Belle initiative de Rue89 que je relaie.

Je milite depuis longtemps pour l’interdiction du cumul des mandats dans l’espace et dans le temps.

Martine Aubry a été courageuse. Si vous avez un député concerné, j’espère que vous prendrez quelques minutes pour lui écrire et twitter.

“Rue89 lance son Cumuloscope pour encourager députés et sénateurs socialistes à quitter leurs mandats locaux comme ils s’y sont engagés. Date limite : le 1er octobre.

Rue89 a fait les comptes. A ce jour, 234 parlementaires socialistes – 152 députés, 82 sénateurs – ne respecteraient toujours pas la règle de non-cumul des mandats imposée par leur parti. Avec notre Cumuloscope, nous avons décidé de les recenser en temps réel… et de vous aider à les motiver, en les interpellant directement.

L’enjeu dépasse largement le PS. Les arguments sont connus. Interdire le cumul des mandats, c’est permettre le renouvellement de la classe politique, avec plus de jeunes, plus de femmes, plus de « diversité ». C’est réduire la concentration des pouvoirs. C’est garantir qu’un élu se consacrera sérieusement à la mission qui lui a été confiée – et à celle-ci seulement.”

Lire la suite sur Rue89.

83 réponses à [Action] Aidez les députés et sénateurs PS à ne plus cumuler les mandats !

  1. Letaulier Le 05 septembre 2012 à 04h08
    Afficher/Masquer

    Interdire le cumul des mandats, c’est permettre le renouvellement de la classe politique, avec plus de jeunes, plus de femmes, plus de « diversité ».
     
    J’ai des doutes sur la relation qu’il pourrait y avoir entre le non-cumul et l’accès à plus de jeunes, de femme ou de “diversité” (Qu’est-ce que je déteste ce mot d’ailleurs).
    En plus jeune d’âge ne veut pas dire jeune d’esprit.
    Les Femmes? Je vois déjà le truc, on va se récupérer toutes les épouses et les filles pas assez brillantes pour faire une belle carrière dans le privé des actuelles Hommes politiques.
    La “diversité”? Tant que le scrutin restera le même un mec qui s’appelle Mohamed aura toujours autant de chance de se faire élire député que la Suisse de gagner la coupe du monde.
    Et puis qu’est-ce qu’on fait de la diversité sociaux-professionelle? Est-ce normal que les fonctionnaires bénéficient d’un traitement de faveur pendant la période où ils sont élus et pas les gens du privés? Résultat le privé est largement majoritaire en France mais minoritaire au parlement. Comment un gars dont l’emploi est garantie à vie peut-il être sensibilisé aux défis économique auxquels la France doit faire face et à la concurrence internationale?
    Mais la roi des contre-argument c’est que c’est à l’Électeur de choisir qui il envoie et éventuellement de le renouveler et pas aux appareils de partis.
    La seul manière de lutter contre le cumul et d’éviter les abus c’est par exemple de ne pas payer un député absentéiste par exemple et d’instaurer une règle de non-cumul des indemnités.


    • Leveau Le 05 septembre 2012 à 05h10
      Afficher/Masquer

       
      “le privé est largement majoritaire en France mais minoritaire au parlement”
      Letaulier 10 000 et +  ;   Le parle et ment 0
       


    • marie Le 05 septembre 2012 à 05h44
      Afficher/Masquer

      je “plussoie” bonne initiative de rue 89….
      mais surtout qu’on revoit leur nombre,(pléthorique d’ailleurs à tous les échelons)  …., le nombre de mandats, et leur rémunération et et et … surtout leurs avantages directs et indirects, beaucoup plus de transparence. on verra ensuite qui est vraiment intéressé par les intérêts de la nation.
      et pour que cela bouge vraiment ne pas laisser ces initiatives aux députés ou sénateurs eux mêmes.! on l’a vu récemment à propos des indemnités représentatives de frais, ils ne peuvent être au four et au moulin.  
      envisager aussi une plus grande représentation de tous les courants politiques pour une meilleure représentativité du peuple français, c’est cela aussi la “diversité”.


    • Biloutte Le 05 septembre 2012 à 06h36
      Afficher/Masquer

      “ Résultat le privé est largement majoritaire en France mais minoritaire au parlement.”
      Avez-vous des sources chiffrées ?
      Ou sortez vous cela du café du commerce ? 


    • bourdeaux Le 05 septembre 2012 à 07h10
      Afficher/Masquer

      Il y a quand même une règle de plafonnement qui existe, comme l’explique ce Cumulard qui s’assume, mais qui peut être détournée par  la voie du népotisme.
      Au-delà de la question pécunière, à laquelle d’ailleurs le cumulard répond par de bons arguments, l’enjeu est plutôt dans la question du « taux de remplissage » de la fonction. Voici d’ailleurs ce que j’ai écrit au cumulard de mon département : «  Imaginant mal qu’il puisse se trouver des députés résolus à bâcler l’exercice de leurs mandats pour pouvoir les cumuler, j’attends avec impatience que vous choisissiez entre les 3 mandats que vous occupez actuellement, celui qui vous tient le plus à cœur, pour laisser à d’autres, désireux comme vous de servir la cause publique, le soin de remplir les deux autres. »


      • LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 08h04
        Afficher/Masquer

        L”interview est intéressante. En fait le mec explique que si on limite le nombre de mandat on va faire exploser les dépenses car les cumulards subissent un plafonnement.


  2. Leveau Le 05 septembre 2012 à 05h25
    Afficher/Masquer

    Moi pacaille de base, j’ai beau pas être très malin, je n’ai toujours pas compris pourquoi quand on est professionnel de la politique on peut ne pas respecter la Loi.
    je comprend cependant, que nous sommes bien des singes et que nous avons bien la république bananière que nous méritons.


  3. Joanna Le 05 septembre 2012 à 06h10
    Afficher/Masquer

    Mme Aubry courageuse ? Peut-être mais si elle avait été vraiment avisée elle aurait réglé le problème à la source : Il suffisait de ne donner l’investiture PS qu’aux maires s’engageant par écrit à démissionner de ce mandat s’ils sont élus et le problème était réglé. Alors que là …
     
    Autre sujets récurrents sur lesquels il ne faut pas lâcher :
    La proportionnelle c’est pour quand ? Les referendums d’initiative populaire c’est pour quand ? La réelle démocratie c’est pour quand ?


    • dimitri Le 10 septembre 2012 à 16h04
      Afficher/Masquer

      Martine Aubry courageuse?
      Elle a, à l’époque, été battue dans la circonscription qu’elle visait et que depuis, cette même circonscription étant jugée aléatoire, elle ne s’est pas représentée. 
      Ségolène Royal a en 2007 annoncéspontanément  qu’elle ne se représentait pas puisqu’elle exercait la fonction de présidente de conseil régional.

      Il y a certainement d’autres exemples si pas plus courageux, du moins plus volontariste que Martine Aubry 


  4. Clement Le 05 septembre 2012 à 06h38
    Afficher/Masquer

    Les aider à partir mais comment ? En envoyant un message à chacun d’entre eux ? Envoyer 234 messages c’est compliqué … il faudrait une sorte de script pour le faire et je n’ai encore rien vu de tel.
    Je fais partie de ceux qui considèrent que supprimer le cumul des mandats aidera à renouveler la classe politique en allant plus vers des gens qui ne veulent pas seulement “faire carrière” et qui s’intéressent à autre chose que de cumuler des salaires.
    Mais par quel biais véhiculer ces opinions ? Parce que Rue89 c’est mieux que rien, mais c’est pas non plus le Pérou …


  5. Benkebab Le 05 septembre 2012 à 08h23
    Afficher/Masquer

    Les Grecs de l’antiquité étaient quand même autrement plus intelligents que nous, en donnant les fonctions parlementaires par tirage au sort, à des citoyens.
    Je peux vous garantir que si on me donnait l’occasion de m’intéresser à la vie politique pendant 2 ans (non reconductible), avec une indemnité pour que j’arrête toute autre activité hormis celle de m’intéresser au loi et de les voter, je le ferai avec enthousiasme!
    Au lieu de ça, on se traîne toujours les même politiciens, en dehors des réalités des Français, soucieux avant tout de leur carrière politique plutôt que du bien du pays…


    • LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 08h45
      Afficher/Masquer

      Sauf que le statut de “citoyen” étaient réservé à 10% de la population.

       
      Je peux vous garantir que si on me donnait l’occasion de m’intéresser à la vie politique pendant 2 ans (non reconductible), avec une indemnité pour que j’arrête toute autre activité hormis celle de m’intéresser au loi et de les voter, je le ferai avec enthousiasme!

       
      Sauf que le temps qu’il te faudrait pour assimiler le fonctionnement d’un parlement est largement supérieur à 2 ans. Donc on n’aurait que des incompétents comme désigné .
      Et puis franchement quand on a mal aux dentx on va chez le dentiste, on ne prend pas l’annuaire et on ne tire pas “au sort” le nom du gusse qui va vous arracher une dent.


    • Leveau Le 05 septembre 2012 à 09h15
      Afficher/Masquer

      N’étant absolument pas pointu dans le domaine du droit, merci de me confirmer qu’il n’était pas possible en France, jusqu’a l’apparition du statut d’autoentrepreneur de cumuler plusieurs emplois. Je force le trait délibérément et n’irais pas jusqu’à dénoncer nos zélés zélus comme des autodidactes car il en faut et c’est très bien comme ça. Cependant, tant que nous admettons que le vote est un moyen performant d’expression de la démocratie, nous ne pouvons pas en en même temps admettre qu’il y ai une loi pour le parlement et une loi pour le peuple.
       
      Pour tout dire, (merci à Oliver sur l’éclairage des fonctions parrallèles et ou ? passées qu’exercent nos députés), il est même proprement absurde qu’un député puisse s’occuper d’autre chose que de sa fonction. Autrement dit piétiner l’adage populaire qui veut que chacun s’occupe de faire son boulot correctement et Leveau sera bien gardé est proprement scandaleux.
       
      Je trouve encore des gens (notamment commentateurs sur rue 89) qui trouvent un intérêt à ce que les mandats puissent être cumulés, alors que tout démontre que l’aspect antédiluvien des états centraux. Les lois ne doivent pas être faites dans les arcanes d’un pouvoir central qui s’autorise à être juge et parti.
       
      Que les maires croisent le fer avec les députés et en rapport à ce que veulent leur populations. C’est leur boulot et c’est pour cela que nous les payons. En ce qui concerne leur rémunération, c’est extrêmement simple, on supprime tous les intermédiaires qui n’apportent strictement aucune valeur ajoutée et on la reporte sur un corps legislatif et représentatif restreint.
       
      Pour ce qui est du maintien de leur activité professionnelle, je rappel ici que les idées les plus avancées en matière de stochocratie sont favorables à des listes auxquelles chacun est libre de participer. Je vous remercie de m’épargner les commentaires sarcastiques et idiots maintes fois ressacés visant à démontrer que nous n’aurions alors que des chômeurs et des rmistes au gouvernement et de participer activement au développement et à l’élaboration d’une société qui réponde à l’article II al 5 de notre constitution.
       
      Pour nos enfants d’avance merci.
       


  6. Vincent Le 05 septembre 2012 à 08h41
    Afficher/Masquer

    Email envoyé à l’instant à mon cher sénateur lyonnais.
    M. Collomb,
    suite à l’initiative de Rue89, je me permets de vous interpeller sur votre situation élective. Lyonnais, citoyen engagé, non militant ni encarté, j’aspire à une révolution des mentalités dans notre paysage politique. Mais ce changement ne peut intervenir sans un renouvellement massif de la classe politique. Aussi je suis un fervent partisan de la limitation dans l’espace (le non cumul tel que le propose le PS aujourd’hui) et surtout dans le temps.
    Le parlement a un rôle législatif et de contrôle de l’exécutif. Avoir un mandat local n’est aucunement nécessaire pour assurer ces fonctions. L’Assemblée représente les Français et le Sénat ses collectivités.
    Pour la première, je milite pour un scrutin national sur listes avec suppression des circonscriptions sur un mode proportionnel proche des municipales (prime à la liste arrivée en tête pour assurer une majorité). Couplé au non cumul, ce type de scrutin permet une plus large représentativité de la population qui est aujourd’hui quasi-inexistante (les listes permettent d’intégrer toutes les CSP, parité incluse). Etre élu pour un mandat donné sans avoir à se soucier de sa réélection permet de raisonner dans l’intérêt général et non pour son compte propre (ceci n’est pas le cas pour une partie des députés mais ici on supprime le problème). Cela peut aussi permettre d’aller au delà des querelles partisanes de basse politique et le “court-termise” dramatique (aucune vision stratégique) que l’on peut malheureusement observer tous les jours quels que soient les gouvernants. Par ailleurs, l’argument contre le non-cumul sur le fait d’être coupé de sa base n’a ainsi plus aucune signification : si l’Assemblée est réellement représentative, la vision de citoyen, d’habitant de chaque député suffit pour connaître les besoins de la population.
    Quant au Sénat, parfois interrogatif sur sa pertinence, quelques coups d’éclat sur des textes “inopportuns” de l’Assemblée peuvent justifier son existence. Mais dans ce rôle de contre pouvoir ou de contrôle de l’Assemblée et du Gouvernement, il doit être au-dessus de la mêlée et de fait en dehors de toute logique de parti, ce qui tend aussi vers les non cumuls. La représentativité des collectivités imposerait que les sénateurs soient forcément issus de ces mêmes collectivités (quoique) mais rien n’oblige à ce qu’ils restent des élus locaux.
    Vous avez déclaré dans Le Figaro :
    “J’espère que le texte sera un peu plus élaboré que les simples positions brutales exposées aujourd’hui. […] La suppression pure et simple du cumul, c’est bête et méchant, ce n’est pas une vision. […] Il va falloir trouver des remplaçants dans de nombreuses villes, ça va être difficile”.
    Si cette proposition est “bête et méchante”, il va vous falloir développer un tant soit peu votre argumentation pour nous convaincre du bien-fondé du statu quo. Et “trouver des remplaçants dans de nombreuses villes” est loin d’être la tâche la plus compliquée. Mais peut-être n’êtes-vous finalement pas assez proche de vos administrés pour comprendre l’aspiration de nombre d’entre nous au renouvellement et aussi à la prise de responsabilités.
    Il est clair que les élus auront du mal à scier la branche dorée sur laquelle ils sont assis et cela devra peut-être (sûrement ?) passer par un référendum au même titre qu’un certain nombre de réformes sur les différents scrutins.
    En espérant avoir une réponse et des actes de votre part.

    Cordialement


  7. gautier Le 05 septembre 2012 à 09h12
    Afficher/Masquer

    J’ajoute un site pour aider les élus à arrêter le cumul des mandats : arretr de cumuler en 90 jour c’est possible !


  8. Manuman Le 05 septembre 2012 à 09h42
    Afficher/Masquer

    Etant donné qu’il y a beaucoup trop de monde et de strates dans ce monde là, moi je suis pas spécialement contre le cumul des mandats, je peux comprendre l’argument de NKM qui dit qu’un élu doit aussi se frotter à la réalité locale, ne pas se trouver sur un piedestal trop loin du monde… certes.. Il suffit de dire, cumul de mandat, ok, cumul des rémunérations, non… et voilà, c’est tout simple, en plus on fait des économies.


    • Alain34 Le 05 septembre 2012 à 09h49
      Afficher/Masquer

      Qu’un élu se frotte déjà à la réalité de la vie et du travail, du chômage, des tracasseries administratives, etc etc.. et justement, le non cumul dans le temps leur ferait beaucoup de bien pour cela.


  9. Fabrice Le 05 septembre 2012 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Ce qui est inquiétant c’est qu’il n’y a même pas l’excuse de dire que les politiciens sont pieds et poings liés par des accords européens ou internationaux (excuse souvent bien commode) là c’est purement franco-français car même les pays aux alentours on passés le cap du non cumul (ou presque).

    C’est un révélateur de la faiblesse des différents gouvernements qui nous gouvernent vu qu’en plus le parlement en est de plus en plus réduit à avaliser et enregistrer les décision du gouvernement en place alors qu’il devrait être un vecteur de contrepouvoir (je crois de mémoire que les lois votées sont de source à 90% gouvernementale et 10% parlementaire je ne me souviens plus hélas de l’article qui donnait cette proportion).


  10. Christophe Vieren Le 05 septembre 2012 à 10h22
    Afficher/Masquer

      Au sujet de la représentativité des diverses catégories de citoyens (âge, sexe, catégorie socioprofessionnel), quelques chiffres ICI. J’avais réalisé des calculs par catégorie socio-pro. Si il est vrai que si l’on considère d’un côté les “fonctionnaires” et de l’autre les “privés”, la 1ere catégorie (20% des emplois) est surreprésentée même si minoritaire. D’autre catégorie de privés sont également surreprésentés : avocats, pharmacien, …  
     
      Au sujet de l’initiative de Rue89 que je salue, je ne comprends pas pourquoi cela ne s’adresse qu’aux élus PS ! Ce n’est pas parce que leur parti interdit le cumul, qu’il faut laisser les élus des autres partis faire ce qu’ils veulent.
      Enfin, un rappel, le nombre moyen de candidat à la députation est de 13 par circonscription. Donc pas de craintes de désaffection à avoir si l’on limite leurs avantages. En revanche un élu pour 100.000 habitants ne me semble ni excessif ni coûteux, surtout si l’on réduit leurs émoluments.
     


    • LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 11h22
      Afficher/Masquer

      Une belle balle dans le pied!
      83% de cumulards chez les députés français, 24% en Allemagne et seulement 20% en Espagne et 7% en Italie.
      Je remarque une chose, les pays ayant le plus de cumulards sont aussi ceux qui rencontre le moins de problème sur les marchés et donc sont à priori les mieux gérés!
      Sinon dommage qu’il n’y ait pas tes sources dans ton tableau


      • Leveau Le 05 septembre 2012 à 11h50
        Afficher/Masquer

        heureusement que tu nous rajoutes ton à priori. 
        sinon moi aussi si vous votez pour moi je vous paye la lune. Avec les marchés, on sera  toujours ravis d’investir sur la tête de nos futurs esclaves.


      • chris06 Le 05 septembre 2012 à 12h52
        Afficher/Masquer

        Même en partant de “l’à priori” que la qualité de gestion publique se reflète dans les taux d’intérêts à long terme payés par les administrations publiques (“à priori” avec lequel j’aurais plutôt tendance à être “à priori” d’accord), je ne vois pas de lien direct entre le % de cumul des mandats indiqué par le tableau de Christophe.

        Cela ne m’empêche pas d’être “à priori” d’accord avec Olivier sur le fait que le cumul des mandats devrait être aboli. Je ne pense pas que cela soit la solution miracle qui assurera une bonne gestion à long terme  des administrations publiques (comme on peut le voir avec les exemples de l’Espagne ou de l’Italie), mais “à priori” ça va plutôt dans le bon sens.

        Oui, je sais, ça fait beaucoup “d’à priori”! 


        • LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 13h06
          Afficher/Masquer

          Le rapport est pourtant évident. Ceux qui sont pour le non-cumul affirment que trop de cumulards nuit au travail du parlement. On voit bien avec sont tableau que ce n’est pas du tout évident . Un Etat peut-être relativement bien géré et avoir un nombre de cumulards élevé.


          • chris06 Le 05 septembre 2012 à 13h24
            Afficher/Masquer

            1. “Un Etat peut-être relativement bien géré et avoir un nombre de cumulards élevé.”

            oui, mais ce n’est pas la même chose que ce que tu écrivais plus haut:

            2. “les pays ayant le plus de cumulards sont aussi ceux qui rencontre le moins de problème sur les marchés et donc sont à priori les mieux gérés” 

            1. et 2. ne sont pas des propositions équivallentes. 


          • Leveau Le 05 septembre 2012 à 14h01
            Afficher/Masquer

            là je vois pas, sincèrement, j’ai beau faire preuve de toute mes capacités d’abstraction pour laisser au relatif tout sa place sur la plus haute marche de notre intelligence, nous sommes gentillment en train de filer sous la mention triple 0 pour autoriser le maintiens d’une société sur consommatrice (de bien et de fonctionnaire), qui ne fait preuve d’aucune réaction, d’aucune ambition et d’aucune capacité à choisir (donc renoncer)…
            non définitivement non: le labyrinthe de nos institutions ne mène à aucun salut, même relatif, de la nation.
            le vote est oligarchique, le tirage au sort est démocratique. Aristote


      • Christophe Vieren Le 18 septembre 2012 à 20h34
        Afficher/Masquer

        @Le taulier : Si, si la source est citée dans ma page. Essaye encore ;-)


  11. reset Le 05 septembre 2012 à 10h34
    Afficher/Masquer

    c’est permettre le renouvellement de la classe politique, avec plus de fils filles d’eux, plus de leurs femmes, plus de « misérabilisme ». C’est augmenter la concentration des pouvoirs.


  12. Christophe Vieren Le 05 septembre 2012 à 10h40
    Afficher/Masquer

    Quelques chiffres de représentativité selon les catégories socioprofessionnelles. Le coeff “normal” est ’1′ (un représentant pour 88.200 électeurs).

      ~ CATEGORIES SOUS-REPRESENTEES

        * Ouvriers (0 député !) : 0 ! NON REPRESENTEE soit SOUS REPRESENTATION INFINIE !!!!
        * Employés (7 députés) :  0,07 (sous-représentation d’un facteur supérieur à 14 !)
           # 6 du privé et 1 catégorie C du public

         * Artisans (2 députés) : 0,18 (sous-représentation d’un facteur supérieur à 5)   

        * Pensionnés et retraités (22)   : 0,13     

      ~ CATEGORIES SUR-REPRESENTEES

        * Enseignants (78 députés)
           # tous cycles, public & privé  :     7,41 (surreprésentation :  741%)
           # de 1er cycle (13 députés)  :    3,06 (surreprésentation :  306%)
           # de 2cd cycle (39 députés)  :   7,11 (surreprésentation :   711%)
           # du supérieur (26 députés)  : 33,16 (surreprésentation : 3300%)

        * Ingénieurs (18 députés)       :  2,39 (surreprésentation :  239%)
        * Médecins (41)                      : 16,94 (surreprésentation :  239%)
           # dont non chirurgiens (34)  : 16,01 (surreprésentation : 1600%)
           # dont chirurgiens (7)           : 23,66 (surreprésentation : 2366%)

        * Journalistes (7)                   : 16,55 (surreprésentation : 1655%)

        * Magistrats (3)                      : 34,27 (surreprésentation : 3427%

        * Notaires (1)                         : 10,00 (surreprésentation : 1000%)

        * Pharmacien (8)                   : 31,22 (surreprésentation : 3122%)

    Pour les moins de 18 ans, on supposera qu’ils peuvent être représentés de manière équivalente par n’importe quel majeur !
    Pour les autres Profession & Catégories Socio-Professionnelles), difficultés de mettre en adéquation la terminologie de l’Assemblée nationale et celle de L’INSEE.


  13. Patrick Luder Le 05 septembre 2012 à 11h06
    Afficher/Masquer

    Vidéo : Daniel Brélaz s’endort …
    link to rts.ch


    • Raloul Le 05 septembre 2012 à 11h55
      Afficher/Masquer

      Bonjour!
       
      Fantastique, une vraie perle, avec des jeux de mots involontaires inénarrables:
      “les verts sont ouverts”, etc…
      ou des absurdités sémantiques sympathiques, et bien dignes de la novlangue en vogue: “regard de haute surveillance”, etc…
      Ca me rappelle cette petite vidéo sympa:

      Il me semble en outre qu’une petite loi sévère contre l’absentéisme des élus en général ne serait pas de trop, un truc bien violent, du genre code des obligations pour élus (si t’es pas là où tu devrais en train de bosser quand tu devrais bosser, t’es viré sans préavis et sans contestation possible, et ton poste est “remis au concours”). A réfléchir, mais ça me semble urgemment nécessaire si l’on pense sérieusement à la notion de responsabilité (et particulièrement en politique par les temps qui courent).


    • Leveau Le 05 septembre 2012 à 11h56
      Afficher/Masquer

      ça au moins c’est pas un chinois sous alimenté! LOL


    • Patrick Luder Le 05 septembre 2012 à 12h23
      Afficher/Masquer

      Ces séances sont d’un chiant, il faut être héroïque (ou héroinomane) pour rester en alerte pendant l’ensemble des débats !


      • step Le 05 septembre 2012 à 13h35
        Afficher/Masquer

        vu que j’ai du mal avec l’héroisme en politique, ca fait un paquet de junkies


  14. Brindherbe01 " Pierrot " Le 05 septembre 2012 à 13h25
    Afficher/Masquer

    Comment ? As tu lu seulement le lien ? Avant de juger car pour moi le mot pub est presque une insulte !

     


    • Brindherbe01 " Pierrot " Le 05 septembre 2012 à 20h53
      Afficher/Masquer

      Mr Berruyer vous constatez la crise écologique et financière…

      Et vous supprimez de vos commentaires notre initiative 100% bénévole :

      N’est ce pas en totale contradiction avec vos belles paroles


  15. un lecteur Le 05 septembre 2012 à 15h28
    Afficher/Masquer

    La racine du problème c’est tout simplement que cela ne devrait pas être les députés qui votent les lois encadrant les …députés.
    C’est la porte ouverte aux abus.
    Ce qu’il faudrait c’est une petite assemblée de 100 personnes tirées aux sorts parmi des citoyens volontaires, et siégeant pendant 2ans non renouvelables. Leur fonction serait alors de voter les lois sur les pouvoirs et salaires des élus classiques, et de censurer les projets de lois abusifs.
     
    Un contre pouvoir difficilement corruptible donc.
     
     


    • Benkebab Le 05 septembre 2012 à 15h32
      Afficher/Masquer

      Exactement! Comme je le disais plus haut, les Grecs avaient compris l’intérêt du tirage au sort parmis les citoyens dès la création de la Démocratie Athénienne antique!
      Nous on a tout oublié, et on appelle ça encore Démocratie…


    • chris06 Le 05 septembre 2012 à 15h52
      Afficher/Masquer

      c’est une idée très intéressante!


    • Letaulier Le 05 septembre 2012 à 16h59
      Afficher/Masquer

      Leur fonction serait alors de voter les lois sur les pouvoirs et salaires des élus classiques, et de censurer les projets de lois abusifs.
       
      Je ne veux pas être méchant mais est-ce que tu te rends compte de ce que tu proposes?
      100 gusses désignés par personne (car franchement même le plus con des député élu par le peuple a, à mes yeux, 100 plus de légitimité sur ce sujet qu’un blaireau désigné par…le hasard)
      En plus ces 100 dont on peut supposer que même pas 1 sur 2 a des notions de droit et 1 sur 100 connait bien la constitution vont remplacer le conseil constitutionnel!
      Par ailleurs 2 ans pour fixer les salaires des fonctionnaires, même les Suisses sont plus rapides!


      • Letaulier Le 05 septembre 2012 à 17h03
        Afficher/Masquer

        de plus:
        Vu le contexte actuel anti-parlementaire les mecs vont fixé les indemnités des parlementaire entre le RSA et le SMIC. J’exagère mais à peine.
        Pendant qu’on y est pourquoi on ne désigne pas par tirage au sort les citoyens qui pilotent les avions ou ceux qui bossent en neuro-chirurgie?


        • un lecteur Le 05 septembre 2012 à 17h19
          Afficher/Masquer

          Parce que la neuro chirurgie nécessite une compétence technique encadrée légalement.
           
          Quelle compétence technique est requise par la loi pour être élu? aucune
          N’importe quel citoyen est censé être éligible.
          Ton argument ne tient pas.
           
          Ensuite on passe par l’élection pour avoir un système de représentation de la population, c’est à dire un échantillon de personnes qui représenteront au mieux tous les français.
          Tirer au sort aboutit en théorie à la même chose de manière plus efficace.
          Il est quand même évident que notre système ne marche plus d’un point de vue démocratique.
          A chaque fois c’est pareil, des élections avec une campagne sur des propositions diffuses, jamais tenues( aucune obligation légale de le faire d’ailleurs !!) et un chèque en blanc pendant 5ans.
          Tout le monde est mécontent, mais tous les 5ans on remet 10balles dans la machine en espérant que ce sera mieux…
          Et ca dure depuis combien de temps ce cirque ?


          • Letaulier Le 05 septembre 2012 à 17h42
            Afficher/Masquer

            N’importe quel citoyen est censé être éligible.

            Mais n’importe quel citoyen n’est pas élu. Si par exemple un môme de 5 ans n’est ni électeur ni éligible c’est qu’il y a une raison.

            Ensuite on passe par l’élection pour avoir un système de représentation de la population, c’est à dire un échantillon de personnes qui représenteront au mieux tous les français.
            Tirer au sort aboutit en théorie à la même chose de manière plus efficace.

            Élection et tirage au sort c’est pareil pour toi? Tu nous réécrits le dictionnaires des synonymes!

            Il est quand même évident que notre système ne marche plus d’un point de vue démocratique.

            C’est le genre de raisonnement des électeurs du FN, de la LCR ou de CPNT. Puisque les Français ne vous accordent pas leur confiance pour diriger le pays c’est que le système est anti-démocratique. Pourquoi ne dissolvez vous pas le peuple?

            A chaque fois c’est pareil, des élections avec une campagne sur des propositions diffuses, jamais tenues

            Bienvenu sur notre planète, j’espère que le climat et la nourriture te conviennent. Si les promesses de campagne étaient obligatoirement tenues cela ne s’appellerait un referendum et pas des promesses. Personnellement je ne connais aucun pays ou ce que tu propose existe.
             
             


          • Patrick Luder Le 05 septembre 2012 à 19h46
            Afficher/Masquer

            Le chèque en blanc est quand même problématique, non ?

            Remplacer les votations par des élections ne vous choque pas ?

            Il y a trop de pouvoirs aux mains d’individus uniques …
            Dans une société démocratique,
            le président n’a que le rôle
            de conduire le débat
            => et non de faire le débat, conclusions et décisions lui-même tout seul !!! 
                  


          • Letaulier Le 05 septembre 2012 à 21h14
            Afficher/Masquer

            La votation c’est un truc adapter à vous les Suisses mais pas à la France.


  16. SPQR Le 05 septembre 2012 à 18h59
    Afficher/Masquer

    A propos de Sapir, je conviens que ses analyses sont assez percutantes mais j’avoue demeurer tjs sur ma faim concernant la prise en compte (inexistante dans son propos) de la contrainte physique. Ses appels à la reprise/croissance etc… ne font jamais référence au peak everything qui nous pend au nez, au réchauffement climatique etc… Qqn pourrait-il m’éclairer sur ce que ce monsieur dit peut-être sur ces sujets un peu plus qu’anecdotiques ?

    Au Taulier : un pays a pratiqué avec bonheur le tirage au sort pdt plus de 200 ans. Lisez Chouard (ou plutôt, allez directement puiser à la source chez Castoriadis par exemple.). Qu’il s’agisse de la crise écologique, de la crise politique ou de la crise économique qui menacent aujourd’hui la survie même de notre civilisation, ce qui est dingue, c’est que tout a déjà été dit (Au hasard et parmi une foultitude de remarquables auteurs, Illich pour la première, les Grecs pour la seconde, Allais pour la troisième). Reste plus qu’à… 


    • Leveau Le 05 septembre 2012 à 19h56
      Afficher/Masquer

      Jacques saphir, (bien que conseillé FN brrrr), passe peut être la question des pics comme je passe la question l’air du temps de letaulier. Pas besoin de s’exciter sur un phénomène sur laquelle nous n’avons aucun moyen d’action.
      heu non! en fait je croit qu’il ne se pose même pas la question parce qu’il se dit qu’avec son poncho l’hiver, ses lunettes l’été, son pavillon et son super marché, les pics c’est très secondaire.


  17. Leveau Le 05 septembre 2012 à 19h34
    Afficher/Masquer

    Perso la nourriture me convient et le climat aussi…et pour tout dire je n’ai aucun avis là dessus puisque je peux pas le changer.
    question letaulier: dans ta démocratie inéluctablement imparfaite, ça te dérange pas un tout petit peu d’avoir une Constitution qui te dit par et pour le peuple et qui te ferme les portes du législatif en t’expliquant que t’es vraiment trop incapable (voir dangereux) pour pondre quoique ce soit de bon pour ton pays.
    nous n’avons plus que le fameux marché libre et faussé et une grosse imprimante a papier aujourd’hui pour espérer éteindre le feu des promesses et autres visions extasique politiciennes qui seront payées par les générations futures et toi tu dis laissons faire le marché et les machines!
    il y a des pays qui ont initiés le tirage au sort, de façon incomplète et récupéré certes mais qui ne se portent pas plus mal que nous. il y a aussi des gens beaucoup moins réac épidermique que nous deux, aux facultés techniques et organisationnelles beaucoup plus affutées qui construisent un modèle par le hasard et qui protège statistiquement de l’incompétence .
    le vote a toujours généré des luttes de pouvoir et ces luttes sont destructrices. Le sort empêche ces luttes, ne donne aucune prise à la guerre civile et oblige à la confrontation, au débat public absolument indispensable à l’évolution d’une démocratie.
    Désolé y a pas de liens, je te laisse chercher parce qu’il n’y a pire sourd que celui qui..
     
     


    • Letaulier Le 05 septembre 2012 à 19h41
      Afficher/Masquer

      J’attends toujours que tu me cites un seul pays ayant pratiqué le tirage au sort.


      • Leveau Le 05 septembre 2012 à 20h03
        Afficher/Masquer

        attendre! ça aussi je sais faire. Tu vois ça fait déjà deux bons parlementaires.
        cheers


      • Benkebab Le 06 septembre 2012 à 07h37
        Afficher/Masquer

        La Grèce antique.
        Tu peux aller voir les conférences d’Etienne Chouard sur le sujet, tu apprendras des choses.
        Et pour un exemple plus récent: link to ledevoir.com
         


    • P.Jourdon Le 23 novembre 2013 à 18h26
      Afficher/Masquer

      Si on veut aller vers un modèle stochostcratique “de tirage au sort”:

      on espère – si j’ai bien compris – que le hasard nous protège de l’incompétence en érigeant “une barrière de feu”*
      alors, – toujours si j’ai bien compris – que les votes impliquent l’existence des Partis et les luttes pour le pouvoir qui s’y déroulent: jeux des courants… Etcétéra!

      deux objections à ces arguments philosophiquement intéressants – toujours selon moi:
      1)
      en fait la démocratie nécessite des procédures:
      par exemple
      pour décider des sujets à aborder,
      et ensuite quelle question posée pour les aborder
      2)
      ma deuxième objection me paraît plus grave:
      vous proposez que l’on se réfère moins à la politique, plus à la morale
      sur une planète toute petite, – mais avec de nombreuses cultures
      - comment répondre à cette situation???

      Cordialement,
      P.Jourdon


  18. artiste Le 05 septembre 2012 à 20h36
    Afficher/Masquer

    Deux propositions , 1) on ne modifie pas le cumul des mandats,il suffit de ne payer en cas de cumul que le mandat le moins rémunéré à mon avis cela suffirait à régler le problème .
    2) ce n’est pas le cumul seulement qu’il faut interdire mais le renouvellement pour éviter le clientellisme qui mine la démocratie . 


  19. artiste Le 05 septembre 2012 à 20h40
    Afficher/Masquer

    Deux propositions , 1) on ne modifie pas le cumul des mandats,il suffit de ne payer en cas de cumul que le mandat le moins rémunéré à mon avis cela suffirait à régler le problème . 2) ce n’est pas le cumul seulement qu’il faut interdire mais le renouvellement pour éviter le clientellisme qui mine la démocratie . 


  20. artiste Le 05 septembre 2012 à 20h43
    Afficher/Masquer

    Deux propositions , 1) on ne modifie pas le cumul des mandats,il suffit de ne payer en cas de cumul que le mandat le moins rémunéré à mon avis cela suffirait à régler le problème . 2) ce n’est pas le cumul seulement qu’il faut interdire mais le renouvellement pour éviter le clientellisme qui mine la démocratie . 


  21. Fabrice Le 05 septembre 2012 à 21h14
    Afficher/Masquer

    en gros ce que je tire que ce soit de l’économie, de la politique et de notre façon de faire en général peut je pense se résumer à ce  paradigme :
     
    link to fr.slideshare.net
     
    en résumé pourquoi ne changeons nous pas de système si cela va mal la réponse sera on ne sait pas à part que c’est comme ça…


  22. Leveau Le 06 septembre 2012 à 06h04
    Afficher/Masquer

    Merci de nous rappeler cette évidence. Sincèrement.
    Puisque le sujet d’une démocratie fondée sur le tirage au sort est posé ici, je voudrais vous montrer ce qu’elle autorise comme solutions que le vote n’autorise pas.
    Aller moi simple quidam d’une assemblée tirée au sort qui parlemente tout naturellement voila ce que je pourrais dire et qu’aucun élu ne peut faire. Ça va faire un peu catho du parti radical de gauche mais bon, je ne suis pas orateur ni littéraire, il faut le prendre comme un exemple…
     
    Le paradigme de l’usure, de l’intérêt nous a amené à cette pensée unique qui veut que l’argent puisse être une valeur déconnecté du travail. Nul besoin de blâmer nos pères et leurs pères avant eux. Le résultat est là et nous devons choisir entre nous rémunérer de notre travail ou rémunérer le capital. Dans ces conditions, je propose que nous ordonnions la morcelisation des grands groupes industriels et fermions la bourse action qui ne servira plus à rien pour les financer. N’ayez crainte pour vos emplois et le développement technologique qui trouveront dans des échanges de plus grande proximité (tout aussi libres et nettement moins faussés) les ressources, nécessaires et suffisantes, pour satisfaire à leurs ambitions légitimes de croissance….blablabla
     
    Bon je ne suis pas certain que mes réflexions de primate économiste et mon enthousiasme politique soient partagé mais j’ai pu faire une proposition complètement libre et hors de toute contrainte politicienne et d’intérêt de pouvoir. Pour autant, chacun de ladite assemblée se forgera son opinion dans l’antichambre de sa conscience, car, même si le propos est ubuesque il a le mérite de n’être ni récupérable, ni démagogique, ni agressif pour un “bon père de famille” qui après tout ne demande qu’a ne pas avoir à laisser derrière lui un monde encore plus pourri dans l’état dans lequel il l’a trouvé.
    J’éspère vous laisser dans de bonnes conditions de réflexions stochocratiques.
    Bonne journée à tous.


  23. SPQR Le 06 septembre 2012 à 07h58
    Afficher/Masquer

    Leveau, si nous sommes tirés au sort tous les deux, il se trouve que nous irons dans le même sens.


  24. Extra Ball Le 06 septembre 2012 à 10h40
    Afficher/Masquer

    Pourquoi pas une mesure toute simple qui toucherait tous les élus (maires, conseillers généraux, sénateurs, députés ou autres).
    Vous avez une fonction. Vous touchez un salaire pour occuper cette fonction. Vous êtes d’autant plus redevable de toucher ce salaire que vous êtes censé représenter les citoyens.
     
    Donc pointez !
    Occupez 100% de votre temps professionnel à votre tâche, ni plus ni moins.
    L’ouvrier dans l’usine du coin le fait, pourquoi pas vous ?
    Je dois justifier de mes frais professionnels quand je suis en déplacement (ce qui me semble bien normal) : pourquoi pas vous ?
     
    Nous connaissons tous les réponses à ces questions.
    La manière de parvenir aux résultats de bon sens diffèrent.
    Cette initiative, encore une je dirais, ne mènera pas plus loin que les précédentes.
    Pendant ce temps, la colère ne fait que s’amplifier


  25. Leveau Le 06 septembre 2012 à 15h06
    Afficher/Masquer

    Juste un dernier petit mot sur ce sujet que j’ai a coeur et je ne cesserai de remercier Olivier pour le formidable espace de liberté qu’il nous offre ici:
    Une démocratie qui définie  son corps législatif par le sort fait preuve d’une remarquable maturité et démontre toute la force et la confiance que peu exprimer une nation unie sous la liberté l’égalité et la fraternité! justement.
    une chose si subtile et fine qui ne s’impose pas par la force lors des périodes troubles, des émeutes et des révolutions.
    Comme le thé, elle doit infuser dans l’esprit de chacun.
    dans les faits, elle peut encore s’imposer chez nous naturellement et pacifiquement mais si, et seulement si
    1) le cumul c’est non est définitivement non et jusqu’au ce que soit inscrit au cœur de la constitution
    2) les notions de proportionnelle et de représentativités avancent.
    Merci pour nos enfants de partager avec tous vos proches vos réflexions sur ces sujet capitaux (et peut être même les rares voix de redressement pacifique des désordres qui sont devant nous.)
     


  26. LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 07h50
    Afficher/Masquer

    Bon ok j’ai été un peu vite, les fonctionnaires ne sont pas majoritaires mais ils sont largement surreprésentés.

    ça a pour seul but de faire en sorte que l’élu qu’on paie pour être député soit député du lundi au vendredi à plein temps

    Sauf que le député ne bosse pas vraiment du lundi au vendredi. il n’y a que deux ou trois cessions parlementaires par an. Le reste du temps le député “labour” sa circonscription ou il fait des voyages “d’étude” en Suède pour voir comment les scandinaves arrivent à “de si bons résultats économiques”
    Et puis aujourd’hui beaucoup de lois sont des retranscription de directives européennes donc c’est pas vraiment un boulot
     


  27. LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 08h01
    Afficher/Masquer

    En claire certains se servent de cette lettre quand ils vont aux toilettes!


  28. LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 08h37
    Afficher/Masquer

    Poujadiste moi! Merci! Les Poujadistes c’est plutôt ceux qui s’attaquent à des élus choisis librement par le peuple.

    Un député qui bosserait bien pourrait rapporter 1 000 fois sa paye

    Qu’est-ce que cela veut dire bien bosser pour un député  vu qu’on a un parlement croupion.
    Le problème dans ton analyse c’est que tu parts d’un postulats qui à mon sens est faux: Député, maire, conseiller régionale etc sont des métiers différents comme dentiste, boulanger et policier.
    Moi je crois que c’est le même métier qui peut s’exercer en concomitance. Et donc non seulement le cumulard ne bosse pas moins mais il bosse mieux.
     


  29. bourdeaux Le 05 septembre 2012 à 08h50
    Afficher/Masquer

    Est-ce vraiment poujadiste, Olivier ? Il s’agit à mon avis plutôt d’un souci affiché d’efficacité, servant de prétexte à une cupidité non assumée des cumulards. Les arguments pour une meilleure efficacité dans l’exécution des décisions sont malheureusement plausibles dans la bouche d’un cumulard ; et trouvent leur source dans le fameux mille-feuille administratif mille fois dénoncé.
    A découper le territoire en tranches fines, on a découpé d’autant le pouvoir des élus : au bout du bout, je ne crois pas que répartir les fonctions sur davantage de têtes améliorerait l’efficacité de nos élus, il faudrait plutôt, en complément de l’interdiction strict du cumul, dégraisser un peu l’organigramme administratif pour donner plus de pouvoir d’action( et pas seulement de nuisance entre eux) aux élus.


  30. Alain34 Le 05 septembre 2012 à 09h12
    Afficher/Masquer

    @Le Taulier :
    Député, maire, conseillé général/régional sont des fonctions (et pas des métiers!) différents, avec des responsabilités différentes, des pourvoir différents !!
    Quand au plafonnement des cumulards, NON, ce n’est pas a proprement parlé plafonné, ils sont juste obligé de reverser ce qui dépasse a qui bon leur semble… la bonne blague !!

    Toutefois, seule l’indemnité de base est utilisée pour ces plafonds ; l’indemnité de résidence (3% de l’indemnité de base), l’indemnité de fonction (25%) et l’indemnité représentative de frais de mandat n’entrent pas dans le calcul.
    D’autre part, les revenus versés aux élus par les communautés territoriales et les syndicats intercommunaux n’entrent pas dans le calcul de ces plafonds.
    Enfin, un élu cumulant des mandats peut reverser le montant au dessus du plafond à un autre élu de son choix au titre de l’écrêtement, mais aucun contrôle à notre connaissance n’est réalisé pour surveiller l’application de cette règle.

    Qu’ils arrêtent déjà de se foutre de la gueule du monde et ca ira mieux !
     
    Il faudrait diviser par 3 le nombre de députés et de sénateur.
    Interdire le cumul, y compris dans le temps.
    Réduire le nombre de couches communes/agglos/départements/régions/état/europe. Idéalement il aurait fallu aller vers du Agglo/régions/Europe, mais vu l’état de l’europe actuellement un agglo/region/etat/europe serait déjà un énorme pas en avant…
    Supprimer tous leurs avantages et passe droit qui les fait se prendre pour les seigneurs d’une ville/canton/département/région/pays, et surtout que la justice punisse sévèrement et rapidement les abus liés aux mandats.


  31. LeTaulier Le 05 septembre 2012 à 10h16
    Afficher/Masquer

    Oui, bien sûr, parle en à ton patron, tu lui diras que tu veux continuer à toucher ta paie, mais bosser pour 2 autres employeurs en même temps, il appréciera ton don d’exercer 3 pleins temps à la fois…

    D’abord être député ou maire ou je ne sais quoi c’est travailler pour le même patron: le bien public (je sais que cela va faire rire mais c’est la vérité même si c’est pas toujours  respecté)
    Ensuite quand on a la chance d’avoir un boulot on fait souvent plusieurs tâches différents. l’apprenti qui bosse dans une boulangerie ne demande pas une paie pour la partie pain, une autre pour les pâtisseries et une dernière pour le nettoyage du four.


  32. Manuman Le 05 septembre 2012 à 11h55
    Afficher/Masquer

    Allez, ok Olivier vous m’avez convaincu, reste que j’ai du mal à mettre autant de passion que vous sur ce sujet… Je suis étonné de votre enthousiasme après avoir argumenté récemment que le politique était et allait clairement rester impuissant à solutionner la crise de l’euro dans votre interview chez N.Doze..
    Comme quoi vous avez encore un peu d’espoir finalement.;)


  33. step Le 05 septembre 2012 à 13h28
    Afficher/Masquer

    personnellement en voyant ces chiffres, je me dit surtout qu’on pourrait avoir 24% de cumulards et être mieux géré. Autant je ne suis pas sur qu’un cumul soit forcément source de mauvais travail (c’est clairement une source de perte de lien avec la population), autant affirmer le contraire c’est se moquer du monde.


  34. step Le 05 septembre 2012 à 13h11
    Afficher/Masquer

    meme pas “largement” letaulier, les fonctionnaires c’est 25% de la population active et 28% du parlement (j’ai compris les enseignants). Même si c’est plus populiste de dire cela comme ça et que je sais que tu cède bien volontier à cela quand il s’agit de fonctionnariat, la vrai conclusion à en sortir est que le parlement est largement dominé par une population du privé très aisée et une population sans peur du licenciement. Est largement sous représenté le privé moyen pauvre et les chomeurs. Ceci n’invalide pas d’ailleurs ton raisonnement car les 2 types de populations ont la “mondialisation tranquille”, et n’ont pas forcément une conscience aigue de la situation dans le privé modeste. Taper sur les fonctionnaires est toujours plus simple que de reconnaitre une certaine “lutte des classes politiques”.   


  35. step Le 05 septembre 2012 à 13h13
    Afficher/Masquer

    pour info (j’avais déjà indiqué ce point bien avant que tu naisses sur ce blog) la différence de protection pour un privé et un public sous mandat est inacceptable.


  36. step Le 05 septembre 2012 à 13h38
    Afficher/Masquer

    correction 23% contre 29%, en fonction des dernières info. Bref, c’est les CSP supérieures qui siegent, c’est cela le vrai problème.


  37. Patrick Luder Le 05 septembre 2012 à 20h10
    Afficher/Masquer

    Un krach financier complet type fermeture des guichets pour tout le monde ??? Je n’y crois pas trop, même si j’estime qu’il faudra au moins cela pour que l’homme redevienne sapiens …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>