Des régions de l’Ukraine ont donc voté hier par référendum à propos de leur autonomie.

Exactement comme le Kosovo en 1991.

Ce référendum est-il exempt de tout reproche ? NON évidemment.

Les chiffres de participation sont-ils gonflés ? C’est probable.

Le résultat est-il truqué ? Très probablement, NON.

La France doit-elle reconnaitre l’autonomie ? À ce stade, NON, évidemment. Mais…

François Hollande a-t-il raison ? ÉVIDEMMENT NON !

Pourquoi ?

Eh bien à cause de ça :

L’affluence des grands jours

Oui, oui, ces gens font la queue pour voter (profitez-ça, vous ne verrez pas ça dans 15 jours dans votre bureau…)

Un coté gênant qu’il n’y ait pas d’enveloppe (mais les gens peuvent plier le bulletin en 2 s’ils veulent…), mais l’avantage, c’est que nos journalistes ne peuvent pas trop mentir…

Les vidéos :

Moi, je vous avoue que, étant démocrate, quand je vois ce genre d’image (qu’il s’agisse d’Ukrainiens russophones, d’Ukrainiens pro-Maïdan, de Russes ou de Guatémaltèques), ça m’émeut toujours beaucoup…

La réaction de la télé à Kiev (qui, heureusement, ne fait pas de propagande !) : environ 0 % de participation…

(c’est moi, ou il a un peu grossi Goebbels ?) 😉

Pas chance, on peut lire dans Courrier international (sans AUCUN commentaire), reprenant un très grand journal ukrainien Oukraïnska Pravda (il y a quand même un truc avec les journaux qui s’appellent Pravda – “Vérité”):

“puisque tout le monde a déjà compris que les Ukrainiens ne tirent pas sur les civils. “

En effet…

Fortiche : les crimes ne sont même pas encore terminés que le négationnisme est déjà à l’œuvre dans la presse…

La réaction du Présipaute Scoutermane 1er

“Le président français François Hollande a dénoncé dimanche, à son arrivée à Bakou pour une tournée dans le Caucase, de “vraies-fausses” consultations “nulles et non avenues” en Ukraine, à propos du référendum organisé par les séparatistes pro-russes à Donetsk et Lougansk.

Plus de sept millions d’Ukrainiens de l’est sont appelés à voter pour décider du sort des régions de Donetsk et Lougansk lors d’un référendum organisé par les séparatistes pro-russes, jugé “illégal” par Kiev et l’Occident, mais qui pourrait déboucher sur la sécession de cette partie du pays.

Ces “vraies-fausses consultations”, ce “faux-semblant”, n’a “aucun sens”, a déclaré le chef de l’État français devant la presse, affirmant que “la seule élection qui vaudra” sera l’élection présidentielle du 25 mai en Ukraine.

“Je ne veux pas les appeler référendum”, a insisté François Hollande, relevant qu’il n’y avait “pas d’urnes, pas de bureaux de vote (et) de listes électorales” et assurant que “cette consultation n’avait pas d’existence, de légitimité, de légalité”. “A partir de là il y a aucune leçon à (en) tirer”, a-t-il souligné.”

Source : L’express

Il n’y a pas d’urnes

Bref, ce que votent ces gens qui se mobilisent, cela n’a pas d’importance… Je suis CERTAIN qu’ils ont bien dû apprécier la déclaration de notre leader minimo – champion autoproclamé de la Démocratie… Bref, référendum sans aucun sens, comme chez nous en 2005 quoi…

Et puis c’est sûr : les gens organisent un référendum, on annonce que bien entendu on n’envoie pas d’observateurs OSCE, le résultat tombe, on dénonce les manipulations car il n’y a avait pas d’observateurs OSCE…

Mais bon, comme vous l’avez tous non lu dans nos médias : le Parlement Ukrainien a refusé que le 25 mai soit en plus organisé un référendum sur le pays. Il y avait 2 questions possible. La première : « Soutenez-vous le fait que l’Ukraine soit territorialement cohérente, dans les limites territoriales définies par la constitution ukrainienne, en tant qu’Etat, souverain, indépendant, démocratique, européen, unitaire, ayant les pleins pouvoirs sur les régions et communautés territoriales ? ». La deuxième question portait sur le statut de la langue russe.

Pourquoi ? “Cela doit être fait, mais pas en temps de guerre. Dieu merci”, a déclaré le député national ukrainien Alexandre Briguinets. Donc voter pour l’oligarque pro-occidental oui ; voter pour un référendum non…

La vision du Nouvel Obs

Incroyable, un article de bien équilibré ! C’est sûr que la foule devrait quand même faire poser des questions aux journalistes :

“On a enfin fait entendre notre voix”

“En ce jour de référendum sur l’autodétermination du Donbass, ambiance bonne enfant dans les bureaux de vote. La victoire du “oui” ne fait aucune doute.”

“Vu de Yenakiievo, de Torez, ou de Gorl-ovka, de toutes ces villes moyennes, mi-rurales mi-ouvrières proches de la frontière russe, dès la mi-journée, ça ne faisait pas un pli : Kiev avait perdu. […] Sur les bulletins, une seule et unique question : “Soutenez-vous la création d’une république autonome du Donbass” ? […]

Certes, on pourra toujours chipoter sur l’organisation du scrutin, souvent folklorique. Les anciens listing d’électeurs récupérés bon an mal an, selon la bonne volonté des autorités locales, ne sont pas à jour. Les électeurs inscrivent donc leur nom à la main, sur des feuilles vierges. La surveillance des urnes est plutôt souple ; les votants peuvent tranquillement y mettre plusieurs bulletins – le leur et celui de leur femme, par exemple. On a vu des accesseurs, tous des militants bénévoles, en trimbaler à moitié remplies dans leur voiture sans aucun contrôle, pour les apporter directement dans des villages dont les habitants ne pourraient pas se déplacer. Tout ça n’est pas très orthodoxe… Mais franchement, ce n’est pas le problème.

La victoire du “oui” ne fait aucun doute. “Oui” de conviction, de suivisme, de crainte de se faire remarquer en s’abstenant d’apporter leur pierre “à la cause” : la lutte “contre la junte de Kiev”, peu importe. Dans ces quartiers où tout le monde se connaît, on a vite fait de repérer les “fascistes” comme on appelle désormais ceux qui défendent une Ukraine unie. […]

Le salaire moyen ne dépasse pas les 12.000 grivnas (120 euros) par mois. “Personne ne nous entend, personne ne s’occupe de nous”, soupire Natalia Ivanovna, qui tient le bureau. “Là-bas, ils nous méprisent. Mais cette fois, on a enfin fait entendre notre voix.”

Source : Nouvel Obs

L’épidémie de saturnisme continue à l’Est

Les milices pro-Kiev (probablement Secteur Droit) continuent à semer la désolation. Ils s’occupent ici, à Krasnoarmeysk (dont le nom signifie Armée Rouge), de prendre le contrôle du bureau de vote (et, semble-t-il – à confirmer – de bruler les urnes…). Je répète : c’était un bureau de vote, qui a été fermé de force…

ATTENTION, images un peu dures…

Il y a d’autres vues sur ZeroHedge

 

 

 

Normal, quoi…

Épilogue

Pensée émue pour cet homme à qui nous devons un bout de notre liberté, lui qui a combattu les nazis secondés par les bandéristes, et qui voit aujourd’hui un gouvernement pour qui Bandera est un saint…

=======================================

Rappel : , il faut savoir que le Parlement de Crimée avait demandé à l’OSCE de le superviser, pour éviter qu’il soit ensuite contesté.

L’OSCE a refusé, arguant que c’était à Kiev de la demander – et comparant l’Ukraine à… la Suisse ! Bien sûr…

Voici la traduction du communiqué de l’OSCE du :

Le directeur de l’OSCE affirme que le référendum en Crimée, dans sa forme actuelle, est illégal et appelle à une solution alternative à la situation en Crimée.

L’homme de la situation…

Berne, le 11 mars 2014 – Dans sa forme actuelle, le référendum sur la situation en Crimée, programmé pour le 16 mars 2014, est en contradiction avec la constitution Ukrainienne et doit être considéré comme illégal, a affirmé le ministre des Affaires Etrangères Suisse et directeur de l’OSCE Didier Burkhalter.

Il a ajouté que pour qu’un référendum sur le degré d’autonomie et de souveraineté de la Crimée soit légal, il est nécessaire qu’il soit basé sur la constitution Ukrainienne et qu’il soit en accord avec le droit international.

Le directeur a également écarté la possibilité d’une surveillance du référendum programmé le 16 mars par l’OSCE, du fait que des critères fondamentaux pour qu’une telle décision se place dans un cadre constitutionnel n’étaient pas respectés.

De plus, une invitation de la part de l’Etat concerné serait un pré-requis à toute activité d’observation d’un tel événement.

Il a ajouté que des cas internationaux, dont certains en Suisse, ont montré que les processus visant à obtenir des modifications constitutionnelles et des discussions autour de l’autonomisation de régions étaient complexes et requéraient beaucoup de temps, s’étendant parfois sur plusieurs mois, sinon des années. Les ajustements politiques et légaux, dans ce contexte, devaient être examinés dans le cadre d’un dialogue inclusif et constructif à l’échelle nationale, régionale, et locale.

Burkhalter a affirmé que toutes les parties prenantes devaient être autours de la table, faute de quoi de tels processus provoquent des tensions au lieu de conduire à des solutions durables et de répondre aux préoccupations des populations, dont le droit des minorités.

Le directeur a réaffirmé sa volonté et sa capacité de tenir des discussions avec toutes les parties, éventuellement sous la forme d’un groupe de contact, sur la possibilité de trouver des portes de sortie à la situation actuelle. Le directeur a pris note des préoccupations majeures rapportées par son émissaire personnel sur la situation en Crimée. Il a invité tous les Etats participants à approuver une décision rapide et le déploiement subséquent d’une mission de surveillance de l’OSCE en Ukraine.

Source : OSCE

 

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]. Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

57 réponses à 11 mai : Le référendum éloquent… Et le mépris occidental…

  1. miclav Le 12 mai 2014 à 23h23
    Afficher/Masquer

    Je crois qu’il y a un souci avec l’illustration…


  2. jj Le 12 mai 2014 à 23h26
    Afficher/Masquer

    Salut!
    pour info …

    quelques glitches dans la fin du billet ..
    heure tardive – et images melangees ou liens kaput ?


  3. Ghosties Le 12 mai 2014 à 23h44
    Afficher/Masquer

    Je reviens sur un commentaire que j’ai posté dans l’article précédent.

    D’ici le 3 juin, il ne faudra pas s’étonner de voir l’UE crier au chantage du gaz, contre la Russie.
    En effet cette dernière a décidé de couper les vannes vers l’Ukraine le 3 juin si celle-ci ne paie pas ses arriérés.

    http://french.ruvr.ru/news/2014_05_12/Moscou-coupera-le-gaz-a-Kiev-le-3-juin-en-cas-de-non-paiement-2951

    Vive les crises…
    l’occasion peut-être de revenir sur la géopolitique des hydrocarbures ? (J.C. Victor avait réalisé quelques émissions à ce sujet je crois dans le DDC, mais pas certain que ça corresponde encore aux données actuelles).

    Cordialement,


  4. Caroline Porteu Le 13 mai 2014 à 01h28
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour ce nouveau billet auquel je me permets d’ajouter le communiqué de presse Officiel du du Conseil des Affaires Etrangères Européen , en date du 12 Mai , que j’ai déjà mentionné et traduit partiellement dans votre précédent billet sur le mensonge d’Obama .

    Je le reprends donc ici :
    Mes propres commentaires sont (entre parenthèses)

    FOREIG AFFAIRS Council meeting
    Brussels, 12 May 2014
    http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/EN/foraff/142561.pdf

    The Council adopted the following conclusions:
    “1. The European Union stands firm in upholding Ukraine’s unity, sovereignty, indepe
    ndence and territorial integrity and calls upon Russia to do likewise. The EU is alarmed by the continued efforts by pro-Russian separatists to destabilise Eastern and Southe
    rn Ukraine. Continued seizure of public buildings, kidnappings, killings and violation of media freedom by illegal armed groups is unacceptable and must stop. The EU will not recognise yes
    terday’s nor any future illegitimate and illegal “referenda”.

    ” L’union Européenne soutient fermement l’unité Ukrainienne, son indépendance , sa souveraineté et son intégrité territoriale, et appelle la Russie à faire de même. l’UE est alarmée par les continuels efforts des séparatistes pro russes pour déstabiliser le Sud et l’Est de l’Ukraine ..
    (vu les pourcentages des référendums et les taux de participation illustrés par ces photos) , le terme déstabilisation n’est peut être pas le plus adapté )

    Les continuels assauts et saisies de bâtiments publics , kidnapping, meurtres , en violation des libertés d”expression par des groupes armés illégaux , sont inacceptables et doivent cesser. (Vu la manière dont c’est exprimé , seuls “les pro-russes” se livrent à se genre d’exactions )

    L’union européenne ne reconnaitra pas plus les référendums illégitimes et illégaux d’ hier que dans l’avenir .

    (Ce premier paragraphe permet de minimiser totalement le massacre d’Odessa du 2 Mai pour lequel une enquête doit être ouverte , presque du bout des lèvres , comme si ce n’était qu’anecdotique, novlangue cohérente avec le premier paragraphe puisque d’après ce communiqué , il est sous entendu que les exactions sont uniquement le fait de groupes armés Pro Russes ) ..

    The tragic events in Odessa of 2 May with many dead and injured must be thoroughly
    investigated and all those responsible brought to justice. The Council encoura
    ges the coverageof this investigation by the Council of Europe’s International Advisory Panel a
    s a way to ensure its independence and transparency.

    (Dans ce contexte et vu la rédaction de ce communiqué , la transparence et l’indépendance des enquêteurs couverts par le Conseil de l’Europe ne peut qu’être empreints de soupçons de parti pris ) .

    On apprend également dans ce Communiqué que :

    The Council encourages continuation of efforts by the Ukrainian authorities to reach out to all
    regions of Ukraine within the framework of the envisaged national dialogue proposed by the
    Ukrainian government, including the Government’s steps towards inclusive all-Ukrainian
    dialogue on the constitutional reform process.

    Le Conseil encourage la continuation des efforts réalisés par les autorités Ukrainiennes pour atteindre toutes les région , dans le cadre d’un dialogue national proposé par le gouvernement , incluant les étapes sur le processus de réforme de la Constitution .

    (Au sens du Conseil des Affaires Etrangères de l’Europe , la méthode qui consiste à envoyer l’armée et ses chars pour tirer sur la population civile comme à Marioupol ou à Kharkov est sans doute une nouvelle définition de la conception de l’Union Européenne du “dialogue”. Mieux vaut en être averti pour la suite).

    Et en conclusion , quoi de mieux que cette invraisemblable video , mentionnée par un des contributeurs de votre précédent billet qui montre la manière dont “l’Assemblée nationale sociale s’adresse au peuple ukrainien à propos du Jour de la Victoire le 9 mai”.

    https://www.youtube.com/watch?v=mzqi2U7-RSA

    Sans doute également la nouvelle conception du Conseil européen des Affaires étrangères sur ce que doit être une” Assemblée commémorative démocratique”

    Au moins nous ne pourrons pas dire que nous n’avons pas été prévenus !!!!


  5. Caroline Porteu Le 13 mai 2014 à 02h09
    Afficher/Masquer

    Enfin , il y autre chose qu’il faut rappeler sur la notion même de référendum et de démocratie .
    Il est impossible pour des lobbies constitués d’exercer une quelconque influence sur une démocratie qui fonctionne principalement par voie référendaire .

    L’ultime objectif de ces lobbies étant de faire croire que la démocratie existe toujours et qu’elle fonctionne .. même si les lobbies en question exercent un pouvoir majeur , on pourrait presque dire un abus de position dominante, sur les partis en présence .. Ce qui devient presque un jeu d’enfant avec le bipartisme .. Nous le voyons tous les jours en France.

    La démocratie représentative fondée sur le bipartisme devient donc essentielle pour conserver les simulacres de démocratie … mais il faut à tout prix éviter toute consultation par voie référendaire permettant de constituer des ensembles multipolaires , s’associant en fonction des problèmes de fonds traités et des réponses à y apporter , sans tenir compte d’une influence extérieure non élue.

    Je ne reviendrais pas sur les dénis de démocratie faits par nos propres gouvernants , comme par les instances Européennes, sur les différents référendums Européens , mais pour l’Ukraine , cette décision a bien été prise le 6 Mai dernier, lorsque le Parlement Ukrainien a rejeté toute consultation par voie référendaire

    Le parlement ukrainien a refusé d’organiser le référendum du 25 mai
    http://fr.rbth.com/en_bref/2014/05/06/le_parlement_ukrainien_a_refuse_dorganiser_le_referendum_du_25_mai_29007.html..


    • Vidal Le 13 mai 2014 à 05h54
      Afficher/Masquer

      Extrêmement pertinente votre remarque sur les lobbys et les referundums


    • raloul Le 13 mai 2014 à 10h36
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      En tant que citoyen suisse, je peux vous garantir que le poids des lobbys est important même en cas de référendum. Il n’y a qu’a voir les millions investis par “économiesuisse” (équivalent du Medef en gros) dans les campagnes pour s’en apercevoir.
      Mais vous avez peut-être raison dans le sens où même en étant important, c’est bien moins grave que la corruption institutionelle généralisée qui caractérise les régimes “démocratiques” européens, ou pire du pire, l’UE.

      C’est un privilège que de pouvoir s’exprimer par référendums réguliers en Suisse. C’est un fonctionnement que je recommanderais à tous les pays qui nous entourent, et pour lequel les citoyens suisses sont prêts à se battre, au sens littéral. Celle ou celui qui mettra fin à la démocratie directe en Suisse n’est pas (encore) né(e)…
      Par contre, d’autres aspects de la politique hélvétique sont tout simplement mafieux, comme la collusion entre intérêts privés (principalement banques, grosses boîtes du style Nestlé, Novartis et cie) et pouvoir politique, le manque absolu de transparence dans le financement des partis politiques (bien pire qu’en France, c’est dire… 🙂 ), les magouilles graves et le manque d’indépendance des médias, le lobbying parlementaire, etc…
      Mais effectivement ça fait que parfois le gouvernement se ramasse une bonne claque (comme avec l’initiative Minder, où toute la classe politique – gouvernements+partis – étaient contre, et le peuple a dit “oui” quand même), et ça oblige les politiques à être un minimum conséquents dans leurs actions.

      Même lorsque des trucs qui me font honte passent (comme l’initiative sur les minarets), je le regrette mais suis obligé de l’accepter. Et je préfère mille fois, sans aucun doute possible, que les gens puissent s’exprimer, fût-ce pour des trucs détestables, plutôt que de leur interdire l’expression. Car là serait la voie vers la radicalisation. Il y a des imbéciles simplistes qui voudraient limiter les droits populaires en Suisse pour leur empêcher de voter sur certains sujets sensibles. Mais je crois qu’une démocratie directe mature et humaniste n’a absolument pas besoin de ce genre d’interdits. Il sera toujours possible de virer l’article sur les minarets de la constitution, par un vote populaire, lorsque le thème rance de l’islamophobie sera passé de mode…


  6. Thomas Le 13 mai 2014 à 02h22
    Afficher/Masquer

    Les deux oblasts de Donetsk et Lougansk ont proclamé leur indépendance, vont surement fusionner et intégrer la Fédération de Russie.


  7. Bertrand Le 13 mai 2014 à 03h00
    Afficher/Masquer

    La République populaire de Donetsk s’est proclamé Etat souverain et a demandé à Moscou de considérer son adhésion à la Russie.

    ” Nous, le peuple de Donetsk , en fonction des résultats du référendum du 11 mai et de la déclaration de souveraineté de la République populaire de Donetsk , déclarons que désormais la R.P.D. est un Etat souverain “, a déclaré le co-président Denis Pushilin . ” Compte tenu de la volonté du peuple de la République populaire de Donetsk , et afin de rétablir la justice historique , nous demandons à la Russie d’examiner la question de l’adhésion de notre république à la Fédération de Russie “… http://gaideclin.blogspot.fr/2014/05/la-republique-populaire-de-donetsk.html


  8. Françoise D. Le 13 mai 2014 à 03h31
    Afficher/Masquer

    Quoi ? Le communiqué de presse officiel du Conseil des Affaires Etrangères Européen est en anglais !?!? Brussels annexe du NATO ?


    • C Balogh Le 13 mai 2014 à 08h38
      Afficher/Masquer

      oui, alors que les Anglais: “Par ailleurs, Cameron souhaite, si les conservateurs remportent la prochaine élection, soumettre un référendum qui déterminera la sortie ou non de la Grande-Bretagne de l’UE. Ce référendum pourrait être organisé d’ici 2017. ”
      kesako???
      Ils nous imposent la langue de manière totalitaire?Alors que le seul pays anglophone sortira de l’ue en 2017?
      comme pour le traité transatlantique qui comme le communiqué de presse intéresse tout le monde…
      Sauf tous les pays qui ne parlent pas leur langage d’envahisseurs, de spoliateurs.


  9. Kiwixar Le 13 mai 2014 à 04h02
    Afficher/Masquer

    OTAN : Officine Transnationale de l’Amour….
    L’Otan, un ami qui vous veut du bien… 🙂


  10. Binze Le 13 mai 2014 à 04h05
    Afficher/Masquer

    Ben respect pour le boulot pour rassembler les vidéos et photos et donner cet aperçu du référendum.
    Je suppose qu’il n’y avait aucun observateur, histoire de pouvoir prétendre à coup sûr que le référendum est truqué, c’est bien pratique.
    Ya donc aucun pays dans le monde réputé à peu près neutre pour envoyer ces observateurs. Ils ont tous peur des représailles de l’empire occidental.
    Ya pas que les nationalistes qui ont du courage. Cette fascination pour la virilité et le courage, c’est plutôt ceux qui n’en ont pas qui la ressentent.

    Quelqu’un pourrait faire une liste de toutes les contradictions ou mensonges de nos élites politico-médiatiques, résumé très court. Il y en avait beaucoup dans la vidéo du cercle des volontaires.
    genre
    – Les usa nous fourniront du gaz si la russie coupe le robinet = les usa sont importateurs net de gaz.
    – nos élites ont la haine du nationalisme et font tout pour l’éradiquer = un argument pour l’europe supranationale est de nous protéger du monde extérieur économiquement et militairement, argument typiquement nationaliste. (et bien sûr ils soutiennent le putsch néonazi)
    – la ploutocratie rejette le référendum en crimée = la ploutocratie a approuvé le référendum du kosovo.
    – la ploutocratie accuse la russie d’ingérence en ukraine = la ploutocratie a défilé à maidan pour soutenir le putsch.
    – la russie se comporte comme un empire expansionniste qui voudrait retrouver son périmètre d’antan = l’UE est passé de 6 pays à 28 et cherche à ajouter l’ukraine et la turquie.
    – Le régime de yanoukovitch était une dictature qui méritait de tomber = l’arabie saoudite et le qatar n’en seraient pas et nos ploutocrates entretiennent d’excellentes relations avec eux.
    etc…

    On peut en trouver une bonne 20aine je pense, on découpe en 1500signes et on commente les articles sur l’ukraine ou l’europe avec.


    • Binze Le 13 mai 2014 à 04h10
      Afficher/Masquer

      – l’accord de marché libre avec l’UE va améliorer l’économie ukrainienne = la mise aux normes européennes va leur coûter une blinde qu’ils ne peuvent pas supporter étant au bord de la faillite et l’UE ne souhaitant pas les aider financièrement. L’accord va en plus fermer le marché russe vital pour l’économie ukrainienne.


    • Binze Le 13 mai 2014 à 04h15
      Afficher/Masquer

      – les ploutocrates qualifient de rebelles démocrates les pro-ue qui occupent pendant 3mois les batiments administratifs par la force, qui jettent des cocktails molotov et tirent sur les forces de l’ordre (nb de blessés et tués ? ) = quand les pro-russes se contentent de prendre des bâtiments les ploutocrates les qualifient de terroristes et les gentils rebelles qui viennent de prendre le pouvoir leurs envoient immédiatement l’armée pour les anéantir.
      etc..


  11. VladimirK Le 13 mai 2014 à 05h37
    Afficher/Masquer

    Les gens de L’Est Ukrainien ne sont pas idiots, ils savent très bien que les résultats du référendum tel qu’organisé, n’auraient pas de valeur légale. Ils espéraient juste qu’on les écouterait enfin.

    Quant au rapprochement avec la Russie, tel que cela a été fait avec la Crimée, il n’y a pas d’autre solution. S’ils demandent l’indépendance et que personne ne la reconnait, ils sont coincés, comme l’Ossétie. En revanche en s’intégrant à la Russie, personne ne peut rien y faire… les passeports sont russes, les documents sont russes, et on ne va pas arrêter de reconnaitre la citoyenneté russe sous prétexte que la Russie a intégré de nouveaux territoires (et ce n’est là qu’une partie des problèmes de l’indépendance)


  12. Guillaume Le 13 mai 2014 à 08h00
    Afficher/Masquer

    Non seulement il n’y aura pas des queues aussi longues aux bureaux de vote pour les européennes, mais en plus s’il y a 30% de participation, ça ne les gênera pas de se sentir légitime pour enterrer un peu plus ce qu’il reste de bon dans nos pays.


  13. Anon Le 13 mai 2014 à 08h12
    Afficher/Masquer

    À noter que les bulletins volants sans enveloppes ça nous choque nous français mais c’est la procédure standard de l’OSCE, c’est comme ça dans beaucoup de pays.


  14. Françoise D. Le 13 mai 2014 à 08h33
    Afficher/Masquer

    Ça va changer les choses…

    Un accord historique à long terme pour la livraison de gaz russe à la Chine est à 98 pour cent prêt, a déclaré le sous-ministre de l’Énergie de la Russie Anatoly Yanovsky. Tout ce qui manque sont les signatures des deux pays, a-t-il ajouté. L’accord est en préparation depuis 10 ans.

    Selon Reuters, Ianovsky aurait ajouté : « Nous espérons que les négociations aboutiront comme prévu. »

    Le président russe Vladimir Poutine est attendu dans la capitale chinoise la semaine prochaine où les deux pays devraient signer l’accord. Le contrat est en gestation depuis 10 ans. En Mars 2013 il a abouti à la signature d’un mémorandum de livraison entre le russe Gazprom et la CNPC chinoise. Les termes du contrat de livraison du gazoduc indiquent que la Russie veut livrer 38 milliards de mètres cubes de gaz par an à la Chine pendant 30 ans, à partir de 2018.

    Au début 2013, le chef de la direction de géant énergétique russe Gazprom, Alexeï Miller, a déclaré que le chiffre de 38 milliards de mètres cubes de gaz par an pourrait être porté à 60 milliards de mètres cubes au cours de la durée du contrat. Le prix du gaz russe pour la Chine n’est pas encore annoncé. Cependant un article du 10 avril du quotidien russe Vedomosti a suggéré que les parties négocient dans la gamme de 360 ​​$ – 400 $ par mille mètres cubes.

    La Chine est le plus grand partenaire commercial de la Russie en dehors de l’UE. Les deux pays s’attendent à ce que le commerce bilatéral atteigne 100 milliards de dollars en 2015 et 200 milliards de dollars en 2020. Le secteur de l’énergie est sans doute le plus attrayant à ce stade car la Chine tente de fermer des centrales au charbon et d’augmenter la consommation de gaz naturel de 11 pour cent cette année, selon à un rapport de l’Institut de recherche économique et technologique de la CNPC.

    http://rt.com/business/158396-gasprom-russia-china-cnpc/


    • C Balogh Le 13 mai 2014 à 08h45
      Afficher/Masquer

      Du coup, avec tout ça, je me souviens de l’action de Greenpeace et je ne suis pas loin de penser qu’en fait, c’était le début des hostilités et la première attaque!il n’est pas rare du tout que les ONG, soient en fait, téléguidées par les puissances de l’ombre, ça me fait mal de le dire parce que greenpeace, j’y croyais un peu mais au final, je me pose des questions, il serait interessant de voir où greenpeace agit, peut-être y a t-il des “coincidences”…..


    • Kiwixar Le 13 mai 2014 à 09h35
      Afficher/Masquer

      Etonnant que le contrat long terme soit signé en dollars, vu (1) la situation actuelle (2) la dilution du dollar…


      • Caroline Porteu Le 13 mai 2014 à 09h49
        Afficher/Masquer

        RIen ne vous dit que l’accord définitif sera signé en dollars .
        Il semble au contraire que tout soit en train de se mettre en place pour que le dollar ne soit plus la monnaie de cotation des échanges Russo Chinois .
        Les Russes ont prévenu ..
        C’est peut être aussi ce qui explique l’hystérie actuelle


        • LEFEVRE Le 13 mai 2014 à 13h40
          Afficher/Masquer

          L’invasion de l’Irak et le meurtre de Saddam Hussein n’ont pas été motivés par les fameuses armes chimiques détenues par ces derniers. Ca tout le monde le sait. Ni le pétrole d’ailleurs ! Mais surtout parce que Saddam Hussein avait l’intention d’utiliser l’Euro pour la facturation de son pétrole à la place du dollar. Ce que bien entendu les USA ne pouvaient supporter. Ici, cela leur sera difficile de s’y opposer…


        • Serge Palestine Le 13 mai 2014 à 15h47
          Afficher/Masquer

          Deux articles à ce sujet publiés ce 13 mai sur le blog “histoireetsociete” de Danielle Bleitrach (utile complément de celui d’Olivier):
          “La Chine,un partenaire décisif pour la crimée devenue russe,par Wenyan Hu”

          et “La Russie se prépare à attaquer le pétrodollar, par Valentin Mândrasescu”
          Eh oui! le retour de boomerang,c’est pour bientôt,et on comprend mieux l’agressivité forcenée de l’empire étatsunien! Quitte à s’allier à la peste brune ou des djihadistes fanatiques et tout autant fascistes ailleurs au Proche Orient…
          Pas toujours au même “d’éclater” comme dirait notre académicienne Hélène Carrère d’Encausse


  15. Frédifrédo Le 13 mai 2014 à 08h59
    Afficher/Masquer

    On ne fait pas un monde plus uni en encourageant les séparatismes.

    Au contraire.

    Voilà pourquoi ce référendum, à la base, est jugé être une mauvaise idée. Voilà pourquoi, par principe, nous devons défendre la souveraineté auquel tout Etat a droit.

    … surtout lorsque cet Etat souhaite se libérer d’une emprise extérieure plus qu’étouffante, et finalement assez nocive pour lui et pour son peuple.

    Il faut regarder, évidemment, au delà de ce référendum, dont les résultats sont très probablement truqués.


    • step Le 13 mai 2014 à 11h27
      Afficher/Masquer

      forcer les gens à vivre sous une tutelle – fut elle “éclairée – qu’ils ne reconnaissent pas est souvent aussi, un gage de guerre à venir. Il me semble qu’on devrait méditer les leçons de la décolonisation, de la Yougoslavie, et d’autres “agglomérats de peuples” qui se sont disloqués dans l’histoire.

      Une phrase qu’avait pris napoléon dans le nez (je ne sais plus quel est le lanceur) : ” On n’enseigne pas la démocratie les armes à la main !”.

      Je ne suis pas sûr qu’il soit du programme de quiconque (US/UE ou Russie) d’alléger l'”emprise extérieure plus qu’étouffante” sur ce pays, mais bien de supplanter l’une par l’autre. Ne pas se faire d’illusion, l’intérêt des peuples est le cadet des soucis des puissances, y compris la notre.

      On ne regarde pas au delà d’un réferendum, la démocratie est l’horizon des états démocratiques. Même si le peuple se trompe, un démocrate n’a pas à regarder autre chose que la réponse qui lui a été fournie. Il peut la regretter et argumenter ce regret, mais il n’a pas autorité pour le contourner.

      Pourquoi forcément truqué ? Si vous avez des preuves, cela nous intéresse, sinon évitez ce genre d’argument et contentez vous de regretter qu’il n’y a rien eu pour s’assurer de sa validité et vous demander pourquoi… les affirmations péremptoires sans preuve, cela ressemble à du trollage.

      Il est parfaitement concevable qu’ils préfèrent leur proximité culturelle russe, à l’attrait immanent au mot “occident” qui effectivement dans bien des têtes est sensé provoquer immédiatement la prosternation devant la perspective d’en faire partie.


  16. ErJiEff Le 13 mai 2014 à 09h09
    Afficher/Masquer

    En définitive, le Bloc Americaniste Occidental (US/UE) essaye de maintenir et protéger en Ukraine un état constituant artificiellement une mosaÏque de peuples slaves.

    Exactement l’inverse de ce qu’il a fait en Yougoslavie où il il s’est impliqué dans la destruction d’un état serbo-croate relativement harmonieux en dressant les uns contre les autres catholiques, orthodoxes et musulmans qui, jusque-là vivaient paisiblement (les mariages “mixtes étaient monnaie courante).

    Il est vrai que les objectifs n’étaient pas les mêmes :
    – En Ukraine, il est question de s’emparer d’un territoire dans son ensemble pour sa valeur géostratégique globale (“pont” entre UE et Russie, ressources minérales et industrielles de l’Est, prise de contrôle de l’ensemble du littoral de la Mer Noire etc.) avec mise aux commandes d’une tendance russophobe dominante à l’ouest du pays, qui a toujours été plus ou moins Polonais, Lithuanien, Autrichien, Hongrois,… au gré des traités et alliances depuis le Haut Moyen-Age.

    – En Yougoslavie, il s’agissait de priver l’URSS d’un allié qui occupait de centre de l’Europe et disposait d’un débouché très conséquent sur la Méditerranée.

    Dans les deux cas (le Kosovo et le Monténégro n’auront été que le parachèvement de la politique “yougoslave”) il s’agissait aussi pour les USA d’ancrer durablement des troubles aux frontières de l’UE.

    Gros problème avec l’Ukraine : la tentative de déstabilisation au détriment de la Russie risque fort de tourner au fiasco pour la simple raison que dans la moitié “riche” du pays, les populations se sentent très “Russes” par l’histoire, la langue, la culture, la religion, et le simple intérêt économique incontournable en temps de crise.

    Avec un constat difficile à contredire : au point où en sont les choses, une cohabitation entre gens de l’Ouest et gens du Sud-Est est devenue impossible.

    L’Ukraine finira par y perdre tout son littoral, de Rostov à Odessa.

    Ce qui permettra au BAO de rediriger quelques Galiciens et Jihadistes révolutionnaires professionnels au Daghestan ?


    • achriline Le 13 mai 2014 à 11h11
      Afficher/Masquer

      Un point commun entre les événements d’Ukraine et ceux de l’ex-Yougoslavie : la manipulation de l’information pour tromper l’opinion publique et justifier les interventions. Comment peut-on se dire journaliste (avec tout ce que cela comporte comme obligations) et faire ce genre de choses. J’avais déjà vu ce reportage il y a quelque temps mais le fait qu’il soit rediffusé n’est sans doute pas un hasard, c’est aussi un moyen de faire réfléchir les gens (enfin … ceux que ça intéresse).
      http://www.realpolitik.tv/2014/05/trucage-des-photos-de-camps-de-prisonniers-en-yougoslavie-rediffusion


  17. Charles Le 13 mai 2014 à 09h22
    Afficher/Masquer

    “Je ne veux pas les appeler référendum”, a insisté François Hollande, relevant qu’il n’y avait “pas … de listes électorales”.

    Ben, pour un référendum portant sur l’indépendance d’un pays, pas de listes électorales, c’est normal ?

    Totalement à côté de la plaque, le Hollande : soit il est tellement fatigué qu’il ne peut réfléchir clairement, soit pour lui les seules consultations publiques qu’il peut concevoir sont les élections avec des listes électorales. Dans les deux cas, ça en dit long…


  18. Caroline Porteu Le 13 mai 2014 à 09h56
    Afficher/Masquer

    @liberal
    En tout cas , ce n’est pas en refusant le dialogue et en envoyant l’armée pour faire taire les dissidents que le Gouvernement central de Kiev pourra désamorcer la crise Ukrainienne . Et pour l’instant c’est exactement ce qui se passe .

    Pour information , Kiev n’a toujours pas désigné son propre médiateur pour l’OSCE , celui qui doit accompagner l’allemand Wolfgang Ischinger.

    Cela dit on peut également se poser la question de l’impartialité de la médiation en question avec un observateur nommé par la Junte de Kiev et l’autre Allemand , vu la position allemande sur l’Ukraine .
    Et derrière on trouvera sûrement encore de bonnes âmes pour s’étonner du manque de crédibilité de l’institution en question pour les fédéralistes Ukrainiens ..


  19. step Le 13 mai 2014 à 10h28
    Afficher/Masquer

    C’est vrai vu qu’ils sont pas dans les clous les plus occidentaux de la votation régulière, qu’on leur a pas donné l’aval pour voter, et que sans permission de l’occident ils se sont autorisés à penser à leur avenir, et qu’en plus ils ont l’outrecuidance de donner globalement plutôt un choix défavorable à leur intégration à l’occident, qui est rappelons le la quintessence du bien, du progrès, de l’avenir des peuples (et de tous les mots tiroirs favorables que vous pourrez ajouter), il est INDISPENSABLE de reléguer ce vote au rang de vaste fumisterie, et surtout s’arranger pour qu’ils arrêtent d’envoyer des messages aussi navrants à la face du monde.

    De toute façon, on les sauvera de la barbarie, ces nouveaux sauvages de l’est, on leur apprendra LA civilisation, on les éduquera pour devenir de parfais petits (rayer la mention inutile) esclaves/chrétiens/capitalistes/européens. En plus, on comptais sur eux pour faire baisser le cout du travail en europe, ce qui améliorera la productivité européenne, et la profitabilité des entreprises, générant des bénéfices records aptes à rassurer les marchés et réinvestis naturellement dans l’entreprise pour le plus grand bénéfices de tous, et particulièrement de certains.

    Plus sérieusement, évidement que le résultat est médiocrement valide mais probablement moins du fait de la présence de militaires à proximité des zones de votes que du fait de la tension politico/militaro/propagandiste (de part et d’autre) autour de ce vote. Entre le raccourci “Kiev=fascistes anti-russes=>violence contre vous=>nécessité de protection=>nécessité d’intégration russe” fait par les russes et le raccourci “ukrainien=pro-maidan=>non pro-maidan=traitres à la solde russe=>violence autorisée=>devoir de silence/assimilation forcée pour le “plus grand bien”” fait par l’Europe, il est difficile de ne pas faire de choix bien plus tranché que la réalité des opinions là bas.
    Il est par contre difficile de nier que l’est ukrainien ne souhaite pas recevoir d’ordre politique ou sécuritaire de kiev, et que si l’unicité de l’Ukraine est un objectif, il est nécessaire de revoir le pouvoir de kiev, et particulièrement son absence de représentativité, et ses tendances lourdes à un autoritarisme raciste.

    visiblement entre un avantage géopolitique sur le principe extension territoriale ou effondrement qu’ont pratiqué la plupart des empires, et les principes de respect de l’autodétermination des peuples -même si ce vote serait à confirmer une foi la tension retombée, et sous surveillance internationale – les dirigeants européens ont choisi rapidement leur camp. Il est vrai que quand le vote est défavorable, c’est plus simple, mais ça en dit long sur la qualité des principes démocratiques de ces mêmes dirigeants.

    Tout ça me fait penser à une citation :
    ” j’ai vu un journal qui disait que ce qu’il fallait aux jeunes c’était une bonne guerre. Je ne sais pas si cela dit quelque chose sur les jeunes concernés, mais cela dit assurément quelque chose sur les vieux”.
    Comme quoi des paroles ne s’appliquent pas forcément à celui qui en est la cible, mais souvent révèle celui qui les prononce.


  20. DENIS GRIESMAR Le 13 mai 2014 à 10h56
    Afficher/Masquer

    La volonté du peuple est claire.
    En France, il y a encore suffisamment de gens qui croient à une liberté de la presse pour qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont désinformés à propos de l’ “UE”. Le bourrage de crâne perdure. Malgré cela, la prise de conscience fait son chemin, et l’ “UE” est de plus en plus rejetée. Nous ne retrouverons notre liberté qu’en sortant de cette camisole de force, et en rétablissant un partenariat historique avec la Russie. Et ce n’est pas sur la base d’un quelconque Article 50 d’un traité qui, lui, est nul et non avenu, que cela se fera.


    • Hellebora Le 17 mai 2014 à 01h06
      Afficher/Masquer

      @Denis Griesmar

      “Et ce n’est pas sur la base d’un quelconque Article 50 d’un traité qui, lui, est nul et non avenu, que cela se fera.”

      – sur quoi vous basez-vous pour dire que ce traité est nul est non avenu ? Même s’il est totalement contestable, peut-on légitimement le déclarer tel ?

      – Comment voyez-vous cette sortie de l’UE possible, concrètement alors ?


  21. skirlet Le 13 mai 2014 à 11h14
    Afficher/Masquer

    Les queues sont impressionnantes. J’ai voté en Ukraine soviétique (Donetsk), quand on été tous obligés de voter, ensuite pendant et après cette fameuse perestroïka, mais jamais vu une telle affluence.


  22. Ivan Le 13 mai 2014 à 11h35
    Afficher/Masquer

    Attention, La république populaire de Donetsk lance une opération anti-terroriste contre les milices d’extrême droite !

    “”Je lance une opération antiterroriste sur le territoire de la république populaire de Donetsk”, a indiqué le commandant Strelkov.
    “Tous les combattants des groupes néonazis (Garde nationale, Pravy sektor (Secteur droit), Bataillon de Liachko et autres) doivent être arrêtés dans le cadre de l’opération antiterroriste”, a-t-il déclaré.
    M.Strelkov a pris le commandement de toutes les unités militaires ukrainiennes déployées dans la région, des forces de sécurité, des gardes-frontières, des douanes et du parquet locaux.”
    http://fr.ria.ru/world/20140512/201194557.html


  23. ig Le 13 mai 2014 à 12h54
    Afficher/Masquer

    Un aspect que je n’ai pas vu évoqué ici, et donc je n’ai pas beaucoup de renseignements sur l’enjeu pour Kiev: j’ai vu passer il y a quelques semaines,je ne sais plus où tellement je balaie les media,que le FMI avait mis une clause impérative à son aide financière: que l’Ukraine reste “entière”.

    Quelqu’un ici a t il des renseignements/sources à ce sujet?

    Sinon,encore et toujours merci Olivier et votre équipe,je ne le dis pas à chaque billet, loin de là, mais y pense plusieurs fois par jour!


  24. YpLee Le 13 mai 2014 à 14h22
    Afficher/Masquer

    Manquerait plus que l’Europe reconnaisse un referendum … ça créerait un fâcheux précédent ^^

    Un article interessant comparant les démocraties.
    http://fr.ria.ru/discussion/20140508/201162426.html

    Je n’ai pas vérifié les chiffres mais ça semble être le genre de données qu’affectionne Olivier pour nous faire un joli graphique :p


    • step Le 13 mai 2014 à 17h08
      Afficher/Masquer

      personnellement une citation à retrouver, je suis désolé j’ai échoué dans ma quête:
      De mémoire, Barroso ou un autre gros ponte européen interchangeable.

      “L’Ukraine avait pris un certain nombre d’engagements vis à vis de l’union européenne, ne les a pas respectés, il y a des CONSEQUENCES au non respect des engagements pris” .

      C’était pendant maidan, avant la fuite du président. Je n’arrive plus à la retrouver ou ai-je rêvé ce jour là. je l’ai vu à la télé, il me semble façon “salle des pas perdus/discussion informelle/off”. C’est ce genre de phrase qui peut transformer le “silence/point/virgule” de la phrase d’olivier qui a fait beaucoup réagir ASI en un “DONC” qui se défend.


  25. Lugh. Le 13 mai 2014 à 14h55
    Afficher/Masquer

    Longue vie a la République de Donetsk et la République de Lugansk.


    • step Le 13 mai 2014 à 17h11
      Afficher/Masquer

      personnellement ça n’a aucune importance de souhaiter longue vie à une structure. Je préfère souhaiter une longue vie heureuse et décemment prospère aux habitants des dites régions.


  26. anne jordan Le 13 mai 2014 à 18h03
    Afficher/Masquer

    Brillant plaidoyer ( ça rime avec Berruyer ! ) pour la VOIE REFERENDAIRE !
    merci , Olivier et les commentateurs .
    Pour les enveloppes, posez vous la question , en vrais démocrates : seriez vous prêts à laisser voir votre vote ? oui ? non ?
    Moi , OUI , sans état d’âme et il me semble que pour un référendum , c’est encore plus vrai ! on aura progressé , lorsque le vote ne sera plus secret et que le vote BLANC comptera .
    En attendant , ô lecteurs inspirés du site LES CRISES , connaissez vous DEMOCRATIE REELLE ?
    tirage au sort , consultations citoyennes , utilisation des outils du net pour une vraie participation , engagement à l’organisation de référendums , etc ..
    D.R est pour la première fois présente aux européennes , avec ses candidats tirés au sort et non encartés dans un parti .
    pour ceux que l’ histoire des modes électoraux intéresse un livre : ” Vox Populi ” qui retrace les innombrables modes de scrutin , ici et ailleurs ,aujourd’hui et dans le passé .


  27. tod Le 13 mai 2014 à 20h25
    Afficher/Masquer

    L’Europe s’intéressera-t-elle encore à l’Ukraine sans ses provinces du sud-est ?
    Pas sûr.
    Pas sûr qu’un pavé continental perclus de dettes, sans débouchés, avec sa grosse verrue Tchernobyl et son parlement rouge/blanc/noir mérite encore que l’UE le prenne sous sa bonne aile démocrate.
    Immanquablement, après la partition inévitable, ils vont se retrouver seuls à mijoter dans leur bouillon…
    Et là ….


  28. Jacques Le 13 mai 2014 à 21h13
    Afficher/Masquer

    Belle série de photos, très parlantes. Les formes juridiques du scrutin sont secondaires, ce qui importe, c’est le grand nombre de participants au vote. Le rejet de la junte de Kiev est évident.
    La suite l’est moins; il y a de nouveaux combats: http://www.theguardian.com/world/2014/may/13/six-ukrainian-soldiers-killed-donetsk-ambush et le sinistre Parubyi relance ses milices:
    http://www.theguardian.com/world/2014/may/13/maidan-square-activists-ukraine-co-opt-kiev-protesters


  29. LutterPourLaPaix Le 14 mai 2014 à 12h07
    Afficher/Masquer
  30. petit_monstre Le 15 mai 2014 à 12h14
    Afficher/Masquer

    J’me dit que c’est plutôt l’ouest qui aurait du voter pour son indépendance et son rattachement a l’UE et laissez les ukrainiens choisirent leur oligarque préféré ! Comme vu sur un autre com’, on se serait retrouvé avec un juste retour de bâton en intégrant une ‘republique’ fasciste !

    Mais pour cela, il aurait fallu que le gouvernement de Kiev ait des idéaux démocratiques…


    • petit_monstre Le 15 mai 2014 à 16h32
      Afficher/Masquer

      Ah non Olivier, en Europe, on ne fait pas voter les peuples, c’est maaaaaaaal…

      En Europe , on fait des traités. Les traités, c’est bien.

      Si vous pensez l’inverse, c’est que vous êtes totalement aveuglé par la propagande russe…


  31. Hellebora Le 18 mai 2014 à 02h34
    Afficher/Masquer

    Les conséquences du referendum à Donetsk & Lugansk : le point de vue de @DrMarcusP frappé au coin du bon sens

    Dr Marcus Papadopoulos interview (7’53) about Donetsk and Lugansk referendums on Voice of Russia [très intelligible :-)] :
    https://soundcloud.com/politics-first-audio/dr-marcus-papadopoulos-interview-about-donetsk-and-lugansk-

    @DrMarcusP rappelle que la constitution ukrainienne a été violée quand Yanoukovitch a été renversé = déni de démocratie + la majorité des habitants du Donbass ne veulent rien avoir à faire avec le gouvernement auto-proclamé de Kiev…


  32. BELLEMAIN Serge Le 11 février 2015 à 20h37
    Afficher/Masquer

    Texte que j’envoie à la revue de la MGEN Filia, numéro de février 2015, et son “NOUS SOMMES CHARLIE”

    Bonjour

    Je reçois ce jour votre revue MGEN Filia magazine de Février 2015 numéro 37. Numéro spécial “JE SUIS CHARLIE”, avec en couverture un dessin du dessinateur Plantu, la page 2 avec “Des dessins pour la paix et la liberté”, présentant le “soutien du Groupe MGEN à l’action de Plantu, suivi d’un “Hommage à Tignous” et enfin page 3 “L’édito de Thierry Beaudet”, Président du groupe MGEN, intitulé “NOUS SOMMES CHARLIE”.

    Dans l’hystérie, alimentée par la presse, la plupart des partis de gouvernement et le pouvoir lui-même, je résiste et affirme tranquillement : “JE SUIS SERGE BELLEMAIN”. Je voudrais savoir de quel droit, la MGEN et tous les autres voudraient me priver de mon identité, pire m’obliger à me fondre dans une identité commune, voire collective….n’est ce pas la marque des régimes totalitaires de vouloir faire disparaître les individus dans ce qu’ils ont de plus personnel, leur individualité?

    Je suis sociétaire de la mutuelle MGEN, et je ne permets pas qu’à ce titre soit captée mon humanité singulière pour la dissoudre dans un modèle d’homme universel. Modèle modelé par qui ?, en usant des méthodes mises en évidence par le psychologue Pavlov sur le réflexe conditionné. Non, définitivement non, je ne baverai pas comme le chien de Pavlov!

    Au “mettez vous bien ça dans la tête!!!” relayé aujourd’hui par votre revue, j’en appelle à la libre réflexion citoyenne qu’en tant que militant de l’Education populaire j’ai essayé au mieux de faire vivre dans les Maisons de Jeunes et de la Culture que j’ai dirigées. A Vénissieux (Les Minguettes) et Vaulx en Velin (Le Mas du Taureau), là où le système stocke ses indésirables, ses dégâts collatéraux, ses blessés de la vie…disons-le ses “déchets sociaux”, comme dans les entreprises on jette à la benne ses déchets de production ! Oui les libéraux, toutes tendances confondues, au pouvoir gèrent les affaires de la société civile comme ils gèrent leurs entreprises!

    Non, non, je ne suis pas si loin du “NOUS SOMMES CHARLIE”. Nous ?,…c’est à dire les “déchets sociaux” auxquels j’appartiens et ceux dont la politique crée le “déchet social” que je suis! Nous manifestions il y a peu sous le slogan “Tous ensemble, tous ensemble, ouais!” Dans ces manifestations je n’y ai pas vu beaucoup de patrons du MEDEF, pas plus d’ailleurs de dirigeants des mutuelles et même des associations, mais c’est vrai qu’ils s’agissaient de revendications sociales!

    Laissez moi vous dire combien j’ai ri devant l’image ahurissante de ces dirigeants du monde les mains pleines du sang de leur peuple, ou du peuple des autres pays, les poches lourdes des trousseaux de clés de leurs geôles où croupissent leurs opposants, manifestants à Paris au cri de “NOUS SOMMES CHARLIE”, dans une rue parallèle au parcours de la manifestation! On ne se mélange quand même pas avec la populace. Et en plus on est courageux, mais pas téméraire, non?

    Quant au reste, c’est à dire la promotion par la MGEN du dessinateur Plantu, et son soutien à “son organisation Cartooning for Peace”, je ne résiste pas à citer Wikipédia dans le texte :

    “En décembre 2010, Cartooning for Peace reçoit pour son action, le prix « Doha Capitale Culturelle Arabe » d’une valeur de 10 000 euros décerné par l’ambassadeur du Qatar, Mohamed Al Kuwari[1]. Dans son discours de remerciement, Plantu déclare : « Aujourd’hui, il est de plus en plus difficile d’exprimer une opinion personnelle et Doha a montré à quel point les relations entre le monde occidental et le monde musulman sont riches de rencontres. Plus nous aurons l’occasion d’organiser ces rencontres avec des dessinateurs de presse, plus nous apprendrons sur la culture des autres. »[2]

    Le Qatar n’est-il pas cet état féodal où la charia s’impose à toutes les musulmanes (sans droits) et à tous les musulmans (avec le droit de suivre strictement la version wahhabite de l’Islam, religion de l’état), ce confetti pétrolier qui finance le djihad avec l’Arabie saoudite, dont se sont réclamés les assassins des journalistes de Charlie, mais aussi des policiers et des clients de l’alimentation Cachir. Puisque l’humour est le fond de commerce de Charlie, je ne résiste pas à commenter ces paroles puisées dans le discours de Plantu:

    “Doha a montré à quel point les relations entre le monde occidental et le monde musulman sont riches de rencontres” selon Plantu. Oui Doha, capitale du Qatar, organise et finance de biens spectaculaires rencontres comme au siège de Charlie, entre le “monde occidental” et “le monde musulman”! “Bal tragique à Paris, 12 morts”, telle aurait pu être la une du premier numéro de Charlie après cet ignoble assassinat. Il n’en fut rien.

    Pour terminer, une dernière citation de Plantu puisée dans votre revue

    “Avec Cartooning for Peace nous réunissons des dessinateurs du monde entier pour faire des ponts. Des ponts entre les religions entre les régions, entre les opinions”. Bravo, continuez vous réussissez parfaitement dans votre effort!

    Je travaille actuellement sur un projet de création d’entreprise en Algérie. Si tout va bien, je serai résidant dans ce pays dans un peu plus d’un an. Sachez que je ne souhaite pas devenir un dégât collatéral des politiques qui brouillent tout en criant sur tous les tons “NOUS SOMMES CHARLIE”…je suis définitivement Serge Bellemain.

    Notez bien : je transmets ce mail à mon réseau


  33. TuYolPol Le 21 mars 2015 à 16h27
    Afficher/Masquer

    Le capitalisme mondialisé, au fond, c’est de la thermodynamique : il ne faut jamais omettre de créer des turbulences, sources d’opportunités, mais il faut prendre soin de les créer loin. Les grands déséquilibres créés par les déréglementations, par les zones de libre-échange, par la fluidité monétaires, se résolvent avec une violence proportionnelle, et les flux qui en résultent sont des opportunités de captation proportionnelle pour ceux qui les contrôlent.
    C’est du pain béni, pour nos capitalistes, un réservoir de chômeurs d’un côté et de main d’oeuvre bon marché de l’autre, sans frontière. Je les adore. Vous reprendrez bien un peu de viande humaine ?


Charte de modérations des commentaires