15
Août
2014

Petit rappel… Afin de répondre à des problèmes de plus en plus fréquents au niveau des commentaires (écarts, surnombres, trolling), je vous rappelle la charte du blog, qui s’est accompagnée d’un renforcement de la modération.

Charte des commentaires du blog www.les-crises.fr

Ce blog a pour objet de fournir un maximum d’informations sur les crises actuelles, que nous traversons (crise économique, crise sociale…) ou que nous allons bientôt traverser (crise pétrolière, crise climatique…). Pour plus de détails : la table des matières.

Pour rappel, les blogs sont assimilés à des publications de presse en ligne, ils doivent donc respecter une double obligation :

  • celle du droit de la presse, qui – si elle protège (entre autres) la liberté d’expression – condamne la diffamation, l’injure, notamment les diffamations et injures à raison du sexe, de l’orientation sexuelle ou du handicap, ainsi que les autres infractions définies par la loi de 1881, qui inclut notamment « la provocation à la discrimination et à la haine raciale », « les apologies de crimes », et toutes autres infractions, délits et crimes définis par la loi.
  • celle du droit de l’informatique,  qui implique un certain nombre de contraintes techniques et qui regroupe également les lois sur le copyright.

Ce blog a fait le choix de donner la possibilité aux lecteurs de laisser des commentaires, afin d’enrichir le débat, et d’augmenter l’intérêt pour tous les lecteurs. Cependant, pour atteindre ce but, les commentaires doivent donc être assez généraux pour intéresser le plus grand nombre. Et ne pas proliférer, sous peine de décourager la lecture (qui a le temps de lire 200 commentaires ?) et de poser de lourds problèmes pour leur modération, qui est pourtant le gage de la qualité de ce blog.

Seront ainsi systématiquement supprimés, sans avertissement ni justification (par manque de temps), 4 types de commentaires :

  1. en premier lieu, et bien évidemment, ceux qui sont susceptibles d’être condamnés par la loi ;
  2. ceux dont le ton ne correspond pas à la convivialité et au respect mutuel des débats que ce blog souhaite générer – sont en particulier visés ici les commentaires à tonalité méprisante pour un autre commentateur ou l’éditeur du blog. Le savoir-vivre et la politesse sont indispensables ; l’humour ne visant pas à dénigrer l’autre n’est pas interdit ;
  3. ceux qui n’apportent presque rien à la collectivité, que ce soit en raison de leur brièveté (« +1 ; d’accord, j’approuve »), parce qu’ils sont inintelligibles, bourrés de fautes d’orthographe ou parce qu’ils correspondent à des dialogues entre commentateurs sans grand intérêt pour les autres lecteurs. Pour mémoire, après avoir posté un commentaire, il vous est possible durant les 5 minutes suivantes de le modifier ;
  4. ceux ayant pour principal but une démarche publicitaire ou prosélyte pour tel parti ou groupement ;

 

Seront également susceptibles d’être supprimés, sans avertissement ni justification (par manque de temps), les 5 types de commentaires suivants :

  1. ceux ne visant pas à faire partager une thèse, une position, une information, une objection ou une question aux autres lecteurs, mais se contentant de pures et simples affirmations non étayées. Sont aussi visés ici ceux qui dépassent une longueur raisonnable… ;
  2. ceux faisant des liens vers des sites ou articles douteux ou qui n’auront pu être validés par manque de temps ;
  3. ceux ayant pour but de rouvrir en permanence des sujets déjà évoqués sur le blog – en particulier en lien avec la création monétaire ou le réchauffement climatique, qui reviennent presque tous les jours en commentaire alors qu’ils ont déjà été discutés ou qu’ils ne peuvent l’être en 10 lignes de commentaires ;
  4. ceux étant à l’évidence du trolling, visant à dénaturer les échanges du blog ; ou étant émis en trop grand nombre ; ou étant émis par des identifiants différents avec la même adresse IP  ;
  5. ceux qui ne seront manifestement pas en lien avec le billet commenté, et dont nous jugerons souverainement qu’ils sont de nature à tirer la discussion dans des directions qui feront perdre aux échanges leur densité (sujet trop long, déjà traité, trop vague, déjà trop de commentaires, etc.). Nous ne sommes pas dupes, certains groupes rémunèrent en effet des trolleurs justement dans ce but. Nous resterons donc maîtres chez nous sur ce blog, sans aucun état d’âme – par respect pour la confiance des milliers de lecteurs quotidiens venant sur ce blog…

Précisons que la modération assumant « l’arbitraire » du refus d’un commentaire, il sera donc inutile de revenir à la charge pour demander pourquoi (nous manquons de bras, désolé).

Le refus d’un commentaire n’a évidemment rien à voir avec une « censure » : chacun est libre de créer son propre blog pour y faire valoir ses idées ; mais la liberté de pouvoir exprimer ses idées ne peut valoir droit absolu de raconter tout et n’importe quoi partout… (ou alors je suis moi même odieusement “censuré” car TF1 ne m’invite pas au 20h00 tous les mois…)

Enfin, la transgression répétée de ces règles entraînera un bannissement temporaire puis définitif.

Sauf cas particulier pour certains billets, notre objectif est désormais de limiter le volume des commentaires à une centaine maximum par billet.

Les commentaires sont fermés.

Charte de modérations des commentaires