Les Crises Les Crises
2.décembre.20162.12.2016 // Les Crises

[Vidéo] Aude Lancelin : une journaliste virée à la demande de François Hollande

Merci 11
J'envoie

Source : Youtube, Aude Lancelin, 12-10-2016

capture-decran-2016-11-30-a-10-17-39

« Le héros journalistique […] est toujours un supplétif de la Bourse, de la Maffia ou de l’État.
Il se rêvasse toujours en conseiller du Prince et c’est pourquoi il est l’ennemi des vérités indésirables, chargé simplement d’aider à passer le temps de la liberté dictatoriale du marché.
Quand un journaliste accepte de mettre le doigt sur une dés-information, c’est toujours finalement au service d’une autre idée de l’État et de la marchandise comme si les aventures vénales de la pègre capitaliste et de sa dette intarissable pouvaient nous engager ailleurs que sur les chemins de nouvelles affaires suspectes toujours plus louches.
C’est pourquoi, ce qu’il voit, il ne le regarde que pour ne point voir où cela mène car s’il s’y rendait, il deviendrait non seulement non-recommendable mais complètement infréquentable. »
Francis Cousin, L’Être contre l’Avoir, 2012

« Le spectacle n’abaisse pas les hommes jusqu’à s’en faire aimer; mais beaucoup sont payés pour faire semblant. »
Guy Debord, Réfutation de tous les jugements, tant élogieux qu’hostiles, qui ont été jusqu’ici portés sur le film « La Société du spectacle », 1975

« Tôt dans ma vie, j’ai remarqué qu’aucun événement n’est jamais relaté avec exactitude dans les journaux, mais en Espagne, pour la première fois, j’ai lu des articles de journaux qui n’avaient aucun rapport avec les faits, ni même l’allure d’un mensonge ordinaire.
J’ai vu l’histoire rédigée non pas conformément à ce qui s’était réellement passé, mais à ce qui était censé s’être passé selon les diverses « lignes de parti ».
Ce genre de choses me terrifie, parce qu’il me donne l’impression que la notion même de vérité objective est en train de disparaître de ce monde. »
George Orwell, Réflexions sur la guerre d’Espagne, 1942

« On croyait jusqu’à présent que la formulation des mythes chrétiens dans l’Empire romain n’avait été possible que parce que l’imprimerie n’était pas encore inventée. C’est tout le contraire.
La presse quotidienne et le télégraphe qui répand ses inventions en un clin d’oeil dans tout le globe fabriquent plus de mythes en un jour qu’on ne pouvait en fabriquer autrefois en un siècle (et ces veaux de bourgeois les gobent et les diffusent). »
Karl MARX, Lettre à Kugelmann, 27 juillet 1871

« Le vrai […] a cessé d’exister presque partout, ou dans le meilleur cas s’est vu réduit à l’état d’une hypothèse qui ne peut jamais être démontrée.
Le faux sans réplique a achevé de faire disparaître l’opinion publique, qui d’abord s’était trouvée incapable de se faire entendre; puis, très vite par la suite, de seulement se former. […] Le spectacle organise avec maîtrise l’ignorance de ce qui advient et, tout de suite après, l’oubli de ce qui a pu quand même en être connu.
Le plus important est le plus caché.
[…] Jamais censure n’a été plus parfaite.
Jamais l’opinion de ceux à qui l’on fait croire encore, dans quelques pays, qu’ils sont restés des citoyens libres, n’a été moins autorisée à se faire connaître, chaque fois qu’il s’agit d’un choix qui affectera leur vie réelle.
Jamais il n’a été permis de leur mentir avec une si parfaite absence de conséquence.
Le spectateur est seulement censé ignorer tout, ne mériter rien.
[…] L’autre avantage que l’on trouve à dénoncer, en l’expliquant ainsi, une désinformation bien particulière, c’est qu’en conséquence le discours global du spectacle ne saurait être soupçonné d’en contenir, puisqu’il peut désigner, avec la plus scientifique assurance, le terrain où se reconnaît la seule désinformation: c’est tout ce qu’on peut dire et qui ne lui plaira pas.
C’est sans doute par erreur – à moins plutôt que ce ne soit un leurre délibéré – qu’a été agité récemment en France le projet d’attribuer officiellement une sorte de label à du médiatique « garanti sans désinformation » : ceci blessait quelques professionnels des media, qui voudraient encore croire, ou plus modestement faire croire, qu’ils ne sont pas effectivement censurés dès à présent. »
Guy Debord, Commentaires sur la société du spectacle, 1988

Source : Youtube, Aude Lancelin, 12-10-2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Darks67 // 02.12.2016 à 01h39

Ce n’est qu’une fois viré que les langues se délient, mais bravo quand même, il en faut plus comme cette dame pour pouvoir faire peut être un jour changer les choses, et enfin ce genre de choses ne passent dans les médias mainstream qu’en fin de quinquennat.

Notez que Bourdin comme a son habitude fait mine de tomber des nues, alors qu’il sait très bien ce qui se passe et ne rajoute rien.

37 réactions et commentaires

  • Darks67 // 02.12.2016 à 01h39

    Ce n’est qu’une fois viré que les langues se délient, mais bravo quand même, il en faut plus comme cette dame pour pouvoir faire peut être un jour changer les choses, et enfin ce genre de choses ne passent dans les médias mainstream qu’en fin de quinquennat.

    Notez que Bourdin comme a son habitude fait mine de tomber des nues, alors qu’il sait très bien ce qui se passe et ne rajoute rien.

      +69

    Alerter
    • LiV // 02.12.2016 à 14h01

      Bourdin sonne faux…Je me souviens encore de lui qui lors d’une de ces émissions était plus que parti pris envers Manuel Valls, il le défendait ou du moins calmait son invité quand ce dernier l’attaquait. C’était pathétique.
      Enfin…les médias servent bien leurs maîtres et quand ceux-ci tomberont ils tomberont avec. CQFD

        +16

      Alerter
  • Fritz // 02.12.2016 à 02h44

    “L’ensemble des médias sont maintenant sous la coupe du CAC 40… L’ensemble de l’information est maintenant délivrée par le CAC 40”
    (Aude Lancelin)

    Bonne analyse de la presse libre du monde libre, celle qui fustige les dictateurs Poutine et Castro.

    “François Hollande passe 30 % de son temps avec les journalistes”

    Désormais, il pourra passer 100 % de son temps avec eux/elles.

      +39

    Alerter
  • Martin // 02.12.2016 à 02h47

    Quel livre passionnant aurait pu écrire Madame Lancelin si elle s’était interrogée sur les raisons l’ayant amenée à agir de façon aussi grégaire et hypocrite que ses collègues des salles de rédaction durant ses vingt ans de carrière de “journaliste”. Quels mécanismes, quelles ambitions, quelle rétribution ont pu conduire une personne intelligente et cultivée – ce qu’elle est assurément – à se comporter de façon identique aux sinistres idiots qu’elle cloue au pilori dans son livre ? Incontestablement, il y avait la un vrai sujet,
    Le bouquin se borne hélas (hormis en son chapitre 4 “la domesticité publique” qui fait…quatre pages) à osciller entre le règlement de comptes sans intérêt (sauf pour le microcosme sans doute…) et la mise en exergue des “rebellions”, assez dérisoires, de l’auteur contre ses employeurs (elle a décliné une invitation à diner d’un “ami du journal”, quelle force de caractère).
    Le livre de la lâcheté journalistique qui conduit le plumitif ‘à anticiper les attentes supposées des actionnaires (…) sans qu’aucun ordre n’ait été formellement donné” (page 35) reste donc à écrire… Peut être madame Lancelin trouvera t’elle, avec le recul, le courage de s’y atteler.

      +44

    Alerter
    • Lysbeth Levy // 02.12.2016 à 06h48

      Oui bon c’est vrai qu’elle aurait pu dès le début en parler sous un autre nom de plume, ici il semble qu’elle a finit de dire sa vérité juste parce qu’elle a perdu sa place. Ce n’est pas d’aujourd’hui que le journalisme mis en laisse existe et qu’il fait des ravages. C’est un peu facile pour Aude Lancellin de le faire par vengeance ou par dépit mais c’est déjà ça quand on voit le total contrôle de l’oligarchie sur des journalistes qui ne se donne plus la peine de faire leur travail mais ne sont qu’une “chambre d’enregistrement” de la parole des puissants et de l’élite. Quand aux salaires de ces “laquais”, je me demande combien gagnent ils a ne faire que rapporter la parole des Maitres du monde ? Leurs émoluments doivent être à la hauteur de leur servitude” mais combien doivent gagner les “chiens de garde” des médias dominants ?

        +19

      Alerter
      • Jmk011 // 02.12.2016 à 11h36

        D’après ce que j’ai lu (dans un journal TV !) le “grand” JP Pernaud gagnerait environ 40.000 euros par mois (ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres), donc ceci explique en grande partie cela.

          +12

        Alerter
        • Pierre T // 04.12.2016 à 00h53

          Mon cher, travaillant dans le monde du spectacle, je suis en mesure de vous affirmer que les émoluments de ces sinistres personnages sont bien plus élevés que cela…d’autant plus que, plus on est connu, moins on paye (l’hôte étant flatté et espérant par ce biais recueillir une “notoriété” discutable)

            +3

          Alerter
      • sassy2 // 02.12.2016 à 15h34

        il me semble qu’on en a parlé ici, peut etre pas avant qu’elle se fasse virer.
        il était aussi question de pressions exercées sur son conjoint.

          +2

        Alerter
    • gracques // 02.12.2016 à 07h13

      Ne vous serait il pas venu a l’esprit que si elle a été virée c’est justement parcequ’elle ne se comportait pas comme ses patrons s’y attendaient ?
      Si elle a été virée c’est bien parceque elle a essayé d’infléchir la “ligne politique” du nouvel obs .
      Son énorme défaut n’est pas tant qu’elle ne soit pas aux ordres , c’est qu’elle n’a pas “compris la ligne” , alors que M Bourdin , l'”homme libre’ ne craint rien lui , il n’imagine meme pas sortir du cadre tant celui ci lui parait evident et tres confortable.

        +32

      Alerter
      • Jep // 02.12.2016 à 12h23

        Il est vrai que bourdon reste quelques fois sur ses réserves mais il attaque tout les politiciens. Je me souviens encore de l’interview avec Valls, il ne lui a pas fait de cadeau. Mais il est vrai qu’à force de mensonge et de propagande, on ne croit plus les médias et moi le premier…

          +2

        Alerter
      • dvd // 04.12.2016 à 11h16

        wikipedia apporte un debut de reponse: elle est la compagne de Lordon. une relation avec les nuits debout, la couverture mediatique et ce compagnon?

          +1

        Alerter
    • apero // 02.12.2016 à 19h22

      @Martin
      AL répond elle-même à la question dans l’itw de bourdin : les journalistes ne sont pas tenus à l’héroïsme, et elle non plus. Vous auriez voulu quoi, qu’elle se comporte en chevalier blanc et se fasse virer de l’obs au bout de 6 mois pour insubordination? Le livre n’aurait jamais existé…

      Ensuite, vous affirmez qu’elle s’est comportée de façon aussi odieuse que ses ex-collègues (joffrin, dély, daniel, minc, croissandeau, etc), qui ont menti, trahi et comploté pendant des années. Vous étiez à l’obs, vous avez des témoignages de tout ça, ou ça sort de votre imagination?

      Et je ne suis pas d’accord avec vous : les règlements de compte sont tout à fait passionnants, le psychodrame du vote le pen au sein du journal en 2002, les coulisses de l’affaire botul ou todd sont les moments les plus passionnants du livre. C’est surtout le premier tiers qui est ennuyeux pour qui n’a pas connu de près les années 60-70-80.

        +5

      Alerter
      • Martin // 04.12.2016 à 14h08

        @ apero

        1/ Il ne s’agit pas de faire preuve d’héroïsme mais d’être pourvu d’un strict minimum en matière d’éthique. Le cadre bancaire qui accepte de commercialiser des produits financiers toxiques, et donc de ruiner ses clients, comme le salarié d’un grand groupe de BTP (au hasard…) qui “achète” des élus locaux pour faciliter la conclusion de marché, et entretient donc un vaste système de corruption, ne font, eux aussi, qu’obéir aux ordres par peur de perdre leur place.En quoi seraient ils plus tenus à “l’héroïsme” qu’un journaliste ?

        2/ Je n’ai pas parlé de comportement “odieux” mais de lâcheté individuelle (au demeurant ni Minc, ni Daniel, n’étaient “collègues” de madame Ancelin sauf à confondre employeurs et employés ). Et nul besoin d’avoir été à l’Obs pour l’affirmer….puisque Madame Ancelin écrit noir sur blanc dans son livre comment elle a (nolens volens bien sûr…) docilement collaboré à l’entreprise de désinformation de ses actionnaires…

          +0

        Alerter
    • Dominique // 03.12.2016 à 15h32

      « si elle s’était interrogée sur les raisons l’ayant amenée à agir de façon aussi grégaire »
      Elle n’a pas pu se départir de cet instinct lors de cette interview lorsqu’elle nous sort candidement « Je pensais que François Hollande s’occupait de la Syrie ». Si elle pensait que Normal premier a quelque considération pour le peuple syrien, elle avait urgemment besoin d’être réveillée.

        +2

      Alerter
  • Tim // 02.12.2016 à 05h37

    Si vous êtes abonné, j’avais aussi écouté une émission sur la chaine de radio en ligne de “La bas s’y j’y suis”. Dont voici le lien!
    http://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/victoire-d-aude-lancelin-contre-les-pompeux-cornichons
    C’est juste un complément d’info et d’interview…
    Bonne soirée

      +10

    Alerter
  • Fabrice // 02.12.2016 à 06h57

    Précision : bien sûr aujourd’hui on elimine pas forcément physiquement les gens on se contente de les éliminer économiquement, professionnellement et socialement mais au fond on retrouve les mêmes réflexes qui amenèrent beaucoup à fermer les yeux en souhaitant ne pas être le prochain.

      +29

    Alerter
  • vlois // 02.12.2016 à 08h35

    – Le maître de l’Elysée a t’il été dénoncé par les ONG (Amnesty, autres…) pour s’en être pris aux journalistes ?
    – Les programmes de subventions du régime de Hollande envers la presse écrite doit-il être compris comme une entreprise douteuse envers les millionnaires par exemple pour soutenir la propagande d’Etat (occupé)?

      +11

    Alerter
  • openmind // 02.12.2016 à 08h57

    Je trouve admirable de courage et d’ouverture d’esprit que le blog cite Francis COUSIN.

    Merci Olivier

    Allez donc écouter les conférences de cet homme, c’est intellectuellement une jouissance de l’être profond même s’il manie les concepts avec profusion, c’est plus que délectable et stimulant.

      +8

    Alerter
    • Marco // 02.12.2016 à 14h51

      Oui, tout a fait d’accord au sujet de Francis Cousin.
      Je conseille de l’ecouter meme si c’est un peu dur pour ceux qui comme moi ne manient pas tous les concepts.
      Écouter absolument “L’être contre l’avoir”, mais autres conférences aussi.
      Une “petite” lecture du Capital peut aider.

      Pour la dame, même si elle est la compagne d’une personne que j’apprécie par ailleurs, je garderai mes pensées pour tous ceux qui se font virer par paquets de douze, ceux qui pour une chemise déchirée sont condamnes a de la prison, ceux qui vont se geler cet hiver même s’ils ne sont pas a la rue, ceux qui ne demandent plus rien car demander est redevenu un luxe qui se paye cash.

        +8

      Alerter
  • pepeben // 02.12.2016 à 10h10

    je vous propose d’écoute cette “hymne” car tout mouvement a besoin d’un chant pour se donner du courage….

    https://www.youtube.com/watch?v=6yJj_Mltb9c

    bonne ecoute et bonne lecture

      +4

    Alerter
  • lilitte // 02.12.2016 à 10h19

    J encourage vivement les lecteurs de ce blog à lire le livre d aude lancelin .L écriture se savoure et le contenu est malheureusement grave pour la vie de notre démocratie.
    J espère que les journalistes le liront pour de vrai , ils en ont besoin avant qu il ne soit trop tard pour eux .Mais j ai l impresssion que les têtes de gondole qui sqattent toutes les antennes se croient intouchables !!!!

      +6

    Alerter
  • luline // 02.12.2016 à 10h23

    Cela ne vous rappelle rien: une caste au pouvoir qui ne veut rien céder ; un peuple qui a faim et qui gronde ; et puis l’étincelle et tout bascule jusqu’à la terreur ; après un chef qui rétablit l’ordre…

      +8

    Alerter
  • kasper // 02.12.2016 à 11h13

    le licenciement d’Aude Lancelin c’est le Niagara qui finit de pulveriser le vase. La seule chose qui me faisait encore voir Flamby avec un peu de compassion compare a son nabot de prédécesseur, c’etait que – croyais je – il s’abstenait de faire virer les journalistes deplaisants.

    Bon, ben au temps pour moi.

    Au moins il a eu la clairvoyance se tirer avant de se faire jeter, lui.

      +8

    Alerter
  • Jmk011 // 02.12.2016 à 11h14

    C’est très bien tout ça (enfin,façon de parler), mais voir dans cette emission Bourdin prendre la défense de la presse libre et indépendante, là ça devient complètement ubuesque.

      +9

    Alerter
  • nente // 02.12.2016 à 11h16

    Pas grave,Hollande s’est autoviré,à la demande générale,pieds nickelés Vallaud Belkacem,le Fol,et Touraine mis à part…justice immanente….le Snobs va pouvoir la réembaucher.C’est le spleen doctor de Hollande qui doit avoir mal à la tête!

      +2

    Alerter
  • Louis Robert // 02.12.2016 à 11h42

    On nous le montre crûment ici, aveuglement et complicité sont les colonnes maîtresses qui soutiennent l’édifice.

    Aveuglement — Je ne supporte plus ce risible ton Bourdin: “PAS POSSIBLE! MAIS C’EST PAAAAA VRA-AI-AI-AI….!!!”. Comme si l’homme ignorait tout de ce que Toulmonde sait depuis toujours…

    Complicité — faut-il donc 20 ans de “métier” pour se rendre compte de ce qu’est véritablement ce milieu, comment il opère et à quoi il sert? Faut-il qu’on nous mette à la porte pour que survienne, enfin, le Grand Éveil?

    Tout cela continue parce que nous fermons les yeux et que nous sommes dépourvus de cette force morale qui fait dire catégoriquement “NON!” au pouvoir et en assumer les conséquences.

    J’oubliais… Adorable, ce “Nul n’est tenu à l’héroïsme!”

    Quand la vérité meurt, la tromperie et le mensonge se généralisent, certains en viennent à croire que l’intégrité est héroïsme!

      +13

    Alerter
  • Xero // 02.12.2016 à 11h49

    Pouvons nous permettre d’y voir une guerre à l’image entre SFR (Drahi, RMC, BFM) et Free (Niel, Le Monde, l’Obs).
    Bien que le contenu soit totalement vrai, il est drôle de voir cela surtout avec un Jean Jacques Bourdin essayant de convaincre son monde de sa liberté. Aurait-il fait de même si cela concernait une édition appartenant à Atlice? ou bien cela ne concerne-t-il que les groupes concurrents de son patron? Je me permets d’y douter.

      +2

    Alerter
  • Eric Buren // 02.12.2016 à 12h43

    En France, la bascule a été réalisée au debut des les années 90, lorsque les journaux ont cessé de vivre de leurs lecteurs, et de laisser 40 a 70 % de leur chiffre d’affaire a la publicité, 4 où 5 centrales d’achat publicitaire et une dizaine d’annonceurs clés dans 7 où 8 secteurs centraux (banque, assurance, luxe, automobile, lessiviers, alimentaire, etc.).
    Ce fut la marque d’une incompétence et d’une démission.

    Que dire de cette jeune femme ? Son cas n’a pas soulevé l’indignation des professionnels. Elle a glissé et partie comme elle est, elle ne retrouvera plus jamais un job équivalent.

    Alors Hollande? On en fait un “être humain” digne avec son renoncement obligé: il a ruiné la vie de cette femme et s’en fout. Une ord**e.

      +6

    Alerter
  • Eg.O.bsolète // 02.12.2016 à 12h52

    Le naufrage du journalisme moderne est total, et la défiance qui va avec, presque anecdotique.

      +6

    Alerter
  • Gérard // 02.12.2016 à 13h46

    Merci à tous ceux qui nous font prendre conscience, entre autre, de tous les aspects du mirage de l’information mainstream, ce faisant, ils nous apprennent la nécessité de réfléchir, de penser, de discriminer, par nous même, c’est cela qui est important, pour nous les masses (pour moi en tout cas qui en fait partie).
    Quand on s’élève peu à peu de ce mirage, la vision de ce dernier est consternante, mais pleine d’espoir car s’il s’est dissipé pour moi, pour vous , comme une tache d’huile, il se dissipera aussi pour les autres et se dissipera pour d’autres encore, jusqu’à ce que les masses réveillées à leur tour fassent les choix politiques les plus adaptés à leurs vrais besoins.
    Merci OB pour l’ensemble de ton oeuvre 😉

      +8

    Alerter
  • theuric // 02.12.2016 à 13h52

    Comme vous le voyez, c’est tout simple mais le résultat est explosif.
    Quasiment à chaque fois que j’en parle je reçois de réponse un magnifique silence.
    Alors, certes il y a une censure d’état et une censure oligarchique, mais nous-même ne serions-nous pas non plus des censeurs?
    La censure n’est-elle pas généralisée?
    Jusqu’à quel point le colonisé n’adore-t-il pas son colonisateur, même s’il l’écrase à coup de talon?

      +2

    Alerter
  • Francesc Pougault // 02.12.2016 à 16h03

    cette personne, si elle pense avoir perdu son emploi abusivement, si elle pense que ses conditions de travail étaient devenues insupportables, qu’elle assigne donc som employeur devant la juridiction prud’hommale. Tout le reste est du baratin.

      +4

    Alerter
  • scrongneugneu // 02.12.2016 à 19h53

    La chaine de propagande est toujours la même :
    Les Banques possèdent les Médias
    Les Médias possèdent les Politiques
    Les Politiques possèdent les Citoyens

    En France tout à commencé dans les années 80 ( extrait ):

    “Le 4 avril 1987, Francis Bouygues soupire d’aise : son groupe de bâtiment et travaux publics (BTP) vient d’obtenir le contrôle de la chaîne TF1, privatisée par le gouvernement français. « Francis avait le plus grand mépris pour les politiques, qu’il savait pouvoir acheter, rapporte l’un de ses proches. Avec une chaîne de télévision, il comprend qu’il n’aura plus à les solliciter, mais que ce sont eux qui viendront manger dans sa main. » Le rapport de forces entre le monde politique et celui des propriétaires de médias vient de s’infléchir.”

    L’article complet pour les abonnés au “monde diplomatique” ( une filiale rédactionnellement indépendante du Groupe Le Monde ):
    https://www.monde-diplomatique.fr/2008/07/RIMBERT/16072

      +8

    Alerter
  • LBSSO // 02.12.2016 à 20h51
  • amer // 02.12.2016 à 22h16

    Finalement, ceux qui “savent” seront toujours minoritaires face à la masse de ceux qui ignorent les dessous des faits relatés par la presse officielle. Ainsi va donc le monde où l’ignorance est un instrument dont use le pouvoir pour “endormir” le citoyen lambda.

    Je trouve cette citation de Balzac bien appropriée :

    “Il y a deux Histoires : l’Histoire officielle, menteuse qu’on enseigne, l’Histoire ad usum delphini puis l’Histoire secrète, où sont les véritables causes des événements, une histoire honteuse.”

    Illusions perdues (1837-1843) de 

    Honoré de Balzac

      +5

    Alerter
  • Nanker // 04.12.2016 à 11h06

    Mme Lancelin joue les naïves : elle sait pourtant que lorsqu’on intègre une grosse structure de presse on cesse d’être journaliste pour devenir attachée de presse du Système.
    Le journalisme on le pratique dans de petites structures, financièrement toujours sur le fil du rasoir, comme le Diplo, Politis ou Fakir.

    A L’Obs au Monde et dans les autres “grands” titres on a des notes de frais et on voyage en 1ère classe mais il faut savoir se boucher le nez et écrire ce qu’on attend de vous…

    C’est pourtant simple : même les élèves en 1ère année d’école de journalisme ont compris comment le Système marche. Alors l’indignation de Mme Lancelin me paraît un peu bidon…

      +1

    Alerter
    • lvzor // 04.12.2016 à 16h43

      “Tabou ?”

      Ahlala, ne sois pas parano Lysbeth ! C’est juste que le ministère concerné (je crois que c’est le Ministère des Charlies et de la Liberté d’Expression) est un peu en retard pour fournir les éléments de langage, alors même que les propriétaires des médias n’ont eu aucun tweet sur cette affaire, d’où aucune consigne aux rédactions…

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications