Les Crises Les Crises
23.mars.201523.3.2015 // Les Crises

Interview sur l’actualité (2/2)

Merci 0
J'envoie

Je vous propose aujourd’hui la seconde partie de ma récente interview par l’Agence Info Libre (1ere partie ici).

Bon visionnage !

Commentaire recommandé

Mélissa // 23.03.2015 à 05h26

L’alliance UE-OTAN dans la crise ukrainienne à pour effet de nous brouiller avec notre dernière source d’approvisionnement pétrolier et gazier non contrôlée par les États Unis…

Je pense que la concomitance de la baisse de l’euro avec la baisse du prix du pétrole est de nature à nous appauvrir de manière indolore…,sous anesthésie…Les carburants, dépendants du prix de nos importations, n’ont pas augmenté et dans nos relations commerciales avec les pays de l’euro-zone,ça ne change rien non plus…
Une dernière pichenette pour nous assurer une pauvreté durable dont nous ne percevrons la réalité qu’à la prochaine hausse du pétrole, dont l’ensemble de nos fournisseurs sont désormais sous contrôle américain :

-notre suivisme dans l’affaire ukrainienne nous brouille avec la Russie.

-le Kazakhstan,important producteur de pétrole et d’uranium est l’allié de la Russie dans la lutte contre le wahhabisme et dans de nombreux secteurs civils et militaires.

-en mer du Nord,…toujours plus profond,le pétrole est toujours plus cher.

-en Afrique du Nord et subsaharienne,à part en Algérie,les terminaux pétroliers sont à sec et peu fiables pour cause de terrorisme wahhabite.

Avec l’Arabie Saoudite, c’est presque 100% de nos approvisionnements qui sont directement ou indirectement sous contrôle américain…

Pour ce qui est le l’aspect militaire, le groupe aéronaval du Charles de Gaulle est passé sous commandement américain…Comme pour la Libye ,où les États Unis avaient “accepté” de prendre le commandement des opération…,mais cette fois-ci,ne prenant même plus la peine d’y mettre les formes…!
Tout est désormais normalisé au format OTAN,y compris les esprits…

Interview récente du pacha :

http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/23/01003-20150223ARTFIG00059-contre-amiral-chaperon-l-engagement-de-la-france-a-partir-du-golfe-est-un-signal.php

Le pacha :

http://ecole.nav.traditions.free.fr/officiers_chaperon_eric.htm

Il “intègre la 115ème session du collège de défense de l’OTAN le 1er septembre 2009.”…

Collège de défense de l’OTAN :

Voilà de quoi former les esprits !…De Gaulle, en son temps, les avait foutu à la porte mais ils sont revenus par la fenêtre…,de l’UE !

http://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_49203.htm#core

L’OTAN tisse sa toile au proche-Orient depuis 2004 :

http://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_52956.htm

Jusque là, tout va bien…

51 réactions et commentaires

  • BA // 23.03.2015 à 05h13

    Elections départementales :

    Résultats du premier tour à 5 heures du matin :

    UMP – UDI – Modem : 30,32 % des voix.

    Front National : 25,97 % des voix.

    Parti Socialiste : 21,31 % des voix.

    Front de Gauche : 6,83 % des voix.

    Europe Ecologie Les Verts : 1,85 % des voix.

    http://www.challenges.fr/monde/20150323.REU5251/resume-de-l-actualite-a-03h00-gmt-23-03.html

      +0

    Alerter
    • Laurent // 23.03.2015 à 08h03
    • le Prolo du Biolo // 23.03.2015 à 22h05

      Sauf que des listes FdG ou FdG+EELV ont été classées dans “divers Gauche” et assimilés à des alliés du P$.

      Une belle manip pour cacher l’existence d’une opposition de Gauche au “There is no alternative” du P$, et pour récupérer par-ci par là au profit du parti gouvernemental de quoi transformer une déroute en un quasi “maintien des positions” …

      Les chiffres véritables, une fois levé l’enfumage des “reclassements” de Mr Valls, et en moyenne nationale :
      FdG : 9,4 %, liste FdG + EELV : 13 %

      Ce n’est pas le succès du siècle, mais d’une façon générale j’aime bien étayer mes arguments par des chiffres exacts …

        +4

      Alerter
  • Mélissa // 23.03.2015 à 05h26

    L’alliance UE-OTAN dans la crise ukrainienne à pour effet de nous brouiller avec notre dernière source d’approvisionnement pétrolier et gazier non contrôlée par les États Unis…

    Je pense que la concomitance de la baisse de l’euro avec la baisse du prix du pétrole est de nature à nous appauvrir de manière indolore…,sous anesthésie…Les carburants, dépendants du prix de nos importations, n’ont pas augmenté et dans nos relations commerciales avec les pays de l’euro-zone,ça ne change rien non plus…
    Une dernière pichenette pour nous assurer une pauvreté durable dont nous ne percevrons la réalité qu’à la prochaine hausse du pétrole, dont l’ensemble de nos fournisseurs sont désormais sous contrôle américain :

    -notre suivisme dans l’affaire ukrainienne nous brouille avec la Russie.

    -le Kazakhstan,important producteur de pétrole et d’uranium est l’allié de la Russie dans la lutte contre le wahhabisme et dans de nombreux secteurs civils et militaires.

    -en mer du Nord,…toujours plus profond,le pétrole est toujours plus cher.

    -en Afrique du Nord et subsaharienne,à part en Algérie,les terminaux pétroliers sont à sec et peu fiables pour cause de terrorisme wahhabite.

    Avec l’Arabie Saoudite, c’est presque 100% de nos approvisionnements qui sont directement ou indirectement sous contrôle américain…

    Pour ce qui est le l’aspect militaire, le groupe aéronaval du Charles de Gaulle est passé sous commandement américain…Comme pour la Libye ,où les États Unis avaient “accepté” de prendre le commandement des opération…,mais cette fois-ci,ne prenant même plus la peine d’y mettre les formes…!
    Tout est désormais normalisé au format OTAN,y compris les esprits…

    Interview récente du pacha :

    http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/23/01003-20150223ARTFIG00059-contre-amiral-chaperon-l-engagement-de-la-france-a-partir-du-golfe-est-un-signal.php

    Le pacha :

    http://ecole.nav.traditions.free.fr/officiers_chaperon_eric.htm

    Il “intègre la 115ème session du collège de défense de l’OTAN le 1er septembre 2009.”…

    Collège de défense de l’OTAN :

    Voilà de quoi former les esprits !…De Gaulle, en son temps, les avait foutu à la porte mais ils sont revenus par la fenêtre…,de l’UE !

    http://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_49203.htm#core

    L’OTAN tisse sa toile au proche-Orient depuis 2004 :

    http://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_52956.htm

    Jusque là, tout va bien…

      +32

    Alerter
    • Renaud 2 // 23.03.2015 à 08h35

      Vous faites bien de pointer l’importance de la provenance du pétrole. Le pétrole est le sang de l’économie, sans lui tout s’arrête. Quand on regarde les événements sous le prisme pétrolier, on comprend bien mieux les choses.
      Il est clair que la France est complètement dépendante des US, le gouvernement, qu’il soit UMP, PS, FN, FdG, n’a que peu de marge de manoeuvre. Alors on passera toutes les lois qu’il faut (loi Macron, etc), on signera tous les traités (TAFTA, TISA, etc) pour ne pas être lâché par notre dealer leader.
      A l’heure où les BRICS se réveillent et où l’alliance militaire OCS va accueillir l’Inde, l’Iran et le Pakistan, en plus de la Chine et la Russie fondateurs, notre dépendance risque de nous poser quelques menus problèmes…

        +12

      Alerter
      • david // 23.03.2015 à 10h15

        Bonjour
        La place du pétrole dans l’économie est aujourd’hui fondamentale mais elle est en déclin rapide (fc les courbes de consommation de pdt prétroliers dans le bloc BAO).
        Une nouvelle révolution industrielle est en train d’éclore en mode turbo à savoir la compétitivité économique des énergies renouvelables. A terme c’est la mort de tous les produits fossiles et nucléaire et la fin de l’empire américain (et russe aussi d’ailleurs)
        Ceci va s’accompagner par un recentrage des pays sur leur propre territoire car devenu autonome et plus obligé de se procurer des dollars/dette pour survivre.
        Sachant cela les américains essayent d’unifier leur monde le plus vite possible et créer un “effet Euro” à savoir, c’est tafta-€/USD ou la mort (on ne peut pas revenir en arrière puisque c’est l’apocalypse qui nous guette…haute volée de débat n’est ce pas).
        A court-moyen terme le dollar est donc condamné c’est pour cela que les US accélèrent.
        A terme, il restera que des zones d’influence commerciales dans lesquelles la Chine par sa masse économique sera incontournable (ils auront les meilleurs rapports Q/prix par effet de série). Les Russes l’ont bien compris, l’UE reste accrochée à son suzerain actuel mais c’est une question de temps si les US ne font rien. Les USA attendent la mise en œuvre de Tafta pour diaboliser les produits Chinois sous des prétextes bidons (droits de l’homme ou terrorisme cf. ce qu’il se passe actuellement avec la Russie)) et récupérer ce marché mais c’est un pari risqué pour l’UE. Le lion n’est jamais aussi dangereux que lorsqu’il est blessé.

          +10

        Alerter
        • Fox 23 // 23.03.2015 à 11h44

          Comme c’est beau de rêver sur la compétitivité des énergies renouvelables, David. En dehors de la méthode Coué, quelques exemples seraient bénéfiques pour partager cette euphorie !
          N’oubliez pas que, comme les bio-carburants, la pseudo compétitivité ne repose que sur les subventions et autres aides de l’Etat, de nos impôts donc.

            +11

          Alerter
        • Ataraxi // 23.03.2015 à 11h52

          C’est très intéressant mais un bémol cependant: jetez un coup d’oeil aux objets qui vous entourent et supprimez mentalement tous les objets dont la matière provient directement du pétrole, puis ceux qui en dépendent pour leur fabrication, leur transport… Il ne devrait pas rester grand chose.
          Même si c’est une tendance, le remplacement des énergies fossiles n’est pas pour demain.

            +19

          Alerter
          • Bouddha vert // 24.03.2015 à 12h09

            Il n’est pas pour demain s’il en reste…
            Or le problème c’est que y en a plus assez pour tout le monde, comme l’Europe n’en a pas sur son territoire, on sera certainement servis les derniers.

            Donc, comme nous sommes au XXIème siècle, il ne suffit plus de vouloir pour pouvoir, il va falloir être réaliste et faire avec ce qu’il reste.

              +2

            Alerter
            • Ataraxi // 24.03.2015 à 13h10

              Bien entendu, je disais ça sans aucun optimisme.

                +0

              Alerter
        • Mélissa // 23.03.2015 à 12h58

          David,

          Le déclin de la place du pétrole dans nos économies est essentiellement lié aux progrès en matière d’économies d’énergies,autant pour minimiser nos importations et certes,également notre dépendance…,que l’impact environnemental de son utilisation.
          En aucun cas l’intérêt stratégique de notre approvisionnement n’est en déclin, comme vous l’affirmez.
          Le lion américain n’est absolument pas blessé et ce qui serait encore plus dangereux serait de l’ignorer.
          Les États Unis contrôlent de mieux en mieux toutes les monnaies et l’ensemble des cours, des productions et de l’acheminement (mise à disposition…) des matières premières.

          La Russie et la Chine n’ayant pas la culture de projection de leurs forces armées n’inquiètent en rien les États Unis qui finalement, sont plus libérés que gênés par l’auto-neutralisation des arsenaux nucléaires des uns et des autres…

          La pointe d’espoir qui émane de vos propos ne serait de mise qu’à la condition que l’Union Européenne cesse d’être ce pourquoi elle a été conçue…,c’est à dire comme la neutralisation définitive du multilatéralisme,alors qu’on nous l’a vendue précisément pour faire bonne mesure face aux deux blocs antagonistes d’une guerre froide qui n’a jamais cessé.

            +3

          Alerter
          • david // 23.03.2015 à 13h56

            Chers Fox/Ataraxi et Melissa
            Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt.
            Je sais bien qu’aujourd’hui, le pétrole est roi mais ça commence à craquer :
            http://www.lefigaro.fr/societes/2015/03/20/20005-20150320ARTFIG00008-le-solaire-et-l-eolien-incontournables-dans-la-production-d-electricite.php
            A terme cela pourrait donner cela :
            http://www.marketwired.com/press-release/dnv-gl-survey-82-percent-global-industry-respondents-say-electricity-system-can-be-70-2001553.htm
            Si vous prenez uniquement les progrès des Leds ou des processeurs modernes, les gains d’énergie sont faramineux et expliquent en partie les baisses de consommation. Il reste le chauffage et les transports
            Le chauffage ça peut aller vite avec les maisons RT2012 qu’on pourrait chauffer avec une simple PAC air-air à 300€ chez casto.
            Le transport est plus difficile à transformer mais y passera aussi. Vous ne vous rendez pas compte que le prix d’une installation solaire est en train d’être compétitive pour des particuliers (sans subvention j’insiste). Les prix des batteries aussi.
            Ce n’est qu’une question de 10/15 ans. C’est un tort que d’avoir raison trop tôt mais ça se passe ici et aujourd’hui comme dit la chanson.
            La Chine et la Russie veulent relier l’Europe par train, car avec une énergie électrique quasi-gratuite ce sera plus compétitif que la mer. Les Détroits de Malacca, de Suez et de Gibraltar deviendront rapidement obsolètes (et hors de prix). Les anglos-saxons sont donc cocus.
            Les américains l’ont bien compris et montent le bourrichon au Ukrainiens et Polonais pour fermer l’accès direct de ces lignes de train à l’Europe de l’Ouest. Regarder sur maps c’est assez simple
            Dans ce monde les thalassocraties sont marginalisées car leur domination des mers ne sert à rien avec une Eurasie unifiée. Il restera aux USA l’Amérique du Sud qui ne peut pas les pifrer et l’Australie qui est un grand désert.
            Ils ne peuvent que gagner du temps et monter les nations les unes contre les autres. Il restera toujours du fossile mais ce sera essentiellement du gaz pour l’industrie. Le pétrole sera marginal. Ce dernier est assez toxique et à terme les citoyens en prendront conscience.

              +7

            Alerter
            • coinfinger // 23.03.2015 à 18h03

              Pour éviter de tomber dans les poncifs des discours convenus, qui privilégient implicitement les rapports marchands et étatiques , je propose quelques éléments de calculs , purement physiques , associés à des hypothéses hyperfavorables pour le systéme et hyperdéfavorables pour l’humain .
              La production pétroliére et gaziére mondiale par jour est de , à la louche 100 millions de barils/jours , la production énérgétique artificielle 3 fois plus , on arrive à 300 millions de barils /j . Il s’agit de production brute , non nette , non compte tenu de l’énergie qu’il faut pour la produire , transporter , consommer .
              Pour faciliter la comparaison avec le travail humain , je convertit en kwattheures , aussi parce que c’est plus parlant . Un baril c’est en gros 150 l d’essence donc 150 kwh , là aussi à la louche çà ne tiens pas compte du rendement des moteurs , transports etc …
              Au final la consommation d’énergie artificielle est de , donc , 150 millions de kwh/j fois 3 .

              En comparaison nous sommes 7 milliards d’étres humains , admettons que la proportion de productifs soit seulement 1/7 , 1 milliards de productifs , leur puissance Moyenne au travail est de 200watt . Production énergétique mondiale jour , pour 10h par jour de travail =
              2 milliards de kwh /j : travail humain . Contrairement aux apparences la production mondiale est trés largement celle du travail humain , quelque soit l’admiration béate devant les progrés de nos sciences et techniques et controles …
              Ensuite la majeure partie de ce travail humain repose sue l’énergie solaire (nouriture , vétements , habitat , médicaments ) , je ne vais pas me lancer dans un nouveau calcul .

              Ensuite le controle US …Y a un truc en informatique concernant le controle qui s’appelle , krach system . çà consiste en ce que le systéme consacre la majeure partie de son temps et de son énérgie à se controler , plutot qu’à produire et ce de maniére croissante . Faut pas non plus tomber ababa devant le controle , car il me semble que les US en sont là , d’où le malaise .

                +2

              Alerter
            • Mélissa // 23.03.2015 à 22h10

              david,

              “Les américains l’ont bien compris et montent le bourrichon au Ukrainiens et Polonais pour fermer l’accès direct de ces lignes de train à l’Europe de l’Ouest. Regarder sur maps c’est assez simple”

              Les américains cherchent surtout à priver l’UE et particulièrement la France de s’enrichir hors de son contrôle.
              Ce qu’ils veulent,c’est nous neutraliser pour qu’on n’interfère pas dans leur gestion du bousin en mode “violence”.Pas plus et pas moins.

              Méthodes de bandits-saltimbanques,…subtilisation du Droit,…brouillage des sens…,hypnose…Et quand vous vous réveillez,ils vous ont fait plus que les poches…
              La méthode consiste simplement à avoir toujours un coup d’avance.
              L’oublier,c’est avoir une guerre de retard…

              Les Rails de la Soie traverserait les plus importantes républiques productrices de pétrole du continent et vous croyez que leur priorité serait de développer l’électricité solaire pour alimenter les trains ???!!!

              Géré par des truands,le pétrole est aussi utilisé comme tranquillisant social par des prix bas…, et comme déclencheur de stress ,par une hausse des cours, selon l’utilité qu’ils en ont.

              Un chat est un chat !…Appelons un complot un complot ou trouvons un mot exempt de cette connotation judéo-maçonico-extra-terrestre qui n’existe que pour ridiculiser l’idée-même de son existence.

              Je vous remet le lien sur l’Euro…On ne sait jamais…!

              http://www.lalettrevolee.net/article-les-ravages-sociaux-de-l-euro-une-strategie-deliberee-109713727.html

                +0

              Alerter
            • Papagateau // 23.03.2015 à 23h14

              Une PAC air/air à 300€ ?
              N’y a-t-il pas une erreur sur l’emplacement de la virgule ?

              A ce prix là, n’est-ce pas plutôt une VMC double flux ?
              Et encore, ça serait déjà donné : Où sont comptés les doubles circuits et les réserves en sous-plafond, et la pose ?

                +1

              Alerter
            • Papagateau // 23.03.2015 à 23h32

              Auto réponse :
              Climatiseur réversible à 700€.
              La vérité était à mi-chemin.

                +0

              Alerter
            • Ataraxi // 24.03.2015 à 04h34

              @Coinfinger
              Selon vos chiffres, la journée moyenne d’un actif équivaudrait à pousser une voiture sur plus de 40 Kilomètres.
              A sa place je demanderais une augmentation.

                +2

              Alerter
      • Ardéchoix // 23.03.2015 à 11h18

        un bon livre “ELOGE DE L’ÉNERGIE VAGABONDE” de sylvain Tesson , en suivant les pipes lines de l’Aral à la Caspienne il profite de cette traversée pour réfléchir sur le mystère de l’énergie.
        une des réflexions de mémoire : Si la terre est vivante, peux t on considérer que la montée de température, est le signe qu’il y a sur sa croûte , une inflammation ?

          +3

        Alerter
        • Caramba! // 23.03.2015 à 22h21

          @Coinfinger,

          “La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi”
          🙂

            +2

          Alerter
      • Mélissa // 23.03.2015 à 12h32

        Renaud 2,

        C’est pire que cela !…

        Les États Unis étant mal équipés pour distiller le pétrole léger de schistes, dont le pic de production devrait se produire en 2015,ils comptent bien nous le vendre et continuer à acheter au Venezuela ou aux saoudiens de quoi compléter leurs besoins en pétrole lourd.

        Extrait :

        “La dépendance énergétique des États-Unis, calculée en divisant les importations nettes par la consommation totale d’énergie, était de 30 % en 2006, puis elle a chuté à 20 % en 2012. Elle devrait se limiter à 6% en 2020 et à 3% en 2035. Cela ne veut pas dire que le pays cessera totalement d’importer. Le pétrole obtenu grâce aux techniques dites non conventionnelles de fracturation hydraulique ou de forage horizontal est dit « léger ». Ce sont donc les importations de ce type de pétrole, principalement en provenance de l’Afrique de l’Ouest, qui chuteront de façon dramatique. Par ailleurs, les raffineries américaines sont équipées pour être alimentées en pétrole «lourd» en provenance d’Arabie Saoudite, du Mexique ou du Venezuela. En d’autres termes, les États-Unis resteront un important client de ces fournisseurs traditionnels.”

        http://www.realpolitik.tv/2015/01/que-cherchent-les-etats-unis-avec-le-petrole-de-schiste/

        En nous fournissant ainsi une alternative pour compenser les hydrocarbures Russes ou Kazakhs, ils rendront plus indolore la perte de de nos bonnes relations avec ces régions et nous ligoteront encore plus dans la dépendance de leurs “bon offices”… 

        La France,engagée dans ce processus sans retour de destructions de ses rapports avec l’ensemble des pays producteurs, la maîtrise de nos fournitures pétrolières et des cours par les États Unis sera l’outil principal de notre soumission, pour ne pas dire de notre mise en esclavage final…
        Et ce n’est peut-être pas encore le pire aspect des choses…,car on peut également se poser la question du devenir d’une population d’esclaves qui leur deviendrait inutile…

          +9

        Alerter
    • Paul Auster // 23.03.2015 à 10h18

      Propos très sage et surtout très lucide ! Pour ceux que çà intéresse, je leur suggère de prendre connaissance de ce très bel article de Jacques Nikonoff : https://fr.scribd.com/doc/241986280/Projet-de-partenariat-transatlantique-Etude-par-Jacques-NIKONOFF ainsi que des articles de la rubrique intitulée : l’intégration euroatlantique à l’oeuvre du blog Le Journal d’Erasme : http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/tag/l%27integration%20euroatlantique%20a%20l%27oeuvre/

        +3

      Alerter
    • yt75 // 23.03.2015 à 15h12

      A propos de pétrole (Olivier mentionnait la possibilité de billets à ce sujet et problématique associées, typiquement le pic de production), à noter la parution d’un livre reprenant toute l’histoire du pétrole par Matthieu Auzanneau (blog oilman sur le monde), initulé “Or noir” :

      http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Or_noir-9782707186119.html

      Je viens juste de le recevoir, un peu parcouru en particulier sur les périodes premier et deuxième choc, vraiment très bien fait (et très bien sourcé).

      Un bref résumé sur le premier choc (conséquence directe du pic US de 70 beaucoup plus que de l'”embargo”) en fin de post :
      https://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/

        +1

      Alerter
  • Xavier // 23.03.2015 à 08h31

    Sur l’expansionnisme, Olivier soutien une vision qui se résumerait à la citation de Napoléon : “N’attribuez jamais à la malveillance ce qui s’explique très bien par l’incompétence.”

    En même temps une pyramide de Ponzi n’a pas d’autre logique que l’expansionnisme obligé pour intégrer de nouveaux “joueurs”…

    Créer des combats a au moins un objectif, faire une diversion pour éviter qu’on ne prenne trop de temps à réfléchir sur les problèmes ici et que l’on aie peur du chaos qu’est censé représenter le “non-OTAN”.

    L’ingénierie sociale n’est pas un complot, c’est un ensemble de sciences se basant sur le cynisme et utilisant le story-telling, etc.

    Pourquoi donc toujours devoir se démarquer du “complotisme” ?
    Quand on voit à quel point une grande boite travaille sa stratégie avec des alliés, du lobbying, et en faisant des coups bas et du renseignement, comment croire que des états ne fassent pas (beaucoup) plus ?

      +24

    Alerter
    • Paul Auster // 23.03.2015 à 10h04

      Propos très sage et surtout très lucide ! Quant à ces individus de tous poils qui dénoncent les adeptes, de plus en plus nombreux en France, des théories du complot, qui sont-ils ? Pour qui travaillent-ils ? Qui craignent-ils pour se voiler à ce point leur face ? Comment peuvent-ils à ce point affirmer que les complots n’existent nulle part ? Ils nous prennent vraiment pour des billes ! http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/2014/04/est-il-possible-de-demontrer-le-caractere-vrai-ou-faux-des-theories-conspirationnistes.html

        +7

      Alerter
    • Xavier // 23.03.2015 à 10h36

      Pour compléter, ce qui me gêne, c’est l’impression que le complotisme ne pourrait pas exister.

      Bien sur la situation s’explique par des tropismes (cupidité, cynisme, dominance, etc.) qui n’ont pas besoin de complots pour générer le monde actuel.

      MAIS justement !…
      1) Imaginez des gens assez cyniques pour intégrer ces déterminismes et se moquer des principes (les adeptes de la real-politik que sont des Sarkozy, des néocons ou autres financiers sans morale)
      2) donnez-leur des structures où ils peuvent se réunir hors de la vue des peuples : conseils d’administrations (“bizarrement” souvent croisés), mais aussi loges, think-tanks (pour ceux que les loges rendraient méfiants), clubs divers et variés (siècle, etc.)

      COMMENT s’étonner du résultat ?
      COMMENT ne pas appeler cela un complot systémique, dans lequel la plus part jouent une partition personnelle et n’imaginent pas être un pion sur un échiquier.
      COMMENT ne pas imaginer que certains encore plus cyniques arrivent à contrôler bcp de la pyramide sous eux ?

      Mais pourquoi diable cette description assez réaliste des jeux de pouvoir, de dominance, est-elle caricaturée comme un “complot” ?
      Pourquoi certains (dont notre président) se sentent-ils obligés de nier jusqu’à l’idée d’un “système” ?!

      Plus on se rapproche d’une crise majeure, plus nier est la seule option, mais en même temps moins elle est crédible.

      Alors réduire les “complotistes” à des imbéciles cherchant à tout expliquer par des complots est aussi suspects que ces derniers sont simplistes.

      Le “complot”, au sens de restriction d’accès aux décisions”, n’est que le tropisme du système de dominance car la force physique pour s’assurer de la dominance a été depuis longtemps remplacée par la détention d’information pour pouvoir dominer.
      La seule manière de conserver cette domination est donc de limiter l’ouverture de l’information et donc de limiter les cercles de ceux qui la connaissent.

        +13

      Alerter
    • Mélissa // 23.03.2015 à 11h03

      Xavier,
      Effectivement,le cynisme des meilleurs services de l’intelligence économique sont perpétuellement à l’affût de la moindre faille ou de ce qui pourrait en provoquer, pour établir les stratégie en politique étrangère.
      Aucun gouvernement ne peut l’ignorer.

      Le “complotisme ” est une pure réalité,mais le dénoncer demande des info qui soient des preuves fiables, sous peine d’être ridiculisé par une panoplie de contre propagande mise en place préventivement à cet effet comme partie intégrante de ces complots.

      Je crois beaucoup moins à la naïveté ou à l’incompétence de nos dirigeants qu’à leur manque total de patriotisme,seul état d’esprit capable de protéger nos intérêts nationaux de ces complots.
      La France n’est pas un poussin du jour et possède depuis l’éternité de son histoire des moyens tout aussi performants pour comprendre les stratégies des uns ou des autre et leurs implications, que pour mettre en place des contre-stratégies adéquates…N’en doutez pas !

      Concernant l’Euro,par exemple,dire qu’il a été volontairement propulsé depuis les États Unis pour entraver l’Europe et particulièrement la France peut sembler relever du “complotisme” le plus naïf ou le plus extravagant et donc,être tourné en ridicule,à la fois par une contre-propagande prévue, comme par l’incrédulité compréhensible de n’importe quel citoyen désinformé.
      Dans ce cas,la contre-propagande trouve un allié de choix chez ceux-là-mêmes contre qui ces stratégies sournoises sont dirigées.Elle joue sur du velours pour créer ensuite les amalgames faciles qui lui évitent le plus souvent d’argumenter sérieusement pour décrédibiliser ces adversaires et parvenir à ses fins…

      Seule l’information précise et irréfutable peut en venir à bout et nul doute ici de l’irremplaçable utilité de ce site à cet effet.
      Finalement,Olivier Berruyer dirige une des plus nécessaire pépinière de journalistes amateurs qui soit,avec l’aide de la participation de chacun…
      La barre est haute,mais la persévérance et le poids des preuves que nous re-croisons sur ces pages ont une efficacité indéniable en matière de ré-information citoyenne et donc de démocratie.

      L’Euro,disais-je,…un complot ?…
      La preuve que oui…!

      http://www.lalettrevolee.net/article-les-ravages-sociaux-de-l-euro-une-strategie-deliberee-109713727.html

        +10

      Alerter
      • Melkyseddek // 23.03.2015 à 14h42

        Pour les personnes qui ont des réflexions indépendantes, il convient de dire aujourd’hui, avec force ; que le “complot” n’est pas l’exception mais bien la “règle”.

        Au point de vue historique, il suffit déjà de regarder vers la Franc-Maçonnerie en France et ailleurs pour voir à quel point ses “loges” secrètes distillent leurs “références” au sein de la société et que cette idéologie est trans-nationale.
        Le mariage gay et lesbien, la procréation assistée pour les gays et lesbiens, les débats sur l’euthanasie, la théorie du Genre et la sexualité expliquée en maternelle, et j’en passe bien d’autres ; sont des choses qui sont mises en place EN MÊME TEMPS dans diverses nations européennes et que l’on nomme Progrès..

          +1

        Alerter
        • Bouddha vert // 24.03.2015 à 12h34

          Dire avec force qu’il y a un complot historique pour interroger l’ensemble de nos traditions?

          Je pensais naïvement que c’était le propre de la culture!

            +0

          Alerter
  • Ray // 23.03.2015 à 09h04

    Bonjour.
    Un lien pour les résultats, cartes, chiffres, pourcentages .
    http://www.cartesfrance.fr/geographie/cartes-elections/carte-elections-departementales-2015-premier-tour.html

      +2

    Alerter
    • Léa // 23.03.2015 à 10h29

      Belle manip d’intox : Où est passé le FN sur cette carte?

        +3

      Alerter
      • Ray // 23.03.2015 à 18h25

        @ Léa, bonsoir.
        Déroulez >puis, ” Résultats des élections en France ” .
        – En bas de la liste . Comme cette liste est définie; Nuance du binôme ou coalition, et que comme à l’heure actuelle le FN ne fait pas parti d’une coalition il est classé à part…
        Intox ou pas….? Bien que, suivant l’orientation politique du lecteur ( la couleur de fond du site ; Bleu…. disons royal ) ,je conçois une possible irritation. Le problème à mon avis est
        subliminal, un certain bleu ne peut ouvertement se permettre ( pour l’instant ) de subrepticement impliquer un lien avec un autre ton de bleu. En fin de compte, un pouvoir quel qu’il soit a besoin de ” mains fortes “…Au mieux pour……..

          +0

        Alerter
  • Paul Auster // 23.03.2015 à 10h34

    Oufa, capitale de la Bachkirie (Russie) se prépare à recevoir le sommet des BRICS en juillet 2015. Celui-ci rassemblera, outre les autorités russes, les délégués du Brésil, de l’Inde, de Chine et d’Afrique du Sud. La presse française, on peut le craindre, s’intéressera peu à cet évènement. Pourtant il aura une importance stratégique qui s’annonce considérable. Pour en savoir plus : http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-paul-baquiast/120315/sommet-du-brics-oufa

      +6

    Alerter
  • BA // 23.03.2015 à 10h35

    Lundi 23 mars 2015 :

    1- La Grèce est en faillite. Dette publique : 315,509 milliards d’euros, soit 176 % du PIB.

    2- Les banques privées grecques sont en faillite.

    3- La Banque centrale de Grèce est gavée d’obligations de l’Etat grec, mais ces obligations d’Etat ne seront JAMAIS remboursées. En clair : la Banque centrale de Grèce est en faillite.

    Seule solution pour tenir encore quelques semaines de plus, au moins jusqu’en juin :

    il faut que l’Union Européenne prête en urgence quelques milliards d’euros supplémentaires à la Grèce !

    Ce prêt supplémentaire rajoutera une montagne de dettes par-dessus les montagnes de dettes qui écrasent déjà la Grèce, mais c’est pas grave !

    Dans une lettre datée du 15 mars et révélée ce lundi par le “Financial Times”, Alexis Tsipras « a averti Angela Merkel qu’il serait impossible pour Athènes d’assurer le service de la dette d’ici les prochaines semaines si l’UE ne distribuait pas à court terme une assistance financière au pays ».

    « Étant donné que la Grèce n’a pas accès aux marchés financiers et en vue des pics attendus dans nos échéances de dette au printemps et à l’été… il est clair que les restrictions particulières de la BCE combinées à des retards de versement rendraient impossible pour tout gouvernement d’assurer le service de sa dette », explique Alexis Tsipras dans ce courrier qui serait parvenu à la chancelière juste avant que celle-ci n’invite le Premier ministre grec à venir lui rendre visite à Berlin.

    http://www.boursorama.com/actualites/grece–certains-remboursements-impossibles-sans-aide-1c57eb8cdef241e3d9c59be38b4474fa

      +3

    Alerter
  • Renaud // 23.03.2015 à 10h37

    Je viens de regarder la 1ère partie de l’entretien avec Olivier Berruyer avec lequel je suis en général d’accord à quelques ‘finitions’ très secondaires près (je ne pourrai regarder la 2ème partie que plus tard).

    L’impression que j’en retire est que en ‘Occident’ les 30 dernières années, soit une bonne génération et demie, provient, disons ainsi pour faire court mais vrai, d’une ‘éducation’ et d’une ‘formation’ -bisounours-. Effectivement, l’esprit critique s’est énormément affadi et actuellement se profile de plus en plus la banalisation de ce qui -est- et donc de ce qui -advient-, sans que ce que nous avons l’habitude de nommer la civilisation et la culture puissent intervenir en quoi que ce soit. Les poncifs “humanistes” enseignés et rabâchés à satiété ont de moins en moins de portée.

    Depuis une trentaine d’années, fait place aux relations internationales (et intranationales), ce qu’on nomme par un néologisme : la -gouvernance-.
    Autrement dit la tâche désormais transmise par directives plus ou moins ‘implicites’ aux gouvernements est celle de gardiens d’immeubles portant encore les nom des anciennes nations qui ne s’appartiennent plus, mais appartiennent aux tenants du -marché-. Les propriétaires des nations sont les plus gros actionnaires, les investisseurs, soit les principaux tenants donc du marché, sacralisé, adoré désormais comme une divinité (par ex. ~70% de la dette française est détenue par des étrangers).

    Il faut désormais que les États fonctionnent pour l’essentiel en maintenant la sécurité politique (hrrum…) et les services minima qui vont avec, non pas pour le bien les sociétés concernées, mais pour que le -marché- soit tranquille et puisse prospérer.

    Il y a eu dans la pensée humaine, essentiellement en Occident, ce que j’appelle l’accélération de l’ -entropie- (perte d’ébergie sans retour et nivellement des énergies, amoindrissement des verticatités par développement des horizontalités) dans les domaines psychique, culturel et civilisationnel. Par exemple en supprimant le maximum de frontières et, sans le dire encore moins l’annoncer, en édifiant la barrière infranchissable de l’argent (sa création et son contrôle) la coterie ploutocratique (se badigeonnant elle-même de démocratie…) qui, durant environ 30 ans, s’est hissée frauduleusement en amont du politique aux différents points de contrôle par la tendance la plus forte de la centralisation mondiale du capitalisme financier, est le résultat de cette grande “fraternité” universelle de fausse ‘paix’ qui a été maintenue depuis des décennies dans l’assoupissement durable des cerveaux devenus progressivement bisounours.

    Le modèle biologique, le modèle de la vie, est la cellule vivante, elle a besoin de parois pour respirer et échanger (des frontières physiques bien choisies, bien naturelles).
    Dit rapidement comme exemple ou modèle, il faut garder à l’esprit que l’entropie, jusqu’à plus ample informé, est l’état dû au principe du nivellement des énergies. Plus ce nivellement se produit, plus les échanges d’énergie nécessaires à la vie sont freinés, plus l’entropie gagne avec les conséquences les plus néfastes qu’on commence à percevoir chez soi et dans le monde.
    Pour respirer et vivre il faut des parois et des filtres. Si on les enlève, parce que dans notre ignorance orgueilleuse, on considère ces parois comme obsolètes et gênantes, et bien on court vraiment à notre perte. La mondialisation, attitude toute humaine donc dangereuse, est une entropie s’accélérant qui, sans dénouement rapide, peut devenir fatale.
    C’est ce que me confirme ici les propos de Olivier Berruyer.

      +8

    Alerter
    • Mélissa // 23.03.2015 à 13h42

      Renaud,

      “La mondialisation, attitude toute humaine donc dangereuse, est une entropie s’accélérant qui, sans dénouement rapide, peut devenir fatale.”

      Je suis d’accord sur ce que vous dites, mais pas sur votre conclusion.
      Elle omet de se référer à l’ingrédient spirituel perdu au nom devenu imprononçable, ringard, voire honteux, qui justifiait et matérialisait ce que vous appelez la “parois” vitale,à la fois pour respirer et pour contrôler nos échanges,autrement dit,…nos frontières : Le patriotisme.

      L’égoïsme et l’individualisme, ce sentiment de pseudo-liberté induit par le consumérisme, en sont venu à bout…

      Je pense que la mondialisation ne peut être considérée comme une attitude humaine naturelle…Mais qu’elle soit induite par une certaine élite pour affaiblir les peuples et dominer le monde ne fait aucun doute…

        +4

      Alerter
      • Renaud // 23.03.2015 à 15h56

        Je suis bien d’accord avec votre remarque. Il y a une différence importante, voire décisive entre: mondialisation et mondialisme. La mondialisation technologique serait, en principe, ‘naturelle’, somme toute, on arrête pas le progrès a-t-on l’habitude de dire. Mais le mondialisme, lui, n’est aucunement naturel mais idéologique. Le mondialisme draine et réunit les principales idéologies : le socialisme, le communisme, le marxisme, le capitalisme et toutes ses variantes en ‘ismes’, etc. Le mondialisme détermine ainsi la mondialisation, laquelle n’a pas besoin, en aucune façon, d’idéologie. L’Urss fut le premier prototype politique de mondialisme. Si vous reprenez les textes soviéto-communistes, ou tout texte faisant référence au socialisme et/ou au communisme, chaque fois que vous y lisez au moins le mot communiste ou communisme, voire le mot internationaliste ou internationalisme, lisez à la place : mondialisme ou mondialiste, et bien le texte ne perd nullement son sens, je dirais même au contraire.
        S’agissant du patriotisme, bien sûr que maintenir des parois stabilisatrices pour une homéostasie salubre du corps national, provincial ou autre, correspond à un patriotisme bien compris. Être patriote, aimer sa famille, etc, c’est vraiment comprendre que les autres patriotes (conscients ou non) aiment aussi leur patrie, comme leur familles, etc, c’est d’ailleurs une bien meilleure façon de s’apprécier les uns et les autres, au lieu de subir ce carcan insipide, mensonger, délétère et insultant d’ “Europe” de Bruxelles.

          +1

        Alerter
  • Alberto // 23.03.2015 à 11h12

    La cause des guerres serait-elle la bêtise ou l’intérêt des fabricants d’armes ? Bien sûr, la cupidité sans limites est une forme de stupidité.
    Les dépenses militaires des Etats-Unis s’élèvent à 661,29 milliards dollars par an :

    http://www.planetoscope.com/entreprises/1376-ventes-d-armes-dans-le-monde.html

      +4

    Alerter
  • lemoine001 // 23.03.2015 à 14h06

    « La bêtise est beaucoup plus responsable de tout ce qu’on voit que le côté …. » – Vraiment un travers dont il faut se débarrasser. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu Hegel pour savoir qu’il y a plus de raison dans l’histoire que l’apparente suite de catastrophes le laisserait penser.

    A moins que vous preniez Brezinski pour un imbécile, je crois que vous seriez bien inspiré de le lire. Vous verriez que l’Ukraine est un objectif des États-Unis depuis des décennies et ce pour des motifs rationnels.

    Voici une conférence de l’historienne Annie Lacroix-Riz qui fait comprendre aussi que l’Union Européenne est aussi autre chose qu’un machin mal foutu : https://vimeo.com/122416158

    Ce qui apparait c’est que les politiques extérieures sont les plus stables et les plus constantes des États et de ce fait les plus réfléchies : voir dans la vidéo les objectifs de guerre de l’Allemagne (qui sont aussi des objectifs en temps de paix) et la constance de la politique impérialiste des États-Unis (dont l’arrachement de l’Ukraine à la sphère russe est un des pivots).

      +6

    Alerter
  • languedoc 30 // 23.03.2015 à 14h43

    J’ai écouté la vidéo, je suis tellement d’accord avec tout ce que vous avez dit, que ce soit sur l’UE, l’euro, la situation en Ukraine, la Russie, les médias, que je ne vois pas ce que je pourrais ajouter. Je vous remercie de l’avoir fait avec autant de conviction et de brio.

      +5

    Alerter
  • Olivier // 23.03.2015 à 15h33

    Concernant l’attitude des occidentaux dans l’affaire ukrainienne, je suis d’accord sur le fond. Je suis d’ailleurs abasourdi de l’attitude de la classe politique et des médias vis à vis de la Russie.
    Mais tout de même, expliquer tout cela par la simple “bêtise”, pardonnez moi, mais c’est un peu court. Cela n’aide pas à comprendre ce qui se passe. On ne peut pas imaginer que les dirigeants échaffaudent des stratégies, des politiques étrangères, sans recourir à un minimum de bon sens. Comment ? Tous ces dirigeants ne sont-ils pas entourés de conseillers plus intelligents que la moyenne, d’émminences grises ?
    Que vous ne vouliez pas verser dans la théorie du complot, soyez en félicité. Mais si ce n’est pas un complot, il y a bien une stratégie poursuivie (laquelle, par qui, je ne sais pas) pour que l’on prenne le risque de nous emmener au seuil de la troisième guerre mondiale. Ce n’est qu’en même pas juste pour le plaisir de jouer à la roulette… russe !

      +6

    Alerter
    • Vénus // 23.03.2015 à 22h07

      Je suis tout à fait d’accord avec vous et je voulais faire la même remarque par rapport à cela. L’Occident ne s’attendait sûrement pas à ce que le Maïdan puisse se transformer en guerre civile en Ukraine, avec plus de 6000 morts. Mais derrière tout cela, les Américains ont préparé le terrain et ont déclenché indirectement ou directement ce conflit. Donc, on ne peut pas mettre tout cela sur le compte de la simple bêtise humaine. Tout cela est prémédité et réfléchi à l’avance. Ce qui est sûr c’est qu’ils sont mal tombés avec leurs prévisions.

        +0

      Alerter
      • languedoc 30 // 24.03.2015 à 00h54

        Ce n’est pas parce que c’est réfléchi et prémédité à l’avance que ça ne débouche pas sur de grosses bêtises. Pour les Ukrainiens, le Maïdan a été la plus grosse ânerie qu’ils pouvaient faire. Non seulement ils ont perdu la Crimée et le Donbass, mais tout part en vrille dans ce pays, les bataillons privés de Kolomoïski et l’armée régulière ukrainienne se tirent dessus.

          +0

        Alerter
  • Gribouille // 23.03.2015 à 15h58

    Je suis toujours un peu surpris par cette idée que la France ne devrait son salut qu’en fusionnant avec les autres Etats Européens pour former une grande Europe.

    Si on se réfère à la France de Louis XIV. La France était la première puissance du continent européen avec 20 millions d’habitants. Mais sa puissance était déjà à relativiser à l’échelle mondiale. Il existait 3 grands empires qui surpassaient la France en nombre d’habitants, et parfois très largement, La Chine des Quing (210 millions d’habitants) , l’empire Moghol (150 millions) en Inde, et, dans une moindre mesure, l’empire ottoman (35 millions d’habitants).

    Et la France ne bénéficiait pas de l’avance technologique qu’elle aura plus tard avec la révolution industrielle au 19e siècle. Si on se réfère à Kenneth Pomeranz, le niveau de vie d’un Européen et d’un Chinois étaient comparables au 17e siècle et au 18e siècle.

    Et pourtant,…. cette France, puissance moyenne du siècle de Louis XIV, a mieux traversé l’histoire que ces trois empires. Si bien qu’aujourd’hui, même dans un contexte de recul relatif ou peut être de normalisation ?, le Français du 21e siècle continue de bénéficier d’un niveau de vie très supérieur à celui un chinois.

    Alors, plus gros, plus grand, c’est mieux ? Point de salut sans l’intégration Européenne ?
    Pas si on analyse la chose dans une perspective historique.

      +3

    Alerter
    • Mélissa // 23.03.2015 à 19h50

      Gribouille,

      “Si on se réfère à la France de Louis XIV. La France était la première puissance du continent européen avec 20 millions d’habitants. Mais sa puissance était déjà à relativiser à l’échelle mondiale. Il existait 3 grands empires qui surpassaient la France en nombre d’habitants, et parfois très largement, La Chine des Quing (210 millions d’habitants) , l’empire Moghol (150 millions) en Inde, et, dans une moindre mesure, l’empire ottoman (35 millions d’habitants).”

      Je pense que vous oubliez nos éternels ennemis britanniques qui dès 1600,jetaient les base d’un empire dont les règles commerciales de droit privé étaient déjà le fer de lance d’une conquête du monde qui ne ce poursuit aujourd’hui depuis la City et Wall Street…

      “La Compagnie britannique des Indes orientales (d’abord anglaise, puis britannique sous le nom de British East India Company, BEIC) a été créée le 31 décembre 1600 par une charte royale la reine Élisabeth Ire d’Angleterre lui conférant pour 15 ans le monopole du commerce dans l’océan Indien.

      Première des compagnies européennes fondées au xviie siècle pour conquérir « les Indes » et dominer les flux commerciaux avec l’Asie, elle trouve sa place face à la compagnie néerlandaise des Indes orientales, la célèbre VOC, et prend l’avantage sur la Compagnie française des Indes orientales qu’elle conduit à la ruine en conquérant toutes ses possessions en Inde, tout en survivant à une grave crise financière. Elle marque profondément la création du futur Empire colonial britannique.

      Société anonyme, elle allait devenir l’entreprise commerciale la plus puissante de son époque, jusqu’à acquérir des fonctions militaires et administratives régaliennes dans l’administration de l’immense territoire indien. Heurtée de plein fouet par l’évolution économique et politique du xixe siècle, elle décline progressivement, puis disparaît en 1858 après la révolte des cipayes.

      Depuis ses quartiers généraux de Londres, son influence extraordinaire s’est étendue à tous les continents : elle a, entre autres, présidé à la création des Indes britanniques et du Raj, fondé Hong Kong et Singapour, répandu la culture du thé en Inde et l’usage de l’opium en Chine, retenu Napoléon captif à Sainte-Hélène, et s’est trouvée directement impliquée dans la célèbre Boston Tea Party qui servit de déclenchement à la guerre d’indépendance américaine.”

      http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Compagnie_britannique_des_Indes_orientales

        +3

      Alerter
      • Gribouille // 23.03.2015 à 22h16

        Personnellement j’attendrais le milieu du 18e siècle avant de donner la main à l’Angleterre.
        Le RU était peuplé de 6 millions d’habitants (sans compter l’Irlande à 3 millions) à la fin du 18e contre 21 millions pour la France. La suprématie Britannique sera acquise avec la fin de la guerre de sept ans en 1763. Guerre de sept ans dont les théâtres d’opération auront lieu aussi bien sur le continent Européen, qu’en Amérique, dans les Indes et ailleurs. On considère la guerre de sept ans comme la première véritable guerre mondiale de l’Histoire. Elle se soldera pour la France par la perte de la plus grande partie de son empire colonial (Louisiane, Canada et l’Inde d’une certaine manière qui deviendra Britannique).

          +0

        Alerter
  • Rémi Laffitte // 23.03.2015 à 16h56

    Les journaux appartiennent à 4 ou 5 milliardaires et la seule conséquence serait que l’on dit moins de mal sur les milliardaires ? Donc pas d’oligarchie qui s’accroche au pouvoir, pas de contrôle social nécessaire, pas de déconscientisation des masses besogneuses, pas de supervision de la vérité officielle, etc… Je veux bien mais dans ce cas pourquoi nous servir la preuve du contraire en permanence ?

      +0

    Alerter
  • Mélissa // 23.03.2015 à 19h25

    @ Olivier,

    J’ai bien aimé votre métaphore du cinéma et je n’ai pas pu m’empêcher de la confronter à celle dont parle “l’Innommable” dans une de ses vidéos,où il prend l’exemple d’un litige à régler dans une copropriété de 28 appartements qui nécessite obligatoirement l’intervention d’un syndic étranger à l’immeuble,faute de quoi la réparation d’une infiltration d’eau par le toit ne pourrait être décidée à l’unanimité des copropriétaires,ceux des étages inférieurs n’en étant pas victimes et donc peu enclins à en partager les coûts…

    Dans votre exemple, vous faites, certes, la démonstration qu’un consensus à 28 est voué au blocage décisionnel, mais vos amis ont la chance de pouvoir décider individuellement de poursuivre ou pas l’expérience…,ce qui n’est pas le cas des 28 propriétaires qui doivent se plier à la décision d’un syndic extérieur à l’immeuble que le règlement de copropriété autorise à décider à leur place…

    Pour échapper à cette autorité dictatoriale,les propriétaire doivent revendre leur appartement et trouver à se reloger en maison individuelle…C’est une démarche beaucoup plus lourde que de payer 2 Euros de plus pour pouvoir choisir son film et que beaucoup hésiterons à faire,même si les charges de copropriété dépassent le surcoût d’une maison individuelle…CQFD…

      +1

    Alerter
  • Michel Ickx // 23.03.2015 à 23h17

    Je suis vraiment fatigué de cet argument massue de la “théorie du complot” qui est en fait une redoutable AMD sémantique de tout sens de l’observation. (arme de destruction massive)

    Il n’y a pas de complot dans tout ce qui a été dénoncé ici car tout est fait en plein jour et de façon évidente.

    Quelqu’un a justement cité la lettre volée.

    Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir lu le “Grand Echiquier”. Tout y est dit de la manière la plus claire possible.

    La lettre volée est là sous nos yeux, bien visible, trop visible même, pour que nous puissions la voir. Il ne peut y avoir complot lorsque les intentions sont si clairement énoncées. Ce qui est fait et dit au grand jour ne peut être un complot.

    C’est uniquement une évidence, trop douleureuse pour l’accepter.

    Ajoutez-y la part de stupidité de ces grands stratèges. Cela fait un bon bout de temps que Goleman nous à montré que l’intelligence émotionnelle est partie intégrale de l’intelligence humaine. Alors cessons de prêter de l’intelligence à ces escrocs.

      +1

    Alerter
  • Jeff // 24.03.2015 à 15h30

    je pense qu’il faut distinguer plusieurs niveaux dans ces histoires de complotisme / conspirationnisme. Il y a les détails à court terme, et les grandes orientations à long terme, et je remarque de plus en plus de confusion entre les deux niveaux.

    Un exemple récent : un article de l’AFIS sur les théories du complot pour l’affaire Charlie Hebdo (http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2415). L’article démarre par une note définissant les opérations sous fausse bannière, en citant Gleiwitz et Northwoods. Bon point de départ, mais aussitôt après Il n’y est plus question que de couleur de rétroviseur et de sang qui ne gicle pas.

    Cela me fait vraiment penser à une technique de l’homme de paille : s’attaquer aux éléments les plus grossiers pour éviter de s’interroger plus profondément sur les intérêts géopolitiques qui ont pu conduire, directement ou indirectement, à cette situation.

    L’objectif de l’AFIS est certes de dénoncer les pseudo-sciences et non de faire de la politique, mais comme disait Blanrue (même si j’ai les plus grandes réserves sur les motivations du personnage) : “je plains ceux qui en sont restés au pseudo-cosmonaute de Palenque et au triangle des Bermudes”.

    Pour ma part, je dirais que le propre du “complotisme”, comme bien des pseudo-sciences, est de confondre les trois C : causalité, corrélation, coïncidence. Dans le cas des questions politico-économiques traitées par ce blog, la corrélation pourrait aussi bien s’appeler opportunisme.

    Quelle est véritablement la part de fourmis planificatrices et de vautours à l’affût derrière toute cette actualité ? Bien malin le géostratège improvisé confortablement assis derrière son ordinateur qui pourra le dire.

      +0

    Alerter
  • Papagateau // 24.03.2015 à 20h07

    Auparavant les policiers pouvaient enregistrer vos conversations sans l’accord d’un juge.
    Depuis la loi Macron , passée selon la procédure du 49-3 , les huissiers peuvent vous saisir sans l’accord d’un juge.
    C’est passé dans l’article 56 bis “amendé” au dernier moment.

    http://antibanque.blogspot.fr/2015/03/saisie-des-comptes-bancaire-macron.html?m=1

    Quelle époque formidable !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications