Les Crises Les Crises
15.décembre.201915.12.2019 // Les Crises

Le plan colossal de la Chine pour se débarrasser des technologies américaines

Merci 696
J'envoie

Source : 01net, 09-12-2019

Une directive gouvernementale veut interdire les matériels et logiciels informatiques d’origine étrangère dans toutes les administrations. Un travail de remplacement colossal qui est étalé sur trois ans et qui affecte avant tout l’industrie américaine.

Les fournisseurs américains tels que HP, Dell, Microsoft ou Intel sont évidemment les premiers concernés par cette volonté d’isolement chinoise. Pour eux, c’est une très mauvaise nouvelle, car ils vont être exclus d’un marché gigantesque. Les raisons profondes de cette politique sont multiples. Comme beaucoup d’autres pays, la Chine veut que ses infrastructures critiques s’appuient sur des technologies « sécurisées et contrôlables », comme cela est précisé dans la loi de cybersécurité de 2017. La politique agressive des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine, et notamment le bannissement de Huawei, a certainement accéléré ce processus.

Source : 01net, 09-12-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

M.Smith // 15.12.2019 à 07h19

3-5-2 pour la Chine, 0-0-0 pour l’UE.
Le dragon chinois vole aux côtés de l’aigle américain pendant que la marmotte européenne hiberne, nourrissant de ses chairs son « allié » de toujours.

76 réactions et commentaires

  • M.Smith // 15.12.2019 à 07h19

    3-5-2 pour la Chine, 0-0-0 pour l’UE.
    Le dragon chinois vole aux côtés de l’aigle américain pendant que la marmotte européenne hiberne, nourrissant de ses chairs son « allié » de toujours.

      +135

    Alerter
    • Frexit // 15.12.2019 à 16h45

      OUI, mais la marmotte, à la fin de l’hiver, sort de son trou.
      La marmotte européenne non seulement hiberne mais reste dans son trou au printemps, en été et en automne.
      Après les slogans, à la limite de la débilité : « l’Europe, c’est la paix, l’union fait la force etc. » on a droit maintenant à « l’Europe-puissance ».
      Mais où est-elle cette « puissance »? Dans les armées? On a sabré dans les budgets militaires et l’UE s’est mise sous la « protection » de l’OTAN. Dans le numérique? Tout est américain ou asiatique. Dans son industrie? Airbus, Arianespace, issues d’une volonté de De Gaulle, tiennent le haut du pavé mais pour combien de temps encore? Et l’industrie allemande est surtout présente dans des secteurs peut-être en déclin. Dans un système de positionnement par satellite? Galiléo sort des limbes plus de 20 ans après le GPS américain. Dans le nucléaire? Il est à la dérive (merci les écolos). Dans sa monnaie? L’euro est un grand malade sauvé à plusieurs reprises par le « docteur » M. Draghi.
      Continuons comme ça. Et sur la France paupérisée, désindustrialisée, martyrisée par un système ultralibéral, avec une politique agricole qui n’arrive pas à faire vivre ses paysans, se lèvera un vent de colère dont nos gouvernants pressentent la force.

        +41

      Alerter
      • Robert // 16.12.2019 à 11h06

        Le peuple français est-il encore capable d’un sursaut ? Ou est-il définitivement  » en état de mort cérébrale » ?

          +5

        Alerter
        • Pieta // 18.12.2019 à 22h55

          Il me semble qu’il suffira que les gens souffrent assez pour que le peuple français se lève et se fâche.
          Or ce n’est pas encore assez le cas.
          Je n’ai pas hâte que ca arrive, mais le degré de non-écoute du haut envers le bas me donne à penser que ca ne va pas durer 20 ans de plus

            +0

          Alerter
          • Beny // 21.12.2019 à 14h13

            C’est ce que j’espère mais finalement peu profiteront des bienfaits de la souffrance. Les hommes ont cette faiblesse de supporter la souffrance, plutôt que de faire l’effort d’en sortir même quand la souffrance devient insupportable. Dans ce cas certains se suicident car la pente à remonter est devenue une montagne.
            Vient un moment où la souffrance ne produit plus son effet de permettre aux personnes de désirer un changement. Triste humanité condamnée…

              +0

            Alerter
      • madake // 18.12.2019 à 19h38

        Bien se souvenir que pour le nucléaire, nous avons bradé la division Energie d’Alstom à General Electric.
        Et avec Alstom Les turbines Arabelle, élément clé de l’indépendance énergétique française.
        C’est pour résumer, les meilleures turbines vapeur, jamais fabriquées par l’homme, dont la durée de vie atteint 60 ans.
        NB: Les réacteurs nucléaires étaient construits pour durer au moins 40 ans.
        Les turbines 60.
        Elles sont utilisées dans des navires sensibles, comme les SNLE et le Charles DeGaulle, et devinez qui en fait la maintenance aujourd’hui ?
        Avant nous vendions notre savoir faire, avec une solution française pour le réacteur (la cocotte minute) et la production d’énergie (l’alternateur)
        Aujourd’hui on ne vend plus que la cocotte, pour les MégaWatts, voyez chez Trump !!

        Et oui ! c’est bien notre cher président Emmanuel M, qui en a signé la cession à GE, concurrent direct américain…

        En même temps, ce n’est pas comme si nous allions vers des problèmes d’énergie…

          +7

        Alerter
    • Brigitte // 15.12.2019 à 17h19

      M. Smith, l’UE n’est pas une marmotte mais un dahu!
      Quand on sait que certains dirigeants des GAFAM sont français..comment dire, on rit jaune.
      Même les anglais ont laissé filer leurs talents. La culture impérialiste n’est plus du côté de l’Europe. Les chinois, eux, ont compris qu’il fallait se défendre.
      Il faut dire qu’avec Cédric Villani, Laurent Alexandre et Cédric O, pour motiver les troupes.. on arrive aisément à comprendre ceux qui partent….et ne reviennent pas.

        +8

      Alerter
      • moshedayan // 15.12.2019 à 19h16

        En Europe de l’Est, on n’a pas le même sentiment sur l’UE, du moins moi.
        L’UE a eu d’immenses « victoires » allemandes, j’entends cela factuellement. La liste est très longue mais les moments forts furent : destruction de la Yougoslavie (avec le concours de l’OTAN et des services barbouzes allemands d’origine croates et kosovars parfois…), intégration des anciens du Pacte de Varsovie, soutien à l’agression de la Géorgie en Ossétie du Sud, soutien à l’opération anti-terroriste au Donbass 13 000 civils morts… Colonisation allemande des pays d’Europe centrale par émigrations et investissements; élargissement de l’euro à l’Est (marche forcée en Slovaquie)… Donc je ne crois pas que l’on peut dire l’UE est « en panne ». Les ploutocraties européennes coopèrent volontairement à l’ordre allemand. Or cela signifie la mise au pas rigide, sévère, austère avec peu d’espace à une « slow life » ou un certain laisser-aller méridional et slave.
        Arbeit, arbeit… et vous passerez les pieds devant pour l’enrichissement des ploutocrates ! germanisés… Il existe bel et bien un mépris allemand pour les peuples indisciplinés… C’est une réalité qui court encore hélas..
        Plus virulent, un de vos compatriotes parle de « kollabos » en Europe…

          +18

        Alerter
        • Lustig // 15.12.2019 à 19h36

          effectivement, c’est l’Europe latine qui est en panne, pas l’Europe germanique… et les Brit’ se sont barrés… la France est le dindon de la farce.
          Les allemands nous ont toujours méprisé… sous l’Occupation ils ne voulaient même pas de nos collabos… et aujourd’hui encore, dans un contexte très différent, les dirigeants allemands méprisent l’alliance française… ils ne nous considèrent pas partie-prenante de leur Volk…
          La France doit se trouver de nouvelles alliances au 21ème siècle…

            +14

          Alerter
          • Rémi // 18.12.2019 à 23h05

            Et pourtant, sans la France adieu les bénéfices de l’europe. Il faudrait surtout que les dirigeants francais arrétent de vouloir séduire les dirigeants allemands en passant par leur conditions.
            Un bon coup de pieds là ou ca fait mal en Europe et les allemands rentrerons dans le rang. Ils ont trop à perdre. Mais avec l’actuel guignol à l’Elysé rien à faire.
            Il ne comprends même pas que les allemands ne respectent que la force.

              +2

            Alerter
        • Brigitte // 16.12.2019 à 08h51

          Moshedayan, je suis d’accord avec vous et je le faisais remarquer au sujet des eurorégions, l’UE est centrée sur l’Allemagne. Néanmoins, il me semble qu’il y a toujours l’US derrière, en Pologne, dans les Balkans, en Ukraine. L’ordre allemand sert Washington pour tenir l’Europe de l’Est. L’Allemagne est en quelque sorte le bon élève des USA, voire son bras armé (bases américaines). Cette implantation militaire US pourrait servir en cas de rébellion à l’UE…
          De même sur le plan linguistique, l’Allemagne a largement contribué, avec les pays de l’Europe du Nord, à l’implantation de l’anglais.

            +7

          Alerter
          • Robert // 16.12.2019 à 11h08

            Très juste. L’ Allemagne est le Kapo des USA dans le camp européen …
            Souvenez-vous que lors de sa tournée d’adieu, Obama ne s’est arrêté qu’en Allemagne. Révélateur…

              +5

            Alerter
    • RGT // 17.12.2019 à 08h41

      Les russes font exactement la même chose.
      Désormais, TOUS les logiciels embarqués dans les smartphones et de nombreux appareils (box, routeurs, etc.) doivent être développés sur le territoire russe, et par des russes.
      Double effet : Ça permet de donner du boulot aux russes et de plus ça permet de ne pas se retrouver avec des backdoors contrôlés par les USA.

      De même, toutes les données concernant les citoyens russes doivent être stockées sur le territoire russe et ne doivent STRICTEMENT PAS SORTIR.
      Cette loi prévaut bien sûr sur le « Cloud Act » qui permet aux USA d’aller fouiner sur les serveurs situés à l’étranger à condition qu’ils appartiennent à des entreprises US ou qu’ils soient basés sur des « technologies US »…

      La réaction de nos médias informés à été immédiate : Poutine est en train de museler l’Internet russe pour aller fliquer tous les citoyens.

      Dans le pire des cas, il ne s’agit que d’un changement de barbouze… Et une perte sèche d’information qui pouvaient être obtenues très facilement par la NSA et les autres agences de la « démocratie la plus idéale de l’univers »…

      Notons aussi que depuis quelques années déjà TOUS les services publics sont tenus d’utiliser des ordis qui fonctionnent sur un Linux sécurisé (contre les visites de la NSA) et des logiciels LIBRES eux aussi bien protégés contre les grandes oreilles de l’oncle SAM.
      Et les entreprises appartenant à l’état sont logées à la même enseigne.

      Quant aux entreprises totalement privées, leurs dirigeants ont été informés des risques qu’ils encourraient et des responsables IT ont été formés pour bien gérer ces nouveaux logiciels.

      Pendant ce temps, en France, la DGSE confie TOUTES les données des français à Palantir, société dont les principaux clients sont les barbouzes US, et l’armée française, contre l’avis des experts, signe un contra d’exclusivité avec Micro$oft.
      Finalement, les seuls qui aient un peu de jugeote sont les gendarmes qui sont passés sous « Guylux » il y a quelques années déjà.

        +7

      Alerter
  • Kolia // 15.12.2019 à 07h30

    Compte tenu de la propension des USA à user de sanctions économiques à tour de bras,
    c’est, de la part de la Chine, une mesure frappée au coin du bon sens.
    Et, last but not least, un très joli coup de pouce au développement de leurs filières électroniques et informatiques.

      +84

    Alerter
    • Pstern // 15.12.2019 à 14h48

      C’est surtout un bon moyen de remettre un peu plus de pognon dans la machine pour la relancer.

        +1

      Alerter
  • Pmpr // 15.12.2019 à 07h39

    Quand les chinois feront ce que les européens n’ont pas voulu ni pu faire, cad un OS sans trace de Google inside, j’abandonne Apple pour Hua Wei 🤪

      +40

    Alerter
    • dieselito // 15.12.2019 à 09h27

      N’attendez plus: Allez faire un tour chez Purism. Le Librem5 vient de sortir….. 100% opensource

        +9

      Alerter
      • Yom // 18.12.2019 à 16h49

        Il est un peu cher, tout de même. Le Pinephone, avec les mêmes visées libératrices, devrait être plus abordable. La (pré)version « Braveheart », destinée aux développeurs et aux bidouilleurs enthousiastes, est à 150 $.

        Mais ces téléphones (libristes mais néanmoins américains) fonctionnent-ils sur le réseau européen ?

          +0

        Alerter
    • Narm // 15.12.2019 à 09h57

      c’est effectivement la base
      Quand on pense que notre education et nos armées sont sous windows, on est déjà mort
      Avec faceb, ils ont tous les moyens de faire chanter n’importe quel futur dirigeant.
      je pense que notre défaite est là depuis toujours

        +22

      Alerter
      • christian BERNARD // 15.12.2019 à 10h15

        Il ne s’agit pas d’une défaite : pour être défait, il faut s’être battu !
        Il s’agit d’une trahison par nos « élites » doublée d’une soumission festive du peuple (ah ! dis, les States, c’est génial)

          +55

        Alerter
        • Astarté // 15.12.2019 à 15h50

          Je pense que l’américain moyen trinque beaucoup, on voit une forte augmentation du suicide ou de la prise de drogue chez l’homme BLANC middle-age aux US. Faudrait voir qui sort réellement gagnant.

            +8

          Alerter
        • Lustig // 15.12.2019 à 19h42

          @ christian bernard : entièrement d’accord… nos peuples ont perdu leur âme avant de perdre leur liberté… mais qui aujourd’hui est prêt à retrouver son âme en France ? même à l’extrême-droite ils n’en veulent pas… le libéralisme historique a vaincu

            +2

          Alerter
    • Vladimir K // 16.12.2019 à 15h42

      Les européens avaient fait un OS sans trace de Google.
      En 2011, Nokia projetait de remplacer son vénérable Symbian (d’origine anglaise) par leur propre mouture de Linux (Meego, soit une variante de Debian, un système ilbre et ouvert), mais il y avait un vers dans le fruit : Microsoft a réussi à placer le Canadien fossoyeur de compagnies Stephen Elop, qui a détruit le géant finlandais en quelques années, pour qu’il puisse être racheté par les américains à un prix minimum.

      Cela étant, il y a en Europe les compétences nécessaires pour s’affranchir des américains. Il n’y a juste pas la volonté politique.

        +8

      Alerter
    • madake // 18.12.2019 à 19h55

      Mais Huawei sort déjà en Chine OS Harmony, leurs derniers produits sortent encore sur la version open source d’androîd… On parie pour les prochains ?
      Et plus d’accès sur le Playstore….
      L’Europe et les USA ça fait quoi? 850 millions d’utilisateurs qui parlent beaucoup de langues différentes…
      Souvenons nous qu’ils ne sont que 1.4 milliard et Les chinois ont comme langue officielle le mandarin.

        +1

      Alerter
  • Kolia // 15.12.2019 à 08h16

    De plus, la décision chinoise est sans doute à inscrire dans un processus qui semble être un début de dé-mondialisation.
    Peut-être sommes nous en train d’assister à un tournant; le début de la fin d’une époque, marquée par la globalisation ?

      +35

    Alerter
    • Narm // 15.12.2019 à 10h03

      ou le début d’une autre globalisation. Seul la direction a changé. (finalement, 74 ans après Hiroschima, l’Est va dominer l’Ouest)
      Le vent a tourné, non ?

        +11

      Alerter
      • Rémi // 15.12.2019 à 12h22

        En 2008 on disait que l’on allait vers trois bocs mondiaux autonomes.
        Il semblerait que ça sera Estasia (Chine+ Russie+ alliés) contre Océania. (USA+Europe+ Alliés.)Ca fleure bon la troisième.
        Allez pour nous remonter le moral: La quatrième guerre mondiale sera écolo car nous reviendrons avec des massues. Elle est pas belle la vie?

          +9

        Alerter
        • Fritz // 15.12.2019 à 12h39

          Et entre les 3e et 4e guerres mondiales, l’hiver nucléaire aura refroidi le réchauffement climatique. Youpi !

            +13

          Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 15.12.2019 à 08h17

    la gourmandise des américains , la bêtise ,n’ont d’égale que leur arrogance .Ils ont réussi a faire de leur pays celui qui est le plus honni de la terre .Plus personne ne leur fait confiance . Ca doit être comme ça que finissent les empires , par leur bêtise cupidité. Et c’est pas près de changer avec les doctrines néolibérales .

      +59

    Alerter
    • Narm // 15.12.2019 à 10h05

      Les américains y sont-ils pour quelque chose ?
      Sarko, il a fait quoi de nous en Afrique ?
      Macron a prolongé en Syrie…..

        +14

      Alerter
      • christian BERNARD // 15.12.2019 à 10h16

        Je pense que le peuple américain est massivement réuni autour de leur image de gendarme du monde, de peuple le plus puissant etc.

          +13

        Alerter
        • Précis // 15.12.2019 à 14h44

          Dans l’ensemble, ils ne semblent pas beaucoup se soucier de ce qui se passe à l’extérieur de leurs frontières. Ce qui est un signe que leur pays est dominant.

            +6

          Alerter
      • Robert // 16.12.2019 à 11h13

        Ah ! c’ est sûr que l’ expédition Libyenne restera un grand moment ! Et je ne peux m’ empêcher de penser que Sarko devait avoir des raisons personnelles de se débarrasser de Kadhafi; des raisons qui n’ont rien à voir avec la démocratie…

          +1

        Alerter
        • jcnello // 17.12.2019 à 23h12

          Pas la peine de vous empêcher de penser, les preuves sont disponibles..ou au moins un gigantesque faisceau d’indices…Sarko devrait être en prison depuis bien longtemps, mais il lui faudra bien plus de temps pour y arriver qu’un gilet jaune soupçonné d’un tag…

            +2

          Alerter
  • Galvan // 15.12.2019 à 08h32

    Ca va faire très mal …En particulier à l’industrie software et hardware des USA.
    Non seulement cela va permettre à la chine de se débarrasser de toutes les «backdoors » présentes dans les systèmes d’exploitation US (Windows 10, Windows server), les logiciels bureautique et les logiciels / matériels réseaux (firmware Cisco / HP etc…), mais cela va également lui permettre de developper son propre OS pour téléphone mobile pour remplacer Android.
    Dans quelques années, ils proposeront ces remplaçants sur le marché mondial.
    L’autre impact concerne le Cloud avec l’émergence de leurs offres propres (Ali Baba) qui représente déjà l’équivalent de Google (Cloud Platform) en Chine et qui commence à ouvrir des offres en Europe.

    Pour résumer, dans quelques années la Chine deviendra l’autre nation des technologies du numérique et ce sera la fin de la domination américaine sur ce marché.

    Certains jugeront cet avenir improbable, mais allez juste un coup d’oeil sur ce qui se passe actuellement au niveau du marché Informatique en Chine et le nombre de personnes qui sont formées. Lorsque les USA travaillent en milliers de personnes, les Chinois travail en millions de personnes…

    L’immense regret, c’est la bêtise crasse, ou la corruption, de nos gouvernants et ceux de l’UE, qui n’ont jamais mis en place une politique de cet acabit.

      +67

    Alerter
    • Anonymous_civ_Sergent // 15.12.2019 à 10h48

      Et cela va aussi devenir un eldorado pour tout nos jeunes diplômés qui trouveront plus de portes en ayant appris le chinois en plus de l’anglais.

        +5

      Alerter
      • Astarté // 15.12.2019 à 15h54

        Ah les français…. Collabos un jour, collabos toujours. Au lieu de développer nos propres produits, souvenez-vous comme notre Minitel était une avant-garde au niveau mondial, on va se vendre au plus offrant. Belle mentalité

          +11

        Alerter
  • Louis de Constance // 15.12.2019 à 09h04

    Hi from DC ❤ ✌ 💙. Thx a lot. Very interesting. Basically, the US advanced technologies will remain the most sold in the world. Still, China’s choice is quiet relevant.

      +0

    Alerter
    • Fritz // 15.12.2019 à 10h14

      我什么都不懂。这是什么语言?

        +16

      Alerter
      • JLT // 15.12.2019 à 10h38

        il me semble que c’est de l’anglais xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

          +2

        Alerter
        • Tikarol // 15.12.2019 à 11h07

          « quiet relevant » de l’Anglais? Je pouffe 🙂

            +7

          Alerter
        • Philou // 15.12.2019 à 11h24

          しかし、今、ここで、誰も将来の日本について話してくれない。地球上、未だに、三番目の経済大国である日本は、まだ死んでないよ ! 科学技術の面で、この国は、十分蘇るチャンスがあると思います。
          (Mais, ici et maintenant, personne ne parle du Japon de l’avenir. Le Japon, qui est toujours la 3e économie de la planète, n’est pas encore mort ! En termes de sciences et techniques, je pense que ce pays a de bonnes chances de renaître.)

            +9

          Alerter
          • Narm // 15.12.2019 à 17h05

            j’ai dit lors du dépecage de la Grèce que dans pas longtemps, ça serait notre tour.
            pour vous faire une idée, regardez juste la courbe du CAC40, 2000 2007 début 2020, on y est

            le japon, c’est nous dans 10?/15? ans
            qui a morflé le plus au japon, les retraités, n’estce pas le but de la réforme

            on a les choses à ne pas faire ou a faire

              +3

            Alerter
      • RV // 15.12.2019 à 19h55

        تعبير أمريكا الشمالية القرن العشرين الذي عاش

          +5

        Alerter
    • Narm // 15.12.2019 à 10h14

      (But Louis, It won’t be long now. We can think that this is a good thing. But only open source is the solution. ) (and please you could make the effort to post a translated message)
      Louis d C : « merci beaucoup. Très intéressant. Fondamentalement, les technologies avancées américaines resteront les plus vendues dans le monde. Le choix de la Chine n’en reste pas moins pertinent. »

      Mais Louis, Il n’y en a plus pour longtemps.
      On peut penser que c’est une bonne chose. Mais seul l’open source est la solution.

      Et le jour où les crises comprendra que même leur système de blog est vérolé. je m’auto signal pour les en informer à nouveau

        +5

      Alerter
      • Dominique65 // 15.12.2019 à 19h12

        « seul l’open source est la solution. »
        L’open source, c’est unes spécialité européenne. C’est très sympa, je suis pour, mais comme ça ne rapporte pas grand-chose et comme justement c’est open source, aucun gouvernement n’irait investir là-dedans : aucune hégémonie n’est envisageable avec « ça ».
        Seul les utilisateurs pourront l’imposer.

          +5

        Alerter
        • RV // 15.12.2019 à 19h58

          L’open source est et devrait être une alternative aux systèmes propriétaires pour tout Etat qui se respecte.

            +7

          Alerter
    • yoyo // 16.12.2019 à 12h04

      La domination américaine est en déclin. Souvenez-vous de la déclaration du président Chinois Xi pour la création de la crypto-monnaie chinoise, qui a fait bondir le Bitcoin de près de 40% en 24h ? Ça n’a rien à voir avec le BTC, mais je pense que le but serait de créer un nouveau système de transaction international (avec les autres nations sous sanction américaine), qui se débarrasserait un jour le système SWIFT dominé par les USD. Et la dé-dollarisation arrivera bien plus vite qu’on imagine.

        +2

      Alerter
  • max // 15.12.2019 à 09h13

    Le processus d’expulsion des produits made in USA avait commencé à cette période : https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-chine-accuse-cisco-de-servir-la-cyber-guerre-des-etats-unis-57620.html
    C’est le remplacement des logiciels made in USA par des logiciels Chinois c’est la continuation du même processus mais à un degré supérieur.
    La Chine comme les USA sécurise ses infrastructures sensibles.
    C’est possible sur les plateformes gouvernementales mais sur le grands public chinois le gouvernement devra être très persuasif.
    Cette guerre technologique va se poursuivre à l’export notamment avec Huawei.

      +7

    Alerter
    • Narm // 15.12.2019 à 10h22

      en plus, que du bénef pour la planète :)))

        +3

      Alerter
    • Damien // 16.12.2019 à 12h24

      Il est à noter que la gendarmerie a adopté Linux, Gendbuntu. Une partie de l’administration française utilise aussi la suite bureautique LibreOffice. Mais ce n’est pas suffisant, car il faudrait une véritable volonté politique pour acquérir notre indépendance dans ce domaine.

        +0

      Alerter
      • Karine // 17.12.2019 à 00h22

        Et Airbus passe entièrement à Google Suite… pas sûr que ce soit gagnant pour sécuriser notre aéronautique européenne!

          +1

        Alerter
  • Txomin // 15.12.2019 à 09h54

    Trump dans sa folie voulais mettre a genoux la Chine et Huawei . Bravo il aura réussi a perdre le marché chinois pour tout le hi teck américain. Et pire pousser les chinois a être autonome et un peu plus fort. A quand pour rigoler l’interdiction d’Apple en Chine ?

      +20

    Alerter
    • Astarté // 15.12.2019 à 16h00

      Il a juste mis en évidence la situation réelle, il est évident que la Chine joue au go pour la domination mondiale. Je ne suis pas pour les ricains, mais l’alternative qui crache partout en meute, non merci.

        +9

      Alerter
      • madake // 18.12.2019 à 20h22

        Charybde ? Scylla ? que choisir ? Mais qu’est-ce qui peut bien vous faire croire que l’on aura le choix ?

          +0

        Alerter
  • antoniob // 15.12.2019 à 10h01

    il y a plusieurs années que la Chine avait mis en place au moins un projet de fabrication de processeurs maisons. Comme réalisation grand public pratique cela s’était traduit par les processeurs MIPS Loongson, mis en oeuvre dans un paire d’ordinateurs portables, commercialisé en Europe via une entreprise néerlandaise. Les Loongson ont été conçu pour faire tourner l’écosystème libre, Linux donc, et BSD.
    Mais le projet restait marginal, il n’a jamais bénéficié d’efforts.
    Sur le plan logiciel au niveau des infrastructures, tels les centres de données, la planète tourne déjà pour moitié sous OS non contrôlé par les Etats-Unis, vu que les serveurs sont essentiellement en Linux.
    A ce niveau la Chine a déjà opéré un transfert majoritaire de Windows vers Linux, et avec des moutures sinisées propres telles Kylin.
    Pour les téléphones mobiles, il y a le travail ces très récentes années, sur COS. Comme Androïd basé sur et dérivé de Linux, mais code fermé.
    Pour le logiciel grand public, remplacer Microsoft, Apple et Google (Android) requière un niveau d’investissement et recherche massif, mais tout à fait dans la capacité chinoise, et pour l’énorme marché intérieur, pas de problème particulier.
    Ensuite pour l’export, tout viendra de l’intérêt de l’Inde, du bassin sud-Pacifique, et du marché russe, qui n’est pas très important numériquement, mais qui est un marché européen.
    Le « Saint-Empire Romain Germanique » devrait coller aux semelles des américains.
    À suivre…

      +17

    Alerter
    • Astarté // 15.12.2019 à 16h03

      Ouai, il serait temps de développer nos propres produits, pas la peine de changer de maître, plutôt devenir son propre maître, et se méfier des chevaux de troies.

        +10

      Alerter
    • Damien // 16.12.2019 à 12h15

      En fait, pour la bureautique, c’est déjà fait. La société chinoise Kingsoft a conçu WPS (largement inspiré de MS Office et Libreoffice) qui est disponible en version gratuite. Cela étant, la version Linux n’est disponible qu’en version anglaise ou chinoise (ou alors, il faut vraiment savoir bidouiller). Il est à noter qu’une société allemande propose une version installable sur tous les OS.

        +0

      Alerter
    • grumly // 16.12.2019 à 12h36

      Il y a sûrement des backdoors dans Linux aussi, il y en a eu dans la distribution Suse, c’était il y a 15 ans je crois ça avait fait du bruit parce qu’elle était restée 10 ans sans être détectée. D’autres backdoors ont été trouvées dans d’autres distributions aussi, je ne m’en rappelle plus mais c’était à peu près à la même époque. Il y a eu le fameux heartbleed, une backdoor pour OpenSSL.

      Pour le grand public pour moi l’avenir ça pourraît être Reactos, un OS libre qui fait tourner les programmes de Windows. C’est encore en statut alpha, ça ne fait pas encore tout tourner mais c’est prometteur.

        +1

      Alerter
  • charles-de // 15.12.2019 à 10h16

    Et si les pays qui ACHETENT par MILLIERS DE CONTENEURS TOUS LES JOURS toutes sortes de « chinoiseries » SE REMETTAIENT A FABRIQUER CHEZ EUX ce qu’ils consomment, les Chinois se mettraient A RIRE JAUNE !

      +13

    Alerter
    • basile // 15.12.2019 à 10h46

      encore faudrait-il avoir des usines. Et surtout, des gens voulant travailler en usine !
      Or, tout le monde en France veut être journaliste, conseil, psycho, comédien, chanteur.
      Que des métiers brasseurs de vent.

        +26

      Alerter
      • Fritz // 15.12.2019 à 11h24

        Et malheureusement, tout notre système d’orientation, en collège et en lycée, entraîne la masse des élèves vers ces métiers brasseurs de vent, en leur donnant l’illusion qu’ils pourront faire un job de rêve. Je réprouve ce système idéaliste et individualiste et je regrette le système d’orientation réaliste de la RDA : pas seulement sur ce blog, je l’ai dit plusieurs fois devant mes collègues de l’Éducation nationale.

          +20

        Alerter
        • Astarté // 15.12.2019 à 16h14

          Alors qu’il y a une vrai demande chez nombreux gamins de la « bourgeoisie », mais de nombreux parents refusent pour les mêmes raisons qu’ils évitent la carte scolaire.

            +5

          Alerter
        • Lustig // 15.12.2019 à 19h52

          @ fitz : ce qui n’empêchait d’ailleurs pas la RDA (et autres pays de l’est) d’avoir un très haut niveau en arts, sciences humaines et autres… l’un va avec l’autre… car on ne peut pas comparer le monde artistique de l’est avec celui de l’ouest… nous ce qu’on fabrique c’est des masses de jointés narcissiques et invertébrés qui se prennent pour des artistes… la puissance scientifique va avec la puissance artistique, si on veut bien cesser de prendre la culture américaine pour de l’art

            +11

          Alerter
      • Rémi // 15.12.2019 à 12h26

        Oh oui alors.
        C’est cool, vite que je me reconvertisse de l’usine à journaliste. Comme ca tout le monde pourra voir ma bétise.
        Vive Big Brother;

        Ceci dit, travailler pour le Miniver c’est un emploi garantie à vie alors que l’usine ca reste quand même peu fiable.

          +1

        Alerter
      • RV // 15.12.2019 à 20h03

        @ basile // 15.12.2019 à 10h46
        Pour avoir des usines il faudra commencer par détricoter la globalisation et la dérégulation néolibérale.

          +5

        Alerter
    • max // 15.12.2019 à 11h25

      Ce que vous écrivez est de bon sens mais pas possible pour la raison suivante : http://cluborlov.blogspot.com/2019/08/resurrecting-american-economy.html
      Le principal obstacle aux rapatriements, de leurs industries, sur le sol des USA c’est les USA eux-mêmes.

        +0

      Alerter
  • Ced gen // 15.12.2019 à 10h41

    La chine a complètement raison de choisir cette idée.
    La Chine n’allais aucunement besoin de l’Amérique pour s’en sortir au niveau de la technologie, mais également dans les autres domaines au niveau national et international

      +7

    Alerter
  • charles // 15.12.2019 à 12h30

    quid des techniques, brevets et autres algos de chiffrement ? La plupart sont US, à moins de disposer d’un feynman dur d’en créer de nouveau ou de détecter leurs failles intentionnels. Nombreuses techniques informatique sont nées et viennent des us, irremplaçable.

    La sécurité requiert un tout intégral, elle ne peut se satisfaire d’un patchwork de solutions à l’avenant. Bien que je salue l’effort et la décision chinoise (enfin de la diversité au royaume de la concurrence !), et même si je sais que les chinois sont plus forts qu’ils ne le laissent paraître, je doute un peu de la viabilité effective du projet.

      +3

    Alerter
    • Lustig // 15.12.2019 à 19h55

      effectivement, on verra bien… mais je pense que les chinois se gardent le droit de piller les brevets qui les intéressent… (après tout, les américains font pareil quand ils en ont besoin)

        +3

      Alerter
  • Louis Robert // 15.12.2019 à 13h09

    « Il n’est pas plus grande calamité que de sous-estimer l’adversaire. » (Lao Tse)

    Incapables de seulement imaginer la puissance du peuple chinois que nous avons jadis si profondément humilié, encore moins de l’Asie voire dudit « reste du monde » si longtemps exclu du revers de la main, insupportablement narcissiques et arrogants, nous sommes néanmoins engagés dans cette guerre mondiale « hors limites » que l’Empire à déclarée et impose aujourd’hui à l’humanité.

    Nous avons encore tout à apprendre du prix de notre mépris et de notre effronterie permanente. Avec une patience infinie, le « reste du monde » ne fait que commencer à nous servir, amère, l’inoubliable leçon.

      +27

    Alerter
  • JMD // 15.12.2019 à 15h39

    Cette directive n’est que l’application du projet « made in china 2025 » qui est le « plan colossal de la Chine »
    Le projet « made in china 2025 » (industrie 4.0), lancé par le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information en mai 2015 est un programme de substitution technologique (composants et matériaux) vis-à-vis des importations étrangères et de promotion des secteurs clés d’avenir (technologie de l’information, robotique, ingénierie océanique, aérospatial, aéronautique, énergies nouvelles, véhicules électriques, nouveaux matériaux, médecine…)

      +4

    Alerter
  • moshedayan // 15.12.2019 à 17h57

    Cette directive est une sage décision. La Chine veut maîtriser sa capacité à produire des processeurs et logiciels aussi performants voire meilleurs que les Américains.
    Les Américains s’efforceront d’espionner et d’accuser la Chine de vols de technologies. N’en doutons pas. Dans cette course à l’indépendance technologique, des pays comme l’Inde, le Vietnam, les 2 Corées, et peut-être l’Indonésie seront forcément intéressés à coopérer ou copier le modèle chinois. L’histoire de nouveaux systèmes de gestion informatique sous unix, linux ou autres qui était un peu au ralenti ces derniers temps va se poursuivre en tous cas et peut-être à un meilleur rythme.

      +3

    Alerter
  • Lustig // 15.12.2019 à 19h57

    que les chinois parviennent ou non à leur objectif, il n’est jamais négatif d’essayer de produire par soi-même certains composants… ça n’a en soit rien d’extravagant… on peut produire ses propres voitures, on peut bien produire ses propres ordinateurs… et même si ils n’y parviennent pas entièrement, ils peuvent y parvenir suffisamment (nuance qui compte)

      +3

    Alerter
  • Jackychine // 16.12.2019 à 06h28

    A lire le livre d’izambar sur les liaisons dangereuses
    Chine ou États Unis même danger vous verrez en passant tous nos politiques les mains dans la confitures au détriment de leur pays

      +1

    Alerter
  • jean-pierre.georges-pichot // 16.12.2019 à 11h34

    Au seuil de 2020, un grand bravo pour les Chinois et les Anglais, qui sauveront la liberté du monde, comme les Russes avec les Anglais en 1940-44. Une vieille aristocratie et une antique bureaucratie : un bel attelage. Les USA : le nouveau totalitarisme. La France : un néo-pétainisme. Et la démocratie dans tout ça ? Est-ce que ce mot fait encore rire ?

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications