Les Crises Les Crises
8.septembre.20198.9.2019 // Les Crises

Qatar : liaisons dangereuses avec le financement islamiste. Par Gérard Vespierre

Merci 139
J'envoie

Source : La Tribune, Gérard Vespierre 25-08-2019

ANALYSE. Le Qatar offre une grande visibilité dans les domaines de la communication et du sport. L’état qatari est également connu pour ses capacités d’investissements commerciaux et industriels. Moins visibles sont ses actions dans le financement de l’action politico-religieuse. Voici un point sur les dernières informations dans ce domaine. Par Gérard Vespierre, chercheur associé à la Fondation d’études pour le Moyen-Orient, la FEMO (*).

L’émirat du Qatar, est souvent évoqué dans l’organisation de la Coupe du Monde de Football 2022. Son nom revient aussi en tant que propriétaire du Paris Saint-Germain (PSG) par l’intermédiaire de son fonds, Qatar Investment Sports.

Cette organisation de la coupe du monde suscite débats et controverse. Les mauvais traitements infligés à la main d’œuvre ouvrière venue d’Asie du Sud-Est en sont une illustration. Président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, également président de Bein Sport, a beaucoup surpris quand il a été mis en examen pour corruption active, dans l’attribution des Mondiaux d’athlétisme de 2017…

L’enquête de Christian Chesnot et Georges Malbrunot

Mais il y a des sujets, concernant le Qatar dont on parle moins. Celui par exemple de son soutien, régulier et documenté, à des organisations islamiques européennes très éloignées des valeurs de nos démocraties libérales.

Ce sujet est l’objet d’un livre d’enquête de Christian Chesnot et Georges Malbrunot, qui appelle non pas à la condamnation de ces organisations mais à leur contrôle, notamment l’alimentation des institutions musulmanes européennes en fonds étrangers. Malgré cette mise en alerte, beaucoup de faits récents sont passés sous silence.

L’étude du Times

On a appris il y a quelques semaines qu’un attentat perpétré en Somalie, aurait été commis par des terroristes soutenus par le Qatar. The Times a publié le 5 août une étude approfondie révélant que la banque Al Rayan, possédée à 70% par des institutions qataries, finance des organisations islamiques anglaises peu fréquentables.

Cet article indique qu’un certain nombre d’organisations sponsorisées par Al Rayan Bank ont vu leurs comptes fermés par les banques traditionnelles telles que Barclays, Lloyds, HSBC ou Natwest. Plus grave, certaines de ces organisations sont maintenant bannies des États-Unis. C’est le cas d’Interparl, soupçonnée d’entretenir d’étroits liens avec le Hamas.

En fait, ce journal anglais nous apprend que nombre de ces associations flirtent avec la ligne rouge. Par exemple Le Islamic Forum Trust serait issu d’un mouvement cherchant à imposer un ordre islamique politique et social en Europe en renversant les « infrastructures sociétales, institutionnelles et culturelles ».

La Mosquée de Londres-Est accueille de sulfureux intervenants comme Haitham al-Haddad, un universitaire salafiste connu pour ses vues homophobes, racistes et suprémacistes. Quant à Peace TV, un autre client de Al Rayan Bank, elle est dirigée par un prédicateur répandant la haine, interdit de territoire au Royaume-Uni, pour avoir proclamé que « tous les musulmans doivent être terroristes ».

L’ancien directeur général de l’Islamic Forum Trust, Sultan Choudhury, n’était autre que le directeur de la branche britannique d’un institut religieux dont les porte-parole et professeurs défendent publiquement le mariage mineur, ou la peine de mort pour adultère ou apostasie.

Ce que rapporte The Telegraph

Plus récemment et toujours venant de Londres, le journal The Telegraph a révélé que la commission de surveillance des associations caritatives avait épinglé dans son rapport l’organisme Qatar Charity UK qui reçoit 98% de ses fonds de QCQ (Qatar Charity Qatar) considérée par ses voisins du Golfe comme une organisation terroriste.

Qatar Charity UK distribue annuellement des millions de Livres Sterling aux mosquées en Grande-Bretagne. Tous ses gestionnaires sont liés à QCQ et trois d’entre eux sont directement payés par QCQ.

Qatar Charity UK a changé de nom en 2017, mais a quand même reçu 28 millions de Livres de QCQ en 2017 avant que ces versements baissent drastiquement.

Ce même journal avait déjà révélé en 2017 que le dirigeant de l’association anglaise était un officiel qatari créateur d’un site web appelant à la haine contre les juifs et les chrétiens… ! QCQ fait partie d’une douzaine d’organisations considérées par l’Arabie Saoudite et des alliés comme soutenant le terrorisme.

Surveiller les investissements du 7e pays le plus riche du monde

Les liens historiques de la Grande-Bretagne avec tous les pays de la péninsule arabique donnent à notre voisin une position privilégiée dans le recueil d’informations sensibles issues de cette région.

Ces révélations parues en Grande-Bretagne mettent en lumière un phénomène qui ne se cantonne pas au territoire anglais, mais s’étend à l’Europe. Le Qatar, classé en 2018 par le FMI le 7e pays le plus riche du monde en PIB par habitant, investit directement ou indirectement dans des organisations islamiques dans de nombreux pays européens. Loin des discours alarmistes qui tombent souvent dans l’islamophobie, il est important de prendre connaissance de cette stratégie, et de l’encadrer.

Veut-on que des fonds venant du Maghreb ou du Golfe Persique affluent vers les mosquées et associations islamiques européennes, et en écrivent le discours ? Cela n’est pas souhaitable. Il est donc temps qu’un contrôle plus strict soit mis en place, à l’échelle nationale et européenne. Il est nécessaire que les annonces récentes du Président Macron soient suivies d’actions concrètes.

___

L’AUTEUR

Gérard Vespierre, est chercheur associé à la Fondation d’études pour le Moyen-Orient (FEMO), président de Strategic Conseils, ainsi que rédacteur du site www.le-monde-decrypte.com

Source : La Tribune, Gérard Vespierre 25-08-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

visiteur // 08.09.2019 à 08h46

Le Qatar est un soutien majeur des Frères Musulmans — qui ne sont pas des tendres idéologiquement et politiquement, et sont bien connus pour avoir recouru et recourir encore à la lutte armée et aux attentats, notamment en Syrie et en Egypte.

Toutefois, cet article, loin d’être une analyse d’expert, apparaît comme une pièce à charge fortement orientée.

D’abord les conditionnels : “aurait été commis”, “soupçonnée d’entretenir d’étroits liens”.

Mais l’essentiel :

“QCQ (Qatar Charity Qatar) considérée par ses voisins du Golfe comme une organisation terroriste.”

“QCQ fait partie d’une douzaine d’organisations considérées par l’Arabie Saoudite et des alliés comme soutenant le terrorisme.”

En d’autres termes, les ennemis avoués du Qatar, qui cherchent à renverser son régime, l’accusent de soutenir les terroristes. Ces mêmes ennemis qui, eux, soutiennent une ribambelle de salafistes déchaînés à travers tout le Proche-Orient (y compris Daech et Al Qaeda).

Quant au soutien du Qatar à des “organisations islamiques européennes très éloignées des valeurs de nos démocraties libérales”, à des “organisations islamiques anglaises peu fréquentables”, à un “universitaire salafiste connu pour ses vues homophobes, racistes et suprémacistes”, à des “professeurs défendent publiquement le mariage mineur, ou la peine de mort pour adultère ou apostasie”, au “créateur d’un site web appelant à la haine contre les juifs et les chrétiens” — je renvoie aux études de Pierre Conesa : c’est la description exacte des pratiques de l’Arabie Saoudite — le dénonciateur outré du Qatar…

15 réactions et commentaires

  • visiteur // 08.09.2019 à 08h46

    Le Qatar est un soutien majeur des Frères Musulmans — qui ne sont pas des tendres idéologiquement et politiquement, et sont bien connus pour avoir recouru et recourir encore à la lutte armée et aux attentats, notamment en Syrie et en Egypte.

    Toutefois, cet article, loin d’être une analyse d’expert, apparaît comme une pièce à charge fortement orientée.

    D’abord les conditionnels : “aurait été commis”, “soupçonnée d’entretenir d’étroits liens”.

    Mais l’essentiel :

    “QCQ (Qatar Charity Qatar) considérée par ses voisins du Golfe comme une organisation terroriste.”

    “QCQ fait partie d’une douzaine d’organisations considérées par l’Arabie Saoudite et des alliés comme soutenant le terrorisme.”

    En d’autres termes, les ennemis avoués du Qatar, qui cherchent à renverser son régime, l’accusent de soutenir les terroristes. Ces mêmes ennemis qui, eux, soutiennent une ribambelle de salafistes déchaînés à travers tout le Proche-Orient (y compris Daech et Al Qaeda).

    Quant au soutien du Qatar à des “organisations islamiques européennes très éloignées des valeurs de nos démocraties libérales”, à des “organisations islamiques anglaises peu fréquentables”, à un “universitaire salafiste connu pour ses vues homophobes, racistes et suprémacistes”, à des “professeurs défendent publiquement le mariage mineur, ou la peine de mort pour adultère ou apostasie”, au “créateur d’un site web appelant à la haine contre les juifs et les chrétiens” — je renvoie aux études de Pierre Conesa : c’est la description exacte des pratiques de l’Arabie Saoudite — le dénonciateur outré du Qatar…

      +15

    Alerter
    • Renard // 08.09.2019 à 15h23

      Cet article dit vrai, et vous aussi. Effectivement l’Arabie saoudite soutient le wahhabisme qui est la pire forme d’islamisme existante. Mais ils ne cherchent pas à s’implanter en europe et ouvrent plutôt leurs écoles coraniques dans les pays pauvres.

      Les frères musulmans eux essaient de s’implanter en europe. En France rappelons la création du CFCM par Sarkozy truffés de frères et sa main mise sur l’islam français. Sarkozy a passé une alliance avec les FM sur le plan extérieur (renversement de Khadafi) et sur le plan intérieur (il pensait réduire la délinquance grâce à l’islam rigoriste des frères..). Merah, Kouachi et Abdelslam ne sortent pas de nul part mais du terreau favorable installé par les FM.

      Précisons que la situation est en train de changer depuis les attentats de 2015 et la promotion de l’islam français qui a suivi.

      Tout gouvernement européen raisonnable, s’ils n’étaient pas conduit par la perverse et calculatrice bourgeoisie-gabegie, devrait lancer le double mouvement de destruction et de réforme de l’islam, le même double mouvement qui a détruit et réformé le catholicisme.

      Ce double mouvement doit être lancé simplement en faisant apprendre à l’école les vérités historiques et archéologiques sur les origines de l’islam : c’est une secte chrétienne à la base, il existe plusieurs versions du Coran (qui n’est donc pas dicté par Dieu) modifié plusieurs fois pour des raisons politiques, la vraie ville sainte n’est en réalité pas La Mecque mais Petra en Jordanie, etc..

        +6

      Alerter
    • John V. Doe // 08.09.2019 à 16h05

      Au surplus, l’argent Qatari représente à peine 1% des sommes déployées chez nous par l’Arabie Saoudite dont les liens avec le terrorisme et le fondamentalisme sont largement plus avérés. Cela et d’autres affirmations typiques des MSM est démonté dans ce reportage de la pourtant très centriste RTBF (Belge) https://www.rtbf.be/info/monde/detail_film-documentaire-sur-les-qatar-papers-cette-rhetorique-selon-laquelle-le-qatar-prend-le-controle-de-l-islam-en-europe-ne-tient-pas-la-route?id=10307849

        +2

      Alerter
      • Renard // 08.09.2019 à 22h34

        N’oubliez pas que derrière les frères musulmans il y a certes les qataris mais surtout la Turquie qui est d’une puissance et d’une influence au moins égale si ce n’est supérieur à l’Arabie saoudite.

          +4

        Alerter
  • RGT // 08.09.2019 à 10h24

    “son soutien, régulier et documenté, à des organisations islamiques européennes très éloignées des valeurs de nos démocraties libérales.”

    Pour résumer, quand le Qatar finance des fouteurs de merde en occident c’est mal mais quand les occidentaux font la même chose ailleurs c’est bien.

    Pour exemple, la dernière affaire concernant une “barbouzette” de la CIA prise la main dans le pot de confiture à Hong-Kong.
    Ou les “révolutions colorées”, les “opposants bienveillants” etc…

    Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais.

    J’avoue ne pas être “fan” des pétromonarchies (loin de là) mais ils se contentent seulement d’utiliser les armes approuvées par la “communauté internationale” pour faire avancer leurs propres agendas.

    Et si ça ne nous plaît pas DU TOUT, croyez-vous sincèrement que ce que font les occidentaux partout sur cette planète soit du goût des populations des pays “cibles” ?

    Demandez aux ivoiriens, aux congolais, aux nigérians, aux angolais, aux soudanais, aux yéménites, aux éthiopiens, aux libyens, aux palestiniens, aux libanais, aux syriens, aux irakiens, aux iraniens, aux afghans, aux cachemiris, les Sri-lankais, les bangladais, etc, etc…

    Finalement les Qataris sont des “petits joueurs” et ne nécessitent pas tant d’attentions de la part de nos “grands humanistes”.

      +7

    Alerter
  • obermeyer // 08.09.2019 à 10h25

    Pas grand chose à espérer de notre président : tant qu’il y aura de juteux contrats à la clef , on saura fermer les yeux .

      +6

    Alerter
  • Ksven // 08.09.2019 à 10h41

    Ils soutiennent le terrorisme dans nos pays! Mais c’est une très vieille histoire: les colonisateurs soutenant des terrorristes un peu partout pour diviser les dominés. Rappelons la décision fièrement assumée de Brzezinsky en juillet 1979 de soutenir 100000 combattants islamistes “pour attirer les russes en Afghanistan et leur donner leur Vietnam”. Mais là “c’était pour la bonne cause!!!” Au fait qui a armé et qui soutien encore daech en Syrie? Toujours aucune information! Qui vend des armes “qui ne tuent pas les civils” à l’Arabie Saoudite contre les yéménites? Toujours rien?

      +9

    Alerter
  • Ecofil // 08.09.2019 à 11h22

    Il y a longtemps que l’aspect financier a pris le dessus sur tout autre considération morale et humaine, logique et sensée. L’Europe est dans la pire crise qu’elle ait connu depuis pourtant sa courte existence et cela est à mettre au palmarès de l’incompétence et du manque de volonté de ceux qui la dirigent, eux qui se contentent de suivre les instructions d’un transatlantisme orienté et intéressé.
    Aucune personnalité digne de ce nom depuis De Gaule n’est parvenue à montrer la capacité de sortir le continent du marasme dans lequel il a l’air de se complaire, des forces vives et occultes ayant le champ libre d’action comme jamais.
    L’action délétère du Quatar en est un épisode et seulement un épisode. Mais à cette situation extrême non contrôlée, inéluctablement, finira bien par s’installer un autre extrême tant redouté par ceux qui sont en train de pourtant le créer de toute pièce. Mais au vu de leur persévérance dans l’erreur, on peut et on finit par se demander s’ils sont réellement sincères???!!…

      +4

    Alerter
    • Matt // 08.09.2019 à 12h39

      “Aucune personnalité digne de ce nom depuis De Gaule n’est parvenue à montrer la capacité de sortir le continent du marasme dans lequel il a l’air de se complaire”

      C’est ce qui s’appelle réécrire l’histoire.

      1 • Eviter les anachronismes
      Les années soixante constituent une période de prospérité et d’abondance d’énergie bon marché, à l’époque il n’était jamais question de la péninsule arabique dans l’actualité (il a fallu attendre manne des pétrodollars) et le Continent européen était à 5% de croissance par an. Difficile d’affirmer que c’est De Gaulle qui a “sorti du marasme” le continent européen, le rôle de Plan Marshall 10 ans avant est certainement plus déterminant.

      2 • Faire attention à l’angélisme
      De Gaulle n’était pas franchement connu pour sa dignité morale dès lors qu’il s’agissait de la “grandeur de la France”. Combien de coups tordus en Afrique (guerre d’Algérie par exemple) et dans le Pacifique (exemple typique de la “dignité du grand homme” : https://reporterre.net/La-polynesie-marquee-a-jamais-par-les-essais). Sans parler de ce qui s’est passé sur notre territoire de métropole (https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_du_17_octobre_1961#Position_du_gouvernement_fran%C3%A7ais_et_du_GPRA)

      3 • Ne pas faire d’Histoire avec les “grands hommes”
      Croire que ce sont les “grands personnages” providentiels qui par leurs qualités personnelles, font l’histoire c’est s’interdire de comprendre les évolutions historiques. Cela sert juste à cracher sur les responsables politiques actuellement en place (qu’ils le mérite ne fait aucun doute d’ailleurs)

        +4

      Alerter
      • Ecofil // 08.09.2019 à 17h14

        1.Quand je parle de capacité, c’est surtout au niveau du caractère de l’ homme qui était un insoumis aux américains et qui l’a prouvé par après en les obligeant à quitter la France pour d’ailleurs venir en Belgique. De gaule était excédé par l ‘omniprésence des renseignements américains dans tout ce qu’il pouvait entreprendre. Ce que ceux-ci ont manifestement toujours exercé, depuis, dans le monde entier et pour assurer leur suprématie.
        2. Je pense que cela est typique de tous les chefs d’état de faire passer les intérêts de la nation (mais ne sont-ils pas réellement en définitive et avant tout, des intérêts financiers particuliers ) avant une certaine morale et éthique et les faits guerriers qui se déroulent au Yémen avec des armes françaises qui tuent des civils femmes et enfants compris ne peuvent me démentir. La gêne de Macron et des services secrets est bien évidente et seule l’hypocrisie parvient à masquer bien mal la perfidie.
        3.Il est un fait que des grandes personnalités au charisme hors du commun font bien défaut à notre civilisation actuelle, à croire que notre enseignement actuel tue aussi dans l’oeuf l’émergence de telle personnalité ?
        Nos responsables européens étant ce qu’ils sont, on ne peut dès lors s’attendre à de grandes avancées, le Brexit et la montée des extrêmes confirmant implicitement leur incapacité à fédérer et à apporter un véritable projet européen qui enthousiasmerait la jeunesse et toutes les énergies potentielles…

          +5

        Alerter
      • Matt // 08.09.2019 à 21h34

        @Ecofil

        1. Remettez dans le contexte car ce sont les circonstances qui offrent les conditions de possibilité de l’indépendance française : on est en pleine guerre froide, il est plus facile de résister aux appétits yankee. Armé de sa seule volonté, aucun dirigeant ne pourrait aujourd’hui avoir la même politique, les conditions géopolitiques et économiques ne sont plus les mêmes.

        2. Vous justifiez les crapuleries du grand homme par d’autres crapuleries plus contemporaines. C’est donc qu’il n’est pas si digne que vous le prétendiez au départ ?

        3. Le charisme est une notion floue qui n’explique rien, cf 1

        [modéré] Pourtant recourir comme vous le faites au passé de manière approximative comporte des risques. Celui de l’instrumentalisation politicienne de l’Histoire. Pour vous l’expression d’une nostalgie, mais pour d’autres cela peut être plus grave et profond (par exemple Sarkozy se réclamant de Jaurès …)

        Si votre propos est de cracher sur les dirigeants actuels, il me semble exister suffisamment de motifs bien contemporains pour qu’on puisse se passer de convoquer le passé.

          +1

        Alerter
        • Ecofil // 09.09.2019 à 14h11

          1.Evidemment, on est tellement aliéné au système américain (mais aussi sous leur entrisme depuis des décades, d’ailleurs subi sans réaction et en toute passivité ) qu’il en devient bien compliqué de s’en détacher, ce qui constituerait pourtant le début d’une émancipation devenue vitale…
          2.je constate en précisant qu’« il est typique », je ne cautionne donc pas cette manière de faire, votre attaque est donc tout, sauf justifiée.
          3. Cracher sur nos dirigeants actuels se fait implicitement puisqu’ils sont complètement autistes aux revendications citoyennes et qu’ils continuent à creuser alors qu’ils ont atteint le fond (supportable) déjà depuis bien longtemps…Leur motivation essentielle se vérifiant donc bien être la protection et l’encouragement des multinationales qui les nourrissent…!!!

            +1

          Alerter
        • Matt // 10.09.2019 à 10h47

          @Ecofil

          Mes remarques concernent le mésusage de l’Histoire :
          • parler des “grands hommes” et de leur prétendu charisme n’a pas de sens, c’est le contexte qui compte
          • faire appel à l’histoire pour exprimer une opinion politique (quelle qu’elle soit) est une manipulation

          Il ne faut pas se plaindre ensuite que les responsables politiques réécrivent l’histoire à leur profit sans tenir compte des faits historiques.

          Nous ne parlons pas tout à fait de la même chose : je vous parle de discours sur l’Histoire, vous tenez absolument à exprimer une opinion politique.

            +0

          Alerter
  • R2D2 // 08.09.2019 à 17h05

    Que les pétromonarchies du Golfe recyclent leurs pétrodollars en mouvements islamistes/djihadistes/terroristes est une évidence depuis des décennies. C’est le petit jeu de l’empire américain qui en bénéficie doublement : assurer le privilège exorbitant du billet vert tout en semant l’instabilité en Eurasie.

    J’en profite pour mettre le lien de ce billet exceptionnel des Chroniques du grand jeu qui aborde le Moyen-Orient mais aussi beaucoup d’autres théâtres d’affrontement :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2019/09/pendant-ce-temps-le-grand-jeu-energetique.html

    Un vaste tour d’horizon sur l’Iran (où les Américains en sont réduits à essayer de corrompre les commandants de pétroliers), l’Ukraine (où Zelensky joue une petite partition intéressante), la Chine, l’Europe etc.

      +3

    Alerter
    • observateur // 08.09.2019 à 22h28

      Pour le recyclage des pétro dollar vers les mouvements…etc.
      Le premier bénéficiaire du recyclage les USA ou les investissements saoudiens représentent 2500 milliards de $ us sans oublier les Émirats Arabes Unis, le Quatar, Oman.allez ajoutons 1000 milliards de $….

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications