’avons souvent répété, bien au-delà de la valeur intrinsèque des individus qui le composent, a révélé la faiblesse structurelle d’un système politique européen techniquement déconnecté de ses citoyens. La grande peur que l’Europe s’est faite en 2014 de ne pas réussir à s’empêcher d’entrer en guerre avec un voisin, aboutit en 2015 à un vrai retour du politique : une Commission Juncker décidée à légitimer politiquement ses décisions, des gouvernements nationaux enfin conscients de leur besoin d’union politique, des citoyens ultra-mobilisés.

Tout cela serait plutôt rassurant si la conjoncture était stabilisée. Mais ce n’est pas le cas puisque l’Europe s’apprête à enregistrer une série de chocs liés aux actions terroristes qui ne manqueront pas d’être perpétrées par des individus ou groupes d’individus résidant en son sein, mais mal intégrés et connectés aux terribles développements que connaît actuellement le Moyen-Orient. Or, dans un tel contexte, le retour du politique peut prendre des formes peu souhaitables.

L’année s’est vite mise à ce diapason avec l’attentat sanglant contre les employés de l’hebdomadaire satirique français, Charlie Hebdo, et la cavale meurtrière qui s’est ensuivie. Bien évidemment, l’événement constitue l’occasion d’inaugurer une flambée de racisme en France, mais aussi dans toute l’Europe et au-delà, combinée à la mise en place de mesures liberticides.

Mais, pour une fois, les Européens ont droit à une bonne surprise : une communication de crise presque exemplaire conduite par François Hollande qui, capitalisant sur la plus acceptable des peurs (celle de l’explosion sociale), parvient à transformer la réaction collective émotionnelle aux relents a priori racistes en demande de non-amalgame, de non-dérive libertaire et d’union.

Le 11 janvier, la mobilisation de près de 4 millions de citoyens en France et dans le monde, ainsi que la présence de 40 chefs d’État en tête de cortège, est véritablement un événement historique et véhicule un message totalement positif, quoi que l’on pense des vrais ressorts du rassemblement.

En réalité, de nombreuses questions se posent en effet sur ce qui a vraiment réuni tout ce monde : mélange de réaffirmation de principes républicains mal compris et vrai souci de préservation des valeurs démocratiques, expression d’exaspération vis-à-vis d’une communauté musulmane mal intégrée et volonté de rassembler les modérés de toutes les communautés religieuses, quête d’ordre et quête de liberté, racisme et tolérance… Il y avait un peu de tout dans cette mobilisation. Peu importe, le message dominant est généreux et c’est une réussite.

Ceci étant, ce grand rassemblement n’est pas la fin de l’histoire. Les actes anti-Musulmans se sont multipliés depuis l’attentat ; la police est sur les dents et contrôle les jeunes d’origine arabe à tour de bras ; des idées de « Patriot Act » à l’européenne sillonnent la société ; la communauté musulmane est à nouveau froissée par la publication en première page du nouveau numéro de Charlie Hebdo de caricatures de son Prophète… Autant de réactions qui vont inévitablement nourrir les rangs du fanatisme identitaire et augmenter le risque de violence.

Par ailleurs, la revendication de liberté d’expression est en train de mettre fin au verrou qui était posé sur la critique d’Israël et des Juifs. Si les caricatures de Mahomet ne sont pas du racisme, bien des « blagues » risquent de ne plus pouvoir être appelées « antisémites » également. Sur le fond, cette libération du droit à se moquer et à critiquer les autres est sans doute une bonne chose, mais elle arrive au pire moment possible. Chacun sait que 2015 court d’immenses risques de dérive raciste et antisémite (puisqu’il faut distinguer les deux). Et juste à ce moment, les garde-fous de la communication inter-groupe sont abaissés2.

Pourtant, les lois françaises et européennes, nées d’une histoire de guerres de religions et d’intolérance, ne prônent pas une liberté d’expression totale. Cette revendication est en réalité calquée sur les États-Unis pour lesquels la liberté d’expression est totale et sacrée3… même si elle n’est en fait respectée que dans le cadre de l’expression non-publique. Les organes et personnes publiques ont, quant à eux, un discours extrêmement contrôlé par le fameux « politiquement correct » notamment, en particulier sur toutes les questions de minorités et de religion. En Europe, en revanche, le « politiquement correct » s’impose moins précisément parce que la liberté d’expression y est légalement encadrée.

Une chose est certaine, si les Musulmans européens se voient obligés à accepter ce qui correspond à des brimades culturelles très fortes4 dans un contexte d’expression publique qui reste ultra-contrôlé pour d’autres groupes culturels (homosexuels, Juifs, etc.), il y aura division. L’enjeu est donc d’équilibrer cette liberté d’expression, et pour que cela ne risque pas de dégénérer en provocations et injures racistes de toutes parts, il va tout de même falloir réaffirmer les règles d’une communication, certes libre, mais également responsable.

Au-delà du grand élan généreux de la journée du 11 janvier, d’innombrables questions demeurent sur les moyens d’endiguer la vague de violence raciste et terroriste qui a commencé à déferler sur l’Europe, dans le respect de nos principes démocratiques. C’est le grand enjeu de l’année 2015…

Abonnez-vous pour lire la suite..

Notes

1) Nous écrivions le mois dernier : « Au-delà de l’engrenage qu’un conflit d’ampleur régionale aurait sur l’ensemble de la planète, un point particulièrement inquiétant pour l’immédiat tient aux conséquences que le déchaînement de la haine entre les communautés de cette région aurait sur l’Europe. La violence verbale entre Juifs et Arabes y est déjà énorme, dégénérant sporadiquement en échauffourées plus graves. L’explosion de l’antisémitisme et du racisme est inévitablement au programme de l’UE si les tensions se nouent de la manière que nous avons anticipée plus haut. Et ces violences aboutiront aussi inévitablement au basculement de nos démocraties affaiblies qui seront incapables de les endiguer autrement qu’en sortant, elles aussi, de l’état de droit. » Source : GEAB N°90, 15/12/2014

2) La republication par le journal turc anti-Erdogan, Cumhumuriyet, des caricatures de Charlie Hebdo, est un exemple affligeant du potentiel déstabilisateur de ces provocations et de l’utilisation qui en est faite par des médias mus par d’obscurs intérêts. Dans le chaos moyen-oriental actuel, une telle provocation, conçue dans l’espoir renouvelé de fragiliser le pouvoir d’Erdogan, relève de la trahison. Les Turcs n’ont en effet pas l’excuse qu’ont les Européens de ne pas se rendre compte de la charge symbolique de ces caricatures. On voit à ce nouveau rebondissement l’engrenage dramatique dans lequel l’Europe et le monde sont pris. Source : BBC, 15/01/2015

3) Source : Wikipedia.

4) N’oublions pas que la représentation en général est interdite par l’Islam. L’intégration des Musulmans aux sociétés modernes et occidentales de l’image est donc une réalité… même s’ils ont des difficultés à aller jusqu’au bout de la logique et à accepter la représentation la plus interdite, celle du Prophète, une représentation qui choque aussi les Musulmans modérés, c’est un fait. En réalité, demander aux Musulmans d’accepter ces caricatures, ce n’est pas leur faire la demande acceptable pour eux de se « laïciser », mais celle inacceptable de s’« athéiser ». C’est là que le bât blesse, il faut en prendre conscience si on veut trouver une solution à l’impasse dans laquelle nous sommes.


Abonnement : pour ceux qui en ont les moyens, en particulier en entreprise, je ne peux que vous recommander l’abonnement à cette excellente revue de prospective sur la Crise, qui avait annoncé dès 2006 la crise actuelle.

Je rappelle que LEAP ne reçoit aucune subvention ni publique, ni privée, ni européenne, ni nationale et que ses ressources proviennent uniquement des abonnements au GEAB.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

53 réponses à [Reprise] GEAB 91 : Pétrole, Moyen-Orient, Charlie Hebdo…

Commentaires recommandés

sergeat Le 14 février 2015 à 07h48

Question:porquoi le mot antissemite est detourné de sa signification(les enfants de Sem qui inclut les arabes )?

  1. Lage Le 14 février 2015 à 02h25
    Afficher/Masquer

    Article intéressant mais à côté de la plaque à propos du journal turc Cumhumuriyet, à mon avis.

    L’auteur semble croire que Cumhumuriyet est le représentant de quelque groupe de pression international anti-Erdogan… J’ai du mal y croire. Il y a des laïcs purs et durs en Turquie : des militaires, des alévis, des bourgeois occidentalisés. A ces gens là Cumhumuriyet parle.

    Et sur le fond, autant les caricatures de Mahomet faites pour des chrétiens peuvent avoir un relent raciste condamnable, autant je comprends parfaitement qu’un turc gavé depuis son enfance de cléricalisme musulman et de coraneries diverses se mette à attaquer de front les principes de l’islam et de son prophète ! Cela n’a évidemment pas le même sens pour lui que pour nous.


    • theuric Le 14 février 2015 à 16h21
      Afficher/Masquer

      Comme en France, les anti-cléricaux de la III° république.


    • Andrea Le 14 février 2015 à 20h30
      Afficher/Masquer

      note 4. N’oublions pas que la représentation en général est interdite par l’Islam. L’intégration des Musulmans aux sociétés modernes et occidentales de l’image est donc une réalité…

      Bon le prophète i tout i tout, je ne critique pas, pas ma place.

      Que pensez du modernisme de l’Islam par rapport à des courants, des groupes, des extensions non discutées en Europe?

      Je n’y connais pas grand chose. Alors ?

      P. ex. Populaire (??), Harun Yahya, auteur de livres best-sellers, show TV, etc.

      En anglais.

      Titre: The Islamic Sex Cult Supporting Turkey’s Prime Minister. Le secte Islamique du sexe supporter du Premier Ministre.

      http://balkanist.net/the-islamic-sex-cult-supporting-turkeys-prime-minister/

      (images OK pour toute audience, pas de la pub pour du porno.)


      • Lage Le 14 février 2015 à 22h18
        Afficher/Masquer

        Harun Yayha, pour les soirs de déprime, c’est comme un bon nanard, c’est tellement mauvais que cela devient drôle, cf Golden Crocoduck Award 2013 (en anglais, sorry).

        Ceci dit, je n’ai pas l’impression que son succès dépasse son pays. Il essaye parfois de faire des conférences en France ou en Suisse. Il s’est fâché avec les autorités religieuses musulmanes pour d’obscures raisons, et est recherché pour fraude fiscale…


  2. Ded Le 14 février 2015 à 03h52
    Afficher/Masquer

    Non, le « Global Europe Anticipation Bulletin », n’est pas une des meilleures sources d’information sur la Crise…
    Ils prédisent l’écroulement du système capitaliste / libéral depuis des années or ce n’est pas ce qui s’est passé. CQFD….
    Dire que nos sociétés vont connaître des difficultés économiques, des crises sociales, des problèmes de racismes ; C’est évident et il n’est nul besoin d’être Nostradamus pour le prédire.
    C’est un peu le problème de ce blog aussi : des centaines d’articles qui laissent à penser que “LA” crise type 1929 est imminente or rien ne se passe.
    Les deux flux d’informations sont, certes, parmi les plus intéressants de la presse actuelle mais manquent de précisions.


    • Christophe Vieren Le 14 février 2015 à 12h08
      Afficher/Masquer

      Qu’est-ce qui caractérise une ” crise type 1929 “ ?
      Si il s’agit de l’arrivée d’un “NSDAP” au pouvoir à A+4 (1933=1929+4), on ne peut que vous donner raison.
      En effet à A+7 (2015=2008+7), aucun parti analogue au NDSAP n’est encore au pouvoir (en Europe occidentale) cependant les scores de partis en présentant nombre de caractéristiques sont tout de même inquiétants dans de nombreux pays.
      Si il s’agit de l’avènement d’une guerre (mondiale ou pas) il est peut être encore un peu tôt pour se prononcer : 1939 = 1929+10. D’autant que l’on accepte tout de même mieux une austérité lorsque l’on a le niveau de vie et surtout la protection sociale d’aujourd’hui que de ceux qui prévalaient dans les années 30 en Europe et en Allemagne en particulier.
      Ce que ce veux dire par là c’est que le pain (minima sociaux, …) et les jeux (TV, web, …) ralentissent probablement la révolte. Patience donc. Cette petite “”accalmie”” (Ukraine ? DAESH ? …) sur fond de pétrole temporairement pas cher durera probablement moins de 10 ans.


      • Merle Le 14 février 2015 à 19h05
        Afficher/Masquer

        La crise a été un équivalent de 1929, cependant, la réaction des états n’a pas été la même. Nous avons été capable grâce a notre architecture capitaliste de couvrir les pertes engendrées par l’effondrement massive des banques. Le cout a été d’endetter abyssalement les états. De plus les systèmes sociaux ont agit comme un coussin pour empêcher les gens de se jeter dans les bras du fascisme.

        Nous avons évité la catastrophe en la reportant et en en changeant sa nature. La crise sera donc complètement imprévisible dans ses causes et ses conséquences.

        Le mieux est un système capitaliste suffisamment acculé pour permettre un réformisme de gauche, comme c’est le cas en Grèce. Les révoltes violentes n’arrivent jamais à rien de bon, car elles suscitent une réaction et une crainte tout aussi violente. Je pense aux grandes grèves du front populaire qui ont abouti à vous savez quoi.

        Il ne faut jamais croire que l’Histoire soit unidirectionnelle. Très généralement, elle a plutôt tendance a se comporter comme un ressort. Si tu tends trop à gauche …


        • Christophe Vieren Le 16 février 2015 à 10h38
          Afficher/Masquer

          Non, je ne sais à quoi ont conduit les grandes grèves du front populaire ? Merci de le préciser, ma mémoire doit me faire défaut.


    • luc Le 14 février 2015 à 13h13
      Afficher/Masquer

      prédire l’écroulement du libéralisme, c’est simplement logique mon cher ded

      c’est automatique car les populations sont de plus en plus éduquées

      à un certain moment, elles vont s’opposer aux hausses des prix de l’eau, de l’électricité, du logement

      dire quand, c’est plus difficile, mais ne soit pas naïf (bisous)


    • theuric Le 14 février 2015 à 13h14
      Afficher/Masquer

      Vous regardez la situation avec le petit bout de la lorgnette.
      Si vous vous attendez, pour voir la catastrophe économique qui vient, les mêmes processus qu’auparavant, soit une chute des bourses, alors vous ne pouvez rien voir puisque cette chute ne sera plus qu’un point final, l’un des derniers effets, et non pas une cause, bien plus profonde.
      La baisse du prix du pétrole montre et démontre à ravir le ralentissement de l’économie mondiale, tous les autres discours sur ce sujet ne sont que la preuve d’un déni puissant dont vous nous révélez tout le ressors.
      Mais pour comprendre cela il faut prendre en compte l’ensemble des informations qui nous sont divulguées, parce que même la puissante censure actuelle ne peut pas ne pas laisser passer de telles informations.
      Faites attention, entre la plume et le plumeau…


    • Surya Le 14 février 2015 à 13h51
      Afficher/Masquer

      “La crise type 29” a eu lieu en 2008 avec les banques qui vacillent et la déflation induite. Seul le traitement a changé.


      • Chris Le 14 février 2015 à 16h49
        Afficher/Masquer

        2008 = 1929 ?
        Je pense qu’on a pas encore touché le fond et là ce sera abyssal.


    • Subotai Le 14 février 2015 à 18h00
      Afficher/Masquer

      “…or rien ne se passe”
      Ah bon!? Tu es en plein dedans mon pote, c’est pour ça que tu ne vois rien. Tu vas te réveiller mort et t’aura rien compris.
      🙂


  3. popeye Le 14 février 2015 à 04h17
    Afficher/Masquer

    “Si les caricatures de Mahomet ne sont pas du racisme” => ah bon ? j’apprends que mahomet (et sa franchise) est une “race” à part. Merci le LEAP pour cette info (de la meilleure qualité).
    “N’oublions pas que la représentation en général est interdite par l’Islam.”=> là je vais être plus direct. Le Moyen Age, l’Inquisition, tout ça, je l’ai étudié à l’école, ce n’est pas pour cela que je vais être “tolérant” envers des énergumènes que cela “offense” (peine de mort dans ces pays – modèle de tolérance envers toutes les religions- pour qui l’Islam est religion d’état) si je dis “Allah j’en veux pas”.
    Bref, je crois que le froissage de mes tolérants concitoyens va perdurer. Tant qu’ils sont en minorité bien sûr.


    • Christophe Vieren Le 14 février 2015 à 12h21
      Afficher/Masquer

      C’est marrant, en regardant cette carte, j’ai pas l’impression d’une grande corrélation entre l’existence de la peine de mort et le fait que la religion d’état soit l’islam.

      Mais sinon, en effet le LEAP fait une approximation grossière lorsqu’il écrit que “représentation en général est interdite par l’Islam”. (Lire éventuellement : «C’est l’offense, pas la représentation qui offusque».

      Et dire “Allah, j’en veux pas” n’est pas une offense pour la quasi totalité des musulmans de France.


  4. BELLEMAIN Serge Le 14 février 2015 à 07h10
    Afficher/Masquer

    “les Musulmans européens” disent-ils!!!? et pas les “les Européens musulmans…et

    “Le 11 janvier, la mobilisation de près de 4 millions de citoyens en France et dans le monde, ainsi que la présence de 40 chefs d’État en tête de cortège, est véritablement un événement historique et véhicule un message totalement positif, quoi que l’on pense des vrais ressorts du rassemblement.”. et pas “La convergence médiatique, propagandiste, otanienne qui façonne les opinions publiques mondiales, publique et privée, a une nouvelle fois réussi à créer un réflexe pavlovien et précipité dans la rue une émotion canalisée et bornée, avec une mise en scène de plusieurs millions de citoyens abusés témoignant de leurs peurs si contradictoires alors qu’une cinquantaine de responsables dont la plupart les mains pleines du sang de leur peuple ou d’autres peuples, et les poches pleines des trousseaux de clés de leurs geôles faisaient la photo dans une rue parallèle à la leur.” Tout un programme.

    Pour moi, Olivier, ces deux éléments de langage et de narration disqualifient l’ensemble de cette présentation de la réalité. Elle ne fait qu’accompagner, illustrer et tenter d’imposer la théorie néocon du choc des civilisations. Les laïcs, et pas les laïcards!, sont les premières victimes d’une propagande qui etnicise et communautarise l’analyse de la réalité. Et pendant ce temps les “socialistes” en France achèvent de discréditer l’alternative socialiste en menant une politique qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres…tous néocons en fait! Vraiment?


  5. ISTINA Le 14 février 2015 à 07h19
    Afficher/Masquer

    Il y a quelque 25 ou 30 ans, alors que, familier des coutumes Musulmanes,
    je suis allé en Turquie et, stupéfaction je le réalise, cet état à majorité Musulman, possède
    des Pilotes de Chasse féminines ; une Première !!!!
    A l’heure actuelle, qu’en est-il ? je l’ignore j’ai cessé de voyager !
    Je le précise, ce n’est ni une Histoire Belge, ni Marseillaise !!!


    • arkantz Le 14 février 2015 à 10h04
      Afficher/Masquer

      Oui mais pilote de chasse est un poste interdit aux non-musulmans en Turquie.


      • Lage Le 14 février 2015 à 10h30
        Afficher/Masquer

        Sabiha Gökçen, fille adoptive de AtaTurk, était pilote de chasse.

        arkantz : cela m’étonne cette histoire de poste de pilote réservé aux musulmans. Pas le genre de la Turquie a priori. D’où vient l’info ? Est-ce une interdiction de facto seulement ? Cela m’intéresse…


      • franckmilan Le 14 février 2015 à 13h45
        Afficher/Masquer

        en israel aussi.


      • Chris Le 14 février 2015 à 16h43
        Afficher/Masquer

        Ont-ils peur qu’ils “s’extradent” avec du matériel couteux ?


    • Chris Le 14 février 2015 à 16h46
      Afficher/Masquer

      Il y a 30/40 ans, énormément de choses étaient différentes. Le monde était plus sûr et moins fou. Merci qui ?


  6. sergeat Le 14 février 2015 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Question:porquoi le mot antissemite est detourné de sa signification(les enfants de Sem qui inclut les arabes )?


    • sergeat Le 14 février 2015 à 11h45
      Afficher/Masquer

      Les ashkenazes ne sont pas d origine moyen orientaux,ma question etait plus dans le sens semantique:comment on change la signification d un mot,comme populisme,nationaliste,:EX:etre contre le mariage pour tous c est etre homophobe,je ne suis pas homophobe mais je suis contre le mariage pour tous…….


    • Chris Le 14 février 2015 à 16h42
      Afficher/Masquer

      A cause de “l’exceptionnalité” auto-proclamée ! Tout change… et se ressemble.


  7. FL Le 14 février 2015 à 09h10
    Afficher/Masquer

    A propos du plus peuplé des pays à majorité musulmane.

    Mondialisation heureuse: 2015 la Société NEXANS sort du rouge.

    Hier, vendredi 13 février 2015 vers 12 h30 au supermarché. Une quinzaine de personnes en tenue de travail marquée au logo de la société NEXANS, passent les caisses avec leur achat de sandwich et de soda. La Société NEXANS est le spécialiste français de taille mondial, des câbles électriques (entre autre) et de leur pose*.
    L’un des employés m’indique qu’ils enfouissent une nouvelle ligne électriqueTHT (très haute tension) dans le “coin” afin de subvenir aux besoins grandissant de la région en électricité.
    Ce qui accroche l’attention, outre les tenues encore propres, c’est que tous les employés sauf un, sont asiatiques, indonésiens plus précisément. Le Français intérimaire (me dit-il), doit être là pour je suppose traduire de “l’anglais d’aéroport” au “français de grande surface”, les questions que ne manquent pas de se poser ces ouvriers venus de si loin.
    Il s’avère que le français est en intérim et qu’il est le mieux payé de la “troupe”.
    Nous ne connaitrons pas le montant de la paye de ces indonésiens, espérons pour eux qu’elle est élevée, comparée à ce qu’elle serait en Indonésie**!

    Mondialisation heureuse. Au même instant, combien de chômeur derrières les caisses du même magasin ?

    **En Indonésie, “Le chômage reste néanmoins élevé et la croissance a peu d’impact sur celui-ci. Les bas salaires stagnants et l’augmentation des prix du pétrole et du riz ont augmenté les niveaux de pauvreté du pays164. En 2006, il fut estimé que 49 % de la population vivait en dessous du seuil de pauvreté et 17,8 % vivait avec moins de 2 $ par jour168. Le taux de chômage atteignait en 2008, 9,75 % de la population active169.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Indon%C3%A9sie#Donn.C3.A9es_synth.C3.A9tiques

    PS. “Le taux de chômage atteignait en 2008, 9,75 %…”
    Non!, dans ces pays il n’y a pas de chômage: si on est vivant, c’est donc qu’on travaille.

    Société NEXANS*:
    Nhttp://www.lesechos.fr/industrie-services/industrie-lourde/0204159015849-dans-le-rouge-nexans-va-faire-le-tri-dans-ses-activites-1093254.php#


  8. bleu ciel Le 14 février 2015 à 09h10
    Afficher/Masquer

    “Il va tt de mm falloir reaffirmer les règles d’une communication certes libre, mais également responsable” suivi du vaguement menaçant “…(afin) d’endiguer la vague de violence raciste (??!) et terroriste qui a commence a déferler sur l’Europe”.
    Tout ca est joliment dit, mais on pourrait y voir une (ferme) incitation a modifier les lois encadrant la liberté d’expression.
    Notons également que si la victimisation des ” Musulmans européens” (sic) est abondamment développée, nulle mention de la provenance des auteurs de “l’attentat sanglant qui a frappe les “employés” (re sic) de Charlie Hebdo”
    Cela se veut sans doute habile, mais c’est qd mm grossièrement ficelé.


    • achriline Le 14 février 2015 à 16h04
      Afficher/Masquer

      – nulle mention de la provenance des [auteurs] de “l’attentat sanglant” –
      C’est fou comme la manipulation par les médias fonctionne bien. Certains vous qualifier mes propos de théorie du complot mais à ce que je sache en France il faut prouver la culpabilité des gens.
      Et en fait nous ne saurons jamais si les personnes présentées comme coupables par la version officielle sont les VRAIS auteurs de l’attentat, c’est une possibilité mais le doute persiste. Les survivants qui ont vu les agresseurs, en particulier la personne dont parle Caroline Fourest au journal de France 2, ont-ils identifié les corps des deux frères ?
      Si ce n’est pas le cas il faut donc parler de “présumés coupables” et s’abstenir de commenter une éventuelle origine. Cela devrait aider à dépassionner cette affaire.


      • bleu ciel Le 15 février 2015 à 01h46
        Afficher/Masquer

        Bof !

        Je voulais simplement souligner que dans un nombre croissant de contributions diffusées sur ce site, les revendications des attentats de l’EI et d’Al Quaida sont soigneusement passées sous silence. Sans doute pour éviter “l’amalgame”! ;o). Mais effectivement, si on pouvait attribuer ces massacres aux autonomistes bretons ou aux défenseurs des chauves-souris qui en sont a n’en pas douter les VRAIS auteurs, on aurait accompli un progrès décisif. ;o)) (j’essaie d’en rire, mais je trouve cela consternant)


  9. paul Le 14 février 2015 à 09h12
    Afficher/Masquer

    “Le 11 janvier, la mobilisation de près de 4 millions de citoyens en France et dans le monde, ainsi que la présence de 40 chefs d’État en tête de cortège”

    Quelqu’un a le lien vers la photo officielle publiée ( prise à hauteur d’homme) vs la photo officieuse (prise depuis une fenêtre) ? 🙂

    Le GEAB n’a pas du la voir…


  10. Safran Le 14 février 2015 à 09h26
    Afficher/Masquer

    Bien contente d’économiser 220 euros par an et d’éviter de lire ce genre de bulletins hyper visionnaire…


  11. vincent Le 14 février 2015 à 10h05
    Afficher/Masquer

    Le GEAB est un organe de propagande pro-européen, et certes pas indépendant…
    mais qui est vraiment indépendant aujourd’hui, je me le demande…


  12. Carabistouille Le 14 février 2015 à 12h29
    Afficher/Masquer

    J’ai personnellement perdu 2000€ grâce aux conseils d’achat sur l’or du GEAB. Sans compter l’abonnement, résilié depuis.


    • theuric Le 14 février 2015 à 13h21
      Afficher/Masquer

      Conservez cet or, tout de même…


      • Léa Le 14 février 2015 à 13h58
        Afficher/Masquer

        Oui, mais ça ne change rien. Ce qui est perdu lors de l’achat à un coût moyen ( en croyant que l’or allait augmenter ) est définitivement perdu si le cours s’effondre après l’achat. On aurait pu avoir la même quantité d’or pour beaucoup moins cher.

        Il est vrai que la pression était forte sur de nombreux sites du web pour convertir ses économies en or. Ceux qui annonçaient une baisse de l’or passaient pour des farfelus.

        J’ai failli céder aux sirènes quand l’or coutait 1600 $ l’once : juste une once pour voir et finalement c’est resté à l’état virtuel. Heureusement, un an après l’once était à moins de 1000 $ avec la manipulation des cours. C ‘est comme si j’avais mis 600 € dans une poubelle !

        Placement à long terme ? Ceux qui ont acheté de l’ or en 81, au sommet du pic à près de 3000 $ de 2014 ( corrigé par l’inflation), trente ans après, ils ne sont pas prêts de retrouver leur mise, ils auraient mieux fait de placer leur argent sur le livret A ou d’acheter un apparte..

        Puis si jamais on a besoin d’argent liquide, suite à un gros imprévu, on paye de sacrées taxes à la revente, ça fait partie des pertes inéluctabes.


        • Papagateau Le 14 février 2015 à 21h26
          Afficher/Masquer

          Il n’y a pas de placement miracle : la date fait tout.
          La date, la date, la date, que la date d’achat et de vente.
          Mais dans un sens comme dans l’autre, c’est difficile de choisir la date. Le bon jour ? La bonne année ? Un manque de trésorerie ?
          Ne lisez jamais un argumentaire où les arguments sur la date sont traités avec légèreté.


      • Carabistouille Le 14 février 2015 à 17h28
        Afficher/Masquer

        Non non 🙂 si je vous dit que j’ai perdu, c’est que je l’ai revendu avec 2000€ de perte aillant eu besoin de trésorerie. Et c’était de l’or physique, pas du papier.
        Quand l’or était au sommet des arbres , LEAP nous disait qu’il allait encore grimper. Puis il a chuté. Quand il était à -20 par rapport à sont plus haut, LEAP disait qu’il fallait acheter “en solde”. C’était leur expression, “en solde”, il a rechuté de 20% à partir de là.


        • Surya Le 15 février 2015 à 10h18
          Afficher/Masquer

          Rappelez vous tous les sites/blogs des gogos libertariens qui nous expliquaient qu’il fallait acheter de l’Or / du bitcoin en urgence parce que l’hyperinflation serait pour demain hahaha


  13. DC Le 14 février 2015 à 12h46
    Afficher/Masquer

    si il est interdit de dessiner le prophète pourquoi des historiens de la religion musulmanne sont en mesure de montrer des enluminures et dessins vieux de plusieurs siècles pouvant montrer ainsi toute l’histoire de Mahomet ? Cette histoire d’interdiction ne provient-elle pas d’un retour déjà ancien vers un fondamentalisme ?


    • Chris Le 14 février 2015 à 16h35
      Afficher/Masquer

      Wahhabisme, takfirisme, vous connaissez ?
      Le premier dispose de moyens financiers colossaux pour répandre cette peste, en tout point semblable au nazisme.


    • Carabistouille Le 14 février 2015 à 17h29
      Afficher/Masquer

      DC vous êtes musulman? Pas moi, alors, svp évitez LE prophète.


  14. boduos Le 14 février 2015 à 12h56
    Afficher/Masquer

    la France est née de cette volonté originale de Clovis d’unifier la Gaule en interdisant aux chefs de tribut le mariage clanique afin d’imposer la mixité
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/25/impensable-abandon-du-droit-du-sol_3502730_3232.html
    Après les événements de janvier ,nulle recommandation n’était nécessaire…..,d’instinct le peuple français avait évité l’ amalgame avec l’islam ,même si les wahhabites ou les services secrets qui les instrumentalisent espéraient une scission qui n’a pas eu lieu.
    L’ADN de la nation française est issu de la mixité des élites franques et arvernes puis dans leur sillage des peuples gaulois,
    il est dommage que les peuples récemment implantés en France se laisse guider vers un communautarisme souhaité par justement les ennemis de cet ADN qui a fait cette résilience si particulière du peuple français.


  15. theuric Le 14 février 2015 à 14h21
    Afficher/Masquer

    Le L.E.A.P. ne comprendra décidément rien de rien, engoncé qu’il est dans sa doxa indépassable.
    Certes, ils voit venir le moment de bifurcation mais n’en peut en percevoir les implications.
    Je le redis et le répète, le défilé des français était une affirmation d’identité nationale des blancs instruits, des bobos.
    Quand le G.E.A.B. tergiverse sur je ne sais quels plausibilités.
    Un tel regroupement, une telle foule ne peut avoir de buts complexes mais, au contraire, une cause unique et simple, oserais-je dire, simpliste!
    C’est pourquoi j’ai toujours détesté les foules, quand je suis dedans l’une d’entre-elle cela peut même me donner, parfois, des baisses de tension, c’est pour dire.
    Pour celui des chefs de gouvernements ou leur représentant, c’est bien sûr plus complexe que cela, mais là le L.E.A.P. ne donne pas grand cas à cette complexité.
    Or, c’est là qu’il aurait dû porter toutes son attention puisqu’il s’agissait là de la plus haute politique.
    De même, il ne comprend pas que la guerre civile ukrainienne est en fin de parcours, bien qu’elle puisse encore perdurer quelque temps, parce qu’il n’a pas vu, plutôt, pas voulu voir la faiblesse extrême de l’empire U.S.: tout le monde lâche le gouvernement ukrainien hormis la Pologne et la Lettonie, du pas grand chose, quoi.
    Si Monsieur hollande et Madame Merkel ont été rendre visite à Monsieur Poutine, ce n’est pas pour rien, non?
    Quand à l’intervention étasunienne d’aujourd’hui, elle ressemble plus à de la rage impuissante qu’à une réaction saine d’enjeux géopolitique bien soupesée.
    Pendant que le L.E.A.P. discourt sur les risques réels de racisme, il en oublie la monté de dédain des peuples de l’U.E. les uns envers les autres, bien qu’il en ait fait mention lors de son intervention précédente.
    Et quid de la fuite des cadres dirigeants des banques et autre institutions spéculatives, son silence en dit long sur ses présupposés idéologiques.
    Quand au Proche-Orient, il n’a pas les outils nécessaires pour saisir les réalité de ce qui anime cette région, il a les informations, certes, mais ne les comprend pas.
    Il y a trois forces qui s’y affrontent, la Turquie, l’Iran et l’Arabie-Saoudite, remarquez le tempo entre les attentats de Janvier en France et la mort du haut dirigeant saoudien…
    Il en est de même de la vente des Rafales à l’Égypte que beaucoup ont noté, acte ô combien politique.
    Là encore, je le répète, la Russie a un besoin vital d’une Mer Méditerranée pacifiée et de ce fait d’une France puissance et puissante: souvenez-vous dans fort Saganne l’officier supérieur joué par Philippe Noiret disant, en colère, à un subalterne: “Les cartes, monsieur, n’oubliez pas les cartes, tout est là”.
    Ces Messieurs-Dames du L.E.A.P. ont oublié les cartes et l’histoire, c’est pourquoi il ne comprennent pas grand chose à la politique.
    Quand à avoir prévu la crise actuelle dès 2006, pour moi ce fut en 2007, mais nous crûmes tous qu’en 2008 tous les jeux seraient fait.
    Au début j’attendais leurs analyses avec impatience mais maintenant j’en ai suffisamment appris pour comprendre qu’ils sont dépassée.
    Leur doxa néolibérale pro-Union-Européenne leur empêchant de saisir toutes les subtilités des temps qui viennent, anti euro, ils ne comprennent pas que les institutions de l’U.E. furent formulés pour et par l’euro, par et pour les banques d’affaire, les entreprises de spéculation et les U.S.A..
    C’est l’effarante faiblesse de ces trois entités, centrale dans l’économie mondiale et symboliquement en Europe, qui fait le retour du fait politique en U.E. et, surtout, qui fait la désagrégation lente de notre union, les deux étant intimement liés, la politique, dans son fondement et ses principes, ne pouvant qu’inéluctablement détruire l’Union-Européenne.


    • theuric Le 14 février 2015 à 14h37
      Afficher/Masquer

      Je tiens à souligner que le rejet de l’Islam va, certes, générer des réactions violentes de la part de quelques musulmans mais va, surtout, dans un proche futur, faire se tourner une majorité de ceux-ci vers l’église catholique dès que la disparition des U.S.A. sera consommé.
      Cela en raison du traumatisme puissant que cela génèrera dans l’ensemble de la population, en poussant une bonne part vers les saints sacrements.
      Comme cela c’est passé en Russie où le vide idéologique y était également abyssal.
      Mais en plus puissant.
      Mais pourquoi faut-il toujours que si peu de gens aillent au bout de leur déductions?


      • Merle Le 14 février 2015 à 23h31
        Afficher/Masquer

        Et pourquoi pas même l’athéisme ? Rien n’a jamais mieux servi la cause de l’athéisme que la violence des religions.


  16. PONS Jean-marc Le 14 février 2015 à 16h12
    Afficher/Masquer

    Creux et plein de contradiction cet article:
    1)”Cette revendication est en réalité calquée sur les États-Unis pour lesquels la liberté d’expression est totale et sacrée… même si elle n’est en fait respectée que dans le cadre de l’expression non-publique” donc on peux penser ce que l’on veux au USA du moment qu’on le dise chez soi,il dit une chose et son contraire dans la même phrase.
    2) “les mesures liberticides adoptées dans l’UE” lesquelles?
    3) “le rassemblement réussi,élan de générosité” ah bon,vous avez vu une nation rassemblée vous?
    Bref,à confirmer


  17. Chris Le 14 février 2015 à 16h30
    Afficher/Masquer

    Geab a des analyses pertinentes bien documentées, par contre je n’adhère pas à son option eurobéate, même s’ils rappellent régulièrement le déficit démocratique de cette technocratie au service exclusif des intérêts privés (finance et transnationales).
    Il y a un hiatus affirmé : cette structure supranationale qui n’a aucune chance de devenir démocratique, qui plus est, aliénée à la politique extérieure US/OTAN, dont on peut constater les dégâts avec la Libye, Syrie, Ukraine et la mise au banc de la Russie, pour ne parler que du plus voyant
    Elle reste ce qu’elle est : une dictature déguisée, parfaite courroie de transmission du modèle US. C’est exactement ce que les peuples commencent à ressentir sans toutefois parvenir à situer exactement la racine du mal.
    Réécoutez dans son entier le discours de Philippe Seguin en 1992 quand s’opposait au Traité de Maastricht. Il en démonte tout le mécanisme et ausculte chaque ressort, sans compter qu’avec le Traité suivant, Lisbonne, nous avons signé notre allégeance à Washington.
    https://www.youtube.com/watch?v=_oN-DxnGPZQ


Charte de modérations des commentaires