Fantastique…

Source : TSA Algérie, 26-09-2017

L’Arabie saoudite menace de représailles économiques les pays qui soutiendraient le projet d’enquête internationale sur le conflit au Yémen présenté devant la Commission des droits de l’Homme de l’ONU, dans une lettre dont l’AFP a pris connaissance mardi.

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, le Jordanien Zeid Ra’ad Al Hussein, a appelé à plusieurs reprises à la création d’une commission d’enquête internationale sur les violations des droits de l’Homme au Yémen, où l’Arabie saoudite intervient militairement contre les rebelles houthis avec ses alliés du Golfe depuis le printemps 2015.

Un projet de résolution néerlando-canadien, présenté lors de la session de la Commission qui s’achève vendredi, prévoit la création d’une enquête sous l’égide de l’ONU.

“L’adoption du projet de résolution présenté par les Pays-Bas et le Canada devant la Commission des droits de l’Homme pourrait affecter de façon négative les relations bilatérales économiques avec l’Arabie saoudite”, prévient le royaume saoudien dans cette lettre.

Ryad, qui “n’acceptera pas” une telle résolution, appelle de son côté à soutenir l’enquête menée par son allié yéménite, qui selon les Nations unies manque de crédibilité.

Pour John Fisher, directeur à Genève de l’ONG Human Rights Watch, la menace saoudienne est “honteuse”.

“Il est scandaleux que l’Arabie saoudite cherche à utiliser les menaces de sanctions économiques et politiques pour intimider les pays et les inciter à ne pas soutenir une enquête internationale qui pourrait mettre un terme aux violations” des droits de l’Homme, a-t-il déclaré à l’AFP.

“Les forces de la coalition (emmenée par Ryad) ont bombardé des hôpitaux, des marchés, des maisons, des cérémonies funéraires. Il est temps que la communauté internationale dise +ça suffit+”, a-t-il ajouté.

Sollicitée par l’AFP, la mission saoudienne à l’ONU à Genève n’était pas disponible dans l’immédiat.

La guerre au Yémen oppose des forces pro-gouvernementales, soutenues par l’Arabie saoudite et ses alliés arabes et regroupées dans le Sud, à l’alliance entre Houthis et l’ancien président Ali Abdallah Saleh, qui contrôlent la capitale et le nord du Yémen depuis septembre 2014.

Plus de 8 500 personnes ont été tuées et près de 49 000 autres blessées depuis le début du conflit, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Plus de 17 millions de Yéménites sont confrontés à des pénuries alimentaires et une épidémie de choléra a fait plus de 2 100 morts depuis avril.

Source : TSA Algérie, 26-09-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

16 réponses à Yémen : Ryad menace de représailles les pays soutenant un projet d’enquête internationale, par AFP

Commentaires recommandés

Kaki Le 07 octobre 2017 à 07h29

Israël et Arabie saoudite, deux visions du monde voués à disparaitre, il y aura du remou mais je pense que les peuples israéliens et saoudiens sortirons grandi une fois un nouveau rabbin yzak. Point commun entre ces deux pays, une symétrie idéologique parfaite, un rejet constant de l autre et une volonté expansive.

  1. Kaki Le 07 octobre 2017 à 07h29
    Afficher/Masquer

    Israël et Arabie saoudite, deux visions du monde voués à disparaitre, il y aura du remou mais je pense que les peuples israéliens et saoudiens sortirons grandi une fois un nouveau rabbin yzak. Point commun entre ces deux pays, une symétrie idéologique parfaite, un rejet constant de l autre et une volonté expansive.


    • Christian Gedeon Le 08 octobre 2017 à 01h32
      Afficher/Masquer

      Marre de lire ce genre de choses….symétrie parfaite? Mais vous délirez la,non? Il y a en Israel meme deux millions d’israéliens,citoyens et arabes. Combien y a t il de juifs ou de chrétiens en Arabie citoyens du pays? Ne cherchez pas,c’est zéro. Et puis zut,arrêtez donc de mettre Israël à toutes les sauces, c’est insupportable et pour tout dire caractéristique. Symétrique ? Vous avez dit symétrique?


    • Kaki Le 09 octobre 2017 à 02h02
      Afficher/Masquer

      Je précise symétrie parfaite : les 2 courants religieux respectifs des deux pays susnommés, ensuite en terme de comparaison je ne met pas Israël a toutes les sauces, c est juste qu a mon sens Israël est un lobiste plus important que la saoudite, ensuite il faut voir les conditions des arabes d’ Israël, le sort des éthiopiennes stérilisés, les menaces à l onu et par dessus tout comme pour l Arabie saoudite le parapluie americain, j en ai encore.


  2. BELLEMAIN Le 07 octobre 2017 à 07h56
    Afficher/Masquer

    “Le droit du plus fort est…”et il y a toujours plus fort que fort! Ca en deviendrait comique si derrière tout ça il n’y avait pas le sang et les larmes des peuples. Mais l’ONU, ce machin, est trop déconsidéré pour ne serait-ce qu’envisager qu’il aille jusqu’à enquêter sur les crimes de l’Empire et ses alliés… Au fait Riyad est-il toujours vraiment du côté Washington alors qu’il fricote, aussi, avec Moscou?… Derrière cette manoeuvre à vocation faussement punitive menée par l’Empire, “l’enquête”, et alors que le massacre au Yemen dure depuis si longtemps sous les projecteurs éteints des médias et que le machin détourne les yeux , ne peut-on voir une pression inamicale, comme souvent depuis quelque temps menée par des ONG indépendantes de tout, un rappel désespéré pour rappeler qu’aucune tête ne doit dépasser dans la troupe? Nous changeons d’époque, à une vitesse en constante accélération : l’Empire n’est plus, l’Empire est mort. Allez un petit Lafontaine pour faire Qlturel dans notre blog préféré :
    https://fablesdelafontaine.wordpress.com/2013/02/20/le-lion-devenu-vieux/


    • Alfred Le 07 octobre 2017 à 08h59
      Afficher/Masquer

      Vous avez probablement raison. Le Canada et les pays bas qui sont des non-etres en tant qu’etats souverains (souvenez vous de du vol abattu au dessus de l’Ukraine) exécutent une commande du “capo di tutti capi” US qui ne peuvent pas le faire en leur nom contre un allié formel. Mais il s’agit bien d’une pression us sur leur “allié” saoudien. Le feu orange pour HWR va dans le même sens (même maitre).
      On peut retenir de tout ça que les peuples n’ont pas d’amis, que les yéménites sont seuls et le resteront. Il est bon de ne pas être naïf et de comprendre qu’il en serait de même pour les Français. Si il n’y a pas intérêt pour l’extérieur à intervenir, le calvaire, le massacre ou l’occupation sont sans fin. C’est pas ce qu’on enseigne en histoire (plutôt l’inverse) mais c’est la bête vérité. Pauvres yéménites. C’est bien les seuls que j’ai envie d’accueillir. C’est pourtant pas les plus nombreux sur les routes. (Voir les étonnants flux à travers le bab el mandeb)..


      • tepavac Le 07 octobre 2017 à 12h43
        Afficher/Masquer

        “On peut retenir de tout ça que les peuples n’ont pas d’amis, que les yéménites sont seuls et le resteront…….”

        C’est ce que les Grecques ont ressenti, un manque évident de compassion entre populations Européennes. Davantage orientées vers leurs propres soucis…..

        Ceci-dit, pour en revenir au billet, je suis perplexe sur cette manie de refuser une enquête sur un crime. Ça devient récurent et insidieux.
        A ce titre la réaction de l’A.S est révélatrice, c’est une demande d’enquête, pas une mise en accusation. Pourtant la réponse est d’une extrême violence.
        La “vérité” par la force des armes…..


    • fanfan Le 07 octobre 2017 à 09h57
      Afficher/Masquer

      En phase de reflux au Moyen Orient, les États Unis ont encouragé la sécession du Kurdistan irakien…
      http://www.renenaba.com/irak-lindependance-kurdistan-2eme-israel-flanc-oriental-monde-arabe/


    • fanfan Le 07 octobre 2017 à 10h00
      Afficher/Masquer

      L’ONU gangrenée par la censure par Réné Naba
      La Commission Économique et Sociale pour l’Asie occidentale (CESAO) a décidé de confier à Rima Khalaf la responsabilité de diriger une étude sur «L’Injustice dans le Monde arabe et les moyens d’y remédier en vue d’emprunter le chemin de la justice». Mais le rapport finalisé n’a pas eu l’heur de plaire à ses commanditaires et, coup de théâtre, la CESAO s’est opposée in extremis à sa publication.
      Indigné par cet acte de censure, le groupe de travail a décidé de publier ce rapport, passant outre à l’interdiction de l’ONU.
      http://www.madaniya.info/2017/06/28/l-onu-gangrenee-par-la-censure/


  3. Narm Le 07 octobre 2017 à 11h04
    Afficher/Masquer

    non, mais pas de problème …

    Chut….

    en échange, les femmes auront le droit de conduire

    Beurk


  4. Louis Robert Le 07 octobre 2017 à 12h32
    Afficher/Masquer

    « Yémen : Ryad menace de représailles les pays soutenant un projet d’enquête internationale ».

    ***

    Dans les pas de l’Empire… marchant dans les pas de l’Empire.

    Monde de « sanctions », du « faire taire »… maternelle du Diable.


  5. Christian Gedeon Le 07 octobre 2017 à 13h11
    Afficher/Masquer

    Le Yemen est un océan de complexité. surtout ne pas faire de noir ou blanc. Le combat des houthis s’inscrit dans des alliances maintes fois renvers des ou trahies. Chiites contre sunnites,sunnites contre sunnites,tribus contre tribus,nord contre sud,est contre ouest. Une lecture simpliste serait une erreur. Les vieilles coutures de l’Arabie sont en train de craquer,qu’on se le dise.


  6. Julie Le 07 octobre 2017 à 14h24
    Afficher/Masquer

    Pour tout comprendre à l’Arabie saoudite, il faut lire Abd al -Rahman Munif (souvent présenté à tort comme un écrivain saoudien… mais lire sa bio pour comprendre qu’il était aussi irakien, jordanien, et qu’il choisit de vivre et de travailler en Syrie jusqu’à sa mort, à une époque où les frontières ne voulaient pas dire grand chose). Evidemment, pas traduit en français


  7. Ovuef2r Le 08 octobre 2017 à 07h46
    Afficher/Masquer

    Il manque, me semble t il, l’evocation de la famine et du choléra entraînant des morts par milliers, le blocus empêchant vivres et médicaments de parvenir à la population. Le but étant de « gagner les cœurs et les esprits » avec des tracts d’un yéménite pro Saoud au ventre rebondi face à un rebelle tout rachitique..
    Pour paraphrase Fabius « La famille Saoud ne mérite pas d’etre sur terre »..


    • Alfred Le 08 octobre 2017 à 19h56
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas que les vilains bédouins. Les Américains fonctionnent sur le même principe. En Afghanistan en 2002 c’était déjà “avec nous ou contre nous”‘: l’aide humanitaire c’était pour les villages amis et pas pour les autres (je parle de villages sûrs, le prétexte de la sécurité n’était même pas évoqué : simplement ami ou pas). Bâton et carotte… Ils pensent que ça fonctionne. Et ils osent l’habiller “d’humanitaire”.


  8. pagol Le 08 octobre 2017 à 19h59
    Afficher/Masquer

    Bien que cette dépêche émane de l’AFP (agence france presse), sa diffusion passe un site francophone algérien, et est reléguée par un site plutôt non conformiste.
    Les autorités françaises ont parfaitement assimilé le message.


  9. Narm Le 09 octobre 2017 à 01h43
    Afficher/Masquer

    oui, l’ Agence Française de Propagande n’aurait pas osé en direct


Charte de modérations des commentaires