Les Crises Les Crises
21.avril.201621.4.2016 // Les Crises

Revenus 2014 des Clinton : 28 millions de dollars – la “gauche” américaine évite la paupérisation…

Merci 3
J'envoie

I. Les Résultats de la primaire Démocrate de New-York hier

Sainte Hillary a donc réalisé un bon score chez elle New-York, avec 57 % des voix face à Sanders, qui a désormais bien peu de chances de l’emporter…

Dommage, la remontée de ce dernier au niveau national était assez impressionnante, mais il manquera de temps, et il garde les minorités contre lui :

democrates

Cela présage cependant pas mal de rancoeurs de ses électeurs électrisés…

II. Money, money, money

Je signale au passage que les candidats ont publié leurs déclarations d’impôt 2014, et que la “gauche” américaine peut-être fière de sa réussite :

revenus-clinton-sanders

Le couple Clinton a ainsi empoché plus de 28 millions de dollars de revenus (oui, on parle de revenus annuels, pas de patrimoines, hein) en 2014, contre 200 000 $ au couple Sanders…

Et on parle bien de l’argent personnel, pas de celui pour les campagnes politiques…

Comme on parle d’argent, voici un graphe intéressant sur la proportion de donc pour la campagne présidentielle venant de donneurs de plus de 5 000 $ et 100 000 $ (le total des sommes est sous le nom – Source) :

capture_new

On constate donc l’absence de gros donateurs chez Sanders et Trump, et le poids des très gros donateurs… chez tous les autres !

Le record revenait en fait au frère Bush, qui a abandonné (données plus anciennes d’il y a 1 mois)

capture_new

Mention enfin pour les 225 millions de dollars de budget d’Hillary Clinton, presque le double de Sanders (qui a obtenu un total incroyable avec seulement des petits dons…).

C’est qu’il a fallu aider Sainte Hillary en difficultés (Source) :

donateurs-clinton

Merci George Soros pour ces 7 millions… ! Et comme il est à fooooooond(s) pour la Démocratie sur la planète, il file 7 millions à la candidate qu’il aime bien, et rien au candidat des pauvres, normal quoi….

Au passage, rions avec Cruz : – il a des amis vraiment sympas :

donateurs-clinton

Quant à Trump :

donateurs-clinton

Euh non, milliardaire, il a dit qu’il finançait tout seul sa campagne, et ne voulait pas d’argent, afin de rester libre…

III. Les Résultats de la primaire Républicaine de New-York hier

Sinon, au niveau des résultats, il y a plus de suspens pour les Républicains, où Trump a triomphé sur ses 2 adversaires, avec 60 % des voix :

primaires-2016-04-20

Trump dispose de 846 délégués, il lui en faut 1237 pour être sûr d’être désigné ; il lui manque donc 391 délégués, et il en reste 674 à distribuer. Ce n’est pas gagné, mais ce n’est pas perdu non plus…

republicains-dates

Trump est donné gagnant dans les sondages dans les les grands États restants. Mais on n’aura le résultat que le dernier jour… donc le 7 juin.

On voit que sa côte nationale ne cesse de s’améliorer :

republicains

Celle de Cruz (l’évangéliste ultraconservateur moralisateur) palissant, un peu beaucoup à cause du scandale faisant que le Voici local l’accuse d’avoir 5 maîtresses (on a oublié de vous le dire ? 🙂 ):

Scandale-sexuel-de-Cruz

C’est vraiment à se demander pourquoi les gens sont énervés et votent Trump…

À suivre…

Commentaire recommandé

Olposoch // 20.04.2016 à 18h43

Et dire que les USA sont l’incarnation du monde libre et de la démocratie…
Un vrai bon exemple pour faire élire le candidat choisi avec un “risque” démocratique réduit à zéro.
Un système biaisé à tous les étages.
– En haut les rivières de millions versées en attendant le retour sur investissement (les 1%)
– Au milieu les médias orientés et les (2) partis corrompus ( les 10%)
– En bas les bureaux de vote, les machines à voter qui glitchent sélectivement, les listes des électeurs qu’on garde ou qu’on exclut, les caucus et votes des primaires conçus pour délivrer le résultat promis, les bulletins égarés, les chiffres invérifiables… (les 90%)
Démocratie à imposer au monde comme d’autres rêvent d’imposer leur djihad.

33 réactions et commentaires

  • toff de aix // 20.04.2016 à 18h35

    Ne nous leurrons pas, si la Clinton est en si bonne position, c’est parce qu’elle est la candidate-système idéale : avec elle, la guerre perpétuelle contre le “terrorisme” continuera, les contrats juteux inonderont le secteur privé, elle saura, en fin de compte, récompenser ses généreux donateurs. Cette personne n’a absolument rien à voir avec la moindre idée “de gauche” ou de socialisme, et de loin. Si on comparait son orientation sur l’échelle politique Française, au mieux elle correspondrait à une ligne quelque part entre Juppé et Sarkozy. Et je penche plutôt pour le second, et je le redis : au mieux.

    Au pire, elle mettra le moyen orient à feu et à sang. Ah oui, parce que j’ai presque oublié de le préciser : elle va gagner, ça ne fait pas l’ombre d’un doute. Avec toutes ses casseroles aux basques (l’affaire des mails secret défense) elle devrait déjà être dans une cellule à Guatanamo, parmi tous les terroristes et autres “ennemis d’état” qu’elle décrie à longueur de temps. Elle a déjà trahi son pays, et les lois les plus rigoureuses sur le secret défense, et tout autre candidat indépendant du système qui en aurait fait de même (Trump?) serait déjà hors jeu… c’est pourquoi elle va gagner, c’est déjà couru d’avance.

      +39

    Alerter
    • Guillaume // 21.04.2016 à 17h52

      Impossible qu’elle puisse “mettre le Moyen Orient à feu et à sang” puisque le “centre for Middle East peace” lui a versé 2 millions USD pour sa campagne.
      Puisque c’est marqué on vous dit 😀

      Si on prenait les gens pour des c… ça se saurait…

        +2

      Alerter
  • Djinno // 20.04.2016 à 18h37

    Bernie n’est pas cuit. Les indépendants n’avaient pas le droit de voter dans les primaires à NY. En plus, 126.000 démocrates non-enregistrés sans le savoir, surtout à Brooklyn et, curieusement, là où se trouve le quartier général de Hillary.
    Il y a encore la Californie, la Pennsylvanie et au moins huit autres états…

    Bref, ce n’est pas la fin tant que la grosse dame n’a pas chanté ;o)

      +15

    Alerter
    • danièle // 20.04.2016 à 22h11

      126 000, c’est énorme. Brooklyn, ça a été 174 000 voix soit 60 % pour Clinton et 116 000 voix soit 40 % pour Sanders.
      Ce qui est troublant quand on regarde les cartes avec les comtés, c’est que du côté républicain, Trump remporte tous les comtés sauf le Bronx qui va à Kasisch. Du côté démocrate, en revanche, c’est Sanders qui remporte 51 comtés sur 62, certains même avec presque 75 % des voix, ce qui n’arrive jamais à Clinton qui n’atteint 70 % qu’une fois dans le Bronx. Elle ne prend l’Érié (Buffalo), par exemple, qu’avec 50, 2% des voix, le comté d’orange avec seulement 51, 5%. Plus on s’approche de New York, plus il y a d’électeurs, plus son score augmente …

        +12

      Alerter
  • Olposoch // 20.04.2016 à 18h43

    Et dire que les USA sont l’incarnation du monde libre et de la démocratie…
    Un vrai bon exemple pour faire élire le candidat choisi avec un “risque” démocratique réduit à zéro.
    Un système biaisé à tous les étages.
    – En haut les rivières de millions versées en attendant le retour sur investissement (les 1%)
    – Au milieu les médias orientés et les (2) partis corrompus ( les 10%)
    – En bas les bureaux de vote, les machines à voter qui glitchent sélectivement, les listes des électeurs qu’on garde ou qu’on exclut, les caucus et votes des primaires conçus pour délivrer le résultat promis, les bulletins égarés, les chiffres invérifiables… (les 90%)
    Démocratie à imposer au monde comme d’autres rêvent d’imposer leur djihad.

      +43

    Alerter
    • Macarel // 21.04.2016 à 08h29

      “Et dire que les USA sont l’incarnation du monde libre et de la démocratie…”

      Ca c’est la belle histoire qui nous est racontée par Hollywood, les USA ont en fait un tout autre visage moins sympathique. Mais à leur décharge tous les Etats, sont comme Janus : une face présentable, qui met en avant des beaux principes, et une face moins avantageuse qui relève le plus souvent de comportements violents et mafieux.
      Aujourd’hui c’est au tour de l’Etat américain d’être celui qui prétend à une hégémonie mondiale, c’est aussi pour cela qu’il est le plus critiquable et critiqué.

      Ce film du journaliste d’investigation John Pilger donne une bonne idée du côté obscur de la force des Etats. Les Etats sont les détenteurs du pouvoir légal d’utiliser la force brute et brutale, tant à l’extérieur, qu’à l’intérieur contre leurs propre citoyens ou sujets. Et c’est vrai quel que soit le type d’Etat, démocratique ou pas. Simplement dans un Etat démocratique, il faut justifier l’injustifiable en se drapant dans des beaux principes (ou carrément mentir !), lorsqu’en fait l’on veut utiliser la force brute pour des motifs souvent très concrets : comme l’accès à des ressources fossiles.

      https://vimeo.com/67739294

      L’histoire n’est faite que de rapports de force, en ce sens l’on peut dire que la guerre est permanente (de façon plus ou moins ouverte) entre les Etats.

        +4

      Alerter
      • Macarel // 21.04.2016 à 08h44

        En conséquence, plus leurs intentions réelles sont inavouables, plus les Etats démocratiques ont besoin d’appareils de propagande puissants, pour convaincre leurs citoyens du bien fondé de leurs actions.

          +5

        Alerter
  • Jean Claude Chailley // 20.04.2016 à 19h07

    Les inscriptions pour pouvoir voter étaient closes depuis un bon moment. Les électeurs potentiels de Bernie Sanders pour beaucoup n’ont pas pu s’inscrire et donc n’ont pas pu voter

      +9

    Alerter
  • Alae // 20.04.2016 à 19h11

    Chez les Démocrates, les dés sont pipés à cause du système des “superdelegates” qui favorise à outrance Hillary Clinton. Bernie Sanders récolte beaucoup plus de voix qu’elle et reste malgré tout à sa traîne à cause de ça.
    http://www.salon.com/2016/04/16/superdelegates_have_destroyed_the_will_of_the_people_as_a_political_activist_and_hopeful_milennial_i_wont_support_a_broken_system_by_voting_for_hillary/

      +11

    Alerter
  • LanQou // 20.04.2016 à 19h19

    C’est intéressant, mais peut-être un peu trompeur: en se concentrant sur les gros donateurs on a seulement la préférence des (mega)riches, qui n’est guère surprenante.
    Il pourrait être intéressant de synthétiser les totaux des budgets de campagnes de chaque candidat pour voir si l’argent fait toujours l’élection (je crois que c’était le cas jusqu’ici, celui qui empochait le plus de dons remportait la mise).

      +1

    Alerter
  • sécotine // 20.04.2016 à 19h22

    Les Clinton sont corrompus jusqu’à la moêle et Hillary n’est intéressée que par l’argent. Pour payer moins d’impots sur le revenu, elle en reverse une partie à la Clinton Foundation c’est à dire qu’elle sort l’argent de sa poche gauche pour le mettre dans sa poche droite.
    En tant que Secrétaire d’Etat elle a été catastrophique, en tant que Présidente, ce sera pire. Quant à Bill pourra-t-il continuer à donner des conférences à 750 000 dollars ???? peut-être pas.

      +10

    Alerter
  • caliban // 20.04.2016 à 20h01

    Chez les Républicains, même si Trump l’emporte, tant qu’il n’a pas atteint le chiffre de 1237 il ne pourra pas être candidat.

    C’est pourquoi vous avez encore 3 candidats en lice : le dernier n’ayant depuis longtemps aucune chance. Il reste en lice précisément pour empêcher Trump d’atteindre le nombre requis de délégués.

    Que se passera-t-il si Trump n’a pas les 1237 à votre avis ? Et bien, c’est prévu dans les “statuts” du parti Républicain. Ce ne sont plus les électeurs qui décident mais les délégués eux-mêmes. Et là il va falloir refaire les comptes :
    • Trump tout seul
    • Cruz + Kasich de l’autre

    Sans compter les pressions / achats de voix que permet (légalement) ce retour au vote censitaire.

      +10

    Alerter
  • DVA // 20.04.2016 à 20h14

    mwouai…Bon beh pour moi ce sera Clinton contre Cruz…( le candidat ‘ fabriqué par la ‘ science’..) et donc Clinton vainqueur …et guerres à gauche et à droite en plus…sur fond de crash économique…Faudra bien trouver quelques strapontins….

      +4

    Alerter
  • Spectre // 20.04.2016 à 20h29

    Les revenus astronomiques de la dynastie Clinton sont en totale cohérence avec leurs soutiens :

    Plusieurs donateurs des époux Clinton dans les « Panama papers »
    http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/17/plusieurs-donateurs-des-epoux-clinton-dans-les-panama-papers_4903833_4890278.html

    Tremble, Wall Street, Killary arrive…

      +14

    Alerter
  • Ailleret // 20.04.2016 à 20h49

    Dommage pour Bernie, en effet, mais il s’est battu courageusement. On peut seulement regretter qu’il n’ait pas tapé plus fort sur la Clinton au bon moment. Certes, le système des présidentielles américaines est biaisé outrageusement, et la partialité de nos médias provinciaux a été ridicule, comme d’habitude. Cela dit, la candidate du Système traîne encore ses casseroles, et son “triomphe” n’est toujours pas transparent :

    http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/04/20/primaires-americaines-le-scrutin-de-new-york-entache-de-nombreuses-irregularites_4905207_829254.html

    Si même “Le Monde” le dit…

      +5

    Alerter
    • danièle // 20.04.2016 à 22h16

      Et la partialité des médias américains! C’est en lisant le Guardian, pourtant très pro-Clinton, que les Étatsuniens ont appris ce qui se passait à Brooklyn…

        +5

      Alerter
  • Serge Bellemain // 21.04.2016 à 08h02

    Ainsi vous proposez à Olivier Berruyer de “lancer l’idée d’une amorce de réflexion en vue de la promotion…”…merci de m’indiquer qui a été ou est votre professeur en stratégie, car vos circonvolutions pour demander à Olivier Berruyer de franchir le Rubicon, en engageant son autorité, et celle de son blog, dans l’arène politicienne me font sourire, sur le fond et sur la forme…à moins que la stratégie que vous promouvez, justement, ait pour but de “tuer l’autorité” d’Olivier Berruyer! Il n’aurait rien à gagner à se lancer ainsi, et nous, nous perdrions un défricheur de vérité devenu incontournable, parmi d’autres.

      +7

    Alerter
    • ago // 21.04.2016 à 12h53

      Le rubicon, OB l a franchi plus d une centaine de fois, relisez ou re-visionnez attentivement à tête reposée, notamment avec Bechade, Delamarche … dans l arene.
      C est une proposition pas une obligation.
      Compte tenu de la qualité des commentateurs de ce blog, la caisse de résonance est là, bien là.
      Je suis manipulateur radio, je n ai jamais eu de cours de strategie, la majeure partie de ceux qui sont Debout non plus à mon avis.
      J en profite pour saluer les Audacieux. OB en fait incontestablement parti.
      On ne peut pas demander à ceux qui n en n ont pas d aller au delà de leurs facultés ou capacites.
      Moi je fais comme je peux et surtout je perds des amis quand je relaie des articles de ce blog

        +4

      Alerter
  • Tunkasina // 21.04.2016 à 09h49

    ” ASSEMBLEE CONSTITUANTE composée de personnalités reconnues”

    Pourquoi utiliser des personnalités reconnues, qui n’ont potentiellement pas la même vie et donc pas les même motivation que “tous” ? Ne sommes nous pas assez capable de réfléchir ?

      +7

    Alerter
  • velociter // 21.04.2016 à 10h48

    est ce que quelqu’un aurait une explication ou un embryon d’explication sociologique ou politique à la forte popularité de Clinton auprès des minorités alors que Sanders est totalement à la ramasse? J’ai beau cherché, je comprends pas le pourquoi de ce choix. Est-ce que une raison pourrait être le fait que Sanders tape trop dans le mythe sacro-saint du rêve américain alors que Clinton en est, d’après ces revenus, un fer de lance? Sanders parait tout de même avoir un programme politique justement plus favorable à ces minorités. En même temps, comme en Suisse et en France, on sait pourquoi les ouvriers ne votent plus pour le parti socialiste;)

      +2

    Alerter
  • Furax // 21.04.2016 à 12h08

    Une assemblée constituante composée de personnalités reconnues ? Reconnues par qui ? Par une oligarchie ? Par des gens aux idées très orientées.

    Vous n’avez pas compris que si on sort du suffrage universel égal, ce sera le chaos, la guerre civile avec à la fin une dictature pour rétablir l’ordre ? C’est ce qu’on a vécu entre 1787 et 1799.

    Si ce n’est pas le suffrage universel égal avec la loi de la majorité, alors tous ceux qui ne sont pas d’accord avec quelque personnalité reconnue que ce soit mais non élue à la majorité (et ces gens pas d’accord seront de fait la majorité de l’opinion publique) décideront, moi y compris, que la seule personnalité reconnue qui compte, c’est eux-mêmes ou la personne qui les aura convaincus. Et ils auront recours à tous les moyens pour renverser les prétendus constituants reconnus ou dirigeants reconnus.

    La démocratie est d’autant plus indispensable quand le fossé entre d’un côté la majorité écrasante des élites politiques, médiatiques et économiques (pro Maastricht et TCE, pro libre-échangisme, pro multiculturalisme à 90%) et de l’autre côté 70% de l’opinion publique. Et vous savez pourquoi toutes ces élites voudraient une réforme constitutionnelle pour supprimer l’élection d’un président puissant au suffrage universel ? Pour reprendre le contrôle total du pouvoir via une diffusion des responsabilités, comme sous les délices des 3ème et 4ème républiques.

    Pour mémoire, quand Mario Monti qui avait été nommé president du conseil italien via un quasi coup d’état organisé par l’oligarchie européiste a, un an plus tard, conduit son parti aux élections législatives, il a fait 10% des voix.

      +1

    Alerter
    • Furax // 21.04.2016 à 16h25

      Je ne veux pas plus d’un econoclaste que d’un Monti si l’un comme l’autre acquiert le pouvoir par des moyens non-démocratiques.

        +0

      Alerter
      • Guillaume // 21.04.2016 à 18h10

        Le problème c’est justement le mot “démocratique”.
        Actuellement la démocratie n’est pas une vraie démocratie car on ne donne pas la même couverture aux différents candidats (je ne parle ici que de la couverture médiatique, pas des 500 votes de maire et autres règles visant à écarter les personna non-grata). Les gens ne peuvent donc pas choisir librement à cause d’un matraquage mediatique savamment orchestré.
        Mais je suis d’accord avec vous, le choix doit être démocratique pour être pérenne.

          +0

        Alerter
      • Ago // 21.04.2016 à 20h27

        D où l bien idée d une constituante : établir des règles draconiennes et incontournables par les plus malins.
        Vaste débat. …
        En vous relisant ailleurs, votre pseudo vous va comme un gant !
        😉

          +1

        Alerter
        • Furax // 21.04.2016 à 20h55

          Mon pseudo a plus à voir avec Pierre Dac et Francis Blanche qu’avec une quelconque étymologie.

          Une constituante n’est acceptable que si elle est démocratique et élue au suffrage universel égal et direct. Et franchement pas besoin de tout remettre à plat. Il suffit de faire une réforme constitutionnelle pour renforcer le recours obligatoire au référendum et rétablir la supériorité du droit national sur les traités.

            +1

          Alerter
        • madake // 23.04.2016 à 11h30

          @furax
          “Une constituante n’est acceptable que si elle est démocratique et élue au suffrage universel égal et direct”
          Avec les expériences récentes, comme celle de la Tunisie, j’en suis à croire, que justement, une constituante, ne saurait, et ne devrait pas être constituée uniquement d’élus, ce serait une grave erreur, car elle sera alors constituée de professionnels de la politique, plus préoccupés de leur carrière donc opposés aux changements.
          Voyez comme notre Assemblée Nationale n’est absolument pas représentative de notre société:

          http://parlement.blog.lemonde.fr/2012/11/25/surprise-les-deputes-ne-sont-pas-representatifs-de-la-population/

          Pour ressusciter notre démocratie, il faut la rendre plus participative que représentative.
          Une assemblée constituante devrait comporter une majorité de citoyens tirés au sort, bien sur, pas les ministres ou les présidents.

          Ainsi, plutôt que de regrouper des citoyens voulant être élus, ayant fait campagne, et souhaitant faire carrière, on aura un groupe de citoyens, à l’image de notre société, avec une parité, et pas des notables, ou des alligators marinant dans le si profitable marigot.
          Le “maximum 2 mandats non consécutifs pendant sa vie” devrait être la première règle de notre démocratie.
          Vous imaginez le paysage politique actuel?
          Vous avez du mal?
          Moi aussi!

            +2

          Alerter
        • ago // 23.04.2016 à 14h00

          Une constituante n est bien sur pas automatiquement issue du suffrage universel, en tout cas si on considere l histoire en general et la notre en particulier.
          Il faudrait le moins d élu possible. Sinon autant dire qu on reprend les memes et on recommence…..
          En revanche le resultat de cette assemblee constituante, populaire par essence, c est a dire la proposition de constitution devra etre soumis au peuple souverain. Ellle devra rendre la democratie bien plus participative tout simplement parce que c est la meilleure maniere d obliger les citoyens à s interesser au débat public.
          J habite en suisse et je diffuse enormement autour de moi l un des prochains referendum sur lequel le peuple helvete aura à se prononcer : L INITIATIVE MONNAIE PLEINE que je vous invite à analyser ….. passionnant.

            +0

          Alerter
  • Furax // 21.04.2016 à 12h19

    Ce n’est pas compliqué. Clinton est une vendue corrompue. Sanders est honnête.

    Quiconque prétend que des politiciens a plein temps touchant d’un côté 200.000 dollars ou euros par an d’indemnité comme sénateur ou gouverneur, et de l’autre côté 10 millions de dollars de la part de très riches donateurs intéressés à des décisions politiques ou économiques ne sont pas vendus et corrompus, est soit un idiot soit un menteur.

      +7

    Alerter
  • Michel // 21.04.2016 à 22h25

    On peut etre riche et de gauche ça ne devrait pas poser de problème.
    Par ailleurs la déclaration de revenus de Trump devait pas mal exploser celle de Clinton!

      +0

    Alerter
    • Furax // 22.04.2016 à 10h42

      La fortune de Trump a été fait dans le cadre d’une activité économique privée, essentuiellement l’immobilier. N’oublions par ailleurs pas que Trump est un héritier. Il a certes joliment fait fructifier l’héritage paternel, mais son paternel lui avait légué une fortune déjà considérable pour se lancer dans les affaires.

      La fortune des Clinton est problématique et même criminelle car ils n’ont quasiment rien fait d’autre que de la politique depuis 25 ans et que c’est pendant cette période qu’ils ont fait fortune.

      Ils sont avocats de formation so what ?

      Vous en diriez quoi si Juppé ou Copé ou Le Pen ou Hollande ou Valls ou Macron tous politiques professionnels à plein temps et touchant de généreuses indemnités financées par le contribuable pour remplir leurs mandats électifs ou leurs fonctions exécutives touchaient en plus des millions payés par des très grosses boîtes, par des milliardaires ou par des états étrangers en échange de conférences bidons ?

      C’est ce que fait Sarkozy mais,m lui jour sur l’ambiguïté car il n’a aucun mandat électif ni aucune fonction exécutive.

      Pour Clinton et d’autres, il n’y a aucune ambiguïté. C’est de la corruption qualifiée en profitant du vide de la loi et du feu vert donné en 2010 par l’arrêt scandaleux de la cour suprême.

        +4

      Alerter
  • Gedehontes // 22.04.2016 à 00h54

    Sortez de chez vous, 70 % Obama, pardon, au bas mot s’intéresse au cycle des saisons :
    Paris-Dakar (ne riez pas Dakar est au Chili), Tounoi des 6 nations, les divers championnats, Rolland-Garros, Wimbledon, Tour de France, au choix ;
    jeux olympiques ou coupe du monde de quelque bidule,la rentrée et enfin noël !
    Et pourvu qu’on est acheté la bonne paire de grolles qui clignotent à la petite dernière !
    Finalement, à part l’incompétence générale, je ne reproche rien à ce système qui fait le tri !
    Hommo occidentalus a trop vécu, ce fut court mais intense.
    Le jour où j’ai vu Pompidou président, j’ai acheté un salers 6 mois d’affinage.
    Comme dirait ce grand penseur communisto-RPR :
    Ca m’en touche une s’en faire bouger l’autre.
    Communique Berruyer, mais dans le vide de tes lecteurs (dont je suis).
    C’est sur, au café le matin, les gars ne parlent que de géo-statégie, de climat, d’Ukraine, d’élections, et tout ce que Les crises nous réinforme !
    Attention, le v’la le grand soir !
    C’est sympa mais stop !
    Tant pis (sujet de controverse si important), je vous quitte joyeux démocrates, j’abandonne la réfléchitude collective et je retrouve mère nature.
    Je sais, c’est pas bien, parce que si on fait tous ça, on est foutu !
    [Modéré]
    C’est pas parce qu’ils aiment tous le carambar que t’es obligé d’avoir les dents qui collent.

      +1

    Alerter
  • Gedehontes // 22.04.2016 à 01h00

    J’oubliais : Je suis troublé dans ma rectitude morale, et républicaine !
    Par mes popes pro-pots, par mes propes (non, je déconne), arrêcons de trompepettrer !
    Signé : Le gars qui vient de parler à un échantillon représentatif de la population (Sans mépris, juste un constat).

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications