Les Crises Les Crises
24.novembre.201824.11.2018 // Les Crises

[Interdit d’interdire] A qui profite la collecte de nos données personnelles ?

Merci 96
J'envoie

Source : Youtube, pour RT France, le 22 Octobre 2018.

Frédéric Taddeï reçoit Thomas Fauré, fondateur de Whaller, Fabrice Epelboin, entrepreneur et enseignant à Sciences Po, Isabelle Landreau, avocate au barreau de Paris et Christophe Henner, vice-président de Wikimédia France.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

sempre // 24.11.2018 à 16h55

Il faut changer la loi de manière urgente.
Par défaut il doit être interdit de prendre les données et ceci sans popup d’accueil et tutti quanti.
Le fait de donner ses données doit être un acte volontaire sur le site visité, par exemple si on veux donner des informations afin d’améliorer la santé et bien entendu si on donne les moyens techniques et juridiques de surveiller le site, pas de blanc-seing.
D’autres idées ?

10 réactions et commentaires

  • THMOS // 24.11.2018 à 12h36

    “l’homme nu” de Dugain, suite ou “évolutions”

      +0

    Alerter
  • fais-gafa-tes-donnees // 24.11.2018 à 12h59

    Ha ben voilà,…. ca commence à se dire…

    Ceux qui veulent plus d’infos, c’est là :
    https://www.les-cris.com/pages-010-quelques-articles-2018/cri-pensee-du-jour-171103-l_intelligence-artificielle-sera-a-la-vie-quotidienne.php#colonisation-par-les-services-numeriques

    il y a beaucoup à lire,… mais au moins, on ne survole pas sujet.
    on le constate, bien en profondeur,… et dans toute l’horreur du scénario de ce qui se passe, là, sous nos yeux…

    suivez le tag : “ils-nous-donnent-bien-peu-par-rapport-a-ce-qu-ils-nous-prennent”
    cela vous permet de trouver, dans le site, les endroits ou cette notion est présenté.

    bon, en tout cas, en ces temps de contestations, … moi, je suis bien content : ce que j’écris depuis un an ou deux commence à se dire….
    c’est dommage que ce soit sous forme de contestation, parce qu’il y a aussi tellement de choses positives, dans ces “données personnelles”, si elles sont mises au service de la personne elle même.

      +6

    Alerter
  • sempre // 24.11.2018 à 16h55

    Il faut changer la loi de manière urgente.
    Par défaut il doit être interdit de prendre les données et ceci sans popup d’accueil et tutti quanti.
    Le fait de donner ses données doit être un acte volontaire sur le site visité, par exemple si on veux donner des informations afin d’améliorer la santé et bien entendu si on donne les moyens techniques et juridiques de surveiller le site, pas de blanc-seing.
    D’autres idées ?

      +10

    Alerter
  • Xavier // 25.11.2018 à 08h54

    Surpris du faible nombre de réactions.
    Après avoir écouter Eric Sadin il y a quelques jours, je me dis qu’on est en plein cœur de la problématique du soi-disant progrès : autour de Frédéric Taddei, quatre personnes pour débattre, quatre personnes intéressées par le business donc pas de débat possible sur cette direction. On débat juste du « comment »…
    Il se fait d’ailleurs à plusieurs reprises le chantre de la « bonne » utilisation des datas.
    Aucun philosophe, aucun comportementaliste Pour évoquer l’évolution de l’espèce humaine qu’induit ce que l’on veut nous faire passer pour inévitable.

    Taddeï, sur ce coup, est très décevant, il valide une tendance lourde qui est de ne plus débattre du fond ni des conséquences à long terme.

      +3

    Alerter
  • calal // 25.11.2018 à 14h10

    Dans le debat a plusieurs reprises il a ete question des risque de fichage en cas d’un gouvernement dictatorial.Ce sont les americains qui ont raison,c’est l’acces aux armes de la population qui est garant de la democratie.Si les us perdent leur 2eme amendement,ce sera un grave signal d’alerte qui sera envoye a travers tout le monde occidental.

      +2

    Alerter
    • Alfred // 25.11.2018 à 20h45

      C’est pour cela que vous pouvez remercier les chasseurs en France. (Je ne suis pas chasseur).
      Sans eux le désarmement de français serait complet.

        +3

      Alerter
    • Subotai // 26.11.2018 à 03h41

      Oui – ya du fichage
      Non – à l’armement de tout le monde.
      Fichage c’est trop tard pour l’empêcher puisqu’en plus tout le monde y participe joyeusement, par contre pour utiliser ces données à des fins de contrôle, il faut trouver des gens pour faire le travail au final. Alors prenez vos responsabilités.
      A moins que des robots tueurs n’aient été lâché dans la ville et qu’un nuage de drones tueurs contrôle tous les humains du pays/de la planète (Terminator, quoi), sauf que pour en arriver là il faut que chacun de nous ait participé de longues années à la mise en place du Système.
      L’effondrement écologique de la planète arrivera bien avant.
      L’alternative: armement pour tout le monde aujourd’hui, c’est les Ages Sombres dès demain.

        +0

      Alerter
      • Calal // 26.11.2018 à 10h57

        L’État ruine et stipendié (j’adore ce mot si mystérieux et pourtant si caractéristique d’un camp politique ) va déléguer la mission de sécurité et de justice au privé . l’armée européenne ,les hors la loi,la police,la gendarmerie, les policiers municipaux,les mercenaires du privé ( gardiens,surveillants de magasins),tous auront accès aux armes.sauf vous.Mais il est vrai que le bétail n’a pas besoin d’en posséder.

          +0

        Alerter
  • Jean // 26.11.2018 à 10h43

    MyHealthMyData : votre activité en ligne intégrée à votre dossier médical

    Or, un élément particulièrement intrigant de ce projet piloté par la Commission européenne réside dans le fait que les « comptes d’utilisateur sur les réseaux sociaux » y apparaissent en toutes lettres comme une « source de données » sur les patients…

      +1

    Alerter
  • idox // 27.11.2018 à 09h52

    Soyons positifs !
    L’économie va s’écrouler dans peu de temps, notre mode de vie va – si ce n’est disparaître – être en tout cas profondément perturbé.
    Nous sommes dans le crépuscule de notre “civilisation”.
    Donc, ces problématiques vont disparaître !
    Tout va bien !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications