Les Crises Les Crises
10.décembre.201910.12.2019 // Les Crises

Etats-Unis : pas encore candidat à la Maison Blanche, le milliardaire Michael Bloomberg s’offre 100 millions de dollars de publicités anti-Trump

Merci 102
J'envoie

Source : France TV info, 15-11-2019

Michael Bloomberg n’a pas encore décidé s’il serait candidat à la présidentielle américaine de 2020. Mais cela n’empêche pas le milliardaire de lancer une campagne de publicité en ligne anti-Trump. “C’est un de ces moments où il faut tout le monde sur le pont. Nous allons lutter contre Trump directement”, écrit l’ancien maire de New York sur Twitter, vendredi 15 novembre. Prix de l’opération : 90 millions d’euros.

Ces publicités en ligne, qui ne présentent pas Michael Bloomberg, se concentrent sur la critique de Donald Trump. Elles ciblent les Etats de l’Arizona, du Michigan, de Pennsylvanie et du Wisconsin, quatre Etats-clés qui pourraient voter aussi bien démocrate que républicain en 2020, et donc capitaux pour remporter la présidentielle. Sur l’une de ces publicités, on voit par exemple une image du compte Twitter du président américain barré du message “Un tweet ne devrait pas menacer la sécurité du pays”.

“Proche” de prendre une décision définitive

Michael Bloomberg a déjà fait plusieurs pas ces derniers jours vers une candidature à l’investiture démocrate. Il s’est par exemple enregistrer comme candidat à la présidentielle dans les Etats de l’Alabama et de l’Arkansas.

Il a assuré être “proche” de prendre une décision définitive. Ses conseillers ont indiqué qu’en cas de candidature, il ne ferait probablement pas campagne dans les quatre Etats à voter pour les primaires dès février, mais commencerait vraiment avec les 15 Etats (dont la Californie et le Texas, les plus peuplés) qui voteront le 3 mars pour le “Super Tuesday”.

Celui qui fut maire de New York de 2002 à 2013, fort d’une fortune personnelle évaluée à plus de 50 milliards de dollars, avait déjà dépensé 100 millions pour soutenir des candidats démocrates aux élections américaines de mi-mandat de novembre 2018.

Source : France TV info, 15-11-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fabrice // 10.12.2019 à 06h16

Après tout c’est logique dans le pays du capitalisme d’ailleurs l’étape ultime serait d’organiser des enchères pour obtenir le poste présidentiel, ah mince c’est vrai il faut respecter les apparences d’une vote plus ou moins démocratique pour que les habitants du pays acceptent d’obéir et la violence “légitime” de ceux qui sont tout.

15 réactions et commentaires

  • Fabrice // 10.12.2019 à 06h16

    Après tout c’est logique dans le pays du capitalisme d’ailleurs l’étape ultime serait d’organiser des enchères pour obtenir le poste présidentiel, ah mince c’est vrai il faut respecter les apparences d’une vote plus ou moins démocratique pour que les habitants du pays acceptent d’obéir et la violence “légitime” de ceux qui sont tout.

      +46

    Alerter
    • M.Smith // 10.12.2019 à 07h39

      Lol. Au moins les USA sont transparent relativement à la France et c’est de l’argent privé. Combien ont coûté les unes consacrés à Macron pour le faire élire ? Des promesses qui se chiffre en milliards (privatisations et autres), sur le dos des français ? On peut se poser la question au vu de la politique menée.

        +22

      Alerter
      • calal // 10.12.2019 à 08h18

        ces chiffrages ne correspondent a rien de ” reel”. Si bloomberg possede plein de journaux,il y met ce qu’il veut a leur une. Les publicites en lignes,c’est des electrons agences differemment dans les memoires des ordinateurs. Les salaires des creatifs qui ont pondu ces messages sont peut etre payes de toute facon. Tout au plus c’est un manque a gagner. Ces sommes ne correspondent a quasi aucun travail ou consommation supplementaire de matieres premieres .

        De plus,bloomberg n’a pas encore compris que trump en 2 tweets touche plus de gens que lui avec tous ses journaux. Au plutot si,il commence a le comprendre d’ou sa tentative “Un tweet ne devrait pas menacer la sécurité du pays” pour enlever un atout a trump et redonner a nouveau de l’interet strategique a la possession de medias papier mainstream.

        les boomers et leurs medias sont en train de perdre leur pouvoir,les nouvelles generations et leurs pratiques prennent du poids…

          +11

        Alerter
  • J // 10.12.2019 à 08h08

    Bloomberg, en tant que maire de New York, a imposé contre la majorité de ses administrés (qui ne l’ont pas reconduit), un impressionnant centre islamique à deux pas de l’ex WTC. Il est vrai que sa société brasse les millions dans les monarchies du Golfe Persique.

      +8

    Alerter
  • Trumper // 10.12.2019 à 09h02

    Il faudra beaucoup plus que 100 millions pour battre Trump
    Les digitals soldiers, Q, les Qanon et la MemeWar 2 seront beaucoup plus efficaces que les médias mainstreams en perte de crédibilité
    Et surtout Bloomberg doit être clean de chez clean, Trump ayant le contrôle de la NSA, il ne se gênera pas pour exposer ses magouilles

      +5

    Alerter
  • Kokoba // 10.12.2019 à 09h02

    Magnifique démocratie Américaine :
    les électeurs ont le choix entre un milliardaire ou un milliardaire.

    Mais bon, j’imagine que Bloomberg a déjà gagné puisqu’avec 70000$ les Russes ont réussi à faire élire Trump.
    Imaginez ce qu’on peut faire avec 100 millions…

      +21

    Alerter
    • LibEgaFra // 10.12.2019 à 10h52

      “Magnifique démocratie Américaine”

      C’est ironique bien sûr, mais pourquoi salir ainsi le mot de “démocratie” quand il s’agit de ploutocratie oligarchique. Autant appeler un chat un chat

        +6

      Alerter
  • Kiwixar // 10.12.2019 à 09h23

    “Ces publicités en ligne, qui ne présentent pas Michael Bloomberg, se concentrent sur la critique de Donald Trump.”

    La publicité négative ne mène à rien, et les Zuniens savent à quoi s’en tenir à propos de Trump. Si ces gus veulent qu’il ne soit pas réélu, il leur faut (1) trouver un bon candidat à mettre en face (donc pas “Hillary 2020”), (2) proposer un programme attirant et vendeur, porteur d’espoir (couverture santé, économie, fin des guerres externes) (3) pondre un bon slogan, ou même un slogan bateau (la Rep en marche = the Republic in motion) (4) cesser la pub anti-Trump et les tocs TDS (Trump Derangement Syndrome).

      +5

    Alerter
    • Catalina // 10.12.2019 à 10h28

      Kiwixar,
      Michelle obama semble répondre à vos critères…. et une marrionnette de plus représentant de l’état profond, une !

        +5

      Alerter
      • Fritz // 10.12.2019 à 11h08

        Nos médias vont faire campagne pour Michelle Obama, qui coche toutes les cases :
        — Elle est démocrate, donc « de gôche » (les capitalistes en tremblent déjà)
        — Elle est noire
        — C’est une Femme
        Aïe, je vais me faire taper dessus par @Anouchka. Oui, je suis un masculiniste qui rappelle le moustachu des zeures les plus sombres de notre histoire…

          +12

        Alerter
  • Julien // 10.12.2019 à 10h37

    100 millions de pubs anti Trump. Ce qui prouve une chose, les élections sont une affaire de manipulation de l’opinion à l’aide du pognon. A partir de là, vous savez à quoi vous en tenir.

      +13

    Alerter
  • Pas dupe // 10.12.2019 à 13h48

    Plutôt que « s’offre » on aurait pu écrire achète les médias pour »…

    Ce serait plus réaliste sur la situation.

      +4

    Alerter
  • Casimir Ioulianov // 10.12.2019 à 14h03

    On en est à la primaire, le mec tape déjà sur le candidat du camp d’en face. Il doit sans doute garder ses meilleures idée pour la fin de la campagne des primaires …
    Blague à par, c’est désolant de voir l’establishment démocrate en arriver à recruter un milliardaire presque républicain (souvenez vous de son passage à NYC) pour contrer la campagne des primaires d’un vieux sénateur indépendant d’un état rural qui collecte les nickels pour importer “la sociale” aux Amériques.
    Ils paniquent… et comme bloomberg va se gaufrer malgré son pognon , on va beaucoup rire.

      +4

    Alerter
  • Dominique65 // 10.12.2019 à 19h03

    En dehors de cette affaire, et en espérant ne pas troller, j’aimerais bien que France TV soit capable de sortir un article succin sans fautes de français.

      +1

    Alerter
    • manup // 10.12.2019 à 19h42

      C’est vrai que le “il s’est par exemple enregistrer comme candidat”, il pique un peu les yeux.

        +3

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications