Les Crises Les Crises
8.août.20158.8.2015 // Les Crises

« Si les rebelles étaient à l’origine du crash du MH17, les USA l’auraient fait savoir », Jean-Vincent Brisset

Merci 0
J'envoie

Comme toujours, un autre regard, d’une pointure dans cet obscur dossier…

Interview de Jean-Vincent BrissetRT France

Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l’IRIS et général de brigade aérienne, interrogé par RT, estime qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions sur le crash du MH17.

Il existe plusieurs versions concernant la cause du crash MH17. Laquelle trouvez-vous la plus crédible ?

Pour moi, ça semble extrêmement compliqué puisque les trajectoires du Boeing n’ont pas été restituées. Il y a des bruits, des rumeurs disant qu’elles auraient été restituées et que ça prouverait que le missile qui a abattu le Boeing est parti d’un territoire tenu par des rebelles, mais j’attends de voir des preuves un peu plus sérieuses, parce que j’ai vu, aussi bien du côté ukrainien que du côté russe, des trajectoires graphiques qui n’étaient pas crédibles. Donc il faut attendre d’avoir quelque chose d’un peu plus sérieux et pour le moment, ce n’est pas le cas.

Juste après l’accident, la plupart des médias occidentaux ont pointé la Russie du doigt, l’accusant d’en être responsable, sans même avoir recueilli de preuves. Quelle en est la raison d’après vous ?

Je pense qu’actuellement, la mode est à dire que tout est de la faute de la Russie quand on peut, ça rentre dans un système. Les gouvernants occidentaux ont très largement soutenu le nouveau pouvoir de Kiev en oubliant un petit peu la manière dont il était arrivé au pouvoir et en oubliant qui faisait partie de ce pouvoir. Je pense que les Etats-Unis, aussi, ont tout intérêt à ce que la Russie et l’Europe n’aient pas de trop bonnes relations. Donc là, on est dans quelque chose qui est assez cohérent.

Et puis, ensuite, on a dit que c’étaient des rebelles qui avaient tiré ce missile sans en apporter aucune preuve sérieuse, à ma connaissance. La seule chose que je sais, c’est que ce soit d’un côté ou de l’autre, c’est une erreur et qu’une erreur de ce type a déjà été faite par l’Ukraine, à ma connaissance l’un des rares pays qui ait fait ce type d’erreur récemment.

Cette enquête dure déjà depuis une année, mais on n’a pas d’informations récentes sur son déroulement. Il y a juste des tweets, comme celui de CNN qui cite des sources anonymes proches de l’enquête, accusant les rebelles. Pourquoi n’avons-nous aucune information fiable de la part des experts ?

Le fait qu’il n’y a pas d’information fiable, à mes yeux, ça a plutôt tendance à innocenter les rebelles parce que s’il y avait des informations fiables qui prouvent que ce sont eux, les Etats-Unis en particulier se seraient empressés de les rendre publiques. Autre élément qui me semble intéressant, c’est que les enregistrements des conversations radio entre le contrôle ukrainien et cet avion n’ont toujours pas été rendus publics alors que cela peut l’être extrêmement rapidement.

Source : IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), le 16 juillet 2015.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Tatsuya // 08.08.2015 à 02h14

Ces enregistrements seront rendus publics juste après ceux des caméras de surveillance du Pentagone lors du crash du 11/09/2001.

50 réactions et commentaires

  • Tatsuya // 08.08.2015 à 02h14

    Ces enregistrements seront rendus publics juste après ceux des caméras de surveillance du Pentagone lors du crash du 11/09/2001.

      +118

    Alerter
    • TienTien ! // 08.08.2015 à 16h32

      Fort bien. Qui prouvera qu’il s’agit vraiment des originaux et non d’une habile fabrication faite à posteriori ? Le simple fait que ces enregistrements aient disparu immédiatement après le crash ne m’incite aucunement à croire ce qu’ils sortiront de leur chapeau !

        +6

      Alerter
      • BEYER Michel // 08.08.2015 à 16h57

        @Tatsuya fait une réflexion au 2ième degré….Les enregistrements du 11/09/2001 ne seront jamais publiés.

          +7

        Alerter
  • Rcool // 08.08.2015 à 02h16

    Et aussi, le fait que le rapport final des enquêteurs tardent, à mon avis ils n’ont pas encore trouvés la culpabilité des rebelles ! Pour l’instant on joue à la propagande!

      +33

    Alerter
  • Louis JULIA // 08.08.2015 à 02h30

    Les accusations américaines extrêmement rapides pointant les Russes dès après le crash, puis le brusque silence des mêmes Américains sont, à mon avis, extrêmement importants et s’apparentent fortement à un “Oups! Bon, qu’est-ce qu’on va dire, maintenant?”.

      +75

    Alerter
    • TienTien ! // 08.08.2015 à 16h50

      Non pas ” qu’est-ce qu’on va dire maintenant ? ” Mais plutôt: zut alors, il va falloir fabriquer de faux enregistrements, de fausses “preuves”, de faux rapports, etc…

        +19

      Alerter
      • Subotai // 08.08.2015 à 18h24

        Le truc rigolo et qui montre leur naïveté c’est qu’ils n’ont même pas été capable de monter un flan en Irak, alors en Ukraine… MDR 🙂

          +6

        Alerter
  • Noureiev // 08.08.2015 à 05h53

    La vérité connue des accusateurs ne semble pas aller dans le bon sens, celui qui valorise les braves. Car me semble-t-il on a tous les éléments pour une enquête des plus faciles et on fait beaucoup de mystères pour tenir la Russie à l’écart alors qu’ elle propose son aide. De plus on n’a jamais répondu à ses questions pour le moins essentielles et dont les réponses sont obligatoirement connues. En raisonnant par l’absurde on ne peut qu’en déduire que les accusés sont innocents, sinon ça se saurait. Il s’agit véritablement d’une enquête policière car il y a un coupable humain qui sait.

      +39

    Alerter
  • RAS // 08.08.2015 à 06h12

    Vous noterez que JAMAIS les Russes n’ont été formellement désigné comme coupable par les officiels de l’OTAN. Les communiqués ne parlent que de missiles russes !!! Bien entendu tous les missiles sur zone sont russes, mais le mal est fait et le doute n’est donc plus possible, missile russe = Russie !! Ils sont fort les diplomates tous de même ! ^^

      +37

    Alerter
    • dupontg // 08.08.2015 à 07h32

      on avait dejà la confusion URSS=USSR=Russie…
      les deux utilisent les memes lettres mais nulle part URSS ne fait reference à la Russie….
      “Union des republiques socialistes sovietiques”…
      pas plus de Russie là dedans que d’ukraine ou de georgie,mais l’amalgame est bien entretenu

      quant à staline il etait georgien et brejnev ukrainien.

        +3

      Alerter
    • benoit // 08.08.2015 à 19h08

      Ca montre en quelle estime ils tiennent la population quant à sa capacité d’analyse – et malheureusement ils savent ce qu’ils font : voir comment ils ont convaincu 75% des états-uniens que Saddam Hussein était à l’origine des attentats du 11/9 : par le passage en boucle de “11/9” et “Saddam Hussein”, dans la même phrase ou dans deux phrases juxtaposées.Et en ayant les médias le petit doigt sur la couture du pantalon pour cette vile propagande Et ca marche.

        +12

      Alerter
  • kiki // 08.08.2015 à 06h46

    Cette affaire a été le détonateur des sanctions. Souvenons-nous de la campagne de presse Murdoch et pas seulement lui. Cui bono ?

      +34

    Alerter
  • Vassili Arkhipov // 08.08.2015 à 06h55

    UJe ne suis pas d’accord quand il dit que des deux côtés c’est forcément une erreur. Ça l’est probablement mais les ukrainiens sont les seuls à avoir un mobile possible: abattre l’avion pour creer un choc psychologique, et déchaîner la communauté internationale contre les novorusses et les renforcer dans leur rôle.de “terroristes”,.tout ça tout ca. Donc pour les ukies la thèse de l’accident n’est pas.la seule possible

      +59

    Alerter
    • papy // 08.08.2015 à 07h59

      Et l’élément déterminant de ce dossier reste le changement de route du MH17 au-dessus du Donbass.
      Cet avion était passé 200 km plus au nord les 10 jours précédents … Pourquoi le contrôle aérien de Kiev l’a envoyé à cet endroit ce jour-là ?

        +46

      Alerter
      • Georges // 08.08.2015 à 22h40

        @ Papy

        Totalement d’accord avec vous.

        J’ajoute qu’il est un peu dangereux de s’embarquer dans cette logique de savoir qui a tiré.

        Pour moi, il y a aussi cette hypothèse. Les opposants au coup d’Etat voyaient leur population civile ainsi que leurs infrastructures essentielles bombardées par l’aviation des putschistes.
        Ils se défendaient et avaient réussi à abattre plusieurs avions.

        Les putschistes auraient dévié un avion de ligne pour cacher un avion de guerre dans son sillage (d’où l’absence d’éléments au dossier sur le comportement de la tour de contrôle des putschistes) afin de bombarder sans risque. Ce fait s’il était avéré serait gravissime. C’est l’équivalent d’un bouclier humain. Les opposants au coup d’etat auraient alors tiré le missile sur l’avion de guerre, mais le système étant guidé, il aurait pris l’autre avion en mire.

        De toute manière, c’est l’occident qui est responsable d’avoir provoqué ces événements et ensuite de n’avoir rien dit lors du massacre programmé en utilisant l’aviation.
        L’occident a pris parti pour de dangereux individus et en reniant complètement ses principes de base (bombardement de population civile, c’était bien la cause qu’on nous a servi pour expliquer l’intervention en Libye, avec d’ailleurs les conséquences désastreuses actuelles, mais c’est un autre sujet relatif aux compétences et aux désirs de la sphère des dirigeants).

          +6

        Alerter
        • AlainCo (@alain_co) // 09.08.2015 à 12h45

          tristement une hypothèse qui explique bien les comportements de chacun…
          les ukrainiens/us ne veulent pas qu’on sache la réalité.
          les novorusse/russes non plus…

          guerre de l’info autour de piles de mensonges qui rassurent leur camps.

            +0

          Alerter
    • Lt Anderson // 08.08.2015 à 14h18

      “abattre l’avion pour creer un choc psychologique”

      Exactement, pour faire oublier :
      – le mythe des snipers de maïdan d’origine “Berkut”, deux enquêtes durant la même période, l’une allemande et l’autre anglaise, pointaient clairement les insurgés,
      – le massacre d’Odessa (2 mai 2014),
      – les exactions de Pravy Sektor et des bataillons affiliés qui commençaient à être révélées.

      Après le drame du MH17, tout a été oublié, balayé.

        +29

      Alerter
      • passenger // 08.08.2015 à 21h44

        au même moment l’armée ukrainienne était aussi en très grande difficulté et demandait un cessez-le feu…

          +3

        Alerter
        • Lt Anderson // 08.08.2015 à 21h58

          Confirmé par Erwan Castel sur Meta TV.

            +0

          Alerter
    • Subotai // 08.08.2015 à 18h27

      Pour ça il aurait fallut planification centralisation et contrôle. Rien de tout ça n’existait, ni n’existe dans la révolution ukrainienne en cours.
      C’est le bordel.

        +0

      Alerter
  • Chevrier Michèle // 08.08.2015 à 07h26

    Comme ditdans ce crash, ça les arrange d’attendre pour designer les coupables sont déjà identifiés, il est probable qu’il s’agisse d’un acte terroriste.

      +4

    Alerter
  • Olposoch // 08.08.2015 à 08h12

    dans le cas de l’avion de la germanwing, il a fallu quelques jours et la diffusion des enregistrements, alors que les boites noires etaient en mauvais etat.
    Celles du mh17 etaient en bon etat, on peut raisonnablement penser que les enquêteurs connaissent la raison du crash depuis le debut, et les auteurs aussi…
    il doit y avoir une bonne ambiance avec les collègues ukrainiens

      +37

    Alerter
    • John // 08.08.2015 à 11h36

      Dans ce cas là les boites noires ne doivent pas donner beaucoup d’indications sur les causes du crash.

      Avant l’impact du missile , RAS, puis fin de l’enregistrement. En gros les boites noires vont donner l’heure où le missile a détruit l’avion.

        +2

      Alerter
      • joelim // 08.08.2015 à 15h02

        Je ne pense pas que les boites noires n’ont donné que l’heure où le missile a détruit l’avion et cela à cause des indices suivants :
        – selon les données russes l’avion a eu une trajectoire dérivante avant de tomber en morceaux
        – l’appareil est un mastodonte difficile à descendre d’un seul coup ; même un BUK qui toucherait à l’avant – ce qui reste à prouver – ne provoquerait pas la dislocation immédiate de la carlingue, et les boîtes continueraient d’enregistrer des informations significatives
        – la soi-disant enquête impartiale a simplement suggéré que rien d’intéressant n’était dans ces boîtes, presque en catimini et sans entrer dans le moindre détail (cela est pour moi hautement significatif)
        – le cockpit a semble-t’il été mitraillé au canon (quelque soit les missiles qu’il a reçu), on doit logiquement entendre les impacts sur la boîte idoine ; difficile de croire que la boîte ait cessé de fonctionner avant ces impacts (à moins qu’ils aient été instantanés mais alors ils paraissent singulièrement réguliers, comme des rafales de mitraillette)
        – le joli rapport d’enquête préliminaire qui ne dit pas grand chose utilise en première page une photo des restes du cockpit prise d’un angle précis qui ne permet pas de voir la régularité des impacts que l’on peut constater sur toutes les autres photos publiées (à ma connaissance) ; choisir celle-là est significatif d’une rétention d’information

        bon WE à tous

          +24

        Alerter
      • TienTien ! // 08.08.2015 à 16h44

        Pourquoi persister à parler de “missile” ? Pour bêler avec la presse mainstream ?

        Si missile Buk il y avait, comment se fait il que personne n’ait vu une trace caractéristique dans le ciel ? Les photos de la partie gauche du cockpit montrent clairement des impacts
        ronds de balles et non de schrapnels issus d’une tête de missile.

          +5

        Alerter
        • Ray // 09.08.2015 à 09h32

          Missile est un terme générique. Il couvre les missile sol-air mais aussi les missiles air-air.

            +2

          Alerter
    • Deres // 11.08.2015 à 18h08

      L’analyse des images par des spécialistes laisse peu de doute même si les enquêteurs sont toujours très prudents. L’avion a été frappé de face (avec destruction du cockpit) par un missile de gros calibre, ce qui correspond très bien au BUK qui est l’arme à haute altitude la plus commune dans le coin.

      Après, qui a tiré est plus compliqué. D’autant plus, que si c’est une boulette, ce qui est probable, il est fort possible qu’il y ait eu des tentatives de dissimulation dès le niveau le plus bas sans pour autant qu’il y ait complot coordonné.

      Voir le dossier sur ce sujet sur le site pour les analyses techniques.

        +0

      Alerter
  • passerby // 08.08.2015 à 08h26

    Si le même homme peut être premier ministre du Danemark, secrétaire-général de l’OTAN, et conseiller chez Goldman-Sachs, pourquoi voter?

    [Goldman Sachs embauche Anders Fogh Rasmussen]

      +55

    Alerter
  • Patrick Andre // 08.08.2015 à 08h41

    Et pourquoi l’autopsie du pilote (http://www.globalresearch.ca/another-mh17-cover-up-hiding-a-key-autopsy /5421386) n’a-t-elle pas été rendue publique ? Tout le monde a besoin de savoir ce qui était à l’intérieur de ce cadavre. Mais Wikipédia et les médias de masse ne montrent aucun intérêt pour cette question cruciale, là non plus…

    http://www.globalresearch.ca/another-mh17-cover-up-hiding-a-key-autopsy/5421386

      +26

    Alerter
  • Greco // 08.08.2015 à 08h43

    Je voudrais poser une question:
    J’ai vu avant 10 jours dans un journal que Poutine a licencié 110.000 foctionnaires russes par decret presidentiel à cause de problemes de l’economie russe.Puisque ca me parrait plutot de la propagande, est qu’il a une personne qu’il est mieux au courant que moi de l’actualité russe ,de confirmer ou non cette information,?
    Merci d’avance

      +3

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 08.08.2015 à 09h05

    s’il y avait des informations fiables qui prouvent que ce sont eux, les Etats-Unis en particulier se seraient empressés de les rendre publiques” : la première info qu’ils auraient pu rendre publique, c’est le motif du changement de route au-dessus de la Pologne. Un changement que ni les Russes et ni les rebelles n’ont pu provoquer eux-mêmes, et qui a conduit le MH17 pile poil au-dessus du Donbass…

      +47

    Alerter
    • AlainCo (@alain_co) // 09.08.2015 à 12h47

      ca pousse l’idée du bouclier humain, confrimé par des plaintes des civils avant l’affaire, que les sukhov tueur de chars se planquaient sous les avions civils…

      tous coupables.
      les un de bévues, les autres d’avoir mis en dangers de civils pour se protéger

        +1

      Alerter
  • Lithan // 08.08.2015 à 13h16

    Quand bien même ce serait les rebelles qui auraient abattus l’avion, il serait extrêmement compliqué de prouver qu’ils l’auraient eu fait intentionnellement.
    Comme il est dit dans les commentaires précédents, cette affaire était juste un prétexte pour les Occidentaux pour déchaîner leur rage envers la Russie et de tenter de l’affaiblir avec des sanctions qui ont eu pour effet l’inverse de la situation espérée (ce sont les punisseurs qui se retrouvent les plus touchés par leurs propres sanctions !!).
    Si chaque fois qu’un avion de ligne a été abattu par erreur par l’armée nous aurions du prendre des mesures de rétorsions, l’Ukraine aurait du être sanctionnée pour avoir tiré sur un avion de ligne Israélien en 2001 et les Etats-Unis pour avoir fait de même avec un engin Iranien au début des années 1990…

      +14

    Alerter
  • Lt Anderson // 08.08.2015 à 14h00

    Il aurait fallu poser la question à M. Jean-Vincent Brisset sur la “qualité” de l’enquête de Bellingcat aka Eliot Higgins.

      +4

    Alerter
  • georges glise // 08.08.2015 à 15h02

    les usa et l’europe ont maintenu et renforcé l’otan, alors que le pacte de varsovie a été dissous; la doctrine reagan perdure, la russie reste pour eux l’empire du mal. on peut l’accuser de tout et de n’importe quoi, ça ne mange pas de pain et c’est un bouc émissaire commode, des gens comme bhl stigmatisent tous les jours la russie et poutine en particulier.

      +12

    Alerter
  • Lt Anderson // 08.08.2015 à 19h23

    Mon point de vue sur le missile 9M317 ou 9M38 :
    1- ces missiles sont à guidage radar,
    2- ces missiles abordent leurs cibles par en-dessous,
    3- par en-dessous car “éblouis” par l’écho radar le plus intense pour ce type d’avion : l’intersection aile-fuselage contenant souvent un réservoir de carburant de grande capacité formant une masse énorme.

    Donc :

    Si le MH17 était la cible principale du missile alors l’avion aurait été pulvérisé où seuls l’empennage arrière et quelques bouts d’ailes auraient été préservés.
    Mais ce n’est pas le cas, de larges sections de la cellule ont été préservées dont certaines ont fini de se consumer au sol.

    Si on part du principe que le missile a frappé de côté, scénario présenté lors de la conférence de la société Almaz-AnteÏ, alors cela signifie que le MH17 n’était pas la cible principale et que les détecteurs de proximité du missile auraient activé la charge militaire, perturbés par la présence d’un deuxième avion sur sa trajectoire d’interception.

      +6

    Alerter
  • Louis Robert // 08.08.2015 à 19h26

    “Ils l’auraient fait savoir…” — Mais comme les rebelles ne le sont pas… les USA ont tenté et tentent encore désespérément, mais bien en vain, de le faire croire. Voilà comment l’Empire écrit l’Histoire… D’où l’intérêt de “The Untold History of… ” whatever.

      +2

    Alerter
  • David D // 08.08.2015 à 20h44

    Je lis plus haut dans les commentaires que la symétrie qui veut que quel que soit le camp responsable il s’agissait d’une erreur n’est pas exacte, car les ukrainiens ont pu avoir un mobile à la différence des novorossiens.
    Attention, je n’analyse pas ainsi les choses et sur la responsabilité quelque chose passe à l’as, et je l’ai vu venir dès le départ.

    La responsabilité de l’Ukraine, de Kiev donc, est engagée, car elle a laissé survoler son espace aérien. Dans une situation de procès normale, c’est le jugement qui s’abattrait sur l’Ukraine et qui en ferait la criminelle.
    Et ça il n’y a pas besoin d’une longue enquête pour déterminer si c’était de la responsabilité de Kiev ou des insurgés d’informer les compagnies aériennes des risques et de fermer son espace aérien. Le crime, il est là. A force de chercher à répondre à ce qui nous échappe, qui a tiré sur cet avion, on se détourne d’une responsabilité indéniable de l’état ukrainien.
    La compagnie malaisienne a aussi une responsabilité engagée, puisque ses avions survolaient l’Ukraine en conflit. Le cynisme de ces survols pour des raisons de coût pose question.
    Qui a tiré ? Je n’en sais rien, mais autant quand la nouvelle était chaude je me disais que c’était du cinquante-cinquante, autant je me dis que là c’est forcément les ukrainiens vu le rétropédalage des accusateurs qui ont perdu en verve et essaient de rendre la poursuite du procès aussi secrète que les négociations du Tafta.
    Médiatiquement, il faudrait quand même leur rappeler la responsabilité criminelle ukrainienne dont on est sûrs, car ça les emmerdera un sacré coup, vu qu’ils ne sont pas disposés à dire qui a tiré preuves sérieuses à l’appui.

      +12

    Alerter
  • ponsov // 08.08.2015 à 22h09

    Aprés analyse de ce qui se dit sur ce crash, et surtout le travail de contre-vérité remarquable de ce site face à Eliot Higgins.

    Si on raisonne froidement, l’idée maitresse c’est que le fait de descendre cet avion est en plus du drame humain un suicide politique, donc soit c’est une erreur d’identification soit c’est un coup monté pour faire porter le chapeau à l’adversaire.
    1) Si c’est une erreur d’identification, un sukhoi ukrainien utilisant le tir direct d’abord rafale puis missile air-air ensuite il aurait quand même vu qu’il s’agit d’un gros avion civil.

    2) si c’est une erreur d’identif suivit d’un tir BOUK 1 ou 2 c’est quand même bizarre car quelle serait la menace d’un avion volant à plus de 10000 mètres d’altitude pour les bélligérants sachant que ni les Ukrainiens ni les rebelles ne disposent de Stratoforterresse que je sache.

    En plus utiliser un bouk pour détruire un sukhoi qui harcèle une position c’est quand même un moyen riche en plus du fait que c’est un système d’arme dissocié qui nécessite un niveau technique et des hommes formés.
    Donc pour moi la thèse de l’erreur me parait peut évidente.

    4) Certains sites pensent que c’était l’avion de Poutine qui revenait de signer un contrat au Brésil qui aurait été visé , ce qui aurait permis à kiev de faire un coup de génie: abattre le Russe et faire porter le chapeau aux séparatistes, cela parait folko mais au moins il y a un motif valable.

    5) un oligarque ukrainien aurait fait dévier l’avion pour le faire descendre par un avion ou en esperant que les séparatistes le fassent ce qui semble aussi tenir la route.

    6) les séparatistes pour montrer qu’il maitrisent le ciel decendent l’avion mais bon ils se mettrai tout le monde à dos donc cela parait improbable.

    Ce que l’on sait, c’est que les 2 camps ont falsifier les données, que l’Ukraine refuse de donner les conversations entre le pilote et la tour de contrôle, que Mary Harf secrétaire américaine refuse de prendre en compte les preuves de l’armée russe et que la commission chargée de l’enquête comprend des ukrainiens mais pas de russes.Le peu de déclarations de cette commission nous dit que l’analyse des boîtes noires prouve que la thèse du missile est quasi-confirmé (SIC), pourquoi ne pas rechercher des fragments de métal dans la carcasse et les comparer avec les munitions du canon d’un sukhoi par exemple? Comment se fait il que les supers preuves américaines ne soient pas exposées, comment se fait il que personne n’ai vu les 35 km de fumée blanche que laisse ce genre de missile? etc etc etc

    Pour moi l’avion a été abattu volontairement par un avion de chasse rafales+missile.

      +15

    Alerter
    • Lt Anderson // 09.08.2015 à 11h29

      “Pour moi l’avion a été abattu volontairement par un avion de chasse rafales+missile.”

      Il faudrait poser la question au Capitaine Voloshin.

        +1

      Alerter
      • ponsov // 09.08.2015 à 22h14

        Dans ce cas la ,il semble que vous ayez des informations essentielles donc à vous de proposer un scénario trop facile d’envoyer des piques avec des liens plus ou moins bidons il faut mouiller le maillot parfois mais bon…

          +1

        Alerter
        • Lt Anderson // 10.08.2015 à 11h14

          Des liens aussi bidons que ceux du blog Bellingcat?

            +0

          Alerter
          • ponsov // 10.08.2015 à 18h25

            Concernant bellingcat, le billet du 5 aout et le travail de recherche montre que Bellingcat c’est du bidon sur l’Ukraine au moins.

              +1

            Alerter
  • René Fabri // 08.08.2015 à 22h16

    Une explication simple n’existe pas.

    Celui qui a appuyé sur le bouton déclenchant l’arme destructrice porte une responsabilité énorme. Ce coupable sera difficile à trouver car l’avion se trouvait à portée des armes des deux camps.

    Mais, il faut aussi prendre en compte des facteurs secondaires :

    – Le changement de route est suspect. Il est au maximum d’une quarantaine de kilomètres, et pas d’une centaine de kilomètres comme c’est dit de te temps en temps, mais cet écart est tout de même anormal.
    – Le plan de vol initial est insensé, car il fait survoler des zones de combat. Et plusieurs compagnies sérieuses, dont Air France, avaient ce genre de plan de vol.
    – Les autorités ukrainiennes de l’aviation qui ont attendu qu’un Antonov soit abattu pour fermer une partie de l’espace aérien, et en plus, une zone d’exclusion trop petite par rapport aux risques réels.
    – Les bombardements fréquents à cette époque par des avions militaires ukrainiens qui tuent des civiles sont scandaleux même s’ils émeuvent moins que le crash du Boeing.

    Et la dernière rumeur, qui m’a stupéfié :

    – Le camouflage des identifiants des avions militaires ukrainiens, notamment en utilisant des identifiants d’avions civils (je vais essayer de vérifier ça).

      +6

    Alerter
    • ponsov // 08.08.2015 à 22h44

      Pour rené fabri@

      Vos compléments d’informations sont utiles cependant j’attire votre attention que l’Ukraine a dérogé au principe de l’OACI en disant que le survol du territoire n’était pas recommandé mais possible pour les avions volant à plus de 10000 , des parties civiles allemandes ont porté plainte contre Kiev, quant à “Une explication simple n’existe pas” cela ne veut pas dire grand chose, les familles des victimes attendent au contraire une explication simple de ce qui c’est passé, il faut proposer des scénarios et les affiner au fur et à mesure, en 2015 avec les moyens techniques dont on dispose ce n’est pas normal qu’au bout d’un an passé on ne sache rien ou presque au niveau technique j’entends.

        +7

      Alerter
      • LAD // 08.08.2015 à 23h43

        Hélas je crois que les familles des victimes n’auront jamais d’explications. Cela fait déjà 1 an passé et toujours rien ? Cela montre bien que la volonté n’y est pas ou à l’inverse, cela montre une volonté de ne pas trouver le(s) responsable(s).
        Cette histoire risque de finir aux oubliettes des énigmes de l’Histoire … sauf pour les familles et amis des victimes bien entendu.

          +3

        Alerter
        • ponsov // 09.08.2015 à 22h19

          Non, la volonté de créer un tribunal par les anti-russes prouvent qu’ils veulent la vérité sauf que ce ne sera pas forcément la bonne…

            +2

          Alerter
  • gerard Colin // 10.08.2015 à 18h40

    Les commissions d’enquête n’ont qu’un seul objet, celui d’endormir le sens critique pour laisser champ libre à la propagande euro-atlantiste.

      +2

    Alerter
    • Deres // 11.08.2015 à 18h15

      Le but d’un BEA est de trouver les causes des accidents pour éviter qu’ils ne se reproduisent, aps de trouver des coupables. Le rapport préliminaire est donc en fait déjà conclusif : l’avion a été abattu par une arme de guerre donc il faut mieux identifier les zones de guerre et ne pas les survoler. Leur mission est terminé. Le reste c’est de la politique.

      Les VRAIS COUPABLES sont les pays occidentaux qui en continuant à dire que les ukrainiens faisait juste des opérations de police, laissaient donc les compagnies aériennes et leurs ressortissants survolés la zone alors que des avions de chasse opéraient tous les jours activement en dessous d’eux. C’est en niant l’existence d’une zone de guerre en Ukraine que l’on a tué ces pauvres gens qui dans les faits faisaient du tourisme dans un pays en guerre.

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications